Tableau stérilets 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tableau stérilets 2013"

Transcription

1 Tableau stérilets 213 NT 38 standard NT 38 short CCD TT 38 Standard TT 38 Short CCD Nom DIU R Description Durée selon Labo 3.5 * Fil de cuivre 38mm2 Diamètre inserteur : 4mm 3.5 Fil de cuivre 38mm2 Diamètre inserteur : 5mm Gynelle 375 Standard CCD 3.5* Fil de cuivre 375 mm2 Diamètre total insertion: 6 mm environ (bras latéral en dehors du tube d insertion) UT 38 Standard UT 38 Short CCD Mona Lisa Cu375/375 SL HRA-Pharma Mona Lisa NT Cu 38 HRA-Pharma Mona Lisa CuT38A QL HRA-Pharma MultiloadCu375 Standard (35mm) SL (3mm) Shering Plough Mirena schering Indice de,9af 3.5* Fil de cuivre 38 mm Diamètre inserteur : 4mm Durée de vie : 1 ans Durée de vie : 4 ans (Identique au multiloadcu * Fil de cuivre 375mm. Diamètre total insertion: 6 mm environ (bras latéral en dehors du tube d insertion) 3.5* Fil de cuivre 38mm2 Diamètre inserteur : 3,7mm 3.5* Fil de cuivre 38mm2 Diamètre inserteur : 4,75mm Durée de vie : 1 ans 3.5* Fil de cuivre 375mm2 Diamètre total insertion: 6 mm environ (bras lat en dehors du tube d insertion) Indice de des DIU Cuivre :,6 AF Lévonorgestrel 2mcg /j Diamètre inserteur : 4,8mm Le seul hormonal Le plus efficace de tous les DIU : ASMR niveau 3

2 COMPOSITION DES CONTRACEPTIFS HORMONAUX *Prix au 1/9/212, indicatif pour les pilules non remboursées (NR). De grosses variations sont possibles d une pharmacie à l autre (du simple à plus du double) Progestatifs de 1 ère génération : Nom comm. Séquence Progestatif Dos. EE en Nbre de cp Indice de Triella Triphasique Noréthisthérone Progestatifs de 2ème génération : Nom comm. Séquence Progestatif Dos. EE en blancs 7orange pâle 7 oranges =21 nc 3,24 R Nbre de cp Indice de Stediril Monophasique Norgestrel ,89 R Minidril Monophasique Lévonorgestrel ,6 R Ludeal G, Zikiale Adépal, Pacilia Biphasique Lévonorgestrel ,6 R 4 2 Trinordiol, Triphasique Lévonorgestrel briques.18 5,6 R Amarance, blancs jaunes Daily G,Evanecia =21 Leeloo, Lovavulo Monophasique Lévonorgestrel ,69 5,6 R Optidril Monophasique Lévonorgestrel cps : 21 actifs+ 5,6 R continue 7rouges (placebo) Optilova Monophasique Lévonorgestrel cps : 21 actifs+,69 5,6 R continue 7rouges (placebo)

3 Progestatifs de 3 ème génération : MAJ sept 212 Nom comm. Séquence Progestatif Dos. EE en Nbre de cp Indice de pour 3 mois Mercilon Monophasique Désogestrel NR Desogestrel 2 7,12 R Desobel 2 Varnoline Monophasique Désogestrel nc 3 NR Desogestrel 3, Desobel 3 7,12 R Varnoline continue Monophasique Désogestrel placebo,cps nc 7,12 R vert =28 Méliane Harmonet Felixita, Melodia Monophasique Gestodène NR Efezial, Carlin, Gestodène Minesse, Edenelle, Melodia, Minulet, Optinesse, Sylviane Monophasique Gestodène dont 4 placebo /18 37 NR 7.12 Felixita, Minulet, Moneva Monophasique Gestodène NR Efezial, Carlin, GestodèneB Triafemi, Tricilest Triphasique Norgestimate Tri-minulet, Phaeva, Perléane Triphasique Gestodène blancs 7 bleu ciel 7 bleu foncé =21 6 beiges 5 bruns 1 blancs = R 7,12 R nc 27 NR.1 27 NR Cilest, Effiprev Monophasique Norgestimate NR

4 Progestatifs Autres Nom comm. Séquence Progestatif Dos. EE en Nbre de cp Indice de Jasmine,Belanette, Monophasique Drospirénone nc 42 NR Convuline, Drospibel,3 Jasminelle, Monophasique Drospirénone nc 42 NR Drospibel,2 Jasminelle Monophasique Drospirénone actifs+7=28cps nc 42 NR continue, Yaz, Rimendia Monophasique Drospirénone actifs NR Belara Monophasique Chlormadinone NR Œstrogène naturel Nom comm. Séquence Progestatif Dos. Estradiol Qlaira Quadriphasique Estradiol +Diénogest Zoely Monophasique Estradiol +Nomegestrol acétate Nbre de cp > 28cps cps 4 placebo 28 cps Indice de,78 à 1 45 NR 45 NR

5 Hors AMM contraception : Nom comm. Séquence Progestatif Dos. EE en Nbre de cp Indice de Diane 35 monophasique Acétate de cyprotérone nc 31 NR Acétate cyprotérone Holgième Lumalia Minerva,Evepar, 19 Nom comm. Progestatif Géné ration Contraception EP non orale Dosage EE en microgrs Dose de prog.par dispositif Indice de Présentation Prix en E pour3 mois Evra norelgestromine 3ème 2 15,4 à,6 Boite de 9 patchs 35 NR Nuvaring Etonogestrel 3ème 15 12,7 à,88 Boîte de 3 anneaux 45 NR Contraception d urgence Nom comm. Progestatif Dosage EE en microgrs Dose de prog en mg Présentation Prix en E par boîte * Norlevo Levonorgestrel 15 Boite de 1 cp 7,41 R Levonorgestrel Levonorgestrel 15 Boite de 1 cp 6,7 R Ellaone Ulipristal 3 Boite de 1 cp 23,59 R

6 Contraception progestative Méthode continue avec progestatifs à faible dose : Nom comm. Séquence Progestatif Dos. EE en Nbre de cp Indice de Microval Lévonorgestrel ,89 R Cerazette Désogestrel NR Méthode discontinue avec macroprogestatifs, 2 j par mois Nom comm. Progestatif Dose mg/cp cp / jour Nbre de cp pour 3 mois Colprone Medrogestone ,23 R Lutenyl Nomegestrol ,18 R Nomegestrol Nomegestrol ,2 R Luteran Chlormadinone ,62 R Chlormadinone Chlormadinone ,62 R Surgestone Promégestone ,5 R Contraception injectable retard/ Implant: Nom comm. Progestatif Dose de Présentation Prix en E par boîte * prog.par inj. Nexplanon Etonogestrel 68 mg Boite de 1 implant 16,44 R Dépo-provera Médroxyprogestérone acétate 15 mg Boîte de 1 flacon de 3 ml 3.44 R

Tableau stérilets 2015

Tableau stérilets 2015 Tableau stérilets 215 Nom DIU R Description Durée selon Labo NT 38 standard NT 38 short TT 38 Standard TT 38 Short Gynelle 375 Standard UT 38 Standard UT 38 Short Mona Lisa Cu375/375 SL HRA-Pharma Mona

Plus en détail

Tableau stérilets 2011

Tableau stérilets 2011 Tableau stérilets 211 Nom DIU IMPLANT Durée selon Labo NT 38 standard CCD NT 38 short TT 38 CCD 3.5 * Fil de cuivre 38mm2 Durée de vie : 5 ans 3.5 Fil de cuivre 38mm2 Durée de vie : 1 ans Gynelle 375..

Plus en détail

Tableau stérilets 2011

Tableau stérilets 2011 Tableau stérilets 211 Nom DIU IMPLANT Durée selon Labo NT 38 standard CCD NT 38 short TT 38 CCD 3.5 * Fil de cuivre 38mm2 Durée de vie : 5 ans 3.5 Fil de cuivre 38mm2 Durée de vie : 1 ans Gynelle 375..

Plus en détail

TABLEAU STERILETS 2015 MISE A JOUR NOVEMBRE 2015

TABLEAU STERILETS 2015 MISE A JOUR NOVEMBRE 2015 TABLEAU STERILETS 215 MISE A JOUR NOVEMBRE 215 Nom DIU R Description Durée selon Labo NT 38 standard, short CCD Novaplus T 38 Cu Mini Normal Novaplus 38 Ag Mini Normal Maxi Euromédial TT 38 Standard, Short

Plus en détail

Classification des contraceptifs oraux selon la génération du progestatif 10 janvier 2013

Classification des contraceptifs oraux selon la génération du progestatif 10 janvier 2013 Classification des contraceptifs oraux selon la génération du progestatif 10 janvier 2013 PREMIèRE GéNéRATION TRIELLA CPR 21 X1 JANSSEN CILAG noréthistérone TRIELLA CPR 21 X3 JANSSEN CILAG noréthistérone

Plus en détail

Tableau stérilets 2016 Mise à jour octobre 2016

Tableau stérilets 2016 Mise à jour octobre 2016 Tableau stérilets 216 Mise à jour octobre 216 DIU au Cuivre Nom DIU R Description Durée selon Labo Novaplus T 38 Cu Mini Normal Novaplus 38 CuAg Mini Normal Maxi (Euromédial) DIU T au cuivre (7MED) : U

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Arrêté du 25 mai 2010 fixant la liste des médicaments contraceptifs oraux visée aux articles L. 4311-1 et L. 5125-23-1

Plus en détail

Tableau stérilets 2016 Mise à jour Février 2016

Tableau stérilets 2016 Mise à jour Février 2016 Tableau stérilets 216 Mise à jour Février 216 DIU au Cuivre Nom DIU R Description Durée selon Labo Novaplus T 38 Cu Mini Normal Novaplus 38 CuAg Mini Normal Maxi (Euromédial) DIU T au cuivre (7MED) : U

Plus en détail

Contraception hormonale estro-progestative orale

Contraception hormonale estro-progestative orale Contraception hormonale estro-progestative orale Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie CHU de Rennes Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Constat (1) Par rapport à un COC-2G,

Plus en détail

Comment ça marche? L œstrogène Les progestatifs

Comment ça marche? L œstrogène Les progestatifs LA CONTRACEPTION Comment ça marche? L œstrogène inhibe l ovulation via la rétroaction négative de la sécrétion de la gonadotrophine au niveau de l hypophyse Les progestatifs ont un effet périphérique.

Plus en détail

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 FACULTE DE MEDECINE Année 2013 n THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE PAR CHAPUIS-SICARD Corinne Née le 25 décembre 1981 à Paris 15ème Présentée et soutenue

Plus en détail

Contraception orale. Dr Caroline Cérès-Tournois Dr Stéphanie Boulet. 18 juin 2013 Service de Gynéco-Obstétrique CH d Albertville

Contraception orale. Dr Caroline Cérès-Tournois Dr Stéphanie Boulet. 18 juin 2013 Service de Gynéco-Obstétrique CH d Albertville Contraception orale Dr Caroline Cérès-Tournois Dr Stéphanie Boulet 18 juin 2013 Service de Gynéco-Obstétrique CH d Albertville Contraception hormonale La contracep+on estroprogesta+ve Pilules (Contracep+fs

Plus en détail

Contraception chez la femme à risque vasculaire

Contraception chez la femme à risque vasculaire 2 Contraception chez la femme à risque vasculaire Ajustement et surveillance sont indispensables. Geneviève Plu-Bureau Unité de gynécologie endocrinienne et laboratoire d hémostase, hôpital Cochin Port-Royal,

Plus en détail

L offre contraceptive en 2010 Que proposer en pratique?

L offre contraceptive en 2010 Que proposer en pratique? L offre contraceptive en 2010 Que proposer en pratique? Dr G Plu-Bureau Unité gynécologie - Unité hémostas Hôpital Hôtel-Dieu Université Paris Descartes Les méthodes contraceptives disponibles Les contraceptions

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 3 novembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 3 novembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 novembre 2010 HARMONET, comprimé enrobé Plaquette de 21, B/1 (CIP : 339 220-7) Plaquette de 21, B/3 (CIP : 339 221-3) MINULET, comprimé enrobé Plaquette de 21, B/1

Plus en détail

TRAITEMENTS HORMONAUX ET RISQUE CARDIO-VASCULAIRE (CHEZ LA FEMME)

TRAITEMENTS HORMONAUX ET RISQUE CARDIO-VASCULAIRE (CHEZ LA FEMME) TRAITEMENTS HORMONAUX ET RISQUE CARDIO-VASCULAIRE (CHEZ LA FEMME) OESTROGENES 17βœstradiol (œstrogène naturel) Voie percutanée Voie transdermique Voie orale DELIDOSE ESTREVA OESTRODOSE OESTROGEL DERMESTRIL

Plus en détail

Contraception hormonale et risque de maladie veineuse thromboembolique

Contraception hormonale et risque de maladie veineuse thromboembolique Contraception hormonale et risque de maladie veineuse thromboembolique G. PLU-BUREAU 1 résumé L incidence annuelle des maladies veineuses thromboemboliques (MVTE) est évaluée de 1 à 4 pour 1 000 femmes

Plus en détail

Pour l OMS (http://www.who.int/reproductive-health/hrp/progress/46/news46_1.en.html )

Pour l OMS (http://www.who.int/reproductive-health/hrp/progress/46/news46_1.en.html ) Quelques messages issues de la soirée CO du 08/03/04 organisée par Hervé YVOIS. Intervenante Isabelle DESPLANCHES gynécologue. Recherche complémentaire sur La Revue Prescrire, le VIDAL, les sites de l

Plus en détail

Jordan WM. Lancet 1961;i:1146

Jordan WM. Lancet 1961;i:1146 TRAITEMENTS HORMONAUX ET RISQUE DE M.T.E.V. Y. Dargaud DIU d Hémostase Clinique et Thrombose Lyon, 26.03.2015 Les Contraceptifs Oraux Combinés La contraception orale estro-progestative est le mode de contraception

Plus en détail

QUELLE CONTRACEPTION POUR QUELLE FEMME. Françoise ANTONOFF

QUELLE CONTRACEPTION POUR QUELLE FEMME. Françoise ANTONOFF QUELLE CONTRACEPTION POUR QUELLE FEMME Françoise ANTONOFF Recommandations pour la Pratique Clinique Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme ANAES - AFSSAPS. 2004 Étude COCON (2004)

Plus en détail

CONTRACEPTION HORMONALE FEMININE

CONTRACEPTION HORMONALE FEMININE CONTRACEPTION HORMONALE FEMININE I GENERALITES A Rappel physiologique 1 Variations physiologiques lors du cycle menstruel féminin - cf photocopie - Le cycle menstruel commence le 1 ier jour des règles

Plus en détail

Formation LA CONTRACEPTION HORMONALE N 178 ORDONNANCE AU SOMMAIRE. 1 - Préévaluation en en 10 10 questions sur sur WK-Pharma.fr

Formation LA CONTRACEPTION HORMONALE N 178 ORDONNANCE AU SOMMAIRE. 1 - Préévaluation en en 10 10 questions sur sur WK-Pharma.fr N 178 Formation Cahier 2 du n 2974 du 16 mars 2013 - Ne peut être vendu séparément ORDONNANCE LA CONTRACEPTION HORMONALE AU SOMMAIRE MEDICALRF.COM / BSIP ANALYSE D ORDONNANCE 2 La contraception d une jeune

Plus en détail

Contraception hormonale. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Contraception hormonale. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Contraception hormonale Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 1 Cycle ovulatoire 2 Synthèse des estrogènes 3 Estro-progestatifs Ethinyl-estradiol

Plus en détail

Tableau. d équivalence contraceptifs oraux JANVIER 2016 VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN

Tableau. d équivalence contraceptifs oraux JANVIER 2016 VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN JANVIER 2016 Tableau d équivalence contraceptifs oraux VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN 7000011912-01/16 VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN Tableau d équivalence contraceptif oraux commercialisés en ville sur

Plus en détail

CONTRACEPTION. Dr Michel Aumersier CH Châlons en champagne 2012. Dr Michel Aumersier CH Châlons en champagne 2010

CONTRACEPTION. Dr Michel Aumersier CH Châlons en champagne 2012. Dr Michel Aumersier CH Châlons en champagne 2010 CONTRACEPTION Dr Michel Aumersier CH Châlons en champagne 2012 Dr Michel Aumersier CH Châlons en champagne 2010 PLAN! GENERALITES! CONTRACEPTION NATURELLE ET LOCALE! CONTRACEPTION HORMONALE! CONTRACEPTION

Plus en détail

CONTRACEPTION DAVID ELIA

CONTRACEPTION DAVID ELIA CONTRACEPTION DAVID ELIA Plan Généralités: législation, le cycle menstruel, l ovulation Les contraceptions œstroprogestatives COP Les contraceptions progestatives Les dispositifs intra utérins DIU ou SIU

Plus en détail

Questions/Réponses. Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions.

Questions/Réponses. Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions. Questions/Réponses Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions. 1. Qu est-ce qu un contraceptif oral combiné? 2. De quelle génération est ma pilule? 1 ère, 2 ème, 3 ème ou 4 ème génération?

Plus en détail

L offre en CONTRACEPTION

L offre en CONTRACEPTION L offre en CONTRACEPTION Réseau de Sante Sexuelle Le 27 Novembre 2014 à La ROCHE sur YON Dr BENETEAU Jean Luc Centre Hospitalier de FONTENAY LE COMTE La Contraception dans notre société La contraception

Plus en détail

Contraception Pr.J.HELENE-PELAGE 2013 1

Contraception Pr.J.HELENE-PELAGE 2013 1 Contraception Pr.J.HELENE-PELAGE 2013 1 Introduction «La meilleure contraception, c est celle que l on choisit» 2007-2008 Nécessité d une contraception à la carte Facteurs limitant : Le temps La formation

Plus en détail

CONTRACEPTION HORMONALE

CONTRACEPTION HORMONALE CONTRACEPTION HORMONALE 22/02/10 Dr Ausias Pharma I. Généralités II. Les associations oestroprogestatives combinées 1. Pilule normodosée 2. Pilule minidosée : microdosée B. Voie cutanée C. Voie vaginale

Plus en détail

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007 Accompagner la femme dans sa contraception Novembre 2007 Objectifs A l issue de cette formation les participants seront mieux armés pour aider chaque femme à choisir et à observer la méthode contraceptive

Plus en détail

Pharmaciens-Infirmières

Pharmaciens-Infirmières Pharmaciens-Infirmières 16 juillet 2010 Renouvellement des contraceptifs oraux Les pharmaciens et les infirmières sont autorisés à renouveler les contraceptifs oraux listés par arrêté du 25 mai 2010 paru

Plus en détail

ACTUALITES EN GYNECOLOGIE COURANTE

ACTUALITES EN GYNECOLOGIE COURANTE ACTUALITES EN GYNECOLOGIE COURANTE Dr ZERR DR ZILLIOX Gynécologie CH Haguenau FMC Hagueanu 11.01.2012 Invitation téléphonique du Dr L. ZILLIOX Dr Luc ZiLLIOX Gynécologie - CH Haguenau (Cliquez sur l image)

Plus en détail

La Contraception en période postnatale

La Contraception en période postnatale La Contraception en période postnatale 1. Les méthodes «naturelles» non médicalisées 2. La contraception hormonale systémique 3. La contraception intra-utérine La période postnatale en résumé Période souvent

Plus en détail

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans EPU.B Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans Contraception de l adolescente - Age moyen des premiers rapports : 15 16 ans - 20 % des adolescentes ont déjà eu des rapports avant

Plus en détail

Des recommandations en contraception à l état de l art. Christian Jamin Paris jamin.ch@gmail.com www.gynecole.com 16 octobre 2012

Des recommandations en contraception à l état de l art. Christian Jamin Paris jamin.ch@gmail.com www.gynecole.com 16 octobre 2012 Des recommandations en contraception à l état de l art Christian Jamin Paris jamin.ch@gmail.com www.gynecole.com 16 octobre 2012 Commission de transparence (HAS) Processus d inscription au remboursement

Plus en détail

Les différents moyens de contraceptions

Les différents moyens de contraceptions Les différents moyens de contraceptions Contraception hormonale Oestroprogestatifs: (éthinyl oestradiol + progestatifs) Première génération Deuxième génération Troisième génération Nouveaux progestatifs

Plus en détail

Pathologies rares et contraception Les maladies à risque thrombotique

Pathologies rares et contraception Les maladies à risque thrombotique Pathologies rares et contraception Les maladies à risque thrombotique Geneviève Plu-Bureau Gynécologie Endocrinologie, Hôpitaux universitaires Paris Centre, Port-Royal Unité d hémostase, Hôpital Cochin

Plus en détail

Traitements hormonaux et thromboses veineuses

Traitements hormonaux et thromboses veineuses Traitements hormonaux et thromboses veineuses Geneviève Plu- Bureau Unité de gynécologie Hôtel- Dieu, Paris Inserm U1018 EQ 8 Villejuif genevieve.plu- bureau@htd.aphp.fr Plan Contraception hormonale Effet

Plus en détail

TRAITEMENT DE l HIRSUTISME. Nathalie Ronci-Chaix

TRAITEMENT DE l HIRSUTISME. Nathalie Ronci-Chaix TRAITEMENT DE l HIRSUTISME Nathalie Ronci-Chaix Collection MCED 6ème Journée d'endocrinologie sexuelle Alfred Jost (hors-série / mars 2008) Auteurs : Lise Duranteau, Praticien Attaché, Service d'endocrinologie

Plus en détail

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013 AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE Docteur SAUTAI MAILLE Le 12 Septembre 2013 IMPLANT : Nextplanon - Dispositif sous cutané d Etonorgestrel pour 3 ans : progestatif 2 e génération qui

Plus en détail

Choisir sa contraception

Choisir sa contraception Choisir sa contraception Les composantes d une consultation: guide de BERCER Bienvenue: établir une relation attentive, chaleureuse et respectueuse Entretien: recueillir des informations à la fois biocliniques,

Plus en détail

Contraception, IVG : débats et avancées?

Contraception, IVG : débats et avancées? Contraception, IVG : débats et avancées? Françoise BARON Marjorie AGEN Association loi 1901 - Siret 519 970 974 00019 APE 8899B BP 10082-24003 PERIGUEUX Cedex sforthogenistes@gmail.com www.sages-femmes-orthogenistes.org

Plus en détail

Diane 35 : un an après, quelles leçons retenir?

Diane 35 : un an après, quelles leçons retenir? Diane 35 : un an après, quelles leçons retenir? Jacqueline Conard Hématologie Biologique, Hôtel-Dieu Médecine Vasculaire, hôpital Saint Joseph, Paris Diane 35 1987 : AMM en France Traitement de l acné.

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

UKANV WEIGHT ICHERS. Antirides STOP A L'ANXIETE! ES SOLUTIONS DOUCES POUR SE DÉTENDRE. LEQUEL CHOISIR? i A chaque profil sa méthode HALLUXVALGU?

UKANV WEIGHT ICHERS. Antirides STOP A L'ANXIETE! ES SOLUTIONS DOUCES POUR SE DÉTENDRE. LEQUEL CHOISIR? i A chaque profil sa méthode HALLUXVALGU? STOP A L'ANXIETE! ES SOLUTIONS DOUCES POUR SE DÉTENDRE PRESBYTIE La technique du laser progresse encore Page 1/6 Huile de palme ce qu'il faut savoir DOSSIER ACTU PILULE Quels risques? ti ; Pour qui? Comment

Plus en détail

Les objectifs d apprentissage: Ma patiente commence sa vie sexuelle. Mlle G.U. Contraception Hormonal en 2010: progrès et vieux démons

Les objectifs d apprentissage: Ma patiente commence sa vie sexuelle. Mlle G.U. Contraception Hormonal en 2010: progrès et vieux démons Les objectifs d apprentissage: Ma patiente commence sa vie sexuelle Ana Paula Godinho Oliveira Lourenco, Département de gynécologie et obstétrique et Consultation Santé Jeunes T. Huber-Gieseke, SMPR HUG

Plus en détail

La contraception orale en continu

La contraception orale en continu La contraception orale en continu Christian Jamin Paris jamin.ch@gmail.com VIIèmes congrès de gynécologie obstétrique et reproduction de la côte d azur Nice 16-18 septembre 2010 définitions En continu

Plus en détail

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007 Accompagner la femme dans sa contraception Novembre 2007 Programme Après-midi 1 : séquence 1 : rappeler la législation séquence 2 : proposer la méthode contraceptive la mieux adaptée à chaque patiente

Plus en détail

Les contraceptifs stéroïdiens

Les contraceptifs stéroïdiens Lundi 10 Janvier 2011 16h 17h Module 9 Cours de Mme Gueiffier Biji et Steph Les contraceptifs stéroïdiens On parle de contraceptifs hormonaux lorsqu ils sont à base d œstrogène et de progestatifs. I- Historique

Plus en détail

QUELLE CONTRACEPTION POUR QUELLE FEMME? Dr Marie-Laure POUZADOUX-MAYRAND MG, Clermont-Ferrand

QUELLE CONTRACEPTION POUR QUELLE FEMME? Dr Marie-Laure POUZADOUX-MAYRAND MG, Clermont-Ferrand QUELLE CONTRACEPTION POUR QUELLE FEMME? Dr Marie-Laure POUZADOUX-MAYRAND MG, Clermont-Ferrand Déclaration de conflits d intérêts Etat des lieux par l HAS 2013 Une grossesse sur 3 est déclarée non prévue

Plus en détail

Quand débuter une contraception?!

Quand débuter une contraception?! Quand débuter une contraception?! premiers rapports! 80% des adolescents disent avoir utilisé un préservatif pour leurs premiers rapports! L utilisation du préservatif doit être encouragé mais devient

Plus en détail

Risque cardio-vasculaire de la contraception (hormonale)

Risque cardio-vasculaire de la contraception (hormonale) Risque cardio-vasculaire de la contraception (hormonale) Alexandre Fredenrich Diabétologie - Endocrinologie Hôpital Pasteur, CHU Nice 6ème JCE 16 Avril 2011 Conflit d intérêt Aucun pour cette présentation

Plus en détail

LA CONTRACEPTION - 196 - N.I

LA CONTRACEPTION - 196 - N.I N.I LA CONTRACEPTION W Introduction La contraception est l ensemble des méthodes permettant d'empêcher la survenue d'une grossesse non désirée Il existe une multitude de moyens contraceptifs, la principale

Plus en détail

Les differentes méthodes de contraception

Les differentes méthodes de contraception Les differentes méthodes de contraception Le 02.12.2008 1 La contraception orale Définition : moyen employé pour provoquer l infécondité chez la femme et chez l homme 1.1 La contraception orale oestro-progestative

Plus en détail

LES CIU GÉNÉRALITÉS POURQUOI CONTRE-INDICATIONS. Pas de chance de s appeler «Stérilet» Deuxième contraception en France.

LES CIU GÉNÉRALITÉS POURQUOI CONTRE-INDICATIONS. Pas de chance de s appeler «Stérilet» Deuxième contraception en France. LES CIU Pas de chance de s appeler «Stérilet» GÉNÉRALITÉS Deuxième contraception en France. La première chez les femmes de 35-45 ans. Il n est plus prévu de posséder des équipements spécifiques au cabinet

Plus en détail

DOSSIER SPECIAL : La contraception orale

DOSSIER SPECIAL : La contraception orale 31 La lettre de l Union Janvier 2014 Semestriel Union Régionale des Professionnels de Santé Franche-Comté, Médecins Libéraux Le supplément DOSSIER SPECIAL : La contraception orale La polémique > p. 2 Les

Plus en détail

Première prescription contraceptive chez l adolescente: quelles spécificités?

Première prescription contraceptive chez l adolescente: quelles spécificités? Première prescription contraceptive chez l adolescente: quelles spécificités? Dr A. Dubreuil Juliette, 16 ans. 31-05-2012. Juliette, 16 ans Contre indications absolues des contraceptions oestroprogestatives

Plus en détail

Quelle place reste t il pour les contraceptions de 3ème génération en 2013? Mardi 11 juin 2013 Dr Nathalie Trignol Viguier, Centre d Orthogénie

Quelle place reste t il pour les contraceptions de 3ème génération en 2013? Mardi 11 juin 2013 Dr Nathalie Trignol Viguier, Centre d Orthogénie Quelle place reste t il pour les contraceptions de 3ème génération en 2013? Mardi 11 juin 2013 Dr Nathalie Trignol Viguier, Centre d Orthogénie 1 Définition d une génération de progestatif Classification

Plus en détail

Bases pharmacologiques du maniement des contraceptifs et des antagonistes des oestrogènes et de la progestérone.

Bases pharmacologiques du maniement des contraceptifs et des antagonistes des oestrogènes et de la progestérone. CHAPITRE 15 Bases pharmacologiques du maniement des contraceptifs et des antagonistes des oestrogènes et de la progestérone. Items ENC Item 27 : Contraception Item 28 : Interruption volontaire de grossesse

Plus en détail

Les Contraceptions Oestro-progestatives

Les Contraceptions Oestro-progestatives Les Contraceptions Oestro-progestatives Les différents sortes de classements des OP Les pilules oestro progestatives se classent selon -Le progestatif permet de classer selon la génération on parle de

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 7 novembre 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 7 novembre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 7 novembre 2012 DESOGESTREL/ETHINYLESTRADIOL ZENTIVA, 150 microgrammes/20 microgrammes, comprimé Plaquette de 21 comprimés, B/1 (CIP : 496 038-1) Plaquette de 21 comprimés,

Plus en détail

Contraceptions orales chez la femme a risques de thrombo embolie veineuse. Christian Jamin Paris

Contraceptions orales chez la femme a risques de thrombo embolie veineuse. Christian Jamin Paris Contraceptions orales chez la femme a risques de thrombo embolie veineuse Christian Jamin Paris Liens d intérêt sur ce thème 2010-4 Crédit de recherche ou support financier (honoraires pour action de formation)

Plus en détail

www.lesjeudisdeleurope.org

www.lesjeudisdeleurope.org LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS et les nouvelles données sur la contraception DOMINIQUE BARBEREAU-AGENAIS Les Jeudis de l Europe 18/10/2007 Dans les années antérieures On disposait de pilules de moins en

Plus en détail

Les pilules contraceptives

Les pilules contraceptives Les pilules contraceptives Ce dossier contient cette page une page STÉROÏDES 2 pages sur le mode d action des contraceptifs oraux 14 notices de pilules : Adepal Effiprev Exluton Felipil Gynophase Microval

Plus en détail

La contraception est souvent considérée comme l un des

La contraception est souvent considérée comme l un des I - 2 Q27 RR Dr Héloïse Gronier, Dr Geoffroy Robin, Pr Didier Dewailly Service de gynécologie endocrinienne et médecine de la reproduction, hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille, 59037 Lille Cedex heloise.gronier@gmail.com

Plus en détail

Contraception: bilan de 8 mois de consultation. A. Lourenço Maternité de l HUG Juin 2000

Contraception: bilan de 8 mois de consultation. A. Lourenço Maternité de l HUG Juin 2000 Contraception: bilan de 8 mois de consultation A. Lourenço Maternité de l HUG Juin 2000 Equipe Chef de clinique G. Bianchi Assistants A. Lourenço F. Ludicke C. Schwarz R. Kulier D. Tasias/ P. Dallenbach

Plus en détail

la FMC du généraliste

la FMC du généraliste la du généraliste vendredi 13 septembre n 2216 dossier Les méthodes contraceptives Toute demande contraceptive est conditionnée par un environnement culturel, social, éducatif et religieux. Elle doit s

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les traitements anti-androgènes en dermatologie

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les traitements anti-androgènes en dermatologie Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les traitements anti-androgènes en dermatologie Paris 21 Juin 2014 Pr N Chabbert-Buffet Service de Gynécologie Obstétrique Médecine de la Reproduction Hôpital

Plus en détail

Dossier : Les risques de la contraception

Dossier : Les risques de la contraception Dossier : Les risques de la contraception Association Promotion de la Médecine Homéopathique Lettre trimestrielle n 69 Octobre 2013 SOMMAIRE - Éditorial de la présidente p. 3 - La face cachée de la pilule

Plus en détail

Contraception en consultation. Nguyen Caroline

Contraception en consultation. Nguyen Caroline Contraception en consultation Nguyen Caroline Généralités 75% des femmes de 15 à 50 ans utilisent un moyen contraceptif 60% une contraception orale (88% des 20-24 ans) 24% un DIU Le préservatif est utilisé

Plus en détail

Consensus. Contraception hormonale chez la femme à risque vasculaire et métabolique : Recommandations de la Société française d endocrinologie.

Consensus. Contraception hormonale chez la femme à risque vasculaire et métabolique : Recommandations de la Société française d endocrinologie. Consensus Contraception hormonale chez la femme à risque vasculaire et métabolique : Recommandations de la Société française d endocrinologie. Hormonal contraception in women at risk for vascular or metabolic

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 27 mai 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 27 mai 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 27 mai 2009 VARNOLINE CONTINU, comprimé pelliculé Plaquette de 28, B/1 (CIP : 338 538-3) Plaquette de 28, B/3 (CIP : 338 540-8) SCHERING-PLOUGH Désogestrel 0,150 mg /

Plus en détail

Contraception hormonale un problème de génération?

Contraception hormonale un problème de génération? Contraception hormonale un problème de génération? Geneviève Plu-Bureau Gynécologie Endocrinologie, Hôpitaux universitaires Paris Centre, Port-Royal Université Paris Descartes genevieve.plu-bureau@cch.aphp.fr

Plus en détail

Quelle contraception en 2014? Pascale Jadoul 23 mai 2014

Quelle contraception en 2014? Pascale Jadoul 23 mai 2014 Quelle contraception en 2014? Pascale Jadoul 23 mai 2014 Choix de la contraception Efficacité des différentes méthodes Contre-indications des différentes méthodes Choix du contraceptif qui entraîne la

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE PROJET D AVIS. 4 juillet 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE PROJET D AVIS. 4 juillet 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE PROJET D AVIS 4 juillet 2012 La demande examinée par la Commission de la Transparence le 20/06/2012 et ayant donné lieu à un projet d avis adopté le 04/07/2012 a été retirée

Plus en détail

Contraception du postpartum JNMG 30 septembre 2016

Contraception du postpartum JNMG 30 septembre 2016 Contraception du postpartum JNMG 30 septembre 2016 Brigitte RACCAH-TEBEKA Geneviève PLU-BUREAU Tous droits réservés - B. Raccah-Tebeka, G. Plu-Bureau Recommandations pour la pratique clinique. CNGOF décembre

Plus en détail

1 SOUTENANCE A CRETEIL UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ANNEE 2004 N THESE POUR LE DIPLOME D ETAT

1 SOUTENANCE A CRETEIL UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ANNEE 2004 N THESE POUR LE DIPLOME D ETAT 1 SOUTENANCE A CRETEIL UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ϖϖϖϖϖϖϖϖϖϖϖϖ ANNEE 2004 N TITRE : THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Discipline : Médecine Générale

Plus en détail

ANEPF Contraception 25/10/02 10:28 Page 174. Chapitre 6. La contraception

ANEPF Contraception 25/10/02 10:28 Page 174. Chapitre 6. La contraception ANEPF Contraception 25/10/02 10:28 Page 174 Chapitre 6 La contraception 174 ANEPF Contraception 25/10/02 10:28 Page 175 Chapitre 6 : Contraception Quatrième Partie INTRODUCTION A - CONTRACEPTION MECANIQUE

Plus en détail

Action ovarienne. Inventons la pilule... Comprend pas comment marche la pilule... Hormone lutéinisante (LH) Les gonadotrophines

Action ovarienne. Inventons la pilule... Comprend pas comment marche la pilule... Hormone lutéinisante (LH) Les gonadotrophines La contraception orale Mme M. Savoar Comprend pas comment marche la pilule... Action ovarienne Inventons la pilule... Les gonadotrophines Hormone stimulant le follicule (FSH) Hormone lutéinisante (LH)

Plus en détail

Médicaments de la contraception

Médicaments de la contraception Médicaments de la contraception IFSI 3 mars 2016 Ivan Berlin Département de Pharmacologie Hôpital Pitié-Salpêtrière-Université P. et M. Curie, Faculté de médecine - INSERM U1178 Code de lecture A savoir

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 13 janvier 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 13 janvier 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 13 janvier 2010 DESOGESTREL ETHINYLESTRADIOL BIOGARAN 150 µg/20 µg, comprimé enrobé Plaquette de 21, B/1 (CIP : 358 662-1) Plaquette de 21, B/3 (CIP : 358 663-8) Laboratoires

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUR LA CONTRACEPTION

GUIDE PRATIQUE SUR LA CONTRACEPTION CENTRE de PLANIFICATION ou d ÉDUCATION FAMILIALE du CONSEIL GÉNÉRAL du CHER GUIDE PRATIQUE SUR LA CONTRACEPTION Docteur Philippe NOTTIN En collaboration avec : Marie-Anne AUBAILLY Georgette CHEVAILLER

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 7 avril 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 7 avril 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 7 avril 2010 GESTODENE ETHINYLESTRADIOL BIOGARAN 75 µg/20 µg, comprimé enrobé Plaquette de 21, B/1 (CIP : 374 643-8) Plaquette de 21, B/3 (CIP : 374 644-4) GESTODENE

Plus en détail

pour qui? Lausanne, 21.09.2013

pour qui? Lausanne, 21.09.2013 Département de Gynécologie-Obstétrique Nouveautés dans le domaine de la contraception oestroprogestative: quel produit pour qui? Lausanne, 21.09.2013 S.-C. Renteria, MER, médecin-adjoint http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/9437-pilules-de-

Plus en détail

Cas n 1. Un adolescent de 19 ans vous consulte le 2 aout 2012 pour ces lésions du visage, invalidantes par leur caractère affichant.

Cas n 1. Un adolescent de 19 ans vous consulte le 2 aout 2012 pour ces lésions du visage, invalidantes par leur caractère affichant. L ACNÉ Cas n 1 Un adolescent de 19 ans vous consulte le 2 aout 2012 pour ces lésions du visage, invalidantes par leur caractère affichant. Cas n 1 1/Quels signes cliniques recherchez-vous par l'examen

Plus en détail

50 ans après le PRIMUM MOVENS contraceptif de PINCUS, Où en sommes nous? Etat des lieux du paysage contraceptif.

50 ans après le PRIMUM MOVENS contraceptif de PINCUS, Où en sommes nous? Etat des lieux du paysage contraceptif. 50 ans après le PRIMUM MOVENS contraceptif de PINCUS, Où en sommes nous? Etat des lieux du paysage contraceptif. Actualités Thérapeutiques de Lorraine Dr. JP RAGAGE Hôpital - Maternité Ste Croix METZ 25/09/2004

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 juillet MELODIA, comprimé pelliculé, plaquette de 24 comprimés jaunes et 4 comprimés blancs (boîtes de 1 et 3)

AVIS DE LA COMMISSION. 10 juillet MELODIA, comprimé pelliculé, plaquette de 24 comprimés jaunes et 4 comprimés blancs (boîtes de 1 et 3) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 juillet 2002 MELODIA, comprimé pelliculé, plaquette de 24 comprimés jaunes et 4 comprimés blancs (boîtes de 1 et 3) Laboratoire

Plus en détail

Allaitement maternel et contraception. Juliette ENL 11/09

Allaitement maternel et contraception. Juliette ENL 11/09 Allaitement maternel et contraception Juliette ENL 11/09 Concerne environ 73950 naissances par an Si on considère environ 87 000 naissances par an et un taux d allaitement moyen de 85% Taux efficacité

Plus en détail

Journée «Formagyn» Pilule à. La pilule qui rend beau. Ce que dit la Cochrane. 29 juin 2015 - Brest

Journée «Formagyn» Pilule à. La pilule qui rend beau. Ce que dit la Cochrane. 29 juin 2015 - Brest Journée «Formagyn» 29 juin 2015 - Brest Pilule à Ce que dit la Cochrane Lévonorgestrel : moins de lésions visibles (-9,98 [-16,51 à -3,45]). La pilule qui rend beau Que faire pour l acné? Norgestimate

Plus en détail

LA CONTRACEPTION D URGENCE

LA CONTRACEPTION D URGENCE LA CONTRACEPTION D URGENCE Synthèse de la conférence donnée le 5 octobre 2005 à Orléans par : - Dominique ROULET, conseillère conjugale et assistante sociale auprès du Centre de Planification et d Education

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 février Date de l'amm : 31 mars 2008 (procédure décentralisée ; pays membre rapporteur : Allemagne)

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 février Date de l'amm : 31 mars 2008 (procédure décentralisée ; pays membre rapporteur : Allemagne) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 février 2010 LEELOO 0,1 mg/0,02 mg, comprimé enrobé Plaquette de 21, B/1 (CIP : 384 792-6) Plaquette de 21, B/3 (CIP : 384 793-2) Laboratoires THERAMEX Lévonorgestrel

Plus en détail

Patientes ayant réalisé une IVG suite à la polémique sur les pilules de nouvelle génération. Étude descriptive.

Patientes ayant réalisé une IVG suite à la polémique sur les pilules de nouvelle génération. Étude descriptive. UNIVERSITÉ DU DROIT ET DE LA SANTÉ - LILLE 2 FACULTÉ DE MÉDECINE HENRI WAREMBOURG Année : 2014 THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE Patientes ayant réalisé une IVG suite à la polémique sur

Plus en détail

Méthodes contraceptives :

Méthodes contraceptives : Document de synthèse Méthodes contraceptives : Focus sur les méthodes les plus efficaces disponibles Mars 2013 Préambule Introduction Contraception hormonale Contraception intra-utérine Estroprogestative

Plus en détail

Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie

Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie Communiqué de presse Point presse «COC» du 26 juin 2013 Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie La

Plus en détail

Le paradoxe contraceptif français

Le paradoxe contraceptif français Les nouvelles contraceptions Jocelyne Attia Service de gynécologie oncologie Pr. D.Raudrant- Pr.F.Golfier CH LYON SUD - HCL Pierre Bénite 37ème Forum Médical Lyonnais 25 septembre 2010 Le paradoxe contraceptif

Plus en détail

de la part de Michel ANDRÉJAK et de toute l équipe du Centre Régional de Pharmacovigilance d Amiens-Picardie

de la part de Michel ANDRÉJAK et de toute l équipe du Centre Régional de Pharmacovigilance d Amiens-Picardie Janvier 2013 MEIILLEURS VŒUX pour ll année 2013 de la part de Michel ANDRÉJAK et de toute l équipe du Centre Régional de Pharmacovigilance d Amiens-Picardie SOMMAIRE 1- INFOS DE L ANSM, de L EMA ET DE

Plus en détail

Document de synthèse Méthodes contraceptives : focus sur les méthodes les plus efficaces disponibles

Document de synthèse Méthodes contraceptives : focus sur les méthodes les plus efficaces disponibles Document de synthèse Méthodes contraceptives : focus sur les méthodes les plus efficaces disponibles Mars 2013 Mise à jour septembre 2013 doi:10.1684/met.2013.0425 290 Sommaire Préambule... 291 Introduction...

Plus en détail

Contraception hormonale:

Contraception hormonale: 10 avril 2013 Contraception hormonale: «Pilule» (OP, Progestatif seul) Patch, Anneau vaginal(op) Implant, contraception injectable (progestatif seul) DIU avec progestérone Contraception mécanique DIU ou

Plus en détail