Région Sans Film. 11 Décembre Auteur :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Région Sans Film. 11 Décembre 2014. Auteur :"

Transcription

1 Région Sans Film 11 Décembre 2014 Auteur :

2 RÉGION SANS FILM, LE CONTEXTE

3 Le Contexte Régional Gouvernance Le Ministère de la Santé Définir et évaluer la politique de santé L Agence Régionale de Santé (ARS IDF) Mettre en œuvre une stratégie régionale de santé Conception et mise en œuvre du Schéma Directeur Régional des SI des acteurs de Santé / Médico-social / Ambulatoire / Prévention Le GCS D-SISIF Maitrise d ouvrage opérationnelle francilienne dans le domaine de la «e-santé» L Ile de France habitants soit 19 % de la population française sur 2% du territoire

4 Constat de départ A l initiative de l ARS, une étude met en évidence le retard d équipement de PACS en Ile-de-France De nombreux sites d Ile-de-France n ont pas déployé de PACS Problème budgétaire : maîtrise de l investissement initial et des coûts d évolution Problème de ressources : capacité à conduire le projet et à maintenir les conditions opérationnelles (infrastructure lourde) Les sites possédant un PACS rencontrent des difficultés pour gérer leurs archives dans le temps Volumes importants Migrations complexes Solutions éventuelles Se grouper pour acheter Faire baisser les coûts Acquérir Expertise Une solution cloud Techniques matures Fonctionnalités de partage étendues

5 Constat de départ - PACS en Europe en 2008

6 Agrément Hébergeur de Données de Santé Procédure d agrément des hébergeurs de données de santé à caractère personnel, instaurée par la loi du 4 mai 2002 (Art. L ) relative aux droits des malades Le décret du 4 janvier 2006 organise la procédure d agrément Objectif : garantir la sécurité des données lorsqu elles sont hébergées par un organisme distinct du professionnel ou de l établissement de santé qui soigne le malade. organiser et d encadrer le dépôt, la conservation et la restitution des données, dans des conditions propres à garantir leur confidentialité et leur sécurité. L agrément est délivré pour une durée de trois ans par le ministre chargé de la Santé Le consortium titulaire de Région Sans Film est agréé hébergeur de données de santé à caractère personnel

7 Enjeux et objectifs définis (1/2) Mettre en œuvre un service mutualisé de RIS, PACS et archivage Incluant la diffusion contrôlée et sécurisée des examens à l intérieur et l extérieur des établissements producteurs d images Pour réduire la production de support matériel (film, papier) Déployée, hébergée et exploitée par un opérateur spécialisé Pour assurer un maintien en condition opérationnelle et des niveaux de service élevés Dans un modèle de type SAAS avec facturation liée à l utilisation du service Pour améliorer une meilleure maitrise des coûts

8 Enjeux et objectifs définis (2/2) Proposant Des espaces numériques indépendants pour chaque établissement adhérent Pour respecter la confidentialité des données Un déploiement du programme rapide et industrialisé Pour permettre le raccordement d un grand nombre d établissements

9 Identification du porteur du programme «Région Sans Film»

10 RÉGION SANS FILM, LE CONTRAT ET L ARCHITECTURE

11 Région Sans Film - Accord cadre A l issue d un dialogue compétitif (avril 2009-avril 2010) conduit avec les établissements adhérents :

12 Région Sans Film - Structure contractuelle Modèle contractuel de l accord cadre marchés subséquents dans lequel le GCS Agit en tant que centrale d achat Est maitre d ouvrage délégué du programme Assiste les maitrises d ouvrage d établissements dans leur projets

13 Région Sans Film - le modèle Portail médecin de ville Système de partage inter structures Services collaboratifs ORANGE RIS PACS Archivage Services métier Administration, intégration, exploitation Services infogérance Hébergement (HDS) Services infrastructure Réseau dédié Services réseau 13

14 Région Sans Film Chiffres clés 3 niveaux de services définis : Archivage, PACS et RIS Portail médecin de ville Mécanisme simple de diffusion des images Hébergement des données et des applications dans un Cloud privé basé sur une architecture physique dédiée Facturation à l utilisation (modèle de type SAAS) 39 ES raccordés Production courante 1,6 Millions d examens / an produits aujourd hui 2 Millions d examens / an produits à terme 6,2 Millions d examens archivés à date (260 To compressés) Fin du contrat cadre en avril 2015 (Marchés subséquents en Avril 2017)

15 Région Sans Film Workflow de production et partage des examens

16 Région Sans Film - Conditions du contrat, les niveaux de services 12 indicateurs contractuels permettant de mesurer objectivement la qualité du service Constats Suivi constant et respecté par les parties prenantes Pénalités automatiquement appliquées Bilan : Modèle juste et incitatif

17 RÉGION SANS FILM, LE BILAN

18 Bilan général : 39 marchés subséquents CH publics massivement raccordés à un service PACS en IdF Des bassins de santé entiers connectés Actuellement : 35 établissements en production Répartition par types : 30 CH publics 2 CRLCC 1 ESPIC 5 cabinet privés 1 EPSNF 18

19 Planning de réalisation Aujourd hui Début 25/10/10 1er Semestre CH SIMONE VEIL 25/10/10-29/03/11 INSTITUT GUSTAVE ROUSSY 11/03/11-05/07/11 2nd Semestre 1er Semestre CHI POISSY SAINT GERMAIN 29/08/11-15/02/12 CH MELUN 12/09/11-15/02/12 CASH NANTERRE 27/09/11-28/03/12 2nd Semestre CHI ROBERT BALLANGER - 1er Semestre CH FONTAINEBLEAU 2nd Semestre CABINET DE 1er Semestre AULNAY 19/12/12-06/06/13 RADIOLOGIE 13/03/12-22/10/12 PRIVE SAS CH DE GONESSE CH NEMOURS SERVICES CMS GENNEVILLIERS POUR 29/03/12-19/12/12 23/01/13 - L'IMAGERIE 20/06/13-28/01/14 04/06/13 MEDICALE - DR CABINET DE GHI LE RAINCY THIS ET HOPITAL DE HOUDAN RADIOLOGIE PRIVE DU MONTFERMEIL HOVASSE - 16/10/13-14/05/14 GALILEE DR BOKOBZA 20/03/13-24/09/13 MONTFORT CH D'ARGENTEUIL - MONTEVRAIN L'AMAURY CH DE VERSAILLES CABINET DE RADIOLOGIE PRIVE CLICHY 19/01/12-18/12/12 20/08/12-28/02/13 19/06/13-24/01/13 - MEDICAL - DR NAHUM 06/11/13 26/06/13 01/07/13-02/07/14 CH DES 4 VILLES CH RAMBOUILLET 07/02/12-31/08/12-20/11/13 27/06/12 CHD STELL - RUEIL MALMAISON 19/09/12-06/02/13 HOPITAL FOCH 12/02/13-23/09/13 INSTITUT CURIE 26/03/13-22/04/14 2nd Semestre CHI ANDRE GREGOIRE - MONTREUIL 10/12/13-15/09/14 CH DOURDAN - ETAMPES 18/12/13-03/11/14 1er Semestre Fin 01/05/1 5 Construction de la plateforme Centralisée redondée sur 2 data Centers localisés en Ile-de- France Déploiement des 2 établissements pilotes pour valider la plateforme Déploiement industrialisé de fin 2011 à début 2014 CHI DES PORTES DE L'OISE 28/03/13-19/09/13 CH MANTES LA JOLIE 10/04/13-15/10/13 CH ARPAJON 11/04/13-24/09/13 HOPITAUX DE ST MAURICE 31/05/13-06/05/14 CH RENE DUBOS - PONTOISE 17/09/13-22/07/14 CABINET PRIVE PARIS EST DIDEROT - DR CHAHAL - PARIS GARE DE LYON CH DE JUVISY 04/09/13-15/04/14 19/04/13-09/12/13 CHI VILLENEUVE SAINT CH CRETEIL GEORGES 30/04/13 30/05/13-26/11/13-07/10/13 CABINET DE RADIOLOGIE PRIVE GM3RX - DR BERR MATTEI - SAINT MAUR DES FOSSES 15/01/13-01/12/14 CH DE MONTEREAU 01/12/14 - EPSNF 01/04/15 - FRESNES 01/11/14-01/05/15 CH MEULAN LES MUREAUX 18/04/13-01/01/15

20 Des projets variés : RIS et PACS RIS NOMBRE D'ETABLISSEMENTS EDL XPLORE 14 AGFA QDOC 2 DXIMAGE 2 ACTIBASE RADIOLOGIE 1 ALIZE 1 ELIOS 1 FAP CABRAD 1 GLOBAL IMAGING 1 SIMBAD 1 WAID SIR5 1 INEXISTANT OU REMPLACE PAR RIS RSF 11 TOTAL RIS différents interfacés 7 PACS différents interfacés PACS NOMBRE D'ETABLISSEMENTS GE 4 CARESTREAM 3 FUJI SYNAPSE 2 GLOBAL IMAGING 1 MEDASYS 1 T2T T2 Store 1 TELEMIS 2 INEXISTANT OU REMPLACE PAR PACS RSF 22 TOTAL 36 Constat : Des intégrations PACS parfois difficiles freinées par la complexité des relations entre industriels

21 Des projets variés : GAM et DPI GAM NOMBRE D'ETABLISSEMENTS CPAGE 9 AGFA 5 MCKESSON 4 PASTEL 2 CRISTAL NET 2 CERNER 2 SIMBAD 1 AATLANTIDE ACTEUR FSE 1 ALIZE 1 MEDASYS - IMS 1 ELIOS 1 ELISA 1 NON CONNU 1 INEXISTANT 5 TOTAL DPI différents interfacés Intégrations contextuelles réalisées avec Mckesson, Agfa, Cristal-Net et Medasys 12 GAM différentes interfacées dans les CH publics DPI NOMBRE D'ETABLISSEMENTS MCKESSON 6 MEDASYS DXCARE 4 AGFA ORBIS MEDICAL 3 CRISTAL NET 3 AATLANTIDE ACTEUR FSE 1 AEGLE AMI 1 ALIZE 1 ELIOS 1 ELISA 1 SIMBAD 1 NON CONNU 8 INEXISTANT 6 TOTAL 30

22 Des projets variés : Synthèse PACS RIS DPI GAM = 39 Systèmes communiquant différents interfacés avec la plateforme RSF Constat d interfaces HL7 avec la plateforme pour la mise a jour des identités, la remonté des comptes rendus et la gestion des demandes 100Flux d examens L utilisation des normes HL7 et DICOM ont permis d arriver a un haut niveau d intégration dans un environnement SI hétérogène.

23 Déploiement des projets: durée mois, c est le délai moyen de mise en production d un service RSF Constat: Projets Complexes malgré une industrialisation des processus Projets Archive avec des spécificités de formats d examens et des protocoles d échanges particuliers à gérer Projets RIS et PACS impliquant une changement d organisation en interne Intégrations avec des modalités d imageries et systèmes d information nécessitant la participation de fournisseurs tiers Des contraintes locales à gérer: autres projets internes

24 Production RSF: Utilisateurs Plus de 2000 utilisateurs déclarés dans les services de radiologie (radiologues, cadres, manipulateurs, secrétaires) Près de 3000 utilisateurs cliniciens déclarés en augmentation constante au fur et à mesure des déploiements des services cliniques Très peu d utilisateurs extérieurs pour le moment. Les usages en partage/échange sont pour le moment limités. [NOM DE CATÉGO RIE] [VALEUR ] Radiolo gues exterieu rs 21 Utilisate urs de Radiolo gie 2.013

25 SLA - Performance Archivage Définition L indicateur de performance d archivage est le temps maximum de transfert d un examen vers la plateforme RSF. Objectif de transfert en moins de 240 min MOYENNE SLA Délai moyen d archivage des examens en minutes Constat Délai élevé en 2011 Niveau bas atteints dès % d indicateurs respectant l engagement de service

26 Production RSF: Aujourd hui 6,2 millions d examens archivés depuis l ouverture du service [NOM DE CATÉG ORIE] Migrati on Plateforme alimentée par 400 Modalités DICOM d imagerie et 15 PACS préexistants connectés Actuellement 260 To de données compressées stockées (Compression sans perte avec facteur moyen de 2,5)

27 Production RSF: Evolution millions d examens produits à terme par année courante [NOM DE SÉRIE] [VALEUR] Constat: Niveaux attendus atteints Pallier des examens atteint en Octobre 2014 entrainant une réduction du cout du service

28 Retour d expérience établissement RSF Centre Hospitalier Simone Veil, Eaubonne Montmorency Etablissement pilote PACS déployé en 2011 CH General de 1089 lits passages annuel en imagerie Bénéfices Financiers pas de comparaison car pas de Pacs avant Qualité des soins gain à l interprétation mise à disposition immédiate CR plus rapidement mis en ligne grâce à Reco vocale impact sur DMS Amélioration du workflow recentrage des secrétaires sur accueil des soignants sur les soins interprétation déportée (Montmorency) Satisfaction de tous «a changé la vie», «facilite le travail», «pas de retour en arrière envisageable», «prise en main intuitive pour utilisation de base» Axes d amélioration Intégration d outils avancés pour se sevrer des stations modalités constructeurs accéder aux meilleurs outils à la carte au moindre coût. Facilitation des échanges entre médecins Transmission médecin de ville. Accès aux avis spécialisés: télémédecine ( neuro-chir, AVC et autres). Outils de coopération: télé-radiologie, téléinterprétation ( PDES ou solution de mutualisation plus large).

29 Région Sans Film Bilan Général Forces Simplicité de lecture (3 unités d œuvres, 3 prix) Forte industrialisation du modèle Un mécanisme des SLA juste et incitatif Interlocuteur industriel unique (responsabilité claire) Centré sur l objectif Faiblesses Pas assez de niveaux de services Modèle peu évolutif Absence d intégration dans l ENRS Faiblesse des services de collaboration Accès Médecins de ville peu utilisé Fonctionnalités de partages inter-es peu mises en œuvre 29

30 4 RÉGION SANS FILM, LES PERSPECTIVES S-PRIM «SERVICES PARTAGÉS REGIONAUX EN IMAGERIE MEDICALE»

31 Contexte Programme «Région Sans Film», lancé en 2008, se termine en Avril établissements aujourd hui raccordés au service Acteurs RSF, et hors RSF, expriment de plus en plus fréquemment le besoin de disposer d outils pour partager, échanger et post traiter Problématique commune à tous les producteurs d images: la gestion des archives sur le long terme

32 Enjeux Offrir une solution de continuité pour les adhérents au projet RSF Créer une plateforme de production d examens d imagerie réellement collaborative inter-organisations Implication de l ensemble des acteurs de la région et pas uniquement les établissements RSF Créer un climat propice à la mise en concurrence des industriels Intégrer davantage les nouveaux services dans les environnements régionaux (référentiels, télémédecine, messagerie sécurisée, ) Continuer à proposer des services innovants et un modèle évolutif Industrialisable et économiquement réaliste

33 De RSF à S-PRIM PACS POST TRAITEMENT AVANCE STOCKAGE ECHANGE ET PARTAGE RIS ARCHIVAGE LONG TERME Services Région Sans Film Services complémentaires

34 Schéma d urbanisation des Services S-PRIM ENRS Portail d accès aux applications (utilisateurs, patients) Services métiers RIS PACS Post traitement avancé Echange et Partage Support utilisateurs Worflow de télémédecine (ORTIF) XDS MPI Referentiels (REPSIF) Messagerie sécurisée Authentifications STOCKAGE ARCHIVAGE Long Terme HEBERGEMENT, EXPLOITATION, SERVEURS DE CALCUL RESEAU HAUT DEBIT REGIONAL (ROSES) Services techniques sous jacents Légende: Service ENRS Service S-PRIM Service ENRS non encore disponible dont la gestion transitoire peut relever de S-PRIM

35 Merci de votre attention! Des Questions? Christophe COUVREUR - Pierre-Mickael MAZARS

La mise en place du PACS 1 Midi-Pyrénées s inscrit

La mise en place du PACS 1 Midi-Pyrénées s inscrit Pr Louis Lareng ADMINISTRATEUR Dr Monique Savoldelli DIRECTEUR SIH Karine Seymour CHEF DE PROJET 35 GROUPEMENT DE COOPÉRATION SANITAIRE TÉLÉSANTÉ MIDI-PYRÉNÉES, TOULOUSE Mise en place d un PACS mutualisé

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 1 Le GCS Télésanté Lorraine La télésanté en lorraine Groupement de Coopération Sanitaire créé en

Plus en détail

Big Data: développement, rôle des ARS?? Laurent Tréluyer, ARS Ile de France Alain Livartowski Institut Curie Paris 01/12/2014

Big Data: développement, rôle des ARS?? Laurent Tréluyer, ARS Ile de France Alain Livartowski Institut Curie Paris 01/12/2014 Big Data: développement, rôle des ARS?? Laurent Tréluyer, ARS Ile de France Alain Livartowski Institut Curie Paris 01/12/2014 1 Classiquement, le Big Data se définit autour des 3 V : Volume, Variété et

Plus en détail

UNE TECHNOLOGIE LIBÉRATRICE. FLUIDITÉ ET SIMPLICITÉ. Vue for. Cloud Services

UNE TECHNOLOGIE LIBÉRATRICE. FLUIDITÉ ET SIMPLICITÉ. Vue for. Cloud Services Vue for Cloud Services FLUIDITÉ ET SIMPLICITÉ. Les médecins cliniciens et les médecins traitants ont besoin de pouvoir accéder aux données du patient librement, rapidement et efficacement. Cependant, les

Plus en détail

Des systèmes d information partagés pour des parcours de santé performants en Ile-de-France.

Des systèmes d information partagés pour des parcours de santé performants en Ile-de-France. Des systèmes d information partagés pour des parcours de santé performants en Ile-de-France. Colloque du 19 juin 2013 Centre de conférences Marriott, Paris Des systèmes d information partagés pour des

Plus en détail

CliniPACS : distribution sécurisée d'images DICOM en réseau local hospitalier

CliniPACS : distribution sécurisée d'images DICOM en réseau local hospitalier CliniPACS : distribution sécurisée d'images DICOM en réseau local hospitalier P. PUECH, JF. LAHAYE, JC. FANTONI [2], L. LEMAITRE CHRU de Lille [1] Plateau commun d Imagerie médicale - Hôpital Claude Huriez

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

SDRSIS Systèmes d information en santé

SDRSIS Systèmes d information en santé SDRSIS Systèmes d information en santé SCHÉMA DIRECTEUR RÉGIONAL DES SYSTÈMES D INFORMATION EN SANTÉ SDRSIS Systèmes d information en santé Introduction...4 La démarche...5 Le contexte des Systèmes d

Plus en détail

Leadership, innovation, réussite L A N O U V E L L E R É F É R E N C E E N M AT I È R E D E T E C H N O L O G I E D E L A S A N T É.

Leadership, innovation, réussite L A N O U V E L L E R É F É R E N C E E N M AT I È R E D E T E C H N O L O G I E D E L A S A N T É. Leadership, innovation, réussite L A N O U V E L L E R É F É R E N C E E N M AT I È R E D E T E C H N O L O G I E D E L A S A N T É. Radiologie Cardiologie Worflow Archivage neutre Cloud computing Vue

Plus en détail

La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé

La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé HOPITECH - Angers 10 Octobre 2014 Vladimir Vilter ASIP Santé Comment échanger par mail les données de santé des patients facilement

Plus en détail

Introduction. Philippe DOMY

Introduction. Philippe DOMY Introduction Philippe DOMY Le constat «L hôpital français, en général, ne saurait ni acheter ni gérer un projet SI.» Le constat Et pourtant, sur le papier, la France dispose de nombreux atouts. 1/3 Les

Plus en détail

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle possible? 18 octobre 2012 Professeur Philippe KOLH CIO, Directeur du Service des Informations Médico-Economiques CHU de LIEGE Plan

Plus en détail

Journées de formation DMP

Journées de formation DMP Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Le développement de la e-santé : un cadre juridique et fonctionnel qui s adapte au partage Jeanne BOSSI Secrétaire

Plus en détail

Gestion de documents. Découvrez HYDMedia. Système de gestion électronique de documents médicaux

Gestion de documents. Découvrez HYDMedia. Système de gestion électronique de documents médicaux Gestion de documents Découvrez HYDMedia Système de gestion électronique de documents médicaux Découvrez HYDMedia HYDMedia d Agfa HealthCare permet aux hôpitaux et aux établissements de soins de toute taille

Plus en détail

L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1

L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1 L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1 L Identifiant National Santé (INS) Delphin HENAFF-DARRAUD Point du programme sur l INS Le constat L absence d identifiant

Plus en détail

DMP Compatibilité : une offre logicielle qui couvre la majorité des médecins de ville

DMP Compatibilité : une offre logicielle qui couvre la majorité des médecins de ville Les logiciels DMP-compatibles La plateforme e-learning La plateforme e-doc La cartographie DMP Pour en savoir plus dmp.gouv.fr DMP Compatibilité : une offre logicielle qui couvre la majorité des médecins

Plus en détail

Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France

Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France SOMMET ANTILOPE ZONE FRANCE SUISSE 20 MAI 2014 Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France François Macary ASIP Santé L'agence des systèmes d'information partagés de santé L ASIP Santé est l

Plus en détail

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe Un éclairage pour un déploiement national Journée Télémédecine ASIP Santé 3 mai 2012 Pascale MARTIN - ANAP Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Voyage au cœur des réseaux d imagerie médicale

DOSSIER DE PRESSE. Voyage au cœur des réseaux d imagerie médicale DOSSIER DE PRESSE Voyage au cœur des réseaux d imagerie médicale Service de presse et de communication : MHC Communication Marie-Hélène Coste / Véronique Simon 38 avenue Jean Jaurès - 94110 Arcueil Tél.

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

Comment mettre en place un réseau sécurisé de téléradiologie à moindre coût?

Comment mettre en place un réseau sécurisé de téléradiologie à moindre coût? Comment mettre en place un réseau sécurisé de téléradiologie à moindre coût? Philippe PUECH [1,2] Loïc BOUSSEL [3] Renaud PERICHON [2] Eric DUFRESNE [2] Laurent LEMAITRE [2] Régis BEUSCART [2] [1] Plateau

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 SQLI et la santé : Une Histoire Des engagements dans la durée Etapes clés de l industrialisation de la suite Idéo santé Conseil SIS MOA, Urbanisation Réseaux de

Plus en détail

Principes généraux de gestion d un cabinet libéral. Dr J.Ph. Masson 8 avril 2014 1

Principes généraux de gestion d un cabinet libéral. Dr J.Ph. Masson 8 avril 2014 1 Principes généraux de gestion d un cabinet libéral Dr J.Ph. Masson 8 avril 2014 1 Le radiologue libéral Aspects médico-économiques, juridiques, responsabilité, assurances,. Structures coopératives : GIE,

Plus en détail

LE DACS RADIATION DOSE MONITOR. Le bon réflexe pour une optimisation de la dose

LE DACS RADIATION DOSE MONITOR. Le bon réflexe pour une optimisation de la dose LE DACS RADIATION DOSE MONITOR Le bon réflexe pour une optimisation de la dose Radiation Dose Monitor / QU EST-CE QU UN DACS? / Le DACS (Dose Archiving and Communication System) est à la dose ce que le

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Systèmes d information Hospitaliers : La fin des citadelles. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

Systèmes d information Hospitaliers : La fin des citadelles. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Systèmes d information Hospitaliers : La fin des citadelles 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Jean-Marc Tourreilles DSIO Centre Hospitalier Intercommunal Fréjus-Saint-Raphaël Présentation du CHI Fréjus-ST-Raphaël

Plus en détail

GCS EMOSIST-fc. DataCenter. Journée du 30 Novembre 2010. Jérôme Gauthier

GCS EMOSIST-fc. DataCenter. Journée du 30 Novembre 2010. Jérôme Gauthier GCS EMOSIST-fc DataCenter Journée du 30 Novembre 2010 Jérôme Gauthier Présentation de la structure régionale Hébergement d applications Projet phares DataCenter Sécurisation de l hébergement Plan de reprise

Plus en détail

Soirée d information URPS ML

Soirée d information URPS ML Modifiez le style du titre Soirée d information URPS ML «Accompagnement à l Informatisation des Pôles et Maisons de Santé» 09/10/2014 GCS e-santé Pays de la Loire - document de travail 1 Modifiez le style

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

Atlas 2014 des SIH. Etat des lieux des systèmes d information hospitaliers

Atlas 2014 des SIH. Etat des lieux des systèmes d information hospitaliers Atlas 2014 des SIH Etat des lieux des systèmes d information hospitaliers Direction générale de l offre de soins Mai 2014 Sommaire 1 INTRODUCTION 4 2 PARTIE 2 : LES OBSERVATOIRES 6 2.1. L observatoire

Plus en détail

Spécialiste de l archivage et de la conservation des dossiers médicaux

Spécialiste de l archivage et de la conservation des dossiers médicaux La mémoire vive des dossiers patients Spécialiste de l archivage et de la conservation des dossiers médicaux en partenariat avec Navaho Agrément SIAF pour la conservation archives physiques Agrément SIAF

Plus en détail

L Expertise du Coffre-fort Bancaire au Service du Dossier Patient

L Expertise du Coffre-fort Bancaire au Service du Dossier Patient L Expertise du Coffre-fort Bancaire au Service du Dossier Patient du Secret Bancaire au Secret Médical GS Days 18 mars 2014 Secteur des Soins à Luxembourg Habitants 525.000 Résidents 44% = 170 nationalités

Plus en détail

Venir au siège DomusVi à Suresnes

Venir au siège DomusVi à Suresnes PLans de localisation 1/ Quartier 2/ Paris 3/ Île-de-France 160 360 144 MONT VALÉRIEN D3 RUE DU CALVAIRE RUE WORTH LONGCHAMP T 2 D985 Dir. Rueil RUE DES MOULINEAUX BD HENRI SELLIER RUE DE SÈVRES HÔPITAL

Plus en détail

PACS ou Dossier patient de radiologie

PACS ou Dossier patient de radiologie :949-57 Éditions Françaises de Radiologie, Paris, 2006 état de l art en imagerie applications techniques S Pierrefitte (1) et JM Margas (2) PACS ou Dossier patient de radiologie Introduction Les tendances

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales Préfiguration de l ASIP : 09/07/09 1 Le GCS Télésanté Lorraine La télésanté en lorraine Groupement de Coopération

Plus en détail

Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel

Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel 1 Sommaire 1) Présentation du contexte technique...3 1.1) Des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

MA CONSO ALCOOL, CANNABIS, COCAÏNE, ECSTASY, GHB... OÙ FAIRE LE POINT?

MA CONSO ALCOOL, CANNABIS, COCAÏNE, ECSTASY, GHB... OÙ FAIRE LE POINT? MA CONSO ALCOOL, CANNABIS, COCAÏNE, ECSTASY, GHB... OÙ FAIRE LE POINT? Cela fait quelques semaines, quelques mois, plusieurs années que tu consommes des produits (licites ou illicites) pour faire la fête,

Plus en détail

PLATE-FORME COMMUNE UNE SOLUTION LOGICIELLE UNIQUE POUR AMÉLIORER LA PRODUCTIVITÉ. Logiciel DIRECTVIEW V5 pour CR et DR

PLATE-FORME COMMUNE UNE SOLUTION LOGICIELLE UNIQUE POUR AMÉLIORER LA PRODUCTIVITÉ. Logiciel DIRECTVIEW V5 pour CR et DR Logiciel DIRECTVIEW V5 pour CR et DR UNE SOLUTION LOGICIELLE UNIQUE POUR AMÉLIORER LA PRODUCTIVITÉ Vous pouvez faire confiance aux systèmes CR et DR de Carestream pour leur qualité de prise d images. Maintenant

Plus en détail

MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DE DONNÉES

MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DE DONNÉES MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DE DONNÉES MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DES DONNEES MODULE 2 : VEILLE & ANALYSE DE DONNÉES LA THÉMATIQUE LES TERMES EN COHABITATION LES TROIS APPROCHES EN RELATION LA MÉTHODE

Plus en détail

Présentation Télésanté Aquitaine. Séminaire réseaux. Système d Information. Dossier générique réseaux de santé Le 8 décembre 2006

Présentation Télésanté Aquitaine. Séminaire réseaux. Système d Information. Dossier générique réseaux de santé Le 8 décembre 2006 Présentation Télésanté Aquitaine Séminaire réseaux Système d Information Dossier générique réseaux de santé Le 8 décembre 2006 Programme Dossier Générique Réseaux Le 8 décembre 2006 1/2 Introduction 5mn

Plus en détail

Consultation pour la virtualisation des serveurs informatiques. Règlement de la consultation et Cahier des charges

Consultation pour la virtualisation des serveurs informatiques. Règlement de la consultation et Cahier des charges Consultation pour la virtualisation des serveurs informatiques Règlement de la consultation et Cahier des charges Marché de fournitures et de services informatiques Procédure adaptée (articles 28 et 29

Plus en détail

Bilan d activité du GCS SISCA. 18/12/2008 Ce qui a été fait depuis Décembre 2007.

Bilan d activité du GCS SISCA. 18/12/2008 Ce qui a été fait depuis Décembre 2007. Bilan d activité du GCS SISCA 18/12/2008 Ce qui a été fait depuis Décembre 2007. Mise en place opérationnelle du GCS SISCA - Equipement en mobilier, matériels informatique, téléphonie et réseau informatique.

Plus en détail

logiciels de gestion des dossiers médicaux

logiciels de gestion des dossiers médicaux logiciels de gestion des dossiers médicaux (clic) la solution complète pour la gestion des archives www.advalorem.fr 10 bonnes raisons de s équiper avec le logiciel Gesmedic Utilisez-vous une solution

Plus en détail

10 juin 2013. Pharmagest - Villers-Lès-Nancy. Inauguration DataCenter

10 juin 2013. Pharmagest - Villers-Lès-Nancy. Inauguration DataCenter 10 juin 2013 Pharmagest - Villers-Lès-Nancy Inauguration DataCenter 65 millions de dossiers médicaux en France L hébergement de données de santé : un enjeu pour demain Les réformes en cours du système

Plus en détail

Les audits de l infrastructure des SI

Les audits de l infrastructure des SI Les audits de l infrastructure des SI Réunion responsables de Catis 23 avril 2009 Vers un nouveau modèle pour l infrastructure (CDSI Avril et Juin 2008) En dix ans, les évolutions des SI ont eu un fort

Plus en détail

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF Approche du Groupe GMF Besoins d archivage de la messagerie d entreprise Introduction Présentation du Groupe GMF Secteur : assurance

Plus en détail

Organisation de la téléradiologie. Guide pour le bon usage professionnel et déontologique de la téléradiologie

Organisation de la téléradiologie. Guide pour le bon usage professionnel et déontologique de la téléradiologie Organisation de la téléradiologie Guide pour le bon usage professionnel et déontologique de la téléradiologie élaboré par le Conseil Professionnel de la Radiologie (G4) et par le Conseil national de l

Plus en détail

Le système d information hospitalier. exercice d équilibre entre innovation et activité quotidienne

Le système d information hospitalier. exercice d équilibre entre innovation et activité quotidienne Le système d information hospitalier exercice d équilibre entre innovation et activité quotidienne Résultats du sondage de septembre 2012 ch Table des matières Avant-propos 3 A propos de l étude 4 Institutions

Plus en détail

Qu est ce qu une offre de Cloud?

Qu est ce qu une offre de Cloud? 1 Qu est ce qu une offre de Cloud? Vos Interlocuteurs : Fréderic DULAC Directeur Frederic.dulac@businessdecision.com 2 Sommaire 1. Cloud : Définition et Typologie 2. Cloud : Les avantages 3. Exemple offre

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

PLEXUS OI, UN INNOVANT

PLEXUS OI, UN INNOVANT PLEXUS OI, UN INNOVANT UN PROJET E-SANTE PLEXUS OI Genèse du projet L innovation au cœur du parcours de prise en charge LAGENÈSE DU PROJET Favoriser l émergence de territoires d excellence Des démarches

Plus en détail

Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit

Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit MIPE Juin 2012 - Nantes http://www.network-th.fr - 0811 560 947 1. Le Très Haut Débit sur Fibre Optique au prix d une SDSL : Mythe ou Réalité? 2. Sauvegarder, Sécuriser, Protéger, Superviser : Délégueznous

Plus en détail

Stratégie de déploiement

Stratégie de déploiement Messageries Sécurisées de Santé (MSSanté) Mars 2014 Page 1 La présente note vise à éclairer la démarche de mise en place d un système de messageries sécurisées de santé en concertation avec l ensemble

Plus en détail

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Colloque Tic Santé,11 février 2010 Dr France Laffisse, Orange Healthcare Plan Télésurveillance

Plus en détail

Pérennisation des Informations Numériques

Pérennisation des Informations Numériques Pérennisation des Informations Numériques Besoins, Enjeux, Solutions. Ronald Moulanier Hubert Lalanne 28 juin 2005 Besoins et enjeux d une solution pérenne Contraintes légales Intégration des contraintes

Plus en détail

Le portail clients QWE

Le portail clients QWE ROFESSION OMPTABLE Le portail collaboratif clients QWE 1 LE PORTAIL COLLABORATIF CLIENT le moteur de votre développement La réponse à vos missions de conseil en informatique Partager la même solution entre

Plus en détail

Documents à fournir pour une première demande de titre de séjour :

Documents à fournir pour une première demande de titre de séjour : Demande de titre de séjour Pour un séjour supérieur à trois mois, tous les chercheurs étrangers doivent demander un titre de séjour, sauf les ressortissants des 15 anciens de l Union Européenne, ceux des

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

«Diplomatie»: le portail interministériel de la correspondance diplomatique

«Diplomatie»: le portail interministériel de la correspondance diplomatique «Diplomatie»: le portail interministériel de la correspondance diplomatique Présentation au Congrès Qualita, Compiègne, 20 mars 2013 24/04/2013 1 1. Diplomatie numérique (digital diplomacy) 2. Trois impératifs

Plus en détail

Xavier Masse PDG IDEP France

Xavier Masse PDG IDEP France IDEP FRANCE : retour d'expérience Xavier Masse PDG IDEP France Espace Grande Arche Paris La Défense IDEP France Créé en 2013, IDEP France est une SAS spécialisée dans le développement du Capital Humain

Plus en détail

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

Intranet de l Administration Tunisienne

Intranet de l Administration Tunisienne Intranet de l Administration l Tunisienne Séminaire sur la création des services gouvernementaux en réseau en ligne Tanger Janvier 2008 AGENDA Contexte du projet et problématique Consistance du projet

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Architectures informatiques dans les nuages

Architectures informatiques dans les nuages Architectures informatiques dans les nuages Cloud Computing : ressources informatiques «as a service» François Goldgewicht Consultant, directeur technique CCT CNES 18 mars 2010 Avant-propos Le Cloud Computing,

Plus en détail

Intérêts de l outil PAACO

Intérêts de l outil PAACO 12 février 2014 Colloque TIC Santé Intérêts de l outil PAACO Association «Gaves et Bidouze» - Plateforme de coordination CLIC, Réseau Gérontologique, MAIA L outil PAACO Objectifs : pourquoi cet outil dans

Plus en détail

Gestion de la relation client

Gestion de la relation client Gestion de la relation client La relation client étant précise, un client n étant jamais acquis, nous proposons des solutions visant à optimiser la relation client. I-Reflet est une technologie naturellement

Plus en détail

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Relatif au projet de : Déploiement du logiciel DMU Net au sein du service des urgences et mise en place d un EAI (Enterprise Application Integration)

Plus en détail

Bienvenue au Club Logistique! Jeudi 05 décembre 2013

Bienvenue au Club Logistique! Jeudi 05 décembre 2013 Bienvenue au Club Logistique! Jeudi 05 décembre 2013 Le Groupe SIGMA Le Pôle Transport Energies Logistique L innovation dans la Supply Chain Le Groupe SIGMA Implantations & Chiffres Clés CA 2012 69,5 M

Plus en détail

Télésanté et Télémédecine 24h/24 et 7j/7

Télésanté et Télémédecine 24h/24 et 7j/7 Télésanté et Télémédecine 24h/24 et 7j/7 www.h2ad.net Un Partenariat Basé sur l'innov Au travers de solutions innovantes en télésanté, de son expertise dans l acquisition et le traitement de données de

Plus en détail

Quelle place pour e-toile au cabinet du médecin?

Quelle place pour e-toile au cabinet du médecin? ASSOCIATION DES MÉDECINS DU CANTON DE GENÈVE Quelle place pour e-toile au cabinet du médecin? Dr Pierre-Alain Schneider, président AMG Cabinet médical diverses formes cabinet individuel cabinet de groupe

Plus en détail

MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE. Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2)

MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE. Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2) MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2) 1 - SCP Radiolor 2 - CHU de Nancy MODE D EXERCICE DU PRATICIEN Choix

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22

DOSSIER DE PRESSE. Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22 DOSSIER DE PRESSE Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22 2014 1 BERGER-LEVRAULT, PARTENAIRE INCONTOURNABLE DES ACTEURS DE SANTÉ PUBLICS ET PRIVÉS Dossier de presse 2014 I Page 3 1 BERGER-LEVRAULT,

Plus en détail

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations Solution complète clé en main pour la gestion des flux d informations Gestion du cycle de vie du document actif Partage et

Plus en détail

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 1 RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 2 LE PSIT A DÉFINI UN CADRE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA

Plus en détail

SUPPORT DE FORMATION, INFORMATION, COMMUNICATION

SUPPORT DE FORMATION, INFORMATION, COMMUNICATION SUPPORT DE FORMATION, INFORMATION, COMMUNICATION PGBV4.0ABU27022014 EFFECTIF 26 personnes : 45 % technique 45 % commerce 10 % admin CHIFFRES Basée à la Tour de Salvagny Crée en 1991 CA 2013 : 4,7 M LE

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

neobe Backup Tel. 0953 7000 30 service de télésauvegarde informatique LE PARTENAIRE SECURITE DE VOTRE ENTREPRISE

neobe Backup Tel. 0953 7000 30 service de télésauvegarde informatique LE PARTENAIRE SECURITE DE VOTRE ENTREPRISE neobe Backup service de télésauvegarde informatique LE PARTENAIRE SECURITE DE VOTRE ENTREPRISE Qu est-ce-que la télésauvegarde? Un service automatique qui sauvegarde vos fichiers informatiques dans 2 datacenters

Plus en détail

OSIATISBIZ UN SERVICE DESK HORS DU COMMUN EQUANT SOLUTIONBIZ PARTAGEONS NOS SAVOIRS EXTRAIT DU Nº9

OSIATISBIZ UN SERVICE DESK HORS DU COMMUN EQUANT SOLUTIONBIZ PARTAGEONS NOS SAVOIRS EXTRAIT DU Nº9 OSIATISBIZ PARTAGEONS NOS SAVOIRS EXTRAIT DU Nº9 SOLUTIONBIZ EQUANT UN SERVICE DESK HORS DU COMMUN Gilles Deprost, responsable Knowledge Management & Tools d Equant 2F LES PHASES CLÉS DU PROJET SYNERGY

Plus en détail

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Marion Alpy Jean-Marie Kinowski Journée OMEDIT 3 avril 2014 Contexte La prise en charge du traitement personnel du patient peut

Plus en détail

Plate-forme comptable de DPA Conseil

Plate-forme comptable de DPA Conseil Plate-forme comptable de DPA Conseil Expertise comptable Conseil aux entreprises Version Février 2013 DPA Conseil et Internet au service de l entreprise Nous mettons à votre disposition un véritable outil

Plus en détail

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Créée en 1995, Syselcom est une société suisse à capitaux suisses. Syselcom est spécialisée dans les domaines de la conception, l intégration, l exploitation et

Plus en détail

La salle d opération numérique intelligente

La salle d opération numérique intelligente TM La salle d opération numérique intelligente Compatible. Fiable. Compatible. Le futur au bout des doigts NUCLeUS intègre de manière intelligente les salles d opération numériques La salle d opération

Plus en détail

Comment exploiter la standardisation de l'informatique pour en faciliter la gestion.

Comment exploiter la standardisation de l'informatique pour en faciliter la gestion. Comment exploiter la standardisation de l'informatique pour en faciliter la gestion. Un partage d expérience. Didier Goies Directeur Informatique CNDG 1. POURQUOI? Agenda Décision de normaliser les échanges

Plus en détail

Manager de Transition / Directeur de Projet Production Exploitation Infrastructures

Manager de Transition / Directeur de Projet Production Exploitation Infrastructures M. Yves BOQUET 41 ans, marié, 1 enfant 06 59 14 60 72 Yves.Boquet@YBConsult.fr http://www.ybconsult.fr http://www.viadeo.com/fr/profile/yves.boquet Manager de Transition / Directeur de Projet Production

Plus en détail

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural

Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural CAHIER DES CHARGES Création outil multimédia de restitution du projet «l intergénérationnel : un levier pour un levier pour créer du lien social en milieu rural Juillet 2013 Sarah Pecas I - PRESENTATION

Plus en détail

ENFIN, UN SYSTÈME POLYVALENT D'IMAGERIE ORL ET DENTAIRE

ENFIN, UN SYSTÈME POLYVALENT D'IMAGERIE ORL ET DENTAIRE CS 9300 ENFIN, UN SYSTÈME POLYVALENT D'IMAGERIE ORL ET DENTAIRE Conçu pour de multiples applications cliniques, le système CS 9300 fournit des images panoramiques de très grande qualité, ainsi que des

Plus en détail

Les entretiens de Télécom ParisTech & Le colloque TIC Santé 2011. Atelier 1 :«TIC et pratiques innovantes au

Les entretiens de Télécom ParisTech & Le colloque TIC Santé 2011. Atelier 1 :«TIC et pratiques innovantes au Les entretiens de Télécom ParisTech & Le colloque TIC Santé 2011 Atelier 1 :«TIC et pratiques innovantes au sein des structures de santé» L opération VDI du nouvel hôpital du CHAC ParisTech les 8 et 9

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace!

Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace! Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace! Mardi 14 Février 2012 L accompagnement des professionnels de santé sur le terrain M. Gaston STEINER directeur d Alsace e-santé(gcs) Le DMP, socle

Plus en détail

Les outils «cloud» dédiés aux juristes d entreprises. Cadre juridique

Les outils «cloud» dédiés aux juristes d entreprises. Cadre juridique Les outils «cloud» dédiés aux juristes d entreprises Cadre juridique Présenté par Béatrice Delmas-Linel et Céline Mutz Cabinet De Gaulle Fleurance & Associés 29 juin 2012 1 Introduction La dématérialisation

Plus en détail