APPLICATIONS DIRECTES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPLICATIONS DIRECTES"

Transcription

1 PSI FEUILLE D EXERCICES DE SCIENCES PHYSIQUES N 23 11/02/ /2017 Thème: Conversion électro-magnéto-mécanique (1) APPLICATIONS DIRECTES 1. Electroaimant de levage On considère l électroaimant représenté ci-contre. a) On suppose que le matériau ferromagnétique est parfait. Que peut-on en déduire quant aux lignes de champ? b) Déterminer le champ magnétique créé par cet électroaimant. A-t-il la même valeur dans le fer et l entrefer? c) Que devient cette expression lorsque l entrefer est nul? d) Que devient cette expression lorsque l entrefer n est pas nul, mais la perméabilité du matériau infinie? e) Rappeler la définition de l inductance d un circuit magnétique linéaire. L exprimer en fonction des paramètres de ce circuit magnétique. f) La bobine a 200 spires. La section du matériau est carrée et vaut 10 mm * 10 mm, la distance entre les branches internes de l électroaimant vaut 20 mm. La perméabilité relative du noyau est de 1500, l entrefer de e = 3 mm, calculer l inductance. g) En déduire l expression de l énergie magnétique de ce circuit. Comment varie-t-elle avec la taille de l entrefer? h) Quelle relation y-a-t-il entre l énergie magnétique E B et la densité d énergie magnétique, dont on rappellera l expression, pour ce circuit magnétique? En déduire que l énergie magnétique est localisée dans l entrefer lorsque celui-ci existe. i) On veut soulever la pièce mobile inférieure. La force subie par cette pièce est donnée par F =d E B / dxu. x Vérifier l homogénéité de cette relation. Que représente x? Où est l origine de l axe? Dans quel sens est-il orienté? Cette force dépend-elle du sens du courant? Quel est le sens de variation de la force avec x? Pour quelle valeur de x cette force est-elle la plus intense? h) Calculer l intensité à faire passer dans la bobine pour soulever la pièce, dans les conditions de la question f. Le fer a une masse volumique de kg.m Vitesse de rotation d une machine synchrone Comment peut-on expliquer qu un grand nombre de machines tournantes ait en Europe une vitesse égale à 3000 tours par minute, pour 3600 tours par minute en Amérique du Nord? 3. Moteur synchrone de ventilateur à aimant permanent: Un ventilateur électrique est constitué : d un système fixe de bobines (appelé stator), alimenté par des courants alternatifs et produisant un champ magnétique B d intensité constante mais dont la direction tourne à la vitesse angulaire constante ; ce champ «tournant» demeure orthogonal à un axe z z fixe ; 0 d un aimant permanent de moment magnétique M orthogonal à z z, solidaire des aubes du ventilateur qui tourne à la vitesse angulaire autour de l axe z z. a) Représenter le schéma simplifié de ce moteur synchrone. On annotera avec les noms : rotor, stator, entrefer, circuit d induit. Quelle est la nature du circuit inducteur? Que signifie machine à pôles lisses? b) On considère un enroulement statorique, comprenant un pôle Nord et un pôle Sud diamétralement opposés, avec une répartition judicieuse des densités de spires permettant de réaliser, dans l entrefer une variation sinusoïdale du champ avec la position = ki(t).cos, où i(t) est une fonction sinusoïdale du temps de pulsation. Exprimer le champ magnétique dans l entrefer.

2 c) Montrer qu un système de 2 bobines d axes orthogonaux Ox et Oy parcourues par des courants sinusoïdaux de même pulsation, mais en quadrature de phase (système diphasé) peut créer un champ tournant. Donner l expression du vecteur champ magnétique glissant. 4. Energie stockée dans l entrefer d une machine synchrone On considère une machine synchrone comportant des enroulements statoriques et rotoriques créant dans l entrefer des champs de la forme : B S (,t) = B S.cos( t - ) et B R (,t) = B R.cos( t - o ). On note = t - o la position angulaire d un des axes de symétrie du rotor, est la vitesse angulaire du moteur. a) Faire un schéma où sont représenté les champs rotoriques et statoriques à l instant t = 0, puis à un instant quelconque. b) Exprimer l énergie magnétique dans l entrefer si seul le champ statorique est présent. On introduira le rayon R et l épaisseur e de l entrefer, ainsi que la longueur L de la machine. c) Lorsque les deux champs sont présents, faire apparaître une somme de trois termes, dont l un correspond à la présence simultanée des deux champs, terme de couplage. On rappelle que le couple électromécanique s écrit C = U M. A quelle condition ce couple est-il α maximal? d) Retrouver un résultat relatif au dipôle magnétique plongé dans un champ magnétique extérieur. 5. Diagramme de Fresnel équivalent Un moteur synchrone est décrit dans une modélisation simple, sans prise en compte des pertes fer et cuivre et en considérant le milieu magnétique sans fuites. a) En nommant le phénomène concerné, et justifiant sa traduction en dipôle électrique équivalent (impédance complexe, source de tension) proposer un schéma électrique d un des enroulements de l induit. b) En déduire une construction de Fresnel faisant figurer la tension d induit et l intensité dans l enroulement. On se place en convention récepteur. c) Pour une machine diphasée, quelle relation permet d exprimer le déphasage entre tension d induit et intensité, lorsque le moteur fournit un couple électromécanique C? d) Lorsque la machine synchrone fonctionne en alternateur, reprendre les questions précédentes en adoptant une convention générateur. 6. Bilan de puissance On modélise chaque phase du circuit statorique du moteur synchrone bipolaire diphasé en régime permanent par une inductance, une résistance et une fcém. Déterminer la puissance instantanée consommée par chacun des trois circuits électriques qui compose cette machine. En déduire que la puissance électrique apportée est égale à la puissance perdue par effet Joule et à la puissance absorbée par les fém. Quelle relation a-t-on entre la puissance mécanique founie et la puissance absorbée par les fcém? 7. Stabilité d'un moteur synchrone : On considère une machine synchrone à aimant permanent fonctionnant en moteur. On note 0 l'angle interne entre les champs magnétiques rotorique et statoriques en régime permanent à la vitesse angulaire 0. a) Rappeler l'expression du couple moyen et en déduire les valeurs de 0 acceptables pour un fonctionnement moteur. b) Le rotor est soumis de la part des machines qu'il entraîne et des frottements à un couple résistant C r.

3 Pour quelles valeurs de C r ne peut-on jamais avoir de régime permanent? c) Le couple résistant augmente. Décrire l'évolution de et étudier la stabilité du système en fonction des valeurs de 0. d)le rotor est lancé par une machine à courant continu avec une vitesse angulaire initiale proche mais légèrement différente de Etudier son mouvement ultérieur en fonction de la valeur initiale de l angle interne, * si < 0 ; * si > Alternateur monophasé Soit un alternateur monophasé produisant une tension sinusoïdale U de fréquence f = 50 Hz. Le schéma électrocinétique équivalent simplifié de l induit est composé d une inductance telle que X=L = 1,6 à 50 Hz et d une source de tension E. On néglige la résistance des enroulements. 1. Si le rotor n a qu une seule paire de pôle quelle est sa vitesse de rotation? 2. On montre que si le rotor de l alternateur comporte 4 paires de pôles pour une vitesse de rotation de 750 tr/min, on obtient un courant statorique dont la fréquence est toujours de 50 Hz. Quel est l intérêt de multiplier les paires de pôles? La valeur efficace de la fém de l alternateur est donnée par E(V) = 120i (A) avec i le courant d excitation pour une vitesse de rotation de 750 tr.min A quels paramètres est proportionnel E? 4. Représenter le schéma électrique de l alternateur. L alternateur alimente une charge résistive traversée par un courant d intensité efficace I = 30 A. La tension U aux bornes de la résistance a pour valeur efficace U = 110 V 5. Que peut-on en déduire quant au déphasage entre la tension aux bornes de l alternateur et le courant débité? Tracer le diagramme de Fresnel représentant la situation. 6. En déduire la valeur efficace de la fem de l alternateur E. 7. En déduire la valeur de l intensité i du courant d excitation. 8. En déduire la puissance fournie par l alternateur à la charge résistive. 9. Dans les conditions de l essai, les pertes de l alternateur sont évaluées à 450 W. Evaluer la résistance de l alternateur. Calculer le rendement. 10. La vitesse de rotation de l alternateur passe à 500 tr/min sans modification du courant d excitation. Déterminer f, E, X, U et I les nouvelles valeurs de f, E, X, U et I. EXERCICES I. Electroaimant de levage Un électroaimant de lavage destiné à soulever des pièces métalliques, est formé d un demi noyau magnétique sur lequel sont bobinées N spires parcourues par un courant d intensité I. Les extrémités à l air du noyau sont dirigées vers la pièce à soulever taillée dans un matériau magnétique. La section S du noyau magnétique est un carré de côté a = 2 cm et porte N = 100 spires. Les longueurs d une ligne de champ moyenne dans le noyau de l électroaimant et dans la pièce à soulever, de perméabilités magnétiques relatives respectives µ r1 = 2000 et µ r2 = 500 valent respectivement l 1 = 20 cm et l 2 = 10 cm. La section S p du circuit magnétique à l intérieur de la pièce vaut environ 2S. 1. La bobine est alimentée par une source de tension délivrant U o constante qui délivre un courant I = 1 A. Calculer la masse maximale que peut soulever cet électroaimant. 2. La masse de la pièce à soulever vaut 4 kg, calculer à l équilibre, l épaisseur de l entrefer. Analyser l évolution de l épaisseur lorsque la masse augmente. 3. On approche l électroaimant précédent de plusieurs pièces, de forme comparable à celles étudiée, ces pièces étant en aluminium, eu cuivre, en acier. L électroaimant est sans effet sur certaines pièces et en soulève d autres de masse égale à 20 kg. Expliquer

4 II. Couple nécessaire à la fermeture du circuit du circuit magnétique On considère le circuit magnétique ci-contre. La bobine est parcourue par un courant I constant et contient N spires. La longueur moyenne du fer de permittivité µ r est l m. Connaissant la longueur a du grand côté du cadre, b du petit côté, S la section du tore et fer la masse volumique du fer effectuer le bilan des couples qui s exercent sur la partie mobile et déterminer une condition pour que le circuit magnétique se ferme. On donne a = 20 cm ; b = 10 cm ; fer = kg.m -3 ; I = 5 A. Le couple électromagnétique est la dérivée par rapport à de l énergie magnétique. III. Egalité des nombres de paires de pôles Lorsque l enroulement statorique ou rotorique d une machine comprend un pôle nord et un pôle sud diamétralement opposés, une répartition judicieuse des densités de spires permet de réaliser, dans l entrefer, une variation sinusoïdale du champ avec la position angulaire. La période spatiale angulaire est ainsi 2 Pour un système diphasé ou triphasé de courants d alimentation, on parvient à créer des champs tournants, par exemple pour le champ statorique : B S (,t)=b S cos( t - On s'interroge sur la possibilité d'utiliser pour chaque enroulement de la machine un nombre de paires de pôles magnétiques différent de 1 : N S pour le stator, N R pour le rotor. N S et N R sont des entiers naturels non nuls (2,3 ) a priori différents. a) Proposer une expression, fonction de paramètre angulaire, pour les champs statorique et rotorique à un instant donné. b) Qu en déduire pour l énergie dans l entrefer lorsque les nombres de paires de pôles N S et N R sont différents? c) Quelle condition permet d obtenir un couple non nul? IV. Caractéristique d un alternateur On a relevé la caractéristique à vide de l alternateur, à vitesse constante, nominale : I e (A) E s (V) I e est le courant d excitation qui alimente le rotor, E S est la fém mesurée aux bornes d une phase de l induit, à vide. On néglige la résistance de l induit. 1. Représenter le modèle électrique d une phase statorique de l alternateur. Lors d un essai sur une phase statorique en court-circuit, on a relevé I S = 775 A et I e = 20 A. 2. Déterminer la réactance de la phase statorique. On désire un fonctionnement à tension constante U = 2500 V, à 50 Hz. 3. Déterminer la valeur de la fém E S de l induit, puis celle du courant d excitation I e lorsque l alternateur alimente une charge inductive de facteur de puissance de 0,800 pour des courants I S valant 250, 500, 750, 1000 A. 4. La résistance apparente entre bornes, au stator, est R stat 0, 04 et celle de l inducteur, r = 2 ; les pertes constantes valent 200 kw. Calculer le rendement pour ces quatre valeurs de I. V. Machine synchrone fonctionnant en alternateur puis en moteur Soit une machine synchrone bipolaire et diphasée à rotor bobiné. On considère une des phases (bobines) du stator et l on note et (supposés indépendants de la phase choisie) respectivement le déphasage retard de la fém e(t) et du courant i(t) par rapport à la tension appliquée u(t). Soit R et L la résistance et l inductance de chacun des enroulements du stator avec R = 0,9 Essai à vide à la vitesse de rotation : tension efficace U V = 220 V ; Courant d excitation I EV = 4,0 A

5 Essai en court-circuit à la vitesse de rotation : courant d excitation I ECC = 1,0 A ; courant en ligne efficace I CC = 3,5 A. 1. La machine fonctionne en alternateur. Que signifie essai à vide et essai en court-circuit? A quels courants correspondent les appellations courant de ligne et courant d excitation? Montrer que la fcém induite dans une bobine du stator s écrit e(t) = E 2sin( t) avec E = KI E Avec l essai à vide, déterminer le produit K Avec l essai en court-circuit, calculer la réactance L Montrer que R << L, ce que l on fera pour la suite. 2. La machine fonctionne en moteur. En régime nominal chaque phase fonctionne sous une tension de valeur efficace U = 190 V et de fréquence 50 Hz ; le stator absorbe une puissance P = 1,0 kw avec un facteur de puissance cos = 0,87. On néglige les frottements mécaniques. Calculer l intensité efficace en ligne I. En faisant un bilan de puissance, calculer le moment du couple électromagnétique appliqué à l arbre moteur. Tracer le diagramme de Fresnels lorsque > 0. Déterminer la valeur efficace de la fcem, notée E Etablir la relation U cos E cos où est le déphasage entre i(t) et e(t)

6 IV. Ie (A) Ie (A) Es (kv) Es (kv)

Travaux Dirigés Machines Electriques

Travaux Dirigés Machines Electriques TRAVAUX DIRIGES N 2 : MACHINE SYNCHRONE Exercice 1 Un alternateur triphasé, 1000 kva, 4600 V, connection étoile, possède une résistance par phase égale à 2 et une résistance synchrone égale à 20. En pleine

Plus en détail

8 Exercices corrigés sur l alternateur

8 Exercices corrigés sur l alternateur 8 Exercices corrigés sur l alternateur Exercice 1: Un alternateur hexapolaire tourne à 1000 tr/min. Calculer la fréquence des tensions produites. Même question pour une vitesse de rotation de 100 tr/min.

Plus en détail

GENERALITES SUR LES MACHINES SYNCHRONES

GENERALITES SUR LES MACHINES SYNCHRONES GENERALITES SUR LES MACHINES SYNCHRONES 1. Constitution 1-1. Rotor = inducteur Il est constitué d un enroulement parcouru par un courant d excitation Ie continu créant un champ magnétique 2p polaire. Il

Plus en détail

BTS2006: Redressement d'un courant

BTS2006: Redressement d'un courant BTS2006: Redressement d'un courant 1. L'oscillogramme ci- dessous représente une tension, e(t) délivrée par une source de tension sinusoïdale. Les sensibilités verticale et horizontale de l'oscilloscope

Plus en détail

Travaux Dirigés d électronique de puissance et d électrotechnique

Travaux Dirigés d électronique de puissance et d électrotechnique Travaux Dirigés d électronique de puissance et d électrotechnique Exercice 1: redresseur triphasé non commandé On étudie les montages suivants, alimentés par un système de tensions triphasé équilibré.

Plus en détail

Cours de Physique appliquée. La machine synchrone triphasée. Terminale STI Génie Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 1.0.5

Cours de Physique appliquée. La machine synchrone triphasée. Terminale STI Génie Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 1.0.5 Cours de Physique appliquée La machine synchrone triphasée Terminale STI Génie Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 1.0.5 1 Sommaire 1- Constitution 1-1- Rotor 1-2- Stator 2- Types de fonctionnement

Plus en détail

UNIVERSITE E SIDI BEL ABBES 2010 /2011 FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT D ELECTROTECHNIQUE

UNIVERSITE E SIDI BEL ABBES 2010 /2011 FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT D ELECTROTECHNIQUE UNIVERSITE E SIDI BEL ABBES 2010 /2011 FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT D ELECTROTECHNIQUE Licence : TDEE TD de machines synchrones Dr. BENDAOUD Exercice N 1 : Alternateur Un alternateur

Plus en détail

et calculer sa valeur, b. l'expression littérale et la valeur de l'intensité nominale I 2N = 0,90. Toujours pour une intensité de fonctionnement I 2

et calculer sa valeur, b. l'expression littérale et la valeur de l'intensité nominale I 2N = 0,90. Toujours pour une intensité de fonctionnement I 2 BTS 2004 - L'installation électrique d'un atelier de teinture de tissus est alimenté par l'intermédiaire d'un transformateur monophasé (1), de rapport de transformation m = 0, 15 et de puissance nominale

Plus en détail

QCM 1 de Physique (STI)

QCM 1 de Physique (STI) QCM 1 de Physique (STI) Question 1 Une bobine est parcourue par un courant de 1 A. Sans noyau ferromagnétique, l intensité de l induction magnétique est de 4 mt, avec le noyau ferromagnétique elle est

Plus en détail

Circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire

Circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire Circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire II. Conversion de puissance mécanique en puissance électrique 1. Retour sur les rails de Laplace ( générateur ) Les rails de Laplace vus dan des chapitres

Plus en détail

Principes de la conversion d énergie

Principes de la conversion d énergie CHAPITRE 4 Principes de la conversion d énergie Gérard-André CAPOLIO Conversion d'énergie 1 Machines tournantes Construction de base Les principales parties d une machine tournante sont: Corps de la machine:

Plus en détail

VI.1 Présentation de Machine Synchrone (MS)

VI.1 Présentation de Machine Synchrone (MS) Chapitre IV Modélisation et Simulation des Machines Synchrones 9 VI. Présentation de Machine Synchrone (MS) La machine synchrone, appelée ALTERNATEUR si elle fonctionne en génératrice, fournit un courant

Plus en détail

CH5 : Les machines alternatives

CH5 : Les machines alternatives BTS CRSA 2 ème année - Sciences physiques et chimiques appliquées CH5 : Les machines alternatives Objectifs : A l issue de la leçon, l étudiant doit : 5.1 Savoir décrire la conversion de puissance réalisée

Plus en détail

TD ELECTROTECHNIQUE 1 ère année Module MC2-2. V. Chollet - TD-Trotech07-28/08/2006 page 1

TD ELECTROTECHNIQUE 1 ère année Module MC2-2. V. Chollet - TD-Trotech07-28/08/2006 page 1 TD ELECTROTECHNIQUE 1 ère année Module MC2-2 V. Chollet - TD-Trotech07-28/08/2006 page 1 IUT BELFORT MONTBELIARD Dpt Mesures Physiques TD ELECTROTECHNIQUE n 1 Avec l aide du cours, faire une fiche faisant

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 8-9 Devoir n 6 CONVERSION DE PUISSANCE UTILISATION DE L ENERGIE EOLIENNE Un aéromoteur entraîne une génératrice électrique destinée à alimenter une installation électrique. Pour les aéromoteurs de

Plus en détail

1 Ah = 3600 C. I = Q t + _. La tension se désigne par la lettre U L unité est le volt : V

1 Ah = 3600 C. I = Q t + _. La tension se désigne par la lettre U L unité est le volt : V RAPPEL CORS ELECTRO TELEEC. Notion de base Quantité d électricité La quantité d électricité correspond au nombre d électrons transportés par un courant électrique ou emmagasinés dans une source. La quantité

Plus en détail

REPONDRE DIRECTEMENT SUR LA COPIE D EXAMEN

REPONDRE DIRECTEMENT SUR LA COPIE D EXAMEN Examen partiel Durée Documents : heures. : non autorisés sauf une feuille A4-manuscrite REONDRE DIRECTEMENT SUR LA COIE D EXAMEN NOM RENOM SIGNATURE EXERCICE 1 (5 points) : On relève avec l oscilloscope

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE PHYSIQUE APPLIQUÉE SESSION Durée: 4 heures Coefficient : 7

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE PHYSIQUE APPLIQUÉE SESSION Durée: 4 heures Coefficient : 7 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE PHYSIQUE APPLIQUÉE SESSION 2001 Série : Sciences et technologies industrielles Spécialité : Génie Électrotechnique Durée: 4 heures Coefficient : 7 L'emploi de toutes les calculatrices

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 010-011 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Une locomotive électrique moderne est capable de circuler avec deux types de tension d alimentation rencontrés sur le réseau ferroviaire : 5 kv à 50 Hz

Plus en détail

1 ) Transformateur monophasé. 1.1) Définition

1 ) Transformateur monophasé. 1.1) Définition Chapitre B...Transformateur monophasé ) Transformateur monophasé.) Définition Un transformateur est un quadripôle formé de deux enroulements enlaçant un circuit magnétique commun. C est une machine statique

Plus en détail

PHYSIQUE II. Partie I - Moteur à aimant inducteur. r 1. Figure 1

PHYSIQUE II. Partie I - Moteur à aimant inducteur. r 1. Figure 1 PHYSIQUE II On se propose d examiner quelques principes de fonctionnement de deux types de moteurs électriques, à la fois sous les aspects électromagnétique et dynamique Les trois parties de ce problème

Plus en détail

Exercices : bobines et inductances

Exercices : bobines et inductances Exercices : bobines et inductances Sauf indication contraire, les tensions et intensités sont sinusoïdales et leur fréquence égale à 50 Hz. I. Tension et intensité pour une inductance (orientée avec la

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. Session 2011 PHYSIQUE APPLIQUÉE. Série : Sciences et Technologies Industrielles. Spécialité : Génie Électrotechnique

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. Session 2011 PHYSIQUE APPLIQUÉE. Série : Sciences et Technologies Industrielles. Spécialité : Génie Électrotechnique BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Session 211 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série : Sciences et Technologies Industrielles Spécialité : Génie Électrotechnique Durée de l épreuve : 4 heures coefficient : 7 L emploi de toutes

Plus en détail

MACHINE A COURANT CONTINU

MACHINE A COURANT CONTINU 1) Stator ( ou inducteur ) ACHINE A COURANT CONTINU a) Fonction : il crée un champ magnétique fixe ; il est souvent bipolaire, quelquefois tétrapolaire. On l appelle aussi inducteur. A) STRUCTURE b) Types

Plus en détail

Correction du devoir n 3

Correction du devoir n 3 Correction du devoir n 3 Il est fortement conseillé de lire l'ensemble des énoncés avant de commencer. Exercice 1 (8 points) 1. On considère l'inductance représentée ci contre. L'intensité i L (t) a une

Plus en détail

Étude de la MACHINE A COURANT CONTINU

Étude de la MACHINE A COURANT CONTINU Étude de la MACHINE A COURANT CONTINU Plan de la présentation Introduction Constitution d une MCC Le Stator Le Collecteur Le Rotor Modèles et caractéristiques d une MCC Caractéristique Couple / Vitesse

Plus en détail

Milieux magnétiques. Aimantation

Milieux magnétiques. Aimantation Milieux magnétiques Aimantation La différence entre courants «libres» et courants «liés» La définition du vecteur aimantation La définition du vecteur excitation magnétique L équation de Maxwell-Ampère

Plus en détail

3 e ANNÉE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES

3 e ANNÉE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES 3 e ANNÉE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES Durée : 4 heures L'épreuve est d'une durée de quatre heures et est constituée de deux parties indépendantes (électrotechnique et électronique). Les

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE - Deuxième année - - Devoir surveillé n 1 du lundi 11 octobre CORRIGE *********

ELECTROTECHNIQUE - Deuxième année - - Devoir surveillé n 1 du lundi 11 octobre CORRIGE ********* I.U.T. Formation Initiale D.U.T. GENIE ELECTRIQUE & INFORMATIQUE INDUSTRIELLE Enseignant responsable : B. DELPORTE Documents interdits Calculatrice autorisée Travail demandé : ELECTROTECHNIQUE Deuxième

Plus en détail

Chapitre 3 : MACHINES SYNCHRONE ET ASYNCHRONE

Chapitre 3 : MACHINES SYNCHRONE ET ASYNCHRONE Chapitre 3 : MACHINES SYNCHRONE ET ASYNCHRONE 1.Principe et description. Les machines synchones et asynchrones fonctionnent avec des champs magnétiques tournants créés par le stator. Le circuit rotorique

Plus en détail

Circuit fixe dans un champ magnétique variable

Circuit fixe dans un champ magnétique variable Circuit fixe dans un champ magnétique variable II. Auto-induction 1. Flux propre et inductance propre Soit un circuit filiforme ( par exemple une bobine ) parcouru par un courant d intensité. Ce circuit

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE I. INTRODUCTION. Fonction Un transformateur est une machine statique permettant, en alternatif, le changement de grandeurs (tension et intensité) sans changer leur fréquence.

Plus en détail

1.1) Stator ( inducteur )

1.1) Stator ( inducteur ) 1 ) Constitution Ces moteurs sont robustes, faciles à construire et peu coûteux. Ils sont intéressants, lorsque la vitesse du dispositif à entraîner n'a pas à être rigoureusement constante. 1.1) Stator

Plus en détail

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE MOTEUR ASYNCHRONE Rappel: trois bobines, dont les axes font entre eux des angles de... et alimentées par un réseau triphasé équilibré, crée dans l'entrefer un champ magnétique radial, tournant à la fréquence

Plus en détail

Machine Synchrone. Alternateur synchrone

Machine Synchrone. Alternateur synchrone Machine ynchrone Alternateur synchrone Champ tournant Alternateur : principe de fonctionnement tructure du rotor (induit) tructure du stator (inducteur) Alternateur en charge «Champ tournant» Théorème

Plus en détail

Champ tournant, création de couple électromagnétique

Champ tournant, création de couple électromagnétique Champ tournant, création de couple électromagnétique SIMON SELLEM simon.sellem@ens-cachan.fr Motivation Toute machine tournante classique comporte un stator et un rotor. Il est nécessaire d étudier la

Plus en détail

ABE2808 POST-PETROLEUM Moteur Synchrone

ABE2808 POST-PETROLEUM Moteur Synchrone ABE2808 POST-PETROLEUM Moteur Synchrone Poste 1 Etude 2D axisymétrique à une bobine 22 May, 2015 Sommaire Contexte du Projet Présentation de la machine synchrone à aimants permanents Présentation du Poste

Plus en détail

N Anonymat :.. Question Note Barême Question Note Barême III-1 1 III-2 2,5 III-1 0,5 III-2 2. Note 20

N Anonymat :.. Question Note Barême Question Note Barême III-1 1 III-2 2,5 III-1 0,5 III-2 2. Note 20 UNIVERSITE PAUL SABATIER LUNDI 5 JANVIER 2011 L2 EEA-MI UE3 : 2L33EA1E3 EXAMEN ECRIT FINAL Durée : 1h30 CONVERSION DE L'ENERGIE ELECTRIQUE: Aucun document écrit n'est autorisé Le téléphone portable est

Plus en détail

Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu

Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu 1. Principe de la conversion électromécanique de puissance 1.1. Porteurs de charge d un circuit mobile dans un champ magnétique : bilan de puissance

Plus en détail

MACHINES à INDUCTION. Gérard-André CAPOLINO. Machines à induction

MACHINES à INDUCTION. Gérard-André CAPOLINO. Machines à induction MACHINES à INDUCTION Gérard-André CAPOLINO 1 Généralités La machine à induction est utilisée en moteur ou en générateur Toutefois, l utilisation en moteur est plus fréquente. C est le moteur le plus utilisé

Plus en détail

Physique appliquée BTS 1 Electrotechnique

Physique appliquée BTS 1 Electrotechnique Physique appliquée BTS 1 Electrotechnique Electromagnétisme Electromagnétisme Page 1 sur 21 1. Champ d excitation magnétique... 3 1.1. Interprétation de l aimantation.... 3 1.2. Champ d exitation magnétique

Plus en détail

CH24 : L alternateur synchrone

CH24 : L alternateur synchrone BTS électrotechnique 1 ère année - Sciences physiques appliquées CH24 : L alternateur synchrone Production d énergie électrique Problématique : Des essais ont été réalisés sur un alternateur synchrone

Plus en détail

Variable Nom Unité Formule E Force électromotrice (fem) Volt (V) K Constante définie lors de la fabrication de la machine

Variable Nom Unité Formule E Force électromotrice (fem) Volt (V) K Constante définie lors de la fabrication de la machine I- Généralités Le point commun des méthodes de production d électricité par éolienne, centrale hydraulique ou centrale nucléaire est la transformation (ou conversion) mécanique/électrique. Elle est présente

Plus en détail

N.L.Technique FONCTION CONVERTIR : MACHINE SYNCHRONE S.CHARI

N.L.Technique FONCTION CONVERTIR : MACHINE SYNCHRONE S.CHARI .L.Technique FOCTO CORTR : MACH YCHRO.CHAR. Alternateur La machine synchrone est un convertisseur réversible. lle peut fonctionner soit en génératrice soit en moteur. Lorsqu'elle fonctionne en génératrice,

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2012-2013 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Toutes les parties sont indépendantes. Un formulaire se trouve en fin de problème. Partie I On désire tracer expérimentalement le cycle d hystérésis B

Plus en détail

Les transformateurs monophasés

Les transformateurs monophasés monophasés Un transformateur électrique est une machine électrique qui permet de de modifier les valeurs de tension et d'intensité du courant délivrées par une source d'énergie électrique alternative,

Plus en détail

Déterminer le sens du courant induit dans la spire sachant que B z. (t) est une fonction croissante du temps.

Déterminer le sens du courant induit dans la spire sachant que B z. (t) est une fonction croissante du temps. PC 13/14 TD INDUCTION AC1 : Loi de Lenz On considère une spire circulaire (C) fixe, conductrice de résistance R soumise à un champ magnétique extérieur uniforme variable et orthogonal à la surface du circuit

Plus en détail

Chapitre 7 : Moteur asynchrone

Chapitre 7 : Moteur asynchrone Chapitre 7 : Moteur asynchrone Introduction I / constitution du moteur asynchrone triphasé. 1. Stator ou inducteur 2. rotor ou induit a) rotor à cage d écureuil b) rotor bobiné 3. Symboles 4. plaque signalétique

Plus en détail

I. Le champ magnétique

I. Le champ magnétique Chap 2 : L électromagnétisme Page 1 / 7 I. Le champ magnétique Le magnétisme est l étude des phénomènes que présentent les matériaux aimantés. 1. Aimants a. Définitions b. Expériences Expérience 1 : Passons

Plus en détail

Chapitre 3 : Le transformateur

Chapitre 3 : Le transformateur I Présentation 1. Constitution 2. Symbole et convention Chapitre 3 : Le transformateur II Transformateur parfait en sinusoïdal 1. relation entre les tensions 2. formule de Boucherot 3. les intensités 4.

Plus en détail

Le courant alternatif

Le courant alternatif Le courant alternatif Exercices d'application : 1 la fréquence d un courant alternatif est de 40 Hz. Calculer ses période et pulsation 2 un courant d appel téléphonique à une fréquence de 25 Hz et une

Plus en détail

BEP ET Leçon 22 Moteur à courant continu Page 1/10

BEP ET Leçon 22 Moteur à courant continu Page 1/10 BEP ET Leçon 22 Moteur à courant continu Page 1/10 1. FONCTIONNEMENT Stator : il est aussi appelé inducteur ou excitateur et c est lui qui crée le champ magnétique. Rotor : il est aussi appelé induit.

Plus en détail

LA MACHINE SYNCHRONE

LA MACHINE SYNCHRONE LA MACHNE YNCHRONE. GÉNÉRALTÉ UR LA MACHNE YNCHRONE. Puissance mécanique Alternateur ou génératrice synchrone Puissance électrique Moteur synchrone La machine synchrone est une machine réversible. Elle

Plus en détail

I. Transformateurs monophasés 1 Rôle Les transformateurs sont utilisés pour adapter (élever ou abaisser) une tension aux besoins de l utilisation.

I. Transformateurs monophasés 1 Rôle Les transformateurs sont utilisés pour adapter (élever ou abaisser) une tension aux besoins de l utilisation. I. Transformateurs monophasés 1 Rôle Les transformateurs sont utilisés pour adapter (élever ou abaisser) une tension aux besoins de l utilisation. Tension d alimentation Adapter la tension Pertes Tension

Plus en détail

Machines à courant continu

Machines à courant continu Machines à courant continu Une autre famille de machines électriques utilisent pour le stator un champ magnétique indépendant du temps (et non tournant comme les machines synchrones). Ce champ magnétique

Plus en détail

MODELISATION DU MOTEUR ELECTRIQUE A COURANT CONTINU

MODELISATION DU MOTEUR ELECTRIQUE A COURANT CONTINU 1/8 Le Moteur électrique à courant continu MODELISATION DU MOTEUR ELECTRIQUE A COURANT CONTINU Présentation : Le système étudié est un opérateur de positionnement angulaire MAXPID constitué (voir annexe

Plus en détail

Tension aux bornes d un dipôle Courant par phase. Courant en ligne. P1 (pour un dipôle) Commenter les résultats.

Tension aux bornes d un dipôle Courant par phase. Courant en ligne. P1 (pour un dipôle) Commenter les résultats. triphase_td 1/5 Exercice 1 Dessiner une ligne triphasée et placer les tensions simples et les tensions composées. Quels sont les symboles utilisés pour les courants en ligne et les courants par phase?

Plus en détail

CONVERSION D ENERGIE

CONVERSION D ENERGIE CONVERSION D ENERGIE 1- Mise en situation Les principales sources d énergie mises en oeuvre industriellement sont l énergie électrique et l énergie mécanique. Disposant, en général, de l une ou de l autre

Plus en détail

CH3 : La machine à courant continu à aimant permanent

CH3 : La machine à courant continu à aimant permanent Enjeu : motorisation des systèmes BTS électrotechnique 2 ème année - Sciences physiques appliquées CH3 : La machine à courant continu à aimant permanent Problématique : Le principal intérêt des moteurs

Plus en détail

Anémomètre à fil chaud

Anémomètre à fil chaud EPEUVE OPTIONNELLE de PHYSIQUE Anémomètre à fil chaud Un fil de platine de longueur l et de diamètre d est parcouru par un courant électrique qui lui fournit une puissance maintenue constante par un dispositif

Plus en détail

1 Commande par onduleur d un moteur asynchrone triphasé

1 Commande par onduleur d un moteur asynchrone triphasé UNIVERSITÉ DE CAEN BASSE-NORMANDIE ANNÉE 2009/2010 U.F.R. de Sciences 23 Mars 2010 Master Professionnel AEII Electronique de puissance Terminal, durée 2h00 Document autorisé : une feuille A4 recto-verso

Plus en détail

MACHINE A COURANT CONTINU EXERCICES

MACHINE A COURANT CONTINU EXERCICES MACHINE A COURANT CONTINU EXERCICES 1. Moteur à courant continu ( CCP PSI 04 ) : On s intéresse à l utilisation d un moteur en traction automobile. On rappelle le schéma équivalent du moteur à courant

Plus en détail

Electrotechnique. Il sert à créer un champ magnétique (champ "inducteur") dans le rotor.

Electrotechnique. Il sert à créer un champ magnétique (champ inducteur) dans le rotor. Electrotechnique Chapitre 1 Machine à courant continu 1- Constitution La machine à courant continu est constituée de trois parties principales : - l'inducteur - l'induit - le dispositif collecteur / balais

Plus en détail

Rappels: Les machines asynchrones

Rappels: Les machines asynchrones C hapitre I Rappels: Les machines asynchrones triphasés Contenu I. INTRODUCTION... 2 II. CONSTITUTION... 2 II.1. STATOR... 2 II.2. ROTOR... 3 II.2.1. Rotor à cage d'écureuil:... 3 II.2.2. Rotor bobiné

Plus en détail

ABE2808 POST-PETROLEUM Moteur Synchrone

ABE2808 POST-PETROLEUM Moteur Synchrone ABE2808 POST-PETROLEUM Moteur Synchrone Poste 1b Etude d une configuration à circuit magnétique 22 May, 2015 Sommaire Présentation du Poste 1b Présentation du modèle 2D axisymétrique Simulations - Tensions

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Electrotechnique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND

Plus en détail

le transformateur i 2 u 2 Le rôle d un transformateur est en général, de.. d une tension sans en changer ni.. (sinusoïdale), ni...

le transformateur i 2 u 2 Le rôle d un transformateur est en général, de.. d une tension sans en changer ni.. (sinusoïdale), ni... TRANSFORMATEUR MONOPHASE I. FONCTION DU TRANSFORMATEUR Le transformateur est un d énergie électrique... Il transfère, en.., une puissance.. d une.. à une.., en adaptant les valeurs de la tension (ou du

Plus en détail

CH4 : La machine à courant continu

CH4 : La machine à courant continu BTS CRSA 2 ème année - Sciences physiques et chimiques appliquées CH4 : La machine à courant continu Objectifs : A l issue de la leçon, l étudiant doit : 3.1 Savoir décrire la conversion de puissance réalisée

Plus en détail

Chapitre 7 : Machine à courant continu à excitation indépendante

Chapitre 7 : Machine à courant continu à excitation indépendante Chapitre 7 : Machine à courant continu à excitation indépendante I / présentation, constitution 1. rappels 2. définition 3. constitution II / fonctionnement en moteur 1. symbole 2. principe du moteur 3.

Plus en détail

Machine à courant continu

Machine à courant continu Machine à courant continu 1. Présentation générale 1.1. Conversion d énergie La machine à courant continu est réversible, c'est-à-dire que la constitution d'une génératrice (G) est identique à celle du

Plus en détail

Conversion de puissance Chap6 Machine synchrone

Conversion de puissance Chap6 Machine synchrone Conversion de puissance Chap6 Machine synchrone 1. Structure d une machine synchrone à pôles lisses (excitation séparée) 1.1. Description d une machine à pôles lisses 1.2. Concepts clefs pour l étude de

Plus en détail

REPENDRE DIRECTEMENT SUR LA COPIE DE L ENONCE

REPENDRE DIRECTEMENT SUR LA COPIE DE L ENONCE Examen Final : EL41 P07. Durée : 2 heures. Documents : non autorisés sauf une feuille manuscrite de format A4. REPENDRE DIRECTEMENT SUR LA COPIE DE L ENONCE Nom : Prénom : Signature : Problème (10 points)

Plus en détail

Machine synchrone - fonctionnement en génératrice. I - Généralités Structure de la machine synchrone Objectifs poursuivis

Machine synchrone - fonctionnement en génératrice. I - Généralités Structure de la machine synchrone Objectifs poursuivis Machine synchrone - fonctionnement en génératrice I - Généralités La machine synchrone est une machine à champ tournant, elle est réversible comme la machine à courant continu ou la machine asynchrone,

Plus en détail

Cours d électrotechnique

Cours d électrotechnique Cours d électrotechnique LES MACHINES A COURANT ALTERNATIF MACHINE STATIQUE A COURANT ALTERNATIF PARTIE N : LE TRANSFORMATEUR PARFAIT TABLE DES MATIERES 1. Définition d un transformateur parfait?.... La

Plus en détail

SYSTEMES TRIPHASES EQUILIBRES

SYSTEMES TRIPHASES EQUILIBRES SYSTEMES TRIPHASES EQUILIBRES A noter : Les notations en minuscule décrivent des grandeurs sinusoïdales, et les majuscules leurs valeurs efficaces. I) Intérêts : L énergie électrique sous forme triphasée

Plus en détail

Machine synchrone Table 5 (et 2) : fonctionnement en moteur

Machine synchrone Table 5 (et 2) : fonctionnement en moteur Machine synchrone Table 5 (et 2) : fonctionnement en moteur Objectifs Fonctionnement sur réseau fixe (fréquence et valeur efficace des tensions statoriques) La machine utilisée est celle de la table n

Plus en détail

. LE TRANSFORMATEUR REEL

. LE TRANSFORMATEUR REEL Transfo réel - Cours - 1/19. LE TRANSFORMATEUR REEL. I Présentation Le transformateur est un convertisseur statique, alternatif / alternatif. Il est soit élévateur, soit abaisseur de tension ou de courant.

Plus en détail

La machine à courant continu

La machine à courant continu Travaux dirigés BTS Maintenance Industrielle Exercice n 1 : Un moteur à courant continu porte sur sa plaque, les indications suivantes Excitation séparée 160 V 2 A Induit : 160 V 22 A 1170 tr.min -1 3,2

Plus en détail

Moteur asynchrone triphasé

Moteur asynchrone triphasé triphasé 1. Constitution et principe de fonctionnement 1.1. Stator = inducteur Il est constitué de trois enroulements (bobines) parcourus par des courants alternatifs triphasés et possède p paires de pôles.

Plus en détail

EXERCICES Conversion Puissance 1 Conversion électromagnétique statique

EXERCICES Conversion Puissance 1 Conversion électromagnétique statique EXERCICES Conversion Puissance 1 Conversion électromagnétique statique CP1 1. Transfert d une source de courant Une photopile est éclairée par une source d intensité lumineuse variable. Elle est équivalente

Plus en détail

3.2.1 Transformateurs et modulateurs d énergie associés. Déterminer le nombre de pôles du moteur sachant que la fréquence du réseau est f = 50 Hz.

3.2.1 Transformateurs et modulateurs d énergie associés. Déterminer le nombre de pôles du moteur sachant que la fréquence du réseau est f = 50 Hz. Exercice MAS01 : moteur asynchrone Un moteur asynchrone tourne à 965 tr/min avec un glissement de 3,5 %. Déterminer le nombre de pôles du moteur sachant que la fréquence du réseau est f = 50 Hz. Exercice

Plus en détail

Conversion puissance Chap.4 Machine à courant continu - part1

Conversion puissance Chap.4 Machine à courant continu - part1 Conversion puissance Chap.4 Machine à courant continu - part1 1. Description et principe simplifié du fonctionnement d une MCC 1.1. Description de la machine 1.2. Explication simplifiée du principe de

Plus en détail

Série : Oscillation électrique en régime sinusoïdale forcée

Série : Oscillation électrique en régime sinusoïdale forcée Exercice n 1 On considère un circuit électrique série constitué par un G.B.F délivrant une tension sinusoïdale U(t) = U m sin (2πNt), un condensateur de capacité C, un résistor de résistance R = 80 Ω et

Plus en détail

Exercices machines synchrones

Exercices machines synchrones Exercice 1 1. Les indications suivantes ont été relevées sur le montage schématisé ci dessous : Multimètres en position DC : 16 V et 1 A Multimètres en position AC : 41 V et 3,2 A a. Indiquer pour chaque

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE I) Généralité sur le transformateur : 1) Définition : Le transformateur a pour but de modifier les amplitudes des grandeurs électriques alternatives : il transforme des signaux

Plus en détail

Machines à courant continu

Machines à courant continu Plan du cours Constitution Principe de fonctionnement en génératrice Principe de fonctionnement en moteur La réaction d induit Etude des transferts de puissance 1 Constitution bobine inducteur Une machine

Plus en détail

Force subie par un milieu magnétique

Force subie par un milieu magnétique Force subie par un milieu magnétique Nous savons tous qu un aimant peut attirer ou repousser des objets métalliques, ou d autres aimants. Les milieux ferromagnétiques ont la possibilité de se comporter

Plus en détail

Conversion puissance Chap.4 Machine à courant continu - part1

Conversion puissance Chap.4 Machine à courant continu - part1 Conversion puissance Chap.4 Machine à courant continu - part1 1. Description et principe simplifié du fonctionnement d une MCC 1.1. Description de la machine 1.2. Explication simplifiée du principe de

Plus en détail

MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE I - Principe de fonctionnement Le moteur asynchrone est une machine qui transforme de l énergie ELECTRIQUE en énergie MECANIQUE. Le fonctionnement est basé sur la production d un CHAMP TOURNANT. I.1 PRINCIPE

Plus en détail

LES MOTEURS SPECIAUX 1-Les moteurs universels : Constitution : Principe de fonctionnement : Utilisation :

LES MOTEURS SPECIAUX 1-Les moteurs universels : Constitution : Principe de fonctionnement : Utilisation : LES MOTEURS SPECIAUX 1-Les moteurs universels : Le moteur universel est un moteur de constitution identique à celle d un moteur à courant continu à excitation série. Il tient son nom di fait qu il peut

Plus en détail

Chapitre 13 Machines électromagnétiques

Chapitre 13 Machines électromagnétiques Chapitre 13 Machines électromagnétiques INTRODUCTION 3 1. LES TRANSFORMATEURS 5 1.1. Le transformateur monophasé 5 1.1.1. Constitution 5 1.1.2. Principe 5 1.1.3. Définitions et symboles 6 1.1.4. Grandeurs

Plus en détail

V.1 Présentation de la Machine à Courant Continu (MCC)

V.1 Présentation de la Machine à Courant Continu (MCC) Chapitre V Modélisation et Simulation de la Machine à Courant Continu 36 V.1 Présentation de la Machine à Courant Continu (MCC) V.1 Généralités Les MCC de conception usuelle sont réalisées pour différentes

Plus en détail

I) Rappel sur la machine à courant continu 1.1 Principe de fonctionnement d un moteur à courant continu

I) Rappel sur la machine à courant continu 1.1 Principe de fonctionnement d un moteur à courant continu I) Rappel sur la machine à courant continu 1.1 Principe de fonctionnement d un moteur à courant continu Considérons un rotor très simplifié, sur lequel on a bobiné une seule spire, dont les extrémités

Plus en détail

CEM Conversion électromécanique d énergie cours CEM-2 moteur asynchrone. Cours CEM 2. La conversion électromécanique d énergie

CEM Conversion électromécanique d énergie cours CEM-2 moteur asynchrone. Cours CEM 2. La conversion électromécanique d énergie Cours Cours CEM 2 La conversion électromécanique d énergie TSI1 TSI2 X Période La machine asynchrone triphasée 1 2 3 4 5 Cycle 2 : Conversion électromécanique Durée : 3 semaines X 1- Introduction : Les

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2009 PHYSIQUE APPLIQUÉE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2009 PHYSIQUE APPLIQUÉE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2009 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série: Sciences et technologies industrielles Spécialité : Génie Électrotechnique Durée : 4 heures coefficient :7 L'emploi de toutes les calculatrices

Plus en détail

MODELISATION D UNE MACHINE A COURANT CONTINU

MODELISATION D UNE MACHINE A COURANT CONTINU 1. Introduction MODELISATION D UNE MACHINE A COURANT CONTINU COURS Une machine à courant continu est une machine électrique. Il s'agit d'un convertisseur électromécanique permettant la conversion bidirectionnelle

Plus en détail

Génie électrique TD Source d'énergie

Génie électrique TD Source d'énergie Exercice 1 (difficulté *) On considère le circuit suivant : A i(t) C On donne : u(t) u L (t) L R=200 Ω D u R (t) R B M 1. Indiquer les branchements de l oscilloscope pour visualiser u(t) en voie1 et u

Plus en détail

Sciences Appliquées, chap 7.2 DANS LES MACHINES ÉLECTRIQUES

Sciences Appliquées, chap 7.2 DANS LES MACHINES ÉLECTRIQUES Sciences Appliquées, chap 7.2 MAGNÉTISME DANS LES MACHINES ÉLECTRIQUES 1 -Inducteur et induit...2 2 -Les pertes dans une machine électrique...2 3 -Le transformateur...3 4 -MCC et MCS...3 4.1 -Couple dans

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE. S e s s i o n PHYSIQUE APPLIQUÉE. Série : Sciences et Technologies industrielles

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE. S e s s i o n PHYSIQUE APPLIQUÉE. Série : Sciences et Technologies industrielles BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE S e s s i o n 2 0 0 7 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série : Sciences et Technologies industrielles Spécialité : Génie Électrotechnique Durée de l'épreuve : 4 heures coefficient : 7 L'emploi

Plus en détail