MAITRE D'OUVRAGE. Chambre d agriculture de Meurthe et Moselle 5 Rue de la Vologne LAXOU OBJET DU MARCHE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MAITRE D'OUVRAGE. Chambre d agriculture de Meurthe et Moselle 5 Rue de la Vologne 54520 LAXOU OBJET DU MARCHE"

Transcription

1 MAITRE D'OUVRAGE Chambre d agriculture de Meurthe et Moselle 5 Rue de la Vologne LAXOU OBJET DU MARCHE Extension de la Chambre d Agriculture de Meurthe et Moselle LIEU D'EXECUTION 5 Rue de la Vologne LAXOU ARCHITECTE WM ARCHITECTURE 337 Rue SELLIER NANCY Tél : ECONOMISTE FLUIDES - ELECTRICITE SAS CHOLLEY INGENIERIE Plateau de Haye, 153 Rue André Bisiaux MAXEVILLE Tél : Fax : MARS 2015

2 SOMMAIRE CHAPITRE 1: GENERALITES 1-1 Objet du présent CCTP 1-2 Consistance sommaire des travaux 1-3 Documents de base 1-4 Consistance de la prestation Obligation de l entreprise Prestations Prestations complémentaires dues au présent lot Connaissance des lieux Responsabilité Garantie des travaux 1-5 Pièces à remettre par l entreprise 1-6 Essais des installations 1-7 Niveaux sonores 1-8 Dispositions réglementaires CHAPITRE 2: SPECIFICATIONS TECHNIQUES 2-1 Conditions techniques générales et textes de référence 2-2 Choix, qualité et mise en œuvre des composants 2-3 Choix des matériaux 2-4 Mise en œuvre 2-5 Règles et bases de calculs eau froide 2-6 Règles et bases de calculs eau chaude 2-7 Règles et bases de calculs eaux vannes eaux usées CHOLLEY Ingénierie 2

3 CHAPITRE 3: DESCRIPTION DES TRAVAUX 3-1 Installation de chantier 3-2-Alimentation 3-3-Distribution 3-4-Evacuations EU/EV 3-5-Appareils sanitaires 3-6-Finitions et réglages Repérage des installations Contrôles et essais Dossier des Ouvrages Exécutés (DOE) 3-7-Limites de prestations CHOLLEY Ingénierie 3

4 CHAPITRE 1: GENERALITES 1-1 Objet du présent CCTP Les travaux décrits ci-après traitent des travaux de Plomberie-Sanitaire à réaliser dans le cadre de l opération d extension de la chambre d agriculture de Meurthe et Moselle à Laxou (54). 1-2 Consistance sommaire des travaux La présente prestation comprendra la fourniture, la pose et le raccordement des descriptions suivantes : Mise en place d un réseau de distribution d eau froide Mise en place d un réseau de distribution d eau chaude Mise en place de réseaux d évacuation d eaux usées Mise en place d appareils sanitaires 1-3 Documents de base Les documents servant de base à l établissement des propositions sont : les documents généraux du dossier d appel d offres le cahier des clauses administratives particulières CCAP l acte d engagement le présent CCTP le cadre du CDPGF correspondant au présent lot les plans 1-4 Consistance de la prestation Obligation de l entreprise L entreprise s engage à fournir une installation totalement terminée et en parfait état de fonctionnement conforme aux réglementations en vigueur soit à savoir : aux normes, décrets, aux documents techniques aux règles de l art CHOLLEY Ingénierie 4

5 Il convient de signaler que les définitions techniques du présent document n ont pas un caractère limitatif, que l entreprise devra exécuter sans aucune exception ni réserve tous les travaux de sa profession nécessaires au parfait achèvement de son lot. L entreprise est tenue d effectuer toutes les vérifications des valeurs ou prescriptions portées dans le présent marché et de faire part de ses éventuelles remarques et observations avant passation du présent marché Prestations La prestation comprendra notamment : les notes de calcul et de sélection des matériels auxquelles seront joints les documents des fournisseurs pour approbation avant commande les éléments graphiques : schémas, épures, plans de détail avec toutes indications de montage pour approbation avant exécution la fourniture, l emballage et le transport, la manutention et la pose de tous les matériels et matériaux, neufs et en parfait état, nécessaires à l achèvement complet des ouvrages et installations, la protection de ceux-ci en cours d exécution des travaux, ainsi que leur nettoyage avant leur mise en service l évacuation des gravois, chutes, matériels obsolètes etc la mise en service, les réglages et mises au point les contrôles, épreuves et essais de réception vérifications de conformité essais de fonctionnement contrôles de performances garanties Prestations complémentaires dues au présent lot les scellements nécessaires à tous les appareils les percements et rebouchages par des matériaux de même nature les raccordements électriques, force et alarme des matériels installés la mise à la terre de tous les appareils les relais de sortie d alarme dans chaque armoire tous les raccordements et évacuation des vidanges la peinture antirouille après brossage de toutes les tuyauteries (sauf tubes galvanisés) ainsi que celles des parties métalliques de l installation telles que supports, etc CHOLLEY Ingénierie 5

6 l exécution de repérage aux couleurs conventionnelles sur les tuyauteries la peinture définitive des robinetteries et brides visibles après calorifugeage dans les locaux techniques Connaissance des lieux Il est fortement conseillé aux Entreprises de visiter les locaux ou environnements existants. Dans tous les cas, l entreprise s engage dans son marché en toute connaissance de cause et il sera considéré que les éléments suivants lui sont parfaitement connus : le terrain et ses sujétions propres les modalités d accès par la voirie les possibilités et difficultés de circulation et de stationnement les sujétions des règlements administratifs en vigueur se rapportant à la sécurité sur le domaine public les contraintes pour le passage des canalisations les contraintes pour accéder aux locaux techniques tels que chaufferie, locaux électriques, aux sous stations Toutes les remises en état des lieux à l identique sont à la charge de l entreprise Responsabilité L entreprise assure sous son entière responsabilité, la protection et la bonne tenue des bâtiments. L entreprise est responsable civilement de tout accident corporel ou matériel du fait de l exécution des travaux ou de la conséquence de son intervention. L entreprise devra la réparation des dommages de toute nature, pouvant, résulter de l installation de son matériel. L entreprise devra pour assumer ces responsabilités posséder une assurance couvrant les risques existants pendant toute la durée du chantier Garantie des travaux L entreprise sera chargée de veiller au bon fonctionnement et à la bonne tenue des ouvrages réalisés pendant toute la période de garantie contractuelle. CHOLLEY Ingénierie 6

7 1-5 Pièces à remettre par l entreprise Il sera considéré que l entreprise aura pris parfaitement connaissance de la nature et de l étendue des travaux à réaliser et que par conséquent il s engage jusqu à complet achèvement de ceux-ci. Outre les pièces demandées par les documents généraux du dossier d Appel d Offres, l entreprise remettra au Maître d Ouvrage : le CDPGF complété avec prix unitaires, prix totaux par poste, les marques et types d appareils. Les prix annoncés sur le devis quantitatif par l Entreprise s entendent toutes dépenses comprises, à savoir : la fourniture, le transport, le déchargement, le stockage, la mise en place et les raccordements de tout le matériel qui est décrit au titre III les frais de stockage de matériel, de gardiennage, et éventuellement les frais d une baraque de chantier la main d œuvre et si besoin les heures supplémentaires, heures de nuit et les heures de week-end les études d exécution, les plans, les schémas et tous les documents qui pourraient être nécessaire à l exécution des ouvrages les essais, les contrôles des installations les assurances la remise en état des lieux, les nettoyages, l enlèvement et l évacuation des gravois une liste des travaux hors lot pour ce qui différerait du titre IV travaux hors lot Avant le commencement des travaux plans de réservations dans les différents lots tous plans de détails éventuellement nécessaires en fonction des particularités des installations plans d exécution des ouvrages détaillés les notes de calculs et de dimensionnements les fiches techniques des matériaux et des équipements employés Pour la réception L entreprise devra remettre au Maître d ouvrage en 3 exemplaires dont 1 reproductible, les pièces et documents suivants : CHOLLEY Ingénierie 7

8 les plans d exécution mis à jour et les schémas d installation avec identification et repérage de l ensemble du matériel, ainsi d une disquette informatique comprenant les différents plans et schémas en Autocad version du maître d ouvrage fichier DWG les instructions claires et précises sur la conduite et l entretien des appareils toutes les indications utiles à la bonne marche de chaque appareil un dossier technique d exécution comprenant les plans d Entreprises les procès-verbaux d essais et d analyses les fiches techniques du fonctionnement des matériels, équipements et des installations les documents techniques des matériels installés précisant leurs composants et leurs caractéristiques les notices des instructions simples et détaillées de conduite et d entretien des matériels, équipements et installations les listes des pièces de rechange et de matières consommables 1-6 Essais des installations L entreprise signalera en temps utile au Maître d œuvre que les installations pour lesquelles elle a été mandatée, peuvent être mises en service et ont été préalablement vérifiées par lui. Ces vérifications pourront être exécutées à l aide du courant et de l eau disponible sur le chantier. L entreprise pourra, si nécessaire, faire appel aux distributeurs d eau et d énergie électrique. Les essais pourront se faire pendant l occupation des locaux. L entreprise devra mettre à la disposition du Maître d œuvre, les appareils de mesure et le personnel nécessaire aux vérifications (essai d étanchéité, de dilatation, de fonctionnement ) Les dépenses correspondantes aux essais sont entièrement à la charge de l entreprise. Le procès-verbal relatant les résultats sera établi par le Maître d œuvre en présence de l entreprise et signé par les deux parties. Le Maître d œuvre interviendra par sondages pour s assurer que ces vérifications ont bien été réalisées. Après réglages, l entreprise devra fournir sa liste définitive des relevés, de débits, de températures, de niveaux sonores, de vitesses d air, etc CHOLLEY Ingénierie 8

9 Les essais de température intérieure obtenus en fonction de la température extérieure seront effectués au cours de la première saison de chauffe, conformément aux règles du CCTG. Dans le cas d installations frigorifiques, les essais nécessaires à la climatisation ou au rafraîchissement de locaux auront lieu après la première saison chaude. En tous cas, les essais seront effectués et rédigés, conformément au document n 1. "Techniques des essais" et document n 2 "Etablissement des procès-verbaux d essais" du COPREC. Dans le cas où les essais feraient apparaître des insatisfactions, l entreprise sera mise en demeure de remplacer dans un délai fixé par le Maître d ouvrage et le Maître d œuvre, les installations inadaptées à ses frais. 1-7 Niveaux sonores Les niveaux sonores devront être conformes aux règlements en vigueur et en particulier au décret du 5 mai 1988 relatif aux règles propres à préserver la santé de l homme contre les bruits. En cas de non respect des niveaux sonores admissibles, des mesures correctives seront réalisées et ceci dans le cadre du présent marché. L entreprise ne pourra prétendre à des travaux supplémentaires. 1-8 Dispositions réglementaires Tous les travaux devront être exécutés suivant les règles de l Art et livrés en parfait état et ordre de marche. Les installations seront conformes aux règlements en vigueur. Dans tous les cas, les matériaux et leur mise en œuvre devront répondre aux prescriptions des normes françaises, cahiers des charges du CSTB, décrets, arrêtés, circulaires ou à défaut aux prescriptions du fabricant. Il est rappelé que les documents sont applicables au marché, sans que la liste ci-dessus énumérée soit limitative. Il est supposé que l entreprise en a une parfaite connaissance. CHOLLEY Ingénierie 9

10 CHAPITRE 2: SPECIFICATIONS TECHNIQUES 2-1 Conditions techniques générales et textes de référence L'ensemble des travaux devra être exécuté suivant les règles de l'art et normes en vigueur, et livré en ordre de marche et en état d'utilisation dans des conditions satisfaisantes. Les matériaux mis en œuvre et l'exécution des ouvrages devront répondre aux prescriptions contenues dans les règlements et documents suivants : DTU 60.1 et ses additifs : Cahier des Charges applicable aux travaux de Plomberie Sanitaire, DTU : Règles de calculs des installations de Plomberie Sanitaire et des installations d'évacuation des eaux pluviales, DTU 60.2 : Canalisations en fonte d'évacuation d'eaux usées, d'eaux pluviales et d'eaux vannes, DTU 60.5 : Canalisations en cuivre distribution d'eau froide et chaude sanitaire, Ensemble des lois, ordonnances, décrets, arrêtés, etc... contenus dans le R.E.E.F. en particulier dans les livres I et I bis, Arrêté du (J.O. du ) relatif à la désinfection des canalisations, NF P : Terminologie - distribution de l'eau froide ou de l'eau chaude, NF P : Terminologie - évacuation des eaux usées, NF A : Tubes en acier - tubes sans soudures filetables, NF A : Tubes en acier - tubes sans soudures à extrémités lisses du commerce pour usages généraux à moyenne pression, NF A : Tubes en acier - tubes soudés filetables, NF P : Ecartement des supports de canalisations, NF A : Galvanisation à chaud des tubes acier, NF T et D.T.U et : tuyaux P.V.C., D.T.U applicable aux travaux d'électricité, Norme U.T.E., Normes NF C : Installations électriques de 1ère catégorie et ses additifs, Normes NF C : Définition de la qualité antidéflagrante, Arrêtés ministériels et interministériels, Prescriptions du C.S.T.B., Règles professionnelles établies par l'union des Chambres Syndicales d'entreprises de Plomberie. CHOLLEY Ingénierie 10

11 La règlementation thermique en vigueur. Le règlement sanitaire départemental. 2-2 Choix, qualité et mise en œuvre des composants - Généralités Toutes les fournitures seront de la meilleure qualité, du type le plus résistant et éprouvé. - Canalisations en tube cuivre Toutes les tuyauteries en cuivre seront conformes aux normes et Les jonctions seront réalisées par brasures capillaires ou par collets battus dans le cas de raccords démontables. Pour les gros diamètres au-delà de 50 mm, l'entrepreneur pourra réaliser les raccordements par des emboîtures longues soudées à l'étain. On apportera une attention particulière aux possibilités de couple entre les tuyauteries en acier ou acier galvanisé et les tuyauteries en cuivre. Pour les éviter, les raccordements seront réalisés par raccords mixtes: soit serrés sur brides ou collets battus et interposition d'un joint isolant pour les tuyauteries sous pression, soit étamés et raccordés par un joint plastique collant ou bitumineux dans les emboîtures de réception (évacuations). Sur toutes ces tuyauteries, les colliers ou supports seront exécutés en cuivre ou laiton avec interposition entre collier et tube d'un anneau amortisseur (isolant anti vibratile) à base d'élastomère hydrofuge pour fluides sous pression. Pour toutes les pièces exécutées, notamment dans les gros diamètres, on tiendra compte des efforts qui leur sont imposés et l'épaisseur du métal utilisé découlera du calcul de résistance des matériaux, compte tenu des soudures ou brasures. L'épaisseur minimum des tubes en cuivre ne sera en aucun cas inférieure à 1 mm. Le cuivre sera de qualité écroui, et ne sera recuit que pour les parties à façonner. L'écartement des supports sera conforme à la norme NF P Canalisations en acier galvanisé Toutes les canalisations en acier galvanisé seront des tarifs 1, 3 ou 10, à l'exclusion de tous autres tarifs. Toutes les tuyauteries des tarifs 1 et 3 seront galvanisées d'usine. Seules ces tuyauteries pourront être filetées. Les tuyauteries du tarif 10 seront galvanisées après formage. Aucune tuyauterie galvanisée ne pourra être cintrée à chaud. On utilisera donc : CHOLLEY Ingénierie 11

12 soit des pièces de raccord galvanisées à chaud, soit la galvanisation à chaud après formage. Les jonctions pourront être réalisées : soit par pièces de raccord galvanisées, soit par soudo-brasure et dans ce cas, on prendra toutes dispositions pour éviter de brûler la galvanisation qui devra être reconstituée autour du cordon de brasure. La température de fusion du métal d'apport ne devra pas excéder 850 C, soit par soudure autogène quand les pièces sont galvanisées après soudage, soit par brides vissées ou soudées. Toute galvanisation sera faite à chaud, conformément à la norme NF A Un anneau amortisseur (isolant anti-vibratile à base d'élastomère hydrofuge) devra être interposé entre les tubes et les colliers. L'écartement des supports sera conforme à la norme NF P Tuyauteries en fonte salubre Toutes les tuyauteries et raccords en fonte seront conformes aux normes NF A à Les canalisations et raccords seront raccordés entre eux par une rondelle élastomère conforme à l'additif n 2 du D.T.U Dans le cas d'un raccord fonte grès, le joint sera réalisé par corde goudronnée matée à refus sur la moitié de l'emboîture et mastic bitumineux sur l'autre moitié. L'écartement des supports sera conforme à la norme NF P Tuyaux PVC Les tuyaux et raccords P.V.C. seront du type à bout uni et emboîtement qualité sans plastifiant, ils seront assemblés au moyen de joints collés. Ils seront impérativement du type incombustible classé M1. Ces tuyaux seront conformes à la norme NF T et au D.T.U du C.S.T.B. Les colliers de fixation devront être à contrepartie démontables et à large surface de contact. Les adhésifs utilisés pour les collages seront obligatoirement du type à solvant fort. Toutes les précautions seront prises pour permettre la dilatation des tuyaux et ceci en particulier au moyen de raccords spéciaux formant J.D. - Appareils Tous les appareils seront fixés dans murs, cloisons et planchers de façon appropriée aux types de ceux-ci et suivant indications des fabricants. CHOLLEY Ingénierie 12

13 Toutes les vis apparentes seront chromées. Les autres éléments de fixation non chromés seront émaillés ou laqués. Tous les renforts nécessaires pour fixation des appareils suivant nécessités seront prévus au titre du présent lot. Les appareils et leur robinetterie seront réceptionnés par les Maîtres d'œuvre lors de l'approvisionnement sur chantier. Les matériels qui, bien que reçus, seraient reconnus défectueux, seront refusés et remplacés par l'installateur à ses frais. Les appareils installés devront être protégés contre les risques de casse, de fêlures, de rayures ou d'oxydation, par tous moyens laissés à l'initiative de l'entrepreneur et ceci jusqu'à la réception. Le nettoyage des appareils reste à la charge du titulaire du présent lot. La robinetterie employée sera de première qualité et devra être d'une manœuvre facile ; elle devra être conforme aux normes concernant le confort acoustique. Toutes précautions seront prises pour éviter la transmission à distance des vibrations audibles, par les structures du bâtiment, les parois, les canalisations, les gaines. - Fourreaux Tous les percements, sans exception, seront munis de fourreaux. Les fourreaux seront de même matière que les tuyauteries ou, de toute manière, d'un métal ne permettant pas la formation de couples. L'emploi de fourreaux P.V.C. est autorisé dans la traversée d'éléments non réputés coupe-feu ou pare flammes. A la traversée de tous les éléments coupe-feu, les fourreaux seront bourrés à la tresse d'amiante et finis par deux joints de mastic élastomère. Les fourreaux qui doivent être posés au coulage des ouvrages seront fournis avant exécution des travaux. Les fourreaux seront protégés, s'il y a lieu, contre la corrosion. Dans le cas des planchers, les fourreaux dépasseront au-dessus et au- dessous de la dalle béton. Dans le cas des murs ou cloisons, ils seront arasés. Dans la traversée d'éléments non coupe-feu, les fourreaux seront bourrés d'un matériau isolant phonique et finis par deux joints de mastic élastomère. - Supports Les supports et accessoires de fixation, colliers, profils, etc... seront en acier galvanisé, maintenus par boulons très rigides, en général. CHOLLEY Ingénierie 13

14 Tous les accessoires de fixation des tuyauteries devront être d'origine protégés contre la corrosion (acier cadmié, laiton, etc...). L'installateur devra assurer la rigidité de pose des appareils, leur isolation et l'étanchéité des tuyauteries d'écoulement (W.C., lavabos, vidoirs, etc...). Les scellements dans le béton et le béton armé seront exécutés au mortier de ciment. Les têtes de vis ou les écrous seront isolés de la céramique par des rondelles de matériau souple et imputrescible. Les consoles devront être munies d'un dispositif immobilisant l'appareil qu'elles supportent. - Jonctionnements, assemblage Il ne devra jamais y avoir de pièces de raccords dont les joints seront noyés dans l'épaisseur des murs, cloisons, planchers. Les organes d'assemblage seront facilement accessibles, de visite et réfection aisées et ne devront pas avoir à supporter d'effort mécanique permanent ou accidentel. - Compensateurs de dilatation Les dilatations sur les canalisations d'évacuation seront absorbées par des emboîtures coulissantes. Sur les canalisations d'alimentation, elles seront absorbées par des compensateurs du type à soufflet métallique ou par des lyres dimensionnées suivant calcul préalable. Tout dispositif comportant un presse-étoupe ou similaire ne sera pas admis. Les changements de direction au moins égaux à 90 pourront, dans certains cas, être utilisés comme compensateur. - Calorifugeage Le matériau destiné à l'isolation thermique des canalisations et matériels devra être : de coefficient de conductibilité inférieur à 0,04 W/m C, imputrescible, non inflammable, insensible à la chaleur, au froid et à l'eau. Il sera posé après épreuves et contrôle des réseaux qu'il protège. Chaque tuyau sera calorifugé individuellement. L'étanchéité du calorifuge lors de la traversée de locaux humides sera réalisée par : application sur le calorifuge d'un enduit bitumineux, pose d'une armature en toile de verre, application d'une seconde couche d'enduit bitumineux. Canalisations en vide sanitaire ou locaux ouverts sur l'extérieur : CHOLLEY Ingénierie 14

15 Dans ces cas ou cas comparables, le calorifuge sera composé de : coquilles en fibre de verre concentriques, d'épaisseur 40 mm jusqu'au diamètre 60 extérieur du tube et de 50 mm au-delà, finition par entoilage enduit de ciment blanc et lissé ou revêtement métallique dans le cas de passages des canalisations où il y aurait risques de détériorations. En gaines techniques, faux plafonds, caissons, etc..., le calorifugeage sera composé, pour les canalisations d'eau chaude, de : coquilles en fibre de verre concentriques, d'épaisseur 40 mm jusqu'au diamètre 60 extérieur du tube et de 50 mm au-delà, pour les canalisations d'eau froide, de coquilles en fibre de verre concentriques d'épaisseur 20 mm ou de gaine mousse flexible comme indiqué à l'article Le calorifugeage des canalisations passant en locaux techniques tels que sous-station, etc... sera composé de : coquilles en fibre de verre concentriques, épaisseur 40 mm jusqu'au diamètre 60 et de 50 mm au-delà, finition et protection assurées par un revêtement métallique. Isolation anti-condensation : ce traitement est destiné aux canalisations eau froide à l'intérieur des bâtiments situés dans les gaines techniques ou les faux plafonds. Il sera composé de gaines en mousse flexible à cellules fermées en caoutchouc synthétique vulcanisé. NOTA CONCERNANT LES CALORIFUGES EN GENERAL Dans tous les cas, le calorifuge préconisé, y compris les différents éléments de finition et protection devront présenter une tenue au feu correspondant au classement M1 minimum. Les vannes et robinets d'arrêt devront être conformes aux normes en vigueur : NF E NF E NF E NF E NF E Toutes les vannes et robinets d'arrêt seront à passage direct et du même diamètre que les canalisations sur lesquelles ils sont posés. Ils devront être facilement démontables au moyen de raccords. De manière générale, la robinetterie de bâtiment sera conforme aux spécifications de la norme NF P CHOLLEY Ingénierie 15

16 Tous les robinets et vannes seront : à manœuvre douce et progressive et ne devront en aucun cas produire de bruits, sons d'orgue, vibrations quelconques et coups de bélier, parfaitement étanches aux fluides pour lesquels leur emploi est prévu,, sans risque de grippage, ni de blocage, que leur emploi soit épisodique ou fréquent. En outre, chaque vanne ou robinet d'arrêt portera de manière lisible et inaltérable, l'indication de son rôle dans l'installation. tous les robinets seront obligatoirement ¼ de tour et à boisseau sphérique. -Dispositifs anti coups de béliers Les dispositifs anti-béliers seront du type à accumulateurs hydro- pneumatiques ou bouteilles d'air. Les dispositifs à amortisseur mécanique seront à éviter. Ces anti-béliers seront facilement accessibles et démontables. 2-3 Choix des matériaux Tous les matériaux, appareils et accessoires divers utilisés dans les installations, doivent être neufs et de première qualité. La provenance sera indiquée par l'entreprise, et les Maîtres d'œuvre se réservent le droit, soit d'exercer une vérification sur la fabrication en usine, de ces matériaux ou appareils, soit d'exiger la production des factures et certificats attestant leur origine. Si les Maîtres d'œuvre veulent vérifier la conformité d'une fourniture quelconque entrant dans l'installation, avec les conditions du devis, le coût de ces essais sera toujours supporté par l'entreprise. Aucun changement ne pourra être apporté en cours d'exécution des travaux au projet présenté, sans autorisation des Maîtres d'œuvre. Les frais résultant de changements non autorisés, ainsi que tout travail supplémentaire exécuté sans ordre écrit, resteront à la charge de l'entrepreneur. Préalablement à l'installation, un échantillon du matériel devra être soumis à l'agrément des Maîtres d'œuvre et du Maître d'ouvrage, qui, le cas échéant, confirmeront leur accord par écrit. Cet échantillonnage sera préparé par les soins de l'entreprise et à ses frais. Chaque appareil sera soigneusement marqué en indiquant la désignation de l'objet et son origine. Les échantillons seront conservés par les Maîtres d'œuvre jusqu'à l'achèvement des travaux. CHOLLEY Ingénierie 16

17 L'entreprise doit être assurée de la possibilité d'avoir, en temps utile, tous les matériaux et fournitures nécessaires à la marche régulière du chantier. Aucune carence de livraison des fournisseurs ne pourra être évoquée pour excuser un retard sur les dates prescrites. 2-4 Mise en œuvre La mise en œuvre du matériel sera faite avec le plus grand soin et selon les règles de l'art, tant pour assurer une réalisation correcte de l'installation, que pour éviter toute détérioration aux ouvrages réalisés par les autres corps d'état. Il appartient à l'entreprise d'attirer, en temps utile, l'attention des Maîtres d'œuvre sur les répercussions que peuvent avoir certains travaux sur la marche générale du chantier et de signaler, le cas échéant, les modifications qu'il conviendrait d'apporter aux dispositions arrêtées pour les autres corps d'état. Les erreurs ou les imprécisions des plans, ou les non concordances du devis descriptif devront être signalées au plus tôt aux Maîtres d'œuvre qui feront, s'il y a lieu, les rectifications nécessaires. 2-5 Règles et bases de calculs eau froide - Généralités Les calculs seront effectués en considérant chaque point d'alimentation et chacun des tronçons des réseaux. Le diamètre des tuyauteries sera déterminé en tenant compte de la pression sur le réseau d'eau extérieur, du débit de base des appareils fixé dans le D.T.U Pression La pression sur réseau extérieur sera considérée comme suffisante pour assurer la distribution sans surpression. Cette pression est de l'ordre de 3 bars sur réseau communal. La pression ne devra pas dépasser 3 bars au nez des robinets de puisage des niveaux fonctionnels. Dans les locaux techniques, il sera admis, suivant les emplacements et les locaux contigus, des pressions de 3 bars. La pression disponible à l'appareil le plus défavorisé ne devra pas être inférieure à : 0,5 bar pour les robinets ordinaires 1 bar pour les mitigeurs thermostatiques 1,5 bar pour les robinets de chasse (quand ils existent) CHOLLEY Ingénierie 17

18 - Débits - consommations L'évaluation des besoins sera établie en tenant compte : des débits des appareils sanitaires, des attentes pour équipements divers, ainsi que des différents points de puisages, de la consommation en eau perdue par les appareils éventuels de production de froid (conditionnement d'air), en outre, une sécurité de 10 % devra être assurée. Débits des appareils lavabo 0.20 l/s douche 0.20 l/s évier poste d eau 0.20 l/s WC avec réservoir 0.12 l/s WC avec chasse 1.50 l/s - Coefficients de simultanéité Pour appareils sanitaires, etc... Ils seront ceux donnés par la norme NF P sans toutefois être inférieurs à 0,1. Pour robinets de chasse 1 robinet en fonctionnement pour 3 robinets installés, 2 robinets en fonctionnement pour 4 à 12 robinets installés, 3 robinets en fonctionnement pour 13 à 24 robinets installés, 4 robinets en fonctionnement pour plus de 24 robinets installés. - Vitesses d écoulement du fluide Les vitesses maximales d'écoulement seront de : 1,50 m/s dans les réseaux généraux, 1,25 m/s dans les colonnes montantes et ceintures circulant dans niveaux fonctionnels, 1,00 m/s dans les antennes desservant les appareils. - Diamètres Les diamètres intérieurs des raccordements aux appareils ne devront en aucun cas être inférieurs aux diamètres ci-dessous : lavabo, lave-mains dia 10/12 CHOLLEY Ingénierie 18

19 évier dia 12/14 douche dia 14/16 baignoire dia 16/18 WC avec réservoir dia 10/ Règles et bases de calculs eau chaude D'une manière générale, les notes de calculs d'eau chaude seront rédigées en tenant compte des mêmes données, normes et règlements que ceux indiqués pour l'eau froide avec les adaptations nécessaires. Elles seront celles issues des alimentations d'eau froide. 2-7 Règles et bases de calculs eaux vannes eaux usées - Généralités Les réseaux eaux vannes et eaux usées seront dimensionnés en supposant que la totalité de l'eau chaude et froide est rejetée et suivant les dispositions du D.T.U Débits unitaires lavabo 0.50 l/s lave-mains 0.75 l/s évier 0.75 l/s douche 0.50 l/s WC avec réservoir 1.50 l/s - Coefficients de simultanéité, dito coefficients eau froide. - Vitesse La pente minimale des canalisations horizontales en élévation sera de 2cm par mètre. La pente des collecteurs généraux horizontaux ne devra en aucun cas être inférieure à 1,5cm par mètre. - Diamètres Les diamètres des tuyaux d'allure horizontale seront prévus pour tuyaux à moitié pleins. Les raccordements des appareils ne devront pas être de diamètres intérieurs inférieurs à : lavabos, lave mains, évier dia 40 mm douche dia 40 mm W.C. dia 100 mm CHOLLEY Ingénierie 19

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

D.P.G.F. DECOMPOSITION PRIX GLOBAL FORFAITAIRE

D.P.G.F. DECOMPOSITION PRIX GLOBAL FORFAITAIRE ØØØØ SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/1 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE LOT N 011 PLOMBERIE mardi 20 octobre 2009 1/7 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons entre elles,

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics.

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Rénovation Plomberie/Sanitaire/Chauffage au Presbytère. PROCEDURE

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. ROSIERES EN SANTERRE CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE SOMMAIRE CHAPITRE I GENERALITES... 3 ARTICLE 1 - OBJET DES TRAVAUX... 3 ARTICLE 2 - DEFINITION DES

Plus en détail

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot n 06 PLOMBERIE, CHAUFFAGE,

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

Prestations Plomberie Sanitaires

Prestations Plomberie Sanitaires Entretien et maintenance des installations techniques de l Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Plomberie Sanitaires Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations...

Plus en détail

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE PLOMBERIE - SANITAIRE 1 GENERALITES 11 PRESCRIPTIONS GENERALES 11 1 TEXTES GENERAUX Le présent document a pour objet de décrire et de définir les travaux afférents aux corps d état concernés par la Réfection

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS PLOMBERIE-SANITAIRE-CHAUFFAGE

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS PLOMBERIE-SANITAIRE-CHAUFFAGE REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

DESSIN D1 Séquence 17

DESSIN D1 Séquence 17 Consignes Après lecture du descriptif plomberie (pages 2 et 3), étude du plan (page 4), et des règles d implantation des appareils sanitaires (page 5): 1 : sur la page 7 (vue en plan de la cuisine à l

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage.

Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage. 1 Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage. Documents de référence. 1 D.T.U applicables au présent lot. D.T.U n 60.1 Pour les travaux de plomberie et sanitaire. D.T.U n 60.2 pour les évacuations des E.U

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 07 : PLOMBERIE SANITAIRE MODE D'EXECUTION

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

PLOMBERIE / SANITAIRES

PLOMBERIE / SANITAIRES SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté 1 EA FROIDE PLOMBERIE / SANITAIRES NITAIRE 1.1 BRANCHEMENT Vanne d'arrêt Filtre avec isolement Disconnecteur Compteur à impulsion

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P )

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P ) Maître d Ouvrage COMMUNE DE SAINT ETIENNE DE CROSSEY 134 Rue de la Mairie 38960 SAINT ETIENNE DE CROSSEY Tél : 04 76 06 00 11 - Fax : 04 76 06 00 73 Mise en accessibilité des toilettes publiques et d une

Plus en détail

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM 1 OBJET PM 2 GENERALITES 2.6.5 Renseignements et documents à fournir 2.6.5.2 Avant exécution Selon CCTP ENS 2.6.5.4 A la réception Selon CCTP ENS 1 2.6.8 Protection des ouvrages ENS 1 2.6.10 Contrôles

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

LOT N 14 - PLOMBERIE

LOT N 14 - PLOMBERIE LOT N 14 - PLOMBERIE 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - les réseaux d'alimentation et de distribution eau froide

Plus en détail

VILLE D AMIENS 1/1 CREATION D UNE CRECHE MUNICIPALE SQUARE FRIANT LES 4 CHENES 80000 AMIENS C.C.T.P. LOT : PLOMBERIE - SANITAIRE

VILLE D AMIENS 1/1 CREATION D UNE CRECHE MUNICIPALE SQUARE FRIANT LES 4 CHENES 80000 AMIENS C.C.T.P. LOT : PLOMBERIE - SANITAIRE VILLE D AMIENS 1/1 SOMMAIRE CHAPITRE 1 GENERALITES... 3 4 1.1 OBJET 1.2 PRESTATIONS INCLUSES AU PRESENT LOT 1.3 PRESTATIONS NON COMPRISES 1.4 DESINFECTION DU RESEAU CHAPITRE 2 BASES DE CALCULS... 5 6 2.1

Plus en détail

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84).

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). CCTP LOT N 4: PLOMBERIE SANITAIRE Maître d œuvre Olivier FOULQUIER

Plus en détail

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0 629 Logements ROBERTY DECAUVILLE 8413 LE PONTET Références au descriptif U Quantités Prix Produits Les quantités sont obligatoirement à vérifier sous la responsabilité de l'entreprise. CHAPITRE 1 GENERALITES

Plus en détail

Plomberie sanitaires

Plomberie sanitaires EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 7 Plomberie sanitaires JEAN-YVES IMBERT ARCHITECTE D.P.L.G. INNOPARC - AVENUE MARC SEGUIN BP 434 07 004 PRIVAS TELEPHONE 04-75-65-82-72

Plus en détail

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE Lot N 13 : CHAUFFAGE GAZ- VENTILATION - PLOMBERIE SANITAIRE - DPGF - page 1 LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE 1 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SOLAIRE 2 COMPTAGE 3 VENTILATION 4 PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

LE PVC. Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine.

LE PVC. Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine. LE PVC Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine. Que devient l eau que vous venez d utiliser? L eau usée s

Plus en détail

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY Lot n 07 - Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 09 Plomberie sanitaire Maîtrise

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

Pack Investisseur Pack Confort Pack Confort Plus

Pack Investisseur Pack Confort Pack Confort Plus vous propose ses Packs «Facile à vivre» Pack Investisseur Pack Confort Pack Confort Plus Page 1 Pack investisseur - Présentation Cuisine équipée avec hotte et plaques électriques (Electroménager encastrable

Plus en détail

Hôpitaux, cliniques, maisons de retraite. Enseignement secondaire, universités. Monuments, cinémas, théâtres, musées

Hôpitaux, cliniques, maisons de retraite. Enseignement secondaire, universités. Monuments, cinémas, théâtres, musées CHAMPS D APPLICATION : PRESTO Santé est une offre complète de solutions d accessibilité parfaitement adaptées aux besoins des personnes à mobilité réduite Personnes en fauteuil roulant, personnes agées

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 LOT N 4 CLOISONS - PLAFONDS Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II -

Plus en détail

LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE LOT N 8 - CHAUFFAGE-VENTILATION-PLOMBERIE 1 LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE 8-3 - CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE 1 DEPOSE - Dépose et neutralisation des réseaux de chauffage,

Plus en détail

Devis Estimatif - Projet de maisons en bois - Estimatif des trvaux de maçonnerie et de second oeuvre

Devis Estimatif - Projet de maisons en bois - Estimatif des trvaux de maçonnerie et de second oeuvre L'estimation ci-après est établie suivant les plans du modèle "ANCA". Les prix sont donnés à titre indicatif et représentent le marché moyen en Ile de France à ce jour. Ils ne peuvent représenter une valeur

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

Commune de SAINT LEONARD - 88650

Commune de SAINT LEONARD - 88650 Commune de SAINT LEONARD - 88650 ------------------------------------------------------------------------ PROJET D EXTENSION DU CENTRE DE SECOURS & CREATION DE GARAGES COMMUNAUX ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

HOTEL DE VILLE DE GUITRANCOURT REAMENAGEMENT DE L ANCIENNE ECOLE EN MAIRIE

HOTEL DE VILLE DE GUITRANCOURT REAMENAGEMENT DE L ANCIENNE ECOLE EN MAIRIE HOTEL DE VILLE DE GUITRANCOURT REAMENAGEMENT DE L ANCIENNE ECOLE EN MAIRIE CCTP LOT 02 Cahier des Clauses Techniques Particulières Sol souple et Sol dur MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE GUITRANCOURT 78440 MAITRE

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

Lot n 5 PLOMBERIE - SANITAIRE. Appel d'offre. Commune Mirabel & Blacons. Immeuble "les Cascades" 26400 MIRABEL ET BLACONS

Lot n 5 PLOMBERIE - SANITAIRE. Appel d'offre. Commune Mirabel & Blacons. Immeuble les Cascades 26400 MIRABEL ET BLACONS Commune Mirabel & Blacons Immeuble "les Cascades" 26400 MIRABEL ET BLACONS MAITRE D'OUVRAGE Commune de Mirabel et Blacons 26400 MIRABEL ET BLACONS Tél : 04 75 40 00 66 Lot n 5 PLOMBERIE - SANITAIRE Appel

Plus en détail

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION LOT N 8 : CHAFFAGE / VENTI LATION / PLOMBERIE SANITAIRE N ART DESIGNATION DES OVRAGES QTE P.. P.. x Q PARTIE A - CHAFFAGE / VENTILATION 1 GENERALITES 1.1à 1.9.2 Pour mémoire PM 2 DONNEES TECHNIQES 2.1

Plus en détail

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE Réhabilitation du préau des Capucins Salle des associations / Commune de Cazères 31220 Page 1 sur 7 Préau des Capucins - Mairie de Cazères Mai 2012 LOT N 4 : PLOMBERIE/SANITAIRE - CHAUFFAGE C A B I N E

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIF / ESTIMATIF

DEVIS DESCRIPTIF / ESTIMATIF COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS D'AMBERT 63600 Restructuration de la Salle d'activité de CHAMPETIERES 63600 DEVIS DESCRIPTIF / ESTIMATIF LOT N 09 CHAUFFAGE / SANITAIRE A R C H I T E C T E D.P.L.G. Hervé

Plus en détail

CCTP SAEM LES SAISIES VILLAGE TOURISME AMENAGEMENT DU BOWLING DES SAISIES. Lot N 03 CHAPES LES SAISIES - -

CCTP SAEM LES SAISIES VILLAGE TOURISME AMENAGEMENT DU BOWLING DES SAISIES. Lot N 03 CHAPES LES SAISIES - - 316 avenue des Jeux Olympiques 73620 LES SAISIES AMENAGEMENT DU BOWLING DES SAISIES LES SAISIES - - CCTP ECONOMISTE : Didier BOULANGER Portable : 06 62 37 63 50 - Email : didierboulanger@outlookfr Ensemble

Plus en détail

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur 1. GENERALITES L'ensemble doit satisfaire aux normes suivantes: NBN D 50.001 NBN EN 308 Exigences PEB NBN S 01-400-1 (confort acoustique) Réglementation

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT 13 : MOBILERS CCTP LOT 13 MOBILIERS - page 1 LOT 3 MENUISERIES EXTERIEURES ARTICLE 1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 3 1.01 Limite des prestations... 3 ARTICLE

Plus en détail

SCI LE NEWTON DESCRIPTIF SOMMAIRE

SCI LE NEWTON DESCRIPTIF SOMMAIRE 1 INFRASTRUCTURE 1-1 - IMPLANTATION Sur un terrain de 973m² environ situé Rue de Maine Commune de SANIT DENIS, construction d un Bâtiment : - Bâtiment: 65 appartements et 1 commerce en R + 6 desservi par

Plus en détail

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3

Plus en détail

Personnes à Mobilité Réduite (PMR) SIPHON DE DOUCHE

Personnes à Mobilité Réduite (PMR) SIPHON DE DOUCHE Personnes à Mobilité Réduite (PMR) SIPHON DE DOUCHE GTPMR12 NOUVEAU BÂTIMENT SANITAIRE ENVIRONNEMENT SOLUTIONS SANITAIRES Le sanitaire, spécialité historique de Nicoll, a fait de la marque la référence

Plus en détail

SANITAIRE / PLOMBERIE

SANITAIRE / PLOMBERIE SANITAIRE / PLOMBERIE ACCESSOIRES ROBINETTERIE RÉPARATION 292 ROBINETTERIE BÂTIMENT 292 TUBE (TUYAU) PVC 292 RACCORD Ø 32 PVC 293 RACCORD Ø 40 PVC 294 RACCORD Ø 50 PVC 296 AUTRES ACCESSOIRES (COLLES) 298

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 Maison de retraite Les Hortensias Générateur d air chaud, type SOMAT puissance estimée 400 kw et équipé d un brûleur fioul SIGMA. Cuve fioul acier de 3000

Plus en détail

Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET. Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES. C.C.T.P et D.Q.

Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET. Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES. C.C.T.P et D.Q. Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET Maître d'oeuvre : D. BEURET & V. RATEL 2, Rue des Rochettes 39000 LONS LE SAUNIER Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES

Plus en détail

LOT N 7 - PLOMBERIE - SANITAIRE - CHAUFFAGE

LOT N 7 - PLOMBERIE - SANITAIRE - CHAUFFAGE SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT 49 RUE GAMBETTA - BP 80218 28203 CHATEAUDUN CEDEX Tél. : 0237453604 Fax. : 0237459652 Dossier n 1216305 CONSTRUCTION D'UNE MICRO CRECHE Rue de Beauce 28120 BAILLEAU

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON CREATION D UN GITE COMMUNAL ETUDE DE PROJET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT N 5 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

Plus en détail

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR 30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS 30.1.1. Bloc-porte métallique coupe-feu 1 heure à un vantail Dépose de l ancienne porte inutilisée Bâti métallique en tôle d acier pliée de

Plus en détail

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX MAITRE D OUVRAGE 29, Rue Frédéric CHOPIN 26000 VALENCE MSA CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 06 REVETEMENTS DE SOLS SOUPLES ARCHITECTE BET STRUCTURE / ECONOMIE / FLUIDES Cabinet d'architecture

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES

DOSSIER RESSOURCES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 10 pages format A3 numérotées de 1/10 à 10/10 Session EP1 2012

Plus en détail

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente MAITRE DE L OUVRAGE Commune de Mairie 62170 Tél. : 03 21 1 46 56 E-mail : mairie.beaumerie@wanadoo.fr Reconstruction de la Salle Polyvalente D.C.E. Juin 2015 LOT PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE V.M.C. Décomposition

Plus en détail

Ville de Cagnes-sur-Mer PATIO RENOIR - NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE

Ville de Cagnes-sur-Mer PATIO RENOIR - NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE page 1 sur 6 pages Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE Bâtiment Basse Consommation énergétique, B B C 2005 GENERALITE page 2 sur 6 pages La construction sera

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative Marché à procédure adaptée DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

DCE Mai 2012 CCTP/DPF. Lot 09b) : ISOLATION

DCE Mai 2012 CCTP/DPF. Lot 09b) : ISOLATION Maître d ouvrage COMMUNAUTE DES COMMUNES DU PAYS DE ROUGEMONT CONSTRUCTION D UN POLE MEDICAL ET SOCIAL A ROUGEMONT DCE Mai 2012 CCTP/DPF Lot 09b) : ISOLATION SOMMAIRE A. GENERALITES Page 2 1. PRESENTATION

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F. Communauté de Communes de la Plaine de l Ain 143 rue du Château 01150 CHAZEY SUR AIN Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD Décomposition du Prix Global et

Plus en détail

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY COMMNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOX 41 400 PONTLEVOY Lot n 07 PLOMBERIE SANITAIRE Société d Architecture BOITTE 10, rue de la

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

COMMUNE DE TOUFFLERS VILOGIA IN SITU Architectes CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS ET DE SURFACES COMMERCIALES Rue des Ecoles-CCTP 12 LOT PEINTURES

COMMUNE DE TOUFFLERS VILOGIA IN SITU Architectes CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS ET DE SURFACES COMMERCIALES Rue des Ecoles-CCTP 12 LOT PEINTURES COMMUNE DE TOUFFLERS VILOGIA IN SITU Architectes CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS ET DE SURFACES COMMERCIALES Rue des Ecoles-CCTP 12 LOT PEINTURES 11.1 PRESCRIPTIONS GENERALES 11.1.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

LISTE DE MATERIELS LES ROBINETS D'ARRET LES ROBINETS DE SERVICE POSE SUR GORGE POSE MURALE LES FUITES DE ROBINETS LES FUITES DE ROBINETS

LISTE DE MATERIELS LES ROBINETS D'ARRET LES ROBINETS DE SERVICE POSE SUR GORGE POSE MURALE LES FUITES DE ROBINETS LES FUITES DE ROBINETS Bricofiche 06.06 LISTE DE MATERIELS LES ROBINETS D'ARRET LES ROBINETS DE SERVICE POSE SUR GORGE POSE MURALE LES FUITES DE ROBINETS LES FUITES DE ROBINETS LISTE DE MATERIEL LA CLE A MOLETTE Elle vous permettra

Plus en détail

Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception

Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception Les réseaux bouclés Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception 91/204 La distribution d eau chaude sanitaire Bouclage

Plus en détail

Lot n 08 PLOMBERIE / SANITAIRES

Lot n 08 PLOMBERIE / SANITAIRES Lot n 08 PLOMBERIE / SANITAIRES 08.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 2 08.2 TEXTES ET REGLEMENTS... 2 08.3 PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES... 2 08.4 PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES... 3 08.4.1 GENERALITES... 3 08.4.2 PLOMBERIE...

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS COMMUNE DE MASSEUBE C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 06 CARRELAGE / FAIENCE LOT 06 CARRELAGE / FAIENCE 1 06 CARRELAGE/ FAIENCE Sommaire 06 CARRELAGE/ FAIENCE...

Plus en détail

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P DGST-BATIMENTS REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P 2 S O M M A I R E 0 G E N E R A L I T E S--------------------------------------------------------------------

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN Rue Jean Bouin 69320 FEYZIN Maître d ouvrage : Ville de FEYZIN 18 rue de la mairie 69320 FEYZIN Maître d œuvre : REFECTION ETANCHEITE TERRASSE EX SOLARIUM LPG ARCHITECTE

Plus en détail

Le PVC La pente Les diamètres La ventilation Le tracé Les colliers La découpe Le chanfrein L assemblage Le collage L emboitement

Le PVC La pente Les diamètres La ventilation Le tracé Les colliers La découpe Le chanfrein L assemblage Le collage L emboitement Le PVC La pente Les diamètres La ventilation Le tracé Les colliers La découpe Le chanfrein L assemblage Le collage L emboitement Les tuyaux en PVC Le polychlorure de vinyle ou chlorure de polyvinyle (Polymère

Plus en détail

Travaux d'aménagement du parc du foyer communal. CCTP LOT 08 : CLOISONS, PEINTURE, CARRELAGE (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Travaux d'aménagement du parc du foyer communal. CCTP LOT 08 : CLOISONS, PEINTURE, CARRELAGE (Cahier des Clauses Techniques Particulières) VILLE DE CALVISSON AMÉNAGEMENT DU PARC DU FOYER COMMUNAL Objet du Marché Travaux d'aménagement du parc du foyer communal MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP LOT 08 : CLOISONS, PEINTURE, CARRELAGE (Cahier des

Plus en détail