Implantation d un système de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Implantation d un système de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO)"

Transcription

1 Implantation d un système de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO) K.Meghelli*, A.Ghernaout** *Manufacturing Engineering Laboratory of Tlemcen (MELT) Abou-Bekr Belkaid University B. P. N 119 Tlemcen, Algéria ** EOLE, Abou-Bekr Belkaid University B. P. N 119 Tlemcen, Algéria RÉSUMÉ. La gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO) permet une meilleure organisation du service maintenance d une entreprise, ainsi la gestion devient plus simple et facile, cela permet d assurer la pérennité des équipements tout en garantissant une certaine qualité de travail. Le principe de ce projet est l implantation du logiciel Coswin 7i dans une filiale de transport de marchandise d une importante entreprise algérienne afin d accroitre la productivité du service maintenance et garantir la fiabilité et la disponibilité du parc roulant de l entreprise ce qui implique des gains cumulés de temps et d argents assez important. Pour aboutir à la réussite du projet, l implantation d une GMAO nécessite au préalable une analyse fouillée des besoins, une définition précise des objectifs, une préparation soigneuse des acteurs et l adhésion de tous. Une telle démarche doit se faire sous l impulsion de la direction avec la participation du personnel de l entreprise. ABSTRACT. The computerized Maintenance Management System (CMMS) allows a better maintenance organization of an enterprise service. Management becomes easier and more simple. This ensures the sustainability of equipment and provides a good quality of work. This project consists of the implementation of Coswin 7i software in an important Algerian company s subsidiary of transportation of goods to increase efficiency of maintenance service and to guarantee reliability and availability of truck s; this will imply accumulated gains of money and time. To reach the success of the project, implementation of a CMMS requires a thorough analysis of needs, definition of objectives, a careful preparation of the actors and the accession of all the staff. MOTS-CLÉS : GMAO, Maintenance, Coswin 7i, Arena. KEYWORDS: CMMS, Maintenance, Coswin 7i, Arena. CPI 2011, pages 1 à 12

2 2 CPI Introduction Depuis que l homme conçoit et fabrique des objets, il s attache à leur aspect de durabilité. Plus l objet est fiable, meilleur il est. Il a donc toujours fallu faire durer le matériel et pour cela, l entretenir. Aujourd hui, faire de la maintenance semble incontournable et nous avons assisté ces dernières années à une véritable promotion des valeurs de maintenance. C est la valorisation de l esprit de maintenance qui domine de nos jours. (Chamar et al, 2008) La GMAO ou Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur est un outil d'aide à la maintenance très utilisé dans le monde industriel. La GMAO est utilisée pour planifier des tâches de maintenance, gérer les fiches de suivi machines, les modes opératoires, les fiches d'intervention, indiquer aux opérateurs les actions à effectuer, gérer le stock de pièces de rechange, suivre l'historique des opérations... C'est un outil puissant mais qui demande à l'entreprise une politique de maintenance réelle. (Afim, 2009) La difficulté pour l'entreprise qui souhaite s'équiper d'une GMAO est d'en faire un choix qui couvrira exactement ses besoins. Ce choix sera suivi d'un projet d'implantation de la GMAO qui devra prendre en compte divers aspects afin que cette implantation se déroule correctement. Afin d assurer le succès de la mise en place de la GMAO. Une démarche d implantation doit être rigoureusement suivie pour faciliter l intégration de ce nouvel outil informatique à l organisation interne de l entreprise. 2. Maintenance La maintenance, c est : «Ensemble de toutes les actions techniques, administratives et de management, durant le cycle de vie d'un bien, destinées à le maintenir ou à le rétablir dans un état dans lequel il peut accomplir la fonction requise.» (NF EN 13306) Les services de maintenance doivent définir leurs objectifs qui doivent correspondre à la politique de leur entreprise. Les objectifs peuvent toucher tous les aspects du management avec les précisions d échéance : (Ingexpert, 2008) - Financier - Technique - Humain Il existe plusieurs façons d organiser les actions de maintenance pour obtenir la disponibilité maximale du matériel au coût minimum. Il en ressort les types de maintenance représentés dans la (figure. 1). (Ingexpert, 2008)

3 Implantation d une GMAO 3 Figure 1. Les types de maintenance 3. Procédure de maintenance Dans le but de garder une certaine traçabilité des interventions réalisées, l entreprise a mis en œuvre une procédure (figure 2) qui permettra une meilleure gestion administrative des réparations afin d enrichir l historique pour le bon déroulement des interventions future. DEBUT Un besoin de maintenance Création d une demande de service Création D un ordre de reparation NON Besoin de pièces? OUI Etablir un bon de sortie de la Pièce Du magasin OUI Pièces disponble? NON Reparer Faire une demande d approvisionnement FIN Réceptionner Pièces + Facture Figure 2. Procédure de maintenance

4 4 CPI 2011 La maintenance se fait sur l ensemble du parc roulant de l entreprise qui comporte plusieurs types de véhicules et d engins (voir Tableau 1). (Meghelli, 2010) Type Nombre Tracteur 113 plateau 73 benne 74 Camion 10 Tableau 1. Parc roulant 4. Gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO) La GMAO fait partie du système d information, de gestion et de pilotage de la fonction maintenance, qui a pour mission de garder les installations et les bâtiments dans un état tel qu ils puissent constamment répondre aux spécifications pour lesquelles ils ont été conçus et ceci d une manière efficace et économique. L outil informatique de gestion est alors une aide pour tracer, archiver, analyser et prendre des décisions. La Gestion de la Maintenance Assisté par Ordinateur est constituée d une base de données (historique) qui est alimentée par le personnel de maintenance via un formulaire. Des interventions sont mises en mémoire pour certains équipements (date, temps passé, intervenant, matériel remplacé, etc...). (Mjidila, 2006) 4.1. Objectif de la GMAO Pour rester dans un cadre général, la GMAO peut donc être un outil d aide à la décision, Les bénéfices attendus sont potentiellement importants, on peut citer : (Afim, 2009) - Maitriser les coûts des installations à maintenir. - Assurer la pérennité du patrimoine. - Optimiser les moyens techniques et humains de la maintenance. - Maitriser la préparation des interventions, leur planification et leurs coûts. - Optimiser la gestion du stock de pièces de rechange afin de diminuer la valeur de ce stock tout en maintenant une disponibilité satisfaisante des installations. - Inventorier les installations techniques et les documenter. - Fiabiliser les installations par l analyse du retour d expérience formalisé et capitalisé, par la décision et l argumentation de plans d actions.

5 Implantation d une GMAO Démarche pour la mise en place de la GMAO La première étape d une démarche de mise en place d une GMAO consiste à identifier et quantifier les enjeux dans le contexte de l entreprise concernée. Cette phase incontournable doit souvent être précédée d un audit de la fonction maintenance de l entreprise, réalisé en interne ou par un consultant extérieur. La Figure 3 retrace les différentes étapes d implantation d une GMAO au sein d une organisation. Figure 3. Démarches de mise en place de la GMAO 5. Cahier des charges L objectif du projet repose sur l implantation du logiciel mais aussi la comparaison avec l ancienne procédure de maintenance, dans le but de voir les points positifs de la GMAO ainsi que les bénéfices apportés au sein de l entreprise. Après avoir étudié en détail l offre du marché des logiciels, l entreprise à la recherche d une GMAO doit ensuite transcrire dans un cahier des charges ses besoins et ses exigences vis-à-vis desquels devrons se positionner les différents éditeurs qui recevront l appel d offre. Donc le projet consiste à faire l étude de l existant, puis à mettre en place le logiciel sélectionné suivant la même procédure existante Besoins et exigences La démarche d analyse des besoins et la définition précise des exigences repose sur une série d entretiens et de réunions conduites dans l entreprise avec les différents acteurs concernés : Directeurs, Informaticiens, utilisateurs, consultant extérieur. Nous avons définis les besoins qui ont suscité cette démarche de maintenance comme suit : - Une mauvaise gestion de stock des pièces de rechange. - Une gestion anarchique de la maintenance. - Une longue durée d attente des engins avant réparation. - Une mauvaise organisation de la maintenance préventive. - Des dépenses inutiles dues à la gestion actuelle de la maintenance. - Un coût de stock exorbitant.

6 6 CPI Evaluation des Besoins L évaluation des besoins est effectuée par des entretiens et des réunions avec la direction pour définir d abord les objectifs. Un séminaire réunissant les différents directeurs permet d expliquer ce que sous-entendent les différents indicateurs et la nécessité de collaboration entre les différents services pour définir par exemple : (Vernier, 2003) - Les commandes de sous-traitance et les exigences réglementaires en termes de sécurité. - Le TSR (taux de rendement synthétique) pour mesurer la productivité des équipements. - La mise a disposition des équipements pour la maintenance préventive. - La répartition des responsabilités entre logistique et maintenance. - La politique de gestion des stocks comptables A la suite de ce séminaire seront définit : - le planning général du projet - le périmètre géographique - le périmètre organisationnel - les tableaux de bord attendus Objectifs attendus Après avoir défini les besoins, les objectifs doivent être fixés afin de faire le bon choix du logiciel qui satisfait les attentes de l entreprise, les objectifs attendus sont : - Gain de temps sur la réparation des équipements et sur toute la procédure de maintenance. - Une meilleure organisation de la maintenance. - Garder l historique des interventions réalisées. - Diminution du stock. - Une meilleure maitrise des coûts. - Responsabilisation du personnel. - Pérennité des équipements Choix du logiciel Après avoir fait la comparaison des logiciels disponible sur le marché, le logiciel que nous avons choisi est «Coswin 7i» parce qu il satisfait toutes les conditions et les exigences de l entreprise. Sa facilité d utilisation et sa réputation auprès des autres entreprises utilisatrices de «Coswin 7i» l a placé parmi les leaders du marché de la GMAO.

7 Implantation d une GMAO 7 6. Mise en place La mise en place d un système de gestion de maintenance passe nécessairement par une organisation rationnelle du service maintenance, soit au niveau de la structure soit au niveau des politiques adoptées. Cette partie consiste à élaborer la démarche d une meilleure gestion de la maintenance à savoir : création des dossiers machines et fiches de l historique, gestion des interventions correctives et préventives, étude des causes de défaillances et établissement des plans préventifs. Le système GMAO est généralement construit de manière modulaire afin de séparer les traitements visés, ces modules sont organisés comme le montre la figure 4. Figure 4. Les modules de la GMAO 7. Analyse et comparaison Pour pouvoir évaluer les effets de l implantation de la GMAO, la procédure de maintenance a été implémentée dans un programme de simulation en utilisant le logiciel «ARENA» de Rockwell Software. Le principe de la simulation est de reproduire la procédure de maintenance (Figure 2), en insérant les temps de traitement et de transfert entre les postes concernés. Pour ce qui est du nombre d intervention par mois, la figure 5 retrace l historique des sept premiers mois de l année 2009 et on pourra déduire une moyenne pour pouvoir la représenter avec une loi de probabilité.

8 8 CPI 2011 Figure 5. Nombre d intervention Janvier-Juillet 2009 Pour la procédure classique de maintenance, les données sont tirées de l historique des interventions enregistrées au sein de la filiale. Quant à la GMAO, les données sont déduites approximativement suivant les objectifs attendus et fixés par l entreprise. La figure 6 représente le modèle implémenté, que ce soit pour la procédure de maintenance classique ou bien pour la GMAO, ainsi on pourra évaluer les effets a partir des résultats obtenus de la simulation des deux systèmes, les données vont être analysées et interprétées successivement afin de définir et déterminer les performances que peut apporter la GMAO a notre système. Figure 6. Modèle de simulation

9 Implantation d une GMAO 9 Le modèle réalisé est simulé sur une période d un mois avec 10 réplications. Et les données correspondant aux deux systèmes simulés sont représentées dans le tableau 2. Arrivées (demande d intervention) Classique - Loi normale - Moyenne = 30 min - Ecart type = 15 min - Norm (30,15) GMAO - Loi normale - Moyenne = 60 min - Ecart type = 60 min - Norm (60,60) Temps de traitement (Réceptionnaire technique) 30 min 5 min Temps de transfert (Réceptionnaire chef atelier) Temps de traitement technique 5 min 5 sec (chef d atelier) 60 min 5 min Temps de transfert (chef d atelier réparation) Temps de transfert 5 min 5 sec (chef d atelier magasin) 3 min 5 sec Réponse magasinier 30 min 5 min Taux de non disponibilité de la pièce 30% 10% Approvisionnement - 10 à 30 jours - Loi discrète - Disc (0.4,10,0.6,15, 0.8,20,1.0,30) - Loi normale - Moyenne = 7 jours - Ecart type = 3 jours - Norm (7,3) Tableau 2. Données simulation Dans un premier temps, la comparaison se fera sur le nombre d ordre de réparation crées par rapport au nombre d intervention réalisées et finalisées. La figure 7 représente les résultats obtenus.

10 10 CPI 2011 Figure 7. Comparaison des entrées-sorties On peut voir qu un nombre important de demandes ne sont pas traitées pour la procédure classique, contrairement à la GMAO ou presque toutes les interventions ont été satisfaites. Ainsi on peut calculer le taux de qualité de chaque procédure comme suit : - Production réelle = Quantité de produits en entrées (produits rejetés inclus). - Production rejetée = Quantité de produits n ayant pas fini la réparation. Pour le calcul du taux de Qualité, on va prendre la valeur moyenne des 10 réplications : Classique GMAO = 0,8437 = 84,37% = 0,9735 = 97,35% «ARENA» nous permet de calculer la moyenne cumulée des temps de séjours de chaque entité dans le système. Le but de la GMAO est de diminuer au maximum cette durée afin de remettre les engins en circulation le plus vite possible. Les résultats de la simulation sont représentés dans la figure 8.

11 Implantation d une GMAO 11 Figure 8. Durée de séjour dans le système D après le graphe, on peut voir que la durée d immobilisation des engins avec la maintenance classique est beaucoup plus importante que celle de la GMAO, et cela implique une perte de temps et d argents pour l entreprise. 8. Conclusion La fonction maintenance a été l une des dernières fonctions de l entreprise, sinon la dernière, à bénéficier de l apport de l outil informatique, C est dire combien le chemin parcouru depuis la mise en œuvre des premiers systèmes informatiques en maintenance dans les années 1980 a été semé d embûches et combien, encore aujourd hui, la cause de l informatique de maintenance n est pas gagnée d avance. Certes, ce que l on appelle couramment la gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO), mais que l on devrait plutôt appeler gestion de maintenance améliorée par l ordinateur, n est plus une nouveauté mais le nombre d échecs est presque aussi important que le nombre de succès. Il convient donc de tirer les enseignements d une pratique déjà ancienne afin de mener à bien, avec toutes les chances de succès, un projet de GMAO. Dans la conception et la mise en œuvre d un tel projet, il faut bien se garder de succomber à quelques idées reçues qui tendent à faire croire par exemple que l informatique peut résoudre tous les problèmes. Rappelons simplement que si l informatique peut contribuer à solutionner, entre autres, des problèmes techniques ou des problèmes de gestion, elle n a jamais été en mesure de lever des difficultés organisationnelles ou managériales. L implantation de la GMAO a donné de bons résultats suite a la simulation réalisée, cela dit cette étude reste théorique, et c est à l entreprise d intégrer au mieux ce nouvel outil en impliquant le personnel mais aussi en exploitant au maximum l historique des interventions qui va s enrichir au fur et à mesure, et c est avec le temps que les avantages de la GMAO commencent à apparaitre, et l entreprise peut se lancer dans une démarche de TPM.

12 12 CPI 2011 L expression TPM (en anglais Total Productive Maintenance), en français Maintenance Totale (ou encore Topo Maintenance) désigne une stratégie qui vise à améliorer la disponibilité réelle des équipements. Malgré la présence du mot maintenance dans l expression TPM, cette stratégie est beaucoup plus large qu une simple action de maintenance. (Le caz) Il s'agit d'un changement de culture qui ne peut se décider unilatéralement, mais qui se construit dans le temps. C'est pour cela qu'une démarche TPM est longue et même jamais terminé puisqu'elle est basée sur l'amélioration permanente. Seules les Entreprises qui en auront la volonté et qui feront preuve de persévérance pourront créer cette valeur opérationnelle, celle qui les différenciera de leurs concurrents. Remerciements Ce travail a été réalisé en collaboration avec la filiale MTM (Metidji Transport de Marchandise) du groupe METIDJI, je tiens a leurs adresser mes sincère remerciements. Bibliographie Chamar. A, Ouadi. A, «La réingénierie du service maintenance, et la mise en place d une application GMAO», Ecole national des sciences, Agadir, Afim Association Française des Ingénieurs et responsable de Maintenance, «Guide National de la maintenance», Norme Française, «Maintenance Industrielle», Fonction Maintenance, AFNOR. Ingexpert, «Conseils, accompagnement du management de la maintenance industrielle, tertiaire, BTP, transport et biomédicale», Ingexpert International, Octobre Meghelli. A, «Mise en place d un système de gestion de maintenance assistée par ordinateur pour la filiale MTM du groupe Metidji», Université de Tlemcen, mjidila, «gestion de la maintenance», ofppt, maroc, vernier. jp, «pratique de la maintenance industrielle», les référentiels dunod, juin Le caz. Y, «GMAO», Directeur de Triskel Consulting.

Comment réussir la mise en place d un ERP?

Comment réussir la mise en place d un ERP? 46 Jean-François Lange par Denis Molho consultant, DME Spécial Financium La mise en place d un ERP est souvent motivée par un constat d insuffisance dans la gestion des flux de l entreprise. Mais, si on

Plus en détail

FICHE. La GMAO en quelques lignes OCTOBRE 2008 THÉMATIQUE. Vincent Drecq

FICHE. La GMAO en quelques lignes OCTOBRE 2008 THÉMATIQUE. Vincent Drecq FICHE OCTOBRE 2008 THÉMATIQUE Direction de projets et programmes La GMAO en quelques lignes La G.M.A.O. (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur) est un logiciel spécialisé qui facilite la réalisation

Plus en détail

GMAO : GERER LA MAINTENANCE DE SES EQUIPEMENTS

GMAO : GERER LA MAINTENANCE DE SES EQUIPEMENTS Dès lors que l on aborde la maintenance d un ou plusieurs parcs d équipements, on peut être confronté aux problèmes suivants : une machine tombe en panne mais le délai d approvisionnement en pièces de

Plus en détail

Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur

Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur Simplifiez vous la maintenance Gagner en productivité. Réduire les pannes. Améliorer la durée de vie des équipements. Diminuer les coûts de maintenance.

Plus en détail

LE KIT DU MANAGER DE PROJETS

LE KIT DU MANAGER DE PROJETS LE KIT DU MANAGER DE PROJETS Ce kit est basé sur les travaux du Professeur Hugues Marchat (parus aux éditions Eyrolles) complétés par les expériences opérationnelles de Denis Lannel. Sommaire Travailler

Plus en détail

Prestations d audit et de conseil 2015

Prestations d audit et de conseil 2015 M. Denis VIROLE Directeur des Services +33 (0) 6 11 37 47 56 denis.virole@ageris-group.com Mme Sandrine BEURTHE Responsable Administrative +33 (0) 3 87 62 06 00 sandrine.beurthe@ageris-group.com Prestations

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

Toute la puissance, l intuitivité et la souplesse de Dimo Maint...

Toute la puissance, l intuitivité et la souplesse de Dimo Maint... Le 6 e sens de la maintenance Voir clair, agir juste Les économies liées à la mise en place d une solution de GMAO sont significatives : gains sur les achats et les stocks, amélioration du contrôle des

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

- Le Diagramme de Gantt. - Le Diagramme de Pert - La Méthode QQCQCCP - La Méthode MOSI - Cahier des charges fonctionnel

- Le Diagramme de Gantt. - Le Diagramme de Pert - La Méthode QQCQCCP - La Méthode MOSI - Cahier des charges fonctionnel Planifier le projet > Identifier les étapes > Organiser le projet > Identifier les étapes - Le Diagramme de Gantt > Organiser le projet - Le Diagramme de Pert - La Méthode QQCQCCP - La Méthode MOSI - Cahier

Plus en détail

Assises Métallerie 2013. ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion?

Assises Métallerie 2013. ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion? Assises Métallerie 2013 ERP GPAO en métallerie: quelle offres, comment bien choisir son outil de gestion? ERP dans une PME de métallerie ERP dans une PME de métallerie OBJECTIF DE LA PRESENTATION DEFINITION

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

LIVRE BLANC. Dématérialisation des factures fournisseurs

LIVRE BLANC. Dématérialisation des factures fournisseurs LIVRE BLANC 25/03/2014 Dématérialisation des factures fournisseurs Ce livre blanc a été réalisé par la société KALPA Conseils, société créée en février 2003 par des managers issus de grandes entreprises

Plus en détail

Excellence. Technicité. Sagesse

Excellence. Technicité. Sagesse 2014 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil ATHENA est un cabinet de services créé en 2007 et spécialisé dans les domaines de la sécurité informatique et la gouvernance. De part son expertise, ATHENA

Plus en détail

Démarche de traçabilité globale

Démarche de traçabilité globale Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole chi-dung.ta@danone.com La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus

Plus en détail

XAGA. Les XAGApps : Des Progiciels de Gestion et de Gouvernance à la carte pour managers

XAGA. Les XAGApps : Des Progiciels de Gestion et de Gouvernance à la carte pour managers XAGA TM Les XAGApps : Des Progiciels de Gestion et de Gouvernance à la carte pour managers La XAGAspace : un Atelier de Génie Progiciel pour l évolution des XAGApps à la main des managers XAGApps : entre

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

Cycle de formation Gestion de projet

Cycle de formation Gestion de projet Cycle de formation Gestion de projet Mener avec succès la conduite d un projet nécessite, pour son responsable, une expertise technique mais également un management efficace par la prise en compte globale

Plus en détail

Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information

Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information IMGT The international ImMunoGeneTics information system Joumana Jabado-Michaloud IE Bioinformatique,

Plus en détail

A vaya Global Services

A vaya Global Services A vaya Global Services Gamme des services LAN et W AN d Avaya IP Telephony Contact Centers Unified Communication Services De nos jours, dans une économie imprévisible, la réussite des affaires exige de

Plus en détail

FORMAT FORMA ION SUR LA ION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT

FORMAT FORMA ION SUR LA ION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT FORMATION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT Présentation rapide Jamal Achiq Consultant - Formateur sur le management de projet, MS Project, et EPM Certifications: Management de projet : «PRINCE2, Praticien»

Plus en détail

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,!

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,! 0 $'( 1&) +&&/ ( &+&& &+&))&( -.#- 2& -.#- &) (,' %&,))& &)+&&) &- $ 3.#( %, (&&/ 0 ' Il existe plusieurs types de simulation de flux Statique ou dynamique Stochastique ou déterministe A événements discrets

Plus en détail

Les quatre chantiers :

Les quatre chantiers : Tweet Voir aussi : Les programmes de performance, La méthode Kaizen, Le Lean en 10 points. Le Lean est une démarche systématique dont l'objectif est d'éliminer toutes les sources de gaspillages dans les

Plus en détail

1 Les différents types de maintenance

1 Les différents types de maintenance 1 Les différents types de maintenance Il existe différents types de maintenance s agissant des machines, et tout autant en matière de logiciels, déterminés en fonction de leur finalité, de leur résultat

Plus en détail

LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT

LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT 1 - AVANTAGES DE LA GMAO ACCEDER POUR ENSEIGNER 2 - GENERALITES POUR L EXPLOITATION EN BAC PRO ET BTS 3 LA GMAO ET LE NOUVEAU REFERENTIEL BTS 2014 MAINTENANCE

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

SILOG, éditeur & intégrateur d ERP

SILOG, éditeur & intégrateur d ERP SILOG, éditeur & intégrateur d ERP silog.fr éditeur & intégrateur - Spécialiste en solutions ERP SILOG est un Groupe français, privé et indépendant, spécialisé dans l édition et l intégration de solutions

Plus en détail

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Le CIGREF, dans son livre blanc de 2002, précise que «l alignement stratégique de l organisation sur le métier est le fait de mettre en

Plus en détail

Organisation de la Maintenance et des Travaux

Organisation de la Maintenance et des Travaux Organisation de la Maintenance et des Travaux Politique de Maintenance et Fiabilisation des Installations...p. 191...p. 192 à 199 Politique de Maintenance et Fiabilisation des Installations OMT / GEMA

Plus en détail

Gestion de projet et. «Second précepte: diviser chacune des difficultés que j examinerois, en autant de. qu il seroit requis pour les mieux

Gestion de projet et. «Second précepte: diviser chacune des difficultés que j examinerois, en autant de. qu il seroit requis pour les mieux Gestion de projet et planification «Second précepte: diviser chacune des difficultés que j examinerois, en autant de parcelles qu il se pourroit, et qu il seroit requis pour les mieux résoudre.» R Descartes,

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

Etude de cas «H» Doc Stagiaire Version 2

Etude de cas «H» Doc Stagiaire Version 2 Référentiel d activités et de compétences : Assurer la maintenance du parc informatique de l entreprise Assurer le support technique auprès des utilisateurs de l entreprise Participer à l évolution du

Plus en détail

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations Auteur: Fabian PIAU, Master 2 MIAGE, Nantes La Gestion des Configurations est un processus issu d ITIL version 2 qui aide au soutien du service («Service

Plus en détail

Pole Formation Catalogue 2013-2014

Pole Formation Catalogue 2013-2014 Pole Formation Catalogue 2013-2014 Mise à jour Octobre 2013 Page 1 de 13 Nos valeurs Respect : de nos partenaires clients et fournisseurs, de nos engagements Performance : par l exigence que s imposent

Plus en détail

Une approche du conseil-action qui vous garantit un retour sur investissement sur l ensemble de nos interventions.

Une approche du conseil-action qui vous garantit un retour sur investissement sur l ensemble de nos interventions. «La culture du résultat et une approche pragmatique caractérisent notre démarche. «Votre réussite est au cœur de nos préoccupations» Si votre ambition est d améliorer durablement les performances et la

Plus en détail

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités Chapitre 1 Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités La politique de maintenance, entre prévention et correction 25 f Qu est-ce que le «préventif» et le «correctif»?

Plus en détail

La gestion de la maintenance assistée par ordinateur et la maintenance des logiciels

La gestion de la maintenance assistée par ordinateur et la maintenance des logiciels Présentation finale de l'activité de synthèse La gestion de la maintenance assistée par ordinateur et la maintenance des logiciels Nicolas BUCHY Directeur : Alain ABRAN Plan de la présentation 1. Présentation

Plus en détail

Caractéristiques d'un contrat de progrès. Cliquez pour avancer

Caractéristiques d'un contrat de progrès. Cliquez pour avancer Caractéristiques d'un contrat de progrès Cliquez pour avancer La politique de contrats globaux de progrès est formulée au travers de 4 thèmes : le périmètre, les objectifs de progrès, l'expression de besoin

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Préambule Sommaire Préambule L entreprise : système complexe en mouvement permanent Mickael Porter Harvard Business School - L avantage

Plus en détail

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Gagner des parts de marché, optimiser ses investissements, sécuriser

Plus en détail

LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION PROGRAMME NATIONAL

Plus en détail

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II

MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II MASTER I : Responsable en Gestion Métiers du Management Commercial Titre RNCP II Sommaire 1.Les Tourelles en quelques mots... 2 2. Le CNAM en quelques mots... 3 3. Objectifs de la formation... 4 4. Poursuites

Plus en détail

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels Baccalauréat professionnel Maintenance des Équipements Industriels 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel des activités professionnelles...7

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence Professionnelle Gestion de la production industrielle spécialité Logistique et amélioration industrielle

Plus en détail

S engager pour gagner la confiance

S engager pour gagner la confiance Services S engager pour gagner la confiance Depuis 1934, les femmes et les hommes de COURBON mobilisent leurs énergies pour la réussite de vos projets. Les équipes COURBON sont présentes tout au long du

Plus en détail

Contexte organisationnel des ERP Séance 1 : Changements sur les tâches

Contexte organisationnel des ERP Séance 1 : Changements sur les tâches Contexte organisationnel des ERP Séance 1 : Changements sur les tâches Régis Meissonier Maître de Conférences École Polytechnique Université Montpellier II regis.meissonier@univ-montp2.fr Cas introductif

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES GMao

CAHIER DES CHARGES GMao page 1 / 6 CAHIER DES CHARGES GMao 1 - GENERALITES 1. FONCTIONS PRINCIPALES : Fonctions principales I S PS Module de base (voir doc. ci-joint) Gestion des équipements Gestion électronique de documents

Plus en détail

Par : Abdeljalil Chaouki, Conseiller de maintenance industrielle

Par : Abdeljalil Chaouki, Conseiller de maintenance industrielle Par : Abdeljalil Chaouki, Conseiller de maintenance industrielle Institut Technologique de Maintenance industrielle Tél. : 418 962-9848 poste 222 Téléc. : 418 968-8205 abdeljalil.chaouki@itmi.ca www.itmi.ca

Plus en détail

A. Le contrôle continu

A. Le contrôle continu L audit d achat est une action volontaire décidée par l entreprise avec pour objet d apprécier la qualité de l organisation de sa fonction achats et le niveau de performance de ses acheteurs. L audit achat

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

2012 / 2013. Excellence. Technicité. Sagesse

2012 / 2013. Excellence. Technicité. Sagesse 2012 / 2013 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil >> Présentation d ATHENA ATHENA est une société de services fondée en 2007 offrant des prestations dans les domaines de la sécurité informatique

Plus en détail

PROCONCEPT EASY START

PROCONCEPT EASY START PROCONCEPT EASY START Découvrez les avantages d une solution logicielle Suisse, développée spécialement pour couvrir l ensemble des besoins des PME DÉVELOPPÉE PAR UNE PME POUR LES PME Avec ProConcept Easy

Plus en détail

Maintenir son cap en maîtrisant sa rentabilité. www.clipindustrie.com

Maintenir son cap en maîtrisant sa rentabilité. www.clipindustrie.com Maintenir son cap en maîtrisant sa rentabilité www.clipindustrie.com La GPAO, véritable outil de production La GPAO est un ensemble d outils de gestion et de planification intégrant toutes les informations

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES PREAMBULE Le baccalauréat professionnel Electrotechnique Energie Equipements Communicants traite des secteurs d activités : de l industrie, des services, de l habitat, du tertiaire et des équipements publics.

Plus en détail

Contactez-nous pour une étude personnalisée ILS ONT CHOISI I CAR DMS. Reconnaissance des constructeurs : Interface avec les réseaux :

Contactez-nous pour une étude personnalisée ILS ONT CHOISI I CAR DMS. Reconnaissance des constructeurs : Interface avec les réseaux : ILS ONT CHOISI I CAR DMS Reconnaissance des constructeurs : BMW, CITROËN, FORD MOTOR COMPANY, GENERAL MOTORS EUROPE, (OPEL, SAAB, CHEVROLET), HONDA, NISSAN, PEUGEOT, RENAULT Interface avec les réseaux

Plus en détail

Brique BDL Gestion de Projet Logiciel

Brique BDL Gestion de Projet Logiciel Brique BDL Gestion de Projet Logiciel Processus de développement pratiqué à l'enst Sylvie.Vignes@enst.fr url:http://www.infres.enst.fr/~vignes/bdl Poly: Computer elective project F.Gasperoni Brique BDL

Plus en détail

PI Consultants associés

PI Consultants associés PI consultants associés PI Consultants associés partenaire en organisation industrielle 1 PI Consultants associés Votre partenaire en organisation industrielle P.I Consultants Associés est un cabinet de

Plus en détail

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Colloque 2005 de la Sécurité des Systèmes d Information Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Mercredi 7 décembre 2005 Du contrôle

Plus en détail

Sage Concept Consolidation & Reporting. Sage pour les moyennes et grandes entreprises Des solutions au service de votre performance

Sage Concept Consolidation & Reporting. Sage pour les moyennes et grandes entreprises Des solutions au service de votre performance Sage Concept Consolidation & Reporting Sage pour les moyennes et grandes entreprises Des solutions au service de votre performance L offre de Consolidation sommaire L offre de Consolidation et de Reporting

Plus en détail

MEYER & Partenaires Conseils en Propriété Industrielle

MEYER & Partenaires Conseils en Propriété Industrielle Alexandre NAPPEY Conseil en Propriété Industrielle Carole FRANCO Juriste TIC Département Multimédia Aspects juridiques du Cloud Computing INTRODUCTION une infrastructure virtuelle et partagée obtenue à

Plus en détail

Principe et règles d audit

Principe et règles d audit CHAPITRE 2 Principe et règles d audit 2.1. Principe d audit Le principe et les règles d audit suivent logiquement l exposé précédent. D abord, comme dans toute branche de l activité d une entreprise, l

Plus en détail

solution technologique globale qui couvre en

solution technologique globale qui couvre en Dealer Management System solution technologique globale qui couvre en amont tous les besoins fonctionnels et techniques de l activité d un distributeur de véhicules : magasin, atelier, VN/VO. Adaptable

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com Information Technology Services - Learning & Certification www.pluralisconsulting.com 1 IT Consulting &Training Créateur de Performance Pluralis Consulting Services et de Conseil en Système d Information

Plus en détail

erp : quelle réponse pour les pme?

erp : quelle réponse pour les pme? erp : quelle réponse pour les pme? Sommaire Les fonctions couvertes Les bénéfices pour les PME L implantation Les problématiques à considérer La maintenance Les problèmes rencontrés Exemple de société

Plus en détail

Gestion des risques liés aux systèmes d'information, dispositif global de gestion des risques, audit. Quelles synergies?

Gestion des risques liés aux systèmes d'information, dispositif global de gestion des risques, audit. Quelles synergies? Gestion des risques liés aux systèmes d'information, dispositif global de gestion des risques, audit. Quelles synergies? gil.delille@forum-des-competences.org Agenda Les enjeux liés aux systèmes d information

Plus en détail

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre 20/09/2007 Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre Joseph FELFELI, PDG Groupe ACTEOS 1 PRESENTATION ACTEOS Éditeur de progiciels et intégrateur de technologies avancées pour la synchronisation et l optimisation

Plus en détail

COMPARATIF DE LOGICIELS DE GMAO

COMPARATIF DE LOGICIELS DE GMAO COMPARATIF DE LOGICIELS DE GMAO Par les étudiants de Licence Maintenance Biomédicale à Lille promotion 2012 I N T R O D U C T I O N Au cours de notre année de Licence Maintenance Biomédicale, M. Szymczak

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services ITIL V3 Objectifs et principes-clés de la conception des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a

Plus en détail

L Espagne est un pays qui bénéficie des

L Espagne est un pays qui bénéficie des Accords préalables de prix "intra- groupe" avec l'administration fiscale : une nouvelle frontièr ontière de l'audit? José Maria Bove L Espagne est un pays qui bénéficie des investissements en provenance

Plus en détail

Sans GMAO : Avec GMAO : Les gains GMAO

Sans GMAO : Avec GMAO : Les gains GMAO Les Gains 29 Les gains Sans : - Pannes répétitives car non analysées - Dépassements réguliers des budgets par manque de maîtrise des coûts - Difficulté à transmettre des informations au reste de l entreprise

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

Continuité. Management de la. d activité. Assurer la pérennité de l, entreprise : planification, choix techniques et mise en œuvre 2 e édition

Continuité. Management de la. d activité. Assurer la pérennité de l, entreprise : planification, choix techniques et mise en œuvre 2 e édition E M M A N U E L Préface de Dominique Guinet B E S L U A U Management de la Continuité d activité Assurer la pérennité de l, entreprise : planification, choix techniques et mise en œuvre 2 e édition Groupe

Plus en détail

Séminaire des chefs de centre

Séminaire des chefs de centre Hammamet Juin 2014 www.cnam.nat.tn Séminaire des chefs de centre Tableau de bord de gestion à mettre à la disposition d un chef de centre Achref GHORBEL Direction de Coordination Régionale Email: achref.ghorbel@cnam.nat.tn

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

La solution pour avancer l esprit libre!

La solution pour avancer l esprit libre! La solution pour avancer l esprit libre! Présentation du logiciel CapiLog Sommaire : Notre société CapiLog Les Modules CapiLog Personnalisation des modules Les packs CapiLog Mise en service du logiciel

Plus en détail

isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle

isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle 2 isrs 7 : pour la santé de votre entreprise Pour répondre à l accroissement des multiples exigences de vos Parties Intéressées,

Plus en détail

Gestion de production

Gestion de production Maurice Pillet Chantal Martin-Bonnefous Pascal Bonnefous Alain Courtois Les fondamentaux et les bonnes pratiques Cinquième édition, 1989, 1994, 1995, 2003, 2011 ISBN : 978-2-212-54977-5 Sommaire Remerciements...

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE PLM?

QU EST-CE QUE LE PLM? QU EST-CE QUE LE PLM? Lorraine La réduction du temps de mise sur le marché d'un nouveau produit, la diminution des coûts de conception, l'excellence dans la qualité, imposent à l'entreprise de dégager

Plus en détail

GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION

GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION Votre contact : Pierre Larchères 06 30 35 96 46 18, rue de la Semm - 68000 COLMAR p.larcheres@agelis.fr PRESENTATION GENERALE LES PROGICIELS

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE PLM?

QU EST-CE QUE LE PLM? La réduction du temps de mise sur le marché d'un nouveau produit, la diminution des coûts de conception, l'excellence dans la qualité, imposent à l'entreprise de dégager des avantages concurrentiels sur

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

Enjeux du déploiement d'un Progiciel de Gestion Intégré (PGI) en PME / PMI

Enjeux du déploiement d'un Progiciel de Gestion Intégré (PGI) en PME / PMI Enjeux du déploiement d'un Progiciel de Gestion Intégré (PGI) en PME / PMI Conférence par Format et O.S.I. Présentation de la société Notre métier Nos partenaires Le positionnement de nos solutions 1 Conférence

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Progiciels de Gestion Intégrés Sommaire Définition... 2 ERP... 2 Objectifs

Plus en détail

LA METHODE DU COUT CIBLE (TARGET COSTING)

LA METHODE DU COUT CIBLE (TARGET COSTING) LA METHODE DU COUT CIBLE (TARGET COSTING) Finalité de la démarche Optimiser les performances futures de profit du produit sur l ensemble de son cycle de vie. Prérequis Connaissance élémentaire de la problématique

Plus en détail

Sybase PowerAMC 16. Guide des nouvelles fonctionnalités générales. www.sybase.fr/poweramc DOCUMENTATION

Sybase PowerAMC 16. Guide des nouvelles fonctionnalités générales. www.sybase.fr/poweramc DOCUMENTATION Sybase PowerAMC 16 Guide des nouvelles fonctionnalités générales DOCUMENTATION 2 2 www.sybase.fr/poweramc A propos de PowerAMC 16 PowerAMC est une solution de modélisation d'entreprise graphique qui prend

Plus en détail

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE MANUEL MANAGEMENT QUALITE Révision janvier 2010 Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE Place d

Plus en détail

DEMAND MANAGEMENT inc

DEMAND MANAGEMENT inc Mars 2009 Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS 2 e ÉDITION DEMAND MANAGEMENT inc SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort QUESTIONNAIRE EDITEURS DE LOGICIELS D OPTIMISATION

Plus en détail

Pourquoi un GMAO? Pourquoi GMAO-Machine Bateau? Démarrage Dossier Menu Principal Structure, classification des équipements Fiche d intervention

Pourquoi un GMAO? Pourquoi GMAO-Machine Bateau? Démarrage Dossier Menu Principal Structure, classification des équipements Fiche d intervention Pourquoi un GMAO? Pourquoi GMAO-Machine Bateau? Démarrage Dossier Menu Principal Structure, classification des équipements Fiche d intervention Journal des interventions Planning Gestion des tâches planifiées

Plus en détail

2ème Colloque National de la Performance Industrielle LA MAINTENANCE A DISTANCE & E-MAINTENANCE

2ème Colloque National de la Performance Industrielle LA MAINTENANCE A DISTANCE & E-MAINTENANCE 2ème Colloque National de la Performance Industrielle LA MAINTENANCE A DISTANCE & E-MAINTENANCE Logo partenaire Outil de Gestion de la Performance Maintenance en Multisites Ph. Pluvinage Kerneos Chiffres-clés

Plus en détail

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS

IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS IMPOSITION DES INTÉRÊTS, DES DIVIDENDES ET DES GAINS EN CAPITAL A CHYPRE LOIS ET DÉCRETS Loi relative à l impôt sur le revenu (amendement) de 2005 Loi relative à la contribution spéciale à la défense (amendement)

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Risk Advisory Février 2014 Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Des points de vue sur vos sujets de préoccupation dans les domaines de la gestion des risques,

Plus en détail

Organisme de formation enregistré N 23-27-01156-27. tél +33 (0)2 32 56 34 00)2 32 56 34 00. www.al-consulting.com www.lean-shop.

Organisme de formation enregistré N 23-27-01156-27. tél +33 (0)2 32 56 34 00)2 32 56 34 00. www.al-consulting.com www.lean-shop. Organisme de formation enregistré N 23-27-01156-27 tél +33 (0)2 32 56 34 00)2 32 56 34 00 www.al-consulting.com www.lean-shop.net Copyright AL Consulting MENU GENERAL Copyright AL Consulting Liste Sommaire

Plus en détail

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage intègre la gestion commerciale de Sage (ligne 30 et 100) et s appuie sur les données commerciales (ventes et achats) pour organiser la gestion de production.

Plus en détail

A.4 GMAO = GM + AO (rappel)

A.4 GMAO = GM + AO (rappel) SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO (rappel)

Plus en détail

Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001. SARRAMAGNAN Viviane

Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001. SARRAMAGNAN Viviane Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001 SARRAMAGNAN Viviane Master II Économie et Gestion de l Environnement Année universitaire 2008/2009 Sommaire Présentation

Plus en détail

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? L évaluation constitue la dernière étape du service d ingénierie que le conseiller de l AGEFOS PME Bretagne peut apporter à l

Plus en détail