La prise de son en Format B Horizontal. Julien Bréval

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La prise de son en Format B Horizontal. Julien Bréval"

Transcription

1 La prise de son en Format B Horizontal Julien Bréval CICM, MSH Paris Nord, Université Paris 8, 2009

2 Table des matières 1 Introduction Principe du Format B Notion d'encodage et de décodage Exemple de la prise de son M/S Le modèle Ambisonics d'ordre Variantes du modèle Ambisonics Format B Horizontal High Order Ambisonics Prises de son en Format B Horizontal Introduction Enregistrement en Format B Horizontal natif Enregistrement FLRB Enregistrement Double M/S Enregistrement en Format A Décodage du Format B Horizontal Introduction au décodage Technique de décodage Principe de la synthèse de microphones Angle de positionnement synthétique Directivité synthétique Technique de décodage Avantages du décodage Décodages préconisés Précautions de terrain à prendre lors d'un enregistrement en Format B Horizontal Placement d'un microphone multicanal coïncident Vérification du downmix en cours de post production Conclusion : perspectives de la Haute Résolution Spatiale

3 1 Introduction La diffusion du son en multicanal est de plus en plus courante dans le contexte de l'audiovisuel et du multimédia. Si l'acoustique spatiale du lieu d'enregistrement est satisfaisante et si la source sonore à enregistrer sonne de manière équilibrée à l'oreille, on peut généralement effectuer un enregistrement multicanal. Les avantages de l'enregistrement multicanal sont les suivants : le rendu spatial est souvent plus naturel et réaliste que si on utilise une spatialisation artificielle ce rendu spatial est obtenu directement à la prise de son, ce qui simplifie la post-production. Il existe de nombreuses techniques d'enregistrement multicanal, plus ou moins simples à mettre en place et ayant leurs avantages et leurs inconvénients. Dans ce document, nous décrivons l'enregistrement multicanal en Format B Horizontal car cette méthode nous semble particulièrement adaptée à l'audiovisuel. Les avantages du Format B Horizontal sont les suivants : d'une manière générale, cette technique permet une grande flexibilité de travail toutes les techniques de prise de son coïncidentes peuvent être obtenues à partir d'un même enregistrement en Format B Horizontal. le Format B Horizontal est adapté à la plupart des systèmes de reproduction sonore actuels (mono, 2 canaux, 6 canaux) même si les enceintes de surround ne sont pas placées idéalement le downmix d'une prise de son en Format B Horizontal est toujours satisfaisant cette technique permet des opérations de remixage vers un nombre différent de canaux très facilement c'est la technique d'enregistrement multicanal la plus rapide et la plus simple à mettre en œuvre sur le terrain la localisation des sons obtenue par ce type d'enregistrement est très bonne. Bien sûr, il existe quelques inconvénients, liés au fait que le Format B Horizontal est une prise de son coïncidente. On reproche généralement aux prises de son coïncidentes de manquer de profondeur et d'immersion (spatialisation, réalisme de l'espace acoustique), notamment par rapport aux prises de son espacées. Cependant, la prise de son coïncidente de Blumlein (2 microphones en figure de "8" coïncidents et orthogonaux) n'est pas sujette à ces problèmes. Or le Format B 3

4 Horizontal permet d'effectuer ce type de prise de son (ainsi que toutes les autres prises de son coïncidentes). Les applications de la prise de son en Format B Horizontal sont nombreuses, mais dans le cadre de l'audiovisuel, on peut recommander cette technique en particulier pour l'enregistrement d'ambiances ou de sources sonores de grande taille. 4

5 2 Principe du Format B 2.1 Notion d'encodage et de décodage Dans certaines prises de son, on utilise un modèle particulier représentant le champ acoustique. On dit que la prise de son est un encodage du champ acoustique. En premier lieu, on enregistre des canaux audio correspondant aux composantes du modèle choisi. Ensuite, il faut décoder l'enregistrement pour l'adapter au système de reproduction et au rendu sonore souhaité. On utilise pour cela un décodeur. 2.2 Exemple de la prise de son M/S La prise de son M/S utilise deux microphones coïncidents : un microphone de n'importe quel type (omnidirectionnel, cardioïde large, cardioïde, supercardioïde, hypercardioïde ou en figure de "8") appelé M, "middle" ou "mid", qui représente l'information monophonique du champ acoustique un microphone en figure de "8" appelé S ou "side", disposé orthogonalement par rapport au microphone M, et qui représente l'information spatiale du champ acoustique selon la direction gauche droite. Voici un exemple de prise de son M/S avec un microphone M cardioïde : Les deux canaux correspondant à M et S doivent être décodés pour pouvoir être écoutés sur 2 enceintes. Voici la technique de décodage M/S la plus simple : L = M + S R = M S 5

6 Avec un microphone M cardioïde, on obtient le même résultat sonore que si on avait utilisé deux microphones hypercardioïdes coïncidents disposés à 127 degrés. Notons que ces deux microphones hypercardioïdes sont obtenus de manière synthétique à partir des canaux M et S enregistrés. Ils correspondent aux canaux L et R diffusés dans les enceintes gauche et droite. Cependant, en modifiant le niveau de M et celui de S en amont du décodage, on peut modifier l'angle de positionnement des microphones équivalents. On obtient la technique de décodage M/S générale : L = αm + ßS R = αm ßS En fonction du microphone M utilisé et du rapport entre les coefficients de mixage α et ß, on peut obtenir un grand nombre de prises de son coïncidentes différentes. Voici un schéma récapitulatif montrant quelques exemples de décodage : 6

7 Les avantages de la prise de son M/S sont les suivants : on peut utiliser n'importe quel microphone pour le canal M la spatialisation de la prise de son peut être modifiée au moment du décodage, c'est-à-dire après la session d'enregistrement le downmix vers 1 canal est parfait : L+R = αm + ßS + αm ßS = 2αM. Cependant, un inconvénient de cette technique est que lors du décodage, l'angle de positionnement et la directivité des microphones synthétiques ne sont pas indépendants (sauf si M est un microphone en figure de "8" : dans ce cas, les microphones synthétiques sont également en figure de "8" et seul l'angle varie). Le Format B est une généralisation de la technique M/S, qui permet de remédier à ce problème. 7

8 2.3 Le modèle Ambisonics d'ordre 1 Dans le modèle Ambisonics, le champ acoustique en un point A de l'espace est représenté par une division en harmoniques sphériques. A l'ordre 1, ce modèle comprend quatre composantes : une composante globale omnidirectionnelle dite W, qui correspond à la pression de l'air au point A trois composantes directionnelles orthogonales en figure de "8", dites X, Y et Z, qui correspondent au gradient de pression au point A 1, selon les directions X, Y et Z (largeur, profondeur, hauteur). Cet encodage est appelé Format B et peut correspondre à quatre canaux enregistrés. Représentation en trois dimensions du champ acoustique en utilisant le modèle Ambisonics d'ordre 1 1 Le gradient de pression en un point peut être assimilé à la vitesse de l'air en ce point. 8

9 2.4 Variantes du modèle Ambisonics Format B Horizontal Le Format B Horizontal est une restriction du modèle Ambisonics d'ordre 1 au plan horizontal. Dans la plupart des systèmes de reproduction sonore actuels, il n'y a pas d'enceintes permettant de reproduire la dimension spatiale verticale du son (car toutes les enceintes se trouvent dans un même plan horizontal). Par exemple, les systèmes de reproduction en 2 canaux ou en 6 canaux ("5.1") sont horizontaux. Dans ce contexte, on peut ignorer la composante Z puisque les dispositifs ne permettent pas de la reproduire. On parle alors de Format B Horizontal. Ce format peut être associé à un fichier audio de 3 canaux seulement (W, X et Y) High Order Ambisonics On peut utiliser le modèle Ambisonics (ou des modèles similaires) à des ordres plus élevés, afin d'avoir une meilleure résolution spatiale. Nous ne détaillons pas cette approche ici mais nous évoquons ses possibilités dans la conclusion. 9

10 3 Prises de son en Format B Horizontal 3.1 Introduction Voici les approches permettant d'obtenir un enregistrement en Format B Horizontal (3 canaux W, X et Y), et que nous décrivons dans la suite du texte : enregistrement en Format B Horizontal natif enregistrement FLRB (peut être converti en Format B Horizontal) enregistrement Double M/S (peut être converti en Format B Horizontal) enregistrement en Format A (doit toujours être converti en Format B). Pour chacune de ces approches, on donne le diagramme polaire de l'ensemble de capsules de microphone nécessaire, la méthode de conversion vers le Format B Horizontal, les avantages et les inconvénients, ainsi que quelques exemples pratiques connus. Le fait de donner les avantages et les inconvénients ne permet pas de conclure quand à la supériorité de l'une de ces approches par rapport aux autres : selon le contexte, la meilleure approche n'est pas toujours la même la qualité des capsules et des préamplificateurs a une influence très importante sur la qualité de son. 10

11 3.2 Enregistrement en Format B Horizontal natif On peut enregistrer directement les composantes du Format B Horizontal en utilisant un ensemble de microphones coïncidents comprenant un microphone omnidirectionnel (correspondant au canal W) et deux microphones en figure de "8" (correspondant à X et à Y). Cette technique s'appelle Format B Horizontal natif ou Nimbus-Halliday Arrangement (car elle a été développée par Jonathan Halliday pour la compagnie de disques Nimbus Records). Pour réaliser ce type d'enregistrement, on doit respecter les conditions suivantes : les deux microphones en figure de "8" doivent être identiques le microphone omnidirectionnel doit avoir des caractéristiques les plus proches possibles de celles des microphones en figure de "8", notamment en ce qui concerne la courbe de réponse en fréquence il faut compenser les sensibilités des microphones si c'est nécessaire (les trois microphones doivent avoir la même sensibilité) les capsules des microphones doivent être les plus coïncidentes possibles ; ainsi, elles doivent être alignées dans la direction verticale. Voici le diagramme polaire d'une prise de son en Format B Horizontal natif : 11

12 Voici quelques exemples d'utilisation de cette technique : Prise de son en Format B Horizontal natif, réalisée avec des microphones séparés (1 DPA omnidirectionnel et 2 Schoeps en figure de "8"). Le microphone omnidirectionnel est disposé horizontalement et se trouve au centre de l'ensemble ; les microphones en figure de "8" sont placés verticalement, de part et d'autre du microphone omnidirectionnel. Cet arrangement permet d'obtenir une bonne coïncidence des capsules, ainsi qu'une absence maximale de masquage de chacune des capsules par les corps des autres microphones. 12

13 Prise de son en Format B Horizontal natif réalisée avec 3 microphones Schoeps CCM très compacts. L'avantage est que l'ensemble est d'une taille acceptable pour une utilisation sur un plateau de tournage. Enregistrement en Format B Horizontal avec un microphone Josephson C700S, qui contient les 3 capsules nécessaires. 13

14 3.3 Enregistrement FLRB Le Format B Horizontal peut également être obtenu en utilisant quatre microphones cardioïdes coïncidents identiques, notés Cf, Cb, Cl et Cr, pointant vers l'avant (Cf), l'arrière (Cb), la gauche (Cl) et la droite (Cr). Cette technique d'enregistrement est appelée FLRB (pour Front-Left-Right-Back). Notons qu'on peut également utiliser deux microphones stéréo XY cardioïdes si pour chacun d'entre eux les deux capsules sont placées à 90 degrés (l'un de ces microphones correspondra à Cf et Cl, l'autre à Cr et Cb). Il existe aussi des microphones rassemblant les quatre capsules cardioïdes nécessaires dans un même corps. Voici le diagramme polaire d'une prise de son FLRB : La conversion en Format B Horizontal est la suivante : W = Cf + Cb X = Cf Cb Y = Cl Cr 14

15 Voici deux approches de l'enregistrement FLRB : A gauche : enregistrement FLRB avec 4 microphones cardioïdes DPA compacts. A droite : le Line Audio QM12i est un microphone qui comprend 4 capsules cardioïdes disposées à 90 degrés les unes par rapport aux autres 15

16 3.4 Enregistrement Double M/S La technique dite Double M/S permet aussi d'obtenir un enregistrement en Format B Horizontal. Elle comprend deux microphones cardioïdes (notés Mf et Mr) et un microphone en figure de "8" (noté S). Les conditions sur le choix des microphones sont similaires à celles données précédemment pour le Format B Horizontal natif : mis à part les diagrammes de directivité, les 3 microphones doivent avoir des caractéristiques les plus proches possibles. Voici le diagramme polaire d'un enregistrement Double M/S : La conversion en Format B Horizontal est la suivante : W = Mf + Mr X = Mf Mr Y = S 16

17 3.5 Enregistrement en Format A Un enregistrement en Format A doit toujours être converti en Format B. Le Format B, qui est plus général que le Format B Horizontal, peut être obtenu en utilisant un microphone spécial appelé microphone de Format A, qui comprend quatre capsules cardioïdes (souvent cardioïdes larges) coïncidentes disposées sur les faces d'un tétraèdre. Les 4 capsules doivent être calibrées afin de corriger le fait qu'elles ne sont pas assez coïncidentes en pratique à cause de leur taille non nulle. La calibration peut se faire en utilisant les filtres théoriques, en utilisant des filtres issus de mesures pratiques, ou bien en utilisant l'encodeur matériel ou logiciel fourni. Voici un diagramme montrant la position des 4 capsules en 3 dimensions : Les quatre signaux issus de ce microphone, dont l'ensemble constitue ce qu'on appelle le Format A, doivent être convertis en Format B. Cette conversion peut être effectuée soit en appliquant les filtres théoriques, soit en utilisant des filtres issus de mesures pratiques. Les microphones de Format A commerciaux sont fournis avec un encodeur logiciel ou matériel permettant de réaliser cette opération. A la suite de la conversion, on obtient 4 signaux (W, X, Y et Z). Le Format B Horizontal correspond à la restriction aux canaux W, X et Y. 18

18 Voici quelques microphones de Format A : Ci-dessus : microphone Soundfield ST-350. Sur la photo de gauche, on voit bien la position des capsules sur les 4 faces d'un tétraèdre. La photo de droite montre le microphone, ainsi qu'un boîtier permettant la conversion du Format A vers le Format B. Par ailleurs, ce boîtier permet d'effectuer un décodage pour 2 canaux, très pratique pour une écoute sur le terrain. Soundfield propose aussi des décodeurs logiciels ou matériels de Format B vers 4 canaux ou plus. A gauche : microphone DPA-4 en cours de calibration. A droite : microphone Core Sound TetraMic extrêmement compact. 19

19 4 Décodage du Format B Horizontal 4.1 Introduction au décodage Les microphones multicanal commerciaux sont généralement fournis avec un logiciel ou un matériel de décodage. On trouve relativement peu de décodeurs génériques. Il faut faire attention au fait que les décodeurs associés à des microphones de type FLRB ou Double M/S n'acceptent pas des canaux W, X et Y en entrée, car ils effectuent eux-mêmes la conversion vers le Format B Horizontal. Par exemple, le décodeur du Schoeps Double M/S accepte en entrée des canaux Mf, S et Mr. Par ailleurs, certains décodeurs effectuent parfois une calibration dépendant du microphone multicanal auxquels ils sont associés. Par exemple, le décodeur du Schoeps Double M/S utilise une convolution pour égaliser le microphone en figure de "8", afin que sa réponse en fréquence soit plus proche de celle des microphones cardioïdes. Ainsi, ce décodeur est avant tout adapté à une utilisation avec les microphones composant le système Schoeps Double M/S. Dans le cas du Format A, chaque microphone doit être calibré séparément et la conversion vers le Format B dépend de mesures pratiques spécifiques. En utilisation sur le terrain, la calibration et la conversion sont réalisées par le décodeur ; ainsi chaque décodeur matériel est associé à un unique microphone de Format A. Dans le cas des logiciels, les informations de calibration doivent cependant pouvoir être modifiées par un simple fichier si on change de microphone. Il existe de nombreuses approches du décodage, et le choix d'une approche particulière conditionne le rendu sonore de manière considérable, notamment en ce qui concerne l'espace sonore obtenu. Cependant, bien que le rendu spatial puisse être différent selon la technique de décodage utilisée, les principaux avantages du Format B Horizontal (flexibilité, "downmixabilité", etc.) sont toujours valables. Nous décrivons ici un décodeur de Format B Horizontal basé sur la synthèse de microphones dits "virtuels" à partir des canaux W, X et Y enregistrés. 20

20 4.2 Technique de décodage Principe de la synthèse de microphones On appelle "microphone virtuel" un canal monophonique synthétisé par un mixage des canaux W, X et Y. Tout microphone virtuel obtenu ainsi est équivalent à un microphone physique pouvant avoir n'importe quel angle de positionnement et n'importe quelle directivité, qui dépendent tous les deux des 3 coefficients de mixage des canaux W, X et Y. A partir d'un même enregistrement en Format B Horizontal (3 canaux : W, X, Y), on peut synthétiser autant de microphones virtuels que l'on veut, tous coïncidents. Dans la technique de décodage que nous décrivons, nous choisissions de définir un microphone virtuel en fonction de deux paramètres : son angle de positionnement et sa directivité. Il faut donc déterminer les 3 coefficients de mixage à appliquer à W, X et Y en fonction de l'angle et de la directivité voulues. La synthèse d'un microphone virtuel se fait en 2 étapes : nous montrons d'abord comment on peut obtenir un microphone virtuel en figure de "8" ayant un angle de positionnement quelconque, en utilisant deux microphones physiques en figure de "8" orthogonaux et coïncidents (qui correspondent à X et Y) ensuite, nous montrons comment obtenir un microphone virtuel de directivité quelconque, en utilisant un microphone omnidirectionnel physique (qui correspond à W) et un microphone en figure de "8" virtuel (qui est en fait le microphone virtuel obtenu à partir de X et Y). Grâce à cette technique, on peut obtenir un microphone virtuel ayant une directivité et un angle de positionnement quelconques à partir des canaux W, X et Y. 21

21 4.2.2 Angle de positionnement synthétique En mixant les canaux X et Y (enregistrés avec deux microphones physiques en figure de "8" coïncidents et orthogonaux 2 ), on peut obtenir un microphone virtuel en figure de "8" également, dont l'angle de positionnement dépend du rapport entre les coefficients de mixage. En utilisant des coefficients de mixage positifs, l'angle peut varier sur 90 degrés seulement. Il faut donc inverser la phase de X ou de Y pour pouvoir obtenir un angle variable sur 360 degrés. Le schéma suivant montre deux exemples de mixage : 0.28Y X 0.71X 0.71Y Il est important de noter qu'en utilisant un simple mixage des canaux X et Y, on peut obtenir un microphone virtuel en figure de "8" pouvant avoir n'importe quel angle de positionnement sur 360 degrés. Nous appelons V le microphone virtuel en figure de "8" ainsi obtenu. 2 Ou un ensemble de microphones équivalent (voir les techniques FLRB, Double M/S et Format A) 22

22 4.2.3 Directivité synthétique En utilisant un mixage entre le canal W (enregistré par un microphone omnidirectionnel physique 3 ) et le canal V (correspondant à un microphone virtuel en figure de "8" obtenu grâce à la technique décrite précédemment), on peut obtenir un microphone virtuel dont la directivité dépend du rapport entre les coefficients de mixage, et dont l'angle de positionnement est le même que celui du microphone virtuel correspondant au canal V. Le schéma suivant montre 3 exemples de mixage (avec V ayant ici un angle de positionnement de 0 degrés) : 0.66W V 0.5W + 0.5V 0.25W V 3 Ou un ensemble de microphones équivalent (voir les techniques FLRB, Double M/S et Format A) 23

23 4.2.4 Technique de décodage En utilisant la technique que nous venons de décrire, il est possible d'obtenir un microphone virtuel M ayant un angle de positionnement et une directivité quelconques à partir des canaux W, X et Y. Si on effectue plusieurs fois cette opération, on peut obtenir plusieurs microphones virtuels coïncidents pouvant avoir une directivité et un angle de positionnement différents. Cet ensemble de microphones virtuels est équivalent à un ensemble de microphones physiques coïncidents. Ainsi, l'enregistrement en Format B Horizontal est équivalent à n'importe quelle prise de son utilisant des microphones coïncidents. Dans chaque canal du système de reproduction sonore, on diffuse un signal correspondant à un seul microphone virtuel, dont on peut choisir l'angle et la directivité. 24

24 4.3 Avantages du décodage Les avantages du Format B Horizontal liés au décodage sont les suivants : il est possible de varier les directivités et les angles de positionnement des microphones virtuels au moment de la post-production (donc après les sessions d'enregistrement) un même enregistrement en Format B Horizontal (3 canaux) peut être décodé pour plusieurs systèmes de reproduction sonore (mono, 2 canaux, 3 canaux, 4 canaux, 6 canaux, voire plus sous certaines conditions) ; ainsi, cette approche est utile dans le contexte d'un remixage : si on dispose des 3 canaux W, X et Y, on peut adapter le décodage à la plupart des systèmes de reproduction sonore on peut réaliser facilement des prises de son coïncidentes qui ne seraient pas possibles en pratique avec un ensemble de microphones discrets classiques (par exemple, une prise de son 2 canaux utilisant 2 microphones cardioïdes placés à 180 degrés demande des microphones d'une très grande qualité) possibilité d'effets de spatialisation : rotation de la scène, "dominance" (c'està-dire favorisation de l'avant ou de l'arrière), etc. 25

25 4.4 Décodages préconisés En fonction de la nature de la bande son et des choix esthétiques, tous les décodages sont possibles. Cependant, nous donnons quelques décodages classiques permettant d'obtenir une corrélation minimale entre les canaux reproduits. Les diagrammes polaires de directivité représentés dans les pages suivantes correspondent aux diagrammes polaires des microphones virtuels. Des diagrammes aussi réguliers ne peuvent pas être obtenus en pratique, car les microphones physiques permettant d'obtenir les canaux W, X et Y ne sont jamais parfaitement omnidirectionnels ou en figure de "8" à toutes les fréquences 4. Ces diagrammes ont été obtenus à partir de captures d'écran de l'interface graphique du plugin de décodage du Schoeps Double M/S. 1. Pour 1 canal : On peut utiliser n'importe quel décodage ; un microphone omnidirectionnel est recommandé pour les ambiances, alors que pour séparer une source du reste de l'enregistrement on utilise plutôt un microphone directif (le supercardioïde est le meilleur compromis entre sélectivité vers l'avant et atténuation des côtés et de l'arrière). 4 et les microphones physiques cardioïdes utilisés dans les techniques FLRB, Double M/S et Format A ne sont jamais parfaitement cardioïdes non plus. 26

26 3. Pour 4 canaux, le décodage suivant est recommandé si on recherche une corrélation et un crosstalk ("diaphonie" en Français) minimaux entre les canaux 6 : L et R : 2 microphones supercardioïdes placés à 109 degrés SL et SR : 2 microphones supercardioïdes placés à 288 degrés. Voici le diagramme polaire obtenu : 6 Voir Helumt Wittek (Schoeps), Double M/S a Surround recording technique put to test 28

27 Avec les systèmes d'ordre 1 (comme c'est le cas des prises de son en Format B Horizontal), la résolution spatiale du modèle du champ acoustique n'est pas suffisante pour pouvoir également obtenir un canal C sans faire de compromis importants en termes de corrélation et de crosstalk entre les canaux. Cependant, ceci n'est pas gênant, car le canal C sert généralement à diffuser les voix des acteurs. Même en musique, on utilise le plus souvent le canal C pour diffuser un seul instrument ou chanteur soliste, enregistré indépendamment avec un microphone de proximité. 29

28 5 Précautions de terrain à prendre lors d'un enregistrement en Format B Horizontal 5.1 Placement d'un microphone multicanal coïncident Pour placer un microphone de Format B Horizontal correctement, il faut se baser sur l'écoute du canal W en mono : pour le Format B Horizontal natif et le Format A, il suffit d'écouter le canal W directement disponible pour le FLRB, il faut écouter le mixage en mono des canaux Cf et Cb (si on ne peut pas faire de mixage sur le terrain, on peut à la rigueur écouter uniquement le canal Cf) pour le Double M/S, il faut écouter le mixage en mono des canaux Mf et Mr (si on ne peut pas faire de mixage sur le terrain, on peut à la rigueur écouter uniquement le canal Mf). Il faut placer le microphone plus près de la source si on veut moins d'ambiance, ou plus loin si on veut plus d'ambiance. Quelle que soit la position du microphone, le son doit être acceptable en mono. 5.2 Vérification du downmix en cours de post-production Au moment de régler les paramètres du décodage, il faut vérifier que le downmix en deux canaux est acceptable. En général, il l'est toujours dans le cas d'une prise de son coïncidente, mais, en particulier dans le contexte de l'audiovisuel, il faut prendre l'habitude de vérifier quand même 7. 7 Voir le document Downmix tests audio (également publié dans le cadre du projet HD3D) 30

29 6 Conclusion : perspectives de la Haute Résolution Spatiale Le Format B correspond à un encodage du champ acoustique par des harmoniques sphériques d'ordre 1. En utilisant ce modèle à des ordres plus élevés, on obtient une résolution plus fine du champ acoustique, qui permet une reproduction sans crosstalk sur des systèmes ayant un plus grand nombre d'enceintes, tout en diminuant la corrélation entre les canaux. Même en se limitant au 5.1 usuel, si on veut utiliser les enceintes L, R, C, SL et SR telles qu'elles sont placées dans la recommandation ITU-R BS.775-2, l'utilisation d'une technique coïncidente d'ordre 1 donne nécessairement lieu à une déformation de l'espace sonore. En particulier, les enceintes L, R et C sont tellement proches qu'il n'existe pas de microphone d'ordre 1 assez directif pour pouvoir les enregistrer sans qu'il n'y ait une corrélation et un crosstalk trop importants entre ces canaux. En utilisant une plus haute résolution spatiale (ordre 5), le système d'enregistrement multicanal de Trinnov permet d'obtenir des directivités directement adaptées à une diffusion sur un système 5.1 respectant la recommandation ITU-R BS : Diagramme polaire obtenu en pratique par le Trinnov SRP 31

30 Dans ce système, la prise de son est effectuée par 8 microphones (il est recommandé d'utiliser des microphones omnidirectionnels, de réponse en fréquence la plus plate possible, et de bonne qualité sonore) placés très précisément grâce à un socle dont la forme a été étudiée spécialement. Ils ne sont pas coïncidents, mais on obtient ainsi des directivités coïncidentes très sélectives par interférences acoustiques. La conversion des 8 canaux enregistrés vers le modèle du champ acoustique d'ordre 5 est un processus complexe qui, tout comme le décodage vers 5 canaux, est confié à une machine hardware dédiée, dérivée d'un PC en rack. Pour l'instant, ce microphone est utilisable pour des dispositifs 6 canaux, 4 canaux (plusieurs possibilités), 3 canaux (plusieurs possibilités), 2 canaux et mono. Cependant, si de nouveaux dispositifs de reproduction sonore sont amenés à être utilisés, le décodage pourra être adapté facilement (il suffit de modifier le logiciel de décodage). Mis à part le Trinnov SRP, on trouve un seul autre microphone commercial utilisant la Haute Résolution Spatiale : le MH Acoustics Eigenmike 32. Il s'agit d'une sphère comprenant 32 capsules. L'enregistrement est encodé vers un modèle du champ acoustique d'ordre 3, ce qui permet d'obtenir des directivités synthétiques très sélectives. Cependant, des versions spéciales sont réalisables sur demande. 32

31 Sources intéressantes au sujet de l'enregistrement multicanal (en particulier en Format B et en Format B Horizontal) Francis Rumsey, Spatial Audio M. Gerzon & Peter Craven, Coincident microphone simulation covering three dimensionnal space and yielding various directionnal outputs, United States Patent , 1977 Angelo Farina, A-format to B-format conversion Eric Benjamin & Thomas Chen, The Native B-format Microphone Helmut Wittek, Double M/S a Surround recording technique put to test Trinnov Audio, La prise de son en Haute Résolution Spatiale Daniel Courville, Ambisonic studio, Crédits Schémas : Wesley L. Dooley & Ronald D. Streicher (page 6), Soundfield Ltd. (page 7), Michael Gerzon & Peter Craven (page 20), Schoeps GmbH (page 30, page 31), Trinnov Audio (page 35). Photographies : Paul Hodges (page 12), Angelo Farina (page 13, haut), Josephson (page 13, bas), DPA Microphones A/S (page 14, gauche), Line Audio Design (page 14, droite), Schoeps GmbH (page 19, haut), Sanken Microphone Co., Ltd. (page 19, bas), Soundfield Ltd (page 22, haut), Angelo Farina (page 22, bas gauche), Core Sound, LLC (page 22, bas droite). 33

Analyse des bruits de clavier d ordinateur

Analyse des bruits de clavier d ordinateur Analyse des bruits de clavier d ordinateur Introduction 1 Enregistrement des bruits de clavier 2 Analyse des bruits de clavier 3 Analyse du niveau de pression acoustique vs. temps 4 Sonie vs. temps 4 Acuité

Plus en détail

Exemples d application

Exemples d application Exemples d application Pour que vous puissiez tester les méthodes décrites ci-dessous, commencez par copier sur votre disque dur les exemples de bruits contenus dans le dossier Soundsamples qui se trouve

Plus en détail

Comment enregistrer de la musique et/ou des sons avec Audacity

Comment enregistrer de la musique et/ou des sons avec Audacity Page 1 sur 17 - Dernière mise à jour de cette page : 08/11/2009 - Auteur : Arnaud WITSCHGER - Licences : documentation : GNU Free Documentation License et images : Creative Commons Deed - Retour à la page

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

STRESSI Calcul de Structures & Informatique

STRESSI Calcul de Structures & Informatique STRESSI Calcul de Structures & Informatique Bureaux : 6 Rue Joachim du Bellay 78590 NOISY LE ROI Standard: 01.30.56.74.34 Mobile 06.50.302.403 Email : info@stressi.fr DEMONSTRATION ARIANE BOIS Introduction

Plus en détail

Audacity découverte 124, boulevard Charles de Gaulle / 93380 Pierrefitte-sur-Seine / 01.72.09.34.36

Audacity découverte 124, boulevard Charles de Gaulle / 93380 Pierrefitte-sur-Seine / 01.72.09.34.36 Audacity découverte 1 1 formats de fichiers audio Par défaut, quand on utilise un ordinateur pour enregistrer du son, le format utilisé est le.wav. C'est un format non compressé qui conserve toute la qualité

Plus en détail

La prise de son 5.0 en Haute Résolution Spatiale

La prise de son 5.0 en Haute Résolution Spatiale a prise de son 5. en haute resolution spatiale a prise de son 5. en Haute ésolution Spatiale Trinnov Audio 3-32 avenue de la épublique 94815 Villejuif Cedex France Tel : 33 6 16 81 62 87 Fax : 33 1 46

Plus en détail

Comment ça marche le MP3?

Comment ça marche le MP3? Comment ça marche le MP3? Un son, c'est une vibration. Par exemple, voici l'aspect de la vibration de la note LA (celle que vous avez en frappant un diapason ou en décrochant votre téléphone): une représentation

Plus en détail

LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL

LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL LE PROBLEME DU FLOT MAXIMAL I Exemple d introduction Deux châteaux d'eau alimentent 3 villes à travers un réseau de canalisations au sein duquel se trouvent également des stations de pompage. Les châteaux

Plus en détail

Comment enregistrer simplement toute musique restituée par votre PC

Comment enregistrer simplement toute musique restituée par votre PC Comment enregistrer simplement toute musique restituée par votre PC Il s'agit, vous l'avez compris d'enregistrer tout ce qui passe par la carte son de votre machine : musique ou paroles, chansons ou commentaires

Plus en détail

Vecteurs.nb 1. Collège du Sud 1-ère année. Mathématiques. Vecteurs. Edition 2003/2004 - DELM

Vecteurs.nb 1. Collège du Sud 1-ère année. Mathématiques. Vecteurs. Edition 2003/2004 - DELM Vecteurs.nb 1 Collège du Sud 1-ère année Mathématiques Vecteurs Edition 00/004 - DELM Supports de cours de mathématiques de degré secondaire II, lien hypertexte vers la page mère http://www.deleze.name/marcel/sec/index.html

Plus en détail

Préservation de la qualité sonore. Benoît Courribet

Préservation de la qualité sonore. Benoît Courribet Préservation de la qualité sonore Benoît Courribet CICM, MSH Paris Nord, Université Paris 8, 2009 Table des matières Introduction:...3 1.Opérations de traitement du signal...5 1.1.Conversion de formats

Plus en détail

INDUSTRIES TECHNIQUES

INDUSTRIES TECHNIQUES Mixeur Version 1 «Mixeur» APPELLATION(S) DU METIER Ingénieur du son mixeur Ingénieur du son postproduction DEFINITION DU METIER Le mixeur (souvent ingénieur du son mixeur) effectue un travail de mixage

Plus en détail

Qu est-ce que le monitoring?

Qu est-ce que le monitoring? Qu est-ce que le monitoring? Aujourd'hui je vous propose un cours spécifiquement sur le monitoring. C'est un sujet assez technique dont on parle peu, et pourtant il s'agit de notions que tout preneur de

Plus en détail

1. Stéréo sur les enceintes L et R :

1. Stéréo sur les enceintes L et R : 1. Stéréo sur les enceintes L et R : - Test de localisation stéréo en ΔI et en Δt : Pour réaliser ce test, la voix d un comédien (en gros plan) a été utilisée comme source sonore : captation mono sur deux

Plus en détail

IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE»

IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE» IA54 Compte-rendu «STATIONNEMENT AUTOMATIQUE DE VEHICULE» Henri Payno - Cyril Bailly 1/12/2011 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 2. Contraintes... 3 3. Architecture globale... 4 4. Interface... 5 A. Scène

Plus en détail

Couples stéréophoniques

Couples stéréophoniques Couples stéréophoniques version du 17/05/2006 A. Couples coïncidents (à différence d amplitude) 1. Couple XY Matériel : deux microphones cardioïdes. Positionnement : en angle convergent, avec angle d ouverture

Plus en détail

ISOPHASES http://www.isophases.com

ISOPHASES http://www.isophases.com ISOPHASES http://www.isophases.com LE PROCESSEUR D IMAGE STEREOPHONIQUE ISO-B12 par Claude Carpentier v :3.1 - Juin 2004 OFF 160 320 630 ISOPHASE 1250 2500 5000 80 160 320 640 1250 2500 ON LEVEL BALANCE

Plus en détail

-1- SOUNDMAN. Fabrication et distribution. SOUNDMAN e.k. Bornimer Str. 4 10711 Berlin (Allemagne) Tél & Fax (+49) - 30-28 59 81 16

-1- SOUNDMAN. Fabrication et distribution. SOUNDMAN e.k. Bornimer Str. 4 10711 Berlin (Allemagne) Tél & Fax (+49) - 30-28 59 81 16 -1- Mode d'emploi SOUNDMAN R MICRO À OREILLETTES Fabrication et distribution R SOUNDMAN e.k. Bornimer Str. 4 10711 Berlin (Allemagne) Tél & Fax (+49) - 30-28 59 81 16 Internet : http://www.soundman.de

Plus en détail

En pratique, la synthèse d'image 3D se décompose essentiellement en deux principales étapes, la modélisation et le rendu.

En pratique, la synthèse d'image 3D se décompose essentiellement en deux principales étapes, la modélisation et le rendu. Principe des logiciels de modélisation 3D Sources principales : http://fr.wikipedia.org/wiki/infographie_tridimensionnelle http://anim3dvideo.free.fr/mainmenue/index.php?option=com_content&view=article&id=68:definitioninfographie-3d&catid=35:definition-general&itemid=100

Plus en détail

Convertir une vidéo MP4 en fichier audio MP3

Convertir une vidéo MP4 en fichier audio MP3 Convertir une vidéo MP4 en fichier audio MP3 Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 19/05/2015 Le format MP4 est couramment utilisé pour les vidéos publiées sur Internet comme sur YouTube, DailyMotion

Plus en détail

Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies

Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies Régis Boulet Charlie Demené Alexis Guyot Balthazar Neveu Guillaume Tartavel Sommaire Sommaire... 1 Structure

Plus en détail

Dolby Digital avec Nero Tutorial

Dolby Digital avec Nero Tutorial Tutorial Nero AG Content 1 Dolby Digital avec Nero 3 1 Qu est-ce que... Dolby Digital? 3 2 Dolby Digital... dans les applications 4 Son surround dans Nero SoundTrax Modification de l affection du son surround...

Plus en détail

TASCAM DR-100 - Prise en main. Table des matières

TASCAM DR-100 - Prise en main. Table des matières TASCAM DR-100 - Prise en main Table des matières TASCAM DR-100 - Prise en main - L'enregistreur numérique...1 1- Présentation...1 2- Connectique...1 3- Sélecteur de sources...2 4- Niveau d'entrée...3 5-

Plus en détail

LibreOffice Calc : introduction aux tableaux croisés dynamiques

LibreOffice Calc : introduction aux tableaux croisés dynamiques Fiche logiciel LibreOffice Calc 3.x Tableur Niveau LibreOffice Calc : introduction aux tableaux croisés dynamiques Un tableau croisé dynamique (appelé Pilote de données dans LibreOffice) est un tableau

Plus en détail

Reaper : utilisations avancées

Reaper : utilisations avancées Reaper : utilisations avancées Reaper dispose de ressources qui, sans être cachées, ne sont pas toujours faciles à trouver, d'autant plus que souvent on n'imagine même pas que ces choses soient possible!...

Plus en détail

Fiche Windows Movie Maker n 3 Titres et génériques Bande son Encodage

Fiche Windows Movie Maker n 3 Titres et génériques Bande son Encodage Fiche Windows Movie Maker n 3 Titres et génériques Bande son Encodage Table des matières 1- Les titres...1 2- La bande son...3 3- L'encodage...5 http://blogs.lyceecfadumene.fr/informatique Fiche Windows

Plus en détail

l'exposition des papiers N & B

l'exposition des papiers N & B l'exposition des papiers N & B le Temps d'exposition Il s'agit de trouver le temps d exposition nécessaire pour obtenir la photo souhaitée. les Bandes d essais : Pour faire des bandes d essais il suffit

Plus en détail

Synchroniser le son et la vidéo dans Lightworks

Synchroniser le son et la vidéo dans Lightworks Formation de Duduf http://www.duduf.training Ce document n est qu un résumé, un pense-bête, d un bout de formation dispensée par Duduf. Il réunit les principaux points théoriques à retenir sans être exhaustif,

Plus en détail

Enregistrer gratuitement la musique joue e en streaming

Enregistrer gratuitement la musique joue e en streaming Enregistrer gratuitement la musique joue e en streaming Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 02/10/2015 Lorsque vous écoutez la radio sur Internet ou que vous écoutez des musiques en streaming sur

Plus en détail

Projet ESINSA 5 TRAITEMENT D IMAGE. Active Contours without Edges for Vector-Valued Images. Par Nicolas Brossier et Cyril Cassisa

Projet ESINSA 5 TRAITEMENT D IMAGE. Active Contours without Edges for Vector-Valued Images. Par Nicolas Brossier et Cyril Cassisa Projet ESINSA 5 TRAITEMENT D IMAGE Active Contours without Edges for Vector-Valued Images Par Nicolas Brossier et Cyril Cassisa Page 1 sur 14 Abstract Pour ce projet, nous implémentons un algorithme de

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Session 1 : Introduction

Session 1 : Introduction UNESCO 2004-2005 Séminaire pratique Les étapes d une création électroacoustique simple Bruno BOSSIS Session 1 : Introduction Objectifs Ce séminaire propose à un débutant d aborder pas à pas la création

Plus en détail

Introduction au langage SQL

Introduction au langage SQL Introduction au langage SQL Les bases de données relationnelles Le langage SQL est un langage universel destiné à travailler sur des bases de données relationnelles. Nous considérerons ici qu'une base

Plus en détail

Introduction au Dessin Vectoriel

Introduction au Dessin Vectoriel Introduction au Dessin Vectoriel Introduction Lorsque l'on affiche une image sur l'écran d'un ordinateur, ce que l'on voit n'est qu'une succession de points. Il existe pourtant deux manières différentes

Plus en détail

Réflexion sur la prise de son et la post-production en multicanal 5.1

Réflexion sur la prise de son et la post-production en multicanal 5.1 Réflexion sur la prise de son et la post-production en multicanal 5.1 Jean-Marc Lyzwa Service audiovisuel du CNSMDP En 1995 à l occasion du bicentenaire du Conservatoire national supérieur de Paris, le

Plus en détail

Obtenir et exploiter des sons musicaux Terminale S

Obtenir et exploiter des sons musicaux Terminale S Obtenir et exploiter des sons musicaux Terminale S Dernière modification : le 10/01/2013. [Par Matthieu Brivet http://mbrivet.free.fr] Ce mode d emploi présente : - une (et pas «la») méthode pour obtenir

Plus en détail

FICHE METIER. «Ingénieur du son /preneur de son» Ingénieur du son / Preneur de son. Chef opérateur du son APPELLATION(S) DU METIER

FICHE METIER. «Ingénieur du son /preneur de son» Ingénieur du son / Preneur de son. Chef opérateur du son APPELLATION(S) DU METIER Ingénieur du son / Preneur de son Version 1 «Ingénieur du son /preneur de son» APPELLATION(S) DU METIER Ingénieur du son Preneur de son Chef opérateur du son DEFINITION DU METIER Collaborateur du réalisateur,

Plus en détail

Déformée opérationnelle dans ME scopeves, à partir de résultats d'analyse obtenus avec ArtemiS SUITE

Déformée opérationnelle dans ME scopeves, à partir de résultats d'analyse obtenus avec ArtemiS SUITE Déformée opérationnelle dans ME scopeves, à partir de résultats d'analyse obtenus avec ArtemiS SUITE Introduction 1 Analyse et exportation vers ME scopeves dans ArtemiS SUITE 2 Création du modèle et import

Plus en détail

Problème d'hydrodynamique.

Problème d'hydrodynamique. Problème d'hydrodynamique. On s'intéresse au réseau hydraulique d'un système de plancher chauffant de bâtiment. Ce système se compose de plusieurs éléments (de haut en bas, voir Figure 1) : -Un réservoir

Plus en détail

SPATIALISATION ET ECRITURE (1) Emmanuel Rio CNAM-CCAM 2005

SPATIALISATION ET ECRITURE (1) Emmanuel Rio CNAM-CCAM 2005 SPATIALISATION ET ECRITURE (1) Emmanuel Rio CNAM-CCAM 2005 introduction rappels d acoustiques ce qui se passe physiquement et ce que nous en percevons espace capté, espace composé, espace restitué moteurs

Plus en détail

Enregistrer 27. ENREGISTREMENT ouvre une boîte de dialogue similaire à celle qui est décrite ici. «Enregistrement» sous l'écran vidéo

Enregistrer 27. ENREGISTREMENT ouvre une boîte de dialogue similaire à celle qui est décrite ici. «Enregistrement» sous l'écran vidéo Enregistrer 27 Enregistrer Enregistrer Remarque pour les utilisateurs de versions plus anciennes du programme : la procédure décrite ici est applicable à partir de la version 17. Les versions plus anciennes

Plus en détail

Fiche B: Logiciels et trucs. Introduction

Fiche B: Logiciels et trucs. Introduction Fiche B: Logiciels et trucs Marco April : marcoapril@hotmail.com Introduction Dans cette fiche, vous découvrirez les logiciels que nous avons utilisé pour réaliser nos visites virtuelles ainsi que quelques

Plus en détail

Chapitre 1 I:\ Soyez courageux!

Chapitre 1 I:\ Soyez courageux! Chapitre 1 I:\ Soyez courageux! Pour ne rien vous cacher, le langage d'assembleur (souvent désigné sous le terme "Assembleur", bien que ce soit un abus de langage, puisque "Assembleur" désigne le logiciel

Plus en détail

la faculté de jouer sur l un ou l autre des paramètres permet la créativité et de s adapter aux conditions de prise de vue.

la faculté de jouer sur l un ou l autre des paramètres permet la créativité et de s adapter aux conditions de prise de vue. 1. L APPAREIL PHOTO la base de l appareil photo comprend un espace clos (la chambre noire) dans le fond, une surface sensible (la pellicule) à l avant, une ouverture fermée au repos et qui s ouvre pour

Plus en détail

La Recherche EnLigne. Portail pour la recherche SHS. Activités d'exploitation autour des archives pour la recherche. Les scénarios d usage

La Recherche EnLigne. Portail pour la recherche SHS. Activités d'exploitation autour des archives pour la recherche. Les scénarios d usage 1 La Recherche EnLigne Portail pour la recherche SHS Activités d'exploitation autour des archives pour la recherche Les scénarios d usage ID document OPALES-WP1-MSH-RT-061000.doc Auteur(s) MSH Date de

Plus en détail

Microsoft Powerpoint (première partie)

Microsoft Powerpoint (première partie) Microsoft Powerpoint (première partie) Pour les utilisateurs avancés, apprenez ce que vous pouvez faire avec Microsoft Powerpoint! Niveau : Avancé Version du logiciel : Powerpoint XP et 2003 Date de modification

Plus en détail

Configuration Mini Studio (la carte son en direct)

Configuration Mini Studio (la carte son en direct) Configuration Mini Studio (la carte son en direct) Principe : Pourquoi une carte son «musique» : Qualité des préamplis et des convertisseur Analogique Numérique (AN) Latences faibles Connectique (XLR,

Plus en détail

Modélisation et paramétrage des turbocompresseurs et turbines 289

Modélisation et paramétrage des turbocompresseurs et turbines 289 Modélisation et paramétrage des turbocompresseurs et turbines 289 En les exprimant en variables réduites dans les repères (ϕ, ψ), et(ϕ, Λ), le facteur de puissance étant représentatif de l'efficacité,

Plus en détail

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5 TITRE PARTIE TITRE SECTION Faire des anaglyphes avec CatiaV5 1 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. QU'EST-CE QU'UN ANAGLYPHE? 3 2. LES LOGICIELS A INSTALLER 5 3. CREATION D'UN ANAGLYPHE FIXE 6 4. CREATION D'UN ANAGLYPHE

Plus en détail

Transformer le son Stéréo en Mono sur Windows (et Youtube)!

Transformer le son Stéréo en Mono sur Windows (et Youtube)! Transformer le son Stéréo en Mono sur Windows (et Youtube)! Author : soufiane Bonjour, Avez-vous essayé un jour de voir une vidéo sur Youtube et vous avez trouvé que le son n'a qu'une seule chaîne audio?

Plus en détail

Export vers le format WAV dans ArtemiS SUITE

Export vers le format WAV dans ArtemiS SUITE 9/14 dans ArtemiS SUITE Export vers WAV dans le Projet 2 Réglage 2 Type de données et résolution 4 Export des informations d'impulsions tachymétriques 4 Fondu 5 Fichier Résultat 6 Paramètres pour l'export

Plus en détail

Chapitre 5 Les Probablilités

Chapitre 5 Les Probablilités A) Introduction et Définitions 1) Introduction Chapitre 5 Les Probablilités De nombreuses actions provoquent des résultats qui sont dus en partie ou en totalité au hasard. Il est pourtant nécessaire de

Plus en détail

Par Xeloss86 pour FFDream.com. Mode d Emploi

Par Xeloss86 pour FFDream.com. Mode d Emploi Par Xeloss86 pour FFDream.com Mode d Emploi Bienvenue! Merci d avoir téléchargé ce mode d emploi pour Psx Multi Converter sur FFDream.com, si vous l avez télécharger ailleurs, veuillez prévenir le WebMaster

Plus en détail

Complément de formation Lecture de référence. Chapitre: Métiers de l audio : Sonorisation

Complément de formation Lecture de référence. Chapitre: Métiers de l audio : Sonorisation Complément de formation Lecture de référence. Chapitre: Métiers de l audio : Sonorisation 1. COUR VS JARDIN... 3 2. PRINCIPES DE BASE DE LA SONORISATION... 3 3. PRINCIPES DE BASE DE LA SONORISATION...

Plus en détail

UTILISATION DE XnView

UTILISATION DE XnView UTILISATION DE XnView 1.1. Installer XnView Nous allons copier sur votre clef USB le logiciel portable aucune installation ne sera nécessaire sur l ordinateur. 1.2. Lancer XnView Un clic sur l icône Xnview.exe

Plus en détail

Fiche logiciel LibreOffice Calc 3.x. LibreOffice Calc : introduction au tableur. Sommaire du document FL04009

Fiche logiciel LibreOffice Calc 3.x. LibreOffice Calc : introduction au tableur. Sommaire du document FL04009 Fiche logiciel LibreOffice Calc 3.x FL04009 Tableur Niveau 04/ LibreOffice Calc : introduction au tableur Le tableur est un logiciel permettant de créer des tableaux et des graphiques. Sa puissance réside

Plus en détail

Configuration de Windows (II)

Configuration de Windows (II) Configuration de Windows (II) Affichage des icônes sur le Bureau : 1 disposer les icônes librement sur le Bureau 2 créer des raccourcis des lecteurs sur le Bureau 3 ranger les icônes sur le Bureau Affichage

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

STRESSI Calcul de Structures & Informatique

STRESSI Calcul de Structures & Informatique STRESSI Calcul de Structures & Informatique Bureaux : 6 Rue Joachim du Bellay 78590 NOISY LE ROI Standard: 01.30.56.74.34 Mobile 06.50.302.403 Fax : 01.30.56.76.25 Email : info@stressi.fr Exemple MEHARI

Plus en détail

... réalisation d'un cours métrage!

... réalisation d'un cours métrage! Introduction à la cinématographie amateure... réalisation d'un cours métrage! Contenu du cours Mise en garde Le monde du cinéma Vocabulaire Introduction Le scénario Le storyboard Les rushes Le montage

Plus en détail

H2next Handy Recorder

H2next Handy Recorder H2next Handy Recorder Profitez du nouveau standard Incarnant la nouvelle génération d enregistreurs portables, le H2n est l appareil le plus innovant jamais crée par Zoom. Nous avons condensé un nombre

Plus en détail

Fiche n 3 Audacity Manipulations. Table des matières

Fiche n 3 Audacity Manipulations. Table des matières Fiche n 3 Audacity Manipulations Table des matières 1-Paramétrage du contrôle du volume...1 1.1-Lancer le programme...1 1.2-Paramétrer les entrées et les sorties audios...1 2-Enregistrement d'une source

Plus en détail

Comment positionner les enceintes d un système multicanaux

Comment positionner les enceintes d un système multicanaux Comment positionner les enceintes d un système multicanaux Les inventeurs du système multicanaux (les laboratoires Dolby) donnent des indications quand au placement des différentes enceintes constituant

Plus en détail

1er livrable rapport projet génie logiciel a objets : Gestion de taches

1er livrable rapport projet génie logiciel a objets : Gestion de taches Bartholomé Anthony Année 2010-2011 Fejoua Btissam Université de Nantes Moueza Peter Tréguer Fabien M1 ALMA 1er livrable rapport projet génie logiciel a objets : Gestion de taches Introduction : Le but

Plus en détail

Mesure, analyse et reproduction binaurales

Mesure, analyse et reproduction binaurales 06/15 Table des matières Introduction 1 Localisation d une source sonore 1 Modifications du champ sonore dépendantes et indépendantes de la direction 2 Enregistrements réalisés avec la tête artificielle

Plus en détail

Audio pour HDSLR. «Comment obtenir un son professionnel en filmant avec un reflex numérique?»

Audio pour HDSLR. «Comment obtenir un son professionnel en filmant avec un reflex numérique?» Audio pour HDSLR «Comment obtenir un son professionnel en filmant avec un reflex numérique?» LA PROBLEMATIQUE Le son est bien ce qui fait une des différences fondamentales entre la photo et la vidéo. Et

Plus en détail

1 Allée d'enghien CS 90172 54602 VILLERS LES NANCY CEDEX Téléphone 03 83 44 81 81 Fax 03 83 44 38 40 micro6@micro6.fr www.micro6.fr.

1 Allée d'enghien CS 90172 54602 VILLERS LES NANCY CEDEX Téléphone 03 83 44 81 81 Fax 03 83 44 38 40 micro6@micro6.fr www.micro6.fr. 1 Allée d'enghien CS 90172 54602 VILLERS LES NANCY CEDEX Téléphone 03 83 44 81 81 Fax 03 83 44 38 40 micro6@micro6.fr www.micro6.fr Documentation VIII Résolution de problèmes 2006 SOMMAIRE CHAPITRE 1 INTRODUCTION

Plus en détail

Archive Player-Lecteur d'archives Divar Series. Guide d'utilisation

Archive Player-Lecteur d'archives Divar Series. Guide d'utilisation Archive Player-Lecteur d'archives Divar Series fr Guide d'utilisation Archive Player - Lecteur d'archives Table des matières fr 3 Table des matières 1 Introduction 4 2 Fonctionnement 5 2.1 Démarrage du

Plus en détail

Ecrans Plats. Juin 2008

Ecrans Plats. Juin 2008 Ecrans Plats Juin 2008 Page 2 Comment choisir son Ecran? L écran plat est devenu indispensable pour avoir un gain de place sur son bureau, mais également pour obtenir une meilleure qualité d image. La

Plus en détail

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments Descripteurs acoustiques des espaces paysagers Quelques éléments Acoustique des espaces paysagers Le confort acoustique dans les espaces paysagers Éléments d appréciation Une ambiance sonore modérée mais

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

MJMVoOnIp Version 6.X par Jean-Marc Mars (2015). contact : systeamvs@free.fr

MJMVoOnIp Version 6.X par Jean-Marc Mars (2015). contact : systeamvs@free.fr MJMVoOnIp Version 6.X par Jean-Marc Mars (2015). contact : systeamvs@free.fr Avertissement : Ce logiciel fonctionne sous Windows version 32 ou 64 bits. Pour le 64 bits les essais ont été effectués sous

Plus en détail

FICHE METIER. «Chef opérateur du son» Ingénieur du son (en prise de son) APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Chef opérateur du son» Ingénieur du son (en prise de son) APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef opérateur du son Version 1 «Chef opérateur du son» APPELLATION(S) DU METIER Ingénieur du son (en prise de son) DEFINITION DU METIER Le chef opérateur du son assure les prises de son sur les lieux

Plus en détail

Extraction d informations stratégiques par Analyse en Composantes Principales

Extraction d informations stratégiques par Analyse en Composantes Principales Extraction d informations stratégiques par Analyse en Composantes Principales Bernard DOUSSET IRIT/ SIG, Université Paul Sabatier, 118 route de Narbonne, 31062 Toulouse cedex 04 dousset@irit.fr 1 Introduction

Plus en détail

A.-M. Cubat PMB - Import de notices à partir d un tableur Page 1 Source : http://amcubat.be/docpmb/import-de-notices

A.-M. Cubat PMB - Import de notices à partir d un tableur Page 1 Source : http://amcubat.be/docpmb/import-de-notices A.-M. Cubat PMB - Import de notices à partir d un tableur Page 1 Comme beaucoup de personnes, j'ai voulu récupérer les notices de mon ancien logiciel de gestion de bibliothèque. Vu qu'il ne prévoyait pas

Plus en détail

Prise de contrôle à distance de PC

Prise de contrôle à distance de PC Prise de contrôle à distance de PC VNC = Virtual Network Computing Il sagit de prendre très facilement le contrôle d'un PC à distance en utilisant un programme performant. Par exemple, si vous souhaitez

Plus en détail

Guide de l'utilisateur

Guide de l'utilisateur ELECTRONICA, MECANICA Y CONTROL, S.A. RealSimulator Guide de l'utilisateur TUSBA TQS R1 Adaptateur USB pour manette des gaz TQS F-16 Version R1 Installation et calibration Guide d'installation TUSBA TQS

Plus en détail

Le système SMART 1. Indexation

Le système SMART 1. Indexation Le système SMART Le système SMART (System for the Mechanical Analysis and Retrieval of Text) (aussi appelé Salton's Magic Automatic Retrieval Technique:-) est un système de RI expérimental. Il utilise

Plus en détail

3.5.1 Introduction: image bitmap versus image vectorielle

3.5.1 Introduction: image bitmap versus image vectorielle 3.5.1 Introduction 3.5.2 Principe 3.5.3 Avantages et Inconvénients 3.5.4 Applications 3.5.5 Logiciels sur Internet PLAN 3.5.1 Introduction: image bitmap versus image vectorielle Lorsque l'on affiche une

Plus en détail

VIP D3.1.1 : «Large-scale SINDBAD validation» Simulation de la grille anti-diffusé Rapport de validation

VIP D3.1.1 : «Large-scale SINDBAD validation» Simulation de la grille anti-diffusé Rapport de validation VIP D3.. : «Large-scale SINDBAD validation» Simulation de la grille anti-diffusé Rapport de validation Patrick Hugonnard, Joachim Tabary Version.3 Contexte.... Présentation de la simulation... 2. Validation...

Plus en détail

*EP000997275A1* EP 0 997 275 A1 (19) (11) EP 0 997 275 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 03.05.2000 Bulletin 2000/18

*EP000997275A1* EP 0 997 275 A1 (19) (11) EP 0 997 275 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 03.05.2000 Bulletin 2000/18 (19) Europäisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets *EP00099727A1* (11) EP 0 997 27 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 03.0.2000 Bulletin 2000/18 (1)

Plus en détail

Code_Aster. Procédure IMPR_RESU aux formats 'RESULTAT' et 'ASTER' 1 But

Code_Aster. Procédure IMPR_RESU aux formats 'RESULTAT' et 'ASTER' 1 But Titre : Procédure IMPR_RESU aux formats 'RESULTAT' et 'AST[...] Date : 24/04/2013 Page : 1/9 Procédure IMPR_RESU aux formats 'RESULTAT' et 'ASTER' 1 But Écrire le maillage ou les résultats d'un calcul

Plus en détail

1 ère ANNEE (Licence 3 ISB) - SEMESTRE 1

1 ère ANNEE (Licence 3 ISB) - SEMESTRE 1 1 ère ANNEE (Licence 3 ISB) - SEMESTRE 1 MODULES SCIENTIFIQUES (120h) Acoustique (30h) Oscillateurs libres, forcés, couplés, réponse d un système. Vibrations des cordes et des membranes. Equation d onde,

Plus en détail

DESSIN EN PERSPECTIVE.

DESSIN EN PERSPECTIVE. DESSIN EN PERSPECTIVE. Pour représenter le volume d un objet ou d une image dans un plan, on utilise la perspective. C'est l'art de représenter les objets en trois dimensions sur une surface à deux dimensions,

Plus en détail

Chapitre I. Calcul vectoriel. Nous nous placerons dorénavant toujours dans une base orthonormée directe.

Chapitre I. Calcul vectoriel. Nous nous placerons dorénavant toujours dans une base orthonormée directe. Chapitre I INTRODUCTION ATHÉATIQUE I.A. I.A.1. Calcul vectoriel Produit vectoriel Plaçons-nous dans un espace vectoriel euclidien à trois dimensions. En faisant subir des rotations identiques aux trois

Plus en détail

Il est interdit de modifier la présentation de la signature institutionnelle de l'université dans quelque utilisation que ce soit.

Il est interdit de modifier la présentation de la signature institutionnelle de l'université dans quelque utilisation que ce soit. Politique d'identification visuelle Pour les fins de consultation, les illustrations et les textes du Guide d'application des normes ont été légèrement modifiés. Pour obtenir les références complètes,

Plus en détail

Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France?

Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France? Développement du bois énergie : quel impact à terme sur le marché du bois en France? Le développement du bois énergie va se traduire par une situation de concurrence entre les différents acteurs économiques

Plus en détail

Figure 6.3: Possibilité d exprimer son talent

Figure 6.3: Possibilité d exprimer son talent SÉANCE 6 Création de schémas 6.1 Présentation du logiciel «Draw» est un logiciel de dessin vectoriel et de PAO (Publication Assistée par Ordinateur). Avec ce logiciel, il vous est possible de créer divers

Plus en détail

Fichiers GRIB et logiciels de lecture des fichiers GRIB

Fichiers GRIB et logiciels de lecture des fichiers GRIB Fichiers GRIB et logiciels de lecture des fichiers GRIB I. Introduction...1 II. Comment obtenir des fichiers GRIB?...2 III. Les logiciels...2 1. GRIB.US...2 2. ZyGrib...4 IV. Et pour les smartphones?...6

Plus en détail

DAC. avec interface USB audio et préampli stéréo Casque CONVERTISSEUR DIGITAL VERS ANALOGIQUE. Guide d utilisation V1.1 Jan 2011

DAC. avec interface USB audio et préampli stéréo Casque CONVERTISSEUR DIGITAL VERS ANALOGIQUE. Guide d utilisation V1.1 Jan 2011 réf 2080 avec interface USB audio et préampli stéréo Casque CONVERTISSEUR DIGITAL VERS ANALOGIQUE Guide d utilisation V1.1 Jan 2011 DAC NTRODUCTION Merci d'avoir acheté ce DAC (convertisseur audio numérique-analogique)

Plus en détail

Présentation Skype 14 janvier 2015

Présentation Skype 14 janvier 2015 Windows et ipad Skype est un logiciel de communication Grâce à l'évolution de la technologie, la distance n'est plus un obstacle à la communication. Quiconque connaît le logiciel Skype sait que cela est

Plus en détail

Communication graphique

Communication graphique Introduction générale Partie I. La projection parallèle 1. Le dessin multivue 2. La méthode de Monge 3. L axonométrie 4. Courbes de Bézier 5. La projection cotée (topographie) Projection cotée Méthode

Plus en détail

Projet Calcul Machine à café

Projet Calcul Machine à café Projet Calcul Machine à café Pierre-Yves Poinsot Khadija Salem Etude d une machine à café, plus particulièrement du porte filtre E N S I B S M é c a t r o 3 a Table des matières I Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

Projet Cvlib. Implémentation OpenCV pour Pure Data (environnement Flext) Jean-Yves Gratius, Mars 2010 jy.gratius.free.fr

Projet Cvlib. Implémentation OpenCV pour Pure Data (environnement Flext) Jean-Yves Gratius, Mars 2010 jy.gratius.free.fr Projet Cvlib Implémentation OpenCV pour Pure Data (environnement Flext) Jean-Yves Gratius, Mars 2010 jy.gratius.free.fr Introduction OpenCV est une bibliothèque de fonctions C++ fournissant nombre d'outils

Plus en détail

Fusion et publipostage dans Word 2010

Fusion et publipostage dans Word 2010 La fusion consiste à fusionner un document principal avec une source de données, de manière à personnaliser le document principal. Ces opérations s'appellent également publipostage ou mailing. Le document

Plus en détail

Conception d'un étage de logement à partir d'un plan scanné

Conception d'un étage de logement à partir d'un plan scanné Présentation de l'interface utilisateur Chaque fenêtre Sweet Home 3D permet d'éditer l'aménagement intérieur d'un logement et est divisée en quatre panneaux redimensionnables, avec une barre d'outils en

Plus en détail

Ce dont vous avez besoin: 3 logiciels. Préparatifs DIDACTICIEL POUR FILMER SA MUSIQUE

Ce dont vous avez besoin: 3 logiciels. Préparatifs DIDACTICIEL POUR FILMER SA MUSIQUE DIDACTICIEL POUR FILMER SA MUSIQUE Avez-vous déjà envisagé de réaliser une vidéo You Tube de votre dernière composition, avec la partition qui défile à l'écran en parfait synchronisme avec la musique.

Plus en détail

Travail de séminaire sur

Travail de séminaire sur Sommersemester 2004 Travail de séminaire sur "Umsetzung der kundenindividuellen Massenproduktion" d après "Mass Customization" de F. T. Piller Givisiez (CH) en mai 2004 Daniel Wenger Route du Mont-Carmel

Plus en détail