Système Monétaire International Et Système Financier International

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Système Monétaire International Et Système Financier International"

Transcription

1 Système Monétaire International Et Système Financier International I. Le S.M.I Objet du SMI : c est l établissement de règles relatives aux échanges de biens de services de capitaux entre pays qui utilisent des monnaies différentes. Il y a trois éléments : 1) Caractéristiques de Bretton Woods a) Taux de change fixe : Parité des monnaies vis-à-vis de l or ou du dollar. Une once d or =25 grammes environ 35 dollars. b) Le dollar pilier du système : Seuls les Etats-Unis ont assez d or pour faire face à la demande c) Le FMI : Il garantit le bon fonctionnement du système. Chaque pays verse au FMI un quote-part en fonction de sa puissance économique. En contrepartie de laquelle il pourra recevoir ou bénéficier d un crédit pour résoudre des difficultés de paiement. 2) Fonctions du FMI : - Assure l échange et la circulation des monnaies. Les monnaies sont convertibles selon un régime de change fixe ou flottant. - Il permet l ajustement de la BP balance des paiements. (Modification des parités, contrôle des importations, contrôle des transferts de capitaux, politiques d ajustement imposé par la FMI pour réduire le déficit. - assurer l alimentation en liquidités internationales (devises dollars/euros/std : droits de tirage spéciaux 1969) La DTS est une monnaie panier (dollar 40%, Euro 30%, Livre et Yen 15% chacun). Chaque pays possède un compte DTS auprès du FMI sur lequel s effectuent trois opérations : Dépôts en devises Crédits accordés par le FMI Mise à disposition de DTS (liquidités internationales) Fin 1980 ; Le dollar, l euro et le Yen font office de liquidité internationale car acceptées par tous. 3) Le SMI de 45 à 76 En juillet 1944, les alliés préparent la reconstruction et cherchent à éviter la crise des années 30.

2 Keynes : il préconise la mise en place d une monnaie internationale qui s appellerait Bancor qui serait crée en fonction du besoin du commerce international. White : c est le projet américain qui est moins novateur (pas de monnaie internationale) et c est celui qui sera retenu. De 45 à 70 : taux de change fixe le dollar est roi et il régule le déficit des Etats-Unis. De 70 à 76 : Effondrement du système : Le système repose sur une contradiction interne = quantité d or sur le marché. Nixon annonce l inconvertibilité du dollar. Le Dollar est dévalué et les marges de fluctuation du Dollar passent à +/- 2,25%. (Création du tunnel dans lequel les monnaies peuvent fluctuer) SME : système monétaire européen créé en Mars 1973, les banques européennes ne soutiennent plus le dollar ce qui entraîne/ à la veille du le premier choc pétrolier. 76 accord de la Jamaïque : 3 dispositions - Giscard, Nixon et Call : - flottement des monnaies Franc, dollar Deutsche Mark. Second point, l or est démonétisation au profit des DTS droits de tirages spéciaux. Le rôle du FMI est renforcé surtout pour l aide des pays en développement. Il prend en charge : 1) Surveillance des politiques de change afin de vérifier que les pays ne manipulent pas leurs taux à des fins commerciales. 2) Octroi de prêts de plus en plus conséquents. Emission et gestion des DTS. d) L après Jamaïque : 1) Instabilité des taux de change : La spéculation d accélère, les déséquilibres internationaux persistent (déficit Us de plus en plus important et inversement en Allemagne et au Japon, en croissance. Leur marché extérieur devient trop important. Le flottement entraîne le développement de l inflation pour les pays dont la monnaie diminue à cause du renchérissement des importations. e) Le dollar pivot du SMI Première monnaie de facturation même si l euro et le Yen progressent. f) Variations du dollar Les autorités US apprécient ou déprécient leur monnaie si besoin de financement. Si besoin de liquidité, le dollar sera faible on pourra améliorer ses exportations g) Gestion concertée des taux de change. Création du G7 en 70. fins années 80, la Russie est appelée à participer. (Usa, canada, Japon, France, Allemagne, GB, Allemagne, Italie). 85 Accords du PLAZZA à NY. 87 Accords du Louvre avec Mitterrand Volatilité du taux de change ne s est pas réduite. La gestion concertée des taux ne suffit plus à assurer la stabilité monétaire internationale et les Krach boursier se multiplient. 87, 93, Crise Mexique 94, Asie 97, Russie 98, Brésil 99, Argentine 2002.

3 4) Quelles réformes pour le SMI. a) Les Zones cibles John Williamson propose un système hybride entre change fixe et change flexible Chaque monnaie serait définie à partir d un taux de change avec des marges de fluctuation possibles (équivalent au SME.) b) Retour de l or Mindell propose de gager l euro sur les réserves d or des pays membres. Les USA naturellement sont contre. Afin que la confiance revienne par l intermédiaire d une monnaie basée sur l or. SMI tripolaire Cette proposition représente la faiblesse que aucun des blocs n arrive à imposer une stabilité monétaire. Cela nécessite une réelle coopération entre états (convergence des politiques) Taxe Tobin : cela consiste à taxer les opérations de change afin de freiner les mouvements spéculatifs (capitaux courts terme) réduire la volatilité des taux de change. La destination de ces recettes serait dirigée envers de pays en voix de développement. Cette taxe favoriserait les capitaux à long terme et permettrait un financement de la croissance économique plus stable. Mais aucun accord unanime. Risque de fuite des capitaux vers paradis fiscaux. Création de nouveaux produits financiers afin de contourner la taxe. Ces constats reposent le problème de la coopération internationale. II. Le S.F.I Les divers mouvements de libéralisation des flux internationaux depuis la seconde guerre mondiale ont touché les flux de capitaux,surtout depuis le milieu des années 80 ; nous nous trouvons dans un seul et vaste marché planétaire (globalisation financière). 1) Développement des flux de capitaux a) Différents flux IDE (investissements directs à l étranger) par exemple Danone installe un centre de traitement en Argentine. Ces IDE suivent une logique à long terme. Investissements de portefeuille Logique de court terme. Acquisition de valeurs mobilières (actions, obligations), produits très volatiles à rendement plus ou moins élevé et ces placements peuvent se déplacer à la vitesse de l e - économie. Très forte croissance : en 1980, les IDE au niveau mondial 80 Mrds de $. En 2002, 1100 Mrds de $ soit multiplié par 28 en 22 ans. Les investissements en portefeuille multipliés par 40 en 30ans. Ces flux d investissement en portefeuille ne correspondent plus, ne sont plus la contrepartie de la production, ces flux sont surtout spéculatifs.

4 Destination de ces mouvements. De 60 à 70 capitaux avaient pour origine les Pays développés pour les PVD.. En 73 l OPEP finance la croissance des PD par les petro dollar.. De 85 à 95, multiplication des crises des pays émergents, ce qui entraîne le retour des capitaux vers PD.. Les PD sont à la fois les pays émetteurs et récepteurs d IDE (80 % des IDE mondiaux). Les IDE se concentrent dans la triade (exception de la chine). 2) Facteurs explicatifs a) le mouvement de libéralisation des échanges. Expliqué par la règle des 3D : - désintermédiation : un fond de pension US possède autant de réserves financières que la banque de France. - Décloisonnement : «illustration du proverbe, l argent n a pas de patrie» - Déréglementation : plus aucun contrôle (frontière) Aujourd hui le marché mondial est dominé par les acteurs privés. b) Autres facteurs : - facteur technique : progrès des techniques d information TIC - Mouvements de privatisation (EDF en 2005) - Développement des multinationales par l intermédiaire de fusions et acquisitions favorise le dev. Des IDE. 3) conséquences 1) La globalisation financière favorise la croissance et le développement mais la multiplication des crises financières dans les années 90 a mis en évidence les aspects négatifs de la globalisation et a développé la réflexion sur la mise en place d une nouvelle réglementation (taxe Tobin). a) Effets positifs de la globalisation : - baisse coûts des capitaux, augmentation des investissements d où augmentation production - meilleur allocation des capitaux, cad placement facilités vers PVD et pays déficitaires. b) Effets négatifs : - priorité à la finance au détriment de la production de biens et services. Les investissements financiers sont supérieurs aux investissements productifs et le Court terme favorisé au long terme. - Poids des actionnaires est croissant et les choix politiques des entreprises sont dictés par rapport à la rentabilité des titres. - Multiplication et propagation des crises financières car l interdépendance des économies et acteurs économiques entraîne des effets dominos de plus en plus nombreux. - perte d autonomie des politiques économiques : sont dictées par «la dictature des marchés» on augmente les taux d intérêts pour attirer les capitaux qui sont accompagnés de restrictions salariales.

5 - Croissance des inégalités : mouvements internationaux de capitaux sont centralisés dans les 20 pays les plus riches du monde alors qu au départ ils devaient être destinés aux PVD. Le FMI a alimenté cette situation en instaurant des politiques d austérité très restrictive (Thaïlande, Russie ). Croissance de la pauvreté. Remboursement des inégalités, développement de la criminalité financière.. L UEM a créé les conditions d un environnement macro économique stable. Inflation maîtrisée et taux d intérêt réduit, investissement plus facile croissance relancée et reprise de l emploi jusqu en III. Le SME : Les modalités de fonctionnement (avril 78) ont été élaborées en réaction aux fluctuations internationales, l objectif était la stabilisation du marché monétaire. Le SME a été efficace pour rendre l Union Européenne Monétaire UEM possible mais insuffisante (nécessité d une monnaie unique) 1) Modalités de fonctionnement : 2 éléments de base dans le fonctionnement du SME qui sont l ECU et les changes fixes ajustables. L ECU European Currency Unit Ecu : panier de monnaies des différentes monnaies de l époque en Europe qui est fixé en fonction du poids économique et social de chaque état membre. En 1999, le cours de l ECU : 5,79 Francs. En 80, 6,55 Francs. Il ne s agit pas d une vrai monnaie, utilisée uniquement par les établissements bancaires Changes fixes ajustables : Les monnaies participant au SME sont liées par un système de change fixe. Elles peuvent fluctuer autour d un court pivot dans les limites autorisées. En 79, ces limites étaient de plus ou moins 2,25%.80et93 +/- 15%= tunnel monétaire Les participants au SME s engagent à intervenir sur le marché des changes. 2) Bilan du SME : Les avancées : Malgré 17 réajustements de parité entre 79 et 93, l Europe est malgré tout, une zone de stabilité monétaire relative favorable à l essor du commerce intra européen. Et les variations des parités de monnaies européennes sont inférieures à celles du $ et du Yen. Le SME a favorisé la désinflation ; les pays les plus inflationnistes Italie et France ont du mener des politiques de rigueur comme l Allemagne. Limites : Le SME fonctionne de manière asymétrique, les états membres doivent aligner leur politique sur celle de la Bundesbank. Le SME n a permis ni d enrayer la spéculation monétaire ni d empêcher les dévaluations compétitives (lire pesetas escudos et livre irlandaise) Autre limite : sortie de la Livre et de la Lire du SME.

6 Convergence des politiques économiques Dés 80, le processus de désinflation s engage dans les pays membres (l écart d inflation entre la France et l Allemagne) qui était de 7 points en 80 est nul en 90. 3) Constitution de la zone euro : Euro land. Maastricht fixe le processus de passage à la monnaie unique et subordonne l entrée des pays de l union européenne dans la zone euro au respect des critères de convergence économique : - dette publique inférieure à 60% du PIB - déficit public inférieur à 3% du PIB - le taux d inflation inférieur à 1,5% de la moyenne des trois meilleurs pays. - Le taux d intérêt à long terme inférieur à 2% des trois meilleurs taux européens. Trois phases de la constitution : phase préparatoire. C est la période de création des institutions monétaire 94 institut européen IME créé donne la BCE Banque centrale Européenne en 98. Phase de transition 1 er janvier 99, la BCE s installe à Francfort. Les milieux financiers adoptent l euro et la parité euro dollar se fixe 1 = 1,17 dollar. En mars = 1,24 $ Phase définitive 2002 : 18 février 2002 les monnaies nationales disparaissent, les échanges se font en Euro avec comme cours un = 6,55957 Francs. Composition : 1es pays dans l euro land :12 pays et les trois autres en dehors sont le RU, le Danemark et la Suède. La Suède et le RU laissent pour le moment flotter librement leur monnaie. Au Danemark, il a adopté un SME bis afin de mieux se préparer à son adhésion future. 4) Les espoirs de l euro en phase de réalisation? Toute monnaie ne se réduit pas à ses seules fonctions économiques. Elle est avant tout un symbole et une institution dotée d une nature sociale et politique. Pour certains, l abandon de la monnaie nationale a constitué un véritable séisme qui l ont entraîné à des efforts d adaptation et à une modification des habitudes. L Euro facteur de stabilité économique et monétaire Coûts de transaction réduits à zéro. Plus de dévaluation compétitive. Plus d incertitude de change. Plus grande concurrence et transparence. L euro facteur de croissance. La priorité donnée à la stabilité des prix et au retour à l équilibre budgétaire ont permis à une baisse durable des taux d intérêts et à une équité euro/dollar. Cela a permis de soutenir la croissance des 12 en renforçant leur compétitivité en période d un fort dynamisme de l économie US.

7 L Euro monnaie internationale. L euro se développe comme moyen de paiement dans les échanges internationaux, comme monnaie d endettement, d investissement et de réserve.

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Que dit le Traité de Rome en matière monétaire? Pas de propos très détaillés. Ce qui est mentionné, c est l ambition de créer une aire régionale

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES I- un bref survol historique du système monétaire international Le Système Monétaire International (SMI) représente le cadre institutionnel des échanges internationaux.

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1 Les fonctions d un système monétaire international Les crises et la réforme du SMI fondé à Bretton Woods. La nature du système né dans les années 1970 Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann

Plus en détail

Régulation financière et recomposition du système monétaire international

Régulation financière et recomposition du système monétaire international Régulation financière et recomposition du système monétaire international Jacques Mazier Dominique Plihon Centre d Economie de Paris Nord 16 décembre 2013 I/ La régulation financière et ses instruments

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 Chapitre 2 Le Système Monétaire International Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 PARTIE B. Le système monétaire international depuis 1945 Chapitre 2 - Le Système Monétaire International

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

4.1.2. Le système de Bretton-Woods (1945-1971)

4.1.2. Le système de Bretton-Woods (1945-1971) 4.1.2. Le système de Bretton-Woods (1945-1971) La genèse du nouveau système Les leçons de l entre-deux-guerres L effondrement du SMI au cours des années 1930 a marqué les responsables de la reconstruction

Plus en détail

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard Note de synthèse : Les avantages et les inconvénients d une politique de changes flexibles La politique de change

Plus en détail

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or Chapitre 1 Le SMI 1.1 Les origines historiques du SMI actuel 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or L étalon change-or (Conférence de Gênes - 1922) Caractéristiques : Chaque monnaie nationale

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

Exposé sur le système monétaire internationale Plan CHAPITRE Ι: Généralités. 1-Définition du système monétaire international. 2-Les raisons du système monétaire international. 3-Les caractéristiques du

Plus en détail

DE l ETALON-OR à l EURO

DE l ETALON-OR à l EURO DE l ETALON-OR à l EURO 1- Un peu d histoire Pendant des siècles, les métaux précieux (argent et or) ont servi au règlement des échanges commerciaux intérieurs et internationaux. Progressivement, les billets

Plus en détail

LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL

LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL BIBLIOGRAPHIE Lenain P., 2002, Le FMI, Repères, La découverte. (code LEA 332.15 LEN) SITE INTERNET : www.imf.org I LE FMI, INSTITUTION CENTRALE DU NOUVEL ORDRE MONETAIRE

Plus en détail

Heurts et malheurs du système monétaire international

Heurts et malheurs du système monétaire international Heurts et malheurs du système monétaire international Introduction : du système monétaire international à la finance internationale I) Le système monétaire international issu de Bretton Woods (1944) 1

Plus en détail

Il faut un véritable Bretton Woods II

Il faut un véritable Bretton Woods II Il faut un véritable Bretton Woods II par PIERRE PASCALLON Professeur Agrégé de Faculté - 1 - Nos dirigeants politiques européens - Nicolas Sarkozy, mais aussi Gordon Brown, Premier Ministre britannique,

Plus en détail

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL?

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? Clément ANNE, clem.anne@hotmail.fr Doctorant, Ecole d Economie de Clermont-Ferrand, CERDI 18/03/2015, Assises Régionales de l économie EN

Plus en détail

Chapitre 6 Le système monétaire international

Chapitre 6 Le système monétaire international Introduction 1) les régimes de change a) définition et typologie Chapitre 6 Le système monétaire international A retenir. Les régimes d arrimage ferme (terminologie du FMI) : les changes fixes mais aussi

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies

4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies 4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies L effondrement du système de Bretton-Woods (1965-1971) Le problème de la convertibilité du dollar Le paradoxe de Triffin aurait pu être surmonté par une politique

Plus en détail

Vers quel système monétaire international?

Vers quel système monétaire international? Colloque International de la Banque de France Paris, le 4 mars 2011 Jacques de Larosière Vers quel système monétaire international? J axerai mes propos sur trois thèmes : 1. Quelles ont été - historiquement

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique

Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique Boudriga Abdelkader Gestion financière internationale Septembre 2002 Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique I-LE SYSTEME D ETALON-OR Depuis les anciennes civilisations l or

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ (1 $ = 0,8 ) Une appréciation du taux de

Plus en détail

L euro : huit ans après

L euro : huit ans après L euro : huit ans après Gilbert Koenig Au cours de ses huit années d existence, l euro s est imposé au sein de l union monétaire en tant que monnaie supranationale et dans le système monétaire international

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Vers un retour de l or comme garantie du système financier international. Jean Borjeix Aurélien Blandin Paris, le 7 octobre 2014 Faisant suite aux opérations de règlement

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Quel est le "bon" système de Bretton-Woods?

Quel est le bon système de Bretton-Woods? aoűt 9 - N 359 Quel est le "bon" système de Bretton-Woods? Le Système Monétaire International de Bretton-Woods "normal" est un système où le pays dont la monnaie s'affaiblit doit passer à une politique

Plus en détail

Quelle «diplomatie» pour l euro? Franck LIRZIN ancien élève de l École Polytechnique et de l École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

Quelle «diplomatie» pour l euro? Franck LIRZIN ancien élève de l École Polytechnique et de l École des hautes études en sciences sociales (EHESS) 92 10 mars 2008 Quelle «diplomatie» pour l euro? Franck LIRZIN ancien élève de l École Polytechnique et de l École des hautes études en sciences sociales (EHESS) Résumé En moins d une décennie, l euro

Plus en détail

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 Sommaire I - Le rôle prépondérant des marchés financiers I.1 - Financiarisation de l'économie mondiale I.2 Lien avec l'entreprise

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité Université citoyenne d Attac Toulouse, 22 août 2008 Jean-Marie Harribey et Dominique Plihon Les principes néolibéraux Théories de Hayek, Friedman

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Vers un système monétaire international multipolaire? Agnès Bénassy-Quéré Jécos, Lyon, 10 novembre 2011

Vers un système monétaire international multipolaire? Agnès Bénassy-Quéré Jécos, Lyon, 10 novembre 2011 Vers un système monétaire international multipolaire? Agnès Bénassy-Quéré Jécos, Lyon, 10 novembre 2011 Que reproche-t-on au SMI? Des déséquilibres importants et durables des balances de paiements Discipline

Plus en détail

Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme

Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme Plan de la fiche 1. Notions de base 2. Problèmes économiques et sociaux 3. Théories et auteurs 4. Repères historiques La croissance économique dans le monde est-elle

Plus en détail

Quelles évolutions a connue la gouvernance mondiale depuis 1944?

Quelles évolutions a connue la gouvernance mondiale depuis 1944? Thème 4 Les échelles de gouvernement dans le monde Chapitre 3 : La gouvernance économique mondiale depuis 1944 L après Seconde Guerre mondiale marque une étape majeure dans la prise de conscience de la

Plus en détail

Crises financières et de la dette

Crises financières et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-2 Crises financières

Plus en détail

Les politiques économiques et monétaires européennes

Les politiques économiques et monétaires européennes Dossier Rubrique Les politiques économiques et monétaires européennes Lors de la séance des vœux, il fut beaucoup question de l Europe et de la crise de l Euro. L invité de ce numéro 105 de la revue, M.

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES?

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES? Dossier spécial Après une reprise observée en 2012 et 2013 (de l ordre de 2 et 2,5 %), l Organisation Mondiale du Commerce prévoit une croissance du commerce international de l ordre de 4 à 4,5 % en 2014.

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière?

Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 12 mars 2015 à 13:47 Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière? Introduction La globalisation financière est à la fois la condition d un système financier

Plus en détail

Le système monétaire international

Le système monétaire international Séquence 7 Le système monétaire international u Contenu Partie 1 Le marché des changes et la fixation des taux de change... 117 1. Le marché des changes... 117 1A. Les opérations à l origine des interventions

Plus en détail

Chapitre 9 La gouvernance économique mondiale depuis 1944

Chapitre 9 La gouvernance économique mondiale depuis 1944 CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 6 mai 2015 Chapitre 9 La gouvernance économique mondiale depuis 1944 Table des matières 1 Les réformes de l après-guerre 3 1.1 Les objectifs des États-Unis.......................

Plus en détail

103 COMMENT S OPERE LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE MONDIALE?

103 COMMENT S OPERE LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE MONDIALE? 103 COMMENT S OPERE LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE MONDIALE? A La balance des paiements permet de mesurer les échanges internationaux a) Qu est-ce qu une balance des paiements? 1. La balance des paiements

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI

CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI Monnaie et Finance Internationales David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2014-2015 Université Paris 8 Table des matières 1 Les déterminants du

Plus en détail

Vers une réforme du système monétaire et financier international

Vers une réforme du système monétaire et financier international Colloque de l Académie des Sciences Morales et Politiques Paris, le 20 juin 2011 Vers une réforme du système monétaire et financier international INTRODUCTION Le monde vient de subir la crise économique

Plus en détail

Politique des Taux de Change dans le Cadre l UEM

Politique des Taux de Change dans le Cadre l UEM Task-force Union économique et monétaire Briefing 29 Politique des Taux de Change dans le Cadre l UEM Préparée par la Direction générale des études Division des affaires économiques Les avis exprimés dans

Plus en détail

1950 La Déclaration Schuman

1950 La Déclaration Schuman Chapitre 3 31 Du Marché commun à l Union monétaire En mai 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l Europe est en ruine. La crainte qu un tel drame ne se reproduise inspire aux hommes politiques

Plus en détail

CHAPITRE 3 : REGIMES DE CHANGE ET SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

CHAPITRE 3 : REGIMES DE CHANGE ET SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL CHAPITRE 3 : REGIMES DE CHANGE ET SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL Monnaie et Finance Internationales David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE FOREX?

QU EST-CE QUE LE FOREX? Chapitre 1 QU EST-CE QUE LE FOREX? 1. INTRODUCTION Forex est la contraction de foreign exchange qui signifie «marché des changes». C est le plus grand marché du monde. Le volume journalier moyen des transactions

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Terminale ES Enseignement spécifique Science économique Thème n 2 : Mondialisation, finance internationale et

Plus en détail

Système financier global et Intermédiation de l épargne

Système financier global et Intermédiation de l épargne Système financier global et Intermédiation de l épargne High La Mobilité des flux de capitaux internationaux Capital Mobility Gold Standard 1880-1914 1900 1914 Float 1973-2010 2007 Sfax-ESC Février 2014

Plus en détail

Le mot du Gouverneur. Photo: Timo Porthan.

Le mot du Gouverneur. Photo: Timo Porthan. Suomen Pankki (Banque de Finlande) Snellmaninaukio BP 160, FI-00101 Helsinki, Finlande Téléphone +358 10 8311 (standard) Téléphone +358 10 195 701 (communication) www.suomenpankki.fi www.rahamuseo.fi www.euro.fi

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Options en matière de réforme des systèmes financiers

Options en matière de réforme des systèmes financiers Options en matière de réforme des systèmes financiers Hansjörg Herr et Rainer Stachuletz Le projet de mondialisation néolibérale est monté en puissance à la fin des années 1970 grâce aux politiques de

Plus en détail

Université de Strasbourg LA POLOGNE, LA REPUBLIQUE TCHEQUE ET LA HONGRIE DOIVENT-ELLES INTEGRER L UNION MONETAIRE EUROPEENNE?

Université de Strasbourg LA POLOGNE, LA REPUBLIQUE TCHEQUE ET LA HONGRIE DOIVENT-ELLES INTEGRER L UNION MONETAIRE EUROPEENNE? Université de Strasbourg INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LA POLOGNE, LA REPUBLIQUE TCHEQUE ET LA HONGRIE DOIVENT-ELLES INTEGRER L UNION MONETAIRE EUROPEENNE? Anne-Sophie Schaudel Mémoire de

Plus en détail

Les concepteurs des accords de Bretton Woods, dès le début des années

Les concepteurs des accords de Bretton Woods, dès le début des années 142 La libéralisation financière au cœur de la crise Xavier Dupret Chercheur au Groupe de recherche sur une stratégie économique alternative (Gresea), Belgique Les concepteurs des accords de Bretton Woods,

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA)

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA) La BNS capitule: Fin du taux plancher Alain Freymond (BBGI Group SA) Changement radical de politique monétaire le 15/1/2015 Les taux d intérêt négatifs remplacent le taux plancher 1. Abandon du taux plancher

Plus en détail

Introduction à la théorie économique

Introduction à la théorie économique Norman PALMA Introduction à la théorie économique Tome III Remarques théoriques sur l Euro et le Dollar Essai de compréhension de la crise monétaire actuelle Université de Paris VIII Département de Droit

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2015 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 La Banque nationale suisse (BNS) a

Plus en détail

Annexe 2 L UEM et la stabilité du taux de change euro/dollar

Annexe 2 L UEM et la stabilité du taux de change euro/dollar Annexe 2 L UEM et la stabilité du taux de change euro/dollar Agnès Bénassy-Quéré et Benoît Mojon Janvier 1998 Synthèse L étude de l incidence de l UEM sur la stabilité du taux de change euro/dollar soulève

Plus en détail

Les conséquences de l'uem sur le système monétaire international

Les conséquences de l'uem sur le système monétaire international SPEECH/98/201 Yves-Thibault de SILGUY Membre de la Commission chargé des affaires économiques, monétaires et financières Les conséquences de l'uem sur le système monétaire international Conférence sur

Plus en détail

Quelle est la place de l Union Européenne dans l économie globale?

Quelle est la place de l Union Européenne dans l économie globale? Quelle est la place de l Union Européenne dans l économie globale? 1. LES JUSTIFICATIONS DE L INTEGRATION EUROPEENNE... 1 1.1 L intégration européenne est un projet historique... 1 1.1.1 La marche vers

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015)

NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015) NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015) En vue d éclairer l opinion publique tunisienne, initiée et non initiée, sur l opportunité de l émission obligataire

Plus en détail

La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015

La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015 PERSPECTIVES La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015 Depuis le début de l année 2015, de nombreuses banques centrales à travers le monde ont abaissé leur taux d intérêt ou pris d autres

Plus en détail

4.1.1. Le régime de l étalon-or (1879-1933)

4.1.1. Le régime de l étalon-or (1879-1933) 4.1.1. Le régime de l étalon-or (1879-1933) «L âge d or» (1879-1914) Introduction Pendant des siècles, les échanges commerciaux intérieurs et internationaux se sont réglés en métaux précieux. Jusqu'à la

Plus en détail

2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée?

2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée? Flash Stratégie Janvier 2015 2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée? Jean Borjeix Paris, le 20 janvier 2015 Dans ce document nous allons tout d abord rapprocher nos

Plus en détail

Les questions relatives aux finances publiques, longtemps réservées aux spécialistes, sont

Les questions relatives aux finances publiques, longtemps réservées aux spécialistes, sont CHAPITRE 1 LES FACTEURS STRUCTURELS DE LA HAUSSE DE L ENDETTEMENT PUBLIC DANS LES PAYS AVANCÉS Les questions relatives aux finances publiques, longtemps réservées aux spécialistes, sont revenues au cœur

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

Construire par une négociation internationale un nouveau cadre monétaire, financier et énergétique

Construire par une négociation internationale un nouveau cadre monétaire, financier et énergétique Construire par une négociation internationale un nouveau cadre monétaire, financier et énergétique A. Comprendre les causes profondes de la crise 1. La crise financière actuelle révèle un déficit de gouvernance

Plus en détail

CHAP 11 QUELLE EST LA PLACE DE L UE DANS L ECONOMIE GLOBALE?

CHAP 11 QUELLE EST LA PLACE DE L UE DANS L ECONOMIE GLOBALE? CHAP 11 QUELLE EST LA PLACE DE L UE DANS L ECONOMIE GLOBALE? Introduction : 1. La construction européenne est un projet politique. En novembre 1954, Jean Monnet écrivait : «Nos pays sont devenus trop petits

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii Consolider les dettes publiques: un processus au long cours Les dysfonctionnements européens

Plus en détail

Informations générales 1 er trimestre 2015. Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas

Informations générales 1 er trimestre 2015. Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas Informations générales 1 er trimestre 2015 Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas A propos de Swisscanto Swisscanto figure parmi les plus grands promoteurs de fonds de placement et prestataires

Plus en détail

Sciences économiques et sociales

Sciences économiques et sociales Sciences économiques et sociales Quels axes pour une réforme du système monétaire international? 1/ Le renforcement de la coordination des politiques économiques. Les opportunités de la coordination dans

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur,

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur, Version de : juillet 2013 Le point sur... Informations fournies par le ministère fédéral des Finances Les mécanismes européens de stabilité Sur la voie de l Union de la stabilité 1 2 3 4 ème volet Editorial

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

Études. La position extérieure : éléments de mesure et utilité pour la politique monétaire et la stabilité financière

Études. La position extérieure : éléments de mesure et utilité pour la politique monétaire et la stabilité financière La position extérieure : éléments de mesure et utilité pour la politique monétaire et la stabilité financière La position extérieure reflète la situation patrimoniale d une économie vis-à-vis de l extérieur.

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Banque de la République d Haïti Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10

Plus en détail