Etude de Faisabilité de la Centrale Photovoltaïque de Ghardaïa de 20 MW et son injection sur le Réseau Moyenne Tension.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude de Faisabilité de la Centrale Photovoltaïque de Ghardaïa de 20 MW et son injection sur le Réseau Moyenne Tension."

Transcription

1 Etude de Faisabilité de la Centrale Photovoltaïque de Ghardaïa de 20 MW et son injection sur le Réseau Moyenne Tension Karima BERGHEUL

2 1. GENERALITES ET CONTEXTE DE L ETUDE SOMMAIRE 2. CENTRALES PV DANS LE MONDE ET PRODUCTION D ELECTRICITE CONSTITUTION D UNE CENTRALE PV RACCORDÉE AU RÉSEAU ELECTRIQUE MODÉLISATION D UNE CENTRALE PV DE 20 MW RACCORDÉE AU RÉSEAU DE DISTRIBUTION DE GHARDAÏA 3. FAISABILITÉ DE L'INJECTION SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE 4. CALCUL DE L ECOULEMENT DE CHARGE 5. CALCUL DES COURANTS DE COURT CIRCUIT 6. CONCLUSION 7. IMPACT DE LA FORMATION REGRID

3 GENERALITES Le contexte politique, économique et énergétique en Algérie est actuellement favorable à une insertion des énergies renouvelables dans les réseaux électriques, qui prévoit une part des ENR de 40% à l horizon 2030, soit 4219 MW à l horizon 2022 avec 1228MW pour le solaire PV, et une énergie totale produite de 71 TWh. Production mondiale EPIA prévoit que le parc installé pourrait atteindre environ MW en 2030, pour une production représentant 14% de la consommation mondiale d électricité. À cette échéance, le solaire photovoltaïque permettra d alimenter plus de 4,5 milliards d individus MW MW

4 OBJECTIF Etudier le comportement du réseau de distribution électrique de Ghardaïa après l insertion d une centrale solaire photovoltaïque de 20 MW, programmée pour la mise en service en 2016, et analyser les conséquences de cette injection sur : Les pertes de puissances sur le réseau La tension des nœuds du réseau, La puissance de court-circuit des différentes parties du réseau.

5 Localisation du site La ville de GHARDAIA est située dans le sud à environ 600 Km de la ville d Alger, Les coordonnées Géographiques sont : LATITUDE : LONGITUDE : 3 81 ALTITUDE : 450 m GHARDAIA

6 MODELISATION DE LA CENTRALE PV DE GHARDAIA Module PV : Silicium poly cristallinsyingli Puissance unitaire : 250Wc Rendement : 15.57% Le choix du générateur photovoltaïque sera déterminé en fonction des caractéristiques suivantes : l'orientation ; SUD l'inclinaison ; 32 (à la latitude du lieu) Température maximale :50 C ONDULEUR : Onduleur CENTRAL Connecté au réseau : SMA SUNNY CENTRAL 250KW Les paramètres d entrées de l onduleur Puissance d entrée maximale: 262 KW Tension d entrée maximale: 880V Plage de tension MPPT de l'onduleur photovoltaïque: V Courant d'entrée maximal de l'onduleur photovoltaïque : A Les paramètres de sortie de l onduleur Tension de sortie de l'onduleur photovoltaïque: 400V Courant de sortie de l'onduleur photovoltaïque : 361A Puissance de sortie de l'onduleur photovoltaïque : 250 KW Rendement : 96.1%

7 RESULTATS DE LA SIMULATION PAR PVSYST 17 Modules en série et 59 modules en parallèle. Puissance Globale du champ PV(STC) : kwc Puissance PV(Condition de Fonctionnement :50 C) : kwc Energie annuelle produite de MWh/an Umpp=486V Impp=38691A (à 50 C) Le rendement global de l installation est 77.9% Pertes du système : 0.11 KWh/KWc/jour Surface totale des modules : m²

8 RESULTATS DE LA SIMULATION L énergie maximale (mois de Février) est de l ordre de : MWh/an, aux Condition de Fonctionnement (50 C) La puissance MAX (50 C): kwc. La puissance maximale est de KWc durant le mois de Février (sans les pertes). Cette puissance maximale sera considérée pour le calcul des pertes de puissances actives dans le réseau, ainsi que la tension aux nœuds.

9 La centrale sera partagée en 20 sous-ensembles de 1 MW avec chacun 4 sous champs; Chaque sous champ disposera de 1003 modules PV de technologie polycristallines fixés sur des structures fixes

10 Analyse de faisabilité de l'injection sur le réseau électrique moyenne tension Les influences les plus significatives de la production décentralisée sur le réseau de distribution :

11 Poste THT 220/60/30KV (Ghardaïa Ville) 2 x120 MVA/2x40MVA Daya Mlika Sidi Abaz Poste simplifié (60/30KV) ZI de Ghardaïa Ville 1X30MVA+1X40MVA Zone sud Ville Une cabine mobile (60/30 kv) à Berriane 1X20 MVA BERRIANE (CT2) El Atteuf SNTV SP3-1 SP3-2 Bensmara Bouhraoua Oued Nechou Metlili 2 Université Zone Activité Zone Nord Metlili 1 SNS Oued Noumer Réseau de Distribution de Ghardaïa GUERRARA LAROUI

12 Schéma du load flow du réseau 29 nœuds de Ghardaïa

13 RESULTATS DES PERTES ACTIVES ET REACTIVES 1.5 Perte Active 10% PV 20% PV 30% PV Perte Reactive 10% PV 20% PV 30% PV Pertes Actives Pertes Réactives

14 pertes actives MW ReGrid Program Validation par EUROSTAG % PV 20% PV 30% PV noeuds Pertes Actives

15 RESULTATS OBTENUS Taux de pénétration Pertes Actives maximales Pertes réactives maximales Départ MW Départ MVAR 10% (10 KW) % (20 KW) % (30 KW) Taux de pénétration Pertes Actives minimales Pertes réactives minimales Départ MW Départ MVAR 10% (10 KW) % (20 KW) % (30 KW)

16 Conclusion Les résultats de la simulation de l intégration d une puissance d origine PV aux nœuds 11(Départ SP3-1), 12(Départ SP3-2) ainsi que le départ 24 (Départ zone activité), dont les charges consommées sont respectivement de 0.5MW/0.2MVAR, 0MW/0MVAR et 0MW/0MVAR, nous indiquent que ces emplacements présentent des pertes totales en puissance active et réactive les plus élevées comparativement aux autres emplacements, et cela quelque soit le taux de pénétration de PV 10%, 20% et 30%.

17 Choix des Nœuds pour le calcul de la tension 1. Jeu de Barre 30 Kv du poste 220/60/30kV (JDB301/TR1), qui correspond au nœud 2 ; 2. Jeu de Barre 30 Kv du poste 220/60/30kV (JDB302/TR2) qui correspond au nœud 3; 3. Jeu de Barre 30 Kv du poste 60/30kV (JDB303) qui correspond au nœud 4 ; 4. Jeu de Barre 30 Kv de la cabine mobile 60/30kV de Berriane (JDB304) qui correspond au nœud 5; 5. Départ Berriane (CM 60/30kV) qui correspond au nœud 17 ; 6. Départ Guerrara (CM 60/30kV) qui correspond au nœud 18 ; 7. Départ Laroui (CM 60/30kV) qui correspond au nœud 19 ;

18 Calcul des Tensions aux Noeuds Nœuds 2 (JDB 301) Nœuds 3 (JDB 302) Nœud 4 (JDB 303)

19 Calcul des Tensions aux Noeuds Nœud 17 (Départ BERRIANE) Nœud 18 (Départ GUERRARA) Nœud 19 (Départ LAROUI)

20 Nœud 5 (JDB 304)

21 CONCLUSION Les résultats obtenus par cette simulation nous permettent de déduire que l injection d une puissance d origine PV contribue à l amélioration du plan de tension du nœud et influx directement sur tous les nœuds du même jeu de barre ainsi que la tension du Jeu de barre lui-même. De plus, plus le taux de pénétration du PV est important, plus la qualité de la tension est meilleure.

22 RESULTATS DE CALCULS DES COURANTS DE COURT CIRCUIT Icc triphasé PCC (MVA) % Pce PV (10MVA) Pce PV (15 MVA) Pce PV (20MVA) Pce PV (30MVA) JDB SIDI ABAZ MLIKA CT ATTEUF JDB SNTV SP SP BENSMARA BOUHRAOUA OUED NECHOU DAYA JDB BERRIANE GUERRARA LAROUI JDB Zone SUD VILLE METLILI UNIVERSITE Zone Activité Zone NORD METLILI SNS OUED NOUMER

23 CONCLUSION En guise de conclusion de l étude, nous avons constaté que pour une puissance de 20MW de PV, les nœuds présentent un pourcentage de la puissance PV à injecter dans le réseau par rapport à la puissance de court-circuit du nœuds très important (tableau1), et qui dépassent les marges recommandées par la norme qui doit se situer entre 2% et 15%, malgré que le profil de tension est acceptable. A cet effet, l introduction d une puissance d origine Photovoltaïque sur les nœuds et les départs du réseau moyenne tension de Ghardaïa, n est pas recommandée pour cette puissance (20MW). Par contre pour un taux de pénétration du PV de 15MW, les résultats sont plus satisfaisants, et les valeurs obtenues des Puissances de court circuits sont appréciables. Ceci dit la puissance devra diminuer et atteindre les 15MW au lieu de 20MW, pour éviter un dimensionnement des protections plus important et très couteux. De plus, et afin de garantir une meilleure puissance de réglage, il y a lieu de répartir cette puissance sur plusieurs mini-centrales de puissances plus réduites afin d assurer une meilleur dispatching, afin de pallier aux problèmes de garantie de puissance,

24 Réseau existant de la région GHARDAIA-LAGHOUAT 2012 ReGrid Program

25 Réseau existant de la région GHARDAIA-LAGHOUAT HORIZON 2019

26 Utilisation des connaissances acquises par la formation REGRID dans cette étude 1.Un bon dispatching entre central classique et centrale PV Habituellement, la charge causée par la consommation en électricité des ménages suit des cycles journaliers. Dans les zones chaudes (cas de la ville de Ghardaïa), la climatisation domine les cycles de charge, de sorte que les pics sont susceptibles d'apparaître au moment le plus chaud de la journée, c'est-à-dire en début d'après-midi. Dans les zones ou durant les périodes où l électricité est utilisée pour le chauffage des locaux, les pics de charge reflètent aussi ce paramètre. Cela signifie également qu il y a des cycles annuels qui reflètent les charges de chauffage ou de climatisation et les besoins en électricité pour l éclairage en hiver. Pour les centrales électriques, cela signifie qu il faut qu elles suivent aussi les cycles journaliers et annuels. La plupart du temps, seule une partie des centrales électriques fonctionne et approvisionne le réseau en énergie. Ce n est qu aux moments où les pics des cycles journaliers et des cycles annuels coïncident que les charges sont à leur maximum; En conclusion, il faut définir une bonne règle de dispatching. how you used the knowledge gained from ReGrid in this faisibility study of the Ghardaia PV plant as well?

27 Utilisation des connaissances acquises par la formation REGRID dans cette étude 2. Control de la puissance de réglage Cela signifie que si un élément, quel qu il soit une centrale électrique, un câble de transmission, un transformateur est défaillant, le système et (presque) la totalité de ses sous-ensembles doivent encore être opérationnels. Cela vaut également pour les grandes centrales électriques : même si l une d entre elles est défaillante et ne peut pas respecter le programme de production, la stabilité du système ne doit pas en être affectée. Pour cette raison, la plus grande centrale électrique d un réseau est l un des plus petits facteurs déterminants pour évaluer la quantité de puissance de réglage requise : la puissance de réglage positive doit être au moins aussi grande que la plus grande des centrales dispatchées. En conclusion, il y a lieu de répartir la charge de 20 MW sur plusieurs centrales de puissances plus petites, dans des zones différentes, répartition la plus économique des génératrices, et donc, de l'impact sur les coûts variables de la production.

28 En général, cette formation nous a permis d identifier tous les critères a prendre en considération pour une bonne et meilleure intégration des ENR dans le réseau à savoir: 1. Développement et l'implantation de stratégies d'intégration de grandes quantités d'énergie renouvelables dans le réseau électrique existant 2. Conception et exploitation des systèmes d'électricité, la planification du réseau, 3. Développement de codes de réseau et des études de raccordement au réseau pour les énergies renouvelables, Les avantages du programme ReGrid: 1. Acquérir des connaissances sur les aspects techniques et financiers de l intégration au réseau des énergies renouvelables afin de contribuer a la conception de cadre juridiques appropriés 2. Apprendre plus sur les méthodes de planification et d exécution des systèmes d électricité avec de grandes quantités d énergie éolienne et photovoltaïque (PV) ou solaire à concentration (CSP) 3. Savoir identifier et résoudre les problèmes liés à l intégration des énergies renouvelable dans les réseaux électriques,

29 Formation : ReGrid Advanced Online Training De plus elle nous a permis de: 1. Savoir plus sur les méthodes de planification et de gestion des systèmes de l'électricité avec de grandes quantités d'énergie éolienne et solaire, 2. Apprendre à gérer les processus de transformation et d intégration de grandes quantités d'énergie éolienne et solaire,, à coût maîtrisé, en adaptant le système électrique, 3. Définir un système de production plus flexible, des capacités de stockage et une amélioration de la prévisibilité des productions renouvelables. 4. Acquérir des connaissances pour l élaboration d une bonne stratégie d'intégration au réseau, 5. Acquérir des connaissances pour préparer et évaluer des appel d'offres pour l'intégration au réseau de l'énergie solaire, 6. Echanger des expériences et apprendre des experts de haut niveau et faire partie d'un réseau d'experts international,

30 PERSPECTIVES A DEVELOPPER NGO (AFEV) Projet de recherche Le cadre réglementaire, L encadrement de la qualité de l électricité pour les utilisateurs des réseaux de distribution, L abattement tarifaire en cas de coupure longue de plus de 6 heures, L incitation a une meilleure continuité d alimentation et qualité de service, Les prescriptions techniques en matière de qualité d alimentation lors du raccordement, Le cadre contractuel, Le cadre normatif, Les niveaux de la qualité de l électricité.

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur.

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Journée GDR ISIS/MACS/SEEDS «Smart Grids : Enjeux Scientifiques» 7 Octobre 2011 Deux thèmes sont développés

Plus en détail

http:\\www.comples.org Méthode de dimensionnement optimal d une installation photovoltaïque

http:\\www.comples.org Méthode de dimensionnement optimal d une installation photovoltaïque REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 41 (2010) 25-30 http:\\www.comples.org Méthode de dimensionnement optimal d une installation photovoltaïque B. CHIKH-BLED, I. SARI-ALI ET B. BENYOUCEF Université

Plus en détail

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D UN SYSTÈME D ÉCLAIRAGE SOLAIRE PUBLIC À ADRAR

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D UN SYSTÈME D ÉCLAIRAGE SOLAIRE PUBLIC À ADRAR ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D UN SYSTÈME D ÉCLAIRAGE SOLAIRE PUBLIC À ADRAR A.Benatiallah, A.Moulay ali, D.benatiallah, S.bentouba, S.Makhloufi Labo LEESI, Faculté des sciences et science d ingéniorat, Univ

Plus en détail

& OIL: FROM THEORY TO APPLICATIONS March 05-06, 2013, Ouargla, Algeria

& OIL: FROM THEORY TO APPLICATIONS March 05-06, 2013, Ouargla, Algeria Etude d une puissance solaire photovoltaïque de 100kWc pour application dans une zone semi aride H. Mekerbeche, B. Azoui * et M. Chabane Département d électrotechnique, Laboratoire L.E.B, Université de

Plus en détail

Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014

Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014 Production d électricité d origine renouvelable (Projets réalisés) Octobre 2014 Sommaire I. Présentation de la société CEEG. Spa II. Présentation des Projets EnR réalisés 2/25 I. Présentation de la société

Plus en détail

PRÉVISION DES VENTES RELATIVES AU PROJET

PRÉVISION DES VENTES RELATIVES AU PROJET Demande R-352-2003 PRÉVISION DES VENTES RELATIVES AU PROJET Page de 6 Demande R-352-2003 2 3 4 5 6 7 8 9 0 2 3 4 5 6 7 8 9 20 2 22 23 24 25 26 27 28. PRÉVISION DE LA DEMANDE.. Introduction Le présent

Plus en détail

SAID Noureddine CDER nsaid@cder.dz

SAID Noureddine CDER nsaid@cder.dz SAID Noureddine CDER nsaid@cder.dz SOMMAIRE Introduction Technologies Potentiels Projets Programmes, Moyens Financiers, Incitations Capacités Industrielles Ressources Humaines INTRODUCTION Par Secteur

Plus en détail

Grands projets. Office National de l Electricité - Rapport Annuel 2005- page 37

Grands projets. Office National de l Electricité - Rapport Annuel 2005- page 37 Grands projets Office National de l Electricité - Rapport Annuel 2005- page 37 AUGMENTATION DE LA CAPACITE DE PRODUCTION Afin d accompagner la demande de plus en plus croissante, l ONE procède à la réalisation

Plus en détail

Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC

Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC Solution photovoltaïque hybride pour la RDC 1-Présentation des solutions Il existe en fait plusieurs types de solutions pour l alimentation d un consommateur

Plus en détail

Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque

Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque photovoltaïque Le dimensionnement d un système photovoltaïque suit une démarche par étapes que l on peut résumer comme suit : -Etape1 : Détermination

Plus en détail

Point raccordement installations de production > 36 kva. CCP SEI 10 novembre 2009

Point raccordement installations de production > 36 kva. CCP SEI 10 novembre 2009 Point raccordement installations de production > 36 kva CCP SEI 10 novembre 2009 Evolution des demandes projets > 36 kva 1200 1057 1000 800 702 600 400 293 326 400 Nb demandes Nb demandes en FA 200 46

Plus en détail

Précision mesuré. Contenu. Données énergétiques et Rendement pour onduleurs PV Sunny Boy et Sunny Mini Central

Précision mesuré. Contenu. Données énergétiques et Rendement pour onduleurs PV Sunny Boy et Sunny Mini Central Précision mesuré Données énergétiques et Rendement pour onduleurs PV Sunny Boy et Sunny Mini Central Contenu Chaque exploitant d'installation photovoltaïque souhaite être informé au mieux sur la puissance

Plus en détail

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC?

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Clément Brossard, Clément Joulain, le 10/07/2014 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Couplage DC... 2 a) Présentation... 2 b) Fonctionnement et régulation...

Plus en détail

Formation complémentaire sur les. Systèmes Photovoltaïques raccordés au réseau électrique. 05-08 Octobre 2015

Formation complémentaire sur les. Systèmes Photovoltaïques raccordés au réseau électrique. 05-08 Octobre 2015 Formation complémentaire sur les Systèmes Photovoltaïques raccordés au réseau électrique destinée aux Doctorants Marocains des filières photovoltaïques 05-08 Octobre 2015 Ecole Supérieure de Université

Plus en détail

Chaire académique ORES "Smart Grids-Smart Metering"

Chaire académique ORES Smart Grids-Smart Metering Chaire académique ORES "Smart Grids-Smart Metering" FIRST CONFERENCE PRESENTING THE RESULTS OF THE RESEARCH WORK APRIL 18, 2013 - FACULTÉ POLYTECHNIQUE DE MONS Développement d un outil probabiliste sur

Plus en détail

Le potentiel Photovoltaïque

Le potentiel Photovoltaïque Le potentiel Photovoltaïque André Mermoud Université de Genève andre.mermoud@unige.ch SCANE - 29 mai 21 Sommaire Le potentiel solaire Chiffres-clé Contribution à la production de réseau Les installations

Plus en détail

Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés

Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés Accès Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés Les services d accès au réseau fournis par Elia englobent la mise disposition d infrastructures de réseau, la gestion du système électrique

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Terminale Bac Pro NOM : DATE : Comment exploiter l énergie solaire? Comment fonctionne une installation photovoltaïque? Principe de l énergie solaire photovoltaïque : transformer

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 2/19 PREMIERE PARTIE

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

SIG2013, Versailles, 3 octobre 2013. Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG

SIG2013, Versailles, 3 octobre 2013. Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG Création et vision Le Centre de Recherches Energétiques et Municipales CREM a été conjointement créé en 1986 par la Ville de Martigny et

Plus en détail

Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux

Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux Commission wallonne pour l Energie Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux Séminaire CMS DeBacker Bruxelles, Auditoire FEB, le 20 octobre 2010 Francis GHIGNY Président de la

Plus en détail

AEH. Centrales Hybrides

AEH. Centrales Hybrides AEH Centrales Hybrides Historique : de l'industrie à l'énergie Création de Sirea Conception des automates µpilot Lancement des projets énergie Industrialisation des gammes AEA/ALR Installations de centrales

Plus en détail

INTERVENTION PROPOSEE EN FORMATION PHOTOVOLTAIQUE

INTERVENTION PROPOSEE EN FORMATION PHOTOVOLTAIQUE INTERVENTION PROPOSEE EN FORMATION PHOTOVOLTAIQUE Type : Formation Thème : - Solaire Photovoltaïque Objectifs de la formation Ce stage permettra d acquérir les connaissances théoriques nécessaires à l

Plus en détail

Ce formulaire est destiné aux installations SOLWATT dont le contrôle RGIE est antérieur au 01/12/2011. Le nouveau formulaire d application pour les

Ce formulaire est destiné aux installations SOLWATT dont le contrôle RGIE est antérieur au 01/12/2011. Le nouveau formulaire d application pour les Ce formulaire est destiné aux installations SOLWATT dont le contrôle RGIE est antérieur au 01/12/2011. Le nouveau formulaire d application pour les installations dont le contrôle RGIE est postérieur au

Plus en détail

Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq

Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq Position de la France en matière d énergies renouvelables au sein de l Europe des Vingt-Cinq http://www.ifen.fr/fileadmin/publications/les_syntheses/pdf/industrie_ree2006.pdf Part des énergies renouvelables

Plus en détail

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Le progiciel FISA, très répandu dans les bureaux d étude thermique, permet les calculs thermiques dans les bâtiments neufs et existants

Plus en détail

XI-09. Perspectives de développement en. Franche-Comté

XI-09. Perspectives de développement en. Franche-Comté XI-09 Perspectives de développement en Franche-Comté Perspectives de développement en Franche-Comté Franche-Comté : bleue et verte Riche d un patrimoine naturel et culturel d exception, la Franche-Comté

Plus en détail

Autoconsommation & autoproduction: quel bilan? quelles perspectives?

Autoconsommation & autoproduction: quel bilan? quelles perspectives? Autoconsommation & autoproduction: quel bilan? quelles perspectives? BE POSITIVE Conférence PV-NET Marine JOOS 6 mars 2015 1 Sommaire Quelques fondamentaux Décrypter le rapport DGEC Conclusions 2 Les indicateurs

Plus en détail

Disjoncteur de protection de ligne

Disjoncteur de protection de ligne Disjoncteur de protection de ligne Dimensionnement des disjoncteurs de protection de ligne adaptés pour des onduleurs sous l influence d effets PV spécifiques Contenu Le choix du disjoncteur de protection

Plus en détail

Enercoop. éthique et écologique

Enercoop. éthique et écologique Enercoop Fournisseur d'électricité éthique et écologique L'ouverture du marché Création d'un marché européen de l'énergie Ouverture aux professionnels puis aux particuliers (2007) PRODUCTION TRANSPORT

Plus en détail

Production de l électricité en Tunisie

Production de l électricité en Tunisie Production de l électricité en Tunisie Une transition énergétique s impose pour un futur meilleur STEG Contenu 1. Moyens de production 2. Situation de l électricité 3. Critères d évaluation 4 Les energies

Plus en détail

PROGRAMME. Lundi 08 décembre

PROGRAMME. Lundi 08 décembre Introduction Au Maroc, comme partout dans le monde, les besoins en électricité ne cessent d augmenter tous les jours au rythme de l amélioration du niveau de vie des populations. En face de cela, l enjeu

Plus en détail

Etat des lieux du développement de la filière et chiffres clés André JOFFRE, Vice-Président d ENERPLAN Yvonnick DURAND, Expert, ADEME

Etat des lieux du développement de la filière et chiffres clés André JOFFRE, Vice-Président d ENERPLAN Yvonnick DURAND, Expert, ADEME Colloque Les énergies renouvelables dans le mix électrique français Entre volonté nationale et gouvernance régionale Paris - 14 et 15 avril 215 Etat des lieux du développement de la filière et chiffres

Plus en détail

INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES

INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES Raccordées au réseau Isolées Au fil du soleil STI2D EE - Energies et Environnement Installations photovoltaïques 1 Installations raccordées au réseau 2 options Injection de

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les modules solaires photovoltaïques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

Production et stockage d énergie local : un réalité! SMA Solar Technology AG

Production et stockage d énergie local : un réalité! SMA Solar Technology AG Production et stockage d énergie local : un réalité! Contenu 1 Perspective du Marché et Motivation 2 Gestion d énergie locale et stockage réseau 3 Les Solutions de SMA 2 Contenu 1 Perspective du Marché

Plus en détail

Tarifs de raccordement 2012-2015

Tarifs de raccordement 2012-2015 Tarifs de raccordement 2012-2015 LES CONDITIONS TARIFAIRES POUR LES CLIENTS DIRECTEMENT RACCORDÉS AU RÉSEAU ELIA Les conditions tarifaires pour les raccordements au réseau Elia, qui font l objet de la

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be Projet soutenu par 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be L équipe de recherche BEMS Le concept de maison E+ VallEnergie : action 3 simulation de maisons à énergie

Plus en détail

CUER (CChaire UUnesco EEnergies Renouvelables) B.P. 1515 LOME-TOGO Tél.: (228) 225.50.94 Fax: (228) 221.85.95 ou (228) 225.87.84

CUER (CChaire UUnesco EEnergies Renouvelables) B.P. 1515 LOME-TOGO Tél.: (228) 225.50.94 Fax: (228) 221.85.95 ou (228) 225.87.84 UNIVERSITE DE LOME CUER (CChaire UUnesco EEnergies Renouvelables) B.P. 1515 LOME-TOGO Tél.: (228) 225.50.94 Fax: (228) 221.85.95 ou (228) 225.87.84 EE--MAIILL: : kossssi inapo@hotmail..ccom SEMINAIRE NATIONAL

Plus en détail

Solutions en auto-consommation

Solutions en auto-consommation Solutions en auto-consommation Solar-Log et auto-consommation Les solutions Solar-Log pour les projets en auto-consommation Avec des avantages multiples, l autoconsommation prend peu à peu une place importante

Plus en détail

Sommaire. www.elektor.fr/nrjsol. Introduction...1. 1. Production électrique photovoltaïque

Sommaire. www.elektor.fr/nrjsol. Introduction...1. 1. Production électrique photovoltaïque Sommaire Introduction...............................................1 1. Production électrique photovoltaïque 1.1 Structures de base de puissance inférieure à 5 kw...............4 Structure retenue pour

Plus en détail

Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité

Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité Cahier des charges relatif aux droits et obligations du producteur d électricité Article 1 er. En application du décret exécutif n 06-429 du 5 Dhou El Kaada 1427 correspondant au 26 novembre 2006, le présent

Plus en détail

H E L I O S - B O X - 2 0 D R Y - SI & H E L I O S - S P V - 6-8 E T 1 0

H E L I O S - B O X - 2 0 D R Y - SI & H E L I O S - S P V - 6-8 E T 1 0 Générateurs Electriques Solaires Hybrides 100% prêts à l'emploi hautes puissances H E L I O S - B O X - 2 0 D R Y - SI & H E L I O S - S P V - 6-8 E T 1 0 L'H E L I O S - B O X - 2 0 D R Y - SI est un

Plus en détail

Damien GROLLEAU 10 Novembre 2010

Damien GROLLEAU 10 Novembre 2010 Le solaire photovoltaïque Damien GROLLEAU 10 Novembre 2010 1 Sommaire 1. Puissance solaire 2. Le besoin versus la production 3. Impact sur l environnement 4. Facteur de correction f(inclinaison et orientation)

Plus en détail

Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1

Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1 Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1 SOMMAIRE CONSTITUANTS DE LA MAQUETTE 3 1 LE PRINCIPE : 3 1.1 LES POINTS A SAVOIR : 3 1.2 COMMENT CHOISIR LE MATERIEL ADAPTE A VOTRE BESOIN : 4 1.3 EXEMPLE

Plus en détail

Solarline. Chauffage, Eau Chaude Sanitaire et Climatisation Pompes à Chaleurs Photovoltaïque

Solarline. Chauffage, Eau Chaude Sanitaire et Climatisation Pompes à Chaleurs Photovoltaïque Solarline Chauffage, Eau Chaude Sanitaire et Climatisation Pompes à Chaleurs Photovoltaïque Avril 2013 Solarline Solarline : chauffage et climatisation solaire 2 1. Solarline de COSSECO répond au besoin

Plus en détail

Rentabilité des Projets PV

Rentabilité des Projets PV Rentabilité des Projets PV Paramètres de l analyse Ali BEN HMID Expert Consultant ABH-Consult Sfax, le 1 er & le 2 Juin 2015 Les paramètres liés à la consommation électrique Le Type d abonnement auprès

Plus en détail

PRE-DIMENSIONNEMENT PHOTOVOLTAÏQUE D UNE MAISON INDIVIDUELLE.

PRE-DIMENSIONNEMENT PHOTOVOLTAÏQUE D UNE MAISON INDIVIDUELLE. PRE-DIMENSIONNEMENT POTOVOLTAÏQUE D UNE MAISON INDIVIDUELLE. Cette étude a été réalisée grâce au logiciel en ligne «Tecsol» et a été confronté à un calcul manuel. Le logiciel nous a permis d estimer par

Plus en détail

Atelier 10 La PDE et la gestion des réseaux

Atelier 10 La PDE et la gestion des réseaux La question technique est fortement présente lorsqu'il s'agit par exemple d'assurer le transport d'une production aléatoire, tout en permettant une garantie d'approvisionnement aux consommateurs. Ainsi

Plus en détail

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil Chapitre 3 Performances du RPT Version 2 applicable à compter du 24 avril 2009 6 pages Page:2/6 1. RAPPEL DU CADRE REGLEMENTAIRE Cahier des charges annexé à l avenant, en date du 30 octobre 2008, à la

Plus en détail

Centrale solaire photovoltaïque Bouches-du-Rhône 7.97 MWc

Centrale solaire photovoltaïque Bouches-du-Rhône 7.97 MWc Centrale solaire photovoltaïque Bouches-du-Rhône 7.97 MWc Aout 2009 I Présentation du projet 2 Localisation Centrale solaire FRANCE Centrale solaire photovoltaïque au sol sur une surface brute de 19.7

Plus en détail

Installations photovoltaïques - Systèmes raccordés au réseau

Installations photovoltaïques - Systèmes raccordés au réseau Installations photovoltaïques - Systèmes raccordés au réseau Installation PV Raccordée au réseau Principe de l installation PV raccordée au réseau Une installation PV peut être connectée en parallèle avec

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Installations photovoltaïques

GUIDE PRATIQUE. Installations photovoltaïques UTE C 15-712 Février 2008 UNION TECHNIQUE DE L'ELECTRICITE INSTALLATIONS ELECTRIQUES A BASSE TENSION GUIDE PRATIQUE Installations photovoltaïques Photovoltaic installations éditée et diffusée par l'union

Plus en détail

Cadre réglementaire régissant la production de l électricité à partir des énergies renouvelables et/ou des systèmes de cogénération en Algérie

Cadre réglementaire régissant la production de l électricité à partir des énergies renouvelables et/ou des systèmes de cogénération en Algérie Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz لجنة ضبط الكھرباء و الغاز Journée d information organisée par RENAC Berlin le 28 mai 2014 AHK (26 février 2013, Berlin Allemagne) Cadre réglementaire

Plus en détail

Etudes complémentaires suite au débat public Rapports. Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne

Etudes complémentaires suite au débat public Rapports. Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne Etudes complémentaires suite au débat public Rapports Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne Juin 2008 LGV PACA Etude de faisabilité sommaire pour le raccordement et l alimentation

Plus en détail

Etude de faisabilité pour l installation de générateur(s) photovoltaïque(s) raccordé(s) au réseau CAHIER DES CHARGES

Etude de faisabilité pour l installation de générateur(s) photovoltaïque(s) raccordé(s) au réseau CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité pour l installation de générateur(s) photovoltaïque(s) raccordé(s) au réseau CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE A / OBJET DE L ETUDE 1 Le contexte 2 Le périmètre de l étude 3 Les objectifs

Plus en détail

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Sommaire! La démarche Smart grids de la CRE! Les recommandations de la CRE pour accompagner le développement des Smart grids 2 Une démarche

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

sur les tarifs d utilisation du réseau électrique et de vente d'énergie

sur les tarifs d utilisation du réseau électrique et de vente d'énergie COMMUNE DE MONTHEY Annexe C Directive communale sur les tarifs d utilisation du réseau électrique et de vente d'énergie pour l année 2016 Tarification de l'utilisation du réseau électrique et fourniture

Plus en détail

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Mis en œuvre par la: Modes de Financement des projets solaires en Tunisie Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Ghada Bel Hadj Ali Tunis, le 27 Octobre 2014 10.11.2014 Seite 1 Ce qu il

Plus en détail

Programme général des essais de validation des centrales éoliennes raccordées au réseau de transport d'hydro-québec

Programme général des essais de validation des centrales éoliennes raccordées au réseau de transport d'hydro-québec Programme général des essais de validation des centrales éoliennes raccordées au réseau de transport d'hydro-québec Direction Planification des actifs et expertise de transport Février 2011 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne.

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Formation à la promotion des énergies renouvelables à CEFIDEC Vatra Dornei Dănuţ

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

Aspects techniques et pratiques du dimensionnement d une installation photovoltaïque hors-réseau

Aspects techniques et pratiques du dimensionnement d une installation photovoltaïque hors-réseau 8 décembre 2003 1/5 Aspects techniques et pratiques du dimensionnement d une installation photovoltaïque hors-réseau Guerrino BARP - Bon jour sourire asbl Calcul d un système solaire photovoltaïque avec

Plus en détail

COÛTS DE RÉFÉRENCE DES POSTES DE DÉPART

COÛTS DE RÉFÉRENCE DES POSTES DE DÉPART COÛTS DE RÉFÉRENCE DES POSTES DE DÉPART Original : 2006-10-30 Page 1 de 25 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE...5 2 CARACTÉRISTIQUES DES POSTES DE DÉPART...6 3 COÛTS DE RÉFÉRENCE...8 3.1 MODULES...8 3.2 RÈGLES

Plus en détail

Voiture T2M autonome. ARCHER Thomas JAUREGUI Ulyxe LEPROUST Amanda

Voiture T2M autonome. ARCHER Thomas JAUREGUI Ulyxe LEPROUST Amanda Voiture T2M autonome ARCHER Thomas JAUREGUI Ulyxe LEPROUST Amanda encadrés par Oriane AUBERT et Pascal ROGER Lycée Gaston Monnerville KOUROU Olympiades de Sciences de l Ingénieur 2015 Académie de Guyane

Plus en détail

L AUTOCONSOMMATION. Rencontres Energivie 25/10/2013

L AUTOCONSOMMATION. Rencontres Energivie 25/10/2013 Christian SCHAEFFER Directeur de la Plateforme Formation et Evaluation - INES christian.schaeffer@ines-solaire.fr L AUTOCONSOMMATION Rencontres Energivie En collaboration avec Emilie SOURNIA Chargé de

Plus en détail

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013

Gestion du réseau électrique et. stockage massif de l énergie. Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Gestion du réseau électrique et stockage massif de l énergie Dominique Maillard Président du directoire de RTE 31 janvier 2013 Plan de la présentation 1. Les évolutions à l œuvre tant du côté de la consommation

Plus en détail

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 Hydro-Québec - 1 Plan de la présentation Production d électricité aux États-Unis, au Canada et au Québec Survol historique Bilan financier Structure d Hydro-Québec Orientations

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION

CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION TARIFICATION Page 1 de 29 Table des matières 1 INTRODUCTION... 5 2 HISTORIQUE DES CRÉDITS POUR ALIMENTATION

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Grande batterie Expérience pratique du laboratoire Smart Grid de l EKZ

Grande batterie Expérience pratique du laboratoire Smart Grid de l EKZ Grande batterie Expérience pratique du laboratoire Smart Grid de l EKZ Michael Koller, responsable de gestion technologique, 31 mai 2016, Powertage 2016 Programme I. Laboratoire Smart Grid d EKZ II. Batterie

Plus en détail

Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales

Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales Jérôme GOSSET, Directeur Général de la BU Stockage d Energie d AREVA Renouvelables AREVA

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie

Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Principe du photovoltaïque Effet photovoltaïque: Conversion rayonnement solaire en énergie électrique Conversion directe de l énergie du

Plus en détail

TARIF A5 OPTION BASE RECTO

TARIF A5 OPTION BASE RECTO TARIF A5 OPTION BASE RECTO 1- Numéro de facture : Mention du numéro de la présente facture (nécessaire pour toute demande d'explication) et de sa date d'édition. 2- Pour tout renseignement contacter :

Plus en détail

sur les tarifs d'acheminement et de vente d'énergie

sur les tarifs d'acheminement et de vente d'énergie COMMUNE DE MONTHEY Annexe C Directive communale sur les tarifs d'acheminement et de vente d'énergie pour l année 2015 Tarification de l'utilisation du réseau électrique et fourniture d'énergie 2015 1)

Plus en détail

Version Version 1.02 applicable au 19 avril 2010

Version Version 1.02 applicable au 19 avril 2010 Fiches de collecte de renseignements pour une étude de raccordement d'une centrale de production photovoltaïque de plus de 250 kva au réseau public de distribution HTA exploité par EDF-SEI Version Version

Plus en détail

DE SAINT MARTIN DE LONDRES RESUME/AVERTISSEMENT. Ce document précise les différentes fiches techniques à remplir par un demandeur pour :

DE SAINT MARTIN DE LONDRES RESUME/AVERTISSEMENT. Ce document précise les différentes fiches techniques à remplir par un demandeur pour : FICHE DE COLLECTE DE RENSEIGNEMENTS POUR UNE PRE- ETUDE OU POUR UNE ETUDE DETAILLEE DE RACCORDEMENT D'UNE INSTALLATION PHOTOVOLTAÏQUE DE PUISSANCE SUPERIEURE A 250 KVA AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION

Plus en détail

Ce dossier est à envoyer par mail aux différents partenaires. Les pièces complémentaires demandées pourront être alors fournies au choix en format

Ce dossier est à envoyer par mail aux différents partenaires. Les pièces complémentaires demandées pourront être alors fournies au choix en format Ce dossier est à envoyer par mail aux différents partenaires. Les pièces complémentaires demandées pourront être alors fournies au choix en format électronique ou papier. IDENTIFICATION DU MAITRE D' OUVRAGE

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

Chaudière à condensation + Kit PV

Chaudière à condensation + Kit PV Chaudière à condensation + Kit PV Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version 5.0.20 du 27/05/2013 Présentation La procédure suivante décrit la saisie et la prise en compte

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique...

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique... Table des matières iii TABLE DES MATIERES RESUME DE COURS Grandeurs périodiques. Circuits linéaires en régime sinusoîdal... 3 I. Propriétés des grandeurs périodiques...3 II. Régime sinusoïdal...3 III.

Plus en détail

s w i s s m a d e p o w e r e al ation rur ectrific solutions pour él FR

s w i s s m a d e p o w e r e al ation rur ectrific solutions pour él FR s o l u t i o n s p o u r é le c t r i f i ca t i o n r u r a le swiss made power FR Système solaire autonome Efficace et simple Un système solaire autonome est une solution d électrification indépendante

Plus en détail

Une installation solaire ne nécessite pas d entretien. Sous notre climat, il pleut suffisamment pour assurer un autonettoyage.

Une installation solaire ne nécessite pas d entretien. Sous notre climat, il pleut suffisamment pour assurer un autonettoyage. 2 II. SOLAIRE GENERALITES Aujourd hui il est tout à fait raisonnable d investir dans une installation solaire. Le coût des panneaux solaires a très nettement diminué et la possibilité de faire de l autoconsommation

Plus en détail

Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques? Signaux de localisation de la production

Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques? Signaux de localisation de la production Quelle évolution de la tarification des réseaux pour envoyer les bons signaux économiques? Signaux de localisation de la production 1 28 janvier 2015 - Conférence AEE Sommaire 1. Précision des objectifs

Plus en détail

SRD - ETAT DES PUBLICATIONS DU REFERENTIEL TECHNIQUE DE SRD

SRD - ETAT DES PUBLICATIONS DU REFERENTIEL TECHNIQUE DE SRD SRD - ETAT DES PUBLICATIONS DU REFERENTIEL TECHNIQUE DE SRD Mis à jour le 13 Juin 2013 A. L'installation de l'utilisateur et son raccordement A.1. Le Raccordement Documents publiés 63 N support Indice

Plus en détail

Fin des Tarifs Réglementés de Vente d'énergie

Fin des Tarifs Réglementés de Vente d'énergie Fin des Tarifs Réglementés de Vente d'énergie mai 2015 Fin des tarifs réglementés de vente d'énergie Disparition des tarifs réglementés de vente pour les clients non domestiques - ayant une puissance souscrite

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD. Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier.

LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD. Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier. BTS ÉLECTROTECHNIQUE LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD Choix d un tarif en vue de l implantation d une borne de recharge chez un particulier. BTS Electrotechnique Thème 8 : la gestion des coûts THEME 8 :

Plus en détail

PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION CAHIER DES CHARGES DES ETUDES DE FAISABILITE

PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION CAHIER DES CHARGES DES ETUDES DE FAISABILITE PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION CAHIER DES CHARGES DES ETUDES DE FAISABILITE Introduction Dans un contexte où le système de soutien actuel au photovoltaïque incite à injecter sur le réseau la totalité

Plus en détail

Newsletter presse n 14

Newsletter presse n 14 Direction des Relations avec les Médias N 183 /DRM/2011 Newsletter presse n 14 Edition électronique Septembre 2011 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 14- Septembre 2011 Page 1 Sommaire Programmes de Distribution

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail