Introduction. Le rapport HPI se focalise sur deux principales sources de données :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction. Le rapport HPI se focalise sur deux principales sources de données :"

Transcription

1 The Hotel Price Index Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin 2013

2 Introduction Réalisée régulièrement par Hotels.com, l étude «Hotel Price Index (HPI )» passe en revue les prix des chambres d hôtels dans les principales destinations du monde. Pour cela, elle se base sur les réservations effectuées sur le site Hotels.com, sachant que les prix correspondent à ceux réellement payés par les clients, par chambre et pour une nuit, et non aux prix affichés par les hôtels. Actuellement dans sa dixième année, le HPI est reconnu comme la référence absolue en matière de prix pratiqués par les hôtels du monde entier. Il est également de plus en plus utilisé par les médias, les hôteliers, les analystes financiers, des investisseurs, des organismes de tourisme et des universitaires en tant qu outil de référence. Le HPI indique les prix réels payés par chambre, par nuit et par les clients de Hotels. com à travers le monde, en utilisant une moyenne pondérée en fonction du nombre de chambres vendues dans chacun des marchés sur lesquels Hotels.com est présent. L échelle internationale de Hotels.com, tant par le nombre de clients et d établissements référencés que de destinations couvertes, fait de l Hotel Price Index l une des études comparatives les plus complètes du marché, englobant à la fois les chaînes d hôtels, les établissements indépendants, les appartements locatifs équipés d une cuisine, les chambres d hôtes et bed & breakfast. L indice a été lancé à 100 en 2004 et comprend toutes les réservations, toutes catégories d hôtels confondues, de 1 à 5 étoiles. Cette édition s intéresse aux six premiers mois de l année 2013, et compare les résultats avec la même période de l année Plus de établissements du monde entier constituent l échantillon à partir duquel les prix ont été pris. Le rapport HPI se focalise sur deux principales sources de données : La première partie (Chapitre 1) montre l indice du prix d hôtel global dans le monde pour les six premiers mois de 2013, en le comparant à celui de la même période des années précédentes. L indice est compilé à partir de toutes les réservations effectuées sur Hotels.com au cours de cette période et est pondéré pour refléter la Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin 2013

3 taille de chaque marché. En représentant les mouvements de prix d hôtels dans un index, Hotels.com peut illustrer l évolution des prix réels payés par les consommateurs, sans les fluctuations de change qui faussent l image. La deuxième partie (Chapitres 2-8) présente les prix des hôtels payés par les voyageurs de la zone euro à travers le monde, par chambre et par nuit, au cours du premier semestre de 2013 par rapport à la même période en Cela montre l évolution des prix réels payés par les consommateurs de la zone euro, reflétant à la fois les mouvements des taux de change et les prix d hôtels. Dans le chapitre 4, les chiffres sont compilés à partir des réservations globales dans toutes les monnaies en France. Les prix sont arrondis à l euro le plus proche et des points de pourcentage les plus proches. Le Chapitre 9 couvre les principales destinations étrangères pour les voyageurs français et les principales destinations françaises pour les visiteurs étrangers. Le dernier chapitre se concentre sur quelques faits de déplacement supplémentaires identifiés par Hotels.com. Ce rapport est également disponible pour d autres devises que l euro. Merci d envoyer votre demande à Vous pouvez par ailleurs en discuter sur Twitter en utilisant le hashtag #HotelExperts. Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin 2013

4 Avant-propos Alors que les économies mondiales renouent doucement avec la croissance, les tarifs hôteliers progressent. Le prix d une nuit d hôtel a ainsi progressé de 2% au 1er semestre Cette hausse, bien que relativement modeste, s inscrit dans une lente ascension des tarifs amorcée début Notre Hotel Price Index est maintenant presque revenu aux niveaux de prix de 2006, juste avant que n éclate la crise financière mondiale. S il est encore trop tôt pour affirmer que la crise est derrière nous, la tendance à la hausse de la demande et des tarifs hôteliers dans certaines destinations nous permet toutefois de reprendre confiance. Les Etats-Unis ouvrent la voie L Amérique du Nord et les Caraïbes affichent une meilleure progression que la moyenne mondiale, stimulée par l embellie de l économie américaine. Selon le BEA (US Bureau of Economic Analysis), le secteur américain des voyages et du tourisme a enregistré au 1er trimestre 2013 une croissance de 6,8%, soit plus de 2 fois supérieure à celle du PIB américain. La hausse de la demande internationale s est traduite par une augmentation des taux de remplissage en Amérique du Nord et une progression de 3% du prix moyen d une chambre : des résultats encourageants, bien qu inférieurs aux 5% de Bénéficiant d une recrudescence du nombre de visiteurs américains, les Caraïbes ont gagné 5 points dans l indice HPI au 1er semestre Avec 5,4% de touristes en plus l année passée et le plus grand nombre de visiteurs en séjour depuis 5 ans, selon l Organisation caribéenne du tourisme, les hôteliers de la région sont optimistes. Alors que le Pacifique enregistrait l un des meilleurs scores l année passée, avec 6% de croissance au 1er semestre 2012, le ralentissement du secteur minier australien a fait chuter le nombre de voyageurs d affaires dans la région, qui n affiche plus que 1% de croissance. L Europe et le Moyen-Orient s en sortent également moins bien que la moyenne, avec 1% de croissance : une évolution certes timide mais encourageante après un Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin 2013

5 exercice 2012 clôturé en légère baisse par rapport au reste de l année. Seul le marché asiatique régresse, de 2%, et ce pour la 1ère fois depuis Ce recul s explique notamment par la diminution du nombre de visiteurs étrangers en Chine, rapportée par l Administration Nationale du Tourisme. Si les voyages à l étranger connaissent un véritable boom dans le pays, le ralentissement économique et la revalorisation du yuan ont en revanche desservi le tourisme récepteur. Les inquiétudes concernant la pollution atmosphérique ont également fait chuter le nombre de visiteurs de la capitale chinoise de 14,3% au 1er semestre 2013, selon le Comité du Développement du Tourisme de Beijing. Le Japon a, lui aussi, vu le nombre de ses visiteurs baisser. L Europe garde le cap La récession économique de 2008/2009 a tout particulièrement touché les hôteliers européens. La croissance en zone euro, enregistrée pour les deux premiers trimestres de 2013, prouve que la crise économique se modère mais qu elle n est pas encore terminée. La croissance annoncée pour cette année devrait être modeste et principalement stimulée par des visiteurs du Royaume- Uni, d Allemagne et de Russie. De nombreuses destinations parmi les plus impactées par la crise ont toutefois vu leurs tarifs hôteliers se stabiliser, voire progresser sensiblement. L Islande a particulièrement bien rebondi puisqu elle se hisse aux premiers rangs des destinations les plus florissantes d Europe. L Office National du Tourisme Islandais a enregistré un nombre record de visiteurs au cours des 2 premiers mois de l année, majoritairement attirés par les aurores boréales. Selon l Autorité de l Aviation Civile Grecque, la Grèce a également séduit davantage de visiteurs avec ses hôtels particulièrement bon marché, enregistrant 10% de recettes et d arrivées supplémentaires dans ses aéroports internationaux au 1er semestre L Egypte redresse la barre L année a démarré fort pour l Egypte. Le Ministère du Tourisme Egyptien annonce 9,6% de visiteurs de plus au 1er semestre 2013, de quoi compenser nombre des répercussions du Printemps arabe, malgré des dépenses touristiques toujours en deçà des attentes. Les complexes hôteliers de la mer Rouge, tels que Sharm-El-Sheikh, sont ainsi parvenus à augmenter leurs tarifs. Mais les récentes violences qui ont éclaté dans le pays pourraient bien inverser la tendance. Rio hisse la grand voile Fort du succès de la Coupe des confédérations de la FIFA en juin dernier, malgré une pénurie de chambres d hôtels, et en dépit du climat d inquiétude quant à la capacité du pays à achever à temps le stade et les travaux d infrastructure, ainsi que des nombreuses protestations et manifestations, le Brésil se prépare à accueillir 2 événements internationaux : la Coupe du Monde de la FIFA en 2014 et les Jeux Olympiques en Le gouvernement a beau assurer que le pays sera prêt en 2014, le débat persiste. Avec le recul du réal face à la plupart des monnaies fortes pendant cette période, les chambres d hôtels sont devenues plus abordables Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin 2013

6 pour de nombreux voyageurs internationaux. Cette dévaluation et la Coupe des Confédérations ont permis au secteur du tourisme récepteur d enregistrer des recettes record au 1er semestre 2013, avec des dépenses touristiques en hausse de 9,6% en glissement annuel, selon l Office National du Tourisme Brésilien. Pour accueillir les visiteurs, qui devraient être encore plus nombreux en 2014, une soixantaine de nouveaux établissements hôteliers ouvriront leurs portes d ici la fin 2013 selon les rapports Lodging Econometrics, étoffant le parc hôtelier du pays de près de chambres supplémentaires. 108 hôtels devraient également être construits en 2014, pour un total d environ nouvelles chambres. Evénements sportifs mis à part, cette nouvelle offre devrait limiter la hausse des tarifs hôteliers, en particulier à Rio de Janeiro, où les prix étaient jusqu à présent parmi les plus élevés au monde. La Chine prend les airs L explosion du nombre de voyageurs internationaux en Chine est telle que le pays est désormais le 1er marché émetteur de tourisme au monde, avec 83 millions de voyages effectués à l étranger d après le rapport China Tourism Academy Selon l Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), les voyageurs chinois ont dépensé 102 milliards de dollars US dans le tourisme international en 2012, soit 40% de plus qu en 2011, dépassant même l Allemagne et les Etats- Unis. Rien ne semble freiner le développement du tourisme international du pays, pas même le ralentissement économique du 1er semestre 2013, qui met fin à des décennies de croissance fulgurante. Les voyages à l étranger attirent un nombre croissant de Chinois dont le pouvoir d achat a augmenté, en particulier les jeunes. Traditionnellement adeptes des voyages en groupe, les Chinois se laissent à présent séduire par le tourisme individuel et les hôteliers commencent à adapter leurs services à cette nouvelle clientèle. Vous trouverez plus d informations à ce sujet à la fin de ce rapport. Les indicateurs de croissance du secteur mondial du tourisme international sont au vert pour De nouvelles compagnies voient le jour, qui multiplient les liaisons, en particulier en Asie. Les parcs hôteliers s étoffent et se modernisent, partout dans le monde. Le secteur du tourisme est ainsi l un des plus compétitifs et dynamiques au monde, comme le confirme ce rapport. Nous vous souhaitons une lecture enrichissante. David Roche Président Hotels.com Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin 2013

7 Sommaire Introduction Avant-propos 1. Évolution des prix dans le monde 2. Évolution des prix dans les villes du monde Graphique : Évolution universelle des prix d hôtels au 1er semestre 2013 comparé au 1er semestre Évolution des prix par pays Graphique : Évolution universelle des prix d hôtels par pays au 1er semestre 2013 comparé au 1er semestre Zoom sur la France Graphique : Prix moyen par chambre et par nuitée au 1er semestre 2013 comparé au 1er semestre Prix payés dans le pays d origine et à l étranger 6. Où séjourner pour moins de 150 euros la nuit? 7. Prix moyens d une chambre par catégorie d hôtel 8. Le luxe devient plus abordable 9. Habitudes de voyage Destinations préférées des français à l étranger Villes françaises préférées des touristes étrangers 10. Parole de voyageurs Chinese International Travel Monitor Indice des prix du Club Sandwich dans le monde Congés annuels 2013, une année riche de faits marquants pour Hotels.com À propos d Hotels.com Pour plus d informations Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin 2013

8 1 Évolution des prix dans le monde Le prix moyen d une chambre d hôtel dans le monde a augmenté de 2% au cours des six premiers mois de 2013 par rapport à la même période de l année précédente. L indice des prix d hôtel s établit à 111, onze points de plus seulement par rapport à son lancement en 2004, huit points de moins par rapport à son niveau maximal enregistré lors de la première moitié de 2007 et juste en dessous de son niveau de L indice des prix d hôtels du 1er semestre a augmenté pour la quatrième année consécutive, cependant le taux d augmentation a diminué de moitié par rapport au 1er semestre 2012 qui affichait une hausse de 4%. Les prix ont augmenté dans toutes les régions cette année, en dehors de l Asie, qui a vu son indice chuter pour la première fois en deux ans. L Amérique latine a enregistré son résultat le plus performant depuis plus de deux ans. En ce qui concerne les Caraïbes, les résultats y sont restés élevés, tandis que le Pacifique, l Europe et le Moyen- Orient ont connu un taux de croissance plus faible. Une analyse plus approfondie sur les causes de ces changements et la manière dont ceux-ci ont influencé les prix dans les différentes villes et pays se trouvent dans les chapitres suivants. Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

9 Graphique 1 Analyse du HPI dans le monde entre le 1er semestre 2004 et le 1er semestre S S S S S S S S S S S S S S S S S S S1 2004

10 Javier Escobedo Vice-Président Hotels.com Amérique Latine Plusieurs facteurs, liés à la situation macroéconomique de la région et à son positionnement dans le monde, ont influencé l évolution des tarifs hôteliers en Amérique Latine. Le Brésil, l un des acteurs clés de la région, a connu un revirement de situation au 1er semestre Il y a 1 an, le réal était fort et les taux de change élevés. Mais, depuis le début de l année 2013, il a perdu de sa valeur. Victimes de l inflation dans leur pays, les Brésiliens sont également confrontés à des taux de change défavorables à l étranger. La dévaluation du réal profite en revanche aux étrangers en visite au Brésil. Le développement infrastructurel et économique observé dans de nombreux pays de la région a positivement impacté le tourisme local. La Colombie, l une des principales économies de la région, en est l exemple. La plupart des principales destinations d affaires de la région, telles que Buenos Aires et Bogota, ont enregistré une baisse des prix facturés, conséquence de l augmentation de l offre d hébergement sur ces marchés. De nouveaux hôtels ont ouvert et de nouveaux types d hébergement sont apparus pour répondre aux besoins des voyageurs d affaires, accentuant la concurrence entre hôtels indépendants et chaînes hôtelières, positive pour les prix. Les impacts de l amélioration de la situation économique des Etats-Unis commencent également à se manifester en Amérique latine. Principal partenaire commercial de nombreux pays de la région, les Etats-Unis sont également la destination de vacances à l étranger préférée des Sud- Américains. Au cours du 1er semestre 2013, les voyageurs d Amérique Latine ont constaté une hausse des prix payés aux Etats-Unis, preuve de l amélioration de la demande. Parmi toutes les destinations choisies par les Sud-Américains, l Europe et le Moyen-Orient ont enregistré la plus faible hausse des prix, demeurant ainsi très attractifs. De nombreuses destinations européennes favorites des Sud-Américains ont connu une croissance négative par rapport à 2012, contrairement à la plupart des pays d Amérique Latine. Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

11 Graphique 2 Répartition semestrielle du HPI pour LatAm et les Caraïbes du 1er semestre 2004 au 1er semestre LatAm Caraïbes H H H H H H H H H H H H H H H H H H H La plus forte croissance du HPI en Amérique latine Pour la première moitié de 2013, l indice HPI en Amérique latine a enregistré une augmentation de 7% par rapport à la même période en 2012, le plus fort résultat depuis la seconde moitié de 2010 et la plus forte hausse de toutes les régions, très en avance par rapport à la performance globale En conséquence, l indice HPI pour l Amérique Latine a atteint 126 pendant le 1er semestre de 2013, derrière les Caraïbes, qui a également connu une croissance constante au cours des dernières années. L indice HPI de l Amérique Latine est arrivé à 129 au premier semestre de 2007, son niveau maximal. Ainsi l indice n a pas à augmenté significativement pour égaler ou dépasser ce chiffre. Les plus fortes hausses se situent dans les Caraïbes Les Caraïbes ont enregistré une belle performance avec une augmentation de 5% de l indice HPI au cours des six premiers mois de 2013, par rapport à la même période en 2012, c est la deuxième plus forte hausse régionale. L indice HPI du premier semestre de 2013 des Caraïbes a grimpé pour atteindre 133, trois points seulement derrière son record historique de 136 de la première moitié de 2007, un nouveau record pourrait bientôt être enregistré. Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

12 Neha Parikh Vice-Président Hotels.com Amérique du Nord Comme l a dit un jour Mark Twain : «Dans 20 ans, vous serez plus déçus par ces choses que vous n avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors larguez les amarres. Mettez les voiles et sortez du port ô combien sécurisant. Explorez. Rêvez. Découvrez.» Grâce aux avancées technologiques, les voyages (meilleur moyen pour explorer, rêver et découvrir) sont devenus accessibles à tous, d un point de vue financier, mais aussi pratique. Il est en effet bien plus simple aujourd hui de choisir sa destination et ses activités, et d effectuer ses réservations. Et lorsque vous aurez goûté aux joies d une visite des luxuriants vignobles du Cap ou des temples séculaires de Chiang Mai, ou encore d un magnifique coucher de soleil à Santa Fe (et autres destinations devenues un peu plus abordables cette année pour les voyageurs américains), vous ne pourrez plus concevoir votre vie sans voyages. Aux Etats-Unis, l augmentation attendue du nombre de voyageurs I provenant de l étranger a suscité un essor spectaculaire du secteur de l hôtellerie. STR Analytics annonce ainsi l ouverture de plus de 600 hôtels pour la seule année 2013, soit 40% de plus que l année passée. Selon les spécialistes, le développement des projets hôteliers devrait se poursuivre au cours des prochaines années et garantir un afflux régulier de visiteurs internationaux, particulièrement en provenance de Chine ii. Et il en va de même pour le Canada. Grâce à une augmentation de 3,8% du nombre de touristes des Etats- Unis vers le Canada iii ainsi qu une hausse du tourisme en provenance d autres pays, l année dernière, le nombre de nouveaux hôtels a constamment augmenté. Hôtel-boutique au bord du Lac Niagara ou établissement quatre étoiles à Vancouver : les provinces du Canada regorgent désormais d établissements pour tous les budgets ; de quoi satisfaire toutes vos envies d escapades, le temps d un week-end. Les hôteliers ont également su s adapter à leur époque. Ciblant aussi bien la génération Y que les voyageurs d affaires, ils mettent à la disposition de leur clientèle des technologies dernier cri et exploitent les réseaux sociaux pour Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

13 Graphique 3 Evolution de l indice HPI sur la région de l Amérique du Nord entre le 1er semestre 2004 et le 1er semestre Amérique du Nord H H H H H H H H H H H H H H H H H H H promouvoir leurs programmes de fidélité innovants. Aujourd hui, un nouveau type de voyageur émerge, beaucoup plus connecté non seulement à ses réseaux personnels mais aussi dans ses choix d hébergement, d excursions, il n hésite pas à partager ses expériences avec ses amis. Laissez-vous guider par l index des prix hôteliers jusqu à la destination qui comblera toutes vos envies de voyage, de luxe accessible et pourquoi pas de découvertes surprenantes, à deux pas de chez vous. Amérique du Nord : une croissance lente mais constante L indice HPI de l Amérique du Nord a augmenté de 3% au premier semestre de 2013, en comparaison avec la même période l année dernière. Le taux de croissance de l Index de l Amérique du Nord a ralenti depuis sa hausse de 5% en 2011 et au 1er semestre Avec cette augmentation, l indice HPI du 1er semestre de l Amérique du Nord a augmenté pour arriver à 112. C est le plus haut niveau de l indice depuis le deuxième semestre 2008, mais il est encore loin de son niveau maximal de 119 enregistré au premier semestre 2007, bien que l écart se resserre. L indice HPI de l Amérique du Nord s est classé dernier au premier semestre I ii iii Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

14 Matthew Walls Vice-Président Hotels.com EMEA Les prix des hôtels en Europe et au Moyen-Orient, en légère hausse au 1er semestre 2013 par rapport à la même période de 2012, continuent de refléter cette année encore fidèlement la situation économique de la région. Avec seulement 1% de progression sur cette période selon l indice HPI, le prix moyen d une chambre reste inférieur à celui pratiqué 7 ans auparavant, en Si, suite au déclin de 2012 dû à la récession économique, les prix des hôtels affichaient, début 2013, un net rebond dans la plupart des destinations d Europe du Sud les plus impactées par la crise, ils ont peu évolué dans les pays d Europe du Nord, économiquement plus stables. Malgré le succès retentissant des Jeux Olympiques de 2012 à Londres, les hôteliers ont dû faire face à une demande extrêmement fluctuante, qui s est traduite par une certaine volatilité des prix. Après avoir fixé des prix relativement élevés en prévision de l événement, ils ont multiplié les promotions de dernière minute pour améliorer leur taux de remplissage, grandement affecté par le départ des membres du comité organisateur, pour le plus grand bonheur des clients locaux. Mais les JO ont offert à la capitale une couverture médiatique mondiale sans précédent, ainsi qu un parc hôtelier étoffé et rénové. Après une hausse en province occasionnée par l augmentation des taux de remplissage en 2012, les prix se sont stabilisés début La crise économique a radicalement changé les habitudes de voyage des Européens ces dernières années, lesquels privilégient désormais leur pays ou les destinations proches pour les vacances. Mais la dévaluation du yen japonais, de la roupie indienne et du real brésilien pourrait bien inverser quelque peu la tendance. Au Moyen-Orient, Dubaï reste la destination touristique phare, avec un nombre de visiteurs record pour les six premiers mois de l année, selon le Ministère du Tourisme et du Commerce. Dubaï est sur la bonne voie pour atteindre son objectif : doubler son nombre de visiteurs annuels de 10 millions en 2012 à 20 millions en Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

15 Graphique 4 Evolution de l indice HPI en Europe et Moyen-Orient du 1er semestre 2004 au 1er semestre Europe et Moyen-Orient H H H H H H H H H H H H H H H H H H H Légère hausse en Europe et au Moyen- Orient Au cours de la première moitié de 2013, l indice HPI de l Europe et du Moyen-Orient a augmenté de 1% par rapport à la même période en 2012, correspondant au même niveau de croissance de la région du Pacifique. Quatre points seulement au-dessus des résultats enregistrés en 2004, il reste inférieur à son niveau de Les prix des hôtels en Europe ont continué d être affectés par diverses économies en difficulté de la zone euro. Après cette légère hausse, l indice HPI du 1er semestre 2013 de l Europe et du Moyen-Orient a atteint 104, le plus bas résultat de toutes les régions. Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

16 Johan Svanström Vice-Président Hotels.com APAC Tandis que le reste du monde poursuit son chemin vers la reprise, l Asie Pacifique affiche des résultats contrastés. L expansion rapide du secteur hôtelier a été freinée par le ralentissement des économies les plus florissantes de la région (Chine, Inde et Australie) et l instabilité de certaines devises, notamment le yen japonais et la roupie indienne, qui ont mis un terme à l envolée des prix des hôtels. Malgré un niveau de prix modeste, les perspectives restent positives. Les hôteliers entendent en effet tirer parti des marchés émetteurs de tourisme les plus florissants de la région. Alors que l UNWTO rapporte que la Chine est aujourd hui au 1er rang mondial pour les dépenses de voyages internationaux avec l émergence de la classe moyenne, l assouplissement des conditions d octroi de visa et l amélioration des infrastructures. La multiplication des opérateurs aériens low-cost, qui desservent désormais également l Asie du Nord Est, a continué d alimenter la demande en vols internes et internationaux. Le prix moyen d une chambre en Asie a chuté de 2% au 1er semestre 2013, un déclin qui s explique notamment par la faible croissance de quelquesunes des plus grandes économies de la région, et par les difficultés spécifiques rencontrées par certains pays. Ainsi, l affaiblissement rapide du Yen au Japon, l un des principaux marchés i émetteurs de tourisme d Asie, a entraîné la diminution progressive de la demande en vols internationaux, en particulier à destination de la Corée du Sud jusque-là très prisée, où les tarifs hôteliers ont considérablement chuté. Il a en revanche dynamisé le tourisme récepteur, rendant les prix des hôtels plus abordables pour les visiteurs étrangers et faisant du Japon une destination plus attractive. En Inde, 3ème plus grand marché ii de consommateurs d Asie, la dépréciation de la roupie, qui a récemment atteint son niveau le plus bas, a fortement impacté les dépenses d agrément, en particulier de voyages internationaux. Les cas de violence, largement relayés par la presse internationale début 2013, ont également eu Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

17 Graphique 5 Répartition semestrielle de l indice HPI en Asie et dans la région Pacifique entre le 1er semestre 2004 et le 1er semestre Pacifique Asie H H H H d importantes répercussions négatives sur le tourisme récepteur du pays. H La croissance de la région Pacifique, qui s était établie à 8% en glissement annuel entre 2010 et 2012, connaît en revanche un ralentissement considérable, avec des prévisions à seulement 1% pour le 1er semestre 2013 : des résultats peu surprenants compte tenu de la crise du secteur minier et de l incertitude politique qui frappent actuellement l Australie, principale économie de la région. Le récent recul du dollar australien face au dollar américain risque également d affecter la demande en transports et les prix au second semestre, ce qui pourrait H H H H H H H néanmoins stimuler le tourisme local et récepteur. Ralentissement dans le Pacifique H La région Pacifique a enregistré sa plus faible croissance du HPI depuis 2009 avec une augmentation de 1% au premier semestre 2013 par rapport à la même période en 2012, correspondant à celle de l Europe et du Moyen-Orient. Pour le 1er semestre 2013, l indice HPI de la région pacifique s est élevé à 120, il se place au troisième rang des régions derrière les Caraïbes et l Amérique latine. Ce sont huit points de moins par rapport à son pic de 128 au 2nd semestre 2007 et 6 de moins qu à la même période en Asie, seule région en baisse Les prix d hôtel ont diminué de 2% en Asie au premier semestre 2013, en comparaison avec la même période en 2012, c est la seule région a enregistrer une baisse. L indice HPI de l Asie s élevait à 105 au 1er semestre 2013, c est donc la deuxième région la plus basse devant l Europe et le Moyen-Orient. Ayant un retard pour rattraper son niveau maximal de 137 enregistré au 2nd semestre de 2007, l Asie reste toujours en dessous de son niveau de 2005, bien que certaines villes de la région se soient bien comportées. Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin H H H H H H1 2013

18 Graphique 6 Evolution de l indice HPI par région entre le 1er semestre 2004 et le 1er semestre 2013 LatAm Pacifique Caraïbes Asie Amérique Europe et Moyen-Orient H H H H H H H H H H H H H H H H H H H Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

19 2 Évolution des prix dans les villes du monde Les chapitres suivants présentent les prix réels payés par les voyageurs en provenance de la zone euro en Euro ( ) au cours des six premiers mois de 2013 par rapport à la même période en 2012, à l exception du chapitre 4, où les données indiquent les prix payés en France par tous voyageurs des quatre coins du monde. Les Voyageurs de la zone euro ont dépensé d avantage dans plus de la moitié des destinations internationales incluses dans le HPI avec des hausses principalement aux Etats-Unis et dans certaines parties de l Europe ainsi que dans de nombreuses destinations du monde entier comme Cancun, Sharm El Sheikh et Marrakech. L Asie s est maintenue comme destination proposant les meilleures offres. Sur les 114 villes incluses dans le rapport HPI, les prix moyens ont augmenté dans 59 destinations, n ont pas changé dans 6 et ont baissé dans 49. Les prix européens se stabilisent La situation économique difficile dans la zone euro se poursuit, mais les gains sont supérieurs aux pertes dans les villes européennes figurant dans le rapport sur cette période. En France, Nice a connu une hausse des prix hôteliers de 10%, Paris a augmenté de 4% pour atteindre 133, la ville de Cannes quant à elle reste fidèle à ses 135. De plus amples détails et explications sur les mouvements des prix en France se trouvent dans le chapitre 4. Les villes des pays européens les plus touchées par la crise économique ont enregistré de meilleurs résultats au cours de cette période, comme par exemple Reykjavik qui augmente de 26% pour s établir à 128, c est la plus forte hausse du HPI. Au Portugal, Albufeira a augmenté de 17% pour atteindre 89, Athènes était en hausse de 9% et a atteint 83 et Lisbonne a connu une hausse de 8% à 79. Les voyageurs de la zone euro à Dublin ont payé 5% de plus en moyenne pour leurs chambres d hôtels à 83. En Espagne, les destinations de vacances préférées des touristes ont également enregistré une bonne performance : Palma de Majorque (+ 18% à 116 ), Marbella (+ 17% à 125 ), Torre Molinos (+ 12% à 79 ), Alicante (+ 9% à 72 ), Barcelone (+ 6% à 115 ) et Benidorm (+ 4% à 86 ). Madrid (86 ) pourrait ne pas correspondre à ces résultats avec une baisse moyenne de 4%. La ville d Ibiza quant à elle (113 ) a chuté de 8%. En Italie, la situation est similaire: Amalfi enregistre une hausse de 17% à 171. Como (+ 13% à 137 ), Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

20 Florence (+ 10% à 116 ) et Rome à 113 a enregistré une hausse de 6%. Cependant, Capri (213 ) a chuté de 11%, quoi qu elle elle était encore en deuxième place sur le tableau des prix globaux, et Milan (110 ) a chuté de 2%. Autres grands gagnants : Monte-Carlo (193 ) à la quatrième place dans le tableau, en hausse de 16%. Bratislava et Cracovie (77 ) ont connu une hausse de 12%. Antalya (90 ) a enregistré 11% de hausse. Quant à Saint-Pétersbourg (126 ), elle a connu une hausse de 9%. En Allemagne, la capitale Berlin (83 ), disposant de certaines des meilleures chambres, a vu ses prix augmenter de 5%. 3% à Munich pour s établir à 117. Quant à Francfort (10 ), elle a baissé de 2%. En France, Nice (116 ) a connu une hausse de 11%, Paris (133 ) 4% et Cannes est au même niveau avec 135. Durant l année post-olympique, les voyageurs zone euro ont payé moins pour des chambres d hôtel à Londres, en baisse de 1% à 138, et d Edimbourg, en baisse de 5% à 108. Les prix payés en Suisse ont chuté. Genève (174 ) a connu une baisse de 8%, et Zurich (144 ) a enregistré 5% de baisse. Kiev Dubaï a connu la plus grosse chute, en baisse de 25% à 101. Quant à Varsovie (75 ), 9% de baisse a été enregistré, alors que les prix dans les deux villes sont à des niveaux plus normaux après le Championnat d Europe de Football de Juin La destination offrant la plus grande valeur en Europe était Vilnius, en moyenne 68 la nuit en dépit d une hausse de 8%, avec sa voisine Riga prochaine (69 ), en hausse de 5%. Hausse des prix au Moyen-Orient et Afrique du Nord Après les turbulences et l incertitude créée par le Printemps arabe, plusieurs destinations touchées par l insécurité dans la région n ont pas vu le besoin de revoir leur prix au cours du premier semestre En conséquence, les prix moyens ont augmenté. Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

21 En Egypte, la station balnéaire de Sharm El Cheikh a été sévèrement touchée par la baisse du nombre de touristes étrangers. Cependant, une hausse de 12% au cours de cette période a été enregistrée pour une moyenne 87 la nuit. Le, taux dans la capitale, Le Caire, a chuté de 13% pour s établir à 97. Les prix moyens d une nuit d hôtel pourraient de nouveau être impactés à cause de la situation actuelle du pays. Marrakech a également acquis de l optimisme sur le marché avec une hausse de 18% à 90. Dubaï, la destination la plus populaire dans la région, a connu une occupation élevée, l ouverture de nouveaux hôtels haut de gamme a participé à augmenter ses taux de 10% à 177. Un nouveau hall de l aéroport a été ouvert dans l Emirat pour accueillir l Airbus A380 super-jumbos, une première mondiale. Cela fait partie des plans d expansion de la ville pour devenir la destination la plus fréquentée du monde d ici En revanche, les taux à Doha ont chuté de 12% à 122 et Mascate, la destination où les voyageurs de la zone euro ont payé le plus, a chuté de 6% à 236. Ralentissement des hausses de prix aux Etats Unis Les taux d occupation à travers les Etats-Unis, en particulier dans les grandes villes, ont augmenté au cours des six premiers mois de 2013, en particulier au premier trimestre. Cela a contribué à la hausse des prix pour les voyageurs de la zone euro dans 10 des 15 destinations américaines du HPI, cependant, ils ne sont pas aussi élevés que dans les rapports récents. La plus forte hausse a été enregistrée à Miami avec 10% (147 ). La Nouvelle-Orléans a connu une croissance de 9% à 115. La croissance a été plus modeste à San Francisco en hausse de 6% à 138. Key West et Seattle ont connu une hausse de respectivement 5% à 181 et 127 respectivement. Une augmentation de 3% à Chicago à 133, Los Angeles à 118 et Orlando à 78, tandis que, sur la côte Est, à New York, à la cinquième place dans le tableau des destinations américaines les plus prisées par les visiteurs de la zone euro a connu une hausse 2% à 183. Boston, en baisse de 6% à 155, Fort Lauderdale en baisse de 5% à 109 et Washington DC, en baisse de 2% à 137. San Diego et Las Vegas ont toutes les deux connu une baisse de 1% à 107 et 80 respectivement. Chute des résultats australiens Le marasme actuel dans le boom des ressources minérales qui a frappé l Australie occidentale en particulier la demande des entreprises, a souffert et les taux de Perth étaient à plat pour la première fois depuis plusieurs années (152 ), même si ce taux était le plus élevé du pays. La Chine est le marché touristique le plus rapide de l Australie. L arrivée des touristes chinois a contribué à l amélioration des résultats dans d autres domaines. Sydney a connu une hausse moyenne de 8% à 137, Melbourne a enregistré une hausse de 5% à 113 tandis que les taux à Brisbane ont chuté de 9% à 124. Une augmentation des taux de visiteurs en Nouvelle-Zélande au cours de la période du rapport a permis à Wellington d enregistrer une hausse de Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

22 Séoul 17% de sa moyenne à 83 et à Auckland d augmenter de 9% à 81. Gagnants et perdants en Asie La hausse du nombre de voyageurs chinois a continué à avoir un impact dans cette région plus que toute autre, ce qui, ajouté à l augmentation du nombre de transporteurs à bas coûts et de nouvelles voies, aide à stimuler la demande. Cependant, les voyageurs de la zone euro ont payé moins cher dans la plupart des destinations asiatiques selon le HPI et la hausse reste modeste dans les destinations où les prix ont augmenté. L Asie offre toujours le meilleur prix pour les voyageurs de la zone euro, selon le rapport, occupant huit des dix dernières destinations dans le tableau général des prix. Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

23 Les destinations qui ont connu une hausse sont Phuket, 8% à 79, Shanghai, 5% à 79, Pékin et Pattaya, à la fois en hausse de 4% à 75 et 57 respectivement. Quant à Delhi, elle a enregistré une hausse de 1% à 79, bien qu une augmentation dans le nombre de chambres d hôtels a eu un effet modérateur sur la hausse des prix. Le plus grand perdant a été Langkawi au large des côtes de la Malaisie qui a vu son taux moyen baisser de 20% à 118. Parmi d autres destinations de vacances, Goa a baissé de 12% à 69, Bali a chuté de 11% à 94, Koh Samui a enregistré une baisse de 6% à 83 et Krabi a reculé de 3% à 73. Les grandes villes ont également connu des baisses de prix. Les tarifs payés à Phnom Penh ont chuté de 12% durant cette période, faisant de la capitale cambodgienne la destination avec les prix les plus bas pour les voyageurs de la zone euro à 42 la nuitée. Séoul a chuté de 17% à 100, Tokyo en baisse de 11% à 94 et Kyoto en baisse de 8% à 96. Mumbai a également chuté de 5% à 107 et Taipei à 105, tandis que Hong Kong a perdu 4% à 138, malgré une augmentation des arrivées de touristes et les ouvertures de nouveaux hôtels, et Ho Chi Minh- Ville a chuté dans la même proportion à 55. Le Mexique devance l Amérique Latine Le Mexique a de loin la meilleure performance en Amérique Latine au cours du premier semestre Les voyageurs de la zone euro ont payé 17% de plus à 153 pour visiter la station balnéaire des Caraïbes de Cancun et 9% de plus (92 ) pour la capitale Mexico. Par ailleurs, le real ayant perdu de sa valeur, les visiteurs de la zone euro ont moins payé avec une chute du prix moyen d une nuit d hôtel de 7% à Rio de Janeiro (201 ). Même si la ville a organisé la Coupe des Confédérations de la FIFA en Juin et se prépare pour la Coupe du Monde 2014, elle se place au troisième rang du classement. Sao Paulo et Buenos Aires ont connu une baisse de 5% à respectivement 141 et 86. Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

24 Graphique 7 Les plus fortes hausse de prix au 1er semestre 2013 comparé au 1er semestre % 30% 20% 10% 0% -10% -20% Reykjavik Marrakech Palma de Mallorca Wellington Albufera Amalfi Marbella Cancun Monte Carlo Como Torremolinos Sharm El Sheikh Bratislava Tunis Abu Dhabi Krakow NICE Antalya Miami Florence Dubaï Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

25 Graphique 8 Les plus fortes baisses de prix au 1er semestre 2013 comparé au 1er semestre % 30% 20% Koh Samui Bogota Rio de Janeiro Genève Ibiza Kyoto Brisbane Varsovie Le Cap Bali Capri Tokyo Doha Goa Phnom Penh Le Caire Seoul Langkawi Siem Reap Kiev 10% 0% -10% -20% -30% Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

26 chambres d hôtels Graphique 9 Rapport entre la population et le nombre de chambres d hôtels 150,000 Las Vegas 4:1 125,000 Orlando 2:1 100,000 75,000 Berlin 55:1 50,000 Nouvelle Orléans 11:1 Amsterdam 17:1 Barcelone 35:1 Madrid 69:1 Sydney 138:1 Singapour 103:1 Rio de Janeiro 192:1 25,000 Bruxelles 57: Million 2 Millions 3 Millions 4 Millions 5 Millions 6 Millions population Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

27 Londres 66:1 New York 73:1 Bangkok 84:1 Ce graphique s intéresse au lien entre la taille d une ville en terme de population et le nombre de chambres d hôtels disponibles. Il met en évidence les villes avec un nombre important de chambres et celles qui ent proposent beaucoup moins. D une manière générale, une pénurie de chambres d hôtels entraîne une hausse des prix moyens. Les données dans les cercles montrent le rapport entre le nombre d individus dans la population par rapport au nombre de chambres d hôtels. Hong Kong 94:1 Moscou 311:1 7 Millions 8 Millions 9 Millions 10 Millions 11 Millions 12 Millions Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

28 Tableau 1 Prix moyen d une nuit d hôtel au 1er semestre 2013 comparé au 1er semestre 2012 Destination S S Evolution (en %) Muscat % Capri % Rio de Janeiro % Monte-Carlo % New York % Key West % Dubaï % Genève % Amalfi % Moscou % Boston % Cancun % Perth % Singapour % Miami % Zurich % Venise % Sao Paulo % Hong Kong % San Francisco % Londres % Sydney % Washington DC % Como % CANNES % Chicago % PARIS % Jérusalem % Destination S S Evolution (en %) Reykjavik % Seattle % Abu Dhabi % St Petersburg % Marbella % Amsterdam % Brisbane % Vancouver % Doha % Langkawi % Los Angeles % Johannesburg % Bruges % Munich % Florence % NICE % Palma de Majorque % Barcelone % Nouvelle Orléans % Dubrovnik % Ibiza % Rome % Melbourne % Toronto % Milan % Fort Lauderdale % Edimbourg % Mumbai % Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

29 Destination S S Evolution (en %) Le Cap % San Diego % Taipei % Francfort % Kiev % Bogota % Seoul % Grand Canyon % Istanbul % Le Caire % Vienne % Kyoto % Bruxelles % Tokyo % Bali % Mexico City % Marrakech % Tunis % Antalya % Albufeira % Sharm El Sheikh % Prague % Benidorm % Buenos Aires % Dublin % Koh Samui % Tallinn % Berlin % Wellington % Destination S S Evolution (en %) Athènes % Auckland % Las Vegas % Phuket % Shanghai % Lisbonne % Torre Molinos % Delhi % Orlando % Krakow % Bratislava % Madrid % Osaka % Beijing % Varsovie % Krabi % Alicante % Bucarest % Budapest % Riga % Goa % Vilnius % Bangkok % Pattaya % Ho Chi Minh City % Chiang Mai % Siem Reap % Hanoi % Phnom Penh % Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

30 Tableau 2 Les plus fortes hausse de prix au 1er semestre 2013 comparé au 1er semestre 2012 Tableau 3 Les plus fortes baisses de prix au 1er semestre 2013 comparé au 1er semestre 2012 Destination S S Evolution (en %) Reykjavik % Marrakech % Palma de Majorque % Wellington % Albufeira % Amalfi % Marbella % Cancun % Monte Carlo % Como % Torremolinos % Sharm El Sheikh % Bratislava % Tunis % Abu Dhabi % Cracovie % NICE % Antalya % Miami % Florence % Dubaï % Destination S S Evolution (en %) Kiev % Langkawi % Siem Reap % Seoul % Le Caire % Phnom Penh % Doha % Goa % Tokyo % Bali % Capri % Le Cap % Varsovie % Brisbane % Ibiza % Kyoto % Genève % Bogota % Rio de Janeiro % Koh Samui % Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

31 Tableau 4 Meilleures villes pour un hôtel avec vue sur mer Tableau 5 Moyenne des prix hôteliers des villes citées dans une chanson Tableau 6 Destinations les plus rentables pour un séjour sur une île Tableau 7 Meilleures villes pour un restaurant 3 étoiles Destination Prix Destination Prix Destination Prix Destination Prix Lisbonne 79 Phœnix 70 Koh Samui 83 Tokyo 94 Hambourg 101 Liverpool 83 Bali 94 PARIS 133 Montréal 109 Marrakech 90 Chypre 104 New York 183 Barcelone 115 San José 102 Ko Phi Phi 111 Kyoto 96 Chicago 133 Barcelone 115 Langkawi 118 Hong Kong 138 Hong Kong 138 Philadelphie 125 Fiji 118 Osaka 75 San Francisco 138 Chicago 133 Guadeloupe 123 San Sebastian 146 Miami 147 San Francisco 138 Ile Maurice 164 Bruges 118 New York 183 New York 183 Key West 181 Londres 138 Rio de Janeiro 210 Monte Carlo 193 Capri 213 Chicago 133 Tableau 8 Meilleures villes pour sortir la nuit* Tableau 9 Meilleures villes pour le football en Europe** Tableau 10 Meilleures villes pour les festivals de films Tableau 11 Top 10 des cimetières les plus célèbres Destination Prix Destination Prix Destination Prix Destination Prix New York 183 Dortmund 75 Berlin 83 Palm Springs 83 Las Vegas 80 Madrid 76 Montréal 109 Buenos Aires 86 Londres 138 Glasgow 81 Toronto 112 Memphis 95 PARIS 133 Manchester 90 Austin 113 Los Angeles 118 Barcelone 115 Turin 91 Melbourne 113 St Petersburg 126 Berlin 83 Milan 110 CANNES 135 Seattle 127 Amsterdam 124 Barcelone 115 Hong Kong 138 PARIS 133 Madrid 76 Munich 117 Londres 138 Washington DC 137 Los Angeles 118 PARIS 133 Venise 142 Londres 138 Bangkok 66 Londres 138 New York 183 Zurich 144 *selon une étude Hotels.com auprès de voyageurs à travers le monde ** Données basées sur les équipes qualifiées pour la finale de la Champion s League UEFA 2013 Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

32 San Francisco % Londres 138-1% Las Vegas 80-1% New York % Nouvelle Orléans % Cancun % Marrakech % Bogota 100-7% Prix moyen d une nuit d hôtel au 1er semestre 2013 comparé au 1er semestre 2012 Rio de Janeiro 201-7% Buenos Aires Etude des 86 prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin %

33 St. Petersbourg % Pékin 75 +4% Moscou 167-1% Athènes 83 +9% Bombay 107-5% Pattaya 57 +4% Tokyo 94-11% Dubaï % Hong Kong 138-4% Muscat 236-6% Singapour 149 0% Sydney % Cape Town % Perth 152 0% Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

34 3 Evolution des prix par pays Monaco Au cours des six premiers mois de l année 2013, les voyageurs de la zone euro ont payé davantage pour leurs chambres d hôtel dans plus de la moitié des pays inclus dans l indice HPI avec des taux impactés par la situation plus stable dans la majeure partie de l Europe, du Moyen-Orient et Afrique du Nord et les baisses à travers l Asie. Les résultats montrent que les voyageurs de la zone euro ont payé 1% de plus en France au cours de cette période, le prix moyen s élevant à 97. En Europe, la baisse la plus importante a été observée en Ukraine, où les voyageurs de la zone euro ont payé 20% de moins dans cette période à 96 puisque les taux ont été ajustés suite au Championnat d Europe de l UEFA, pendant l été En Pologne, les prix ont baissé de 3% en moyenne à 74. Ailleurs, les chutes ont été plus faibles que les années précédentes. La Suisse a chuté de 6% à 147 alors qu une baisse de 4% a eu lieu en Finlande et en Bosnie- Herzégovine à respectivement 107 et 65. À l autre extrémité de l échelle, plusieurs pays enregistraient des augmentations à deux chiffres. L Islande a grimpé de 23% à 127, Chypre a enregistré une hausse de 20% à 104 et Monaco a augmenté de 17% à 194. Cette dernière prend la troisième place dans le tableau des prix comme étant le pays européen où les visiteurs de la zone euro ont payé le plus. Monténégro a augmenté de 16% à 98. Deux pays ont connu une hausse de 13%, Malte à 81 et la Slovaquie à 77. Une hausse de 12% a eu lieu en Bulgarie à 64, ce qui en fait le pays européen où les voyageurs de la zone euro ont payés le moins, selon le rapport. Dans les pays les plus touchés par la crise de l euro, la Grèce a rebondi avec une hausse de 10% à 89, l Espagne était en hausse de 8% à 92, le Portugal a connu une hausse de 7% à 82 et l Italie a progressé de 4% à 113, tandis que l Irlande a enregistré une hausse de 2% à 85. Le Moyen-Orient et l Afrique du Nord ont de solides performances vues le retour de la stabilité dans une grande partie de la région. Une augmentation de 20% a eu lieu en Arabie saoudite à 190 à la quatrième place du classement, Etude des prix pratiqués par les hôtels dans le monde de janvier à juin

Optimiser le. succès. de vos nominations grâce à une solution. fiable, indépendante et globale

Optimiser le. succès. de vos nominations grâce à une solution. fiable, indépendante et globale Optimiser le succès de vos nominations grâce à une solution fiable, indépendante et globale Recrutements Sélection en vue de nominations (horizon court terme) Transformations impliquant des décisions sur

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

BILAN DU SECTEUR DU TOURISME : LES TENDANCES DU VOYAGE AERIEN EN 2015

BILAN DU SECTEUR DU TOURISME : LES TENDANCES DU VOYAGE AERIEN EN 2015 BILAN DU SECTEUR DU TOURISME : LES TENDANCES DU VOYAGE AERIEN EN 2015 Un bilan de mi- année des données sur les voyages aériens et une analyse des conséquences pour les voyageurs Introduction L industrie

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Hay Group Spectrum. La nouvelle génération de solutions en RH

Hay Group Spectrum. La nouvelle génération de solutions en RH Hay Group Spectrum La nouvelle génération de solutions en RH De nos jours, une approche intégrée aux RH s impose. Une approche qui alimente de données concrètes votre processus décisionnel stratégique.

Plus en détail

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise ÉTUDE EN BREF Octobre 2011 L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise Pour les investisseurs, l Europe de l immobilier de bureaux n est pas celle qui est délimitée par les accords

Plus en détail

Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2015 Principales Métropoles Mondiales 2011

Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2015 Principales Métropoles Mondiales 2011 Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2015 Principales Métropoles Mondiales 2011 Présentation à la Presse 14 avril L édition 2015 de l Observatoire L Edition 2015 est la 6ème édition

Plus en détail

2013 Principales Métropoles

2013 Principales Métropoles Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2013 Principales Métropoles Mondiales 2011 Présentation à la Presse 14 avril L édition 2013 de l Observatoire L Edition 2013 est la 4ème édition

Plus en détail

Observatoire des Investissements Internationaux dans les

Observatoire des Investissements Internationaux dans les Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2014 Principales Métropoles M Mondiales 2011 Présentation à la Presse 14 avril L édition 2014 de l Observatoire L Edition 2014 est la 5ème édition

Plus en détail

Les marchés de l immobilier à l international. Évolutions, structures et performances

Les marchés de l immobilier à l international. Évolutions, structures et performances Les marchés de l immobilier à l international Évolutions, structures et performances Séminaire d actualité 22 mai 2015 Montants investis en immobilier d entreprise milliards d euros 50 45 40 35 30 Données

Plus en détail

LE CONSEIL EN STRATÉGIE

LE CONSEIL EN STRATÉGIE Grow Further. APRÈS LE DOCTORAT Le BCG recrute des candidats talentueux provenant d horizons variés. Par leur curiosité intellectuelle, leur rigueur et leurs compétences en matière de résolution de problèmes,

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

La recherche et réservation de voyages sur mobile est l une des activités qui se développe le plus dans le secteur de l ecommerce. KAYAK.

La recherche et réservation de voyages sur mobile est l une des activités qui se développe le plus dans le secteur de l ecommerce. KAYAK. La recherche et réservation de voyages sur mobile est l une des activités qui se développe le plus dans le secteur de l ecommerce. KAYAK.fr, le moteur de recherche dédié au voyage, a analysé ses données

Plus en détail

Progression soutenue du chiffre d affaires au T1 2015 Croissance de 5,6% à données comparables. * * * HotelServices : +7,6% - HotelInvest : +4,8%

Progression soutenue du chiffre d affaires au T1 2015 Croissance de 5,6% à données comparables. * * * HotelServices : +7,6% - HotelInvest : +4,8% Communiqué de presse Paris, le 16 avril 2015 Progression soutenue du chiffre d affaires au Croissance de 5,6 à données comparables * * * HotelServices : +7,6 - HotelInvest : +4,8 L activité au 1 er trimestre

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Page

TABLE DES MATIÈRES. Page TABLE DES MATIÈRES Page RÉGLAGE DE L HEURE (SECOND FUSEAU) / DATE... 46 CHANGEMENT DE FUSEAU HORAIRE EN VOYAGE... 48 TABLEAU DES FUSEAUX HORAIRES... 49 AFFICHAGE DE L HEURE DANS LE MONDE... 50 AFFICHAGE

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves

La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves Que peut-on acheter pour dix euros? Et si, avec cet argent, vous pouviez acheter deux maxi CD

Plus en détail

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse Communiqué presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 19 juin 2014 Les banques suisses 2013 Résultats s enquêtes la Banque nationale suisse

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

Panorama des Smart Cities et des villes du futur

Panorama des Smart Cities et des villes du futur Panorama des Smart Cities et des villes du futur Université d été du GFII Vendredi 12 septembre 2014 Contact BAUDOUIN Philippe IDATE p.baudouin@idate.org +33 4 67 14 44 27 / +33 6 70 70 85 80 La ville

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Chiffre d affaires du 3 ème trimestre et des 9 premiers mois 2013 16 octobre 2013 Croissance organique des 9 premiers mois : +5,5% Tendances solides dans l ensemble du Groupe Impact

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Documentation sur l importation en lot d utilisateurs sur la plateforme Via

Documentation sur l importation en lot d utilisateurs sur la plateforme Via Importation en lot (Version 5.1) Documentation sur l importation en lot d utilisateurs sur la plateforme Via Par 1 Importation en lot (Version 5.1) www.sviesolutions.com Nouveautés Via 5.1 Afin d accommoder

Plus en détail

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge?

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Le Tour du Monde en 8 heures Poitiers, le 21 juin 2011 Agenda

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Qu'est-ce que la législation ErP? Pourquoi choisir? La législation relative aux produits liés à l'énergie (ErP, Energy related Product) a été

Plus en détail

Institutions financières Énergie Infrastructures, mines et matières premières Transport Technologie et innovation Sciences de la vie et santé.

Institutions financières Énergie Infrastructures, mines et matières premières Transport Technologie et innovation Sciences de la vie et santé. Institutions financières Énergie Infrastructures, mines et matières premières Transport Technologie et innovation Sciences de la vie et santé Paris A Nos key compétences player in the juridiques French

Plus en détail

Prix et salaires. Une comparaison du pouvoir d achat dans le monde. Pouvoir d achat

Prix et salaires. Une comparaison du pouvoir d achat dans le monde. Pouvoir d achat Prix et salaires CIO Wealth Management Research Septembre 202 Prix et salaires iphone App Utilisateurs de smartphone: scannez le code grâce à une application telle que «scan» www.ubs.com/prixetsalaires

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 1 er trimestre 2013 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les opérateurs

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE 26 février 2015 Résultats de l exercice 2014 Groupe SEB : Des performances opérationnelles solides Des devises pénalisantes 1 Ventes de 4 253 M en croissance organique* de + 4,6 % Croissance organique*

Plus en détail

Commerce électronique et tourisme: Guide pratique pour les destinations et les entreprises

Commerce électronique et tourisme: Guide pratique pour les destinations et les entreprises Commerce électronique et tourisme: Guide pratique pour les destinations et les entreprises Septembre 2001 Commerce éléctronique et tourisme AVANT-PROPOS Pour toute destination touristique ou tout fournisseur

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE

MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE MONITORING DE LA COMPÉTITIVITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN SUISSE 2015 Résumé Le niveau et la dynamique de développement du transport aérien suisse sont analysés et évalués dans le cadre d un vaste monitoring

Plus en détail

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY I) Le contexte II) Le programme I) Le contexte II) Le contexte La destination France 1 ère destination mondiale en nombre de touristes avec 84,7 millions de visiteurs étrangers (en 2013). 1 touriste sur

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

Pays arabes du Moyen-Orient

Pays arabes du Moyen-Orient Le Marché Moyen Oriental Il s'agit d'un marché spécifique au sein de la zone Proche et Moyen Orient, qui exclut l'iran et Israël. Il inclut des pays arabes au potentiel très différent selon leur niveau

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

Chiffre d'affaires par ligne de services

Chiffre d'affaires par ligne de services Troisième trimestre 2010 des revenus: EUR 1.210 millions Réservez au projet de loi: 90%, même par rapport au troisième trimestre 2009, 2010 Cash Flow Opérationnel s'élève à EUR 83 millions dans les neuf

Plus en détail

LE RÉSEAU INTERNATIONAL D IMPLANTATION D ENTREPRISES BIENVENUE DANS VOTRE NOUVEAU BUREAU D AFFAIRES.

LE RÉSEAU INTERNATIONAL D IMPLANTATION D ENTREPRISES BIENVENUE DANS VOTRE NOUVEAU BUREAU D AFFAIRES. LE RÉSEAU INTERNATIONAL D IMPLANTATION D ENTREPRISES BIENVENUE DANS VOTRE NOUVEAU BUREAU D AFFAIRES. NEW YORK SILICON VALLEY ATLANTA SAO PAULO OUAGADOUGOU DUBAI SHANGHAI ISTAMBUL MOSCOU CASABLANCA LYON

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

BILAN DES ACTIONS OPERATIONNELLES MARKETING 2ème TRIMESTRE 2011

BILAN DES ACTIONS OPERATIONNELLES MARKETING 2ème TRIMESTRE 2011 BILAN DES ACTIONS OPERATIONNELLES MARKETING 2ème TRIMESTRE 2011 En Tourisme de Loisirs comme en Affaires, de nombreux démarchages ont eu lieu, au cours du 2 ème trimestre, en France ainsi que sur les marchés

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée.

2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée. COMMUNIQUE DE PRESSE 6 décembre 2013 Résultats annuels 2013 2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée. Volume d activité Villages stable à taux

Plus en détail

KOMPAS Groupe international

KOMPAS Groupe international KOMPAS Groupe international Présentation MICE Marjan Gostič Réseau international Kompas Présentation du réseau international La société KOMPAS a été créée en 1951 Kompas est une entreprise internationale

Plus en détail

Le ver est dans le fruit Délais et retards de paiement, impayés et défaillances d entreprises : nos prévisions pour 2015

Le ver est dans le fruit Délais et retards de paiement, impayés et défaillances d entreprises : nos prévisions pour 2015 Les défaillances d entreprises dans le monde Le Bulletin Économique N 1211-1212 CE DOCUMENT est un extrait de notre Bulletin économique N 1211-1212 (octobre novembre 2014). Pour recevoir ce numéro et vous

Plus en détail

Les enjeux de la recommandation client dans la banque de détail

Les enjeux de la recommandation client dans la banque de détail Les enjeux de la recommandation client dans la banque de détail Principaux enseignements pour la France de l étude mondiale annuelle Net Promoter Score (NPS) Par Gérard du Toit, Thierry Quesnel et Pierre-Etienne

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande

La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande N o 11 626 X au catalogue N o 018 ISSN 1927-5048 ISBN 978-1-100-99873-2 Document analytique Aperçus économiques La dette extérieure nette du Canada à la valeur marchande par Komal Bobal, Lydia Couture

Plus en détail

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014 LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE Demande placée 125 700 m² +41% : confirme son retour en grâce sur le marché locatif, en dépit d un 3 ème trimestre 2014 beaucoup moins flamboyant que le précédent,

Plus en détail

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan Régimes publics de retraite État de la situation Perspectives des différents régimes publics de retraite 79 e congrès de l ACFAS 10 mai 2011 Plan Portrait des régimes publics de retraite La pression démographique

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

notre vision CARTE DE VISITE

notre vision CARTE DE VISITE 360 notre vision CARTE DE VISITE 2012 Malgré un durcissement de la conjoncture économique à partir du second semestre 2011, le Groupe SEB a maintenu son cap et consolidé ses positions sur la plupart des

Plus en détail

Communiqué de presse Mardi 12 décembre 2006

Communiqué de presse Mardi 12 décembre 2006 Communiqué de presse Mardi 12 décembre 2006 RESULTATS ANNUELS 2006 Chiffre d affaires en hausse de 5,6% : première année de croissance depuis 4 ans Résultat net positif à 5 M vs 3 M en 2005 2006 : une

Plus en détail

NOTES DE CONJONCTURE - MARS 2014

NOTES DE CONJONCTURE - MARS 2014 CONTRAT SOCIAL 28/03/2014 J.Blanchard NOTES DE CONJONCTURE - MARS 2014 ----ooo---- ECONOMIE MONDIALE : sans changement notable sauf crises graves Les dernières prévisions pour 2014 et 2015 confirment les

Plus en détail

Pourquoi la croissance du commerce international s est-elle essoufflée? Beaucoup d espoir repose sur la libéralisation des échanges commerciaux

Pourquoi la croissance du commerce international s est-elle essoufflée? Beaucoup d espoir repose sur la libéralisation des échanges commerciaux 7 avril Pourquoi la croissance du commerce international s est-elle essoufflée? Beaucoup d espoir repose sur la libéralisation des échanges commerciaux La crise de 9 a eu des conséquences néfastes pour

Plus en détail

ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS

ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS Tokyo Séoul Hong Kong Varsovie Amsterdam Bruxelles Londres New York Atlanta Mexico nos clients dans le monde entier ASSURANCE BANQUE GESTION D'ACTIFS 4 votre avenir, notre

Plus en détail

Où sont les Hommes sur la Terre

Où sont les Hommes sur la Terre Où sont les Hommes sur la Terre Introduction : Notre planète est constituée de régions peuplées et d autres qui sont presque vides, ainsi 90% de la population vit dans l hémisphère nord. Dans certains

Plus en détail

Litera. Caisson Universel. La meilleure manière de ranger tout ce dont vous avez besoin au bureau. steelcase.com

Litera. Caisson Universel. La meilleure manière de ranger tout ce dont vous avez besoin au bureau. steelcase.com Caisson Universel. La meilleure manière de ranger tout ce dont vous avez besoin au bureau. Almaty. Amsterdam. Athens. Baku. Bangkok. Beijing. Belgrade. Brussels. Bucharest. Budapest. Casablanca. Dubai

Plus en détail

Calculatrice horloge température FICHES TECHNIQUES

Calculatrice horloge température FICHES TECHNIQUES Calculatrice horloge température FICHES TECHNIQUES SOMMAIRE Descriptif et caractéristiques DOC 2 Nomenclature. DOC 3 Câblage du disque piezoélectrique. DOC 4 Mise en place des piles boutons et fermeture

Plus en détail

La clientèle canadienne en Champagne-Ardenne

La clientèle canadienne en Champagne-Ardenne Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Fiche Clientèle La clientèle canadienne en Champagne-Ardenne La clientèle canadienne Données de cadrage Population : 34 300 083 habitants en 2011

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

Le logement en Europe

Le logement en Europe Le logement en Europe DONNÉES 2014, TENDANCES 2015 Contact presse Galivel & Associés 01 41 05 02 02 galivel@galivel.com Leader de l immobilier en Europe, ERA publie sa nouvelle étude sur les marchés du

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

NOTRE MISSION PROFIL DE NOTRE SOCIÉTÉ

NOTRE MISSION PROFIL DE NOTRE SOCIÉTÉ PRÉSENTATION NOTRE MISSION Générer de la valeur pour nos clients, collaborateurs, partenaires et actionnaires, en offrant des services professionnels de qualité Suisse alliés à l efficacité asiatique.

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T1 2014

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T1 2014 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 1 er trimestre 2014 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les opérateurs

Plus en détail

ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE

ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE JUNE 2011 LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE Sophie Perret Directrice Associée www.hvs.com HVS London 7 10 Chandos Street, W1G 9DQ London, UK Introduction Cet article présente un

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée?

2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée? Flash Stratégie Janvier 2015 2015 et l investissement en actions : la prise de risque est-elle justifiée? Jean Borjeix Paris, le 20 janvier 2015 Dans ce document nous allons tout d abord rapprocher nos

Plus en détail

LES DÉFIS DE L EXPANSION

LES DÉFIS DE L EXPANSION LES DÉFIS DE L EXPANSION DU MONDE 49 e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES ÉLEVEURS DE PORCS DU QUÉBEC JEAN-LOUIS ROY, 28 MAI 2015 L ESPACE AGRICOLE GLOBAL JEAN-LOUIS ROY, MAI 2015 Tous les pays du monde 1,35 milliards

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Info-commerce : Incertitude économique mondiale

Info-commerce : Incertitude économique mondiale Info-commerce : Incertitude économique mondiale avril 2012 Panel de recherche d EDC Résultats du sondage de février 2012 Faits saillants Même si les É.-U. restent une importante destination commerciale,

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

LE PROGRAMME DU BIEF INTRODUCTION

LE PROGRAMME DU BIEF INTRODUCTION LE PROGRAMME DU BIEF 2015 1 INTRODUCTION Présentation Le programme du Bureau International de l Édition Française est le fruit d une réflexion menée moment du Salon du livre de Paris, La tenue d un fellowship

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Movida Séduisant, simple et astucieux

Movida Séduisant, simple et astucieux Séduisant, simple et astucieux Concept & design : Rethinking Group www.rethinkinggroup.com Conception produit : Steelcase Séduisant, simple et astucieux Almaty. Amsterdam. Athens. Baku. Bangkok. Beijing.

Plus en détail

VADEMECUM COMMERCE EXTÉRIEUR DÉCOUVREZ L APP DE S-GE!

VADEMECUM COMMERCE EXTÉRIEUR DÉCOUVREZ L APP DE S-GE! Edition 2015 VADEMECUM COMMERCE EXTÉRIEUR DÉCOUVREZ L APP DE S-GE! Sommaire LE MOT DU DIRECTEUR 3 SERVICES DE SWITZERLAND GLOBAL ENTERPRISE 4 Export Promotion 4 Import Promotion 4 Invest Promotion 5 RÉSEAU

Plus en détail

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive!

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive! Allianz Suisse Case postale 8010 Zurich www.allianz-suisse.ch Info Finance 01 YDPPR267F et Prévoyance Édition 01, mars 2013 EXCÉDENTS LPP En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH»

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» 193-202.qxp 09/11/2004 17:19 Page 193 L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» Département analyse et prévision de l OFCE La rentabilité des entreprises s'est nettement redressée en 2003 et 2004. Amorcée aux

Plus en détail

Profitez PLUS de vos vacances avec votre Gold MasterCard

Profitez PLUS de vos vacances avec votre Gold MasterCard Passez à la catégorie supérieure. Economisez jusqu à 10 % sur les meilleurs tarifs disponibles et profitez gratuitement d un véhicule de la catégorie supérieure. Jusqu à 10 % de réduction sur les meilleurs

Plus en détail

QUIMBAYA TOURS, UNE AGENCE RECEPTIVE A DIMENSION INTERNATIONALE EN QUETE D UNE CLIENTELE NOUVELLE

QUIMBAYA TOURS, UNE AGENCE RECEPTIVE A DIMENSION INTERNATIONALE EN QUETE D UNE CLIENTELE NOUVELLE QUIMBAYA TOURS, UNE AGENCE RECEPTIVE A DIMENSION INTERNATIONALE EN QUETE D UNE CLIENTELE NOUVELLE Catarina Pascoal Equipe M Himali Patabendi 2013-2014 Sandrine Tan TABLE DES MATIERES I - Quimbaya Tours

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc

Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc Royaume du Maroc Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail