Les différentes maladies du coeur

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les différentes maladies du coeur"

Transcription

1 Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par les 4 veines pulmonaires jusqu à l oreillette gauche, qui charge le «ventricule gauche», pour qu il éjecte le sang à forte pression dans l aorte. Tous les organes utilisent alors ce sang oxygéné, et une fois redevenu «bleu», il retourne au coeur par les 2 veines caves jusqu à l oreillette droite. Celle-ci charge le ventricule droit qui va éjecter le sang bleu à basse pression dans les artères pulmonaires. Ainsi la boucle est bouclée et on reprend un nouveau cycle. Quatre valves s ouvrent et se ferment en fonction du cycle cardiaque : la valve aortique, entre le ventricule gauche et l aorte; la valve mitrale entre l oreillette gauche et le ventricule gauche; la valve pulmonaire entre le ventricule droit et l artère pulmonaire. Le coeur est sous la dépendance d une conduction électrique, qui part du noeud sinusal (dans l oreillette droite), emprunte des faisceaux électriques vers le noeud auriculoventriculaire jusqu aux deux ventricules. Le rythme cardiaque est de l ordre de 80 à 180 battements par minutes chez un nouveau-né ; il baisse progressivement jusqu à 60 à 80 battements /minutes chez l adulte.

2 2. Principales Malformations cardiaques Presque un enfant sur 100 nait avec une malformation cardiaque, cela représente la première cause d anomalies congénitales. On parle aussi de «cardiopathies congénitales». Plus de la moitié sont relativement «bénignes», autorisant une vie normale après chirurgie cardiaque ou cathétérisme interventionnel. Environ 20% de ces malformations cardiaques sont considérées comme complexes et doivent être prises en charge depuis la période foetale jusqu à l âge adulte par des médecins spécialistes en cardiologie congénitale. Communication Inter-Auriculaire (CIA) : un trou, de taille variable, est présent entre les deux oreillettes. En général, les enfants n ont aucun symptôme et on découvre cette anomalie après avoir entendu un souffle cardiaque au stéthoscope. La CIA peut soit se fermer spontanément, soit persister. Dans la majorité des cas, il sera fermé par le cardiopédiatre au cours d un cathétérisme cardiaque interventionnel : une prothèse est mise en place sous anesthésie générale et l enfant sort de l hôpital le lendemain ( 8/default.aspx). Si le cathétérisme n est pas possible en raison de l anatomie de la CIA, le patient sera confié au chirurgien cardiaque qui fermera le trou par une suture ou un patch. Comme une CIA existe de façon normale chez le foetus, le diagnostic anténatal est rarement possible.

3 Communication Inter-Ventriculaire (CIV) : un trou, de taille variable, est présent entre les deux ventricules. S il est petit, l enfant vit normalement, n a aucun symptôme et est régulièrement surveillé par le cardiopédiatre. Si la CIV est importante, le nourrisson grossit mal, s essouffle lorsqu il tête et nécessite souvent un traitement médicamenteux. On parle alors d insuffisance cardiaque. Si la CIV ne se ferme pas spontanément ou que l insuffisance cardiaque ne se stabilise pas, une fermeture par chirurgie cardiaque est nécessaire. Le diagnostic anténatal des CIV larges est possible. Persistance du Canal Artériel (PCA) : le canal artériel est un tuyau qui existe physiologiquement chez le foetus, entre l artère pulmonaire et l aorte. Il se ferme normalement après la naissance. S il persiste et qu il est significatif, l enfant risque de se mettre en insuffisance cardiaque. Le canal artériel devra être fermé par le cardiopédiatre au cours d un cathétérisme interventionnel. L enfant quitte l hôpital en général le lendemain du cathétérisme. Rarement, l enfant est adressé au chirurgien cardiaque qui ligature le canal artériel.

4 Coarctation de l Aorte : lors de la fermeture du canal artériel après la naissance, il arrive que l aorte se ferme ou se resserre également. Le nouveau-né risque alors un malaise grave, le nourrisson une insuffisance cardiaque, l enfant et le jeune adulte une hypertension artérielle, l adulte un accident vasculaire cérébral. Chez les plus jeunes, le traitement est la chirurgie cardiaque ; chez les autres, on effectue un cathétérisme cardiaque interventionnel. Le diagnostic anténatal de cette pathologie est rarement possible sauf si l anomalie est associée à d autres malformations du coeur. Tétralogie de Fallot : il s agit d une anomalie embryologique qui a quatre conséquences anatomiques: une CIV, une aorte déviée à droite, un obstacle entre le ventricule droit et l artère pulmonaire et un ventricule droit «musclé». Le diagnostic anténatal est souvent réalisé. A la naissance, le nouveau-né risque des accès de «cyanose», où il devient bleu. Un traitement médicamenteux peut être nécessaire, voire la mise en place par le chirurgien cardiaque d un tuyau qui remplace le canal artériel («Blalock»). Le plus souvent, vers l âge de 6 mois, la cure complète est effectuée par le chirurgien : fermeture de la CIV, ouverture de l obstacle entre le ventricule droit et l artère pulmonaire.

5 Atrésie Pulmonaire avec CIV (APSO) : c est la forme extrême de Tétralogie de Fallot, ici le sang ne passe pas du tout entre le ventricule droit et l artère pulmonaire. Ici la chirurgie à la naissance est nécessaire, avec mise en place d un tuyau entre l aorte et l artère pulmonaire («Blalock»). La réparation par chirurgie cardiaque est plus complexe mais a lieu en général vers l âge de 6 mois. Il s agit d une cardiopathie congénitale complexe devant être prise en charge par un cardiopédiatre puis par un cardiologue congénitaliste à l âge adulte. Canal atrio-ventriculaire : il s agit d un trou situé dans la région centrale de division du coeur, entre les oreillettes et les ventricules; il existe plusieurs formes isolées ou associées : CIA, CIV, fente sur la valve mitrale. Dans les formes complètes, parfois associées à une anomalie génétique (trisomie 21), le nourrisson est en insuffisance cardiaque et le traitement est chirurgical. Le diagnostic anténatal est souvent possible. Transposition des gros vaisseaux : l aorte et l artère pulmonaire sont connectées de façon inversée aux deux ventricules. Le diagnostic est le plus souvent fait pendant la grossesse, même si elle ne gêne pas le foetus. Le nouveau-né doit naître dans une maternité de niveau III disposant d un service de réanimation néonatale et d une astreinte de cardiopédiatrie 24h/24h. A la naissance le bébé devient immédiatement «bleu», un cathétérisme est effectué dans la couveuse par le cardiopédiatre pour élargir la CIA et parfois un médicament gardant le canal artériel ouvert est nécessaire. Après quelques jours de vie, l intervention chirurgicale peu avoir lieu, c est le «switch artériel», qui remet en place les deux gros vaisseaux ainsi que les artères coronaires. Il s agit d une cardiopathie congénitale complexe devant être prise en charge par un cardiopédiatre puis par un cardiologue congénitaliste à l âge adulte.

6 Ventricule Unique (VU) : de nombreuses malformations cardiaques peuvent conduire à une situation de «ventricule unique», soit parce qu il n y a effectivement qu un seul ventricule, soit parce qu un des deux ventricules est trop petit. Il s agit d une cardiopathie où l enfant est cyanosé, c est-à-dire «bleu». Le traitement contre cette cyanose est chirurgical, palliatif, avec en général deux intervention : la première chez le nourrisson, la seconde à quelques années plus tard. Le diagnostic anténatal est fréquent. Il s agit d une cardiopathie congénitale complexe devant être prise en charge par un cardiopédiatre puis par un cardiologue congénitaliste à l âge adulte. Tronc artériel commun (TAC) : lors du développement embryologique, le vaisseau qui donne naissance d un côté à l aorte, de l autre à l artère pulmonaire, ne s est pas divisé. Un seul gros vaisseau sort du coeur, au dessus d une large CIV. Le nourrisson est donc cyanosé et en insuffisance cardiaque. Le traitement est médicamenteux puis chirurgical, dans les premiers mois de vie. Le diagnostic anténatal est fréquent. Il s agit d une cardiopathie congénitale complexe devant être prise en charge par un cardiopédiatre puis par un cardiologue congénitaliste à l âge adulte.

7 Retour veineux pulmonaire anormal (RVPA) : une ou plusieurs veines pulmonaires ne se jettent pas dans l oreillette gauche mais quelque part dans la circulation du coeur droit (oreillette droite, veines caves, veines sus-hépatiques, etc.). Si les quatre veines pulmonaires sont concernées, on parle de RVPA total, qui lorsque la sang est bloqué, constitue une urgence chirurgicale dès le diagnostic, posé en général dans les premières heures ou jours de vie chez un nouveau-né à la fois cyanosé et en insuffisance cardiaque. Le diagnostic anténatal est rare et difficile mais parfois possible. Anomalies des valves (mitrale, aortique, tricuspide, pulmonaire) : soit elles s ouvrent mal et on parle de «sténose» ou «rétrécissement»; soit elles se ferment mal, fuient et on parle «d insuffisance». Parfois les deux phénomènes sont associés. Selon la valve touchée, les symptômes seront différents : souffle cardiaque, insuffisance cardiaque, cyanose, malaise, etc. Le diagnostic anténatal est souvent possible dans les formes sévères, mais parfois ces anomalies évoluent après la naissance vers l aggravation ou la régression. Pour les formes graves, un traitement par cathétérisme interventionnel (sténose pulmonaire) ou par chirurgie cardiaque (rétrécissement mitral) est indiqué. Ces anomalies peuvent aussi s associer à d autres malformations cardiaques.

8 3. Les anomalies électriques. Elles sont diagnostiquées par l ECG et/ou le Holter ECG. Elles peuvent apparaitre à tout moment de la vie avec une très large prédominance chez la personne âgée. Dans l enfance, elles existent soit sur un coeur anatomiquement normal, soit sur un coeur malformé. L échocardiographie est donc systématique. On peut les découvrir après un malaise, une syncope, des palpitations. Elles peuvent aussi apparaître après une chirurgie cardiaque, ce qui rend indispensable d effectuer des ECG réguliers chez tout patient opéré du coeur. En particulier, toute personne ayant présenté un malaise à l effort ou ayant dans sa famille une histoire de «syncopes» ou «morts subites inexpliquées» doit consulter un cardiologue. QT long congénital : c est une anomalie génétique grave qui peut entrainer des malaises, syncopes voire des morts subites. Le coeur est anatomiquement normal. Chez l enfant, on les dépiste surtout lorsqu il y a d autres cas dans la famille, avec un ECG et une prise de sang. On peut aussi diagnostiquer un syndrome du QT Long après un malaise au repos ou à l effort. Un traitement médicamenteux est mis en place. Une surveillance étroite (Holter ECG, Epreuve d effort) est préconisée. Certains médicaments sont formellement contre-indiqués dans le syndrome du QT long ( Bloc auriculo-ventriculaire (BAV): il s agit d un trouble de la conduction électrique, le coeur est alors plus lent que la normale. Soit le diagnostic est effectué chez le foetus («BAV congénital»); soit l anomalie apparait plus tard, le plus souvent après une chirurgie cardiaque chez l enfant. Si le coeur est vraiment trop lent, un pacemaker est mis en place. Il s agit d un boitier mis dans la loge abdominale chez les petits et sous le muscle pectoral chez les plus grand. Ce boitier est relié à des sondes qui vont stimuler le coeur par l extérieur (sondes épicardiques) pour les plus jeunes, par l intérieur (sondes endocardiques) chez les plus âgés. La surveillance à vie est nécessaire, avec ECG, Holter, Echographie et Epreuve d effort. Tachycardies supra-ventriculaires (TSV) : ce sont les troubles du rythme électrique les plus fréquents; le diagnostic est difficile chez le nourrisson car il ne se plaint de rien, et risque alors de se mettre en insuffisance cardiaque. La plupart des TSV répondent bien au traitement médicamenteux et la majorité disparaissent spontanément dans le premier âge. Pour celles qui persistent, on peut proposer de supprimer le faisceau électrique aberrant par cathétérisme, lorsque l âge de l enfant le permet. Dans de rares cas, ces anomalies nécessitent un choc électrique à la naissance (Flutter) et récidivent rarement. Tachycardies ventriculaires (TV) : elles sont plus rares et nécessitent des explorations poussées. En effet, les TV ont des origines variées (génétique, malformation, chirurgie cardiaque, infarctus, etc...). Le risque de syncope et de mort subite est élevé, le traitement médicamenteux est indispensable. Parfois un défibrillateur est implanté, le plus souvent chez l adulte ou l adolescent. Un suivi étroit est indispensable.

Atrésie pulmonaire avec communication interventriculaire APSO. Livret d accueil et d information

Atrésie pulmonaire avec communication interventriculaire APSO. Livret d accueil et d information Atrésie pulmonaire avec communication interventriculaire APSO Livret d accueil et d information Unité Médicochirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

Coarctation de l aorte

Coarctation de l aorte Coarctation de l aorte Livret d accueil et d information Unité Médicochirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations Cardiaques Congénitales Complexes Hôpital

Plus en détail

Favretto Manon 4 ème pédiatrique LES CARDIOPATHIES CONGENITALES

Favretto Manon 4 ème pédiatrique LES CARDIOPATHIES CONGENITALES Favretto Manon 4 ème pédiatrique LES CARDIOPATHIES CONGENITALES Année scolaire 2007 2008 1 A. Rappel embryologique La formation du cœur commence 18 jours après la fécondation et se termine vers le 42éme

Plus en détail

Journée d éducation thérapeutique des adolescents suivis pour une cardiopathie congénitale complexe en transition vers l âge adulte

Journée d éducation thérapeutique des adolescents suivis pour une cardiopathie congénitale complexe en transition vers l âge adulte Journée d éducation thérapeutique des adolescents suivis pour une cardiopathie congénitale complexe en transition vers l âge adulte Atrésie pulmonaire Programme 1. Table ronde «cérébrale» Consentement

Plus en détail

Pour en finir avec l infarctus du myocarde

Pour en finir avec l infarctus du myocarde Abdallah Fayssoil Pour en finir avec l infarctus du myocarde Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Prise en charge des troubles du rythme Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Cas clinique Patient âgé de 65 ans Infarctus du myocarde ancien, FeVG = 30 % Traitement médical

Plus en détail

Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale

Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Tétralogie de Fallot Livret d accueil et d information Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations Cardiaques Congénitales Complexes & Maternité

Plus en détail

Le bon usage des stimulateurs et défibrillateurs cardiaques: ce que le médecin généraliste doit savoir. Rubén Casado Arroyo

Le bon usage des stimulateurs et défibrillateurs cardiaques: ce que le médecin généraliste doit savoir. Rubén Casado Arroyo Le bon usage des stimulateurs et défibrillateurs cardiaques: ce que le médecin généraliste doit savoir Rubén Casado Arroyo LA STIMULATION CARDIAQUE Qu est-ce qu un stimulateur cardiaque? Quelles sont les

Plus en détail

Réflexions sur les modalités théoriques et pratiques de formation de techniciens en échocardiographie

Réflexions sur les modalités théoriques et pratiques de formation de techniciens en échocardiographie Réflexions sur les modalités théoriques et pratiques de formation de techniciens en échocardiographie David Messika-Zeitoun Service de Cardiologie Hôpital Bichat Rationnel Examen de routine Vieillissement

Plus en détail

Le barostat. Régulation de la pression artérielle

Le barostat. Régulation de la pression artérielle Le barostat Régulation de la pression artérielle Le barostat est l homéostat qui assure la régulation de la pression artérielle moyenne à court terme et dans des conditions physiologiques normales. système

Plus en détail

ECG en fonction de l Âge

ECG en fonction de l Âge Session ECG en fonction de l âge Guy Vaksmann Vendôme Cardio Clinique de la Louvière Lille Diapositive 1 ECG en fonction de l Âge Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence avril

Plus en détail

Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique.

Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique. Thème 1 : Corps humain et santé : l exercice physique. Chapitre 3 : Fonctionnement cardiaque et circulation sanguine. Nous avons vu qu au cours d un effort, on observait une augmentation du débit ventilatoire.

Plus en détail

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1 Introduction Le diabète de type 1 et 2 concerne 3 millions de personnes en 2011 avec une prépondérance marquée pour le diabète de type 2. Véritable épidémie, cette maladie est un problème de santé publique,

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale

Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Atrésie pulmonaire à septum intact APSI Livret d accueil et d information Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations Cardiaques Congénitales

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale

Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Tronc artériel commun TAC Livret d accueil et d information Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations Cardiaques Congénitales Complexes &

Plus en détail

10/10 Sorti de Zoom. 7/17 Faire un zoom, diagon ale

10/10 Sorti de Zoom. 7/17 Faire un zoom, diagon ale Récit Temps (sec)/ s Écoulé Image Départ Image Fin Motion Le cœur est compliqué et il est aussi organe que travaille très fort et c est la seule sorte muscle qui peut se contracter régulièrement sans fatigue;

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI BELMONT Claire NICOLLET Julie PISON Laure Service de cardiologie Hôpital St Joseph, MARSEILLE PLAN Historique Le pacemaker

Plus en détail

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Physiologie du système cardiovasculaire 117 Le transport du dioxyde de carbone 117 La

Plus en détail

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Accidents liés à une pathologie cardiaque aigue (mortels et corporels) Pathologie cardiaque ischémique: 15% des accidents liés à une cause médicale Qui

Plus en détail

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique.

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Objectifs de cette partie du programme : - (TP n 21) découvrir les modifications physiologiques du système cardiorespiratoire lors d un effort.

Plus en détail

Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale

Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Transposition des gros vaisseaux Livret d accueil et d information Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations Cardiaques Congénitales Complexes

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV)

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Les points importants de la littérature sur les risques liés à l

Plus en détail

Tronc artériel commun TAC. Unité Médicochirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale

Tronc artériel commun TAC. Unité Médicochirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Tronc artériel commun TAC Livret d accueil et d information Unité Médicochirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations Cardiaques Congénitales Complexes Hôpital

Plus en détail

Electrophysiologie cardiaque

Electrophysiologie cardiaque Electrophysiologie cardiaque L électrophysiologie concerne autant les indications d implantation d un pacemaker que les thérapies de resynchronisation cardiaque et les implantations de défibrillateur.

Plus en détail

Dissection du cœur de bœuf. Démarche et principes

Dissection du cœur de bœuf. Démarche et principes Dissection du cœur de bœuf Démarche et principes Introduction (1) : Matériel requis Un grand couteau de cuisine bien aiguisé (un scalpel peut également être utile) Un bac à dissection, à défaut, une planche

Plus en détail

Trisomie 21 prise en charge malformations cardiaques. Dr Marwan ALZIANAT Pédiatre CHM

Trisomie 21 prise en charge malformations cardiaques. Dr Marwan ALZIANAT Pédiatre CHM Trisomie 21 prise en charge malformations cardiaques Dr Marwan ALZIANAT Pédiatre CHM Prise en charge de la trisomie 21 Se prépare pendant la grossesse se fait dès la naissance pour l enfant L annonce de

Plus en détail

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif.

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif. 1 Normalement, chaque individu a dans chacune de ces cellules 23 paires de chromosomes numérotées de 1 à 22, la 23ème paire étant la paire des chromosomes sexuels. Une des anomalies chromosomiques les

Plus en détail

Le contexte. Définition : la greffe. Les besoins en greffons en constante augmentation

Le contexte. Définition : la greffe. Les besoins en greffons en constante augmentation Présentation Le contexte Quels donneurs, quels organes? Le don Pour quels malades? Les étapes d une greffe d organes Faites connaître votre choix! 01/04/2014 Union Nationale des associations de donneurs

Plus en détail

Prendre soin. de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement

Prendre soin. de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement Informations aux patients sur les soins post-opératoires des prothèses implanto-portées Prendre soin de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement * Plus qu une restauration. Une nouvelle

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

Vous êtes dans l attente d un bilan vidéo-seeg

Vous êtes dans l attente d un bilan vidéo-seeg Vous êtes dans l attente d un bilan vidéo-seeg Que devez-vous savoir? Votre médecin vous a prescrit une Vidéo-SEEG dans le cadre du bilan de votre épilepsie. C est une intervention faite sous anesthésie

Plus en détail

Semaine h Anatomie normale et classification des cardiopathies congénitales (L. Houyel)

Semaine h Anatomie normale et classification des cardiopathies congénitales (L. Houyel) Semaine 1 Lundi 11 janvier 9-12h Anatomie normale et classification des cardiopathies congénitales (L. Houyel) 13-15h Embryologie cardiaque (L. Houyel) 15-17h Epidémiologie des cardiopathies congénitales

Plus en détail

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre fibrillation auriculaire Vivre avec une fibrillation auriculaire Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme 1 Nécessite des électrodes réceptrices en contact avec la peau Recueil facile et non invasif de l activité électrique globale du cœur, qui est alors

Plus en détail

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes Nous avons vu que le sang est impliqué dans tous les échanges de l'organisme avec le milieu extérieur SL: Echanges

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

Item : Souffle cardiaque chez l'enfant

Item : Souffle cardiaque chez l'enfant Item : Souffle cardiaque chez l'enfant Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Généralités...

Plus en détail

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Propriétés s générales g du NAV Partie nodale du NAV Conduction lente (témoin de l intervalle PR). Conduction décrémentielle. Faisceau de His et ses branches

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL B. PLONGÉES EN SATURATION Les instructions qui suivent permettent de conduire des opérations de plongée à saturation à l héliox avec un niveau vie allant de 10 m à 180 m. Elles autorisent un travail :

Plus en détail

CARDIOPATHIES CONGENITALES : GENERALITES

CARDIOPATHIES CONGENITALES : GENERALITES CARDIOPATHIES CONGENITALES : GENERALITES I/ Introduction Domaine complexe Gravité : mortalité 50% (1ère année) II/ Incidence 7 naissances / 1000 les plus fréquentes des malformations congénitales III/

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Les tumeurs osseuses LE SARCOME D EWING Auteurs L OSTEOSARCOME Dr Perrine MAREC-BERARD Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Plus en détail

Tétralogie de Fallot

Tétralogie de Fallot Tétralogie de Fallot Livret d accueil et d information Unité Médicochirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations Cardiaques Congénitales Complexes Hôpital

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Tronc Artériel Commun

Tronc Artériel Commun Tronc Artériel Commun Cardiopathie congénitale conotroncale. 1.4% des cardiopathie congénitales. (1/10000) CIV Diagnostic anténatal Souvent associé à un 22q11. Anomalies associées Définition EMBRYOLOGIE

Plus en détail

Travail 1 : Lors d un poste samaritain vous êtes en patrouille. Vous rencontrez la situation suivante.

Travail 1 : Lors d un poste samaritain vous êtes en patrouille. Vous rencontrez la situation suivante. Travail Douleur Durée: 10 minutes Travail 1 : Lors d un poste samaritain vous êtes en patrouille. Vous rencontrez la situation suivante. Pensez à haute voix et expliquez votre démarche! Maximum 3 points

Plus en détail

LIVRET DU PORTEUR DE STIMULATEUR CARDIAQUE

LIVRET DU PORTEUR DE STIMULATEUR CARDIAQUE LIVRET DU PORTEUR DE STIMULATEUR CARDIAQUE DEPARTEMENT DE RYTHMOLOGIE ET STIMULATION CARDIAQUE CLINIQUE DU PONT DE CHAUME ANATOMIE DU COEUR Oreillette droite Oreillette gauche «frontière électrique» Ventricule

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Dr Xavier Martinache Qu est ce que le syndrome du canal carpien? Le syndrome du canal carpien correspond à une compression d un gros nerf situé dans la paume de votre main :le

Plus en détail

Cardio-vasculaire et aviron

Cardio-vasculaire et aviron 1 Cardio-vasculaire et aviron 1/ Malaise après l effort (syncope) Pour ceux qui ont déjà assistés à des compétitions d aviron, on constate fréquemment des syncopes (surtout chez les jeunes) dès la ligne

Plus en détail

APPORT DU DIAGNOSTIC ANTENATAL

APPORT DU DIAGNOSTIC ANTENATAL 1 ère Journée Inter-régionale de cardiologie pédiatrique Cardiologie fœtale APPORT DU DIAGNOSTIC ANTENATAL Gérard BLAYSAT - GRENOBLE Cardiologie fœtale - Expertise des cardiopathies congénitales dépistées,

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE *

FIBRILLATION AURICULAIRE * FIBRILLATION AURICULAIRE * ET AVC La fibrillation auriculaire provoque UN AVC TOUTES LES 0 MINUTES 1 *ou atriale stopavc I PRENEZ VOTRE FA À CŒUR I Qu est-ce que la fibrillation auriculaire ou FA? Pourquoi

Plus en détail

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie:

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: - L Épreuve d effort d - L Échographie d effortd - L Échographie sous dobutamine - La Scintigraphie myocardique d effortd Sandrine

Plus en détail

CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES

CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES Description clinique de la pathologie La dysplasie arythmogène du ventricule droit (DAVD) est une cardiomyopathie évolutive (maladie du muscle

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS 132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS JM Fauvel 2009 Après un infarctus, diverses informations vont être nécessaires à la prise en charge du patient. C est l objet du bilan post infarctus. Il faut

Plus en détail

Rétrécissement valvulaire pulmonaire

Rétrécissement valvulaire pulmonaire Rétrécissement valvulaire pulmonaire Définition Causes Manifestations Diagnostic Évolution - Risques Traitements Définition La valve pulmonaire est située à la sortie du ventricule droit. Elle s ouvre

Plus en détail

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE Objectifs de ce document : Vous expliquer l intervention Vous informer sur les risques de cette chirurgie Répondre aux principales questions que vous pouvez vous poser.

Plus en détail

Malpositions vasculaires Ventricule droit à double issu (VDDI) Dr Daniela Laux, M3C-CCML

Malpositions vasculaires Ventricule droit à double issu (VDDI) Dr Daniela Laux, M3C-CCML Malpositions vasculaires Ventricule droit à double issu (VDDI) Dr Daniela Laux, M3C-CCML Cardiopathies congénitales humaines Fréquence Incidence Communication interventriculaire (CIV) 30% 1500 Communication

Plus en détail

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie Des réponses à vos questions Introduction A quoi sert la vésicule biliaire? La vésicule biliaire est un petit sac d environ 10 cm de longueur. Elle

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Journée d éducation thérapeutique des adolescents suivis pour une cardiopathie congénitale complexe en transition vers l âge adulte

Journée d éducation thérapeutique des adolescents suivis pour une cardiopathie congénitale complexe en transition vers l âge adulte Journée d éducation thérapeutique des adolescents suivis pour une cardiopathie congénitale complexe en transition vers l âge adulte Tétralogie de Fallot Programme 1. Table ronde «cérébrale» Consentement

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL «Au-delà de l obligation réglementaire, un enjeu de prévention» EVOLUTION DES PROGRAMMES DE SST Des textes récents des ministères chargés de la santé et de l intérieur

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

CONSEILS D INSTALLATION

CONSEILS D INSTALLATION CONSEILS D INSTALLATION L installation des toilettes Ecodomeo nécessite la création d une pièce pour le compostage (local de compostage), adaptée à votre habitation. Il est important de prêter une attention

Plus en détail

CapDemat Coté Parents

CapDemat Coté Parents CapDemat Coté Parents L accès à CapDemat se fait généralement en passant par le site officiel du client, soit un site qui sera communiqué par la Mairie. En arrivant sur la plateforme, les parents pourront

Plus en détail

UN ACCÈS VASCULAIRE POUR

UN ACCÈS VASCULAIRE POUR UN ACCÈS VASCULAIRE POUR L HÉMODIALYSE Qu est-ce que c est? Pour vous, pour la vie Madame, monsieur, Votre médecin vous a informé de la nécessité de recevoir des traitements d hémodialyse pour remplacer

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

Manuel Mooy Logistics Servicedesk

Manuel Mooy Logistics Servicedesk Manuel Mooy Logistics Servicedesk Manuel Mooy Logistics Servicedesk...1 1. se connecter...2 2. chercher un document...3 3. télécharger les documents à partir du numéro de facture...3 4. suite des lignes

Plus en détail

SOUFFLE CARDIAQUE CHEZ L ENFANT D. SIDI (Paris) C. ALMANGE (Rennes)

SOUFFLE CARDIAQUE CHEZ L ENFANT D. SIDI (Paris) C. ALMANGE (Rennes) SOUFFLE CARDIAQUE CHEZ L ENFANT D. SIDI (Paris) C. ALMANGE (Rennes) INTRODUCTION Les souffles cardiaques sont extrêmement fréquents chez l enfant (présents chez 80 % des nouveau-nés ou prématurés et chez

Plus en détail

Signe : preuve objective d une maladie observée par le médecin qui a examiné le patient. Symptôme : observation subjective rapportée par le patient.

Signe : preuve objective d une maladie observée par le médecin qui a examiné le patient. Symptôme : observation subjective rapportée par le patient. (Traduction de la page 139) Chapitre 13 Symptômes, signes et maladies mal définies Aperçu du chapitre Beaucoup de signes et symptômes sont classés dans le chapitre 18 d ICD-10-CM s ils réfèrent à des systèmes

Plus en détail

A-L'organisation de la circulation entre les poumons et les muscles

A-L'organisation de la circulation entre les poumons et les muscles Problème:Comment est organisé l'appareil circulatoire pour apporter davantage de dioxygène et nutriments aux muscles lors d'un effort? III- L organisation de la circulation permet d approvisionne efficacement

Plus en détail

Coarctation de l aorte Asymétrie des ventricules avec petit ventricule gauche

Coarctation de l aorte Asymétrie des ventricules avec petit ventricule gauche Coarctation de l aorte Asymétrie des ventricules avec petit ventricule gauche Livret d accueil et d information Unité Médico-chirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des

Plus en détail

Le sevrage tabagique

Le sevrage tabagique Lesevragetabagique M arrêter,j ypense,maisilmefaudradel aide! Voussongezàarrêterdefumer,etnousvousenfélicitonscarc estunepremièreétapeimportante quevousavezsûrementmisdutempsàfranchir!mais,voushésitezencore.

Plus en détail

Échauffement à sec. - Une meilleure irrigation musculaire Ce qui provoque une plus grande élasticité musculaire donc réduit le risque de blessure

Échauffement à sec. - Une meilleure irrigation musculaire Ce qui provoque une plus grande élasticité musculaire donc réduit le risque de blessure Échauffement à sec Pourquoi s échauffer à sec avant l effort? - Pour augmenter la température corporelle Les performances du sportif sont meilleures quand sa température corporelle est élevée. Il y aura

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

Troubles du rythme jonctionnel

Troubles du rythme jonctionnel Définition Troubles du rythme jonctionnel Nés au niveau du N.A.V.A.T. ou dans le tronc du HIS, avec : Ondes P rétrogrades, avant, pendant ou après le QRS des QRS normaux ou élargis Extrasystole jonctionnelle

Plus en détail

Hypertension artérielle S'informer pour mieux se protéger. Prévention. Le partenaire santé qui vous change la vie

Hypertension artérielle S'informer pour mieux se protéger. Prévention. Le partenaire santé qui vous change la vie Hypertension artérielle S'informer pour mieux se protéger Document non contractuel / MOD.3331/09.2011 / Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention Tension artérielle,

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM DIABETE GESTATIONNEL Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr. GUENDOUZE MERIEM Définition OMS Trouble de la tolérance glucidique de gravité variable Survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL?

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Introduction Les bases de données NoSQL sont devenues un sujet très à la mode dans le milieu du développement web. Il n est pas rare de tomber sur

Plus en détail

EVALUATION DE LA QUALITE DE VIE D UN GROUPE DE PATIENTS PORTEURS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE

EVALUATION DE LA QUALITE DE VIE D UN GROUPE DE PATIENTS PORTEURS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE EVALUATION DE LA QUALITE DE VIE D UN GROUPE DE PATIENTS PORTEURS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE Pierre ALEXANDRE Kinésithérapeute Cadre de santé. Service central de rééducation Fonctionnelle Pr. Ch.HERISSON

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

Atrésie tricuspide avec sténose pulmonaire

Atrésie tricuspide avec sténose pulmonaire Atrésie tricuspide avec sténose pulmonaire Définition Causes Manifestations Diagnostic Évolution - Risques Traitements Définition La valve tricuspide fait normalement communiquer l oreillette droite au

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Introduction :... 3. L accès à Estra et à votre propre espace... 4. Connexion... 4. Votre espace personnel... 5

Introduction :... 3. L accès à Estra et à votre propre espace... 4. Connexion... 4. Votre espace personnel... 5 ESTRA SOMMAIRE Introduction :... 3 L accès à Estra et à votre propre espace... 4 Connexion... 4 Votre espace personnel... 5 Home d Estra et Fonctions generales... 7 Home... 7 Rechercher un document...

Plus en détail

Rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés ;Préparons l avenir avec nos aînés,

Rapport de la consultation publique sur les conditions de vie des aînés ;Préparons l avenir avec nos aînés, «Les constats du Protecteur du citoyen font écho à ceux du Vérificateur général, aux résultats de l étude de l Institut canadien d information sur la santé et aux opinions généralement admises par les

Plus en détail

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Rappel : Distributivité simple Soient les nombres, et. On a : Factoriser, c est transformer une somme ou une différence de termes en

Plus en détail

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 AUTOEXAMEN MAMMAIRE non préconisé si demande de la patiente : se rapprocher du gynécologue pour apprentissage

Plus en détail

Nous n avons pas de conflit d intérêt en relation avec cette présentation www.etablissement-francais-du-sang.fr

Nous n avons pas de conflit d intérêt en relation avec cette présentation www.etablissement-francais-du-sang.fr Un accident grave évitable, la surcharge TACO (Transfusion-Associated Circulatory Overload) Nous n avons pas de conflit d intérêt en relation avec cette présentation Chronologie des faits Le 4 septembre

Plus en détail

Anomalies observées avant la naissance associées aux mutations HNF1B

Anomalies observées avant la naissance associées aux mutations HNF1B Anomalies observées avant la naissance associées aux mutations HNF1B Laurence Heidet Centre de Référence des Maladies Rénales Héréditaires de l Enfant et de l Adulte. Service de Néphrologie Pédiatrique

Plus en détail

Facteurs pronostics du retour au travail

Facteurs pronostics du retour au travail Facteurs pronostics du retour au travail LES FACTEURS PERSONNELS Facteurs personnels 1. Âge Facteur favorable : la personne à moins de 36 ans en déficience visuelle 4 ; Facteur défavorable : la personne

Plus en détail

Éléments d information à intégrer dans les outils de communication sur le dépistage du cancer du sein. pour les femmes de 40 à 49 ans

Éléments d information à intégrer dans les outils de communication sur le dépistage du cancer du sein. pour les femmes de 40 à 49 ans Éléments d information à intégrer dans les outils de communication sur le dépistage du cancer du sein pour les femmes de 40 à 49 ans Informations générales sur le dépistage du cancer du sein Qu est-ce

Plus en détail