- de l énergie, comme GDF Suez qui a pris le contrôle du réseau franchisé Agenda (juillet 2010) ;

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- de l énergie, comme GDF Suez qui a pris le contrôle du réseau franchisé Agenda (juillet 2010) ;"

Transcription

1 Le marché des diagnostics immobiliers Analyse du marché et prévisions Performances financières de la profession - Enjeux et facteurs de mutation Les perspectives des diagnostiqueurs immobiliers s annoncent favorables à court terme. Le chiffre d affaires de la profession progressera significativement en 2011 (+6%) et en 2012 (+8%) selon les prévisions exclusives de Xerfi Research. L activité sera en grande partie portée par le maintien à haut niveau des transactions de logements dans l immobilier ancien. Dans une moindre mesure, la mise en place de nouveaux diagnostics (dispositifs d assainissement non collectif) et l obligation de l affichage du diagnostic de performance énergétique (DPE) depuis janvier 2011, soutiendront l activité. Pour autant, les diagnostiqueurs doivent faire face à d importants défis, dont le premier est d enrayer la baisse des prix (-6% entre 2009 et 2011) facturés à leurs clients. Les raisons de cette déflation sont multiples : - Offre surdimensionnée par rapport à la demande. Cette situation de suroffre a en outre été renforcée par l arrivée de nouveaux entrants (notamment sous le statut d auto-entrepreneur) ; - Emergence de modèles «low cost» de la part d acteurs poursuivant des stratégies agressives de gains de parts de marché ; - Développement des comparateurs de prix en ligne, tirant de facto les prix vers le bas. L intensification de la concurrence est clairement destructrice de marges, comme le montre l analyse financière menée par Xerfi Research. Le taux de résultat d exploitation a ainsi perdu 6 points entre 2007 et 2010, passant de 14% à 8%, alors que le niveau de transactions immobilières a été quasiment équivalent. Preuve que les pressions concurrentielles se sont nettement accentuées. Malgré leur recul inquiétant, les performances d exploitation sont toujours correctes, attisant ainsi les convoitises. Composé historiquement de filiales de bureaux de contrôle et d inspection (Dekra, Bureau Veritas, Apave, Saretec, etc.), de réseaux franchisés indépendants (Agenda, Ex Im, Diagamter, Defim, Omega, Expert Home, etc.), de bureaux d études techniques du bâtiment (architectes, thermiciens, etc.) et d entrepreneurs indépendants, le paysage concurrentiel s est ainsi sensiblement modifié depuis De nouveaux types d acteurs ont fait leur apparition dans le marché, issus des secteurs : - de l énergie, comme GDF Suez qui a pris le contrôle du réseau franchisé Agenda (juillet 2010) ; XERFI.COM SAS , rue de Calais Paris tél : fax : Société par actions simplifiée au capital de euros - RCS Paris B APE 6311Z TVA intracommunautaire : FR

2 - de la banque et l immobilier, comme Crédit Agricole du Nord (prise de participation dans le réseau franchisé Ex Im), Crédit Agricole d Aquitaine (prise de participation dans le réseau franchisé Diagamter) ou Crédit Foncier (lancement d une offre propre, Foncier Diagnostics, avec Socotec). L arrivée de ces grands groupes répond à l un des principaux facteurs de mutation de la profession, à savoir l essor du marché de la rénovation thermique. Le critère énergétique (et donc le DPE) prend en effet une importance croissante sur le marché immobilier, avec d une part l affichage de la classe énergétique dans les petites annonces immobilières, et d autre part le conditionnement du montant du nouveau prêt à zéro (PTZ+) à cette classe énergétique. Ces groupes pénètrent le secteur du diagnostic avec l ambition de proposer une offre complète en matière de conseil et de financement des travaux de rénovation énergétique et plus généralement de services immobiliers. Une offre séduisante, mais avec toutefois un possible risque de conflit d intérêt entre le prescripteur de travaux, celui qui les finance et l intermédiaire en charge de la transaction Cette montée en puissance du DPE lors des transactions immobilières (achat ou location) va par ailleurs significativement impacter les conditions de marché des opérateurs. Les relations avec les sites d annonces immobilières en ligne (Seloger, Explorimmo, Refleximmo, etc) vont ainsi évoluer. Ces derniers se positionnent dorénavant comme des prestataires de services dans l immobilier dont l offre s enrichit graduellement. Au-delà de la possibilité d obtenir un devis pour un diagnostic (ce que propose déjà la plupart des opérateurs), de nouveaux modèles émergent. L exemple le plus marquant est le lancement en 2011 du site «Tous les diagnostics» par la maison mère de Logic Immo. Ce dernier propose un comparateur de prix pour une même prestation. Une pratique, si elle se généralise, susceptible de tirer encore davantage les prix vers le bas. Afin d enrayer cette dangereuse spirale déflationniste et de rehausser leurs marges, les opérateurs doivent axer leur stratégie autour de deux grands objectifs : - diversifier leurs sources de revenus vers les diagnostics complémentaires, le conseil en économie d énergie ou les opérations dans les immeubles, de logement ou tertiaires. Des marchés clients qui sont cependant essentiellement accessibles aux diagnostiqueurs de taille importante, notamment les bureaux d études et de contrôle. L atteinte de la taille critique va d ailleurs être de plus en plus cruciale, favorisant par voie de conséquence la domination des grands réseaux ; - ériger des barrières à l entrée afin de se protéger de l arrivée de nouveaux concurrents, par le biais notamment d une pression accrue sur les pouvoirs publics. La mise en œuvre du plan DPE du Gouvernement présenté en fin d année 2010 serait un premier pas. Il vise à renforcer les conditions d obtention de la certification, sésame indispensable à l exercice de l activité. Un moyen de limiter l arrivée de nouveaux entrants et de restaurer, à terme, la crédibilité des diagnostiqueurs. Grâce à cette analyse complète et opérationnelle, vous disposerez d un véritable outil pour organiser et hiérarchiser l information, stimuler votre réflexion et préparer vos décisions. Nous sommes à votre disposition pour vous apporter des compléments d information concernant cette étude de référence dont vous trouverez ci-joint la présentation. Pour la recevoir, il vous suffit de nous retourner le bon de commande au verso de la plaquette après l avoir complété. Vincent Desruelles Directeur d études

3 Le marché des diagnostics immobiliers Analyse du marché et prévisions Performances financières de la profession - Enjeux et facteurs de mutation Edition : mai 2011 Les perspectives de la profession à l horizon 2012 Les prévisions exclusives concernant le marché immobilier ( ) L évaluation des performances financières des diagnostiqueurs L identification des enjeux stratégiques et des facteurs de mutation La structure de la concurrence et les forces en présence UNE ETUDE INDISPENSABLE L étude la plus complète pour comprendre le marché des diagnostics immobiliers, ses enjeux, ses perspectives et son contexte concurrentiel. Les travaux de recueil d informations, d enquête et d analyse ont été coordonnés par Vincent Desruelles, assisté de Nadine Rouhana. Les études s inscrivent dans une méthodologie rigoureuse et éprouvée «intelligence concurrentielle». Elles offrent aux décideurs un traitement rigoureux des données et des informations, des synthèses opérationnelles pour favoriser la réflexion et préparer les décisions. Des milliers d entreprises, comme tous les réseaux bancaires, les investisseurs et financiers, les leaders du conseil et de l audit ont fait des études du groupe Xerfi l outil indispensable pour appuyer leur réflexion. XERFI : LA PASSION DE LA CONNAISSANCE ECONOMIQUE Le groupe Xerfi, leader français des études sur les secteurs et les entreprises, apporte aux décideurs les analyses indispensables pour surveiller l évolution des marchés et de la concurrence, décrypter les stratégies et les performances des entreprises. Au sein du premier bureau d études spécialisé en France, les experts sectoriels du groupe Xerfi sont animés d une passion commune : - traiter l information avec une très grande rigueur intellectuelle, - réaliser des analyses professionnelles au plus près des réalités de la vie économique, - offrir une représentation vivante des évolutions décisives d un marché et de la concurrence sectorielle, - s engager sur des conclusions rédigées avec l ambition de la probité et de la qualité. Pour atteindre ces objectifs, le groupe Xerfi, s est donné tous les moyens de l indépendance : son capital est détenu par ses dirigeants, son développement repose pour l essentiel sur l édition des études réalisées à sa propre initiative, des méthodes de travail éprouvées, des règles déontologiques strictes. Le site xerfi.com vous permet de disposer du plus vaste catalogue d études sur les secteurs et les entreprises.

4 Edition : Mai pages Le marché des diagnostics immobiliers Analyse du marché et prévisions Performances financières de la profession - Enjeux et facteurs de mutation 0. LA SYNTHESE & LES CONCLUSIONS STRATEGIQUES Cette synthèse attire l attention du lecteur sur les conséquences de la modification de l environnement économique, les tendances majeures de la vie du secteur, les évolutions prévisibles, en tirant parti de l ensemble des analyses sur les perspectives du marché et des stratégies des opérateurs. 1. CERNER LES FONDAMENTAUX 1.1. Le champ de l étude Le périmètre retenu 1.2. Les fondamentaux du secteur Les diagnostics obligatoires L offre des professionnels Les intervenants de la filière Les dernières évolutions réglementaires Le cycle de vie du marché des diagnostics immobiliers 2. ANALYSER L ENVIRONNEMENT ET LES PERSPECTIVES DU MARCHE 2.1. L environnement du marché L analyse PESTEL : l importance des facteurs réglementaires et environnementaux (Grenelle) 2.2. L état des lieux du parc immobilier La structure du parc : l évolution du parc immobilier français et sa répartition par type de logement, d occupant et de bailleur L ancienneté du parc : la répartition du parc par période de construction en Les marchés immobiliers L évolution au niveau national : les transactions et les prix dans l ancien ( ) Le marché immobilier en Ile-de-France : les transactions dans l ancien par type et par zone ( ) Les prix dans l ancien dans les régions (maisons et appartements, 2009/2010) 2.4. Le marché locatif Le marché privé La mobilité résidentielle et les loyers ( ) Le secteur social Le taux de mobilité et les mises en location de logements sociaux 2.5. L activité des diagnostiqueurs ( ) Le chiffre d affaires : les moteurs et les freins à la croissance et l évolution de l activité des diagnostiqueurs ( ) Le prix des prestations en 2007, 2009 et Les prévisions Le scénario d évolution globale L évolution de l économie française : les prévisions sur le PIB et les principaux agrégats macroéconomiques à l horizon Les transactions immobilières : les prévisions sur le marché immobilier ancien (mutations et prix) ( ) L activité des diagnostiqueurs : le scénario de Xerfi Research et le chiffre d affaires des diagnostiqueurs ( ) 3. MESURER LES PERFORMANCES FINANCIERES 3.1. Les éléments de cadrage L analyse des rapports de forces concurrentiels et leur évolution à moyen terme 3.2. Le compte de résultat du secteur Les principaux postes de charge : le poids et l évolution des consommations intermédiaires, des frais de personnel et des impôts et taxes Les principaux ratios de rentabilité : l analyse de la valeur ajoutée, de l EBE, du résultat d exploitation, du résultat financier, du résultat net et de la rentabilité financière 3.3. Les tableaux de synthèse Le compte de résultat type et la structure des postes de charges Le bilan type et la structure du bilan (actif/passif) 4. COMPRENDRE LES PRINCIPAUX ENJEUX ET LES FACTEURS DE MUTATION 4.1. Faire face à l arrivée de nouveaux entrants L entrée de nouveaux groupes dans le secteur : une volonté commune d investir le marché de la performance énergétique L arrivée des filiales immobilières des banques : comprendre leurs motivations dans le diagnostic La stratégie du leader de l énergie GDF Suez : les conséquences du rachat d Agenda et les axes de développement de la branche Energie France 4.2. Renforcer les barrières à l entrée Accroissement de la professionnalisation et du suivi : le plan DPE et le projet de double certification 4.3. Relever le défi d Internet La montée en puissance des sites d annonces et de référencement : les rapports entre sites d annonces et diagnostiqueurs. Les modèles en place et le nouveau contexte dans les annonces immobilières 4.4. Diversifier les revenus Les axes de diversification : élargissement de la gamme de diagnostics, positionnement sur les services (conseil), extension de la base de clients Etendre sa présence sur le territoire Les différents modes d expansion et les initiatives des opérateurs 5. IDENTIFIER LES FORCES EN PRESENCE 5.1. La structure économique de la profession Les principaux indicateurs et leur évolution sur moyenne période. La localisation géographique de l activité 5.2. Les forces en présence Le panorama des groupes et entreprises leaders Le profil des opérateurs Les chiffres et informations clés des principaux acteurs Les fiches d identité présentent de manière synthétique les chiffres clés des principaux opérateurs, leur activité dans le secteur du diagnostic, les axes de développement ainsi que les principaux événements récents Les opérateurs intégrés Dekra Bureau Alpes Contrôles Texa/Allo Diagnostic Qualigaz Technologia Bureau Veritas/Arcalia Qualigroup L3A Opéra Groupe 5.4. Les principaux réseaux franchisés GDF Suez/Agenda Diagamter Ex Im Expertises Les autres franchises et les franchises d expertise immobilière 5.5. Les filiales de bureaux d études techniques : Foncier Diagnostics et Saretec 5.6. Les principaux réseaux de diagnostiqueurs : CNEM et BC2E 5.7. Les principaux acteurs dans le non résidentiel : Apave et Socotec 6. LES INDICATEURS ECONOMIQUES ET FINANCIERS DES DIAGNOSTIQUEURS Le bilan économique et financier présente 150 opérateurs en fonction d'une batterie de ratios et d'indicateurs de gestion et de performances ( , selon les données disponibles). 67% des comptes non consolidés 2009 des sociétés étaient disponibles au moment de la publication et ont été analysés dans cette étude.

5 Principaux tableaux, graphiques et matrices T1 La typologie du secteur étudié T2 La composition de l échantillon Xerfi Research de sociétés de diagnostic immobilier T3 Les 8 diagnostics obligatoires pour la vente d un bien T4 Les diagnostics obligatoires dans le cadre d une vente ou d une mise en location (hors métrage Carrez) T5 Les principaux métiers des diagnostiqueurs immobiliers T6 La filière du diagnostic immobilier : les fournisseurs, prescripteurs et clients des diagnostiqueurs T7 L évolution des principaux dispositifs d aides à l accession à la propriété T8 Les conséquences des changements de réglementation récents pour les diagnostiqueurs T9 L analyse PESTEL 2011 du diagnostic immobilier T10 Le parc de logements ordinaires en France T11 La répartition du parc de logements ordinaires en France par catégorie (2009) T12 Le parc de résidences principales en France par filière T13 Le parc de logements ordinaires en France par type de logement T14 Le parc de locations en France par type de bailleur T15 La répartition des logements par période de construction ( ) T16 Les mutations dans l ancien ( ) T17 Les mutations et les prix des logements anciens ( ) T18 Les transactions de logements anciens en Ile-de-France ( ) T19 Les transactions d appartements et de maisons anciens en Ile-de-France ( ) T20 Les transactions de logements anciens selon les zones en Ile-de-France ( ) T21 La hausse des prix dans l ancien par région en 2010 (hors Ile-de-France) T22 La mobilité résidentielle des locataires du parc locatif privé ( ) T23 Les loyers des logements du secteur privé ( ) T24 Le taux de mobilité dans le parc de logement social ( ) T25 Les mises en location de logements sociaux ( ) T26 Les moteurs et les freins du marché du diagnostic immobilier en 2010 T27 Le chiffre d affaires des diagnostiqueurs immobiliers ( ) T28 La cartographie des prix pratiqués en 2007 et 2009 ( ) T29 La cartographie des prix pratiqués en 2011 T30 Les déterminants de l activité des diagnostiqueurs immobiliers en 2011 et 2012 T31 Le scénario macro-économique pour la France ( ) T32 La croissance française ( ) T33 Les mutations de logements anciens ( ) T34 Les prix des logements anciens en France ( ) T35 Les prix des logements anciens en Ile-de-France ( ) T36 Les prix des logements anciens en province ( ) T37 Le chiffre d affaires des diagnostiqueurs immobiliers ( ) T38 Les pressions concurrentielles au sein du secteur en 2010 T39 L évolution de la pression concurrentielle dans le secteur à moyen terme T40 Le poids et l évolution des consommations intermédiaires T41 Le poids et l évolution des frais de personnel T42 Le poids et l évolution des impôts et taxes T43 L évolution du taux de valeur ajoutée T44 La répartition de la valeur ajoutée ( ) T45 L évolution du coefficient de rendement du travail salarié T46 L évolution du taux d EBE T47 L évolution du taux de résultat d exploitation T48 L évolution de la structure des opérations financières T49 L évolution du taux de résultat net T50 Les délais clients, stocks et fournisseurs ( ) T51 L évolution du BFR T52 L évolution de la rentabilité financière T53 La structure du compte de résultat (simplifiée) T54 La structure de charges dans le diagnostic immobilier ( ) T55 La structure du bilan (simplifiée) T56 L actif net (2009) T57 Le passif net (2009) T58 T59 T60 T61 T62 T63 T64 T65 T66 T67 T68 T69 T70 T71 T72 T73 T74 T75 T76 Les moteurs de la croissance du marché de la performance énergétique des logements Le portefeuille d activité des banques dans l immobilier et les modèles de développement La filière de la rénovation énergétique Les motivations des groupes bancaires dans l immobilier L intégration de la filière immobilière par les banques Les objectifs des filiales immobilières des banques dans le diagnostic Le positionnement opérationnel d Agenda France au sein du groupe GDF Suez Les 7 points du plan DPE du gouvernement Les différents chemins pour accéder à des devis en ligne pour les internautes Les partenariats entre sites d annonces et portails de diagnostics Les différentes options des diagnostiqueurs sur Internet La nouvelle configuration des annonces immobilières en ligne Les principaux groupes de sites d annonces immobilières Les différentes possibilités de diversification pour les diagnostiqueurs Les principaux acteurs intervenant en France dans le secteur Les principales filiales des groupes intervenant en France dans le secteur Les profils des opérateurs présents dans le secteur des diagnostics immobiliers Les chiffres et informations clés des principaux acteurs La présentation et les chiffres clés des principaux réseaux franchisés Les chiffres d affaires des sociétés présentées dans les fiches d identités : Dekra Inspection ( ), Bureau Alpes Contrôles ( ), Allo Diagnostic ( ), Société Européenne de Diagnostic Immobilier ( ), Technologia ( ), Bureau Veritas ( ), Arcalia ( ), Qualigroup ( ), Qualiconsult Immobilier ( ), L3A ( ), Opéra Groupe ( ), Diagamter ( ), Ex Im Expertises ( ), Foncier Diagnostics ( ), Apave ( ), Socotec ( ) Principaux opérateurs analysés ou cités dans l étude Principaux groupes et sociétés cités dans l étude AGENDA ALLO DIAGNOSTIC APAVE ARCALIA BC2E BUREAU ALPES CONTROLES BUREAU VERITAS CNEM CREDIT AGRICOLE DU NORD CREDIT AGRICOLE D AQUITAINE CREDIT FONCIER DEFIM DEKRA DIAGNOSTIC DIAGAMTER EX IM EXPERT HOME FONCIA FONCIER DIAGNOSTICS GDF SUEZ L3A OMEGA EXPERTISE OPERA GROUPE QUALICONSULT QUALIGAZ QUALIGROUP SARETEC SEDI SOCOTEC TECHNOLOGIA TEXA Les sociétés dont les comptes sont traités dans l étude A2P AAC ABSA CONTROLE TECHNIQUE ILE DE FRANCE AC ENVIRONNEMENT ACE ACI ACTIS ADS EXPERTISE ADTI AEB AGENCE MESURES ET EXPERTISES AGENDA CONTROLES S (44) AGENDA EXPERTISE (21) AGENDA FRANCE AGENDA L'EXPERTISE E (30) AGENDA STE DURAND AI SPS ALCOR ALLIANCE DIAG IMMO ALLO DIAGNOSTIC ALPES CERTIFICATIONS ES ALPES DIAGNOSTICS S ALPHA DIAG ALPHA DIN AMIANTE ET DIAGNOSTICS IMMOBIL O.LEQUIEN ANALYSES DIAGNOSTICS ANNIBAL APG AQUITAINE BATIMENTS EXPERTISES ARCALIA ARDOUIN DIAGNOSTIC SERVICES ASS QUALIGAZ ASTP ATELIER HUGO VALMER AUDIT CONSEIL DIAGNOSTIC AUDITEC AXIHOME BASSIN DE THAU DIAGNOSTICS S BATI-SCAN BCTI BEDOC BUREAU ALPES CONTROLES C2I CABINET BRAVO CABINET GAVARD LEROY CABINET GUERIN CABINET JEAN PAUL GARDE CABINET JULIEN CD TEC CDH CECAP CEDIAG CEDIM CAB EXPERTISES DIAGNOSTICS IMMO CERTIFIM CERTIFIMMO CHAMPAC CHAMPAC EXPERT CNE CRD CR EXPERTISE CS BTP 51 DEFIM DEFIM DEVELOP EXPERTISE FORMATION IMMO DEKRA INSPECTION DEMARANDRE CONSEILS DIAG 54 DIAG DIAG'1 PACT DIAGAMTER DIAG IMMO (10) DIAG IMMO (41) DIAG IMMO (59) DIAGNOSTIC REGLEMENTAIRE DIAGNOSTICS 47 DIC DIDIER CLEMENT EXPERTISE DHS DL EXPERTS DTI EDC EDELWEISS EDIM ENERGIE INGENIERIE GRIVAULT ARCHITECTURE ENVIRONNEMENT SANTE ETI ETUDIM EURODIEX EX IM EXPERTISES EX'IM CENTRE EXPERIMO DIAGNOSTICS EXPERTAM EXPERTIMA EXPERT'IMMO EXPERTIMMO 77 EXPERTISE E TOULOUSAINE EXPERTISES ET DIAGNOSTICS EN EXPERTISS'IMMO EXPERTISSIMO-EXPERTISE ET DIAGNOSTIC FONCIER DIAGNOSTICS FONTAINE ET ASSOCIES FONTAINE EXPERTISE DIAGNOSTIC GE2I HAAS GERARD ET FILS HDI HERAULT DIAGNOSTICS S HOM.EXPERT IGEO IMMO DIAG FRANCE IMMO GEOMETRE IMMO PARTNERS IMMOCONTROLE IMMODIAG IMMOJYC IPC ITNE DIAGNOSTICS J3 EXPERTISES JL EXPERTISE JOBSUD JURI-DIAG JURIS METRAGES PLANS L3A LANDAIS LANGUEDOC EXPERTISES ES LDI LJL EXPERTISES LORRAINE CERTIMM LSDIAG MAISONORMES MANEXI MARVAL MINOS NG EXPERT OGTE OMEGA EXPERTISE OMNIBAT OPERA GROUPE PLURITECH SOLUTIONS PREVENTIM QUALICONSULT RUE DU DIAG SEDI SERVEX SERVICIMMO SG2B SOPARFIM SUD CARONTE TECHNOLOGIA TULIP BRETAGNE VAREX YADIS

ETUDE DE MARCHE DEPARTEMENTALE DIAGNOSTIC IMMOBILIER - 2010

ETUDE DE MARCHE DEPARTEMENTALE DIAGNOSTIC IMMOBILIER - 2010 ETUDE DE MARCHE DEPARTEMENTALE DIAGNOSTIC IMMOBILIER - 2010 Analyse du marché départementale : nombre de ventes et locations et chiffre d affaires, prix de la concurrence, attente des prescripteurs et

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMOBILIER

DIAGNOSTIC IMMOBILIER DIAGNOSTIC IMMOBILIER SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 5 L'ACTIVITÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER...

Plus en détail

L immobilier dans une Région se construit par la connaissance de ses marchés et par la reconnaissance de la fiabilité de ses acteurs.

L immobilier dans une Région se construit par la connaissance de ses marchés et par la reconnaissance de la fiabilité de ses acteurs. L immobilier dans une Région se construit par la connaissance de ses marchés et par la reconnaissance de la fiabilité de ses acteurs. Nous concevons l immobilier dans le sens de la durée, car la réussite

Plus en détail

«INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ»

«INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ» «INTÉGRER NOTRE RÉSEAU, C EST DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE EN TOUTE SÉCURITÉ» Présentation d ODE DIAGNOSTIC 3 De solides références qui nous font confiance 5 Une equipe de professionnels à votre service

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

V- Conclusion: La relation Marché / Emploi / Formation Prévision à l horizon 2014

V- Conclusion: La relation Marché / Emploi / Formation Prévision à l horizon 2014 V- Conclusion: La relation Marché / Emploi / Formation A- Les marchés du Bâtiment à l horizon 2014 1. Scénario prospectif sur le territoire de la Les prévisions à horizon 2014 reposent sur plusieurs hypothèses

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015 Sommaire Points clés Résultats financiers 2014 Marché et perspectives 2 Points clés Résultats 2014 en ligne avec les objectifs annoncés «chiffre d affaires sensiblement comparable à celui de 2013 et marge

Plus en détail

de diagnostic immobilier Le Gamma 95 av des Logissons 13 770 VENELLES - Tél : 04 42 54 43 20 - Fax : 04 42 54 31 15 - franchise@agendafrance.

de diagnostic immobilier Le Gamma 95 av des Logissons 13 770 VENELLES - Tél : 04 42 54 43 20 - Fax : 04 42 54 31 15 - franchise@agendafrance. rejoignez le 1 er réseau français de diagnostic immobilier devenez diagnostiqueur agenda Amiante Plomb Termites Gaz Électricité DPE Loi Carrez ERNT État Des Lieux Logement Décent Assainissement DTI Millièmes

Plus en détail

Newsletter n 10 Mars 2012

Newsletter n 10 Mars 2012 Newsletter n 10 Mars 2012 La SHOB et la SHON sont remplacées par la surface plancher depuis le 1er Mars 2012. À l occasion de l adoption de la loi Grenelle 2 en juillet 2010, le Parlement a autorisé le

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Edissimmo SCPI Immobilier d Entreprise classique diversifiée à capital variable Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Comporte

Plus en détail

L autopartage en France à l horizon 2015 Potentiel de croissance, forces en présence et modèles de développement

L autopartage en France à l horizon 2015 Potentiel de croissance, forces en présence et modèles de développement L autopartage en France à l horizon 2015 Potentiel de croissance, forces en présence et modèles de développement L engouement autour du projet Autolib et l ampleur pris par le phénomène à l étranger ont

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER OBJECTIFS Réaliser le dossier dans chaque domaine de diagnostique immobilier : amiante, plomb, diagnostic de performance énergétique, termites, gaz et installations intérieures électriques, mesurage des

Plus en détail

Foncia. Votre référence habitat. Le groupe FONCIA

Foncia. Votre référence habitat. Le groupe FONCIA Foncia. Votre référence habitat Le groupe FONCIA Foncia. Votre référence habitat Le groupe Foncia allie la proximité avec le client et la force d un grand groupe expérimenté et performant. Photo DR Foncia,

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

SCPI Amundi DEFI Foncier

SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI de Déficit Foncier à capital fixe Souscription ouverte jusqu au 16 décembre 2015 - Pour bénéficier du dispositif fiscal de déficit foncier en 2014, souscription jusqu au 16

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009

Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009 Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009 GM CONSULTANTS & ASSOCIES Hélène Kalem 118 rue de Tocqueville 75 017 Paris hkalem@gm-consultants.com 06 73 04 64 34 GM Consultants & Associés Observatoire

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Observatoire de l Eolien

Observatoire de l Eolien Observatoire de l Eolien Analyse du marché et des emplois éoliens en France Colloque France Energie Eolienne 2 octobre 2014 Editorial France Energie Eolienne, porte-parole de l éolien, regroupe les professionnels

Plus en détail

Le métier de diagnostiqueur ne s'improvise pas!

Le métier de diagnostiqueur ne s'improvise pas! Le métier de diagnostiqueur ne s'improvise pas! DOSSIER DE PRESSE www.agendaexpertises.fr Tél. : 04 42 54 43 27 Fax : 04 42 54 31 15 LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER 14 diagnostics sont liés à la transaction,

Plus en détail

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Communication à caractère promotionnel BNP Paribas REIM, société de gestion de portefeuille, lance une nouvelle SCPI Scellier, «label BBC» : Pierre

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ISF 2015

MANDAT DE GESTION ISF 2015 MANDAT DE GESTION ISF 2015 1 AVERTISSEMENT Ce document n est pas contractuel et est réservé aux professionnels de la gestion de patrimoine (CIF) souhaitant obtenir des informations sur le mandat de gestion

Plus en détail

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille SCPI GEMMEO COMMERCE L immobilier de commerce français en portefeuille AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après «SCPI»), vous devez tenir

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

PremeLY Habitat 3 BBC

PremeLY Habitat 3 BBC PremeLY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2011 La clôture de la période de souscription pourra intervenir par anticipation

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

(Bâtiment Basse Consommation)

(Bâtiment Basse Consommation) PREMELY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» Prorogation de la commercialisation jusqu au 20 décembre 2012. La période de souscription de PREMELY Habitat 3 BBC, prévue

Plus en détail

8 Certifications Minergie

8 Certifications Minergie 8 Chapitre 8 Être Minergie, est-ce aussi être «autrement»? Pour de nombreux acteurs du marché immobilier, un label de durabilité devrait s accompagner d une appréciation de la valeur de leur immeuble,

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Sommaire 1. ANALYSE DES RECHERCHES... 2 2. RECOMMANDATIONS...11 2.1. ELEMENTS DETERMINANTS...11 2.2. SELECTION DE MOTS CLES...11 Page 2 sur

Plus en détail

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 SOMMAIRE DÉTAILLÉ INTRODUCTION : L évolution de l environnement a transformé les métiers de la finance

Plus en détail

CUSTOM SOLUTIONS SA RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LA GESTION DU GROUPE. Sociétés Forme Pays d immatriculation

CUSTOM SOLUTIONS SA RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LA GESTION DU GROUPE. Sociétés Forme Pays d immatriculation CUSTOM SOLUTIONS SA Société anonyme au capital de 4.863.050 Siège Social : 135, avenue Victoire Z.I. de Rousset-Peynier 13790 ROUSSET RCS AIX EN PROVENCE B 500 517 776 RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Le contrôle de gestion des PME

Le contrôle de gestion des PME Le contrôle de gestion des PME Thierry POLACK Gérard RANCHON L expert-comptable, contrôleur de gestion des PME? Plan 1 ère partie : Paysage professionnel 1/ Projets de simplifications et risques de déréglementation

Plus en détail

Le Cloud Computing à l horizon 2015 Quels enjeux et perspectives dans un marché en pleine mutation?

Le Cloud Computing à l horizon 2015 Quels enjeux et perspectives dans un marché en pleine mutation? Le Cloud Computing à l horizon 2015 Un potentiel de croissance substantiel Au-delà de l effervescence médiatique, le Cloud Computing s impose peu à peu comme une évolution crédible des systèmes d information

Plus en détail

Hôtellerie & Tourisme

Hôtellerie & Tourisme SALARY SURVEY 2014 & & Sélection et approche directe de cadres confirmés www.michaelpage.fr INTRODUCTION Michael Page & est une division de Michael Page, leader du conseil en recrutement, spécialiste de

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 8 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

Système de Management par la Qualité

Système de Management par la Qualité Système de Management par la Qualité Rapport Technique Référence Rédigé par MAN-01 Jérémie Dhennin Nombre de pages 9 Le 23 juillet 2015 Diffusion non restreinte ELEMCA SAS / RCS Toulouse 790 447 866 425,

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

EDISSIMMO. Durée d investissement recommandée de 8 ans Comporte un risque de perte en capital

EDISSIMMO. Durée d investissement recommandée de 8 ans Comporte un risque de perte en capital juillet 2015 EDISSIMMO SCPI DE BUREAUX à capital variable Durée d investissement recommandée de 8 ans Comporte un risque de perte en capital Avertissement Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants : SCPI Rivoli Avenir Patrimoine investir INDIRECTEMENT dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT Lorsque vous

Plus en détail

Le conseil en management

Le conseil en management Le conseil en management Avril 2014 / OLE / ACE 3SAE06 NAF rév.2, 2008 : 70.22Z NACE rév.2, 2008 : 70.22 Prévisions 2014 PIB en France (vol.) +0,8% CA Xerfi du secteur du conseil en management (val.) Données

Plus en détail

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15%

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Communiqué de presse Paris, le 29 avril 2014 Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Hausse des revenus locatifs de la Foncière de 41,7 % à périmètre courant (- 0,8 % à périmètre

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire i «L investissement t immobilier» Les SCPI François Longin 1 www.longin.fr Généralités sur les SCPI SCPI Borloo Plan Processus d investissement (sélection

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE ACCOMPAGNEMENT COMPTABLE ET FINANCIER AUDIT CONSEIL

EXPERTISE COMPTABLE ACCOMPAGNEMENT COMPTABLE ET FINANCIER AUDIT CONSEIL EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT ET FINANCIER CONSEIL présentation Implanté en plein cœur de Paris, le cabinet Exalys Audit & Expertise est un cabinet d expertise-comptable pluridisciplinaire, intervenant auprès

Plus en détail

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine

CLIENT INVESTISSEUR SCPI. Achète des parts de SCPI. Les locataires payent des LOYERS à la SCPI. Distribution de revenus, valorisation du patrimoine Investir en SCPI Une SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier est un produit d investissement collectif non coté investi en immobilier. L acquisition de parts de SCPI permet à l investisseur d effectuer

Plus en détail

Écouter et accompagner

Écouter et accompagner Gérer durablement Écouter et accompagner > Prestataire de services Le Groupe Dauchez s adresse aux propriétaires immobiliers souhaitant confier la gestion de leur investissement à des professionnels indépendants

Plus en détail

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Juin 2012 Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél. : 01 40 26 47 38 www.sextant-expertise.fr Société inscrite à l ordre des

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 SOMMAIRE Comportement de l immobilier belge Qui sommes-nous? Structure et méthodologie L investissement immobilier en

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

ARTICULATION STRATEGIQUE CNOPS ET MUTUELLES : «Pour une destinée commune» -Cas de la MODEP- Présenté par : M. Mohammed Faidi

ARTICULATION STRATEGIQUE CNOPS ET MUTUELLES : «Pour une destinée commune» -Cas de la MODEP- Présenté par : M. Mohammed Faidi ARTICULATION STRATEGIQUE CNOPS ET MUTUELLES : «Pour une destinée commune» Présenté par : -Cas de la MODEP- M. Mohammed Faidi Transformation du paysage de la couverture médicale au Maroc grâce à: Une meilleure

Plus en détail

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides :

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides : FORMATION DROM 2014 CIL-PASS ASSISTANCE présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires Des difficultés de logement? Amallia est à vos côtés. aides : prêts action logement aides complémentaires

Plus en détail

observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr

observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr observatoire du Transport Sanitaire 2014 kpmg.fr Edito Marc Basset, Associé, Responsable du secteur Transport sanitaire C est avec un grand plaisir que nous vous présentons l Observatoire du Transport

Plus en détail

SCPI Renovalys 5. Communication à caractère promotionnel

SCPI Renovalys 5. Communication à caractère promotionnel SCPI Renovalys 5 Communication à caractère promotionnel A V E R T I S S E M E N T F ACTEURS DE RISQUES Vous investissez dans une SCPI de type fiscal «déficit foncier», qui permet au porteur de parts de

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

TRANSACTION. ZAC Aéroport - 125, Impasse Adam Smith - 34470 PEROLS Tél. 04.99.53.21.31 Fax 04.99.53.21.30 internet@sdgi.fr

TRANSACTION. ZAC Aéroport - 125, Impasse Adam Smith - 34470 PEROLS Tél. 04.99.53.21.31 Fax 04.99.53.21.30 internet@sdgi.fr TRANSACTION ZAC Aéroport - 125, Impasse Adam Smith - 34470 PEROLS Tél. 04.99.53.21.31 Fax 04.99.53.21.30 internet@sdgi.fr S.A.S au capital de 15 550 euros SIRET 412 259 715 00024 APE 741 GA TVA FR5741225971500032

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2013

SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2013 SERVICE RECRUTEMENT CATALOGUE DES STAGES 2013 Sommaire LE GROUPE... 3 NOS VALEURS... 4 LES STAGES EN AGENCES... 5 Chargé d affaires en Contrôle Technique... 6 Chargé d affaire en Qualité Environnementale

Plus en détail

Immeuble Ile-de-France 3 Place de la Pyramide - La Défense 9 92067 Paris - La Défense Cedex. Promoteur certifié ISO 9001

Immeuble Ile-de-France 3 Place de la Pyramide - La Défense 9 92067 Paris - La Défense Cedex. Promoteur certifié ISO 9001 Immeuble Ile-de-France 3 Place de la Pyramide - La Défense 9 92067 Paris - La Défense Cedex Promoteur certifié ISO 9001 SOGEPROM - SA au capital de 54 450 000. Siège social : Immeuble Ile de France 3,

Plus en détail

Dossier de Presse CREATION DU NOUVEAU SYNDICAT IMMOBILIER : UNIS. Union des Syndicats de l Immobilier. Conférence de Presse du 4 février 2009

Dossier de Presse CREATION DU NOUVEAU SYNDICAT IMMOBILIER : UNIS. Union des Syndicats de l Immobilier. Conférence de Presse du 4 février 2009 Dossier de Presse CREATION DU NOUVEAU SYNDICAT IMMOBILIER : UNIS Union des Syndicats de l Immobilier Conférence de Presse du 4 février 2009 Service de Presse d UNIS Agence côtéjardat Tel : 01 41 05 94

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES SYNTHESE JUILLET 2004 DATAR - AATEC / ARGUYL - 2-29/07/04 OBJECTIF ET CONTEXTE L immobilier d entreprise est un enjeu

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail

OPCIMMO-P. L épargne immobilière indirecte réinventée. Diversification compte-titres et assurance vie

OPCIMMO-P. L épargne immobilière indirecte réinventée. Diversification compte-titres et assurance vie Diversification compte-titres et assurance vie OPCIMMO-P Munich - Atelier an der Medienbrüke Paris - Cap 14 (VEFA) L épargne immobilière indirecte réinventée Document dédié à la présentation de l action

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 Croissance des résultats opérationnels Produit Net Bancaire : 2 929 millions d euros (+ 2.9

Plus en détail

SCPI Scellier. Renovalor 2

SCPI Scellier. Renovalor 2 Renovalor 1 Historique INTER GESTION, société de gestion de SCI et de SCPI gère depuis plus de 20 ans les SCPI Malraux PIERRE INVESTISSEMENT 1, 2, 3, 4, 5 et 6. Forte de son expérience en opération de

Plus en détail

Département de l Hérault

Département de l Hérault Du diagnostic à l opérationnel, quelles priorités? Le cas des collèges de l Hérault Jean-Pierre Quentin, directeur d exploitation du pôle éducation Patrimoine Conseil général de l Hérault mai 2009 AUDIT

Plus en détail

Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers

Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Particuliers Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT

Plus en détail

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Les pouvoirs publics ont attiré notre attention sur les enjeux de la transmission des entreprises, plus de 100

Plus en détail

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTEMES D INFORMATION Professionnalisation de la gestion de projet 30 avenue du Général Leclerc 92100 Boulogne-Billancourt Tel : +33 1 55 38 99 38 Fax : +33 1 55 38 99

Plus en détail

Chaque mois, IMS Health propose une vue de son référentiel ENTREPRISES, constitué à partir du répertoire SIRENE (source INSEE) valorisé

Chaque mois, IMS Health propose une vue de son référentiel ENTREPRISES, constitué à partir du répertoire SIRENE (source INSEE) valorisé Chaque mois, IMS Health propose une vue de son référentiel ENTREPRISES, constitué à partir du répertoire SIRENE (source INSEE) valorisé (fiabilisation & enrichissement), pour vous accompagner dans la compréhension

Plus en détail

À PROPOS DE KENT CONSEIL IMMOBILIER

À PROPOS DE KENT CONSEIL IMMOBILIER À PROPOS DE KENT CONSEIL IMMOBILIER NOTRE PHILOSOPHIE Nous avons à cœur de pouvoir satisfaire pleinement notre clientèle ; pour cela nous vous accompagnons, tout en respectant les 10 engagements clés de

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

> Groupama Gan Pierre 1 Une opportunité d investir indirectement dans l immobilier d entreprise

> Groupama Gan Pierre 1 Une opportunité d investir indirectement dans l immobilier d entreprise Immobilier d'investissement > Groupama Gan Pierre 1 Une opportunité d investir indirectement dans l immobilier d entreprise Éligible comme support en unités de compte proposé dans le cadre d un contrat

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Présentation de la SEM «Energies POSIT IF» :

Présentation de la SEM «Energies POSIT IF» : Réunion régionale sur les outils de l'efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment Présentation de la SEM «Energies POSIT IF» : (Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique

Plus en détail

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 5 L'ACTIVITÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 8 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

50 lots LMNP en EHPAD au Creusot (71) Gestion DOMIDEP (9ème gestionnaire d ehpad)

50 lots LMNP en EHPAD au Creusot (71) Gestion DOMIDEP (9ème gestionnaire d ehpad) 50 lots LMNP en EHPAD au Creusot (71) Gestion DOMIDEP (9ème gestionnaire d ehpad) Le Revenu Pierre Introduction Bureaux : 17 rue Beffroy - 92200 Neuilly-sur-Seine T. +33 (0)1 46 41 90 10 - F. +33 (0)1

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Introduction en Bourse sur Eurolist by Euronext TM Paris

Introduction en Bourse sur Eurolist by Euronext TM Paris 1 ER GROUPE FRANÇAIS INDÉPENDANT DE MENUISERIE INDUSTRIELLE DISCOUNT Introduction en Bourse sur Eurolist by Euronext TM Paris Introducteur et Membre du Marché en charge du Placement SOMMAIRE -1- Le Groupe

Plus en détail

Royaume du Maroc. Direction des Etudes et des Prévisions Financières

Royaume du Maroc. Direction des Etudes et des Prévisions Financières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions Financières Le crédit à la consommation en pleine mutat i o n Mars 2008 http://www.finances.gov.ma/depf/depf.htm Boulevard Mohamed V. Quartier Administratif,

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise

Réussir sa création d entreprise Chambre des Experts Comptables du Cœur d Hérault Réussir sa création d entreprise Les conseils de l expert-comptable Support téléchargeable sur : www.cecch.fr CSOEC 2012 Comité Création d Entreprise La

Plus en détail

24 novembre 2010. Présentation des résultats semestriels au 30/09/10

24 novembre 2010. Présentation des résultats semestriels au 30/09/10 Présentation des résultats semestriels au 30/09/10 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité du 1 er semestre 2010/11 3. Résultats semestriels 2010/11 4. Les ressources humaines, un enjeu

Plus en détail