SYSTEM O. Contrôler la température sur l ensemble de votre réseau...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYSTEM O. Contrôler la température sur l ensemble de votre réseau..."

Transcription

1 SYSTEM O Contrôler la température sur l ensemble de votre réseau...

2 Contexte réglementaire La prévention des risques sanitaires est une priorité pour les maitres d ouvrage en particulier dans les Etablissements Recevant du Public (E.R.P.). La surveillance sanitaire des réseaux Eau Chaude et Eau Froide Sanitaire (ECFS) doit être effectuée quelque soit l âge de l installation en prévention de risques potentiels (colonisation bactérienne, détérioration de la qualité de l eau...). Pour limiter efficacement le développement des bactéries dans les circuits d eau, les experts recommandent : Eviter la stagnation de l eau et assurer une bonne circulation. Lutter contre l entartrage et la corrosion par une conception et un entretien adaptés à la qualité de l eau et aux caractéristiques de l installation. Maintenir l eau à une température élevée dans les installations depuis la production et tout au long de la distribution. Mitiger l eau au plus près des points de puisage (pour éviter les brûlures). Que dit la réglementation? La circulaire de la DGS du 21 décembre 2010 précise les missions des Agences Régionales de Santé concernant la mise en œuvre de l arrêté du 1 er février 2010 relatif à la surveillance des légionelles dans les installations de production, de stockage et de distribution d eau chaude sanitaire. Cette loi rend obligatoire la mise en place d une surveillance des installations basée sur l analyse annuelle des légionelles et la mesure de la température. Les textes de référence Circulaire DGS/DHOS n 2002/243 du 22 avril (Etablissements de santé). Circulaire DHOS/DGS n 2005/417 du 9 septembre (Etablissements de santé guide technique). Arrêté du 1 er février 2010 dit «arrêté légionelle ERP». Guide issu de la circulaire du 21 novembre 2010.

3 Surveillance des réseaux d eau chaude sanitaire POURQUOI CONTRÔLER LA TEMPÉRATURE DU RÉSEAU ECS? Pour identifier les portions de réseau où les conditions de service (vitesse de circulation, température) ne seraient pas satisfaisantes. Pour lutter contre le développement bactérien. Pour limiter le risque de brûlure. L arrêté du 1 er Février 2010 définit les points de surveillance : - sortie des productions d ECS : cas n 1 - retour de boucle et retour général : cas n 2 - points d usage à risque : cas n 3 - points d usage représentatif : cas n 4 - points d usage le plus éloigné : cas n 5 Pour plus de précisions, se reporter à l arrêté. Cas n 4 Cas n 3 et 4 Exemple d emplacements de points de contrôle sur un réseau ECS LÉGENDES Mesure ou enregistrement de la température Robinet de prélèvement Point d usage à risque Départs d eau chaude Cas n 5 Départ ECS Cas n 5 Primaire Ballon de stockage Échangeur Cas n 1 et 2 Bouclages Eau Froide Retours ECS Bouclages Cas n 3, 4 et 5 Cas n 1 et 2 Cas n 5

4 Pour en savoir plus... LE NOMBRE DE POINTS DE SURVEILLANCE DOIT ÊTRE PROPORTIONNEL : aux nombres de points d usage identifiés à risque, aux nombres de personnes potentiellement exposées au cours d une année. A noter, plus l établissement est sensible plus la surveillance devra être accentuée. QUELLE EST LA FRÉQUENCE DE SURVEILLANCE DES POINTS D USAGE À RISQUE? Points de surveillance ETABLISSEMENT DE SANTÉ ERP AUTRES QUE LES EABLISSEMENTS DE SANTÉ Mesures obligatoires pour chacun des réseaux d ECS Sortie de la (des) productions d ECS 1 fois / jour (ou en continu) 1 fois / mois Au niveau de chaque retour de boucle (+ retour général) 1 fois / jour (ou en continu) 1 fois / mois Points d usage les plus éloignés de la production d ECS et points d usage à 1 fois / semaine (ou en continu) 1 fois / mois risque les plus représentatifs du réseau Points d usage représentatifs situés dans des services accueillant des patients particulièrement vulnérables au risque de légionellose 1 fois / semaine (ou en continu) QU EST-CE QU UN POINT D USAGE LE PLUS REPRÉSENTATIF? un point d usage quotidien, un point d usage ayant fait l objet d une rénovation récente, un point d usage situé dans des locaux accueillant des personnes vulnérables (Etablissement de santé). LE RESPONSABLE DES INSTALLATIONS PEUT CHOISIR D AJOUTER DES POINTS DE SURVEILLANCE DITS DÉFAVORISÉS : point d usage peu ou pas utilisé, point d usage où les conditions de service ne sont pas satisfaisantes, point d usage où la présence de légionelles a été établie.

5 Solutions GIRPI GIRPI INNOVE 3 solutions pour contrôler la température sur votre réseau SYSTEM O. Du ø 16 au ø 32 Du ø 32 au ø 63 Du ø 25 au ø 160 KITHMI KITH4MI KITHGRL Manchons laiton C-PVC avec capteur de contact Coudes C-PVC à insert laiton avec sonde de température Tés C-PVC à insert laiton avec sonde de température CONSEILS DE POSE Du ø 16 au ø 32, utilisation du capteurs de contact et de manchons C-PVC/laiton. continuité du flux Du ø 32 au ø 63, utilisation de sondes plongées avec coudes taraudés laiton. mesure face au flux Du ø 25 au ø 160, utilisation de sondes plongées avec tés taraudés laiton. mesure au milieu du flux LES DES SOLUTIONS GIRPI Conception optimisée pour limiter les pertes de charges. Offre complète du ø 16 au ø 160. Une solution adaptée à chaque configuration chantier. Précision de la mesure à +/- 0,5 C. Compatibilité avec l ensemble de la gamme SYSTEM O. Maîtrise des temps de pose.

6 SYSTEM O La sécurité de vos réseaux eau chaude et eau froide sanitaire GIRPI Rue Robert Ancel - CS Harfleur - France Tél : 33 (0) Fax : 33 (0) Réf. : 6VOLSOFR - RCS LE HAVRE B / ex - Crédits photographiques : Girpi - Fotolia

Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire

Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire Délégation territoriale du Val-d Oise Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire Maîtriser la température de l eau chaude sanitaire L exploitant d un réseau d eau

Plus en détail

des réseaux (ECS) Vanne d'équilibrage auto-nettoyante pour réseaux sanitaires w w w. s o g o b a. c o m

des réseaux (ECS) Vanne d'équilibrage auto-nettoyante pour réseaux sanitaires w w w. s o g o b a. c o m Equilibrage & Maintenance des réseaux (ECS) Vanne d'équilibrage auto-nettoyante pour réseaux sanitaires Vanne d'équilibrage auto-nettoyante pour réseaux sanitaires G R K N E T E v o l u t i o n La solution

Plus en détail

Contexte général. Contenu de la mission d expertise

Contexte général. Contenu de la mission d expertise Cahier des charges type à l usage des établissements sociaux et médico-sociaux, pour la réalisation d un audit hydraulique des installations de distribution d ECS Contexte général Il est prévu au sein

Plus en détail

SYSTEM O. Un système unique pour des réseaux distincts Eau froide sanitaire Eau chaude sanitaire

SYSTEM O. Un système unique pour des réseaux distincts Eau froide sanitaire Eau chaude sanitaire SYSTEM O Un système unique pour des réseaux distincts Eau froide sanitaire Eau chaude sanitaire Un système complet pour l eau froide et l eau chaude sanitaire Tube HTA La solution pour les réseaux d eau

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE. Maîtrise du risque de développement des légionelles dans les réseaux d eau chaude sanitaire. Maîtrise du risque de développement

GUIDE TECHNIQUE. Maîtrise du risque de développement des légionelles dans les réseaux d eau chaude sanitaire. Maîtrise du risque de développement Maîtrise du risque de développement des légionelles dans les réseaux d eau chaude sanitaire Ce document vise à apporter au chef d établissement ou au responsable gestionnaire, une meilleure lisibilité

Plus en détail

SYSTEM O. Un système unique pour des réseaux distincts Eau froide sanitaire Eau chaude sanitaire

SYSTEM O. Un système unique pour des réseaux distincts Eau froide sanitaire Eau chaude sanitaire SYSTEM O Un système unique pour des réseaux distincts Eau froide sanitaire Eau chaude sanitaire CONCEPTION, CHOIX DES MATÉRIAUX ET MAINTENANCE : La sécurité des réseaux passe par une bonne conception,

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

Le chauffe eau à accumulation électrique

Le chauffe eau à accumulation électrique Le chauffe eau à accumulation électrique I) Composition d un chauffe eau électrique Leurs constitutions sont sensiblement les mêmes entre chaque fabriquant : Habillage Départ eau chaude Isolant Cuve Anode

Plus en détail

CAHIERs INFOS. La Qualité de l'eau dans les réseaux. Les. Synthèse et solutions

CAHIERs INFOS. La Qualité de l'eau dans les réseaux. Les. Synthèse et solutions CAHIERs Les INFOS La Qualité de l'eau dans les réseaux DES SOLUTIONS POUR LUTTER EFFICACEMENT CONTRE LA PROLIFÉRATION BACTÉRIENNE NOUVELLES RÉGLEMENTATIONS DERNIÈRES ÉTUDES PRÉVENTIONS ET TRAITEMENTS TÉMOIGNAGES

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Le confort de l eau chaude sanitaire. Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire

Le confort de l eau chaude sanitaire. Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire Le confort de l eau chaude sanitaire Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire Attestation de Conformité Sanitaire Afi n de réduire les quantités de matières toxiques pouvant

Plus en détail

BP/BL 150 à 500, B 650 à 1000

BP/BL 150 à 500, B 650 à 1000 BP/BL à, B 6 à PRÉPARATEURS D EAU CHAUDE SANITAIRE INDÉPENDANTS BP Préparateurs ecs indépendants Performance, capacité de à litres BL Préparateurs ecs indépendants, capacité de à litres B Préparateurs

Plus en détail

CHAUFFE-EAU SOLAIRES COLLECTIFS AVEC STOCKAGE EN EAU MORTE

CHAUFFE-EAU SOLAIRES COLLECTIFS AVEC STOCKAGE EN EAU MORTE P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N T D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr RAPPORT CHAUFFE-EAU SOLAIRES COLLECTIFS AVEC STOCKAGE EN EAU MORTE CONCEPTION

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

Conception et maintenance des réseaux d eau à l intérieur des bâtiments

Conception et maintenance des réseaux d eau à l intérieur des bâtiments Conception et maintenance des réseaux d eau à l intérieur des bâtiments Olivier CORREC Mél : olivier.correc@cstb.fr Contexte des réseaux d eau sanitaire Exigences générales : o Sécuriser la consommation

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08

Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08 Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08 aractéristiques - Température de consigne réglable manuellement - Les sens des entrées et des sorties doivent être respectés sous peine de non

Plus en détail

Eau chaude sanitaire

Eau chaude sanitaire 4 rue du maréchal FOCH, 68 460 LUTTERBACH 03 89 50 06 20 ou eie68@alteralsace.org La lettre d information d Alter Alsace Energies dans le cadre du défi des familles éco-engagées : N 8 Janvier 2013 Eau

Plus en détail

Mise en service d un réseau neuf

Mise en service d un réseau neuf Gestion des risques liés à l eau lors de l ouverture d un bâtiment Aile Ouest Aile Est Aile SUD ICASS ARROJA Marie-Agnès, cadre hygiéniste ICS MOREAU Nathalie, infirmière hygiéniste Mise en service d un

Plus en détail

PRÉPARATEURS D EAU CHAUDE SANITAIRE INDÉPENDANTS

PRÉPARATEURS D EAU CHAUDE SANITAIRE INDÉPENDANTS BPB-BLC /BEPC /B /FWS PRÉPARATEURS D EAU CHAUDE SANITAIRE INDÉPENDANTS BPB : Préparateurs ecs indépendants Performance, capacité de à litres BLC : Préparateurs ecs indépendants Confort, capacité de à litres

Plus en détail

CARNET SANITAIRE DE VOTRE INSTALLATION D'EAU

CARNET SANITAIRE DE VOTRE INSTALLATION D'EAU CARNET SANITAIRE DE VOTRE INSTALLATION D'EAU (Indiquer le nom de l installation) Directions Régionale et Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales du Nord-Pas-de-Calais Ministère de l emploi,

Plus en détail

Robinetterie «haut de gamme» + Systèmes Robinetterie pour installations d eau potable «Aquastrom T plus» «Aquastrom C» «Aquastrom P»

Robinetterie «haut de gamme» + Systèmes Robinetterie pour installations d eau potable «Aquastrom T plus» «Aquastrom C» «Aquastrom P» Innovation + Qualité Robinetterie «haut de gamme» + Systèmes Robinetterie pour installations d eau potable «Aquastrom T plus» «Aquastrom C» «Aquastrom P» Gamme de produits Conditions générales et directives

Plus en détail

Robinet thermostatique à préréglage pour conduites de circulation d E.C.S. «Aquastrom T plus»

Robinet thermostatique à préréglage pour conduites de circulation d E.C.S. «Aquastrom T plus» Robinet thermostatique à préréglage pour conduites de circulation d E.C.S. Information technique Descriptif du cahier des charges: Robinet thermostatique Oventrop à préréglage pour conduites de circulation

Plus en détail

PARTIE 2 : MISE EN SERVICE PARTIE 1 : CONCEPTION PARTIE 3 : ENTRETIEN PARTIE 4 : EN SAVOIR PLUS METTRE EN SERVICE L INSTALLATION...

PARTIE 2 : MISE EN SERVICE PARTIE 1 : CONCEPTION PARTIE 3 : ENTRETIEN PARTIE 4 : EN SAVOIR PLUS METTRE EN SERVICE L INSTALLATION... SOMMAIRE PARTIE 1 : REGLER LES TEMPERATURES DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION... 4 PREVENIR LE RISQUE LEGIONELLE... 5 CHOISIR UNE SOLUTION PRODUCTION D ECS INDIVIDUELLE... 10 CHOISIR UNE SOLUTION DE PRODUCTION

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Simplicité et performance : Tant en nouvelles constructions qu'en remplacement La nouvelle gamme de chaudières gaz à condensation Initia Plus a été spécialement

Plus en détail

Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau Thierry POLATO Agence Régionale de Santé Pays de la Loire Délégation territoriale de Maine-et-Loire

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

cubefrance www.cubefrance.fr

cubefrance www.cubefrance.fr cubefrance www.cubefrance.fr Pourquoi investir dans un chauffe-eau solaire? Pour réduire son empreinte carbone sur la planète et contribuer à limiter les conséquences du changement climatique Pour se préparer

Plus en détail

Ouverture d un pavillon médical : Mesures mises en œuvre pour la mise en eau et suivi bactériologique

Ouverture d un pavillon médical : Mesures mises en œuvre pour la mise en eau et suivi bactériologique Ouverture d un pavillon médical : Mesures mises en œuvre pour la mise en eau et suivi bactériologique Congrès de la SF2H - 9 Juin 2011 S. Coudrais Biohygiéniste Unité d Hygiène et Epidémiologie - Groupement

Plus en détail

Le Chauffe Eau Solaire Individuel

Le Chauffe Eau Solaire Individuel Le Chauffe Eau Solaire Individuel Schémas de principe et son fonctionnement Encombrement capteur et ballon Productivité Maintenance Durée Une place de champion dans la RT 2012 Le solaire comment ça marche?

Plus en détail

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU Roger Cadiergues MémoCad ns02.a LES EAUX : LOIS, RéGLEMENTS, NORMES ET DTU SOMMAIRE ns02.1. Les cadres réglementaires et normatifs ns02.2. Lois et règlements fondamentaux ns02.3. Equipements sanitaires

Plus en détail

Tête thermostatique K avec sonde de contact ou sonde plongeuse

Tête thermostatique K avec sonde de contact ou sonde plongeuse Têtes thermostatiques M 30 x 1,5 Tête thermostatique K avec sonde de contact ou sonde plongeuse Maintien de pression & Qualité d eau Equilibrage & Régulation Régulation thermostatique ENGINEERING ADVANTAGE

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Symboles utilisés...4 1.1.1 Symboles utilisés dans la notice...4 1.1.2

Plus en détail

Chaudière à condensation + CESC

Chaudière à condensation + CESC Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama Version du 01/07/2015 Chaudière à condensation + CESC Présentation La présente fiche décrit le principe et la saisie d un chauffe-eau

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

SÉCURITÉ SANITAIRES DES RÉSEAUX

SÉCURITÉ SANITAIRES DES RÉSEAUX SÉCURITÉ DES RÉSEAUX SANITAIRES Sécurité... 10 Groupes de Vases d'expansion sanitaire Mitigeurs...16 Domestiques Collectifs Équilibrage des boucles Réducteurs de pression...149 Accessoires sanitaires...15

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E 100-130 - 10-210 - 20 Table des matières Généralités 3 Remarques 3 Emballage 3 Consignes de sécurité Symboles utilisés Recommandations générales

Plus en détail

Chaudière murale gaz à condensation avec ballon intégré de 48 litres. Éligible au crédit d impôt* La passion du service et du confort

Chaudière murale gaz à condensation avec ballon intégré de 48 litres. Éligible au crédit d impôt* La passion du service et du confort - 05/2015- Dans un souci constant d améliorer ses produits, la société e.l.m. leblanc se réserve le droit de procéder à toutes modifications des appareils présentés et de leurs caractéristiques. * Sur

Plus en détail

DISPOSITIFS DE COMMANDE THERMOSTATIQUE DISPOSITIFS DE COMMANDE THERMOSTATIQUE

DISPOSITIFS DE COMMANDE THERMOSTATIQUE DISPOSITIFS DE COMMANDE THERMOSTATIQUE DISPOSITIFS DE COMMANDE THERMOSTATIQUE 6 117 118 DE NOMBREUX INSTALLATEURS professionnels à travers l'europe sont aujourd'hui considérés comme des héros grâce à notre gamme de vannes thermostatiques. La

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

COLLOQUE Solaire thermique & Habitat collectif. François GIBERT directeur EKLOR. Instrumentation et régulation : la vision d un fabricant

COLLOQUE Solaire thermique & Habitat collectif. François GIBERT directeur EKLOR. Instrumentation et régulation : la vision d un fabricant COLLOQUE Solaire thermique & Habitat collectif 20 FÉVRIER 2013 : EUREXPO SALON DES ENR François GIBERT directeur EKLOR Instrumentation et régulation : la vision d un fabricant 1 2 2 3 3 Les fonctions d

Plus en détail

La principale cause du développement

La principale cause du développement LES AUTRES thèmes LA MAÎTRISE DU RISQUE LEGIONELLES Gestion de la problématique Legionella dans les réseaux d eau chaude sanitaire : conception, maintenance et surveillance biologique Jacques Naitychia,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL Notice d utilisation 300028223-001-03 Sommaire 1 Consignes de sécurité et recommandations...4 1.1 Consignes de sécurité...4 1.2 Recommandations...4

Plus en détail

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective. La Garantie de Résultats Solaires (GRS)

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective. La Garantie de Résultats Solaires (GRS) Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective La Garantie de Résultats Solaires (GRS) Document réalisé avec le soutien technique de la Introduction Les installations concernées par la Garantie

Plus en détail

Information technique

Information technique Das Qualitätsmanagementsystem von Oventrop ist gemäß DIN-EN- ISO 001 zertifiziert. Descriptif du cahier des charges: Robinet thermostatique Oventrop «Aquastrom T plus» à préréglage pour conduites de circulation

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

UNE FABRICATION SCANDINAVE

UNE FABRICATION SCANDINAVE STOCKAGE D ENERGIE Hydro-accumulateur Série S Ballon tampon sans ballon ECS(O) Ballon tampon avec ballon ECS(B) Ballon tampon avec ballon ECS et échangeur solaire(bs) 500/750 (O) 500/750 (B) 500/750 (BS)

Plus en détail

APPENDAGES. Duco Mix Duco T-Mix. Mélangeur thermostatique réglable APPENDAGES. Tous les mélangeurs thermostatiques sont disponibles en version Solar.

APPENDAGES. Duco Mix Duco T-Mix. Mélangeur thermostatique réglable APPENDAGES. Tous les mélangeurs thermostatiques sont disponibles en version Solar. Mélangeur thermostatique réglable Duco Mix Duco T-Mix Safety by PenTec APPENDAGES APPENDAGES Tous les mélangeurs thermostatiques sont disponibles en version Solar. Application du mélangeur Duco Mix et

Plus en détail

Solarisation des piscines collectives

Solarisation des piscines collectives Solarisation des piscines collectives Piscine Olympique VAISE Lyon 9 ème Intervention ALE Lundi 9 Juin 2008 Piscine de Vaise - ALE - 09/06/08 2 1 Plan de l intervention l Première partie : Présentation

Plus en détail

POMPES À CHALEUR DOUBLE- SERVICE EN HABITAT INDIVIDUEL

POMPES À CHALEUR DOUBLE- SERVICE EN HABITAT INDIVIDUEL www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES POMPES À CHALEUR DOUBLE- SERVICE EN HABITAT INDIVIDUEL CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT, INSTALLATION ET MISE EN SERVICE, ENTRETIEN

Plus en détail

La solution économique et performante

La solution économique et performante Pompes à chaleur air/air pour le résidentiel YUTAKI S80 produit de l eau chaude très haute température pour remplacer votre chaudière et conserver vos radiateurs. Mural Summit La solution économique et

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

MONTAGE BALLON SOLAR. manuel_cesi_zenit.doc. 1 de 9. capacité nominale. Gaz femelle

MONTAGE BALLON SOLAR. manuel_cesi_zenit.doc. 1 de 9. capacité nominale. Gaz femelle MONTAGE BALLON SOLAR Connexions 1 entrée eau sanitaire 2 sortie eau chaude 3 entrée échangeur solaire 4 sortie échangeur solaire 5 recyclage 6 instrumentation 7 instrumentation 13 instrumentation 14 instrumentation

Plus en détail

Manuel de schémas THE FUTURE OF ENERGY. www.sonnenkraft.com

Manuel de schémas THE FUTURE OF ENERGY. www.sonnenkraft.com anuel de schémas THE FUTURE OF ENERGY www.sonnenkraft.com Remarque : Ce manuel de schémas (version n 080108-S-FR) annule et remplace les versions antérieures. 2 THE FUTURE OF ENERGY Version n : 080108-S-FR

Plus en détail

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE Condensol Chaudière sol gaz à condensation CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE 3 MODÈLES DE 24, 28 ET 34 KW CHAUFFAGE AVEC EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE VERSION VENTOUSE/CHEMINÉE* CONDENSATION GARANTIE 3 ANS *

Plus en détail

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010. C est quoi la HQE et le BBC?

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010. C est quoi la HQE et le BBC? Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010 C est quoi la HQE et le BBC? VILLE DE CHOLET Eco construction 1- Relation du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

TA N K. Ballons Solaires Gamme EasyTub. Documentation commerciale et notice utilisation toutes versions

TA N K. Ballons Solaires Gamme EasyTub. Documentation commerciale et notice utilisation toutes versions Documentation commerciale et notice utilisation toutes versions Ballon Solaire pour Eau chaude sanitaire 200 et 300 litres sans corrosion Composition exclusive en polypropylène Comprenant circulateur &

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

MITIGEURS THERMOSTATIQUES

MITIGEURS THERMOSTATIQUES DITION 5 MITIGUR THRMOTTIQU POURQUOI UN MITIGUR THRMOTTIQU? Le principe de pilotage automatique des fluides chaud et froid permet une bonne gestion de l eau chaude : pas de gaspillage d eau et de calories

Plus en détail

Eau chaude sanitaire. par Patrice BRAUD Ingénieur ENSAIS (École nationale supérieure des arts et industries de Strasbourg )

Eau chaude sanitaire. par Patrice BRAUD Ingénieur ENSAIS (École nationale supérieure des arts et industries de Strasbourg ) Eau chaude sanitaire par Patrice BRAUD Ingénieur ENSAIS (École nationale supérieure des arts et industries de Strasbourg ) 1. Bases de dimensionnement. Définition des besoins... B 9 190-2 1.1 Généralités...

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire Chaudière murale gaz condensation mixte aurocompact Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire aurocompact les avantages d une solution 2 en 1 Compacité

Plus en détail

Canalisations SYSTEM O

Canalisations SYSTEM O Canalisations SYSTEM O destinées à la réalisation de réseaux de distribution d eau chaude et froide sanitaire FICHE DE DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE (FDES) conforme à la norme NF P 01-010 V1

Plus en détail

Synthèse des audits EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014

Synthèse des audits EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014 EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014 SOMMAIRE Contexte de la mission confiée à ARTELIA Synthèse des audits Satisfaction usagers Implantation Mise en œuvre des capteurs et cuves Circuits

Plus en détail

Rapport de vérification

Rapport de vérification Phase conception Provisoire phase chantier Définitif phase chantier Certification NF HQE TM Bâtiments Tertiaires Label HPE Construction neuve Rénovation OPERATION Opération Bâtiment RESTRUCTURATION D'UN

Plus en détail

Chaleur bienveillante

Chaleur bienveillante C 256-01 made in Italy Groupe thermique à condensation combiné avec ballon accumulateur et solaire Chaleur bienveillante FR Groupe thermique à condensation combiné avec ballon accumulateur PERFORMANCES

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

AUDIT DES CONSOMMATIONS D ELECTRICITE DE LA CHAUFFERIE DE LA RESIDENCE LOUIS RIGAL (328 et 330 avenue BERTHELOT 69 008 Lyon)

AUDIT DES CONSOMMATIONS D ELECTRICITE DE LA CHAUFFERIE DE LA RESIDENCE LOUIS RIGAL (328 et 330 avenue BERTHELOT 69 008 Lyon) OPAC DU GRAND LYON AUDIT DES CONSOMMATIONS D ELECTRICITE DE LA CHAUFFERIE DE LA RESIDENCE LOUIS RIGAL (328 et 33 avenue BERTHELOT 69 8 Lyon) Rapport final 2616 Félines/Rimandoule - France Tél : +33-4 75

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

HYDROGAZ. BALLON ECS 750 À 6 000 Litres

HYDROGAZ. BALLON ECS 750 À 6 000 Litres HYDROAZ BALLON S 750 À 6 000 Litres L Hydrogaz est un système performant de production d eau chaude semi-instantanée, intégrant directement un équipement gaz à haut rendement. Ce concept original et unique

Plus en détail

Quinta 25/30s et 28/35c

Quinta 25/30s et 28/35c Fiche produit Quinta 25/30s et 28/35c Quinta 25/30s et 28/35c Chaudière murale à condensation Avec ou sans production ECS intégrée Quinta 25/30s et 28/35c Remeha Quinta 25/30s et 28/35c Les Remeha Quinta

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

Ballon d eau chaude WW 300-S

Ballon d eau chaude WW 300-S Système solaire Ligne standard Ballon d eau chaude WW 300-S Français Manuel de montage et d utilisation Version 02 - Etat 10/2008 N article : 257 134 Ballon d eau chaude WW 300-S N article : 257 109 Printed

Plus en détail

Laboratoire Départemental d Analyses Premier semestre 2015 I T. mon Département, Ain

Laboratoire Départemental d Analyses Premier semestre 2015 I T. mon Département, Ain Laboratoire Départemental d Analyses Premier semestre 2015 O N I T A R RESTAU E V I T C COLLE FORMATIONS Ain mon Département, Introduction La réglementation européenne impose à tout personnel travaillant

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE COMBINEZ VOTRE STATION INDIVIDUELLE Le module thermique d appartement TacoTherm Dual Piko s adapte parfaitement à toutes les configurations

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Vivadens C h a u d i è r e m u r a l e à C o n d e n s a t i o n

Vivadens C h a u d i è r e m u r a l e à C o n d e n s a t i o n C h a u d i è r e m u r a l e à C o n d e n s a t i o n ÉCONOMIES D ÉNERGIE EAU CHAUDE À VOLONTÉ ULTRA COMPACTE ET ULTRA LÉGÈRE LE MEILLEUR INVESTISSEMENT EN CONDENSATION L E SSE NTI E L DE LA CON DE

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

RUBIS. Production d'eau chaude sanitaire instantanée semi-instantanée. www.magnumgs.fr

RUBIS. Production d'eau chaude sanitaire instantanée semi-instantanée. www.magnumgs.fr RUS Production d'eau chaude sanitaire instantanée semi-instantanée www.magnumgs.fr Producteurs d'eau chaude instantanés RUS Le système intégré de production d'eau chaude sanitaire instantané permet, à

Plus en détail

Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de particules

Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de particules Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 19 Traitement des eaux Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

Grenoble ZAC de Bonne

Grenoble ZAC de Bonne Grenoble Evaluation énergétique 2010/2011/2012 Séminaire, directeurs de coopératives d HLM janvier 2014 4 rue Voltaire, 38000 Grenoble 04 76 00 19 09 www.alec-grenoble.org Association créée en 1998 En

Plus en détail