Programme Surveillance macroprudentielle: Des perspectives multiples, un objectif unique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme Surveillance macroprudentielle: Des perspectives multiples, un objectif unique"

Transcription

1 Programme prévisionnel à discuter Programme Surveillance macroprudentielle: Des perspectives multiples, un objectif unique Alger, Algérie 5 10 septembre 2015 Financé par:

2 PROGRAMME Objectifs de la formation Cette formation a été conçue pour permettre aux participants de mieux comprendre les pratiques de surveillance macroprudentielle. Cette formation va au-delà des concepts théoriques pour se pencher sur les savoir-faire et les défis en matière de surveillance macroprudentielle. Il s agit d une formation très interactive. En utilisant des études de cas, cette formation vise à fournir aux participants une approche concrète de la surveillance. Elle insiste sur le fait que les techniques quantitatives et les modèles, bien qu utiles, ont leurs limites et doivent aller de pair avec des approches qui ne sont pas basées sur des modèles et qui visent à identifier les vulnérabilités, par exemple la collecte de renseignements stratégiques sur le marché, le suivi des risques accumulés liés au développement de nouveaux produits et de nouveaux marchés, le suivi de la croissance excessive d agrégats financiers et l utilité d une bonne supervision pour découvrir des menaces pour la stabilité financière. Mode de formation La plupart des présentations auront lieu en anglais; cependant les documents de la formation en français, ainsi qu un service de traduction, seront disponibles pour les participants francophones. Auditoire cible La formation s adresse aux cadres supérieurs et intermédiaires des banques centrales et agences de supervisions impliquées dans la gestion de la stabilité financière, de la surveillance financière et de la supervision des institutions financières. 2

3 Samedi, 5 septembre Activités de premier contact, réunion d information sur le programme et excursion pour les participants Dimanche, 6 septembre 8:30 Accueil et allocutions d ouverture 8.45 Photographie de groupe 9:00 Session 1 : Aperçu des questions clés de la surveillance macroprudentielle et ses liens avec les politiques des banques centrales 10:30 Pause, consultant et ancien adjoint au directeur du département des marchés monétaires et de capitaux du Fonds monétaire international 10:45 Session 2 : Communication efficace avec les acteurs concernés et persuasion 12:15 Déjeuner Luc Cardinal, directeur de programme, Toronto Centre Cette session se penche sur les moyens de convaincre les acteurs concernés à soutenir des propositions de travail: Analyse des acteurs concernés qui sont-ils, qu est ce qu ils aiment et n aiment pas de vos propositions et quels sont les éléments requis pour avoir leur soutien Introduction du «modèle à quatre cases» pour une communication efficace et pour persuader les acteurs concernés 13:15 Session 3 : Structures institutionnelles pour la supervision macroprudentielle Chris Chukwu, consultant principal et directeur général de Banksys Solutions Consulting Limited, et ancien directeur fondateur du département de politique et réglementation des institutions financières de la Banque centrale du Nigéria Justification de la surveillance macroprudentielle Développement d une unité responsable de la stabilité financière Cadre de surveillance macroprudentielle Alternatives de structures possibles Éléments essentiels à la surveillance macroprudentielle 15:15 Pause 15:30 Session 4 : L identification des risques : une perspective d analyse structurelle Une perspective économique sur les sources fondamentales de vulnérabilité financière Les problèmes d asymétrie de l information et de manque d information Le problème des incitations perverses L identification des faiblesses structurelles : un aperçu d un audit des incitations La conception d outils macroprudentiels et d arrangements institutionnels : une perspective structurelle 3

4 Lundi, 7 septembre 08:30 Idées que je vais utiliser Les idées principales qui ont été retenues de la journée précédente 08:45 Session 5 : L identification des risques : indicateurs d alerte précoce 10:45 Pause Thabo Mbeleki, directeur principal, division de l analyse macroprudentielle, Unité de stabilité financière, département de la supervision des banques de la banque centrale de l Afrique du Sud (SARB) L identification des risques en utilisant des indicateurs d alerte précoce des marchés financiers, de l immeuble, des institutions financières, des indices de stabilité financière, indicateurs de la dette, des études d évaluation du risque systémique, l endettement des ménages et des tests de stress macro 11:00 Session 6 : L identification des institutions financières d importance systémiques («IFIS») 13:00 Déjeuner Qu est ce que le risque systémique Défis rencontrés lors de l évaluation des IFIS Critères qui peuvent être utilisés pour identifier des IFIS Techniques d évaluation pour l identification des IFIS Techniques d évaluation pour l identification des IFIS Difficultés du contexte national 14:00 Session 6 : L identification des IFIS (suite): activités de groupe 15:45 Session 6 : L identification des IFIS (suite): activités de groupe 4

5 Mardi, 8 septembre 8:30 Idées que je vais utiliser 8:45 Session 7 : Tests de stress macro : l expérience de la banque centrale de l Afrique du sud 10:45 Pause Thabo Mbeleki Utilité des tests de stress Conception de scénarios macroéconomiques pour les tests de stress Un modèle pour le secteur bancaire Modèles de risque de crédit Indicateurs Ratio crédit/pib : écart par rapport à la tendance et réserves de fonds propres anticycliques Les indicateurs développés par la banque centrale de l Afrique du Sud (SARB) 11:00 Session 8 : Instruments macroprudentiels 13:00 Déjeuner Instruments anticycliques Contrôle des mouvements de capitaux Questions et défis Interactions avec les autres politiques (monétaires et de change, budgétaires et fiscales et budgétaires) 14:00 Session 9 : Étude de cas sur les instruments macroprudentiels: Pacific Bank Chris Chukwu Comprendre les raisons pour les problèmes sérieux d une banque d envergure et sa vulnérabilité aux conditions du marché Importance d identifier et de gérer le risque à ses débuts Mettre en pratique les leçons apprises lors d erreurs de supervision passées Comprendre les options qui sont disponibles lors d une crise et les contraintes pour les mettre en place Reconnaitre l importance du travail en équipe efficace du superviseur, de la banque centrale et du gouvernement lors d une crise 15:45 Session 9 : Étude de cas sur les instruments macroprudentiels: Pacific Bank (suite) Chris Chukwu 5

6 Mercredi, 9 septembre 08:30 Idées que je vais utiliser 08:45 Session 10 : Faire le lien entre la surveillance micro and macroprudentielle en utilisant le processus interne d évaluation de l adéquation des fonds propres (ICAAP pour «internal capital adequacy assessment process»): gestion du risque 10:30 Pause, PDG de BlackIce, société d informatique de gestion de risque Qu est ce que ICAAP? Processus de revue et d évaluation de supervision (SREP pour «Supervisory review and evaluation process» et audit du cadre d application ICAAP d une institution financière Cadre de tolérance au risque Considérations quantitatives et qualitatives pour l évaluation du risque 10:45 Session 11 : Faire le lien entre la surveillance micro and macroprudentielle en utilisant le processus interne d évaluation de l adéquation des fonds propres: gestion du risque (suite) Étude de cas Northern Rock 12:30 Déjeuner Types de risques, plan financier et de fonds propres pour trois ans Objectifs-cibles Bâle III et «tampon» de fonds propres règlementaire Qualité, uniformité et transparence du plan de fonds propres 13:30 Session 11 : Faire le lien entre la surveillance micro and macroprudentielle en utilisant le processus interne d évaluation de l adéquation des fonds propres: gestion du risque (suite) 15:45 Session 12 : Faire le lien entre la surveillance micro and macroprudentielle en utilisant le processus interne d évaluation de l adéquation des fonds propres: tests de stress Besoin d une bonne infrastructure de données pour avoir des tests de stress efficaces Différentes approches pour les tests de stress Tests de stress et de sensitivité selon différents scénarios à l échelle de l entreprise 18:30 Diner d adieu tenu par la Banque d Algérie 6

7 Jeudi, 10 septembre 08:30 Idées que je vais utiliser 08:45 Session 13 : Tests de stress Étude de cas banque Changkat Les participants vont travailler avec un rapport de processus interne d évaluation de l adéquation des fonds propres (ICAAP) soumis au conseil d administration de la banque Changkat pour déceler par exemple s il y a des inconsistances dans le rapport et pour identifier quelles questions et risques les superviseurs devraient trouver dans un tel rapport 10:45 Pause 11:00 Session 13 : Tests de stress Étude de cas Banque Changkat (suite) 13:00 Déjeuner En utilisant l étude de cas, les participants vont déterminer l implication de changements aux scénarios 14:00 Session 14 : Panel discussion Les panelistes vont discuter avec les participants des notions clés pour utiliser le processus interne d évaluation de l adéquation des fonds propres (ICAAP) pour la surveillance macro et microprudentielle et des implications pour les banques centrales et les politiques de supervision, la mise en place avec succès d une unité de surveillance macroprudentielle et la gestion des IFIS et des IFIS globales 15:45 Évaluation du programme 16:00 Cérémonie de clôture et remise des certificats 7

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

Qualifed Islamic Banker

Qualifed Islamic Banker EN PARTENARIAT AVEC Qualifed Islamic Banker QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN TECHNIQUES ET OPÉRATIONS BANCAIRES PARTICIPATIVES UNE FORMATION QUALIFIANTE DE PLUS DE 200 HEURES CAPACITY BUILDING FUTUR FINANCE

Plus en détail

La gestion des risques en microfinance

La gestion des risques en microfinance Formation, organisation, appui-conseil, évaluation, diagnostic, facilitations diverses en microfinance 1 Partenaire agréé du CGAP pour le renforcement des capacités en Afrique francophone ATELIER DE FORMATION

Plus en détail

Contrôle du processus

Contrôle du processus Contrôle du processus LEG Atelier de formation régional du LEG sur les plans nationaux d'adaptation (PNA) pour les Pays Lusophones et Etats Insulaires Du 7 au 11 Septembre 2015, Antananarivo, Madagascar

Plus en détail

Termes de référence du séminaire sur le cadre d élaboration et de mise en œuvre du plan de trésorerie de l Etat

Termes de référence du séminaire sur le cadre d élaboration et de mise en œuvre du plan de trésorerie de l Etat FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL Centre Régional d Assistance Technique pour l Afrique Centrale AFRITAC Centre Libreville, Gabon Termes de référence du séminaire sur le cadre d élaboration et de mise en œuvre

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES

MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES 1 BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SBS MISE EN PLACE DE LA SUPERVISION BASEE SUR LES RISQUES I. INTRODUCTION La supervision bancaire évolue de façon dynamique. La récente crise financière internationale

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA GESTION DES CRISES BANCAIRES ET LES POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, du 18 au 22 avril 2011)

SEMINAIRE SUR LA GESTION DES CRISES BANCAIRES ET LES POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, du 18 au 22 avril 2011) SEMINAIRE SUR LA GESTION DES CRISES BANCAIRES ET LES POLITIQUES DE RESTRUCTURATION (Dakar, du 18 au 22 avril 2011) EVOLUTION DES INSTRUMENTS DE PREVENTION DES CRISES DANS L'UEMOA SOMMAIRE. I Enjeux de

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Avis relatif à la désignation du Mouvement Desjardins à titre d institution financière d importance systémique intérieure

Avis relatif à la désignation du Mouvement Desjardins à titre d institution financière d importance systémique intérieure Avis relatif à la désignation du Mouvement Desjardins à titre d institution financière d importance systémique intérieure Contexte Le présent avis constitue un complément aux diverses lignes directrices

Plus en détail

Compléments Alimentaires?

Compléments Alimentaires? Société Française des Antioxydants 1 ère Formation Interactive et Personnalisée Comment Lancer et Développer une Gamme de Compléments Alimentaires? Mercredi 25 Septembre 2013, Paris Programme et Compte-Rendu

Plus en détail

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt La surveillance prudentielle des institutions de dépôt Journée des carrières de PRMIA Montréal Présentée par : Gouro Sall Diagne Mardi 17 mars 2015 Autorité des marchés financiers AGENDA L AUTORITÉ DES

Plus en détail

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE»

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE» Formation, organisation, appui-conseil, évaluation, diagnostic, facilitations diverses en microfinance Partenaire agréé du CGAP pour le renforcement des capacités en Afrique francophone Yaoundé, le 06

Plus en détail

CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION

CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION CRISES BANCAIRES ET POLITIQUE DE RESTRUCTURATION LES INSTRUMENTS DE PREVENTION DES CRISES ET LES VULNERABILITES DANS L'UMOA INTRODUCTION La solidité et la stabilité du système bancaire constituent une

Plus en détail

Dispositifs Médicaux. Programme et Compte-Rendu. 1 ère Formation Interactive et Personnalisée. Comment Lancer et Développer une Gamme de

Dispositifs Médicaux. Programme et Compte-Rendu. 1 ère Formation Interactive et Personnalisée. Comment Lancer et Développer une Gamme de Société Française des Antioxydants 1 ère Formation Interactive et Personnalisée Comment Lancer et Développer une Gamme de Dispositifs Médicaux Jeudi 28 Novembre 2013, Paris Mercredi 4 Décembre 2013, Paris

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE EN AFRIQUE DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA)

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE EN AFRIQUE DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE EN AFRIQUE DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INTRODUCTION Lors de sa 23 ème réunion ordinaire tenue à Abuja le 18 janvier 2000, le Conseil des

Plus en détail

Supervision des banques marocaines panafricaines

Supervision des banques marocaines panafricaines Supervision des banques marocaines panafricaines Mme Hiba ZAHOUI, Directeur Adjoint de la Supervision Bancaire Conférence Banque de France FERDI : Réussir l intégration financière en Afrique - 27 Mai 2014

Plus en détail

Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015

Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015 Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015 Description: La communauté internationale a progressivement mis l'accent

Plus en détail

Note de présentation du Cours sur. "Les Techniques de Recouvrement de Créances Pour Institutions de Microfinance"

Note de présentation du Cours sur. Les Techniques de Recouvrement de Créances Pour Institutions de Microfinance Formation, organisation, appui-conseil, évaluation, diagnostic, facilitations diverses en microfinance Partenaire agréé du CAPAF / CGAP pour le renforcement des capacités en Afrique francophone Note de

Plus en détail

Les banques et la stabilité financière

Les banques et la stabilité financière Les banques et la stabilité financière 26e Rendez vous de la Mondialisation : Banques et stabilité financière dans la mondialisation Mercredi 27 juin 2012 Laurent Clerc Directeur de la stabilité financière

Plus en détail

CONFERENCE SOUS LE THEME

CONFERENCE SOUS LE THEME CONFERENCE SOUS LE THEME «Enjeux et modes opératoires de la délégation de la Centrale des Risques de Bank AL-Maghrib» ALLOCUTION INAUGURALE DE MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE BANK AL-MAGHRIB Rabat lundi 26 Novembre

Plus en détail

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices BANKING BUSINESS CONSULTING Luxembourg Paris Brussels STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices 12/06/2012 1 Luxembourg Paris Brussels Les stress tests ou tests de résistance sont des techniques

Plus en détail

GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS : LOGIQUE ET INSTRUMENTATION

GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS : LOGIQUE ET INSTRUMENTATION GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS : LOGIQUE ET INSTRUMENTATION 1 Présentation de l École nationale d administration publique Fondée en 1969, l ENAP est une école universitaire et professionnelle qui regroupe

Plus en détail

Formation MicroFinance Islamique

Formation MicroFinance Islamique Formation MicroFinance Islamique ALBANKI en quelques mots Un des rares cabinets de conseil et de formation en Finance Islamique au Maroc et en France. Plus de 20 consultants experts en Finance Islamique

Plus en détail

Paris Europlace Forum financier international 20 avril 2015 «FAVORISER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN EUROPE»

Paris Europlace Forum financier international 20 avril 2015 «FAVORISER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN EUROPE» Paris Europlace Forum financier international 20 avril 2015 «FAVORISER LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE EN EUROPE» Table ronde 3 : Revue de la stabilité financière de la Banque de France «Financement de l économie

Plus en détail

Présenté par Monsieur Souleymane SENE, Inspecteur du Trésor,

Présenté par Monsieur Souleymane SENE, Inspecteur du Trésor, Présenté par Monsieur Souleymane SENE, Inspecteur du Trésor, Chef de la Division de la Politique d Endettement et de la Stratégie d Intervention sur les marchés Direction de la Dette Publique SENEGAL Plan

Plus en détail

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ COMMENT AMELIORER LA LIQUIDITE DE VOS ACTIFS? «Bâle III, dispositif international de mesure, normalisation et surveillance du risque de liquidité» est paru en

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION DES FORMATEURS EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU ******

SEMINAIRE DE FORMATION DES FORMATEURS EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU ****** Université de Dschang Département de Genie Rural SEMINAIRE DE FORMATION DES FORMATEURS EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU ****** Dschang, du 24 au 26 Juillet 2006 ******* Document d orientation

Plus en détail

La problématique de l audit, du contrôle de l évaluation des institutions de l état et des politiques économiques et sociales en Afrique:

La problématique de l audit, du contrôle de l évaluation des institutions de l état et des politiques économiques et sociales en Afrique: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Fondation Hanns Seidel Original : français La problématique de l audit, du contrôle de l évaluation des institutions de

Plus en détail

Les managers au cœur de l entreprise

Les managers au cœur de l entreprise APERCU Les managers au cœur de l entreprise Mind Material Un manager performant ne délègue pas talent Circle Devenir manager de proximité Business Room Comment favoriser le développement de vos managers?

Plus en détail

Avant-propos Introduction. Première partie

Avant-propos Introduction. Première partie 9782100533015-Delap-tdm.qxd 12/08/09 7:41 Page V Table des matières Avant-propos Introduction XI XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie

Plus en détail

Calendrier du Programme de formation automne 2015

Calendrier du Programme de formation automne 2015 Calendrier du Programme de formation automne 2015 Atelier Série sur le leadership (présidents) Le rôle du président dans la planification stratégique un atelier interactif La responsabilité des administrateurs

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

Introduction au reporting COREP

Introduction au reporting COREP Introduction au reporting COREP «Un chantier à part au sein du projet Bâle II» Réalisé par Matthias LAVALEE Consultant Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com Avril 2006

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

AGOA Programme des Organisations pour la société civile du

AGOA Programme des Organisations pour la société civile du AGOA Programme des Organisations pour la société civile du 14 e Forum sur la coopération économique et commerciale entre les États-Unis et l Afrique AGOA 15 ans : Les organisations de la société civile

Plus en détail

Cosmétiques? Programme et Compte-Rendu. Comment Lancer et Développer une Gamme de. 2 ème Formation Interactive et Personnalisée

Cosmétiques? Programme et Compte-Rendu. Comment Lancer et Développer une Gamme de. 2 ème Formation Interactive et Personnalisée Société Française des Antioxydants 2 ème Formation Interactive et Personnalisée Comment Lancer et Développer une Gamme de Cosmétiques? Mercredi 20 Novembre 2013, Paris Programme et Compte-Rendu 1 ère Formation

Plus en détail

La Coopération entre les Banques Centrales des Pays Membres de l'oci. Renseignements Généraux

La Coopération entre les Banques Centrales des Pays Membres de l'oci. Renseignements Généraux La Coopération entre les Banques Centrales des Pays Membres de l'oci Renseignements Généraux 1. SESRIC a organisé, en collaboration avec la Banque Centrale de la République de Turquie, la Réunion des Banques

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

Cercle de certification GREEN BELT 2014-2015

Cercle de certification GREEN BELT 2014-2015 Cercle de certification GREEN BELT 2014-2015 Le succès d une activité repose sur la dynamique de groupe. Dans cet optique, Développement PME Chaudière-Appalaches (DPME C-A), en partenariat avec la firme

Plus en détail

COURS+ LES APPUIS COURS DE VACANCES LES PACKS. page 2. page 6. page 10. page 14

COURS+ LES APPUIS COURS DE VACANCES LES PACKS. page 2. page 6. page 10. page 14 Implanté au cœur de Bulle depuis 2011, le centre de soutien scolaire Eurê-K accompagne écoliers, apprentis et collégiens de la région dans leurs défis scolaires. Grâce à un personnel enseignant qualifié,

Plus en détail

INSTITUT BANCAIRE ET FINANCIER INTERNATIONAL SÉMINAIRES

INSTITUT BANCAIRE ET FINANCIER INTERNATIONAL SÉMINAIRES INSTITUT BANCAIRE ET FINANCIER INTERNATIONAL SÉMINAIRES 2016 Sommaire Avant propos 1 Calendrier 2 à 5 Fiches descriptives des séminaires 7 à 33 Activités de l IBFI 35 Informations pratiques 37 Banque

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Le rôle des centres de formation judiciaire

Le rôle des centres de formation judiciaire Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE II RÉUNION DES DIRECTEURS DES CENTRES DE FORMATION JUDICIAIRE EURO MED PROJET EUROMED JUSTICE II : Le rôle des centres de formation judiciaire

Plus en détail

Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests»

Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests» Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests» RÉFÉRENCE : 405 1. Objectif général Avoir une vision d ensemble du pilier 2 de Bâle II et de ses impacts. Acquérir un niveau d expertise permettant de

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Été 2003 EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 Professeure : Sophie Fortin 6244, Pavillon Palasis-Prince 656-2887 sophie.fortin@ctb.ulaval.ca

Plus en détail

PROGRAMME DE CERTIFICATION EN MICROFINANCE

PROGRAMME DE CERTIFICATION EN MICROFINANCE PROGRAMME DE CERTIFICATION EN JUSTIFICATION ET OBJECTIFS DU PROGRAMME La micro finance ayant atteint une certaine maturité, il apparaît clairement que seules les institutions efficaces, compétentes et

Plus en détail

Licence Fondamentale en Comptabilité

Licence Fondamentale en Comptabilité Ministère de l Enseignement et Supérieur de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d et de Management Licence Fondamentale en Comptabilité Domaine de formation: Economie Gestion

Plus en détail

Plan de la présentation. 1 Fonctions statistiques d une banque centrale. Introduction. 1.1 - Enjeux de l activité statistique. statistique (suite)

Plan de la présentation. 1 Fonctions statistiques d une banque centrale. Introduction. 1.1 - Enjeux de l activité statistique. statistique (suite) Plan de la présentation LA PLACE DE LA STATISTIQUE DANS LES ACTIVITES DE LA Introduction Les fonctions s d une banque centrale Antonin S. DOSSOU Directeur de la Recherche et de la Statistique - La Statistique

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE»

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

AIDE MEMOIRE. 23 26 février 2009 Tanger (Maroc) Un séminaire de haut niveau pour faire face à la crise financière mondiale. Original : Anglais

AIDE MEMOIRE. 23 26 février 2009 Tanger (Maroc) Un séminaire de haut niveau pour faire face à la crise financière mondiale. Original : Anglais African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

RÉSEAU FRANCOPHONE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA

RÉSEAU FRANCOPHONE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA 1 ère ANNONCE RÉSEAU FRANCOPHONE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA SÉCURITÉ ET LA PRÉVENTION DES TRAUMATISMES 8 e SÉMINAIRE INTERNATIONAL EN PROMOTION DE LA SÉCURITÉ ET EN PRÉVENTION DES TRAUMATISMES 20,

Plus en détail

MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE

MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES, COMMERCIALES ET DES SCIENCES DE GESTION Tizi Ouzou MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE Responsable de l'équipe de formation : Mme OUKACI Dahbia Etablissement : Intitulé

Plus en détail

LES MATINÉES DE L ARVISE

LES MATINÉES DE L ARVISE LES MATINÉES DE L ARVISE «Management de la Prévention des Risques Professionnels» Jeudi 2 Septembre 2010 Françoise FONTAINE & Gwénola KERLOCH 2 PROGRAMME DE LA MATINÉE 8h30 Accueil Café 8h45 Introduction

Plus en détail

ORDRE DU JOUR PROVISOIRE ANNOTE

ORDRE DU JOUR PROVISOIRE ANNOTE UNEP(DEPI)/MED WG 384/2 11 juin 2013 FRANÇAIS Original: ANGLAIS PLAN D ACTION POUR LA MÉDITERRANÉE 1ère Réunion du Groupe de Travail sur le Protocole Offshore, La Valette, Malte, 13-14 juin 2013 ORDRE

Plus en détail

Artisanat et Création d Emploi, quel Avenir Économique pour les Jeunes?

Artisanat et Création d Emploi, quel Avenir Économique pour les Jeunes? BURKINA FASO Unité-Progrès-Justice SALON INTETERNATIONAL DE L ARTISANAT DEOUAGADOUGOU (SIAO) TERMES DE REFERENCE SEPTEMBRE Artisanat et Création d Emploi, quel Avenir Économique pour les Jeunes? Septembre

Plus en détail

Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le

Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le Principes clés de l orientation future du cadre réglementaire canadien de suffisance des capitaux en assurances multirisques Document produit par le Comité consultatif sur le Test du capital minimal Page

Plus en détail

SYMPOSIUM DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INDÉPENDANCE DES BANQUES CENTRALES MYTHE OU RÉALITÉ Malabo, 13 août 2015 Exposé

SYMPOSIUM DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INDÉPENDANCE DES BANQUES CENTRALES MYTHE OU RÉALITÉ Malabo, 13 août 2015 Exposé SYMPOSIUM DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INDÉPENDANCE DES BANQUES CENTRALES MYTHE OU RÉALITÉ Malabo, 13 août 2015 Exposé liminaire du Premier ministre Charles Konan Banny Je me

Plus en détail

RAPPORT DE FORMATION F R

RAPPORT DE FORMATION F R CENTRE DE FORMATION CONTINUE RAPPORT DE FORMATION GESTION DU PORTEFEUILLE DE CRÉDIT Du 26 au 28 mai 2008 RAPPORT DE FORMATION F R O # 2 T3 JUILLET 2008 INTRODUCTION TI L ANIMH a poursuivi les activités

Plus en détail

ORGANISEE CONJOINTEMENT PAR L INSTITUT INTERNATIONAL DE FINANCE ET LA BANQUE D ALGERIE

ORGANISEE CONJOINTEMENT PAR L INSTITUT INTERNATIONAL DE FINANCE ET LA BANQUE D ALGERIE 18 MARS 2008 INTERVENTION DE MONSIEUR MOHAMMED LAKSACI GOUVERNEUR DE LA BANQUE D ALGERIE A LA CONFERENCE REGIONALE SUR LA GLOBALISATION ET LES DEFIS ET OPPORTUNITES AUXQUELS FONT FACE LES INSTITUTIONS

Plus en détail

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels Secrétariat général de la Commission bancaire Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux Forum des Compétences 7 décembre 2005 Pierre-Yves Thoraval Secrétaire général adjoint

Plus en détail

2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» -------------------------------

2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» ------------------------------- 1 2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» ------------------------------- Alain PITHON, Secrétaire général, Paris EUROPLACE Karim ZINE-EDDINE,

Plus en détail

Compléments Alimentaires?

Compléments Alimentaires? Société Française des Antioxydants 1 ère Formation Interactive et Personnalisée Comment Lancer et Développer une Gamme de Compléments Alimentaires? Mercredi 25 Septembre 2013, Paris Programme et Compte-Rendu

Plus en détail

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI,

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones Rabat le 8 mars 2005 Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Gouverneur de Bank Al Maghrib Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames

Plus en détail

Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah

Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah LE FINANCEMENT DU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI L OCPAH S ENGAGE Présenté par: Edouard CLEMENT mba, cpah Introduction Capacité de mobilisation de ressources financières et Réussite d un modèle de développement

Plus en détail

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction Table des matières Avant-propos Introduction IX XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie non autorisée est un délit. Chapitre 1. Les raisons

Plus en détail

Internationalisation du secteur bancaire Perspective de l autorité de surveillance

Internationalisation du secteur bancaire Perspective de l autorité de surveillance Internationalisation du secteur bancaire Perspective de l autorité de surveillance Dr Nina Arquint, Membre de la Direction de la FINMA Structure internationale en matière de réglementation et de surveillance

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un Assistant pour la gestion des bases de données

Termes de référence pour le recrutement d un Assistant pour la gestion des bases de données Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Termes de référence pour le recrutement d un

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

MUTUELLES DE SANTE JOURNEE D'INFORMATION SOLVABILITE II

MUTUELLES DE SANTE JOURNEE D'INFORMATION SOLVABILITE II MUTUELLES DE SANTE JOURNEE D'INFORMATION SOLVABILITE II JEUDI 20 MARS 2014 Les défis du Pilier 2 : Contrôle Interne et ORSA Manifestation organisée par en partenariat avec Le déblocage du processus européen

Plus en détail

INSTITUT BANCAIRE ET FINANCIER INTERNATIONAL SÉMINAIRES

INSTITUT BANCAIRE ET FINANCIER INTERNATIONAL SÉMINAIRES INSTITUT BANCAIRE ET FINANCIER INTERNATIONAL SÉMINAIRES 2015 Sommaire Calendrier 2 à 5 Fiches descriptives des séminaires 7 à 32 Activités spécifiques de l IBFI 33 Informations pratiques 35 Organigramme

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE UNE MEILLEURE STATISTIQUE AU SERVICE DE LA POLITIQUE MONETAIRE ET DE LA STABILITE FINANCIERE Abdellatif Jouahri Wali de Bank Al-Maghrib Rabat, 20 octobre 2015 1 Je tiens

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE DU MODULE DE FORMATION

TERMES DE REFERENCE DU MODULE DE FORMATION Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique TERMES DE REFERENCE DU MODULE DE FORMATION De l élaboration d une proposition de recherche à la diffusion des résultats Du 31 août

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat)

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat) DIXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Bergen, 20-25 novembre 2011 Point 18 de l ordre du jour CONVENTION SUR LES ESPECES MIGRATRICES CMS Distribution: Générale PNUE/CMS/Conf.10.17 26 septembre 2011

Plus en détail

La surveillance prudentielle du secteur financier

La surveillance prudentielle du secteur financier La surveillance prudentielle du secteur financier Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre II Chapitre I Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide

Plus en détail

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr Pays de l Afrique de l Ouest limité par : l Océan Atlantique au sud le Nigeria à l Est le Togo à l Ouest le Niger au Nord Est

Plus en détail

Perfectionnement et cours à la carte Automne 2013

Perfectionnement et cours à la carte Automne 2013 Perfectionnement et cours à la carte Automne 2013 7055, boulevard Taschereau, bureau 175, Brossard 450 676-1745, poste 2801 www.fcbrossard.ca Inscription en ligne et paiement sécurisé par carte de crédit

Plus en détail

LA NOTATION FINANCIERE

LA NOTATION FINANCIERE LA NOTATION FINANCIERE Séminaire du 27 au 29 Mars 2013 organisé par BLOOMFIELD INVESTMENT CORPORATION (Bloomfield Group) et le CEFEB (Centre d Etudes Financières, Economiques et Bancaires de l Agence Française

Plus en détail

Atelier de réflexion et de validation du projet du système de veille/observatoire des réformes foncière et forestière au Cameroun

Atelier de réflexion et de validation du projet du système de veille/observatoire des réformes foncière et forestière au Cameroun Atelier de réflexion et de validation du projet du système de veille/observatoire des réformes foncière et forestière au Cameroun AKONO du 30 au 31 Juillet 2015 Termes de Références Introduction Au Cameroun,

Plus en détail

L évaluation du climat des affaires au Maroc

L évaluation du climat des affaires au Maroc L évaluation du climat des affaires au Maroc Conférence sur le lancement de la publication de l OCDE Maroc : stratégie de développement du climat des affaires AGENDA Organisée par Le Programme MENA-OCDE

Plus en détail

DE LA FORMATION A L EXPERTISE PROGRAMME DES CYCLES 2016

DE LA FORMATION A L EXPERTISE PROGRAMME DES CYCLES 2016 FINANCES PUBLIQUES F10 S10 F11 F1 F1 F14 F15 F16 F17 F18 C18 F19 Méthodes et outils d élaboration des CDMT (global et sectoriels) dans le cadre de la réforme des finances publiques Programmation macroéconomique

Plus en détail

Rapport d audit. Processus Type N Libellé Norme

Rapport d audit. Processus Type N Libellé Norme Rapport d audit Date de l audit : lundi 2 décembre 2013 concerné(s) : Direction ; réalisation et maintenir les sous processus traiter les confirmations métrologiques. Référentiel(s) : ISO 9001 : 2008 Objectif

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

Les politiques d appui à la croissance complètent l assainissement des comptes publics

Les politiques d appui à la croissance complètent l assainissement des comptes publics Bulletin du FMI PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES MONDIALES Quelques leçons de l histoire pour maîtriser la dette publique Bulletin du FMI en ligne 27 septembre 2012 Le fronton du Trésor américain : la dette publique

Plus en détail

Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services. Vers une réforme de la structure du secteur bancaire européen?

Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services. Vers une réforme de la structure du secteur bancaire européen? SPEECH/12/XXX Michel BARNIER Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services Vers une réforme de la structure du secteur bancaire européen? Débat organisé au Parlement européen

Plus en détail

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) -------------

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) ------------- UNIVERSITE DE SOUSSE TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Capacité de Gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse Dans le domaine de la Gestion Financière des Établissements Publics

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

PRE-PROGRAMME SEMINAIRE ECLOSION 2015

PRE-PROGRAMME SEMINAIRE ECLOSION 2015 PREPROGRAMME SEMINAIRE ECLOSION 2015 JEUDI 19 NOVEMBRE PHASE 1 : INSPIRER 19h15 22h15 ACCUEIL & COCKTAIL SOIREE «FAIL NIGHT» Evénement ouvert à tous Une soirée pour changer notre regard sur l échec! Des

Plus en détail

ANANTA PATRIMOINE PRESENTATION

ANANTA PATRIMOINE PRESENTATION ANANTA PATRIMOINE PRESENTATION ANNEE 2011 1 ANANTA PATRIMOINE S.A. (Genève) est une société de gestion affiliée à l O.A.R.G. (Organisme d Autorégulation des Gérants de patrimoine) sous le numéro d agrément

Plus en détail

Notes d une allocution prononcée par le surintendant adjoint Mark Zelmer devant l Institut C.D. Howe. Toronto (Ontario) Le 3 avril 2014

Notes d une allocution prononcée par le surintendant adjoint Mark Zelmer devant l Institut C.D. Howe. Toronto (Ontario) Le 3 avril 2014 Notes d une allocution prononcée par le surintendant adjoint Mark Zelmer devant l Institut C.D. Howe Toronto (Ontario) Le 3 avril 2014 NOTES D ALLOCUTION Pour de plus amples renseignements : Brock Kruger

Plus en détail

PRE-ATELIER DE REFLEXION SUR LA MISE EN PLACE D UNE PLATEFORME D ECHANGE ENTRE LES INSTITUTS DE SANTE PUBLIQUE DE COTE D IVOIRE 09 au 10 OCTOBRE 2013

PRE-ATELIER DE REFLEXION SUR LA MISE EN PLACE D UNE PLATEFORME D ECHANGE ENTRE LES INSTITUTS DE SANTE PUBLIQUE DE COTE D IVOIRE 09 au 10 OCTOBRE 2013 PRE-ATELIER DE REFLEXION SUR LA MISE EN PLACE D UNE PLATEFORME D ECHANGE ENTRE LES INSTITUTS DE SANTE PUBLIQUE DE COTE D IVOIRE 09 au 10 OCTOBRE 2013 I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La côte d Ivoire, pour

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

APPEL A PAPIERS. Colloque international : Les banques participatives et les instruments de finance islamique : la spécificité marocaine

APPEL A PAPIERS. Colloque international : Les banques participatives et les instruments de finance islamique : la spécificité marocaine هللامسب APPEL A PAPIERS Colloque international : Les banques participatives et les instruments de finance islamique : la spécificité marocaine 21-22 janvier 2016 La place marocaine s apprête à accueillir

Plus en détail

Processus du G20. Sommet Bancaire Francophone 2011. Michel Cardona, Secrétaire Général Adjoint de l Autorité de Contrôle Prudentiel

Processus du G20. Sommet Bancaire Francophone 2011. Michel Cardona, Secrétaire Général Adjoint de l Autorité de Contrôle Prudentiel Sommet Bancaire Francophone 2011 Bâle 3 et nouvelles règles prudentielles Processus du G20 Banque 04/03/2011 de France - Autorité de Contrôle Prudentiel Michel Cardona, Secrétaire Général Adjoint de l

Plus en détail

Programme Séminaire sur l Enseignement Protestant

Programme Séminaire sur l Enseignement Protestant Programme Séminaire sur l Enseignement Protestant Du 15 au 21 avril 2013 Au Défap, 102 bld Arago, 75014 Paris OBJECTIFS 1. Identifier les défis de nos sociétés et enjeux de l enseignement protestant à

Plus en détail

Appel-à-Contributions

Appel-à-Contributions Sous Le Haut Patronage de LA TUNISIEN Se tient La Deuxième Conférence du MENAPAR 2015 Sur le thème Le Rôle des Citoyens et des Organisations dans la Co-Construction de l Action Publique dans la Région

Plus en détail