Le projet du campus universitaire d Outremont

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le projet du campus universitaire d Outremont"

Transcription

1 Le projet du campus universitaire d Outremont L analyse municipale de faisabilité technique et financière du projet de campus et de ses abords Bureau de gestion des grands projets Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine 17 juin 2008

2 2

3 3

4 Le projet du campus universitaire d Outremont L analyse municipale de faisabilité technique et financière du projet de campus et de ses abords Table des matières Page Résumé 6 Introduction 8 1. La description du projet du campus universitaire d Outremont La description du projet 1.2 L accueil du projet par l arrondissement et la Ville 2. Le processus de consultation publique L analyse de faisabilité technique et financière du projet réalisée par la Ville L estimation des coûts du projet Le mandat de l équipe de projet et les mandats d étude Le résultat des études La gestion des déplacements et les infrastructures de voirie La gestion hydraulique L aménagement des parcs Les logements sociaux et abordables Les transactions immobilières et la réhabilitation des sols La cour de services L analyse financière L entente contractuelle Le comité de concertation des élus et la planification des abords du campus Le comité de concertation des élus Les études relatives aux abords du campus La faisabilité d abandonner la subdivision Parc du réseau du Canadien Pacifique La vocation économique des secteurs Atlantic et Beaumont L impact sur la revitalisation et le développement résidentiel des secteurs adjacents Les modifications à la grille de rues, l accessibilité des piétons et le stationnement L analyse de la forme urbaine de trois secteurs Les propositions d ajustement au concept proposé et l évaluation du projet Description des ajustements Évaluation des propositions Les opportunités et les risques L approche réglementaire Recommandations 49 4

5 Page Liste des figures 1. Le processus de gestion des grands projets 9 2. Estimation budgétaire des coûts d infrastructures du projet du campus Janvier Les principaux résultats des études de la Ville sur le projet du campus Outremont Estimation budgétaire des coûts d infrastructures municipales janvier 2007 à avril Résultats des études sur les abords du campus Outremont Les opportunités et les risques du projet 47 Liste des plans 1. La localisation du site de la gare de triage Outremont Le concept d aménagement proposé par l Université de Montréal, septembre Les secteurs avoisinants du campus Outremont La phase 1 du campus Outremont et la grille de rues proposée Plan préliminaire du réseau cyclable reliant le campus aux principaux axes cyclables Les orientations d aménagement des parcs Terrains visés par l étude de caractérisation et les transactions immobilières Proposition d aménagement de la nouvelle cour de services Portion de la subdivision Parc de la voie ferrée du CP visée par la proposition de 38 l arrondissement Villeray Saint-Michel Parc Extension 10. Réseau ferroviaire, centre de l île de Montréal Les ajustements proposés au projet du campus Les recommandations d intervention pour la 1 ère phase 50 Responsabilité du projet, composition de l équipe de projet et personnes-ressources 52 Bibliographie 54 5

6 Résumé Le projet du campus Outremont a été inscrit en phase de planification au début de 2006 et en janvier 2007, à la suite de l adoption du projet de règlement d urbanisme par le conseil municipal, le comité exécutif autorisait d entamer la première phase de développement du projet en mandatant le Bureau des grands projets du SMVTP de mener les études de faisabilité technique et financière de ce projet dont fait état ce rapport. 1. La description du projet du campus de l Université de Montréal L Université de Montréal (UdeM) a acquis en mars 2006 le site de la gare de triage d Outremont dans le but d y aménager un nouveau campus. Le projet d aménagement prévoit, sur un horizon de 5 à 20 ans, la construction de pavillons de recherche et d enseignement qui occuperont une superficie de m 2, ainsi que places en résidences étudiantes et quelque 800 logements, dont 30 % de logements abordables, conformément à la stratégie d inclusion municipale. Le projet de construction est évalué par l Université de Montréal à 1,1 milliard de dollars. L ouverture du premier bâtiment universitaire était d abord prévue pour septembre 2011, mais l Université de Montréal a récemment repoussé cet échéancier à janvier Ce futur campus universitaire se trouve au cœur de l île de Montréal, à proximité de deux stations de la ligne bleue du métro (Outremont et Acadie). Ce projet est conforme aux orientations du Plan d urbanisme et de la stratégie de développement économique. Il permet de mettre en valeur une friche industrielle dans la continuité urbaine des quartiers résidentiels qui bordent ce site et de renforcer le rôle de Montréal à titre de ville du savoir. 2. Le processus de consultation publique L Office de consultation publique de Montréal (OCPM) a mené un processus de consultation publique quant au projet du campus, entre février et avril L Université de Montréal et la Ville de Montréal ont appuyé les recommandations du rapport de l Office, publié en août Le rapport de l OCPM salue la vocation universitaire et scientifique du projet. Globalement, les recommandations de l OCPM peuvent être regroupées selon deux volets : celles relatives aux enjeux d aménagement du projet du campus comme tel et celles relatives à la planification des abords du campus. 3. L analyse de faisabilité technique et financière L équipe de projet de la Ville, mise en place en mars 2007, avait comme objectif principal de déterminer de façon plus précise les implications physiques, réglementaires et financières du projet pour la Ville et établir les risques et responsabilités, en fonction des critères financiers du Fonds d investissement et des recommandations de l OCPM. Elle devait aussi établir les paramètres d une entente contractuelle avec le promoteur quant à la réalisation des travaux et du partage des coûts. L équipe de projet a mené un ensemble d études notamment sur les besoins en parcs, en infrastructures de voirie, de gestion de l eau et de déplacements, ainsi que sur des éléments comme l habitation, le déplacement de la cour de services et les transactions immobilières. Conséquemment, des ajustements au projet initial sont proposés par l équipe de projet qui permettent de rencontrer l objectif de rentabilité fiscale et de répondre aux recommandations de l OCPM. 6

7 Ainsi l analyse financière du projet conclut que le projet nécessitera des investissements municipaux de 66,6 M $ et des recettes de vente de terrains de 14,8 M $, avec un délai de récupération de 9 ans. Le projet devrait générer des investissements privés et publics de l ordre 1,43 milliard de dollars. 4. Le comité de concertation des élus et la planification des abords Conformément aux recommandations de l OCPM, monsieur André Lavallée, maire de l arrondissement Rosemont La Petite-Patrie et responsable de l'aménagement urbain et du transport collectif au comité exécutif de la Ville, a mis en place un comité de concertation qui réunit les maires et les directeurs des cinq arrondissements et de la ville de Mont- Royal, visés par ce projet et ses retombées. Il s agit d une démarche politique de concertation afin de déterminer la vocation des secteurs limitrophes au projet du campus, en relation avec celui-ci, qui sera traduite dans un document d orientations et d interventions pour la fin du printemps Le rapport fait état des études menées dans ce contexte. 5. Les ajustements proposés L équipe de projet propose un ensemble d ajustements au projet du campus universitaire d Outremont, sur la base des résultats des analyses et des études. Ces ajustements visent principalement à améliorer le projet, en fonction des recommandations de l OCPM, de la faisabilité technique des options et des coûts municipaux, sans remettre en cause les fondements du projet quant à l aménagement d un campus universitaire. Les ajustements portent principalement sur la révision de l organisation des lieux publics de l axe central proposé et une réorganisation des espaces verts. La révision suggérée permet également de préciser la première phase de réalisation du projet. 6. Recommandations L équipe de projet recommande d établir une lettre d intention signée par la Ville et l Université de Montréal, portant notamment sur la révision du projet en fonction des ajustements proposés, les transactions immobilières, le programme de réalisation et l approche réglementaire. Elle recommande aussi d entamer certains travaux municipaux, soit l aménagement la nouvelle cour de services et la construction de logements sur les terrains de l actuelle cour de services, et de poursuivre la démarche en avant-projet. 7

8 Introduction La Ville de Montréal a mis en place, en 2006, une démarche d accompagnement et de gestion des grands projets publics et privés. Cette démarche distingue trois phases majeures d évolution d un grand projet : la planification, le développement et la réalisation (voir la figure 1). La phase intermédiaire de développement se divise en deux étapes : l analyse de faisabilité et l avant-projet. Le projet du campus Outremont a été inscrit en phase de planification au début de 2006, depuis son accueil par l arrondissement d Outremont jusqu à l adoption du projet de règlement d urbanisme par le conseil municipal, le 11 décembre Au début de 2007, le comité exécutif (CE) a mandaté le Bureau des grands projets du SMVTP de mener les études de faisabilité technique et financière de ce projet, afin de mieux déterminer les coûts municipaux associés à ce projet, dont fait état ce document. Selon l approbation du CE des recommandations de ce rapport, ce projet pourrait passer à la deuxième étape de développement, soit l avant-projet, avant d entamer plus tard la phase de réalisation. La section 1 de ce rapport décrit succinctement le projet présenté par l Université de Montréal, tel que soumis au processus de consultation publique devant l Office de consultation publique de Montréal, en 2007, dont les principales recommandations sont présentées dans la section 2. La section 3 présente les résultats de l analyse technique et financière du projet et les options d ajustement envisagées. La section 4 fait état des conclusions des études sur les secteurs limitrophes du projet du campus. Ces études vont conduire à l établissement d orientations et d interventions municipales dans ces secteurs, en relation avec le projet du campus. La section 5 fait état de l évaluation des propositions d ajustement au projet du campus, découlant de l analyse technique et financière, ainsi que de leur faisabilité et de leur impact sur l échéancier. La dernière section du document présente les recommandations de l équipe de projet. 8

9 Figure 1. Le processus de gestion des grands projets 9

10 1. Le projet du campus universitaire d Outremont 1.1 La description du projet du campus de l Université de Montréal L Université de Montréal (UdeM) a signifié son intention, dès le printemps 2005, d aménager un nouveau campus sur le site de la gare de triage d Outremont, qu elle a acquis en mars L Université fait face à d imminents besoins en termes de locaux d enseignement et de recherche, notamment pour les facultés dans le domaine des sciences. L expansion des immeubles universitaires sur le site du mont Royal présente non seulement des limites physiques, puisque en soi un seul terrain serait encore constructible, mais irait de plus à l encontre des orientations municipales et gouvernementales de mise en valeur du mont Royal. Le projet d aménagement soumis par l Université de Montréal à la Ville de Montréal, en juillet 2006, prévoit, sur un horizon de 5 à 20 ans, la construction de pavillons de recherche et d enseignement qui occuperont une superficie construite de m 2, ainsi que places en résidences étudiantes et quelque 800 logements, dont 30 % de logements abordables, conformément à la stratégie d inclusion municipale (voir le plan 2). Le projet de construction est évalué par l Université de Montréal à 1,1 milliard de dollars. L ouverture du premier bâtiment universitaire était d abord prévue pour septembre 2011, mais l Université de Montréal a récemment repoussé cet échéancier à janvier 2013, puisque les travaux ne pourront débuter qu une fois le financement gouvernemental confirmé. Ce futur campus universitaire se trouve au cœur de l île de Montréal, à proximité de deux stations de la ligne bleue (numéro 5) du métro (Outremont et Acadie), soit sur la même ligne de métro qui dessert le campus actuel (stations Côtedes-Neiges, Université de Montréal et Édouard-Montpetit) voir le plan 1. De plus, la voie ferrée du CP qui borde ce campus est utilisée par le train de banlieue de St-Jérôme, permettant d envisager une future station de train aux abords du campus. Rappelons que ce projet de campus sur le site de la gare de triage est conforme aux orientations du Plan d urbanisme et de la stratégie de développement économique. Ce projet permet de mettre en valeur une friche industrielle qui crée actuellement une coupure dans la continuité urbaine des quartiers résidentiels qui bordent ce site. À ce titre, ce projet de campus permet de renforcer le rôle de Montréal à titre de ville du savoir. De plus, le projet permet d envisager des retombées éventuelles dans les secteurs avoisinants Beaumont et Atlantic (voir le plan 3). 1.2 L accueil du projet par l arrondissement d Outremont et la Ville de Montréal L Université a entamé des discussions avec des représentants de l arrondissement d Outremont au début de 2006, auxquels se sont joints des représentants du Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine (SMVTP). L arrondissement d Outremont, en collaboration avec le SMVTP, a préparé un projet de règlement d urbanisme, adopté par le conseil municipal en décembre Ce projet a été soumis à la consultation publique en février

11 Plan 1. La localisation du site de la gare de triage Outremont Source : SMVTP, Ville de Montréal 11

12 Plan 2. Le concept d aménagement proposé par l Université de Montréal, septembre 2006 Source : Cardinal et Hardy, septembre

13 Plan 3. Les secteurs avoisinants du campus Outremont Source : SMVTP, Ville de Montréal 13

14 2. Le processus de consultation publique L Office de consultation publique de Montréal (OCPM) a été mandaté par la Ville, lors de l adoption du projet de règlement d urbanisme, de mener un processus de consultation publique quant au projet du campus. L OCPM a tenu des séances d information, d ateliers thématiques et d audiences publiques, entre le 26 février et le 12 avril Il a rendu public son rapport de consultation le 14 août dernier. Dès le dépôt du rapport, l Université de Montréal et la Ville de Montréal ont appuyé les recommandations de l Office. Ces recommandations de l Office et les suites à donner par la Ville sont jointes en annexe du rapport. D entrée de jeu, le rapport salue la vocation universitaire et scientifique du projet perçue comme «une occasion unique de remplacer une enclave par un équipement d excellence qui renforcera la vocation de Montréal comme ville de savoir.» Globalement, les recommandations de l OCPM peuvent être regroupées selon deux volets : celles relatives aux enjeux d aménagement du projet du campus comme tel et celles relatives à la planification des abords du campus en fonction du projet. Les recommandations relatives au projet du campus Les objets des principales recommandations relatives au projet du campus concernent : le prolongement de l axe est-ouest de la promenade jusqu à l avenue du Parc; la détermination de liens nord-sud entre le campus et le quartier Parc-Extension, notamment dans l axe des stations du métro et de l avenue de l Épée; la maximisation de l utilisation des modes de transport actif et collectif, par une offre accrue de transport collectif et une diminution de l offre de stationnement, dont un lien piéton dans l axe de l avenue Wiseman; la diminution de l impact de la circulation automobile dans l avenue Outremont; une approbation par phase du projet. Les recommandations relatives aux abords du campus De façon générale, l Office recommande à la Ville de lier le concept d aménagement du campus à la planification détaillée des secteurs avoisinants, comme prévu dans le Plan d urbanisme, dans une perspective municipale ou métropolitaine. À cette recommandation générale peuvent se greffer les recommandations sur les liens à privilégier entre le campus et les secteurs avoisinants, notamment la poursuite de la promenade vers l avenue Du Parc. Rappelons que la Ville de Montréal a reconnu durant les séances d information qu une démarche de planification visant les abords immédiats du futur campus devrait être menée dans les plus brefs délais. Les retombées éventuelles de ce projet permettraient de revitaliser des secteurs déstructurés situés au nord (secteur Beaumont) et à l est du site (Atlantic et Marconi-Alexandra). Des liens pourraient aussi être créés entre ce campus et les arrondissements limitrophes, séparés par une voie ferrée (Rosemont La Petite-Patrie et Villeray Saint-Michel Parc-Extension). 14

15 Dès le dépôt du rapport de consultation publique, la Ville, en plus d appuyer les recommandations de l OCPM, a soutenu la mise en place rapide d un comité de concertation des élus. Ce comité de concertation, qui vise une meilleure intégration avec les arrondissements voisins, est placé sous le leadership de monsieur André Lavallée, maire de l arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie et responsable de l'aménagement urbain et du transport collectif au comité exécutif de la Ville. La section 3 qui suit présente l analyse de l équipe de projet quant à la faisabilité technique et financière du campus, d un point de vue municipal, tout en tenant compte des recommandations de l OCPM. La section 4 fait état de l analyse enclenchée par la mise en place du comité de concertation quant à la planification détaillée des abords du campus, en fonction également des recommandations de l Office. 15

16 3. L analyse de la faisabilité technique et financière réalisée par la Ville Le mandat accordé au Bureau des grands projets du SMVTP, au début de 2007 par le comité exécutif, consistait essentiellement à mener les études de faisabilité technique et financière du projet du campus en vue d en préciser les coûts municipaux associés au projet. Les conclusions de ces études doivent permettre de déterminer des ajustements au projet en tenant compte à la fois des recommandations de l OCPM et des exigences budgétaires de la Ville, en vue d autoriser la démarche d avant-projet. 3.1 L estimation des coûts du projet Une estimation des coûts de préparation du site et des infrastructures a été faite, en 2006, par l UdeM. Les coûts totaux des travaux étaient alors évalués à 120 millions de dollars, dont 60 millions pour les travaux de démantèlement de la gare de triage, de décontamination, de nivellement du sol et de construction du corridor et du viaduc ferroviaires. L Université avait fait des représentations pour que le coût de ces travaux soit financé par les gouvernements du Canada et du Québec, grâce à une contribution de 30 millions de dollars de la part de chacun d eux. Les travaux d infrastructures municipales, assumés par la Ville, étaient estimés à 60 millions de dollars. L évaluation budgétaire des coûts d infrastructures municipales menée par les consultants de l Université de Montréal a été révisée par les services municipaux en avril Les coûts étaient plutôt évalués non pas à 60 mais à 82 millions (voir la figure 2). Le projet du campus Outremont est un projet institutionnel et n est donc pas soumis au règlement municipal sur les infrastructures, qui rend à la charge des promoteurs le coût des infrastructures des projets résidentiels, commerciaux ou industriels. Dans le cas de ce projet institutionnel, la Ville a pris l engagement financier d assumer le coût des infrastructures municipales, contribuant ainsi avec l aide des gouvernements du Canada et du Québec à la construction de ce campus et à la réhabilitation de ce secteur industriel en friche, au cœur de l île de Montréal. Il faut rappeler que le conseil d agglomération serait appelé à autoriser ces dépenses municipales, puisque l aménagement urbain de la gare de triage est spécifiquement déterminé par la loi comme une responsabilité du conseil d agglomération. Selon les critères établis par le Service des finances, en relation avec le Fonds d investissement (PTI), le terme de rentabilité fiscale des investissements municipaux est établi à 10 ans. C est-à-dire que la Ville doit, au terme de dix ans suivant les investissements municipaux effectués en relation avec un projet, pouvoir récupérer la somme investie sous forme d impôts fonciers relatifs au projet. Cette démonstration est faite grâce à la méthode d analyse financière établie par le Service des finances, en collaboration avec la direction de l analyse financière du SMVTP (voir la section 3.4). Dans le cas du projet du campus, comme il s agit d une institution, l impôt foncier se traduit en compensations d impôt foncier, soit un taux établi sur une valeur moindre que la valeur marchande. Conséquemment, selon les critères établis, pour que le seuil de rentabilité fiscale soit rencontré, les investissements municipaux, dans le cadre de ce projet de campus, ne peuvent pas être supérieurs à 60 millions de dollars. 16

17 Figure 2. Estimation budgétaire des coûts d infrastructures du projet du campus Ville de Montréal Avril 2007 Activités Gouv. du Canada Gouv. du Québec Ville de Montréal Total Réhabilitation du site de la gare de triage 10,0 10,0 20,0 Démantèlement des voies ferrées et des bâtiments CP 4,2 4,1 8,3 Viaduc et corridor ferroviaires 11,5 11,5 23,0 Mur antibruit 5,1 5,1 Gare de train de banlieue 5,0 5,0 Bassins de rétention 25,0 25,0 Voirie municipale (rues, trottoirs, mobilier, arbres, égout, aqueduc) 28,1 28,1 Aménagement de parcs 15,8 15,8 Acquisition de terrains pour fins de rues et réhabilitation 3,6 3,6 Démolition et réhabilitation cour de services actuelle 1,7 1,7 Construction nouvelle cour de services 8,5 8,5 Total 30,7 30,7 82,7 144,1 3.2 Le mandat de l équipe de projet et les mandats d étude Suivant le nouveau processus de gestion des grands projets adopté par la Ville en 2006, l équipe de projets, mise en place en mars 2007, a réuni une quinzaine de personnes issues des services municipaux et de l arrondissement d Outremont afin de répondre au mandat du comité exécutif. L équipe de projet avait deux objectifs : 1. déterminer de façon plus précise les implications physiques, réglementaires et financières du projet pour la Ville et établir les risques et responsabilités; 2. établir les paramètres d une entente contractuelle avec le promoteur quant à la réalisation des travaux et du partage des coûts Afin de rencontrer le premier objectif, quatre comités de travail ont été mis en place : les infrastructures municipales; la programmation des parcs; l habitation sociale et abordable; la cour de services de l arrondissement. 17

18 L équipe de projet a commandé quelques études associées au projet, déjà déterminées dans le mandat initial du CE ou relatives aux recommandations de l OCPM. Chaque étude commandée comportait un volet d estimations des coûts. Ainsi les mandats d étude ne concernaient pas seulement la faisabilité technique mais devaient aussi contenir un volet d analyse associé aux options possibles et d estimation de ces options. De plus, l équipe de projet a vérifié un peu plus en détail les différents éléments du projet en termes de risque et de faisabilité. L un des enjeux principaux du projet, pour la Ville de Montréal, concerne le coût important des infrastructures municipales. La gestion des eaux de surface et leur rétention représentaient l une des inconnues majeures compte tenu que le site actuel de la gare de triage sert de bassin «naturel» lors des fortes pluies. Une étude a été confiée à la firme BPR pour évaluer le réseau et les besoins hydrauliques, en amont et en aval du projet. L autre élément majeur relatif aux infrastructures municipales est l importance des infrastructures de voirie et de leur coût. Deux éléments ont été pris en compte. D abord la gestion des déplacements et la validation de la grille de rues de la première phase de développement du campus, telle que proposée par l Université, afin de déterminer les infrastructures nécessaires dès la première phase. Cette étude a été confiée à la firme Tecsult. Conséquemment, une évaluation des coûts d aménagement de ces infrastructures a ensuite été faite par la Direction de la réalisation des travaux du Service des infrastructures, du transport et de l environnement (SITE), autant pour l ensemble du projet que pour la première phase. L aménagement des parcs, en termes de programmation d équipements récréatifs, a été un enjeu de la consultation publique. Une étude en trois volets a été menée par la firme Plani-Cité afin de préciser les besoins en termes de parcs et d équipements, tenant compte des besoins de la population actuelle et projetée de l arrondissement d Outremont et des secteurs limitrophes. Cette étude devait aussi estimer les coûts d aménagement de la programmation proposée. L Université de Montréal a pris l engagement, durant les séances de consultation publique, de respecter les objectifs de la stratégie d inclusion de logements sociaux et abordables de la Ville. La Direction de l habitation du SMVTP a analysé les besoins de la population en termes de logements sociaux et abordables et a aussi étudié les modalités d implantation de logements sociaux dans le projet. La construction du campus nécessite par ailleurs le déplacement des activités de l actuelle cour de services de l arrondissement. Les options de localisation ont été envisagées sur un nouveau site dans l arrondissement ou dans un autre arrondissement, ou en fonction du partage de ces activités avec un autre arrondissement. Dès le départ, l arrondissement d Outremont a soutenu la nécessité de la présence d une cour de services dans les limites de l arrondissement afin de répondre adéquatement et rapidement aux besoins de l arrondissement. L analyse de ce dossier et l évaluation des coûts d aménagement d une nouvelle cour de services ont été faites par la Direction des immeubles du SMVTP et l arrondissement; un mandat d exécution d un plan d aménagement de cette cour de services a été confié à la firme Dubois-Girard. Les analyses relatives à l implantation des parcs et au déplacement de la cour de services ont conduit l équipe à mener également deux autres analyses sur la caractérisation des sols des terrains municipaux et l évaluation de l ensemble des transactions immobilières. L étude de caractérisation des sols et des coûts de réhabilitation a été confiée à la firme Tecsult et l évaluation des transactions immobilières a été menée par la Direction des stratégies et transactions immobilières du SMVTP. Par ailleurs, en mai 2008, le conseil d agglomération a approuvé l octroi d un contrat, géré par le SITE, pour mener à bien un mandat d étude sur la réhabilitation du viaduc Rockland, dont la localisation proposée aura des répercussions sur la 18

19 grille de rues et la répartition des espaces verts. Cette étude n est pas directement associée au projet du campus Outremont, mais le devis d appel d offres a tenu compte de la problématique du campus dans ce contexte. 19

20 3.3 Le résultat des études Voici une synthèse du résultat de ces analyses. La figure 3, à la fin de cette section 3, présente un résumé de ces résultats La gestion des déplacements et les infrastructures de voirie Comme nous le soulignions plus haut, l un des enjeux principaux du projet concerne les infrastructures de voirie municipale étant donné le coût important qu elles représentent pour la Ville. L un des objectifs de l équipe de projet était d optimiser ces coûts. Par ailleurs, l Université tente d obtenir une accréditation LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) pour le projet du campus et compte mettre l accent sur une accessibilité en transport en commun et à l aide des moyens actifs de transport (marche, vélo). La grille de rues proposée reflète ce caractère. L Université de Montréal a également confirmé, en août 2007, qu une première phase du campus serait d abord réalisée au centre du campus, dans l axe des avenues Wiseman et Outremont (voir le plan 4), soit la construction d un pavillon des sciences de à m² de superficie, qui réunirait quelque personnes quotidiennement, et une première résidence étudiante de 500 lits. L inauguration de ces premiers immeubles est pour janvier La grille de rues de la première phase du projet L étude des déplacements de cette première phase du projet commandée par la Ville a donc déterminé la grille de rues à mettre en place pour répondre aux besoins en déplacements et d accessibilité de cette première phase. Après analyse de différents scénarios, deux itinéraires d accès pour les véhicules ont été retenus : à l est par la Promenade Nord, en liaison avec le carrefour Du Parc Beaubien, et à l ouest par le chemin Bates relié au viaduc Rockland (voir le plan 4). Ces deux accès rencontrent d abord des critères d accessibilité au site, permettant d assurer éventuellement une desserte par autobus et aux véhicules provenant de l est et de l ouest de l île. De plus, les règles de sécurité civile rendaient obligatoires ces deux accès dans le cas d opérations d urgence. Notons également que la Ville serait tenue d aménager un égout, dans l axe de la rue Bates jusqu à la rue Dollard, que le chemin Bates soit prolongé ou non dans la première phase. L étude de gestion des déplacements signifiait aussi en conclusion que l axe central pourrait être constitué d une chaussée à deux voies, jouant le même rôle de desserte de circulation que les deux chaussées prévues de part et d autre de l esplanade proposée. Cette voie principale pourrait longer un parc linéaire ou être ponctuée d une ou de places publiques. La proposition mériterait d être étudiée plus à fond. Cette option permettait également de réduire les coûts d infrastructures de voirie. En effet, l estimation du coût de réalisation des infrastructures de voirie a mis en lumière que l esplanade bordée de deux chaussées augmentait ces coûts de manière substantielle, puisqu il fallait implanter un double réseau d aqueduc et d égouts. L estimation de ces infrastructures en fonction du projet déposé par l Université est évaluée à 33,5 millions de dollars, en hausse de 5 millions en comparaison de l évaluation faite en avril En contrepartie, le même projet avec une seule chaussée, comme le suggère l étude de déplacements, présente plutôt des coûts d infrastructures de voirie de 23,1 millions, soit une économie de 30 % ou de 10 millions de dollars. 20

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l agglomération de Montréal Novembre 2014 Mémoire sur le

Plus en détail

Tableau synthèse des actions sur 24 structures

Tableau synthèse des actions sur 24 structures 81-3711 Passerelle Est de la rue Isabey / A-520 et voies de service 177 1 - Fermeture de certaines volées d escalier au public. - Élaboration d un projet de remplacement de la passerelle partagée avec

Plus en détail

déposé à l Office de consultation publique de Montréal

déposé à l Office de consultation publique de Montréal Mémoire sur les projets de règlement P-06-069 et 04-047-34 Implantation d un campus de l Université de Montréal sur le site de la gare de triage d Outremont déposé à l Office de consultation publique de

Plus en détail

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU PROJET PLAN D AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT MÉTROPOLITAIN PMAD 13 OCTOBRE 2011 1 INTRODUCTION La communauté

Plus en détail

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Le cas de Montréal Marc Blanchet - Ville de Montréal Directeur direction des transports Préparé par : Service des infrastructures,

Plus en détail

Introduction. 1. Les engagements de McGill

Introduction. 1. Les engagements de McGill Introduction L Université McGill remercie le Conseil municipal et l Office de consultation publique de Montréal de tenir des consultations publiques sur le projet du Plan de protection et de mise en valeur

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007.

En fonction de sa proposition, Hydro-Québec s attend à ce que la nouvelle tarification soit effective au début de l année 2007. NOTE AU LECTEUR Fondée en 1961, l Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec (APCHQ) est une référence en matière de construction et de rénovation résidentielles. Regroupant quelque

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Évaluation du Plan local de développement durable de la Ville de Mont-Royal 2010-2015

Évaluation du Plan local de développement durable de la Ville de Mont-Royal 2010-2015 SERVICES TECHNIQUES 20, avenue Roosevelt de Mont-Royal (Québec) H3R 1Z4 Tél. : (514) 734-3034 Téléc. : (514) 734-3084 Évaluation du Plan local de développement durable de la de Mont-Royal 2010-2015 Depuis

Plus en détail

INTRODUCTION PRÉSENTATION AUX CITOYENS 28 AOÛT. - Propriétaire du 3500 St-Jacques

INTRODUCTION PRÉSENTATION AUX CITOYENS 28 AOÛT. - Propriétaire du 3500 St-Jacques INTRODUCTION PROJETS DANS LE SUD OUEST - Propriétaire du 3500 St-Jacques Bureau Bureau Commercial - Expertise en développement de projets immobiliers et gestion de propriétés - Équipe formée d architectes,

Plus en détail

Se donner les moyens d assurer la réussite du transport collectif

Se donner les moyens d assurer la réussite du transport collectif Se donner les moyens d assurer la réussite du transport collectif Mémoire présenté dans le cadre des consultations prébudgétaires 2010-2011 du ministère des Finances du Québec 22 février 2010 Document

Plus en détail

PCAR n 3083 «Îlot Square Léopold» à Namur Survey & Aménagement Février 2014 Rapport d options

PCAR n 3083 «Îlot Square Léopold» à Namur Survey & Aménagement Février 2014 Rapport d options 1 Table des matières OPTIONS D AMENAGEMENT...3 I. Options relatives aux économies d énergie...3 I.1. Constructions...3 I.2 Energies renouvelables...3 II. Options relatives à l urbanisme & à l architecture...

Plus en détail

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal Orlando G. Cerocchi LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal :: INTRODUCTION :: OBJECTIF DU PROGRAMME :: FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS TOURISTIQUES ADMISSIBLES :: CHAMPS

Plus en détail

Defining ecological urban density at the human scale the case for the Montréal triplex

Defining ecological urban density at the human scale the case for the Montréal triplex Defining ecological urban density at the human scale the case for the Montréal triplex Définissons la densité écologique urbaine à l échelle humaine le cas du triplex montréalais owen a. rose architecte,

Plus en détail

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises S O M M A I R E La gare de train Bois-Franc deviendra la troisième station intermodale (métro/gare)

Plus en détail

Prévisions budgétaires 2015

Prévisions budgétaires 2015 Prévisions budgétaires SOCIÉTÉ D HABITATION ET DE DÉVELOPPEMENT DE MONTRÉAL TABLE DES MATIÈRES Message du président et de la directrice générale 1 Mission et organigramme de la Société 2 Programmes 3 Provenance

Plus en détail

Pour une ville qui marche!

Pour une ville qui marche! Pour une ville qui marche! Le commentaire de Vélo Québec dans le cadre de la consultation publique de la Commission permanente sur les transports et les travaux publics : La traversée de rue : comment

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVII e Édition Règlement n o 2014-02 : Règlement sur le développement des toits verts et l agriculture urbaine PRÉSENTATION Présenté par M. Charles Marois, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre

Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre Rapport sur le crédit d engagement pour la réalisation de l équipement de la zone industrielle de DAVAL Sierre, mai 2006 Table des matières

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Séance ordinaire du comité exécutif du mercredi 26 octobre 2011

Séance ordinaire du comité exécutif du mercredi 26 octobre 2011 Séance ordinaire du comité exécutif du mercredi 26 octobre 2011 ORDRE DU JOUR ADOPTÉ 10 Sujets d'ouverture Ordre du jour Direction générale, Direction du greffe Adoption de l'ordre du jour de la séance

Plus en détail

Magonty, un quartier tourné vers l écologie de demain

Magonty, un quartier tourné vers l écologie de demain Pessac, le 7 août 2009 Réf. : CQM-2009-30a-CV Magonty, un quartier tourné vers l écologie de demain Projet de cheminements verts Rapporteur Serge Degueil Responsable Commission Cadre de vie Yves Schmidt

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE Des règles différentes peuvent s appliquer dans le cas d un commerce. Informez-vous

Plus en détail

Projet de règlement modifiant le Règlement sur la protection et la réhabilitation des terrains 28 novembre 2011

Projet de règlement modifiant le Règlement sur la protection et la réhabilitation des terrains 28 novembre 2011 Direction de l analyse et des instruments économiques AVIS ÉCONOMIQUE Projet de règlement modifiant le Règlement sur la protection et la réhabilitation des terrains 28 novembre 2011 Règles sur l allégement

Plus en détail

Ministère des Transports. Lignes directrices pour l aménagement routier lié à l aménagement foncier

Ministère des Transports. Lignes directrices pour l aménagement routier lié à l aménagement foncier Ministère des Transports Lignes directrices pour l aménagement routier lié à l aménagement foncier AVANT-PROPOS Aménagement routier Les travaux d aménagement des voies publiques («aménagements routiers»)

Plus en détail

Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne

Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne En périphérie de Freiburg, à moins de 3 km du centre ville, le quartier Vauban s étend sur 38 hectares, en lieu et place de l'ancienne caserne de l armée française.

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Présentation d ENvironnement JEUnesse

Présentation d ENvironnement JEUnesse Une ville pour tous! Mémoire déposé dans le cadre des consultations de l Office de consultation publique de Montréal sur le Plan de développement durable de Montréal Août 2013 Ce mémoire a été préparé

Plus en détail

Mémoire de la FOHM présenté à l office de consultations publique de Montréal sur. Le 7400 St Laurent

Mémoire de la FOHM présenté à l office de consultations publique de Montréal sur. Le 7400 St Laurent Mémoire de la FOHM présenté à l office de consultations publique de Montréal sur Le 7400 St Laurent Décembre 2010 PRÉSENTATION DE LA FOHM La Fédération des OSBL d habitation de Montréal (FOHM) est une

Plus en détail

Une planification détaillée et concertée pour créer un véritable milieu de vie

Une planification détaillée et concertée pour créer un véritable milieu de vie Une planification détaillée et concertée pour créer un véritable milieu de vie Mémoire présenté dans le cadre des consultations publiques de l OCPM sur la revalorisation des anciens terrains des garages

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

Faire une demande de service

Faire une demande de service Faire une demande de service Alimentation de nouvelles unités Nouveaux besoins sur une ligne existante Enfouissement d une ligne existante à la demande d une municipalité Guide pratique à l usag e des

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER. Les frais annexes

REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER. Les frais annexes REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER 2 Les frais annexes La réussite de votre projet d habitation dépen Sachez évaluer le coût réel de votre projet en prenant en compte tous les frais annexes qu il entraîne

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

Vérification des procédures en fin d exercice

Vérification des procédures en fin d exercice Vérification des procédures en fin d exercice DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Décembre 2011 Table des matières 1.0 Résumé 1 2.0

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DU 20 MAI 2014 À 19 H 30

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DU 20 MAI 2014 À 19 H 30 O R D R E D U J O U R Aucun ajout ne sera autorisé sur aucun ordre du jour d aucune séance ou commission, sauf avec l accord explicite de madame la mairesse; Je soussigné, responsable du présent ordre

Plus en détail

Revitaliser les sites contaminés : Langley (C.-B.)

Revitaliser les sites contaminés : Langley (C.-B.) Revitaliser les sites contaminés : Langley (C.-B.) Dans le cadre de ses efforts de renforcement des capacités des collectivités, la Fédération canadienne des municipalités, par l entremise du municipal

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2012-107

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement VS-R-2012-107 CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT VS-R-2012-107 DE LA VILLE DE SAGUENAY AYANT POUR OBJET D ADOPTER UN PROGRAMME DE COMPENSATION EN ZONE DE CONTRAINTES (24103-05-001) AVERTISSEMENT Le présent document

Plus en détail

Contre-projet de l Association CGL, des immeubles Fraternité et Egalité : Ouverture du «Jardin Fraternité» sur le quartier du Croissant

Contre-projet de l Association CGL, des immeubles Fraternité et Egalité : Ouverture du «Jardin Fraternité» sur le quartier du Croissant Contre-projet de l Association CGL, des immeubles Fraternité et Egalité : Ouverture du «Jardin Fraternité» sur le quartier du Croissant Laîné Christian-Paul Dépôt INPI du 26 juillet 2006 La ville de Nanterre

Plus en détail

Bayonne. Visite des chantiers de la rive droite

Bayonne. Visite des chantiers de la rive droite Bayonne Visite des chantiers de la rive droite samedi 11 février 2012 5 1 2 3 6 4 1. Saint-Bernard - Chemin de Laharie - Nouveaux programmes immobiliers - Immeuble portuaire/bureaux/artisanat 2. CANOPIA

Plus en détail

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut Rosemont- La Petite-Patrie Îlots de chaleur urbains Tout savoir! ce qu il faut Qu est-ce qu un îlot de chaleur? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, particulièrement des

Plus en détail

D Ismaël RAMI à Henri- Francis DUFOUR Marie-Christine BINOUX-REMY Christine LEBOCQ-CESTAN Khalil HENNI Amélie PASCAL

D Ismaël RAMI à Henri- Francis DUFOUR Marie-Christine BINOUX-REMY Christine LEBOCQ-CESTAN Khalil HENNI Amélie PASCAL D Ismaël RAMI à Henri- Francis DUFOUR Marie-Christine BINOUX-REMY Christine LEBOCQ-CESTAN Khalil HENNI Amélie PASCAL Montbéliard, le 4 Mars 2011 Objet : Compte-rendu de la réunion en mairie de Vieux Charmont

Plus en détail

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR DEPARTEMENT DE LA GIRONDE COMMUNE DE BORDEAUX Enquête publique du 1 er juillet 2013 au 31 juillet 2013 inclus : Demande de permis de construire déposée à la mairie de Bordeaux et concernant le projet d

Plus en détail

ATTENDU QU un montant de 43 543 $ est à pourvoir pour l année 2015, par l ensemble des contribuables de la Municipalité pour la solidarité sociale;

ATTENDU QU un montant de 43 543 $ est à pourvoir pour l année 2015, par l ensemble des contribuables de la Municipalité pour la solidarité sociale; PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ D EASTMAN RÈGLEMENT 2015-01 FIXANT, POUR L ANNÉE 2015, LES TAUX DE TAXES, DE TARIFICATION POUR LES SERVICES, LES MODALITÉS DE PAIEMENT DES TAXES ET DES

Plus en détail

EXEMPLE DE QUESTIONNAIRE SONDAGE

EXEMPLE DE QUESTIONNAIRE SONDAGE BOÎTE À OUTILS DU PROJET VERSION JUIN 2012 EXEMPLE DE QUESTIONNAIRE SONDAGE Sondage en ligne du QVAS PlateauEst Juin 2010 Toute forme de reproduction et de diffusion des outils du projet QVAS est encouragée

Plus en détail

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme 1 PREAMBULE Quelques dates pour situer la réforme du permis de construire 2 Le permis de construire en quelques dates 1852 : décret relatif

Plus en détail

AMMONITIA Département Investissement Etude locative

AMMONITIA Département Investissement Etude locative AMMONITIA Département Investissement Etude locative PRESENTATION DE L ARRONDISSEMENT Démographie Paris 17 Paris Population en 2011 168 454 2 234 105 Variation population : taux annuel moyen entre 1999

Plus en détail

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet Restructuration du pôle commercial «Les Gauchetières» à Nogent-le-Rotrou_27 janvier

Plus en détail

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1

Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Accessibilité > voirie et espaces publics Réglementation et mise en oeuvre Accessibilité / voirie et espaces publics DDE 27 1 1 Les références réglementaires Le cadre législatif Loi n 2005-102 du 11 février

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS

CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS PPU Le Quartier Latin - Îlot Saint-Sulpice CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS NOVEMBRE 2012 LES TERRASES ST-SULPICE PPU Le Quartier Latin - Îlot Saint-Sulpice Plan d actions du Quartier Latin CONSOLIDATION

Plus en détail

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations;

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations; RÈGLEMENT NUMÉRO 252 INTITULÉ «RÈGLEMENT ÉTABLISSANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION FAVORISANT LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES HABITATIONS DANS CERTAINS SECTEURS DE LA VILLE» CONSIDÉRANT QUE la Ville désire

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY.

POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. Par Stéphanie Allard, Aménagiste et biologiste associée, ÉCOgestion-solutions

Plus en détail

Collectif en environnement. Mercier-Est

Collectif en environnement. Mercier-Est Collectif en environnement Mercier-Est Bilan des activités 2008-2009 Ce bilan rend compte du travail accompli par les membres du Collectif en environnement Mercier-Est pour la période du 1 er juin 2008

Plus en détail

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme Grand Angle Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme commercial touche aussi fortement les consommateurs, qu ils soient résidents ou de passage, et plus largement toute l économie de notre territoire,

Plus en détail

CHAPITRE VII REGLEMENT DE LA ZONE UF*

CHAPITRE VII REGLEMENT DE LA ZONE UF* CHAPITRE VII REGLEMENT DE LA ZONE UF* Zone à dominante d activités économiques (PME, services, activités artisanales, activités tertiaires) et d équipements collectifs PLU Champigny-sur-Marne Approuvé

Plus en détail

Version définitive approuvée après enquête publique

Version définitive approuvée après enquête publique Secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée et communes environnantes Phase 3 Version définitive approuvée après enquête publique ROLAND RIBI & ASSOCIES Ingénieurs-conseils et urbanistes s.à.r.l. 15, avenue de

Plus en détail

Plan d urbanisme de Montréal. Office de consultation publique de Montréal

Plan d urbanisme de Montréal. Office de consultation publique de Montréal Plan d urbanisme de Montréal Office de consultation publique de Montréal Le 14 juin 2004 Conseil régional de l environnement de Montréal- Plan d urbanisme de la Ville de Montréal Recherche et rédaction

Plus en détail

P R E AV I S N 3 1 / 2 0 0 8. Parcelle no 48 - Secteur Ramiers Demande de crédit extrabudgétaire. pa_31_secteur-ramiers-p-48.doc/29.09.

P R E AV I S N 3 1 / 2 0 0 8. Parcelle no 48 - Secteur Ramiers Demande de crédit extrabudgétaire. pa_31_secteur-ramiers-p-48.doc/29.09. P R E AV I S N 3 1 / 2 0 0 8 Parcelle no 48 - Secteur Ramiers Demande de crédit extrabudgétaire pa_31_secteur-ramiers-p-48.doc/29.09.2008/15:48:37 Table des matières Préambule 3 Evolution de la situation

Plus en détail

FAVORISER LES DEPLACEMENTS ET LES TRANSPORTS LES MOINS POLLUANTS EXEMPLES, PROJETS, PROSPECTIVES

FAVORISER LES DEPLACEMENTS ET LES TRANSPORTS LES MOINS POLLUANTS EXEMPLES, PROJETS, PROSPECTIVES L EXEMPLE DE LA VILLE DE FRIBOURG ET DU QUARTIER VAUBAN EN ALLEMAGNE Responsables de 40 % des émissions de CO 2,, les transports routiers ont un impact non négligeable sur le réchauffement planétaire,

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

RAPPORT SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE D ASBESTOS POUR L ANNÉE 2014

RAPPORT SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE D ASBESTOS POUR L ANNÉE 2014 RAPPORT SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE D ASBESTOS POUR L ANNÉE 2014 Citoyens et citoyennes, Conformément à l'article 474.1 de la Loi sur les cités et villes, le Maire doit faire un rapport sur

Plus en détail

Document d information

Document d information Document d information Direction des finances municipales Janvier 2008 ISBN 978-2-550-51851-8 (PDF seulement) (3 e édition) ISBN 978-2-550-49637-3 (PDF seulement) (1 re édition) La consolidation des états

Plus en détail

SIMI 2014 3 au 5 décembre

SIMI 2014 3 au 5 décembre DOSSIER DE PRESSE Les acteurs de Saint-Brieuc présentent le projet urbain du quartier de la gare aux opérateurs de l immobilier professionnel SIMI 2014 3 au 5 décembre Salon de l immobilier d entreprise

Plus en détail

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire Direction Régionale de l Équipement Midi-Pyrénées Mission Grand Direction Régionale de l'équipement Midi-Pyrénées Cité administrative bâtiment A boulevard Armand

Plus en détail

Opérations entre apparentés

Opérations entre apparentés exposé-sondage CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC PROJET DE NORMES COMPTABLES Opérations entre apparentés Septembre 2012 DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES COMMENTAIRES : LE 21 NOVEMBRE 2012

Plus en détail

Fiscalité du Grand Paris

Fiscalité du Grand Paris Fiscalité du Grand Paris Afin de financer le projet du métro automatique du Grand Paris Express et le plan de mobilisation pour les transports d IdF, l Etat a décidé de prélever de nouvelles recettes fiscales

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 23 mai 2007 Délibération n 2007/081 ORU - ZAC des BASSINS. TRAVAUX PRIMAIRES de DEVIATION de la VOIE FERREE. CONVENTION pour la REALISATION

Plus en détail

Concertation sur le développement du réseau de transports en commun

Concertation sur le développement du réseau de transports en commun mission tramway Concertation sur le développement du réseau de transports en commun Dossier définitif du projet Pôle Mobilité novembre 2009 I LES ORIGINES DU PROJET I.1 Rappel du contexte d élaboration

Plus en détail

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011 Aménagement rural et développement durable Dépendance à la voiture en milieu rural : le cas de la Province du Luxembourg Constats, enjeux et pistes de solutions à moyen-long terme via l aménagement du

Plus en détail

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers/ères,

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers/ères, Préavis No 12/2011 Demande de crédit pour la construction d un parking souterrain de 96 places et démolition des bâtiments ECA Nos 2774 et 2779 au lieu dit «Le Parc» avec aménagement d un terrain de sports

Plus en détail

les nouveaux espaces publics des quartiers nord

les nouveaux espaces publics des quartiers nord les nouveaux espaces publics des quartiers nord Comité de suivi du 7 avril 2006 SEM SEM Amiens Amiens Aménagement _ 7 _ avril 7 avril 2006 2006 _ ESE _ ESE bet bet ingénierie Charles VICARINI concepteur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. POSE DE LA 1 ERE PIERRE du bâtiment destiné à accueillir le POLE EMPLOI DE TULLE. Vendredi 19 avril 2013 à 15 h 00

DOSSIER DE PRESSE. POSE DE LA 1 ERE PIERRE du bâtiment destiné à accueillir le POLE EMPLOI DE TULLE. Vendredi 19 avril 2013 à 15 h 00 DOSSIER DE PRESSE POSE DE LA 1 ERE PIERRE du bâtiment destiné à accueillir le POLE EMPLOI DE TULLE Vendredi 19 avril 2013 à 15 h 00 Rue du 9 juin 1944 (derrière l Hôtel d entreprises Initio) A TULLE OBJET

Plus en détail

Canada PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE VAL-DAVID

Canada PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE VAL-DAVID Canada PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DU VILLAGE DE VAL-DAVID 20 décembre 2005 PRÉSENCES Le Maire, Monsieur Pierre Lapointe Les Conseillers: Monsieur Lucien

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-LI-02a «AN DER UECHT» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-LI-02a «AN DER UECHT» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG SECTION IV - ÉTUDE PRÉPARATOIRE PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS EP4-SD-LI-02a «AN

Plus en détail

É dito E. Investir V illejuif

É dito E. Investir V illejuif Investir V illejuif É dito E n 2014, la ville de Villejuif prend un nouveau cap. Aujourd hui, elle révèle tout son potentiel, sa richesse et sa vitalité, et nous sommes très heureux d accueillir chaque

Plus en détail

Résumé du projet de loi n 43 visant à modifier la Loi sur les mines

Résumé du projet de loi n 43 visant à modifier la Loi sur les mines Actualité juridique Résumé du projet de loi n 43 visant à modifier la Loi sur les mines Juin 2013 Mines et ressources naturelles Le 29 mai dernier, madame Martine Ouellet, ministre québécoise des Ressources

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL COMMUNE DE VAL-DE-RUZ RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande d un crédit d'engagement de CHF 160'000.- pour la rénovation et l isolation des façades du bâtiment sis à l

Plus en détail

Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches

Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches Document mis à jour en avril 2014 Table de matière 1. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 3 1.1 PRÉSENTATION DU FONDS RÉGIONAL D INVESTISSEMENT

Plus en détail

Pour une ville à échelle humaine

Pour une ville à échelle humaine Mémoire du Forum jeunesse de l île de Montréal sur le Schéma d aménagement et de développement de Montréal Pour une ville à échelle humaine Présenté à la Commission sur le schéma d aménagement et de développement

Plus en détail

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue.

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue. LA ZONE 30 DEFINITION 1 «zone 30» section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30km/h.

Plus en détail

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité document de travail Extrait du tableau de bord de la Région de Bruxelles-Capitale, amendé par la Coordination associative : «Nouvelles Rivières Urbaines» et biodiversité 1.2.1. intégration des principes

Plus en détail

Bilan des actions 2012-2013

Bilan des actions 2012-2013 Politique-cadre de développement touristique des Îles-de-la-Madeleine Bilan des actions 2012-2013 Si l industrie touristique est aujourd hui mature, bien établie et confirmée comme avenue de développement

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

Cahier des Clauses techniquesparticulières

Cahier des Clauses techniquesparticulières ARCHES PUBLICS MAIRIE DE BASTIA Avenue Pierre Guidicelli 20410 BASTIA CEDEX MARCHE D ETUDES A MAITRISE D OUVRAGE EN VUE DE L ORIENTATION ET DU DEVELOPPEMENT DU SYTEME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SERVICE

Plus en détail

Portrait des projets de transport en commun sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal

Portrait des projets de transport en commun sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal Portrait des projets de transport en commun sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal DOCUMENT DE RÉFÉRENCE MARS 2011 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...3 1. CONTEXTE...4 1.1 Les orientations

Plus en détail

Projet de loi n o 100 (2010, chapitre 20)

Projet de loi n o 100 (2010, chapitre 20) PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 100 (2010, chapitre 20) Loi mettant en œuvre certaines dispositions du discours sur le budget du 30 mars 2010 et visant le retour à l équilibre

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 Direction Générale Développement / Direction du Développement urbain Question n 182 Direction de l'urbanisme REF : DU2013027 Signataire : SM/NL Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 RAPPORTEUR : Jean-Yves

Plus en détail

RAPPORT D OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LES COMPTES ET LA GESTION DE LA COMMUNE DE TARBES

RAPPORT D OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LES COMPTES ET LA GESTION DE LA COMMUNE DE TARBES CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE MIDI-PYRENEES --- N/Réf. : GO10 329 01 RAPPORT D OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LES COMPTES ET LA GESTION DE LA COMMUNE DE TARBES Exercices 2003 à 2009 22 5.3 Les renégociations

Plus en détail

Bordeaux, le 22 mars 2010. Le Président Références à rappeler : Ch.R//CB/ROD II/ /033017992. Monsieur le Président,

Bordeaux, le 22 mars 2010. Le Président Références à rappeler : Ch.R//CB/ROD II/ /033017992. Monsieur le Président, Le Président Références à rappeler : Ch.R//CB/ROD II/ /033017992 Bordeaux, le 22 mars 2010 Monsieur le Président, Par lettre du 9 septembre 2008, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes

Plus en détail