Lot n 05 CHAUFFAGE-VENTILATION PLOMBERIE SANITAIRE C.C.T.P

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lot n 05 CHAUFFAGE-VENTILATION PLOMBERIE SANITAIRE C.C.T.P"

Transcription

1 Construction d un bâtiment de classes au Lycée Edgar Faure à Montmorot MONTMOROT Maître d'oeuvre : Daniel BEURET & Véronique RATEL 2, Rue des Rochettes LONS LE SAUNIER Lot n 05 CHAUFFAGE-VENTILATION PLOMBERIE SANITAIRE C.C.T.P Entreprise Dossier n Janvier 2014 ALAIN LAZZAROTTO Bureau d Etudes Fluides 9, Montée Saint Romain Saint Claude Tel Fax

2 SOMMAIRE 1 GÉNÉRALITÉS... 3 PRINCIPE CHAUFFAGE :... 4 PRINCIPE VENTILATION :... 4 PRINCIPE PLOMBERIE :... 5 GENERALITES... 5 PERCEMENTS, RESERVATIONS & REBOUCHAGES :... 5 ETUDE THERMIQUE : DESCRIPTIF CHAUFFERIE DEPOSE DES INSTALLATIONS GAZ EXISTANTES DISTRIBUTION EN CHAUFFERIE REGULATION VANNE DE REGULATION POMPE DE CIRCULATION COMPTEUR CIRCUIT NOUVEAU BÂTIMENT CALORIFUGE EN CHAUFFERIE VANNES D ISOLEMENT TRAITEMENT D EAU MISE EN SERVICE EQUIPEMENTS CHAUFFAGE RESEAU ENTERRE DISTRIBUTION DANS BATIMENT CALORIFUGE EN LOCAL TECHNIQUE ACCESSOIRES DE DISTRIBUTION CORPS DE CHAUFFE ROBINETTERIE RADIATEURS MISE EN SERVICE VENTILATION GRILLES D ENTREES D AIR BOUCHES D EXTRACTION A DEBIT FIXE BOUCHES D EXTRACTION DECORATIVES GROUPE D'EXTRACTION CLAPETS MOTORISES GAINES CLAPET COUPE FEU CARTOUCHE COUPE FEU VOLET DE REGLAGE PIEGES A SON SORTIE EN TOITURE MISE EN SERVICE PLOMBERIE SANITAIRE DEPOSE DES INSTALLATIONS SANITAIRES EXISTANTES ALIMENTATION EAU FROIDE ROBINETTERIE GENERALE PLOMBERIE DISTRIBUTION EF/ECS CALORIFUGE VANNES EVACUATIONS EU/EV VENTILATION DES CHUTES CHAUFFE-EAU WC SUSPENDU URINOIR LAVE MAINS LAVABOS LINEAIRES VIDOIR A CUVE PROFONDE ROBINET DE PUISAGE MURAL SECHE MAINS ELECTRIQUES Page 1

3 ACCESSOIRES SANITAIRES MISE EN SERVICE QUANTITATIF CHAUFFERIE DEPOSE DES INSTALLATIONS EXISTANTES DISTRIBUTION EN CHAUFFERIE REGULATION VANNE DE REGULATION POMPE DE CIRCULATION COMPTEUR CIRCUIT NOUVEAU BÂTIMENT CALORIFUGE EN CHAUFFERIE VANNES D ISOLEMENT TRAITEMENT D EAU MISE EN SERVICE EQUIPEMENTS CHAUFFAGE RESEAU ENTERRE DISTRIBUTION DANS BATIMENT CALORIFUGE EN LOCAL TECHNIQUE ACCESSOIRES DE DISTRIBUTION CORPS DE CHAUFFE ROBINETTERIE RADIATEURS MISE EN SERVICE VENTILATION GRILLES D ENTREES D AIR BOUCHES D EXTRACTION A DEBIT FIXE BOUCHES D EXTRACTION DECORATIVES GROUPE D'EXTRACTION CLAPETS MOTORISES GAINES CLAPET COUPE-FEU CARTOUCHE COUPE-FEU VOLET DE REGLAGE PIEGES A SON SORTIE EN TOITURE MISE EN SERVICE PLOMBERIE SANITAIRE DEPOSE DES INSTALLATIONS SANITAIRES EXISTANTES ALIMENTATION EAU FROIDE ROBINETTERIE GENERALE PLOMBERIE DISTRIBUTION EF/ECS CALORIFUGE VANNES EVACUATIONS EU/EV VENTILATION DES CHUTES CHAUFFE-EAU WC SUSPENDU URINOIR LAVE MAINS LAVABOS LINEAIRES VIDOIR A CUVE PROFONDE ROBINET DE PUISAGE MURAL SECHE MAINS ELECTRIQUES ACCESSOIRES SANITAIRES MISE EN SERVICE RÉCAPITULATIF Page 2

4 1 GÉNÉRALITÉS Le présent descriptif/quantitatif a pour objet de définir l'ensemble des fournitures et prestations nécessaires aux travaux de chauffage, ventilation mécanique et plomberie sanitaire liés à la construction d un bâtiment à ossature bois abritant des salles de classes pour le lycée Edgar Faure à Montmorot, dans le Jura. L'installation devra être conforme aux normes, décrets, arrêtés, DTU en vigueur et aux règles de l'art en usage dans la profession. Tous les matériels utilisés devront posséder le marquage CE. Tout intervenant devra appliquer et faire respecter les consignes du code du travail ainsi que les décrets relatifs à la mission SPS publiés dans le décret du 8 Janvier Il devra maintenir en service les protections collectives ou les adapter pour rétablir un niveau de sécurité au moins équivalent. L'entreprise adjudicataire devra prévoir tous les travaux indispensables pour assurer le complet et parfait achèvement de tous les travaux prévus au devis. Les installations seront livrées en parfait ordre de marche, y compris, transports, fournitures, poses, raccordements, alimentations, réglages, essais, conformités, entretien entre réception provisoire et définitive, garantie d'un an pièce et main d'œuvre (cas des marchés privés) ou de deux ans pièces et main d'œuvre (cas des marchés publics). L'entreprise devra se rendre sur place pour se rendre compte de l'état des lieux et des conditions d'exécution des travaux. Les installations devront répondre au descriptif et au cahier des charges. Tout manquement aux stipulations entraînerait la remise en conformité par l'entrepreneur sans aucune indemnité. Les matériels et marques cités dans le descriptif et le quantitatif permettent de définir plus précisément le niveau de performance demandé. L'entreprise doit impérativement répondre sur cette base. Dans le cas où l'entreprise proposerait en option des matériels de marque différente que ceux préconisés dans le présent descriptif-quantitatif, elle doit fournir, lors de la remise de son offre, les fiches techniques de tous les appareils proposés, qualités, marques, types, caractéristiques et assumer la totalité de la mise à jour des plans et calculs ainsi que toutes les implications techniques et financières liées à cette modification. Toute modification proposée après la signature du marché sera refusée. En cas d'incertitude quant aux conditions d'exécution, l'entrepreneur devra en référer à l'architecte ou au Bureau d'études pour une mise au point. Page 3

5 PRINCIPE CHAUFFAGE : Depuis la chaufferie existante située au sous-sol du bâtiment existant, on alimente en chauffage le nouveau bâtiment à ossature bois avec une tuyauterie pré-isolée déposée en fond de tranchée. En chaufferie, on créera un circuit spécifique pour ce bâtiment avec pompes et régulation. A l émergence dans le nouveau bâtiment (dans local entretien), on prévoira deux vannes d isolement. Ensuite le réseau sera confectionné en tube cuivre passé en apparent ou en dissimulé dans les faux plafonds. Le chauffage des locaux sera assuré par des radiateurs du type panneaux aciers décoratifs, chaque émetteur sera équipé d un robinet thermostatique de régulation terminale. La distribution se fera en tube cuivre encastré dans le dallage depuis les collecteurs placés dans le local entretien (étage), la salle de classe + info n 2 (étage) ou la salle de classe n 4 (niveau bas). La régulation se fera en fonction de la température extérieure. Un boitier déporté dans le nouveau bâtiment permettra de faire une relance temporisée du mode confort sans avoir à intervenir en chaufferie (cours spécifique, réunion, etc ). PRINCIPE VENTILATION : Le bâtiment sera équipé d une ventilation dite de «Confort». Système de type simple flux par extraction mais à débit variable. L air neuf entrera d une part par des grilles installées en menuiseries et par un réseau fonctionnant en dépression d autre part. Ce réseau en dépression sera équipé d un volet d air asservi à la sonde de qualité d air et de CO 2 évitant ainsi une ventilation parasite lorsque la salle est inoccupée. Les sanitaires, le local entretien ainsi que le local technique seront équipés de bouches d extraction autoréglables. On équipera les salles de classes de grilles décoratives montées sur les plaques de faux plafonds. Ces grilles seront raccordées à des piquages munis de régulateurs de débit asservis à la sonde de qualité d air et de CO 2. Ainsi on aura une variation du débit de ventilation proportionnelle à la qualité de l air. L ensemble du gainage sera exécuté en conduit métallique M0. Les orifices de raccordement à l extracteur seront équipés de pièges à sons. L extracteur unique sera équipé d un moteur spécifiquement adapté à la variation de débit avec régulation à pression constante agissant directement sur la vitesse du ventilateur. Le rejet d air de l extracteur se fera par une sortie en toiture. Page 4

6 PRINCIPE PLOMBERIE : Les travaux à effectuer comprennent : - L alimentation en eau froide depuis la chaufferie dans le bâtiment existant jusqu à émergence dans le local entretien sera passée en enterré. L émergence dans le local entretien se fera sous un caisson placé sous dalle du vide sanitaire - Les réseaux d évacuation des eaux usées et eaux vannes passés en apparent dans les locaux et le vide sanitaire jusqu aux attentes situés à 1m des façades - L ensemble de la distribution d eau froide et eau chaude - La fourniture et la pose du chauffe-eau électrique - Les vannes et accessoires d isolement et de réglage - L'ensemble de l'appareillage sanitaire en couleur blanche, selon plans. - Les accessoires tels que barre de relèvement, dévidoirs papier, etc. Les prestations non comprises au lot du plombier sont : - L ensemble du réseau d évacuation des eaux pluviales - Les réseaux d évacuation extérieurs avec leurs regards - Les éventuels siphons de sol GENERALITES La production d eau chaude sanitaire sera assurée par un chauffe-eau de petite capacité, installé dans le local d entretien. L'ensemble de l'appareillage sanitaire sera choisi en couleur blanche. Les joints seront réalisés au mastic silicone TIOKOL de couleur blanche. Lorsque l'appareillage est fixé sur une cloison légère, le présent lot devra la mise en place de renforts. L'ensemble de la visserie sera monté avec des rondelles d'isolement en plastique pour ne pas être en contact direct avec la céramique. La visserie sera exclusivement en inox. Avant le début des travaux, l'entreprise devra présenter au maître d œuvre, un échantillonnage complet des matériels qu'il désire employer tels que robinetterie, appareils sanitaires, etc, avec indications des marques de fabrications, provenances et garanties. Les nombres et positions des appareils sanitaires, alimentations et évacuations devront être validés par le Maître d Ouvrage avant exécution. Par ailleurs, les caractéristiques et positions des équipements spécifiques, alimentations et évacuations devront être validées par le client avant exécution. PERCEMENTS, RESERVATIONS & REBOUCHAGES : Tous les percements seront intégralement réalisés par l entrepreneur du présent lot par percement ou carottage, ainsi que tous les travaux de reprise et de finition, quel que soit leur section et leur positionnement. Dans tous les cas, l entrepreneur du présent lot devra le rebouchage de même nature et matériau que la paroi traversée. Ce travail devra être IMPERATIVEMENT réalisé suivant les règles de l Art en ayant soin de rétablir l affaiblissement acoustique de la paroi traversée. Page 5

7 ETUDE THERMIQUE : Résultats études thermiques : Liste des isolants : Page 6

8 Page 7

9 2 DESCRIPTIF 2.1 CHAUFFERIE DEPOSE DES INSTALLATIONS GAZ EXISTANTES Les coupures nécessaires de l alimentation gaz pour permettre les purges partielles et la neutralisation du réseau gaz du bâtiment préfabriqué démoli n excédera donc pas une 1 journée en continue et devra impérativement être planifiée en relation avec le Maître d Ouvrage. Le présent lot doit la neutralisation et la dépose de l alimentation gaz du bâtiment préfabriqué à démolir avec purge complète et neutralisation du réseau aérien en façade du bâtiment de la chaufferie jusqu à la vanne de coupure situé à proximité du bâtiment préfabriqué et du réseau en apparent dans les salles de classes. Le réseau en enterré sera neutralisé par le présent lot mais déposé par le lot terrassement. Le présent lot doit la coordination avec le lot «terrassement» pour le repérage, la recherche et dégagement des zones pour dépose et évacuation des canalisations, vannes et accessoires. L entreprise devra également prévoir l ensemble des travaux de dépose, mise à disposition et d évacuation des installations de chauffage au gaz existantes équipant le bâtiment préfabriqué à démolir. Elle aura à sa charge la neutralisation et la dépose des radiateurs gaz, tuyauteries gaz intérieures, vannes, accessoires et différents équipements existants et non réutilisées dans le cadre du projet. Dépose mise à disposition et enlèvement de : - Radiateurs gaz - Vannes et accessoires gaz. Cette liste est non exhaustive, l installateur devant impérativement se rendre sur place pour quantifier et qualifier les matériels et conditions de dépose, d évacuation, de purge et neutralisation des différentes antennes,. Y compris toutes sujétions de protection des ouvrages, reprises diverses et évacuation des gravats et matériaux. L organisation de la dépose et l évacuation des déblais devra respecter le Plan Général de Coordination définissant les accès, aire de stationnement, période de travail, etc Y compris toutes sujétions de reprise et rebouchage. L ensemble des prestations liées à la dépose se fera en étroite collaboration avec les autres corps d état ainsi que l établissement. Il devra inclure dans son offre toutes les sujétions de protection, mise en sécurité ainsi que toutes les sujétions de grutage, manutention et transport DISTRIBUTION EN CHAUFFERIE Les coupures nécessaires aux vidanges partielles et remplissage des installations, ainsi qu aux réalisations des piquages sur les canalisations existantes et les neutralisations sur les diverses antennes n excédera donc pas une 1 journée en continue et devra impérativement être planifiée en relation avec le Maître d Ouvrage. Cet article comprend les piquages en chaufferie ainsi que le cheminement du nouveau circuit de chauffage en plafond de la chaufferie située au sous-sol jusqu au raccordement de la tuyauterie enterrée pour rejoindre le nouveau bâtiment à ossature bois. Exécution en tube Fer PN10 Tarif 1, 2 et 10 avec 2 couches peinture antirouille Pour tous les circuits, fixations par colliers avec bande amortissante permettant la libre dilatation, piquages départ - retour. (type DAMMGULAST de chez MUPRO). Page 8

10 Réseau comprenant : - Circuit de chauffage en chaufferie - Raccordements sur panoplie en chaufferie - Raccordement sur réseau enterré - Ensemble de purgeurs automatiques à flotteurs aux points hauts - Purges d'eau manuelles aux points bas Y compris : - Mise en eau, purges et essais. - Toutes sujétions de pose et de fixation suivant règles de l'art - Percements, scellements, fixations permettant la libre dilatation, fourreaux de traversées. - Étiquetage gravé du circuit Aller et Retour avec porte-étiquette et colliers de serrage métallique. Les travaux incluront la fourniture et la pose de thermomètres à tube de verre à dilatation de liquide sur départ et retour de chaque circuit. Modèle avec gaine et plongeur en laiton, verre grossissant et prévu pour un montage sur doigt de gant Ø15/21. Modèle droit ou équerre suivant implantation avec plongeur de 63, 100 ou 150 mm suivant diamètre. Type LRI 1293 (Droit) ou 1294 (équerre) plage -30/+50 C ; 0/50 C ; 0/120 C L entrepreneur du présent lot devra le repérage et l étiquetage des circuits conformément à la norme AFNOR NF Etiquettes gravées montées sur porte étiquettes cerclés sur la tuyauterie Type ALUPLEX. L entrepreneur du présent lot intègrera dans son offre tous percements des murs, cloisons, dalles et planchers existants pour le passage des différentes tuyauteries. Exécution propre à la carotteuse ou équivalent, y compris toutes sujétions de raccordement en eau et de protection des ouvrages REGULATION La chaufferie est actuellement équipée d une régulation neuve agissant sur l ensemble des circuits du bâtiment. Le présent projet comprend l intégration du nouveau circuit dans la régulation existante. Le matériel de régulation du nouveau circuit devra être de même marque et compatible avec la régulation existante. Il sera intégré dans l armoire de chauffage et paramétrer pour permettre la lecture sur l écran en façade d armoire. La régulation du nouveau circuit se fera par action sur la vanne trois voies motorisée placée en tête de circuit, en fonction de la température extérieure. Le titulaire du présent lot devra la programmation des horaires «confort, réduit et vacances». Cette programmation se fera depuis le régulateur existant. Permutation automatique des pompes. En complément, une commande par bouton poussoir installé dans le local technique «baie info» (position à valider par le maitre d ouvrage) permettra une relance du chauffage avec temporisation réglable de 2h00 environ et également une correction en fonction de la température ambiante avec une sonde d ambiance déportée pour permettre une relance plus facile du chauffage. Y compris relayage, liaisons et raccordements sur la régulation en local technique et l armoire électrique. Mise en place de l interrupteur en coordination avec l électricien dans le local technique. Y compris étiquetage signalétique gravée «relance chauffage». Page 9

11 Matériel à mettre en œuvre : - Marque à mettre en œuvre SAUTER - Module entrée/sortie type SAUTER EY - Sonde de départ SAUTER - Sonde d ambiance déportée - Platine relais - Transfo 230/24 volts - Inter de relance temporisé à voyant Y compris : - Mise en place à l intérieur de l armoire chauffage (y compris toutes sujétions pour découpe, intégration, liaison, fixation) - alimentations et raccordements électriques par câble à écran sur chemins de câbles indépendants de la puissance - alimentations et raccordements des sondes - Mise en service de la régulation par le fabricant ou par un service agréé avec programmation du nouveau circuit, et rapport pour consigner les réglages effectués et formation des utilisateurs VANNE DE REGULATION Le nouveau circuit de chauffage sera équipé d'une vanne mélangeuse 3 voies montée en mélange. Vanne trois voies filetée SAUTER Type BUN 032 F300 (k vs =16) Servomoteur 0/10 volts SAUTER Type AVM 105S F132 Y compris : - Raccordements hydrauliques - Protections, alimentations et raccordements électriques depuis armoire électrique existante - Alimentation, raccordement et paramétragesur le régulateur chauffage existant POMPE DE CIRCULATION Ce nouveau circuit sera équipé d'une pompe DOUBLE à rotor noyé à vitesse variable suivant pression différentielle. Vitesse variable par micro-convertisseur de fréquence. Le basculement d une pompe sur l autre en cas de défaut sera géré automatiquement. De plus, la permutation de fonctionnement sera directement gérée par le régulateur central. Fluide : Eau chauffage Débit : 3,22 m 3 /h Hauteur mano maxi : (pour le débit considéré) 3,29 mce Réglage hauteur manométrique : 3,29 mce Température de service -10 / +110 C Tension : Mono 230 Volts Puissance maxi moteur 100 Watts Vitesse de rotation 4800 trs/mn Type SALMSON SIRIUX MASTER-D32-60 Y compris : - Coquille d isolation - Raccordements hydrauliques + manchons anti-vibratiles amont et aval - Kit manomètre avec micro-vannes et tubulures rigides Page 10

12 L entrepreneur du présent lot devra également la protection par disjoncteur différentiel, l alimentation et le raccordement électrique depuis l armoire existante ainsi que les raccordements à la pompe de circulation sur le régulateur chauffage existant. Y compris mise à jour des schémas de câblage dans armoire électrique. Y compris câbles, fourreaux, liaisons électriques, percements et toutes sujétions de mise en œuvre COMPTEUR CIRCUIT NOUVEAU BÂTIMENT Afin de compter l énergie nécessaire pour chauffer le nouveau bâtiment, on prévoira l installation d un compteur de calories sur le circuit. Le compteur sera installé en chaufferie. La lecture du comptage se fera directement sur l intégrateur en chaufferie. Disposition sur le retour. Le mesureur monté sur la tuyauterie (du type compteur à jets multiples ou à hélice axiale suivant diamètre) sera équipé de son propre afficheur permettant de compter l énergie distribuée sur le réseau concerné. L ensemble se compose de : - un MESUREUR hydraulique à ultrasons pour montage TOUTES POSITIONS utilisation maxi 110 C et pression maxi 16 bars tant pour une utilisation sur le chaud que sur le froid Type SAPPEL SHARKY une paire de sondes et doigts de gant associés, livrées câblées 10 mètres 2 fils, température C Type SAPPEL SHARKY - un INTEGRATEUR à affichage à cristaux liquides avec alimentation secteur (230 V) et d une pile lithium de sauvegarde. Compatible avec relève à distance avec option carte Lon. Type SAPPEL SHARKY N POSITION COMPTEUR CHALEUR PDC COMPTEUR DEBIT MINIMUM DEBIT PERMANENT (maxi 24/24 H) 1 CIRCUIT EXTENSION DN 50 0,10 mce 0,01 m3/h 30,0 m3/h L implantation du compteur sera horizontale. Il sera monté sur le retour et équipé de deux vannes d'isolement (amont et aval), d'un filtre inox maille 0,5 mm et des manchons nécessaires aux sondes et contrôles (aller et retour). Les longueurs droites nécessaires seront respectées suivant doc. Fabricant. Pour information, on prendra un minimum amont de 250 mm entre le filtre et le compteur. En cas de besoin, le sera équipé de stabilisateurs permettant de s'affranchir des longueurs droites. Y compris : - raccordements hydrauliques - paramétrage contrôle, mise en route par constructeur ou service agréé et plombage du compteur - raccordements sur le régulateur chauffage en sous-station - raccordements électriques sur alimentation provenant de l armoire chauffage - Paramétrage et liaison BUS sur régulation existante Page 11

13 2.1.7 CALORIFUGE EN CHAUFFERIE Toutes les tuyauteries principales neuves en chaufferie seront isolées par coquilles de laine de roche 30 mm, y compris traitement des coudes et accessoires. Type OUESTISOL AUTOLOCK 30 nu sans revêtement. Isolation par Coquille de laine de verre recouvert par un revêtement PVC Type et épaisseur d isolation permettant de respecter un niveau d isolation de classe 2 exigé dans le cadre de la réglementation RT Les calorifuges seront recouverts par un revêtement en PVC pré-collé directement en usine sur l isolant. Les extrémités seront fermées par des collerettes de couleurs identifiables selon la nature du circuit. Type OUESTISOL AUTOPACK M VANNES D ISOLEMENT Chaque circuit ou élément doit pouvoir être isolé sans vidange de l'installation Les vannes d isolement montées sur tubes de diamètre inférieur ou égal au Ø 50/60 seront du type à boisseau sphérique à montage par raccords fileté. Corps en laiton suivant norme EN 12165, bille en laiton chromé, étanchéité renforcée, poignée en acier anti-corrosion. Type SFERACO avec certifications NF et ACS. Les vannes d isolement montées sur tubes à partir du diamètre DN 65 seront du type papillon étanche pour un montage entre brides. Corps en fonte + revêtement EPOXY et papillon inox 316 et poignée crantée en EPDM. Type SFERACO avec certification ACS. Dans le cas de vannes laissées en attente, celles-ci seront impérativement équipées d un bouchon d obturation TRAITEMENT D EAU Avant tout conditionnement, l installateur devra impérativement rincer l installation, pour ne pas récupérer les impuretés dans la chaudière. Conditionnement de l ensemble de l'eau des installations par injection d'un produit aux propriétés suivantes : - inhibiteur de corrosion et d'entartrage - action filmogène - maintien des sels minéraux en suspension - réduction de l'oxygène Les produits de traitement devront être compatibles avec l ensemble des matériaux utilisés (tuyauteries, robinetteries, chaudières, émetteurs, expansion, joints, filtres, etc ) La concentration du produit de traitement sera déterminée en fonction des caractéristiques physicochimiques de l eau ; Dosage basé sur 5% de la contenance. Pour cela l installateur devra effectuer au moins une analyse de l eau neutre avant traitement. Un rapport d'analyse d'eau sera réalisé pour le site avant le début des travaux. Après mise en route, l'entreprise fournira un rapport d'analyse d'eau complet comportant les relevés suivants : ph, TA, TAC, TH, Fer et dosage du produit de traitement. Le type de produit de traitement utilisé devra être noté sur la chaudière et affiché sur le schéma de principe. Capacité du circuit 795 litres Valeur indicative du taux de concentration : 5 % Page 12

14 MISE EN SERVICE L'entreprise adjudicataire doit les certificats de conformité, les essais COPREC, le certificat CONSUEL pour les alimentations et raccordements électriques, la mise en route, les essais et réglages des installations jusqu'à satisfaction du maître d'ouvrage. Elle doit également la coordination du chantier avec les autres lots Un rinçage de l installation sera réalisé juste avant la mise en œuvre des robinetteries selon les procédures décrites au guide technique du CSTB. Après réglages définitifs de l'installation, l entreprise doit un rapport d autocontrôle listant l ensemble des différents points vérifiés. Ce document sera transmis au BET pour information avant la réception. En aucun cas la réception des travaux de ventilation ne pourra être réalisée en l'absence de ce document. Le dossier des ouvrages exécutés comprendra tous les plans et schémas mis à jour en fonction des modifications apportées en cours de chantier, les documentations techniques de tous les matériels installés, les rapports d'essais et de mise en route, les notices d entretien et de maintenance des matériels. L ensemble devra être remis pour la réception des ouvrages en 2 exemplaires sur support papier et 1 exemplaire sur support informatique (clé USB ou CD), fichier dessin au format AUTOCAD En aucun cas ce poste servira à inclure la main d'œuvre nécessaire à la réalisation de l'ensemble des travaux sous peine de non prise en compte de l'offre. Page 13

15 2.2 EQUIPEMENTS CHAUFFAGE RESEAU ENTERRE La liaison de chauffage entre la chaufferie située dans le bâtiment existant et la nouvelle construction sera réalisée à l aide d un réseau enterré spécialement adapté pour cette utilisation. La pénétration dans les deux bâtiments se fera dans deux regards exécutés par le terrassier. Nota : l ensemble des travaux de génie civil liés aux réseaux enterrés est hors lot (pénétrations dans les bâtiments, ouverture de tranchée, de caniveau, lit de sable, remblaiement, compactage, grillages avertisseur, reprise enrobée, reprise maçonnerie et pelouse, ) Le système préconisé est constitué de deux tubes jumelés en polybutene enrobés de mousse de polyuréthanne à cellules fermées recouverte d'une gaine en PEHD annelée traité anticorrosion et antioxygène. Type FLEXALEN 600 DHC ligne double 2 x 51,4x63 /200 mm ext Pression de service : 8 bars Point de température admissible : 95 C Ce système permet de dérouler simplement le réseau en fond de tranchée et de n'avoir aucun raccord enterré, ni coude avec un rayon de cintrage de 1,10 m. Y compris accessoires de la même gamme sur le réseau : - raccords d extrémité FLEXALEN spécialement adaptés - colliers d étanchéité - traversée de maçonnerie Y compris : - Toutes sujétions de pose, fixations et déroulement en fond de fouille. - Raccordements hydrauliques sur réseaux de part et d autre de la liaison enterrée. De manière à permettre le contrôle de l étanchéité de la liaison enterrée, l installateur placera en amont des raccords à pénétration dans les bâtiments, une prise DN 15 équipée d un robinet d isolement pour la pose d un manomètre (sur chaque tube). Cette alimentation émergera dans le coffre d habillage isolé en vide sanitaire (Hors lot) du nouveau bâtiment pour dissimulation des tuyaux avant de traverser la dalle pour pénétration dans le local entretien. Le titulaire du présent lot devra également les liaisons électriques entre la chaufferie et le nouveau bâtiment. Depuis la chaufferie, elles chemineront en apparent sous goulottes ou sur chemin de câble dans le bâtiment existant avant de cheminer dans le fourreau de liaison laissé en attente par le lot VRD. Y compris percements, rebouchement, reprises d étanchéité et coordination avec les lots électricité et VRD. Page 14

16 2.2.2 DISTRIBUTION DANS BATIMENT Depuis émergence en local technique, on alimente les collecteurs de chauffage situés dans le local technique, dans la salle de classe + info n 2 et dans la salle de classe n 4, selon plans. Tuyauteries après émergence dans le bâtiment en tube Fer PN10 Tarif 1, 2 et 10 avec 2 couches peinture anti-rouille avec cheminement en apparent, selon plan. Alimentation principale dans le bâtiment réalisée en tube cuivre écroui, selon règles de l art avec cheminement en apparent en chaufferie, passage en faux-plafond, gaine technique et passage en apparent en plinthe pour raccordement sur les collecteurs, selon plan. A partir de ces collecteurs, on alimente les radiateurs en tube cuivre sous gaine dans le dallage. La distribution sera du type pieuvre hydro-câblée Ø12/14 ou Ø14/16 sous fourreau ICTL avec remontée depuis la dalle pour raccordement aux radiateurs avec passage en apparent. Toutes les réservations sont au lot chauffage. L'entreprise retenue veillera à la parfaite coordination entre les lots. Y compris : - Fixations permettant la libre dilatation de type MUPRO avec garniture caoutchoutée, piquages départ-retour. - Distribution en tube cuivre sous gaine dans le dallage selon les règles de l'art. - Raccordements croisés des radiateurs horizontaux et par le bas pour les radiateurs verticaux. - Toutes sujétions de pose et de fixation suivant règle de l'art. - Percements, scellements, et fourreaux de traversées. - Ensemble de purges automatiques à flotteurs aux points hauts, vidanges aux points bas CALORIFUGE EN LOCAL TECHNIQUE Toutes les tuyauteries de chauffage situées dans le local technique du nouveau bâtiment (apparent ou faux-plafond) seront calorifugées par un système de manchons autocollants en mousse à cellules fermées classées M1 avec conductivité thermique de 0,035 W/M C maxi. Manchons Auto-adhésif 13, 19 ou 32 mm suivant diamètre des tuyauteries Type et épaisseur d isolation permettant de respecter un niveau d isolation de classe 2 exigé dans le cadre de la réglementation RT ACCESSOIRES DE DISTRIBUTION Collecteurs Type Giacomini en pose horizontale apparente. Collecteurs équipés de tés de réglage et d'arrêt incorporés, de bouchon de terminaison complet avec purge et vidange et de vannes d'isolement. Les collecteurs seront tous placés dans un coffret d habillage. L installateur devra une pose soignée de ces collecteurs. Fixation murale suivant plan. Y compris raccords pour tube cuivre Coudes de remontée de sol pour tube cuivre sous chaque radiateur. Ces coudes seront réalisés en tube cuivre de diamètre approprié ou sous coude grand rayon préfabriqué type IRL, jusque sous le raccord d'arrêt du radiateur. Le choix retenu par l entreprise devra obligatoirement être proposé au BET pour validation avant le début des travaux. Y compris pose et fixation des collecteurs à la charge du présent lot Y compris réservations à fournir au lot maçonnerie ou encastrement et reprise à la charge du présent lot. Page 15

17 2.2.5 CORPS DE CHAUFFE Le chauffage de l ensemble du bâtiment sera assuré par des radiateurs à eau chaude du type panneau en acier, verticaux dans les salles de classes et horizontaux dans les sanitaires. Corps de chauffe en acier Pression maxi admissible = 4 bars Fixation par console aux emplacements suivant plan. Hauteur par rapport au sol = 10 à 15 cm Régime de fonctionnement : 75/60 C Puissance selon norme NF EN 442 Peinture EPOXY teinte blanc cassé RAL 9016 Purgeur d'air sur chaque radiateur Type CHORUS de FINIMETAL Y compris : - fourniture d'une clef de purge par tranche de 10 radiateurs Les hauteurs d allège devront être obligatoirement vérifiées avant toute commande de radiateurs. Dans le cas où une autre marque serait proposée, la puissance délivrée sera au moins égale à la puissance définie au quantitatif. (Puissance suivant norme NF EN 442 en vigueur). De plus, l'entrepreneur s'engage à vérifier les caractéristiques dimensionnelles afin de permettre une implantation équivalente. Dans le cas de la pose sur cloison légère, l'entreprise devra soit fixer des pattes de scellement jusqu'à la structure, soit fournir des renforts compatibles avec le type de cloison avec mise en place par le lot plâtrerie sur indication du présent lot. Situation suivant plans ROBINETTERIE RADIATEURS TOUS les émetteurs seront équipés de : - Corps de robinet thermostatique en bronze/laiton nickelé type OVENTROP Série A - Tête thermostatique NF avec différentiel 0,5 C avec bulbe liquide incorporé type OVENTROP Série «Uni LH» Valeur de la variation temporelle des têtes thermostatiques : 0,38 K - Capuchon antivol augmentant la résistance à 100 kg et interdisant le vol de la tête - Tés à double réglage nickelés type OVENTROP COMBI 2 Choix des types de corps de robinet et de té de réglage à la charge de l Entreprise (coudes, droit, équerre, ) La variation temporelle de la tête thermostatique ne doit pas excéder 0,50 C afin de répondre à l exigence de la réglementation thermique RT2012. Page 16

18 2.2.7 MISE EN SERVICE L'entreprise adjudicataire doit les certificats de conformité, les essais COPREC, le certificat CONSUEL pour les alimentations et raccordements électriques, la mise en route, les essais et réglages des installations jusqu'à satisfaction du maître d'ouvrage. Elle doit également la coordination du chantier avec les autres lots Un rinçage de l installation sera réalisé juste avant la mise en œuvre des robinetteries selon les procédures décrites au guide technique du CSTB. Après réglages définitifs de l'installation, l entreprise doit un rapport d autocontrôle listant l ensemble des différents points vérifiés. Ce document sera transmis au BET pour information avant la réception. En aucun cas la réception des travaux de ventilation ne pourra être réalisée en l'absence de ce document. Le dossier des ouvrages exécutés comprendra tous les plans et schémas mis à jour en fonction des modifications apportées en cours de chantier, les documentations techniques de tous les matériels installés, les rapports d'essais et de mise en route, les notices d entretien et de maintenance des matériels. L ensemble devra être remis pour la réception des ouvrages en 2 exemplaires sur support papier et 1 exemplaire sur support informatique (clé USB ou CD), fichier dessin au format AUTOCAD En aucun cas ce poste servira à inclure la main d'œuvre nécessaire à la réalisation de l'ensemble des travaux sous peine de non prise en compte de l'offre. Page 17

19 2.3 VENTILATION GRILLES D ENTREES D AIR Les grilles d entrées d air autoréglables seront fournies et posées par le lot MENUISERIES. Montage sur menuiserie ou coffre de volet roulant, suivant plans. Débit : 45 m 3 /h, implantation selon configuration des locaux Le titulaire du présent lot devra la fourniture des plans de ventilation au lot MENUISERIE et s assurer de la bonne coordination avec les entreprises de manière à ce que les entrées d air soient situées conformément aux plans de ventilation BOUCHES D EXTRACTION A DEBIT FIXE Ces bouches d'extraction situées dans les sanitaires, local technique et local entretien permettent d'extraire en continu les débits mentionnés sur les plans avec une tolérance maxi de ± 10%. Bouches de type ALDES BAP SI FIXE comprenant : - Face avant en plastique - Fût avec joint d'étanchéité en mousse - Elément de régulation de débit composé d'une membrane en silicone et d'un ressort de rappel. - Une face avant amovible de couleur blanche standard. Diamètre de raccordement = 125 mm - Pose avec manchette mâle. Y compris raccordements au réseau de gaine, percements et scellements soignés. Bouches débits suivant plans BOUCHES D EXTRACTION DECORATIVES L extraction d air dans les locaux se fera par des bouches d extractions circulaires en plastique ABS antistatique blanc (RAL 9010) constituée d un cône de soufflage perforé et d un corps muni d un joint assurant l étanchéité et le maintien. Ces bouches d introduction d air seront positionnées au plafond, selon plan et préconisation fabricant. Type FRANCE AIR série Aérys Ø160 (mode extraction). Y compris montage avec virole et toutes sujétions de découpe des plaques de plafond ou de plâtre. Chaque piquage de raccordement d une bouche sera muni d un module auto-réglable de calibrage du débit d air. Cet accessoire équipé d un soufflet en silicone se déformant plus ou moins selon à dépression, sera monté directement sur le conduit RIGIDE au niveau de la dérivation du conduit principal de manière à bénéficier de atténuation acoustique du conduit phonique de liaison jusqu à la bouche. Module FRANCE AIR série RAD Régul Air GROUPE D'EXTRACTION L appareil sera placé dans le faux plafond, au-dessus des sanitaires, l accès se faisant directement en soulevant les plaques de faux-plafonds. L appareil sera équipé d orifices d aspiration et de refoulement en ligne. Débit mini/maxi : 1020 à 3270 m 3 /h Pression disponible : 16 mmce Groupe moto-ventilateur Type FRANCE AIR Type Modulys DP 10/10 Vitesse de rotation moteur : suivant adaptation P.A : 150 W (400 V triphasé) Poids : 71 kg Page 18

20 L extracteur comprend : - ventilateur centrifuge à action double ouïe. - transmission par poulies/courroie - moteur à pattes tri 400 volts - plots anti-vibratiles sous l'ensemble moto-ventilateur - coffret électrique avec disjoncteur et interrupteur Y compris : - manchettes souples circulaires de raccordements aérauliques Aspirations et Refoulement, classe M0 - panneau d aspiration circulaire - interrupteur cadenassable, disjoncteur et commutateur - filtres - Boitier de régulation électronique avec réglage du débit d air du groupe, selon mesures sur réseau et caractéristiques demandées Y compris raccordement électrique de l extracteur sur l'alimentation sélectivement protégée laissée en attente à proximité par le lot électricité. Cet extracteur sera asservi par l électricien aux interrupteurs d arrêt d urgence VENTILATION. Evacuation des condensats vers la descente EU la plus proche Mise en place dans le local technique «baie info» d un inter de commande temporisé (temporisation réglable 0-2h mini.) assurant une dérogation de la programmation de l horloge permettant ainsi de relancer la ventilation en dehors des heures de programmation. Y compris relayage, liaisons et raccordements sur la régulation en local technique et l armoire électrique. Mise en place de l interrupteur en coordination avec l électricien dans le local technique. Y compris étiquetage signalétique gravée «relance ventilation» CLAPETS MOTORISES Chaque salle sera équipée d un système de ventilation à variation de débit en fonction du taux d occupation des locaux. Chaque salle sera équipée d une bouche d extraction à débit constant et de deux bouches d extraction équipées d un volet de fermeture type ALDES MDA asservis à un capteur de CO 2 placé dans la gaine de reprise, suivant plan. Module de détection de type ALDES MDA CO 2. Le capteur CO 2 assure la fonction d interrupteur avec un pouvoir de coupure suffisant pour commander directement le module MDA. La plage de mesure sera comprise entre 0 et 2000 ppm et aura un temps de réponse inférieur à 7 minutes. La sonde CO 2 sera placée à l intérieur du conduit d extraction. Installation en armoire électrique générale de l ensemble du matériel électrique avec transformateur 230/12 volts, Module principal VMT Mot et module In/Out de signal 0/10 volts. Accessoires de réglage du champ de détection. Y compris câblage et raccordement électrique des sondes CO 2 et des modules MDA Maître depuis alimentations électriques laissées à disposition par le lot ELECTRICITE. Y compris raccordements électriques entre la sonde CO 2 et le module MDA maître. Y compris coordination avec l électricien. Y compris toutes sujétions de pose, fixations et raccordement. Page 19

Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET. Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES. C.C.T.P et D.Q.

Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET. Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES. C.C.T.P et D.Q. Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET Maître d'oeuvre : D. BEURET & V. RATEL 2, Rue des Rochettes 39000 LONS LE SAUNIER Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES

Plus en détail

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE Lot N 13 : CHAUFFAGE GAZ- VENTILATION - PLOMBERIE SANITAIRE - DPGF - page 1 LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE 1 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SOLAIRE 2 COMPTAGE 3 VENTILATION 4 PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR 30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS 30.1.1. Bloc-porte métallique coupe-feu 1 heure à un vantail Dépose de l ancienne porte inutilisée Bâti métallique en tôle d acier pliée de

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION LOT N 8 : CHAFFAGE / VENTI LATION / PLOMBERIE SANITAIRE N ART DESIGNATION DES OVRAGES QTE P.. P.. x Q PARTIE A - CHAFFAGE / VENTILATION 1 GENERALITES 1.1à 1.9.2 Pour mémoire PM 2 DONNEES TECHNIQES 2.1

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 Maison de retraite Les Hortensias Générateur d air chaud, type SOMAT puissance estimée 400 kw et équipé d un brûleur fioul SIGMA. Cuve fioul acier de 3000

Plus en détail

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente MAITRE DE L OUVRAGE Commune de Mairie 62170 Tél. : 03 21 1 46 56 E-mail : mairie.beaumerie@wanadoo.fr Reconstruction de la Salle Polyvalente D.C.E. Juin 2015 LOT PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE V.M.C. Décomposition

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE LOT N 011 PLOMBERIE mardi 20 octobre 2009 1/7 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons entre elles,

Plus en détail

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM 1 OBJET PM 2 GENERALITES 2.6.5 Renseignements et documents à fournir 2.6.5.2 Avant exécution Selon CCTP ENS 2.6.5.4 A la réception Selon CCTP ENS 1 2.6.8 Protection des ouvrages ENS 1 2.6.10 Contrôles

Plus en détail

Travaux d Aménagement de la Mairie

Travaux d Aménagement de la Mairie Maître d'ouvrage COMMNE DE FRESNAY L EVÊQE 3, Rue de la Mairie 28 310 FRESNAY L EVÊQE Travaux d Aménagement de la Mairie 3, Rue de la Mairie 28 310 Fresnay l Evêque Phase PRO - DCE Lot n 5 : CHAFFAGE VENTILATION

Plus en détail

LOT N 10 : CHAUFFAGE VENTILATION

LOT N 10 : CHAUFFAGE VENTILATION Maître d'ouvrage Février 2011 Ville du CODRAY 32, rue du Gord 28630 LE CODRAY - o O o - Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire «Léonard de Vinci» Rue des Chaises 28630 LE CODRAY LOT N 10

Plus en détail

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air.

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air. Fiche commerciale Ventilation Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée Ventilation Direct @ccess Direct @ccess Tempérys caisson d insufflation double-peau avec batterie

Plus en détail

LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE LOT N 8 - CHAUFFAGE-VENTILATION-PLOMBERIE 1 LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE 8-3 - CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE 1 DEPOSE - Dépose et neutralisation des réseaux de chauffage,

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES

DOSSIER RESSOURCES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 10 pages format A3 numérotées de 1/10 à 10/10 Session EP1 2012

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.)

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.) Vesoul, le 04 juillet 2012 OPH DE HAUTE SAONE 26 RUE FLEURIER 70000 VESOUL --------------------------------------------------- OPERATION --------------------------------------------------- RENOVATION DE

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PERCHE-GOUET REHABILITATION ET EXTENSION DE L ACCUEIL DE LOISIRS

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PERCHE-GOUET REHABILITATION ET EXTENSION DE L ACCUEIL DE LOISIRS COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PERCHE-GOUET 3 rue du Professeur Félix Lejars 28 160 UNVERRE REHABILITATION ET EXTENSION DE L ACCUEIL DE LOISIRS Route des Moulins Lieu-dit «les Petites Bordes» 28 160 BROU LOT

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire - Phase : DCE

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire - Phase : DCE N Désignation U Qté Prix Unitaire Montant HT 08 LOT CHAUFFAGE GAZ VENTILATION 08.1 OBJET 08.2 GENERALITE 08.2.5 Renseignements et documents à fournir : DOSSIER D'EXECUTION et DES OUVRAGES EXECUTES 08.2.5.2

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

INRA. RÉFECTION CHAUFFERIE Site de ST MARTIN DU TOUCH. Chauffage C.D.P.G.F. PRO

INRA. RÉFECTION CHAUFFERIE Site de ST MARTIN DU TOUCH. Chauffage C.D.P.G.F. PRO Département de LA HAUTE GARONNE Commune de SAINTMARTIN DU TOUCH Site de St MARTIN DU TOUCH Maître d ouvrage INRA Opération RÉFECTION CHAUFFERIE Site de ST MARTIN DU TOUCH Chauffage C.D.P.G.F. Cadre de

Plus en détail

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0 629 Logements ROBERTY DECAUVILLE 8413 LE PONTET Références au descriptif U Quantités Prix Produits Les quantités sont obligatoirement à vérifier sous la responsabilité de l'entreprise. CHAPITRE 1 GENERALITES

Plus en détail

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY Lot n 07 - Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

Quantité proposée TOTAL.

Quantité proposée TOTAL. CCTP Mars 2015 - Page 2/12 1 - DESCRIPTION D PROJET Pour mémoire PM 0,00 TOTAL DESCRIPTION D PROJET 0,00 Euros HT 2 - INTERVENTIONS PREALABLES 21 - Principe général Pour mémoire PM 0,00 PRINCIPE GENERAL

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F. Communauté de Communes de la Plaine de l Ain 143 rue du Château 01150 CHAZEY SUR AIN Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD Décomposition du Prix Global et

Plus en détail

LES SOLUTIONS «PRÊT-À-POSER»

LES SOLUTIONS «PRÊT-À-POSER» LES SOLUTIONS «PRÊT-À-POSER» GRK ARMOIRES hydro-câblées KITS de montage FABRICANT FRANÇAIS K I T S D E M O N TA G E ref. 8500-0 Pour compteur (de 110 ou 130 mm) Raccord télescopique 3/4 Manchette plastique

Plus en détail

Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP

Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP Document n 1179-1~0IKI0250 12/05/2004 FR Notice de référence A conserver par l utilisateur pour consultation ultérieure Présentation du matériel Instruction

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

I.10 GTDI GTDI Utilisation GTDI Composition Motoventilateurs

I.10 GTDI GTDI Utilisation GTDI Composition Motoventilateurs I.1 GTDI Unité de avec un rendement < 75% A flux croisé Qv 5m3/h double flux type GTDI Unité de récupération d énergie GTDI est une centrale double flux équipée d un échangeur statique à flux croisés à

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot n 06 PLOMBERIE, CHAUFFAGE,

Plus en détail

Double flux Dee Fly Cube. Double flux Dee Fly Modulo. Ventilation individuelle Réseaux. Valeur rendement 90 % Valeur rendement 85 %

Double flux Dee Fly Cube. Double flux Dee Fly Modulo. Ventilation individuelle Réseaux. Valeur rendement 90 % Valeur rendement 85 % Ventilation individuelle Réseaux Double flux Dee Fly Cube Air insufflé (intérieur) Air rejeté (extérieur) Air extrait (intérieur) Air neuf (extérieur) Valeur rendement 90 % Double flux Dee Fly Modulo Valeur

Plus en détail

Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type

Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type 1 - PREAMBULE Cette notice s adresse au personnel qui aura à charge l entretien de l installation de production d eau chaude

Plus en détail

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. ROSIERES EN SANTERRE CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE SOMMAIRE CHAPITRE I GENERALITES... 3 ARTICLE 1 - OBJET DES TRAVAUX... 3 ARTICLE 2 - DEFINITION DES

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 1408 AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 14 rue de Lesquerde 66 220 SAINT PAUL DE FENOUILLET Maître d'ouvrage Architecte COMMUNAUTÉ

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY SYNDICAT MIXTE D'AMENAGEMENT ET D'EXPANSION DE LA GATINE RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY CADRE DE DECOMPOSITION FORFAITAIRE Octobre 2006 22.06.070/FG/CP Suivant

Plus en détail

D.P.G.F. DECOMPOSITION PRIX GLOBAL FORFAITAIRE

D.P.G.F. DECOMPOSITION PRIX GLOBAL FORFAITAIRE ØØØØ SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/1 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone

Plus en détail

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE PLOMBERIE - SANITAIRE 1 GENERALITES 11 PRESCRIPTIONS GENERALES 11 1 TEXTES GENERAUX Le présent document a pour objet de décrire et de définir les travaux afférents aux corps d état concernés par la Réfection

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

GAMME CDFI CDFI 2 RÉCUPÉRATION D ÉNERGIE. Centrales double flux Débit de 200 à 5 000 m 3 /h P116

GAMME CDFI CDFI 2 RÉCUPÉRATION D ÉNERGIE. Centrales double flux Débit de 200 à 5 000 m 3 /h P116 RÉCUPÉRATION D ÉNERGIE GAMME Centrales double flux Débit de 00 à 5 000 m 3 /h 0 P116 CALADAIR I 61 rue de Saint Véran I 1000 MÂCON LOCHÉ I Tél. 33 (0)3 85 36 8 00 Fax 33 (0)3 85 36 8 01 I www.caladair.com

Plus en détail

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar DOC_TP_F_06/08 - page 1 certifié N 03-070-6 résistant Haute Température (HTB) temps de pose réduit de 50 à 80 % montage facile sans outillage spécial Le système de tuyauterie TracPipe avec les raccords

Plus en détail

Fiche commerciale. Chauffage. Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire. www.france-air.com

Fiche commerciale. Chauffage. Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire. www.france-air.com Fiche commerciale Chauffage Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire Chauffage Direct @ccess Volcane II récupérateur de chaleur avantages Réduction des dépenses énergétiques (jusqu à 60 % de

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION MULTIWIND 5.3KW PAGE 1

NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION MULTIWIND 5.3KW PAGE 1 MULTIWIND Réversible 5,3 kw Notice d installation et d utilisation NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION MULTIWIND 5.3KW PAGE 1 Vous venez d acquérir pour votre plus grand confort un climatiseur MULTIWIND

Plus en détail

Prestations Plomberie Sanitaires

Prestations Plomberie Sanitaires Entretien et maintenance des installations techniques de l Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Plomberie Sanitaires Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations...

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

Le Module thermique d appartement de l étude au dimensionnement

Le Module thermique d appartement de l étude au dimensionnement Le Module thermique d appartement de l étude au dimensionnement Une Module Thermique d Appartement permet la mise à disposition de chauffage pour l habitation et la production d eau chaude. Un réseau de

Plus en détail

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Notice descriptive sommaire 1 1. CONCEPTION DU BATIMENT Locaux à usage de bureaux assujettis au code du Travail et ERP 5 ème catégorie

Plus en détail

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centre de traitement d air simple flux Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centrale de traitement d air. Généralités Les centrales d air actuelles

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

Amélioration du bilan thermique Salle des Fêtes Avenue Foch 28120 ILLIERS COMBRAY

Amélioration du bilan thermique Salle des Fêtes Avenue Foch 28120 ILLIERS COMBRAY DEPARTEMENT D'ERE et LOIR COMMNE D ILLIERS COMBRAY 11 rue Philibert Poulain 28120 Illiers Combray Tel : 02 37 24 00 05 - Fax : 02 37 24 16 21 Amélioration du bilan thermique Salle des Fêtes Avenue Foch

Plus en détail

Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception

Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception Les réseaux bouclés Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception 91/204 La distribution d eau chaude sanitaire Bouclage

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2. 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3

SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2. 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3 SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3 2-1. Groupe électrogène 3 2-2. Contrat de maintenance 5 MATH Ingénierie Page 1/5

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

Cahier des clauses techniques Particulières

Cahier des clauses techniques Particulières Cahier des clauses techniques Particulières REMPLACEMENT DES GENERATEURS GAZ LOT N 1 secteur 401 - Fleury Les Aubrais (45400) : HP 0506-17 et 19 rue Gabriel Péri 12 logements collectifs LOT N 2 - secteur

Plus en détail

DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE. Lot n 6 - ZINGUERIE - PLOMBERIE - SANITAIRES - CHAUFFAGE GAZ - V.M.C.

DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE. Lot n 6 - ZINGUERIE - PLOMBERIE - SANITAIRES - CHAUFFAGE GAZ - V.M.C. HABITAT DAUPHINOIS 20, rue Balzac 26000 VALENCE Construction de 6 villas locatives Lotissement "Le joli clos II" Rue des vignes 38150 SAINT ROMAIN-DE-SURIEU DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE

Plus en détail

GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION. Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress

GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION. Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress LES AVANTAGES La directive européenne des équipements sous pression

Plus en détail

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics.

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Rénovation Plomberie/Sanitaire/Chauffage au Presbytère. PROCEDURE

Plus en détail

VMCM R-CONTROL. Entrez dans la classe énergétique RT 2012 GAMME 900 I 1600 I 2600. www.nather.fr

VMCM R-CONTROL. Entrez dans la classe énergétique RT 2012 GAMME 900 I 1600 I 2600. www.nather.fr Entrez dans la classe énergétique RT 2012 Jusqu à 80% * de gain sur la consommation * par rapport à un ventilateur standard m3/h 600 m3/h 1 m3/h 1600 m3/h 2600 m3/h 21 W 39 W 105 W 190 W 4 W Exemples de

Plus en détail

DESSIN D1 Séquence 17

DESSIN D1 Séquence 17 Consignes Après lecture du descriptif plomberie (pages 2 et 3), étude du plan (page 4), et des règles d implantation des appareils sanitaires (page 5): 1 : sur la page 7 (vue en plan de la cuisine à l

Plus en détail

VMC ANTARES 2200 FTE 108 012 B

VMC ANTARES 2200 FTE 108 012 B VMC FTE 108 012 B Janvier 2008 1 Antares 2200 caisson de VMC C4 à entraînement direct avantages Courbes plates (application hygroréglable A et B) Entretien aisé grâce au système SDR présentation de la

Plus en détail

COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24. Devis

COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24. Devis COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24 Devis Marché passé selon la procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

Module Thermique MT 2000 CAHIER TECHNIQUE. LIB 0003 UF - 1ère édition - 09/99

Module Thermique MT 2000 CAHIER TECHNIQUE. LIB 0003 UF - 1ère édition - 09/99 Module Thermique MT 2000 LIB 000 UF - 1ère édition - 09/99 CAHIER TECHNIQUE SOMMAIRE 1 PRESENTATION - DESCRIPTION 1.1 Présentation... pag. 1.2 Description générale... pag. 1. Raccordements à l installation...

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

www.hdgdev.com Franck SIMONNET

www.hdgdev.com Franck SIMONNET www.hdgdev.com Franck SIMONNET Chargé de prescription 1 VMC double flux Dee Fly Maison individuelle Juin 2009 Principe du double flux Le renouvellement de l air est assuré mécaniquement par insufflation

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Cahier des clauses techniques particulières Remplacement des chaudières pour la Mairie, l école Roger Salengro et le Gymnase Raymond Joly, ainsi que le remplacement du générateur d air chaud au gymnase

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

BORDEREAU QUANTITATIF CHAUFFAGE - VENTILATION MECANIQUE

BORDEREAU QUANTITATIF CHAUFFAGE - VENTILATION MECANIQUE Construction d un ALSH Accueil périscolaire à BEALIE LES LOCHES 5 Juin 2013 BORDEREA QANTITATIF CHAFFAGE - VENTILATION MECANIQE Afin d'établir des propositions de prix qualitativement et quantitativement

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

Communauté de communes du Grand Chambord Réhabilitation d un logement sis 1bis Rue des Tuileries 41230 COURMEMIN

Communauté de communes du Grand Chambord Réhabilitation d un logement sis 1bis Rue des Tuileries 41230 COURMEMIN . Réhabilitation d un logement sis 1bis Rue des Tuileries 41230 COURMEMIN Lot 05 Electricité VMC Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Agence de Blois (Siège social) Agence de Romorantin

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

9. Chauffe-eau thermodynamique

9. Chauffe-eau thermodynamique 9. remeha.be 298 9. Remeha Azorra 300 Remeha Azorra 200E, 300E, 300EH 300 Exemples chiffrés Remeha Azorra 302 Remeha Azorra 200E, 300E, 300EH accessoires 305 Remeha Azorra Go 307 Remeha Azorra Go BWP 180E,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ECOLE EMILE GERBAULT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 22 MARS 2010 DIRECTION DES BÂTIMENTS 6 place François Mitterrand Tél : 02 47 45.85.85 37270 MONTLOUIS SUR LOIRE Fax : 02 47 45.15.74 CHAUFFAGE

Plus en détail

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré.

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. FBGC 4C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R

Plus en détail

LOT N 7 CHAUFFAGE GAZ - VMC PREAMBULE

LOT N 7 CHAUFFAGE GAZ - VMC PREAMBULE EXTENSION DE 2 CLASSES + PREAU - ÉCOLE THIMERT-GATELLES DCE janv 2011 Lot 7/1 LOT N 7 CHAUFFAGE GAZ - VMC PREAMBULE : L'entreprise établira son offre en 2 parties distinctes : 1 Tranche ferme : Préau :

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

Module Harmony SOMMAIRE

Module Harmony SOMMAIRE sd 201 1 NOTICE D'INSTALLATION ET D'EMPLOI Module Harmony SOMMAIRE page Présentation ------------------------------------------------ 3 Caractéristiques techniques ------------------------------ 3 Descriptif

Plus en détail

RELEVE TECHNIQUE PARTIE COMMUNE

RELEVE TECHNIQUE PARTIE COMMUNE Rue de la Mouillère - 25 000 Besançon MAITRE D OUVRAGE Reynaud Immobilier Services 22 Bis Rue de Dole 25 000 BESANCON Tél. :03.81.61.94.84 Fax : 03.81.61.95.80 E-Mail : contact@reynaud-immobilier.com RELEVE

Plus en détail

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DESCRIPTION D UN CIRCUIT DE CHAUFFAGE A EAU CHAUDE LE SENS DE LA PENTE LE RADIATEUR EN FONTE

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

LOT N 14 - PLOMBERIE

LOT N 14 - PLOMBERIE LOT N 14 - PLOMBERIE 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - les réseaux d'alimentation et de distribution eau froide

Plus en détail

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100 VMC ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 Energy 150 Energy 250 Energy 100 FTE 103 131 B Janvier 2008 Energy 100/125/150 Gamme habitat/tertiaire Energy 150 descriptif technique Déclaration du

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) GROUPEMENT HOSPITALIER EST FRANCILIEN CENTRE HOSPITALIER DE MEAUX DIRECTION TECHNIQUE COMMUNE Directeur : Mr VERMEIL Gérard CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Applicable au Site de

Plus en détail