Importance des installations dans les bâtiments basse énergie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Importance des installations dans les bâtiments basse énergie"

Transcription

1 Importance des installations dans les bâtiments basse énergie Moulin de Beez 18 octobre 2011 Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Concepts généraux Bâtiment basse énergie = Bâtiment avec peu de besoins nets en chauffage L installation de chauffage ne doit pas dégrader cet avantage à cause de mauvais rendements Le système de production d eau chaude sanitaire ne doit pas non plus être une source de surconsommation d énergie 2 1

2 Concepts généraux Bâtiment basse énergie = Bâtiment étanche à l air Les installations ne doivent pas dégrader cet avantage en introduisant des fuites Le bâtiment doit nécessairement être équipé d un système de ventilation 3 Chauffage 09/2011 Installations techniques 4 2

3 Installation de chauffage Q T Q V,dedic Q V,in/exf Q s >T setpoint ηq s Q T Q V,dedic Q V,in/exf Q em T setpoint Q net ηq i Q i nale d'énergie imaire Distribution Stockage Q distr Q stor Production Q gen Consommation fi Energie pri 09/2011 Installations techniques 5 Pertes d émission Fonctionnement non idéal du système d émission Température non homogène dans les locaux, et localement plus chaud que souhaité D où plus de pertes derrières les radiateurs, par les fenêtres, sous le chauffage par le sol... Inertie thermique du système d émission: encore une émission de chaleur résiduelle même si on en a plus besoin (ensoleillement, gains internes, abaissement de nuit) Régulation imparfaite... 09/2011 Installations techniques 6 3

4 Pertes d émission Favoriser le chauffage à basse température Chauffage par le sol ou les murs Radiateurs ou convecteurs à eau Convecteurs électriques Chauffage par air chaud... Moins approprié Poêle à bois, à charbon,... 7 Pertes d émission Favoriser un système avec peu d inertie Convecteurs électriques Chauffage par air chaud Convecteurs à eau Chauffage par le sol (structure légère) Radiateurs à eau (acier + ailettes)... Moinsi appropriés Radiateurs à eau (fonte) Chauffage par le sol ou les murs (structure lourde) Poêle à bois, à charbon,

5 Pertes d émission Favoriser un réglage local par local Radiateurs ou convecteurs avec vanne thermostatiquet ti Convecteurs électrique Chauffage par le sol (+1 thermostat par local)... Moins approprié Poêle centralisé Chauffage par air chaud... 9 Pertes de distribution Pertes de chaleur le long des conduits de distribution À l intérieur du volume protégé À l extérieur du volume protégé Pas de pertes pour le chauffage local Veiller à isoler les conduits de distribution Surtout en dehors du volume protégé 10 5

6 Pertes de stockage Pertes de chaleur de l enveloppe du ballon de stockage À l intérieur du volume protégé À l extérieur du volume protégé Veiller à choisir un ballon bien isolé Nécessaire en cas de Cogénération (production d électricité et de chaleur) p.ex. 11 Pertes de production Perte de chaleur de l enveloppe du générateur Perte de chaleur Combustion incomplète Chaleur contenue dans les gaz de combustion Consommation d énergie plus importante Sollicitation du compresseur 12 6

7 Énergie primaire Énergie provenant de sources renouvelables ou non renouvelables qui n a subi aucun processus de conversion ni de transformation Importance du choix du vecteur énergétique Énergie solaire (thermique, photovoltaïque) Biomasse Combustibles fossiles Électricité 13 Installation de chauffage Besoins nets en énergie Consommation d énergie primaire Installation de chauffage 14 7

8 Eau chaude sanitaire 09/2011 Installations techniques 15 Eau chaude sanitaire Les besoins en énergie sont fonction de la consommation d eau chaude Certaines installations favorisent une consommation plus importante pour une hygiène identique 16 8

9 Pertes de distribution Conduits de puisage: Principalement des pertes par suite du refoulement initialiti de l eau froide Importance de la limitation de la longueur des conduits 17 Pertes de stockage Pertes de chaleur de l enveloppe du ballon de stockage À l intérieur du volume protégé À l extérieur du volume protégé Veiller à choisir un ballon bien isolé Possibilité de production instantannée Puissance plus élevée Meilleur rendement global 18 9

10 Pertes de production Energie primaire Idem chauffage 19 ECS vs chauffage Bâtiments performants les besoins en chauffage diminuent fortement Les besoins en ECS restent constants (surtout important pour les logements) La puissance du système de chauffage ou ses caractéristiques (central / local) ne sont plus forcément compatibles avec la production d ECS 20 10

11 Étanchéité à l air 09/2011 Installations techniques 21 Étanchéité à l air Les installations techniques peuvent dégrader l étanchéité à l air de différentes façons Apport d air comburant Favoriser les appareils étanches (chaudières, poêles,...) 22 11

12 Percements divers Les percements de l enveloppe du volume protégé peuvent dégrader l étanchéité à l air Alimentation en énergie électricité, gaz, mazout...) Tuyauteries et conduits Cheminées, prises et rejet d air dair 23 Percements divers Utilisation de moyens adéquats permettant de rétablir l étanchéité à l air 24 12

13 Ventilation 09/2011 Installations techniques 25 Installation de ventilation Nécessaire et indispensable dans un bâtiment basse énergie Évacuation de l humidité et des polluants de l air Apport d air neuf pour les occupants 26 13

14 Pertes par ventilation Un système de ventilation bien conçu permet de réduire les pertes par ventilation Adaptation des débits d air aux besoins Récupération de chaleur sur l air extrait 27 Débit d air Le débit d air influence la déperdition d énergie Favoriser les systèmes avec possibilités de régulation Préférer la régulation automatique

15 Débit d air Possibilité d adapter automatiquement les débits d air en fonction des besoins Choix du paramètre de régulation: humidité de l air, concentration en CO 2... Régulation local par local ou pour le bâtiment dans son ensemble Choix de l emplacement le plus représentatif pour la sonde ou les sondes 29 Récupération de chaleur Possibilité de récupération de chaleur sur l air extrait Récupération d environ 50 à 90% de la chaleur en fonction du type d échangeur Nécessite un système mécanique double flux 30 15

16 Installation de ventilation Déperditions de chaleur par ventilation Ventilation naturelle permanente Ventilation à la demande Récupération de chaleur 31 Fonctions auxiliaires 09/2011 Installations techniques 32 16

17 Fonctions auxiliaires Pour leur fonctionnement, les installations techniques ont besoin d énergie Ventilateurs Circulateurs Régulations électroniques 33 Ventilateurs Importance du dimensionnement des conduits de ventilation Limitation des pertes de pression Importance du système de régulation Limitation du temps de fonctionnement Régulation du débit par la vitesse de rotation du moteur plutôt que par étranglement Importance t du choix des ventilateurs t Courant continu (courant alternatif) Ventilateur centrifuge (ventilateur axial) 34 17

18 Ventilateurs Consommation électrique Courant alternatif / continu 35 Circulateurs Importance du dimensionnement des tuyaux de chauffage Limitation des pertes de pression Importance du système de régulation Limitation du temps de fonctionnement Importance du choix des circulateurs 36 18

19 Boucles de circulation Pertes de chaleur proportionnelles à la longueur de la boucle Importance de l isolation thermique de la tuyauterie Importance de l environnement dans lequel passe la boucle (dans le VP, cave...) Importance du choix du circulateur 37 Energie renouvelable 09/2011 Installations techniques 38 19

20 Energie renouvelable Indispensable pour couvrir dans une très large mesure la quantité quasi nulle ou très basse d énergie requise dans les bâtiments dont la consommation d énergie est quasi nulle Energie solaire thermique Energie solaire photovoltaïque 09/2011 Installations techniques 39 Energie solaire thermique Chaleur utilisable pour La production d eau chaude sanitaire Le chauffage En Région wallonne Couverture optimale 60% des besoins en ECS Stockage nécessaire Le chauffe eau solaire Samuel Bragard 09/2011 Installations techniques 40 20

21 Energie solaire photovoltaïque Électricité utilisable pour quasi toutes les applications: Éclairage, ventilation, ménage, auxilliaires, chauffage, eau chaude, Production moindre en hiver Pour Namur 8 m² 1 kwc 845 kwh par an 85 l mazout 85 m³ gaz naturel 09/2011 Installations techniques 41 Conclusions Les installations font partie intégrante de la performance énergétique des bâtiments On ne fera pas des bâtiments basse énergie ou dont la consommation d énergie est quasi nulle sans une conception globale prenant en compte les installations i La communication et la concertation entre tous les intervenants est indispensable 42 21

22 43 22

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS 3. MÉTHODE DE CALCUL PEFOMANCE ÉNEGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Cadre réglementaire... 3.1 Besoins nets d énergie pour le chauffage... 3.2 Priorité à la performance de l enveloppe... 3.3 Consommation d énergie

Plus en détail

L'électricité : une énergie qui pèse lourd sur la performance énergétique du logement kwh kwh

L'électricité : une énergie qui pèse lourd sur la performance énergétique du logement kwh kwh Méthode de calcul de la performance énergétique Conditions standardisées - La performance énergétique du logement est évaluée à partir de la consommation totale en énergie primaire. Elle est établie pour

Plus en détail

VADEMECUM du Simulateur ECOPACK

VADEMECUM du Simulateur ECOPACK VADEMECUM du Simulateur ECOPACK réalisé par A. Evrard, C. Hermand, A. De Herde UCL-Architecture et Climat 1. SIMULATEUR ECOPACK Le simulateur ECOPACK permet d évaluer sommairement l intérêt d effectuer

Plus en détail

Conception des installations

Conception des installations Conception des installations 1. Ventilation? Réduire les pertes aérauliques en rénovation Spécificité du système C et D Centralisé ou décentralisé? Choix du récupérateur Isolation des conduits? Exemple

Plus en détail

FORMATION BÂTIMENT DURABLE

FORMATION BÂTIMENT DURABLE FORMATION BÂTIMENT DURABLE CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE : CONCEPTION AUTOMNE 2018 Flux énergétiques dans le système de chauffage / ECS Danielle MAKAIRE Sur base de la présentation conçue par CENERGIE

Plus en détail

Barème du 1 er août Distributeurs Acteurs Ecofioul en contrat de partenariat

Barème du 1 er août Distributeurs Acteurs Ecofioul en contrat de partenariat BAT-TH-102 BAT-TH-103 BAT-TH-104 BAT-TH-106 Chaudière collective à haute performance énergétique (condensation) P 400 kw Chaudière collective à haute performance énergétique (condensation) P > 400 kw Plancher

Plus en détail

Chauffage et climatisation

Chauffage et climatisation Chauffage et climatisation BRISE Thomas Deville Facilitateur Bâtiment Durable Objectif(s) de la présentation Comprendre le fonctionnement d une installation de chauffage / d ECS / de refroidissement Reconnaître

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique Séminaire Bâtiment Durable : Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique 11/12/2015 Bruxelles Environnement L importance du système de compensation des besoins de chaleur, une économie

Plus en détail

23/05/2013. Prise en compte dans la PEB. Chauffage et ventilation. Déperditions calorifiques. Aspects importants pour le chauffage

23/05/2013. Prise en compte dans la PEB. Chauffage et ventilation. Déperditions calorifiques. Aspects importants pour le chauffage Prise en compte dans la PEB Chauffage et ventilation Bâtiments à haute performance énergétique Mai 2013 Les systèmes de chauffage et de ventilation sont pris en compte dans la PEB Consommation en énergie

Plus en détail

L histoire du gaz de réseau : une transition historique

L histoire du gaz de réseau : une transition historique Volume L histoire du gaz de réseau : une transition historique Ressource Vecteur Usages Charbon H 2 + CO Eclairage Cuisson Gaz naturel CH 4 Chauffage, ECS, Industrie Organisation Ressource centralisée

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (2 H) Ressources matérielles Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction de

Plus en détail

ÉQUIPEMENTS ÉNERGÉTIQUES. Constance Lancelle - Cerema Pierrick Nussbaumer - Cerema

ÉQUIPEMENTS ÉNERGÉTIQUES. Constance Lancelle - Cerema Pierrick Nussbaumer - Cerema ÉQUIPEMENTS ÉNERGÉTIQUES Constance Lancelle - Cerema Pierrick Nussbaumer - Cerema 1. Chauffage 2. Eau chaude sanitaire 3. Ventilation 4. Auxiliaires 5. Refroidissement Équipements énergétiques 1. Chauffage

Plus en détail

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE Dans les bâtiments performants, la quantité d énergie utilisée pour la production de l eau chaude représente une part importante des besoins d énergie et, si

Plus en détail

Tendre vers des bâtiments passifs en restant dans les standards de confort d aujourd hui : accroître l efficacité des installations techniques

Tendre vers des bâtiments passifs en restant dans les standards de confort d aujourd hui : accroître l efficacité des installations techniques B2.5 MAITRISE DES CONSOMMATIONS DE CHAUFFAGE ET D ECS Objectifs Tendre vers des bâtiments passifs en restant dans les standards de confort d aujourd hui : accroître l efficacité des installations techniques

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques (chaleur, HVAC, ECS)

Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques (chaleur, HVAC, ECS) Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques (chaleur, HVAC, ECS) Bruxelles Environnement Le choix des systèmes de production de chaleur et d ECS DISTRIBUTION ET ÉMISSION

Plus en détail

Comment concevoir un bâtiment public tertiaire à énergie positive?

Comment concevoir un bâtiment public tertiaire à énergie positive? MATRIciel MATRIciel Ingénierie Ingénierie en énergie, en énergie, environnement et techniques et techniques spéciales spéciales Comment concevoir un bâtiment public tertiaire à énergie positive? 7 septembre

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation

Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Le choix des systèmes de production de chaleur et d ECS DISTRIBUTION ET ÉMISSION

Plus en détail

EAU CHAUDE SANITAIRE. Les critères de choix entre les différentes alternatives de production et de distribution ECS. Séminaire Bâtiment Durable

EAU CHAUDE SANITAIRE. Les critères de choix entre les différentes alternatives de production et de distribution ECS. Séminaire Bâtiment Durable Séminaire Bâtiment Durable EAU CHAUDE SANITAIRE 10 février 2017 Les critères de choix entre les différentes alternatives de production et de distribution ECS Thomas LECLERCQ Matriciel OBJECTIF(S) DE LA

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 6.4 Systèmes ATELIER Piotr Wierusz-Kowalski AUTOMNE 2015 p.kowalski@mkengineering.be www.mkengineering.be 2 TABLE DES MATIERES OBJECTIFS

Plus en détail

Mise en place d une nouvelle installation de chauffage

Mise en place d une nouvelle installation de chauffage Dispositif REX Bâtiments performants É T U D E D E C A S Chauffage Mise en place d une nouvelle installation de chauffage 1 Le contexte Les propriétaires ont décidé d entreprendre la rénovation énergétique

Plus en détail

biomasse e r m e t i c a

biomasse e r m e t i c a biomasse e r m e t i c a ermetica 7,5 ermetica 10,5 ermetica 14 ermetica Noir Blanc Bordeaux MODELE débit thermique au foyer kw puissance nominale kw rendement maximum % Volume à chauffer* 7,5 ermetica

Plus en détail

Appartement Apports internes, apports solaires

Appartement Apports internes, apports solaires Index A - B A Abréviations A1 A ch, surface de plancher chauffée 5.9 4.8 Aérateur ou grille de ventilation 6.14 AGW, arrêté du gouvernement wallon 1.4 4.1 Allumage et extinction 10.12 10.13 A m, plus grande

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR

CE QU IL FAUT SAVOIR CE QU IL FAUT SAVOIR la QAI: un enjeu de santé environnemental reconnu Nous passons en moyenne 22 heures par jour dans des locaux fermés (bureaux, écoles, équipements publics ) dont plus de 16 heures à

Plus en détail

Réussir son projet. Batimat Novembre 2007

Réussir son projet. Batimat Novembre 2007 Réussir son projet Batimat Novembre 2007 1 Le besoin Une demande importante des acteurs du terrain Comment aller vers des bâtiments basse consommation? L association a choisi de rédiger un premier guide

Plus en détail

Volume protégé. Surface de plancher chauffée

Volume protégé. Surface de plancher chauffée Volume protégé Le volume protégé d un logement reprend tous les espaces du logement que l on souhaite protéger des déperditions thermiques que ce soit vers l extérieur, vers le sol ou encore des espaces

Plus en détail

Energie et bâtiments (13) Les systèmes

Energie et bâtiments (13) Les systèmes Energie et bâtiments (13) Les systèmes Jusqu ici, nous avons parlé de l enveloppe (l isolation, ce qui empêche la chaleur de sortir du «volume chauffé». Nous avons aussi abordé le problème de l étanchéité

Plus en détail

Étude des critères Q-ZEN dans les maisons passives

Étude des critères Q-ZEN dans les maisons passives Étude des critères Q-ZEN dans les maisons passives Ce document présente deux parties. La première énonce les critères passifs ainsi que les facteurs qui ont une influence sur ces critères. La seconde porte

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique des logements. Table ronde FRW Neufchâteau 15/06/2011

Améliorer la performance énergétique des logements. Table ronde FRW Neufchâteau 15/06/2011 Améliorer la performance énergétique des logements Table ronde FRW Neufchâteau 15/06/2011 Plan de l exposé Présentation des guichets de l énergie Qu est-ce que la «PEB»? Comment améliorer la PEB d un logement?

Plus en détail

L OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE PRIMAIRE (CEP) D UNE UNITE HABITATION INDIVIDUELLE

L OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE PRIMAIRE (CEP) D UNE UNITE HABITATION INDIVIDUELLE L OPTIMISATION DE LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE PRIMAIRE (CEP) D UNE UNITE HABITATION INDIVIDUELLE INTRODUCTION Depuis le 1 er janvier 2015, des exigences visant une haute performance énergétique ont été

Plus en détail

Val d Oise énergie Espace Info Energie Economies d énergie

Val d Oise énergie Espace Info Energie Economies d énergie Val d Oise énergie Cergy, le 12 décembre 2012 S O M M A I R E Les espaces info énergie Contextes Démarche de rénovation Maîtrise de l énergie L énergie chez soi Priorités en rénovation Le bâti Les équipements

Plus en détail

Volume protégé. Surface de plancher chauffée

Volume protégé. Surface de plancher chauffée Volume protégé Le volume protégé d un logement reprend tous les espaces du logement que l on souhaite protéger des déperditions thermiques que ce soit vers l extérieur, vers le sol ou encore des espaces

Plus en détail

Center Parcs Poligny Poligny 06 juillet 2015 ATELIER ENERGIE

Center Parcs Poligny Poligny 06 juillet 2015 ATELIER ENERGIE Center Parcs Poligny Poligny 06 juillet 2015 ATELIER ENERGIE 1 Bilan carbone Center Parcs nouvelle famille en exploitation sur 30 ans. 2 Les actions pour réduire ces émissions de CO² Réduire ces émissions,

Plus en détail

Centre de Secours Principal d EPAGNY

Centre de Secours Principal d EPAGNY Centre de Secours Principal d EPAGNY Présentation du site Année de construction : début du chantier Nov. 1999 Année de livraison : Avril 2002 Nombre de bâtiments : 3 Surface chauffée : 9540 m_ - Volume

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes de production de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue des Haleurs N : 20 Boîte : 4 CP : 5541 Localité : Hastière-par-delà Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue des Haleurs N : 20 Boîte : 4 CP : 5541 Localité : Hastière-par-delà Type de bâtiment : CP : 5541 Localité : Hastière-par-delà Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction :

Plus en détail

Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées

Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées Mesures à PRI très courte Installation d un refroidisseur permettant la récupération de chaleur Gestion de l apport d air extérieur par

Plus en détail

Efficacité Énergétique dans l Industrie Efficacité énergétique dans les procédés industriels: technologies Première partie

Efficacité Énergétique dans l Industrie Efficacité énergétique dans les procédés industriels: technologies Première partie Efficacité Énergétique dans l Industrie Efficacité énergétique dans les procédés industriels: technologies Première partie En coopération avec: Soutenu par: 24-27 novembre 2014, Tunis, Tunisie Apercu Consommation,

Plus en détail

Sommaire. Partie III :Lephotovoltaïque Fiche 1 : Le photovoltaïque...323

Sommaire. Partie III :Lephotovoltaïque Fiche 1 : Le photovoltaïque...323 Sommaire 3 Partie I:Lechauffage...7 Fiche 1 : Les chaudières àcondensation...9 Fiche 2 : Les chaudières àmicrocogénération... 21 Fiche 3 : Les poêles àbois...35 Fiche 4 : Les poêles àgranulés...49 Fiche

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation partielle et par phase

Formation Bâtiment Durable : Rénovation partielle et par phase Formation Bâtiment Durable : partielle et par phase Bruxelles Environnement du système de chauffage et d ECS Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectifs de la présentation Avoir un aperçu des interventions possibles

Plus en détail

Quelles perspectives pour le Zéro Energie à Bruxelles?

Quelles perspectives pour le Zéro Energie à Bruxelles? Quelles perspectives pour le Zéro Energie à Bruxelles? Séminaires Bâtiment Durable 22 mars 2013 Ir. Ismaël Daoud Conseiller Politique Construction Durable et Energie Cabinet d'evelyne Huytebroeck, Ministre

Plus en détail

Bois Energie et Bâtiment Basse Consommation

Bois Energie et Bâtiment Basse Consommation Bois Energie et Bâtiment Basse Consommation Julien Prats /Jacques Le Bart Février 2012 1 Pedigree Solénéo : Installateur spécialisé en énergies renouvelables et en particulier chaudière bois-énergie. Enéide

Plus en détail

Logement certifié. Date : 20/11/2017. Signature :

Logement certifié. Date : 20/11/2017. Signature : Logement certifié Rue : Rue J.B. Brabant n : 41 boîte : 3 CP : 5000 Localité : Namur Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue Alfred Bequet n : 25 boîte : 29 CP : 5000 Localité : Namur Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Eau chaude sanitaire. Récolte des données et principes de la méthode de calcul. Procédure d Avis Énergétique

Eau chaude sanitaire. Récolte des données et principes de la méthode de calcul. Procédure d Avis Énergétique Eau chaude sanitaire Récolte des données et principes de la méthode de calcul Procédure d Avis Énergétique Formation à la Procédure d'avis Energétique Sommaire 1. Quelques rappels 2. Récolte des données

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Place des 3 Fers n : 37 CP : 6880 Localité : Bertrix Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Malmedyer Strasse n : 4 CP : 4780 Localité : Sankt-Vith Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

Logement certifié. Date : 07/03/2017. Signature :

Logement certifié. Date : 07/03/2017. Signature : Logement certifié Rue : Esplanade de la Paix n : 8 - App 8/142 CP : 4040 Localité : Herstal Certifié comme : Appartement Date de construction : Entre 1971 et 1980 Performance énergétique La consommation

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue du Ghête n : 49 A CP : 1490 Localité : Court-Saint-Etienne Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Entre 1971 et 1980 Performance énergétique La consommation

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Senonchamps n : 93 CP : 6600 Localité : Sibret(Bastogne) Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : 1978 Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Cep : Systèmes et Energies. Christian CARDONNEL

Cep : Systèmes et Energies. Christian CARDONNEL Cep : Systèmes et Energies Christian CARDONNEL Cep : Systèmes et Energies 1. Décryptage de la méthode 2. Eclairage et Auxiliaires 3. L Eau Chaude Sanitaire 4. Le chauffage et le confort ambiant 5. L analyse

Plus en détail

Fiche n 1 : Chaudière gaz à condensation + CESI

Fiche n 1 : Chaudière gaz à condensation + CESI Fiche n 1 : Chaudière gaz à condensation + CESI Fiche d intégration dans le logiciel RT 2012 : U22win de PERRENOUD 24/09/2012 Version.0.12 du 17/09/2012 La procédure suivante décrit la saisie et la prise

Plus en détail

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique Séminaire Bâtiment Durable : Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique 11/12/2015 Bruxelles Environnement L étude de conception énergétique: une étape importante dans le processus

Plus en détail

Logement certifié. Date : 28/04/2015. Signature :

Logement certifié. Date : 28/04/2015. Signature : Logement certifié Rue : Rue des Cours n : 40 CP : 4020 Localité : Jupille Certifié comme : Maison unifamilale Date de construction : Avant ou en 1918 Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

CYCLE CONSTRUCTION DURABLE PROGRAMME

CYCLE CONSTRUCTION DURABLE PROGRAMME CYCLE CONSTRUCTION DURABLE PROGRAMME Octobre à Janvier 2016-2017 MODULE 1 04/10/2016 «Introduction à la construction durable et basse énergie» Ce module présente les principes fondamentaux de la construction

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue des Cerisiers n : 10 boîte : 2 CP : 4680 Localité : Oupeye Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Avenue de la Salm n : 15 boîte : 1 CP : 6690 Localité : Vielsalm Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Date : 08/06/2017. Signature :

Logement certifié. Date : 08/06/2017. Signature : Logement certifié Rue : Chaussée de Mons n : 62 boîte : A CP : 6150 Localité : Anderlues Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE DU COLLEGE LOUIS PERGAUD MAUREPAS

BILAN ENERGETIQUE DU COLLEGE LOUIS PERGAUD MAUREPAS BILAN ENERGETIQUE DU COLLEGE LOUIS PERGAUD MAUREPAS COLLEGE LOUIS PERGAUD Avant 975 Entre 975 et 988 Après 989 Nombre d élèves : 70 élèves Surface habitable ou surface chauffée : 97 m CONSOMMATIONS D ENERGIE

Plus en détail

( LYCEE PROFESSIONNEL ERIC TABARLY

( LYCEE PROFESSIONNEL ERIC TABARLY LYCEE PROFESSIONNEL ERIC TABARLY Performances environnementales à l issue de 3 ans de fonctionnement Lycée certifié «NF Bâtiments tertiaires Démarche HQE» à la construction Version simplifiée Consommations

Plus en détail

Logement certifié. Date : 23/05/2017. Signature :

Logement certifié. Date : 23/05/2017. Signature : Rue : Rue de Namur n : 6A CP : 1476 A Espec 0 Exigences PEB Réglementation 2010 Performance moyenne du parc immobilier wallon en 2010 Localité : Houtain-le-Val Certifié comme : Maison unifamiliale Date

Plus en détail

Logement certifié. Date : 15/02/2017. Signature :

Logement certifié. Date : 15/02/2017. Signature : Logement certifié Rue : Boulevard Frankignoul n : 3 B boîte : 0011 CP : 4020 Localité : Liège(4020) Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation

Plus en détail

COPIE NON SIGNEE EN ATTENTE DE PAIEMENT

COPIE NON SIGNEE EN ATTENTE DE PAIEMENT Rue : Rue Thierbise n : 85 boîte : 11-1er étage CP : 4420 A Espec 0 Exigences PEB Réglementation 2010 Performance moyenne du parc immobilier wallon en 2010 Localité : Montegnée Certifié comme : Appartement

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Thier Hillettes n : 10 CP : 4830 Localité : Limbourg Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue de Wacomont n : 26 CP : 6870 Localité : Arville Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : 1947 Performance énergétique La consommation théorique totale d énergie

Plus en détail

FORMATION BÂTIMENT DURABLE

FORMATION BÂTIMENT DURABLE FORMATION BÂTIMENT DURABLE VENTILATION : CONCEPTION ET RÉGULATION PRINTEMPS 2018 Choix du système de ventilation dans le logement François DELSA Sur base de la présentation conçue par MATRIciel Objectifs

Plus en détail

Volume protégé. Surface de plancher chauffée

Volume protégé. Surface de plancher chauffée Volume protégé Le volume protégé d un logement reprend tous les espaces du logement que l on souhaite protéger des déperditions thermiques que ce soit vers l extérieur, vers le sol ou encore des espaces

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 4ème étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 4ème étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : pas de référence Construction :

Plus en détail

Séminaire énergie. Annexes Exemples de bonnes pratiques. Fanny Roux Facilitateur URE non-marchand de Wallonie UNION DES ENTREPRISES A PROFIT SOCIAL

Séminaire énergie. Annexes Exemples de bonnes pratiques. Fanny Roux Facilitateur URE non-marchand de Wallonie UNION DES ENTREPRISES A PROFIT SOCIAL Séminaire énergie Annexes Exemples de bonnes pratiques Fanny Roux Facilitateur URE non-marchand de Wallonie 30 novembre 2011 UNION DES ENTREPRISES A PROFIT SOCIAL Comparons 2 En 2015 à Bxl, toute nouvelle

Plus en détail

Logement certifié. Date : 07/10/2016. Signature :

Logement certifié. Date : 07/10/2016. Signature : Logement certifié Rue : Avenue Eugène Mascaux n : 691 CP : 6001 Localité : Marcinelle Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié. Date : 28/09/2018. Signature :

Logement certifié. Date : 28/09/2018. Signature : Logement certifié Rue : Rue du Village n : 134 CP : 4850 Localité : Moresnet Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue des Dominicains n : 9 boîte : 2D CP : 4000 Localité : Liège(4000) Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié kwh/an. 283 kwh/m².an. Date : 08/04/2019. Signature :

Logement certifié kwh/an. 283 kwh/m².an. Date : 08/04/2019. Signature : Logement certifié Rue : Rue aux Laines n : 55 boîte : 01 CP : 4800 Localité : Verviers Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Entre 1919 et 1945 Performance énergétique La consommation

Plus en détail

Logement certifié kwh/an. 301 kwh/m².an. Date : 07/02/2019. Signature :

Logement certifié kwh/an. 301 kwh/m².an. Date : 07/02/2019. Signature : Logement certifié Rue : Rue du Petit Versailles n : 22 CP : 7000 Localité : Mons Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : 1981 Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Quai de l'ourthe n : 41 boîte : 1 CP : 4020 Localité : Liège(4020) Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié. Date : 11/05/2019. Signature :

Logement certifié. Date : 11/05/2019. Signature : Rue : Rue de Gorhez n : 345 CP : 4880 A Espec 0 Exigences PEB Réglementation 2010 Performance moyenne du parc immobilier wallon en 2010 Localité : Aubel Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction

Plus en détail

Version de test - sans valeur

Version de test - sans valeur Rue : Avenue de la Closière n : 58 Logement certifié CP : 1410 Localité : Waterloo Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Entre 1961 et 1970 Performance énergétique La consommation

Plus en détail

Logement certifié. Date : 12/01/2017. Signature :

Logement certifié. Date : 12/01/2017. Signature : Rue : Rue Sous-le-Château n : 116 boîte : Rez avant CP : 4500 A Espec 0 Exigences PEB Réglementation 2010 Performance moyenne du parc immobilier wallon en 2010 Localité : Huy Certifié comme : Appartement

Plus en détail

PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BATIMENTS

PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BATIMENTS PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BATIMENTS Les énergies renouvelables dans la PEB Dampremy, le 26 juin 2009 Service Energie et Développement Durable de l ULg Pôle Énergie de la FPMs Facilitateurs PEB Géraldine

Plus en détail

Rénovation de chaufferie

Rénovation de chaufferie Séminaire Bâtiment Durable Rénovation de chaufferie 07 décembre 2018 INTÉGRATION D ÉNERGIE RENOUVELABLE Mini étude de faisabilité dans le cadre de la rénovation d une chaufferie d un immeuble à appartements

Plus en détail

Logement certifié. Date : 25/08/2017. Signature :

Logement certifié. Date : 25/08/2017. Signature : Logement certifié Rue : Impasse Piconette n : 5 boîte : 1 CP : 5590 Localité : Ciney Certifié comme : Appartement Date de construction : 2014 Performance énergétique La consommation théorique totale d

Plus en détail

Logement certifié. Date : 30/12/2018. Signature :

Logement certifié. Date : 30/12/2018. Signature : Logement certifié Rue : Avenue Jules Carlier n : 52 CP : 7850 Localité : Petit-Enghien Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue des Carmes n : 52 boîte : 3 CP : 4800 Localité : Verviers Certifié comme : Appartement Date de construction : Entre 1946 et 1960 Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié. Date : 26/01/2019. Signature :

Logement certifié. Date : 26/01/2019. Signature : Logement certifié Rue : Route de Poulseur n : 4 CP : 4130 Localité : Esneux Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

J économise mon énergie CHAUFFAGE. HABITER DURABLE - Edition n octobre 2012 (nouvelle collection)

J économise mon énergie CHAUFFAGE. HABITER DURABLE - Edition n octobre 2012 (nouvelle collection) J économise mon énergie CHAUFFAGE HABITER DURABLE - Edition n 0 1 - octobre 2012 (nouvelle collection) Je m informe Le chauffage central Qu il soit individuel ou collectif, le chauffage central est une

Plus en détail

Volume protégé. Surface de plancher chauffée

Volume protégé. Surface de plancher chauffée Volume protégé Le volume protégé d un logement reprend tous les espaces du logement que l on souhaite protéger des déperditions thermiques que ce soit vers l extérieur, vers le sol ou encore des espaces

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Place de la Victoire n : 4 boîte : 2 CP : 4880 Localité : Aubel Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Plateforme Formation et Evaluation. Bilan énergétique global

Plateforme Formation et Evaluation. Bilan énergétique global Plateforme Formation et Evaluation Bilan énergétique global 1 Contenu Objectif : concevoir une maison à énergie positive 1. Autres besoins 2. Consommation totale 3. Production d énergie renouvelable 2

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Route de Logne n : 10 CP : 4190 Localité : Vieuxville Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue des Fonds n : 113 CP : 5170 Localité : Lustin Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale d

Plus en détail

>> les 7 clés. du bâtiment «basse énergie» Rémy Gendre Région Alsace.

>> les 7 clés. du bâtiment «basse énergie» Rémy Gendre Région Alsace. >> les 7 clés du bâtiment «basse énergie» Rémy Gendre Région Alsace >> plan de l intervention : 1. Bâtiments basse énergie : pourquoi? 2. État des lieux national du secteur «bâtiment» 3. Comment passer

Plus en détail

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 12/01/2016

Logement certifié. médiocre. absent. Date : 12/01/2016 Logement certifié Rue : Rue Gaston Dubois n : 18 CP : 1428 Localité : Lillois-Witterzée Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Rue Mabiet n : 4 boîte : 3 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Certifié comme : Appartement Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail

Séminaire Bâtiment Durable EAU CHAUDE SANITAIRE. 10 février Produire efficacement l eau chaude sanitaire. Laurent Vercruysse ATTB

Séminaire Bâtiment Durable EAU CHAUDE SANITAIRE. 10 février Produire efficacement l eau chaude sanitaire. Laurent Vercruysse ATTB Séminaire Bâtiment Durable EAU CHAUDE SANITAIRE 10 février 2017 Produire efficacement l eau chaude sanitaire Laurent Vercruysse ATTB PLAN DE L EXPOSÉ I. ErP II. Différents systèmes de production d ECS

Plus en détail

Logement certifié. Date : 22/08/2018. Signature :

Logement certifié. Date : 22/08/2018. Signature : Rue : Freientsbenden n : 27 CP : 4731 A Espec 0 Exigences PEB Réglementation 2010 Performance moyenne du parc immobilier wallon en 2010 Localité : Eynatten Certifié comme : Maison unifamiliale Date de

Plus en détail

Logement certifié. Signature :

Logement certifié. Signature : Logement certifié Rue : Avenue Mathieu n : 41 CP : 6600 Localité : Bastogne Certifié comme : Maison unifamiliale Date de construction : Inconnue Performance énergétique La consommation théorique totale

Plus en détail