La prise de son en Format B Horizontal. Julien Bréval

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La prise de son en Format B Horizontal. Julien Bréval"

Transcription

1 La prise de son en Format B Horizontal Julien Bréval CICM, MSH Paris Nord, Université Paris 8, 2009

2 Table des matières 1 Introduction Principe du Format B Notion d'encodage et de décodage Exemple de la prise de son M/S Le modèle Ambisonics d'ordre Variantes du modèle Ambisonics Format B Horizontal High Order Ambisonics Prises de son en Format B Horizontal Introduction Enregistrement en Format B Horizontal natif Enregistrement FLRB Enregistrement Double M/S Enregistrement en Format A Décodage du Format B Horizontal Introduction au décodage Technique de décodage Principe de la synthèse de microphones Angle de positionnement synthétique Directivité synthétique Technique de décodage Avantages du décodage Décodages préconisés Précautions de terrain à prendre lors d'un enregistrement en Format B Horizontal Placement d'un microphone multicanal coïncident Vérification du downmix en cours de post production Conclusion : perspectives de la Haute Résolution Spatiale

3 1 Introduction La diffusion du son en multicanal est de plus en plus courante dans le contexte de l'audiovisuel et du multimédia. Si l'acoustique spatiale du lieu d'enregistrement est satisfaisante et si la source sonore à enregistrer sonne de manière équilibrée à l'oreille, on peut généralement effectuer un enregistrement multicanal. Les avantages de l'enregistrement multicanal sont les suivants : le rendu spatial est souvent plus naturel et réaliste que si on utilise une spatialisation artificielle ce rendu spatial est obtenu directement à la prise de son, ce qui simplifie la post-production. Il existe de nombreuses techniques d'enregistrement multicanal, plus ou moins simples à mettre en place et ayant leurs avantages et leurs inconvénients. Dans ce document, nous décrivons l'enregistrement multicanal en Format B Horizontal car cette méthode nous semble particulièrement adaptée à l'audiovisuel. Les avantages du Format B Horizontal sont les suivants : d'une manière générale, cette technique permet une grande flexibilité de travail toutes les techniques de prise de son coïncidentes peuvent être obtenues à partir d'un même enregistrement en Format B Horizontal. le Format B Horizontal est adapté à la plupart des systèmes de reproduction sonore actuels (mono, 2 canaux, 6 canaux) même si les enceintes de surround ne sont pas placées idéalement le downmix d'une prise de son en Format B Horizontal est toujours satisfaisant cette technique permet des opérations de remixage vers un nombre différent de canaux très facilement c'est la technique d'enregistrement multicanal la plus rapide et la plus simple à mettre en œuvre sur le terrain la localisation des sons obtenue par ce type d'enregistrement est très bonne. Bien sûr, il existe quelques inconvénients, liés au fait que le Format B Horizontal est une prise de son coïncidente. On reproche généralement aux prises de son coïncidentes de manquer de profondeur et d'immersion (spatialisation, réalisme de l'espace acoustique), notamment par rapport aux prises de son espacées. Cependant, la prise de son coïncidente de Blumlein (2 microphones en figure de "8" coïncidents et orthogonaux) n'est pas sujette à ces problèmes. Or le Format B 3

4 Horizontal permet d'effectuer ce type de prise de son (ainsi que toutes les autres prises de son coïncidentes). Les applications de la prise de son en Format B Horizontal sont nombreuses, mais dans le cadre de l'audiovisuel, on peut recommander cette technique en particulier pour l'enregistrement d'ambiances ou de sources sonores de grande taille. 4

5 2 Principe du Format B 2.1 Notion d'encodage et de décodage Dans certaines prises de son, on utilise un modèle particulier représentant le champ acoustique. On dit que la prise de son est un encodage du champ acoustique. En premier lieu, on enregistre des canaux audio correspondant aux composantes du modèle choisi. Ensuite, il faut décoder l'enregistrement pour l'adapter au système de reproduction et au rendu sonore souhaité. On utilise pour cela un décodeur. 2.2 Exemple de la prise de son M/S La prise de son M/S utilise deux microphones coïncidents : un microphone de n'importe quel type (omnidirectionnel, cardioïde large, cardioïde, supercardioïde, hypercardioïde ou en figure de "8") appelé M, "middle" ou "mid", qui représente l'information monophonique du champ acoustique un microphone en figure de "8" appelé S ou "side", disposé orthogonalement par rapport au microphone M, et qui représente l'information spatiale du champ acoustique selon la direction gauche droite. Voici un exemple de prise de son M/S avec un microphone M cardioïde : Les deux canaux correspondant à M et S doivent être décodés pour pouvoir être écoutés sur 2 enceintes. Voici la technique de décodage M/S la plus simple : L = M + S R = M S 5

6 Avec un microphone M cardioïde, on obtient le même résultat sonore que si on avait utilisé deux microphones hypercardioïdes coïncidents disposés à 127 degrés. Notons que ces deux microphones hypercardioïdes sont obtenus de manière synthétique à partir des canaux M et S enregistrés. Ils correspondent aux canaux L et R diffusés dans les enceintes gauche et droite. Cependant, en modifiant le niveau de M et celui de S en amont du décodage, on peut modifier l'angle de positionnement des microphones équivalents. On obtient la technique de décodage M/S générale : L = αm + ßS R = αm ßS En fonction du microphone M utilisé et du rapport entre les coefficients de mixage α et ß, on peut obtenir un grand nombre de prises de son coïncidentes différentes. Voici un schéma récapitulatif montrant quelques exemples de décodage : 6

7 Les avantages de la prise de son M/S sont les suivants : on peut utiliser n'importe quel microphone pour le canal M la spatialisation de la prise de son peut être modifiée au moment du décodage, c'est-à-dire après la session d'enregistrement le downmix vers 1 canal est parfait : L+R = αm + ßS + αm ßS = 2αM. Cependant, un inconvénient de cette technique est que lors du décodage, l'angle de positionnement et la directivité des microphones synthétiques ne sont pas indépendants (sauf si M est un microphone en figure de "8" : dans ce cas, les microphones synthétiques sont également en figure de "8" et seul l'angle varie). Le Format B est une généralisation de la technique M/S, qui permet de remédier à ce problème. 7

8 2.3 Le modèle Ambisonics d'ordre 1 Dans le modèle Ambisonics, le champ acoustique en un point A de l'espace est représenté par une division en harmoniques sphériques. A l'ordre 1, ce modèle comprend quatre composantes : une composante globale omnidirectionnelle dite W, qui correspond à la pression de l'air au point A trois composantes directionnelles orthogonales en figure de "8", dites X, Y et Z, qui correspondent au gradient de pression au point A 1, selon les directions X, Y et Z (largeur, profondeur, hauteur). Cet encodage est appelé Format B et peut correspondre à quatre canaux enregistrés. Représentation en trois dimensions du champ acoustique en utilisant le modèle Ambisonics d'ordre 1 1 Le gradient de pression en un point peut être assimilé à la vitesse de l'air en ce point. 8

9 2.4 Variantes du modèle Ambisonics Format B Horizontal Le Format B Horizontal est une restriction du modèle Ambisonics d'ordre 1 au plan horizontal. Dans la plupart des systèmes de reproduction sonore actuels, il n'y a pas d'enceintes permettant de reproduire la dimension spatiale verticale du son (car toutes les enceintes se trouvent dans un même plan horizontal). Par exemple, les systèmes de reproduction en 2 canaux ou en 6 canaux ("5.1") sont horizontaux. Dans ce contexte, on peut ignorer la composante Z puisque les dispositifs ne permettent pas de la reproduire. On parle alors de Format B Horizontal. Ce format peut être associé à un fichier audio de 3 canaux seulement (W, X et Y) High Order Ambisonics On peut utiliser le modèle Ambisonics (ou des modèles similaires) à des ordres plus élevés, afin d'avoir une meilleure résolution spatiale. Nous ne détaillons pas cette approche ici mais nous évoquons ses possibilités dans la conclusion. 9

10 3 Prises de son en Format B Horizontal 3.1 Introduction Voici les approches permettant d'obtenir un enregistrement en Format B Horizontal (3 canaux W, X et Y), et que nous décrivons dans la suite du texte : enregistrement en Format B Horizontal natif enregistrement FLRB (peut être converti en Format B Horizontal) enregistrement Double M/S (peut être converti en Format B Horizontal) enregistrement en Format A (doit toujours être converti en Format B). Pour chacune de ces approches, on donne le diagramme polaire de l'ensemble de capsules de microphone nécessaire, la méthode de conversion vers le Format B Horizontal, les avantages et les inconvénients, ainsi que quelques exemples pratiques connus. Le fait de donner les avantages et les inconvénients ne permet pas de conclure quand à la supériorité de l'une de ces approches par rapport aux autres : selon le contexte, la meilleure approche n'est pas toujours la même la qualité des capsules et des préamplificateurs a une influence très importante sur la qualité de son. 10

11 3.2 Enregistrement en Format B Horizontal natif On peut enregistrer directement les composantes du Format B Horizontal en utilisant un ensemble de microphones coïncidents comprenant un microphone omnidirectionnel (correspondant au canal W) et deux microphones en figure de "8" (correspondant à X et à Y). Cette technique s'appelle Format B Horizontal natif ou Nimbus-Halliday Arrangement (car elle a été développée par Jonathan Halliday pour la compagnie de disques Nimbus Records). Pour réaliser ce type d'enregistrement, on doit respecter les conditions suivantes : les deux microphones en figure de "8" doivent être identiques le microphone omnidirectionnel doit avoir des caractéristiques les plus proches possibles de celles des microphones en figure de "8", notamment en ce qui concerne la courbe de réponse en fréquence il faut compenser les sensibilités des microphones si c'est nécessaire (les trois microphones doivent avoir la même sensibilité) les capsules des microphones doivent être les plus coïncidentes possibles ; ainsi, elles doivent être alignées dans la direction verticale. Voici le diagramme polaire d'une prise de son en Format B Horizontal natif : 11

12 Voici quelques exemples d'utilisation de cette technique : Prise de son en Format B Horizontal natif, réalisée avec des microphones séparés (1 DPA omnidirectionnel et 2 Schoeps en figure de "8"). Le microphone omnidirectionnel est disposé horizontalement et se trouve au centre de l'ensemble ; les microphones en figure de "8" sont placés verticalement, de part et d'autre du microphone omnidirectionnel. Cet arrangement permet d'obtenir une bonne coïncidence des capsules, ainsi qu'une absence maximale de masquage de chacune des capsules par les corps des autres microphones. 12

13 Prise de son en Format B Horizontal natif réalisée avec 3 microphones Schoeps CCM très compacts. L'avantage est que l'ensemble est d'une taille acceptable pour une utilisation sur un plateau de tournage. Enregistrement en Format B Horizontal avec un microphone Josephson C700S, qui contient les 3 capsules nécessaires. 13

14 3.3 Enregistrement FLRB Le Format B Horizontal peut également être obtenu en utilisant quatre microphones cardioïdes coïncidents identiques, notés Cf, Cb, Cl et Cr, pointant vers l'avant (Cf), l'arrière (Cb), la gauche (Cl) et la droite (Cr). Cette technique d'enregistrement est appelée FLRB (pour Front-Left-Right-Back). Notons qu'on peut également utiliser deux microphones stéréo XY cardioïdes si pour chacun d'entre eux les deux capsules sont placées à 90 degrés (l'un de ces microphones correspondra à Cf et Cl, l'autre à Cr et Cb). Il existe aussi des microphones rassemblant les quatre capsules cardioïdes nécessaires dans un même corps. Voici le diagramme polaire d'une prise de son FLRB : La conversion en Format B Horizontal est la suivante : W = Cf + Cb X = Cf Cb Y = Cl Cr 14

15 Voici deux approches de l'enregistrement FLRB : A gauche : enregistrement FLRB avec 4 microphones cardioïdes DPA compacts. A droite : le Line Audio QM12i est un microphone qui comprend 4 capsules cardioïdes disposées à 90 degrés les unes par rapport aux autres 15

16 3.4 Enregistrement Double M/S La technique dite Double M/S permet aussi d'obtenir un enregistrement en Format B Horizontal. Elle comprend deux microphones cardioïdes (notés Mf et Mr) et un microphone en figure de "8" (noté S). Les conditions sur le choix des microphones sont similaires à celles données précédemment pour le Format B Horizontal natif : mis à part les diagrammes de directivité, les 3 microphones doivent avoir des caractéristiques les plus proches possibles. Voici le diagramme polaire d'un enregistrement Double M/S : La conversion en Format B Horizontal est la suivante : W = Mf + Mr X = Mf Mr Y = S 16

17 3.5 Enregistrement en Format A Un enregistrement en Format A doit toujours être converti en Format B. Le Format B, qui est plus général que le Format B Horizontal, peut être obtenu en utilisant un microphone spécial appelé microphone de Format A, qui comprend quatre capsules cardioïdes (souvent cardioïdes larges) coïncidentes disposées sur les faces d'un tétraèdre. Les 4 capsules doivent être calibrées afin de corriger le fait qu'elles ne sont pas assez coïncidentes en pratique à cause de leur taille non nulle. La calibration peut se faire en utilisant les filtres théoriques, en utilisant des filtres issus de mesures pratiques, ou bien en utilisant l'encodeur matériel ou logiciel fourni. Voici un diagramme montrant la position des 4 capsules en 3 dimensions : Les quatre signaux issus de ce microphone, dont l'ensemble constitue ce qu'on appelle le Format A, doivent être convertis en Format B. Cette conversion peut être effectuée soit en appliquant les filtres théoriques, soit en utilisant des filtres issus de mesures pratiques. Les microphones de Format A commerciaux sont fournis avec un encodeur logiciel ou matériel permettant de réaliser cette opération. A la suite de la conversion, on obtient 4 signaux (W, X, Y et Z). Le Format B Horizontal correspond à la restriction aux canaux W, X et Y. 18

18 Voici quelques microphones de Format A : Ci-dessus : microphone Soundfield ST-350. Sur la photo de gauche, on voit bien la position des capsules sur les 4 faces d'un tétraèdre. La photo de droite montre le microphone, ainsi qu'un boîtier permettant la conversion du Format A vers le Format B. Par ailleurs, ce boîtier permet d'effectuer un décodage pour 2 canaux, très pratique pour une écoute sur le terrain. Soundfield propose aussi des décodeurs logiciels ou matériels de Format B vers 4 canaux ou plus. A gauche : microphone DPA-4 en cours de calibration. A droite : microphone Core Sound TetraMic extrêmement compact. 19

19 4 Décodage du Format B Horizontal 4.1 Introduction au décodage Les microphones multicanal commerciaux sont généralement fournis avec un logiciel ou un matériel de décodage. On trouve relativement peu de décodeurs génériques. Il faut faire attention au fait que les décodeurs associés à des microphones de type FLRB ou Double M/S n'acceptent pas des canaux W, X et Y en entrée, car ils effectuent eux-mêmes la conversion vers le Format B Horizontal. Par exemple, le décodeur du Schoeps Double M/S accepte en entrée des canaux Mf, S et Mr. Par ailleurs, certains décodeurs effectuent parfois une calibration dépendant du microphone multicanal auxquels ils sont associés. Par exemple, le décodeur du Schoeps Double M/S utilise une convolution pour égaliser le microphone en figure de "8", afin que sa réponse en fréquence soit plus proche de celle des microphones cardioïdes. Ainsi, ce décodeur est avant tout adapté à une utilisation avec les microphones composant le système Schoeps Double M/S. Dans le cas du Format A, chaque microphone doit être calibré séparément et la conversion vers le Format B dépend de mesures pratiques spécifiques. En utilisation sur le terrain, la calibration et la conversion sont réalisées par le décodeur ; ainsi chaque décodeur matériel est associé à un unique microphone de Format A. Dans le cas des logiciels, les informations de calibration doivent cependant pouvoir être modifiées par un simple fichier si on change de microphone. Il existe de nombreuses approches du décodage, et le choix d'une approche particulière conditionne le rendu sonore de manière considérable, notamment en ce qui concerne l'espace sonore obtenu. Cependant, bien que le rendu spatial puisse être différent selon la technique de décodage utilisée, les principaux avantages du Format B Horizontal (flexibilité, "downmixabilité", etc.) sont toujours valables. Nous décrivons ici un décodeur de Format B Horizontal basé sur la synthèse de microphones dits "virtuels" à partir des canaux W, X et Y enregistrés. 20

20 4.2 Technique de décodage Principe de la synthèse de microphones On appelle "microphone virtuel" un canal monophonique synthétisé par un mixage des canaux W, X et Y. Tout microphone virtuel obtenu ainsi est équivalent à un microphone physique pouvant avoir n'importe quel angle de positionnement et n'importe quelle directivité, qui dépendent tous les deux des 3 coefficients de mixage des canaux W, X et Y. A partir d'un même enregistrement en Format B Horizontal (3 canaux : W, X, Y), on peut synthétiser autant de microphones virtuels que l'on veut, tous coïncidents. Dans la technique de décodage que nous décrivons, nous choisissions de définir un microphone virtuel en fonction de deux paramètres : son angle de positionnement et sa directivité. Il faut donc déterminer les 3 coefficients de mixage à appliquer à W, X et Y en fonction de l'angle et de la directivité voulues. La synthèse d'un microphone virtuel se fait en 2 étapes : nous montrons d'abord comment on peut obtenir un microphone virtuel en figure de "8" ayant un angle de positionnement quelconque, en utilisant deux microphones physiques en figure de "8" orthogonaux et coïncidents (qui correspondent à X et Y) ensuite, nous montrons comment obtenir un microphone virtuel de directivité quelconque, en utilisant un microphone omnidirectionnel physique (qui correspond à W) et un microphone en figure de "8" virtuel (qui est en fait le microphone virtuel obtenu à partir de X et Y). Grâce à cette technique, on peut obtenir un microphone virtuel ayant une directivité et un angle de positionnement quelconques à partir des canaux W, X et Y. 21

21 4.2.2 Angle de positionnement synthétique En mixant les canaux X et Y (enregistrés avec deux microphones physiques en figure de "8" coïncidents et orthogonaux 2 ), on peut obtenir un microphone virtuel en figure de "8" également, dont l'angle de positionnement dépend du rapport entre les coefficients de mixage. En utilisant des coefficients de mixage positifs, l'angle peut varier sur 90 degrés seulement. Il faut donc inverser la phase de X ou de Y pour pouvoir obtenir un angle variable sur 360 degrés. Le schéma suivant montre deux exemples de mixage : 0.28Y X 0.71X 0.71Y Il est important de noter qu'en utilisant un simple mixage des canaux X et Y, on peut obtenir un microphone virtuel en figure de "8" pouvant avoir n'importe quel angle de positionnement sur 360 degrés. Nous appelons V le microphone virtuel en figure de "8" ainsi obtenu. 2 Ou un ensemble de microphones équivalent (voir les techniques FLRB, Double M/S et Format A) 22

22 4.2.3 Directivité synthétique En utilisant un mixage entre le canal W (enregistré par un microphone omnidirectionnel physique 3 ) et le canal V (correspondant à un microphone virtuel en figure de "8" obtenu grâce à la technique décrite précédemment), on peut obtenir un microphone virtuel dont la directivité dépend du rapport entre les coefficients de mixage, et dont l'angle de positionnement est le même que celui du microphone virtuel correspondant au canal V. Le schéma suivant montre 3 exemples de mixage (avec V ayant ici un angle de positionnement de 0 degrés) : 0.66W V 0.5W + 0.5V 0.25W V 3 Ou un ensemble de microphones équivalent (voir les techniques FLRB, Double M/S et Format A) 23

23 4.2.4 Technique de décodage En utilisant la technique que nous venons de décrire, il est possible d'obtenir un microphone virtuel M ayant un angle de positionnement et une directivité quelconques à partir des canaux W, X et Y. Si on effectue plusieurs fois cette opération, on peut obtenir plusieurs microphones virtuels coïncidents pouvant avoir une directivité et un angle de positionnement différents. Cet ensemble de microphones virtuels est équivalent à un ensemble de microphones physiques coïncidents. Ainsi, l'enregistrement en Format B Horizontal est équivalent à n'importe quelle prise de son utilisant des microphones coïncidents. Dans chaque canal du système de reproduction sonore, on diffuse un signal correspondant à un seul microphone virtuel, dont on peut choisir l'angle et la directivité. 24

24 4.3 Avantages du décodage Les avantages du Format B Horizontal liés au décodage sont les suivants : il est possible de varier les directivités et les angles de positionnement des microphones virtuels au moment de la post-production (donc après les sessions d'enregistrement) un même enregistrement en Format B Horizontal (3 canaux) peut être décodé pour plusieurs systèmes de reproduction sonore (mono, 2 canaux, 3 canaux, 4 canaux, 6 canaux, voire plus sous certaines conditions) ; ainsi, cette approche est utile dans le contexte d'un remixage : si on dispose des 3 canaux W, X et Y, on peut adapter le décodage à la plupart des systèmes de reproduction sonore on peut réaliser facilement des prises de son coïncidentes qui ne seraient pas possibles en pratique avec un ensemble de microphones discrets classiques (par exemple, une prise de son 2 canaux utilisant 2 microphones cardioïdes placés à 180 degrés demande des microphones d'une très grande qualité) possibilité d'effets de spatialisation : rotation de la scène, "dominance" (c'està-dire favorisation de l'avant ou de l'arrière), etc. 25

25 4.4 Décodages préconisés En fonction de la nature de la bande son et des choix esthétiques, tous les décodages sont possibles. Cependant, nous donnons quelques décodages classiques permettant d'obtenir une corrélation minimale entre les canaux reproduits. Les diagrammes polaires de directivité représentés dans les pages suivantes correspondent aux diagrammes polaires des microphones virtuels. Des diagrammes aussi réguliers ne peuvent pas être obtenus en pratique, car les microphones physiques permettant d'obtenir les canaux W, X et Y ne sont jamais parfaitement omnidirectionnels ou en figure de "8" à toutes les fréquences 4. Ces diagrammes ont été obtenus à partir de captures d'écran de l'interface graphique du plugin de décodage du Schoeps Double M/S. 1. Pour 1 canal : On peut utiliser n'importe quel décodage ; un microphone omnidirectionnel est recommandé pour les ambiances, alors que pour séparer une source du reste de l'enregistrement on utilise plutôt un microphone directif (le supercardioïde est le meilleur compromis entre sélectivité vers l'avant et atténuation des côtés et de l'arrière). 4 et les microphones physiques cardioïdes utilisés dans les techniques FLRB, Double M/S et Format A ne sont jamais parfaitement cardioïdes non plus. 26

26 3. Pour 4 canaux, le décodage suivant est recommandé si on recherche une corrélation et un crosstalk ("diaphonie" en Français) minimaux entre les canaux 6 : L et R : 2 microphones supercardioïdes placés à 109 degrés SL et SR : 2 microphones supercardioïdes placés à 288 degrés. Voici le diagramme polaire obtenu : 6 Voir Helumt Wittek (Schoeps), Double M/S a Surround recording technique put to test 28

27 Avec les systèmes d'ordre 1 (comme c'est le cas des prises de son en Format B Horizontal), la résolution spatiale du modèle du champ acoustique n'est pas suffisante pour pouvoir également obtenir un canal C sans faire de compromis importants en termes de corrélation et de crosstalk entre les canaux. Cependant, ceci n'est pas gênant, car le canal C sert généralement à diffuser les voix des acteurs. Même en musique, on utilise le plus souvent le canal C pour diffuser un seul instrument ou chanteur soliste, enregistré indépendamment avec un microphone de proximité. 29

28 5 Précautions de terrain à prendre lors d'un enregistrement en Format B Horizontal 5.1 Placement d'un microphone multicanal coïncident Pour placer un microphone de Format B Horizontal correctement, il faut se baser sur l'écoute du canal W en mono : pour le Format B Horizontal natif et le Format A, il suffit d'écouter le canal W directement disponible pour le FLRB, il faut écouter le mixage en mono des canaux Cf et Cb (si on ne peut pas faire de mixage sur le terrain, on peut à la rigueur écouter uniquement le canal Cf) pour le Double M/S, il faut écouter le mixage en mono des canaux Mf et Mr (si on ne peut pas faire de mixage sur le terrain, on peut à la rigueur écouter uniquement le canal Mf). Il faut placer le microphone plus près de la source si on veut moins d'ambiance, ou plus loin si on veut plus d'ambiance. Quelle que soit la position du microphone, le son doit être acceptable en mono. 5.2 Vérification du downmix en cours de post-production Au moment de régler les paramètres du décodage, il faut vérifier que le downmix en deux canaux est acceptable. En général, il l'est toujours dans le cas d'une prise de son coïncidente, mais, en particulier dans le contexte de l'audiovisuel, il faut prendre l'habitude de vérifier quand même 7. 7 Voir le document Downmix tests audio (également publié dans le cadre du projet HD3D) 30

29 6 Conclusion : perspectives de la Haute Résolution Spatiale Le Format B correspond à un encodage du champ acoustique par des harmoniques sphériques d'ordre 1. En utilisant ce modèle à des ordres plus élevés, on obtient une résolution plus fine du champ acoustique, qui permet une reproduction sans crosstalk sur des systèmes ayant un plus grand nombre d'enceintes, tout en diminuant la corrélation entre les canaux. Même en se limitant au 5.1 usuel, si on veut utiliser les enceintes L, R, C, SL et SR telles qu'elles sont placées dans la recommandation ITU-R BS.775-2, l'utilisation d'une technique coïncidente d'ordre 1 donne nécessairement lieu à une déformation de l'espace sonore. En particulier, les enceintes L, R et C sont tellement proches qu'il n'existe pas de microphone d'ordre 1 assez directif pour pouvoir les enregistrer sans qu'il n'y ait une corrélation et un crosstalk trop importants entre ces canaux. En utilisant une plus haute résolution spatiale (ordre 5), le système d'enregistrement multicanal de Trinnov permet d'obtenir des directivités directement adaptées à une diffusion sur un système 5.1 respectant la recommandation ITU-R BS : Diagramme polaire obtenu en pratique par le Trinnov SRP 31

30 Dans ce système, la prise de son est effectuée par 8 microphones (il est recommandé d'utiliser des microphones omnidirectionnels, de réponse en fréquence la plus plate possible, et de bonne qualité sonore) placés très précisément grâce à un socle dont la forme a été étudiée spécialement. Ils ne sont pas coïncidents, mais on obtient ainsi des directivités coïncidentes très sélectives par interférences acoustiques. La conversion des 8 canaux enregistrés vers le modèle du champ acoustique d'ordre 5 est un processus complexe qui, tout comme le décodage vers 5 canaux, est confié à une machine hardware dédiée, dérivée d'un PC en rack. Pour l'instant, ce microphone est utilisable pour des dispositifs 6 canaux, 4 canaux (plusieurs possibilités), 3 canaux (plusieurs possibilités), 2 canaux et mono. Cependant, si de nouveaux dispositifs de reproduction sonore sont amenés à être utilisés, le décodage pourra être adapté facilement (il suffit de modifier le logiciel de décodage). Mis à part le Trinnov SRP, on trouve un seul autre microphone commercial utilisant la Haute Résolution Spatiale : le MH Acoustics Eigenmike 32. Il s'agit d'une sphère comprenant 32 capsules. L'enregistrement est encodé vers un modèle du champ acoustique d'ordre 3, ce qui permet d'obtenir des directivités synthétiques très sélectives. Cependant, des versions spéciales sont réalisables sur demande. 32

31 Sources intéressantes au sujet de l'enregistrement multicanal (en particulier en Format B et en Format B Horizontal) Francis Rumsey, Spatial Audio M. Gerzon & Peter Craven, Coincident microphone simulation covering three dimensionnal space and yielding various directionnal outputs, United States Patent , 1977 Angelo Farina, A-format to B-format conversion Eric Benjamin & Thomas Chen, The Native B-format Microphone Helmut Wittek, Double M/S a Surround recording technique put to test Trinnov Audio, La prise de son en Haute Résolution Spatiale Daniel Courville, Ambisonic studio, Crédits Schémas : Wesley L. Dooley & Ronald D. Streicher (page 6), Soundfield Ltd. (page 7), Michael Gerzon & Peter Craven (page 20), Schoeps GmbH (page 30, page 31), Trinnov Audio (page 35). Photographies : Paul Hodges (page 12), Angelo Farina (page 13, haut), Josephson (page 13, bas), DPA Microphones A/S (page 14, gauche), Line Audio Design (page 14, droite), Schoeps GmbH (page 19, haut), Sanken Microphone Co., Ltd. (page 19, bas), Soundfield Ltd (page 22, haut), Angelo Farina (page 22, bas gauche), Core Sound, LLC (page 22, bas droite). 33

La prise de son 5.0 en Haute Résolution Spatiale

La prise de son 5.0 en Haute Résolution Spatiale a prise de son 5. en haute resolution spatiale a prise de son 5. en Haute ésolution Spatiale Trinnov Audio 3-32 avenue de la épublique 94815 Villejuif Cedex France Tel : 33 6 16 81 62 87 Fax : 33 1 46

Plus en détail

-1- SOUNDMAN. Fabrication et distribution. SOUNDMAN e.k. Bornimer Str. 4 10711 Berlin (Allemagne) Tél & Fax (+49) - 30-28 59 81 16

-1- SOUNDMAN. Fabrication et distribution. SOUNDMAN e.k. Bornimer Str. 4 10711 Berlin (Allemagne) Tél & Fax (+49) - 30-28 59 81 16 -1- Mode d'emploi SOUNDMAN R MICRO À OREILLETTES Fabrication et distribution R SOUNDMAN e.k. Bornimer Str. 4 10711 Berlin (Allemagne) Tél & Fax (+49) - 30-28 59 81 16 Internet : http://www.soundman.de

Plus en détail

Configuration Mini Studio (la carte son en direct)

Configuration Mini Studio (la carte son en direct) Configuration Mini Studio (la carte son en direct) Principe : Pourquoi une carte son «musique» : Qualité des préamplis et des convertisseur Analogique Numérique (AN) Latences faibles Connectique (XLR,

Plus en détail

Audio pour HDSLR. «Comment obtenir un son professionnel en filmant avec un reflex numérique?»

Audio pour HDSLR. «Comment obtenir un son professionnel en filmant avec un reflex numérique?» Audio pour HDSLR «Comment obtenir un son professionnel en filmant avec un reflex numérique?» LA PROBLEMATIQUE Le son est bien ce qui fait une des différences fondamentales entre la photo et la vidéo. Et

Plus en détail

Qu est-ce que le monitoring?

Qu est-ce que le monitoring? Qu est-ce que le monitoring? Aujourd'hui je vous propose un cours spécifiquement sur le monitoring. C'est un sujet assez technique dont on parle peu, et pourtant il s'agit de notions que tout preneur de

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Comment enregistrer simplement toute musique restituée par votre PC

Comment enregistrer simplement toute musique restituée par votre PC Comment enregistrer simplement toute musique restituée par votre PC Il s'agit, vous l'avez compris d'enregistrer tout ce qui passe par la carte son de votre machine : musique ou paroles, chansons ou commentaires

Plus en détail

Reaper : utilisations avancées

Reaper : utilisations avancées Reaper : utilisations avancées Reaper dispose de ressources qui, sans être cachées, ne sont pas toujours faciles à trouver, d'autant plus que souvent on n'imagine même pas que ces choses soient possible!...

Plus en détail

Des HRTF aux Object-RTF : Système de prise de son 3D pour dispositifs nomades

Des HRTF aux Object-RTF : Système de prise de son 3D pour dispositifs nomades CFA 214 Poitiers 22-25 Avril 214, Poitiers Des HRTF aux Object-RTF : Système de prise de son 3D pour dispositifs nomades J. Palacino et R. Nicol Orange Labs, 2 Avenue Pierre Marzin, 223 Lannion, France

Plus en détail

Export vers le format WAV dans ArtemiS SUITE

Export vers le format WAV dans ArtemiS SUITE 9/14 dans ArtemiS SUITE Export vers WAV dans le Projet 2 Réglage 2 Type de données et résolution 4 Export des informations d'impulsions tachymétriques 4 Fondu 5 Fichier Résultat 6 Paramètres pour l'export

Plus en détail

Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies

Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies Projet de traitement d'image - SI 381 reconstitution 3D d'intérieur à partir de photographies Régis Boulet Charlie Demené Alexis Guyot Balthazar Neveu Guillaume Tartavel Sommaire Sommaire... 1 Structure

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Dolby Digital avec Nero Tutorial

Dolby Digital avec Nero Tutorial Tutorial Nero AG Content 1 Dolby Digital avec Nero 3 1 Qu est-ce que... Dolby Digital? 3 2 Dolby Digital... dans les applications 4 Son surround dans Nero SoundTrax Modification de l affection du son surround...

Plus en détail

Analyse des bruits de clavier d ordinateur

Analyse des bruits de clavier d ordinateur Analyse des bruits de clavier d ordinateur Introduction 1 Enregistrement des bruits de clavier 2 Analyse des bruits de clavier 3 Analyse du niveau de pression acoustique vs. temps 4 Sonie vs. temps 4 Acuité

Plus en détail

Exemples d application

Exemples d application Exemples d application Pour que vous puissiez tester les méthodes décrites ci-dessous, commencez par copier sur votre disque dur les exemples de bruits contenus dans le dossier Soundsamples qui se trouve

Plus en détail

Enregistrer 27. ENREGISTREMENT ouvre une boîte de dialogue similaire à celle qui est décrite ici. «Enregistrement» sous l'écran vidéo

Enregistrer 27. ENREGISTREMENT ouvre une boîte de dialogue similaire à celle qui est décrite ici. «Enregistrement» sous l'écran vidéo Enregistrer 27 Enregistrer Enregistrer Remarque pour les utilisateurs de versions plus anciennes du programme : la procédure décrite ici est applicable à partir de la version 17. Les versions plus anciennes

Plus en détail

Un son de prochaine génération pour le cinéma

Un son de prochaine génération pour le cinéma DOCUMENT DE PRÉSENTATION TECHNIQUE Dolby Atmos Un son de prochaine génération pour le cinéma Présentation La création, la distribution, et la lecture actuelle dans les cinémas souffrent de limitations

Plus en détail

t h e s o u n d e x p e r i e n c e

t h e s o u n d e x p e r i e n c e the sound experience 8 GALILEO 10 MICHELANGELO 12 RAFFAELLO 14 GIOTTO 16 ACCESSOIRES 17 DIMENSIONS 5 SERIE.VOICE Les diffuseurs Série VOICE ont été développés afin de répondre aux exigences des professionnels

Plus en détail

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001 Enregistrement et transformation du son S. Natkin Novembre 2001 1 Éléments d acoustique 2 Dynamique de la puissance sonore 3 Acoustique géométrique: effets de diffusion et de diffraction des ondes sonores

Plus en détail

GUIDE DE PRISE EN MAIN

GUIDE DE PRISE EN MAIN GUIDE DE PRISE EN MAIN SOMMAIRE Introduction... 1 Fonctions de l'impulse... 2 Contenu de l emballage... 2 À propos de ce guide... 2 Configurations minimales... 2 Branchement de l'impulse... 3 Fonctionnement

Plus en détail

L ORDINATEUR. Les composants. La carte mère. Le processeur. Fréquence

L ORDINATEUR. Les composants. La carte mère. Le processeur. Fréquence L ORDINATEUR Les composants La carte mère Elle se trouve au centre de l'ordinateur et connecte tous les composants PC. La carte mère contient les connexions pour le processeur, la mémoire et les unités

Plus en détail

I) Télécharger et Installer CamStudio

I) Télécharger et Installer CamStudio TUTORIEL CAMSTUDIO Dans ce tutoriel, nous allons vous montrer comment faire une capture vidéo de votre écran! Nous allons utiliser le logiciel «CAMSTUDIO». D'une interface très simple d'utilisation, CamStudio

Plus en détail

Dans la série Les tutoriels libres présentés par le site FRAMASOFT. Par

Dans la série Les tutoriels libres présentés par le site FRAMASOFT. <Handbrake> <Utilisation d'handbrake pour les débutants> Par <OLIVIER LECLERCQ> Dans la série Les tutoriels libres présentés par le site FRAMASOFT

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

APPROCHE MUSICALE DE LA DECORRELATION MICROTEMPORELLE DANS LA BIBLIOTHEQUE HOA

APPROCHE MUSICALE DE LA DECORRELATION MICROTEMPORELLE DANS LA BIBLIOTHEQUE HOA APPROCHE MUSICALE DE LA DECORRELATION MICROTEMPORELLE DANS LA BIBLIOTHEQUE HOA Anne Sèdes CICM-EA 1572 Université Paris 8, LABEX Arts H2H, MSH Paris Nord anne.sedes@univ-paris8.fr RÉSUMÉ Après un rappel

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

Ce document a pour but d aider à planifier l achat d équipement en éducation pour les niveaux primaire et secondaire.

Ce document a pour but d aider à planifier l achat d équipement en éducation pour les niveaux primaire et secondaire. Ce document a pour but d aider à planifier l achat d équipement en éducation pour les niveaux primaire et secondaire. Point de départ : Il n y a pas une sorte de microphone qui convient à toutes les situations

Plus en détail

Formations au tournage et au montage vidéo. Monter un film avec. Imovie 11

Formations au tournage et au montage vidéo. Monter un film avec. Imovie 11 Formations au tournage et au montage vidéo Monter un film avec Imovie 11 L'interface Il est possible de choisir si l'on souhaite avoir sa timeline en haut ou en bas, grace au bouton ci-dessous qui se situe

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES

LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES LES DIFFÉRENTS FORMATS AUDIO NUMÉRIQUES Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Compétence(s) spécifique(s) : Reconnaître des signaux de nature

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

Mode d emploi ALTO MONITOR PROCESSEUR D ÉCOUTE. www.altoproaudio.com Version 1.0 Juillet 2003 Français

Mode d emploi ALTO MONITOR PROCESSEUR D ÉCOUTE. www.altoproaudio.com Version 1.0 Juillet 2003 Français Mode d emploi ALTO MONITOR PROCESSEUR D ÉCOUTE www.altoproaudio.com Version 1.0 Juillet 2003 Français SOMMAIRE 1. INTRODUCTION................................................................... 4 2. FONCTIONNALITÉS................................................................

Plus en détail

MONITOR STATION REMOTE. Mode d'emploi Version 1.0

MONITOR STATION REMOTE. Mode d'emploi Version 1.0 MONITOR STATION REMOTE Mode d'emploi Version 1.0 2007 GARANTIE LIMITÉE DE PRESONUS Pour des informations sur la garantie applicable, veuillez vous référer au distributeur pour la France : Arbiter France

Plus en détail

GUIDE DE PRODUCTION DES STEMS

GUIDE DE PRODUCTION DES STEMS GUIDE DE PRODUCTION DES STEMS 1. Contexte Ce document s adresse aux compositeurs et producteurs qui veulent livrer une série de stems au studio de mastering plutôt qu un mixage stéréo ou multicanal. Cette

Plus en détail

LibreOffice Calc : introduction aux tableaux croisés dynamiques

LibreOffice Calc : introduction aux tableaux croisés dynamiques Fiche logiciel LibreOffice Calc 3.x Tableur Niveau LibreOffice Calc : introduction aux tableaux croisés dynamiques Un tableau croisé dynamique (appelé Pilote de données dans LibreOffice) est un tableau

Plus en détail

Préampli 2 canaux microphone/instrument MODE D'EMPLOI. 2004, PreSonus Audio Electronics, Incorporated. Tous droits réservés.

Préampli 2 canaux microphone/instrument MODE D'EMPLOI. 2004, PreSonus Audio Electronics, Incorporated. Tous droits réservés. Préampli 2 canaux microphone/instrument MODE D'EMPLOI 2004, PreSonus Audio Electronics, Incorporated. Tous droits réservés. Garantie limitée de PreSonus Pour des informations sur la garantie applicable,

Plus en détail

Logiciel CATT-Acoustic v9 code de calcul TUCT Présentation détaillée

Logiciel CATT-Acoustic v9 code de calcul TUCT Présentation détaillée Logiciel CATT-Acoustic v9 code de calcul TUCT Présentation détaillée euphonia - siège social : 5-7 rue de Cléry F-75002 Paris tél. +33(0)1 42 21 16 05 / fax. +33(0)9 56 70 71 49 - courrier@euphonia.fr

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

RÉFLEXIONS À PROPOS DE LA MISE EN ESPACE DE LA MUSIQUE ÉLECTROACOUSTIQUE DANS LES LOGICIELS AUDIONUMÉRIQUES

RÉFLEXIONS À PROPOS DE LA MISE EN ESPACE DE LA MUSIQUE ÉLECTROACOUSTIQUE DANS LES LOGICIELS AUDIONUMÉRIQUES RÉFLEXIONS À PROPOS DE LA MISE EN ESPACE DE LA MUSIQUE ÉLECTROACOUSTIQUE DANS LES LOGICIELS AUDIONUMÉRIQUES Bertrand MERLIER Université Lumière Lyon 2 département Musique 18, quai Claude Bernard 69365

Plus en détail

LES SYSTÈMES AUDIO SANS FIL HAUTE-RÉSOLUTION STREAM

LES SYSTÈMES AUDIO SANS FIL HAUTE-RÉSOLUTION STREAM GAMME STREAM ACOUSTIC EMOTIONS Cabasse, spécialiste de l acoustique française depuis 1950, a consacré tout son savoirfaire à la réalisation d un seul objectif : la reproduction musicale parfaite. Face

Plus en détail

Tutoriel sur l enregistrement en classe Janvier 2011- Jean-Claude Boudet (académie de Bordeaux) 1. Le matériel

Tutoriel sur l enregistrement en classe Janvier 2011- Jean-Claude Boudet (académie de Bordeaux) 1. Le matériel Tutoriel sur l enregistrement en classe Janvier 2011- Jean-Claude Boudet (académie de Bordeaux) 1. Le matériel Le choix du matériel et des configurations logicielles dépendent en grande partie de la situation

Plus en détail

Projet Cvlib. Implémentation OpenCV pour Pure Data (environnement Flext) Jean-Yves Gratius, Mars 2010 jy.gratius.free.fr

Projet Cvlib. Implémentation OpenCV pour Pure Data (environnement Flext) Jean-Yves Gratius, Mars 2010 jy.gratius.free.fr Projet Cvlib Implémentation OpenCV pour Pure Data (environnement Flext) Jean-Yves Gratius, Mars 2010 jy.gratius.free.fr Introduction OpenCV est une bibliothèque de fonctions C++ fournissant nombre d'outils

Plus en détail

Roxio Easy LP to MP3 Guide de démarrage

Roxio Easy LP to MP3 Guide de démarrage Roxio Easy LP to MP3 Guide de démarrage Corel Corporation ou ses filiales. Tous droits réservés. 2 Prise en main de Roxio Easy LP to MP3 Dans ce guide Bienvenue à Roxio Easy LP to MP3 3 Configuration requise

Plus en détail

TD séance n 10 Multimédia Son

TD séance n 10 Multimédia Son Ce TD est dédié aux chaînes de traitements audio, un des objets multimédia de base. Il se déroulera sous Windows, bien que les logiciels utilisés ou équivalents soient aussi disponibles sous Unix. Les

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

Fiche Windows Movie Maker n 3 Titres et génériques Bande son Encodage

Fiche Windows Movie Maker n 3 Titres et génériques Bande son Encodage Fiche Windows Movie Maker n 3 Titres et génériques Bande son Encodage Table des matières 1- Les titres...1 2- La bande son...3 3- L'encodage...5 http://blogs.lyceecfadumene.fr/informatique Fiche Windows

Plus en détail

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5 TITRE PARTIE TITRE SECTION Faire des anaglyphes avec CatiaV5 1 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. QU'EST-CE QU'UN ANAGLYPHE? 3 2. LES LOGICIELS A INSTALLER 5 3. CREATION D'UN ANAGLYPHE FIXE 6 4. CREATION D'UN ANAGLYPHE

Plus en détail

Gamme de Communication Sans fil Phonak

Gamme de Communication Sans fil Phonak Gamme de Communication Sans fil Phonak Information produit Pour aides auditives Phonak Venture Les accessoires de la Gamme de Communication Sans fil Phonak offrent des avantages indéniables dans les situations

Plus en détail

5.3 Comment déplacer le repère?...27 5.4 Comment décaler le repère?...28 5.5 Comment centrer le repère?...28 5.6 Comment masquer ou afficher le

5.3 Comment déplacer le repère?...27 5.4 Comment décaler le repère?...28 5.5 Comment centrer le repère?...28 5.6 Comment masquer ou afficher le Table des matières 1 Présentation...6 1.1 À qui s'adresse le logiciel?...6 1.2 Quelle est la configuration requise?...6 2 Mes premiers pas...7 2.1 Comment se procurer la documentation et le logiciel?...7

Plus en détail

Introduction. I Étude rapide du réseau - Apprentissage. II Application à la reconnaissance des notes.

Introduction. I Étude rapide du réseau - Apprentissage. II Application à la reconnaissance des notes. Introduction L'objectif de mon TIPE est la reconnaissance de sons ou de notes de musique à l'aide d'un réseau de neurones. Ce réseau doit être capable d'apprendre à distinguer les exemples présentés puis

Plus en détail

Composition d un ordinateur :

Composition d un ordinateur : Un ordinateur est une machine automatique de traitement de l information obéissant à des programmes formés par des suites d opérations arithmétiques et logiques. Il peut transformer, stocker, archiver

Plus en détail

BUREAU D ETUDES INFORMATIQUE JOUEUR DE PUISSANCE 4

BUREAU D ETUDES INFORMATIQUE JOUEUR DE PUISSANCE 4 MIETLICKI Pascal 3 MIC C2 BUREAU D ETUDES INFORMATIQUE JOUEUR DE PUISSANCE 4 1. Mode Console... 2 2. Mode Graphique... 2 3. Architecture de notre logiciel... 3 4. Manuel d utilisation... 5 5. Aide au joueur...

Plus en détail

«Manuel Pratique» Gestion budgétaire

«Manuel Pratique» Gestion budgétaire 11/06/01 B50/v2.31/F/MP005.01 «Manuel Pratique» Gestion budgétaire Finance A l usage des utilisateurs de Sage BOB 50 Solution Sage BOB 50 2 L éditeur veille à la fiabilité des informations publiées, lesquelles

Plus en détail

Cyberclasse L'interface web pas à pas

Cyberclasse L'interface web pas à pas Cyberclasse L'interface web pas à pas Version 1.4.18 Janvier 2008 Remarque préliminaire : les fonctionnalités décrites dans ce guide sont celles testées dans les écoles pilotes du projet Cyberclasse; il

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

ENCEINTE PORTABLE SUPER BASS BLUETOOTH

ENCEINTE PORTABLE SUPER BASS BLUETOOTH ENCEINTE PORTABLE SUPER BASS BLUETOOTH Manuel DA-10287 Merci de l'achat de l'enceinte portable Super Bass Bluetooth DIGITUS DA-10287. Ce manuel d'instruction vous fournira les informations de démarrage

Plus en détail

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 11172-3 Première édition 1993-08-01 Technologies de l information - Codage de l image animée et du son associé pour les supports de stockage numérique jusqu à environ Ii5 Mbit/s

Plus en détail

Immersion - Vision 3D dans la RV.

Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours RVS Master II IVA Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours de Réalité Virtuelle et Simulation Master II - IVA A. Mebarki - Maître de Conférences Département d'informatique Faculté des Mathématiques

Plus en détail

GRAPHISME SUR ORDINATEUR

GRAPHISME SUR ORDINATEUR LE GRAPHISME SUR ORDINATEUR UNE HISTOIRE DE POINTS... 1 ) L'information : Sa «dimension» : le pixel Sa profondeur 2 ) La représentation de l'information : Sur écran, sur papier Le dpi 3 ) L'acquisition

Plus en détail

Nouvelle gamme Handycam: une qualité d'image spectaculaire, un son haut de gamme et une solution de partage intuitive

Nouvelle gamme Handycam: une qualité d'image spectaculaire, un son haut de gamme et une solution de partage intuitive Nouvelle gamme Handycam: une qualité d'image spectaculaire, un son haut de gamme et une solution de partage intuitive Stabilisateur optique extrême, système B.O.S.S permettant de réaliser des vidéos plus

Plus en détail

3 Les périphériques: les disques

3 Les périphériques: les disques 3 Les périphériques: les disques Tu dois devenir capable de : Savoir 1. Comparer un disque d'ordinateur et une cassette audio ou vidéo en montrant les ressemblances et les différences ; 2. Expliquer ce

Plus en détail

CRÉATION ET UTILISATION BANQUES D'IMAGES

CRÉATION ET UTILISATION BANQUES D'IMAGES 193 CRÉATION ET UTILISATION DE BANQUES D'IMAGES IMPORTANCE DES IMAGES DANS L'ENSEIGNEMENT Dans certaines disciplines comme les Sciences de la Vie et de la Terre ou l'histoire-géographie, les images sont

Plus en détail

1. Introduction...2. 2. Création d'une requête...2

1. Introduction...2. 2. Création d'une requête...2 1. Introduction...2 2. Création d'une requête...2 3. Définition des critères de sélection...5 3.1 Opérateurs...5 3.2 Les Fonctions...6 3.3 Plusieurs critères portant sur des champs différents...7 3.4 Requête

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

Premiers pas sur e-lyco

Premiers pas sur e-lyco Premiers pas sur e-lyco A destination des parents, ce document présente les premiers éléments pour accéder aux services de l'ent e-lyco d'un lycée. Que signifient ENT et e-lyco? ENT = Espace ou Environnement

Plus en détail

Partie 4 Créer des parcours pédagogiques

Partie 4 Créer des parcours pédagogiques Partie 4 Créer des parcours pédagogiques Un parcours pédagogique est une séquence d'apprentissage découpée en sections contenant ellesmêmes des activités ou objets d apprentissage. Il peut être organisé

Plus en détail

1. Création d'un état... 2. 2. Création d'un état Instantané Colonnes... 3. 3. Création d'un état Instantané Tableau... 4

1. Création d'un état... 2. 2. Création d'un état Instantané Colonnes... 3. 3. Création d'un état Instantané Tableau... 4 1. Création d'un état... 2 2. Création d'un état Instantané Colonnes... 3 3. Création d'un état Instantané Tableau... 4 4. Création d'un état avec plusieurs tables... 9 5. Modifier la structure d'un état...11

Plus en détail

La technologie Ultra Vision Rigol Une solution vers le Numérique

La technologie Ultra Vision Rigol Une solution vers le Numérique La technologie Ultra Vision Rigol Une solution vers le Numérique L es améliorations de la série d oscilloscopes DS4000 vers la série MSO en ajoutant 16 entrées numériques engendre la poursuite du développement

Plus en détail

Document rédigé par Alexis Michaud (en janvier 2005), réactualisé par Angélique Amelot (septembre 2009)

Document rédigé par Alexis Michaud (en janvier 2005), réactualisé par Angélique Amelot (septembre 2009) Mode d emploi de l électroglottographe & démarrage rapide Glottal Enterprises Two-Channel Electroglottograph Model EG2 UMR 7018 CNRS/Université Sorbonne Nouvelle, 19 rue des Bernardins, 75005 Paris Document

Plus en détail

Le Raid c est quoi? Comment ca marche? Les différents modes RAID :

Le Raid c est quoi? Comment ca marche? Les différents modes RAID : Le Raid c est quoi? Redundant Array of Inexpensive Disks: ensemble redondant de disques peu chers. Le RAID est une technologie qui a été dévellopée en 1988 pour améliorer les performances des unités de

Plus en détail

Les microphones. Les microphones sont des transducteurs : ils transforment l énergie mécanique véhiculée par une onde sonore, en énergie électrique.

Les microphones. Les microphones sont des transducteurs : ils transforment l énergie mécanique véhiculée par une onde sonore, en énergie électrique. Les microphones L air est un milieu élastique et les variations de pression s y propagent de proche en proche. Sous l action d une perturbation (détonation, claquement de doigts, etc ) les molécules s

Plus en détail

BULLETIN D INSCRIPTION

BULLETIN D INSCRIPTION BULLETIN D INSCRIPTION À découper et à retourner à Domaine Musiques, 105 Avenue de la République 59110 La Madeleine Courriel formations@domaine-musiques.com www.domaine-musiques.com NOM FORMATIONS ART

Plus en détail

TP oscilloscope et GBF

TP oscilloscope et GBF TP oscilloscope et GBF Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : ce travail a pour buts de manipuler l oscilloscope et le GBF. A l issu de celui-ci, toutes les fonctions essentielles

Plus en détail

La Voix Sur IP (VoIP)

La Voix Sur IP (VoIP) La Voix Sur IP (VoIP) Sommaire 1. INTRODUCTION 2. DÉFINITION 3. POURQUOI LA TÉLÉPHONIE IP? 4. COMMENT ÇA MARCHE? 5. LES PRINCIPAUX PROTOCOLES 6. QU'EST-CE QU'UN IPBX? 7. PASSER À LA TÉLÉPHONIE SUR IP 8.

Plus en détail

Guide de fonctions du téléphone du système SCI Norstar

Guide de fonctions du téléphone du système SCI Norstar Guide de fonctions du téléphone du système SCI Norstar Renseignements généraux Cette fiche sert de référence rapide pour accéder aux fonctions de votre poste. Votre coordinateur de système vous avisera

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur Guide de l utilisateur Microphone stéréo STM10 Table des matières Bases...3 Présentation des fonctions...3 Présentation de l'appareil...3 Assemblage...4 Utilisation de votre micro...5 Son de l'enregistrement...5

Plus en détail

Faire de la musique sur ordinateur pour 100 $?

Faire de la musique sur ordinateur pour 100 $? Faire de la musique sur ordinateur pour 100 $? PAR LAURIER NAPPERT La musique vous intéresse, mais le choix des logiciels de musique et leur prix vous découragent? Vous n avez pas tort. Après tout, vous

Plus en détail

1. Avant de régler la qualité sonore

1. Avant de régler la qualité sonore 1. Avant de régler la qualité sonore Fonctions disponibles lorsque le /la matrice AV en option est connecté Le tableau ci-après indique les plus fins réglages audio qui peuvent être effectués lorsque le

Plus en détail

Guide d'installation du

Guide d'installation du Guide d'installation du Sans fil Pour Windows 98SE/Me/2000/XP et Vista et Mac OS X 10.3.9 ou ultérieur Utilisez ce guide pour installer et utiliser rapidement votre Sans fil mimio. Contenu du coffret Wireless

Plus en détail

La famille de microphones USB polyvalents de Blue Microphones est la gamme de microphones USB à condensateur avec câble la plus vendue de la planète.

La famille de microphones USB polyvalents de Blue Microphones est la gamme de microphones USB à condensateur avec câble la plus vendue de la planète. Snowball ice Microphone USB polyvalent La famille de microphones USB polyvalents de Blue Microphones est la gamme de microphones USB à condensateur avec câble la plus vendue de la planète. Leur conception

Plus en détail

FAIRE CONNAISSANCE AVEC L'ORDINATEUR 01 DEBUTER AVEC UN ORDINATEUR

FAIRE CONNAISSANCE AVEC L'ORDINATEUR 01 DEBUTER AVEC UN ORDINATEUR FAIRE CONNAISSANCE AVEC L'ORDINATEUR 01 DEBUTER AVEC UN ORDINATEUR 1 De quoi est composé un ordinateur? Nous allons commencer par nous familiariser avec les différents éléments qui composent un ordinateur.

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

«Le Dolby Digital 5.1 et les tests en champ libre par ordinateur»

«Le Dolby Digital 5.1 et les tests en champ libre par ordinateur» «Le Dolby Digital 5.1 et les tests en champ libre par ordinateur» Introduction : Jusqu à présent les tests en champ libre transitaient par un audiomètre et un dispatcher pour sortir sur la localisation

Plus en détail

3.5.1 Introduction: image bitmap versus image vectorielle

3.5.1 Introduction: image bitmap versus image vectorielle 3.5.1 Introduction 3.5.2 Principe 3.5.3 Avantages et Inconvénients 3.5.4 Applications 3.5.5 Logiciels sur Internet PLAN 3.5.1 Introduction: image bitmap versus image vectorielle Lorsque l'on affiche une

Plus en détail

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009 Traitement numérique de l'image 1/ L'IMAGE NUMÉRIQUE : COMPOSITION ET CARACTÉRISTIQUES 1.1 - Le pixel: Une image numérique est constituée d'un ensemble de points appelés pixels (abréviation de PICture

Plus en détail

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

http://cri.univ-lille1.fr Virtualisation de Windows dans Ubuntu Linux

http://cri.univ-lille1.fr Virtualisation de Windows dans Ubuntu Linux http://cri.univ-lille1.fr Virtualisation de Windows dans Ubuntu Linux Version 1.0 Septembre 2011 SOMMAIRE 1. Introduction 3 2. Installation du logiciel de virtualisation VirtualBox 4 3. Création d'une

Plus en détail

Numérisation du signal

Numérisation du signal Chapitre 12 Sciences Physiques - BTS Numérisation du signal 1 Analogique - Numérique. 1.1 Définitions. Signal analogique : un signal analogique s a (t)est un signal continu dont la valeur varie en fonction

Plus en détail

NOTIONS DE PROBABILITÉS

NOTIONS DE PROBABILITÉS NOTIONS DE PROBABILITÉS Sommaire 1. Expérience aléatoire... 1 2. Espace échantillonnal... 2 3. Événement... 2 4. Calcul des probabilités... 3 4.1. Ensemble fondamental... 3 4.2. Calcul de la probabilité...

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

Visio Kit. Mode d'emploi

Visio Kit. Mode d'emploi Visio Kit Mode d'emploi Mode d'emploi 2 Table des matières Chapitre 1 - Que peut-on faire avec le visio-kit?... 4 1. Contexte d'utilisation 4 2. Les deux types de conférences 4 3. L'équipement des correspondants

Plus en détail

Manuel d utilisation U-CONTROL UCA222. Ultra-Low Latency 2 In/2 Out USB Audio Interface with Digital Output

Manuel d utilisation U-CONTROL UCA222. Ultra-Low Latency 2 In/2 Out USB Audio Interface with Digital Output Manuel d utilisation U-CONTROL UCA222 Ultra-Low Latency 2 In/2 Out USB Audio Interface with Digital Output 2 U-CONTROL UCA222 Manuel d utilisation Table des matières Merci...2 Consignes de sécurité...3

Plus en détail

MONITOR STATION. Centrale de contrôle de studio. Mode d'emploi v1.0. 2007, PreSonus Audio Electronics, Inc. Tous droits réservés.

MONITOR STATION. Centrale de contrôle de studio. Mode d'emploi v1.0. 2007, PreSonus Audio Electronics, Inc. Tous droits réservés. MONITOR STATION Centrale de contrôle de studio Mode d'emploi v1.0 2007, PreSonus Audio Electronics, Inc. Tous droits réservés. GARANTIE LIMITÉE DE PRESONUS Pour des informations sur la garantie applicable,

Plus en détail

VRM Monitor. Aide en ligne

VRM Monitor. Aide en ligne VRM Monitor fr Aide en ligne VRM Monitor Table des matières fr 3 Table des matières 1 Introduction 3 2 Vue d'ensemble du système 3 3 Getting started 4 3.1 Démarrage de VRM Monitor 4 3.2 Démarrage de Configuration

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

FORMATION EN LANGUE ANGLAISE Apprentissage à distance

FORMATION EN LANGUE ANGLAISE Apprentissage à distance FORMATION EN LANGUE ANGLAISE Apprentissage à distance LA PLATEFORME E-LEARNING - Documents d actualités traités sous forme de leçons interactives, et classés par niveaux (A2 à C2), centres d intérêt &

Plus en détail

Mode d'emploi Wordpress Administration du contenu. http://slconstantia.com/wp-admin/

Mode d'emploi Wordpress Administration du contenu. http://slconstantia.com/wp-admin/ Mode d'emploi Wordpress Administration du contenu http://slconstantia.com/wp-admin/ Sommaire I. Connexion à l'espace privé 1. 2. 3. Où est-ce? Identification Présentation de l'interface II. Notions fondamentales

Plus en détail