Théories et politique monétaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Théories et politique monétaires"

Transcription

1 UNIVERSITÉ DE PARIS I Panthéon-Sorbonne Théories et politique monétaires Cours de Christian de Boissieu Travaux dirigés par : Adeline Bachellerie, Christophe Boucher, Antoine Bouveret, Silvio Tai et Urszula Szczerbowicz MASTÈRE 1 DE SCIENCES ÉCONOMIQUES & 2 ÈME ANNÉE MAGISTÈRE D ECONOMIE Année universitaire 2007/2008

2 Organisation des séances Deux séances sont consacrées à chaque thème étudié. A chaque séance, un groupe de deux ou trois étudiants présentera un exposé sur le sujet indiqué. La durée de l'exposé sera d'environ 3/4 heure. L exposé utilisera un document support sous forme de diapositives qui sera distribué à l ensemble des participants du TD. Une note rédigée plus complète sera remise également à l enseignant. Deux étudiants seront nommés «discutants» pour chaque exposé et devront animer les débats en formulant un certain nombre de questions. Une fois traitées les questions posées par l'exposé, la séance se poursuivra par un sujet de discussion relatif à l'actualité bancaire et financière et permettant de mobiliser les réflexions théoriques de la première partie de la séance. Chaque étudiant devra préparer une note de deux à trois pages à chaque séance sur le sujet d actualité défini. L'évaluation de chaque étudiant reposera sur deux notes associées : - l'exposé oral + note rendue (tenant compte des remarques formulées en cours de séance) - une interrogation (dissertation sur table) à la dernière séance Un bonus malus de +/- 2 points sur la note finale de contrôle continu sera attribué en fonction de : - la participation orale lors des exposés (discutants et non-discutants) et des discussions d actualité - des notes d actualités relevées au cours des séances Conseils de lecture pour la réalisation des exposés notamment : Problèmes économiques Revue Banque Revue d économie financière Revue économique Revue française d économie Revue d économie politique Economie et prévision L espace accueil de la Banque de France, 48 rue croix-des-petits-champs Paris Cedex 01, met à votre disposition des dossiers sur les thèmes étudiés (à consulter sur place) et peut également effectuer des recherches thématiques. Adresses Internet utiles : Banque de France : Banque Centrale Européenne : Banque des Règlements Internationaux : Revue Banque : Association d Economie Financière : Euronext Paris : Centre d Observation Economique : Association Française de Banques : Etudes Economiques du Crédit Agricole :

3 THEME I - 25 ANS DE MUTATIONS FINANCIÈRES : LE BILAN (2 séances) Séance 1 / Les grands traits de la mutation financière : Patrick Artus et Christian de Boissieu, «Processus d'innovation financière : causes, formes et conséquences», dans Innovation, Technologie et Finance, Banque Européenne d'investissement. Christian de Boissieu, «Les tendances de l innovation financière», Banque Stratégie n 148 avril Christian de Boissieu, «Politique monétaire», Encyclopédie économique, Ed Economica. Michel Aglietta, «La globalisation financière», dans L Economie Mondiale 2000, CEPII,. «Les marchés de produits dérivés», Note d'information n 108, Octobre 1997, Banque de France. Sujet d exposé n 1 : Innovations et globalisation financière : théorie et manifestations. Discussion de séance : Les fonds souverains et le recyclage de l épargne mondiale

4 Séance 2 / Les implications de la mutation financière André Cartapanis, «Le déclenchement des crises de change : qu avons-nous appris depuis dix ans?», Economie Internationale, n 97, Philip P. Turner, «La crise financière en Asie : risque de marché et risques de politique économique», Economie internationale n 76, 4 ème trimestre Michel Aglietta, «L hégémonie du dollar peut-elle être contestée», L économie mondiale 2006, CEPII, Sujet d exposé n 2 : Les conséquences de la mutation financière (efficience des marchés versus montée des risques individuels et systémique, fragilisation des systèmes bancaires et financiers, etc.) Discussion de séance : Les crises se suivent mais se ressemblent-elles? L analyse de la crise des subprimes Schwab L. et Nguyen T., La crise financière en Asie, Futuribles, janvier 1998 Perrut D., «Le système monétaire et financier français», collection Points Economie, Aglietta M. et Ch. de Boissieu, «Les marchés dérivés de gré à gré et le risque systémique», Bulletin de la COB, n 283, septembre Vinals J., A. Berges et F.J. Valero, «Innovations financières, réglementation et investissement, aspects internationaux», Revue d Economie Financière, n 17, été «Les marchés dérivés», Revue d Economie Financière, n 24, printemps «Les produits dérivés», Revue Banque, n 548, mai «Les marchés financiers émergents», Revue d Economie Financière, n 29 et 30, été et automne 1994.

5 THEME II L INTERMÉDIATION BANCAIRE À L ISSUE DE LA MUTATION FINANCIÈRE (2 séances) Séance 3 / «Intermédiation Désintermédiation Réintermédiation» Guy Verfaille, «La banque menacée par la désintermédiation», Problèmes économiques n , avril The Van Nguyen, «Le retour de l intermédiation bancaire en France», Problèmes économiques n 2583, 23 septembre Conseil National du Crédit et du Titre, «Le financement de l économie et l intermédiation financière», Rapport annuel, Exercice Michel Aglietta, «Les banques à l épreuve de la libéralisation financière», Macroéconomie financière T1 : Finance, croissance et cycles, Sujet d exposé n 3: Fondements théoriques de l'intermédiation bancaire et évolution des relations entre banques et marché au terme de la mutation financière. Discussion de séance : La réintermédiation suite aux subprimes (réintégration des SIV dans le bilan des banques) Conseil National du Crédit et du Titre, «La restructuration bancaire et financière», Fiche thématique n 1, Rapport annuel, Exercice Gunther Capelle-Blancard, «Une nouvelle mesure du taux d intermédiation financière : l approche en volume», Revue d Economie Financière n 59, Déc Thérèse Chevallier, «Pourquoi des banques?», Revue d Economie Politique, n 102, vol.5, septembre-octobre Frédéric Lobez, «Intermédiation financière et théorie de contrats», Banques et Marchés, n 27, mars-avril 1997.

6 Jean-Charles Rochet «Le point de vue théorique», Revue d Economie Financière n 35, Hiver James Tobin, «Financial Intermediaries», The New Palgrave Dictionary of Money and Finance, vol. 2, «L industrie bancaire», Revue d Economie Financière, n 27, hiver «L avenir de l industrie bancaire», Revue d Economie Financière, n 28, printemps Rapport Lambert, «Banques : votre santé nous intéresse», Les Rapports du Sénat, n 58, Séance 4 / La restructuration du secteur bancaire Pierre-Henri Cassou, «Seize ans de réorganisation bancaire en France», Revue d économie financière, n 61, Dominique Plihon, «Les restructurations bancaires, un processus de rattrapage», Revue d économie financière, n 61, Numéro spécial de la Revue d économie financière, «Les restructurations bancaires européennes», n 78, Sujet d exposé n 4: Les raisons de la restructuration du secteur bancaire français. Discussion de séance : Les crises bancaires sont-elles des crises comme les autres? Olivier Pastré, «Industrie bancaire : les espoirs des Davids face aux Goliaths?», Revue d économie financière, n 61, «L inexorable restructuration des banques européennes», Problèmes économiques, n 2617, mai 1999.

7 THEME III LES THEORIES EXPLICATIVES DE L INSTABILITÉ FINANCIÈRE (2 séances) Séance 5 / La théorie des bulles : Andre Orléan, «Efficience, finance comportementale et convention : une synthèse théorique», dans Les crises financières, Rapport du CAE n 50, Virginie Coudert et Florence Verhille, «A propos des bulles spéculatives», Bulletin de la Banque de France, n 95, nov Pascal Grandin, «La finance comportementale», Banque et Marchés, n 76, Mai Sujet d exposé n 5 : Les théories des bulles spéculatives Discussion de séance : Peut-on parler d une bulle spéculative immobilière en France? Blanchard O. et Watson M., «Bulles, anticipations rationnelles et marchés financiers», Annales de l INSEE, n 54, Davis E. P., «Crises financières, théorie et témoignages», Revue d Economie Financière, n 16, printemps Kindleberger Ch. «Histoire financière de l Europe occidentale», Economica, 1989.

8 Séance 6 / Les théories du surendettement Robert Boyer, «D un krach boursier à l autre : Irving Fisher revisité», Revue française d économie, vol.3, été H.P. Minsky, «The Financial-Instability Hypothesis : Capitalist Processes and the Behavior of the Economy», dans «Financial Crises», (Ed.) Ch. Kindleberger et J.-P. Laffargue, «La fin de l inflation», Problèmes économiques n , avril Sujet d exposé n 6 : Les théories du surendettement de Fisher et Minsky. Discussion de séance : Sommes nous à la veille d'un credit crunch? Blanchard O. et Watson M., «Bulles, anticipations rationnelles et marchés financiers», Annales de l INSEE, n 54, Davis E. P., «Crises financières, théorie et témoignages», Revue d Economie Financière, n 16, printemps Kindleberger Ch. «Histoire financière de l Europe occidentale», Economica, 1989.

9 THEME IV LA STABILITE DU SYSTEME BANCAIRE ET FINANCIER (2 séances) Séance 7 / La gestion du risque systémique Michel Aglietta, Laurence Scialom et Thierry Sessin, «Pour une politique prudentielle européenne», Revue d économie financière, n 60, janv Jean-Marc Figuet, «Le prêteur en dernier ressort international», Revue d Economie Financière, n 56, mars Numéro Spécial de la Revue d économie financière, Bâle II : Genèse et enjeux, n 73, Sujet d exposé n 7 : Le «filet européen de sécurité financière» : réglementation, garantie des dépôts, prêteur en dernier ressort. Discussion de séance : Une crise systémique menace-t-elle la stabilité du système financier international? Michel Aglietta, «Le risque de système et les moyens de le prévenir dans l union économique et monétaire», Revue d Economie Financière, septembre Michel Aglietta (1998), «Macroéconomie financière», Repères, Ed. La Découverte. Christian de Boissieu, «Libéralisation financière et politiques de contrôle prudentiel» dans Turbulences et Spéculations dans l économie mondiale, Economica, Jézabel Couppey, «Vers un nouveau schéma de réglementation prudentielle. Une contribution au débat», Revue d Economie Financière, n 56, mars Jézabel Couppey-Soubeyran et Thierry Sessin, «Pour une FSA européenne», Revue d Economie Financière, n 60.

10 Séance 8 / Hedge-funds et stabilité financière Numéro spécial de Problèmes économiques, «A quoi servent les hedge-funds?», n 2924, 23 mai Numéro spécial Hedge Funds, Revue de la stabilité financière, avril Guillaume Merle et Gilles Seurat, «Faut-il réglementer les hedge funds?», Banque & Stratégie, 1 er janvier Sujet d exposé n 8 : Hedge funds : Caractéristiques, risques spécifiques et propositions de régulation. Discussion de séance : Les hedge-funds sont-ils plus rationnels qu imprudents? Adrian Tobias, «Measuring Risk in the Hedge Fund Sector», Current Issues in Economics and Finance, 13(3), 2 mai AMF, «l'autorité des marchés financiers, et les réflexions sur la régulation internationale des hedge funds», Revue mensuelle de l autorité des marchés financiers, n 32, janvier 2007.

11 THEME V UEM ET POLICY-MIX (2 séances) Séance 9 / La politique monétaire unique Denise Flouzat et Osmont d'aurilly, «Le concept de banque centrale», Bulletin de la Banque de France, n 70, octobre Christian de Boissieu, «La politique monétaire dans la zone euro : une mise en perspective», Lettre mensuelle de conjoncture, COE, janvier Jérôme Coffinet, «Politique monétaire unique et canal des taux d intérêt en France et dans la zone euro», Bulletin de Banque de France, n 136, avril 2005, Bulletin Mensuel de la BCE, «Les deux piliers de la stratégie de politique monétaire de la BCE», novembre 2000, Sujet d exposé n 9: Les instruments et les objectifs de la politique monétaire européenne Discussion de séance : La politique monétaire européenne est-elle assez réactive? Séance 10 / Policy-mix et Gestion des chocs asymétriques en Europe Christian Saint-Etienne, "Une stratégie européenne de policy-mix pour les années 2000", Revue d Economie Financière n 55, janvier Numéro spécial de Problèmes économiques, «Le pacte de stabilité et de croissance», n 2827, octobre Jérôme Creel et Henri Sterdyniak, «Du bon usage des politiques monétaire et budgétaire en Europe», Revue d Economie Financière n 45, janvier Hélène Erkel-Rousse, «Degré de flexibilité des marchés du travail, ajustement à des chocs asymétriques et union monétaire européenne», Economie et Prévision n 128, Numéro spécial de Problèmes économiques, «Les défis d une Europe Elargie», n 2887, novembre 2005.

12 Sujet d exposé n 10 : La gestion des chocs asymétriques Discussion de séance : L'élargissement de l'union Européenne. Michel Aglietta et Christian de Boissieu, «La responsabilité de la future banque centrale européenne» Problèmes économiques, n 2573, 17 juin Christian de Boissieu, «L œil de lynx des banques centrales», Chronique Economique du SEDEIS, n 3, 15 mars Coudert V., «Transmission de la politique monétaire dans les pays européens», La Lettre du CEPII, n 144, mars «Policy-mix», Revue d Economie Financière n 45, janvier Christian Pfister, Olivier Cousseran, «La politique monétaire : nouvelles dimensions européenne et nationale? Problèmes économiques, n , avril Numéro spécial «Trois ans de politique monétaire européenne», Revue d économie financière, n 65, Mathieu Kaiser, «Zone euro : la convergence inachevée», Conjoncture, BNP- Paribas, Septembre, 2005.

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

Risques Financiers Réforme de Bâle II Crise du Subprime Séminaire Master FAB N. Roucoux P. Bizet

Risques Financiers Réforme de Bâle II Crise du Subprime Séminaire Master FAB N. Roucoux P. Bizet Risques Financiers Réforme de Bâle II Crise du Subprime Séminaire Master FAB N. Roucoux P. Bizet 1 Jeudi 25 Octobre 2007 Crises financières et Risques Bancaires Réforme de Bâle II I. Définitions des risques

Plus en détail

Crises financières et de la dette

Crises financières et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-2 Crises financières

Plus en détail

Quepeut-ondiredelavolatilitédel euro?

Quepeut-ondiredelavolatilitédel euro? Virginie Coudert avril 2000 Quepeut-ondiredelavolatilitédel euro? Contribution au rapport du CNCT 2000 La création de l'euro et la disparition des monnaies sous-jacentes ont profondément modifié la structure

Plus en détail

Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016

Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016 Filière «Économie et Entreprise» 2015/2016 1. Présentation de la filière Économie et Entreprise La filière «Economie et entreprises» de quatrième année de SciencesPo Strasbourg donne aux étudiants, dans

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

Master Finance Apprentissage Master 2

Master Finance Apprentissage Master 2 Master Finance Apprentissage Master 2 2014/2015 UE1 ENTREPRISE ET MARCHÉS DE CAPITAUX Ydriss Ziane L'objectif général de cette unité d enseignement est de permettre aux étudiants d appréhender les grandes

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Cyriac GUILLAUMIN DOMAINE DE RECHERCHE

Cyriac GUILLAUMIN DOMAINE DE RECHERCHE Cyriac GUILLAUMIN Adresse professionnelle Date de naissance : 25 février 1980 DGTPE Nationalité : française Bureau Prévisions France 139 rue de Bercy Bâtiment Vauban 75572 Paris Cedex 12 Téléphone: +33

Plus en détail

Paris Europlace, Forum financier international à Tokyo 27 novembre 2007 --------------------------- «Mondialisation des marchés financiers»

Paris Europlace, Forum financier international à Tokyo 27 novembre 2007 --------------------------- «Mondialisation des marchés financiers» Paris Europlace, Forum financier international à Tokyo 27 novembre 2007 --------------------------- «Mondialisation des marchés financiers» Discours de Christian Noyer Gouverneur de la Banque de France

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

Réformes européennes et stabilité financière

Réformes européennes et stabilité financière Réformes européennes et stabilité financière 3/04/2012 Martin MERLIN Chef d'unité DG Marché intérieur et services Causes de la crise financière de 2007-2008 Déséquilibres macro-économiques Lacunes réglementaires

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 20 avril 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO FÉVRIER 2015 En février 2015, l encours de parts émises par les

Plus en détail

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité Université citoyenne d Attac Toulouse, 22 août 2008 Jean-Marie Harribey et Dominique Plihon Les principes néolibéraux Théories de Hayek, Friedman

Plus en détail

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire d hier et d aujourd hui Hier Autrefois, les Etats battaient monnaie et les banques centrales dépendaient directement

Plus en détail

Croissance à crédit. Vladimir Borgy *

Croissance à crédit. Vladimir Borgy * Croissance à crédit Vladimir Borgy * p. 5-15 L économie mondiale a connu en 2004 une conjoncture exceptionnelle, la croissance annuelle au rythme de 5 % est la plus forte enregistrée depuis 1976 et résulte

Plus en détail

Chapitre 6 Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier?

Chapitre 6 Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 27 février 2015 à 15:38 Chapitre 6 Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier? Introduction L objectif du chapitre est de montrer la

Plus en détail

La réforme bancaire de 2013 analyse et insuffisances

La réforme bancaire de 2013 analyse et insuffisances La réforme bancaire de 2013 analyse et insuffisances Jean François Goux 20 Avril 2013 I A quoi servent les banques? Intro : les différentes catégories actuelles de banques 1) les rôles fondamentaux A le

Plus en détail

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14 TABLE DES MATIERES Préface... 5 Avant- propos... 9 Partie 1 Approches macroéconomique et fiscale Introduction à la première partie... 14 CHAPITRE 1 La politique budgétaire est- elle encore efficace pour

Plus en détail

CYCLE FINANCIER, POLITIQUE MONÉTAIRE, DETTE PUBLIQUE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

CYCLE FINANCIER, POLITIQUE MONÉTAIRE, DETTE PUBLIQUE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii CYCLE FINANCIER, POLITIQUE MONÉTAIRE, DETTE PUBLIQUE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii A partir des années 1980, la recherche de la BRI montre que la dynamique financière est radicalement

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE Le Master Economie Appliquée est destiné à des étudiants ayant reçu une formation universitaire solide en économie, statistiques, mathématiques et économétrie. Ce Master propose un cursus sur deux années

Plus en détail

Compte rendu du 7 ème colloque organisé par Groupama Asset Management, CEPII-CIREM, le 22 octobre 2009

Compte rendu du 7 ème colloque organisé par Groupama Asset Management, CEPII-CIREM, le 22 octobre 2009 Compte rendu du 7 ème colloque organisé par Groupama Asset Management, CEPII-CIREM, le 22 octobre 2009 Politiques budgétaires et marchés obligataires européens : quel avenir? L ampleur des déficits publics

Plus en détail

Colloque Groupama AM CEPII. La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle?

Colloque Groupama AM CEPII. La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle? Colloque Groupama AM CEPII La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle? Table ronde 1 : la stabilité et l unité du système financier européen vont- elles être rétablies? Patrick Goux et Christophe h Morel

Plus en détail

la Banque de France, mars. C. Bordes, «La politique monétaire» chapitre II de «Politique économique» ellipse.

la Banque de France, mars. C. Bordes, «La politique monétaire» chapitre II de «Politique économique» ellipse. 12.2 Canaux de transmission de la politique monétaire Il s agit d une section tout à fait importante dans le cadre de la compréhension de la réalisation du dispositif monétaire. Cependant, comme le reconnaît

Plus en détail

Les défis du reporting macro-prudentiel

Les défis du reporting macro-prudentiel Les défis du reporting macro-prudentiel EIFR 25 mars 2014 Bruno LONGET Banque de France Direction de la Balance des paiements Réf : D14-014 Introduction : pourquoi renforcer le dispositif de surveillance

Plus en détail

Quelle «diplomatie» pour l euro? Franck LIRZIN ancien élève de l École Polytechnique et de l École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

Quelle «diplomatie» pour l euro? Franck LIRZIN ancien élève de l École Polytechnique et de l École des hautes études en sciences sociales (EHESS) 92 10 mars 2008 Quelle «diplomatie» pour l euro? Franck LIRZIN ancien élève de l École Polytechnique et de l École des hautes études en sciences sociales (EHESS) Résumé En moins d une décennie, l euro

Plus en détail

Système Monétaire International Et Système Financier International

Système Monétaire International Et Système Financier International Système Monétaire International Et Système Financier International I. Le S.M.I Objet du SMI : c est l établissement de règles relatives aux échanges de biens de services de capitaux entre pays qui utilisent

Plus en détail

Yves Jégourel Maître de conférences HDR Docteur ès Sciences Economiques Email : jegourel@u-bordeaux4.fr

Yves Jégourel Maître de conférences HDR Docteur ès Sciences Economiques Email : jegourel@u-bordeaux4.fr Yves Jégourel Maître de conférences HDR Docteur ès Sciences Economiques Email : jegourel@ubordeaux4.fr Activités professionnelles Oct. 2001 Maître de conférences à l Université Montesquieu Bordeaux IV.

Plus en détail

Série Z, fonds hors format

Série Z, fonds hors format issues de l échantillonnage (années en 0-1 et 5-6). Ces fonds, dont la constitution est prévue par les textes, sont une mémoire des exercices pratiqués à l Université, autant qu une approche de la réponse

Plus en détail

ATELIER : Comment expliquer l instabilité de la croissance économique?

ATELIER : Comment expliquer l instabilité de la croissance économique? ATELIER : Comment expliquer l instabilité de la croissance économique? A_Que nous-dis le programme? NOTIONS : Fluctuations économiques, crise économique, désinflation, croissance potentielle, dépression,

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS

APPEL A COMMUNICATIONS APPEL A COMMUNICATIONS Colloque régional UEMOA-CRDI sur Intégration régionale et stratégies régionales de réduction de la pauvreté 8-10 décembre 2009, Ouagadougou, Burkina Faso Délai de soumission de résumé

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE Partie 3: Quelle est la place de l'union Européenne dans l'économie globale? Être capable de définir Notions à acquérir

Plus en détail

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Que dit le Traité de Rome en matière monétaire? Pas de propos très détaillés. Ce qui est mentionné, c est l ambition de créer une aire régionale

Plus en détail

Curriculum Vitae. 2000 : DEA Economie Internationale et Régulation à l Université Paris 13 avec mention Bien.

Curriculum Vitae. 2000 : DEA Economie Internationale et Régulation à l Université Paris 13 avec mention Bien. Curriculum Vitae Christophe BOUCHER né le 10/10/1977 Université de Lorraine UFR DEA, Ile du Saulcy, CS 80428 57045 Metz, France Mobile: 33 6 10 54 17 48 Tel/Fax: 33 3 87 31 57 46 / 50 77 POSITION ACTUELLE

Plus en détail

«Le pilotage en période de taux bas»!!! Patrick ARTUS! Directeur de la Recherche et des Etudes de Natixis!

«Le pilotage en période de taux bas»!!! Patrick ARTUS! Directeur de la Recherche et des Etudes de Natixis! Table Ronde 1! «Le pilotage en période de taux bas»!!! Patrick ARTUS! Directeur de la Recherche et des Etudes de Natixis! Marie LEMARIÉ! Directeur Financement et Investissement de Groupama SA!! Mikaël

Plus en détail

MASTER FINANCE PARCOURS GESTION DES RISQUES FINANCIERS

MASTER FINANCE PARCOURS GESTION DES RISQUES FINANCIERS MASTER FINANCE PARCOURS GESTION DES RISQUES FINANCIERS Domaine ministériel : Droit, Economie, Présentation Nature de la formation : Diplôme national de l'enseignement supérieur Durée : 1 Présentation Les

Plus en détail

Le point sur... La réglementation des marchés. 3 ème. Informations fournies par le ministère fédéral des Finances

Le point sur... La réglementation des marchés. 3 ème. Informations fournies par le ministère fédéral des Finances Version de : avril 2013 Le point sur... Informations fournies par le ministère fédéral des Finances La réglementation des marchés financiers Sur la voie de l Union de la stabilité 3 ème 1 2 4 volet Editorial

Plus en détail

Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière?

Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 12 mars 2015 à 13:47 Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière? Introduction La globalisation financière est à la fois la condition d un système financier

Plus en détail

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014 AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part A : FR0011619345 Part B : FR0011619352 Part C : FR0011619402 Dénomination : AFIM MELANION DIVIDENDES Forme juridique

Plus en détail

Régulation financière et recomposition du système monétaire international

Régulation financière et recomposition du système monétaire international Régulation financière et recomposition du système monétaire international Jacques Mazier Dominique Plihon Centre d Economie de Paris Nord 16 décembre 2013 I/ La régulation financière et ses instruments

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

Curriculum Vitae. Informations générales

Curriculum Vitae. Informations générales Sandy CAMPART Maître de conférences de sciences économiques Membre permanent du CREM (UMR CNRS 6211) Directeur délégué à la formation continue de l IUP Banque Assurance de Caen Responsable de la licence

Plus en détail

L Europe bancaire et financière M2 Politiques européennes

L Europe bancaire et financière M2 Politiques européennes L Europe bancaire et financière M2 Politiques européennes Delphine Lahet Introduction 1. Définitions des concepts et de l environnement réglementaire a. Concepts : les acteurs, les évolutions des métiers

Plus en détail

Notions: déflation, récession, inflation, taux d'intérêt réel, BCE, credit crunch, taux de change

Notions: déflation, récession, inflation, taux d'intérêt réel, BCE, credit crunch, taux de change TRAVAILLER SUR UN TEXTE Faire un bilan collectif à partir d'un texte sur les acquis des chapitres sur la croissance (fluctuations et crises) et mondialisation et intégration européenne Notions: déflation,

Plus en détail

INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS AVRIL 1997 À JANVIER 1998

INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS AVRIL 1997 À JANVIER 1998 INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS AVRIL 1997 À JANVIER 1998 par Rémi Moreau Index des sujets * Administrateurs La responsabilité fiduciaire des administrateurs de Avril 1997 127-136 régimes de retraite Rémunération

Plus en détail

De la crise financière à la guerre des monnaies

De la crise financière à la guerre des monnaies Dossier Mondialisation : une gouvernance introuvable * Christian de Boissieu est professeur d économie à l université Panthéon-Sorbonne (Paris I) et président du Conseil d analyse économique auprès du

Plus en détail

L accumulation de réserves de change est-elle un indicateur d enrichissement d une nation?

L accumulation de réserves de change est-elle un indicateur d enrichissement d une nation? L accumulation de réserves de change est-elle un indicateur d enrichissement d une nation? Edouard VIDON Direction des Analyses macroéconomiques et de la Prévision Service des Études macroéconomiques et

Plus en détail

Appel à communication Colloque. 16 et 17 octobre 2014

Appel à communication Colloque. 16 et 17 octobre 2014 Appel à communication Colloque 16 et 17 octobre 2014 «IFRS Bâle Solvency : Impacts des contraintes comptables et réglementaires sur les établissements financiers» IAE de Poitiers Laboratoire CEREGE Le

Plus en détail

Les évolutions de la régulation et de la supervision bancaires. Rappel historique et problématiques post crise

Les évolutions de la régulation et de la supervision bancaires. Rappel historique et problématiques post crise Les évolutions de la régulation et de la supervision bancaires Rappel historique et problématiques post crise 1/ Rappel historique a) Étape 1 Régulation issue du Comité de Bâle Bâle 1 «ratio Cooke» 1988-8%

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 4. La monnaie et le financement Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 4.3 : Qui crée la monnaie? INDICATIONS

Plus en détail

PROJET DE LOI DE SEPARATION ET DE REGULATION DES ACTIVITES BANCAIRES DEUXIEME LECTURE APRES L ADOPTION DU TEXTE DE LA COMMISSION

PROJET DE LOI DE SEPARATION ET DE REGULATION DES ACTIVITES BANCAIRES DEUXIEME LECTURE APRES L ADOPTION DU TEXTE DE LA COMMISSION 1 20 juin 2013 PROJET DE LOI DE SEPARATION ET DE REGULATION DES ACTIVITES BANCAIRES DEUXIEME LECTURE APRES L ADOPTION DU TEXTE DE LA COMMISSION Adoption en première lecture par le Sénat le 22 mars 2013.

Plus en détail

La politique monétaire après la crise financière mondiale : Nouveaux enjeux

La politique monétaire après la crise financière mondiale : Nouveaux enjeux OCP Policy Center Seminar series La politique monétaire après la crise financière mondiale : Nouveaux enjeux Pierre-Richard Agénor, Hallsworth Professor, University of Manchester and Senior Fellow, OCP

Plus en détail

Paris Europlace Forum financier international 20 avril 2015 «FAVORISER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN EUROPE»

Paris Europlace Forum financier international 20 avril 2015 «FAVORISER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN EUROPE» Paris Europlace Forum financier international 20 avril 2015 «FAVORISER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN EUROPE» Table ronde 3 : Revue de la stabilité financière de la Banque de France «Financement de l économie

Plus en détail

Le dispositif prudentiel Bâle II, autoévaluation et contrôle interne : une application au cas français

Le dispositif prudentiel Bâle II, autoévaluation et contrôle interne : une application au cas français Le dispositif prudentiel Bâle II, autoévaluation et contrôle interne : une application au cas français Sylvie Taccola-Lapierre To cite this version: Sylvie Taccola-Lapierre. Le dispositif prudentiel Bâle

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

Faut-il encourager les ménages à épargner?

Faut-il encourager les ménages à épargner? Faut-il encourager les ménages à épargner? Analyse du sujet : Nature du sujet : Sujet de type «discussion». Problématique explicite. Mots-clés : Ménages ; épargner épargne des ménages Encourager Epargne

Plus en détail

De l économie d endettement à l économie de marchés financiers

De l économie d endettement à l économie de marchés financiers Cet article est disponible en ligne à l adresse : http://www.cairn.info/article.php?id_revue=rce&id_numpublie=rce_003&id_article=rce_003_0054 De l économie d endettement à l économie de marchés financiers

Plus en détail

Banques centrales et stabilité financière

Banques centrales et stabilité financière Banques centrales et stabilité financière Rapport Jean-Paul Betbèze, Christian Bordes, Jézabel Couppey-Soubeyran et Dominique Plihon Commentaires Daniel Cohen Jean-Pierre Vesperini Compléments Michel Aglietta,

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

SITUATIONS PRECEDENTES THEMATIQUES DE RECHERCHE TITRES UNIVERSITAIRES

SITUATIONS PRECEDENTES THEMATIQUES DE RECHERCHE TITRES UNIVERSITAIRES Catherine Refait-Alexandre catherine.refait-alexandre@univ-fcomte.fr SITUATION ACTUELLE Professeur d'économie à l'université de Franche Comté depuis septembre 2009 Membre du CRESE Responsable de la Spécialité

Plus en détail

Chapitre 2. 2.1 Accélérateur financier et canal du crédit

Chapitre 2. 2.1 Accélérateur financier et canal du crédit Chapitre 2 Le crédit et la prise de risque des établissements bancaires : deux canaux de transmission des chocs monétaires à placer sous étroite surveillance Ben Bernanke le reconnaissait dans une conférence

Plus en détail

19 èmes Rencontres parlementaires sur l Épargne

19 èmes Rencontres parlementaires sur l Épargne 19 èmes Rencontres parlementaires sur l Épargne Organisées et présidées par Philippe MARINI Sénateur de l Oise Rapporteur général de la Commission des finances, du contrôle budgétaire et des comptes économiques

Plus en détail

Quelle est la place de l Union Européenne dans l économie globale?

Quelle est la place de l Union Européenne dans l économie globale? Quelle est la place de l Union Européenne dans l économie globale? 1. LES JUSTIFICATIONS DE L INTEGRATION EUROPEENNE... 1 1.1 L intégration européenne est un projet historique... 1 1.1.1 La marche vers

Plus en détail

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard Note de synthèse : Les avantages et les inconvénients d une politique de changes flexibles La politique de change

Plus en détail

LA FINANCE EST-ELLE DEVENUE TROP CHERE? ESTIMATION DU COUT UNITAIRE D INTERMEDIATION FINANCIERE EN EUROPE 1951-2007

LA FINANCE EST-ELLE DEVENUE TROP CHERE? ESTIMATION DU COUT UNITAIRE D INTERMEDIATION FINANCIERE EN EUROPE 1951-2007 LA FINANCE EST-ELLE DEVENUE TROP CHERE? ESTIMATION DU COUT UNITAIRE D INTERMEDIATION FINANCIERE EN EUROPE 1951-2007 Les notes de l IPP n 10 Juin 2014 Guillaume Bazot www.ipp.eu Résumé La finance a pris

Plus en détail

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Solvabilité 2, une réforme en 3 piliers Les objectifs : Définir un cadre harmonisé imposant

Plus en détail

Investir, Épargner et Produire durablement :

Investir, Épargner et Produire durablement : Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent le défi Repères pour l action LES CAHIERS DE L OBSERVATOIRE N 7 Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise de 1929 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège Expliquer la crise de 1929? La crise de 1929 a été l objet de nombreuses publications tentant d expliquer ses causes,

Plus en détail

Les Marchés boursiers émergents

Les Marchés boursiers émergents Benjamin Ndong Les Marchés boursiers émergents Problématique de l efficience Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

Les banques, d une crise à l autre

Les banques, d une crise à l autre Les banques, d une crise à l autre Éric MONNET Un tour d horizon de l histoire des banques commerciales à travers le récit de leurs crises, de leur régulation et de leurs liens avec le pouvoir politique

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Master Finance Apprentissage

Master Finance Apprentissage Master Finance Apprentissage UE1 ENTREPRISE ET MARCHÉS DE CAPITAUX Ydriss Ziane L'objectif général de cette unité d enseignement est de permettre aux étudiants d appréhender les grandes théories qui régissent

Plus en détail

DOSSIER BNP D INFORMATION Paribas & D ADHÉSION. Avenir Retraite. Vous accompagner dans vos décisions

DOSSIER BNP D INFORMATION Paribas & D ADHÉSION. Avenir Retraite. Vous accompagner dans vos décisions DOSSIER BNP D INFORMATION Paribas & D ADHÉSION Avenir Retraite Vous accompagner dans vos décisions Accompagnement Visibilité Engagements Garanties Prévoyance 3 //// VOTRE RETRAITE Accompagnement Visibilité

Plus en détail

Rencontres économiques. Les performances de l économie polonaise, succès européen? 25 juin 2013. Synthèse

Rencontres économiques. Les performances de l économie polonaise, succès européen? 25 juin 2013. Synthèse Rencontres économiques Les performances de l économie polonaise, succès européen? 25 juin 2013 Synthèse Sommaire Sommaire...2 Les performances de l économie polonaise, succès européen?...3 La transition

Plus en détail

Le financement de l économie Jézabel Couppey- Soubeyran PSE Université Paris 1. Journée PAF, académie de Versailles

Le financement de l économie Jézabel Couppey- Soubeyran PSE Université Paris 1. Journée PAF, académie de Versailles Le financement de l économie Jézabel Couppey- Soubeyran PSE Université Paris 1 Journée PAF, académie de Versailles Plan de la présenta-on 1. Financement : no

Plus en détail

votre mandat de gestion

votre mandat de gestion votre mandat de gestion Confiez votre portefeuille à un professionnel! www.fortuneo.be Fortuneo Portfolio Management : Gestion sous mandat FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT Les avantages de la Gestion sous

Plus en détail

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL?

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? Clément ANNE, clem.anne@hotmail.fr Doctorant, Ecole d Economie de Clermont-Ferrand, CERDI 18/03/2015, Assises Régionales de l économie EN

Plus en détail

Équilibres et déséquilibres mondiaux. Crise asiatique, bulle internet, subprimes : des crises récurrentes. Le retour des crises financières

Équilibres et déséquilibres mondiaux. Crise asiatique, bulle internet, subprimes : des crises récurrentes. Le retour des crises financières Crise asiatique, bulle internet, subprimes : des crises récurrentes Par comparaison avec les Trente Glorieuses, la période qui s ouvre avec les années 1980 se caractérise par le retour de crises financières

Plus en détail

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 Pages 38 à 41. Pourquoi on a fait l'euro. Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 - situe en 1970 le projet de créer une monnaie unique au sein de la Communauté économique européenne

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity?

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity? 1. Qu est ce que le private equity? Le private equity ou capital investissement désigne une forme spécifique d investissement institutionnel dans des entreprises privées avec comme objectif de financer

Plus en détail

8030.305 Master Européen de Management et Stratégies Financières

8030.305 Master Européen de Management et Stratégies Financières 8030.305 Master Européen de Management et Stratégies Financières 8030.3051 Référentiel de formation A - Emplois visés : Ce Master Européen s adresse prioritairement à des étudiants ayant validé un diplôme

Plus en détail

Synthèse n 16, Février 2012. Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire

Synthèse n 16, Février 2012. Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire Synthèse n 16, Février 2012 Financement de la croissance verte et orientation de la création monétaire ----------- 1. Les investissements nécessaires à la transition vers un modèle de croissance durable

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Thème 7 LA GLOBALISATION

Thème 7 LA GLOBALISATION Thème 7 LA GLOBALISATION FINANCIERE Globalisation financière I. DEFINITION DE LA GLOBALISATION FINANCIERE A. La désintermédiation B. Le décloisonnement C. La déréglementation II. ESSOR ET ORGANISATION

Plus en détail

Agriculture et Finances

Agriculture et Finances Agriculture et Finances Quelles régulations pour une allocation optimale des capitaux? Cahier n 12 Présentation générale du Cahier Dans les systèmes d économie de marché des pays développés comme des pays

Plus en détail

Le financement de l économie la régulation bancaire

Le financement de l économie la régulation bancaire Le financement de l économie la régulation bancaire A quoi sert un système financier Un système financier remplit plusieurs missions : La première est de se faire rencontrer l offre et la demande de financements.

Plus en détail

L EUROPE & l euro. Mai 2012. Rédaction par François ALMALEH

L EUROPE & l euro. Mai 2012. Rédaction par François ALMALEH L EUROPE & l euro Mai 2012 Rédaction par François ALMALEH Préambule L Europe nécessite une clef de lecture ou plutôt un jeu de clefs 2 Pays fondateurs Le monde évolue à grands pas 3 Retour à la fin des

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ (1 $ = 0,8 ) Une appréciation du taux de

Plus en détail

ITB - Institut Technique de Banque Un label d'excellence depuis plus de 60 ans Diplôme professionnel Formation initiale

ITB - Institut Technique de Banque Un label d'excellence depuis plus de 60 ans Diplôme professionnel Formation initiale ITB - Institut Technique de Banque Un label d'excellence depuis plus de 60 ans Diplôme professionnel Formation initiale 082013 L ITB, l Ecole de l encadrement bancaire, en partenariat avec l ISC L ISC

Plus en détail

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Groupe Eyrolles, 2007 ISBN 978-2-212-53877-9 Table des matières Sommaire....................................................5 Introduction.................................................

Plus en détail

Association COMPRENDRE 15E Avenue Saint Jean de Beauregard 91400-ORSAY Tél. 06 88 18 09 05 http://comprendre.orsay.free.fr

Association COMPRENDRE 15E Avenue Saint Jean de Beauregard 91400-ORSAY Tél. 06 88 18 09 05 http://comprendre.orsay.free.fr 1 Association COMPRENDRE 15E Avenue Saint Jean de Beauregard 91400-ORSAY Tél. 06 88 18 09 05 http://comprendre.orsay.free.fr Compte rendu de la rencontre-débat du jeudi 30 janvier 2014 à Orsay Doit-on

Plus en détail

Séquence 3. Instabilité financière et régulation. Sommaire. Introduction. 1. Qu est-ce que la globalisation financière?

Séquence 3. Instabilité financière et régulation. Sommaire. Introduction. 1. Qu est-ce que la globalisation financière? Séquence 3 Instabilité financière et régulation Sommaire Introduction 1. Qu est-ce que la globalisation financière? 2. Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier? Auto-évaluation

Plus en détail

Les crises financières

Les crises financières Les crises financières Rapport Robert Boyer, Mario Dehove et Dominique Plihon Commentaires Antoine d Autume Gilles Étrillard Compléments Patrick Allard, Christophe Boucher, André Cartapanis, Virginie Coudert,

Plus en détail

Transferts. Nombre de titres 33.599 Echéance maximale moyenne Cours moyen de la 86,38 transaction Prix d exercice moyen Montants 2.902.

Transferts. Nombre de titres 33.599 Echéance maximale moyenne Cours moyen de la 86,38 transaction Prix d exercice moyen Montants 2.902. VICAT Société Anonyme au capital de 62.361.600 euros Siège social : Tour MANHATTAN 6 place de l Iris 92095 PARIS LA DEFENSE CEDEX 057 505 539 RCS Nanterre NOTE D INFORMATION RELATIVE A L AUTORISATION DEMANDEE

Plus en détail