HABITER LA FRICHE FRICHE LA BELLE DE MAI PROJET D HABITAT SOCIÉTAL PARTICIPATIF A LA FRICHE. Novembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HABITER LA FRICHE FRICHE LA BELLE DE MAI PROJET D HABITAT SOCIÉTAL PARTICIPATIF A LA FRICHE. Novembre 2014"

Transcription

1 HABITER LA FRICHE FRICHE LA BELLE DE MAI PROJET D HABITAT SOCIÉTAL PARTICIPATIF A LA FRICHE Novembre 2014

2 «Aujourd hui, la reconversion des friches en lieux de culture n est plus une approche expérimentale. Elle est devenue une formule commode pour revitaliser certaines portions de ville sinistrées par la désindustrialisation. [ ] La réhabilitation de ces parcelles reste pourtant inaccomplie tant qu elles sont inhabitées : seul le fait d y vivre peut parfaire leur intégration, le logement étant la matière première incontestable de la ville. Insérer du logement dans des friches reconverties sera l acte final d une lente procédure de renaissance.» [ ] «C est ensemble que nous pouvons construire une ville autrement. Non pas des grands ensembles construits par des machines préfabriquées pour des êtres abstraits, mais des projets pour des êtres particuliers en quête d habitat.» Extrait du «Schéma Directeur Jamais 2 sans 3», Septembre 2008, ARM Architecture

3 SOMMAIRE 1 - INTENTIONS 2 - CONTEXTE 3 - OBJECTIFS 4 - PORTAGE 5 - PARTICIPATION 6 - METHODES 7 - PRINCIPES DU SCHEMA PROGRAMMATIQUE 8 - EMPRISE 9 - PLANNING Crédits Photos : O. Amsellem & C. Dutrey

4 1 - INTENTIONS C est dans le cadre de son schéma directeur «Jamais 2 sans 3», véritable contrat d objectif d intérêt général, que la S.C.I.C. Friche la Belle de Mai, forte de ses capacités (démontrées notamment durant l année 2013 où la ville était capitale européenne de la culture), souhaite expérimenter la réalisation de logements sociaux sur le site de l îlot 3 qu elle aménage. Ce projet urbain original, porté par un projet culturel expérimental, ne pourra être abouti que lorsque la Friche sera pleinement habitée. Depuis la pérennisation de leur installation, de multiples résidents usent, occupent et transforment déjà cette friche industrielle. Ils souhaitent aujourd hui ouvrir le lieu à d autres types de résidents, des habitants qui investiraient l espace de façon plus traditionnelle, en lien avec le reste du quartier. Initié dès 2008 et aujourd hui piloté par la S.C.I.C., des ateliers regroupant des personnes ressources variées ont été organisés au cours du premier semestre 2014 pour définir les objectifs et le cadre de ce projet. Nous avons placé l hospitalité au cœur de la démarche. La Friche Belle de Mai rassemblera autour de valeurs communes et d une identité collective en construction un groupe d habitants qu elle souhaiterait voir s approprier le projet. Une participation accompagnée qui irait du montage de l opération à la gestion des logements habités. Cette hospitalité s adresse au quartier dans lequel elle est insérée en favorisant de fortes mixités sociales, culturelles et générationnelles. Seront invités des étudiants - notamment ceux de l IMMS -, des artistes en résidence, des foyers éligibles au logement social, des personnes seules ou des groupes, dépendantes ou actives, des jeunes et des aînés.

5 Comme ce projet de vie sera hors normes par son état d esprit, le lieu lui-même et ses habitants, il doit expérimenter d autres modes de production du logement tant dans le montage de l opération, dans les modes constructifs que dans les manières d en user. La société coopérative, elle-même titulaire d un bail emphytéotique administratif qui définit des obligations d intérêt général et des droits de développement autonome, souhaite ouvrir la question des modes d appropriation du logement. C est par la création d un collectif d habitants et d espaces à usages partagés qu une voie pourrait être définie entre propriété collective et usage individuel. Les coûts de construction seront réduits grâce à une réponse plus juste aux besoins des habitants. Les exigences environnementales seront importantes sur le choix des matériaux sains et sobres, sur les économies d énergie et la préférence donnée aux circuits courts. Ainsi ces habitations donneront envie d y rester. La SCIC a les compétences de la programmation, de la maîtrise d ouvrage et de la maîtrise d usage de projets importants. Elle sera le moteur de celui-ci, aidée par ses tutelles, par les opérateurs du logement social ou très social, pour gagner en efficacité et se donner les moyens de l expérimentation. Le projet sera modeste, pour s intégrer à un site déjà dense et composite. Il sera fait de rénovations de bâtiments existants et de constructions neuves sur des réserves foncières, pour accueillir entre 20 et 35 unités d habitations, allant de la chambre d étudiant à l appartement pour famille nombreuse. La présente étude rend compte des orientations données par les ateliers pilotes réunis depuis le début de l année 2014 sur les objectifs et la méthode du projet. Elle propose également un schéma programmatique afin de donner un point de départ aux implications des partenaires et des futurs habitants qui auront le devoir de le remettre en question. Le programme de cette opération pourrait être : - 15 à 20 logements sociaux (niveaux PLAI/PLUS/PLS) - 5 à 10 logements étudiants / jeunes travailleurs - 10 unités d hébergements pour des artistes en résidence à la Friche.

6 2 - CONTEXTE UNE FABRIQUE PLURIDISCIPLINAIRE EXPÉRIMENTALE La Friche de la Belle de Mai, s inscrit dans un univers urbain dense. Ce lieu de création et d innovation, porté par les 70 structures résidentes (400 professionnels, artistes et équipes artistiques, producteurs, opérateurs culturels, techniciens) y travaillant, a permis aux expériences de chacun de se développer et de se structurer. Depuis 20 ans, tout en conservant son âme industrielle. la Friche a su s ouvrir au quartier, diversifier ses propositions artistiques et ses dispositifs spatiaux pour accueillir différents publics,tout en continuant à en faire un lieu de fabrique artistique et expérimentale. SITUATION Marseille, 3e arrondissement, Quartier la Belle de Mai Ancienne Manufacture des tabacs L îlot 3 : Parcelle m² de surface au sol Dont m² de surface bâtie. Les espaces publics : En 2007 : m² En 2013 : m² Juridique: Un bail emphytéotique administratif a été signé entre la Ville de Marseille et la SCIC pour une durée de 45 ans à compter de juin 2011.

7 m ESPACE PUBLIC ET COLLECTIF m m La Friche la Belle de Mai est aujourd hui un espace public et collectif multiple où se côtoient un skate park, un restaurant, des salles de spectacles, des espaces d expositions, des jardins, une aire de jeux, une librairie, une crèche... Depuis 2008, la Friche en plus d ouvrir son territoire, par l intégration d équipements sociaux dans son territoire (créche, Aire de Jeux, jardins partagés), a commencé à investir le quartier en diffusant et irriguant de ces pratiques artistiques (cinéma Le Gyptis, tunnel Benedit, interventions photographiques de JR, actions culturelles). Son développement futur continuera ce principe et cette identité sera à intégrer par les futurs habitants qui auront la particularité de vivre dans un lieu culturel animé. Arrêt de Bus Restaurant m Expositions Playground Parking Snack bar Théâtre Point vélos Arrêt de Bus Pique-Nique Restaurant Atelier Bureau m Expositions Librairie Skateboarding Parking Hébergement Snack bar Musique Théâtre Point de vue Point vélos Pique-Nique Atelier Bureau Skateboarding Hébergement Musique m Playground Librairie Point de vue

8 2 - CONTEXTE IMMS VILLA 2013 GARDIEN SEITA PRO VILLA AUTEURS LA CRECHE CARTONNERIE STUDIOS PARTICIPATION ZONE DE L ÉTUDE RÈGLEMENT URBAIN ZONE UGE Dans tous les projets qu elle développe la Friche associe artistes, associations, établissements scolaires, centres sociaux... Le croisement des regards et la volonté de faire ensemble en font un lieu à part. Elle associe à ses événements ses résidents permanents et les acteurs culturels du territoire. Ils animent ce bout de ville, l utilisent comme un terrain de jeu. La participation est l essence même de ce projet : on pratique la Friche parce qu on veut, intimement, participer à son élan. La zone d étude pour les logements se situe au nord du site : entre la villa 2013 et la crèche. Par rapport à cette dernière, construite dans un ancien bassin, le règlement exige un recul minimum de 8 m pour le passage des secours. MAGASINS A côté se trouve un terrain de tennis, puis un logement préfabriqué au milieu d un jardin, celui du gardien. Enfin la Villa 2013 à l ouest est bordée d un grand jardin avec de grands platanes,arbres plutôt rares sur le site. L entrée de la Friche, rue François Simon, s effectue au milieu de la zone. TOUR Le parvis de la Cartonnerie attenant, sert à la fois de parking,et d espace forain, lors de la venue de manifestations. > Habitat neuf envisageable > Cos non réglementé. > Hauteur maximale : 28 m > Implantation d>8 m par rapport à l axe de la voie > Implantation sur un même terrain, entre deux constructions d>5 m si hauteur >10 m > Stationnement : - 1 place voiture pour 70 m² (2 places maximale par logements) - 1 place moto pour 6 voitures. MAGASINS BIS CAMPEMENT

9 UN PROJET CULTUREL POUR UN PROJET URBAIN, POUR UN PROJET HABITÉ. 3 - OBJECTIFS L ensemble d habitations s inscrit dans la ligne de conduite des opérations précédentes : il s agit de poursuivre l expérimentation urbaine de ce morceau de ville. La Friche Belle de Mai se fixe pour objectif de travailler le projet pour démontrer l exemplarité du processus, dans un but de reproduction éventuelle sur le territoire de la Métropole. Le projet - processus sera : 1 ) SOCIAL 2 ) UNE RÉFLEXION SUR LE LOGEMENT 3 ) EXEMPLAIRE - Accueillir un public mélangé : étudiants, résidents de la Friche, logement social classique, logement très social, logement banalisé, jeunes, personnes âgées. - Lier les nouveaux résidents à tout ce qui s y déroulera. Faire que l on n habite pas La Friche comme on habiterait ailleurs. - Mettre les usagers au centre du processus en les impliquant dès le début puis à toutes les étapes du projet. Cette participation pourra aller d une simple présence à la participation à la construction. - Expérimenter d autres manières de réaliser du logement : dans le montage de l opération, dans la conception de l habitat, dans les modes constructifs, dans les usages créés et la gestion d un ensemble. - Dé-standardiser, humaniser, personnifier l habitat pour le rendre appropriable. Une forme de modularité doit permettre une mixité des usages. - Offrir des espaces partagés non attribués et trouver les moyens d une forme de propriété collective des logements. - Être exemplaire écologiquement suivant les principes de l «Ecosophie» (F Guattari) : excellence environnementale, sociale et culturelle. - Être efficace dans la réalisation : réduire les intermédiaires, les contraintes normatives, les automatismes constructifs, pour réduire les temps et les coûts de l opération. - Mettre l accent sur la formation et l insertion professionnelle durant le chantier. Les futurs habitants volontaires seront les premiers sollicités. - Utiliser le numérique dans la gestion du bâtiment et penser une mutualisation des outils technologiques pour les habitants.

10 4 - PORTAGE DE L OPERATION BAILLEUR SOCIAL PROJET HABITAT PARTICIPATIF LE PORTAGE DE L OPÉRATION La SCIC est le porteur de ce projet. Toutefois pour mener à bien cette opération, elle souhaite s associer à un bailleur social. Un cadre de partenariat sera mis en place pour préciser le rôle et la place de chacun des acteurs. Le principe est d aboutir à une maîtrise d ouvrage conjointe. La gestion locative, elle, pourrait être confiée à une association collégiale réunissant bailleur, habitants et SCIC, créée pour cela dès l étape de programmation du projet. SCIC GESTION LOCATIVE? HABITANTS

11 5 - LA PARTICIPATION DES HABITANTS GENÈSE Le projet envisagé diffère des «opérations d habitat participatif» que l on a pu observer ces dernières années, dans la mesure où, ici, un collectif d habitant ne préexiste pas et l habitat proposé ne peut être que locatif. C est bien la Friche Belle de Mai qui, dans le cadre de la mission d intérêt général qui lui a été confiée par les collectivités publiques à travers son bail emphytéotique, est initiatrice et garante du projet. Elle met en place une étude sociologique sur «le désir d habiter» avec un enjeu analytique (l exploration des aspirations et désirs profonds d habiter, les représentations liées à l «habiter» dans le quartier, la projection d un modèle idéal) et un enjeu méthodologique (préfiguration d une recherche élargie). TEMPS 1 La participation sera envisagée en premier lieu comme un échange collaboratif entre la S.C.I.C. et toute personne intéressée par ce type de démarche, poursuivant celui entamé depuis le début de l année, et un collectif d habitants impliqués se constituant peu à peu. La phase d initiation de ce processus participatif sera conduite par la S.C.I.C. accompagnée d opérateurs professionnels (architectes, urbanistes, artistes,...) qui assureraient «l activation du lieu pour la création du collectif des habitants». Ils seraient en charge de l organisation d ateliers, de conférences, de moments artistiques et festifs autour de l habitat, de l architecture, du vivre ensemble afin de favoriser une dynamique collective sur ce projet. TEMPS 2 Ensuite, au sein d une association collégiale réunissant bailleur, habitants et SCIC, seront décidées les grandes orientations économiques, juridiques et urbaines du projet. Individuellement, les habitants co-conçoivent leur logement, les espaces partagés, et les choix architecturaux d ensemble. Ils organisent les temps de préfiguration et d ouverture au quartier. Ils participent à la construction. Un accompagnateur (AMO) spécialisé en conduite de projets d habitat participatif accompagnera d un point de vue méthodologique la création du collectif puis sa «structuration» (association, coopérative ) avec notamment : la rédaction d une charte et une convention SCIC/Bailleur/Collectif habitants. Cet AMO interviendra pendant toute la durée du projet et pourrait assurer également des missions d accompagnement juridique et financier si besoin.

12 6 - METHODES MONTAGE ÉTUDES CHANTIER - Durant cette période de pré-programmation, mener de front la création d un collectif d habitants, les premières pistes du projet architectural et le montage juridique et financier de l ensemble. Le financement de ces travaux devra être obtenu hors du circuit classique : aides des collectivités (Région PACA, CUMPM, PUCA, Fondation de France, pour l innovation. - Réaliser sur le site une permanence de l équipe projet, du montage à la fin du chantier. Un lieu habitable dans lequel sera préfiguré l état d esprit du projet en train de se faire. Par exemple ouvrir un appartement témoin» dans une villa existante et y installer la maison du projet. - Proposer un projet volumétrique dès le commencement de la faisabilité sous forme de maquette. Il servira à quantifier les possibles et à rassembler les participants. Il devra être assez souple et totalement transformable pour s adapter aux rencontres et aux temps de montage. Il mettra à l épreuve la faisabilité et son évolution pour définir le programme de l opération. - Désigner une maîtrise d œuvre de conception qui devra s adapter aux besoins, aux possibilités et aux envies de chaque foyer tout en gardant une vision de l intérêt général. Elle assurera une permanence dans la maison du projet. - Par l organisation de temps forts, festifs et culturels, ce lieu doit s ouvrir au quartier et aux résidents de La Friche. Il rassemblera ainsi des futurs habitants, des représentants ou tout simplement de personnes impliquées. Ce groupe à géométrie variable assurera la maîtrise d usage du projet puis, plus tard, son fonctionnement. - Permettre qu au sein du chantier en cours se côtoient ceux qui construisent, ceux qui résident et ceux qui habiteront. Il sera ouvert au public et des actions culturelles continueront à y être programmées. Une part importante de la construction sera réservée à l insertion et à la formation pour lesquelles les futurs habitants seront sollicités en priorité.

13 7 - PRINCIPES DU SCHEMA PROGRAMMATIQUE PROGRAMME ENVISAGE VILLA 2013 NOUVELLE CONSTRUCTION - 15 à 20 logements sociaux (niveaux PLAI/PLUS/PLS) - 5 à 10 logements étudiants / jeunes travailleurs - 10 unités d hébergements pour des artistes en résidence à la Friche. La villa 2013 sera aménagée pour accueillir les logements étudiants et les résidences d artistes de La Friche. Les programmes pourraient être séparés mais il serait plus intéressant de les mêler. Le fonctionnement et les usages seront parfaitement compatibles et enrichissants. - Une extension de la villa 2013 pourra être étudiée soit à l ouest soit à l est de celle-ci. - Une nouvelle construction sera proposée en front de rue François Simon. Elle regroupera un programme mixte de logements locatifs fortement ouverts à la participation des habitants. - Cette dernière s alignera au nord et au sud sur les emprises des villas existantes, formant ainsi une 3ème villa. Elle sera l occasion d une requalification de la rue en partenariat avec les collectivités. En hauteur, elle sera limitée par le toit de la villa des auteurs. - Cet immeuble-villa pourra être dans un premier temps conçu comme une grande étagère faite de plateaux sur lesquels pourront être implantés de manière libre des constructions fixe à haute qualité environnementales et d autres plus légères, laissant place à l autoconstruction et à la modularité du bâti.

14 8 - EMPRISE GENERALE NGF Hauteur Panorama Requalifiaction de la limite Gabarit Villas 13 m Plateau 70 m² 13mx5m Distance minimale par rapport aux voiries + 76 NGF +28 m Distance minimale entre bâtiments sur une même propriété Distance minimale pour passage BMPM vers la crèche Plateau : 290 m² 22m x13 m Plateau : 120 m² 11m x11m

15 9 - PLANNING TEMPS 1 6 mois COLLECTIF D HABITANTS TEMPS 2 4 mois PRE-PROGRAMME MOE TEMPS 3 4 mois PROGRAMME TEMPS 4 7 mois CONCEPTION DU PROJET / FIANCEMENT TEMPS 5 3 mois ENTREPRISES TEMPS 5 3 mois CHANTIER Temps et chiffrage Temps 1 Constitution d'un collectif d'habitant autours d'une maison de projet: 6 mois Janvier 2015 Juin 2015 Temps 2 Réalisation d'un préprogramme par le collectif 4 mois Septembre 2015 d'habitant, le comité de pilotage et les experts associés Décembre 2015 (juriste, architecte, participatif) Temps 3 Désignation d'un maître d'œuvre et mise au point du programme définitif 4 mois Janvier 2016 Avril 2016 Temps 4 Conception du projet par le maître d'œuvre Finalisation du financement 7 mois Mai 2016 Déc 2016 Temps 5 Consultation des entreprises et commandes 3 mois Janvier 2017 Mars 2017 Temps 6 Chantier de construction Constitution de l'association d'habitants mois Avril 2017 Mai 2018 TOTAL 3 ans et 6 mois Eté 2018

16 Avec le soutien de : la Région PACA, la CUMPM, la Ville de Marseille, la Caisse des Dépôts et consignations.

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

FRICHE LA BELLE DE MAI MARSEILLE

FRICHE LA BELLE DE MAI MARSEILLE FRICHE LA BELLE DE MAI MARSEILLE MISSION DE MISE A JOUR DU SCHEMA DIRECTEUR «JAMAIS 2 SANS 3» PHASE 03 Février 2014 SCIC SA FRICHE LA BELLE DE MAI LA FRICHE LA BELLE DE MAI www.lafriche.org 41 rue Jobin

Plus en détail

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine Dossier de Presse Vénissy, Un nouveau quartier se dessine GRAND LYON Marie-Laure OUDJERIT Tel. 04 78 63 40 40 Mél. MOUDJERIT@grandlyon.org SERL - Peggy LECUELLE Tel. 04 72 61 50 39 GSM 06 03 98 55 71 Mél.

Plus en détail

2 ème appel à projets d habitat participatif à Lille sur 6 terrains. Août 2013

2 ème appel à projets d habitat participatif à Lille sur 6 terrains. Août 2013 2 ème appel à projets d habitat participatif à Lille sur 6 terrains Août 2013 Tous les renseignements complémentaires sur cette consultation pourront être obtenus auprès de : Sylvie Leleu, Direction Habitat

Plus en détail

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 Communiqué de presse Paris, le 25 mars 2015 L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 SUR L ÎLE-SAINT-DENIS (93), L ARCHE EN L ÎLE INVENTE UN MODÈLE POUR L HABITAT DE DEMAIN EN RUPTURE AVEC

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville de demain Le 16 avril 2014 Contacts

Plus en détail

Edeline. À Saint-Cloud. Imaginez votre avenir avec nous. Une co-promotion

Edeline. À Saint-Cloud. Imaginez votre avenir avec nous. Une co-promotion Le Clos À Saint-Cloud 15 appartements NEUFS du studio au 4 pieces et une maison de maitre de 200 m 2 Imaginez votre avenir avec nous Une co-promotion Saint-Cloud, Le charme et la quiétude de l ouest parisien

Plus en détail

Projet d habitat urbain groupé, écologique et auto-promu, dans le Grand Nancy

Projet d habitat urbain groupé, écologique et auto-promu, dans le Grand Nancy Projet d habitat urbain groupé, écologique et auto-promu, dans le Grand Nancy Contact : Bernard Tauvel au 5 rue Fabert 54000 Nancy Tél : 06 76 39 39 50 et 03 83 27 67 73 Email : bernard.tauvel@laposte.net

Plus en détail

Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back

Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back Document de présentation du projet Centre culture et environnement Frédéric Back Mars 2006 Le plus important regroupement d organismes environnementaux au Québec Des entreprises d économie sociale dynamiques,

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 Vers le programme Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 - Ordre du jour Programmation (19h) Notions et définitions (19h15) Echanges avec la salle (19h45) Présentation des

Plus en détail

Ywood Les Docks Libres à Marseille

Ywood Les Docks Libres à Marseille Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 1 Ywood Les Docks Libres à Marseille Stéphane Bouquet NEXITY / YWOOD FR-Paris, Marseille 2 Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 5 ème Forum International

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

Consolider le développement du Jardin

Consolider le développement du Jardin Association «Solidarité & Initiative» pour le développement du Jardin de Cocagne de la Haute Borne pour la création de la Table de Cocagne de la Haute Borne Projet 2014 Adresse : 10 rue Héloïse Europarc

Plus en détail

JOURNEE d ETUDE du 10 FEVRIER 2011 «FRICHES, ARTISTES et TERRITOIRES»

JOURNEE d ETUDE du 10 FEVRIER 2011 «FRICHES, ARTISTES et TERRITOIRES» JOURNEE d ETUDE du 10 FEVRIER 2011 «FRICHES, ARTISTES et TERRITOIRES» Organisée par la Direction de la Culture et du Patrimoine de la Ville de Reims Fazette Bordage INTERVENANTS Après des études de musicologie

Plus en détail

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012 L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes Réunion d information le 16 novembre 2012 1. Introduction générale 2. Projection du film «Auto-construction accompagnée

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois Forum Bois Construction Beaune 2011 La Règue verte - 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois B. Dayraut 1 La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature

Plus en détail

ADSC ARCHITECTURE ET DÉVELOPPEMENTS SONIA CORTESSE

ADSC ARCHITECTURE ET DÉVELOPPEMENTS SONIA CORTESSE ADSC ARCHITECTURE ET DÉVELOPPEMENTS SONIA CORTESSE LISTE DE RÉFÉRENCES ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE DURABLE ASSISTANCE À LA MAÎTRISE D OUVRAGE DURABLE HQE & DÉVELOPPEMENT DURABLE MÉTHODOLOGIE ÉQUIPEMENT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER D ILE-DE-FRANCE à ATHIS-MONS. La qualité sociale et environnementale

DOSSIER DE PRESSE. L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER D ILE-DE-FRANCE à ATHIS-MONS. La qualité sociale et environnementale . DOSSIER DE PRESSE L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER D ILE-DE-FRANCE à ATHIS-MONS La qualité sociale et environnementale Un nouveau programme de 200 logements avec EXPANSIEL Contact EPF Ile-de-France Christophe

Plus en détail

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Appel à projets. Implantation d un jardin partagé au sein du square Rosa Luxembourg. Angle Pajol/Riquet, Paris 18 e

Appel à projets. Implantation d un jardin partagé au sein du square Rosa Luxembourg. Angle Pajol/Riquet, Paris 18 e Appel à projets Implantation d un jardin partagé au sein du square Rosa Luxembourg. Angle Pajol/Riquet, Paris 18 e 1 1. Contexte Situé à l est du 18 e arrondissement, à la frontière avec le 19 e, Aubervilliers

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Charte d utilisation du site bluefactory

Charte d utilisation du site bluefactory Charte d utilisation du site bluefactory Version 1.5 Date : 17.05.2013 1 Sommaire 1 Contexte... 3 2 Principes d utilisation du site... 3 2.1 Principes de Création, d Innovation et d Excellence... 3 2.2

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

APPEL A PROJETS PARISIEN POUR LE DEVELOPPEMENT DE L HABITAT PARTICIPATIF REGLEMENT DE L'APPEL A PROJETS

APPEL A PROJETS PARISIEN POUR LE DEVELOPPEMENT DE L HABITAT PARTICIPATIF REGLEMENT DE L'APPEL A PROJETS Annexe 2 de la 2014 DLH 1164 : Évolution du dispositif d appel à projets en faveur de l habitat participatif à Paris dedede dedfe APPEL A PROJETS PARISIEN POUR LE DEVELOPPEMENT DE L HABITAT PARTICIPATIF

Plus en détail

La mutualisation du stationnement

La mutualisation du stationnement » La mutualisation du stationnement Est-ce souhaitable? Est-ce possible? Comment faire? 26 novembre 2014 PREDIM - Mobilité multimodale intelligente -Mutualiser pour progresser mieux - Est-ce N 1 Est-ce

Plus en détail

LE FRAXINETUM UNE SALLE MULTIFONCTION UN ÉQUIPEMENT DE LOISIRS, SPORTIF ET CULTUREL

LE FRAXINETUM UNE SALLE MULTIFONCTION UN ÉQUIPEMENT DE LOISIRS, SPORTIF ET CULTUREL LE FRAXINETUM UNE SALLE MULTIFONCTION UN ÉQUIPEMENT DE LOISIRS, SPORTIF ET CULTUREL SOMMAIRE 1 I SITUATION / BESOINS / ATTENTES 2 ENJEUX DU PROJET ET OBJECTIFS DE LA MAITRISE D OUVRAGE 3 PROJET D ETABLISSEMENT

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Une offre de bureaux innovante sur l île de Nantes

Une offre de bureaux innovante sur l île de Nantes les usages transitoires de friches industrielles Une offre de bureaux innovante sur l île de Nantes L exemple du Solilab www.iledenantes.com Le Solilab, un projet destiné à l économie sociale et solidaire

Plus en détail

90 logements en habitat participatif, ZAC de la Cartoucherie Toulouse

90 logements en habitat participatif, ZAC de la Cartoucherie Toulouse 90 logements en habitat participatif, ZAC de la Cartoucherie Toulouse Succès de la 1 ère phase, 75 familles engagées et les grands principes retenus Dossier de presse Toulouse, le 19 novembre 2013 Contact

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Cabinet du ministre NOUVEAU. ministère NOUVELLE ORGANISATION NOUVELLES AMBITIONS

Cabinet du ministre NOUVEAU. ministère NOUVELLE ORGANISATION NOUVELLES AMBITIONS Cabinet du ministre NOUVEAU ministère NOUVELLE ORGANISATION NOUVELLES AMBITIONS Balard 2o15 un projet porteur d avenir Le site de Balard, à Paris dans le 15 ème arrondissement, regroupera d ici fin 2014

Plus en détail

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables»

L autopromotion à Strasbourg. La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» L autopromotion à Strasbourg La démarche «10 terrains pour 10 immeubles durables» Ville et Communauté urbaine 1 parc de l Étoile 67076 Strasbourg Cedex - France Contact : forum-ecoquartiers@strasbourg.eu

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris

Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris Livraison de 107 logements locatifs à loyers maîtrisés et de commerces sur la ZAC Clichy Batignolles (avenue de Clichy)

Plus en détail

Habitat participatif Appel à Projets n 1 Cahier des charges septembre 2013

Habitat participatif Appel à Projets n 1 Cahier des charges septembre 2013 Habitat participatif Appel à Projets n 1 Cahier des charges septembre 2013 Sommaire 1. Le contexte p 2 2. Les objectifs de ce premier appel à projets p 4 3. Les terrains concernés p 5 4. Le cahier des

Plus en détail

un nouveau quartier pour une qualité de vie durable Le domaine uni-vert Saint-pierre-du-perray / 91

un nouveau quartier pour une qualité de vie durable Le domaine uni-vert Saint-pierre-du-perray / 91 un nouveau quartier pour une qualité de vie durable Le domaine uni-vert Saint-pierre-du-perray / 91 Saint-pierre-du-perray, entre ville et nature À Saint-Pierre-du-Perray, une nouvelle vie s offre à vous...

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2008 Assemblée Nationale Commission des finances, de l'économie générale et du plan MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT

Plus en détail

TAXE SUR LES BUREAUX,

TAXE SUR LES BUREAUX, N o 6705 B N 11213 * 11 (Locaux à usage de bureaux, locaux commerciaux et de stockage, situés en région Île-de-France, art. 231 ter du CGI modifié par l art. 38 de la loi de finances pour 1999) TAXE SUR

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR DEPARTEMENT DE LA GIRONDE COMMUNE DE BORDEAUX Enquête publique du 1 er juillet 2013 au 31 juillet 2013 inclus : Demande de permis de construire déposée à la mairie de Bordeaux et concernant le projet d

Plus en détail

50, RUE SAINTE-CATHERINE O, BUREAU 300, MONTRÉAL (QUÉBEC) H2X 1V4 Ι DBOUCHARD@CREMTL.QC.CA Ι 514.842.2890 X230

50, RUE SAINTE-CATHERINE O, BUREAU 300, MONTRÉAL (QUÉBEC) H2X 1V4 Ι DBOUCHARD@CREMTL.QC.CA Ι 514.842.2890 X230 Norme BNQ 3019-190 Diapo de titre AMÉNAGEMENT DES AIRES DE STATIONNEMENT, GUIDE À L INTENTION DES CONCEPTEURS DANIEL BOUCHARD RESPONSABLE CAMPAGNES TRANSPORT, GES ET AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE 50, RUE SAINTE-CATHERINE

Plus en détail

SIMI 2014 3 au 5 décembre

SIMI 2014 3 au 5 décembre DOSSIER DE PRESSE Les acteurs de Saint-Brieuc présentent le projet urbain du quartier de la gare aux opérateurs de l immobilier professionnel SIMI 2014 3 au 5 décembre Salon de l immobilier d entreprise

Plus en détail

Un nouvel espace de travail atypique aux portes de Paris - Un lieu de création de la ville durable et des arts médiatiques - Un cadre de travail

Un nouvel espace de travail atypique aux portes de Paris - Un lieu de création de la ville durable et des arts médiatiques - Un cadre de travail Un nouvel espace de travail atypique aux portes de Paris - Un lieu de création de la ville durable et des arts médiatiques - Un cadre de travail convivial adapté aux besoins des petites entreprises Un

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

La simulation visuelle des projets à Gerpinnes

La simulation visuelle des projets à Gerpinnes Les fiches d aménagement rural La simulation visuelle des projets à Gerpinnes Quand développement rural rime avec aménagement du territoire, urbanisme, architecture et patrimoine! 6 Gerpinnes L hôtel communal

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Partenariat Public Privé Signature du contrat de partenariat entre l AP-HM et le groupement d entreprises

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières DOSSIER DE PRESSE Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières Paris, le mardi 3 février 2015 Contact presse Ministère du Logement, de

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014 ANJOU PORTAGE FONCIER Ingénierie et action foncière dans la Politique Départementale de l Habitat Janvier 2014 Les outils d action foncière et td d urbanisme durable du PDH Une phase d étude préalable

Plus en détail

Vider la maison. Souhaiter contribuer à la conservation de la maison, avoir envie de voir l intérieur de la maison avant travaux

Vider la maison. Souhaiter contribuer à la conservation de la maison, avoir envie de voir l intérieur de la maison avant travaux Vider la maison Atelier 1 Objectif : Organiser un ou deux samedis où les habitants sont invités à venir vider la maison. L activité se conclut par un repas simple et offert. Juin 2015 à octobre 2015 Organisateur

Plus en détail

Le Confidentiel. 0 805 405 485 Appel gratuit depuis un poste fixe. LNC.fr

Le Confidentiel. 0 805 405 485 Appel gratuit depuis un poste fixe. LNC.fr Accès en voiture : Par l autoroute A620 / E72 / E9 : Sortie 31B (Les Minimes) A 10 minutes du Capitole EN TRANSPORTS EN COMMUN : Métro : station Barrière de Paris, ligne B Bus : arrêt Amat Massot, bus

Plus en détail

PROJETS MAÎTRISÉS, VALEUR OPTIMISÉE.

PROJETS MAÎTRISÉS, VALEUR OPTIMISÉE. PROJETS MAÎTRISÉS, VALEUR OPTIMISÉE. ESTIMER, ACCROÎTRE, GARANTIR & ENTRETENIR LA VALEUR DE VOTRE PATRIMOINE IMMOBILIER. Partenaire à taille humaine, implanté au niveau local et national, Elan met à votre

Plus en détail

Rapport d utilité sociale

Rapport d utilité sociale Rapport d utilité sociale Aiguillon construction, c est : Édito Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l Ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon est constructeur et gestionnaire

Plus en détail

L approche Casino en matière de développement durable?

L approche Casino en matière de développement durable? L approche Casino en matière de développement durable? 1 Les principaux enjeux pour Casino Optimiser la conception et la gestion des magasins (énergie, paysage, ) Environnement Maîtriser les impacts du

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne Grand Hameau Une entrée de ville à la campagne Une entrée de ville à la campagne Afin de donner une nouvelle impulsion à son développement, la Ville du Havre a choisi de mettre en valeur les derniers espaces

Plus en détail

Résidences du Pays d Auge

Résidences du Pays d Auge Etouvie fait peau neuve AMIENS > PARC D ETOUVIE Résidences du Pays d Auge 1, 3 et 5 place du Pays d Auge / 2 avenue du Périgord Contexte Étouvie : loger les salariés amiénois Etouvie a pris naissance au

Plus en détail

DRAVEIL élabore son PLU

DRAVEIL élabore son PLU DRAVEIL élabore son PLU Réunion publique de quartier DANTON -LA VILLA DOMAINE DE VILLIERS Plan Local d Urbanisme VILLE DE DRAVEIL 10 JUIN 2010 La ville dans son contexte Situation géographique 19kmausuddeParis

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque

Plus en détail

MASTER 2 MENTION DROIT DU PATRIMOINE, PARCOURS DROIT IMMOBILIER

MASTER 2 MENTION DROIT DU PATRIMOINE, PARCOURS DROIT IMMOBILIER MASTER 2 MENTION DROIT DU PATRIMOINE, PARCOURS DROIT IMMOBILIER RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : DROIT PRIVÉ, SCIENCES CRIMINELLES

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement et de l égalité des territoires

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement et de l égalité des territoires RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement et de l égalité des territoires Instruction du Gouvernement du 28 Mai 2014 relative au développement de la construction de logement par dérogation aux règles

Plus en détail

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises S O M M A I R E La gare de train Bois-Franc deviendra la troisième station intermodale (métro/gare)

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Modification du dossier de création de la ZAC (Zone d'aménagement Concerté) des quais de Floirac

Modification du dossier de création de la ZAC (Zone d'aménagement Concerté) des quais de Floirac Modification du dossier de création de la ZAC (Zone d'aménagement Concerté) des quais de Floirac La ZAC des Quais en quelques dates 1993: création de la ZAC des Quais, un site d activités. 2001 : premier

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

1. Vue d ensemble des budgets I 3 I

1. Vue d ensemble des budgets I 3 I Sommaire 1. Vue d ensemble des budgets 2. Contexte des finances locales en 2014 3. Section de fonctionnement 4. Section d investissement 5. Synthèse et conclusion I 2 I 1. Vue d ensemble des budgets I

Plus en détail

PORTFOLIO ETUDES D ARCHITECTURE LOUISE LEONARD

PORTFOLIO ETUDES D ARCHITECTURE LOUISE LEONARD PORTFOLIO ETUDES D ARCHITECTURE LOUISE LEONARD Mail : leonardlouisearchitecte@yahoo.fr Site Web : www.leonardlouisearchitecte.sitew.com BI-CURSUS, DESS, MATERIAUX POUR L ARCHITECTURE 2003-2004 École d

Plus en détail

Créer son propre emploi

Créer son propre emploi Vous souhaitez voir intervenir, au sein de votre établissement, un de nos conseillers régionaux : prenez contact avec lui pour établir, ensemble, une proposition adaptée à vos besoins et à votre public.

Plus en détail

«Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS

«Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS . «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS 22 rue Mérigonde 81100 CASTRES - les-ateliers@hotmail.fr - 06 73 69 10 88 Un porteur de projet Un constat commun Une association

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication Paris, le 11 juin 2014 Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles et de l innovation Département de la Recherche, de l Enseignement supérieur et de la Technologie Appel à

Plus en détail

Dossier. de presse. Aubervilliers (93) "Les Parisiennes" Pose de la 1 re pierre

Dossier. de presse. Aubervilliers (93) Les Parisiennes Pose de la 1 re pierre Dossier de presse Aubervilliers (93) Pose de la 1 re pierre "Les Parisiennes" Un programme de 128 logements BBC dont 53 en locatif intermédiaire et social et 75 en accession sociale Groupe Gambetta Service

Plus en détail

ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC. Quartier des Chiffonniers. (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS. jjjjjj

ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC. Quartier des Chiffonniers. (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS. jjjjjj jjjjjj ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC Quartier des Chiffonniers (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS 1 Présentation de l ONG L association LOCUS Jana Revedin, architecte PhD, professeur d université,

Plus en détail

22 juin 2016, INRIA Lyon

22 juin 2016, INRIA Lyon 22 juin 2016, INRIA Lyon Smart city / Ville intelligente : une introduction Grand Lyon Métropole Intelligente D OÙ VIENT LA VILLE INTELLIGENTE? HYGIÉNISTE TECHNOPHILE «GÉNIE URBAIN» SATURATION & ENGORGEMENT

Plus en détail

Investissements d Avenir

Investissements d Avenir Investissements d Avenir Financement de l Economie Sociale et Solidaire APPEL A PROJETS SECTORIELS : Auto-construction et habitat coopératif Santé et services sociaux Mobilité durable Numérique 1/15 IMPORTANT

Plus en détail

Bâtir ensemble une œuvre durable

Bâtir ensemble une œuvre durable Bâtir ensemble une œuvre durable Édito Père Philippe Lamblin Ivan Olivry ENSEMBLE Depuis plus de 10 ans, Solidarité Patrimoine œuvre au service des congrégations religieuses qui lui confient, par le biais

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Définitions Un peu d histoire Quelques chiffres, les acteurs La finance solidaire Définitions L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble deux concepts, rappelé dans

Plus en détail

INTRODUCTION PRÉSENTATION AUX CITOYENS 28 AOÛT. - Propriétaire du 3500 St-Jacques

INTRODUCTION PRÉSENTATION AUX CITOYENS 28 AOÛT. - Propriétaire du 3500 St-Jacques INTRODUCTION PROJETS DANS LE SUD OUEST - Propriétaire du 3500 St-Jacques Bureau Bureau Commercial - Expertise en développement de projets immobiliers et gestion de propriétés - Équipe formée d architectes,

Plus en détail

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Logements neufs / logements d occasion 7 700 logements d occasion vendus en 2013 dans l aire urbaine

Plus en détail

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark Campus Paris Saclay L enquête en ligne Les déplacements : des spécificités par statut L équipement : un intérêt marqué pour les transports doux et les services pratiques Le logement : des attentes et des

Plus en détail