Clearstream : l Europe pas claire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Clearstream : l Europe pas claire"

Transcription

1 (publicité)

2

3 minutes paris AFP M. NELSON / EPA / SIPA grand paris Mauvais jour pour Usines Center? La cour d appel de Versailles doit statuer aujourd hui sur la fermeture le dimanche de 80 magasins d Usines Center. P.3 monde Attentats de Dahab, dix Egyptiens arrêtés Aucune organisation n a encore revendiqué les trois attentats qui ont frappé l Egypte lundi. P. 12 football Zidane, le Mondial et puis s en va Le meneur de jeu des Bleus (34 ans) a annoncé hier qu il prendrait sa retraite après la Coupe du monde. P. 21 Vingt ans après Tchernobyl, le nucléaire civil se porte bien Si l Asie et les Etats-Unis privilégient toujours le nucléaire, l Europe choisit de se tourner vers d autres énergies. Seules la France et la Finlande continuent de miser sur l atome. P. 10 N 956 MERCREDI 26 AVRIL 2006 Clearstream : l Europe pas claire Alors que l enquête sur le corbeau de l affaire Clearstream se poursuit, 20 Minutes révèle que la Commission européenne a refusé, en 2001 et en 2005, d ouvrir une enquête sur la société luxembourgeoise. Un eurodéputé met en cause Frits Bolkestein, ex-commissaire européen. P. P météo 10 C le matin 17 C l après-midi R. UNKEL / REA grand paris 2 france 5 monde 10 économie 15 emploi 16 sport 20 high tech 23 cinéma 24 guide 30 télévision 34

4 2 grand paris MERCREDI 26 AVRIL 2006 FRAUDE Perquisition à la préfecture de police Une perquisition a eu lieu vendredi à la préfecture de police de Paris, concernant des fraudes lors d un concours de gardiens de la paix en février Trois personnes ont été mises en examen dans ce dossier pour faux en écriture publique et fraude aux examens. Un membre du jury et deux candidats avaient été suspendus. SOCIAL Grève au Ritz Une soixantaine de salariés de l hôtel Ritz, place Vendôme, se sont mis en grève hier pour protester contre la dénonciation de leurs accords d entreprise, selon le syndicat FO. Le fonctionnement de l hôtel n a pas été perturbé. TRANSPORTS De nouveaux autorails pour la Seine-et-Marne Le Syndicat des transports d Ilede-France devrait adopter lors de son prochain conseil d administration la commande de 24 autorails de grande capacité pour remplacer les locomotives Diesel circulant encore en Seine-et-Marne. Ils pourraient être mis en service à partir de la fin PHOTOS : S. ORTOLA / 20 MINUTES Commerce Quatorze restaurants et seize salles de cinéma ouvrent demain à la Défense Les Quatre Temps à l heure du renouveau Une architecture audacieuse pour un projet commercial ambitieux. Le Dôme, qui surmonte désormais la galerie commerciale des Quatre Temps, à la Défense (Hauts-de-Seine), ouvre ses portes demain. L acteur Tom Cruise devrait venir inaugurer le complexe cinématographique aujourd hui. Sa descente d hélicoptère à l occasion de la promo de Mission : Impossible 3 est attendue vers 18 h sur le parvis. Cette coupole de 31 mètres de diamètre recouvre quatorze restaurants et seize salles de cinéma flambant neufs. Une création design développée sur m 2 et plusieurs niveaux. L investissement total s élève à 155 millions d euros. «Le centre commercial doit devenir le premier d Europe continentale en matière de chiffre d affaires», déclare Michel Dessolain, président de la société Espace Expansion, qui a conduit les travaux. Aux 734 millions d euros encaissés en 2005 par le centre commercial devraient s ajouter en 2007 environ 15 millions pour la restauration, ainsi que les sommes dépensées par les deux millions de spectateurs attendus au cinéma. Un mur végétal, une sculpture-lumière, un banc mikado et surtout un javelot lumineux de 35 mètres qui traverse l espace visent à apporter «un petit moment de poésie» aux personnes qui affluent chaque jour dans le quartier. «La Défense dispose des atouts pour être un nouveau pôle majeur de l offre cinématographique», estime Hugues Borgia, directeur général d UGC Ciné-Cité. Un ciné-café et fauteuils répartis sur les seize salles : tout est mis en œuvre dans cet objectif. Avec ce nouveau «collègue», le directeur du centre commercial SQY Ouest de Saint-Quentin-en-Yvelines, qui abrite un autre UGC Ciné-Cité, espère «voir les habitants de l Ouest parisien retourner au cinéma». Constance Badot EN CHIFFRES Le dôme de la Défense. TROIS QUESTIONS À Jean-Marie Menu, directeur de SQY Ouest. rubrique paris

5 MERCREDI 26 AVRIL 2006 grand paris 3 L ouverture du dimanche tranchée par la justice Certains la moquent, d autres la jalousent. La trottinette électrique que teste actuellement la factrice Emmanuelle Laline dans le 19 e, attire les regards. Le tricycle, chargé de 50 kg en début de tournée, ne lui permet pas pour autant d effectuer son parcours de cinq kilomètres plus vite qu à pied. «Mais je suis beaucoup moins fatiguée le soir, et c est meilleur pour mon dos», souligne-t-elle. Choisie comme cobaye en raison de sa déformation à la colonne vertébrale, Emmanuelle espère ainsi conserver son travail. L engin convient bien à la tournée parisienne, à ses très nombreux arrêts et ses légères pentes. Roulant à 6 km/h maximum, il n est pas considéré comme un véhicule et de ce fait autorisé exceptionnellement par le ministère des Transports à circuler sur les trottoirs. Son encombrement est son principal défaut. «C est un prototype qui doit S. ORTOLA / 20 MINUTES S. POUZET / 20 MINUTES A Villacoublay. faire ses preuves», souligne Gabriel Hendzen, le directeur général des opérations courrier de La Poste. L enjeu est de la faire accepter à grande échelle en milieu urbain, et, pour cela, d obtenir une autorisation permanente de rouler sur le trottoir. Usines Center de Villacoublay (Yvelines) contre Fédération nationale de l habillement (FNH), acte II. La cour d appel de Versailles doit se prononcer aujourd hui sur la demande par la FNH de fermeture dominicale des 80 magasins d habillement d Usines Center (sur 140 au total). Engagée depuis des années dans plusieurs actions en justice contre les ouvertures dominicales sans autorisation de certaines galeries commerciales, la FNH avait été déboutée en référé sur ce dossier, le 28 juillet dernier. Une première. Elle avait décidé de faire appel. De son côté, l association Laissez-nous travailler, montée par le président des commerçants d Usines Center, Jean-Patrick Grumberg, a décidé de répliquer en lançant une campagne de communication en faveur du maintien de cette ouverture. Elle a ainsi commandé un sondage à Ipsos, dans lequel il apparaît que 73 % des Franciliens sont favorables à l ouverture dominicale des magasins. L association rappelle aussi qu Usines Center ouvre le dimanche depuis sa création, il y a dixneuf ans, et réalise «35 %» de son chiffre d affaires ce jour-là. Le tribunal de grande instance de Versailles avait précisément jugé «irrecevable» la demande des petits commerçants, dès lors que personne n a «remis en cause une situation acquise depuis l origine du centre commercial». La FNH rappelle que la plupart des ouvertures dominicales des magasins de textile sont illégales. Et que les galeries commerciales qui contournent cette loi lui prennent des parts de marché. Mickaël Bosredon La trottinette, une idée qui fait son chemin à La Poste Parallèlement, les facteurs parisiens expérimentent aussi le chariot électrique, notamment pour les tournées pentues. Des vélos ergonomiques, avec selle pivotante, et des vélos électriques sont également à l essai. Mais ces deux-roues sont plus adaptés Pédophilie, Robert Mégel jugé en appel Robert Mégel, 58 ans, ex-directeur du centre pour jeunes inadaptés des Tournelles, accusé de pédophilie, a clamé son innocence hier à l ouverture de son procès en appel devant la cour d assises de Paris. En première instance, il avait été condamné à onze ans de réclusion pour viols et agressions sexuelles sur deux pensionnaires. Les accusations d autres anciens pensionnaires ont été mentionnées hier mais sont prescrites. Ce centre était censé instiller «le goût et le respect du beau» à des garçons de 7 à 18 ans souffrant de problèmes de comportement. Quatrevingt-cinq témoins seront entendus. à la banlieue et à la province. Enfin, un prototype de quad électrique sort aussi des laboratoires de La Poste. «Pour nous, le développement durable, c est à la fois protéger l environnement et protéger la santé des facteurs», précise Gabriel Hendzen. Sophie Caillat FAITS DIVERS Izzana retrouvée dans un hôpital Izzana, 22 ans, qui avait disparu le 18 avril à Clichyla-Garenne (92), a été retrouvée hier dans un hôpital de Seine-Saint-Denis. La mairie de Clichy, soulagée, s inquiète toutefois de «l insuffisance de mobilisation des services de police nationale pour diffuser l avis de recherche». EMPLOI Des entreprises recrutent à Versailles Le Printemps de l emploi est organisé aujourd hui à Versailles (78) entre 10 h et 17 h à l hôtel de ville. Quarante entreprises recruteront sur place pour pourvoir une centaine de CDI, de CDD et d emplois saisonniers dans la vente, l hôtellerie, la restauration et les métiers du tertiaire. UNIVERSITÉ Casse après l évacuation de la Sorbonne Une centaine de jeunes évacués de la Sorbonne lundi soir ont dégradé des vitrines dans le secteur des Halles et du boulevard Sébastopol (1 er et 3 e ), dont la porte du journal Charlie Hebdo. Des CRS avaient évacué peu auparavant environ 200 jeunes de la Sorbonne.

6 4 grand paris MERCREDI 26 AVRIL 2006 LOGEMENT Assemblée générale des locataires d Icade La Confédération nationale du logement du Val-de-Marne organise ce soir une assemblée qui devrait réunir plusieurs centaines de familles. Elles pourront réagir aux propositions d Icade, la société immobilière filiale de la Caisse des dépôts, accusée d avoir augmenté arbitrairement ses loyers. A 19 h 30, à la maison départementale des syndicats de Créteil. CULTURE Exposition photo à l Espace Beaurepaire «Kinetic», la nouvelle exposition de Paris Photographique, débute aujourd hui par un vernissage de 18 h à 21 h à l Espace Beaurepaire, 28, rue Beaurepaire (10 e ). Consacrée au mouvement dans la photo, elle s achèvera le 7 mai. Art contemporain à Boulogne- Billancourt Boulogne- Billancourt (92) accueille jusqu au 27 mai l exposition «Mobile» à l Espace Landowski. Celle-ci mêle art contemporain, cinéma, musique, performances et vidéo. Candidates PS en pagaille contre Charzat Michel Charzat (PS) aura du mal à conserver tout son fief du 20 e arrondissement de Paris. Hier soir, lors d un bureau national, le Parti socialiste a confirmé qu aux législatives de 2007, la 21 e circonscription serait réservée, parité oblige, à une femme. Le députémaire du 20 e s indigne de ne pouvoir défendre son bilan. «Personne n imagine que je vais céder», avait-il déclaré à il y a un mois. Soutenu par le courant fabiusien, il espère encore obtenir gain de cause. Dans les couloirs du PS, il se murmure qu une dérogation est envisagée pour cette circonscription afin d empêcher que le candidat ne soit désigné par les militants. Mais si le PS maintient la procédure du vote, Michel Charzat irat-il jusqu à se présenter contre la candidate PS et risquer l exclusion? «Je n ose y penser», lance le président du PS parisien, Patrick Bloche. Mobilisation contre l arrêté anti-bandes Le Mouvement des jeunes socialistes (MJS) et l Union nationale lycéenne (UNL) se réunissent aujourd hui à 14 h devant la mairie de Montfermeil (93) pour protester contre l arrêté du maire (UMP) Xavier Lemoine interdisant aux ans de se déplacer à plus de trois en centre-ville jusqu au 30 juin. Samedi, des organisations politiques et associatives (PCF, PS, Attac, Mrap ), regroupées au sein du collectif Libres et égaux, se réuniront à leur tour devant la mairie, à 11 h 30, pour exiger le «retrait» d un arrêté qui constitue «une entrave grave aux libertés individuelles» et, selon Patrick Braouzec, député de Seine-Saint-Denis (PCF), «stigmatise tous les jeunes du département». S. ORTOLA / 20 MINUTES En 1997, c est Michel Charzat lui-même qui, alors sénateur, avait souhaité que la 21 e circonscription soit réservée à une femme. Véronique Carrion-Bastok, élue à l époque, avait exercé deux ans. «A force de subir une pression constante, de devoir lui rendre des comptes sur tout, j ai préféré démissionner», assure-t-elle. Puis, lassé du Sénat, le maire du 20 e était Les expulsés de la rue Dunois plantent des tentes Un rassemblement a eu lieu hier soir devant la mairie du 13 e en soutien aux habitants du 35 bis de la rue Dunois, expulsés jeudi dernier. Une quarantaine d entre eux, Michel Charzat, député-maire du 20 e. revenu au Palais-Bourbon. Sans opposition interne. Aujourd hui, ce sont deux, et peut-être quatre femmes, qu il doit affronter. Deux anciennes collaboratrices sont officiellement candidates. Frédérique Calandra, celle qu il craindrait le plus, est actuellement adjointe de Bertrand Delanoë, chargée de la Médiation. Nathalie Kaufmann, sa suppléante à l Assemblée nationale et adjointe aux Sports à la mairie du 20 e se voit, pour sa part, comme la candidate «naturelle». Toutes deux proches de François Hollande, elles estiment qu il devrait céder sa place au nom de «l intérêt général» et de la «démocratie», après avoir cumulé dix-neuf ans de mandat parlementaire. Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, pourrait aussi entrer dans la course. Le nom de Fadela Amara, la présidente de l association Ni putes ni soumises, circule également. Sophie Caillat procédure Les candidates ont jusqu à début mai pour se faire connaître. A la mi-juin, les militants voteront pour désigner celle qui défendra leurs couleurs. dont de nombreux enfants, campent désormais dans le square Héloïse-et-Abélard. Ils ont refusé les propositions de relogement à l hôtel, provisoires et en lointaine banlieue. Les gardiens laissent les sanitaires, la nuit, à leur disposition. Des associations ont fourni couvertures et réchauds, des habitants leur offrent la nourriture. P. T. S. POUZET / 20 MINUTES

7 MERCREDI 26 AVRIL 2006 france 5 Social Deux journalistes de «France Soir» et France 3 publient aujourd hui un livre-enquête sur le syndicat «La CFDT risque d être instrumentalisée par la droite» Aurore Gorius, Michaël Moreau Journalistes, auteurs de La CFDT ou la Volonté de signer (Hachette Littératures). Pourquoi François Chérèque a-t-il signé la réforme des retraites en 2003, contre l avis des autres syndicats et sans avoir consulté sa base? Michaël Moreau : Il a signé dans la précipitation. Tout de suite après, il s est demandé s il n était pas allé trop vite. C est sans doute dû à son inexpérience. Cela a provoqué une crise interne sans précédent Aurore Gorius : Il y a eu départs selon les chiffres officiels, selon les opposants. Des régions ou des syndicats entiers comme les cheminots ont aussi quitté la CFDT. S. POUZET / 20 MINUTES En ressent-on encore les effets aujourd hui? A. G. : Oui, les militants l ont encore en tête. Ils ont un doute sur la capacité de Chérèque à porter un projet. Ils dénoncent un manque de dialogue interne. A vouloir être le syndicat de la réforme, la CFDT n est-elle pas marquée à droite? M. M. : Le réformisme, c est la grande idée de la CFDT depuis qu elle n a plus de relations exclusives avec le PS. Avant, ses membres étaient ancrés au PS. Il y a eu un rééquilibrage. A. G. : Il y a une fascination de la droite pour la CFDT, mais c est stratégique. Lors de la crise du CPE, Villepin a essayé de jouer la division syndicale via la CFDT. C est un piège aussi A. G. : La CFDT a un équilibre à trouver dans sa volonté de négocier avec tous les partis. Elle risque d être instrumentalisée par la droite. Celle-ci essaie d en faire un partenaire qui signerait systématiquement. M. M. : Même le Medef est agacé par le gouvernement, dont le premier réflexe est de savoir ce que la CDFT pense d une réforme. La CGT et la CFDT sont en froid depuis L unité contre le CPE était-elle de façade? A. G. : Il y a une volonté de rebâtir une unité syndicale. Chérèque est de la même génération que Bernard Thibault et ce dernier essaie de faire évoluer la CGT vers plus de réformisme et de modernité. Quels sont les rapports entre les deux leaders? M. M. : Après 2003, ils ne se parlaient plus, les messages passaient par leurs entourages. Thibault a publié un livre où il disait qu il ne pardonnerait jamais à Chérèque. Thibault lui a envoyé un exemplaire dédicacé : «Pour une certaine idée du syndicalisme». Mais ils sont capables de dépasser cela au nom de l intérêt général. Chérèque sera-t-il réélu en juin? M. M. : Il est le seul candidat, mais cela lui donne une pression supplémentaire. Il doit faire un bon score. Recueilli par David Carzon À LIRE Un extrait du livre. rubrique france

8 6 france MERCREDI 26 AVRIL 2006 JUSTICE Le juge Bruguière mis en cause Un des prévenus du procès des filières tchétchènes a accusé hier le juge Jean-Louis Bruguière d avoir exercé des pressions sur lui pour qu il confirme des projets d attentats islamistes en France en , en échange de sa remise en liberté. PARTI SOCIALISTE Projet du PS : DSK inquiet du retard Le député socialiste Dominique Strauss- Kahn se dit «inquiet du retard» que prend le PS à mettre au point son projet en vue de l élection présidentielle de 2007, dans un entretien paru ce matin dans La Provence. Femmes PS contre Ségolène Royal Des femmes du PS ont créé l association des «143 rebelles», pour faire évoluer les pratiques d un parti qui a oublié la «démocratie militante» pour une «pipolisation» dont profite Ségolène Royal. ENVIRONNEMENT Les risques les plus redoutés Les Français redoutent avant tout les risques liés à la pollution de l air et de l eau et les catastrophes naturelles, selon un sondage TNS-Sofres. Villepin ouvre prudemment le débat sur les universités Dominique de Villepin s attaquerait-il au mammouth universitaire? Le Premier ministre a proposé hier de définir «un nouveau pacte entre l université et les Français», alors qu il installait à la Sorbonne la commission du débat national «Universitéemploi». Parmi les réflexions qu il souhaite engager, l «orientation» et «la professionnalisation des formations universitaires». L objectif étant de «faire de l université un lieu de savoir autant qu un chemin vers l emploi». Villepin marche cette fois sur des œufs. Il a ainsi tenu à préciser que «les associations étudiantes et lycéennes devront être associées en permanence aux débats, en particulier lorsque des propositions concrètes se dessineront». Selon un conseiller de Matignon, «seul ce qui fera l objet d un consensus Le lâcher de l ourse slovène Palouma a été suspendu hier soir à Arbas (Haute-Garonne) en raison d une manifestation de quelques dizaines d anti-ours. V. NEGROTTO / SIPA L université de Jussieu (Paris 5 e ). sera appliqué rapidement». Pas question d ouvrir le dossier de la hausse des droits d inscription ou de la sélection à l entrée de l université. Les premières réponses de la commission sont attendues dès le mois de juin, pour une mise en application «au cours de l année ». Selon ce conseiller, «les mesures les plus consensuelles, comme la mise en place d un service public de l orientation, seront Un lâcher d ours suspendu G. GOBET / AFP Le véhicule transportant Palouma, hier, à Arbas. Vers 19 h 30, alors que le lâcher se préparait, les opposants, cachés au milieu des arbres à quelques dizaines de mètres du couloir aménagé pour faire passer l animal à sa sortie du camion, avaient commencé à manifester bruyamment, en criant et en agitant des clochettes. «Nous voulons exprimer notre désaccord, nous Pyrénéens, par rapport à cette réintroduction», a déclaré Philippe Lacube, de l Association de sauvegarde du patrimoine Ariège-Pyrénées. La colère des éleveurs a été alimentée récemment par Boutxi, un ours de 200 kg, soupçonné d avoir tué en quelques semaines plusieurs brebis en Ariège. «Cet ourse sera lâchée», a affirmé la ministre de l Ecologie, Nelly Olin, dénonçant «la bêtise humaine, une manifestation indigne, inacceptable». L ourse est repartie du site en camion pour une destination inconnue. mises en œuvre dès septembre». Le Premier ministre a assuré hier que l Etat «prévoirait les moyens financiers nécessaires». Une manière aussi de montrer qu il s attaque encore à des problèmes épineux, à moins d un an de la présidentielle de L. d. C. et S. C. À LIRE La composition de la CUE. rubrique france Gélules minceur: 73 usagers potentiels ont été identifiés L affaire est jugée «très préoccupante» par les experts. Hier, 73 personnes ont été identifiées comme pouvant avoir consommé des gélules amaigrissantes à base d extraits thyroïdiens trop fortement dosés, préparées par une pharmacie parisienne Régularisation générale. Laurent Fabius, candidat à la candidature socialiste pour 2007, s est déclaré hier favorable à une régularisation de tous les sans-papiers, alors que les députés examinent le 2 mai le projet de loi sur l immigration de Nicolas Sarkozy. Le patron des RG renvoyé Les RG décapités. Pascal Mailhos, patron des Renseignements généraux, a été débarqué hier sur fond de polémique. Il devrait être nommé directeur de l administration territoriale et remplacé par le n 2 des RG, Joël Bouchité. La nomination de Pascal Mailhos en janvier 2004 avait opposé l Elysée et Nicolas Sarkozy, ministre de l Intérieur, qui ne le soutenait pas. Récemment, les RG ont qualifié les émeutes de novembre de «révolte populaire sans leader», alors que Sarkozy estimait qu elles étaient organisées. Mailhos paie aussi la polémique du livre de Philippe de Villiers à paraître demain, qui utilise une «note» des RG pour dénoncer une «islamisation» des aéroports de Paris. «Coïncidence», selon la Place Beauvau. fermée depuis hier. Seize personnes ont été hospitalisées. Cinq sont dans le coma ou en «déficit neurologique», selon les médecins. Une patiente est morte le 18 avril à Paris, avant l alerte. Des analyses sont en cours pour établir les causes exactes de son décès. Fabius soutient les sans-papiers Il estime que le ministre de l Intérieur «utilise l immigration pour se rapprocher de l extrême droite». Au PS, François Hollande a soutenu lui aussi une régularisation des sans-papiers, mais «avec des conditions» comme la durée de séjour en France.

9

10 8 france MERCREDI 26 AVRIL 2006 Quand la Commission européenne Corbeau et comptes secrets, les deux affaires Clearstream Il y a aujourd hui deux affaires Clearstream : l une révélée en 2001 par le journaliste Denis Robert et l expert financier Ernest Backes, et celle dite «du corbeau» qui défraie actuellement la chronique. Dans la première, Denis Robert accuse dans deux livres, Révélation$ et La Boîte noire (éd. Les Arènes), la société de compensation luxembourgeoise de dissimuler des opérations financières illégales. Le rôle d une chambre de compensation est d enregistrer et de faciliter les transactions entre banques. Clearstream a, depuis, multiplié les procédures à l encontre de l auteur dans différents pays. H. VERGULT / AFP L ancien commissaire européen Frits Bolkestein. C est un invité surprise dans l affaire Clearstream. Alors que l enquête judiciaire ne cesse de rebondir (lire cidessous), 20 Minutes révèle l intervention dans ce dossier d un ancien commissaire européen devenu célèbre en France : Frits Bolkestein. Le Hollandais est intervenu lors de deux épisodes. Le dernier remonte à moins d un an. En mai 2005, l eurodéputé Paul Van Buitenen (lire ci-dessous) s est indigné de la présence de Bolkestein au conseil consultatif international de la Menatep, un sulfureux établissement bancaire russe, et de ses travaux pour Shell, compagnie pétrolière anglo-néerlandaise. Soit deux entreprises «possédant des comptes secrets auprès de Clearstream», la société luxembourgeoise accusée de camoufler des transactions financières illégales. Van Buitenen, lui aussi hollandais, a alors demandé à la Commission européenne des «éclaircissements» et l ouverture d une enquête parlementaire. Réponse du président de la Commission, José Manuel Barroso : ces faits «ne soulèvent aucune question nouvelle» et on ignore «si la Menatep a pris contact La seconde affaire a démarré en 2004 quand, dans des courriers à la justice française, un corbeau a accusé des personnalités, dont Dominique Strauss-Kahn et Nicolas Sarkozy, de posséder des comptes chez Clearstream. Si le juge Van Ruymbeke a démontré que ces accusations sont fausses, l enquête pour démasquer le corbeau continue au plus haut niveau de l Etat. En quelques semaines, le ministère de la Défense, la DGSE et un général ont été perquisitionnés. Des soupçons de manipulation politique avant la présidentielle se renforcent. Au final, la seconde affaire risque d éclipser la première. A. S. avec Bolkestein quand il était en fonction». Aucune enquête n a donc eu lieu. Cette question soulevée par Van Buitenen est d autant plus gênante à la lumière du premier épisode impliquant son compatriote. En 2001, c est Bolkestein en personne qui a annoncé le «Bolkestein pourrait quitter la Menatep» Paul Van Buitenen Député européen. Comment vous êtes-vous intéressé à l affaire Clearstream? Lorsque j étais fonctionnaire européen, notamment en poste au Luxembourg, j ai rencontré à plusieurs reprises Ernest Backes, le coauteur de Révélation$, l ouvrage qui a révélé l affaire dans son ensemble. Je m y suis intéressé de près mais je n avais alors aucun moyen d aider les auteurs. Ce n est que lorsque je suis devenu parlementaire européen sur la liste «Europe transparente» en juin 2004 que j ai pu interpeller mes confrères. Qu est-ce qui vous a poussé àlefaire? AFP refus de la Commission de lancer une enquête parlementaire sur Clearstream. La demande avait été formulée par Harlem Désir. L eurodéputé français dénonçait devant la Commission, en s appuyant sur le livre Révélation$ de Denis Robert, des «infractions Que la Commission européenne réponde à la question d Harlem Désir par la voix d un commissaire européen siégeant à la Menatep et ayant travaillé pendant des années pour Shell, deux sociétés liées à Clearstream. Un aspect m intéressait notamment : les autorités russes ont engagé des poursuites judiciaires à l encontre de la Menatep et Bolkestein assiste l entreprise graves» sur l utilisation de systèmes financiers pour blanchir des capitaux. Il reprochait à la Menatep d avoir ouvert un «compte non déclaré» chez Clearstream. Selon lui, «des montants très supérieurs au plafond autorisé ont été virés sur des comptes de Clearstream» et vers des centres offshore. Bolkestein rétorquait que le Luxembourg a une application «ample et correcte» des directives sur le blanchiment. Aucune commission d enquête n a donc été créée sur une affaire jugée interne au grand-duché. Joint hier, Frits Bolkestein n a pas répondu à nos sollicitations. L affaire apparaît d autant plus sérieuse que Van Buitenen, ancien fonctionnaire européen, a déjà révélé une vaste affaire de corruption en 1999, entraînant la démission de la Commission présidée par Jacques Santer et la chute d Edith Cresson, mise en cause dans le dossier. Arnaud Sagnard dans ce dossier. Quelle a été la réaction des autres eurodéputés? Il y en a eu peu. Quant au président de la Commission, José Manuel Barroso, il répond à côté des questions. A Bruxelles, tout repose sur les réseaux informels pour faire bouger les choses. En attendant de créer une réglementation sur ce genre de questions, on murmure que Bolkestein pourrait bientôt quitter ses fonctions à la Menatep. Recueilli par A. S. À LIRE Les questions posées à la Commission. rubrique france

11 france 9 MERCREDI 26 AVRIL 2006 refusait d enquêter sur Clearstream La Menatep, une holding russe qui sent le soufre La Menatep, connue pour avoir ruiné des milliers de petits épargnants russes en 1998, a changé de nom le 1 er décembre 2005 : il faut désormais l appeler GML, pour Group Menatep Limited. Cet établissement bancaire créé au début des années 1990 est devenu une holding gérant le géant russe des hydrocarbures, Ioukos. Le 28 mars, Ioukos a été placé en redressement judiciaire. Son patron, l oligarque Mikhaïl Khodorkovski, purge actuellement une peine de huit ans de prison en Sibérie pour «évasion fiscale et fraude». Il a été condamné après une lutte d influence entre son groupe et l Etat russe, qui s est emparé d une grande partie de ses actifs. Le 23 mai 2005, quand Frits Bolkestein a été nommé conseiller de la direction de la Menatep, il a déclaré être ravi de «pouvoir assister le conseil d administration à ce moment critique». Jointe hier à Londres, la société n a pas répondu à nos questions. A. S. Belgique Deux sénateurs belges, Isabelle Durant et Jean Cornil, ont proposé une loi en 2004 pour créer une commission d enquête nationale. Celle-ci aurait été chargée d enquêter sur l utilisation de comptes auprès «des sociétés de clearing et de routing financier» à des fins de fraude fiscale et/ou de blanchiment d argent. Soit une investigation sur l ensemble des sociétés de compensation, dont Clearstream. «Il n y a pas de comptes parallèles» Au cours des multiples procédures judiciaires liées à l affaire, les sociétés impliquées ont eu l occasion de se défendre. Au centre des accusations, Clearstream, que 20 Minutes a joint hier. L entreprise affirme ne pas être au courant des diverses tentatives de créer au niveau européen des commissions d enquêtes à son sujet. Elle nie «l existence de comptes parallèles et de comptes destinés à des particuliers» en son sein. En revanche, la société reconnaît qu «un établissement bancaire peut demander à avoir un compte non publié, c est-àdire un compte seulement connu des établissements concernés par la transaction, des autorités de contrôle et des auditeurs de l entreprise». Elle assure avoir «dépensé 15 millions d euros d audits divers pour examiner, sans avoir rien trouvé», les accusations contenues dans les livres de Denis Robert. Clearstream affirme également avoir «collaboré aux trois perquisitions de la justice luxembourgeoise et à la visite d un juge français»:«nous leur avons tout ouvert, on peut difficilement faire plus.» Concernant ses liens avec la Menatep, Clearstream répond que si «la Menatep peut avoir des comptes bizarres, elle n a pas été fermée pour cause de blanchiment». La société souligne qu elle traite avec «des banques agréées par leur pays d origine», mais pas «avec des établissements inscrits sur la liste noire du Groupe d action financière», un organisme intergouvernemental de lutte contre le blanchiment. A. S.

12 10 tchernobyl MERCREDI 26 AVRIL 2006 PROCHE-ORIENT Le Hamas cherche une issue Le Premier ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh, a affirmé hier que son gouvernement issu du Hamas étudiait des «mécanismes» pour transférer des fonds collectés par la Ligue arabe. IRAK Attentats Six Irakiens, dont quatre civils, ont été tués et dix autres blessés dans des attaques hier à travers le pays, selon diverses sources de sécurité. BELGIQUE Affaire Joe : une arrestation La justice belge a annoncé hier l arrestation d un adolescent polonais impliqué dans le meurtre du jeune Joe Van Holsbeeck. Cette affaire a relancé le débat sur l immigration, des témoins ayant au départ imputé l agression à des Maghrébins. THAÏLANDE Le roi résiste Le roi de Thaïlande a rejeté hier les appels de l opposition pour qu il nomme un Premier ministre, tout en qualifiant de non démocratique le contexte des récentes élections convoquées par le chef du gouvernement sortant, Thaksin Shinawatra. ANNIVERSAIRE (3/3) Vingt ans jour pour jour après la catastrophe, les centrales se multiplient Le retour en force du nucléaire civil On le croyait en repli depuis la catastrophe de Tchernobyl. Il n en est rien. Le nucléaire civil ne s est jamais aussi bien porté. En Asie, tout d abord. La Chine, dont la croissance a atteint 10,2 % au premier trimestre, va construire trente-deux nouvelles centrales d ici à Le Japon projette d en bâtir cinq d ici à 2010 et l Inde espère tripler sa capacité dans les six ans. Aux Etats-Unis, le nucléaire revient également en force. Washington, qui a plaidé en mars au sommet du G8 pour un partenariat mondial en la matière, a donné le feu vert pour de nouveaux réacteurs. En revanche, l Europe reste en retrait. Seules la France et la Finlande ont lancé la construction de centrales nouvelle génération. Pourquoi un tel regain d intérêt partout ailleurs? Les Etats y voient une alternative aux hydrocarbures dont les ressources se tarissent et à la flambée des prix du pétrole. C est aussi le moyen de renforcer leur indépendance énergétique vis-à-vis de la Russsie. Les Européens n ont pas oublié l électrochoc de cet hiver, quand le géant Electricité : les atomes crochus de la France L autre exception française. Alors que plusieurs pays de l UE ont choisi de réduire ou d abandonner l énergie nucléaire, la France, elle, persévère. Avec 59 réacteurs en service le premier date de 1956, elle est le pays industrialisé dont la production d électricité d origine nucléaire est la plus forte (78 %). Et Paris doit encore accueillir en 2020, le réacteur EPR «4 e génération du nucléaire», le deuxième au monde après celui acquis par la Finlande. La politique nucléaire fait peu débat dans le pays. Ce week-end encore, le PS et WAG MAISONNEUVE / SIPA russe Gazprom leur a brièvement coupé les vannes de gaz faute d un accord tarifaire avec l Ukraine. Autre avantage du nucléaire d après ses défenseurs : l absence de rejet de CO 2,causen 1du réchauffement climatique. Pas de quoi convaincre le réseau Sortir du nucléaire. «Le vieillissement du parc nucléaire mondial» risque de provoquer de «nouveaux Tchernobyl», affirme Stéphane L homme, porte-parole de l association, favorable aux énergies renouvelables (2 % de l énergie mondiale). Deux obstacles au développement du nucléaire l UDF, qui élaboraient les pistes environnementales de leurs projets pour la présidentielle 2007, ont soutenu l atome. François Hollande, le patron socialiste, s est déclaré «pour le nucléaire mais en réduisant sa part», et François Bayrou, représentant les centristes, a jugé que c est «la seule filière de production énergétique sans émission de gaz à effet de serre». Récemment encore, les députés ont voté à une lourde majorité le projet de loi sur la gestion des déchets nucléaires, qui vise à créer un site de stockage souterrain d ici à 2025.Seuls les écologistes vont à contresens. Concernant l enfouissement des déchets, Greenpeace refuse que «la terre serve de poubelle». Et le 15 avril, civil subsistent, selon l AIEA : une opinion publique réticente et un coût exorbitant trois milliards d euros pour construire une nouvelle centrale. Faustine Vincent réacteurs On compte actuellement 440 réacteurs nucléaires civils répartis dans 31 pays. Ils fournissent 17 % de l électricité mondiale (33 % en Europe), et 6 % toutes énergies confondues, selon l AIEA (l Agence internationale de l énergie atomique). La centrale de Flamanville (50) personnes ont manifesté à Cherbourg (Manche) contre l implantation de l EPR au bourg voisin de Flamanville, en réclamant «une autre politique énergétique». D après le réseau Sortir du nucléaire, à l origine du rassemblement, «cette mobilisation montre la volonté de la population de développer les énergies renouvelables». «Le seul avenir», souligne Yann Wehrling, le leader des Verts. Bastien Bonnefous DIAPORAMA Tchernobyl, de 1986 à nos jours. rubrique monde

13

14 12 monde MERCREDI 26 AVRIL 2006 ROYAUME-UNI Londres minée par les gangs Le crime organisé est «hors de contrôle» à Londres, en dépit des importants moyens policiers mobilisés, a averti hier Scotland Yard. La ville compte environ 170 gangs appartenant à 22 groupes ethniques. PRESSE «Time» met la France à l honneur La France se dirige «vers un avenir meilleur» : le magazine américain Time rend un hommage inattendu dans son dernier numéro à la manière dont la France se réforme, en allant à contre-courant des jugements émis par de nombreux médias anglo-saxons. POLOGNE En mémoire de la Shoah Quelque à juifs, jeunes pour la plupart, ont marché hier, sur trois kilomètres, jusqu au camp de la mort d Auschwitz- Birkenau, dans le sud de la Pologne. Cette marche des vivants a lieu chaque année, en mémoire des six millions de juifs massacrés par les nazis. Elle a lieu le jour de la Shoah, qui fait l objet chaque année d une série de commémorations dans le monde. Trois bombes pour couler le tourisme égyptien Le Sinaï égyptien meurtri pour la troisième fois en dix-huit mois. Après les attentats de Taba en octobre 2004, qui avaient fait 34 morts, ceux de Charm-el- Cheikh en juillet dernier (70 tués), c est Dahab, autre lieu touristique sur les bords de la mer Rouge qui a été visé lundi soir par des kamikazes. Bilan : dixhuit morts, dont un enfant allemand, et plus de 80 blessés. Pour Barah Mikaïl*, chercheur à l Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), les auteurs de l attaque pourraient être les mêmes que ceux qui ont déjà visé les villégiatures touristiques du Sinaï. «C est le même mode opératoire, et il y a là aussi la volonté de frapper un des nerfs de l économie égyptienne : le tourisme occidental et israélien», qui rapporte 7 milliards de dollars par an au pays. Dix Egyptiens, dont certains portant de faux papiers d identité, ont été arrêtés, hier, dans le cadre de l enquête, a annoncé une source de sécurité. Trois des suspects, originaires du Caire, sont des informaticiens arrivés à Dahab à la veille du triple attentat et qui l ont quitté moins d une heure plus tard. Ces L armée visée au Sri Lanka L. WANNIARACHCHI / AFP M. NELSON / EPA / SIPA arrestations donnent crédit à la piste, soutenue par le gouvernement égyptien, du terrorisme local. Mais sans revendications officielles, difficile de savoir qui a frappé la cité touristique. «La thèse islamiste est la plus probante, mais cela ne veut pas dire que les grands groupes connus, la Jamaah Islamiyah, les Frères musulmans ou le Le général Sarath Fonseka a été grièvement blessé. Au moins dix gardes du corps du commandant en chef de l armée sri-lankaise ont été tués hier dans un attentat à la bombe dans le quartier général de l armée à Colombo. Le chef de l armée, Sarath Fonseka, a été hospitalisé dans «un état grave», selon les médecins. L attentat, perpétré par une femme, selon la police, s est produit dans un complexe militaire placé sous haute sécurité. Il visait le convoi du général Sarath Fonseka. L armée a riposté par des raids aériens et navals contre des positions des rebelles tamouls. L attaque n a pas été revendiquée, mais a été attribuée par les autorités aux Tigres de libération de l Eelam tamoul (LTTE). Ceux-ci mènent une rébellion pour obtenir l autonomie du nord-est du Sri Lanka. Dans un communiqué, le gouvernement sri lankais a appelé à la «plus grande retenue» dans le conflit. Une ambiance de victoire post-révolutionnaire a envahi hier le Ring Road de Katmandou : plus de personnes, heureuses et fières, ont déferlé sur le périphérique, lieu consacré de la contestation contre le roi du Népal, aux cris de «Vive la République!». Mais la fête pourrait être de courte durée. L alliance antimonarchique composée de Djihad islamique, sont responsables : ils n ont pas intérêt à ce que le gouvernement sorte le bâton», estime le chercheur. En revanche, il peut s agir d un terrorisme local, ayant une affiliation idéologique avec Al-Qaida. Clémence Lemaistre * Auteur de La politique américaine au Moyen-Orient, Dalloz. Au Népal, l union contre le roi vole en éclats c est dit! Hier, à Dahab l opposition népalaise et des rebelles maoïstes a en effet éclaté hier, quelques heures seulement après que le roi Gyanendra a cédé à la pression de la rue. Alors que l opposition a accueilli favorablement l offre du roi de rétablir le Parlement dissous en mai 2002, les maoïstes ont repoussé l ouverture, qualifiée de «stratagème» pour sauver la monarchie. Merci à tous ceux qui sont restés fidèles à la tradition d hospitalité du peuple français. Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, hier à son retour à Alger après avoir été soigné à Paris.

15 monde MERCREDI 26 AVRIL Iran Une Française championne d escalade est allée enseigner son sport à des Iraniennes «Il n y a pas d hommes dans leur monde» Corinne Théroux Championne d escalade. S. ORTOLA / 20 MINUTES Corinne Théroux (à g.) et une de ses élèves iraniennes (à dr.). Vous venez de séjourner dix jours en Iran, où vous avez formé à l escalade quinze grimpeuses. La menace d une guerre avec les Etats-Unis les préoccupe-t-elle? Non. Les jeunes femmes que j ai fréquentées sont étudiantes, motivées pour connaître le monde, et pourtant aucune ne m a parlé des prises de position de leur président ou des menaces américaines, qu elles ne soupçonnent même pas. Elles sont privées d information. Avez-vous été bien accueillie? Oui, très bien, malgré un premier contact austère avec la police de l aéroport. Des femmes voilées m ont questionnée une heure, simplement pour savoir pourquoi, dans l avion, j avais parlé avec un Iranien. Les femmes sont surveillées? Oui. Elles manquent de liberté. Il n y a pas d hommes dans leur monde, à part leur mari. Une ou deux fois, des hommes ont fait des réparations dans notre gymnase. Les filles ont dû grimper en tchador. Moi-même, en dix jours, je ne suis sortie qu une seule fois, pour aller au restaurant. Jérome Meyer, l autre Français venu entraîner les garçons, a lui pu skier et faire la fête. Avez-vous connu des moments de partage DR avec les grimpeuses? Bien sûr. Elles m ont magnifiquement accueillie ; j ai partagé des moments très forts avec elles. Cela a été une superbe leçon pour moi, parce que j ai rencontré des femmes plus joyeuses et plus heureuses que dans nos pays. Quand elles enlevaient leur tchador, on se sentait très proches. Elles avaient envie de tester mon matériel d escalade, et moi j ai essayé leurs vêtements. Que désirent-elles? Elles m ont parlé de leur envie de faire des compétitions en dehors de leur pays. Maintenant, je rêve de les faire venir en France pour une compétition ou des entraînements, mais ce n est pas gagné! Recueilli par Stéphane Colineau ÉTATS-UNIS Délibérations au procès Moussaoui Les jurés du procès de Zacarias Moussaoui ont repris hier leurs délibérations. Le Français risque la peine de mort pour ses liens avec le 11-Septembre. TERRORISME Zarqaoui apparaît sur une vidéo Une vidéo montrant le chef d Al-Qaida en Irak, Al-Zarqaoui, a été mise en ligne hier. Ce serait sa première apparition publique depuis près de trois ans.

16 14 santé MERCREDI 26 AVRIL 2006 ALIX/PHANIE La sclérose en plaques : mieux aider les malades En France, personnes souffrent d une sclérose en plaques et on dénombre nouveaux cas chaque année. Deux millions de personnes sont touchées dans le monde. Des chiffres parmi d autres qui ne manqueront pas d être commentés au cours des Assises nationales de la sclérose en plaques, qui auront lieu vendredi 28 avril au Palais des Congrès de Paris. Des rencontres destinées à sensibiliser le public et informer les malades sur les soins.un livre blanc intitulé «Plan SEP» sera rendu public à cette occasion. Il dévoilera un état des lieux de la maladie fait en 2005,et présentera une dizaine de propositions pour améliorer la prise en charge des patients atteints. La sclérose en plaques représente la première cause de handicap chez les adultes de 20 à 40 ans, les deux tiers des malades étant des femmes. De cause encore inconnue, cette maladie neurologique, inflammatoire et dégénérative,entraîne un trouble de la conduction nerveuse du fait d une destruction de la gaine de myéline (une substance de nature L Association française des sclérosés en plaques apporte aux patients informations et soutien. graisseuse) qui entoure les nerfs et permet la propagation de l influx nerveux. Cette destruction se manifeste sous la forme de plaques de sclérose disséminées dans la substance blanche au niveau du cerveau et de la moelle épinière. La maladie peut être confirmée précocement par une IRM. Elle évolue par poussées, entrecoupées de périodes de rémission. La prise en charge requiert une équipe pluridisciplinaire, associant notamment le médecin traitant, le neurologue et le médecin de rééducation. Dr Jean-Marie Daniel Pour en savoir plus : signes La maladie peut être suspectée devant certaines anomalies neurologiques, d intensité variable : baisse de l acuité visuelle, vue «double», fourmillements, paralysie d un membre, ou encore troubles de l équilibre. Le livre, le site de la semaine La caféine brise les cœurs D après une étude canadienne, consommer du café plusieurs fois par jour peut provoquer un infarctus du myocarde, non fatal, lorsqu on est génétiquement prédisposé à dégrader lentement la caféine, comme l est la moitié de la population. Sang pour sang gothique Selon une étude écossaise, appartenir à la culture gothique expose aux automutilations (aux scarifications, notamment). 53 % des adolescents gothiques y ont recours. Un trouble du comportement qui existe souvent avant l entrée dans cette mouvance. le chiffre 70 % C est le nombre de cancers du col de l utérus dus à un papillomavirus, un virus qui se transmet par voie sexuelle. Le cancer de la thyroïde en 3 questions L effet Tchernobyl en suspens Si nul ne conteste les effets sanitaires graves de l accident de Tchernobyl sur les populations ukrainienne et biélorusse, les experts restent divisés sur les conséquences du passage du nuage radioactif sur les cancers de la thyroïde constatés en France depuis Grâce à un meilleur dépistage échographique, on assiste à une augmentation de leur fréquence depuis Plusieurs études en cours permettront d en savoir plus sur la responsabilité exacte de l explosion du réacteur. 1. Quels sont les signes du cancer thyroïdien? Souvent silencieux, il peut se manifester à la palpation par un nodule au niveau du cou («grosseur» semblable à un noyau), d une consistance plutôt dure et aux contours irréguliers. La palpation retrouve parfois des ganglions. Des troubles de la voix ou de la déglutition sont possibles en cas de cancer volumineux ou du développement d un goitre. 2. Quel est le traitement? Après l échographie et surtout la ponction du nodule suspect, destinée à mettre en évidence l existence de F. DURAND/SIPA Scanner de la thyroïde. cellules cancéreuses et leur type exact, le traitement consiste d abord à retirer chirurgicalement toute la thyroïde et les ganglions.selon le type de cancer, on peut être amené à administrer une dose d iode radioactif afin de détruire les éventuels reliquats cancéreux. Après l ablation de la glande, une hormonothérapie substitutive à base de thyroxine doit être prescrite à vie, du fait de l absence d hormones thyroïdiennes. 3. Quel est le pronostic pour ce cancer? Cela dépend du type exact du cancer. D une façon générale, le pronostic est très bon lorsque le cancer a été opéré avant le stade des métastases et qu il s agit d un sujet jeune. A LIRE : La synthèse du rapport de l InVS sur les cancers thyroïdiens. rubrique santé Grippe aviaire, maladie de Creutzfeldt-Jakob, Sras, légionellose, sans parler du sida, du paludisme et de la dengue La liste des menaces infectieuses ne cesse de s allonger. Pourquoi de telles épidémies? Quels sont les risques exacts? Comment s en prémunir? Quels sont les moyens de lutte? Autant de questions dont les réponses figurent dans cet ouvrage passionnant, destiné au grand public. Les Maladies émergentes, 2006, Larousse, 128 pages, 9,90. Ce site de référence animé par des médecins allergologues et destiné au grand public est une véritable encyclopédie sur le monde des allergies et des allergènes. On y apprend le mécanisme des phénomènes allergiques et les bases du diagnostic et des traitements. Le site présente également des actualités, des comptes rendus de congrès, un forum, ainsi que la législation en vigueur.

17 économie 15 MERCREDI 26 AVRIL 2006 WAG Régler un conflit avec sa banque reste compliqué Les médiateurs des banques, qui peuvent intervenir en cas de conflit, restent mal connus des clients, a regretté hier Benoît Jolivet, médiateur de la Fédération bancaire française (FBF), qui agit pour 125 établissements installés en France. En 2005, plus de la moitié des 862 courriers reçus ont dû être rejetés. «Le mode d emploi n est pas suffisamment expliqué», a souligné Benoît Jolivet. Beaucoup écrivent à la FBF alors que leur banque possède son propre médiateur. C est le cas de la plupart des grands réseaux. De plus, le service clientèle et l agence n ont pas toujours été contactés. Souvent, les clients ignorent que le médiateur n est pas compétent en matière de crédit et d épargne. Les patrons favorables à un contrat unique Les très petites entreprises craignent une remise en cause du contrat nouvelles embauches (CNE), selon un sondage Ifop publié hier. L enquête a été réalisée entre le 13 et le 19 avril auprès d un échantillon de 501 dirigeants, pour la société Fiducial, qui conseille ces entreprises. Destiné aux employeurs de moins de 20 salariés, le CNE ressemble au contrat première embauche (CPE), abrogé début avril après un mouvement social historique. 57 % des patrons interrogés estiment que le «risque est grand désormais de voir le gouvernement remettre en cause» le CNE. Et 74 % pensent qu un contrat de travail unique pour toutes les entreprises aurait été «plus simple et efficace» que le CPE. TÉLÉCOMS France Télécom renonce au forfait mobile illimité A partir du 30 mai, le forfait «Atout 100 % illimité» proposé par France Télécom ne permettra plus d appeler des mobiles sans compter. Au-delà de dix heures, les appels coûteront 6,9 centimes la minute. L opérateur estime avoir été victime de fraudes de la part de faux abonnés qui revendaient des communications. Neuf Cegetel se met au mobile Neuf Cegetel a annoncé hier le lancement d une offre de téléphonie mobile, Neuf Mobile. Ne disposant pas de réseau, Neuf Cegetel a passé un accord avec SFR pour revendre des minutes à ses futurs abonnés. Selon les options, l offre peut comprendre des SMS illimités. MEIGNEUX / SIPA La France dessine l industrie de demain Discours de Jacques Chirac, hier, à l occasion de la présentation des actions de l'agence d innovation industrielle. Trouver les héritiers du TGV, d Airbus et d Arianespace Le président de la République a présenté hier six projets d innovation pour redonner de grandes ambitions industrielles à la France, comme dans les années 1960 et 1970, sous le général de Gaulle puis Georges Pompidou. Cofinancés par l Etat et des entreprises privées, ces programmes ont été sélectionnés par l Agence d innovation industrielle, mise en place en 2005 pour combler le retard de la France dans la recherche et le développement. Les dossiers retenus concernent plusieurs technologies : une nouvelle génération de métro automatique, un moteur de recherche sur Internet, la télévision sur mobile, l agrochimie, les économies d énergie et un moteur hybride dieselélectrique. Plus de 600 millions d euros ont été débloqués pour les financer. «Cela faisait plus de dix ans que l Etat n avait pris aucune mesure de politique industrielle», a estimé hier Jean-Hervé Lorenzi, professeur d économie à l université Paris Dauphine. «Mais l investissement en recherche et en développement reste très insuffisant, a- t-il relativisé, il faudrait cinq à six fois plus d argent pour combler le retard de la France». Angeline Benoit liens Le gouvernement s attaque à «la muraille de Chine» entre la recherche publique et privée, qui est une des causes du retard français, estime Lorenzi. Reste à revoir les liens entre universités et organismes de recherche. pour l emploi Les techniciens à l honneur Les opérateurs, techniciens et technico-commerciaux sont attendus aujourd hui de 10 h à 19 h et demain de 9 h 30 à 18 h à l Espace Champerret (Paris 17 e ) au salon Top techniciens. Sont attendus des candidats de tous profils : débutants ou expérimentés, de niveau CAP à bac + 2. Les entreprises présentes (PSA Peugeot Citroën, RATP, Siemens, Schlindler, Fenwick, Disneyland Resort, Adecco, Socotec, Louis Vuitton, Kelly Services, Expectra ) proposeront près de postes. Entrée gratuite après pré inscription sur le site :

18 Tous les jours dans 20 Minutes. Du lundi au jeudi, retrouvez toutes les opportunités, toutes les clés du marché de l Emploi, dans toutes les villes. Prenez rendez-vous le vendredi pour consulter les annonces Formation. aujourd hui Trouvez votre job d été, passez des entretiens immédiats, engagez-vous, devenez expert dans le monde de la banque agenda Mercredi 3 mai : Tout sur le métier de lieutenant de police construire/maintenir accueillir/animer/partager assister

19 17

20

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

Le fonctionnement du CHSCT

Le fonctionnement du CHSCT Le fonctionnement du CHSCT La personnalité civile du CHSCT La qualité à agir du CHSCT La capacité d ester en justice La prise en charge des frais de justice La capacité d acquérir et de contracter La responsabilité

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

L organisation des pouvoirs de la Vème République

L organisation des pouvoirs de la Vème République L organisation des pouvoirs de la Vème République I. Comment fonctionne la Vème République? A. La constitution P. 105 : Préambule de la Constitution de la Vème République : Qu est-ce qu une constitution?

Plus en détail

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère»

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» «Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» * Précision apportée par l auteur, publiée le 26 novembre. Voir en fin d'article Gabriel Zucman vient de publier un livre, «La Richesse cachée

Plus en détail

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques?

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Rencontre professionnelle 4 Ont participé à cet atelier : David ALCAUD,

Plus en détail

F a c e à l a p o l i c e

F a c e à l a p o l i c e Face à la police Si tu as besoin d aide. Parfois, les choses ne se passent pas comme nous l expliquons. En général, il y a moyen de réagir. Fais-toi aider. Une des premières personnes qui peut t aider

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2010-109 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le

Plus en détail

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1)

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1) Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction (1). C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : Quels sont mes droits? Que dois-je faire

Plus en détail

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement (Extraits) Sur le licenciement : Attendu que la lettre de licenciement, qui fixe les limites du litige, doit être suffisamment

Plus en détail

LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD

LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD NE LAISSONS PAS LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD Le MEDEF demande les pleins pouvoirs! Le janvier 0, le MEDEF a signé avec des syndicats minoritaires un accord sur l emploi. La négociation s est déroulée

Plus en détail

L engagement en pratique des gestionnaires de cas

L engagement en pratique des gestionnaires de cas L engagement en pratique des gestionnaires de cas Cyrille Lesenne Président de l'association Française des Gestionnaires de Cas (AFGC) Samuel Lesplulier Vice Président de l AFGC La gestion des cas La gestion

Plus en détail

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2 Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE page Audition de M. Yves Doutriaux, Ambassadeur de France auprès de l

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs 27 millions de visiteurs, dont 7 millions d étrangers et 0 millions de Français 44 millions de visiteurs au total pour Paris et sa région Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre Principales nationalités

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

«Le ras-le-bol d une profession»

«Le ras-le-bol d une profession» «Le ras-le-bol d une profession» Nous vous rappelons la position de l UMIH concernant les points suivants : I. Projet de loi REBSAMEN : Une usine à gaz pour nos TPE Nous sommes totalement opposés à toute

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Ordonnance n o 2010-18 du 7 janvier 2010 portant création d une agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION O R D R E D E S A V O C A T S D U B A R R E A U D E P A R I S DOSSIER D INSCRIPTION EN APPLICATION DE L ARTICLE 100 DU DÉCRET 91-1197 DU 27 NOVEMBRE 1991 NOM : Prénom : Réservé à l Ordre des Avocats de

Plus en détail

Après la Grèce, l Italie doit désigner son nouveau président de la République

Après la Grèce, l Italie doit désigner son nouveau président de la République PRÉSIDENTIELLE EN ITALIE 29 janvier 2015 Observatoire des Élections en Europe Après la Grèce, l Italie doit désigner son nouveau président de la République Corinne Deloy Analyse Résumé : Le président de

Plus en détail

Terrorisme nucléaire. Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011

Terrorisme nucléaire. Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011 Terrorisme nucléaire Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011 Terrorisme nucléaire Menace ou risque? - Avril 2010, Washington: Barack Obama réunit un sommet de 47 pays sur le sujet - Terrorisme?

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

1958-1962, une nouvelle république

1958-1962, une nouvelle république Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 5 Les Français et la République Question 1 La République, trois républiques Cours 3 1958-1962, une nouvelle république I La fin de la IV e République et l adoption

Plus en détail

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN Centre européen de sensibilisation et d éducation aux risques Le contexte français Toujours trop de victimes Chaque année en France, 11 millions d accidents de la vie courante

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

QUELLE REFORME DE L ASSURANCE-MALADIE AUX ETATS-UNIS? 1

QUELLE REFORME DE L ASSURANCE-MALADIE AUX ETATS-UNIS? 1 QUELLE REFORME DE L ASSURANCE-MALADIE AUX ETATS-UNIS? 1 François Vergniolle de Chantal* La crise que subissent les classes moyennes a constitué un enjeu majeur de la présidentielle de 2008 aux Etats-Unis.

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

Représenter son Unité à l'assemblée Générale du Mouvement

Représenter son Unité à l'assemblée Générale du Mouvement Publications SGP SGP - P904006 - P904074 Mensuel - Mensuel - Numero - Numéro Spécial Spécial - N 157 - N - Août 157 2009 - Août (Ne 2009 paraît (Ne pas paraît en juillet) pas en - Ed. juillet) resp. -

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 04/03/2009 Cour d appel de Paris ct0151 Audience publique du 7 décembre 2007 N de RG: 07/06272 Publié par le service de documentation de la Cour de cassation REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

AU REVOIR, AU REVOIR PRÉSIDENT?!

AU REVOIR, AU REVOIR PRÉSIDENT?! FLASH CE du CIC NOVEMBRE 2014 AU REVOIR, AU REVOIR PRÉSIDENT?! Le point de vue CGT : «L argent et le pouvoir sont des passions qui s éteignent lentement» a dit un jour Michel Houellebecq. Michel Lucas

Plus en détail

LA PLANETE BOUGE. Le scandale de «premier pocheton»

LA PLANETE BOUGE. Le scandale de «premier pocheton» Le scandale de «premier pocheton» La polémique enfle depuis le 1er mars, après la mise en ligne d une vidéo de rap aux paroles ultraviolentes et sexistes, où une dizaine de jeunes mineurs de Sarcelles

Plus en détail

La position d HSBC (traduction Virginie Bordeaux, Le Monde)

La position d HSBC (traduction Virginie Bordeaux, Le Monde) La position d HSBC (traduction Virginie Bordeaux, Le Monde) Présentation générale HSBC Global Private Banking (GPB) et en particulier sa banque privée suisse, HSBC Private Bank Suisse, ont subi une transformation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2013-2014 LIGUE KIN-BALL PARIS ET ILE-DE-FRANCE

DOSSIER DE PRESSE 2013-2014 LIGUE KIN-BALL PARIS ET ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 2013-2014 LIGUE KIN-BALL PARIS ET ILE-DE-FRANCE LE KIN-BALL Dossier de presse LKBP - 2 SOMMAIRE Qu est ce que ce sport, vous avez dit Kin-Ball?...4 Le Kin-Ball, un retour vers le futur?...5

Plus en détail

Les investissements internationaux

Les investissements internationaux Conclusion : Doit-on réguler les IDE? Les investissements internationaux Introduction : Qu est ce qu un investissement direct à l étranger (IDE)? I) L évolution des IDE 1 Les IDE : une affaire entre riches

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION O R D R E D E S A V O C A T S D U B A R R E A U D E P A R I S DOSSIER D INSCRIPTION EN application DE l article 100 du Décret 91-1197 du 27 novembre 1991 NOM : Prénom : Réservé à l Ordre des Avocats de

Plus en détail

Droit du travail - Jurisprudence. Inaptitude médicale résultant de faits de harcèlement moral

Droit du travail - Jurisprudence. Inaptitude médicale résultant de faits de harcèlement moral Inaptitude médicale résultant de faits de harcèlement moral Cour de cassation - chambre sociale Audience publique du 14 septembre 2010 N de pourvoi: 09-66762 Cassation partielle sans renvoi Dans un arrêt

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Beauvais, le 24 octobre 2012 Dossier suivi par le cabinet de la Présidente Tél. - 03.44.15.68.27 - s.landry@beauvaisis.fr La Présidente, Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Vous le savez

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD Conférence de presse Samedi 14 mars 2015 Contact presse : Alexia Dana / 01 47 71 54 96 / 06 18 04 02

Plus en détail

Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi

Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi SOMMAIRE INFORMATIONS RESEAU CFTC... 2 Rencontre nationale des mandatés chômage à la Confédération... 2 Suite des réunions de suivi des formations prioritaires

Plus en détail

Vos droits juridiques au Danemark et quelques remarques sur la police danoise

Vos droits juridiques au Danemark et quelques remarques sur la police danoise Vos droits juridiques au Danemark et quelques remarques sur la police danoise Ce qui suit est un court résumé de vos droits au Danemark et des us et coutumes de la police danoise. Il est utile à tous les

Plus en détail

Contrat d association entre médecins-dentistes Sans mise en commun des honoraires

Contrat d association entre médecins-dentistes Sans mise en commun des honoraires Page 1 Contrat d association entre médecins-dentistes Sans mise en commun des honoraires Entre le... X... m é d e c i n - d e n t i s t e, m a t r i c u l e..., d o m i c i l i é à.... r u e... N o....

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

35ème Salon Philatélique de Printemps 4ème Biennale Philatélique

35ème Salon Philatélique de Printemps 4ème Biennale Philatélique PHIL@POSTE Communiqué de Presse Février 2015 35ème Salon Philatélique de Printemps 4ème Biennale Philatélique DU JEUDI 19 MARS AU SAMEDI 21 MARS 2015 Espace Champerret Hall C 6 rue Jean Ostreicher, 75017

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif?

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? Q&A Novembre 2012 A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? D. La location meublée est elle légale? A. Le marché de la location

Plus en détail

LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES

LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES Les juridictions pénales jugent les infractions à la loi pénale. Ces infractions sont définies dans le code pénal. Il existe en France, trois types d'infractions, définies

Plus en détail

Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle

Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle COMMUNIQUE DE PRESSE Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle Sondage Harris Interactive pour M6-MSN-RTL Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive

Plus en détail

Mme Lambremon (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président

Mme Lambremon (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président Le : 16/02/2015 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 17 décembre 2014 N de pourvoi: 13-23645 ECLI:FR:CCASS:2014:SO02387 Non publié au bulletin Cassation partielle Mme Lambremon (conseiller

Plus en détail

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration 1 1/ Qu est ce qu un accord de branche? Un accord de branche est un acte juridique issu d'une négociation

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots N 489 - Semaine du 22 avril 2014 Austérité n ayons pas peur des mots Tout son poids dans la balance François Hollande

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10 Fédération Indépendante du Rail et des Syndicats des Transports Livret d accueil Sommaire Présentation Pages 1 à 3 Nos services Pages 4 à 9 Vos intérêts Page 10 FiRST, notre histoire La Fédération Indépendante

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE N 10011107 M. M. Choplin Président de section Audience du 24 novembre 2010 Lecture du 15 décembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour nationale du

Plus en détail

Baromètre d intention de vote pour l élection présidentielle

Baromètre d intention de vote pour l élection présidentielle Baromètre d intention de vote pour l élection présidentielle Une étude Ipsos - Logica Business Consulting pour France Télévisions, Radio France et Le Monde Jeudi mai 0- Vague Nobody s Unpredictable Ipsos

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel.

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. Sommaire 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. 3. relaxnews : une entreprise qui se développe, recrute,

Plus en détail

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville CONSEIL MUNICIPAL 1 Séance du 06 décembre 2012 Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe

Plus en détail

Paris, ville mondiale

Paris, ville mondiale Première S, géographie LMA, 2011-2012 Thème 4 La France et l Europe dans le monde Question 2 La France dans la mondialisation Paris, ville mondiale Cours 3 I Un rayonnement planétaire 1. Une mégapole de

Plus en détail

ASSOCIATION RENCONTRES AFRICAINES ASSOCIATION LOI 1901 Sous-Préfecture de Grasse n 91/09753 STATUTS

ASSOCIATION RENCONTRES AFRICAINES ASSOCIATION LOI 1901 Sous-Préfecture de Grasse n 91/09753 STATUTS ASSOCIATION RENCONTRES AFRICAINES ASSOCIATION LOI 1901 Sous-Préfecture de Grasse n 91/09753 STATUTS ARTICLE 1 DÉNOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

COMPRENDRE CE QU EST L OTAN

COMPRENDRE CE QU EST L OTAN COMPRENDRE CE QU EST L OTAN LES ORIGINES DE L ALLIANCE Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l Europe de l Est et l Europe de l Ouest se sont trouvées séparées par les divisions idéologiques et politiques

Plus en détail

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président Année 10 Numéro 36 Octobre 2014 Message du président Fernand Gaudet, président La semaine de la coopération (3 e semaine d octobre) fut une belle occasion pour le mouvement coopératif de démontrer à l

Plus en détail

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 D E C R E T S Décret exécutif n 09-18 du 23 Moharram 1430 correspondant au 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l exercice de la profession

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève?

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève? Droit de grève Qu est-ce qu une grève? La grève est un droit fondamental reconnu à tous les salariés (cadres, ouvriers, employés, précaires, apprentis etc.) par la Constitution française. A ce titre, elle

Plus en détail

Vu la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires.

Vu la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires. CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL POUR ASSURER LES SECRETARIATS DU COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL ET DE LA COMMISSION DÉPARTEMENTALE DE RÉFORME Entre : Mme ESTELLE GRELIER, Présidente du Centre

Plus en détail

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen «Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, présentée par Frédéric LESUR, Supélec 92 Illustrations

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2013-46

Décision du Défenseur des droits MLD-2013-46 Décision du Défenseur des droits MLD-2013-46 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à un refus de location d un appartement du secteur privé fondé sur l âge (Recommandation/Rappel à la loi)

Plus en détail

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Eric Lee En novembre 2011, les militaires au pouvoir aux Fidji ont jeté en prison deux des plus importants dirigeants syndicaux du

Plus en détail

DEMANDE D ADHESION A L OFFRE GRIFFON SMS

DEMANDE D ADHESION A L OFFRE GRIFFON SMS Le Crédit Municipal de Toulon est un établissement public de crédit et d aide sociale régit par les articles L 514-1 et suivants du code monétaire et financier dont le siège social est sis à Toulon, 10

Plus en détail

Projet de loi de régulation et de séparation des activités bancaires Intervention générale

Projet de loi de régulation et de séparation des activités bancaires Intervention générale Nom du sénateur Eric Bocquet Groupe Communiste Républicain Citoyen Sénateur du Nord Paris, le 19 mars 2013 Projet de loi de régulation et de séparation des activités bancaires Intervention générale Monsieur

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

Monsieur le Préfet, j ai porté une grande attention sur le chapitre relatif à la sauvegarde de l emploi et au développement économique.

Monsieur le Préfet, j ai porté une grande attention sur le chapitre relatif à la sauvegarde de l emploi et au développement économique. Question de M. Michel PETIT, Conseiller Général du canton de Beaumetz-les-Loges, Président du groupe Union@ction.62, à M. Denis ROBIN, Préfet du Pas-de-Calais, sur les mesures en matière de soutien à l

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

Cybersurveillance: quelle sécurité Internet en interne et en externe pour l entreprise? 23/03/2012

Cybersurveillance: quelle sécurité Internet en interne et en externe pour l entreprise? 23/03/2012 Cybersurveillance: quelle sécurité Internet en interne et en externe pour l entreprise? 1 INTRODUCTION La sécurité informatique: quelques chiffres Internet a crée 700.000 emplois sur les 15 dernières années

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux - Que pensez vous du débat suscité par l article paru dans Sciences et Avenir sur l association entre benzodiazépines

Plus en détail

Tribunal des Conflits n 3807 Conflit sur renvoi du tribunal administratif de la Polynésie française

Tribunal des Conflits n 3807 Conflit sur renvoi du tribunal administratif de la Polynésie française Tribunal des Conflits n 3807 Conflit sur renvoi du tribunal administratif de la Polynésie française Mlle C c/ Polynésie française Séance du 30 janvier 2012 Rapporteur : M. Christian Vigouroux Commissaire

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE Grosses délivrées aux parties le : REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS COUR D APPEL DE PARIS ARRÊT DU 20 NOVEMBRE 2013 (n 44, 5 pages) Numéro d inscription au répertoire général : 10/22050 Décision

Plus en détail

Comment faire parler les chiffres

Comment faire parler les chiffres Sondages d opinions Comment faire parler les chiffres Sept règles d or à l usage des journalistes et des communicants pour utiliser les données d un sondage d opinions sans se tromper ni tromper son audience

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) 1. Questions (6 points) 1. A quels siècles correspond l «âge des églises gothiques»? (1 point) L «âge des églises gothiques» va

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Le stationnement irrégulier de véhicules appartenant à la communauté des gens du voyage.

Le stationnement irrégulier de véhicules appartenant à la communauté des gens du voyage. Le stationnement irrégulier de véhicules appartenant à la communauté des gens du voyage. Une des problématiques récurrente pour les collectivités en matière d occupation illégale de son territoire tient

Plus en détail