Become a Digital Service Provider

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Become a Digital Service Provider"

Transcription

1 << Jean-Pierre Vijverman Directeur du Verkeerscentrum, Il soutient la mobilité par l analyse des caméras de circulation Insight Consolidation des applications : un processus long mais payant one business magazine for top ict professionals Q1 / mars Step outside of the box Become a Digital Service Provider Luc Verbist CIO of the Year Round Table L online deviendra-t-il la norme? Video Conferencing CareSquare L équipe IT d Emmaüs

2 T H E N E W B L A C K B E R R Y Z 1 0 << Jean-Pierre Vijverman one Directeur du Verkeerscentrum, il soutient la mobilité par l analyse des caméras de circulation Insight Consolidation des applications : un processus long mais payant business magazine for top ict professionals Q1 / mars editorial F O R B U S I N E S S Step outside of the box Become a Digital Service Provider Luc Verbist cio of the Year Round table L online deviendra-t-il la norme? Video conferencing caresquare L équipe it d Emmaüs Keep Your Business Moving. Never miss an opportunity everything that demands your attention is available in one place so you can respond faster. Publication de Belgacom Année 7 / numéro 17 / Q Éditeur responsable : Belgacom SA de droit public Bld du Roi Albert II 27, 1030 Bruxelles Concept et réalisation : Propaganda SA Imperiastraat 16, 1930 Zaventem Coordination : Charline Briot, Markus Eggermont, Robbin Sacré, Jean-Marie Stas, Dirk Van Dijck Ont collaboré à ce numéro : Adept Vormgeving, Olivia Arend, Andrew Beavis, Klaar De Groote, Kristof De Spiegeleer, Davy Goris, Stef Gyssels, Peyo Lissarrague, Frederic Petitjean, Jacob Spoelstra, Anneke Stoffels, Dries Van Damme, Marc Van de Velde, Filip Van Loock Pour plus d informations, contactez : Robbin Sacré ISO 9001 Certified Mail naar om een exemplaar van dit magazine in het Nederlands te ontvangen. Send an to if you want a copy of this magazine in English. Les spécifications techniques sont fournies uniquement à titre indicatif. Belgacom se réserve le droit de les modifier sans avis préalable. Le Fournisseur de Services Numériques Les nouvelles technologies sont synonymes de nouvelles possibilités. Appareils mobiles et services numériques se renforcent mutuellement et engendrent un phénomène nouveau : l utilisation des nouvelles technologies par les organisations afin de devenir des Fournisseurs de Services Numériques. De plus en plus souvent, entreprises et pouvoirs publics ajoutent un volet digital à leur offre de produits et services traditionnels. L interaction avec les clients, les collaborateurs et les partenaires se fait en ligne. La créativité inédite qui en découle permet l émergence de nouveaux écosystèmes et d une série de services innovants. Les services numériques sont hébergés dans le cloud. Tout comme la satisfaction des utilisateurs, le succès de tels services dépend essentiellement du bon fonctionnement de l infrastructure et du niveau de sécurité. Belgacom veille à ce que votre entreprise puisse se profiler avec succès (et sans souci) en tant que Fournisseur de Services Numériques. Nous sommes le fournisseur de services ICT qui garantit la disponibilité constante de vos services numériques. Nous veillons à ce que vous puissiez offrir à vos clients, collaborateurs et partenaires une expérience numérique sécurisée et sans faille. Bart Van Den Meersche, Executive Vice-President Enterprise Business Unit Belgacom See how BlackBerry 10 keeps your business moving. Ask for a demo today. Lisez One magazine aussi sur tablette. Rendez-vous sur l App Store ou sur Google Play et téléchargez gratuitement l application ou visitez Screen images simulated Research In Motion Limited. All rights reserved. BlackBerry, RIM, Research In Motion, and related trademarks, names and logos are the property of Research In Motion Limited and are registered and/or used in the U.S. and countries around the world. All other trademarks are the property of their respective owners. onemagazine.be one Q

3 one business magazine for top ict professionals contents Digital signage : Les panneaux d information deviennent Luc Verbist : La mission première de l ICT consiste à mettre des données et des applications à la disposition des utilisateurs finaux. numériques Conny Huysmans: C est une équipe solide mais il y a beaucoup à faire sur le plan organisationnel. Geodynamics : Le client doit pouvoir compter sur un service constamment disponible et opérationnel. news & views 06 column Kristof De Spiegeleer Le Fournisseur de Services Numériques 07 cockpit Facts & Figures 08 media review La presse spécialisée lue pour vous par Bart Baesens et Philippe Borremans 34 people & vision Luc Verbist Le contenu prime, mais la présentation fait la différence 42 management Consolidation des applications Un processus long mais payant 44 book review Tubes: a Journey to the Center of the Internet Où l internet commence et finit 49 column Jacob Spoelstra Veux-tu être mon ami? solutions 14 solutions PubliLink Explore Fonctionnalités et services complémentaires 18 products Desktops mobiles & Sélection apps Découvrez les derniers smartphones et apps pour le professionnel mobile 30 solutions Video Conferencing Infrastructure interne ou via le cloud 31 solutions 4G Testée et approuvée 37 solutions Digital signage Les panneaux d information deviennent numériques Disponibilité 24/7 20 Réorientez votre activité : entrez dans l ère numérique dossier community 03 editorial Bart Van Den Meersche Le Fournisseur de Services Numériques 12 one on one Groupe AVEVE et Melexis NV 10 questions à 2 CIO. Un regard sur l homme derrière la fonction 38 my team asbl Emmaüs Conny Huysmans présente son équipe 46 events The Night of ICT : rétrospective 48 corporate news Nouvelle plateforme de gestion pour la communication m2m, un nouveau Datacenter respectueux de l environnement et Telindus Luxembourg : Cloud Provider of the Year round table 24 Le numérique remet le modèle traditionnel en question L online deviendra-t-il la norme? cases 10 CareSquare Les utilisateurs allument leur appareil pour mesurer leur glycémie et pour lire le journal en ligne. Sébastien Rousseaux, directeur général de CareSquare 15 La commune et le CPAS de Zoersel Le CPAS, la police, les bibliothèques à part les ouvriers en service extérieur, tout le monde utilise la VoIP. Ce qui nous a évidemment permis de réduire considérablement les coûts de téléphonie. Pieter Govers, responsable ICT 17 Rossel Nous ne pensons pas que le lecteur choisira entre le journal papier et le journal numérique. Il les veut tous les deux. Fred Hurkmans, directeur des ventes et du marketing du Soir 28 Centre Régional de Secours Hainaut Centre Les démos ont confirmé que les solutions apportent la souplesse et l élasticité nécessaires. Christel Scarnière, lieutenant du service d incendie de Mons 32 Verkeerscentrum Ce type de surveillance routière est indispensable au bon fonctionnement du centre. Jean-Pierre Vijverman, directeur du Verkeerscentrum 40 Geodynamics Le système enregistre le temps et la distance parcourue entre notre site et celui du client, le temps passé chez ce dernier, le temps qu il a fallu pour se rendre chez le client suivant, la distance entre les deux endroits, etc. Stijn Stragier, managing partner de Geodynamics 4 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

4 column cockpit Le Fournisseur de Services Numériques Identikit Actif dans le monde de l ICT, Kristof De Spiegeleer est un entrepreneur en série spécialisé dans l optimisation des technologies liées aux centres de données. Dans son centre d incubation Incubaid, De Spiegeleer fédère les nouvelles technologies et les connaissances en gestion qui ont été à l origine de plusieurs start-up technologiques, notamment Amplidata, Awingu, Dacentec et Racktivity. De Spiegeleer est un pionnier de l évolution vers le cloud computing en Europe. Le FSN est en train de combler le fossé qui sépare le monde physique du monde virtuel. 1 4 En 2016, un quart des fabricants utiliseront l impression 3D pour concevoir certaines parties de leurs produits. 70 % L année prochaine, 70 % des grandes entreprises autoriseront leurs collaborateurs à accéder aux médias sociaux externes, contre 50 % en % En 2015, 40 % des entreprises du Global utiliseront la gamification comme mécanisme de changement de leur gestion d entreprise. De retour chez moi, j allume la lumière. Un geste banal, facile. L électricité, l ampoule et l interrupteur doivent être fiables et réagir instantanément. Ces attentes, notre univers numérique, à l instar de notre monde physique, doit lui aussi y satisfaire de plus en plus. Le rôle du Fournisseur de Services Numériques (FSN) est donc aujourd hui plus important que jamais. De la bande passante en rapide augmentation dans les environnements privés, professionnels et mobiles aux divertissements diffusés sur les Smart TV, le FSN étend ses activités à des domaines innovants qui interconnectent les composantes de notre monde, rendant ainsi notre existence plus facile et plus agréable. Prenez myshopi, une app pour smartphones développée par une société belge, qui aide les consommateurs à profiter de réductions et d offres spéciales alors qu ils font leurs courses. Avec plus d un million de téléchargements, l app dépend de la fiabilité de l infrastructure IT et de la connectivité numérique. D autres services qui reposent sur des apps mobiles (commande de taxis, contrôle d appareils ménagers, mesures médicales à domicile) dépendent du FSN pour combler le fossé qui sépare le monde physique du monde virtuel. L un des principaux défis liés à la fourniture de ce type de services consiste à parvenir à se développer pour satisfaire à la demande. Prenez l exemple de Twitter. Lancé en mars 2006 avec quelques testeurs, il compte aujourd hui plus de 500 millions d utilisateurs actifs. Ou encore Google qui, devenu en deux ans le n 1 des moteurs de recherche, n était en 98 que l un des 14 prétendants au titre. Aujourd hui, la société possède plus d un million de serveurs, traitant quelque 2 millions de requêtes par minute. Malgré des différences énormes entre les deux concepts, Google et Twitter utilisent tous deux une infrastructure dans le cloud pour satisfaire à la demande et aux exigences en matière d évolutivité. S il est à la mode, le cloud n en est pas moins vital pour les autres FSN, qui doivent s adapter aux besoins des consommateurs et des entreprises. Fait tout aussi important ou presque : le cloud est conçu pour être aussi fiable qu un interrupteur ou une télévision. Comparons-le à un réseau énergétique. L électricité qui alimente les foyers ne provient pas d une seule centrale, mais de plusieurs sources. À mesure que la demande augmente, chaque centrale intensifie sa production. Lorsque l une d elles s arrête, les autres suppléent. Et s il faut des années pour construire une nouvelle centrale, le cloud utilisé par les FSN peut souvent se développer, à un niveau physique, en quelques heures seulement. Afin de satisfaire les pics de demande, un FSN peut aisément envoyer ses utilisateurs vers un cloud partenaire ou acheter de la capacité pour continuer à fournir ses services. Le concept du cloud commence à être connu de chacun. Il est impératif de réaliser l importance fondamentale qu il a pour la société de demain, tout comme la nécessité pour les FSN de construire des clouds fiables, performants et évolutifs, capables d accueillir la prochaine révolution numérique. Le top management des entreprises est conscient de la valeur des données. D ici 2015, 50 % des entreprises ayant mis en place une gestion axée sur les données auront recruté un Chief Data Officer. 40 % 50 % 1,5 milliard 1,5 milliard de tweets seront envoyés pendant les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. 15 % Dans 3 ans, 15 % des nouveaux centres de données seront équipés de technologies respectueuses de l environnement afin de réduire leurs émissions de CO 2. En 2017, 40 % des coordonnées des entreprises seront disponibles sur Facebook en raison de l utilisation croissante des apps de collaboration sur appareils mobiles. * Tous les chiffres sont issus des prédictions Gartner Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

5 La presse spécialisée lue pour vous par Les entreprises s intéressent également beaucoup à l analyse multimédia. Identikit Le Professeur Bart Baesens enseigne à la KU Leuven et à l Université de Southampton (Royaume-Uni). Il a effectué des recherches sur l analyse prédictive, la gestion des relations client, l audience des sites Web, la détection des fraudes et la gestion du risque de crédit. Il est coauteur d un ouvrage intitulé Credit Risk Management: Basic Concepts (2008). Bart Baesens, professeur à la KU Leuven et spécialiste de l analyse prédictive, a partagé avec nous son avis sur un article consacré au multimedia data mining. Une contribution qui ne manque selon lui pas d intérêt, mais dont le sujet d une brûlante actualité permet d imaginer des applications encore plus concrètes. Êtes-vous d accord avec l analyse des auteurs et avec leur point de vue sur les principales difficultés du multimedia data mining? Oui, l article offre un excellent aperçu du sujet. Il aborde les différentes étapes, de la réception des données brutes au prétraitement, en passant par le nettoyage, et analyse en détail la manière d obtenir des informations à l aide de ces données. Il tente enfin d expliquer la différence avec le data mining classique. Sur ce dernier point, il me semble que les auteurs auraient pu aller plus loin, notamment en évoquant des exemples plus fréquents. Quel est selon vous le message clé de l article? L article veut présenter les différentes étapes de la mise en œuvre d un projet multimédia, allant des données sources aux modèles proprement dits que l on peut en tirer, en passant par les applications que l on peut développer. Bart Baesens à propos du multimedia data mining MULTIMEDIA MINING S. Kotsiantis 1, D. Kanellopoulos 2, P. Pintelas 3 1 Department of Mathematics, University of Patras, Patras , Greece, 2 Department of Electrical Engineering & Computer Technology, University of Patras, Patras , Greece, 3 Department of Mathematics, University of Patras, Patras , Greece, Abstract: - Advances in multimedia acquisition and storage technology have led to tremendous growth in very large and detailed multimedia databases. If these multimedia files are analyzed, useful information to users can be revealed. Multimedia mining deals with the extraction of implicit knowledge, multimedia data relationships, or other patterns not explicitly stored in multimedia files. Multimedia mining is more than just an extension of data mining, as it is an interdisciplinary endeavor that draws upon expertise in computer vision, multimedia processing, multimedia retrieval, data mining, machine learning, database and artificial intelligence. This paper briefly describes the multimedia mining, while references cited cover the major theoretical issues. Key-Words: - text mining; image mining; audio mining; video mining 1 Introduction In digital data acquisition and storage technology, the rapid progress has led to the fast growing tremendous and amount of data stored in databases. Although valuable information may be hiding behind the data, the overwhelming data volume makes it difficult (if not impossible) for human beings to extract them without powerful tools. Multimedia mining systems that can automatically extract semantically meaningful information (knowledge) from multimedia files are increasingly in demand. For this reason, a large number of techniques have been proposed ranging from simple measures (e.g. color histogram for image, energy estimates for audio signal) to more sophisticated systems like speaker emotion recognition in audio [1], automatic summarization of TV programs [2]. Generally, multimedia database systems store and manage a large collection of multimedia objects, such as image, video, audio and hypertext data [3]. Thus, in multimedia documents, knowledge discovery deals with non-structured information. For this reason, we need tools for discovering relationships between objects or segments within multimedia document components, such as classifying images based on their content, extracting patterns in sound, categorizing speech and music, and recognizing and tracking objects in video streams. In general, the multimedia files from a database must be first preprocessed to improve their quality. Subsequently, these multimedia files undergo various transformations and features extraction to generate the important features from the multimedia files. With the generated features, mining can be carried out using data mining techniques to discover significant patterns. These resulting patterns are then La problématique est-elle d actualité en Belgique? Si oui, plutôt dans le monde académique ou également dans les entreprises? C est un thème très actuel. Le data mining peut sembler quelque peu dépassé. Désormais, on parle plutôt d analyse. À l heure actuelle, l analyse multimédia a en effet des applications principalement académiques. Cela dit, le monde de l entreprise s y intéresse aussi beaucoup. Pour l instant, les entreprises font encore essentiellement du data mining sur des données structurées, mais je pense que ça évoluera certainement à terme. Y a-t-il certaines choses avec lesquelles vous n êtes pas d accord ou qui ne sont pas pertinentes en Belgique? À première vue, je ne vois rien qui ne s appliquerait pas chez nous, mais j ai quelques petites objections sur les références de l article. Si les auteurs avaient fourni plus d exemples concrets, l article aurait été moins dépassé. Il se passe en effet énormément de choses dans ce domaine. Ce ne sont pas les exemples plus actuels qui manquent. Dans quelle mesure cette matière est-elle liée au big data actuel et au traitement des données dans le cloud? Ces sujets sont bien sûr fortement liés. Le Big data concerne le traitement de sources de données conséquentes. C est par définition le cas dans le multimédia (et en particulier la vidéo). Ces données peuvent en effet être stockées et traitées dans le cloud. Dans notre branche, nous en avons l expérience. L essentiel est que les données puissent être traitées en parallèle. On peut aussi gérer une grande quantité de données grâce au sampling, une méthode consistant à analyser des fragments de données de façon à se faire une idée globale. Source : Multimedia mining, University of Patras evaluated and interpreted in order to obtain the final application s knowledge. The following section describes the application process for multimedia mining. In Section 3, the features extraction from multimedia data is analyzed. Section 4 presents data preprocessing that includes data cleaning, normalization, transformation and feature selection. In Section 5, the supervised and unsupervised models, which are used for multimedia mining are described. In Section 6, some applications of multimedia mining are referred, while some open problems are mentioned in the last section. 2 Process of application of multimedia mining In Figure 1, we present the model of applying multimedia mining in different multimedia types. Data collection is the starting point of a learning system, as the quality of raw data determines the overall achievable performance. Then, the goal of data pre-processing is to discover important features from raw data. Data pre-processing includes data cleaning, normalization, transformation, feature selection, etc. Learning can be straightforward, if informative features can be identified at pre-processing stage. Detailed procedure depends highly on the nature of raw data and problem s domain. In some cases, prior knowledge can be extremely valuable. For many systems, this stage is still primarily conducted by domain experts. The product of data pre-processing is the training set. Given a training set, a learning model has to be chosen to learn from it. It must be mentioned that the steps of multimedia mining are often iterative. The Trois étapes fondamentales pour introduire les technologies sociales dans les processus d entreprise. Philippe Borremans, internaute très actif et spécialiste des médias sociaux, a analysé une étude de McKinsey sur l utilisation des médias sociaux. Il nous donne son avis et nous explique comment les entreprises belges peuvent appliquer ces principes. Quel est selon vous le message clé de l article? Que nous n en sommes encore qu au début du retour sur investissement des médias sociaux pour les entreprises. Il reste un grand potentiel à exploiter, certainement en Belgique. Ce rapport vous a-t-il fait découvrir de nouveaux points de vue? Je m intéresse au sujet depuis pas mal de temps, donc pas vraiment. Mais il me semble significatif qu un institut renommé comme McKinsey fasse le calcul noir sur blanc du potentiel des technologies sociales dans le monde de l entreprise. Cela prouve qu il ne s agit certainement pas d une mode. Certains éléments ne sont-ils pas encore à l ordre du jour chez nous. Si non, pensez-vous qu ils ne le seront qu à plus long terme? La question des médias sociaux dans le contexte de l entreprise est par définition liée à une vision à long terme ; il est impossible d y apporter une réponse en quelques semaines. J ai l impression que l approche belge est plus conservatrice. Nous ne faisons pas partie des pionniers. Mais évaluer la situation avant de se lancer n est pas mauvais en soi. Les médias sociaux n ont aucun secret pour Philippe Borremans media review Identikit Professionnel des relations publiques, Philippe Borremans est spécialisé dans la communication de crise et les médias sociaux. Avant d occuper la fonction de Chief Social Media Officer pour le Groupe Van Marcke, il a travaillé pour de grandes entreprises, notamment IBM. Cofondateur de The International Association of Online Communicators, il est aussi blogueur actif sur et utilisateur d autres médias sociaux. Pensez-vous également que les utilisateurs des plateformes sociales créent plus de contenus intéressants qu ils n en consomment? L étude est très optimiste sur ce point. On aimerait évidemment aller dans ce sens. Mais, selon d autres études, la plupart des internautes sont des consommateurs et non des créateurs. Dans les entreprises, c est différent ; pour chaque projet de collaboration basé sur des médias sociaux, on s attend à pouvoir compter sur les ressources créatives des travailleurs de l entreprise. Que peuvent faire les entreprises pour atteindre le gain de productivité promis dans cet article grâce à la communication/collaboration? Les organisations doivent commencer par ne plus interdire ni limiter sévèrement l accès à internet à leur personnel. Or, c est encore la tendance en Belgique. Ensuite, elles doivent trouver un consensus avec le personnel, éventuellement dans le cadre d une politique de médias sociaux. Enfin, elles doivent être attentives à ce que l on dit d elles dans les médias sociaux. Ce sont vraiment les trois étapes fondamentales préalables à l intégration des technologies sociales dans les processus de l entreprise. Comment les entreprises peuvent-elles réduire les risques liés aux technologies sociales? Je viens de répondre en partie à cette question. Elles doivent convenir d une politique de médias sociaux avec leurs collaborateurs. Elles doivent aussi les former et les aider à utiliser ces nouveaux outils. Source : The social economy: Unlocking value and productivity through social technologies, McKinsey Global Institute, Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

6 CareSquare CareSquare propose Compagnon Digital depuis le cloud Les séniors plus longtemps autonomes grâce au Compagnon Digital CareSquare a créé le Compagnon Digital, une solution dans le cloud grâce à laquelle les séniors peuvent vivre plus longtemps chez eux et rester en contact avec leur famille et le monde extérieur. Avec leur médecin traitant, par exemple, qui peut suivre à distance l évolution de leur état de santé. Du taux de glycémie au journal en ligne L intérêt de ce système est évident. Le monitoring à distance permet au sénior de continuer à vivre chez lui en toute sécurité. Les médecins et le personnel soignant gagnent quant à eux du temps, puisqu ils ne doivent, notamment, plus se rendre chaque jour chez le patient pour effectuer une mesure élémentaire. Mais ce n est pas tout. Dans la mesure où il les détecte à temps, le système de monitoring permet également de prévenir les problèmes potentiels, et contribue ainsi à éviter les hospitalisations. Le Compagnon Digital est toutefois bien plus qu un simple appareil de monitoring. CareSquare a ainsi prévu des fonctions supplémentaires en matière de communication, d information et de loisirs : agenda électronique (lié à Google Calendar), liste de contacts, jeux, albums photo (Picasa), Skype, sans oublier une application permettant d enregistrer vocalement des messages et de les envoyer par , et, bien sûr, un accès à Internet. Nous constatons que les utilisateurs n allument pas seulement leur appareil le matin pour mesurer leur glycémie, mais aussi le soir pour lire le journal en ligne. De l étude des e-services aux séniors est née l idée lancée en septembre par CareSquare. Le vieillissement de la population est un fait, estime Sébastien Rousseaux, directeur général de la start-up de Gosselies. La société doit donc relever un défi de taille. La capacité des maisons de repos et des hôpitaux est limitée. Il est donc important de permettre aux séniors d habiter plus longtemps seuls. Un objectif auquel peuvent contribuer les nouvelles technologies en matière de communication et de monitoring. CareSquare a conçu le Compagnon Digital dans cette optique. Il s agit d un ordinateur tout-en-un à écran tactile, explique Sébastien Rousseaux. L ordinateur se connecte sans fil aux autres appareils (tensiomètre, glucomètre ou balance). Monitoring et analyse L interface utilisateur a été pensée pour les séniors : un écran tactile l appareil fonctionne sans souris ni clavier leur permet de lancer très facilement le service souhaité. Si le système demande par exemple de mesurer la pression sanguine, l ordinateur transfère automatiquement le résultat à un serveur central. Le médecin dispose aussitôt de l information. De plus, l application effectue elle-même une analyse des données. En cas d anomalie, le système envoie une alerte qui, selon le cas ou les préférences, parvient directement au médecin, à un membre de la famille, à un ami ou à un voisin. CareSquare collabore également avec Touring. Les alertes de notre système sont également transmises à la plateforme médicale de Touring Assistance, poursuit Sébastien Rousseaux. Grâce à Becloud vdatacenter de Belgacom, l application et le stockage des observations du Compagnon Digital se trouvent entièrement dans le cloud. Sébastien Rousseaux, directeur général de CareSquare Company profile CareSquare est une spin-off du CETIC, le centre de recherche des universités de Namur, Mons et Louvain-la-Neuve. L entreprise est située à Gosselies et emploie dix collaborateurs. Son principal actionnaire est BizzDev, la société qui a développé le logiciel. Sans limite Pour l hébergement de sa solution, CareSquare a opté pour Becloud vdatacenter, les services de data center que Belgacom propose dans le cloud. Nous utilisons aussi Becloud Accelerate, précise Sébastien Rousseaux. Il s agit d un programme spécial avec lequel Belgacom donne un coup de pouce supplémentaire aux startups. Concrètement, nous utilisons Becloud Accelerate pour notre environnement de test. Avant d adopter officiellement une solution, nous effectuons une phase de test sur l infrastructure cloud de Belgacom. Les avantages de cette méthode sont évidents. CareSquare ne doit pas investir personnellement dans un data center, et puise dans le cloud, via Belgacom, la capacité nécessaire en fonction des besoins du moment. Cette stratégie permet ainsi à CareSquare de développer constamment ses activités, sans être limité par son infrastructure. Business benefits Une solution flexible, adaptable et transparente Des données disponibles pour chacun Un environnement de test rapide et efficient grâce à Becloud Accelerate Retrouvez d autres témoignages sur 10 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

7 one on one 10 questions à 2 CIO Dans chaque numéro, One révèle les personnes qui se cachent derrière les fonctions et les titres. Découvrez leurs réponses surprenantes et souvent sources d inspiration. Qui sait? La prochaine fois, ce sera peut-être votre tour... 1 Quelle a été votre principale réalisation professionnelle? Avoir combiné deux transformations pour le Groupe AVEVE : celle de l entreprise et celle de son IT. Je suis très fier de la dynamique positive que cela a créé. 1 Quelle a été votre principale réalisation professionnelle? Le fait d avoir créé chez Melexis une équipe ICT motivée et compétente qui mérite le respect de l organisation et le reçoit. Pour le CIO, la vision, la capacité de changement et le bon sens seront plus importants que jamais. Erwin Verstraelen CIO du Groupe AVEVE Personnalité : Erwin Verstraelen n aime pas vraiment le concept de manager. Être dirigé est, pour lui, dénigrant et bride l esprit d initiative. Il croit plutôt en des équipes autonomes, et agit surtout en tant que coach/cheville ouvrière. Carrière : Il possède un master en sciences économiques appliquées et un MBA. En 1995, il commence sa carrière en tant que consultant en organisation chez Kredietbank (l actuelle KBC). Il travaille ensuite chez IBM comme Senior Managing Consultant Strategy & Transformation ( ), où il coécrit l IBM Global CIO Study Mi-2011, il devient le premier CIO du Groupe AVEVE. Entreprise : Fondé en 1901, le leader du marché belge est né de l initiative du Boerenbond. Le Groupe AVEVE réunit une soixantaine d entités commerciales réparties entre les divisions nutrition animale, agriculture et horticulture, retail et farines, actives dans toute la Belgique et les pays voisins. Le groupe gère lui-même 50 des 250 magasins. Collaborateurs : Le Groupe AVEVE emploie collaborateurs et réalise un chiffre d affaires annuel de 1,2 milliard d euro. 2 Quelle est la chose dont vous ne pouvez pas vous passer? Studio Brussel, la radio que j ai redécouverte l année passée. Quel bonheur de l écouter en allant au boulot et en rentrant chez moi. 3 Quel(le) personne/événement a marqué votre carrière? Le nid de guêpes politique d une entreprise familiale. Ce fut une expérience pénible, mais ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort, n est-ce pas. Mon père disait aussi qu on ne tue pas de pigeons en tirant dans le sol. J ai toujours suivi ce principe. 4 Quel autre métier auriez-vous aimé exercer? Capitaine au long cours. Je trouve que c est un métier fascinant, mais je l idéalise sans doute trop. Il y a cinq ans, je voulais encore faire des études pour réaliser ce rêve. Aujourd hui, je fais de la voile. C est une belle alternative. 5 Quelle est votre app préférée du moment? Je finis régulièrement la journée avec Pulse, un lecteur de flux RSS pour tablettes. Et, chaque semaine, Shazam m aide à trouver l auteur d une chanson géniale que je ne connais pas. 6 Quel livre (IT) conseilleriez-vous? Un livre sur l IT : Enterprise architecture as strategy de Ross & Weill. Ce fut une révélation. Et Zombiebusiness. Reken af met de levende doden in je organisatie de Guido Thys. 7 Quelle est, pour vous, la principale invention des 20 dernières années? Le World Wide Web et le cerveau global qui s est développé ensuite. Internet a eu un impact énorme sur nos vies, mais nous n avons encore rien vu. Les prochaines décennies, des milliards de machines et de capteurs seront ajoutés au réseau. Nous allons vers l internet des objets. 8 Qu aimeriez-vous inventer pour vous faciliter la vie? Une technologie de communication au point, qui permette d interagir à l aide de phrases entières avec n importe quelle forme d intelligence artificielle (PC, GPS, etc.). 9 Quelle sera la prochaine tendance dans le monde de l IT? L impression 3D. On trouve déjà des appareils abordables et les applications sont légion. À plus long terme : la rencontre de la bio, de la nano et de la robotique. 10 Comment voyez-vous votre rôle de CIO évoluer au cours des 20 prochaines années? Le CIO se concentrera davantage sur la création de valeur pour l organisation via la technologie. La force de persuasion, la vision, la capacité de changement, le QI, le QE et le bon sens seront plus importants que jamais. 2 Quelle est la chose dont vous ne pouvez pas vous passer? De mon téléphone, bien sûr (clin d œil). Et de rire. Je suis réaliste et je relativise vite les choses. Il y a un aspect positif à chaque problème. La vie est beaucoup plus agréable si on se focalise là-dessus. 3 Quel(le) personne/événement a marqué votre carrière? Notre CEO, Françoise Chombar. Voilà 15 ans que je travaille chez Melexis, dont 10 dans un environnement IT. Depuis le début, Françoise a cru en moi. Les études n ont pas toujours une importance décisive lors du recrutement, et chacun est évalué sur la base de ses prestations. Françoise permet à ses collaborateurs de se développer sur le plan personnel. 4 Quel autre métier auriez-vous aimé exercer? Je ne me pose pas la question. J ai un travail que j aime beaucoup et qui me permet de relever de nombreux défis. 5 Quelle est votre app préférée du moment? HBR Today. Je reçois un aperçu des derniers messages du Harvard Business Review. Les conseils du jour sont très intéressants à lire pendant que vous attendez quelque part par exemple. 6 Quel livre (IT) conseilleriez-vous? Drive.The surprising truth about what motivates us, de Daniel H. Pink. Il y explique que l argent n est pas la principale source de motivation. La satisfaction sur le plan professionnel et le sentiment d implication dans l entreprise sont encore plus importants. 7 Quelle est, pour vous, la principale invention des 20 dernières années? Internet! C est ce qui a rendu possibles toutes les autres nouveautés dans le domaine de l ICT. 8 Qu aimeriez-vous inventer pour vous faciliter la vie? Une journée de plus de 24h serait sympa. Je sais bien que c est impossible, mais ça faciliterait quand même les choses. 9 Quelle sera la prochaine tendance dans le monde de l IT? L IT est incroyablement dynamique. Difficile de faire un choix. La consumérisation de l IT et l envie de mobilité auront une influence énorme sur les prochaines tendances. 10 Comment voyez-vous votre rôle de CIO évoluer au cours des 20 prochaines années? Le plus important est de combiner les compétences, comme le people management, la réconciliation. Les CIO doivent veiller à maintenir un équilibre entre la définition de la stratégie et la réflexion pragmatique axée sur le résultat. L envie de mobilité aura une influence énorme sur les prochaines tendances IT. Veerle Lozie Global IT-Manager chez Melexis NV Personnalité : Veerle Lozie dévore les livres, surtout ceux sur la gestion et les RH. Elle reste positive dans toutes les situations et a entièrement confiance en ses collaborateurs. Carrière : Il y a 15 ans, Veerle a rejoint Melexis pour y exercer une fonction logistique dans la chaine d approvisionnement. CInq ans plus tard, elle a continué à développer ses compétences au sein du département ICT. Son excellente connaissance des langues (NL, ALL, FR et ENG) a été une corde supplémentaire à son arc dans l environnement international de Melexis. Elle est actuellement Global IT Manager. Entreprise : Melexis crée, développe, teste et commercialise des capteurs et des commutateurs intégrés pour le secteur automobile. Les composants électroniques avancés rendent les voitures plus économes, plus sûres et plus fiables, et sont utilisés pour des applications de plus en plus nombreuses. Collaborateurs : Le siège est situé à Ypres et la langue véhiculaire est l anglais. Les centres R&D sont répartis partout en Europe. Le réseau de support opère dans le monde entier. Quelque 750 personnes, de plus de 20 nationalités, y travaillent. Le département IT compte environ 30 collaborateurs. 12 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

8 solutions la commune et le CPAS de Zoersel L administration communale et le CPAS de Zoersel optent pour le réseau PubliLink Explore L idée à la base du réseau PubliLink Explore a toujours été d offrir au secteur public une communication électronique efficace, sûre et flexible. Aujourd hui, la téléphonie, la vidéoconférence et les SMS viennent compléter ces possibilités. Nouvelles applications sur le réseau PubliLink Explore Fonctionnalités et services complémentaires Dans les administrations publiques, PubliLink Explore de Belgacom fait presque partie du décor. La quasi-totalité des communes et des CPAS, et près de la moitié des zones de police, l utilisent au quotidien. Les provinces y sont également connectées. Ce réseau, totalement distinct et sécurisé, permet notamment d accéder aux applications bancaires de Belfius (pour la gestion des paiements, prêts et placements), aux bases de données du Registre National, de la Banque Carrefour de la sécurité sociale et des entreprises, aux services des communautés, régions et instances fédérales. Communication PubliLink Explore est une plateforme convergente de services ICT, qui permet par exemple d intégrer la téléphonie fixe et la téléphonie mobile. PubliLink Explore garantit une communication transparente entre tous les utilisateurs fixes et mobiles. Salle de réunion virtuelle Les Belgacom Meeting Services sont désormais disponibles sur la plateforme. Cet outil de vidéoconférence permet aux collaborateurs de communiquer de façon optimale sans perte de temps ni trajets inutiles, au bureau ou en déplacement. Grâce aux Meeting Services, vous disposez de votre propre salle de conférence virtuelle avec un code modérateur personnel. Vous pouvez planifier vos réunions ou les commencer immédiatement via votre navigateur ou calendrier. Sms La troisième nouvelle application sur PubliLink Explore est EMMa, Enterprise Message to Many. EMMa vous permet d envoyer des SMS à plusieurs destinataires en même temps, depuis votre PC. Chaque citoyen ou collaborateur reçoit immédiatement l information dont il a besoin, ce qui facilite la collaboration et améliore la productivité. Des solutions sont également proposées dans le domaine de la communication par SMS en cas d urgence. Efficace et complet Belgacom se charge de l intégralité de l installation, de l entretien et de la gestion de PubliLink Explore. De plus, PubliLink Explore utilise la capacité réseau disponible de façon optimale et efficace. Cette capacité réseau peut être facilement adaptée aux besoins futurs. Et grâce aux systèmes redondants de sauvegarde, à la disponibilité garantie du réseau et au suivi détaillé du trafic, les collaborateurs ICT peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Business benefits Réseau sécurisé et privé Intégration de la téléphonie fixe et mobile Communication via SMS Vidéoconférence Plus d infos? Contactez votre Account Manager pour de plus amples informations ou surfez sur Le successeur logique de BiLan Company profile La commune et le CPAS de Zoersel emploient environ 300 personnes pour une population de habitants. Presque toutes les entités de l administration communale utilisent le réseau PubliLink Explore. Retrouvez d autres témoignages sur Les administrations communales et les autorités locales doivent elles aussi réussir à combiner maîtrise des coûts et service de qualité. Pour y parvenir, la commune et le CPAS de Zoersel ont choisi de passer au réseau PubliLink Explore. Petite commune paisible d environ habitants, Zoersel se trouve au nord de la province d Anvers, entre Schilde, Westmalle et Zandhoven. Depuis quelques mois, les services communaux utilisent le réseau PubliLink Explore de Belgacom. Nous étions déjà connectés à l ancien réseau BiLan de Belgacom depuis longtemps, explique Pieter Govers, responsable ICT. Nous en étions satisfaits, mais les besoins de notre commune avaient changé : il était donc temps d envisager une mise à niveau. VoIP C est surtout l augmentation du trafic de données qui a incité les services communaux à opter pour une solution plus performante, explique Govers. PubliLink Explore était intéressant car il assure des connexions à grande vitesse et permet de réduire les coûts de téléphonie. Ce réseau utilise les lignes rapides Explore de Belgacom, ce qui augmente énormément la capacité et nous permet de mieux exploiter la téléphonie VoIP. Il s agit d ailleurs de la partie de l offre PubliLink Explore la plus utilisée. Environ la moitié des 300 membres du personnel communal utilisent actuellement la VoIP. Le CPAS, la police, les bibliothèques, les écoles, les pompiers à part les ouvriers en service extérieur, tout le monde s en sert. Ce qui nous a évidemment permis de réduire considérablement les coûts de téléphonie. J estime que PubliLink nous permet d économiser environ euro par an. Une solution de secours via la 3G L administration communale a envisagé de faire appel à un autre fournisseur, mais a très rapidement décidé de continuer à travailler avec Belgacom. Nous avons toujours été satisfaits de la collaboration, il était donc inutile de changer pour le principe, explique Govers. En outre, notre personne de contact attitrée chez Belgacom reste la même, ce qui est aussi important pour nous. Un autre argument, technique celui-là, donnait encore l avantage à Belgacom : en cas de panne du réseau, le réseau 3G peut prendre le relais, pour les bibliothèques par exemple. La connexion est moins rapide, mais elle permet de continuer à travailler. La communication avec certains services publics comme la Banque-Carrefour ne passe pas encore par PubliLink Explore à Zoersel. Elle repose encore sur BiLan, principalement parce que CIPAL, le fournisseur de services ICT pour les provinces d Anvers et du Limbourg, travaille encore avec BiLan. Dès qu il passera à Explore, nous suivrons. Business benefits Connexions plus rapides Plus grande capacité du réseau Connexion de secours possible via le réseau 3G Account Manager Belgacom habituel 14 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

9 Rossel Belgacom Packs for Employees Motivez vos collaborateurs avec l internet gratuit et bien plus encore! Le stimulant fiscal le plus avantageux pour les employeurs! Rossel, Samsung et Belgacom : ensemble, pour un nouveau service Un journal pour chaque moment de la journée Selon Le Soir, le lecteur ne choisit plus entre la version papier et numérique du journal. Il les combine. Une évolution à laquelle le quotidien répond habilement en lançant son offre Newstablette. Le Soir propose ainsi non seulement des articles, mais également une tablette et une connexion Internet mobile. Le groupe de presse Rossel répond intelligemment aux demandes du lecteur : accéder plus vite à des informations toujours plus nombreuses. Il y a deux ans, Rossel était l un des premiers éditeurs à lancer une application pour ipad. Aujourd hui, il franchit une nouvelle étape avec sa Newstablette. Fruit d une collaboration entre Rossel, Samsung et Belgacom, cette formule se compose d un abonnement de 2 ans aux contenus numériques du Soir ou aux journaux régionaux de Sudpresse, d une tablette Samsung à choisir parmi 4 modèles et d un forfait data Belgacom. Le lecteur dispose ainsi chaque mois de 1 GB pour surfer sur le réseau 3G de Belgacom. En plus du quotidien, il peut télécharger tous les mois 250 chansons, regarder 60 vidéos sur YouTube ou envoyer s. Vous cherchez une nouvelle manière de récompenser vos collaborateurs? Vous souhaitez également leur offrir la flexibilité du travail à domicile? Nous avons de bonnes nouvelles pour vous : Belgacom Packs for Employees est non seulement avantageuse sur le plan fiscal pour l employeur, mais aussi très séduisante pour le travailleur. Belgacom Internet Partout n attend que lui. En plus, vous pouvez lui offrir gratuitement une ligne fixe. En voilà une augmentation de salaire intéressante! De plus, vos collaborateurs peuvent upgrader leur internet gratuit 1 vers un pack Belgacom Comfort ou Maxi 2 avec téléphonie fixe, tv et/ou téléphonie mobile et encore pleins d autres avantages! Plus d infos? Contactez votre Belgacom Account Manager ou surfez sur 1. Les collaborateurs reçoivent l internet gratuit contre une petite contribution personnelle pour l avantage en nature. 2. Dépendant de l abonnement internet choisi par l employeur. 3 : TVA comprise. Prix valables à partir du 1er février Belgacom Belgacom SA société de droit public, Boulevard Roi Albert II 27, B-1030 Bruxelles. Company profile Rossel est le principal groupe de presse francophone de notre pays. Le journal Le Soir est tiré à près de exemplaires et possède un site Web sur lequel se rendent chaque jour quelque visiteurs uniques. Business benefits De nouveaux services Un renforcement de la marque Un nouveau modèle d entreprise Retrouvez d autres témoignages sur Papier et numérique Nous le savons : le modèle d entreprise traditionnel de l éditeur est sous pression, explique Fred Hurkmans, directeur des ventes et du marketing du Soir. Nous vivons un moment stratégique important. Il y a 15 ans, il était de bon ton de dire que les médias papier étaient voués à disparaître. Cette prévision ne s est toutefois pas réalisée. Nous ne pensons pas que le lecteur choisira entre le journal papier et le journal numérique. Il les veut tous les deux. C est pourquoi Le Soir a étoffé son offre avec cette nouvelle formule. Fred Hurkmans : Il y a différents moments pour lire le journal. Le matin, vous lisez la version papier en buvant votre café. La journée, vous allez sur le Web au bureau, par exemple pour trouver des infos. Le soir, vous devenez un lecteur sur le divan : vous lisez le journal sur votre tablette tout en regardant la télé. L importance du contenu Depuis peu, Le Soir s intéresse encore plus à cette dernière catégorie de lecteurs. À 17h, le journal publie en ligne une édition spéciale du soir, avec un nouveau contenu que la rédaction actualise au fil de la soirée. Le Soir revient ainsi à ses racines. Comme le laisse supposer son nom, le quotidien était initialement publié le soir. Le Soir est un journal de qualité, conclut Fred Hurkmans. Notre lectorat valorise cette qualité et est prêt à payer pour. Les nouveaux produits comme la Newstablette et l édition du soir prouvent que Le Soir souhaite être le propre moteur de son évolution numérique et que les activités en ligne de l éditeur auront sans aucun doute une importance capitale pour son avenir. Chaque jour plus de possibilités onemagazine.be one Q

10 products Desktops Mobiles Solutions apps HTC One X+ Un plus amplement mérité Le nouvel HTC One X+ n est pas une révolution, mais une nette évolution vers plus de possibilités, de rapidité et de qualité. Il est par exemple 25 % plus rapide et la batterie peut durer jusqu à deux jours entiers. Le HTC One X+ constitue à de nombreux égards une nette amélioration par rapport à son prédécesseur. Citons par exemple son système d exploitation Jelly Bean, le dernier Android, et son processeur Quad-core Tegra 3, qui augmente sa puissance de calcul de 25 %. Si l écran garde les mêmes dimensions et la même résolution, sa solidité a été renforcée grâce au verre Gorilla Glass 2. Sa nouvelle batterie est de 2100 mah, contre 1800 pour le One X, ce qui lui donne une autonomie de deux jours complets. Cela dépend bien entendu beaucoup de votre utilisation personnelle de l appareil mais augmente son poids de cinq grammes. Grâce à sa mémoire interne de 64 Go, le One X+ peut aussi se passer d'emplacement pour carte mémoire. Besoin de plus d espace? Vous pouvez faire appel au cloud via notre solution Becloud Backup. Toutes ces caractéristiques font de cet appareil un monster device d un grand rapport qualité-prix. HTC One X+ Nokia Lumia 920 Processeur : nvidia Tegra 3 1,7 GHz Quad-core Processeur : Snapdragon S4 Dual-core 1,5 GHz Système d exploitation : Android 4.1 Système d exploitation : Windows Phone 8 Mémoire : 1 GB RAM, capacité de stockage interne de 64 GB + 25 GB pour Dropbox Nokia Lumia 920 Du solide Ce nouveau smartphone de Nokia est un appareil solide qui mise tout sur Windows Mobile 8. Grâce à des fonctions telles que la recharge sans fil, ou à sa caméra ultra performante, il se démarque clairement de ses concurrents. Le Lumia 920 est le nouveau fleuron des smartphones Windows 8 de Nokia et s intègre parfaitement à l univers Windows de nombreux bureaux. L application Office 365/ Becloud Collaboration, installée d origine, vous permet d emporter votre travail lors de vos déplacements. Grâce à cette solution, vous pouvez éditer vos documents Office dans le cloud, vous réunir avec vos collègues via Lync, mettre votre calendrier à jour ou encore lire vos s professionnels. Spécificités du nouveau système d exploitation : un écran de démarrage avec, dans de grandes tuiles carrées modifiables, des applications telles qu Internet Explorer 10, et l intégration avec Windows App Store. Le Lumia 920 est également doté de quelques fonctionnalités plus surprenantes, comme une station de recharge sans fil et une caméra avec stabilisateur optique et objectif Carl Zeiss 8,7 mégapixels. Le Lumia est certes assez lourd, mais sa diagonale d écran de plus de 11 cm en fait le plus grand des smartphones Windows 8 actuellement disponibles sur le marché. Mémoire : 1 GB RAM, capacité de stockage de 32 GB (7 GB dans SkyDrive) Écran : écran tactile super LCD pouces avec Gorilla Glass 2 Écran : écran tactile Capacitive Multipoint-Touch 4.5 Résolution : 720 x 1280 Résolution : 1280 x 768 Autonomie en communication : 6 heures Autonomie en communication : 10,8 heures Autonomie en veille : 360 heures Autonomie en veille : 460 heures Dimensions : 134 x 70 x 9 mm Dimensions : 130 x 71 x 11 mm Poids : 135 g Poids : 185 g Connectivité : 3G, WiFi N, NFC, DLNA Connectivité : 3G (HSPA+, WCDMA), 4G (FDD-LTE), WiFi N, NFC Bluetooth : 4.0 Bluetooth : 3.0 SAR* : 1,31 W/kg SAR* : 0,700 W/kg Caméra : 8 mégapixels, vidéo 1080p HD Caméra : objectif Carl Zeiss 8,7 mégapixels, Nokia PureView Extra : GPS, gyroscope, capteur G, détecteur de proximité, détecteur Extra : recharge sans fil Qi, Smart Shoot, Nokia PureView de lumière ambiante Becloud Sûr et pratique Réservée aux clients Belgacom, l application Becloud PC Backup assure un back-up automatique et continu des données importantes de votre ordinateur ou serveur. La copie de réserve n étant pas sur le réseau local mais sur le cloud, elle est également disponible où que vous soyez. L application mobile Becloud PC Backup vous permet donc d accéder à tout moment à vos données depuis votre smartphone ou votre tablette. Vous avez directement accès à la dernière version de vos données, que vous soyez à la maison, au bureau ou en déplacement. Vous pouvez consulter des documents et brochures, mais aussi télécharger votre bibliothèque musicale. Attention : vous n avez accès qu à la copie de réserve, vous ne pouvez donc pas modifier les fichiers, mais uniquement les consulter! BetterStreet Balayez devant votre porte Si la plupart des apps visent surtout à vous faciliter la vie et à l améliorer, BetterStreet veille aussi à l intérêt général. BetterStreet (en version bêta pour l instant, voir vous permet d améliorer votre cadre de vie en signalant publiquement tout problème à l administration communale par l envoi d une photo (prise avec votre smartphone) de la situation. Feux de signalisation ou éclairage public en panne, dépôts d immondices, chantiers dangereux : les désagréments sont nombreux. En quelques clics, le citoyen équipé d un smartphone a donc la possibilité de rappeler ses obligations à l autorité compétente. L app s adresse aussi aux administrations communales qui peuvent l utiliser pour communiquer avec leurs concitoyens et les inciter à signaler tout problème afin d agir au plus vite. * SAR Specific Absorption Rate désigne l unité de mesure de la quantité d énergie électromagnétique absorbée par le corps pendant l utilisation du GSM. La valeur SAR maximale autorisée en Europe est de 2 watts/kg, conformément aux directives de l ICNIRP. 18 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

11 e Lif ata B ig D te va Pri Brin Your Ogw Device n Work L ife dossier l cia o S dia e M Un nouveau modèle d'entreprise Disponibilité 24/7 Réorientez votre activité : entrez dans l'ère numérique À l ère du digital, l utilisateur final compte sur des services numériques. Les entreprises sont dès lors plus attentives au déploiement de leurs activités traditionnelles en ligne. Elles développent des services numériques pour leurs clients, partenaires, collaborateurs et machines. De plus en plus, elles se positionnent en tant que Fournisseur de Services Numériques. 20 Q one onemagazine.be Nous sommes à l ère du tout numérique. Tout et tout le monde en ligne. Facebook compte aujourd hui plus d un milliard d utilisateurs. La moitié d entre eux s y connecte via un appareil mobile. Cet exemple montre combien nous comptons tous sur les services numériques, quel que soit l endroit ou l appareil utilisé. Et plus nous utilisons ces services numériques, plus vite nos attentes augmentent. Nous l avions déjà constaté avec la tendance du Bring Your Own Device. Les équipements destinés dans un premier temps à l utilisateur privé (tablettes et smartphones) sont également entrés dans l environnement professionnel, pour une raison évidente : l utilisateur apprécie leur facilité d emploi et les possibilités qu ils offrent. Il souhaite donc s en servir également à des fins professionnelles. Cette tendance s inscrit dans une évolution plus large. La consumérisation de l IT et la disparition des limites entre travail et vie privée influencent considérablement la manière dont l entreprise s adapte à ses collaborateurs, clients et partenaires. L entreprise se transforme ainsi en un Fournisseur de Services Numériques, une organisation qui offre aussi des services en ligne. onemagazine.be one Terre de créativité Cette évolution a un impact énorme sur l IT et donne au cloud un rôle clé. Mais cette réalité complexe reste invisible aux yeux de l utilisateur final, qui exige un service sans faille quel que soit l équipement utilisé. Le rôle du fournisseur de services est de résoudre les problèmes d infrastructure, de sécurité et d applications. Selon le bureau d étude IDC, depuis l arrivée des Fournisseurs de Services Numériques, nous sommes entrés dans la troisième grande phase de développement de l IT. L introduction du mainframe a marqué la première phase. Le pc et la bureautique sont ensuite apparus. Aujourd hui, nous sommes à l ère du cloud, des médias sociaux, des applications mobiles et du big data. L apparition conjointe de toutes ces tendances est un véritable défi, mais est aussi synonyme d opportunités. Lorsqu elles développent de nouveaux services pour l utilisateur, les entreprises en profitent pour collecter des informations sur celui-ci (les pages consultées sur un site ou les intérêts qu il mentionne sur les médias sociaux). Grâce à ces données, l entreprise peut affiner ses services. Et tout cela en temps réel. > Executive summary Les entreprises développent des services numériques pour leurs clients, partenaires, collaborateurs et machines. Elles se positionnent de plus en plus souvent en tant que Fournisseurs de Services Numériques. Le succès d un service numérique dépend de sa disponibilité et de son niveau de sécurité, car l utilisateur compte sur un service sans faille, quel que soit l endroit, le moment ou l équipement utilisé. Q

12 dossier Dans les nouveaux écosystèmes qui voient le jour, les entreprises harmonisent leurs processus et l'échange de données se produit en ligne et en temps réel. real time Vous souhaitez réagir? Visitez le blog sur marketing Collaborer au niveau professionnel Dans le contexte professionnel, nous assistons au développement par les entreprises, en collaboration avec leurs fournisseurs et partenaires, mais aussi avec les services publics ou les banques, de services numériques. De nouveaux écosystèmes, favorisant la communication et l échange de données en ligne et en temps réel, voient le jour. CoolBlue illustre parfaitement cette réalité. Passez commande sur ce webshop avant 15h et votre colis est livré le jour même par bpost. Derrière l écran, CoolBlue et bpost ont harmonisé leurs systèmes afin d accélérer toutes les étapes du processus, de la commande à la livraison. Cette coordination entre différentes entreprises permet de créer de nouveaux modèles, synonymes de valeur ajoutée. C est un défi merveilleux pour les entreprises créatives. Ainsi, on pourrait imaginer qu un assureur collabore avec une société proposant un système de géolocalisation des véhicules. Dans ce système, l automobiliste paierait pour une police adaptée en temps réel à ses déplacements. Capter, analyser et répondre aux attentes On trouve aujourd hui de nombreux exemples de services numériques destinés au consommateur. Citons notamment les applis de banque mobile ou les cartes postales numériques de bpost. Pour le Fournisseur de Services Numériques du segment business-to-consumer, il s agit essentiellement de capter et d analyser les émotions, les souhaits et les besoins du consommateur afin d y répondre ensuite par le biais de services. C est ainsi que l acheteur en ligne recevra automatiquement des suggestions basées sur son historique d achat. L utilisateur de l app d une librairie se verra proposer des adresses de cafés ou de restaurants situés dans le quartier. On constate qu aujourd hui, les entreprises investissent massivement dans le marché des applis. Il reste néanmoins encore de nombreuses opportunités à exploiter. Le potentiel des médias sociaux est encore loin d être épuisé. Facebook n est peut-être pas le canal de vente le plus approprié, mais on y trouve énormément d informations utiles en matière de CRM et de marketing. Rôle essentiel pour le cloud Le cloud joue souvent un rôle essentiel dans les services numériques. Les fans de cyclisme du monde entier ont ainsi largement utilisé l app mobile officielle du Tour de France. Un autre exemple : Apple enregistre des milliers de téléchargements par seconde. Seul le cloud peut accueillir ce type de services lorsqu ils fonctionnent à leur débit L'utilisateur compte sur un service sans faille. C'est au fournisseur de services (ou à son partenaire) de résoudre les problèmes d'infrastructure, de sécurité et d'applications. maximal. À nouveau, les centres de données des fournisseurs de services IT jouent un rôle crucial. Tout comme les datacenters verts de Belgacom. Le gouvernement adopte le numérique Dans le cadre des services aux consommateurs, n oublions pas non plus les services publics. Le citoyen compte ici aussi sur des services numériques, notamment pour communiquer avec la commune. L app BetterStreet est un exemple intéressant. Égout bouché, vandalisme ou détritus : le citoyen prend une photo et l envoie d un seul clic à la commune. Reste ensuite aux autorités compétentes à agir. Les collaborateurs : groupe cible important Les services numériques offerts par les entreprises ne s adressent bien sûr pas uniquement à leurs partenaires ou clients. Les collaborateurs représentent également un groupe cible important. Les services numériques contribuent en effet à leur efficacité et à leur satisfaction. Ces services sont parfois très simples : possibilité de commander un sandwich en ligne, de réserver une salle de réunion ou une place de parking. Mais il s agit souvent de services plus significatifs, comme l accès à distance à des applications et données, l utilisation d un portail self-service pour les RH, une formation via e-learning, etc. C est également un moyen pour l entreprise de se positionner en tant que Fournisseur de Services Numériques. Communiquer avec des machines Enfin, mentionnons aussi les services numériques par le biais des machines. Nous pensons notamment à la surveillance des véhicules ou aux parcmètres, mais aussi à la télémédecine qui consiste par exemple à prendre sa tension artérielle et à la transmettre à distance. Peut-être aurons-nous bientôt la possibilité d allumer et d éteindre le chauffage et la ventilation de nos maisons à distance. On devrait assister à un accroissement important de l impact des solutions business-to-machine à l avenir, à mesure que le nombre d équipements (TV, lave-linge, chaudière) passant au numérique augmentera. Porter un regard critique sur les activités L évolution du Fournisseur de Services Numériques autour de quatre axes (business-to-business, business-to-consumer, business-to-employee et business-to-machine) a CRM e-gouvernement conduit à la nécessité pour chaque entreprise de réévaluer profondément ses activités. Pratiquement infinies, les nouvelles possibilités sont également assorties de conditions. Les technologies évoluent plus vite que les habitudes du consommateur. Tous les processus doivent donc s harmoniser, y compris les processus humains car la qualité du contact humain reste essentielle. Le succès d un service numérique dépend par ailleurs de sa disponibilité et de son niveau de sécurité. C est pourquoi l entreprise doit pouvoir compter sur un partenaire qui prend en charge la capacité de stockage, la sécurité, la gestion des données, etc. Belgacom est l un de ces partenaires qui garantit la disponibilité constante du Fournisseur de Services Numériques. e-learning 22 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

13 round table Le numérique remet le modèle traditionnel en question L online deviendra-t-il la norme? Les clients se positionnent toujours plus en fonction de la disponibilité et de la qualité des services en ligne. Les sociétés qui misent sur la toile prennent vite l ascendant sur la concurrence. Le monde numérique a bouleversé les attentes des utilisateurs. PC, tablette, laptop, smartphone : notre éventail d appareils ne cesse de s étoffer. Grâce à eux, nous avons mieux : nous exigeons un accès aux services numériques. Cette tendance existe de longue date dans les entreprises, déclare Jean-Marie Stas, marketing manager chez Belgacom. Les travailleurs ont accès à distance aux applications et données et disposent ainsi d informations précises lors d une visite clientèle. Ce sentiment d avoir tout à portée de main gagne petit à petit le marché de la grande consommation. Si la banque par internet est entrée dans les mœurs, nous attendons désormais un service comparable de la part de notre mutuelle et de notre administration communale. Les entreprises, les administrations et les autres organisations deviennent en quelque sorte des prestataires de services numériques, poursuit Jean-Marie Stas. L évolution est multidirectionnelle : les services numériques sont fournis entre organisations mais aussi aux consommateurs, aux citoyens et aux travailleurs, ou encore entre machines et systèmes. La technologie va trop vite J ai parfois l impression que la technologie va trop vite, déclare Stéphanie Pech, marketing manager chez l assureur Delta Lloyd Life. Technologiquement, le télétravail est parfaitement possible, mais le cadre RH fait encore souvent défaut. Une entreprise peut trouver une foule d informations sur ses collaborateurs sur les réseaux sociaux, alors qu il n existe pas de cadre précis sur ce qui est réellement autorisé. Le monde réel est parfois en retard. C est justement là que l IT peut servir de levier pour faire un grand pas en avant. Le numérique nous oblige à réfléchir à notre valeur > 24 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

14 round table Le client veut plus de services, notamment en matière de conseils. C est à ce niveau qu un assureur pourra se démarquer en proposant des services en ligne. Stéphanie Pech, marketing manager chez Delta Lloyd Life ajoutée, précise Sophie Meert, e-business manager chez OZ (Onafhankelijke Ziekenfonds 501, les mutualités libres). Le certificat médical numérique sera bientôt une réalité. Pour nous, cela va tout changer. Notre valeur ajoutée ne dépendra plus du traitement des certificats médicaux, mais se situera dans d autres services, comme la prévention santé ou un choix plus vaste à la bandagisterie. Automatisation des processus Il est surprenant de constater que les services numériques servent d abord à automatiser les processus existants et, partant, soulignent la valeur ajoutée de leur aspect humain. Nous le remarquons entre autres avec le dossier infirmier électronique, explique Freya Janssen, responsable de la communication à la Croix Jaune et Blanche d Anvers. Via son terminal, l infirmier a directement accès au dossier du patient et, avant de quitter la chambre, y encode numériquement ses prestations. C est plus efficace, tout en étant bénéfique pour la qualité des soins. Mieux encore : le monde numérique permet d optimiser soi-même une partie de ses soins. Freya Janssen : Le patient peut contrôler lui-même sa tension artérielle ou sa glycémie, puis nous transmettre les résultats par voie électronique. Des projets sont d ailleurs à l étude dans ce domaine. L objectif de cette forme de service numérique est de favoriser l autonomie du patient et de permettre à la Croix Jaune et Blanche de répartir plus efficacement son personnel. Les clients sont de plus en plus exigeants. Un service numérique doit fonctionner parfaitement et être disponible en permanence. Johan De Bruyn, webmaster chez Sibelga Les gens n ont pas toujours la possibilité de prendre congé pour se rendre à la banque ou chez le notaire. Ils choisissent de plus en plus leur prestataire en fonction des services offerts en ligne. Sophie Meert, e-business manager chez OZ numériques sur le plan de l efficacité. Le compteur intelligent devrait aider à mieux équilibrer la demande et l offre, souligne Johan De Bruyn, webmaster chez le gestionnaire de réseau bruxellois Sibelga. Surtout lorsqu il sera possible de lire les compteurs électriques en temps réel. Mais le compteur intelligent ne s imposera vraiment que lorsque les appareils le seront aussi. Un lave-linge pourrait ainsi déterminer lui-même le moment idéal pour lancer son cycle de lavage, c est-à-dire lorsque la demande est faible et l électricité moins chère. Le secteur de l énergie n en est pas encore là, même si les premiers services numériques font leur apparition. Nous avons notamment développé la plate-forme d information en ligne Energuide, explique Johan De Bruyn. Nous proposons aussi une app qui aide le client à effectuer lui-même le relevé de ses compteurs et lui permet de suivre sa consommation plus efficacement. En pratique On s attend à ce qu à l avenir, les entreprises collaborent toujours plus pour développer de nouveaux services numériques. Au début de l année, Ford a annoncé un projet de package de services énergétiques à l intention des ménages, qui comprendra une voiture électrique, des électroménagers Whirlpool, un module de distribution d électricité d Eaton et des panneaux solaires SunPower. L ensemble garantira un usage plus intelligent et efficace de l énergie. Les services numériques soulignent la valeur ajoutée de la dimension humaine. Le dossier infirmier électronique améliore l efficacité et la qualité des soins. Freya Janssen, responsable de la communication à la Croix Jaune et Blanche d Anvers Ce projet illustre comment la technologie peut, dès qu elle est disponible, profondément modifier la physionomie des services traditionnels des entreprises. Cette évolution répond au souhait du consommateur, qui veut plus et mieux. Nous constatons un net changement depuis deux ans, déclare Johan De Bruyn. Les clients sont plus exigeants. Quand une organisation propose des services numériques, le client attend d emblée qu ils fonctionnent parfaitement et soient disponibles à tout moment. Objectif qualité En pratique, il subsiste pourtant d importants obstacles, ce que le client ne comprend pas toujours. Les applications doivent être extrêmement conviviales, affirme Freya Janssen. Cela vaut pour le personnel infirmier comme pour les solutions destinées aux personnes âgées. Outre sa simplicité d usage, la disponibilité de la solution apparaît aussi comme un impératif. L utilisateur attend du service qu il soit fonctionnel en permanence. L accent est souvent mis sur la rapidité, et moins sur la qualité, déclare Stéphanie Pech. De plus, il n est pas toujours évident de transposer l historique de l entreprise dans ces nouveaux services numériques. Un contrat d assurance-vie est généralement géré pendant plusieurs décennies par l assureur. Stéphanie Pech : C est pourquoi, à court terme, je ne m attends pas à ce que le numérique révolutionne le secteur des assurances-vie. En même temps, on constate toutefois que le client exige plus de services, notamment en matière de conseils ou pour toute une série de choses pratiques, comme la possibilité de télécharger sa fiche fiscale. C est en offrant ce type de valeur ajoutée que l assureur pourra devenir un Fournisseur de Services Numériques à part entière et sortir du lot. Nous devons donc continuer à investir dans cette voie. À la demande du client Une tendance se détache : depuis la banque par Internet, c est le consommateur, et plus seulement le secteur, qui dirige la demande de services numériques. Nos clients aspirent de plus en plus à un guichet numérique, concède Sophie Meert. Nous pensons d ailleurs que le client y collaborera activement. Aujourd hui, le client envoie son certificat médical sous pli fermé. Un employé de la mutuelle doit ouvrir l enveloppe avant de scanner le document. Le client pourrait tout aussi bien scanner le certificat avec son smartphone et l envoyer électroniquement. Le guichet numérique de la mutuelle doit également permettre de télécharger ou d imprimer des attestations. Petit à petit, l offre numérique s étoffe jusqu à devenir un élément de différenciation majeur. Sophie Meert : Les gens ne peuvent pas toujours prendre congé pour se rendre à la banque ou chez le notaire. Ils choisissent de plus en plus leur prestataire en fonction des services offerts en ligne. Delta Lloyd Life a étoffé son éventail de services en y ajoutant une offre numérique remarquable. Le site moncoffredigital.be permet de sauvegarder les informations que l on veut laisser après son décès : testament, contrat, mais aussi photos, vidéos, playlists, mots de passe sur les réseaux sociaux, etc. Le client indique explicitement qui aura accès au contenu du coffre numérique après sa mort, explique Stéphanie Pech. Il s agit d un service numérique qui non seulement s ajoute aux autres, mais possède également une importante plus-value émotionnelle. Services malins Dans la communication machine-to-machine, le compteur intelligent illustre bien la valeur ajoutée des services Vous souhaitez réagir? Visitez le blog sur Les entreprises deviennent de plus en plus des prestataires de services numériques destinés à leurs collaborateurs, à leurs clients et aux autres organisations. Jean-Marie Stas, marketing manager chez Belgacom 26 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

15 Centre Régional de Secours Hainaut Centre Pré-Zone Opérationnelle Hainaut Centre Le cloud au secours des pompiers Dans un contexte de réforme nationale, la zone de Secours Hainaut Centre regroupera dans un futur proche les services incendie de 10 communes, qui disposent chacun de leurs propres infrastructures et outils ICT, plus ou moins élaborés. vcontainer a été choisi pour les harmoniser. Company profile Depuis 2010, la PZO Hainaut Centre s est penchée sur la création from scratch d une infrastructure globale intégrée pour les 10 futurs postes de la zone, incluant LAN, WAN, serveurs, applications, etc.. Nos besoins étaient difficiles à estimer. Les futures solutions se devaient donc d allier souplesse et flexibilité. Il fallait en outre composer avec le peu de spécialistes ICT que nous comptons, ainsi qu avec la rigidité et la lenteur de nos procédures de marchés publics, commente le Lieutenant Christel Scarnière du service d incendie de Mons. Enfin, le choix posé pour cette intégration ICT devrait garantir l évolutivité de l infrastructure, étant donné que le premier projet mené ne serait que la première étape d une longue série. Le premier projet en question visait la mise à disposition d une application commune d encodage et de gestion des rapports d intervention. Une installation logicielle urgente, vu qu un modèle défini pour ceux-ci était désormais légalement imposé. Si la PZO Hainaut Centre avait choisi la voie classique d une infrastructure interne, l application aurait nécessité l achat de plusieurs serveurs dans le cadre d un marché public soit une attente comprise entre un et deux ans. L évidence du cloud La PZO Hainaut Centre n a pas longtemps envisagé de construire elle-même une infrastructure serveur redondante entre les sites. Il fallait outsourcer. C était l époque où le cloud commençait à être vulgarisé et, en parallèle, nous nous intéressions à la flexibilité de la virtualisation depuis Mais un cloud privé aurait constitué un trop grand investissement. Trop de maintenance, trop de connaissances techniques, se souvient le Capitaine Daniel Jonas, coordinateur de la PZO Hainaut Centre. Vu les besoins et ressources de la zone, se tourner vers les solutions as a service s imposa donc comme une évidence. Christel Scarnière : Les démos ont confirmé que ces solutions apportent la souplesse et l élasticité nécessaires, tout en permettant aux organisations modestes d accéder à une technologie de pointe, à des coûts raisonnables. vcontainer était la moins coûteuse parmi celles qui répondaient à nos critères de time-to-market, pay for use, augmentation aisée des ressources virtuelles, accessibilité et interopérabilité géographique et technologique. Son interface de gestion était en outre extrêmement facile à gérer. Rapidité de mise en œuvre Quinze jours après la signature de la convention, en mars 2011, le service d incendie de Mons recevait ses codes d accès, les ressources virtuelles étant mises à sa disposition. Le déploiement de l application dans vcontainer s est fait ensuite en quelques heures à peine! Nous pouvons de plus créer une machine virtuelle supplémentaire dès l apparition d un nouveau besoin, quel qu il soit. Sa charge est répartie automatiquement. Et sans coût supplémentaire, explique le Capitaine Daniel Jonas, qui imagine la création d applications dormantes (Disaster Recovery Plan, outils de calcul et d analyse des risques, campagne d information à la population pour les intoxications au CO, la prévention des feux de cheminée, consignes de sécurité des décorations de Noël, etc.) à activer en cas de nécessité. L aspect coûts est lui aussi apprécié : Ils sont nettement inférieurs à ceux d une infrastructure physique classique. Et maîtrisables grâce à la forme de loyer mensuel. Aucun budget extraordinaire annuel pour investissement unique ne doit être prévu, il fait partie du budget ordinaire. C est bien plus lisible et adapté au mode de fonctionnement des administrations, poursuit le Lieutenant Scarnière. Prêts pour la suite La PZO Hainaut Centre entend aussi tirer profit de l intégration de vcontainer aux services Explore en installant son PABX sur le cloud et en utilisant les communications unifiées. Fixer une date de réunion prend plusieurs jours nous devons nous doter d outils de collaboration efficaces, dont nous n aurons à payer qu une licence par utilisateur. Le SaaS (Software as a Service) est le modèle le plus rapide pour uniformiser nos logiciels et aider chacun à travailler de la même manière, comme le veut la réforme, conclut le Capitaine Jonas. Business benefits La PZO Hainaut Centre (700 pompiers, 40 officiers, 32 communes, 10 sites) réalise interventions incendie, courses ambulancières par an, pour une population de habitants. Time to market (disponibilité immédiate) Coûts inférieurs à une infrastructure physique Maîtrise des coûts Flexibilité et élasticité de l infrastructure Concentration sur son propre core business Externalisation des problématiques de redondance, de sécurité d accès, d air conditionné, de sécurité électrique Retrouvez d autres témoignages sur 28 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

16 solutions solutions Le réseau mobile le plus rapide Video Conferencing Services : c est vous qui choisissez le modèle Votre personnel perd lui aussi son temps dans les embouteillages? Vos réunions téléphoniques manquent d efficacité? Passez aux services de visioconférence : leur tarification devient raisonnable, et ils sont de plus en plus faciles à utiliser. La 4G testée et approuvée Infrastructure interne ou via le cloud? Vos collaborateurs ont l impression de passer leurs journées à se rendre à des réunions, mais les téléconférences s avèrent souvent frustrantes ou stériles? La visioconférence augmente sensiblement l efficacité des réunions à distance tout en permettant de substantielles économies ainsi qu un solide gain de productivité. Tout le monde y gagne. Vous choisissez le budget que vous voulez y consacrer et les applications que vous utiliserez. Services managés ou dans le cloud? Les partner services vous assurent les conseils d experts, l élaboration du projet, l implémentation et l intégration de toute l infrastructure, avec connectivité sécurisée. Si vous optez pour le Video Conferencing as a Service (VCaaS), vous travaillez dans le cloud inutile alors d investir dans une infrastructure. Autre choix possible : les Managed Video Conferencing Services (MVCS), qui utilisent votre propre infrastructure de visioconférence, dont vous pouvez confier la gestion à votre partenaire. Une technologie sur mesure Recourir aux partner services n impose pas de renoncer au contrôle. Vous pouvez toujours choisir vous-même les technologies et demander une solution sur mesure. Par contre, votre équipe ne doit plus se charger de l exécution du projet (installation, configuration, formations). Vous ne devez plus vous soucier de l entretien du système et vous pouvez bénéficier du soutien de services de gestion et de monitoring ainsi que de spécialistes IT, notamment pour l implémentation. Les utilisateurs pourront faire appel à un helpdesk qui leur assurera une assistance immédiate en ligne. Reporting et assistance Vous craignez de perdre la vue d ensemble et la maîtrise de votre technologie de visioconférence? Pas d inquiétude : des rapports périodiques vous tiennent en permanence informé des performances et de l utilisation de l infrastructure, ainsi que de la résolution des problèmes éventuels. En tant que responsable IT, vous gardez les rênes, tout en libérant du temps pour d autres tâches importantes. Business benefits Réunions plus efficaces Gain de temps et plus aucun frais de déplacement Cloud services : une solution sur mesure pour votre entreprise Élimination des CAPEX et des risques Conception et implémentation assurées par des ingénieurs expérimentés Assistance spécialisée pour le personnel IT Assistance en ligne pour les utilisateurs finaux Reporting détaillé Plus d info? Pour de plus amples informations à propos des Managed Video Conferencing Services, contactez votre Account Manager ou envoyez un à Nous envoyons des fichiers toujours plus lourds, travaillons de manière de plus en plus mobile et utilisons des logiciels extrêmement exigeants. Cette évolution exige une connexion mobile ultra puissante : la 4G. L avenir passe par l Internet mobile. Les ventes de smartphones et de tablettes ne cessent d augmenter et les nouvelles applications mobiles sont de plus en plus impressionnantes. Les utilisateurs mobiles cherchent donc sans cesse la connexion la plus fiable et la plus rapide. Fin 2012, Belgacom était le premier à proposer la 4G en Belgique. Ce nouveau réseau ultra rapide de Proximus vous permet de surfer 10 fois plus vite sur votre smartphone, ordinateur portable ou tablette. Résultat : vous bénéficiez du même confort d utilisation qu avec une connexion Internet fixe. Vous regardez des vidéos d une qualité exceptionnelle, téléchargez plus rapidement en amont et en aval, accédez en un clin d œil à de lourdes applications, comme vos grandes bases de données client. Avec la 4G, les informations et applications mobiles n ont jamais été aussi accessibles : une capacité élevée qui permet d assurer sans problème l utilisation toujours plus intensive du réseau mobile ; un débit ultra rapide (jusqu à 150 Mbps) ; une vitesse de téléchargement impressionnante en émission et en réception ; la lecture vidéo sur smartphone, ordinateur portable ou tablette presque sans délai de téléchargement. La 4G favorise dès lors la percée des divertissements, services de surveillance et de santé mobiles : autant d applications qui doivent pouvoir compter sur une connexion mobile rapide et disponible. Des pionniers satisfaits Nous nous chargeons notamment de l archivage des enregistrements de caméras de surveillance, explique Jan Meeremans, directeur de Myriade. Pour le moment, nous les transportons encore à moto. Si la 4G est effectivement plus intéressante d un point de vue financier, nous franchirons le pas, car la transmission en ligne est bien plus efficace. ADMB, société de services RH, a également été l une des premières à tester le nouveau réseau. Gert Jacobs, responsable ICT : Les médecins de Provikmo, le service externe de prévention et de protection d ADMB, vont d une entreprise à l autre. Ils utilisent la 3G pour compléter les dossiers des patients. La 4G est encore plus rapide et donc plus agréable et plus efficace, tant pour nos médecins que pour nos clients. La 4G est ultra rapide. C est comme si vous surfiez avec une connexion fixe, confirme Patrick Van Zundert, responsable ICT chez ADO Icarus. Lors des tests, nous passions sans problème à la 3G en cas d indisponibilité de la 4G. Plus d infos? Pour en savoir plus sur la 4G, contactez votre Account Manager. 30 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

17 Verkeerscentrum Une nouvelle salle de contrôle pour le Verkeerscentrum Des caméras au service de la sécurité routière C est depuis sa salle de contrôle ultra moderne d Anvers que le Verkeerscentrum, le centre de trafic de la Région flamande, traite les images de plus de 700 caméras de circulation et surveille ainsi le trafic sur les autoroutes et périphériques du nord du pays. Company profile Le Verkeerscentrum surveille la circulation sur les autoroutes et périphériques de Flandre et étudie les flux de trafic. Ce centre relève de la compétence du ministre flamand de la Mobilité et des Travaux publics et compte 60 collaborateurs. Le Verkeerscentrum fournit aux autorités flamandes des conseils et des informations en matière de circulation et de mobilité. Ce centre de connaissances est compétent dans trois domaines : la modélisation stratégique du trafic, la collecte de données relatives à la circulation routière et la réalisation d indicateurs de mobilité. Parallèlement, le Verkeerscentrum a pour mission de garantir et d améliorer la sécurité routière et la fiabilité des déplacements sur les grands axes flamands, explique Jean-Pierre Vijverman, directeur du Verkeerscentrum. Cela se fait dans notre Traffic Control Centre (TCC) d Anvers, depuis lequel les collaborateurs du service surveillent, encadrent et gèrent jour et nuit le trafic sur les principales routes de Flandre, notamment via une signalisation routière dynamique. Les usagers de la route reçoivent ainsi des informations ciblées sur le trafic, par Internet, à la radio et via le RDS/TMC. Regard sur le trafic L équipe Infrastructure technique cherche à voir de quelle manière l utilisation de la technologie peut aider le Verkeerscentrum à mener à bien sa mission, et gère la salle des opérations, depuis laquelle le centre contrôle la signalisation dynamique. Il s agit d une centaine de panneaux, sur lesquels nous faisons apparaître des conseils ou des avertissements, raconte Sven Geerts, directeur-ingénieur de l équipe Infrastructure technique. Nous avons aussi des panneaux de signalisation au-dessus des bandes de circulation. Ils indiquent la vitesse maximale autorisée, ce qui permet de garantir la sécurité des usagers en bout de file, par exemple. Ce type de surveillance routière est indispensable au bon fonctionnement du centre. Elle se fait à l aide de boucles dans la chaussée, qui fournissent des informations sur la densité du trafic, que viennent compléter les images de quelque 700 caméras de circulation. Celles-ci permettent aux collaborateurs de la salle de contrôle d identifier visuellement les problèmes en cas d accident ou d embouteillage. Nouveaux besoins Il y a environ un an, le Verkeerscentrum a quitté son ancien site du tunnel Craeybeckx pour s installer dans un nouveau bâtiment près de la gare centrale d Anvers. La salle de contrôle initiale avait été construite pour surveiller et gérer les grands axes de la région d Anvers, confie Tom Sanders, ingénieur pour le Verkeerscentrum. Puis, comme le champ d action du centre s était agrandi et incorporait notamment Bruxelles, Gand et la E313, il nous fallait de toute évidence une nouvelle approche. Le nouveau Verkeerscentrum avait besoin d une plateforme flexible, notamment pour gérer plus rapidement et plus efficacement les enregistrements des caméras, et offrir un appui plus adapté selon les différents types de trafic. La mission fut confiée à Belgacom. Une plateforme d avenir Le nouvel environnement numérise les images du parc de caméras analogiques actuel, raconte Sven Geerts. La salle de contrôle se compose de plusieurs îlots équipés chacun d un mur vidéo, qui gèrent tous une certaine zone de trafic. La nouvelle plateforme permet de modifier l étendue de ces zones et d y associer les images correspondantes. Les collaborateurs peuvent ainsi se concentrer sur une petite zone, par exemple en cas d accident, ou au contraire en surveiller une plus grande la nuit lorsque tout est calme. En tant que partenaire du Verkeerscentrum, Belgacom a été chargé de l important volet technique de ce projet. Le groupe a ainsi installé les encodeurs destinés à numériser les enregistrements analogiques, ainsi que les serveurs dédiés au traitement des images, sans oublier l espace de stockage pour les sauvegarder. Belgacom a également aménagé la salle de contrôle, qui accueille les murs d images et les Le nouveau Verkeerscentrum est l exemple par excellence d un centre de gestion moderne du trafic. Les salles des opérations équipées des toutes dernières technologies et le nouveau centre de données ultra protégé permettent une gestion experte du trafic. En entretenant les routes et en investissant dans des infrastructures modernes comme des panneaux dynamiques, une signalisation au-dessus de la chaussée, des voies auxiliaires, des feux intelligents et un contrôle des trajets, nous ouvrons la voie vers une meilleure mobilité pour tous les usagers de la route. Hilde Crevits, ministre flamande de la Mobilité et des Travaux publics écrans synoptiques, et a encadré le déménagement du Verkeerscentrum. C était tout sauf un projet facile, explique Jean-Pierre Vijverman. Mais Belgacom a réussi à trouver un solution à chaque problème. Nous disposons désormais d une seule plateforme, depuis laquelle nous pouvons mieux gérer le fonctionnement de la salle de contrôle. C est aussi une solution d avenir, qui soutiendra notre travail de recherche, notamment via l analyse des images du trafic. Business benefits Suivi ciblé des flux de trafic Soutien plus efficace en cas d accident Analyse de l état du trafic à l aide d enregistrements visuels Partage des images avec la police fédérale Diffusion d images du trafic via des sites Web Retrouvez d autres témoignages sur 32 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

18 people & vision Le contenu prime, mais la présentation fait la différence Luc Verbist, CIO de De Persgroep CIO of the Year Internet a certes entraîné énormément de changements mais, malgré la popularité grandissante des sites d information et des tablettes, les journaux papier n ont pas disparu. Plus encore : dans le secteur des médias, l imprimé et le numérique se renforcent mutuellement. En coulisse, les groupes de médias sont aussi de véritables entreprises ICT, souligne Luc Verbist, CIO de De Persgroep récemment élu CIO of the Year. L ère du tout numérique et du tout en ligne exige une grande capacité d adaptation. L industrie musicale reste l exemple le plus connu d un secteur qui n a pas réussi à sauter dans le train numérique au bon moment. Les éditeurs de journaux, de revues et de livres ont longtemps paru faire de même, mais le secteur a tenu bon et semble aujourd hui tirer un atout supplémentaire du canal numérique. Depuis un certain temps déjà, les entreprises de médias s apparentent à de véritables entreprises ICT. La mission première de l ICT consiste à mettre des données et des applications à la disposition des utilisateurs finaux, explique Luc Verbist. L ICT est incontournable dans le soutien opérationnel offert à nos collaborateurs : un journaliste qui couvre un match de foot à l étranger doit aussi pouvoir se connecter à notre réseau. Prolongement numérique Une entreprise attend aussi de son CIO qu il examine les avantages que l ICT peut lui offrir. La Belgique est un peu à la traîne en ce qui concerne l adoption du numérique. Et ce que je vais dire peut paraître bizarre, mais ce n est pas plus mal car nous pouvons suivre les early adopters les éditeurs américains et sud-coréens et voir quelles sont les idées qui fonctionnent ou pas. C est ainsi que De Persgroep a emprunté à la Suède son consumer generated journalism. Le concept marche aussi ici. Il implique le grand public dans la collecte d informations, en l incitant à nous faire part d événements locaux par SMS. Le département ICT, entre autres, doit alors canaliser ce flux d informations. D énormes volumes de données Pour De Persgroep (et, par extension, tout le secteur de l édition), l augmentation rapide des volumes de données représente l une des principales difficultés. On se retrouve très vite dans un contexte de big data. Nous enregistrons 120 millions de pages vues uniques par jour sur nos sites et voulons analyser le comportement des internautes pour en extraire des informations utiles, explique Luc Verbist. Autre difficulté : répondre à la demande des lecteurs via de nouvelles applications numériques. Les lecteurs considèrent le site de leur journal ou de leur magazine comme un prolongement de plus en plus important L univers numérique offre de nouvelles possibilités sur le plan de la conception et de la présentation. On obtient ainsi de nouveaux produits, pour lesquels le consommateur est prêt à payer. Luc Verbist, CIO de De Persgroep de la version papier. Le CIO doit attirer l attention de l entreprise sur les possibilités liées aux nouvelles technologies. Et comme les incidences technologiques sont importantes, le département ICT est souvent étroitement impliqué dans le développement des concepts de produits. Jouer sur tous les aspects Ce constat est important car, dans l univers numérique, la forme et le contenu fusionnent : sortant de son rôle purement fonctionnel, la technologie est souvent assimilée au produit même. Un journal est un support très simple. Chaque journal est entièrement différent avec un contenu bien défini. Dans l univers numérique, la présentation et la navigation sont beaucoup plus importantes. Le contenu évolue constamment, on y ajoute du son et des vidéos, on crée une interaction avec le lecteur. Il y a beaucoup plus d aspects qui entrent en jeu qu avec un journal papier, poursuit Luc Verbist, convaincu que le défi majeur pour l éditeur est d apprendre à jouer sur tous les aspects qui déterminent l expérience utilisateur et à en exploiter les avantages. Attention, le contenu reste fondamental : > Identikit Titulaire d un diplôme d ingénieur civil en construction de la Vrije Universiteit Brussel, Luc Verbist a entamé sa carrière chez Mercator Verzekeringen (l actuelle Baloise). Après 4 ans, il a rejoint le secteur de l édition et a été Manager Projects & Development au sein de la VUM (aujourd hui Corelio) pendant 10 ans. Après un an chez Cimad, Luc Verbist est devenu CIO de De Persgroep en Le groupe dirige des publications aussi connues que Het Laatste Nieuws, De Morgen, De Tijd et Dag Allemaal. De Persgroep détient en outre 50 % de la Vlaamse Mediamaatschappij, qui contrôle entre autres VTM et Q-Music. HLN.be est le plus grand site d information en Belgique. Aux Pays-Bas, De Persgroep Nederland commercialise notamment AD, de Volkskrant, Trouw et Het Parool. 34 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

19 rubriek solutions si la présentation est superbe mais que la qualité du contenu laisse à désirer, le lecteur ne suivra pas. C est en proposant des informations correctes et actuelles qu une entreprise de médias peut se positionner solidement sur le marché. Mais elle doit aussi soigner la forme et offrir une expérience attractive. À cet égard, les lois qui régissent l univers numérique sont les mêmes que celles des médias traditionnels. Mais sur le plan de la conception et de la présentation, le numérique offre beaucoup plus de possibilités de se démarquer. On obtient ainsi un produit qui plaît au consommateur et pour lequel il est prêt à payer. Nouvelle stratégie commerciale, nouveaux revenus Ce dernier point a d ailleurs longtemps donné du fil à retordre aux éditeurs. Nombre de consommateurs pensent en effet que tout ce qu on trouve sur Internet est par définition gratuit. Luc Verbist : Ce n est évidemment pas le cas. Mais les choses évoluent, le lecteur d un journal de qualité comme De Tijd est effectivement prêt à payer pour une formule combinant support traditionnel et numérique. L éditeur répond ainsi aux besoins du lecteur, qui parcourt rapidement son journal papier le matin, consulte le site au bureau pendant la journée et utilise sa tablette le soir. Ce modèle n a pas encore beaucoup de succès sur le marché grand public, où les éditeurs continuent à chercher une nouvelle stratégie. À terme, ils devront eux aussi exploiter le canal digital pour générer des revenus supplémentaires grâce aux lecteurs car la publicité en ligne ne peut couvrir la totalité des frais. L ICT conservera un rôle clé pour déployer ces nouveaux modèles. L évolution de l ICT et du monde des médias est très rapide. C est aussi ce qui rend la fonction de CIO passionnante, conclut Luc Verbist. 3 conseils au CIO Poser un regard nuancé sur l externalisation Le CIO doit régulièrement se poser cette question : quelles sont les activités que l entreprise doit gérer en interne et quelles sont celles qu elle doit confier à un partenaire ict externe? Luc Verbist : Nous décidons au cas par cas. Nous utilisons plusieurs applications HR dans un modèle SaaS. Le développement des applications mobiles est sous-traité en partie. Dans d autres domaines, nous avons suffisamment de ressources internes pour gérer certains processus, de façon plus efficace et moins coûteuse. Nous avons aussi envisagé d externaliser les data centers mais cela coûte beaucoup moins cher de continuer à les gérer nous-mêmes. Définir une politique BYOD pragmatique Cette tendance qui veut que les collaborateurs utilisent leurs appareils personnels au bureau ou en déplacement n a pas suscité de grand débat chez De Persgroep. Luc Verbist : Personnellement, je ne considère pas le BYOD comme un problème. Tout le monde peut choisir un GSM ou un smartphone et nous offrons un support pour une série de systèmes d exploitation. En revanche, pas de discussion possible à propos des postes de travail : il doit s agir de ceux de De Persgroep. Luc Verbist a fait un choix très pragmatique en la matière. La protection liée à une politique BYOD coûterait plus cher que ce que nous payons actuellement pour l achat et la maintenance d un appareil pour chaque collaborateur. Ce choix était aussi le plus intéressant sur le plan comptable. Un laptop est amorti en trois ans, alors que si vous optez pour une politique BYOD, vous payerez plus longtemps une compensation au travailleur qui utilise son appareil. Acquérir de l expérience des deux côtés de la barrière Avant de faire carrière dans l ict, Luc Verbist a vendu des assurances techniques pendant quelques années. Un apprentissage idéal, déclare-t-il. Rien de mieux qu une expérience dans le département de vente d une entreprise pour améliorer votre capacité à encaisser et votre pouvoir de persuasion! Il considère la vente comme le fondement même de chaque entreprise. Un CIO doit aussi vendre ses idées, convaincre les autres de l intérêt de ses projets, attirer des collaborateurs. Voilà pourquoi une expérience dans la vente me semble essentielle. Luc Verbist a ensuite occupé une fonction d encadrement commercial et faisait le lien entre l entreprise et l ict. Tout CIO devrait acquérir une expérience approfondie des deux côtés de la barrière afin de maîtriser aussi bien l aspect commercial que l ict. Les panneaux d information deviennent numériques Les panneaux d affichage et affiches pour communications internes ou commerciales sont dépassés. Place aux écrans numériques, plus rapides et plus respectueux de l environnement, pour une diffusion efficace de l information. Désormais, le responsable IT doit également collaborer avec le responsable marketing, communication ou RH afin de renforcer la communication de l entreprise. Le rôle du CIO ou du responsable IT consiste aussi à soutenir ses collègues du service communication dans leurs tâches. L écran d affichage numérique est un canal de communication qui peut vous y aider. Vos collaborateurs, visiteurs ou clients y trouveront très vite et facilement ce dont ils ont besoin, qu il s agisse d une demande purement informative ou de messages personnalisés ou publicitaires. L écran d affichage numérique est une solution qui vous permet de publier et de gérer vos messages à partir d un point central. Vous avez la possibilité de transmettre l information via votre réseau ou via internet, vers un seul ou plusieurs écrans à la fois. Grâce aux écrans LED ou LCD, la signalisation numérique peut être de toute dimension. Vous pouvez aussi opter pour des écrans tactiles ou des infokiosques. L information peut elle aussi revêtir diverses formes : vidéo, photo, message audio, texte, intégration avec vos systèmes back-end, animation, live TV. Flexibilité et interaction Flexibles et interactifs, les écrans d affichage numérique sont en outre plus rentables que les imprimés. Les partenaires technologiques qui fournissent des solutions de digital signage avec Belgacom partagent cette vision. On peut désormais transmettre des informations de manière automatisée, alors qu autrefois, on devait procéder manuellement sur papier ou sur panneaux d affichage, confirme Luc Deconinck, general manager de dzine. Cela nous permet de réduire les coûts et d accroître la flexibilité. Les clients ou environnements pour lesquels l information doit être très régulièrement mise à jour se tournent évidemment plus vite vers ces systèmes. Dans une entreprise, des écrans centraux peuvent par exemple signaler quelle réunion a lieu où et quand. Autre exemple : un véritable environnement de production avec modèles et tâches variables. Sur les écrans, on peut indiquer visuellement quelle action doit être effectuée. Une collaboration essentielle En tant que responsable IT, votre contribution est importante pour le succès de tels projets. Si l on veut mener à bien un projet media screen, les départements communication et IT doivent absolument se concerter dès le départ, selon Jan Bussels, CEO de Digitopia. Le rôle du responsable IT consiste surtout à proposer une solution automatisée pour diffuser du contenu. La communication numérique est rapide et flexible. Nous espérons qu elle gagnera en efficacité et se démocratisera encore dans le futur. Un nombre croissant de petites et moyennes entreprises pourront alors se permettre d avoir recours à ces systèmes. À long terme, nous évoluerons vers des écrans intelligents communiquant de manière personnalisée avec l utilisateur. L information sera proposée en fonction de celui qui consulte l écran ou qui est présent dans les environs. De nombreux défis en perspective, conclut Luc Deconinck. Business benefits Communication axée sur des publics cibles spécifiques Rayonnement positif et innovant Flexibilité dans la gestion et l adaptation de l information Possibilités interactives Plus écologique et économique que les imprimés Plus d infos? Pour de plus amples informations sur les solutions de digital signage, contactez votre Account Manager. 36 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

20 my team Son master en chimie en poche, Conny Huysmans entame sa carrière comme marketing manager dans l industrie pharmaceutique. Elle décroche ensuite un master en informatique. Elle travaille depuis toujours pour ou dans le secteur des soins de santé collaborateurs entreprises sites Les hôpitaux belges consacrent 2 à 3 % de leur chiffre d affaires à l IT. Aux États-Unis, ce pourcentage peut atteindre 12 %. J ai toujours travaillé dans les soins de santé. Immédiatement après mes études de chimie, j ai été engagée dans le département marketing d une entreprise pharmaceutique. Je me suis ensuite réorientée vers l IT et j ai travaillé dans une organisation qui proposait des services IT aux hôpitaux, entre autres. Depuis, je suis restée dans ce secteur. Équilibre L équipe de Conny Huysmans compte 42 personnes travaillant pour 21 organisations indépendantes, ayant chacune des méthodes de travail et des objectifs différents. L une des principales missions pour les années à venir est d améliorer la structure IT. Pourquoi cette réorientation vers l IT? J ai interrompu ma carrière quelque temps pour m occuper de mes deux enfants et j en ai profité pour décrocher un master en informatique. Ce n était pas vraiment un changement majeur pour moi. Depuis toujours, je m intéressais aux sciences exactes et je faisais de l informatique avant même l arrivée des premiers PC. Quand j ai terminé ce master, la demande en informaticiens était énorme ; j ai eu de la chance. J ai commencé en bas de l échelle comme programmeur dans une société qui fournissait des services IT aux hôpitaux. Mais il est très vite apparu que j étais davantage faite pour gérer une organisation. J ai été promue chef de projet, avant de devenir responsable du département Développement. Plus tard, j ai été engagée par un de nos clients, l hôpital Middelheim à Anvers. Un nouveau défi? Oui, et pas des moindres. Peu de temps après mon arrivée à l hôpital Middelheim, il a été décidé de fusionner tous les hôpitaux du CPAS d Anvers en une seule ASBL. Ce fut une des périodes les plus éprouvantes de ma carrière. En tant que responsable IT, je devais accompagner la fusion. Une mission vraiment difficile qui s est en fin de compte bien déroulée. Depuis le 10 avril 2012, je travaille chez Emmaüs, une organisation très différente, avec des secteurs que je connais moins bien. Encore un nouveau défi. Identikit Conny Huysmans, directrice ICT Organisation : Emmaüs ASBL Carrière : débute dans l industrie pharmaceutique comme chimiste, se réoriente ensuite vers l IT et évolue rapidement vers des fonctions de direction Département : à la tête du département ICT de l organisation C est une équipe solide mais il y a beaucoup à faire sur le plan organisationnel. Comme c est souvent le cas dans les entreprises de ce secteur, énormément de personnes sont passées des soins de santé à l IT parce que cela les intéressait. C est une bonne chose car elles ont déjà une connaissance étendue du secteur, mais il faut pouvoir compléter l équipe avec des collaborateurs ayant un bagage professionnel ICT, des connaissances théoriques et l expérience pratique nécessaire. Nous devons encore trouver un meilleur équilibre. Nos 24 sites représentent un autre défi. D autres pourraient venir s y ajouter et les demandes concernant l informatisation peuvent être très différentes puisque le groupe Emmaüs comprend des grands hôpitaux généraux, des établissements psychiatriques, des maisons de repos, des crèches... Mon équipe et moi avons défini une nouvelle organisation qui tient compte de la singularité de chaque secteur sans perdre de vue la standardisation et le rapport coût-efficacité qui en découle. Ici aussi, il faut trouver l équilibre car tous les établissements n ont pas les mêmes moyens. Voilà donc notre grand défi : faire fonctionner cette nouvelle organisation. Mes collaborateurs sont-ils au courant des dernières avancées? Oui, plusieurs d entre eux suivent les évolutions IT mais nous n avons pas la prétention de dire que nous restons constamment à la pointe sinon, nous serions toujours en formation. Nous sommes une petite PME au sein d une grande organisation. De plus, les hôpitaux belges consacrent seulement 2 à 3 % de leur chiffre d affaires à l IT. Aux États-Unis, ce pourcentage peut atteindre 12 %. Notre équipe doit donc évaluer ce qu elle veut faire, où elle veut se former et ce qu elle externalise. Nous avons donc un contrat avec Belgacom qui nous garantit la disponibilité de notre réseau. Pour l instant, mon équipe est au complet, mais je veux encore apporter des modifications. Nous voudrions à l avenir effectuer certaines missions nous-mêmes, et nous nous demandons si nous ne devrions pas en sous-traiter d autres. Quoi qu il en soit, je me suis donnée 5 ans pour mener ma mission à bien. wij zetten de puntjes op de ü al 15 jaar lang Company profile Emmaüs est une organisation de soins de santé et d aide sociale au sens large. Le groupe compte plus de collaborateurs actifs dans 21 établissements répartis sur 24 sites dans la province d Anvers. Ces établissements sont des hôpitaux généraux et psychiatriques, des crèches, des centres de santé mentale, des maisons de repos, des centres pour personnes handicapées ou des centres d aide à la jeunesse. Le siège principal se trouve à Malines. 38 Q one onemagazine.be onemagazine.be one Q

Coup d oeil sur la solution OpenScape Business

Coup d oeil sur la solution OpenScape Business Coup d oeil sur la solution OpenScape Business Transformez votre PME Pour que le travail soit accompli, il est essentiel de rester en contact avec les collègues et les clients, au bureau comme sur la route.

Plus en détail

Une collaboration complète pour les PME

Une collaboration complète pour les PME Une collaboration complète pour les PME Êtes-vous bien connecté? C est le défi dans le monde actuel, mobile et digital des affaires où les entreprises cherchent à harmoniser les communications entre employés,

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

Transférez votre correspondant à partir de votre GSM

Transférez votre correspondant à partir de votre GSM Call Transfer Service gratuit, activation gratuite Transférez votre correspondant à partir de votre GSM Votre correspondant cherche à joindre d urgence l un de vos collègues? Call Transfer vous permet

Plus en détail

ClickShare L The one click a magie d wonder un clic unique

ClickShare L The one click a magie d wonder un clic unique ClickShare La magie The one d un click wonder unique Collaborer devient plus facile Améliorer la dynamique des réunions et prendre plus vite les bonnes décisions, voilà deux des plus grands défis des réunions

Plus en détail

Bien choisir son smartphone. avec. Les prix bas, la confiance en plus

Bien choisir son smartphone. avec. Les prix bas, la confiance en plus Bien choisir son smartphone avec Les prix bas, la confiance en plus BIEN CHOISIR SON SMARTPHONE Comment bien choisir un Smartphone? Les systèmes d exploitation et les critères techniques à la loupe pour

Plus en détail

5 raisons pour lesquelles les entreprises font passer leur WAN au haut débit

5 raisons pour lesquelles les entreprises font passer leur WAN au haut débit 5 raisons pour lesquelles les entreprises font passer leur WAN au haut débit Comment les temps ont changé et pourquoi il est temps d évoluer avec l informatique L objectif du WAN a toujours été de connecter

Plus en détail

Quel serveur pour vous?

Quel serveur pour vous? Quel serveur pour vous? Ces questions vous semblent-elles familières? Protection des données J ai peur de perdre mes données si mon PC crashe. J ai besoin de protéger des données sensibles J ai besoin

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

entreprendre à la puissance cisco

entreprendre à la puissance cisco entreprendre à la puissance cisco À un moment donné, vous avez vu quelque chose que personne d autre n avait vu. Il s agissait peut-être d une idée ou d une opportunité. Ce «quelque chose» vous a fait

Plus en détail

Le cloud conçu pour votre organisation.

Le cloud conçu pour votre organisation. Le cloud conçu pour votre organisation. C est le Cloud Microsoft. Chaque organisation est unique. De la santé à la grande distribution, de l industrie à la finance - il n y a pas deux organisations qui

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE Editeur de logiciel pour centre de contacts DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE Violaine BRENEZ : marketing executive Boulevard de la Woluwe, 62 1200 Bruxelles Tel : +32 (0)2.307.00.00 Email : v.brenez@nixxis.com

Plus en détail

100% SMARTPHONE, 100% TABLETTE

100% SMARTPHONE, 100% TABLETTE 100% SMARTPHONE, 100% TABLETTE CARACTERISTIQUES PRINCIPALES A la frontière entre le Smartphone et la tablette, l Acer Iconia Smart vous apporte le meilleur des deux mondes : Un écran de grande taille pour

Plus en détail

Une infrastructure IT innovante et flexible avec le Virtual Data Centre de BT

Une infrastructure IT innovante et flexible avec le Virtual Data Centre de BT Une infrastructure IT innovante et flexible avec le Virtual Data Centre de BT Vous aimeriez répondre plus rapidement aux nouveaux besoins du métier tout en réduisant les coûts, en accroissant votre fiabilité

Plus en détail

La marque la plus innovante dans le secteur des solutions tactiles complètes s engage à vous séduire.

La marque la plus innovante dans le secteur des solutions tactiles complètes s engage à vous séduire. Smart innovation! ctouch.eu La marque la plus innovante dans le secteur des solutions tactiles complètes s engage à vous séduire. www.ctouch.co.uk Expérimentez la puissance tactile! La technologie Active

Plus en détail

Notre objectif est de simplifier la vidéosurveillance professionnelle pour tout le monde

Notre objectif est de simplifier la vidéosurveillance professionnelle pour tout le monde Notre objectif est de simplifier la vidéosurveillance professionnelle pour tout le monde Stockage sécurisé des données et excellente facilité d utilisation 2 Simple et fiable Frank Moore, propriétaire

Plus en détail

les étapes cruciales pour une intégration réussie ;

les étapes cruciales pour une intégration réussie ; Quand vous pensez «CRM», pensez- vous d'abord (et souvent seulement) à une solution Par exemple, certaines entreprises utilisent la CRM pour la gestion des ventes et/ou pour mener des campagnes marketing

Plus en détail

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance CUSTOMER SUCCESS STORY Août 2013 Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance PROFIL CLIENT Secteur: Société de services informatiques Société: Lexmark Effectifs: 12,000

Plus en détail

Solution de gestion pour fiduciaires

Solution de gestion pour fiduciaires Solution de gestion pour fiduciaires www.fid-manager.be SOMMAIRE INTRODUCTION SOLUTION DE GESTION POUR FIDUCIAIRES BELGES Depuis 1986, A++ Informatique est une entreprise de développement de logiciels

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

Surfer avec la vague mobile

Surfer avec la vague mobile Agenda 1. La «vague mobile», qu est-ce que c est? 2. Qu est ce qui a déjà changé? 3. Ce qui change et change nos vies 4. Nos loisirs, nos voyages 5. Notre maison 6. La publicité, nos achats, nos paiements

Plus en détail

Transformez votre vision énergétique en économies d énergie

Transformez votre vision énergétique en économies d énergie Transformez votre vision énergétique en économies d énergie Les services de gestion énergétique de Schneider Electric augmentent la valeur commerciale de votre centre de données. Schneider Electric www.schneider-electric.com

Plus en détail

Libérez votre intuition

Libérez votre intuition Présentation de Qlik Sense Libérez votre intuition Qlik Sense est une application nouvelle génération de visualisation de données en libre-service qui permet à chacun de créer facilement des visualisations

Plus en détail

ROK SOLUTION. Intelligence Collaborative DIRECTION QUALITÉ

ROK SOLUTION. Intelligence Collaborative DIRECTION QUALITÉ ROK SOLUTION Intelligence Collaborative DIRECTION QUALITÉ SOMMAIRE o Qui sommes-nous o Présentation de la plateforme o La valeur ajoutée de ROK o Cas Pratiques o L innovation au service du collaboratif

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION?

LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION? LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION? LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION? Je suis là. Et vous? Le client est un dieu. Et Dieu est omniprésent. Mais votre entreprise l estelle aussi? Pendant que vous

Plus en détail

Table des matières. Pocket Memo enregistreur de dictée série 6000 4. Pocket Memo enregistreur de dictée série 7000 6.

Table des matières. Pocket Memo enregistreur de dictée série 6000 4. Pocket Memo enregistreur de dictée série 7000 6. Dictée La dictée à une nouvelle dimension Améliorez votre productivité avec l enregistreur de dictée Philips Pocket Memo séries 6000 et 7000, l enregistreur de réunion, le kit de dictée et de transcription

Plus en détail

Premium Club. Votre programme de fidélité. Bienvenue

Premium Club. Votre programme de fidélité. Bienvenue Premium Club Votre programme de fidélité Bienvenue K Exclusif pour les clients fidèles de Belgacom Contenu Premium Club Bienvenue! Vos avantages Premium Club Épargner des points 4 - Points de base - Points

Plus en détail

Le Cisco Smart Business Communications System

Le Cisco Smart Business Communications System Le Cisco Smart Business Communications System Smart Business Brochure Le Cisco Smart Business Communications System Aujourd hui, les petites entreprises sont confrontées à une concurrence accrue. Une

Plus en détail

26 mars 2013. @Aula Magna Louvain-La-Neuve. Dossier exposants. www.digiwal.eu

26 mars 2013. @Aula Magna Louvain-La-Neuve. Dossier exposants. www.digiwal.eu 26 mars 2013 @Aula Magna Louvain-La-Neuve Dossier exposants www.digiwal.eu by DIGIWAL vous offre en un seul lieu un concentré d opportunités d affaires et de visibilité sans équivalent une vision Nouveau

Plus en détail

Windows 8 Module 5 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013

Windows 8 Module 5 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013 Windows 8 Module 5 13. Configurer sa messagerie à l aide de l application Courrier Windows 8 et Windows RT offrent un outil dédié à la messagerie. Cette application, appelée simplement Courrier, vous propose

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION 1 er octobre 2013 @ Aula Magna Louvain-la-Neuve DOSSIER DE PARTICIPATION www.digiwal.eu by DIGIWAL VOUS OFFRE EN UN SEUL LIEU UN CONCENTRÉ D OPPORTUNITÉS D AFFAIRES ET DE VISIBILITÉ SANS ÉQUIVALENT UNE

Plus en détail

Le nuage pensé pour votre entreprise.

Le nuage pensé pour votre entreprise. Le nuage pensé pour votre entreprise. Voici Microsoft Cloud. Chaque entreprise est unique. Des soins de santé à la vente au détail, en passant par la fabrication et les finances, aucune entreprise ne fonctionne

Plus en détail

Stop clicking now! Découvrez les espaces de travail de Sage. Sage BOB 50 Expert. Sage BOB 50

Stop clicking now! Découvrez les espaces de travail de Sage. Sage BOB 50 Expert. Sage BOB 50 Stop clicking now! Découvrez les espaces de travail de Sage Sage BOB 50 Sage BOB 50 Expert Votre espace de travail Au fil des années, les logiciels de gestion traditionnels ont été enrichis de nouvelles

Plus en détail

La plus-value de la mobilité en entreprise

La plus-value de la mobilité en entreprise La plus-value de la mobilité en entreprise $ La mobilité a pris le dessus en entreprise. Avec des employés voulant travailler à toute heure, tout endroit et à partir de n importe quel appareil et avec

Plus en détail

Sage 100. La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur

Sage 100. La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur Sage 100 La solution de gestion innovante pour les PME à l avenir prometteur Sage 100, la solution innovante pour les PME à l avenir prometteur Une PME a des besoins de gestion spécifiques, parfois sophistiqués,

Plus en détail

Communication Unifiée en pratique

Communication Unifiée en pratique en pratique Digitalisation des communications Le défi de la communication simplifiée dans l ensemble des entreprises doit être relevé et vous permet d améliorer l efficacité, la productivité et la disponibilité

Plus en détail

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Entretien 1 : Yvan Quelle est votre tranche d âge Celle de vos parents et grands-parents Yvan : < 60 ans, Mère : environ 50 ans, Grand-mère : environ 80 ans Combien

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

10 conseils pour préparer son site ecommerce pour Noël. par Jeremy Benmoussa

10 conseils pour préparer son site ecommerce pour Noël. par Jeremy Benmoussa 10 conseils pour préparer son site ecommerce pour Noël par Jeremy Benmoussa Pourquoi modifier votre site ecommerce pour Noël? La période de Noël est un moment critique pour la majorité des sites de vente

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

SOCIAL INTELLIGENCE BUSINESS RESULTS

SOCIAL INTELLIGENCE BUSINESS RESULTS SOCIAL INTELLIGENCE BUSINESS RESULTS Faire de l écoute et de l analyse des réseaux sociaux un outil stratégique pour une marque Intervention 28/11/2014 Les marques et Internet Perspective sur 20 ans 1995

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

TELUS Solutions d affaires

TELUS Solutions d affaires TELUS Solutions d affaires Tendances et innovations technologiques 2015 a Louis Bouchard Membre de l équipe TELUS 22 janvier 2015 1 Tendances et innovations Contexte 2 Tendances et innovations Table des

Plus en détail

Note d information pour la direction

Note d information pour la direction Big Data et l analyse métier pour le client et l entreprise Les volumes impressionnants et toujours croissants des données obligent les entreprises de certains secteurs à changer la manière dont elles

Plus en détail

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises Sage CRM Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises La clé de votre succès. Sage CRM, en tant que solution CRM primée, livre aux petites et moyennes entreprises dans le

Plus en détail

Solutions pour les PME: Avaya IP Office. Richard Vez Avaya Senior Sales Engineer richardvez@avaya.com +41 22 929 63 52

Solutions pour les PME: Avaya IP Office. Richard Vez Avaya Senior Sales Engineer richardvez@avaya.com +41 22 929 63 52 Solutions pour les PME: Avaya IP Office Richard Vez Avaya Senior Sales Engineer richardvez@avaya.com +41 22 929 63 52 Acquisition Acquisition UN PEU D HISTOIRE Bell Telephone Company 1881 1921 1964 1969

Plus en détail

Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques.

Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques. Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques. L essor des technologies sociales, mobiles et cloud a créé un monde de données en perpétuelle croissance. Comment tirer le meilleur parti

Plus en détail

L ABC du Cloud Computing

L ABC du Cloud Computing L ABC du Cloud Computing Apprendre à démystifier le Cloud Computing Bien en saisir les avantages Comment aide-t-il votre entreprise? Le Cloud Computing démystifié L infonuagique, plus connue sous le nom

Plus en détail

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Customer success story Juillet 2015 Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Profil Client Secteur : Services informatiques Société : Lexmark Effectifs : 12 000 Chiffre

Plus en détail

100% SMARTPHONE 100% TABLETTE

100% SMARTPHONE 100% TABLETTE 100% SMARTPHONE 100% TABLETTE CARACTERISTIQUES PRINCIPALES A la frontière entre le Smartphone et la tablette, l Acer Iconia Smart vous apporte le meilleur des deux mondes : Un écran de grande taille pour

Plus en détail

PC banking. Vos opérations bancaires quand, où et comme vous le souhaitez. FINTRO. PROCHE ET PRO.

PC banking. Vos opérations bancaires quand, où et comme vous le souhaitez. FINTRO. PROCHE ET PRO. PC banking Vos opérations bancaires quand, où et comme vous le souhaitez. FINTRO. PROCHE ET PRO. Fintro, la banque accessible à tout moment Fintro vous propose PC banking, parce que vous devez pouvoir

Plus en détail

Wonderware Mobile reporting

Wonderware Mobile reporting Mobile reporting www.wonderware.fr Introduction Aujourd hui, plus que jamais, pour les décideurs et tous les personnels mobiles dans les industries du process, de l énergie et du manufacturier notamment,

Plus en détail

Je ne parlerai pas ici des différents systèmes. Mon but n est pas de faire le juge entre Apple, Windows, Androïde, ou GNU/Linux

Je ne parlerai pas ici des différents systèmes. Mon but n est pas de faire le juge entre Apple, Windows, Androïde, ou GNU/Linux Tablette vs Portable 1.Intro PC ou tablette? Voilà une question que beaucoup de personnes se posent aujourd hui lorsqu ils veulent acquérir un nouveau matériel, soit pour remplacer de l ancien, mais surtout

Plus en détail

En tant que (expert-) comptable

En tant que (expert-) comptable En tant que (expert-) comptable Doc-it-Easy Doc-it-Easy optez pour une collaboration intelligente avec votre client Doc-it-Easy Contenu Introduction Les PME et les entrepreneurs veulent des conseils stratégiques...

Plus en détail

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique?

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? WHITE PAPER Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? Le «cloud voice» : l avenir de la communication Introduction Il fut un temps où, par définition, les entreprises

Plus en détail

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS Communiquer en entreprise Votre guide SMS Pourquoi le SMS est-il si efficace? Quelque soit l activité de votre entreprise il est important que vous puissiez communiquer efficacement avec vos clients, fournisseurs

Plus en détail

ETUDE D USAGE D ALPHALIRE

ETUDE D USAGE D ALPHALIRE ETUDE D USAGE D ALPHALIRE Festival du premier roman de Chambéry-Savoie Festival du premier roman de Chambéry, 237 carré Curial, 73 000 Chambéry Directrice : Véronique Bourlon (veroniquebourlon@festivalpremierroman.com)

Plus en détail

Le Concept Alloworld pour le grand public

Le Concept Alloworld pour le grand public Le Concept Alloworld pour le grand public Liberté, l informatique ouverte! Une réelle alternative au poste classique Windows. Une porte ouverte sur le monde et ceux que vous aimez. Découvrir, Apprendre,

Plus en détail

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles

Témoignage utilisateur. Groupe HG Automobiles Témoignage utilisateur Groupe HG Automobiles www.hgauto.fr Equipé du DMS Sage icar, V12Web, pilote Module financement Kevin Ginisty Directeur Groupe Novembre 2012 En bref Le Groupe HG Automobiles distribue

Plus en détail

Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice

Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice Animatrice : Evelyne Bévort, Directrice déléguée du CLEMI Lilia Parisot, DAEMI académie de Nice Jean-Paul Delbrayelle, Référent CLEMI Alpes-Maritimes académie de Nice De nos jours Internet constitue une

Plus en détail

Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation

Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation Selon une étude, l ajout de puissantes fonctions de gestion améliorerait de 20 à 40 % les mesures de performances clés.

Plus en détail

PROPOSITION DE DÉVELOPPEMENT WEB

PROPOSITION DE DÉVELOPPEMENT WEB PROPOSITION DE DÉVELOPPEMENT WEB Bujumbura, Burundi --- Phone: +25778868508 --- --- E-BURUNDI Bujumbura, 15 Octobre 2014 Fournisseur de solutions informatique info@e-burundi.com www.e-burundi.com Tel :

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Générer du chiffre d affaires

Générer du chiffre d affaires Générer du chiffre d affaires L entreprise est un système d interactions entre trois secteurs : gestion Production Commercialisation Générer du chiffre d affaires Un système qui doit interagir avec son

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

présente Solutions mobiles pour la communication interne & les RH

présente Solutions mobiles pour la communication interne & les RH présente Solutions mobiles pour la communication interne & les RH IMA GI NEZ... Un service pour tous vos collaborateurs, qui fait circuler les informations et créé des liens transversaux dans l entreprise,

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Présentation rapide. Intranet. Planning. Office 365. Mars 2015

Présentation rapide. Intranet. Planning. Office 365. Mars 2015 Présentation rapide Intranet Planning Office 365 Mars 2015 Informations Vous les utiliserez pour vous connecter : - A votre espace Intranet - A votre espace Office 365 - Au réseau Wifi de l IPAG - Aux

Plus en détail

Google Entreprise et l innovation pour le monde professionnel. Pascal Pignon

Google Entreprise et l innovation pour le monde professionnel. Pascal Pignon Google Entreprise et l innovation pour le monde professionnel Pascal Pignon Google Revenu $24.5B en 2009 Cash $24.5B Employés 21,000 dont 50% in engineering Innovation Notre ADN Awards Top company to work

Plus en détail

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION Introduction L application cbox peut-être installée facilement sur votre ordinateur. Une fois l installation

Plus en détail

La satisfaction client

La satisfaction client Evénement Business La satisfaction client Exploiter à 100 % son capital client Doper ses ventes 12 Juin 2012 La satisfaction client Comment exploiter à 100 % son capital client? Comment doper ses ventes?

Plus en détail

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Qwam Content Intelligence Denis Guedez Consultant Qwam Content Intelligence

Plus en détail

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be Table des matières 1 Introduction...3 2 Pourquoi choisir Health@Work?...3 2.1 Concentrez-vous désormais sur vos activités clés...4 2.2 Nombreuses fonctionnalités

Plus en détail

Accédez à toutes vos données N importe où, n importe quand, de n importe quel appareil.

Accédez à toutes vos données N importe où, n importe quand, de n importe quel appareil. Accédez à toutes vos données N importe où, n importe quand, de n importe quel appareil. SugarSync est un fournisseur de services de stockage en ligne de pointe. Avec SugarSync, vous pouvez sauvegarder,

Plus en détail

Contact+ pour vous. valorisez votre relation client sur le web. avec Contact+, tout le monde y gagne. pour vos clients

Contact+ pour vous. valorisez votre relation client sur le web. avec Contact+, tout le monde y gagne. pour vos clients avec Contact+, tout le monde y gagne Contact+ pour vous valorisez votre relation client sur le web la possibilité de proposer une mise en relation web gratuite ou payante selon la valeur du service une

Plus en détail

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Au fidèle tableau noir, de plus en plus d écoles ajoutent aujourd hui les services de l informatique. Place aux TICE, Technologies de l Information

Plus en détail

Développer sa stratégie sur les médias sociaux

Développer sa stratégie sur les médias sociaux Your network is more powerful than you think Développer sa stratégie sur les médias sociaux Nicholas Vieuxloup Mai 2010 VOUS LES Panorama CONNAISSEZ des médias sociaux TOUS? Les Médias Sociaux en chiffres

Plus en détail

Procédure en cas de vol ou de perte de matériel IT

Procédure en cas de vol ou de perte de matériel IT Procédure en cas de vol ou de perte de matériel IT Directive DIT-13 Champ d application : Université 1 Introduction Le développement constant d appareils informatiques mobiles et performants (ultrabooks,

Plus en détail

ContactOffice, c est quoi exactement? Pourquoi choisir ContactOffice? Vous avez droit à une solution facile à utiliser

ContactOffice, c est quoi exactement? Pourquoi choisir ContactOffice? Vous avez droit à une solution facile à utiliser ContactOffice, c est quoi exactement? ContactOffice est une solution collaborative simple à utiliser et disponible sur tous vos appareils. Au-delà de la messagerie, ContactOffice est avant tout un espace

Plus en détail

Témoignage client SAP Métaux Umicore. Umicore : recyclage de métaux précieux et de connaissances en affaires, avec SAP Business One

Témoignage client SAP Métaux Umicore. Umicore : recyclage de métaux précieux et de connaissances en affaires, avec SAP Business One Umicore : recyclage de métaux précieux et de connaissances en affaires, avec SAP Business One Umicore Secteur Métaux Produits et services Technologie des matériaux Site web www.umicore.com Solutions SAP

Plus en détail

Adico, 2 rue Jean Monnet, BP 20683, 60006 Beauvais cedex Tél : 03 44 08 40 40 / Fax : 03 44 08 40 49 / contact@adico.fr

Adico, 2 rue Jean Monnet, BP 20683, 60006 Beauvais cedex Tél : 03 44 08 40 40 / Fax : 03 44 08 40 49 / contact@adico.fr adicloud Votre bureau dans le Nuage >> L Adico vous présente AdiCloud, la solution qui vous permet d avoir la tête dans le Nuage, mais les pieds sur terre. >> AdiCloud est une plateforme de sauvegarde,

Plus en détail

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION Introduction L application cbox peut-être installée facilement sur votre

Plus en détail

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 1 Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 Sommaire Le 31 mars 2014 Préparé pour le Bureau du surintendant des institutions financières information@osfi-bsif.gc.ca This summary is also available in English.

Plus en détail

Blyssbox : PRENEZ LE CONTRÔLE DE LA MAISON DOSSIER DE PRESSE. (où que vous soyez!)

Blyssbox : PRENEZ LE CONTRÔLE DE LA MAISON DOSSIER DE PRESSE. (où que vous soyez!) Blyssbox : PRENEZ LE CONTRÔLE DE LA MAISON (où que vous soyez!) DOSSIER DE PRESSE IL N EN FAUT PAS PLUS POUR RENDRE LA MAISON CONNECTÉE La Blyssbox C EST NOUVEAU ET ÇA VA TOUT CHANGER! Une innovation exclusive

Plus en détail

Mobile Business Communiquez efficacement avec vos relations commerciales

Mobile Business Communiquez efficacement avec vos relations commerciales Mobile Business Communiquez efficacement avec vos relations commerciales Nouveau! Extended Fleet Appels illimités vers les numéros Mobistar et les lignes fixes! Un choix capital pour mes affaires Pour

Plus en détail

Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs

Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs Puissance, facilité d utilisation et technologie adaptée aux besoins des entreprises font de Drupal 8 la plateforme de choix pour les Marketeurs

Plus en détail

L innovation BYOOREDOO. Présenté Par: Nizar MENZLI

L innovation BYOOREDOO. Présenté Par: Nizar MENZLI L innovation BYOOREDOO Présenté Par: Nizar MENZLI AGENDA : I II III IV V VI INTRODUCTION Internet Of Things Fax 2 Mail Offres SaaS Offres IaaS BYOOREDOO BYOOREDOO BYOOREDOO BYOOREDOO Live Demo Introduction

Plus en détail

Introduction Les architectes Les utilisateurs expérimentés Les créateurs de contenu Les chefs de projet Les documentalistes

Introduction Les architectes Les utilisateurs expérimentés Les créateurs de contenu Les chefs de projet Les documentalistes Introduction Bienvenue dans le Kit d administration Microsoft Office SharePoint Server 2007! Si vous lisez cette introduction, il y a de grandes chances pour que vous soyez intéressé par l administration

Plus en détail

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011 Les services d externalisation des données et des services Bruno PIQUERAS 24/02/2011 1 1 Introduction Différents types d externalisation de données : Les données sauvegardées Les données bureautiques Les

Plus en détail

L utilisation du smartphone en Belgique

L utilisation du smartphone en Belgique M IMPROVING YOUR BUSINESS MOBILITY Mobistar Etude M Novembre 20121 L utilisation du smartphone en Belgique VOTRE ENTREPRISE la convergence des talents 2 3 Du nomadisme au travail d équipe Cette étude sur

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Journée de l informatique de gestion 2010

Journée de l informatique de gestion 2010 Journée de l informatique de gestion 2010 Nouvelles technologies du SI «Le Cloud Computing et le SaaS au service quotidien de l informaticien de gestion» Prof. Ph. Daucourt Neuchâtel, 17 novembre 2010

Plus en détail

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR CLIENT MAC OS X MANUEL D UTILISATION

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR CLIENT MAC OS X MANUEL D UTILISATION cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR CLIENT MAC OS X MANUEL D UTILISATION Introduction L application cbox peut-être installée facilement sur votre ordinateur. Une fois l installation terminée, le

Plus en détail

M IMPROVING YOUR BUSINESS MOBILITY Mobistar Juin 1 2013. Comment choisir le bon gsm pour votre entreprise? VOTRE ENTREPRISE la convergence des talents

M IMPROVING YOUR BUSINESS MOBILITY Mobistar Juin 1 2013. Comment choisir le bon gsm pour votre entreprise? VOTRE ENTREPRISE la convergence des talents M IMPROVING YOUR BUSINESS MOBILITY Mobistar Juin 1 2013 Comment choisir le bon gsm pour votre entreprise? VOTRE ENTREPRISE la convergence des talents 2 Les tendances mobiles : un univers en pleine évolution

Plus en détail