santé ESSENTIEL Homosexualité : en finir avec les préjugés MAGAZINE Consommer durable : être écoresponsable Se sentir bien au travail SOCIÉTÉ SANTÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "santé ESSENTIEL Homosexualité : en finir avec les préjugés MAGAZINE Consommer durable : être écoresponsable Se sentir bien au travail SOCIÉTÉ SANTÉ"

Transcription

1 santé ESSENTIEL MAGAZINE BIMESTRIEL DES ADHÉRENTS DES MUTUELLES D HARMONIE MUTUELLES SOCIÉTÉ Consommer durable : être écoresponsable SANTÉ Se sentir bien au travail SOCIÉTÉ Homosexualité : en finir avec les préjugés Nov Nº 12

2 SOMMAIRE 3 ACTUALITÉS 7 Une bouteille en plastique, laissée dans la nature, met plus de 10 ans à se dégrader. SOCIÉTÉ 7 SANTÉ 13 MUTUELLE 25 7 CONSOMMER DURABLE: ÊTRE ÉCORESPONSABLE Pour préserver l environnement, quels gestes peut-on adopter au quotidien, sans dépenser plus? 10 HOMOSEXUALITÉ: EN FINIR AVEC LES PRÉJUGÉS Comment changer de regard aujourd hui sur l homosexualité? LE RSA, MODE D EMPLOI Le point sur le revenu de solidarité active (RSA), en place depuis le 1 er juin. INITIATIVES: SE SENTIR BIEN AU TRAVAIL Améliorer vos conditions de travail n est pas réservé à votre entreprise. Quelques pistes. CHARLATANS DE LA SANTÉ: DES PRATIQUES À RISQUES Zoom sur ces pratiques parfois lourdes de conséquences. TEST D EFFORT: DÉPISTER LES TROUBLES CARDIAQUES Un examen qui permet de détecter d éventuelles anomalies cardiaques. VRAI/FAUX SUR LES COSMÉTIQUES BIO Les cosmétiques bio sont-ils aussi bons qu on le pense? Enquête. VOTRE MUTUELLE PAGES SPÉCIALES De la page25 à la page 32, pages spéciales, actualité, conseils pratiques sur les services mis à votre disposition par votre mutuelle. 13 Les bonnes relations entre collègues favorisent la qualité de vie au travail. 22 Chaque cosmétique doit porter sur son emballage la liste complète des ingrédients qui le composent. De vous à nous Une question de santé? Un sujet de société ou une réaction à un article publié? La rédaction du magazine est attentive à toutes les suggestions qu elle reçoit. N hésitez pas à nous écrire et à nous communiquer vos souhaits. Par courriel: harmonie-mutuelles.fr Par courrier: Essentiel Santé Magazine, 8, boulevard de Beaumont - CS Rennes cedex. Ce numéro comporte des encarts: Règlement mutualiste 1 er janvier 2010 Harmonie Santé Plus ou Règlement mutualiste 1 er janvier 2010 Garanties G1, G2 et G3, Statuts 1 er janvier 2010 pour la MNAM ; Appel à candidature pour Releya. Contact lecteurs : Magazine bimestriel paraissant cinq fois par an, édité par Harmonie Mutuelles (union soumise aux dispositions du livre III du code de la mutualité). Siret: , boulevard de Beaumont - CS Rennes cedex. Tél.: Directeur de la publication: Guy Herry Directrice presse-rédactrice en chef: Anne-Marie Guimbretière Assistante de direction: Armelle Collouard Rédactrices en chef adjointes pages spéciales: Marie-France Lacour, Brigitte Imber Essentiel Santé Magazine est sous copyright Tirage: exemplaires Le numéro: 0,49 L abonnement: 2,45 Publication membre de l ANPCM, du SPS et de la FNPS Conception-réalisation: Paris Photo de couverture: Janet Kimber/Getty Images Impression: Presses de Bretagne, ZI Sud-Est, rue des Charmilles, Cesson-Sévigné Cedex N Commission paritaire: 0912 M ISSN: Dépôt légal: à parution.

3 ÉDITO Sécu: défendons la solidarité L année va se terminer avec un déficit de l assurance maladie dépassant 11 milliards d euros. En 2010, ce montant devrait être de 14 milliards. Plus grave encore, même en cas d amélioration très nette de la situation économique, le gouvernement prévoit que le déficit de l assurance maladie sera supérieur à 10 milliards chaque année de 2011 à Du jamais vu! Face à cette aggravation massive, plutôt que d augmenter de façon solidaire les ressources de l assurance maladie, on demande aux malades et à leurs mutuelles encore plus d efforts. Le forfait hospitalier va augmenter de deux euros, certains médicaments, même si ce ne sont pas les plus utiles, seront moins bien remboursés, les indemnités journalières en cas d accident du travail seront imposables. Ces mesures sont inéquitables, car elles font à nouveau peser l effort sur les seuls malades. Elles sont dérisoires car les économies qu elles génèrent sont sans commune mesure avec les déficits à combler. Tout le monde l admet aujourd hui, même au sein de l actuelle majorité politique. Si nous voulons sauver la Sécu, il faut d urgence augmenter ses ressources. Tout le monde, tous les revenus doivent contribuer à cet effort qui n est pas que financier. C est aussi celui de la solidarité. Renforcer la solidarité entre adhérents, c est également une exigence au sein des mutuelles d Harmonie Mutuelles. Guy Herry Président d Harmonie Mutuelles Bonjour. J ai 80 ans et de gros problèmes de vue. J ai de plus en plus de difficultés à me déplacer, faire mes courses, mon ménage et mes repas. Ai-je droit à des aides pour me faciliter la vie tout en restant à mon domicile? À qui dois-je m adresser? Écouter, conseiller, accompagner Pour aider et soutenir les adhérents et leurs proches dans leurs démarches, Priorité Santé Mutualiste propose, depuis juillet 2009, un programme d accompagnement sur mesure, par téléphone, intitulé Aide au maintien à domicile. À l issue d un premier entretien diagnostic, une conseillère en économie sociale et familiale identifie les besoins de la personne. Elle lui propose ensuite une série de rendezvous téléphoniques (au maximum neuf), à raison d un ou deux par semaine. L objectif? Écouter, conseiller et suivre pas à pas le bénéficiaire dans la recherche des aides auxquelles il peut prétendre, ainsi que dans ses démarches administratives. ACTUALITÉ Maintien à domicile: un conseiller pour vous aider Grâce au service Priorité Santé Mutualiste, vous pouvez bénéficier d un accompagnement personnalisé, par téléphone, pour organiser votre maintien à domicile ou celui de vos proches. PLAINPICTURE Notre mission n est pas de nous substituer aux institutions. Nous souhaitons soutenir les personnes qui nous sollicitent en leur proposant des solutions en lien avec les dispositifs existants: centres locaux d information et de coordination (Clic), maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), affirme Thérèse Blain, chargée de projet à la Mutualité Française. Claudine Colozzi Accéder au service Priorité Santé Mutualiste est accessible au (prix d un appel local), du lundi au vendredi de 9 h à 19 h. Après avoir communiqué le code à quatre chiffres* de votre mutuelle, vous pourrez être mis en relation avec une conseillère du programme d accompagnement personnalisé. *Pour les adhérents Prévadiès: 4291; Harmonie Mutualité: 6295; MNAM: 6209; et Releya: Essentiel Santé Magazine - novembre

4 ACTUALITÉ Santé: les nouvelles mesures 8 Cancer colorectal: informez-vous Le cancer colorectal est le 3 e cancer le plus fréquent en France. Responsable de décès par an, il peut pourtant être guéri dans 9 cas sur 10, s il est dépisté tôt. Pour vous informer sur le dépistage organisé, les facteurs de risques ou les traitements actuels, l association pour la recherche sur le cancer (ARC) publie une brochure Soigner le cancer colorectal. Elle est disponible gratuitement sur rubrique Mieux nous connaître, puis Nos publications, ou par téléphone au Hausse de deux euros du forfait hospitalier (de 16 à 18 euros), baisse de 15 % du taux de remboursement de 110 médicaments, les nouvelles mesures proposées par le gouvernement pour réduire le déficit de l assurance maladie (11,5 mil- liards d euros en 2009) vont peser sur le budget des malades. Et encore plus lourdement, sur les 5 millions de ménages défavorisés qui n ont pas de Français sur dix jugent indispensable d avoir une complémentaire santé. 86 % estiment qu avec la seule couverture du régime obligatoire, le reste à charge est trop important. Source: Baromètre Prévoyance TNS Sofres, Essentiel Santé Magazine - novembre 2009 complémentaire santé, explique la Mutualité Française. Nous demandons l ouverture d un grand débat sur son financement et la modernisation de notre système de santé avec l ensemble des partenaires sociaux. Le projet tde loi ide financement tde la Sécurité sociale a été adopté en première lecture à l Assemblée nationale. Il devrait entrer en vigueur début Grand froid: les précautions à prendre À l approche de l hiver, l Institut national de prévention et d éducation pour la santé (Inpes) rappelle quelques précautions à prendre en période de grand froid : limiter les efforts physiques, chauffer son logement mais pas trop, bien se couvrir avant de sortir, appeler le 115 si l on remarque une personne sans abri ou en difficulté dans la rue Pour en savoir plus, téléchargez la brochure En période de grand froid sur w.inpes.sante.fr, rubrique Espace thématique puis Événements climatiques. GETTY/R. K OCH GETTY/A. J. J AMES Essentiel Santé Magazine évolue Au mois de février, vous découvrirez une nouvelle formule d Essentiel Santé Magazine, encore plus proche de vos préoccupations*. Vous y retrouverez toujours les sujets santé et société, abordés comme aujourd hui sans tabou. Et une place plus importante sera accordée aux informations de votre mutuelle. À découvrir aussi: un nouveau format, plus grand et plus facile à lire. Votre magazine sera également présent sur internet, avec la création d un blog qui vous permettra de réagir aux articles publiés, d apporter vos témoignages, et d obtenir des informations complémentaires sur les sujets traités. *Pour mieux répondre à vos attentes, nous avons réalisé une étude qualitative auprès de lecteurs.

5 GETTY IMAGES SOURCE Concours d écriture Histoires de proches Inquiétudes, isolement, difficultés de communica- tion L irruption d une maladie grave bouleverse non seuleme ent le quotidien des patients, mais aussi celui de leurs proches. Pour leur donner la parole, France Alzheiance Parkinson, mer, Fra la Ligue contre le cancer, la Ligue française contre la sclé- rose en plaques et Novartis Pharma organisent un concours d écriture sur le thème Histoires de proches. L objectif: donner, à l entourage des malades, la possibilité de témoigner, de partager leurs difficultés et leurs émotions, via l écriture d une nouvelle, d un poème, d un récit, d un scénario À l issue du concours, trois textes seront récompensés lors d une cérémonie de remise de prix qui se tiendra à Paris en mars Un recueil des meilleurs écrits sera également édité. Pour participer, il suffit de s inscrire sur ou à Concours Histoires de proches, 71 bis, rue du Cardinal Lemoine, Paris. Date limite: 31 décembre C est le nombre de bénévoles, majoritairement des femmes, accompagnant les malades en fin de vie, dans les unités de soins palliatifs. Si vous souhaitez devenir bénévole, renseignez-vous auprès de l Union nationale des associations 5000de soins palliatifs, au Drogues, ne fermons pas les yeux Dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies , le ministère de la Santé mène une campagne d information Drogues, ne fermons pas les yeux. Un site internet, a été créé à cette occasion pour toucher les ans. À découvrir: le jeu Guette l info, traque l intox, qui recense bon nombre d idées fausses. Par exemple: Le shit, c est de la résine de cannabis, c est 100 % naturel, Je fume juste des joints, c est rien, Ça va m aider à me concentrer, L héroïne, c est dangereux quand tu te piques. Quand tu sniffes, pas de problème, etc. Pour plus d informations, Drogues info service au (appel gratuit depuis un poste fixe). GETTY Essentiel Santé Magazine - novembre

6 CORBIS ACTUALITÉ Palmarès des hôpitaux: le bon score des établissements mutualistes Dans son palmarès 2009 des 50 meilleurs hôpitaux de France, l hebdomadaire Le Point cite les établissements du Groupe hospitalier de la Mutualité Française dans quasiment toutes les spécialités médicales et chirurgicales. L Institut mutualiste Montsouris (Paris) arrive ainsi en 25 e position du classement général: en première position pour le cancer de la prostate, le cancer du rein et la chirurgie du pied, et en deuxième place pour le cancer du poumon et la chirurgie du colon. Parmi les structures citées: la clinique de Saint- Étienne, 2 e en traumatologie du genou; la clinique Porte de l Orient (Lorient), 2 e pour les varices; la clinique Jules Verne (Nantes), 2 e pour la vésicule biliaire; la clinique Arnaud- Dubuen (Pessac), 4 e pour la vésicule biliaire; la clinique de La Sagesse (Rennes), 3 e pour les amygdales et végétations. 400 Radiofréquences: réduire les expositions millions d euros, ce sont les économies qui pourraient encore être réalisées grâce aux médicaments génériques. En 2008, 1,3 milliard d euros ont déjà été économisés. Source: Mémento Médicament, édité par la Mutualité Française, La nocivité des radiofréquences (antennesrelais, téléphones portables, wi-fi, microondes ) n a toujours pas été prouvée par l Agence française de sécurité sanitaire de l environnement et du travail (Affset). Néanmoins, si aucun risque sur la santé n a été identifié, elle reconnaît qu il existe encore des incertitudes. Par mesure de précaution, l agence recommande de réduire les expositions du public (et notamment des enfants) autant que possible. 6 Essentiel Santé Magazine - novembre 2009 En savoir plus Le classement a été publié dans l édition du Point, du 17 septembre Il est aussi disponible sur rubrique Éditions spéciales puis Guides. Fraudes à l assurance maladie: durcissement des sanctions Les fraudeurs à l assurance maladie (assurés, employeurs, professionnels et établissements de santé) seront désormais davantage sanctionnés. Un décret (n ), publié au Journal Officiel du 21 août 2009, prévoit en effet des amendes, plus adaptées à la gravité des infractions (jusqu à 50 % du montant de l abus constaté). En cas de fraudes graves (usage de faux, prescriptions abusives, etc.), l amende peut atteindre deux fois le montant de l abus. REA/D A ENIS KIOSQUE L hypocondriaque, sa vie, son œuvre Gilles Dupin de Lacoste est convaincu d être atteint d une maladie, souvent grave. Avec humour, il décrit ses angoisses et raconte comment un simple rhume devient le signe avant-coureur d un cancer des os. À découvrir également: des trucs et astuces pour gérer ses inquiétudes. L hypocondriaque, sa vie, son œuvre,gilles Dupin de Lacoste et Dr Robert Neuburger, éd. Payot, ,50 euros. Nous prendrons contact avec vous Vous souhaitez travailler en Europe? Ce guide vous donnera des conseils pour postuler, préparer un entretien d embauche, ou encore faire bonne impression, en fonction de chaque pays. Nous prendrons contact avec vous,édité par la Commission européenne, Disponible (gratuitement) sur demande à: Représentation de la délégation européenne, 288, boulevard Saint- Germain, Paris. Tél.: Ou sur Internet: (faire une recherche par mots et indiquer le titre). Histoire de l oubli Stefan Merrill Block, jeune auteur américain de 26 ans, a été bouleversé par la mort de sa grand-mère, atteinte de la maladie d Alzheimer. Son premier roman, comme une thérapie, raconte l histoire d une famille frappée, de génération en génération, par cette maladie. Très documenté, ce roman est aussi une formidable enquête scientifique. Histoire de l oubli, Stefan Merrill, éd. Albin Michel, euros.

7 SOCIÉTÉ ÉÉ GETTY IMAGES Consommer durable Être écoresponsable Pour réduire l impact de nos modes de vie sur l environnement, et préserver aussi notre santé, nous pouvons mieux consommer. Facilement, chaque jour, et sans dépenser plus. Essentiel Santé Magazine - novembre

8 SOCIÉTÉ ÉÉ Tous les produits que nous achetons ont besoin, pour être fabriqués, de matières premières et d énergie, avant d être emballés, transportés, consommés puis jetés. À grande échelle, les matières premières peuvent s épuiser, l air et l eau être pollués, les déchets s accumuler Or, en consommant différemment, il est possible de limiter l impact de nos modes de vie sur l environnement. Un enjeu d autant plus important que de nombreux pays en développement aspirent au mode de vie occidental. Acheter mieux Tout commence par les achats. Devant la surabondance de l offre, il est important de garder la tête froide quand le J. R RANDAL /G ETTY IMAGES Cddi Caddie chauffe, ff explique Jean-Marie Pelt, président de l Institut européen d écologie. Par exemple, au lieu d acheter un shampoing réparateur et un shampoing brillance, en flacon de 300 ml, préférez un seul shampoing d un litre, aux propriétés mul- tiples. Un moyen de réduire efficacement les emballages. Vous pouvez aussi choisir un shampoing labellisé bio*, composé d ingrédients naturels sans pesticides, et dont la production est moins polluante. Pour les produits de grande consommation, comme les aliments ou les produits ménagers, essayez également de privilégier les produits dont l emballage est réduit (produits en vrac, écorecharges, etc.). Pour les fruits et légumes, choisissez-les plutôt de saison: cela évitera d importer des produits de l autre bout de la planète. Vous pouvez aussi acheter des produits issus du commerce équitable. Leur prix permet de couvrir les coûts d une production durable, ainsi que le versement d une prime de développement pour la création d écoles, de centres de santé dans les pays en voie de développement, explique l A Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie (Ademe) dans son guide Devenir écoconsommateur, acheter et consommer mieux**. Faire des économies Consommer durable ne coûte pas forcément plus cher. Chacun peut prendre des initiatives aussi bien écologiques Troc, don: des solutions pour ne pas gaspiller Et si, au lieu de jeter les objets dont vous ne voulez plus, vous les offriez à des personnes qui en ont besoin? Près de chez vous, il existe certainement des associations favorisant l échange de biens ou de services, souvent appelées SEL, systèmes d échanges locaux. Renseignez-vous auprès de votre mairie. Sur internet, vous pouvez aussi faire des dons sur ou du troc sur des sites gratuits comme (pour échanger CD, livres, DVD), (pour tous les objets), (pour troquer, donner vos objets, ou proposer un service), (pour les échanges, mais aussi la location, par exemple, d un vélo ou d un outil de bricolage). L habitat et les transports sont responsables qu économiques. Je suis toujours surprise par la variété des produits de nettoyage utilisés pour la maison. Chers et polluants, ils peuvent être remplacés par le vinaigre blanc ou le bicarbonate de soude, conseille Cécile Gladel, auteur du guide L écolo écono***. Côté travaux, installer une chasse d eau à double débit, ou un récupérateur d eaux pluviales, vous permettra de réduire la facture tout en préservant les ressources en eau. Des incitations fiscales peuvent aussi vous aider à financer l isolation de votre maison, ou encore l installation de panneaux solaires. Côté transports, prendre les transports en commun ou faire du covoiturage sont autant de manières d être écoresponsable. C est bon pour la santé Pour choisir vos produits, repérez l écolabel NF Environnement et l écolabel européen, mis en place par les pouvoirs publics. Ils peuvent vous 8 Essentiel Santé Magazine - novembre 2009

9 de 45 % des émissions de gaz à effet de serre. aider, par exemple, à trouver une peinture qui contienne moins de métaux lourds et d hydrocarbures. Ils vous garantissent également que les impacts de la production du produit sur l environnement sont diminués par rapport aux produits classiques. Néanmoins, qui dit logo, ne dit pas forcément avantage écologique : Certaines autodéclarations environnementales délivrent un message écologique sans fondement ou jouent sur une ambiguïté trompeuse. Évitez les logos dont on ne connaît pas l origine, accompagnés d allégations vagues, comme «Préserve l environnement». Il n y a pas de produit sans impact sur l environnement, avertit l Ademe. L important est l amélioration continue: devenir écoconsommateur est un apprentissage progressif. Philippe Bohlinger Pour en savoir plus Sur la consommation durable (habitation, transports, achats, avantages fiscaux, etc.) Ademe, 20, avenue du Grésillé, BP 90406, Angers cedex 01. Tél.: Des réponses à vos questions Info-énergie au , une plate-forme téléphonique sur les énergies renouvelables. Calculer son empreinte écologique rubrique S informer, puis Calculer votre empreinte écologique. *Pour être sûr que le produit est bio, repérez s il possède un label. Pour en savoir plus, lire notre article pages **Le guide Devenir écoconsommateur, acheter et consommer mieux est téléchargeable sur et_conso/index.htm ou disponible sur demande au (prix d un appel local). ***L écolo écono, de Cécile Gladel, éd. Michel Lafon, 2008, 12,95 euros. S. VILLEROT/REA PHILIPPE ZAMORA POINT DE VUE Élisabeth Laville, fondatrice d Utopies, agence pionnière dans le conseil en développement durable. Le rôle moteur des pouvoirs publics Nos choix de consommation peuvent changer la politique des multinationales. Mais, bien entendu, tout ne peut pas être résolu par les actions individuelles. Les pouvoirs publics ont aussi un rôle à jouer. Actuellement, par exemple, la réglementation française limite la consommation annuelle d énergie dans les logements neufs (chauffage, eau chaude sanitaire et climatisation) à 130, voire 150 kilowattheures (kwh) par mètre carré. Grâce au Grenelle de l environnement, cette norme passera à 50 kwh en 2012 et 15 kwh en 2020! D ores et déjà, les constructeurs anticipent et proposent des bâtiments basse consommation, c est-à-dire ne dépassant pas 50 kwh. De même, l Union européenne a fait basculer le marché en imposant l étiquetage énergie sur les réfrigérateurs. Aujourd hui, sans interdire les produits les plus énergivores, 80 % des réfrigérateurs sont étiquetés classe A, autrement dit consomment un minimum d énergie (les produits sont classés de A à G). Essentiel Santé Magazine - novembre

10 SOCIÉTÉ ÉÉ Homosexualité: en finir avec les préjugés L homosexualité n est pas une maladie. Pourtant, à cause des comportements homophobes, des personnes homosexuelles souffrent encore. Comment changer de regard sur l homosexualité? Transsexualité: une décision historique Le 16 mai 2009, à la veille de la Journée internationale contre l homophobie, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a annoncé qu elle saisissait la Haute autorité de santé afin qu un décret, sortant la transsexualité de la catégorie des affections psychiatriques de longue durée, soit publié. La France est le premier pays à prendre cette décision qualifiée d historique par les associations. Cette mesure devrait permettre de franchir une étape supplémentaire dans la lutte contre la transphobie. STEVE FORREST/P P ANOS -REA Je crois que j ai toujours su que j étais homosexuelle. Quand je voyais un couple, je m identifiais toujours au garçon. Mais je ne savais pas mettre de mots sur ce que je ressentais, se souvient Marie Rousset, 22 ans, vice-présidente du MAG (Mouvement d affirmation des jeunes gais, lesbiennes, bi et trans). Tout s est débloqué le jour où la championne de tennis Amélie Mauresmo a fait son coming out*. Cela a banalisé mon attirance pour les filles. Près de trente ans après sa dépénalisation en France**, le regard sur l homosexualité semble avoir changé. Pourtant, les discriminations et les comportements homophobes demeurent une réalité quotidienne. Le rejet de la différence Un videur de discothèque qui rappelle à l ordre un étudiant en train d embrasser un garçon. Des passants qui insultent une jeune femme qui se promène main dans la main avec son amie. Un agent immobilier qui déclare irrecevable en tant que couple un dossier présenté par deux hommes. Regards, moqueries, injures, humiliations, discriminations, bousculade, passage à tabac, viol, et même meurtre : autant de comportements qui attestent du mépris, du rejet, voire de la haine, qui s expriment régulièrement à l égard des homosexuels, et que recense, depuis treize ans, l association SOS Homophobie. Ma mère a menacé de me tuer Si elles se manifestent dans tous les domaines de la vie quotidienne (voisinage, travail, milieu scolaire, lieux publics ), les réactions les plus violentes viennent le plus souvent de l entourage familial. Quand ma mère a appris que j aimais les garçons, elle a menacé de me tuer. Je me suis enfui. Pour la revoir, j ai dû mentir et lui dire que j étais hétéro. Aujourd hui, la seule solution que j ai trouvée pour me reconstruire est de vivre à plusieurs centaines de kilomètres de ma famille, raconte Malik***, 22 ans, qui a été pris en charge pendant quelques mois par l association Le Refuge. Cette association est la seule en France à proposer un hébergement temporaire et un accompagne- 10 Essentiel Santé Magazine - novembre 2009

11 À titre d exemple, l injure publique envers un particulier est punie d une amende de euros. Mais si elle est homophobe, les peines sont aggravées: six mois d emprisonnement et euros d amende. INSPIRESTOCK/C ORB S ment social, médical et psychologique à de jeunes victimes d homophobie. Elle est présente en Aquitaine, Ile-de- France et Languedoc-Roussillon. Des parents en plein désarroi nous contactent suite à la découverte de l homosexualité de leur enfant, note Nicolas Noguier, son président. Nous jouons un rôle de médiation familiale. La moitié des jeunes qui passent par Le Refuge renouent avec leurs proches. J ai mal réagi, par inquiétude Une première victoire contre l homophobie est d accepter de changer son regard, de faire le deuil de projections fantasmées sur un enfant, un frère ou une meilleure amie. Quand ma sœur cadette m a annoncé, il y a une dizaine d années, qu elle était lesbienne, j ai mal réagi, confie Caroline, 29 ans. Par inquiétude. Je me demandais si elle pourrait vivre une vie «normale». Et comme elle semblait aller mieux, après avoir traversé une grave dépression, j ai progressivement changé d avis. Comprendre pour respecter Les associations insistent sur la nécessité de la prévention de l homophobie, notamment en milieu scolaire. Au col- lège, une fille m a tendu un piège pour que je dévoile mon homosexualité. Dès que la nouvelle s est répandue, j ai subi un questionnement quotidien, se souvient Marie. Comme si les autres élèves me demandaient de justifier pourquoi je n étais pas comme eux. Certaines associations, comme le MAG, organisent des interventions pour parler d homosexualité et d homophobie avec les élèves, mais aussi sensibiliser les enseignants et le personnel d encadrement. Ce qui pose problème aux jeunes, c est le déficit de dialogue, confirme Hussein Bourgi, président du Collectif contre l homophobie. Quand j interviens dans une classe, je dis souvent que nous avons tous le droit de ne pas apprécier telle ou telle personne. En revanche, nous avons le devoir de la respecter dans sa différence, y compris sexuelle. Claudine Colozzi *Coming out: moment où une personne affirme publiquement son homosexualité. **Il a fallu attendre la loi du 4 août 1982 pour que lhomosexualité ne soit plus considérée comme un délit et réprimée comme tel. ***Les témoins ayant souhaité rester anonymes, les prénoms ont été changés. Pour en savoir plus Ligne Azur: ligne d écoute anonyme et confidentielle. Tél.: ou Mouvement d affirmation des jeunes gais, lesbiennes, bi et trans (MAG) 106, rue de Montreuil, Paris. Tél.: ou SOS Homophobie c/o Centre LGBT Paris IDF, 63, rue Beaubourg, Paris. Tél.: ou La Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité) 11, rue Saint-Georges, Paris. Tél.: ou Collectif contre l homophobie 1, rue Embouque d Or, Montpellier. Tél.: (24 h/24) ou Association Le Refuge 2, rue Germain, Montpellier. Tél.: ou Atoute.org: un forum pour s informer, comprendre, témoigner. hread.php?t=6613 Essentiel Santé Magazine - novembre

12 SOCIÉTÉ ÉÉ Le RSA, mode d emploi Vous êtes sans emploi? Vous travaillez mais votre salaire est très insuffisant? Depuis le 1 er juin, le revenu de solidarité active (RSA) vous garantit, sous certaines conditions, un revenu minimum. Vous êtes sans emploi Depuis le 1er juin, le RSA socle remplace le revenu minimum d insertion (RMI) et l allocation de parent isolé (API). Si vous perceviez l un ou l autre de ces revenus et que votre situation n a pas changé, il a été remplacé automatiquement par le RSA au mois de juillet 2009, sans intervention de votre part. Si vous avez perdu votre emploi depuis l entrée en vigueur du dispositif, vous pouvez désormais toucher le RSA, l équivalent du RMI. Actuellement, le montant du RSA est variable et dépend de votre situation familiale et de vos ressources. Pour savoir comment faire une demande, reportezvous à l encadré Pour en savoir plus. Vous étiez au RMI et vous avez retrouvé un emploi Si vous avez retrouvé un travail après avoir touché le RMI, le RSA peut aussi vous concerner au titre du RSA com- plément de revenu, appelé parfois RSA chapeau. Quand vous retrouvez un travail, le RSA vous assure un complément de revenus qui vous permet de ne pas gagner moins que lorsque vous étiez au RMI. Le montant de l allocation diminue alors progressivement, en fonction de l augmentation du revenu, explique Martin Hirsch, ancien président d Emmaüs et aujourd hui haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté. Un moyen d encourager l activité professionnelle. Vous travaillez, mais votre revenu est insuffisant Si vous ne perceviez pas le RMI jusqu alors, mais que vos revenus sont inférieurs à 1,04 fois le Smic pour une personne seule (soit moins de 1391,20 euros bruts par mois), vous pouvez toucher le RSA complément. C est le cas de ceux qui, bien que travaillant, ne disposent pas de reve- nus suffisants. Je pense par exemple à un bénéficiaire du Smic avec deux enfants, précise Martin Hirsch. Le RSA perçu est sans limitation de durée. Vous avez moins de 25 ans Si vous avez moins de 25 ans, vous pouvez désormais bénéficier d un RSA jeunes ( socle ou complément ), à la condition que vous puissiez justifier de deux ans de travail dans les trois dernières années. Yves Lusson Premier bilan pour le RSA Fin août, sur les 3,5 millions de bénéficiaires potentiels, 1,131 million de foyers ont perçu le RSA socle (ex-rmi) et foyers le RSA complément. Nous comptons toucher 90 % des bénéficiaires potentiels d ici un an, précise Martin Hirsch. Le 15 septembre, un comité d évaluation a vu le jour afin d analyser les effets du RSA sur le retour à l emploi, le taux de pauvreté et la qualité des emplois des personnes qui en bénéficient. Pour en savoir plus MARTA NASCIMENTO/R EA Pour savoir si vous pouvez bénéficier du RSA et faire une simulation: ou appelez le 3939 (coût d un appel local). Vous pouvez aussi vous adresser à votre caisse d allocation familiale (CAF), à votre caisse de mutualité sociale agricole, à votre conseil général, ou bien à votre centre communal ou intercommunal d action sociale (CCAS). 12 Essentiel Santé Magazine - novembre 2009

13 SANTÉ PHOTOALTO Initiatives Se sentir bien au travail Répondre aux exigences professionnelles sans nuire à sa santé ni perdre sa motivation, c est possible. Exemples d initiatives pour améliorer votre bien-être au travail. Essentiel Santé Magazine - novembre

14 SANTÉ Améliorer vos conditions de travail n est pas réservé à la direction de votre entreprise ou au management. Vous pouvez, vous aussi, être acteurs de votre bien-être, en aménageant, par exemple, votre espace de travail, en entretenant de bonnes relations avec vos collègues, en suivant une formation, ou encore en optimisant l organisation de vos journées. Parce que le bien-être ne doit pas être un luxe, voici quelques pistes pour mieux vivre au quotidien. Discutez avec vos collègues Les échanges humains, le respect et l entraide entre collègues sont la base d une bonne qualité de vie au travail, indique Martine Artus, médecin du travail. Comme Rosa*, organisez par exemple un petit déjeuner, un déjeuner, ou des rencontres après le travail pour faire davantage connaissance et détendre l ambiance. Nous nous réunissons autour d un petit déjeuner tous les vendredis. C est un moment de partage, où l on se retrouve, où l on discute. Gérez votre capital santé Chauffeur routier, j avais tendance à négliger ma condition physique, à force de rester assis derrière mon volant et d avaler sucreries et sodas. J ai donc décidé de les remplacer par de l eau et des fruits, et de faire régulièrement de l exercice physique. Depuis, j ai maigri et je me sens beaucoup mieux, dans ma vie privée, mais aussi au travail, se félicite Roger. En vous fixant quelques règles, vous pouvez, vous aussi, améliorer votre hygiène de vie et retrouver votre dynamisme. Mieux aménager l environnement Apporter une plante ou décorer votre bureau avec des objets personnels peuvent vous aider à vous sentir bien. Jean-Baptiste, directeur des ressources humaines, explique également l importance d initiatives suggérées par les salariés: Installer une salle de sport et deux espaces détente, l un avec un baby-foot et l autre avec une table de massage, ou encore mettre des pommes à côté de la machine à café Toutes ces recommandations sont venues de nos collaborateurs. Bien sûr, les idées qui collent avec celles de la direction ont plus de chances de passer. Mais nos suggestions sont prises en compte, indique Christian. Open space** : posez des règles Après plusieurs années passées dans un bureau, je travaille désormais dans Pour 51 % des Français, les conditions de tra un open space. J ai eu du mal à m adapter à cause des nuisances causées par l absence de cloisons: le bruit, la promiscuité, explique Christelle. J avais des difficultés à me concentrer. J ai donc proposé à mes collègues d en discuter pour que chacun respecte davantage l autre. Nous avons réaménagé les postes de travail pour retrouver un peu d intimité en les cloisonnant avec des parois et des plantes vertes, l intensité À SAVOIR Une idée, un projet: à qui s adresser? Vous avez une idée susceptible d améliorer votre bien-être et celui de vos collègues? N hésitez pas à en parler à votre hiérarchie directe, votre direction des ressources humaines (DRH), ainsi qu aux représentants du personnel, ou même à un délégué syndical. Vous pouvez aussi vous adresser au médecin du travail de l entreprise, dont le rôle est de conseiller à la fois les salariés et l entreprise. Le mieux est de choisir la personne en qui vous avez le plus confiance, ou celle dont vous pensez avoir le plus de chances d être compris. BIDD IBOO/G O ETTY IMAGES 14 Essentiel Santé Magazine - novembre 2009

15 vail sont très importantes, juste après leur niveau de rémunération (53 %). des sonneries de téléphone a été baissée, et chacun essaie de ne pas parler trop fort. Un code de bonne conduite profitable à tous: pourquoi ne pas en parler, vous aussi, à vos collègues? Faites une vraie pause Pour évacuer la pression, pour reposer vos yeux, et pour détendre vos muscles, oubliez la pause déjeuner devant l écran d ordinateur. Prenez l air, promenez-vous dans les parcs de la ville, faites du sport, changez-vous les idées Bref, toutes les activités qui vous détendront, comme le conseille Isabelle: Je travaille en centre-ville, aussi j en profite parfois pour suivre un cours de relaxation le midi. Cela me sort complètement de mon job et je retourne au bureau pleine d énergie. Demandez une formation Pour rester motivée et continuer à évoluer professionnellement, j ai décidé de profiter de mon Droit individuel à la formation (DIF). J étais secrétaire de direction et j ai demandé à être formée aux techniques d écriture. Cela m a permis d intégrer le service communication dans le cadre d une mobilité interne, confie Florence. Pour en savoir plus sur les formations proposées par votre entreprise dans le cadre du DIF, contactez votre responsable hiérarchique ou le service des ressources humaines. Conciliez vie privée et vie professionnelle À la naissance de mon premier enfant, j ai compris qu il ne serait pas facile de concilier ma journée de travail avec mon rôle de maman. Il a donc fallu que j organise mon activité au mieux. Aujourd hui, je limite toujours mes temps de déjeuner et de pause café. C est très efficace pour ne pas se laisser déborder. Je dis non au téléphone et à l ordinateur portable à la maison, de manière à équilibrer vie professionnelle et vie personnelle, explique Nathalie. Éric Maunoir * Les témoins ayant souhaité rester anonymes, tous les prénoms ont été changés. ** Un open space est un espace de travail ouvert, sans cloisons, partagé par plusieurs personnes. FANNY F /R EA LAURENT L CERINO/R EA POINT DE VUE Jean- Baptiste Obéniche, directeur général de l Agence nationale pour l amélioration des conditions de travail (Anact) La santé passe par le bien-être au travail Pour améliorer les conditions de travail, il est important de faire de la prévention collective, et en particulier en ce qui concerne la qualité du contenu du travail, de l organisation, de l environnement physique, de l évolution professionnelle, des relations sociales et de la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle, source de progrès encore peu exploitée. On passe aujourd hui un tiers de notre vie au travail. Il est donc essentiel de s y sentir bien, de s épanouir. Créer les conditions favorisant le plaisir de travailler, c est non seulement bon pour la santé, mais c est aussi un élément fondateur de nos relations sociales. Pour l entreprise, l enjeu du bien-être des salariés est double: la performance, d une part, et l attractivité des emplois pour attirer les meilleurs talents, d autre part. Essentiel Santé Magazine - novembre

16 SANTÉ Souffrance au travail: comment en sortir? Manque de dialogue, concurrence entre salariés, surmenage, mise au placard, mutation soudaine Les causes de mal-être en entreprise sont multiples. Comment en reconnaître les signes et soutenir une personne en souffrance? Harcèlement au travail: que faire? Le harcèlement au travail, qu il provienne de la hiérarchie ou d un collègue, cause de nombreuses souffrances à la personne qui en est victime. Pour autant, cette pratique ne relève pas du domaine médical mais du juridique, puisqu elle est réprimée par le code du travail. Ce n est donc pas au médecin du travail de dire s il y a harcèlement ou pas, mais au juge. En cas de suspicion de harcèlement, il faut en informer le médecin du travail, les ressources humaines et sa hiérarchie à condition que ce ne soit pas elle qui harcèle. Sinon, il faut faire intervenir les représentants des salariés et l inspection du travail. Enfin, un salarié prêt à déposer plainte se doit d avoir des preuves objectives ou des témoignages sérieux afin de démontrer qu il ne s agit pas d une simple incompatibilité d humeur ou de problèmes organisationnels. Le mal-être au travail se traduit souvent par des changements émotionnels et comportementaux qui sont parfois difficiles à repérer, explique Martine Artus, médecin du travail et exerçant au CHU de Clermont-Ferrand en pathologies professionnelles. Reconnaître les signes de mal-être L anxiété et la dépression se traduisent souvent par de petits signes physiques qui peuvent passer inaperçus. Par exemple: une respiration rapide, des palpitations, la bouche sèche, des sueurs, les muscles tendus Sur le plan psychologique, le mal-être s exprime par des pensées négatives, des difficultés de concentration ou des troubles du raisonnement et de la mémoire. La personne en souffrance devient souvent plus soucieuse, irritable, démotivée, et peut parfois développer des addictions ou des maladies organiques (hypertension, diabète, allergies ), précise Martine Artus. Sophie, 31 ans, ingénieur dans une grande société d ingénierie pétrolière, a ressenti certains de ces signes, sans compter la fatigue, les troubles du sommeil et la perte de motivation. J avais totalement perdu confiance en moi. Au travail et à la maison. J ai perdu 6 kg en 6 mois. J avais des bouffées de chaleur, une boule au ventre énorme et je n avais plus d intérêt pour les activités en dehors de mon travail. Jusqu au jour où, victime d un malaise en voiture, elle a dû arrêter de travailler trois mois pour se reposer. En parler : oui, mais à qui? Heureusement, j en ai toujours parlé à mon mari. Cela m a aidée, ajoute Sophie. Il est en effet très important de parler avec vos proches de ce que vous ressentez. Il ne faut surtout pas s isoler ou laisser une personne en souffrance s isoler. Sinon elle risque d entrer dans un engrenage et de faire une grave dépression, souligne Martine Artus. Après mon malaise, je suis également allée voir mon médecin traitant, puis un psychiatre, raconte Sophie. Elle aurait aussi pu être orientée par son médecin vers des structures spécialisées en souffrance au travail, comme le Centre consultations de pathologies professionnelles, où exerce le DrMartine Artus. Au sein de l entreprise, la personne peut en parler au médecin du travail, à son directeur des ressources humaines (DRH), ou encore aux représentants du personnel, aux collègues en qui elle a confiance, et, pourquoi pas, à sa hiérarchie directe. L inspection du travail et les syndicats peuvent également être des interlocuteurs constructifs. Aider une personne qui souffre La première chose à faire pour aider une personne en souffrance, c est de ne pas la laisser seule. Il faut l écouter, dialoguer, et lui donner 16 Essentiel Santé Magazine - novembre 2009

17 En France, quatre salariés sur dix souffrent de stress au travail. SYMPHONIE/G ETTY IMAGES des contacts afin qu elle reprenne confiance en elle et puisse remédier à son stress. Parmi les contacts, il faut lui suggérer de prendre rendez-vous avec le médecin du travail. Un salarié qui demande à voir un médecin du travail parce qu il présente des troubles en lien avec son activité sera vu en priorité. Ces demandes ne sont jamais refusées, constate Corinne Letheux, médecin-conseil au Centre interservices de santé et de médecine du travail en entreprise. Le médecin recherchera les causes professionnelles de souffrance, aidera le salarié et l orientera au besoin vers un psychiatre. Et il ne faut pas l oublier : le médecin du travail peut intervenir pour suggérer des changements dans l entreprise, en lien avec le directeur des ressources humaines (DRH) ou directement avec la direction, tout en préservant le secret médical. É.M. Mutuelles à vos côtés Prévention en entreprise Pour aider les entreprises à améliorer le bien-être de leurs salariés, la Mutualité Française participe à la réalisation de la revue Santé & Travail, qui leur donne, chaque trimestre, des conseils sur l hygiène, la sécurité, ou encore la reconnaissance des maladies professionnelles Cette promotion de la santé est également relayée par les mutuelles d Harmonie Mutuelles, qui organisent des programmes, propres à chacune d elles, pour accompagner la santé de leurs adhérents, comme par exemple, des conférences santé ou des ateliers nutrition. Certaines proposent également aux entreprises un accompagnement dans la mise en œuvre d actions de prévention, en fonction de leurs besoins: accompagnement à l arrêt du tabac; formation aux gestes et postures à adopter au travail; gestion du stress; organisation de conférences sur l alimentation Pour connaître le programme de votre mutuelle, contactez votre agence. Pour en savoir plus À lire Apprivoiser le stress, Dr Michel Dib, Éditions du Huitième jour, 2009, 13,50 euros. Sur internet: Des bonnes pratiques en entreprise, des conférences en vidéos, des revues à télécharger, sur le site de la semaine pour la qualité de vie au travail: Agence nationale pour l amélioration des conditions de travail (Anact), 4, quai des Étroits, Lyon cedex 05. Tél.: Trouvez la liste des centres médicaux spécialisés dans la souffrance au travail sur ou renseignez-vous auprès de votre médecin traitant ou médecin du travail. Essentiel Santé Magazine - novembre

18 SANTÉ Charlatans de la santé: des pratiques à risques Cancer, sida, ils prétendent parfois tout guérir, mais peuvent faire de nombreuses victimes. Quelles sont leurs pratiques? De quoi faut-il se méfier? Enquête sur ces charlatans qui mettent votre santé en danger. Je vous propose une guérison intégrale et définitive. Contactezmoi, Tout soigner avec une seule cure, quelle que soit la maladie! À la lecture de telles annonces publicitaires, méfiez-vous. Elles sont certainement l œuvre de charlatans. Car aucune médecine ne peut prétendre guérir toutes les maladies. Et s il n y a pas de danger à prendre un traitement homéopathique conseillé par un médecin pour soigner une rhinite, il n en va pas de même pour d autres pratiques n ayant jamais apporté les preuves de leur efficacité ni de leur absence de danger. Pour savoir si une spécialité est reconnue ou non, adressezvous au conseil de l ordre des médecins, recommande le Dr Irène Kahn-Bensaude, vice-présidente du conseil national de l ordre des médecins, et présidente du conseil départemental de la Ville de Paris. 200 méthodes douteuses Il existe aujourd hui entre 200 et 400 méthodes considérées comme charlata- nesques, explique Houssine Jobeir, docteur en psychopathologie et maître de conférence de l université de Bretagne occidentale. À l inverse de la médecine classique, elles sont exercées sans validation scientifique par la recherche et l expérimentation. Parmi elles: la gemmothérapie, qui prétend soigner par les bourgeons de plantes; l urinothérapie, technique basée sur l absorption d urine; la magnétothérapie, qui utilise le champ magnétique d aimants; ou encore la méthode Hamer, théorie selon laquelle toute maladie est la résultante d un choc psychologique ou d un conflit intérieur non résolu. Qui sont ces imposteurs? Ces fausses médecines sont le plus souvent exercées par des thérapeutes autoproclamés ou arguant de diplômes non valides. Il peut aussi s agir de médecins diplômés, mais la plupart d entre eux choisissent de s exclure eux-mêmes de l ordre national des médecins pour éviter les pro- cédures disciplinaires. La méthode la plus en vogue actuellement est la kinésiologie, qui se définit comme le soin de l âme par le toucher du muscle, observe Catherine Picard, présidente de l Unadfi*. En manipulant le corps de la personne, le pseudopraticien lui soutire des informations intimes sur sa vie courante, l éducation de ses enfants ou sa vie sexuelle. Et de manière insidieuse, une relation d emprise se crée. Il faut se méfier lorsque ce que l on vous demande pourrait être normal chez un psychothérapeute ou un psychiatre, mais ne l est pas ailleurs. Des risques parfois lourds de conséquences Ces escrocs n ont pas d autre pouvoir que celui de manipuler et d user de la crédulité de personnes vulnérables, poursuit Houssine Jobeir. Le risque, c est que des patients atteints de pathologies graves se laissent convaincre de rejeter leur traitement scientifiquement prouvé pour s engager dans une voie déviante. À SAVOIR Reconnaître un charlatan Si vous répondez oui à une ou plusieurs de ces questions, méfiez-vous: vous avez certainement affaire à un charlatan. 1. La méthode proposée prétend-elle guérir toutes les maladies? 2. Vous demande-t-on d arrêter les traitements prescrits par votre médecin? 3. Est-ce que l on vous dit que si vous êtes malade, c est parce que vous l avez voulu ou mérité? 4. Devez-vous payer très cher pour accéder à cette méthode? CREATAS IMAGES/ JUPITER IMAGES 18 Essentiel Santé Magazine - novembre 2009

19 Entre 30 et 50 % de la population font régulièrement appel à des pratiques médicales non reconnues. CHASSENET/BSIP Pour en savoir plus Conseil national de l ordre des médecins: 180, boulevard Haussmann, Paris. Tél.: L Union nationale des associations de défense des familles et de l individu victimes de sectes compte 29 associations en régions. 130, rue de Clignancourt, Paris. Tél.: Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) coordonne l action des pouvoirs publics face aux dérives sectaires. 66, rue de Bellechasse, Paris. À lire Un polar sur le thème des charlatans: Diagnostic Fatal, par Claude Broussouloux, coédité par la Mutualité Française et les éd. Pascal, 2009, 12. Alain témoigne: Ma fille souffrait d un problème de toux. En 2001, ma compagne l a amenée chez un médecin adepte de la méthode Hamer. En une consultation de «décodage biologique», il nous a dit avoir tout réglé et nous a conseillé d arrêter tout traitement. Aujourd hui, un scanner vient de montrer que ma fille a une malformation des poumons qui aurait pu être opérée lorsqu elle était plus jeune: c est désormais trop tard. Elle ne dispose plus que de 75 % de sa capacité pulmonaire. À cause de ce médecin et du temps qu il nous a fait perdre, nous avons perdu la chance de pouvoir la guérir. Des gourous et des sectes Les charlatans peuvent donner de faux espoirs et faire perdre leur chance de guérison aux malades, tout en leur faisant payer un prix souvent exorbitant, note Houssine Jobeir. Même si tous les charlatans n appartiennent pas à des sectes, le secteur de la santé reste propice au développement des idéologies sectaires, car il est très lucratif. Les gens sont psychologiquement fragiles par rapport à leur santé, constate Irène Kahn-Bensaude. Il est donc facile, pour les sectes, de jouer sur la naïveté et la vulnérabilité d une personne malade. Catherine Janvier *Unadfi: Union nationale des associations de défense des familles et de l individu victimes de sectes. Victime: comment se défendre Le cadre juridique diffère selon que le charlatan est un médecin ou non. S il s agit d un médecin utilisant des méthodes non reconnues par la science, celui-ci peut être sanctionné pour charlatanisme, et la victime doit se tourner vers le conseil de l ordre des médecins. S il ne s agit pas d un médecin, celui-ci peut être condamné pour exercice illégal de la médecine ou exercice illégal de la pharmacie, qui relèvent du droit pénal. La victime désirant aller en justice doit d abord constituer un dossier réunissant un maximum d éléments tels que des ordonnances, ou encore des préparations qui auraient pu lui être prescrites. Le délai de prescription pour ce genre d affaires est de trois ans, ce qui peut parfois bloquer certaines actions en justice. Mais même dans ce cas, il est important que les victimes témoignent de leur histoire auprès des associations compétentes dans un but de prévention. Essentiel Santé Magazine - novembre

20 SANTÉ Test d effort Dépister les troubles cardiaques Le test d effort détecte d éventuelles anomalies cardiaques. Il s adresse d abord aux personnes qui présentent des facteurs de risques cardiovasculaires, mais aussi à celles ayant eu un infarctus ou souhaitant reprendre une activité sportive. L EXIQUE ÉLECTROCARDIOGRAMME (ECG) Un électrocardiogramme sert à enregistrer l activité électrique du cœur. Il permet de calculer la fréquence cardiaque, de détecter les éventuels troubles du rythme cardiaque ou les défauts d oxygénation du cœur. Il pose le diagnostic d un risque d infarctus. MALADIE CORONAIRE Elle se caractérise par le rétrécissement d une ou plusieurs artères du cœur. Elle est à l origine de l angine de poitrine et de l infarctus du myocarde, communément appelé crise cardiaque. Le test d effort ou épreuve d effort, ou électrocardiogramme d effort* consiste à enregistrer l activité électrique du cœur pendant un exercice physique défini. Ce type de test, très fréquent, permet avant tout de repérer d éventuels troubles cardiaques et maladies coronaires*, explique le Dr Alain Sebaoun, membre du Collège national des cardiologues français. Qui est concerné? Le test d effort s adresse en priorité à des patients qui présentent des facteurs de risques cardiovasculaires (tabac, obésité, cholestérol, hypertension, diabète): le plus souvent des hommes de plus de 45 ans, mais les femmes sont aussi concernées. Il est également conseillé dans les métiers à risque : pilote de ligne, pompier, conducteur de bus et sportif professionnel, signale le Pr Hervé Douard, cardiologue au CHU de Bordeaux. Il existe néanmoins certaines contreindications annoncées par le médecin traitant: infarctus très récent, angine de poitrine instable, hypertension artérielle sévère, trouble du rythme cardiaque au repos, etc. Le test d effort est également essentiel après un infarctus pour réentraîner le cœur à l effort, ou si la personne s est arrêtée de faire du sport pendant vingt ans et qu elle souhaite reprendre une activité physique. Il faut en effet vérifier que le cœur fonctionne bien, surtout en cas de tension ou de cholestérol élevés, précise le Pr Hervé Douard. Un test rapide et indolore Pratiqué par un médecin cardiologue ou un médecin du sport, le test d effort est rapide (environ quinze minutes) et indolore. Après avoir appliqué des électrodes sur le torse du patient, on mesure son aptitude à l effort tandis qu il marche sur un tapis ou pédale à bicyclette, décrit Alain Sebaoun. Ce test ne nécessite aucune préparation spécifique, mais on évite de le faire avant un repas, sous peine de faire un malaise hypoglycémique. Ariane Langlois *Voir lexique. Des tests complémentaires Si le résultat du test d effort est anormal, le cardiologue doit procéder à des examens complémentaires, afin d identifier l anomalie cardiaque. Le médecin peut ainsi préconiser une échographie cardiaque. Grâce à une sonde à ultrasons, cet examen permet d étudier la contractilité du cœur, y compris à l effort, et la perméabilité des valves cardiaques. Il peut également pratiquer une scintigraphie cardiaque il injecte au patient un produit de contraste qui met en évidence les zones du cœur qui ne reçoivent pas assez d oxygène, ou une coronarographie radiographie des artères coronaires, qui permet d identifier les rétrécissements artériels coronaires, et parfois de les traiter. Enfin, il peut proposer un test d oxygène. Essentiellement pratiqué chez les sportifs, celui-ci évalue la capacité d endurance du patient en mesurant sa consommation maximale en oxygène (appelée VO 2 max) pendant l effort. 20 Essentiel Santé Magazine - novembre 2009

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin!

Santé ET Prévoyance. Complémen ter vous accompagne vraiment plus loin! Santé ET Prévoyance vous accompagne vraiment plus loin! 3 offres labellisées pour bien accompagner votre démarche de protection sociale La participation financière de votre collectivité fait avancer la

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Patrizia Tilly - Fotolia.com

Patrizia Tilly - Fotolia.com Patrizia Tilly - Fotolia.com Préserver sa santé Avec l âge, le manque d activité, votre santé peut se fragiliser. Des gestes simples, une bonne hygiène de vie peuvent permettre de se maintenir en forme.

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

droits des malades et fin de vie

droits des malades et fin de vie DOCUMENT à CONSERVER ET À EMPORTER si VOUS êtes HOSPITALISé droits des malades et fin de vie La loi Leonetti Le respect de la personne Le rôle de votre médecin L accès aux soins palliatifs Photo couverture

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services

La santé. Les établissements de l entité Mutualité Santé Services 1 solidaire Apporter une réponse concrète aux besoins de la population en matière de santé, selon des principes fondamentaux de solidarité et d entraide. Développer un important réseau d œuvres sanitaires

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

Quand le stress nous rend malade

Quand le stress nous rend malade Yuri Arcurs Quand le stress nous rend malade Tous concernés! De quoi s agit-il? Le stress stimule notre organisme pour qu'il s'adapte à une nouvelle situation, bonne ou mauvaise. Deux hormones sont alors

Plus en détail

La prise en charge d un trouble bipolaire

La prise en charge d un trouble bipolaire GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge d un trouble bipolaire Vivre avec un trouble bipolaire Décembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? Pour suivre le versement de ma pension d invalidité, j ouvre mon compte sur JE SUIS ACCOMPAGNÉ EN CAS D INVALIDITÉ L'ASSURANCE MALADIE EN LIGNE Pour en savoir plus sur l information

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

La politique de l entreprise (esprit et incitation au challenge) implique :

La politique de l entreprise (esprit et incitation au challenge) implique : Introduction Image classique = Cadre supérieur + grande responsabilité Mais aussi le bas de l échelle Zéro défauts, l excellence a un prix = Le Stress I Définition Interaction entre un environnement et

Plus en détail

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur E D I T O Sommaire P1 L édito P2 Révision des classifications et rémunérations minimales : Accord à l unanimité P3 Suite révision des classifications P4 Accord sur la sécurisation de l emploi et le temps

Plus en détail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Document réalisé avec l aide de Philippe BIELEC, Ingénieur Conseil à la Direction des risques professionnels de la

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Une exposition : «Les métiers des services à la personne»

Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Une exposition : «Les métiers des services à la personne» Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 5 panneaux (200 x 80 cm) disponible gratuitement : Les

Plus en détail

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin!

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! 45% des agents des départements et régions ont déjà choisi nos trois mutuelles professionnelles. 7 bonnes raisons

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

Guide de préparation aux situations d urgence

Guide de préparation aux situations d urgence Guide de préparation aux situations d urgence Soyez Prêts! disponible sur le portail interministériel de prévention des risques majeurs http://www.risques.gouv.fr Faire face en attendant les équipes de

Plus en détail

Infection par le VIH/sida et travail

Infection par le VIH/sida et travail Documents publiés dans la collection VIH-sida du ministère de la Santé et de la Protection sociale : COLLECTION VIH/SIDA Sida-MST (maladies sexuellement transmissibles) Transmission - Diagnostic/dépistage

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre?

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? agissez, devenez vous aussi un Clima cteur engagé! Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? Mulhouse Alsace Agglomération s est associée au site «Le climat entre

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

Assurances, emprunts, permis de conduire

Assurances, emprunts, permis de conduire Assurances, emprunts, permis de conduire J ai participé le 17 mai 2008 à une réunion commune à trois associations : l AFAF, l ASL et CSC. Monsieur Gobel, membre de Santé info droit, nous a présenté les

Plus en détail

Portes Ouvertes chez votre assistant maternel

Portes Ouvertes chez votre assistant maternel Coordonnées utiles www.cg59.fr de Métropole Lille 108/112, rue Pierre Legrand CS 70511-59022 LILLE Cedex Tél. : 03 59 73 92 70 de Métropole Roubaix Tourcoing 12, Boulevard de l Egalité 59200 TOURCOING

Plus en détail

La santé en entreprise :

La santé en entreprise : avenue du marché gare 34070 Montpellier Repas offert à Montpellier Restaurant La Table de Cana Découverte Partage Convivialité Cuisine ou au 04 99 58 88 90 ou par mail : accueil@mflr.fr sur inscription

Plus en détail

ACCÈS AUX SOINS. La santé mentale. dans le 5 e a Lyon

ACCÈS AUX SOINS. La santé mentale. dans le 5 e a Lyon ACCÈS AUX SOINS La santé mentale dans le 5 e a Lyon décembre 2010 ACCÈS AUX SOINS Le Conseil Local de Santé Mentale du 5 e arrondissement : qu est-ce que c est? Le Conseil Local de Santé Mentale du 5 e

Plus en détail

Cartes sur table. Pour une justice. sociale. et fiscale. Quatre propositions concrètes

Cartes sur table. Pour une justice. sociale. et fiscale. Quatre propositions concrètes Cartes sur table Pour une justice sociale et fiscale Quatre propositions concrètes AVERTISSEMENT La mission de la Fondation Jean-Jaurès est de faire vivre le débat public et de concourir ainsi à la rénovation

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Ordonnance n o 2010-18 du 7 janvier 2010 portant création d une agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l

Plus en détail

Prévenir... les méfaits du stress

Prévenir... les méfaits du stress Prévenir... les méfaits du stress 23 Vous avez dit? T out le monde se dit. Le stress est souvent considéré comme un mal inévitable de la vie moderne. C est à la fois un alibi, un bouc-émissaire et un sujet

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

LES DERIVES SECTAIRES JEUDI 20 NOVEMBRE 2014

LES DERIVES SECTAIRES JEUDI 20 NOVEMBRE 2014 LES DERIVES SECTAIRES JEUDI 20 NOVEMBRE 2014 1- SOMMAIRE DEFINITION DE LA DERIVE SECTAIRE CIBLES DES DERIVES SECTAIRES LES QUESTIONS A SE POSER QUE FAUT IL FAIRE? QUAND FAUT-IL LE SIGNALER? OU FAUT-IL

Plus en détail

Droits des personnes malades en fin de vie

Droits des personnes malades en fin de vie R S L S Droits des personnes malades en fin de vie Dr. R. Mislawski Médecin coordonnateur, Docteur en droit Sommaire Introduction 1 Domaine de la loi 2 Conditions de fond de mise en œuvre de la loi 3 Critères

Plus en détail

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales

Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Colloque régional de prévention des addictions Mardi 31 mars 2015 Clermont-Ferrand Prévention des conduites addictives : des sciences sociales aux pratiques locales Appels à communication Le Pôle de référence

Plus en détail

DROGUES ET LOI. Dr F. PAYSANT CHU GRENOBLE

DROGUES ET LOI. Dr F. PAYSANT CHU GRENOBLE DROGUES ET LOI Dr F. PAYSANT CHU GRENOBLE contexte Drogue licite (tabac, alcool, jeu, internet, ) Organisation, ou prise en compte des effets Drogue illicite (héroïne, cannabis, cocaine,.) Production,

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers)

DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers) DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers) Chère Consœur, Cher Confrère, Ces renseignements médicaux

Plus en détail

Des ressources numériques en ligne : Actions éducatives et développement personnel de l élève

Des ressources numériques en ligne : Actions éducatives et développement personnel de l élève «La citoyenneté active et participative» Des repères pour le chef d établissement novembre 2009 L espace cadre, votre service de proximité http://crdp.ac-besancon.fr/index.php?id=espace-cadres La sélection,

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier Samedi 19 janvier 2008 Communiqué de presse Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier La Ville de Bordeaux a adopté, fin janvier 2007, une charte d écologie urbaine et de développement durable. Elle

Plus en détail

LE DON : UN MODELE DE MANAGEMENT AU SERVICE DE LA COOPERATION

LE DON : UN MODELE DE MANAGEMENT AU SERVICE DE LA COOPERATION LE DON : UN MODELE DE MANAGEMENT AU SERVICE DE LA COOPERATION Face à une rationalisation croissante du secteur social et médico-social, accentuée par les effets de crise, comment un directeur de structure

Plus en détail

Projet d Accueil. Entre Parent(s) et Assistant Maternel

Projet d Accueil. Entre Parent(s) et Assistant Maternel Outil proposé par les Relais Parents Assistants Maternels des Côtes d Armor dans le cadre de leur mission d accompagnement. Ce document n a pas de valeur légale ou réglementaire. Juin 2012 Projet d Accueil

Plus en détail

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes

Livret d accueil. Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK. La Maréchalerie. Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Livret d accueil Photos : Julie NGO-VAN - Pierre BUYCK La Maréchalerie Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes Editorial Madame, Monsieur, C est avec grand plaisir et non sans fierté,

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

LES REPONSES À VOS QUESTIONS. ZOOM Qu est-ce que la contribution au FNCIP-HT ACTUALITÉ AGENDA

LES REPONSES À VOS QUESTIONS. ZOOM Qu est-ce que la contribution au FNCIP-HT ACTUALITÉ AGENDA Le magazine des informations sociales de la Fédération Nationale de l Habillement LES REPONSES À VOS QUESTIONS Complémentaire santé : une nouvelle obligation pour les employeurs janvier février mars 2015

Plus en détail

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile.

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile. DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE Informations pratiques Vous êtes retraité du régime agricole et vous souhaitez bénéficier d une prise en charge de la MSA pour pouvoir recourir à des services vous permettant

Plus en détail

Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON

Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON Page d accueil de la rubrique avec un point sur les besoins en sang de la région Page 2 Pourquoi

Plus en détail

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE :

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 15 Octobre 2010 Infos Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION SOMMAIRE : LES ENJEUX DE LA PREVENTION Introduction

Plus en détail

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB Coordination intérim Ensemble, on est plus fort contenu au travail p. 5 le contrat de travail p. 6 salaire et avantages p. 7 primes p. 8 durée du travail p. 10 santé

Plus en détail

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé.

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé. Si plus des trois quarts des personnes se disent gênées par la fumée des autres, les risques liés au tabagisme passif restent largement sous-estimés : les non-fumeurs sont seulement 15 % à craindre, pour

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

SECTION 3 Les outils pour la personne

SECTION 3 Les outils pour la personne SECTION 3 Les outils pour la personne DISCUTER AVEC MON OU MA MÉDECIN/PSYCHIATRE : DÉVELOPPER DES STRATÉGIES POUR REGAGNER DU POUVOIR 1 Le moment de la consultation avec le ou la psychiatre/médecin dans

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement (Extraits) Sur le licenciement : Attendu que la lettre de licenciement, qui fixe les limites du litige, doit être suffisamment

Plus en détail

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire

La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre cardiopathie valvulaire Vivre avec une cardiopathie valvulaire Décembre 2008 En cas de cardiopathie valvulaire opérée

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER?

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? Résumé des trois enjeux présentés lors de l Assemblée publique du comité de lutte en santé de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Plus en détail

Parlons retraite. Découvrez notre nouveau site. Mes dates de paiement. CALENDRIER PAIEMENTS 2014 Votre retraite de base

Parlons retraite. Découvrez notre nouveau site. Mes dates de paiement. CALENDRIER PAIEMENTS 2014 Votre retraite de base La lettre aux retraités du régime général de la Sécurité sociale Parlons retraite 2014 Du nouveau sur notre site national www.lassuranceretraite.fr Fotolia Découvrez notre nouveau site Désormais, la page

Plus en détail

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon (Caisse nationale de prévoyance de la fonction

Plus en détail

À tout moment. une mutuelle sur qui compter

À tout moment. une mutuelle sur qui compter À tout moment une mutuelle sur qui compter Harmonie Mutualité, votre partenaire santé Votre entreprise vous permet de bénéficier d une complémentaire santé collective Harmonie Mutualité. En nous rejoignant,

Plus en détail

La franchise médicale en pratique

La franchise médicale en pratique Information presse le 26 décembre 2007 La franchise médicale en pratique La franchise médicale s applique à partir du 1 er janvier 2008 sur les boîtes de médicaments, les actes paramédicaux et les transports

Plus en détail

Mes Indispensables SMEREP

Mes Indispensables SMEREP Mes Indispensables Année universitaire 2013-2014 La et moi Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire dès lors que je suis étudiant

Plus en détail

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits ou réglementés. Cela concerne toutes les drogues illégales,

Plus en détail

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants Le guide santé www.menagesprevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! On a toujours du mal à s y retrouver dans les principes de s de santé. Et si on

Plus en détail

LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS DU SECTEUR DES TRANSPORTS ROUTIERS

LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS DU SECTEUR DES TRANSPORTS ROUTIERS T R A N S P O R T S LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS DU SECTEUR DES TRANSPORTS ROUTIERS R O U T I E R S Votre interlocuteur : Nicolas SAINT-ETIENNE Conseiller Mutualiste Entreprises Tél : 03 84 45

Plus en détail

Enquête sur le Bien-être au Travail

Enquête sur le Bien-être au Travail Enquête sur le Bien-être au Travail Résultats de l étude Comundi Janvier 2010 Et RDV sur www.etre-bien-au-travail.fr Objectif et mode opératoire de l étude Objectif : Constituer un baromètre du bien-être

Plus en détail

MÉMENTO DES AIDES DESTINÉES AUX PERSONNES VICTIMES D UN AVC AVC

MÉMENTO DES AIDES DESTINÉES AUX PERSONNES VICTIMES D UN AVC AVC MÉMENTO DES AIDES DESTINÉES AUX PERSONNES VICTIMES D UN AVC AVC 5 SOMMAIRE Rappel 3 1) Mémento des aides 4 La prise en charge des dépenses de santé 4 L indemnisation en cas d arrêt de travail 5 Le domaine

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470

RECO. Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques R.470 RECO DU COMITE TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITES DE SERVICES 1 Définition des bonnes pratiques de prévention dans les centres d appels téléphoniques Yves Cousson - INRS Pour vous aider à : réduire le bruit

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé?

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? PROGRAMME VSP Programme 2002 S organise en 5 modules de formation

Plus en détail

Dossier de presse. «Choisissez l offre qui va avec votre vie»

Dossier de presse. «Choisissez l offre qui va avec votre vie» Dossier de presse «Choisissez l offre qui va avec votre vie» SOMMAIRE Renouveler l offre, un enjeu stratégique pour le groupe p.03, mutuelle professionnelle p.03 Un environnement économique, réglementaire

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

Mieux vivre avec votre asthme

Mieux vivre avec votre asthme Mieux vivre avec votre asthme L éducation thérapeutique pour bien gérer votre asthme au quotidien Bien gérer sa maladie permet de reconnaître et maîtriser les symptômes afin de limiter la gêne respiratoire.

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Les drogues POUR EN SAVOIR PLUS. 1. L avis du psychologue. 2. Les risques et leur prévention. Quelques chiffres

Les drogues POUR EN SAVOIR PLUS. 1. L avis du psychologue. 2. Les risques et leur prévention. Quelques chiffres Les drogues POUR EN SAVOIR PLUS 1. L avis du psychologue La consommation de drogues, qu elles soient licites (alcool, tabac) ou illicites (cannabis, crack, etc.), fait partie des conduites à risques fréquemment

Plus en détail