UN PÔLE PAS SI BON À L EMPLOI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UN PÔLE PAS SI BON À L EMPLOI"

Transcription

1 LE BAC, UNE PREMIÈRE ÉPREUVE VERS UN MEILLEUR AVENIR PROFESSIONNEL Les élèves de terminale entament ce matin les écrits du bac avec la philosophie. Si le diplôme reste aujourd hui un rite de passage essentiel, il n assure plus à ses titulaires des salaires supérieurs à ceux qu offrent un CAP ou un BEP. P.6 MARDI JEUDI JUIN N Imprimé sur du papier recyclé, ne jetez pas ce journal sur la voie publique : donnez-le. Merci! S. POUZET / 20 MINUTES P. STEVENIN / REPORT. / 20 MINUTES ÉDITION DE PARIS GRAND PARIS DANS LES COULISSES DE L HÔTEL DROUOT La célèbre maison d enchères a ouvert ses portes pendant quelques jours à 20 Minutes, à l occasion d une importante vente de prestige. P.3 MONDE EN IRAN, LE RÉGIME RÉPRIME À HUIS CLOS Six jours après la présidentielle, les médias étrangers n ont plus le droit de couvrir les manifestations. P.12 FOOTBALL LE PRÉSIDENT PAPE DIOUF, UN OM À TERRE Le dirigeant marseillais, en conflit ouvert avec un proche de l actionnaire du club, va quitter ses fonctions. P.36 SERGE POUZET / 20 MINUTES UN PÔLE PAS SI BON À L EMPLOI Trois syndicats de Pôle emploi, né de la fusion entre l ANPE et les Assedic, appellent à la grève pour dénoncer des dysfonctionnements et une surcharge de travail. Les chômeurs pointent aussi plusieurs manquements. P.16 (Publicité)

2 2 GRAND PARIS CINÉMA LES «LASCARS» NE RANIMENT PAS ÉVRY WILLIAM MOLINIÉ Certains y voient une caricature de la banlieue, d autres le jugent réaliste. En tout cas, il ne laisse pas indifférent. Les habitants de la périphérie parisienne attendaient avec impatience la sortie, hier, du film d animation Lascars, d Albert Pereira-Lazaro et Emmanuel Klotz. La série du même nom fait un carton sur Canal+ depuis «Dans la vraie vie, les flics sont pas aussi gentils et les lascars ne font pas vraiment rire.» Au centre commercial d Evry 2 (Essonne), le film était deuxième en nombre d entrées, hier à la mi-journée. «A Evry, on s y attendait car c est un film ciblé sur la banlieue. Mais je pense que dans des quartiers plus tranquilles, il doit marcher aussi bien parce qu il interpelle», note Mehdi Ouada-Macera, le directeur du cinéma Mega CGR. L histoire se déroule dans des lieux fictifs, entre le périphérique et «Villetamère». Le scénario traite, de façon comique, des galères de la banlieue pendant les deux mois d été. Au lieu de partir en vacances, les «Lascars» restent bronzer, selon l un des personnages, «dans les halls de la téci [cité] de Condé-sur- Ginette». «J ai trouvé ça bien et réaliste. Comme le dit l histoire, l été, y a rien à faire ici», raconte Righan, 15 ans, qui partira en colonie en Espagne, pendant que son frère, Dane, 14 ans, restera à Evry pour un stage avec le groupe d acrobatie urbaine, les Yamakasi. Chez les plus grands, le regard sur le film est plus critique. «C est caricatural. C est un film pour les enfants, donc tout est rose et tout se finit bien. Dans la vraie vie, les flics sont pas aussi gentils et les lascars ne font pas vraiment rire», lâche un jeune homme d une vingtaine d années, casquette sur la tête. Son ami n a pas tenu jusqu à la fin. Il s est endormi à la moitié du film. «J étais fatigué», tientil à préciser, le sourire en coin. W 20 secondes ATTRACTIVITÉ Paris a la meilleure image de marque au monde La capitale française se classe en tête d un sondage sur l image de marque de 50 grandes villes à travers le monde, réalisé par l institut Anholt-GfK Roper. Parmi les critères retenus : la notoriété, l animation, l environnement ou l intérêt du style de vie. Suivent Sydney, Londres et Rome. INSOLITE Le policier filmait ses collègues dans les vestiaires Un policier, qui avait installé une caméra miniature dans les vestiaires du commissariat de Massy (91) afin de filmer ses collègues féminines, a été suspendu par sa hiérarchie. Pour l instant, le fonctionnaire ne fait pas l objet de poursuites pénales, mais les investigations se poursuivent afin que soient effectuées des vérifications sur son matériel informatique. JEUDI 18 JUIN 2009 FAIT DIVERS INCENDIE MEURTRIER DANS LE 7 E Un immeuble en flammes en plein centre de Paris. Dans la nuit de mardi à hier, l incendie d un bâtiment a causé la mort d une de ses habitantes. Le feu s est déclaré à 2 h 30 du matin, au 6 e étage d une construction située 72, boulevard Raspail (7 e ). Il a finalement été maîtrisé à 4 h 20, grâce au déploiement d important moyens. Seize engins et trois lances à eau ont été mobilisés, selon la préfecture de police de Paris. Les secours ont dû évacuer soixante-huit personnes habitant les lieux, dont quatre ont été légèrement blessées. Dans les décombres, à l intérieur d un appartement totalement ravagé par les flammes, les pompiers ont découvert le corps d une femme, sans vie. Au 6 e étage, le feu a causé d importants dégâts dans plusieurs autres logements. Les circonstances et l origine exacte du sinistre sont pour le moment inconnues. Pour les déterminer, une enquête a été confiée à la 3 e division de police judiciaire de Paris. W LE CHIFFRE 600 KM VONT ÊTRE PARCOURUS À VÉLO PAR JEAN-MICHEL RICHEFORT, DÉFICIENT VISUEL, À PARTIR DE CE SOIR 17 H ET DURANT 24 H, SUR LA PISTE DE LA CIPALE (12 E ). SÉCURITÉ LA POLICE EN MODE VIDÉASTE Des caméras sur le bleu de l uniforme. La ministre de l Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a décidé de développer l usage de caméras miniatures fixées au niveau de la poitrine des policiers. Le dispositif est testé depuis septembre dernier par les 113 agents de la compagnie de sécurisation de Seine-Saint-Denis. Les forces de l ordre restent libres de filmer ou non leurs interventions. L objectif, selon la Place Beauvau, est de protéger les fonctionnaires des «attaques injustes» dont ils font l objet lorsqu ils sont accusés de violences. W TRANSPORTS À SCEAUX, UNE COHABITATION À MARCHE FORCÉE La voiture roule au pas, coincée derrière un piéton qui marche au milieu de l avenue de la République. Mais elle ne klaxonne pas pour autant. Bienvenue dans la première «zone de rencontre» francilienne, à Sceaux (Hauts-de-Seine). Dans cet espace cré en février, la vitesse est limitée à 20 km/h, l automobiliste n est pas prioritaire et les cyclistes ont le droit de circuler à contresens. Erigé en modèle par le Syndicat des transports d Ile-de-France, en charge de la révision du plan de déplacements urbains, ouverte publiquement hier (lire notre édition de mercredi), ce lieu pourrait se généraliser dans la région. Le piéton peut s y déplacer sur la chaussée et n est plus cantonné au trottoir. «Ça arrive qu il y ait des altercations parce qu on ne marche pas assez vite», témoigne Vivien, un collégien dont l établissement se situe au bout de la zone. S. ORTOLA / 20 MINUTES Dans la «zone de rencontre», les cyclistes sont autorisés à rouler à contresens. La Belgique comme modèle «L objectif est de faire cohabiter les différents usagers de la voie publique tout en les responsabilisant. Contrairement à une zone piétonne, le marcheur doit quand même faire un peu attention», explique Bernard Simonnet, directeur de l aménagement de la ville, qui dit s inspirer de la Belgique. Sceaux s enorgueillit d avoir déjà été la première commune francilienne à créer une rue piétonne, il y a près de trente ans, et d avoir limité la circulation à 30 km/h en 2007 sur l ensemble des voies communales. «Avec une forte population étudiante, un grand parc et la présence de trois gares RER, la commune se prête aux circulations douces», décrypte Bernard Simonnet, qui entend en faire une sorte de «sanctuaire». Puteaux a lancé fin mai une expérimentation analogue pendant un mois. W ALEXANDRE SULZER

3 JEUDI 18 JUIN 2009 GRAND PARIS 3 PATRIMOINE A l occasion d une vente de prestige, Drouot à ouvert ses portes à «20 Minutes» TROIS JOURS AU CŒUR D UN HÔTEL TRÈS PRISÉ LISE MARTIN PHOTOS : SERGE POUZET Les deux bronzes de Rodin sont plantés sur une estrade, sous une nature morte signée Fantin-Latour, à côté de pastels de Degas. Dans le bureau voisin trône un buffet Art déco de Printz, entouré d estampes. L étude de M e Mathias, rue de Provence (9 e ), a des airs de caverne d Ali Baba ce lundi après-midi. La maison se prépare à une «vente de prestige» d art moderne à l Hôtel Drouot, dont 20 Minutes a choisi de suivre chaque étape. En effet, en juin et en septembre ont lieu les plus grosses ventes d enchères publiques de la plus ancienne institution du monde, ouverte en Des acheteurs très discrets Depuis un mois et demi, collectionneurs et marchands défilent à l étude pour observer les œuvres. «Ils tiennent à une discrétion absolue, souligne Adrien Blanchet, qui travaille avec M e Mathias. Dans ce milieu, tout est très confidentiel.» Et plus l estimation est élevée, plus le secret est de mise Le Penseur de Rodin, par exemple, vaudrait Une pièce de choix, fondue du vivant du sculpteur et en provenance de la collection réputée d une famille d industriels. Adrien Blanchet l attrape et la tourne pour montrer la signature en relief à l intérieur. «Nous avons un contact physique avec les œuvres, c est tout l inverse d un contact muséal, explique le jeune commissaire-priseur. Les toucher est le seul moyen de voir les détails qui permettent de les estimer.» «Les enchères ne sont pas réservées aux gens fortunés. On trouve des choses abordables dans les ventes courantes.» Autre surprise à l arrivée des commissionnaires : les manutentionnaires de Drouot, qui manipulent des pièces précieuses sans plus de précaution que s ils déménageaient un canapé L un d eux consentira tout de même à prendre soigneusement une toile à deux mains lorsqu on lui aura annoncé son prix, Etonnante corporation savoyarde Quelques heures plus tard, c est l effervescence au 9, rue Drouot. Le public a déserté l hôtel depuis 18 h, et les commissionnaires sont désormais les maîtres du lieu. Alain, dit «l As», brosse le portrait de sa corporation. «Nous sommes 110, tous savoyards ou hautsavoyards. Nous avons pris la suite des Auvergnats lorsqu ils ont préféré ouvrir des bistrots. On a tous un numéro et un surnom hérités de notre prédécesseur.» Ils sont tour à tour magasinier, metteur sur table ou «rippeur» (déménageur). Des tâches attribuées aux dés, le matin au bistrot. Pour l instant, ils préparent la salle 17 pour la vente Mathias. Leur mission : faire entrer les 250 œuvres dans la pièce, en suivant les instructions contradictoires d une flopée d experts visiteurs quotidiens à Drouot Le lendemain à 11 h, François, le «90», montre fièrement le résultat. «Vous voyez, tout est prêt pour l exposition.» Elle durera jusqu au soir, pour permettre au public de voir les lots. Dans la salle, au décor un brin désuet, c est un interminable ballet (Drouot accueille visiteurs par jour), dont beaucoup de marchands. Et aussi des curieux, amateurs plus ou moins éclairés. «Drouot est un formidable musée éphémère, souligne M e Mathias de sa voix rocailleuse. Et puis, les enchères ne sont pas réservées aux gens fortunés. On trouve des choses abordables dans les ventes courantes.» Ce mélange des genres, propre à Drouot, confère à la maison française une ambiance fraîche et joviale, loin des salons feutrés de Christie s ou Sotheby s. «Et c est ça qu on appelle la crise?» La vente démarre le jour suivant, [hier] à 14 h. Dans la salle, une cinquantaine de chaises, des tables avec téléphone pour les enchérisseurs étrangers ou qui préfère rester anonymes, un podium pour le commissaire. Les estampes ne soulèvent pas grand enthousiasme. M e Mathias est même obligé d encourager le public. «C est comme à Marrakech ici», plaisante un confrère. Mais dès que les «gros lots» apparaissent, la tension monte d un cran. La bataille fait rage sur plusieurs toiles, les acheteurs se toisent, se testent. «Il y a parfois un côté théâtral», confirme Adrien Blanchet. La tension est à son comble pour Le Penseur. Après un duel acharné, il est remporté par un acheteur au téléphone. Pour plus de 3 millions. «Et c est ça qu on appelle la crise? soupire un commissionnaire. On n est pas sur la même planète» «En ce moment, les clients sont plus sélectifs, mais les belles pièces trouvent toujours preneurs, comme dans l immobilier», confirme un connaisseur. Hier, les quatre plus gros lots ont atteint 6,5 millions d euros. W Lundi après-midi, Adrien Blanchet (en haut) examine un Rodin. Le soir, un expert de l étude et un commissionnaire (au milieu) mettent en place les œuvres dans la salle 17, à Drouot. Hier, pendant les enchères, les prix s envolent, au-delà des estimations.

4 4 GRAND PARIS JEUDI 18 JUIN 2009 INFO-SERVICES EMPLOI Faire connaître son blog emploi Regionsjob lance jusqu au 12 juillet un concours de blogs emploi. Il s adresse aux internautes qui ont créé leur blog afin d attirer des recruteurs dans le cadre de leur recherche d un travail. Un jury spécialisé départagera les candidats dans quatre catégories. Inscriptions sur Réussir son entretien d embauche La maison des entreprises et de l emploi du 20 e organise aujourd hui des ateliers pour fournir les techniques et les codes de l entretien d embauche. Conseils et simulations sont proposés aux demandeurs d emploi. Dès 14 h 15, au 31, rue Pixérécourt (20 e ). Rens. : DROIT Journées du barreau du Val-d Oise Le barreau du Val-d Oise réunit demain 376 avocats. Ils répondront aux questions des particuliers, des commerçants et des TPE. Au programme, consultations gratuites dans tous les domaines (création, évaluation d entreprises, droit du travail, de l immobilier ou de la famille). De 8 h 30 à 13 h. Maison de l avocat au 6, rue Taillepied à Pontoise. Rens. : DISCRIMINATIONS Un correspondant de la Halde à Mantes-la-Jolie Un correspondant de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité (Halde) prend ses fonctions demain, à Mantes-la-Jolie (78). Il assurera une permanence les deux derniers vendredis du mois de 9 h à 12 h 30 au point d accès au droit de la ville, 254, bd du Maréchal-Juin. Uniquement rendez-vous au URBANISME Débat avec Roland Castro La mairie de Gennevilliers (Hautsde-Seine) organise ce soir à 18 h 30 un débat sur le Grand Paris avec Roland Castro, l un des dix architectes consultés par Nicolas Sarkozy pour imaginer la métropole du XXI e siècle. Entrée libre et gratuite. Au 177, avenue Gabriel-Péri. Aujourd hui à Paris MATIN APRÈS-MIDI 14 C 19 C Demain à Paris MATIN APRÈS-MIDI 12 C 19 C météo et en France CACHEZ CET ORAGE QUE JE NE SAURAIS VOIR Une perturbation très atténuée circule sur les régions du Nord, apportant de nombreux nuages et peut-être même quelques bruines. Dans le Sud, la chaleur est encore présente et favorise le développement d orages locaux.

5

6 6 FRANCE JEUDI 18 JUIN 2009 ÉDUCATION Le diplôme a perdu beaucoup de sa valeur, mais reste un rite de passage essentiel LE BACCALAURÉAT MIS À RUDE ÉPREUVE LAURE DE CHARETTE «Faut-il préférer le bonheur à la vérité?» ou «Que gagnons-nous à travailler?». Ce matin, la première épreuve, la philo, donne le coup d envoi de la 201 e édition du «bachot». Même s ils répondent juste à ces questions hautement philosophiques, les heureux candidats au baccalauréat ne sont plus guère assurés d avoir un avenir tout tracé. L examen n est plus une fin en soi Certes, l heure est aux dernières relectures de fiches, aux derniers mails inquiets envoyés à des professeurs blogueurs dans les starting-blocks (lire ci-dessous), les épreuves s enchaînant jusqu au 24 juin. Bientôt viendra le stress de la publication des résultats, à partir du 7 juillet, et des éventuels rattrapages, qui sont organisés dans la foulée. Et après? DES PROFS BLOGUEURS AIDENT LES CANDIDATS À RÉVISER EN LIGNE Moins stressé que ses élèves, mais tout aussi mobilisé. Marc Sagot, professeur d histoire-géographie, fait partie des enseignants blogueurs référencés par le Web pédagogique*. En cette veille de jour J, il est à pied d œuvre dès 10 h dans les locaux de la plate-forme de blogs, à Paris. Souris en main, il répond aux innombrables questions des candidats stressés, les rassure, les dorlote presque, dans la dernière ligne droite avant le début des épreuves. «Certains me demandent si «Les timides osent certainement davantage poser une question en ligne que lever la main en classe.» la copie va avoir des petits carreaux ou des gros, s ils doivent emmener un ou plusieurs livres pour les oraux. J essaie de dédramatiser, en y ajoutant un brin d humour», explique cet enseignant, rompu à l exercice du blog depuis plusieurs années. Il crée sur le forum un nouveau thème intitulé «check-list» pour que les lycéens n oublient pas leur convocation et pièce d identité. Met en ligne une vidéo de derniers conseils de méthodologie, publie les sujets corrigés de l an dernier. Et répond quasi instantanément aux messages laissés par les élèves BORDAS / SIPA S. ORTOLA / 20 MINUTES Les épreuves se terminent le 24 juin. «Symbole de la République» devenu «rite de passage entre deux âges», selon le ministre de l Education, Xavier Darcos, le bac s est imposé comme le monument du système éducatif. Et Marc Sagot, professeur d histoire-géographie, fait partie des enseignants blogueurs référencés par le Web pédagogique. sur le forum. «Bloguer nous permet de retrouver une légitimité aux yeux de nos élèves. Le bénéfice d image est certain. Et puis l échange est plus direct, plus individualisé. Les timides osent certainement davantage poser une question en ligne que lever la main en classe.» pourtant. En 2009, l épreuve ultime du cursus scolaire n est plus une fin en soi, loin de là. D abord, encore aujourd hui, un tiers des jeunes de 18 ans n ont pas le baccalauréat. Soit parce qu ils n atteignent pas la terminale, soit parce qu ils échouent aux épreuves. Signe que le diplôme n est ni «bradé», ni «donné», comme le martelait en 2008 un rapport du Sénat, rappelant que lycéens le ratent chaque année. Ensuite, décrocher le bac ne met plus à l abri des aléas du marché de l emploi. Selon une étude publiée hier par l Insee, gagner sa vie avec seulement ce sésame en poche débouche même sur une rémunération tendant à se rapprocher de celle des titulaires de CAP ou de BEP, soit un salaire moyen de par mois en Reste que le bac est le passage obligé vers l enseignement supérieur. Le début des ennuis, en somme. W L an dernier, le trafic du site a explosé le premier jour des épreuves, passant de à visites. «Le profil des élèves est très varié, précise Vincent Olivier, fondateur du Web pédagogique. Ceux qui arrivent sur les forums dédiés au bac vers le mois de février sont plutôt les plus studieux. W CHIFFRES candidats passent leur bac cette année : 53 % un bac général, 26 % un bac technologique et 21 % un bac professionnel. 13 ans L âge du plus jeune candidat, issu de l académie de Strasbourg. Le plus âgé a 78 ans (Montpellier). 63,6 % d une classe d âge est titulaire de ce diplôme. 4 millions de copies seront à corriger examinateurs et correcteurs vont s y coller sujets ont été élaborés. Mais ces derniers jours, on voit de tout : aussi bien des mails avec d énormes fautes d orthographe que des réflexions très matures», sourit-il. Parfois aussi, des parents s immiscent dans les débats, inquiets pour leur progéniture. W L. DE C.* lewebpedagogique.com.

7 JEUDI 18 JUIN 2009 FRANCE 7 SOLIDARITÉ LES RESTOS ET SIDACTION BIEN GÉRÉS Les Restos du cœur, ainsi que trois autres associations caritatives, ont reçu un satisfecit de la part de la Cour des comptes. «Les donateurs peuvent être globalement satisfaits», a déclaré hier Jean-Pierre Bayle, membre de la juridiction. Les Restos du cœur ont, selon lui, «renforcé leur contrôle interne» et «remarquablement» maîtrisé leurs frais de fonctionnement. L association créée par Coluche devrait pouvoir, du coup, «faire face ( ) à une augmentation du nombre de bénéficiaires et à la hausse des prix des denrées alimentaires». En ce qui concerne l association Sidaction, épinglée en 2000 pour «insuffisances dans les procédures de sélection des fonds», la Cour des comptes fait remarquer que les dons sont désormais attribués par «des comités d experts soumis a des règles déontologiques strictes». Tout cela peut rassurer ceux qui veulent faire preuve de générosité : leurs dons iront vraiment où ils sont censés aller. W A. M. 20 secondes CORSE Relaxe pour les militants dans l incendie de l Assemblée corse La cour d appel de Bastia a relaxé, hier, trois militants nationalistes corses poursuivis pour l incendie volontaire des bureaux du président de l exécutif de la Collectivité territoriale de Corse (CTC), en ISLAM Les députés s interrogent sur la burka André Gerin (député PCF) a déposé une proposition de résolution afin de créer une commission d enquête parlementaire sur le port, par certaines musulmanes, de la burka. W Pascal Boniface, directeur de l Iris, vous répond sur la liberté d expression dès 14 h 30. AVIATION Le BEA estime «se rapprocher du but» L ENQUÊTE SUR LE CRASH DU PARIS-RIO AVANCE «Compte tenu de tout le travail qui a été fait et de tout ce qu on a, je pense qu on se rapproche peut-être effectivement du but.» Paul-Louis Arslanian, le directeur du Bureau d enquêtes et d analyses (BEA), s est montré optimiste, hier, lors d une conférence de presse donnée au Bourget. Au bout de la troisième semaine d enquête sur le crash de l A330 d Air France, le 1 er juin, les enquêteurs sont demeurés relativement réservés. Le directeur met en garde «tous ceux qui bâtissent des explications et des scénarios et qui, en se trompant, risquent d augmenter la confusion» sur le drame qui a coûté la vie aux 228 passagers du vol Rio-Paris. Toujours pas d hypothèse privilégiée Questionné sur la possibilité d un problème sur les sondes Pitot, mesurant la vitesse en vol, Paul-Louis Arslanian a répondu que «pour l instant, personne ne peut dire ce qui s est passé». Après l accident, Air France a décidé de changer la totalité de ces sondes sur les Airbus A330 et A340. Le directeur a indiqué BRAZILIAN AIR FORCE / SIPA De nouveaux débris ont été retrouvés hier. qu il n avait pas, pour l instant, le résultat des autopsies pratiquées sur les cinquante corps retrouvés après la catastrophe. Mais il a aussi fait part de son mécontentement puisqu «un médecin enquêteur du BEA n a pas été autorisé à participer aux autopsies». «Nous faisons de notre mieux, a-t-il confié. Mais il est quasiment certain que l avion ne sera pas entièrement récupéré.» W

8 8 FRANCE 20 secondes FAITS DIVERS Marc Machin déféré au parquet A l issue de 48 heures de garde à vue, Marc Machin a été déféré, hier, au parquet de Paris qui a ouvert une information judiciaire pour «agression sexuelle aggravée» contre une femme à Paris le 5 juin. Marc Machin avait été libéré en octobre 2008, après avoir passé plus de six ans en prison pour un meurtre qu il n avait pas commis. JUSTICE Brossard condamnée au procès Stern La cour d assises de Genève a déclaré, hier, la Française Cécile Brossard coupable d «homicide». Elle avait tué son amant, le banquier Edouard Stern, en février Les jurés se réunissent aujourd hui pour décider de la longueur de la peine. Délibération en octobre pour le procès de la scientologie Le tribunal correctionnel de Paris se prononcera le 27 octobre sur les poursuites engagées à l encontre de l Eglise de scientologie pour escroquerie en bande organisée. ENQUÊTE La CPAM arnaquée Sept personnes, des pharmaciens et responsables de deux cliniques privées de Reims, ont été mises en examen, hier, pour une escroquerie présumée envers la CPAM, qui a duré plusieurs années. Le préjudice est évalué à par an. JEUDI 18 JUIN 2009 SOCIÉTÉ Le Grenelle II se penche sur la pollution visuelle due à la publicité LES PANNEAUX DE PUB À L AFFICHE MAUD NOYON Un seul panneau et puis c est tout. Dans le cadre du Grenelle II, le gouvernement cherche à limiter l affichage publicitaire et la «pollution visuelle» qu elle engendre. La dernière loi du genre remonte à 1979 mais, comme l explique le sénateur Ambroise Dupont, auteur d un rapport sur la publicité extérieure remis hier à la secrétaire d Etat à l Ecologie, Chantal Jouanno, «elle n est même pas appliquée». Résultat : les maires sont confrontés à un cassetête entre influence des publicitaires et associations de défense du paysage. Les trois quarts de la population française estimeraient que la «pression publicitaire est devenue trop importante» et un quart des installations seraient illégales. POLITIQUE LE PS VEUT DES PRIMAIRES OUVERTES POUR 2012 P. HUGUEN / AFP La loi de 1979 n est pas appliquée. Pas de pub à côté des écoles En haut de l affiche des recommandations du sénateur : des «zones de tranquillité», 100 % sans pub, pour «préserver» les têtes blondes à l abord des écoles ; la réduction des enseignes dans les giratoires mais aussi hors des agglomérations où certaines zones se sont muées en une inextricable forêt publicitaire. Pour éviter ce genre de monstruosité commerciale, Ambroise Dupont appelle à plus de concertation entre les acteurs locaux, et à une plus grande responsabilisation des maires, qui maîtrisent mal les règlements d urbanisme qui s empilent. Pour continuer à fournir «Des primaires, qu en pensez-vous?» La page des européennes à peine tournée, le Parti socialiste se met en route pour Avec l instauration d une réflexion sur des primaires ouvertes à l ensemble de la gauche, les ténors socialistes espèrent ressouder un PS affaibli. Reste encore à vaincre les réticences au sein même du parti de Martine Aubry. Et à rallier les acteurs de la gauche autour de ce projet potentiellement novateur. «Le débat est engagé», indique le député Christian Paul, souhaitant qu il «soit tranché après les régionales et avant l été 2010». «Mais les militants socialistes auront le dernier mot», lors d une «convention de rénovation», assure-t-il. Ces militants accepteront-ils de passer à un système de primaires ouvertes, à la gauche et au peuple, dont W DÉBAT SUR LE FOND Chantal Jouanno s engage à un nouveau débat : celui du contenu de la pub afin de promouvoir «l émergence d une société de consommation durable» et au suivi des nouveaux types de pub (sur écran plasma, par exemple). l information sans traumatiser le paysage, le sénateur propose des signalisations d informations locales à la place des énormes enseignes qui annoncent la présence d un fast-food ou d un magasin de meubles à moins de 300 m. Mais pour certaines associations qui affichent leur combat antipollution publicitaire, comme le Collectif des déboulonneurs, les propositions cadrent mal avec les intentions, notamment sur la densité des panneaux, la publicité lumineuse ou encore la possibilité d installer des bâches publicitaires. Prochaine étape pour ces propositions, leur passage au Conseil national du paysage, qui doit se réunir le mois prochain. W la «dynamique», selon Arnaud Montebourg (chargé de la rénovation du parti), serait comparable à la campagne d Obama? Déjà, des voix s élèvent en interne. «Parler de primaires à gauche, c est ne rien comprendre à nos partenaires [de gauche], qui ne veulent pas se mettre dans un processus commun de désignation de notre candidat», a riposté le camp de François Hollande. W

9

10 10 FRANCE JEUDI 18 JUIN 2009 JUSTICE L accusation reconnaît des «circonstances atténuantes» à la mère de famille DIX ANS REQUIS CONTRE VÉRONIQUE COURJAULT À TOURS, BASTIEN BONNEFOUS «Ne diabolisez pas Véronique Courjault, mais n en faites pas non plus une icône.» A l issue de son réquisitoire, l avocat général Philippe Varin a réclamé, hier devant la cour d assises d Indre-et-Loire, une peine de dix ans d emprisonnement contre Véronique Courjault. Une réquisition finalement moins sévère que ne le laissait présager son attaque en règle de plus de deux heures contre l accusée, une femme à la «sincérité retenue» et aux «mensonges utilitaires», selon lui. Pas de déni de grossesse Philippe Varin n a pas voulu s encombrer des explications et des débats psychologisants qui ont émaillé les sept jours d audience de ce procès qualifié de «hors normes». Terre à terre, il s est cantonné au dossier d instruction, suffisamment convaincant à ses yeux. L avocat général a rappelé les «aveux précis» de Véronique Courjault en garde à vue, martelant qu à «neuf reprises» cette mère de famille a «reconnu avoir tué» les trois bébés de A. JOCARD / AFP Phillipe Varin, avocat général de la cour d'assises d'indre-et-loire. 1999, 2002 et Pour expliquer ses actes, il n y a, pour Philippe Varin, «ni déni de grossesse partiel, ni déni total», mais «un mobile simple et clair» : «Véronique Courjault ne voulait pas être mère de ces enfants.» Cette femme à «la vision très dévaluée d ellemême» et «au renoncement facile face à l effort» a refusé de répéter le modèle de sa propre mère, écrasée par une famille nombreuse pas toujours désirée. «C est là une des clés de Véronique Courjault», estime l avocat général. Une autre à ses yeux est ce «clivage de la personnalité» soulevé par plusieurs experts. Un clivage qui lui vaut «une atténuation de sa responsabilité» et, au final, des «circonstances W DÉLIBÉRÉ Les jurés devront répondre au cours du délibéré à neuf questions posées, trois par bébés. Ils devront surtout déterminer si Véronique Courjault a «volontairement donné la mort» et si le meurtre était «prémédité». Poursuivie pour «assassinats», elle risque jusqu à la réclusion criminelle à perpétuité. Hier, l avocat de Jean-Louis Courjault, sans demander de peine précise, a exhorté la cour à ne pas «ajouter du malheur au malheur». atténuantes». Reste que les faits d «une exceptionnelle gravité» ne peuvent être «légitimés». Véronique Courjault n est pas un monstre, mais elle n est pas non plus une victime. «Elle se savait enceinte et elle a tué froidement.» Le verdict est attendu aujourd hui en fin de journée, après les plaidoiries de la défense. W

11

12 12 MONDE JEUDI 18 JUIN 2009 IRAN Le pouvoir a arrêté deux figures du camp réformateur et coupe les communications vers l extérieur TÉHÉRAN FAIT TAIRE LES CONTESTATAIRES FAUSTINE VINCENT «La jeunesse attend plus de séparation entre l Etat et la religion.» La contestation populaire en Iran s est poursuivie hier à huis clos. Accusés d être les «porte-parole» des «émeutiers», les médias étrangers ont interdiction de couvrir les manifestations. Les autorités se sont aussi appliquées à empêcher les Iraniens de diffuser des informations à l extérieur du pays en coupant tout moyen de communication. La répression s est aussi renforcée dans la rue. Deux figures du camp réformateur ont été arrêtées : Hamid Reza Jalaïpour, un universitaire ayant pris part à la campagne du candidat conservateur modéré Mir Hossein Moussavi, et Saïd Laylaz, un analyste politique et économique souvent critique à l égard du président réélu, l ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad. Ces arrestations s ajoutent à celles d autres responsables, journalistes, étudiants et manifestants réformateurs, qui dénoncent des «fraudes» lors de l élection présidentielle du 12 juin. Mardi, le ministre des Renseignements avait déjà annoncé que 26 «cerveaux» responsables des manifestations avaient été arrêtés. Et, selon Khattar Abou Diab, directeur du centre de recherche Conseil géopolitique-perspectives, le fait que la presse étrangère soit empêchée de travailler est «le signe que le pouvoir va accentuer la répression». Les heurts entre manifestants et miliciens islamistes se sont déjà soldés par la mort de sept civils lundi. Moussavi a appelé à leur rendre hommage par une journée de deuil et des marches pacifiques aujourd hui. Il a également réitéré son appel à annuler le scrutin du 12 juin et à organiser de nouvelles élections. «Une épreuve de force décisive» Dans une apparente contradiction du pouvoir, la télévision d Etat a filmé hier le rassemblement, pourtant interdit, de dizaines de milliers de manifestants pro- Moussavi à Téhéran. «Les autorités soufflent le chaud et le froid», explique Khattar Abou Diab. A l image du Guide suprême, qui a accepté mardi de recompter partiellement les votes si nécessaire, alors qu il avait d abord salué la victoire d Ahmadinejad comme une «grande fête». Autant de «petits gestes» visant à contenir ce raz-de-marée populaire et rétablir la stabilité. Car le pouvoir est aujourd hui confronté à sa plus importante vague de contestation depuis la Révolution islamique en «C est une épreuve de force décisive, estime un observateur. Au moins sur le plan interne du régime, qui se fissure peu à peu. Cette crise est symptomatique d un malaise plus profond : la jeunesse (60 % de la population) est tournée vers l Occident et veut plus de séparation entre l Etat et la religion.» A ce stade, le pouvoir sait aussi qu une répression sanglante serait périlleuse. D où une répression «systématique, mais limitée», selon les analystes. Le gouvernement peut en tout cas compter sur le soutien de la Chine et de la Russie, solidaires d un pays qui se dresse aujourd hui contre un ordre mondial dominé par les Occidentaux. W AFP Des photos des manifestations pro Moussavi sont diffusées via la messagerie Twitter. BARACK OBAMA PÈSE SES MOTS Mahmoud Ahmadinejad ou Mir Hossein Moussavi à la présidence de l Iran, cela ne fait pas une grande différence pour les Etats-Unis, selon Barack Obama : «La différence en termes de politique réelle [entre les deux] n est peut-être pas aussi grande qu on ne l a dit.» «Attendons de voir» Le président américain s est prêté publiquement à cet aveu pour expliquer sa retenue dans ses critiques de l élection iranienne. Selon lui, quel que soit l élu, Washington tentera de renouer le dialogue avec Téhéran mais il aura de toute façon affaire à un régime historiquement hostile aux Etats-Unis. Obama a toutefois fait part de ses «profondes inquiétudes». Il a pesé ses mots pour critiquer la répression : il redoute en effet de voir les ultraconservateurs s emparer de ses propos pour rallier le soutien populaire au régime en brandissant le spectre de l ingérence américaine. «C est aux Iraniens qu il appartient de décider. Nous n allons pas nous en mêler. Mon approche est : attendons de voir.» Il a toutefois demandé au site Twitter de reporter une opération de maintenance afin de permettre aux opposants iraniens de continuer à l utiliser. W LA COMMUNAUTÉ IRANIENNE SE MOBILISE À PARIS Un rassemblement de soutien aux opposants iraniens s'est tenu hier à Paris. S. ORTOLA / 20 MINUTES Une mobilisation sans frontières. Plusieurs centaines de personnes se sont réunies hier soir à Paris, sur le Champde-Mars, en soutien aux manifestations du camp réformateur en Iran. Peu avant le début du rassemblement, une dizaine de manifestants se sont installés pour former une chaîne et montrer des photos des violences commises à Téhéran. «On est ici par solidarité avec les Iraniens sur place qui se font massacrer», explique Neguine, membre du Comité indépendant de soutien à l Iran. Une partie de sa famille vit à Téhéran. Un cousin de sa mère a été arrêté et personne ne sait où il se trouve. «Heureusement que les gens de ma génération ont Internet pour rester en contact avec leurs proches», confie Neguine, même si les communications sont très perturbées. Posté devant des pancartes réclamant le «respect des droits de l homme» ou la «démocratie et la liberté en Iran», Kahnamoiee assure qu il «Je ne veux plus des barbus qui font la loi, je veux un pays démocratique.» «a l espoir que les choses changent enfin» dans son pays. Mais selon lui, «la communauté internationale doit agir dès maintenant» pour aider les Iraniens qui veulent le changement. «Moussavi n est pas tellement différent d Ahmadinejad, précise-t-il, mais l important est que le peuple change et qu il soit dans la rue.» Pendant que les membres du Comité distribuent des marguerites rouges, une femme vient expliquer à la tribune qu après les revendications devant l ambassade d Iran de la veille, le rassemblement de ce soir se fera «en silence, par respect pour ceux qui sont morts». Machid, elle, est venue avec ses enfants pour exprimer «un ras-le-bol du gouvernement islamique depuis trente ans. Je ne veux plus des barbus qui font la loi, je veux un pays démocratique.» Elle n est pourtant pas très optimiste pour la suite. «Ahmadinejad a pour lui des armes et les bassidjis [la milice islamique]. Ceux qui manifestent n ont que leur voix.» W SOPHIE COIS

13

14 14 MONDE JEUDI 18 JUIN 2009 EUROPE Le premier Conseil européen depuis les élections du 7 juin s annonce très chargé BARROSO TENTE LE TOUT POUR LE TOUT FACE AUX 27 SOPHIE COIS Les dirigeants des 27 pays membres de l Union européenne (UE), réunis aujourd hui et demain à Bruxelles, auront fort à faire pendant le Conseil européen de juin. Au programme officiel : préparation du sommet de Copenhague de décembre sur le changement climatique et déclarations sur l Afghanistan et le Pakistan. Mais les débats devraient surtout se concentrer autour de la reconduction ou non du président de la Commission et l économie de l UE. G Un nouveau mandat pour Barroso? Le président de la Commission, José Manuel Barroso, devrait présenter ce soir les grandes lignes de son programme. La France et l Allemagne le lui avaient demandé avant d avaliser formellement sa candidature afin de mettre un peu de pression sur un président qu ils jugent trop passif face à la crise économique. A l issue du Conseil, il devrait au moins obtenir un soutien de principe. Il s agit d une course contre la montre pour Barroso : GRANDE-BRETAGNE UN INVALIDE VU EN TRAIN DE DANSER À LA TÉLÉ PERD SA PENSION L émission britannique «Britain s Got Talent» (la «Nouvelle Star» britannique) n a pas fini de faire parler d elle. Après avoir rapporté gros à Susan Boyle, l Ecossaise devenue superstar, elle pourrait coûter sa pension d invalidité à un autre candidat. Fred Bowers, un retraité de 73 ans demi-finaliste du jeu sous le traité de Nice, actuellement en vigueur, il lui suffirait d une majorité simple au Parlement pour être élu, mais si le traité de Lisbonne était ratifié (après un nouveau vote de l Irlande sur la question), il lui faudrait alors obtenir une majorité absolue. Or le parti conservateur, le PPE, ne compte que 263 sièges sur 736 au Parlement. Et plus le temps passe, plus les eurodéputés «anti-barroso» pourront s organiser. A l image du leader des Verts européens, Daniel Cohn-Bendit, qui a appelé mardi à retarder la désignation pour permettre «l émergence d autres personnalités». «Ce qui compte, c est que le Parlement peut montrer qu il pèse sur la Commission» Mais même s il ne peut pas empêcher la réélection de Barroso, «ce qui compte c est que le Parlement puisse montrer qu il pèse sur la Commission grâce à ses figures de «breakdance», s est vu suspendre provisoirement l indemnité de 70 livres (83 ) par semaine qu il percevait depuis une blessure de guerre. L ancien soldat espère qu elle va être rétablie. «Je ne peux pas marcher bien loin, mais je peux danser. Je vais me battre», a-t-il déclaré. W et sur le contenu du programme», explique Jean-Luc Sauron, auteur du Parlement européen (Ed. Gualino). G Les suites de la crise économique Les Vingt-Sept devront également se pencher sur le rapport Larosière, qui préconise des mesures destinées à renforcer la réglementation et la surveillance du secteur financier. Mais, «ce rapport est aujourd hui critiqué par les Britanniques qui craignent pour l indépendance de la City», explique Jean- Dominique Giuliani, président de la Fondation Schuman. Le texte prévoit en effet la création en 2010 de nouveaux organismes de supervision européens qui auraient un pouvoir au niveau national. Il sera aussi question des 19 milliards d euros issus du Fonds social européen pour venir en aide aux victimes de la crise. Les Vingt-Sept n ont pas été touchés de la même manière, et «la question est de savoir si l Europe va se déclarer solidaire avec les pays de l Europe de l Est», affirme Jean-Dominique Giuliani. La Hongrie, la Roumanie et la Lettonie qui a décidé au début du mois de couper de 20 % les salaires dans le secteur 20 secondes MALI Coup de filet antiterroriste L armée malienne a annoncé la mort de vingt-six «combattants islamistes» lors de l attaque d une base d'«al-qaida au Maghreb islamique», dans le nord du pays. C est la première fois que le Mali mène une telle offensive sur son sol. O. HOSLET / EPA / SIPA José Manuel Barroso. public pour éviter la faillite de l Etat ont été contraintes de demander un prêt au Fonds monétaire international pour faire face à la crise. «Il s agit du plus grand défi auquel est confrontée l Europe depuis vingt ans» et la chute du rideau de fer, selon le premier ministre hongrois. W RUSSIE La guerre du gaz continue Gazprom, le géant russe du gaz, réclame 230 millions de dollars au groupe biélorusse Beltransgaz, ce qui correspondrait aux arriérés pour la livraison de gaz de janvier à avril. 20 % des importations de gaz russe par l Union européenne transitent par la Biélorussie. Celle-ci veut se rapprocher de l Europe ces derniers mois, ce qui déplaît à Moscou.

15 JEUDI 18 JUIN 2009 ÉCONOMIE 15 INDUSTRIE Le géant du pneu a confirmé la suppression de postes GROSSE DÉPRIME CHEZ MICHELIN 20 secondes À LILLE, VINCENT VANTIGHEM Il n y avait guère que Bibendum pour garder le sourire hier. Sur le parking de l usine Michelin de Noyelles-les- Seclin (Nord), les 276 salariés tiraient clairement la tronche. Dans la matinée, le géant français du pneumatique a confirmé la suppression de postes sur trois sites à partir de 2010 (lire l encadré). L usine nordiste sera la seule à fermer. «Mais sans licenciement, rassure Christian Jublot, le directeur du site. On va proposer des mutations au sein du groupe.» L usine la plus performante de France Une mutation à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)? La destination ne fait pas vraiment rêver Laurent Decarpentry. «Ici, je m occupe de mes parents, de mes beaux-parents lâche le délégué CFDT, abattu. Et puis j ai ma femme et mon gosse.» Agés de 35 ans en moyenne, les autres salariés sont presque tous dans le même cas. Ils étaient «fiers» de bosser pour Michelin. De produire des pneus haut de gamme pour Porsche et E. DELPIERRE / 20 MINUTES Devant le site de Noyelles, hier W PLAN SOCIAL Outre la fermeture de Noyelles, le plan de Michelin prévoit la suppression de 340 postes sur à Tours et de 477 sur à Montceau-les-Mines. Le centre de Clermont, de son côté, bénéficiera de 100 millions d euros d investissement. Ferrari. «Ces trois dernières années, on a explosé les objectifs. C est l usine la plus performante de France, rappelle Tony, un salarié de 22 ans. Et puis, on ferme. Je ne comprends pas.» Martine Aubry non plus. En bonne voisine, la première secrétaire du PS est venue soutenir les salariés hier aprèsmidi. Elle a même rencontré le directeur. «Il a tenté de me faire un cours de droit du travail. Après avoir annoncé ça en loucedé aux salariés, c était pas gagné! Je vais appeler l Elysée.» Après Continental et Goodyear, Michelin prétend avoir crevé sur les routes de la crise. «Le prix des pneus haut de gamme a baissé de 30 % en cinq ans», justifie Christian Jublot. Et comme la messe est dite, le directeur a déjà construit les préfabriqués qui accueilleront la cellule de reclassement. Les 276 salariés, eux, se sont donné la nuit pour digérer la nouvelle. Dès ce matin, ils réfléchiront à leurs moyens d action. «On devra pas faire beaucoup d efforts pour trouver des pneus à cramer» W EMPLOI Le BTP détruit des emplois Pour la première fois depuis 1997, la construction devrait perdre des emplois, environ cette année, alors qu il en avait été créés en Malgré le plan de relance et les mesures du Grenelle de l environnement, le secteur connaît une sérieuse baisse d activité à cause de la crise. TRANSPORTS Rouler coûte cher Le budget d un automobiliste roulant à l essence a augmenté de 3,2 % en 2008 par rapport à 2007, et de 3 % pour le conducteur d une voiture Diesel, une hausse limitée par la baisse du kilométrage parcouru, selon l étude annuelle de l Automobile Club présentée hier. Le coût global du kilomètre parcouru a toutefois augmenté en 2008 par rapport à 2007, de 5 % pour l automobiliste essence, et de 7,3 % pour le véhicule Diesel.

16 16 ÉCONOMIE JEUDI 18 JUIN 2009 SOCIAL Alors que les suppressions de postes explosent, le service peine à accueillir les chômeurs EN PLEINE CRISE, PÔLE EMPLOI PERD LA BOUSSOLE JOHANNA SITTER ET ANGELINE BENOIT Submergé par l envolée du chômage, Pôle emploi sera en grève aujourd hui. Trois syndicats du nouvel organisme issu de la fusion entre l ANPE et les Assedic ont appelé à cesser le travail, afin de dénoncer des dysfonctionnements et une surcharge de travail. Des voix se sont élevées en interne pour exiger la démission du directeur général, Christian Charpy, accusé d avoir précipité la fusion et déstabilisé le service public de l emploi en pleine crise. Un temps d attente très long Le taux de chômage a fait un bond brutal au premier trimestre, d une ampleur inédite depuis 1975, frôlant les 10 %. Des agences se sont retrouvées avec 150 demandeurs d emploi à suivre par conseiller, alors que le gouvernement en préconise 60. Et la plateforme téléphonique du 3949, dont les tarifs avaient déjà suscité la polémique, est saturée. Du côté des chômeurs, une enquête auprès de sept agences à Paris montre S. POUZET / 20 MINUTES La fusion entre l ANPE et les Assedic est accusée d entraîner des dysfonctionnements. des réactions mitigées (lire ci-dessous). Les pépins peuvent commencer dès la préinscription au Certains soulignent un temps d attente très long. «Il faut être patient avec le service automatique, constate un ancien mécanicien moto de 36 ans. Sur quinze minutes, je suis resté deux minutes avec le conseiller, juste pour qu il me dise de passer dans une agence dans douze jours. C est aberrant.» Le premier rendez-vous, pour finaliser l inscription, semble en revanche accordé rapidement. Par contre, les demandeurs d emploi interrogés ont tous eu deux interlocuteurs : pour l Assedic, puis pour l ANPE. Certaines agences restent d ailleurs uniquement des antennes Assedic ou ANPE. «Les conseillers n ont pas plus de moyens que moi» Une fois inscrits, les chômeurs sont souvent livrés à eux-mêmes. «On m appelle s il y a une offre d emploi, mais c est rare», raconte un pizzaïolo qui a reçu deux coups de fil en un an. Enfin, certains soulignent qu il faut parfois être persévérant pour obtenir un rendez-vous, et d autres décrivent un accompagnement qui se limite à des formalités administratives : «La conseillère remplissait juste le dossier sur l ordinateur, elle ne m a même pas regardée», se désole une éducatrice spécialisée de 42 ans. Pour autant, les demandeurs d emploi se montrent compréhensifs. «Ils n ont pas plus de moyens que moi», réalise un ancien ingénieur en informatique, qui souhaite travailler dans l environnement. Comme beaucoup, il pense qu il ne peut pas compter sur Pôle emploi pour trouver du travail. W AU MIEUX, DES FORMALITÉS ADMINISTRATIVES, AU PIRE, DES GALÈRES J. SITTER / 20 MINUTES GUILAIN NDONG SIMA, 27 ANS Ancien agent de sécurité, il souhaite effectuer une formation de plombier. «On m a changé d agence sans me prévenir, j ai dû refaire l entretien pour l inscription.» J. SITTER / 20 MINUTES OKTAY KUS, 35 ANS Informaticien, il cherche un emploi dans le dépannage informatique. «L accompagnement forcé ne va pas m aider, car je sais me présenter.» «Je me suis inscrit en février dans un Pôle emploi spécialisé dans le transport et la sécurité. J ai eu mon premier rendez-vous trois mois après, en avril. Un jour, j y suis retourné pour avoir des nouvelles et j ai appris que cela ne fonctionnait plus par secteur d activité. On m a renvoyé sur une autre agence. Du coup, je me suis retrouvé à la case départ : fin avril, j ai dû refaire l entretien pour l inscription, même s ils avaient les infos du premier rendez-vous. C est un peu le parcours du combattant et je n ai pas encore de conseiller ici.» W «Ça fait dix mois que je suis inscrit. Au premier entretien, le conseiller a examiné mon CV pour savoir où ça pouvait bloquer. Il m a proposé trois offres. Il m a clairement dit que si, au bout de trois mois, je n avais pas trouvé de travail, on me mettrait sur un accompagnement forcé avec un organisme privé, pour apprendre à faire un CV, une lettre de motivation, une simulation d entretien Je l ai déjà fait dans une autre agence. Cela ne va pas m aider car je sais comment me présenter. Et je sais que je vais retrouver du travail rapidement.» W J. SITTER / 20 MINUTES MARTIN BRUCELLE, 22 ANS Recherche du travail dans l hôtellerie-restauration ou le bâtiment. «En ce moment, les conseillers se concentrent sur les dossiers, pas sur les offres.» J. SITTER / 20 MINUTES SÉBASTIEN TRUCHAN, 32 ANS Ancien gérant de garage. «Ils nous renvoient au site Internet la plupart du temps. Mais sur le site, il n y a pas grand-chose.» «J ai fait mon inscription en mars. Le rendez-vous que j ai eu aujourd hui n a pas servi à grand-chose. Je n ai pas eu d offres. Le conseil qu ils donnent, c est de toujours démarcher, d aller au contact. Moi, je cherche uniquement par moi-même parce qu ils ne m appellent pas. Je crois qu en ce moment, ils n ont pas trop le temps de consulter les offres, ils se concentrent sur les dossiers. Malgré cela, je trouve qu ils sont assez à l écoute. Mon conseiller arrive à orienter tout le monde, il ne s énerve pas et il répond à toutes les questions.» W «Je sors tout juste de mon rendez-vous d inscription, après m être préinscrit par Internet il y a deux semaines. Ils ne m ont pas proposé de formation ni d offres. Quand on leur en demande, ils nous renvoient au site Internet de Pôle emploi la plupart du temps. Mais sur le site, je trouve qu il n y a pas grand-chose. Et ce qu on peut sélectionner ne correspond pas forcément à ce que l on veut. Le lexique est trop vague et la recherche n est pas assez poussée. En gros, après avoir consulté Internet, vous devez vous débrouiller pour chercher.» W

17 en partenariat avec Toutes nos offres d emploi sont dans 20 Minutes du lundi au jeudi et sur Pour faire paraître une offre d emploi dès lundi : Le feuilleton de l entreprise Episode 4 À très bientôt! Vous souhaitez exercer un métier dans la sécurité? La Préfecture de Police Recrute sur concours (épreuves à partir du 5 octobre 2009) 200 Agents de surveillance de Paris (H/F) Chargés principalement de missions de contrôle et de verbalisation dans le domaine de la circulation et du stationnement. > Un métier dans la sécurité au cœur de Paris. > Rémunération attractive et primes motivantes (soit au total, plus de F bruts mensuels en début de carrière + prime de 2 022,96 F lors de la prise de poste). > Un déroulement de carrière diversifié en qualité de fonctionnaire. Aucune limite d âge et aucun diplôme exigé. Être de nationalité française au plus tard le 5 octobre Le dossier de candidature est à retirer à l adresse ci-dessous et à retourner impérativement avant le 14 août 2009 (cachet de La Poste faisant foi) : Préfecture de Police Direction des Ressources Humaines Sous-Direction des Personnels, Bureau du Recrutement - pièce rue des Ursins, PARIS Pour tout renseignement complémentaire : (Rubrique «Carrière et emplois» puis «Avis de Concours») - Tél :

18 18 FORMATION JEUDI 18 JUIN 2009 VALIDATION Les facs développent de plus en plus ce dispositif qui est promis à un bel avenir OBTENIR UN DIPLÔME UNIVERSITAIRE VIA LA VAE DELPHINE BANCAUD Faire valoir son expérience professionnelle pour décrocher un diplôme sans avoir forcément à repasser par la case formation : tel est le principe de la validation des acquis de l expérience (VAE). Ce dispositif actuellement sous-utilisé est pourtant une bonne manière d ajouter une corde à son arc. Et ces dernières années, les universités ont fait de réels progrès dans l accueil des candidats. Une raison de plus pour s engager dans la démarche! Quels diplômes de fac sont accessibles par ce biais? Tous les diplômes universitaires, hormis ceux concernant des formations dont l accès est limité par un numerus clausus (comme médecine). Quelles sont les conditions pour bénéficier du dispositif? Il faut justifier d une expérience salariée ou bénévole d au moins trois ans dans le domaine du diplôme visé. Ensuite, le candidat doit déterminer le diplôme qu il souhaite acquérir, puis s inscrire au bureau Reva (reprise d études et validation des acquis) de l université après que ce dernier a déclaré la demande recevable. Combien coûte la démarche? Environ 1 000, comprenant l inscription et l accompagnement du candidat (s il souhaite être épaulé). Comment la financer? S il est salarié, le candidat peut adresser sa demande de financement à l organisme collecteur dont dépend son entreprise (les coordonnées lui seront données par le service des ressources humaines). S il obtient gain de cause, il sera remboursé de tout ou partie de ses frais de VAE et continuera à percevoir son salaire. Autre possibilité : obtenir un financement de la démarche dans le cadre du DIF. Les demandeurs d emploi peuvent quant à eux demander un financement de leur démarche par leur conseil régional ou auprès de Pôle emploi. Quelles sont les différentes étapes de la VAE? Le candidat constitue un dossier de demande de VAE dans lequel il décrit précisément les activités qu il a exercées. Il doit aussi mettre en relation les compétences acquises avec celles S. POUZET / 20 MINUTES Une fois son dossier de demande de VAE bouclé, le candidat le présente devant un jury de professionnels et d enseignants. requises pour obtenir le diplôme. Son dossier bouclé, il le présente devant un jury, composé de professionnels et d enseignants, qui évalue son expérience au regard du contenu du diplôme visé. Le jury se prononcera ensuite pour une validation totale, partielle ou nulle de l expérience du candidat et par conséquent sur l attribution complète ou pas du diplôme. Quelle aide peut-on obtenir? La majorité des universités dispose de conseillers en validation, qui aident le candidat à formaliser son histoire professionnelle et à mieux cerner les attentes du jury, soit par des entretiens individuels, soit en groupes de travail. Ils peuvent aussi entraîner le candidat à prendre la parole en public. Quelles sont les chances de réussite du candidat? Environ 50 % des candidats à un diplôme universitaire obtiennent une validation totale de leurs acquis et décrochent donc directement le fameux sésame. Les autres obtiennent une validation partielle de leurs acquis et doivent acquérir les compétences manquantes en suivant les préconisations du jury. Ce dernier peut leur demander par exemple de suivre certains enseignements dans un délai de cinq ans. W «UN MOYEN DE SÉCURISER SON PARCOURS PROFESSIONNEL» JEAN-MARIE FILLOQUE Président de la Conférence des directeurs de service universitaire de formation continue. Certaines universités sont-elles plus en avance que d autres en matière de validation des acquis de l expérience? Oui, on peut citer Lille-I, Brest, Paris-XII, Valenciennes, Tours, Poitiers, Nice et Paris-XI. Cela s explique par le fait que ces universités ont une forte tradition de formation continue. Quels sont les diplômes les plus demandés par les candidats à la VAE? Les licences et les masters professionnels, car les candidats sont le plus souvent salariés et veulent obtenir un diplôme proche de leur métier. Quels sont les principaux obstacles au développement de la VAE dans les facs? Sans doute, la difficulté à se repérer entre tous ces diplômes. De plus, certaines universités n organisent pas assez souvent de jurys de validation. S. POUZET / 20 MINUTES Pensez-vous que la VAE a de beaux jours devant elle en raison de la crise? Oui, car ce dispositif est considéré comme un moyen de sécuriser son parcours professionnel. On perçoit d ailleurs une augmentation des inscriptions. W RECUEILLI PAR D. B.

19 JEUDI 18 JUIN 2008 FORMATION CONTINUE 19 Pour passer une annonce : pour passer une annonce pour consulter toutes les offres emploi

20 20 FORMATION CONTINUE Pour passer une annonce : JEUDI 18 JUIN 2008 pour passer une annonce pour consulter toutes les offres emploi

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Table des matières (cliquable)

Table des matières (cliquable) Table des matières (cliquable) De l importance de se créer des revenus passifs et alternatifs...4 Pourquoi investir dans une place de parking?..6 Qu est ce qui fait un bon emplacement de parking?...8 Gare

Plus en détail

- définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans)

- définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans) Leçon introductive au droit pénal des mineurs - définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans) - textes régissant

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE

RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE Vendredi 13 juin 2014 Le permis de conduire est un élément essentiel de l insertion sociale et professionnelle, en particulier pour les jeunes. Pour beaucoup

Plus en détail

Une cadre de direction, rattachée au ministère de la Justice, a tenté mardi de se suicider sur son lieu de travail Source info.france2.

Une cadre de direction, rattachée au ministère de la Justice, a tenté mardi de se suicider sur son lieu de travail Source info.france2. Une cadre de direction, rattachée au ministère de la Justice, a tenté mardi de se suicider sur son lieu de travail Source info.france2.fr du 20/09/09 On a appris vendredi que la directrice départementale

Plus en détail

STATUTS DU COMITE TERRITORIAL DE RUGBY DU PERIGORD-AGENAIS

STATUTS DU COMITE TERRITORIAL DE RUGBY DU PERIGORD-AGENAIS STATUTS DU COMITE TERRITORIAL DE RUGBY DU PERIGORD-AGENAIS I - OBJET ET BUTS POURSUIVIS Art. 1 Dénomination Objet Durée Siège Social L Association dite «Comité Territorial du Périgord-Agenais de la Fédération

Plus en détail

Discours Ministre. C est un immense plaisir d être parmi vous ce matin, au sein de l Université de Reims Champagne Ardennes.

Discours Ministre. C est un immense plaisir d être parmi vous ce matin, au sein de l Université de Reims Champagne Ardennes. Visite IUT de Reims le 7 mars 2013 Discours Ministre Monsieur le Préfet, Mesdames et Messieurs les parlementaires Madame la Maire, Madame la secrétaire générale de l académie, représentant le recteur Monsieur

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE Document explicatif réalisé à l intention des parents-formateurs 17 novembre 2006 PARCOURS D UN DOSSIER ACCIDENT DE ROULAGE avant l élaboration du

Plus en détail

les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire?

les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire? Actions et Communication pour promouvoir les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire? MARS 2008 Sommaire Introduction Proposition de campagne de communication

Plus en détail

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir Contrat de Professionnalisation ou Stage??? Tout savoir pour bien choisir L objectif de ce livret est de répondre à vos questions en matière de contrat de professionnalisation et de stage. En effet, cette

Plus en détail

GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS DE RECHERCHE ET D INNOVATION

GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS DE RECHERCHE ET D INNOVATION Colloque FutuRIS du 21 juin 2007 QUELLES PERSPECTIVES POUR UN SYSTÈME FRANÇAIS de RECHERCHE et d'innovation en MUTATION? GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS

Plus en détail

Séance de rentrée de l École du Barreau de Paris. Jean-Louis DEBRÉ Président du Conseil constitutionnel. Paris 3 janvier 2011

Séance de rentrée de l École du Barreau de Paris. Jean-Louis DEBRÉ Président du Conseil constitutionnel. Paris 3 janvier 2011 Séance de rentrée de l École du Barreau de Paris Jean-Louis DEBRÉ Président du Conseil constitutionnel Paris 3 janvier 2011 Monsieur le Bâtonnier, Monsieur le Directeur, Chers amis, Depuis le 1 er mars

Plus en détail

Les Rencontres. «La vidéo & les RH : une révolution en marche?»

Les Rencontres. «La vidéo & les RH : une révolution en marche?» Les Rencontres «La vidéo & les RH : une révolution en marche?» Les 5 enseignements sur l utilisation de la vidéo par les professionnels RH en France en 2008 Introduction Depuis 1999, le monde des Ressources

Plus en détail

Parrainage Citoyen : Bilan et Perspectives

Parrainage Citoyen : Bilan et Perspectives Parrainage Citoyen : Bilan et Perspectives Point d étape n 12.04 Présenté par le groupe de travail «Parrainage Citoyen» du CONSEIL LILLOIS DE LA JEUNESSE à l Assemblée Plénière du 23 JUIN 2012 1- Introduction

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

Sandra. «Un huissier de justice, c est un chef d entreprise» Huissière de justice (Actihuis) INFO PLUS A CONSULTER

Sandra. «Un huissier de justice, c est un chef d entreprise» Huissière de justice (Actihuis) INFO PLUS A CONSULTER Sandra Huissière de justice (Actihuis) «Je ne savais pas ce que je voulais faire. Enfin si, je savais que je ne voulais pas faire de Droit car j en avais une image trop rigide. Après mon Bac ES (ex B),

Plus en détail

BTS Communication Trilingue Breton-Anglais-FranÇais

BTS Communication Trilingue Breton-Anglais-FranÇais BTS Communication Trilingue Breton-Anglais-FranÇais 20/05/2015 BTS Communication Trilingue Breton-Anglais-Français 1 20/05/15 BTS COMMUNICATION Trilingue en alternance Breton/Anglais/Français à Vannes

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

Élections 2015. Élection via OMNIVOX. Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760. Cahier des candidatures

Élections 2015. Élection via OMNIVOX. Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760. Cahier des candidatures Élections 2015 Cahier des candidatures Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760 Élection via OMNIVOX De 9 h le 15 avril à 15 h le 16 avril 2015 Personnes candidates aux élections

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ Instructions: 1. Le rapport doit être renvoyé au REFJ (exchanges@ejtn.eu) dans le mois suivant le stage. 2. Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour rédiger votre rapport

Plus en détail

La Lettre N 497 - Pour l assurance chômage, ça urge de se mobiliser

La Lettre N 497 - Pour l assurance chômage, ça urge de se mobiliser La Lettre N 497 - Pour l assurance chômage, ça urge de se mobiliser Si vous ne visualisez pas ce mail correctement cliquez ici N 497 - Semaine du 16 juin 2014 Pour l assurance chômage, ça urge de se mobiliser

Plus en détail

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 À l aube de ce printemps tellement attendu, les indicateurs économiques surveillés par Workopolis semblent pointer vers une hausse graduelle de l emploi

Plus en détail

Compréhension orale - 40 minutes

Compréhension orale - 40 minutes Compréhension orale - 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions. SECTION A 8 questions Associer des illustrations à des messages oraux. SECTION B 26 questions

Plus en détail

En effet comme vous le rappelle toujours le ministre le jour où il prend soin de vous écrire pour vous retirer votre permis :

En effet comme vous le rappelle toujours le ministre le jour où il prend soin de vous écrire pour vous retirer votre permis : (Mini) Tremblement de terre dans les juridictions pénales (avril 2009) Alors que depuis des années on ne cesse de s élever contre la durée moyenne de 2 à 3 ans des recours devant les juridictions administratives

Plus en détail

STATUTS DU COMITE DEPARTEMENTAL DE RUGBY

STATUTS DU COMITE DEPARTEMENTAL DE RUGBY FEDERATION FRANÇAISE DE RUGBY COMITE TERRITORIAL DE PROVENCE STATUTS DU COMITE DEPARTEMENTAL DE RUGBY DES ALPES DE HAUTE PROVENCE Article 1 : I Objet et buts poursuivis L association dite : «Comité Départemental

Plus en détail

LE CENTRE DE DELIBERATION

LE CENTRE DE DELIBERATION LE CENTRE DE DELIBERATION Le centre de délibération est le centre qui a la charge de la correction des copies, de la saisie des notes dans DELIBAO, de la préparation des délibérations du premier groupe,

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE

PROJET DE CHARTE DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE Hôtel de Ville 10 place Victor Hassebroucq BP 80479 59208 Tourcoing Cedex Tél. : 03 20 23 37 00 Fax : 03 20 23 37 99 Direction de la Concertation, Tranquillité Habitants et Prévention 16 rue Paul Doumer

Plus en détail

Edito. Je vous souhaite par avance d excellentes balades matinales, Très cordialement.

Edito. Je vous souhaite par avance d excellentes balades matinales, Très cordialement. Edito La ville d Olivet se mobilise fortement pour promouvoir le pédibus sur son territoire. En permettant aux enfants des écoles de notre commune de se rendre à pied et en toute sécurité à l école, nous

Plus en détail

Favor i du e-commerce. Prix espoir 2014

Favor i du e-commerce. Prix espoir 2014 Favor i du e-commerce Prix espoir 2014 Sommaire Présentation du prix Le dossier Promotion Les lauréats des précédentes éditions Contacts Pour concourir : c est ici Présentation du prix Présentation du

Plus en détail

DIXIEME FORUM INTERNATIONAL SUR LA DEONTOLOGIE ET LES BONNES PRATIQUES Paris 19-21 mai 2011

DIXIEME FORUM INTERNATIONAL SUR LA DEONTOLOGIE ET LES BONNES PRATIQUES Paris 19-21 mai 2011 DIXIEME FORUM INTERNATIONAL SUR LA DEONTOLOGIE ET LES BONNES PRATIQUES Paris 19-21 mai 2011 Patrick Martowicz, Magistrat, Ministère de la justice et des libertés, Direction des affaires civiles et du Sceau,

Plus en détail

CONGRES BALISTIQUE MARSEILLE 1-3 DECEMBRE 2008. Je vois un double intérêt à cette manifestation :

CONGRES BALISTIQUE MARSEILLE 1-3 DECEMBRE 2008. Je vois un double intérêt à cette manifestation : Bonjour à tous CONGRES BALISTIQUE MARSEILLE 1-3 DECEMBRE 2008 Je me félicite que ce congrès réunisse des professionnels d horizons divers, magistrats, avocats, médecins, techniciens, experts Je vois un

Plus en détail

Devenez technicien supérieur principal de l économie et de l industrie

Devenez technicien supérieur principal de l économie et de l industrie Concours 2013 Devenez technicien supérieur principal de l économie et de l industrie http://www.dgcis.gouv.fr/la-dgcis/concours/technicien-superieur-economie-et-industrie VOS TALENTS DE TECHNICIEN AU

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéosurveillance

Charte déontologique de la vidéosurveillance Charte déontologique de la vidéosurveillance Ville de Clichy Préambule Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre davantage aux demandes sociales de sécurité et de prévention,

Plus en détail

BTS Communication Trilingue

BTS Communication Trilingue BTS Communication Trilingue FranÇais -Anglais- Langue maternelle ou Bilingue Anglais-FranÇais 20/05/2015 BTS Communication Bilingue ou Trilingue Français-Anglais-Langue maternelle 1 20/05/15 BTS COMMUNICATION

Plus en détail

Conseil Municipal du lundi 23 janvier 2012 Interpellation

Conseil Municipal du lundi 23 janvier 2012 Interpellation Conseil Municipal du lundi 23 janvier 2012 Interpellation 28 Interpellation de Madame Fabienne KELLER : Quelle stratégie pour être à la hauteur de la pratique cycliste à Strasbourg? Monsieur le Maire,

Plus en détail

RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur

RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur Clémentine Séverin RELAIS MORTELS Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien La présente enquête-métier a pour objet de recueillir des informations pouvant donner en substance, une vision globale d un métier, de son

Plus en détail

la grande enquête EPISODE.4 ÉTAT DES LIEUX DU RECRUTEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

la grande enquête EPISODE.4 ÉTAT DES LIEUX DU RECRUTEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX la grande enquête EPISODE.4 ÉTAT DES LIEUX DU RECRUTEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX la grande enquête Avant-Propos Acteur majeur de l emploi en France, RegionsJob accompagne au quotidien ses utilisateurs,

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 MAXIME SWITEK L interview politique, Jean-Pierre ELKABBACH vous recevez ce matin Christian NOYER, le gouverneur de

Plus en détail

«Une préparation aux concours administratifs»

«Une préparation aux concours administratifs» «Une préparation aux concours administratifs» Le Centre de Préparation à l Administration Générale (CPAG) de Sciences Po Lyon prépare aux concours d accès aux emplois de catégorie A des fonctions publiques

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à BLOTZHEIM

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à BLOTZHEIM Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à BLOTZHEIM Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de BLOTZHEIM a décidé

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

Ce matin, Igor a profité d une petite plage qu il connaît bien et

Ce matin, Igor a profité d une petite plage qu il connaît bien et 11 L OBJEt du droit Et LES POuVOIRS PuBLICS Igor aime la musique Analyser la situation Ce matin, Igor a profité d une petite plage qu il connaît bien et où il va souvent seul. Il y a écouté de la musique

Plus en détail

CORRIGÉ ET BARÈME. 1 Compréhension de l oral 25 points

CORRIGÉ ET BARÈME. 1 Compréhension de l oral 25 points CORRIGÉ ET BARÈME 1 Compréhension de l oral 25 points EXERCICE 1 8 points 1. Pour chercher du travail, Judith : 1 point visite des hôtels. X regarde des annonces dans le journal. envoie des lettres de

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ Instructions: 1. Le rapport doit être renvoyé au REFJ (exchanges@ejtn.eu) dans le mois suivant le stage. 2. Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour rédiger votre rapport

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

Le permis de conduire des salariés dans les entreprises (mars 2009)

Le permis de conduire des salariés dans les entreprises (mars 2009) Le permis de conduire des salariés dans les entreprises (mars 2009) L un de nos lecteurs membre du Club Porsche nous interroge sur la question des permis de conduire des dirigeants de sociétés qui ont

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite LE PROJET DE LA DROITE DÉCRYPTÉ Travailler plus longtemps pour gagner moins L âge légal de départ à la retraite est porté à 62 ans. Les victimes de ce recul

Plus en détail

11 FEVRIER 2014. Conférence conjointe des Maires sur l impact de la mobilité intraeuropéenne des citoyens européens au niveau local

11 FEVRIER 2014. Conférence conjointe des Maires sur l impact de la mobilité intraeuropéenne des citoyens européens au niveau local 11 FEVRIER 2014 Conférence conjointe des Maires sur l impact de la mobilité intraeuropéenne des citoyens européens au niveau local Co-organisée par la Commission européenne et le Comité des régions Mardi

Plus en détail

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés L Assemblée nationale a délibéré et adopté, Le Président

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Nous : Quel parcours universitaire avez-vous mené pour en arriver là?

Nous : Quel parcours universitaire avez-vous mené pour en arriver là? Dans le cadre de notre projet professionnel personnalisé, nous avons interviewer ce mercredi 17 novembre pendant 45 minutes, Médéric Michaud, 24 ans, co-dirigeant de l agence événementielle SEVENT basée

Plus en détail

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur..

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. Fiche Pédagogique Le 14 juillet Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. 6 Transcription 7 Sources 8 1 Tableau descriptif Niveau A2 Descripteur CECR, compréhension

Plus en détail

Visite au Tribunal administratif de Nîmes ****** Intervention de M. Jean-Marc Sauvé 1, vice-président du Conseil d Etat ****** 24 février 2014

Visite au Tribunal administratif de Nîmes ****** Intervention de M. Jean-Marc Sauvé 1, vice-président du Conseil d Etat ****** 24 février 2014 Visite au Tribunal administratif de Nîmes ****** Intervention de M. Jean-Marc Sauvé 1, vice-président du Conseil d Etat ****** 24 février 2014 Monsieur le préfet du Gard, Monsieur le préfet de Vaucluse,

Plus en détail

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union RÈGLEMENTINTÉRIEUR Éditions de l Union TITRE I ADHÉRENTS Article 1 er DEMANDE D ADHÉSION 1. Toute personne physique souscrivant à l objet et aux valeurs du Mouvement peut adresser une demande d adhésion,

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS. Préambule. Article 1 Conditions de Participation. Article 2 Inscriptions

REGLEMENT DU CONCOURS. Préambule. Article 1 Conditions de Participation. Article 2 Inscriptions REGLEMENT DU CONCOURS Préambule La société Tamedia Publications romandes SA, via son titre Tribune de Genève, dont le siège social est situé au 33 avenue de la Gare - 1003 Lausanne, représenté par Isabelle

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Multirisques de Professionnels

Multirisques de Professionnels Multirisques de Professionnels GARANTIES Incendie Dégât des eaux Vol Bris de glace Matériel Informatique Perte d exploitation Frais supplémentaires d exploitation Responsabilité Civile 2 La Responsabilité

Plus en détail

Compte rendu de la réunion publique autopartage 21 septembre 2011 20h Salle des fêtes

Compte rendu de la réunion publique autopartage 21 septembre 2011 20h Salle des fêtes Compte rendu de la réunion publique autopartage 21 septembre 2011 20h Salle des fêtes En introduction, M. Hablot, Maire de Vandœuvre, souligne l importance du projet d autopartage pour la ville au regard

Plus en détail

CONSTAT EN COULEURS AVERTISSEMENT. Vous venez de télécharger un texte sur le site leproscenium.com.

CONSTAT EN COULEURS AVERTISSEMENT. Vous venez de télécharger un texte sur le site leproscenium.com. CONSTAT EN COULEURS AVERTISSEMENT Vous venez de télécharger un texte sur le site leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence, avant son exploitation, vous devez obtenir

Plus en détail

RAPPORT DE SEJOUR A ROME EN ITALIE

RAPPORT DE SEJOUR A ROME EN ITALIE RAPPORT DE SEJOUR A ROME EN ITALIE A) Vie pratique Logements J ai tout d abord réservé un logement sur Internet, via le site «Easystanza» : http://www.easystanza.it, site conseillé par une amie étant partie

Plus en détail

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance Edito Avec ses trois structures au service des parents d enfants en bas âge (multi-accueil, halte-garderie et relais assistantes maternelles), Sassenage se donne les moyens d accompagner au mieux les jeunes

Plus en détail

JORF n 0148 du 26 juin 2008. Texte n 2. LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L

JORF n 0148 du 26 juin 2008. Texte n 2. LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L Le 20 janvier 2011 JORF n 0148 du 26 juin 2008 Texte n 2 LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,

Plus en détail

Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires

Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires La reconnaissance collective de la pénibilité dans la Fonction publique et la réforme 2010 des retraites La question de la pénibilité du travail comporte

Plus en détail

F a c e à l a p o l i c e

F a c e à l a p o l i c e Face à la police Si tu as besoin d aide. Parfois, les choses ne se passent pas comme nous l expliquons. En général, il y a moyen de réagir. Fais-toi aider. Une des premières personnes qui peut t aider

Plus en détail

Discours de Mme Ségolène Royal. Vœux à la presse

Discours de Mme Ségolène Royal. Vœux à la presse Discours de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Vœux à la presse Paris, le jeudi 15 janvier 2015 Bonjour et bienvenue à toutes et à tous, que je suis heureuse

Plus en détail

BTS COMMUNICATION VISUELLE options A et B CALENDRIER - SESSION 2012

BTS COMMUNICATION VISUELLE options A et B CALENDRIER - SESSION 2012 Annexe I BTS COMMUNICATION VISUELLE options A et B CALENDRIER - SESSION 2012 EPREUVES DATES HORAIRES Culture générale et expression Lundi 14 mai 2012 14h00-18h00 ECRITS Démarche créative Mardi 15 et mercredi

Plus en détail

Catherine Chini Germain et Alain Yung-Hing Réglez vos litiges sans avocat

Catherine Chini Germain et Alain Yung-Hing Réglez vos litiges sans avocat Catherine Chini Germain et Alain Yung-Hing Réglez vos litiges sans avocat 2010 ISBN : 978-2-212-54655-2 Partie 1 La justice : comment ça marche? Cet ouvrage a pour vocation de donner des informations pratiques

Plus en détail

Le fonctionnement du CHSCT

Le fonctionnement du CHSCT Le fonctionnement du CHSCT La personnalité civile du CHSCT La qualité à agir du CHSCT La capacité d ester en justice La prise en charge des frais de justice La capacité d acquérir et de contracter La responsabilité

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2013-46

Décision du Défenseur des droits MLD-2013-46 Décision du Défenseur des droits MLD-2013-46 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à un refus de location d un appartement du secteur privé fondé sur l âge (Recommandation/Rappel à la loi)

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur

Modèle de règlement intérieur Modèle de règlement intérieur Article 1 er : Objet Le présent règlement est destiné à organiser la vie et les conditions d exécution du travail dans la collectivité. Il est complété, le cas échéant, par

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 24/10/2012 Cour Administrative d Appel de Bordeaux N 07BX02490 Inédit au recueil Lebon 3ème chambre (formation à 3) Mme FLECHER-BOURJOL, président Mme Françoise LEYMONERIE, rapporteur M. VIE, commissaire

Plus en détail

Fiche pédagogique. Les agences de presse. Une agence de presse, c est quoi, à quoi ça sert? Petit historique de quelques agences de presse

Fiche pédagogique. Les agences de presse. Une agence de presse, c est quoi, à quoi ça sert? Petit historique de quelques agences de presse Fiche pédagogique Les agences de presse Une agence de presse, c est quoi, à quoi ça sert? Les agences de presse sont, en coulisses, des fournisseurs d informations pour presque tous les médias du monde,

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-326 QPC du 5 juillet 2013. M. Jean-Louis M. (Inéligibilités au mandat de conseiller municipal)

Commentaire. Décision n 2013-326 QPC du 5 juillet 2013. M. Jean-Louis M. (Inéligibilités au mandat de conseiller municipal) Commentaire Décision n 2013-326 QPC du 5 juillet 2013 M. Jean-Louis M. (Inéligibilités au mandat de conseiller municipal) Le Conseil d État a renvoyé au Conseil constitutionnel le 17 avril 2013 (décision

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

La réunion syndicale

La réunion syndicale Trade Union meeting La réunion syndicale Une journée de travail mérite d être rémunérée à sa juste valeur. Thèmes Droits sociaux, Démocratie, Citoyenneté Complexité Niveau 4 Taille du groupe 10-15 Durée

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

ÊTRE L ACTEUR DE SON COURS

ÊTRE L ACTEUR DE SON COURS Cécile BERTHIER-MCLAUGHLIN et Michèle HARFAUT ÊTRE L ACTEUR DE SON COURS, 2008 ISBN : 978-2-212-54108-3 Faire un plan de classe Dessine-moi une salle de cours Fiche 2 Placer ses élèves, c est organiser

Plus en détail

L.P.O René Perrin Ugine - Année 2013-2014. 23 Janvier 2014 CIO d Albertville Diaporama réalisé par Patricia GUIDON

L.P.O René Perrin Ugine - Année 2013-2014. 23 Janvier 2014 CIO d Albertville Diaporama réalisé par Patricia GUIDON L.P.O René Perrin Ugine - Année 2013-2014 23 Janvier 2014 CIO d Albertville Diaporama réalisé par Patricia GUIDON Vous êtes en terminale professionnelle. Votre premier objectif est d obtenir votre diplôme.

Plus en détail

Et puisque ces documents sont de sources très différentes, j ai pu faire des analyses croisées qui donnent des résultats très instructifs.

Et puisque ces documents sont de sources très différentes, j ai pu faire des analyses croisées qui donnent des résultats très instructifs. Introduction À 65 ans, en 2004, j ai versé un cumul de plus de 1 million de Francs ou 160.000 Euro au titre de la prestation compensatoire sous forme de rente viagère suite à un divorce il y a 25 ans.

Plus en détail