Apports thermiques avec collecteurs solaires pour de l eau chaude sanitaire dans la Maison de retraite Korian Pontlieue

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Apports thermiques avec collecteurs solaires pour de l eau chaude sanitaire dans la Maison de retraite Korian Pontlieue"

Transcription

1 Projet de recherche EPA-F4 éhabilitations des Etablissements pour Personnes Agées et Facteur 4 Apports thermiques avec collecteurs solaires pour de l eau chaude sanitaire dans la Maison de retraite Korian Pontlieue Annexe VII Cristian Cuevas Université de Concepción Octobre 2011 Partenariats du projet: UTeam (UTC) Énergies demain Philippe DEHAN architecte Elioth - ENIA Architectes Université de Concepción (Chili) Coordination générale : UTeam (UTC) Fondation Bâtiment Énergie

2

3 TABLE DES MATIÈES 1 INTODUCTION DESCIPTION DE L INSTALLATION ET DE LA METHODE DE CALCUL Méthode de calcul f-chart Calcul de la demande d énergie pour réchauffer l eau sanitaire Panneaux solaire de référence DONNEES D ENTEE DE LA METHODE DE CALCUL ayonnement sur les panneaux solaires Consommation d eau sanitaire Température de l eau du réseau Paramètres du modèle Emplacement disponible ESULTATS Analyse paramétrique pour estimer le taux de couverture ésultats pour une surface de transfert donnée CONCLUSIONS EFEENCES

4 Nomenclature A c : surface d échange des collecteurs, [m 2 ] A res : surface d échange du réservoir, [m 2 ] c w : chaleur massique de l eau, [J/kgK] F : facteur d évacuation de la chaleur du capteur solaire ' F : facteur modifié d évacuation de la chaleur du capteur solaire f : taux de couverture mensuel H t : moyenne mensuelle du rayonnement solaire incident quotidien dans le plan des capteurs, [J/m 2 ] L : charge de chauffage totale mensuelle, [J] L l : charge de chauffage due aux pertes du réservoir, [J] L w : charge de chauffage mensuelle de l eau, [J] M& c : débit capacitif minimum, [W/K] ( ) min M& w : débit d eau, [kg/s] N : nombre de jours dans le mois considéré T a : moyenne mensuelle de la température ambiante, [ºC] T amb : température ambiante, [ºC] T ref : valeur empirique de référence égale à 100 C, T w,ex : température de l eau de départ du système de chauffage, [ºC] T w,su : température de l eau du réseau, [ºC] ( U A) L : coefficient d échange global de l échangeur, [W/K] U L : coefficient global de pertes thermiques des collecteurs, [W/m 2 K] U res : coefficient global de pertes thermiques du réservoir, [W/m 2 K] V w,a : volume du réservoir actuel, [m 3 ] V w,ref : volume du réservoir de référence, [m 3 ] X : valeur adimensionnelle de la méthode f-chart X c : valeur adimensionnelle corrigée de la méthode f-chart Y : valeur adimensionnelle de la méthode f-chart Y c : valeur adimensionnelle corrigée de la méthode f-chart Z : valeur adimensionnelle de la méthode f-chart Symboles grecques ( τ α ) : moyenne mensuelle du produit de la transmissivité et de l absorptivité du capteur ε L : efficacité de l échangeur t : nombre de seconds par mois, [s] 3

5 1 INTODUCTION Dans cette étude on va explorer l utilisation d énergie solaire pour la production d eau chaude sanitaire dans la Maison de etraite Korian Pontlieue dans le cadre du projet EPA-F4 (éhabilitations des Etablissements pour Personnes Agées et Facteur 4). Pour cette analyse on utilisera la méthode f-chart, laquelle va permettre d estimer la surface d échange pour atteindre un taux de couverture acceptable. En parallèle à cette analyse on va estimer la surface disponible sur les toits et terrasses du bâtiment pour estimer à la fois la surface de collecteurs maximale qu on sait installer. La méthode d analyse utilisée dans cette étude considère une analyse mensuelle, laquelle sera ensuite intégrée pour avoir un résultat annuelle du système considéré. 4

6 2 DESCIPTION DE L INSTALLATION ET DE LA METHODE DE CALCUL 2.1 Méthode de calcul f-chart Pour développer l analyse du système de chauffage solaire d eau chaude sanitaire, on va utiliser la méthode f-chart [1]. Cette méthode considère le système présenté à la Figure 1. Ce système comporte d un circuit primaire qui capte l énergie solaire et qui la transfère vers le circuit d eau chaude sanitaire à travers un échangeur de chaleur. Le circuit d eau chaude sanitaire compte avec un système de stockage (réservoir) lequel est connecté avec le réseau d eau froide et le point de consommation d eau chaude. Figure 1 : système de chauffage considéré par la méthode f-chart Cette méthode utilise les deux paramètres adimensionnels suivants : X = F Y = F U L F F ( τ α ) ' n F F ( T T ) ' ref a Ac t L ( τ α ) Ac H t N ( τ α ) L n Le paramètre X doit être corrigé pour le système présenté à la Figure 1 avec la corrélation suivante : X X c 116, + 118, T = w + 386, T 100 T a w,su 2, 32T a Avec ces paramètres il est possible de déterminer le taux de couverture mensuelle f du système solaire. f = ,029Y 0,065 X c 0,245Y + 0,0018 X c + 0,0215Y La méthode f-chart est valable pour un réservoir d une capacité de 75 l/m 2 de surface de collecteur. Si on utilise un réservoir avec une capacité différente, il faut corriger la valeur du paramètre X comme suit : 5

7 X X c V = V w,a w,ref 0,25 Il existe une autre correction qu il faut introduire dans le cas où on utilise un échangeur de chaleur avec des caractéristiques différentes à celles utilisées dans la formulation de cette méthode. Cette correction se réalise avec les relations suivantes : ε L Z = ( M& c) ( U A) L min Y c 0, 139 = 0, , 65 exp Y Z Pour le développement du modèle, il a été utilisé une valeur de Z = 2. Pour une valeur de Z différente, il faut utiliser la correction précédente. Dans la pratique Z varie entre 1 et 3. Cette méthode a été validée dans les conditions présentées au Tableau 1. Tableau 1: plage des valeurs utilisées pour la validation du modèle f-chart Paramètre Plage ( τ α ) n 0,6 0,9 ' F A m 2 c U 2,1 8,3 W/m 2 K L β 30 90º ( U A) h W/K 2.2 Calcul de la demande d énergie pour réchauffer l eau sanitaire L énergie qu on doit fournir au système est celle nécessaire pour réchauffer l eau et pour compenser les pertes vers l ambiance des réservoirs : L = L w + L l Où L w est l énergie nécessaire pour réchauffer l eau sanitaire : L w = M& w c w ( T T ) w,ex w,su Et L l est l énergie «perdue» vers l ambiance par le réservoir : L l = U res A res ( T T ) w,ex amb T amb est la température ambiante où est installé le réservoir, que dans ce cas-ci on la considère comme constante pendant toute l année et avec une valeur égal à 20ºC. 6

8 2.3 Panneaux solaire de référence Pour les panneaux solaires on va utiliser comme référence un collecteur Viessmann modèle Vitosol 200 avec les caractéristiques techniques présentées au Tableau 2. Tableau 2 : caractéristiques techniques et géométriques du collecteur 7

9 3 DONNEES D ENTEE DE LA METHODE DE CALCUL 3.1 ayonnement sur les panneaux solaires Le rayonnement sur les panneaux solaires doit être objet d une étude pour déterminer l inclinaison optimale des collecteurs qui maximise l énergie solaire incidente sur la surface de l absorbeur. Dans cette analyse on a considéré les données météos de la ville de Tours, pour lesquelles on a exploré plusieurs inclinaisons en allant de 20 à 50º. Les résultats obtenus sont présentés au Tableau 3. Mois T a Tableau 3 : rayonnement sur les panneaux solaires H t [kj/m 2 ] 20º 25º 30º 35º 40º 45º 50º [ºC] Janvier 3, Février 4, Mars 8, Avril 10, Mai 14, Juin 17, Juillet 19, Août 19, Septembre 16, Octobre 12, Novembre 7, Décembre 4, Totale annuelle D après ces résultats l inclinaison optimale pour les collecteurs est de 35, on utilisera donc les valeurs correspondantes à cette inclinaison pour l analyse qui suit. 3.2 Consommation d eau sanitaire La température de l eau chaude fournie par le système de chauffage doit se trouver entre 35 et un maximum de 60ºC. La plupart des références qu on trouve sur les consommations d eau sont basées sur une température de 60ºC, valeur qu on retiendra pour cette étude. En ce qui concerne le besoin d eau chaude sanitaire des chambres des maisons de retraite on trouve plusieurs valeurs dans les références spécialisées. Braud [2] propose une consommation d eau chaude sanitaire à 60ºC de 40 l/lit/jour. D après Dubreuil et Giraud [3] la consommation d eau chaude sanitaire à 60ºC dans les chambres de maisons de retraite est de 60 l/lit/jour. Cette même référence propose aussi tenir compte des effets saisonniers des consommations d eau mensuelles dans l établissement. Cette correction n est pas précisément proposée pour les maisons de retraite, mais on va l utiliser car elle semble assez logique pour touts les systèmes de chauffage d eau sanitaire. Les facteurs de corrections son ceux qui se trouve au Tableau 4. 8

10 Tableau 4 : répartitions mensuelles des consommations d eau Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre 1,25 1,20 1,10 1,05 1,00 0,80 0,50 0,60 0,90 1,05 1,15 1,40 A ces valeurs il faut rajouter les consommations d eau dans la cuisine. Braud [2] suggère une consommation entre 9 et 10 l/repas pour les cuisines des maisons de retraite avec lave-vaisselle. Dans cette étude on ne va que considérer les consommations d eau des chambres pour un total de 107 lits, car elles devraient être les plus importantes et assez juste pour l emplacement disponible du système qu on sait installer dans ce bâtiment. 3.3 Température de l eau du réseau Une autre valeur qui doit être considéré dans la modélisation est la température de l eau du réseau, laquelle dans ce cas-ci a été obtenue de la page de Tecsol [4] pour la ville de Le Mans. Les valeurs sont présentées au Tableau 5. Tableau 5 : température de l eau du réseau T w, su [ºC] Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre 7,5 7,8 9,4 11,0 12,0 14,0 15,0 15,0 14,0 11,0 9,3 7,8 3.4 Paramètres du modèle Pour développer ce modèle on a défini les paramètres suivants : F F F F ( τ α ) 0, 79 n = W U L = 6, 5 m 2 K ' = ( τ α ) ( τ α ) U res 0,98 n = 0,94 W = 0, 65 m 2 K 9

11 3.5 Emplacement disponible Si on tient compte de l écart minimum qu il faut respecter entre les collecteurs, présenté à la Figure 3 (Petitjean [5]), et de la surface disponible sur les terrasses, on peut estimer la quantité de panneaux solaires qu on sait installer dans ce bâtiment. 3 m Figure 3 : distance minimale qu il faut avoir entre deux files de collecteurs D après les Figures 4, 5, 6 et 7 on sait installer 34 panneaux sur la terrasse du niveau 6, 24 sur la terrasse du niveau 5, 12 collecteurs sur la terrasse du niveau 4 et 52 sur le toit du niveau 3. En total en peut installer 122 panneaux, c.à.d. une surface d échange de 284 m 2. Figure 4 : emplacement des panneaux sur la terrasse du niveau 6 10

12 Figure 5 : emplacement des panneaux sur la terrasse du niveau 5 Figure 6 : emplacement des panneaux sur la terrasse du niveau 4 11

13 Figure 7 : emplacement des panneaux sur la terrasse du niveau 3 4 ESULTATS 4.1 Analyse paramétrique pour estimer le taux de couverture D après Petitjean [5], un taux de couverture annuel entre 50 et 70% est un bon compromis économique pour les installations solaires. On retiendra une valeur de 60% pour l analyse qui suit. Dans un premier cas on va analyser l effet de la surface totale installée des collecteurs sur le taux de couverture pour deux demandes d eau : 40 et 60 l/lit/jour, résultats qui se trouvent à la Figure Taux de couverture [-] l/lit/jour 40 l/lit/jour A c [m 2 ] Figure 8 : taux de couverture pour différentes surfaces installées 12

14 D après ces résultats, si on veut avoir un taux de couverture de 60% il faut une surface d échange installée qui doit être entre 185 et 275 m 2. En considérant une surface d ouverture de 2,33 m 2 des collecteurs de référence, il faut installer entre 80 et 118 collecteurs. Si on considère maintenant la surface de panneaux (284 m 2 ) qu on sait installer dans ce bâtiment, on peut dire qu on peut avoir un taux de couverture qui se trouve entre 60 et 70%. 4.2 ésultats pour une surface de transfert donnée On va fixer maintenant la surface des panneaux qu on peut installer dans cette maison pour déterminer les apports solaires pour touts les mois pour une consommation d eau de 60 l/lit/jour. On va donc fixer une surface installée de 284 m 2. Les résultats obtenus sont présentés au Tableau 6. On observe que pour les mois de juin, juillet et août le système fournie plus d énergie que la nécessaire pour réchauffer l eau à 60ºC, ce qui peut entrainer des températures d eau trop élevées dans le système si on ne prévoit pas un système pour dégager cette excès d énergie. En peut aussi utiliser cet excès d énergie pour le chauffage de l eau de la cuisine pendant ces mois. Le taux de couverture minimum se trouve en décembre, avec un 5,2 %. La différence devra être couvert par un système auxiliaire, qui peut être le système qui est utilisé actuellement. Dans ces conditions le système avec des panneaux solaires fournie un 60,9 % de l énergie nécessaire pour la consommation d eau sanitaire des chambres. Tableau 6 : performance mensuelle et annuelle du système de chauffage Mois H t [J/m 2 ] T a [ºC] L [J] X c Y f fl [J] Janvier 6.247E E E+10 Février 1.036E E E+10 Mars 1.436E E E+10 Avril 1.864E E E+10 Mai 1.917E E E+10 Juin 2.073E E E+10 Juillet 2.195E E E+10 Août 2.062E E E+10 Septembre 1.714E E E+10 Octobre 1.148E E E+10 Novembre 8.169E E E+10 Décembre 4.824E E E+09 Total 5.110E E+11 Si le système de chauffage est dimensionné pour seulement chauffer l eau des chambres, pour éviter ce problème de réchauffement, on pourrait dimensionner le système pour satisfaire le 100 % de demande d eau chaude sanitaire pour le mois où on risque d avoir le réchauffement le plus élevé. Ces résultats sont présentés au Tableau 7. 13

15 Le taux de couverture de ce système est de 41,7%, pour une surface d échange de 121 m 2, c.à.d. une installation avec 52 panneaux solaires. Dans ce cas c est le mois de juillet qui est utilisé pour le dimensionnement du système. Tableau 7 : performance mensuelle et annuelle du système de chauffage Mois H t [J/m 2 ] T a [ºC] L [J] X c Y f fl [J] Janvier 6.247E E E+09 Février 1.036E E E+10 Mars 1.436E E E+10 Avril 1.864E E E+10 Mai 1.917E E E+10 Juin 2.073E E E+10 Juillet 2.195E E E+10 Août 2.062E E E+10 Septembre 1.714E E E+10 Octobre 1.148E E E+10 Novembre 8.169E E E+09 Décembre 4.824E E E+08 Total 4.999E E+11 5 CONCLUSIONS Avec l analyse présenté dans cette étude on a démontre que dans la Maison de retraite Korian Pontlieue il y a moyen d installer un système de chauffage par panneaux solaires qui peut au moins satisfaire la demande d eau chaude sanitaire des chambres, avec un taux de couverture de l ordre de 61%. A cette première étude il faut faire d autres études complémentaires, comme une étude technique pour déterminer la faisabilité de l installation de ce système sur les toits et terrasses et une étude économique pour voir la rentabilité de ce système. 14

16 EFEENCES [1] J. A. Duffie, W. A. Beckman, Solar Engineering of the Thermal Processes, (second ed.), John Wiley & Sons Inc., New York (1991). [2] P. Braud. Eau Chaude Sanitaire, Techniques de l Ingénieur (1996). [3] G. Dubreuil, A. Giraud, Calculs pratiques de plomberie sanitaire : Eau froide, eau chaude, évacuations, Les éditions parisiennes (EDIPA) (2008). [4] Tecsol, Eau Chaude Solaire - Manuel pour la conception, le dimensionnement et la réalisation des installations collectives (ADEME 2002). [5] C. Petitjean. Eau Chaude Sanitaire Solaire - Application à l individuel et au collectif - Guide pour l installateur. COSTIC (Comité Scientifique et Technique des Industries Climatiques). 15

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

Cliquer ici pour obtenir la version complète.

Cliquer ici pour obtenir la version complète. Cliquer ici pour obtenir la version complète. www.elektor.fr/nrj Chauffe-eau solaire individuel (CESI) (dossier pédagogique destiné aux enseignants) Objectifs : S INFORMER des différentes structures d

Plus en détail

Stockage de chaleur solaire par sorption : Analyse et contrôle du système à partir de sa simulation dynamique

Stockage de chaleur solaire par sorption : Analyse et contrôle du système à partir de sa simulation dynamique Stockage de chaleur solaire par sorption : Analyse et contrôle du système à partir de sa simulation dynamique Kokouvi Edem N TSOUKPOE 1, Nolwenn LE PIERRÈS 1*, Lingai LUO 1 1 LOCIE, CNRS FRE3220-Université

Plus en détail

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Tc Le système solaire combiné (SSC) Domosol de ESE est basé sur le Dynasol 3X-C. Le Dynasol 3X-C est l interface entre les

Plus en détail

pmpasbl CALCUL DE LA CONSOMMATION DE CHAUFFAGE, D EAU CHAUDE S A N I T A I R E E T A U X I L I A I R E S E N E N E R G I E P R I M A I R E

pmpasbl CALCUL DE LA CONSOMMATION DE CHAUFFAGE, D EAU CHAUDE S A N I T A I R E E T A U X I L I A I R E S E N E N E R G I E P R I M A I R E ANNEXE AU VADE MECUM RESIDENTIEL 2009 (VM consolidé 2011) CALCUL DE LA CONSOMMATION DE CHAUFFAGE, D EAU CHAUDE S A N I T A I R E E T A U X I L I A I R E S E N E N E R G I E P R I M A I R E pmpasbl Page

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009 Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant la part maximale

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Performances énergétiques de capteurs solaires hybrides PV-T pour la production d eau chaude sanitaire.

Performances énergétiques de capteurs solaires hybrides PV-T pour la production d eau chaude sanitaire. Performances énergétiques de capteurs solaires hybrides PV-T pour la production d eau chaude sanitaire. Patrick DUPEYRAT 1,2*, Yu BAI 3,4, Gérald KWIATKOWSKI 5, Gilles FRAISSE 3 Christophe MENEZO 2,3 et

Plus en détail

Géothermie assistée à l énergie solaire : Principe de base et applications. par. Professeur École Polytechnique de Montréal PLAN

Géothermie assistée à l énergie solaire : Principe de base et applications. par. Professeur École Polytechnique de Montréal PLAN Géothermie assistée à l énergie solaire : Principe de base et applications par Michel Bernier, ing., Ph.D. Professeur École Polytechnique de Montréal 1 Solaire Rayonnement Capteursp Géothermie Puits/champs

Plus en détail

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie ÉNERGIE-CHAUFFAGE Référentiel des supports de communication existants énergie Le présent document recense l ensemble des outils de communication existants et disponibles, ainsi que les matériels disponibles

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

cubefrance www.cubefrance.fr

cubefrance www.cubefrance.fr cubefrance www.cubefrance.fr Pourquoi investir dans un chauffe-eau solaire? Pour réduire son empreinte carbone sur la planète et contribuer à limiter les conséquences du changement climatique Pour se préparer

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

http://energie.wallonie.be

http://energie.wallonie.be KOSTPRIJS UITGESPAARDE BRANDSTOF 8 7 kostprijs uitgespaarde brandstof (c /kwh) 6 5 4 3 2 kost uitgespaarde brandstof kost kwh electricity kost kwh gas kost kwh mazout 1 0 0 5000 10000 15000 20000 25000

Plus en détail

Pré-dimensionnement par simulations dynamiques d un réacteur de stockage thermochimique assurant l autonomie d un système solaire combiné.

Pré-dimensionnement par simulations dynamiques d un réacteur de stockage thermochimique assurant l autonomie d un système solaire combiné. Pré-dimensionnement par simulations dynamiques d un réacteur de stockage thermochimique assurant l autonomie d un système solaire combiné. Samuel HENNAUT 1*, Sébastien THOMAS 1, Philippe ANDRE 1, Emilie

Plus en détail

CHAUFFE-EAU SOLAIRES COLLECTIFS AVEC STOCKAGE EN EAU MORTE

CHAUFFE-EAU SOLAIRES COLLECTIFS AVEC STOCKAGE EN EAU MORTE P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N T D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr RAPPORT CHAUFFE-EAU SOLAIRES COLLECTIFS AVEC STOCKAGE EN EAU MORTE CONCEPTION

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Solar Heating System Factsheet (SHSF) - Dossier guide

Solar Heating System Factsheet (SHSF) - Dossier guide Solar eating System Factsheet (SSF) - Dossier guide Les Factsheets (feuille de données) publiés sur la page Internet de SPF résument les résultats des tests des systèmes solaires pour la production d eau

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Étude d un système solaire thermique : Effet de l orientation des panneaux solaires

Étude d un système solaire thermique : Effet de l orientation des panneaux solaires Étude d un système solaire thermique : Effet de l orientation des panneaux solaires Saoussen Khalfallaoui, Dominique Seguin, Moulay Ahmed Adelghani-Idrissi LSPC Université de Rouen IUT 8 Rue Lavoisier

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

International. RETScreen ANALYSE DE PROJETS D ÉNERGIES PROPRES : MANUEL D INGÉNIERIE ET D ÉTUDES DE CAS RETSCREEN

International. RETScreen ANALYSE DE PROJETS D ÉNERGIES PROPRES : MANUEL D INGÉNIERIE ET D ÉTUDES DE CAS RETSCREEN RETScreen International Centre d aide à la décision sur les énergies propres www.retscreen.net ANALYSE DE PROJETS D ÉNERGIES PROPRES : MANUEL D INGÉNIERIE ET D ÉTUDES DE CAS RETSCREEN Centre de la technologie

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains 1 Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains Juliette PROMELLE (GDF SUEZ) 2 ème Congrès Français des Pompes à Chaleur 10 installations instrumentées 2 Objectif : mesurer la performance de pompes

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Energies renouvelables. Leader mondial en systèmes solaires thermiques

Energies renouvelables. Leader mondial en systèmes solaires thermiques Energies renouvelables Leader mondial en systèmes solaires thermiques Un choix de 3 collecteurs Tous nos collecteurs fonctionnent selon le système plug and play (branchez et ça marche) et sont disponibles

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

À DRAINAGE GRAVITAIRE

À DRAINAGE GRAVITAIRE LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL À DRAINAGE GRAVITAIRE ET CIRCUIT HERMÉTIQUE LE DOMOSOL : AIDE AU CHAUFFAGE SE SOLAR HEAT Naturelle, renouvelable, inépuisable ~ L'énergie solaire n'est pas sujette aux

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

Etude du chauffage de l eau par le capteur solaire hybride

Etude du chauffage de l eau par le capteur solaire hybride Revue des Energies Renouvelables SIENR 14 Ghardaïa (2014) 285 291 Etude du chauffage de l eau par le capteur solaire hybride A. Khelifa 1*, H. Ben Moussa 2, K. Touafek 3, M. Adouane 1 et I. Tabet 1 1 Unité

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

R-SUN Le toit canadien

R-SUN Le toit canadien SOLAIrE AÉrOTHErMIQUE Le toit canadien www.systovi.com FABRIQUÉ EN FRANCE Faire des d économies d énergie aujourd hui Avec 80 % de la consommation énergétique des ménages, le chauffage et la production

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SOLAIRE

CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SOLAIRE 45 avenue de l amiral Courbet 59130 LAMBERSART tel : 03.20.93.79.94 fax : 03.20.93.79.95 e-mail : zenit@zenit.fr www.zenit.fr CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SOLAIRE LE CHAUFFE EAU SOLAIRE CESI L énergie solaire

Plus en détail

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique LE SOLEIL BRILLE POUR TOUS UTILISEZ L'énergie gratuite de la nature SANS ÉMISSION DE CO 2. ÉCONOMISEZ

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 SYSTÈMES SOLAIRES COMBINÉS (SSC) I/ PRINCIPE GENERAL Cette fiche d intégration décrit les données d entrées, les paramètres

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

Optimisation de la conversion solaire grâce au concept de capteur hybride photovoltaïquethermique

Optimisation de la conversion solaire grâce au concept de capteur hybride photovoltaïquethermique Optimisation de la conversion solaire grâce au concept de capteur hybride photovoltaïquethermique Patrick DUPEYRAT 1,2*, Hervé PABIOU 2, Gérald KWIATKOWSKI 3 MENEZO 2,4 et Christophe 1 Fraunhofer-Institut

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Prévisions ensoleillées

Prévisions ensoleillées ROTEX Solaris Prévisions ensoleillées Le système solaire haute performance ROTEX Solaris utilise l énergie du soleil pour l eau chaude et l appoint chauffage. Hygiénique, efficace et économique. «Tout

Plus en détail

L ingénierie au service de la nature MC

L ingénierie au service de la nature MC L ingénierie au service de la nature MC Concerto, la fenêtre qui est testée pour l étanchéité à l air aussi bien à -30 C qu à température ambiante 20 C. Pourquoi est-il important d évaluer le degré d étanchéité

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Sommaire 1: géothermie et ENR 2: la sonde géothermique 3: dimensionnement d une sonde simple 4: dimensionnement d un champ de sondes 5: TRT Source: EED

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Fabrice DERNY La géothermie MATRIciel SA Objectif(s) de la présentation Cerner les objectifs et les domaines d application de la géothermie

Plus en détail

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable 1 boilers pompe à chaleur Midea est au niveau mondial un des plus important producteur de pompe à chaleur et de climatiseur

Plus en détail

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

Composants pour systèmes solaires

Composants pour systèmes solaires solarorkli Composants pour systèmes solaires Composants pour chauffage et eau chaude sanitaire Composants pour chauffage et eau chaude sanitaire Collecteurs équipements de distribution Robinets thermostatiques

Plus en détail

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge www.amoes.com Note technique Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge N Document NT11-01 Diffusion hors collaborateurs Amoès Version 1.1 Septembre 2011 Autorisée librement X Rédigé par

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

Installateur chauffage-sanitaire

Installateur chauffage-sanitaire Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

GEOTHERMIE - SYSTEMES RAUGEO LA TERRE, SOURCE ÉCOLOGIQUE D ÉNERGIE. * Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr. Bâtiment Automobile Industrie

GEOTHERMIE - SYSTEMES RAUGEO LA TERRE, SOURCE ÉCOLOGIQUE D ÉNERGIE. * Des solutions polymères à l infini www.rehau.fr. Bâtiment Automobile Industrie GEOTHERMIE - SYSTEMES RAUGEO LA TERRE, SOURCE ÉCOLOGIQUE D ÉNERGIE LE CHOIX DU BON SYSTÈME LA GEOTHERMIE SUR BOUCLE FERMEE est à ce jour le système utilisant les Énergies renouvelables pour le chauffage

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique.

ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique. ROTEX Sanicube : combinaison de l accumulateur et du chauffe-eau instantané. ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique. Le Chauffage! Autant d eau chaude sanitaire que vous voulez.

Plus en détail

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7 Le livre bla nc d e la eàc mp po haleur SOMMAIRE PRESENTATION DU PRODUIT Présentation du produit...p. 1 AVANTAGES CONCURRENTIELS Tansfert d énergie p. 5 Une plage de fonctionnement tout terrain p. 5 Une

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine

SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine Revue des Energies Renouvelables Vol. 11 N 4 (2008) 587 594 SARM: Simulation of Absorption Refrigeration Machine S. Kherris 1*, M. Makhlouf 1 et A. Asnoun 2 1 Laboratoire des Matériaux et des Systèmes

Plus en détail

le chauffe-eau solaire individuel

le chauffe-eau solaire individuel Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel L HABITAT INDIVIDUEL Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel SOMMAIRE Un chauffe-eau solaire... Pourquoi?...3 Comment ça

Plus en détail

I-1 Introduction : I-2.Etude bibliographique :

I-1 Introduction : I-2.Etude bibliographique : I-1 Introduction : La production de l énergie thermique à partir de l énergie solaire par les capteurs plans connait de nos jours de nombreuses applications vue leurs innombrables intérêts économiques

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Remeha ZentaSOL. La nouvelle norme en matière de simplicité, design et rendement

Remeha ZentaSOL. La nouvelle norme en matière de simplicité, design et rendement Remeha ZentaSOL La nouvelle norme en matière de simplicité, design et rendement ZentaSOL Système de chauffe-eau solaire Remeha ZentaSOL L'énergie solaire est la source de chaleur la plus écologique et

Plus en détail

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE

SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Notre partenaire constructeur Créez votre configuration technique en ligne et recevez automatiquement votre devis! SYSTEMES MODULAIRES POMPE A CHALEUR SOLAIRE THERMIQUE GEOTHERMIE CHAUFFAGE Configuration

Plus en détail

UNE FABRICATION SCANDINAVE

UNE FABRICATION SCANDINAVE STOCKAGE D ENERGIE Hydro-accumulateur Série S Ballon tampon sans ballon ECS(O) Ballon tampon avec ballon ECS(B) Ballon tampon avec ballon ECS et échangeur solaire(bs) 500/750 (O) 500/750 (B) 500/750 (BS)

Plus en détail

Tête thermostatique K avec sonde de contact ou sonde plongeuse

Tête thermostatique K avec sonde de contact ou sonde plongeuse Têtes thermostatiques M 30 x 1,5 Tête thermostatique K avec sonde de contact ou sonde plongeuse Maintien de pression & Qualité d eau Equilibrage & Régulation Régulation thermostatique ENGINEERING ADVANTAGE

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

solutions sun2live TM

solutions sun2live TM solutions sun2live TM solaire + stockage d énergie par le Groupe meeco Production et stockage d énergie en tout lieu. sun2live est la solution du Groupe meeco en matière de génération d électricité distribuée

Plus en détail

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE COMBINEZ VOTRE STATION INDIVIDUELLE Le module thermique d appartement TacoTherm Dual Piko s adapte parfaitement à toutes les configurations

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables.

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. ÉNERGIES RENOUVELABLES La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. Pompes À chaleur SAUMURE eau pompes à chaleur eau eau Source d énergie inépuisable et efficace Rendement élevé et constant

Plus en détail