Catalogue de Formation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Catalogue de Formation"

Transcription

1 Catalogue de Formation qualipharm Notre démarche au service de votre officine École de formation IFMO Pour les Pharmaciens & leurs équipes officinales Formation continue et DPC 1er semestre 2013 Qualipharm agréée FCC 2012 est enregistrée et évaluée favorablement jusqu en juin 2013 pour le DPC

2 2 Sommaire Page Modalités pratiques 3 Répartition géographique 12 Formation continue et DPC Qualipharm - IFMO par domaine Nouvelles missions 18 Savoir scientifique 30 Savoir comportemental 40 Axes de développement 46 Formation à distance 59 Intervenants 60 Médissimo 62 Renseignements - Inscription 64

3 Modalités pratiques

4 4 Vers le DPC pour votre officine Formation continue Développement professionnel continu Objet Amélioration des connaissances Amélioration des connaissances ou des compétences Champs Obligations Obligation individuelle pour tous les pharmaciens inscrits à l Ordre Réalisation d un quota d heures de formation et obligation de fournir tous les 5 ans des justificatifs prouvant qu ils ont suivi des formations Obligation individuelle pour les pharmaciens inscrits à l Ordre et les préparateurs Participation, au cours de chaque année civile, à un programme de développement professionnel continu collectif annuel ou pluriannuel Pour faire valoir les actions de formation continue auxquelles vous avez participé en 2012 et jusqu en juin 2013, phase transitoire du DPC, suivez la démarche détaillée ci-après : Envoyez votre justificatif de formation ainsi que la fiche de suivi DPC, au choix : Par voie électronique avec l envoi d un courrier électronique comprenant : La fiche de suivi DPC (ci-dessous), renseignée et copiée dans le corps du courrier électronique Une copie que vous aurez scannée des justificatifs fournis par notre école de formation ajoutée en pièce jointe au courrier électronique Les adresses électroniques, selon votre section d appartenance, sont les suivantes : Section A : Section D : Section E (outre mer) : Par voie postale avec l envoi d une copie des justificatifs de formation que vous souhaitez faire valoir ainsi qu une copie imprimée et dûment remplie de la fiche de suivi DPC (ci-dessous), à l adresse suivante, en précisant votre section d appartenance : Ordre des Pharmaciens, DPC phase transitoire, Section, 4, avenue Ruysdaël PARIS cedex 08. Veuillez noter que ces adresses électroniques et postales sont strictement réservées à la participation à la formation continue en Aucun autre envoi ne pourra être pris en compte. Vous pouvez contacter l Ordre au pour tout complément d informations. A noter : vous recevrez un accusé de réception uniquement pour un envoi à l une des adresses électroniques. Mais quelque soit le mode d envoi choisi, les informations seront enregistrées par la section compétente de l Ordre et vos formations prises en compte au titre de l obligation de suivi du DPC pour Ces informations sont transcrites à partir du site de l Ordre des Pharmaciens. Si vous désirez consulter cet espace, rendez-vous sur le site de l ordre :

5 5 Formation continue Qualipharm - IFMO Formations prises en charge par le FIF - PL et OPCA - PL Tarifs (indiqués pour 1 jour de formation) : Tarifs OPCA - PL FIF - PL Coût pédagogique Frais annexes (repas, pause, salle) Public Stage conventionné Pas d avance de frais 50 HT soit 59,80 TTC Remboursable selon la grille actualisée Pharmaciens adjoints Préparateurs diplômés Prise en charge par l OPCA - PL Aucune prise en charge pour les apprentis 250 HT / jour Soit 299 TTC Remboursable selon la grille actualisée 50 HT soit 59,80 TTC Soit un total de 358,80 TTC Pharmaciens titulaires Prise en charge par FIF - PL Numéro d existence de l école de formation :

6 6 DPC L évolution de la formation nécessaire aux nouvelles missions De la théorie Formation classique Objectif : se former et tracer ce qu on fait (action DPC : voir p 24) FCC Surveillée par les instances d économie de la santé DPC Formation et traçabilité des actes et EPP A la pratique

7 7 DPC DPC : Développement Professionnel Continu DPC = formations + évaluation des pratiques Le DPC a pour objectifs l évaluation des pratiques professionnelles, le perfectionnement des connaissances, l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que la prise en compte des priorités de santé publique et de la maîtrise médicalisée des dépenses de santé

8 8 FIF - PL pour les titulaires Le FIF - PL a pour mission de gérer la contribution à la formation professionnelle recouvrée par l URSSAF. La contribution du FIF - PL donne droit aux titulaires à : NOUVEAU : Prise en charge annuelle et par professionnel plafonnée à 1000 maximum (250 / jour de formation) Constitution du dossier de remboursement : Suite à votre inscription, l Ecole de formation QUALIPHARM - IFMO vous transmet un formulaire de remboursement FIF - PL pré-rempli. A la réception des documents, il vous suffit de renvoyer au FIF - PL avant la formation la prise en charge dûment complétée et accompagnée :»» du programme de formation»» d une photocopie de l attestation de versement de la contribution à la formation professionnelle (URSSAF) ou attestation d exonération»» d un relevé d identité bancaire»» du devis de formation ou la facture acquittée»» de la convention simplifiée de formation (établie uniquement sur demande) En retour, le FIF - PL vous fera parvenir par courrier la décision du remboursement avec un numéro de dossier avec demande de justificatifs (facture acquittée et attestation de présence qui vous seront fournies par L École de formation QUALIPHAM - IFMO à l issue de la formation).

9 9 OPCA - PL pour les collaborateurs L OPCA - PL collecte et gère les contributions «professionnalisation» et «plan de formation» des professions libérales, ce qui vous permet de bénéficier d un soutien financier lorsque l un de vos collaborateurs salariés (à l exception des contrats d apprentissage et des étudiants) participe à une formation (frais pédagogiques, participation aux frais de salaire, aux frais de restauration, de déplacement et d hébergement). Frais pédagogiques (pas de plafonnement de jour de formation pour les salariés sauf pour la formation sur le Merchandising) : selon les accords conclus entre l OPCA - PL et l Ecole de formation QUALIPHARM - IFMO, les frais pédagogiques sont directement réglés à notre établissement. Les frais annexes sont remboursés à votre officine.

10 10 Prises en charge par OPCA - PL - FIF - PL Titre de la formation OPCA - PL FIF - PL Optimisation des achats x x Troubles du sommeil x x Asthme x x Éducation thérapeutique du patient diabétique x x Les allergies x x Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques, SLA x x Prothèses mammaires et lingerie adaptée x x Troubles nerveux et médicaments du système nerveux x x Médicaments sortis de la Réserve Hospitalière x x Urgences à l officine x x Aromathérapie au comptoir niveau 1, 2, 3 x x Autosurveillance x x Ménopause, contraception et thyroïde x x Sport, nutrition et supplémentation x x Pédiatrie et conseil officinal x x Pathologies dermatologiques x x Attitude active dans la délivrance d une ordonnance x x Orthopédie et le petit appeillage x x ETP : Formation réglementaire (40 h) x x Les pathologies en ORL x x Attelles de la main x x Nouvelles missions du pharmacien x x Diabète x x Pharmacie vétérinaire x x Maintien et soins à domicile, la chambre du patient x x Prise en charge de la personne âgée x x Merchandising - x Le suivi en officine des patients sous anticoagulants (ACO) x x Comment transformer une obligation légale en une chance de développement dans le cadre des nouvelles missions Communication appliquée à l officine - x Plan de formation - DIF x

11 11 Les adresses Les formations ont lieu de 9h00 à 17h30 : à LA PETITE PIERRE : HÔTEL LION D OR 15 rue Principale LA PETITE PIERRE à LYON : HÔTEL IBIS - EST BRON 36 avenue Doyen Lépine BRON à METZ : HÔTEL IBIS NORD rue du Fort Gambetta WOIPPY à MULHOUSE : HÔTEL BRISTOL 18 avenue de Colmar MULHOUSE à NANCY : HÔTEL NOVOTEL 2 rue du Vair LAXOU à STRASBOURG : IFMO - QUALIPHARM Parc d Innovation Immeuble le Platon rue Jean Sapidus ILLKIRCH

12 Répartition géographique des formations

13 13 Répartition géographique des formations Formation Date Page Colmar ETP : Formation règlementaire du 7 au 13 mars 26 La Petite Pierre Lyon nouveau nouveau nouveau nouveau Le suivi en officine des patients sous anticoagulants 21 mai 23 Urgences à l officine 30 avril 20 Le suivi en officine des patients sous anticoagulants 28 mars 23 Médicaments sortis de la réserve hospitalière 4 avril 35 Urgences à l officine 11 avril 20 Accident vasculaire cérébral 19 avril 31 Comment transformer une obligation légale en une chance de développement dans le cadre des nouvelles missions 7 mai 45 Alzheimer, Parkinson, Sclérose en plaques, SLA 17 mai 34 Optimisation des achats 23 mai 42 Vente associée : attitude active dans la délivrance d une ordonnance 24 mai 41 Prothèses mammaires externes et lingerie adaptée 30 mai 49 Pathologies dermatologiques à l officine 31 mai 36 Aromathérapie au comptoir niveau 2 3 juin 57 Aromathérapie au comptoir niveau 3 4 juin 58 Nouvelles missions du pharmacien 20 juin 19 Le suivi en officine des patients sous anticoagulants 21 juin 23

14 14 Répartition géographique des formations Nancy nouveau nouveau nouveau nouveau nouveau Formation Date Page Le suivi en officine des patients sous anticoagulants 12 février 23 Education des patients à l autosurveillance 13 mars 29 Diabète 21 mars 33 Comment transformer une obligation légale en une chance de développement dans le cadre des nouvelles missions 28 mars 45 Médicaments sortis de la réserve hospitalière 11 avril 35 Prothèses mammaires externes et lingerie adaptée 12 avril 49 Vente associée : attitude active dans la délivrance d une ordonnance 18 avril 41 Optimisation des achats 19 avril 42 Aromathérapie au comptoir niveau 1 6 et 7 mai 56 Nouvelles missions du pharmacien 13 mai 19 Le suivi en officine des patients sous anticoagulants 14 mai 23 Asthme 16 mai 21 Aromathérapie au comptoir niveau 2 17 mai 57 Maintien et soin à domicile, la chambre du patient mai 50 Aromathérapie au comptoir niveau 3 28 mai 58 Accident vasculaire cérébral 31 mai 31 Pédiatrie et le conseil officinal 4 juin 48 Urgences à l officine 11 juin 20 Alzheimer, Parkinson, Sclérose en plaques, SLA 14 juin 34 Troubles nerveux et médicaments du système nerveux juin 39 Pathologies dermatologiques à l officine 21 juin 36

15 15 Répartition géographique des formations Formation Date Page Metz Aromathérapie au comptoir niveau février 56 nouveau Mulhouse nouveau nouveau nouveau nouveau nouveau Aromathérapie au comptoir niveau 2 12 mars 57 Pédiatrie et le conseil officinal 28 mai 48 Asthme 30 mai 21 Urgences à l officine 4 juin 20 Le suivi en officine des patients sous anticoagulants 6 février 23 Aromathérapie au comptoir niveau 2 15 mars 57 Prothèses mammaires externes et lingerie adaptée 18 mars 49 Diabète 19 mars 33 Médicaments en endocrinologie : Ménopause, contraception et thyroïde Comment transformer une obligation légale en une chance de développement dans le cadre des nouvelles missions 27 mars 47 4 avril 45 Pathologie en ORL 5 avril 38 Education thérapeutique du patient diabétique 9 avril 28 Les allergies 10 avril 37 Nouvelles missions du pharmacien 29 avril 19 Troubles nerveux et médicaments du système nerveux mai 39 Médicaments sortis de la réserve hospitalière 16 mai 35 Accident vasculaire cérébral 24 mai 31 Alzheimer, Parkinson, Sclérose en plaques, SLA 27 mai 34 Maintien et soin à domicile, la chambre du patient mai 50 Aromathérapie au comptoir niveau 3 31 mai 58 Prise en charge de la personne âgée 3 juin 53 Le suivi en officine des patients sous anticoagulants 4 juin 23 Asthme 6 juin 21 Vente associée : attitude active dans la délivrance d une ordonnance 7 juin 41 Pédiatrie et le conseil officinal 11 juin 48 Optimisation des achats 13 juin 42

16 16 Répartition géographique des formations Formation Date Page Saverne Attelles de la main 18 février 51 nouveau Strasbourg nouveau nouveau nouveau nouveau nouveau Le suivi en officine des patients sous anticoagulants 5 février 23 Aromathérapie au comptoir niveau février 56 Diabète 5 mars 33 Éducation des patients à l autosurveillance 12 mars 29 Aromathérapie au comptoir niveau 2 14 mars 57 Prothèses mammaires externes et lingerie adaptée 19 mars 49 Comment transformer une obligation légale en une chance de développement dans le cadre des nouvelles missions Médicaments en endocrinologie : Ménopause, contraception et thyroïde 21 mars mars 47 Pharmacie vétérinaire et conseil officinal 2-3 avril 55 Pathologie en ORL 4 avril 38 Le suivi en officine des patients sous anticoagulants 8 avril 23 Troubles nerveux et médicaments du système nerveux 9-10 avril 39 Les allergies 11 avril 37 Attelles de la main 12 avril 51 Merchandising 29 avril 43 Nouvelles missions du pharmacien 30 avril 19 Maintien et soin à domicile, la chambre du patient mai 50 Pathologies dermatologiques à l officine 16 mai 36 Accident vasculaire cérébral 17 mai 31

17 17 Répartition géographique des formations Formation Date Page Strasbourg Urgences à l officine 21 mai 20 nouveau Éducation thérapeutique: formation règlementaire du 23 au 29 mai 26 Aromathérapie au comptoir niveau 3 30 mai 58 Prise en charge de la personne âgée 31 mai 53 Le suivi en officine des patients sous anticoagulants 3 juin 23 Éducation thérapeutique du patient diabétique 4 juin 28 Vente associée : attitude active dans la délivrance d une ordonnance 6 juin 41 Alzheimer, Parkinson, Sclérose en plaques, SLA 7 juin 34 Orthopédie et le conseil du petit appareillage 10 juin 52 Médicaments sortis de la réserve hospitalière 11 juin 35 Troubles du sommeil 12 juin 32 Asthme 13 juin 21 Optimisation des achats 14 juin 42 Pédiatrie et conseil officinal 18 juin 18 Sport et diététique juin 54 Communication appliquée à l officine juin 44

18 qualipharm Notre démarche au service de votre officine École de formation IFMO Nouvelles missions 1er semestre 2013

19 19 Nouvelles missions du pharmacien Aides aux nouvelles missions Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Mulhouse > 29 avril Strasbourg > 30 avril Nancy > 13 mai Lyon > 20 juin Lors de cette formation, vous allez aborder le fondement des nouvelles missions et les conséquences sur l évolution du métier et de l économie de l entreprise officinale. Donner les clés de l organisation officinale pour assurer la traçabilité nécessaire aux évaluations. Faire comprendre que l évolution des pratiques professionnelles est en fait l évaluation des pratiques officinales et nécessite un projet, une organisation et une communication en interne et en externe. Apporter quelques exemples de réussite en la matière et des outils pour les missions à appliquer à l officine. Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Le cadre des nouvelles missions et des nouvelles rémunérations Les nouvelles missions : 1er recours au parcours de soins, dépistage, suivi du patient Quelles nouvelles missions dès aujourd hui Comment mettre les nouvelles missions en œuvre en officine Quelques exemples de mise en place réussies Intervenants Pierre-Xavier FRANK pharmacien formateur Jean-Luc BURY pharmacien formateur

20 20 Les principales situations d urgence à l officine Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Lyon > 11 avril La Petite Pierre > 30 avril Strasbourg > 21 mai Metz > 4 juin Nancy > 11 juin 96% des Français considèrent comme important de pouvoir bénéficier en officine de soins de première urgence. L équipe officinale occupe donc une position privilégiée pour sensibiliser le grand public à l importance de la connaissance des gestes d urgence. A condition de maîtriser les connaissances de base, la contribution des officines est d une très grande utilité dans le domaine de l urgence. Cette formation va vous rendre capable d agir avec efficacité sur le premier maillon (identification des signes de détresse vitale et transmission de l alerte) et sur le deuxième (réalisation des gestes de premier secours). Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Les droits et devoirs du pharmacien Les gestes de premier secours à l officine Les principales situations d urgence à l officine Urgences dermatologiques Urgences traumatologiques Urgences digestives Urgences ophtalmologiques Urgences neurologiques Urgences respiratoires Urgences cardio-vasculaires Divers (crise de goutte, crise de calculs biliaires et rénaux) Intervenants Bartholoméus CALON médecin réanimateur ou un médécin réanimateur - HUS Strasbourg

21 21 La maladie asthmatique et sa prise en charge Aides aux nouvelles missions Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Nancy > 16 mai Metz > 30 mai Mulhouse > 6 juin Strasbourg > 13 juin En France, l asthme concerne près de 3,5 millions de personnes dont un tiers d enfants. C est une maladie qui peut être mortelle, pourtant la plupart de ces décès est en grande partie évitable. Actuellement, 7 à 10% des enfants et 5 à 6% des adultes sont concernés par la maladie asthmatique. La fréquence de l asthme est en constante augmentation dans la plupart des pays et atteint actuellement 9% de la population française. Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Maîtriser la pathologie asthmatique, plus particulièrement les complications, les effets indésirables des médicaments et leurs signes d alerte Connaître les recommandations de prise en charge (GINA, HAS,...) Concevoir, mettre en place et évaluer une démarche d éducation santé du patient Accompagner les patients et leur famille dans un processus d éducation santé Aider le patient souffrant d asthme à adhérer à son traitement et à maintenir le degré d observance thérapeutique requis tout au long de sa maladie Concevoir des outils d évaluation permettant de suivre l évolution personnel des patients en y intégrant les résultats cliniques, la qualité de vie et l auto efficacité Manipuler les différents dispositifs médicaux (chambres d inhalation, aérosols, débitmètres de pointeà pour pouvoir en faire une présentation adaptée au patient Intervenant Dominique GRAS médecin coordinateur de la Plateforme ETP Alsace, Président du réseau Asthme et Allergie Alsace (Resedaa)

22 22 Contactez nous si ça vous intéresse «Les nouvelles missions du pharmacien, des missions pour toute l équipe officinale» Les nouvelles missions du pharmacien lancées en juillet 2009 ont trouvé un écho récent, pratique et réaliste avec la signature de la nouvelle convention pharmaceutique en mars Les pharmaciens ont aujourd hui leur destin entre leurs mains à condition de relever les 3 défis imposés par l avenir, à savoir: Une nouvelle prise en compte du patient/client en direction duquel il s agit dorénavant d apporter une solution et non plus seulement de dispenser un produit Un virage de l expertise à un rôle plus vaste de coordinateur de santé, synonyme pour le pharmacien d exercice dans un cadre plus vaste que le seul cadre officinal Une crédibilisation plus grande de son rôle de professionnel de santé basée sur la compétence, l intégrité et la bienveillance. Ces 3 défis ne s imposeront pas d eux-mêmes, il s agit pour chacun de s y préparer au mieux, dans la qualité et l anticipation, éléments auxquels ce module vise à s atteler. Contact : Mail : Initiative pour les Patients, leur Santé et leur Traitement Suivi des patients sous anticoagulants oraux ipst Initiative pour les patients, leur santé & leur traitement qualipharm Notre démarche au service de votre officine Contact : Qualipharm Le Platon, Parc d Innovation Illkirch Tél : Fax : Mail :

23 23 Le suivi en officine des patients sous anticoagulants (ACO) nouveau Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Strasbourg > 5 février, 8 avril, 3 juin Nancy > 12 février, 14 mai Durée > 1 journée La Petite Pierre > 21 mai Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Mulhouse > 6 février, 4 juin Lyon > 28 mars, 21 juin Lors de cette formation, vous allez pouvoir situer l utilisation des anticoagulants dans les différentes indications de cette catégorie de médicaments, leurs posologies. Connaître la pharmacocinétique, les effets indésirables, les interactions médicamenteuses et alimentaires de ces médicaments. Savoir utiliser les informations des patients ciblés dans l officine en cohérence avec les référentiels HAS et les recommandations ANSM. Organiser le fonctionnement de l entreprise officinale pour optimiser la prise en charge des patients sous anticoagulants dans le cadre des nouvelles missions et de la nouvelle convention. Participer à l échange des Pratiques Professionnelles avec les autres Professions de Santé. Les maladies, les pathologies justifiant une prescription d anticoagulants. Politique et économie de la santé. Les médicaments anticoagulants : Rappel de physiopathologie sur l hémostase Le point d impact des anticoagulants (Mécanisme d action) Les différentes classes d anticoagulants Le suivi en officine des patients sous anticoagulants : Le cadre de la loi HPST et de la convention avec la CNAM L entretien pharmaceutique (définition, organisation, cas pratiques) Intervenants Élisabeth GAERTNER praticien hospitalier Jean-Luc BURY pharmacien formateur Pierre-Xavier FRANK pharmacien formateur

24 24 Le DPC Action DPC Le développement professionnel continu a pour objectifs l évaluation des pratiques professionnelles, le perfectionnement des connaissances, l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que la prise en compte des priorités de santé publique et la maîtrise médicalisée des dépenses de santé. Il constitue une obligation En suivant cette formation, vous aurez la possibilité de satisfaire votre DPC. En effet, en amont de cette journée, lors de votre confirmation d inscription une feuille d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) autour des ACO vous sera envoyée. Un échange des EPP sera fait en début de séance, puis 3 mois après au plus tard, vous aurez à nous renvoyer une 2ème fiche d EPP. Pour ceux qui voudraient aller plus loin des rencontres seront programmées.

25 25 Le DPC Evaluation des pratiques professionnelles et ACO Date : Responsable de la démarche : Titulaire : Evalua on réalisée par : L évalua on des pra ques professionnelles cons tue, avec la forma on con nue, le pilier du développement professionnel con nu. Parallèlement, les an coagulants oraux ont toujours cons tué une classe de médicaments à marge thérapeu que étroite. Leur dispensa on nécessite une a en on toute par culière. Evaluez maintenant vos pra ques habituelles, puis 3 mois, 6 mois et en n 1 an après la mise en place de l IPST ACO. Ques ons OUI NON Dans votre officine, avez vous informé toutes les personnes habilitées à dispenser, de la mise en place d un suivi des pa ents sous an coagulants oraux? Avez vous pris le temps d expliquer les objec fs de ce suivi au cours d une réunion? L enregistrement de la délivrance de tous les médicaments prescrits et non prescrits est il effec f? (historique médicamenteux et/ou dossier pharmaceu que)? Disposez vous d un espace de con den alité agréable (confort, luminosité, bureau, 2 ou 3 chaises, une table) perme ant d assurer un entre en pharmaceu que? Avez vous commandé au Cespharm un nombre suffisant de carnets de suivi et d informa on pour vos pa ents traités par ACO? Ques onnez vous votre pa ent pour connaître les informa ons délivrées par le médecin prescripteur sur son traitement? Véri ez vous que le pa ent connaisse l indica on pour laquelle son traitement ACO est prescrit? Véri ez vous que votre pa ent connaisse son INR cible? Véri ez vous que votre pa ent connaisse les conséquences d un INR trop élevé? Véri ez vous que votre pa ent connaisse les conséquences d un INR trop bas? Informez vous systéma quement vos pa ents de l iatrogénie de ces médicaments? Véri ez vous que votre pa ent connaisse la fréquence de réalisa on de son INR? Véri ez vous que votre pa ent connaisse les dangers de l automédica on? Véri ez vous que votre pa ent connaisse les aliments suscep bles d interagir avec son traitement? Reme ez vous systéma quement au pa ent traité par ACO un carnet de suivi? Lors d une telle dispensa on, l équipe officinale note t elle la date de remise du carnet dans le dossier pa ent? Demandez vous au pa ent de ramener son carnet à chaque renouvellement de traitement (si AVK) pour le consulter et parler des résultats avec lui? Votre pa ent sait il qu il doit informer tout professionnel de santé de la prise d un traitement ACO? Lui demandez vous si son traitement est signalé dans son portefeuille et dans sa voiture? En cas d inobservance décelée, essayez vous d y apporter une réponse (informa on du médecin traitant, tableau de prise )? Nombre de réponses obtenues Le fait d obtenir une note (nombre de «oui») supérieure ou égale à 14 vous assure d effectuer un suivi de ces pa ents en toute sécurité : mon score est de. v1.01 L usage de ce document est soumis au secret professionnel

26 26 Éducation thérapeutique du patient: Formation réglementaire Aides aux nouvelles missions Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Colmar > du 7 au 13 mars Strasbourg > du 23 au 29 mai Durée > 6 journées Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Cette formation a pour but de répondre aux obligations de l arrêté du 2 Août 2010 relatif aux compétences requises pour dispenser l Education Thérapeutique du Patient (ETP). Vous allez pouvoir : Acquérir selon les recommandations de l OMS les compétences relationnelles, pédagogiques et d animation, méthodologiques et organisationnelles, biomédicales et de soins pour permettre la conduite des séances Identifier les besoins, notamment d apprentissage, du patient, y compris les attentes non verbalisées Adapter son comportement et sa pratique professionnelle au patient et à son entourage Communiquer et développer des relations avec le patient afin de le soutenir dans l expression de ses besoins de santé Acquérir et développer une posture éducative, notamment pour négocier des objectifs éducatifs partagés avec le patient Utiliser les outils pédagogiques adaptés et gérer l information et les documents nécessaires au suivi de la maladie Evaluer la démarche éducative et ses effets, et apporter en conséquence des ajustements Adapter la démarche éducative aux situations interférant dans la gestion normale de la maladie Mettre en pratique dans l officine les éléments supports et les éléments de relation avec les autres professionnels de santé.

27 27 L ETP, Aspects réglementaires L ETP : Aspect pratique L ETP : La démarche éducative L ETP : La Méthode L ETP atteint de maladies cardiovasculaires (HTA/ ACO) L ETP diabétique L ETP asthmatique L ETP insomniaque L ETP en officine Intervenants Jean-Luc BURY pharmacien formateur, coordinateur Dominique GRAS médecin, coordinateur Plateforme ETP Marc PFINDEL médecin Catherine HERDT cadre de santé, responsable pédagogique Danielle DURAIN cadre de santé Céline DISTEL diététicienne Michel PINGET médecin diabètologue Béatrice DECELLE infirmière d ETP, UTEP Dreux Professeur GERSON diabètologue CH Colmar

28 28 Éducation thérapeutique du patient diabètique Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Mulhouse > 9 avril Strasbourg > 4 juin Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL La loi HPST reconnaît aux pharmaciens de nouvelles missions et de dépasser la simple éducation de santé pour aller en transversalité avec d autres professionnels de santé vers l Education Thérapeutique du Patient. Comment faire pour tenir la place qu on attend de nous? Comment se préparer afin que par une traçabilité sans faille notre profession soit reconnue et valorisée dans ce secteur? C est le Rendez-vous que nous vous proposons avec cette formation! Éléments à prendre en compte lors de la mise en place d un programme d Éducation thérapeutique du patient La pathologie diabétique La diététique Traitements médicamenteux Démarche éducative Manipulation du matériel / Mise en situation Étude de 3 cas d ordonnances et d intervention en Éducation thérapeutique du patient Intervenant Catherine HERDT cadre de santé, responsable de la Plateforme ETP Alsace

29 29 Éducation des patients à l autosurveillance Aides aux nouvelles missions Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Strasbourg > 12 mars Nancy > 13 mars Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Cette formation va vous permettre d accompagner le patient dans la gestion de sa pathologie et de son ordonnance par des conseils appropriés, savoir expliquer en détail le fonctionnement des appareils et tests d automesure disponibles à l officine, délivrer les conseils hygiénodiététiques adaptés à l état ou la pathologie du patient dans un but préventif et/ou curatif et permettre une prise en charge de qualité de l autosurveillance à l officine. Mise en place de l éducation à l autosurveillance à l officine Evaluation des patients concernés, Education thérapeutique ciblée (asthme, diabète, hypertension), Mise en place d actions de prévention et de dépistage à l officine, Fiches patients, Fiches comptoirs, procédures assurance qualité- Les dispositifs médicaux destinés à l automesure Autosurveillance de la glycémie (lecteurs et autopiqueurs), autosurveillance de l INR, Autotensiomètres, les thermomètres, les débitmètres de pointe Les tests d autosurveillance Les bandelettes urinaires, les tests de grossesse, les tests d ovulation, les tests de la ménopause, les tests de cholestérol, Hemoccult, les tests de PSA, Ethylotest Intervenant Caroline WEHRLE pharmacien formateur

30 qualipharm Notre démarche au service de votre officine École de formation IFMO Savoir scientifique 1er semestre 2013

31 31 Accident vasculaire cérébral (AVC) nouveau Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Lyon > 19 avril Strasbourg > 17 mai Mulhouse > 24 mai Nancy > 31 mai Cette formation va vous permettre de : Connaître les politiques de Santé cherchant à améliorer la prise en charge de l AVC. Trouver sa place dans la filière de soins. Aider à la prise en charge de l AVC. Connaître les signes de l AVC et participer au 1er recours dans la parcours de soin et connaître les traitements et les valoriser à l officine, accueillir le patient sous anticoagulant pour un suivi à l officine. Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Politique de santé L AVC, l AIT Physiopathologie Signes d alarme à connaître pour le 1er recours au parcours de soin les conduites à tenir les conséquences de l AVC : physiques, neurologiques, psychologiques, sociales Les traitements La prise en charge à l officine Cas pratiques Intervenant Valérie LAUER médecin de l Unité Neurovasculaire de l hôpital de Hautepierre - Strasbourg

32 32 Les troubles du sommeil Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Strasbourg > 12 juin Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL De nombreux rapports indiquent la surconsommation et les effets délétères de cette surconsommation d hypnotiques. Pourtant les troubles du sommeil sont générateurs de troubles plus graves, psychiatriques, cardiovasculaires notamment. Le coût du traitement en prescription et en effets indésirables des troubles du sommeil, insomnie en particulier, fait que les diverses instances médicales, politiques et économiques poussent à réduire la prescription. Pourtant, dans un certain nombre de cas cette prescription est indispensable. Le pharmacien doit accompagner ces prescriptions les valoriser si nécessaire, les contrôler dans tous les cas. Il doit aussi pouvoir s inscrire dans la politique de réduction de la consommation en s inscrivant dans les démarches d accompagnement, voire d ETP. Faire prendre conscience du risque économique et de santé publique de la consommation actuelle des médicaments hypnotiques Reconnaître les risques et les situations de réelles insomnies Connaître les médicaments hypnotiques, leurs effets indésirables et analyser les situations à risque Etre informé des autres stratégies thérapeutiques Savoir adapter son discours et ses actions en fonction du patient et de l entourage médical et paramédical dans le cadre du travail en pluridisciplinarité Intervenant Marc PFINDEL médecin pathologiste du sommeil et de la vigilance

33 33 Diabète Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Strasbourg > 5 mars Mulhouse > 19 mars Nancy > 21 mars Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL L acquisition des connaissances sur la maladie et sa prise en charge permet d avoir une attitude active dans l application des mesures de prévention, dans la dispensation des médicaments et dans l accompagnement de l ordonnance au travers de conseils justes et actuels pour fidéliser sa clientèle dans le cadre d une maladie en plein développement. L application de cette formation permet de mettre en place l éducation santé du patient. Epidémiologie Les différentes formes de diabète Physiopathologies du diabète Les complications du diabète Diagnostics cliniques Traitements : insulines, antidiabétiques oraux, les RMO, les règles hygiénodiététiques, le trai-tement médicamenteux, La surveillance du diabétique Le diabétique à l officine Études d ordonnances et conseils associés à la délivrance Intervenant Caroline WEHRLE pharmacien formateur

34 34 Alzheimer, Parkinson, Sclérose en Plaques, SLA Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Lyon > 17 mai Mulhouse > 27 mai Strasbourg > 7 juin Nancy > 14 juin Cette formation va vous permettre de connaître les situations de prescription, de savoir reconnaître une spécialité à partir de sa DC et de son nom de fantaisie, pouvoir la classer dans une classe pharmacologique, comprendre les mécanismes d action, connaître les indications, contre-indications, effets indésirables et interactions par classe, s intéresser aux cas particuliers de certaines spécialités, adapter le discours aux malades, donner les conseils d utilisation des spécialités, comprendre les prescriptions et se mettre en situation officinale de délivrance. Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Maladie d Alzheimer Maladie de Parkinson Sclérose en plaques Maladie de Charcot ou Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) Pour chaque cas seront traités : Epidémiologie, Etiologie, Physiopathologie, Manifestations cliniques, Explorations fonctionnelles, Evolu-tion, Traitements Intervenant Benjamin CRETIN médecin neurologue, praticien hospitalier

35 35 Médicaments sortis de la réserve hospitalière Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Lyon > 4 avril Nancy > 11 avril Mulhouse > 16 mai Strasbourg > 11 juin Cette formation a pour objet de familiariser le pharmacien et le préparateur à la dispensation des médicaments sortis de la réserve hospitalière sur 5 thématiques. Elle vous permettra de mieux appréhender les indications, contre-indications, effets indésirables de ces spécialités mais aussi d approfondir les éléments législatifs nécessaires à une telle dispensation. Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Aérosolthérapie : maîtriser les bases générales de l aérosolthérapie, les différents systèmes et accessoires, les médicaments nébulisables et le hors-amm, les conseils associés à l ordonnance. Cancérologie : comprendre la raison pour laquelle une cellule saine devient cancéreuse, maîtriser les grandes classes de médicaments en chimiothérapie et particulièrement les nouvelles thérapies ciblées à l officine, savoir adapter son conseil face aux nombreux effets indésirables. Hépatites B et C : comprendre ce que sont ces pathologies, quelles sont leurs traitements et les conseils à prodiguer au patient. Hyperparathyroïdie secondaire : comprendre l action de la glande parathyroïde, son disfonctionnement et ses effets sur l organisme ; maîtriser la dispensation du Mimpara et des autres médicaments indiqués. Intervenant Pierre-Xavier FRANK pharmacien formateur

36 36 Pathologies dermatologiques à l officine Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Strasbourg > 16 mai Lyon > 31 mai Nancy > 21 juin Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL A partir de l étude de la peau, vous apprendrez à reconnaitre les signes cliniques des dermatoses rencontrées couramment en officine. Nous verrons en détail les traitements mis en place pour ces dermatoses et les conseils apportés par l équipe officinale. A la fin de ce stage, vous aurez également de nombreux outils permettant de perfectionner votre conseil auprès de son patient exposé au soleil. La peau : Structure et Fonction Abécédaire des pathologies de la peau : Seront étudiés la physiopathologie, le traitement médical et le conseil officinal associé des dermatoses suivantes : Acné, Brûlures, dermite atopique, eczéma de contact, furoncle, herpès labial, impétigo, mycoses, pellicules, psoriasis, roséole, rougeole, scarlatine, urticaire, verrue, varicelle, zona La peau et le soleil : Les UV, Conséquences d expositions solaires prolongées, mélanomes malins, facteurs favori-sant les mélanomes, repérer un grain de beauté suspect, les phototypes, choisir sa photo-protection, cas particulier de l enfant, 12 conseils solaires et les médicaments photosensibilisants. Intervenant Sophie SYMANIAK pharmacien formateur

37 37 Les allergies nouveau Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Mulhouse > 10 avril Strasbourg > 11 avril Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Cette formation va vous permettre de connaître la réaction allergique et les différentes manifestations allergiques. Savoir distinguer les symptômes pouvant être associés à des pathologies graves. Pouvoir proposer un conseil avisé dans la pratique quotidienne de l officine. Etude et compréhension de la manifestation allergique Etude des différentes réactions allergiques: allergies cutanées, respiratoires, oculaires, alimentaires, sériques Etude des symptômes présentés par le client : Identification et analyse des symptômes. Identification pouvant être associées à des maladies graves : démangeaison, oedème, rougeurs, larmoiement, signes de surinfection, dyspnée Les moyens prophylactiques : suivi du pic pollinique sur Internet, les acaricides, les aliments à éviter Choix d une médication adaptée à la pathologie et symptomatologie décrites Intervenant Caroline WEHRLE pharmacien formateur

38 38 Les pathologies en ORL Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Strasbourg > 4 avril Mulhouse > 5 avril Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Grâce aux connaissances sur les principales pathologies, vous allez acquérir une attitude active dans la dispensation des médicaments, l accompagnement d ordonnance au travers de conseils associés et de conseils de prévention. Les différentes pathologies : Rhinopharyngites, sinusites Otites Laryngites, angine, trachéites Bronchites, bronchiolites, etc Les conseils associés en ORL Intervenant Carole WEHRLE pharmacien formateur

39 39 Troubles nerveux et médicaments du système nerveux Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Strasbourg > 9 et 10 avril Mulhouse > 13 et 14 mai Nancy > 17 et 18 juin Durée > 2 journées Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Cette formation va vous permettre de connaître les différents troubles mentaux, connaître les situations de prescription et les comprendre, savoir reconnaître une spécialité à partir de sa DC et de son nom de fantaisie, pouvoir la classer dans une classe pharmacologique, comprendre les mécanismes d action, connaître les indications, contre-indications, effets indésirables et interactions par classe, s intéresser aux cas particuliers de certaines spécialités, adapter le discours aux malades, donner les conseils d utilisation des spécialités et se mettre en situation officinale de délivrance. Les situations conflictuelles et leurs conséquences Eléments de neurophysiologie fonctionnelle. Quelques définitions sur les maladies mentales et les médicaments de psychopharmacologie Les troubles du comportements Les troubles alimentaires Les médicaments du système nerveux central : Les Hypnotiques : le sommeil, les troubles du sommeil, les benzodiazépines, les phénothia-zines, autres hypnotiques Les psycholeptiques : les neuroleptiques, les anxiolytiques Les psychoanaleptiques : les psychostimu-lants, les antidépresseurs, les normothymiques Les anticonvulsivants Les antiparkinsoniens Intervenant Jean-Georges ROHMER psychiatre, praticien hospitalier

40 qualipharm Notre démarche au service de votre officine École de formation IFMO Savoir comportemental 1er semestre 2013

41 41 Vente associée : Attitude active dans la dispensation d une ordonnance Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Nancy > 18 avril Lyon > 24 mai Strasbourg > 6 juin Mulhouse > 7 juin Cette formation va vous permettre, à partir d une ordonnance fournie et supposée validée, de trouver les opportunités du conseil et/ou de ventes associées, en respectant les objectifs thérapeutiques du médecin. Vous allez pouvoir engager le dialogue avec le patient, le rendre curieux, découvrir ses besoins et ses attentes. Vous serez capable d adapter votre discours et/ou la présentation du ou des produits à la situation et au cas du patient. Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL L attitude active Pourquoi? : le pharmacien d officine aujourd hui, les raisons du métier, du patient et économiques Comment? : l état d esprit, la motivation, la préparation à l attitude active : connaissance du produit, présentation du produit, partage des informations L ordonnance «un papier qui parle» Les portes d entrée du dialogue, exemples L ordonnance «un papier qui fait parler» Les ouvertures sur entretien, les besoins, les attentes, les attentes non exprimées, les avantages du produit et leur présentation, conclusions Le couple ordonnances / conseils : Exemples. Découvertes des conseils des ventes possibles à partir d ordonnances et de produits ciblés. Intervenant Grégory BAADER pharmacien formateur

42 42 Optimisation des achats Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Nancy > 19 avril Lyon > 23 mai Mulhouse > 13 juin Strasbourg > 14 juin Cette formation va vous permettre de mener les négociations et trouver marge et trésorerie. Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Quelques règles de base Que faut-il faire pour bien acheter Gestion des litiges Information de l équipe officinale Qui peut devenir acheteur Procédures qualité Jeux de rôle Intervenant Grégory BAADER pharmacien formateur

43 43 Merchandising Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Strasbourg > 29 avril Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Cette formation va vous permettre de connaître les tendances actuelles de l agencement, de réaliser une implantation cohérente des univers de vente. Savoir mettre en pratique la réalisation d un thème saisonnier de la vitrine au comptoir. Rappel communication appliquée à l officine Le consommateur évolue, votre espace de vente aussi Les caractéristiques physiques d une officine L animation, un concept au centre de vos préoccupations Intervenant Carine ANDRIEUX merchandiser

44 44 Communication appliquée à l officine Public visé : pharmaciens titulaires, préparateurs diplômés Strasbourg > 24 et 25 juin Cette formation va vous permettre de connaître les règles de base de la communication visuelle, comportementale, orale et écrite. Savoir utiliser et appliquer ces règles dans la pratique officinale. Acquérir une méthodologie pour une meilleure communication appliquée à l officine notamment dans l entretien de vente-conseil. Durée > 2 journées Prise en charge > FIF (formation non prioritaire) OPCA : dans le cadre du DIF ou plan de formation (hors convention) Les principes de communication La communication non verbale Les composantes du comportement Les besoins et les motivations du client Les préalables à la vente conseil L entretien de vente-conseil Intervenant Grégory BAADER pharmacien formateur

45 45 Comment transformer une obligation légale en une chance de développement dans le cadre des nouvelles missions Public visé : pharmaciens titulaires nouveau Strasbourg > 21 mars Nancy > 28 mars Mulhouse > 4 avril Lyon > 7 mai Cette formation va vous permettre de connaitre de l employeur en matière de santé au travail. Maitriser l environnement réglementaire de la santé au travail en 2013 par des outils adaptés. Se donner les moyens d être en règle sur le dispositif des outils réglementaires. Comprendre pourquoi il faut adapter son management avec efficience dans le contexte actuel. Durée > 1 journée Prise en charge > FIF - PL Les obligations de l employeur en matière de santé au travail et les évolutions réglementaires Les plans d actions : Les conditions de travail Le management L organisation du travail Le sens du travail Intervenant Didier RAFFIN psychologue du travail

46 qualipharm Notre démarche au service de votre officine École de formation IFMO Axes de développement 1er semestre 2013

47 47 Médicaments en endocrinologie Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Mulhouse > 27 mars Strasbourg > 28 mars Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Connaître les thérapeutiques et savoir les valoriser auprès des clientes vous mettra plus à l aise pour gérer les différentes situations officinales et optimiser la délivrance en l accompagnant de conseils. La contraception orale Etats des lieux de la contraception, rappels de physiologie, la contraception orale, la contraception post coïtale ou la contraception d urgence Traitement de la ménopause La ménopause, Principe de traitement, Les médicaments de la ménopause, le THS dans l ostéoporose Les médicaments de l axe hypophysothyroïdien Mécanisme de régulation, Hyperthyroïdie, Hormones thyroïdiennes, Antithyroïdiens Intervenant Carole WEHRLE pharmacien formateur

48 48 La pédiatrie Public visé : pharmaciens titulaires, adjoints, préparateurs diplômés Metz > 28 mai Nancy > 4 juin Mulhouse > 11 juin Strasbourg > 18 juin Cette formation va vous permettre de savoir répondre aux besoins fondamentaux de la mère et de l enfant dès leur retour de la maternité, d apporter des conseils en matière de soins, d hygiène et d alimentation pour le nouveau né et de répondre avec aisance aux attentes des patients et de personnaliser les conseils lors de la dispensation de médicaments. Durée > 1 journée Prise en charge > OPCA - PL, FIF - PL Le retour de la maternité : Allaitement, biberon, les soins du nouveau-né, le retour de couches Alimentation du nourrisson : Biberon jusqu à 6 mois, les laits spécifiques, les laits 2ème âge et diversification alimentaire Alimentation de l enfant : Conseils élémentaires, surcharge pondérale de l enfant Le conseil dermatologique : Toilette du nouveau-né, Eythème fessier, Acné et croûtes de lait Les troubles digestifs : constipation et diarrhée Les accidents domestiques : corps étranger, brûlures, traumatismes et intoxications Etudes d ordonnances / Cas pratiques Intervenant Sylvie HEIMENDINGER pharmacien formateur

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Développez vos compétences et votre savoir-faire avec les Formations Continues du CFPP Programme 2015 2016

Développez vos compétences et votre savoir-faire avec les Formations Continues du CFPP Programme 2015 2016 avec les Formations Continues du CFPP Programme 20 2016 CQP Dermo-Cosmétique Pharmaceutique CQP Vente conseil de produits cosmétiques & d hygiène en officine (ouvert aux salariés non diplômés) La Phytothérapie

Plus en détail

Infirmieres libérales

Infirmieres libérales Détail des programmes- Feuillets complémentaires à la plaquette générale Infirmieres libérales Stages courts 2012 Durées et dates disponibles sur un calendrier en annexe Santé formation Formations gratuites

Plus en détail

DU Pharmacien-orthésiste Responsable : Pr. Daniel Cussac

DU Pharmacien-orthésiste Responsable : Pr. Daniel Cussac Responsable : Pr. Daniel Cussac Objectifs de la formation Permettre l acquisition par les pharmaciens de compétences indispensables à l application et la délivrance des orthèses (petit appareillage orthopédique).

Plus en détail

Diplômes d'université

Diplômes d'université La Formation Continue Officinale à la Faculté de Pharmacie d Angers 2014/2015 Diplômes d'université Actualisation Officinale Homéopathie Hospitalisation et Maintien à Domicile Orthèses et Petit Appareillage

Plus en détail

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE Notre mission : Chaque pharmacien est unique, UTIP Innovations propose partout en métropole et dans les DOM les solutions de formation adaptées Notre ambition : Devenir acteur de référence du DPC UTIP

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

Comment la proposer et la réaliser?

Comment la proposer et la réaliser? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment la proposer et la réaliser? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les professionnels de santé dans la mise en œuvre d un programme

Plus en détail

L éducation thérapeutique des patients

L éducation thérapeutique des patients Claude Dreux (a), Fabienne Blanchet (b) (a) Président du Cespharm (Comité d éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française) Ordre national des Pharmaciens Membre des Académies nationales de médecine

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES CHAPITRE VI RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES I - Situation juridique La notion de références médicales opposables (RMO) est apparue dans la convention nationale des médecins de 1993. La réforme

Plus en détail

Réflexe Prévention Santé. Réflexe Prévention Santé

Réflexe Prévention Santé. Réflexe Prévention Santé Réflexe Prévention Santé Bien utiliser votre contrat Réflexe Prévention Santé Prenez votre santé en main Des spécialistes vous accompagnent Vous bénéficiez d un programme diététique Ce service est un programme

Plus en détail

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée

GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée GUICHET D ACCESSIBILITÉ MÉDICALE Vous êtes à la recherche d'un médecin de famille? Clientèle visée La clientèle ciblée par ce service est la clientèle dite orpheline. Il s agit des personnes de tous âges

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Note de synthèse Assurance Maladie Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Au début des années 2000, l Assurance Maladie a commencé à construire puis développer une

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Catalogue des formations FORMATION INTER Mise à disposition de l apprentissage par l exemple Mesure de l évolution et de la performance du groupe des participants Travail en atelier par petits groupes.

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES L objet Le présent appel à candidatures a pour objet le développement de formations à destination des salariés des professions libérales de santé, dans les domaines suivants : Accueil,

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique.

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique. Diplôme d Etat d infirmier Référentiel d activités Annexe I Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

Qualité et gestion des risques

Qualité et gestion des risques formation 2007 Qualité et gestion des risques Qualité et certification HAS Démarche qualité Qualité et certification ISO Qualité en imagerie Qualité au laboratoire Management des risques Risques spécifiques

Plus en détail

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES Promouvoir les soins pharmaceutiques PRÉSENTATION DE LA FORMATION Contexte Le métier du pharmacien est en pleine évolution. Un concept qui va

Plus en détail

Pharmacien d officine Un métier au cœur du système de soins

Pharmacien d officine Un métier au cœur du système de soins Pharmacien d officine Un métier au cœur du système de soins ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS Hier Aujourd hui Depuis ses origines, le pharmacien d officine a toujours assuré la garde des produits pharmaceutiques

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

Questions/Réponses. Selfassurance Santé. 1. Souscrire une assurance santé

Questions/Réponses. Selfassurance Santé. 1. Souscrire une assurance santé Selfassurance Santé Questions/Réponses 1. Souscrire une assurance santé Les différents Régimes Obligatoires Le Régime Obligatoire d assurance maladie de Sécurité sociale française dont relève l assuré

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

Loi 41. GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens

Loi 41. GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens Loi 41 GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens AVIS Ce guide ne se substitue pas aux lois, aux règlements ou au jugement des professionnels de la santé. Il représente l état actuel du

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent

Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Diabète de type 1 de l enfant et de l adolescent Juillet 2007 Juillet 2007 1 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

DOSSIER D'INSCRIPTION

DOSSIER D'INSCRIPTION CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE ECOLE D' INFIRMIERS ANESTHESISTES CONCOURS D ENTREE DOSSIER D'INSCRIPTION DATE LIMITE DE DEPOT LE DERNIER JOUR OUVRABLE DU MOIS DE MARS ANNEE N ECOLE INFIRMIERS

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION

PLAQUETTE D INFORMATION Mutuelle du personnel du groupe Société Générale PLAQUETTE D INFORMATION Registre National des Mutuelles N 784 410 805 Juillet 2010 Comment calculer un taux de remboursement de Mutuelle? Les remboursements

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / PHARMACIE Sous réserve d accréditation (Licences et Masters) LISTE DES FORMATIONS

Plus en détail

Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France

Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France Note de synthèse relative à la formation pharmaceutique continue en Présenta Plus de 150 000 personnes travaillent dans les 23 006 pharmacies d'officine

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

epm > nutrition Formation & Conseil

epm > nutrition Formation & Conseil CATALOGUE FORMATIONS THEME : NUTRITION et SANTE Septembre 2011 Juin 2012 Journée Spéciale pour les Pharmaciens «Conseils Nutritionnels en Officine» Journées de Formation sur Paris «Nutrition de l Adulte»

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com

http://www.aroma-zone.com - contacts@aroma-zone.com HUILE ESSENTIELLE DE BASILIC TROPICAL Revigorante et vitalisante, tonique puissante du système nerveux. Digestive, antispasmodique. Stress, fatigue, dépression, insomnie Flatulence, indigestion, nausée,

Plus en détail

ASSURANCE COLLECTIVE RÉSUMÉ DES GARANTIES. Régime d assurance collective multi-employeur RAPNQ-RBA

ASSURANCE COLLECTIVE RÉSUMÉ DES GARANTIES. Régime d assurance collective multi-employeur RAPNQ-RBA ASSURANCE COLLECTIVE RÉSUMÉ DES GARANTIES Régime d assurance collective multi-employeur RAPNQ-RBA Mars 2014 des garanties d assurance Assurance vie de base Adhérent Option 1 : 1 fois le salaire annuel

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION. 1er semestre 2015. Formez vos salariés, vos dirigeants, vos bénévoles et vos licenciés.

OFFRE DE FORMATION. 1er semestre 2015. Formez vos salariés, vos dirigeants, vos bénévoles et vos licenciés. COMITÉ DÉPARTEMENTAL OLYMPIQUE ET SPORTIF DE L ORNE OFFRE DE FORMATION 1er semestre 2015 Formez vos salariés, vos dirigeants, vos bénévoles et vos licenciés. A qui s adresse les formations? Les formations

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Mai 2012 Préambule Le contenu et les qualités de l information Les modalités de la délivrance de l information L information du mineur, du

Plus en détail

Efficacité et risques des médicaments : le rôle du pharmacien

Efficacité et risques des médicaments : le rôle du pharmacien Société vaudoise de pharmacie, février 2008 Efficacité et risques des médicaments : le rôle du pharmacien Olivier Bugnon, Professeur adjoint en Pharmacie communautaire, Ecole de Pharmacie Genève-Lausanne;

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS HUMAINS

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS HUMAINS DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS HUMAINS Références juridiques : Articles L.5125-33 à L.5125-41, article L.5122-6-1 et article

Plus en détail

Education Thérapeutique (ETP)

Education Thérapeutique (ETP) Education Thérapeutique (ETP) Enfant diabétique type I Marie Caron Infirmière puéricultrice référente en éducation thérapeutique Maryse Tamburro Cadre puéricultrice Centre initiateur de pompes à insuline

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT L agrément de maître de stage repose à la fois sur des critères liés à l officine d une part et à son titulaire d autre

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE.

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE. 2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS Avec le Haut Patronage de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative CANCER ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC :

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : L ORDRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

prise en charge paramédicale dans une unité de soins

prise en charge paramédicale dans une unité de soins Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : prise en

Plus en détail

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes Hygiène alimentaire Restauration commerciale Innovation Procédures & normes Réglementation Nutrition Pour développer vos compétences et celles de vos salariés. Pour maitriser et améliorer la qualité de

Plus en détail

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE DE POITIERS DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS 2012-2013 1 PRESENTATION de L IFMK 2 L institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) du Centre Hospitalier Universitaire

Plus en détail

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE»

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université de Monastir Faculté de pharmacie de Monastir «INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Aide kinésithérapeute : une réalité?

Aide kinésithérapeute : une réalité? Aide kinésithérapeute : une réalité? Fabien Launay Cadre supérieur du pôle rééducation CHU de Dijon Dijon (21) Préambule : La fonction d aide-kinésithérapeute n est pas nouvelle. Elle peut être occupée

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

prise en charge médicale dans une unité de soins

prise en charge médicale dans une unité de soins Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : prise en

Plus en détail

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux?

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux? La nouvelle convention pharmaceutique offre l opportunité aux pharmaciens d accompagner les patients traités par anticoagulants oraux au long cours afin de prévenir les risques iatrogéniques. Les anticoagulants

Plus en détail

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants Le guide santé www.menagesprevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! On a toujours du mal à s y retrouver dans les principes de s de santé. Et si on

Plus en détail

Fiche Produit Profils Médicalisés PHMEV

Fiche Produit Profils Médicalisés PHMEV Guide méthodologique développé par l équipe de projets ci-dessous : Fiche Produit Profils Médicalisés PHMEV EQUIPE PROJET Chef de projet : Maryline CHARRA, Pharmacien Conseil Responsable de la mission

Plus en détail

REUNION D INFORMATION LES ETUDES DE SANTE ET LES METIERS AUXQUELS ELLES MENENT

REUNION D INFORMATION LES ETUDES DE SANTE ET LES METIERS AUXQUELS ELLES MENENT REUNION D INFORMATION LES ETUDES DE SANTE ET LES METIERS AUXQUELS ELLES MENENT A. RASCLE CIO de L Haÿ les Roses Novembre 2013 Sommaire Les métiers médicaux PACES Médecine Maïeutique (sage-femme) Pharmacie

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs

www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs Version 5.6 Sofis 2015 www.sofis.fr N Azur 0 811 09 27 37 Sommaire Thèmes de formation 3 Secourisme 3 Incendie 7 Ergonomie 9 Management santé et sécurité

Plus en détail

PLAN NATIONAL D ACTION POUR UNE POLITIQUE DU MEDICAMENT ADAPTEE AUX BESOINS DES PERSONNES AGEES

PLAN NATIONAL D ACTION POUR UNE POLITIQUE DU MEDICAMENT ADAPTEE AUX BESOINS DES PERSONNES AGEES PLAN NATIONAL D ACTION POUR UNE POLITIQUE DU MEDICAMENT ADAPTEE AUX BESOINS DES PERSONNES AGEES 1 Introduction Dans le cadre des travaux de préparation de la Loi d orientation et de programmation pour

Plus en détail

REFLEXIONS POUR LE DEVELOPPEMENT D UNE PRATIQUE DE CONCERTATION PROFESSIONNELLE ENTRE MEDECINS ET PHARMACIENS DANS L INTERET DES MALADES

REFLEXIONS POUR LE DEVELOPPEMENT D UNE PRATIQUE DE CONCERTATION PROFESSIONNELLE ENTRE MEDECINS ET PHARMACIENS DANS L INTERET DES MALADES REFLEXIONS POUR LE DEVELOPPEMENT D UNE PRATIQUE DE CONCERTATION PROFESSIONNELLE ENTRE MEDECINS ET PHARMACIENS DANS L INTERET DES MALADES Le médecin et le pharmacien bien que fréquentant souvent des facultés

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2001/01-01/a0010017.htm Bulletin Officiel n 2001-1 Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Page 1 sur 6 Complément à la circulaire DH/EO 2 n

Plus en détail

Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale

Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale Remboursement total R.O. + Mutuelle Visites, consultations, actes, majorations des médecins généraliste et spécialistes 150% Analyses et examens

Plus en détail

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence Centre Hospitalier Universitaire Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur R. Debré - 30009 Nîmes cedex 9-04 66 68 68 68 www.chu-nimes.fr INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques

Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques SIP Août 2010 Route : 354 Bienvenue aux Soins Intensifs Pédiatriques Août 2010 1 Table des matières 1. Présentation du service p 3 2. Pathologies les plus courantes aux SIP. P 5 3. Objectifs de stage p

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES _ SANTÉ Professions de santé Arrêté du 23 septembre 2014 relatif à la création d une annexe «Supplément au diplôme» pour les formations

Plus en détail

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION

Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION Comité Départemental de Prévention en Kinésithérapie de la Drôme FORMATIONS KINÉSITHÉRAPEUTES 2013 KINÉ DRÔME PRÉVENTION 1 1. TABLEAU DES FORMATIONS 2013...3 2. GESTUELLE PRÉVENTIVE ET MANUTENTION DES

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

admission directe du patient en UNV ou en USINV

admission directe du patient en UNV ou en USINV Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : admission

Plus en détail

ANNEXE N 1 AU REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE FAMILIALE DES CHEMINOTS DE FRANCE N 784 394 413

ANNEXE N 1 AU REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE FAMILIALE DES CHEMINOTS DE FRANCE N 784 394 413 ANNEXE N 1 AU REGLEMENT MUTUALISTE page 1 Sécurité Sociale I - HONORAIRES MEDICAUX Consultations et visites de généralistes et spécialistes Actes de chirurgie en cabinet Actes techniques médicaux (endoscopie,

Plus en détail

Nos expertises au service des salariés et des entreprises. Entreprises de. la restauration rapide, votre formule santé

Nos expertises au service des salariés et des entreprises. Entreprises de. la restauration rapide, votre formule santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises Entreprises de la restauration rapide, votre formule santé Votre régime frais de santé Entreprise, salariés : une solution Gagnant - Gagnant La

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

RÉGIMES COLLECTIFS DESJARDINS

RÉGIMES COLLECTIFS DESJARDINS RÉGIMES COLLECTIFS DESJARDINS Aide-mémoire pour le nouvel employé Le site Internet des Régimes collectifs Desjardins permet aux employés d effectuer eux-mêmes leur adhésion au régime d assurance collective,

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

Assurance maladie grave

Assurance maladie grave ASSURANCE COLLECTIVE Le complément idéal à votre assurance collective Assurance maladie grave Votre partenaire de confiance. Assurance maladie grave La tranquillité d esprit à votre portée Les progrès

Plus en détail

Mieux vivre avec votre asthme

Mieux vivre avec votre asthme Mieux vivre avec votre asthme L éducation thérapeutique pour bien gérer votre asthme au quotidien Bien gérer sa maladie permet de reconnaître et maîtriser les symptômes afin de limiter la gêne respiratoire.

Plus en détail