Protocoles cryptographiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Protocoles cryptographiques"

Transcription

1 MGR850 Hiver 2014 Protocoles cryptographiques Hakima Ould-Slimane Chargée de cours École de technologie supérieure (ÉTS) Département de génie électrique 1

2 Plan Motivation et Contexte Notations Protocoles & attaques Cas d étude: Payement Carte Bancaire Conclusion MGR850- H14 2

3 Motivation & Contexte Je veux sécuriser mes communications. Ma solution est la cryptographie Mais quelle combinaison adopter? Clés secrètes, clés publiques,??? J ai besoin de suivre un protocole 3

4 Motivation & Contexte Un protocole cryptographique est un protocole de communication qui utilise des outils de la cryptographie afin d atteindre un objectif de sécurité (Faire respecter/assurer une politique de sécurité) Il décrit les détails d utilisation et d implémentation des algorithmes utilisés e.g., structures de données et leurs représentations 4

5 Motivation & Contexte Propriétés assurées: Entente sur les clés à utiliser Authentification des entités Chiffrement symétrique/asymétrique Authentification des messages Transport sécurisé des données au niveau applicatif 5

6 Notations A, B, C, : Parties impliquées dans la communication S : une tierce partie de confiance I(A) : Attaquant jouant le rôle de A Pub_K(A) : Clé publique de A Priv_K(A) : Clé privée de A K-AB : Clé secrète partagée entre A et B K-A : Clé secrète universelle de A M : Message en clair A B: M : Message M envoyé à B par A <M 1, M 2,..., M N > : Concaténation de N messages {M} Pub_K(A) : Message M chiffré par la clé publique de A {M} Priv_K(A) : Message signé par la clé privée de A N A : Nombre aléatoire (nonce) généré par A 6

7 Notations Exemple: Principes de base du protocole Needham Schroeder (1978) 1. A B : {<A, N A >} pub_k(b) 2. B A : {< N A, N B >} pub_k(a) 3. A B : {< N B >} pub_k(b) // N B est-il secret entre A et B? Conçu pour l authentification mutuelle de deux parties A et B A et B utilisent un canal de communication non sécurisé 7

8 Protocoles & attaques 1. Needham-Schroeder version symétrique 1. A S : <A, B, N A > 2. S A : {< N A, K-AB, B, {<K-AB, A>} K-BS>} K-AS 3. A B : {<K-AB, A>} K-BS 4. B A : {N B } K-AB 5. A B : {N B -1} K-AB Objectifs: Authentification mutuelle basée sur des clés secrètes. Échange de clés secrètes de sessions. 8

9 Protocoles & attaques 1. Needham-Schroeder version symétrique Attaque «Replay» (par rejeu): On suppose que l attaquant a réussi à avoir une ancienne clé de session en exploitant une vulnérabilité de la machine de A. On suppose aussi qu il a intercepté et enregistré tous les messages échangés entre A et B. Avec une ancienne clé K-AB et le message A B : {K-AB, A} K-BS correspondant, l attaquant peut faire: 3. I(A) B : {K-AB, A} K-BS 4. B I(A) : {N B } K-AB 5. I(A) B : {N B -1} K-AB Pb: Aucune information sur le temps MGR850 - H14 9

10 Protocoles & attaques 1. Needham-Schroeder version symétrique Contrer l attaque «Replay»! 1. A B : A 2. B A : {<A, N B >} K-BS // prouve-moi que tu es A! 3. A S : <A, B, N A, {A, N B } K-BS > 4. S A : {N A, K-AB, B, {K-AB, A, N B } K-BS} K-AS 5. A B : {K-AB, A, N B } K-BS // K-AB est fraîche 6. B A : {N B } K-AB // tu es B 7. A B : {N B -1} K-AB // tu es vraiment A 10

11 Protocoles & attaques 2. Needham-Schroeder version asymétrique Objectif: authentification mutuelle basée sur des clés publiques 1. A S : <A, B> // A: STP S, donne-moi la clé publique de B 2. S A : {pub_k(b), B} priv_k(s) 3. A B : {N A, A} pub_k(b) 4. B S : <B, A> // B: STP S, donne-moi la clé publique de A 5. S B : {pub_k(a), A} priv_k(s) 6. B A : {N A, N B } pub_k(a) //A: tu es vraiment B 7. A B : {N B } pub_k(b) //B: tu es vraiment A. 11

12 Protocoles & attaques 2. Needham-Schroeder version asymétrique Attaque «Man in the Middle»: 3. A I : {N A, A} pub_k(i) 3. I(A) B : {N A, A} pub_k(b) 6. B I(A) : {N A, N B } pub_k(a) 6. I A : {N A, N B } pub_k(a) 7. A I : {N B } pub_k(i) 7. I(A) B : {N B } pub_k(b) Finalement, A a-t-il communiqué avec B? 12

13 Protocoles & attaques 2. Needham-Schroeder version asymétrique Contrer l attaque! 1. A S : <A, B> 2. S A : {pub_k(b), B} priv_k(s) 3. A B : {N A, A} pub_k(b) 4. B S : <B, A> 5. S B : {pub_k(a), A} priv_k(s) 6. B A : {N A, N B, B} pub_k(a) 7. A B : {N B } pub_k(b) 13

14 Protocoles & attaques 2. Needham-Schroeder version asymétrique Retentons la même attaque 3. A I : {N A, A} pub_k(i) 3. I(A) B : {N A, A} pub_k(b) 6. B I(A) : {N A, N B, B} pub_k(a) 6. I A : {N A, N B, B} pub_k(a) Mais je suis supposé communiquer avec I, pas avec B!!! Par conséquent, l intrus I est démasqué MGR850 - H14 14

15 Protocoles & attaques 3. Protocole de Rivest, Shamir, et Adelman. 1. A B : {M} K-A 2. B A : {{M} K-A } K-B 3. A B : {M} K-B Objectif: authentification mutuelle sans l aide d un serveur de confiance!!! Juste des clés secrètes universelles Hypothèses: {{M} K-A } K-B = {M} K-B } K-A {{M} K-A } K-A = M {{M} K-B } K-B = M MGR850 - H14 15

16 Protocoles & attaques 3. Protocole de Rivest, Shamir, et Adelman. 1. A B : {M} K-A 2. B A : {{M} K-A } K-B 3. A B : {M} K-B Hypothèses: {{M} K-A } K-B = {{M} K-B } K-A {{M} K-A } K-A = M 1. A B : {M} K-A 2. B A : {{M} K-A } K-B => A: {{{M} K-A } K-B } K-A = {{{M} K-A } K-A } K-B = {M} K-B 3. A B : {M} K-B MGR850 - H14 16

17 Protocoles & attaques 3. Protocole de Rivest, Shamir, et Adelman Attaquant : Jouant un seul rôle dans toutes ses participations aux sessions du protocoles 1. A I(B) : {M} K-A 2. I(B) A : {M} K-A 3. A I(B) : M!!! Très facile, non? {{M} K-A } K-A = M Attaque Oracle Rôle unique MGR850 - H14 17

18 Payement Carte Bancaire Acheteur / commerçant : Introduire la carte dans le lecteur Commerçant : saisir le montant M de la transaction sur le terminal. Terminal : authentifier la carte. Client: s authentifier auprès de la carte (NIP) Cas particulier: si M > Seuil : o o o Terminal : authentifier la carte auprès de la banque Banque : autoriser la transaction. Adapté de: 20

19 Payement Carte Bancaire Banque (B) Clé privée : Priv_K(B). Pour signer Clé publique: Pub_K(B). Pour vérifier une signature Clé secrète entre B et chaque carte C: K-BC Carte (C) Données : nom, prénom, numéro de carte, validité, etc. Signature des données : {hash(données)} Priv_K(B) Clé secrète entre B et chaque carte C: K-BC NIP : choisi par l utilisateur. Authentifier l utilisateur Terminal (T) Clé publique: Pub_K(B). Vérifier la signature Personne (P) NIP : choisi par l utilisateur. S authentifier auprès de la carte C 21

20 Payement Carte Bancaire Protocole Authentifier la carte auprès du terminal : 1. C T : Données, {hash(données)} Priv_K(B) Authentifier la personne auprès de la carte : 2. T P : Entrez le NIP 3. P C : C T : NIP OK 22

21 Payement Carte Bancaire Protocole (suite) Authentifier la carte auprès de la banque (cas particuliers): 5. T B : Nonce? 6. B T : T C : C T :{ } K-BC 9. T B :{ } K-BC 10. B T : OK 23

22 Payement Carte Bancaire Failles du protocole Clés cryptographiques publiques (320 bits) faibles depuis 1988: o Serge Humpich a déduit Priv_K(B) à partir de Pub_K(B) Les cartes YesCard : Serge Humpich (1998): o Fausse signature sur une fausse carte! 24

23 Payement Carte Bancaire Failles du protocole Faille logique: Indépendance entre l authentification Personne/Carte et l authentification Carte/Banque 1. C T : Données, {hash(données)} Priv_K(B) 2. T P : Entrez le NIP 3. P C : C T : NIP OK Intervertir les cartes en cours de transaction 1. C T : Données, {hash(données)} Priv_K(B) 2. T P : Entrez le NIP 3. P C : C T : NIP OK 25

24 Payement Carte Bancaire Failles du protocole Faille cryptographique: Fausses signatures sur fausses cartes (clé de la banque compromise) 1. C T : Données, {hash(données)} Priv_K(B) 2. T P : Entrez le NIP 3. P C : C T : NIP OK 1. C T : BlaBla, {hash(blabla)} Priv_K(B) 2. T P : Entrez le NIP 3. P C : C T : NIP OK 26

25 Payement Carte Bancaire Correction du protocole Static Data Authentication (SDA)-> mêmes faiblesses logiques Dynamic Data Authentification (DDA) MGR850- H14 27

26 Dynamic Data Authentification (DDA) signée par la banque Signée par une autorité de certification S, Déchiffrée grâce a la clé publique de S dans le terminal MGR850- H14 28

27 Conclusion Différents objectifs de sécurité. Les vulnérabilités d un protocole cryptographique ne sont pas faciles à identifier -17 ans pour que le protocole Needham-Schroeder soit attaqué avec succès!!! Règles d or: Filtrer les messages échangés par les entités en communication Plus de complexité n est pas toujours synonyme de plus de sécurité! 29

28 Payement Carte Bancaire Correction de la faille? 30

Petite introduction aux protocoles cryptographiques. Master d informatique M2

Petite introduction aux protocoles cryptographiques. Master d informatique M2 Petite introduction aux protocoles cryptographiques Master d informatique M2 Les protocoles cryptographiques p.1/48-1 Internet - confidentialité - anonymat - authentification (s agit-il bien de ma banque?)

Plus en détail

Protocoles d authentification

Protocoles d authentification Sécurité des Réseaux, Master CSI 2 J.Bétréma, LaBRI, Université Bordeaux 1 Protocoles d authentification 1. Authentification simple 2. Authentification mutuelle 3. Clé de session 4. KDC Source 1. Authentification

Plus en détail

Les protocoles cryptographiques

Les protocoles cryptographiques Les protocoles cryptographiques École des Mines, 3e année 1/79 Véronique Cortier Protocoles cryptographiques - Cours 1 Internet Introduction - confidentialité - anonymat - authentification (s agit-il bien

Plus en détail

Les protocoles cryptographiques: comment sécuriser nos communications?

Les protocoles cryptographiques: comment sécuriser nos communications? Les protocoles cryptographiques: comment sécuriser nos communications? Stéphanie Delaune Chargée de recherche CNRS au LSV, INRIA projet SecSI & ENS Cachan 21 Mars 2014 S. Delaune (LSV Projet SecSI) Les

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

Protocoles d`authentification. Refik Molva et Yves Roudier. Institut EURECOM, BP 193 Sophia Antipolis Cedex - France

Protocoles d`authentification. Refik Molva et Yves Roudier. Institut EURECOM, BP 193 Sophia Antipolis Cedex - France Protocoles d`authentification Refik Molva et Yves Roudier Institut EURECOM, BP 193 Sophia Antipolis Cedex - France {refik.molva@eurecom.fr, yves.roudier@eurecom.fr} Résumé : cet article décrit les techniques

Plus en détail

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader Gestion des Clés Pr Belkhir Abdelkader Gestion des clés cryptographiques 1. La génération des clés: attention aux clés faibles,... et veiller à utiliser des générateurs fiables 2. Le transfert de la clé:

Plus en détail

Applications de la cryptographie à clé publique

Applications de la cryptographie à clé publique pplications de la cryptographie à clé publique Crypter un message M revient à appliquer à celui-ci une fonction bijective f de sorte de former le message chiffré M = f ( M ). Déchiffrer ce dernier consiste

Plus en détail

Cours de Sécurité et Surveillance des Réseaux :

Cours de Sécurité et Surveillance des Réseaux : Cours de Sécurité et Surveillance des Réseaux : IUT de Villetaneuse Licence Professionnelle ASUR Laure Petrucci 14 décembre 2011 Table des matières 1 Principes généraux et historique 2 1.1 Introduction........................................

Plus en détail

La chasse aux bugs : pourquoi? Les bugs en informatique. La chasse aux bugs : pourquoi? Des bugs logiciels aux conséquences désastreuses (1)

La chasse aux bugs : pourquoi? Les bugs en informatique. La chasse aux bugs : pourquoi? Des bugs logiciels aux conséquences désastreuses (1) La chasse aux bugs : pourquoi? Les bugs en informatique où pourquoi faire un peu de maths quand c est utile Les bugs sont partie intégrante de l informatique. Mais en fait... les bugs, est-ce si grave?

Plus en détail

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage.

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage. Rappel des propriétés à assurer Cryptographie et utilisation Secret lgorithmes symétriques : efficace mais gestion des clés difficiles lgorithmes asymétriques : peu efficace mais possibilité de diffuser

Plus en détail

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises La banque en ligne et le protocole TLS : exemple 1 Introduction Définition du protocole TLS Transport Layer Security

Plus en détail

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2.

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2. DTIC@Alg 2012 16 et 17 mai 2012, CERIST, Alger, Algérie Aspects techniques et juridiques de la signature électronique et de la certification électronique Mohammed Ouamrane, Idir Rassoul Laboratoire de

Plus en détail

Authentification et Autorisation

Authentification et Autorisation Authentification et Autorisation Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Contrôle accès Identification Authentifiction Autorisation Imputabilité (Accoutability) Conclusion

Plus en détail

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 PLAN Introduction Notions de sécurité Types d attaques Les solutions standards Les solutions temporaires La solution

Plus en détail

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI Cryptologie Algorithmes à clé publique Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Cryptographie à clé publique Les principes essentiels La signature électronique Infrastructures

Plus en détail

Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 MODULE 2 : ATTAQUES COURANTES... 2-1

Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 MODULE 2 : ATTAQUES COURANTES... 2-1 Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 Problématiques de la sécurité... 1-2 Domaines de la sécurité... 1-4 Buts de la sécurité informatique... 1-6 Niveaux de sécurité... 1-7

Plus en détail

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés Claude Gross CNRS/UREC 1 Confiance et Internet Comment établir une relation de confiance indispensable à la réalisation de transaction à distance entre

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN

LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN PLAN 1. Introduction 2. Cadre juridique algérien de la certification électronique 3. La certification électronique appliquée au Réseau

Plus en détail

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif C TLS Objectif Cette annexe présente les notions de cryptage asymétrique, de certificats et de signatures électroniques, et décrit brièvement les protocoles SSL (Secure Sockets Layer) et TLS (Transport

Plus en détail

Livre blanc. Sécuriser les échanges

Livre blanc. Sécuriser les échanges Livre blanc d information Sécuriser les échanges par emails Octobre 2013 www.bssi.fr @BSSI_Conseil «Sécuriser les échanges d information par emails» Par David Isal Consultant en Sécurité des Systèmes d

Plus en détail

Chapitre II. Introduction à la cryptographie

Chapitre II. Introduction à la cryptographie Chapitre II Introduction à la cryptographie PLAN 1. Terminologie 2. Chiffrement symétrique 3. Chiffrement asymétrique 4. Fonction de hachage 5. Signature numérique 6. Scellement 7. Echange de clés 8. Principe

Plus en détail

FICHE N 10 SÉCURITÉ DES DONNÉES

FICHE N 10 SÉCURITÉ DES DONNÉES L article 34 de la loi «Informatique et Libertés» impose à un responsable de traitement de prendre toutes les précautions utiles pour préserver la sécurité des données dont il est responsable, en fonction

Plus en détail

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Technologies de l Internet Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Cryptage avec clé secrète même clé I think it is good that books still exist, but they do make

Plus en détail

Cryptographie. Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique

Cryptographie. Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique Cryptographie Cours 3/8 - Chiffrement asymétrique Plan du cours Différents types de cryptographie Cryptographie à clé publique Motivation Applications, caractéristiques Exemples: ElGamal, RSA Faiblesses,

Plus en détail

Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques. Catalin Dima

Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques. Catalin Dima Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques Catalin Dima 1 Gestion des clés La gestion des clés concerne : La distribution de clés cryptographiques, Les mécanismes utilisés pour

Plus en détail

La sécurité des réseaux. 9e cours 2014 Louis Salvail

La sécurité des réseaux. 9e cours 2014 Louis Salvail La sécurité des réseaux 9e cours 2014 Louis Salvail Échanges de clés authentifiés Supposons qu Obélix et Astérix, qui possèdent des clés publiques certifiées PK O et PK A, veulent établir une communication

Plus en détail

CRYPTOGRAPHIE. Authentification et échange de clé. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie

CRYPTOGRAPHIE. Authentification et échange de clé. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie CRYPTOGRAPHIE Authentification et échange de clé E. Bresson SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr L authentification symétrique I. AUTHENTIFICATION I.1. L AUTHENTIFICATION

Plus en détail

CRYPTOGRAPHIE. Chiffrement par flot. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie

CRYPTOGRAPHIE. Chiffrement par flot. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie CRYPTOGRAPHIE Chiffrement par flot E. Bresson SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr CHIFFREMENT PAR FLOT Chiffrement par flot Chiffrement RC4 Sécurité du Wi-fi Chiffrement

Plus en détail

IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr. JTO décembre 2002

IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr. JTO décembre 2002 IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr JTO décembre 2002 Chiffrement asymétrique Confidentialité d un message : le chiffrer avec la clé publique du destinataire.

Plus en détail

Cryptographie. Master de cryptographie Architectures PKI. 23 mars 2015. Université Rennes 1

Cryptographie. Master de cryptographie Architectures PKI. 23 mars 2015. Université Rennes 1 Cryptographie Master de cryptographie Architectures PKI 23 mars 2015 Université Rennes 1 Master Crypto (2014-2015) Cryptographie 23 mars 2015 1 / 17 Cadre Principe de Kercho : "La sécurité d'un système

Plus en détail

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Nicole Dausque CNRS/UREC CNRS/UREC IN2P3 Cargèse 23-27/07/2001 http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/certificats.kezako.pdf http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/pc.cnrs.pdf

Plus en détail

Gestion des clés cryptographiques

Gestion des clés cryptographiques PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Direction centrale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 28 mars 2006 N 724/SGDN/DCSSI/SDS/AsTeC Gestion des clés cryptographiques

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.30/AC.2/2008/2 21 novembre 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Comité de gestion de la Convention

Plus en détail

Informatique. Les réponses doivent être données en cochant les cases sur la dernière feuille du sujet, intitulée feuille de réponse

Informatique. Les réponses doivent être données en cochant les cases sur la dernière feuille du sujet, intitulée feuille de réponse Questions - Révision- - 1 er Semestre Informatique Durée de l examen : 1h pour 40 questions. Aucun document n est autorisé. L usage d appareils électroniques est interdit. Les questions faisant apparaître

Plus en détail

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité.

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité. Antonio DA CUNHA Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité Bien comprendre Objectifs Le contexte technique d une transaction

Plus en détail

Cryptologie à clé publique

Cryptologie à clé publique Cryptologie à clé publique La cryptologie est partout Chacun utilise de la crypto tous les jours sans forcément sans rendre compte en : - téléphonant avec un portable - payant avec sa carte bancaire -

Plus en détail

Routeur Chiffrant Navista Version 2.8.0. Et le protocole de chiffrement du Réseau Privé Virtuel Navista Tunneling System - NTS Version 3.1.

Routeur Chiffrant Navista Version 2.8.0. Et le protocole de chiffrement du Réseau Privé Virtuel Navista Tunneling System - NTS Version 3.1. Routeur Chiffrant Navista Version 2.8.0 Et le protocole de chiffrement du Réseau Privé Virtuel Navista Tunneling System - NTS Version 3.1.0 Cibles de sécurité C.S.P.N Référence : NTS-310-CSPN-CIBLES-1.05

Plus en détail

Master Informatique 1ère Année 2007. Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL

Master Informatique 1ère Année 2007. Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL VPN SSL : Présentation Master Informatique 1ère Année Année 2006-2007 2007 Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL Durée : 20 minutes Remarques Intervention : 15-20

Plus en détail

Sécurisez votre serveur Web Internet Information Services de Microsoft (MS IIS) avec un certificat numérique de thawte thawte thawte thawte thawte

Sécurisez votre serveur Web Internet Information Services de Microsoft (MS IIS) avec un certificat numérique de thawte thawte thawte thawte thawte Sécurisez votre serveur Web Internet Information Services de Microsoft (MS IIS) avec un certificat numérique de thawte UN GUIDE ÉTAPE PAR ÉTAPE, pour tester, acheter et utiliser un certificat numérique

Plus en détail

Sécurité des réseaux IPSec

Sécurité des réseaux IPSec Sécurité des réseaux IPSec A. Guermouche A. Guermouche Cours 4 : IPSec 1 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 2 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 3 Pourquoi? Premier constat sur l aspect critique

Plus en détail

Le protocole SSH (Secure Shell)

Le protocole SSH (Secure Shell) Solution transparente pour la constitution de réseaux privés virtuels (RPV) INEO.VPN Le protocole SSH (Secure Shell) Tous droits réservés à INEOVATION. INEOVATION est une marque protégée PLAN Introduction

Plus en détail

D31: Protocoles Cryptographiques

D31: Protocoles Cryptographiques D31: Protocoles Cryptographiques Certificats et échange de clés Nicolas Méloni Master 2: 1er semestre (2014/2015) Nicolas Méloni D31: Protocoles Cryptographiques 1/21 Introduction Protocole Diffie Hellman:

Plus en détail

MORPHEO. 1 - Serveur de rechargement MIFARE. 2 - Web service sécurisé. 3 - Couche de sécurité intégrée au lecteur sans contact

MORPHEO. 1 - Serveur de rechargement MIFARE. 2 - Web service sécurisé. 3 - Couche de sécurité intégrée au lecteur sans contact MORPHEO Solution sécurisée de rechargement en ligne de supports 1 - Serveur de rechargement 2 - Web service sécurisé 3 - Couche de sécurité intégrée au lecteur sans contact 4 - Lecteur sans contact personnalisé

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement

Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement Mai 2011 Julien Cathalo Section Recherches Cryptographie à clé publique Invention du concept : 1976 (Diffie, Hellman) Premier système

Plus en détail

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX OBJECTIFS de la SECURITE des DONNEES (relativement à des personnes non autorisées) Confidentielles-ne doivent pas être lues Permanentes-ne doivent pas être altérées

Plus en détail

Vulnérabilités et sécurisation des applications Web

Vulnérabilités et sécurisation des applications Web OSSIR 09/09/2002 Vulnérabilités, attaques et sécurisation des applications Web Pourquoi les firewalls sont impuissants patrick.chambet@edelweb.fr http://www.edelweb.fr http://www.chambet.com Page 1 Planning

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

Ce guide n a pas vocation à se substituer à une démarche de certification PCI DSS.

Ce guide n a pas vocation à se substituer à une démarche de certification PCI DSS. Guide à l attention des développeurs / hébergeurs de sites web marchands sur le niveau minimum de sécurité pour le traitement de numéros de cartes bancaires Préambule Ce guide n a pas vocation à se substituer

Plus en détail

Sécurité des réseaux wifi. CREIX Kevin GIOVARESCO Julien

Sécurité des réseaux wifi. CREIX Kevin GIOVARESCO Julien Sécurité des réseaux wifi Sécurité des réseaux wifi CREIX Kevin GIOVARESCO Julien Sécurité des réseaux wifi Introduction Introduction Wi-Fi = Wireless Fidelity (gage d'intéropérabilité) 1997 -> norme 802.11

Plus en détail

Authentification et identification. 8 e cours Louis Salvail 2014

Authentification et identification. 8 e cours Louis Salvail 2014 Authentification et identification 8 e cours Louis Salvail 2014 Définitions Identification : Permet de connaître l identité d une entité Le vérificateur vérifie l information révélée par l entité par rapport

Plus en détail

Charte d installation des réseaux sans-fils à l INSA de Lyon

Charte d installation des réseaux sans-fils à l INSA de Lyon Charte d installation des réseaux sans-fils à l INSA de Lyon Toute installation d un point d accès est soumise à autorisation auprès du Responsable Sécurité des Systèmes d Information (RSSI) de l INSA

Plus en détail

Rapport de stage: Utilisation de SPAN et des outils AVISPA pour la spécification et la vérification d un protocole pair-à-pair sécurisé

Rapport de stage: Utilisation de SPAN et des outils AVISPA pour la spécification et la vérification d un protocole pair-à-pair sécurisé Rapport de stage: Utilisation de SPAN et des outils AVISPA pour la spécification et la vérification d un protocole pair-à-pair sécurisé Stéphane Geller 1 Table des matières 1 Introduction 3 2 Protocoles

Plus en détail

Sécurité des systèmes informatiques

Sécurité des systèmes informatiques Sécurité des systèmes informatiques Alex Auvolat, Nissim Zerbib 4 avril 2014 Alex Auvolat, Nissim Zerbib Sécurité des systèmes informatiques 1 / 43 Introduction La sécurité est une chaîne : elle est aussi

Plus en détail

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat SSL ET IPSEC Licence Pro ATC Amel Guetat LES APPLICATIONS DU CHIFFREMENT Le protocole SSL (Secure Socket Layer) La sécurité réseau avec IPSec (IP Security Protocol) SSL - SECURE SOCKET LAYER Historique

Plus en détail

Cryptographie et fonctions à sens unique

Cryptographie et fonctions à sens unique Cryptographie et fonctions à sens unique Pierre Rouchon Centre Automatique et Systèmes Mines ParisTech pierre.rouchon@mines-paristech.fr Octobre 2012 P.Rouchon (Mines ParisTech) Cryptographie et fonctions

Plus en détail

Sécurité informatique

Sécurité informatique Sécurité informatique Université Kasdi Merbah Ouargla Master RCS Octobre 2014 Département Informatique 1 Master RCS 1 Sécurité informatique Organisation du cours Ce cours a pour but de présenter les fondements

Plus en détail

Aide à la conception et vérification de spécifications formelles de protocoles cryptographiques

Aide à la conception et vérification de spécifications formelles de protocoles cryptographiques Aide à la conception et vérification de spécifications formelles de protocoles cryptographiques Alix Trieu Amélie Royer Antoine Chatalic Baptiste Tessiau Lucas Seguinot Siargey Kachanovich prénom.nom@ens-rennes.fr

Plus en détail

+213 (0) 21 56 25 00. FAX:

+213 (0) 21 56 25 00. FAX: EMV Mme Nejla Belouizdad Directrice Organisation et Sécurité Monétique TEL: +213 (0) 21 56 25 00. FAX: +213 (0) 21 56 18 98. E-mail : nejla.belouizdad@satim-dz.com 46, Rue des fréres Bouadou (Ex Ravin

Plus en détail

Des codes secrets dans la carte bleue. François Dubois 1

Des codes secrets dans la carte bleue. François Dubois 1 Des codes secrets dans la carte bleue François Dubois 1 Kafemath Le Mouton Noir, Paris 11 ième jeudi 25 juin 2009 1 animateur du Kafemath, café mathématique à Paris. Carte bleue Un geste du quotidien...

Plus en détail

CReVote: un système de vote électronique résistant à la coercition basé sur les courbes elliptiques

CReVote: un système de vote électronique résistant à la coercition basé sur les courbes elliptiques CReVote: un système de vote électronique résistant à la coercition basé sur les courbes elliptiques Présenté par: AMBASSA PACÔME LANDRY Membre du laboratoire de Mathématiques Expérimentales (LME) Université

Plus en détail

Arithmétique et Cryptographie, Partie II Applications cryptographiques des pairings

Arithmétique et Cryptographie, Partie II Applications cryptographiques des pairings Arithmétique et Cryptographie, Partie II Applications cryptographiques des pairings A. Bonnecaze Institut de Mathématiques de Luminy (IML) Oujda, Mai 2009 A. Bonnecaze (IML) Arithmétique et Cryptographie,

Plus en détail

Sécurité des réseaux sans fil

Sécurité des réseaux sans fil Sécurité des réseaux sans fil Francois.Morris@lmcp.jussieu.fr 13/10/04 Sécurité des réseaux sans fil 1 La sécurité selon les acteurs Responsable réseau, fournisseur d accès Identification, authentification

Plus en détail

Pascal Gachet Travail de diplôme 2001. Déploiement de solutions VPN : PKI Etude de cas

Pascal Gachet Travail de diplôme 2001. Déploiement de solutions VPN : PKI Etude de cas Travail de diplôme 2001 Déploiement de solutions VPN : Département E+I Filière : Télécommunication Orientation : Réseaux et services Professeur responsable : Stefano Ventura Date : 20 décembre 2001 : Remerciements

Plus en détail

Cryptographie Échanges de données sécurisés

Cryptographie Échanges de données sécurisés Cryptographie Échanges de données sécurisés Différents niveaux d'intégration dans l'organisation du réseau TCP/IP Au niveau 3 (couche réseau chargée de l'envoi des datagrammes IP) : IPSec Au niveau 4 (couche

Plus en détail

SSH, le shell sécurisé

SSH, le shell sécurisé , le shell sécurisé Objectifs : 1. Présenter le protocole et les outils associés Sébastien JEAN Pourquoi 1/2? Les services standards ne supportent que peu de propriétés de sécurité souvent l identification,

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

INTRODUCTION AU CHIFFREMENT

INTRODUCTION AU CHIFFREMENT INTRODUCTION AU CHIFFREMENT Par Gérard Peliks Expert sécurité Security Center of Competence EADS Defence and Security Avril 2008 Un livre blanc de Forum ATENA Un livre blanc 1 / 6 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Les mots et acronymes suivis d un astérisque dans l ensemble des contributions sont définis dans ce glossaire.

Les mots et acronymes suivis d un astérisque dans l ensemble des contributions sont définis dans ce glossaire. Glossaire Les mots et acronymes suivis d un astérisque dans l ensemble des contributions sont définis dans ce glossaire. Agrégat monétaire Un agrégat monétaire est un indicateur statistique qui reflète

Plus en détail

Offre d archivage des transactions en ligne Certification CSPN Cible sécurité

Offre d archivage des transactions en ligne Certification CSPN Cible sécurité Offre d archivage des transactions en ligne Certification CSPN Cible sécurité Date : 2010-09-08 Référence 20100906-CSPN-CibleSécurité-V1.1.doc VALIDITE DU DOCUMENT Identification Client Projet Fournisseur

Plus en détail

Ludovic Mé http ://rennes.supelec.fr/rennes/si/equipe/lme/ Campus de Rennes Equipe SSIR

Ludovic Mé http ://rennes.supelec.fr/rennes/si/equipe/lme/ Campus de Rennes Equipe SSIR Sécurité et sécurité des grilles Ludovic Mé http ://rennes.supelec.fr/rennes/si/equipe/lme/ Supélec Campus de Rennes Equipe SSIR 1 Sécurité dans les grilles? Nombreux points communs avec la sécurité des

Plus en détail

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Année scolaire 2009-2010 IG2I L5GRM Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Enseignant : Armand Toguyéni Durée : 2h Documents : Polycopiés de cours autorisés Note : Ce sujet comporte deux parties. La

Plus en détail

Authentification de messages et mots de passe

Authentification de messages et mots de passe Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 1 1 et mots de passe Sébastien Gambs sgambs@irisa.fr 1 décembre 2014 Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 1 2 Introduction à l authentification

Plus en détail

Table des matières. 2011 Hakim Benameurlaine 1

Table des matières. 2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 OpenSSH... 2 1.1 Introduction... 2 1.2 Installation... 2 1.3 Test de connexion... 2 1.4 Configuration du serveur ssh... 3 1.5 Contrôle du service ssh... 4 1.6 Log... 4 1.7 Client ssh...

Plus en détail

DNSSEC. Introduction. les extensions de sécurité du DNS. Les dossiers thématiques de l AFNIC. 1 - Organisation et fonctionnement du DNS

DNSSEC. Introduction. les extensions de sécurité du DNS. Les dossiers thématiques de l AFNIC. 1 - Organisation et fonctionnement du DNS Les dossiers thématiques de l AFNIC DNSSEC les extensions de sécurité du DNS 1 - Organisation et fonctionnement du DNS 2 - Les attaques par empoisonnement de cache 3 - Qu est-ce que DNSSEC? 4 - Ce que

Plus en détail

Paiement sécurisé sur internet

Paiement sécurisé sur internet Paieent sécurisé sur internet CHAIGNEAU Delphine DANTE Alexandra GARNODIER Karine RICM3 25 janvier 2002 1.1 Internet et coerce 1.2 Modes de paieent 1.3 Qualités d un procédé 1.1 Internet et coerce 1.1

Plus en détail

Gilles GUETTE IRISA Campus de Beaulieu, 35 042 Rennes Cedex, France gilles.guette@irisa.fr

Gilles GUETTE IRISA Campus de Beaulieu, 35 042 Rennes Cedex, France gilles.guette@irisa.fr 1 Les extensions de sécurité DNS (DNSSEC Gilles GUETTE IRISA Campus de Beaulieu, 35 042 Rennes Cedex, France gilles.guette@irisa.fr I. INTRODUCTION Lorsqu une machine connectée à un réseau veut contacter

Plus en détail

La prise de conscience de la Cyber Sécurité est en hausse

La prise de conscience de la Cyber Sécurité est en hausse 1 2 La prise de conscience de la Cyber Sécurité est en hausse Les sociétés et les individus sont de plus en plus connectés Cloud Computing Mobile Computing Utilisation génerale des Médias/Réseaux Sociaux

Plus en détail

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP A. Guermouche A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 1 Plan 1. Certificats X509 2. Clés PGP A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 2 Plan Certificats X509 1.

Plus en détail

Sécurité des réseaux Les attaques

Sécurité des réseaux Les attaques Sécurité des réseaux Les attaques A. Guermouche A. Guermouche Cours 2 : Les attaques 1 Plan 1. Les attaques? 2. Quelques cas concrets DNS : Failles & dangers 3. honeypot A. Guermouche Cours 2 : Les attaques

Plus en détail

Le protocole sécurisé SSL

Le protocole sécurisé SSL Chapitre 4 Le protocole sécurisé SSL Les trois systèmes de sécurisation SSL, SSH et IPSec présentés dans un chapitre précédent reposent toutes sur le même principe théorique : cryptage des données et transmission

Plus en détail

Sécurisation du DNS : Les extensions DNSsec

Sécurisation du DNS : Les extensions DNSsec ,, (@v@) (_^(_\ ----^^\\\-- ^^^^^^^^^^^ IDsA Sécurisation du DNS : Les extensions DNSsec Atelier DNSsec proposé par le projet IDsA Atelier DNSsec IDsA Rennes, 09-10/12/2003 1 Plan Rappels synthétiques

Plus en détail

1. Présentation de WPA et 802.1X

1. Présentation de WPA et 802.1X Lors de la mise en place d un réseau Wi-Fi (Wireless Fidelity), la sécurité est un élément essentiel qu il ne faut pas négliger. Effectivement, avec l émergence de l espionnage informatique et l apparition

Plus en détail

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2012/04. CRYPT2Protect Version 8.04-03i

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2012/04. CRYPT2Protect Version 8.04-03i PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Rapport de certification ANSSI-CSPN-2012/04 CRYPT2Protect

Plus en détail

Les algorithmes de cryptographie dans les réseaux Wi-Fi

Les algorithmes de cryptographie dans les réseaux Wi-Fi Rapport sécurité Les algorithmes de cryptographie dans les réseaux Wi-Fi Delahaye François-Xavier, Chenailler Jean-Christophe le 2 mars 2003 1 Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Utilisation des réseaux

Plus en détail

Sécurité Informatique

Sécurité Informatique Avertissements : Le contenu de ce document est sous licence GPL. Le document est librement diffusable dans le contexte de cette licence. Toute modification est encouragée et doit être signalée à olivier

Plus en détail

Sécurité des systèmes informatiques Introduction

Sécurité des systèmes informatiques Introduction Année 2008-2009 Sécurité des systèmes informatiques Introduction Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 1 Système d'information et système informatique

Plus en détail

Mise en œuvre et sécurisation d une plateforme monétique pédagogique

Mise en œuvre et sécurisation d une plateforme monétique pédagogique Mise en œuvre et sécurisation d une plateforme monétique pédagogique Emilie Sulmont (emilie.sulmont@ensicaen.fr) Marc Pasquet (marc.pasquet@ensicaen.fr) Joan Reynaud (joan.reynaud@ensicaen.fr) Résumé :

Plus en détail

Communiquer SÉCURITÉ. en toute. Dwayne Bragonier, CA, CA TI

Communiquer SÉCURITÉ. en toute. Dwayne Bragonier, CA, CA TI Communiquer en toute SÉCURITÉ Dwayne Bragonier, CA, CA TI Vraie demande, publiée sur le forum de soutien technique du service de messagerie Gmail de Google : «À l aide! Un courriel confidentiel qui m était

Plus en détail

Protocole SSH-2.0. Tuan-Tu, TRAN. Janvier 2009

Protocole SSH-2.0. Tuan-Tu, TRAN. Janvier 2009 Janvier 2009 1 2 Etablissement des clés de session Protection des données échangées 3 Identification par mot de passe Identification par clé publique Identification par hôte 4 Utilisations de Secure Shell

Plus en détail

Le Passeport Biométrique. Benoit LEGER CISSP ISO 27001-LD

Le Passeport Biométrique. Benoit LEGER CISSP ISO 27001-LD Le Passeport Biométrique Benoit LEGER CISSP ISO 27001-LD Il ne faut pas confondre le vol de titres vierges la contrefaçon (imitation d'un titre officiel) la falsification (modification des données d'un

Plus en détail

Sécurité de l'information

Sécurité de l'information Sécurité de l'information Sylvain Duquesne Université Rennes 1, laboratoire de Mathématiques 24 novembre 2010 Les Rendez-Vous Mathématiques de l'irem S. Duquesne (Université Rennes 1) Sécurité de l'information

Plus en détail

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2010/07. KeePass Version 2.10 Portable

Rapport de certification ANSSI-CSPN-2010/07. KeePass Version 2.10 Portable PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Rapport de certification ANSSI-CSPN-2010/07 KeePass Version

Plus en détail