La vision des intégrateurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La vision des intégrateurs"

Transcription

1 Paris / 26 février 2015 La vision des intégrateurs François-Xavier Jeuland +33 (0)

2 Spirale positive

3 Arrivée à maturité du marché Demande Securité Economies Confort Autonomie Supervision Audiovisuel Modularité Etc Installateurs BET Fabricants Bâtiment Operateurs Fournisseurs de services Offre Interopérabilité Design Simplicité Prix Efficacité Support Fiabilité Etc

4 Ne pas retomber dans une spirale négative Communiquer sur des produits plug&play qui ne le sont pas Confondre «objets connectés» et «objets connectables» Syndrome «télécommandes» Laisser les utilisateurs livrés à eux-mêmes (support, évolutions ) Survendre les possibilités actuelles de la domotique Reproduire des fonctions traditionnelles en domotique Proposer des produits peu fiables, peu communicants ou trop chers Ne pas répondre aux problématiques liés à la sécurité des données => Risque de frustration et de déception

5 Convergence de plusieurs filières domotique

6 Synthèse de plusieurs métiers domoticien intégrateur domotique Conseil/AMO

7 D une niche à un marché de masse Intégrateur Domoticien Installateur Do it yourself / Box / Abonnement (GSB, opérateurs, assureurs )

8 Editeur de logiciel SSII Fabricant Importateur Industriel Assembleur Grossiste Fournisseur de composants Fournisseur de solutions intégrées Distributeur à valeur ajoutée audiovisuel automatismes autonomie chauffage électricité électro-ménager sécurité télécoms Fournisseur d énergie Opérateur télécom Fournisseur d accès Internet Compagnie d assurances Opérateur câble TV Sat Bureau d études généralistes Bureau d études spécialisés Société de conseil Grande surface de bricolage Magasin audiovisuel Magasin éléctro ménager Promoteur Constructeur CMiste Bailleur social Portail internet Site web spécialisé Ergothérapeutes Décorateur Architecte Architecte d intérieur Alarmiste Menuisier Couvreur storiste Plombier Chauffagiste Electricien Achat matériel avec éventuellement du service ou abonnement Domoticien Intégrateur domotique Intégrateur audiovisuel Achat matériel + services Bricoleur Geek Secondaire Locataire Stressé Handicapé Senior Ecolo Profession libérale CSP++

9 Approche transversale indispensable Electricité VDI Chauffage VMC climatisation Motorisations Contrôle d accès Sécurité Audiovisuel Smart Home

10 Le rôle du conseiller smart home CLIENT FINAL BUREAU D ETUDES /Assistance Prescriptions CONSULTANT Nego. Maintenance Chiffrage Etude Réalisation INTEGRATEUR DOMOTIQUE Chiffrage Etude Réalisation Réalisation INSTALLATEURS (ELEC, CVC, OUVERTURES ) Commande Chiffrage Etude Réalisation Commande TABLEAUTIER DISTRIBUTEURS Commande

11 Le rôle du conseiller smart home CLIENT FINAL /Assistance Prescriptions CONSULTANT BUREAU D ETUDES Chiffrage Nego. Etude Maintenance Réalisation Rassure le client INTEGRATEUR DOMOTIQUE Analyse les besoins Chiffrage Etude Réalisation Réalisation Prescrit de façon indépendante INSTALLATEURS (ELEC, CVC, OUVERTURES ) Accompagne jusqu à la prise en main Commande Chiffrage Etude Réalisation Protège l intégrateur Commande TABLEAUTIER DISTRIBUTEURS Commande

12 Le rôle de l intégrateur CLIENT FINAL BUREAU D ETUDES /Assistance Prescriptions CONSULTANT Nego. Maintenance Chiffrage Etude Réalisation INTEGRATEUR DOMOTIQUE Chiffrage Etude Réalisation Réalisation INSTALLATEURS (ELEC, CVC, OUVERTURES ) Commande Chiffrage Etude Réalisation Commande TABLEAUTIER DISTRIBUTEURS Commande

13 Le rôle de l intégrateur CLIENT FINAL /Assistance Prescriptions Nego. Maintenance CONSULTANT BUREAU D ETUDES Valide les prescriptions du conseiller Chiffrage Etude Réalise l étude INTEGRATEUR d exécution DOMOTIQUE Réalisation Vend Chiffrage le matériel Etude Réalisation spécifique Réalisation INSTALLATEURS (ELEC, CVC, OUVERTURES ) S interface avec les installateurs Chiffrage Etude Programme Commande / Paramètre / Sécurise Réalisation Commande Assure la maintenance et TABLEAUTIER les évolutions Commande DISTRIBUTEURS

14 L eco-système de l intégrateur vu par Ouest-Domotique Sans-Fil Objets Connectés Intégrateur Opérateurs, Distributeurs et New players energy Facility camel

15 L intégrateur travaille en équipe avec : Le conseiller Smart Home L architecte / architecte d intérieur / promoteur / constructeur Les bureaux d études (fluides, élec, thermique, structure ) Les autres corps d état Les fabricants / distributeurs / opérateurs / fournisseurs d énergie Les ergothérapeutes pour le maintien à domicile Etc

16

17

18 Grâce au binôme conseiller / intégrateur LA TECHNOLOGIE PEUT ETRE SIMPLE

19 Grâce au binôme conseiller / intégrateur LA TECHNOLOGIE PEUT ETRE DESIGN

20 Grâce au binôme conseiller / intégrateur Les clients peuvent être satisfaits

21 Comment IGNES peut aider les intégrateurs? En communiquant collectivement sur les «bénéfices utilisateur» En valorisant le métier d intégrateur auprès du grand public En faisant connaitre les nouveaux métiers auprès des autres acteurs du bâtiment En mettant en avant le rôle du conseiller Smart Home quand c est nécessaire En développant des solutions pérennes et faciles à intégrer En participant à la modernisation des process du bâtiment : conception globale maquette numérique mise en place d un lot transversal industrialisation de la construction approche en coût global

22 Paris / 26 février 2015 Merci de votre attention +33 (0)

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 De l intelligence dans le bâtiment pour sensibiliser les habitants à leur consommation énergétique à Cachan. Après une première expérience réussie à Aubervilliers en 2012,

Plus en détail

La «maison intelligente» Un lieu de vie. Stephane Henry - ST Microelectronics

La «maison intelligente» Un lieu de vie. Stephane Henry - ST Microelectronics La «maison intelligente» Un lieu de vie Stephane Henry - ST Microelectronics La domotique La domotique est aujourd hui utilisée pour : Objectif attendu La gestion du chauffage Reduire le cout Les systèmes

Plus en détail

L émergence du Logement Multimédia

L émergence du Logement Multimédia 1. Le Très s Haut Débit D (THD) 2. Réglementation 3. Contexte de déploiement d du THD Sommaire 4. Axes de développement d majeurs dans le résidentiel r (Hors logements) 5. Le THD & HD résidentiel Pour

Plus en détail

30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS

30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS 4 th EUROPEAN CONFERENCE ON HEALTHCARE ENGINEERING 51 è JOURNEES D ETUDES ET DE FORMATION IFH 30 MAI 1 er JUIN 2011 PARIS Peut-on externaliser la maintenance des bâtiments et infrastructures techniques

Plus en détail

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS 1 La révolution du secteur des Utilities

Plus en détail

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement

Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Fiche d application : Systèmes de mesure ou d estimation des consommations en logement Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 30 mai 2013 1 Préambule L article 23 de l arrêté

Plus en détail

Les matinées Smart Home

Les matinées Smart Home Les matinées Smart Home 31 mai 2012, Paris Xavier de Froment Directeur Groupe Legrand France Président IGNES Jean-Pierre Viannay Responsable Marketing My Home Domotique Benoit Watrigant Responsable Nouvelles

Plus en détail

cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011

cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011 cartographie des parties prenantes Orange France Alain Liberge Directeur Environnement et Responsabilité sociale jeudi 24 novembre 2011 ordre du jour 1 - vision locale vs. vision globale 2 - historique

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

www.vertical-m2m.com

www.vertical-m2m.com «Applications des Objets Connectés pour les SmartCities» De nouvelles opportunités au service d un développement durable Vendredi 13 Juin 2014 Machine-to-Machine* Applications for Smart Cities Conférence

Plus en détail

Business Model. Lilian Dauzat - 9/4/15

Business Model. Lilian Dauzat - 9/4/15 Business Model Lilian Dauzat - 9/4/15 Plan Business model vs business plan > Attention à la confusion Business model > Qu est-ce que c est? > Comment le construire? > Exemples > Innover par le BM Passer

Plus en détail

Maison connectée & intelligente Les nouveaux leviers d un marché à fort potentiel

Maison connectée & intelligente Les nouveaux leviers d un marché à fort potentiel Maison connectée & intelligente Les nouveaux leviers d un marché à fort potentiel En partenariat avec : Une conférence Le Point Jeudi 28 mars 2013 de 14h00 à 18h00 Centre de conférences Capital 8, Paris

Plus en détail

w w w. e p - p a r i s. f r

w w w. e p - p a r i s. f r www.ep-paris.fr Secteurs d Activités EP s adresse particulièrement au secteur Tertiaire. > Banques et Assurances > Cabinets d Architectes > Foncières d immobilier locatif > Sociétés de services de biens

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016 Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016 1. Contexte 1.1 Les Pôles de compétitivité Ce sont des structures, en général associatives,

Plus en détail

T Connect THOMSON : «sa seule limite, votre imagination!»

T Connect THOMSON : «sa seule limite, votre imagination!» Communiqué de presse 17 juin 2013 T Connect THOMSON : «sa seule limite, votre imagination!» Très attendue, aussi bien par le grand public désireux de s'équiper et rendre son habitat intelligent, que par

Plus en détail

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M créer de nouveaux usages industriels, logistiques, urbains, domestiques,

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016 Les métiers porteurs Perspectives 2016 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est basée sur les résultats d études publiées par la DARES et le Ministère du Travail en 2011 complétée par

Plus en détail

Domotique sans fil ni pile EnOcean

Domotique sans fil ni pile EnOcean Domotique sans fil ni pile EnOcean Sommaire Introduction au Smart Home et Smart Building La technologie EnOcean Le sans pile Solution économique Le protocole EnOcean Outil Dolphin view Etude de cas Règles

Plus en détail

LCIS Laboratoire de Conception et d Intégration des Systèmes

LCIS Laboratoire de Conception et d Intégration des Systèmes LCIS Laboratoire de Conception et d Intégration des Systèmes Equipe -CTSYS Conception et Test des SYStèmes Réseaux de capteurs/actionneurs pour le bâtiment 1 Laboratoire de recherche public Quelques dates

Plus en détail

Et demain, quelles technologies?

Et demain, quelles technologies? Et demain, quelles technologies? 8 février 2012 14h15 BARBEL Patrice enseignant et chercheur Université de Rennes1 ESIR / IETR http://domotique.univ rennes1.fr École supérieure d ingénieur de Rennes Institut

Plus en détail

Matinale Smart Home Vision & retour d expérience ABB

Matinale Smart Home Vision & retour d expérience ABB place picture here Sébastien Meunier, IGNES le 27 septembre 2013 Matinale Smart Home Vision & retour d expérience ABB A propos du groupe ABB Siège : Zurich, Suisse. Environ 145 000 employés dans plus de

Plus en détail

Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels

Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels Spécialisée dans le domaine de la gestion technique des bâtiments tertiaires et industriels, notre société développe

Plus en détail

IntentOS, le système d'exploitation du bâtiment

IntentOS, le système d'exploitation du bâtiment IntentOS, le système d'exploitation du bâtiment 1 Ceci est un smartphone. Fabriqué par LG pour Google (qui avant de racheter Motorola ne savait pas fabriquer des téléphones) Permet de démocratiser l'utilisation

Plus en détail

FICHE PRODUIT Diagral connect. Nom :Diagral Connect. Marque :Diagral. Garantie :2 ans

FICHE PRODUIT Diagral connect. Nom :Diagral Connect. Marque :Diagral. Garantie :2 ans Réf produit : DIAG41BCF Désignation produit : Boîtier de pilotage à distance via ADSL de l alarme, des automatismes et des périphériques de confort Diagral Nom :Diagral Connect Marque :Diagral Garantie

Plus en détail

Demain, le bâtiment intelligent

Demain, le bâtiment intelligent Demain, le bâtiment intelligent 2 heures au CSTB B Jacquemin benoit.jacquemin@schneider-electric.com Sommaire 1. SE dans le bâtiment 2. Vers des infrastructures électriques flexibles 3. Une meilleure intégration

Plus en détail

Convention des Intégrateurs Partenaires 9 Juillet 2014. Des Solutions avancées en réponse aux évolutions du marché des petits & moyens bâtiments

Convention des Intégrateurs Partenaires 9 Juillet 2014. Des Solutions avancées en réponse aux évolutions du marché des petits & moyens bâtiments Convention des Intégrateurs Partenaires 9 Juillet 2014 Des Solutions avancées en réponse aux évolutions du marché des petits & moyens bâtiments Tendances du marché & Intégrateurs Sylvain Frode-de-la-Forêt,

Plus en détail

Bureau&Commerce, Epinay (93), SCI Mimosa. Bureau/Centre de tri/commerce La Poste, Cergy (95), POSTE IMMO

Bureau&Commerce, Epinay (93), SCI Mimosa. Bureau/Centre de tri/commerce La Poste, Cergy (95), POSTE IMMO MO BureaUx P.1... P.2... P.3... P.4... P.5... Bureau, Paris (75), PCHVT Bureau&Commerce, Epinay (93), SCI Mimosa Bureau/Centre de tri/commerce La Poste, Cergy (95), POSTE IMMO Bureau à Energie Positive,

Plus en détail

SOCIETE BELGES RECHERCHANT DES AGENTS COMMERCIAUX

SOCIETE BELGES RECHERCHANT DES AGENTS COMMERCIAUX SOCIETE BELGES RECHERCHANT DES AGENTS COMMERCIAUX - Code - 001 - Activité - Créatrice de mode & accessoires femmes haut de gamme - Bijoux fantaisies (plumes et pierre semi-précieuses) - Type de clientèle

Plus en détail

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011 Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique Novembre 2011 Préambule Ce document est destiné à la Filière, c est à dire les installateurs, prescripteurs, promoteurs, opérateurs, fabricants,

Plus en détail

Bureau d'études techniques en génie climatique

Bureau d'études techniques en génie climatique Bureau d'études techniques en génie climatique Études d'exécution, Maîtrise d'œuvre, Conception, Expertise Bâtiment Sigma 2000 5 Bd Vincent Gâche BP 36204 44262 Nantes Cedex 2 Octobre 2013 Sommaire Notre

Plus en détail

Objets connectés : the next big thing?

Objets connectés : the next big thing? Objets connectés : the next big thing? Le point de vue du grand public Harris Café du mardi 3 juin 2014 Présenté par : Jean-Faustin Betayene, Directeur Département Quali & Expert Digital Jean-Laurent Bouveret,

Plus en détail

EDITEUR ET INTEGRATEUR DE SOLUTIONS METIER. www.xprosystem.com

EDITEUR ET INTEGRATEUR DE SOLUTIONS METIER. www.xprosystem.com EDITEUR ET INTEGRATEUR DE SOLUTIONS METIER www.xprosystem.com Qui SOMMES-NOUS? XPROSYSTEM est la filiale édition de NETSYSTEM GROUP, acteur majeur du domaine IT depuis 2007 et Microsoft Partner. XPROSYSTEM

Plus en détail

Enseigner la santé et la sécurité au travail

Enseigner la santé et la sécurité au travail Enseigner la santé et la sécurité au travail Évolution des formations aux habilitations associées aux différents diplômes Conséquences de l évolution de la nouvelle règlementation (NF C 18-510, UTE C 18-550).

Plus en détail

atelier d urbanisme commercial MALACHER NORD Étude d impacts économiques et commerciaux

atelier d urbanisme commercial MALACHER NORD Étude d impacts économiques et commerciaux atelier d urbanisme commercial MALACHER NORD Étude d impacts économiques et commerciaux RENDU DOCUMENTAIRE 3 - DÉCEMBRE 2014 Sommaire les attentes croisées la synthèse des attentes l étude de potentiel

Plus en détail

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Présentation de Thierry DJAHEL, Schneider Electric Dans le cadre de la matinée technique IFPEB CSTB du 28 novembre 2012. 28/11/2012 1 En chiffres 35

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffage électrique et eau chaude sanitaire Sommaire Chauffage électrique VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser les radiateurs intelligents et

Plus en détail

Gamme MyFox : Centrale MyFox

Gamme MyFox : Centrale MyFox Gamme MyFox : Centrale MyFox Réf. DIV006509 Désignation : Centrale MyFox Home Control 2 Référence : FO 0103 Code EAN : 3700530130310 Comptabilité 100% Récepteurs Domotique DIO/Chacon et accessoires My

Plus en détail

The place to b2b* médias. L endroit où il faut être. Edition spéciale IBS. Electricité et domotique. Gestion active du bâtiment.

The place to b2b* médias. L endroit où il faut être. Edition spéciale IBS. Electricité et domotique. Gestion active du bâtiment. Les médias de l efficacité énergétique The place to b2b* * Electricité et domotique 2015 L endroit où il faut être Gestion active du bâtiment Eclairage Pour la gestion active du bâtiment tertiaire, industriel

Plus en détail

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R.

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Chantier I.F.P.E.C. / Lille Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Présentation du Projet Extension d un bâtiment tertiaire existant sur 4 niveaux

Plus en détail

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès!

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès! Devenez Expert Tertiaire Somfy Et engagez vous sur la voie du succès! Valorisez votre savoir-faire et vos compétences avec l appui des chargés d affaires tertiaire Somfy qui s engagent à vos côtés. Votre

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise Solutions STIBIL et GILIF Un immeuble tertiaire à réinventer Les entreprises sont régulièrement confrontées à de profonds changements de leur

Plus en détail

AGORA : contexte et objectifs

AGORA : contexte et objectifs 1 AGORA : contexte et objectifs Le réseau domiciliaire Besoin de connecter divers types de senseurs et d actionneurs pour fournir des solutions et des services Aujourd hui c est un ensemble de silos indépendants

Plus en détail

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert?

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? Cet article a pour objectif de rappeler les notions principales relatives à la Gestion Technique Centralisée. Mais qu entend on par

Plus en détail

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014 Schneider Electric Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Un positionnement affirmé Production et transmission Eolienne Solaire Hydraulique Carburant bio Hydrocarbure Nucléaire Gestion de l

Plus en détail

Les télécoms vont-ils prendre l eau?

Les télécoms vont-ils prendre l eau? LETTRE CONVERGENCE Les télécoms vont-ils prendre l eau? Deux mondes qui convergent vers les mêmes relais de croissance N 26 To get there. Together. A PROPOS DE BEARINGPOINT BearingPoint est un cabinet

Plus en détail

Gestion active des bâtiments. Classification des niveaux d intégration de la sécurité

Gestion active des bâtiments. Classification des niveaux d intégration de la sécurité Gestion active des bâtiments Classification des niveaux d intégration de la sécurité L évaluation de la performance d un bâtiment tient compte de sa consommation énergétique et de son empreinte environnementale

Plus en détail

http://www.a2c-31.com Tableau n 3 dépenses, revenus particuliers

http://www.a2c-31.com Tableau n 3 dépenses, revenus particuliers Tableau n 3 dépenses, revenus particuliers Merci de compléter les tableaux suivants pour vous garantir un maximum d'informations en un minimum de temps à l'avenir Si possible, indiquez les dates de fin

Plus en détail

your Creative agency MountainCloud CLUSTER HBI INOTEP - Pôle d Excellence BTP Nord-Pas de Calais 73 rue Raoul Briquet - 62700 BRUAY-LA-BUISSIERE

your Creative agency MountainCloud CLUSTER HBI INOTEP - Pôle d Excellence BTP Nord-Pas de Calais 73 rue Raoul Briquet - 62700 BRUAY-LA-BUISSIERE MountainCloud your Creative agency info@ info@ MountainCloud your Creative agency classes objectifs apports moyens A+ Gestion A Gestion active coopérative Le bâtiment intelligent a la capacité d auto-adaptation

Plus en détail

Analyse et conception de l'objet technique

Analyse et conception de l'objet technique Technologie 4ème Analyse et conception de l'objet technique 4ACOT 01 1/ les objets techniques de domotique Les objets techniques sont conçus pour répondre à différents besoins. Ils assistent les êtres

Plus en détail

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE A destination de promoteurs, constructeur s, agents immobiliers et architectes Par tout organisme

Plus en détail

Bâtiment second œuvre

Bâtiment second œuvre Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Bâtiment second œuvre 2 980 établissements employeurs 4 570 d apprentissage 4 250 apprentis Principales activités du secteur Travaux de

Plus en détail

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage renforcée dans le cadre de la perte d autonomie et du maintien à domicile. www.pact-habitat.org

Assistance à maîtrise d ouvrage renforcée dans le cadre de la perte d autonomie et du maintien à domicile. www.pact-habitat.org Assistance à maîtrise d ouvrage renforcée dans le cadre de la perte d autonomie et du maintien à domicile 1 LES CHAMPS D INTERVENTION DU PACT DE L YONNE L appui à la réhabilitation et à l adaptation du

Plus en détail

LA NOUVELLE TÉLÉASSISTANCE

LA NOUVELLE TÉLÉASSISTANCE Dossier de presse LA NOUVELLE TÉLÉASSISTANCE : des services adaptés, des technologies testées et fiables et une plateforme de chargés d assistance disponibles 24h/24, 7j/7 et formés à l écoute. Mardi 31

Plus en détail

Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes

Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes principaux résultats de l'étude Artiscan 4000 conduite par DEVELOPPEMENT CONSTRUCTION sur les artisans du bâtiment L'artisanat du bâtiment

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Concilier la performance économique et la performance d usage du bâtiment L équation économique de vos projets doit être optimisée sur la

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque. Le services à la personne à domicile

Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque. Le services à la personne à domicile Cercle LAB Impact des services à la personne sur le Marketing Mix en Assurance et en Banque Le services à la personne à domicile Le Plan Borloo Engager les entreprises dans le développement des services

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Observation de la prise en compte de l étanchéité à l air par les entreprises bourguignonnes

Observation de la prise en compte de l étanchéité à l air par les entreprises bourguignonnes Objectif et méthodologie La réglementation thermique 2012 impose aux bâtiments d être étanches à l air. La contribution des entreprises de bâtiment à cette étanchéité réside essentiellement dans une mise

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

30% POURQUOI EST-IL IMPORTANT DE VOUS ÉQUIPER? 80% des cambriolages* ont lieu en plein jour. 55% des cambriolages* ont lieu entre 14h et 17h.

30% POURQUOI EST-IL IMPORTANT DE VOUS ÉQUIPER? 80% des cambriolages* ont lieu en plein jour. 55% des cambriolages* ont lieu entre 14h et 17h. 80% des cambriolages* ont lieu en plein jour. 55% des cambriolages* ont lieu entre 14h et 17h. 7 FRANÇAIS SUR 10 sont cambriolés au moins une fois dans leur vie et les installations de systèmes d alarme

Plus en détail

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION 2011 Supplément à la Lettre de Clamart Habitat n 34 1 er* Meilleur bailleur d Île-de-France pour le traitement des demandes techniques 94% des locataires satisfaits

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures

Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures Le marché de l isolation thermique des murs et des toitures Les études Les chiffres clés du marché» - Edition Juillet 2014 - Un marché morose Impacté par les tensions sur les indicateurs économiques et

Plus en détail

Le choix du système de chauffage dans les logements neufs

Le choix du système de chauffage dans les logements neufs Le choix du système de chauffage dans les logements neufs Constats et propositions Octobre 2007 D après une enquête conduite par Batim-Etudes auprès des maîtres d ouvrages (particuliers et professionnels)

Plus en détail

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ!

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! UN EXPERT EN LOCATION ET GESTION D ÉQUIPEMENTS TECHNOLOGIQUES BNP Paribas Rental Solutions répond à vos besoins pour maîtriser votre parc d équipements technologiques

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

BATIMENT COORDONNEES DES C.F.A. DIPLOMES DISPENSES PAR C.F.A. BOUCHES DU RHONE (13)

BATIMENT COORDONNEES DES C.F.A. DIPLOMES DISPENSES PAR C.F.A. BOUCHES DU RHONE (13) BATIMENT BOUCHES DU RHONE (13) C.F.A. BTP MARSEILLE Impasse de la Montre 13011 MARSEILLE Tél : 04.91.87.98.00 Fax : 04.91.87.98.01 Mail : cfabtp.marseille@ccca-btp.fr Site : www.formation-btp-paca.com

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

HABITAT. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? De l urgence au confort : assurez la tranquillité et la sécurité de vos clients

HABITAT. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? De l urgence au confort : assurez la tranquillité et la sécurité de vos clients Mondial Assistance, c est : Un engagement qualité fort Mondial Assistance est une société certifiée ISO 9001 : 2000 Des équipes dédiées Un pôle Habitat spécialiste : - Plus de 30 chargés d assistance -

Plus en détail

Une nouvelle résidence à Strasbourg

Une nouvelle résidence à Strasbourg Une nouvelle résidence à Strasbourg RSS «Les Allées des Brasseurs» Strasbourg (67) 1 Eco-quartier de la Brasserie Sur près de 3,7 Hectares 400 logements, commerces et services Développement durable et

Plus en détail

Les automatismes du bâtiment La domotique Le maintien à domicile

Les automatismes du bâtiment La domotique Le maintien à domicile Les automatismes du bâtiment La domotique Le maintien à domicile SIRLAN Technologies 3, rue Irène Joliot Curie - 38320 Eybens France +33 4 76 53 35 10 Sommaire 1. La domotique 1.1. Définition et principe

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments

L efficacité énergétique dans les bâtiments https://intranet.swe.siemens.com/fr/intra/infrastructure-cities/bt/offre/ssp/buildingautomation/energie/pages/notre-offre.aspx L efficacité énergétique dans les bâtiments siemens.com/answers Kurt Detavernier

Plus en détail

Extraits d'email reçus : Ce sont les utilisateurs qui savent le mieux parler du logiciel BatiFree Devis et du service d'assistance.

Extraits d'email reçus : Ce sont les utilisateurs qui savent le mieux parler du logiciel BatiFree Devis et du service d'assistance. Extraits d'email reçus : Ce sont les utilisateurs qui savent le mieux parler du logiciel BatiFree Devis et du service d'assistance. # Ce qu'ils disent Notre Commentaire Région 57 "Bonjour, je viens de

Plus en détail

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP R.I.P 3.O La Convergence Energie/Télécoms Smart City, Smart Grid Jean Christophe NGUYEN VAN SANG Délégué Général de la Fédération des Réseaux d initiative Publique

Plus en détail

isiconcepts vous propose une solution globale

isiconcepts vous propose une solution globale isiconcepts vous propose une solution globale www.isiconcepts.fr isiconcepts - 23 Rue Pertinax - 06000 Nice Tél : 06.75.19.99.17 / 06.75.26.45.76 E-mail : info@isiconcepts.fr - Site internet : www.isiconcepts.fr

Plus en détail

Étude de cas. 3731_3_16_C13.indd 327 15/10/07 11:24:15

Étude de cas. 3731_3_16_C13.indd 327 15/10/07 11:24:15 13 Étude de cas Plutôt que de décrire la maison du prochain millénaire, nous présentons dans ce chapitre un projet exemplaire regroupant un grand nombre de fonctions innovantes que nous pouvons réaliser

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

Organiser, plannifier

Organiser, plannifier Dossier HABITAT - Organiser, plannifier Organiser, plannifier 010-011 Les métiers et l organisation Situation de départ : Les travaux de la maison vont commencer, qui doit intervenir en premier, comment

Plus en détail

Home in One Assurances de patrimoine. Votre foyer bien assuré, en toute sérénité

Home in One Assurances de patrimoine. Votre foyer bien assuré, en toute sérénité Home in One Assurances de patrimoine Votre foyer bien assuré, en toute sérénité La solution qui vous facilite la vie Tout assurer en une seule fois Composez votre assurance sur mesure en fonction de vos

Plus en détail

www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700

www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700 www.blaupunkt.com Enjoy it. Kit Système d alarme sans fil SA 2700 Complètement sans fil Installation DIY (Do It Yourself = Faites-le vous-même ) Application mobile Communications 3G Grande simplicité,

Plus en détail

Smartgrids: un mapping rapide

Smartgrids: un mapping rapide Smartgrids: un mapping rapide - 3 smartgrids (de l amont à l aval) - choc de 3 univers (utilities, élec, IT) - ce qui bouge en 2014 - quel rôle pour les territoires et les individus Smartengy, conseil

Plus en détail

Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs

Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs C O L L E C T I O N F O C U S Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs C O L L E C T I O N F O C U S Les services à la personne : nouveaux marchés pour de nouveaux entrepreneurs

Plus en détail

Allianz Risk Appetite Midcorp Les cibles privilégiées d Allianz sur le marché des entreprises.

Allianz Risk Appetite Midcorp Les cibles privilégiées d Allianz sur le marché des entreprises. Allianz Risk Appetite Midcorp Les cibles privilégiées d Allianz sur le marché des entreprises. allianz.fr Assurance entreprises Sommaire Midcorp : un marché stratégique pour Allianz Les risques que nous

Plus en détail

Sommaire. CEGID Editeur de progiciels de gestion. Etudes Markess International. Implémentation de l offre CEGID. Cas pratiques

Sommaire. CEGID Editeur de progiciels de gestion. Etudes Markess International. Implémentation de l offre CEGID. Cas pratiques Sommaire CEGID Editeur de progiciels de gestion Etudes Markess International Implémentation de l offre CEGID Cas pratiques CEGID Editeur de solutions de gestion 1 er éditeur français 200 Collaborateurs

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

Distributeur de toutes les offres telecom depuis 2005

Distributeur de toutes les offres telecom depuis 2005 Distributeur de toutes les offres telecom depuis 2005 1 mycompany, Une entreprise, 2 métiers mycompany : Société spécialiste des NTIC créée en novembre 2002 SAS au capital de 40K / 3 Associés dont IIP

Plus en détail

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER

DATA CENTER. Règles d'ingénierie du Data Center DATA CENTER Règles d'ingénierie du Data Center SOMMAIRE La problématique La climatisation Les planchers techniques L énergie L urbanisation L industrialisation Conclusion LA PROBLEMATIQUE Rappel sur les Tiers Chaque

Plus en détail

Système d Information énergétique

Système d Information énergétique 2 Logiciel Produits Services Système d Information énergétique La Mesure On ne peut bien gérer que ce que l on peut mesurer La mesure est indispensable pour toute démarche d optimisation des consommations

Plus en détail

Financer les travaux d adaptation des logements

Financer les travaux d adaptation des logements 1ère Journée de l accessibilité des bâtiments et de leurs abords Maison de l Artisanat Financer les travaux d adaptation des logements 1 1er journée de l accessibilité des bâtiments et de leurs abords

Plus en détail

Analyse géographique et sectorielle de dimension régionale

Analyse géographique et sectorielle de dimension régionale Analyse géographique et sectorielle de dimension régionale Etude des attentes clients/marchés et des potentialités d une offre industrielle transversale sur l aménagement des espaces de vie en Aquitaine

Plus en détail