COT & COGC de Paris Saint-Lazare

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COT & COGC de Paris Saint-Lazare"

Transcription

1 Organisme d accueil COT & COGC de Paris Saint-Lazare Interview du 13 Février 2013 avec Richard Goult Mail : Tel : Présentation Le Centre Opérationnel Transilien (COT) et le Centre Opérationnel de Gestion des Circulations (COGC) de Paris Saint-Lazare font partie intégrante de la Direction de la Circulation Ferroviaire (DCF), et plus précisément du Centre Régional des Opérations (CRO). La DCF, entité strictement indépendante au sein de la SCNF est chargée de la gestion du trafic et des circulations, ainsi que de l égalité de traitement des différentes Entreprises Ferroviaires (EF), dans un souci permanent de sécurité, de régularité, d équité et de non-discrimination vis-à-vis des différentes EF. En effet, une chartre nationale appelée Document de Référence du Réseau est signée par les EF et qui définit les règles de priorités, le choix des sillons où les EF ont le droit de circuler dans le but de gérer les conflits de circulation. Aujourd hui une vingtaine d Entreprises Ferroviaires EF sont autorisées à circuler sur le réseau ferré national, pour une écrasante majorité dans le transport de Fret. Cinq EF circulent très régulièrement sur le réseau Saint-Lazare avec l EF SNCF la plus majoritairement représentée. Il existe une vingtaine de CRO en France, dont, bien entendu, celui de Saint-Lazare implanté au cœur du bâtiment historique. Il fonctionne 24h/24, tous les jours de l année et assure la gestion opérationnelle de son territoire. C est la 3ème région la plus dense dans le monde avec voyageurs par jour derrière Paris Nord et Chicago.

2 Historique Réseau Ferré de France (RFF) est le propriétaire de gestionnaire des infrastructures du réseau ferré national depuis Dans un contexte d ouverture à la concurrence et afin d être conforme et répondre aux évidents critères d impartialité de la Loi sur l Organisation et la Régulation des Transports Ferroviaires (ORTF) du 8 décembre 2009 qui transpose en droit français certaines directives européennes, RFF et SNCF ont décidé de créer la Direction de la Circulation Ferroviaire (DCF) le 1er janvier Missions du COT et COGC Le COT assure trois missions fondamentales : Gérer les moyens de production (matériels et humains). Adapter son propre plan de transport. Informer les voyageurs. Le COGC a lui les missions suivantes : Assurer la fluidité du trafic. Rendre compte de l état du trafic. Gérer les incidents et les conflits. Assurer le respect des règles. Acteurs Le COGC compte à lui seul une trentaine d agents, se relayant toute les 8h afin d assurer en continu les différents services. Au sein de ces agents, 22 suivent le roulement défini à l année tandis que les 8 restant sont en réserve afin d effectuer des remplacements rapides si nécessaire. Il y a 6 agents en semaine, 4 les nuits, 4 le samedi et 3 le dimanche. Il faut rajouter à cela le COT et la régie informatique qui totalisent 45 agents. Les deux centres sont pourvus de postes bien précis détaillés ci-après avec des rôles bien définis. Les acteurs du COGC Le Régulateur suit en temps réel la circulation des trains et s assure du respect de la régularité et de la succession des trains. Trois régulateurs sont disponibles en permanence et gèrent plus de 800 km de voies sur lesquelles circulent 2000 trains quotidiens. Le Régulateur utilise en cas d incident tous les moyens mis à sa disposition pour rétablir aussi vite que possible un trafic normal en réaffectant de façon optimale et selon des règles précises la capacité disponible pour les Entreprises Ferroviaires. Il a donc la possibilité de faire limiter ou supprimer un train, modifier son itinéraire, sa mission, ou modifier l ordre théorique de succession des trains en accord avec l EF concernée. Le régulateur autorise l'accord des planches travaux prévues à l'avis journalier Travaux. Celles-ci ne peuvent être accordées au service de Maintenance avec plus de 15 mn de retard. Le régulateur peut accorder des travaux hors-programme en cas de travaux urgents de relève de dérangements. Le Régulateur est donc en contact permanent avec les postes d aiguillage pour leur communiquer l état du trafic s il diffère de la normale afin de le fluidifier.

3 Le Coordonnateur Régional Circulation (CRC) est l autorité opérationnelle du COGC et des Régulateurs. Il coordonne les 3 tables de régulation et assure une mission de supervision de la circulation en exploitant les indications fournies par les régulateurs. Il pilote et gère les accidents et incidents et est notamment chargé du déclenchement des processus d intervention. Il décide quel est l engin qui doit aller porter secours au train, il est responsable du dégagement du réseau ferré. Il est en liaison permanente avec les différents acteurs du réseau de son territoire. C est le CRC qui a la charge de toutes les opérations de sécurité qui lui sont dévolues. Il a le pouvoir de réquisition de n importe quel transporteur. Le CRC est en charge des transports exceptionnels comme ceux concernant les matières dangereuses. L Aide Coordonnateur Régional Infra (ACRI) est chargé de la gestion de la capacité résiduelle. A ce titre, il est l interlocuteur des EF pour leurs demandes de sillons de dernière minute (J-1 17h) et du Service Infrastructure Maintenance pour l accord des Plages Travaux de Dernière Minute (PTDM : J-1 17h). Il agit sur la partie théorique de Galite : il crée les sillons, définit l index du train et remplit les informations sur l EF. Il peut simuler des sillons afin de vérifier la bonne coordination du trafic. Les acteurs du COT Le Gestionnaire du plan de Transport et de l Information (GTI) suit le plan de transport Transilien en situation normale et propose au CRC et ses régulateurs des adaptations en cas de situation perturbée. Ces décisions visent à résorber au plus vite un incident de manière à limiter les désagréments pour l ensemble des voyageurs sous l arbitrage du CRC garant de l équité vis-à-vis des autres EF et de la bonne gestion du réseau. C est à lui que revient le choix des trains à supprimer. Il veille à ce que les Gestionnaires de l Information Voyageurs reçoivent bien toutes les informations relatives aux décisions prises et à la situation du trafic, et coordonnent les Gestionnaires de Moyens afin de couvrir le plan de transport journalier retenu dans le respect des règles de sécurité. Les gestionnaires de moyens (GM) assurent la gestion opérationnelle du parc humain et matériel. Au gré des incidents et des retards, le GM s assure en permanence de fournir pour chaque mission une rame et un agent de conduite que ce soit en situation normale ou perturbée. Ils déclenchent les demandes auprès des conducteurs de réserve si besoin. Ils veillent aussi au respect des rendus de maintenance et de nettoyage pour le matériel.

4 Les Gestionnaires de l Information Voyageurs (GIV) sont en charge de faire circuler l information opérationnelle pour la clientèle Transilien en cas de situation normale ou perturbée. Ils assurent l interface entre le COT, les Postes d Information Voyageurs d Ile de France (PIVIF), les agents commerciaux en gare, les contrôleurs à bord des trains et le PC Info Transilien. Les GIV doivent aussi en cas de situation perturbée assurer la mise en place des substitutions routières. Ils rédigent et mettent également à jour les informations conjoncturelles qui se trouvent sur les écrans Infogare (en bas des écrans). Infrastructure informatique Matériels Le centre opérationnel ne dispose pas de compétences informatiques pour gérer et maintenir le parc informatique. Les agents disposent de nombreux ordinateurs ainsi que d écrans multiples afin de rendre la visualisation efficace et rapide. Un système de radios est également en place pour la communication avec les acteurs externes au centre : Le circuit de régulation (ou Dispatching), utilisé par les régulateurs permettant d effectuer des communications multi-postes. La Radio Sol Train, faisant le lien entre les agents sédentaires et les conducteurs. Chaque conversation fait l objet d une procédure particulière et est enregistrée à des fins juridiques. Logiciels Le centre utilise majoritairement des logiciels dédiés à la gestion d un réseau ferré. Ces logiciels ont été développés par des prestataires externes et sont maintenus par le service informatique de la SNCF. On retrouve ces logiciels au sein des autres CRO puisque ce sont des outils nationaux.

5 Applications métiers Le principal outil du centre est le système Bréhat pour Base de Résultat Habile à d'autres Tâches. Cet outil permet la comparaison horaire entre les horaires de circulations théoriques et réelles de chaque train. Les trains sont suivis par des balises qui s'activent à différents checkpoints appelés localisateurs généralement placés en gare ou sur des bifurcations. Cela permet d estimer l avancement du trafic dans le futur afin d anticiper les conflits à venir et de calculer les retards. C est cet outil qui permet de justifier les retards. Le système SAAT (Système Automatique d Annonce des Trains) fournit l index du train, la position du localisateur qui vient d être déclenché ainsi que l heure de passage. Il constitue une aide au suivi des circulations par les postes d aiguillage. Il collecte des données qui alimentent l application nommée GALITE (Graphiques Automatiques Liés à l'infrastructure des Trains en Exploitation) pour dessiner des graphiques de progression de trains. Ces graphiques représentent en abscisse le temps et en ordonnée les différentes gares d une ligne donc plus le trait est vertical plus le train est rapide. Ils étaient autrefois réalisés à la main par les régulateurs. GALITE ne calcule pas la vitesse du train mais permet au régulateur d anticiper les conflits de circulation afin d obtenir une fluidité optimale sur sa zone d action. Il n existe à ce jour pas encore de suivi GPS des trains. Deux applications spécifiques sont utilisées par les GM : SPAC pour le suivi des conducteurs et GRIF pour la gestion du matériel. L outil GALITE Concernant les outils plus SIG, le centre dispose d un outil réalisé au niveau national nommé Rezoscope. Il est utilisé par tous les COGC et le CNO (Centre National des Opérations). Rezoscope est un SIG réalisé avec la solution MapGuide d AutoDesk il y a environ 7 ans, disponible en intranet. L outil dispose d un lien direct vers Street View et le Géoportail. Il permet de localiser les gares et les moyens d accès à un point du réseau très rapidement afin d agir efficacement en cas d incidents. En effet pour chaque incident, un formulaire est rempli depuis l outil qui renvoie les 2 points encadrant du réseau et les accès en amont et en aval. L application leur permet de savoir quelle est l équipe de secours compétente sur telle zone, le numéro pour les alerter et de leur donner le chemin d accès le plus rapide vers l accident.

6 Données Le centre dispose bien sûr de toutes les données relatives à l infrastructure du réseau ferroviaire (gare, voies, ). Ils ont également à leur disposition les données du RGE de l IGN ainsi que d orthophotos. Le COGC possède au final entre 30 et 40 couches. Le COGC de la gare Saint-Lazare est divisé en 3 tables de régulation qui couvrent 3 secteurs géographiques différents. Pour chaque table, il y a une personne en charge de surveiller le trafic de ce secteur. Au total, cela représente trains à gérer par jour. Le centre possède également la base HUAT (Horaires Utiles A Tous) regroupant l ensemble des horaires théoriques de chaque train. Projets à venir Dans un avenir proche, le centre a tout d abord pour principal but de continuer d assurer les services et de maintenir efficacement la régulation active du trafic. Concernant le SIG, un nouvel outil est actuellement en projet car l actuel possède tout de même quelques lacunes en termes de performances et de fonctionnalités. Cependant le nouvel outil ne possédera plus la fonctionnalité qui permet de fournir les numéros des organismes de secours concernés en fonction de la localisation de l accident.

LE CENTRE NATIONAL DES OPERATIONS FERROVIAIRES DE LA S.N.C.F.

LE CENTRE NATIONAL DES OPERATIONS FERROVIAIRES DE LA S.N.C.F. LE CENTRE NATIONAL DES OPERATIONS FERROVIAIRES DE LA S.N.C.F. La SNCF vient d installer dans de nouveaux locaux, proches de la gare de l Est à Paris, son Centre National des Opérations Ferroviaires (CNOF).

Plus en détail

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009

Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 Renouvellement des infrastructures ferroviaires de la ligne Paris - Limoges - Toulouse en gare de Limoges, 25 juin 2009 LE RENOUVELLEMENT DU RÉSEAU : UNE PRIORITÉ DE RÉSEAU FERRÉ DE FRANCE Le Plan de rénovation

Plus en détail

Centre d Information et de Gestion du Trafic

Centre d Information et de Gestion du Trafic Centre d Information et de Gestion du Trafic Présentation NCA juin2012 Le CIGT 06 Un service du Conseil général des Alpes Maritimes Créé en 2006 - Au sein de la Direction des Routes Fonctionnement 24h/24

Plus en détail

CATASTROPHE FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE POINT PRESSE #4 MERCREDI 24 JUILLET A 10H00

CATASTROPHE FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE POINT PRESSE #4 MERCREDI 24 JUILLET A 10H00 CATASTROPHE FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE POINT PRESSE #4 MERCREDI 24 JUILLET A 10H00 0 Table des matières 4 actions lancées depuis le 12 juillet : le soutien et l accompagnement des victimes la campagne

Plus en détail

Journée technique "Matériels routiers et normalisation" 1

Journée technique Matériels routiers et normalisation 1 DIRIF Essonne Sites de VILLABE et d ORSAY Main courante de patrouille informatisée Suivi des véhicules de Viabilité Hivernale Présentation du 21 mai 2008 Présentation du Système Locaux DIRIF - Essonne

Plus en détail

MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014

MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014 MODERNISATION DE LA LIGNE DIJON-DOLE DOSSIER DE PRESSE 14 AVRIL 2014 SOMMAIRE UN EFFORT DE MODERNISATION SANS PRECEDENT SUR LE RESEAU NATIONAL... 1-2 PRÉSENTATION TRAVAUX LIGNE DIJON-DOLE-BESANCON.....

Plus en détail

COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013

COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013 Direction de l Exploitation Offre Ferroviaire 10-01-2014 Thomas WEHRLE COMITE DE LIGNE METRO 13 Compte-rendu de la réunion du 09 octobre 2013 Présidé par M. Pierre SERNE, Vice-président du conseil régional

Plus en détail

RÉGION CENTRE, PLUS QU UNE RÉGION, UNE CHANCE POUR LA MOBILITÉ! FLASH TRAFIC

RÉGION CENTRE, PLUS QU UNE RÉGION, UNE CHANCE POUR LA MOBILITÉ! FLASH TRAFIC RÉGION CENTRE, PLUS QU UNE RÉGION, UNE CHANCE POUR LA MOBILITÉ! Service d information Gratuit sur le trafic par SMS ou courriel. Vous souhaitez une information en temps réel sur la circulation de votre

Plus en détail

17/05/2011. la DGITM en date du. ferroviaires. France de

17/05/2011. la DGITM en date du. ferroviaires. France de VB/KM/LAE 16/05/2011 17/05/2011 Observations de l UTP sur le projet de décret sur les gares de voyageurs ett les infrastructures de services (version mars 2011) Ce document reprend les observations des

Plus en détail

Page de garde. Quelle exploitation ferroviaire pour 2050? Définition d une vision cible de la gestion opération des circulations de demain

Page de garde. Quelle exploitation ferroviaire pour 2050? Définition d une vision cible de la gestion opération des circulations de demain Quelle exploitation ferroviaire pour 2050? Définition d une vision cible de la gestion opération des circulations de demain Page de garde Mémoire de stage - Master TURP 1/75 "Demain est moins à découvrir

Plus en détail

COMITE DE LIGNE TER NORD - PAS DE CALAIS 12 «Dunkerque-Calais-Boulogne-Rang du Fliers» Samedi 30 mai 2015 A Calais

COMITE DE LIGNE TER NORD - PAS DE CALAIS 12 «Dunkerque-Calais-Boulogne-Rang du Fliers» Samedi 30 mai 2015 A Calais COMITE DE LIGNE TER NORD - PAS DE CALAIS 12 «Dunkerque-Calais-Boulogne-Rang du Fliers» Samedi 30 mai 2015 A Calais Cette 20ème réunion du Comité de Ligne n 12 s'est tenue le 30 mai 2015 de 10h à 12h sous

Plus en détail

Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations

Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations Mesures de l état du réseau Domaine Voie Tendances, perspectives et innovations Symposium Infra - Direction de la maintenance du réseau : Régis Ambert, Division Ingénierie de la Maintenance de la Voie

Plus en détail

L expertise développée par Market-IP et ses solutions télématiques vous permettront d atteindre

L expertise développée par Market-IP et ses solutions télématiques vous permettront d atteindre FOURNISSEUR DE SERVICE D OPTIMISATION GÉOGRAPHIQUE, Market-IP développe des services de cartographie, de planning, de géolocalisation et d analyse du comportement de conduite permettant une gestion optimale

Plus en détail

AVANT, PENDANT ET APRÈS VOTRE VOYAGE

AVANT, PENDANT ET APRÈS VOTRE VOYAGE AVANT, PENDANT ET APRÈS VOTRE VOYAGE ÉDITION JUILLET 2013 LA GARANTIE VOYAGE PARCE QUE VOUS VOYAGEZ AVEC NOUS, NOUS SOMMES À VOS CÔTÉS POUR VOUS INFORMER, VOUS RÉPONDRE ET VOUS PRENDRE EN CHARGE. AVANT,

Plus en détail

Simulation de Réseaux Ferroviaires

Simulation de Réseaux Ferroviaires Le projet de recherche Modélisation orientée objets dans le domaine ferroviaire a été conduit par l Institut des Transports et de Construction Routière et Ferroviaire (IVT, Institut für Verkehrsplanung,

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA SÉCURITÉ DES VOYAGEURS. TC numéro 0-16 Approuvé le 31 mars, 2000 {R- 33}

RÈGLEMENT RELATIF À LA SÉCURITÉ DES VOYAGEURS. TC numéro 0-16 Approuvé le 31 mars, 2000 {R- 33} RÈGLEMENT RELATIF À LA SÉCURITÉ DES VOYAGEURS TC numéro 0-16 Approuvé le 31 mars, 2000 {R- 33} 2 RÈGLEMENT RELATIF À LA SÉCURITÉ DES VOYAGEURS TABLE DES MATIÈRES 1. TITRE ABRÉGÉ 2. DOMAINE D APPLICATION

Plus en détail

LES ACTIONS À VENIR EN 2015 SUR LA LIGNE C 12 DECEMBRE 2014 1

LES ACTIONS À VENIR EN 2015 SUR LA LIGNE C 12 DECEMBRE 2014 1 LES ACTIONS À VENIR EN 2015 SUR LA LIGNE C 1 L EXPLOITATION DU SITE DES ARDOINES DEPUIS LE MOIS DE SEPTEMBRE 2 POINT D ÉTAPE SUR LA RECONSTRUCTION DU POSTE DE VITRY 3 UNE RECONSTRUCTION LONGUE MAIS OPTIMISÉE

Plus en détail

37209 TOURS CEDEX 3 AUTORISATION 70625. CONTACT TER Centre ECOPLI. Permanente. Validité. M 20 g

37209 TOURS CEDEX 3 AUTORISATION 70625. CONTACT TER Centre ECOPLI. Permanente. Validité. M 20 g ECOPLI M 20 g Validité Permanente CONTACT TER Centre AUTORISATION 70625 37209 TOURS CEDEX 3 TER FLASH TRAFIC, NOUS ALLONS SIMPLIFIER VOTRE INFORMATION QUOTIDIENNE! TER Flash Trafic est un service gratuit

Plus en détail

FIABILITE ILE DE FRANCE LIGNES L & J, PARIS SAINT-LAZARE

FIABILITE ILE DE FRANCE LIGNES L & J, PARIS SAINT-LAZARE FIABILITE ILE DE FRANCE LIGNES L & J, PARIS SAINT-LAZARE CHANTIERS ET PRISE EN CHARGE DES VOYAGEURS 5 mars 2014 SERVICE COMMUNICATION RFF SERVICE DE PRESSE SNCF Guillaume Pennequin - Tél : 01 53 94 35

Plus en détail

LES MÉTIERS DU FERROVIAIRE EN ÎLE-DE-FRANCE LIVRET JEUNE

LES MÉTIERS DU FERROVIAIRE EN ÎLE-DE-FRANCE LIVRET JEUNE LES MÉTIERS DU FERROVIAIRE EN ÎLE-DE-FRANCE LIVRET JEUNE ÉDITO VOUS VOUS INTERROGEZ SUR VOTRE AVENIR PROFESSIONNEL? QUEL MÉTIER VOUS CORRESPOND? QUELLES ÉTUDES ENTREPRENDRE? DE QUOI SERA FAIT VOTRE QUOTIDIEN?

Plus en détail

TRAVAUX D ÉTÉ 2015. Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide

TRAVAUX D ÉTÉ 2015. Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide TRAVAUX D ÉTÉ 2015 Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide UN «GUIDE PRATIQUE» POUR PRÉPARER VOS DÉPLACEMENTS DE L ÉTÉ Pour faire face aux travaux prévus sur les lignes A et C du

Plus en détail

OUI L AUTOMNE, LES FEUILLES TOMBENT

OUI L AUTOMNE, LES FEUILLES TOMBENT COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 30 octobre 2013 OUI L AUTOMNE, LES FEUILLES TOMBENT et SNCF Transilien s organise, avec le STIF Les feuilles mortes, voilà un sujet qui focalise l'attention des équipes SNCF

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF COMMUNIQUÉ PARIS, LE 12 FEVRIER 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF Préambule : le présent communiqué s inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la Loi du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire

Plus en détail

20ème Vague de Comités de ligne «Etoile de Cambrai» Le 11 avril 2015 à CAMBRAI

20ème Vague de Comités de ligne «Etoile de Cambrai» Le 11 avril 2015 à CAMBRAI 20ème Vague de Comités de ligne «Etoile de Cambrai» Le 11 avril 2015 à CAMBRAI Ordre du jour Actualité du TER : 15 Nouvelle convention Nouveau site participons.net Le schéma d accessibilité (3, 6, 9) Actualité

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU

DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU DOCUMENT DE REFERENCE DU RESEAU Annexe A.1 Glossaire 1. Définitions Accord-cadre Area Direction Asset Management-Infrabel Area Direction Traffic Management & Services-Infrabel Bureau Organisation du Trafic-Infrabel

Plus en détail

Société PACIFICA / SociétéNationale des Chemins de fer Français. Conclusions du Commissaire du Gouvernement.

Société PACIFICA / SociétéNationale des Chemins de fer Français. Conclusions du Commissaire du Gouvernement. N 3945 - Conflit négatif Société PACIFICA / SociétéNationale des Chemins de fer Français Séance du 10 mars 2014. Conclusions du Commissaire du Gouvernement. Le 16 juin 2008 M. Joël L. était mortellement

Plus en détail

DISPOSITIF D APPEL POUR TRAVAILLEUR ISOLE ENSEMBLE SECURISONS VOTRE AVENIR

DISPOSITIF D APPEL POUR TRAVAILLEUR ISOLE ENSEMBLE SECURISONS VOTRE AVENIR DISPOSITIF D APPEL POUR TRAVAILLEUR ISOLE ENSEMBLE SECURISONS VOTRE AVENIR 2 TEXTES RELATIFS AUX TRAVAILLEURS ISOLES Code du travail Art R237-10 du décret du 20/02/92 : le chef de l entreprise intervenante

Plus en détail

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE

TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE TER 2020 : VERS UN NOUVEL ÉQUILIBRE DOSSIER DE PRESSE SNCF CONTACTS PRESSE Clément Nourrit - 01 53 25 76 56 - clement.nourrit@sncf.fr Gaëlle Rual - 01 53 25 74 83 - gaelle.rual@sncf.fr TER 2020 : VERS

Plus en détail

Simulation à bord d un véhicule moteur existant

Simulation à bord d un véhicule moteur existant Simulation à bord d un véhicule moteur existant Pour la simulation, un poste de conduite d un véhicule moteur prêt au service est utilisé. Il va de soi que le véhicule doit être bloqué et la chaîne de

Plus en détail

Site de Chôlet. Niveau d huile bas SOYEZ PRÊTS. Pour le Nouveau Product Link

Site de Chôlet. Niveau d huile bas SOYEZ PRÊTS. Pour le Nouveau Product Link Site de Chôlet Niveau d huile bas SOYEZ PRÊTS Pour le Nouveau Product Link L OUTIL QU IL VOUS FAUT Quoi? Le nouveau Product Link et son interface web VisionLink vous permettent de savoir précisément où

Plus en détail

Manuel d utilisation DeveryLoc

Manuel d utilisation DeveryLoc Manuel d utilisation DeveryLoc Page 1/37 Version Numéro de la version Date de modification Modification apporté Version v.1 Le 1 juillet 2004 Version v.2 Le 1 Juin 2006 Page 2/37 SOMMAIRE 1. SE CONNECTER

Plus en détail

Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières. pour le département de

Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières. pour le département de Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières pour le département de entre L'État, représenté par M.., Préfet d., et La Direction

Plus en détail

Comité de ligne de la Côte Bleue «Marseille Port de Bouc Miramas» Carry-le-Rouet lundi 18 mai 2015

Comité de ligne de la Côte Bleue «Marseille Port de Bouc Miramas» Carry-le-Rouet lundi 18 mai 2015 1/5 Direction des transports et des grands équipements Service des Transports Régionaux INTERVENANTS : CONSEIL RÉGIONAL : Jean-Yves PETIT, Vice-président délégué aux transports et à l éco-mobilité Nathalie

Plus en détail

OFFRE TRANSILIEN DES LIGNES L SUD ET U DESSERTE DE LA GARE DU VAL D OR. REUNION PUBLIQUE SAINT-CLOUD, 1 er AVRIL 2015

OFFRE TRANSILIEN DES LIGNES L SUD ET U DESSERTE DE LA GARE DU VAL D OR. REUNION PUBLIQUE SAINT-CLOUD, 1 er AVRIL 2015 OFFRE TRANSILIEN DES LIGNES L SUD ET U DESSERTE DE LA GARE DU VAL D OR REUNION PUBLIQUE SAINT-CLOUD, 1 er AVRIL 2015 1 LES 7 QUESTIONS CLES AUXQUELLES NOUS ALLONS APPORTER DES REPONSES 1. POURQUOI REFONDRE

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville de demain Le 16 avril 2014 Contacts

Plus en détail

M o d e r n i s a t i o n MALAUNAY > HARFLEUR. Renouvellement. des Voies et du Ballast. Été 2010

M o d e r n i s a t i o n MALAUNAY > HARFLEUR. Renouvellement. des Voies et du Ballast. Été 2010 M o d e r n i s a t i o n MALAUNAY > HARFLEUR Renouvellement des Voies et du Ballast Été 2010 Pourquoi ces travaux? Afin d améliorer la circulation des trains, Réseau ferré de France (RFF), en tant que

Plus en détail

Qu est-ce que VMIgreenlight? Solution de Gestion de Flotte facile et économique

Qu est-ce que VMIgreenlight? Solution de Gestion de Flotte facile et économique Qu est-ce que VMIgreenlight? Solution de Gestion de Flotte facile et économique Fonctions: Localisation et suivi d itinéraire en temps réel et différé; Gestion de l utilisation des véhicules (temps, distances

Plus en détail

I Mise en place d un SIG pour la gestion des équipements sur les routes départementales de la Loire I

I Mise en place d un SIG pour la gestion des équipements sur les routes départementales de la Loire I I Mise en place d un SIG pour la gestion des équipements sur les routes départementales de la Loire I I Déroulement de la présentation I Les missions de la cellule programmation Le patrimoine routier Le

Plus en détail

Avis n 2014-024 du 27 novembre 2014 sur le projet de décret relatif aux missions et aux statuts de SNCF Réseau

Avis n 2014-024 du 27 novembre 2014 sur le projet de décret relatif aux missions et aux statuts de SNCF Réseau Avis n 2014-024 du 27 novembre 2014 sur le projet de décret relatif aux missions et aux statuts de SNCF Réseau L Autorité de régulation des activités ferroviaires, Vu la directive 2012/34/UE du Parlement

Plus en détail

PRIORITE AU TRAIN DU QUOTIDIEN

PRIORITE AU TRAIN DU QUOTIDIEN PRIORITE AU TRAIN DU QUOTIDIEN LA MUTATION DE SNCF TRANSILIEN DEVIENT VISIBLE Le 8 avril 2015 Contact presse : Ghislaine Collinet 01 85 56 50 26 ghislaine.collinet@sncf.fr Transporter plus de 3 millions

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE 1 A. MODALITÉS DE MISE A DISPOSITION DU VÉHICULE RESERVATION 1) Faire la demande auprès du CDH53, définir la date à laquelle vous viendrez chercher le véhicule (hors samedi

Plus en détail

La mobilisation face une menace terroriste. Philippe François, Direction de la Sûreté Cambrai, le 18 novembre 2004

La mobilisation face une menace terroriste. Philippe François, Direction de la Sûreté Cambrai, le 18 novembre 2004 La mobilisation face une menace terroriste Philippe François, Direction de la Sûreté Cambrai, le 18 novembre 2004 Les caractéristiques majeures du transport ferré 1. Un système complexe mais structuré

Plus en détail

E5SR : PRODUCTION ET FOURNITURE DE SERVICES. Durée : 4 heures Coefficient : 5 CAS RABANOV. Éléments de correction

E5SR : PRODUCTION ET FOURNITURE DE SERVICES. Durée : 4 heures Coefficient : 5 CAS RABANOV. Éléments de correction BTS SESSION 2014 E5SR : PRODUCTION ET FOURNITURE DE SERVICES Durée : 4 heures Coefficient : 5 CAS RABANOV Éléments de correction Ce corrigé comporte 7 pages numérotées de 1/7 à 7/7 BREVET DE TECHNICIEN

Plus en détail

pour Enquête sur la mise en place de la

pour Enquête sur la mise en place de la pour Enquête sur la mise en place de la Janvier 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : Réseau Ferré de France Echantillon : Echantillon de 1006 personnes, représentatif de la population des départements

Plus en détail

Résumé non technique. Tableaux d estimation

Résumé non technique. Tableaux d estimation Résumé non technique Tableaux d estimation 4 Chapitre 1 Introduction 5 E n application de la directive européenne 2002/49/CE, et de ses retranscriptions en droit français (décret 2006-361 du 24 mars 2006

Plus en détail

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR LAUSANNE 2012 Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR 2012, nouveaux modèles altimétriques 1 Affaire 94022 /

Plus en détail

PRÉFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES. Grand Projet du Sud-Ouest. Réunion d'information intervenant dans le cadre du Groupe de travail GT 10

PRÉFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES. Grand Projet du Sud-Ouest. Réunion d'information intervenant dans le cadre du Groupe de travail GT 10 PRÉFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES SOUS PREFECTURE DE BAYONNE Grand Projet du Sud-Ouest Réunion d'information intervenant dans le cadre du Groupe de travail GT 10 22 février 2012 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté

Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté Résumé Mémoire de PFE : Maintenance des Installations Fixes de Traction Electrique Ferroviaire de Bourgogne Franche Comté Juin 2011 Raphaël DAVID INSA de Strasbourg - Spécialité Génie Electrique, Option

Plus en détail

GARE AVIGNON TGV : LES NOUVEAUX SERVICES. 15 avril 2013. Contact presse régionale : Emmanuelle Enjolras : 04-13-25-11-13 / emmanuelle.enjolras@sncf.

GARE AVIGNON TGV : LES NOUVEAUX SERVICES. 15 avril 2013. Contact presse régionale : Emmanuelle Enjolras : 04-13-25-11-13 / emmanuelle.enjolras@sncf. GARE AVIGNON TGV : LES NOUVEAUX SERVICES 15 avril 2013 Contact presse régionale : Emmanuelle Enjolras : 04-13-25-11-13 / emmanuelle.enjolras@sncf.fr Contact presse nationale : Corentine Mazure : 01-80-50-92-19

Plus en détail

TELEGESTION. l outil indispensable des intervenants à domicile. Maison de l Emploi de Paris Plateforme RH 21 Mai 2015

TELEGESTION. l outil indispensable des intervenants à domicile. Maison de l Emploi de Paris Plateforme RH 21 Mai 2015 TELEGESTION l outil indispensable des intervenants à domicile Maison de l Emploi de Paris Plateforme RH 21 Mai 2015 Télégestion Fixe / Mobile Plateforme d échange Couplage logiciel Couplage logiciel Fonctionnalités

Plus en détail

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport»

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» DOSSIER DE PRESSE 24 juin 2008 Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» Strasbourg, le 24 juin 2008 Dossier de presse Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont

Plus en détail

SECURITE - Quelques règles - Ce document est vivant, chacun peut proposer des améliorations en accord avec le Road Marshal. Doc001-3A Page 1/16

SECURITE - Quelques règles - Ce document est vivant, chacun peut proposer des améliorations en accord avec le Road Marshal. Doc001-3A Page 1/16 SECURITE - Quelques règles - Ce document est vivant, chacun peut proposer des améliorations en accord avec le Road Marshal. Doc001-3A Page 1/16 La rubrique des Safety Officers Les signes à connaître Le

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

2.1. Les chemins de fer

2.1. Les chemins de fer 2.1. Les chemins de fer 2.1.10. Les transports de fret CFL cargo Evolution du trafic fret Le tableau suivant fait apparaître une augmentation de 19 % du tonnage transporté en trafic international (départ

Plus en détail

Bienvenue, Ce guide vous accompagnera dans la découverte et l utilisation de l interface TaHoma

Bienvenue, Ce guide vous accompagnera dans la découverte et l utilisation de l interface TaHoma Guide d utilisation Bienvenue, Ce guide vous accompagnera dans la découverte et l utilisation de l interface TaHoma Avant de commencer Avant d utiliser TaHoma assurez-vous que : les branchements sont bien

Plus en détail

SNCF RFF : Décryptage en Français

SNCF RFF : Décryptage en Français SNCF RFF : Décryptage en Français Quel entrepreneur, autre que suicidaire serait capable d endetter une économie nationale entière. Tout en reconnaissant que sa productivité est inférieure au marché de

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

ARAF Autorité de régulation des activités ferroviaires

ARAF Autorité de régulation des activités ferroviaires LA FOURNITURE DU COURANT DE TRACTION SUR LE RESEAU FERRE NATIONAL Synthèse de la consultation publique (30 juillet 7 septembre 2012) Novembre 2012 1/15 1.- Contexte de la consultation... 3 2.- Profil des

Plus en détail

Projet CoDrive : utilisation des données de véhicules communicants, intégration avec un système de gestion de trafic (119)

Projet CoDrive : utilisation des données de véhicules communicants, intégration avec un système de gestion de trafic (119) Projet CoDrive : utilisation des données de véhicules communicants, intégration avec un système de gestion de trafic (119) Résumé : La diffusion large des smartphones et des suivis dédiés de flottes de

Plus en détail

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007 DOSSIER Technique de l'exposant 20 e congrès français de rhumatologie 2 3 4 5 Décembre 2007 P2 P3 / P4 P5 / P6 P7 P8 P9 P10 P11 / P12 P13 INFORMATIONS GÉNÉRALES ADRESSES UTILES STANDS ÉQUIPÉS PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux obligation depuis le 1 er juillet 2012 Un nouveau téléservice pour construire sans détruire www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr

Plus en détail

ITS Switzerland - EPFL 29/10/2014 La stratégie d information multimodale du Grand Lyon : la coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l

ITS Switzerland - EPFL 29/10/2014 La stratégie d information multimodale du Grand Lyon : la coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l ITS Switzerland - EPFL 29/10/2014 La stratégie d information multimodale du Grand Lyon : la coopération public/privée pour la mobilité urbaine et l innovation Contexte de la mobilité urbaine Besoins Population

Plus en détail

INFRABEL ET LA GESTION DE CRISE

INFRABEL ET LA GESTION DE CRISE INFRABEL ET LA GESTION DE CRISE 13 januari 2010 Novembre 2010 Plan de l exposé 1. Qui est Infrabel? 2. Infrabel se prépare à la crise 2.1. Plan Interne d Urgence d Infrabel 2.1.1. Base légale 2.1.2. Organisation

Plus en détail

Gestion de la Relation Client au sein du réseau des transports en commun lyonnais. Forum IFSTTAR 13 octobre 2011 Bénédicte Guenot Groupe Keolis

Gestion de la Relation Client au sein du réseau des transports en commun lyonnais. Forum IFSTTAR 13 octobre 2011 Bénédicte Guenot Groupe Keolis Gestion de la Relation Client au sein du réseau des transports en commun lyonnais Forum IFSTTAR 13 octobre 2011 Bénédicte Guenot Groupe Keolis Keolis en France Présentation du réseau TCL 4 lignes de métro,

Plus en détail

Vu la directive 2004/49/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 concernant la sécurité des chemins de fer communautaires modifiée ;

Vu la directive 2004/49/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 concernant la sécurité des chemins de fer communautaires modifiée ; Avis n 2015-006 du 3 mars 2015 sur le projet d arrêté relatif aux tâches essentielles pour la sécurité ferroviaire autres que la conduite de trains, pris en application des articles 6 et 26 du décret n

Plus en détail

L évolution des techniques d information

L évolution des techniques d information Les automates d appel en masse : quel système pour ma collectivité? Marion Hébert, ingénieur à l Institut des Risques Majeurs L évolution des techniques d information a vu naître dès le début des années

Plus en détail

Remplacement de 4 escaliers mécaniques en gare de Limoges Bénédictins. Avril 2011

Remplacement de 4 escaliers mécaniques en gare de Limoges Bénédictins. Avril 2011 Remplacement de 4 escaliers mécaniques en gare de Limoges Bénédictins Avril 2011 Le renouvellement du réseau, une priorité de Réseau ferré de France Le plan de rénovation du réseau national Depuis 2006,

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

Kiapel V1.2 DOCUMENTATION TECHNIQUE APERCU DES PRINCIPALES FONCTIONNALITES

Kiapel V1.2 DOCUMENTATION TECHNIQUE APERCU DES PRINCIPALES FONCTIONNALITES Kiapel V1.2 DOCUMENTATION TECHNIQUE APERCU DES PRINCIPALES FONCTIONNALITES Introduction Kiapel est une solution intégrée pour l accueil téléphonique composée du logiciel Kiapel et du boîtier électronique

Plus en détail

Protocole de sécurité chargement déchargement

Protocole de sécurité chargement déchargement Protocole de sécurité chargement déchargement Note pratique de prévention N.P.P.-01/2007 CRAM Centre Ouest Caisse Régionale d Assurance Maladie Centre Ouest 37 avenue du Président René Coty - 87048 LIMOGES

Plus en détail

Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev. Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions

Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev. Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev Le Groupe RATP La RATP en Ile de France RATP Dev L exploitation et la maintenance

Plus en détail

L OFFRE TRAVAUX TRANSILIEN

L OFFRE TRAVAUX TRANSILIEN L OFFRE TRAVAUX TRANSILIEN CONDITIONS GENERALES D UTILISATION AU 05/12//2014 Ecolutis et SNCF Transilien proposent une offre promotionnelle aux usagers d Ile-de-France, qui réaliseront leur trajet en Covoiturage

Plus en détail

50 ème anniversaire de la Floride Jubilé 2009

50 ème anniversaire de la Floride Jubilé 2009 50 ème anniversaire de la Floride Jubilé 2009 «Jubilé Floride 2009 - Rout de France» Règlement Article 1 Généralités Le Floride Caravelle Club de France (FCCF), 9 rue du Heckenthal 57230 EGUELSHARDT, affilié

Plus en détail

CRM pour le Service clients et l Assistance technique

CRM pour le Service clients et l Assistance technique CRM pour le Service clients et l Assistance technique La satisfaction Maximizer. Inciter la fidélisation de la clientèle. Servir la clientèle efficacement est l élément clé d une croissance d affaires

Plus en détail

Guide d utilisation. First

Guide d utilisation. First Guide d utilisation First Bienvenue, Ce guide vous accompagnera dans la découverte et l utilisation de l interface TaHoma Avant de commencer Avant d utiliser TaHoma assurez-vous que : les branchements

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

alarme incendie (feu non maîtrisable)

alarme incendie (feu non maîtrisable) INCIDENT N 1 alarme incendie (feu non maîtrisable) Vérification des matériels et systèmes de à disposition au - système de détection incendie (test lampe, signal sonore) - centrale d alarme intrusion(état

Plus en détail

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP 1- Sécurité civile et police administrative L activité opérationnelle des sapeurs pompiers s exercent dans le cadre de la police administrative. La police administrative

Plus en détail

WEBANALYTICS Sur le chemin de l excellence

WEBANALYTICS Sur le chemin de l excellence WEBANALYTICS Sur le chemin de l excellence Une démarche centrée sur l évaluation de sa propre performance! 2004-2008 Philippe FLOC H Strategic Consulting Tous droits réservés Reproduction interdite WEBMETRICS

Plus en détail

AGENCE D INFORMATIONS ROUTIERES Dossier de presse

AGENCE D INFORMATIONS ROUTIERES Dossier de presse AGENCE D INFORMATIONS ROUTIERES Dossier de presse 1. RÉFLEXION INITIALE La collecte et la diffusion d informations en temps réel sont deux éléments essentiels qui contribuent à une meilleure mobilité et

Plus en détail

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21 A N N E X E 1 Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7 Référentiel de certification page 21 - Compétences professionnelles page 21 - Connaissances associées page 55 - Unités constitutives

Plus en détail

Utiliser le site Voyages-sncf.com

Utiliser le site Voyages-sncf.com voyages-sncf.com 17 mars 2014 p 1 Utiliser le site Voyages-sncf.com Avec ce tutoriel, vous apprendrez à utiliser le site de la SNCF dédié aux trajets grandes lignes et plus particulièrement à : rechercher

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Schéma Directeur Accessibilité

Schéma Directeur Accessibilité Schéma Directeur Des services régionaux de transport de voyageurs - Deuxième concertation en Gironde - Contenu de la présentation Rappel des étapes antérieures sur le réseau ferroviaire (Maillage, référentiel

Plus en détail

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode Identification des besoins : la méthode des Focus Group Définition et descriptif de la méthode Identifier les besoins des utilisateurs Le Focus Group Le Focus Group est une activité de groupe ayant pour

Plus en détail

CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES

CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES SECTION 8.3 : LA GESTION DES BIENS MEUBLES ET IMMEUBLES PAGE : 1 POLITIQUE SUR LES TRANSPORTS AVEC UN VÉHICULE LOURD Adoptée : CAD-8927 (14 10 08) Modifiée :

Plus en détail

Clients - fournisseurs - adresses de chargement et de livraison - agences - activités - gestion des jours fériés - profils d accès...

Clients - fournisseurs - adresses de chargement et de livraison - agences - activités - gestion des jours fériés - profils d accès... Item TRANS VERSION EXPERT GESTION DES FICHIERS DE BASE Clients - fournisseurs - adresses de chargement et de livraison - agences - activités - gestion des jours fériés - profils d accès... MOYENS PROPRES

Plus en détail

Notre expertise au cœur de vos projets

Notre expertise au cœur de vos projets Notre expertise au cœur de vos projets SOMMAIRE 1. Objet du présent document... 3 2. Documents applicables et de référence... 3 2.1. Documents applicables... 3 2.2. Documents de référence... 3 2.3. Guides

Plus en détail

Guide de procédures Mise à jour faite le 29/03

Guide de procédures Mise à jour faite le 29/03 Guide de procédures Mise à jour faite le 29/03 Copyright 2012 CWT SOMMAIRE Votre agence page 3 Le profil voyageur page 4 Choix du mode de réservation page 5 Le process online SIMBAD Transport page 6 à

Plus en détail

MODELE COMMERCIAL DU FRET FERROVIAIRE

MODELE COMMERCIAL DU FRET FERROVIAIRE MODELE COMMERCIAL DU FRET FERROVIAIRE INTRODUCTION : En Europe, la part de marché du transport ferroviaire de fret (mesurée en tonnes kilométriques) est descendue de 21% en 1970 à son niveau actuel de

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMFY

Système d alarme sans fil. guide SOMFY Système d alarme sans fil guide SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte de

Plus en détail

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Dr Guillaume de Tilière& Bernard Viaud Conférence du 29 mars 2012 "Contraintes de capacité dans les réseaux de transport en commun"

Plus en détail

Anticipation active un nouveau régulateur de vitesse assisté par GPS économise du carburant

Anticipation active un nouveau régulateur de vitesse assisté par GPS économise du carburant PRESS info P11Z01FR / Per-Erik Nordström 2 décembre 2011 Anticipation active un nouveau régulateur de vitesse assisté par GPS économise du carburant Scania innove avec un nouveau système avancé de régulation

Plus en détail

Le Scanner 3D Dynamique

Le Scanner 3D Dynamique Le Scanner 3D Dynamique Présentation & Références 2015 Page 1 / 9 1. Présentation Techniques Topo, est une société de Géomètres Experts créée en 1964 comptant aujourd hui près de 120 collaborateurs répartis

Plus en détail

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Objectif Être capable : - d'appliquer la réglementation relative au transport des marchandises dangereuses et au stockage. - de rechercher

Plus en détail

Guide d Estimation Volumétrique des Logs

Guide d Estimation Volumétrique des Logs The Ver sat ile BI Sol ut ion! Guide d Estimation Volumétrique des Logs Ou comment estimer un volume de log Dans ce document, nous allons étudier les méthodes pour évaluer le volume de ligne de log d un

Plus en détail

PRÉVIENT QUAND ÇA BOUGE. DIT OÙ ÇA SE RETROUVE.

PRÉVIENT QUAND ÇA BOUGE. DIT OÙ ÇA SE RETROUVE. 1 er système de géosécurisation sans installation, permettant aux professionnels et aux particuliers de géolocaliser et sécuriser tout type de bien mobile en France et dans 12 pays européens. LOCSTER est

Plus en détail