SAS base Introduction à SAS SQL SAS IML

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SAS base Introduction à SAS SQL SAS IML"

Transcription

1 SAS base Introduction à SAS SQL SAS IML Introduction Le système SAS est un ensemble de modules logiciels pour la gestion et le traitement statistique des données. À travers différents types d interfaces utilisateur, il permet l écriture de programmes SAS qui exécutent : les saisies, importations, interrogations, manipulations, transformations de données, les éditions d états, de rapports financiers, de graphiques, les analyses statistiques, modélisation, prévision, des applications spécifiques définies sous forme de macro-commandes et pouvant être pilotées par menu. Il existe plusieurs modules qui permettent un traitement de l information sans écrire une ligne de programme : les modules Insight, Enterprise Guide et Enterprise Miner ont été élaborés en ce sens. Il serait possible, en première approche, de se contenter de cette utilisation élémentaire mais l usage montre que ces solutions sont nécessairement limitées et qu un usage professionnel, associé à des contraintes spécifiques, rend incontournable l usage d une programmation basique. SAS propose plusieurs langages de programmation, qui se complètent et s enrichissent mutuellement. le langage de base, qui couvre 95% des utilisations et des besoins quotidiens autour de SAS : extraction, transformation, croisement de plusieurs sources d information, production et mise en forme de résultats. Le langage macro, série d instructions dédiées au paramétrage d un programme. Le SQL (Structured Query Language), commun à de nombreux logiciels de gestion de bases de données (SGBD), permettant également l extraction, la transformation et l appariement de données. L IML (Interactive Matrix Language), langage matriciel permettant de nombreux calculs mathématiques et statistiques. Ce cours abordera ces 4 langages, en insistant tout particulièrement sur 2 d entre eux : le langage de base et le langage macro. A l issue de cet enseignement, vous devrez être capable de manipuler les données à travers le langage SAS de base, paramétrer les traitements avec le langage macro, effectuer des traitements matriciels, et faire des traitements basiques de données avec SQL. Il est fortement recommandé, surtout dans la période de prise en main du logiciel, de consulter les manuels de SAS ou la documentation SAS en ligne afin notamment de prendre connaissance de la syntaxe et de l ensemble des options disponibles pour les procédures. La documentation SAS en ligne est disponible à l adresse : Ce cours abordera les points suivants : l import de fichiers textes en tables SAS et l export de tables SAS en fichier texte, l utilisation de la proc import et de la proc export pour l import/export de différents types de fichiersl appariement de fichiers SAS et la transformation des variables (étapes DATA). les principales procédures d édition de tables, d analyse univariée et bivariée et de gestion de tables (étapes PROC). le langage SQL (Structured Query Language) de gestion des données informatiques des SGBD relationnels. le langage matriciel (module SAS IML). les graphiques avec SAS GRAPH. le macro langage SAS. 1

2 Au cours du TP, nous reprendrons ces différents points du cours. En outre : nous verrons comment utiliser le menu Import de données et Export de données de SAS pour importer et exporter des fichiers sans passer par la programmation dans l éditeur. nous aborderons le module SAS Insight. nous aborderons d autres procédures graphiques et statistiques couramment utilisées que nous n évoquerons pas en cours, et notamment : PROC PRINCOMP (analyse en composantes principales) PROC CORRESP (analyse des correspondances) PROC REG (régressions simple ou multiple) 2

3 Préalables 1. Les fenêtres de SAS 5 fenêtres s ouvrent au démarrage de SAS (ci-dessus après avoir choisi Fenêtre / Mosaïque verticale) : la fenêtre de programmation (éditeur) : entrer, éditer, compiler les programmes de SAS. Deux fenêtres de programmation sont disponibles à partir de la version 8 de SAS : le Program Editor et l Enhanced Editor. Dans l Enhanced Editor, des lignes horizontales marquent les grandes étapes du programme. Les carrés contenant un signe moins ou plus situés en marge du programme permettent de visualiser uniquement la première ligne de chaque étape, ou l intégralité du code de cette étape. Il est possible de condenser l ensemble d un programme via le menu Edit > Collapse all, et de le remettre en vue intégrale via Edit > Expand all. 3

4 la fenêtre Journal (ou fenêtre Log) : analyse de la syntaxe du programme exécuté (messages SAS après compilation). Les principaux messages du Journal sont : les notes (en bleu dans SAS Windows) : aucune anomalie dans le traitement demandé, les avertissements (Warnings) : il est possible que des erreurs non fatales aient eu lieu pendant le traitement, et les erreurs (Error, en rouge) : des erreurs graves de traitement ont eu lieu. De plus, SAS recopie (en noir) le code qui lui a été soumis, précédé de numéros de lignes incrémentés à chaque nouveau programme exécuté dans la session. Le message Error signale une erreur qui a stoppé l exécution de cette étape du programme. SAS traitant les étapes de manière indépendante, il a pu exécuter l étape suivante en dépit des erreurs rencontrées. Il en découle souvent des erreurs successives dans la fenêtre Log, dues à une erreur dans une des premières étapes du programme. Il est donc conseillé de reprendre la Log depuis le début de l exécution du code en question. C est d autant moins évident que SAS se positionne à la fin de la Log après exécution d un programme. Le message Warning indique une erreur qui n a pas stoppé l exécution de l étape parce que SAS sait gérer lui-même ce type d erreur (qui consiste souvent à générer des valeurs manquantes). La fenêtre Log n est pas purgée automatiquement pas SAS à l exécution d un nouveau programme. Les messages sont donc affichés à la suite de ceux concernant l exécution du code précédent. Il est souvent pratique, pour retrouver le début des messages, d effacer le contenu de la fenêtre (par le menu Edit > Clear all). la fenêtre Sortie (ou fenêtre Output) : sorties, listings, résultats après compilation des programmes, rapports générés par les procédures SAS et les étapes DATA. Elle est complétée par deux autres fenêtres pour l affichage des sorties : la fenêtre Graph pour les graphiques et la fenêtre Résultats (ou Results) qui montre sous forme arborescente les différentes sorties engendrées par le programme. 4

5 Sur l exemple précédent, on distingue : la fenêtre Output et sa police unique (SAS Monospace), la fenêtre Results qui montre sous forme arborescente les différentes sorties engendrées par un ou plusieurs programmes. La suppressions des sorties par morceaux est possible (faire un clic droit sur un des éléments de cette fenêtre et choisir Delete dans le menu contextuel), la fenêtre Graph qui montre la sortie d une procédure graphique de SAS. La fenêtre Output, comme la fenêtre Log, ne se vide pas à l exécution d un nouveau programme, mais ajoute de nouvelles sorties à la suite de celles existantes. Il est donc possible de purger cette fenêtre (par le menu Edit > Clear all). la fenêtre Explorer : emplacements physiques des répertoires, création de raccourcis, voir/ouvrir/déplacer/copier/supprimer des fichiers SAS. Elle permet de naviguer parmi les données SAS et en particulier de visualiser les tables SAS. 5

6 2. Les menus et les barres d outils Les menus disponibles sont variables en fonction de la fenêtre active. Les menus disponibles sont FILE, EDIT, VIEW, TOOLS, SOLUTIONS, WINDOWS et HELP. S y ajoute le menu RUN quand l éditeur est actif. FILE contient les commandes nécessaires à l ouverture d un programme, sa sauvegarde, l importation d un fichier de données, son exportation, et la commande permettant de fermer la session SAS. EDIT regroupe les commande d édition usuelles (couper/copier/coller, annuler) ainsi que celles pour le repli et le déploiement d un programme. On y trouve aussi la commande CLEAR ALL pour purger une fenêtre. VIEW permet de basculer entre les différentes fenêtres de l environnement de programmation, et également d ouvrir à nouveau une fenêtre fermée. TOOLS regroupe l appel à divers assistants SAS (retouches de graphiques, requêtes via une interface etc ). On y trouve également, dans un sous-menu OPTIONS, les réglages de la session SAS (aspect des fenêtres, préférences de l utilisateur, tableau des options système ). RUN permet l exécution du code tapé dans la fenêtre d édition active. SOLUTIONS permet d ouvrir diverses interfaces gravitant autour de SAS. WINDOW gère le fenêtrage de l environnement et permet comme VIEW de basculer d une fenêtre à une autre. HELP renvoie aux divers éléments de l aide en ligne de SAS. La barre d outils regroupe les icônes standards (nouveau, ouvrir, enregistrer, couper, copier, coller, annuler, imprimer, aperçu avant impression). Quand un éditeur est actif, l icône ci-contre s ajoute à la barre d outils : il permet l exécution du programme écrit dans la fenêtre active ; si une partie du programme est sélectionnée, alors seul ce morceau de code est soumis à SAS. A gauche de la barre d outils, une fenêtre rectangulaire, pouvant accueillir une seule ligne, est appelée fenêtre de commande. Elle trouve son intérêt dans les versions dépourvues de menus. Dans ces versions, elle apparaît en première ligne de chaque fenêtre, sous la forme d une ligne blanche précédée de COMMAND. Elle permet, en y tapant et soumettant des commandes, d obtenir des manipulations semblables à celles proposées par les icônes de la barre d outils, et par certains items des menus. Par exemple, une commande utile est KEYS, qui permet d afficher la liste des raccourcis clavier de SAS. 3. Modules SAS est un logiciel organisé en modules qui sont des groupes de fonctionnalités. Ce système sert de base de tarification, mais aussi d organisation logique. Les procédures sont rattachées à un module et ne sont donc pas toutes disponibles sur toutes les installations de SAS. Par exemple, la proc IML, qui permet d utiliser le langage IML, n est disponible que si le module IML a été installé. Le logiciel SAS est loué à l année, sous forme de licence. Cette licence autorise l emploi, pour une durée limitée, de certains modules. Dans la version 9, un fichier SAS Installation Data spécifie les modules contenus dans la licence. Il remplace le programme Setinit des versions antérieures. Les principaux modules de SAS : SAS Base : pierre angulaire de SAS, ce module contient les instructions pour la manipulation de données, les statistiques descriptives élémentaires et l édition de rapports. Ce module permet de programmer dans le langage SAS de base, ainsi que dans les langages SQL et macro. 6

7 SAS Stat : il regroupe les procédures de modélisation (régressions diverses), de classification (regroupement d individus semblables) et de statistiques descriptives. SAS Graph : ce module permet l édition de graphiques de toutes sortes : nuages de points, courbes, diagrammes circulaires et en bâtons, cartes géographiques. SAS Access : cette série de modules permet l importation et l exportation de données d autres applications. SAS Connect : le module CONNECT permet de faire fonctionner SAS en mode client/serveur. SAS ETS : ce module statistique regroupe entre autres les fonctionnalités d étude des données temporelles (ETS : Econometrics and Time Series). SAS FSP : ce module permet la manipulation de données en plein écran (FSP : Full Screen Products). SAS AF : ce module permet la construction d interfaces clique-bouton par-dessus SAS, sur un mode de fonctionnement analogue à Visual Basic pour les applications Microsoft (AF = Application Facility). SAS EIS : il permet la constitution et la visualisation de tableaux de bords synthétiques regroupant des statistiques et des graphiques (EIS : Execuive Information System). SAS Assist : ce module est une interface clique-bouton pour la création de programmes SAS. Toutes les manipulations sont paramétrées par menus et fenêtres de dialogue. SAS IML : ce module permet d utiliser un langage matriciel (IML : Interactive Matrix Language). SAS Insight : analyse statistique interactive. 4. SAS Enterprise Guide SAS Enterprise Guide (ou SEG) est un logiciel Windows permettant, par un système de menus et de fenêtres de dialogue, de réaliser des extractions, de croiser des sources de données hétérogènes, de produire des tableaux, des graphiques et des statistiques. Il génère des programmes SAS et intègre également un éditeur de programmes, afin d ajouter ou d amender du code. SEG produit des sorties dans les formats les plus courants : page Web, document PDF, document Word, feuille Excel. Enterprise Guide est un croisement entre SAS et Excel. Il a hérité du premier la puissance de calcul et le langage souple. SEG hérite d Excel son ergonomie dans la présentation des données, la simplicité de fonctionnement, le rôle prééminent des fenêtres de dialogue. Il est possible de remplacer toute programmation par l utilisation intensive de SAS Enterprise Guide, mais toute application constituée de menus et de fenêtres de dialogue trouve sa limite dans une opération non prévue initialement, qu il faudra à nouveau programmer. 5. Session SAS Quand on démarre le logiciel SAS, on ouvre une «session SAS». Cette session se termine par la fermeture du logiciel. Au sein d une session SAS, de nombreux réglages sont temporaires. Ils durent le plus souvent jusqu à la fermeture de la session. 7

8 6. Sorties On parle de sorties en général pour désigner l ensemble des résultats produits par SAS. Ces sorties peuvent prendre différents aspects selon les instructions du programme exécuté. Le programme peut produire : une ou plusieurs table(s) SAS ; du texte, appelé généralement listing, d une mise en forme minimale (police de caractères unique, pas de gras ni d italique). Le listing est le mode par défaut d affichage de résultats par SAS ; un ou plusieurs graphique(s) qui font l objet d un affichage séparé. 7. Les contraintes du langage SAS On ne doit pas couper une instruction par un retour de ligne, Les majuscules et minuscules, hormis quelques cas très précis, ne sont pas différenciés par SAS, Les commentaires, encadrés par les signes /* et */, peuvent être intégrés à n importe quel endroit du programme, à la seule condition de ne pas couper une instruction, La contrainte la plus incontournable dans SAS est l obligation de terminer chaque instruction par un point-virgule. 8. Concepts et vocabulaire Nous allons commencer par survoler les concepts qu il est essentiel d avoir intégrés avant de commencer la programmation dans SAS. Tout au long de ce cours, nous parlerons : de bibliothèque (ou librairie), de table, de vue, d observation, de variable, de label, de format, d une étape Data, d une étape Proc. Les premiers concepts font référence à la manière dont SAS stocke et accède aux données. Quelques instructions et manipulations sont nécessaires, comme : allouer une bibliothèque, visualiser son contenu, voir une table, voir les variables d une table. Les concepts suivants traite du décalage qui existe à travers les labels et les formats entre les données vues à l écran et la réalité qu il faut programmer. Les derniers concepts concernent la programmation, et fait la distinction entre l étape Data et les procédures, qui sont les deux grandes étapes de programmation de SAS. 8

9 1. Deux étapes : DATA et PROC Un ensemble d instructions constitue une étape. Dans SAS, on distingue deux grands types d étapes de programmation : les étapes Data et les étapes procédures, également appelées «étapes proc». Un programme SAS est un enchaînement d étapes de gestion des données (étape DATA) et d appels de procédures (étape PROC). On repère, dans un programme SAS, le début et la fin d une étape par les mots-clés DATA ou PROC au début, et les instructions RUN, et/ou QUIT à la fin Etape DATA : création d une table SAS et structuration des données Afin de pouvoir traiter des données avec SAS, il convient d abord de les mettre sous un certain format, interne à SAS. SAS possède en effet son propre système de gestion de bases de données (étape DATA), bâti sur la notion de table (SAS DATA SET nommé par la suite TABLE SAS selon la terminologie en vigueur en France). Toute étape DATA débute par l instruction DATA nom_de_table où nom_de_table est le nom de la table SAS créée. Si aucune table SAS n est créée (cas par exemple de la recopie d une table dans un fichier texte), alors l étape DATA débutera par l instruction DATA _NULL_. L étape DATA se termine par l instruction RUN. Syntaxe : DATA tablesas ; instructions diverses ; RUN ; L étape Data permet de manipuler, observation par observation, un jeu de données. Les données entrantes ou sortantes peuvent être une table SAS ou un fichier externe. Lors d une étape DATA, on pourra en outre structurer les données et notamment : importer un fichier texte pour créer une table SAS, créer de nouvelles variables, exporter d une table SAS vers un fichier texte, sélectionner une partie d une table SAS et la stocker dans une autre table, fusionner plusieurs tables SAS faire une requête sur une table SAS, On peut créer des tables SAS permanentes ou temporaires. Les tables temporaires sont effacées lorsqu on quitte la session. On appelle table SAS la représentation la plus courante des données utilisées par ce logiciel. Ces données sont organisées en lignes et en colonnes, également appelées observations et variables Etape PROC : analyse d une table SAS Une fois que les données ont été structurées sous la forme d une table, elles peuvent être analysées au moyen de procédures (étape PROC). Les procédures sont des programmes déjà écrits de SAS, à la syntaxe beaucoup moins libre que celle de l étape Data, où il faut surtout renseigner un certain nombre de paramètres et faire jouer certaines options. Les procédures, qui sont assez nombreuses (aux alentours de 200 sur l ensemble des modules de SAS), accomplissent chacune une tâche spécialisée : tri des données, listing d une table, création de formats, calcul de statistiques descriptives, analyse factorielle, etc. 9

10 Chaque procédure commence par une instruction PROC suivie de son nom, et s achève sur une instruction RUN ; qui demande l exécution de cette procédure. Certaines procédures, notamment les procédures graphiques, demandent de surcroît une instruction QUIT ; pour clore réellement leur syntaxe. Syntaxe : PROC nomprocédure <option(s)> ; instructions diverses ; RUN ;<QUIT> ; Pour la plupart des procédures, SAS propose de nombreuses options. L exemple suivant distingue une étape, une instruction et une option. Cet exemple permet l édition de statistiques sur les ventes. PROC MEANS DATA=base.ventes MEAN MEDIAN MIN MAX ; VAR mt_der ; RUN; est une étape (la procédure MEANS) sont des options est une instruction. 2. Différences entre une vue et une table Les fichiers de données lus et créés par SAS sont d un type qui est spécifique à ce logiciel : ce sont des tables et des vues. Dans les deux cas, les données sont organisées sous forme tabulaire, avec des lignes (observations) et des colonnes (variables). Si on ouvre une vue à partir de la fenêtre Explorer, on constate la similitude d aspect avec une table. C est en fait le mode de stockage qui diverge entre vue et table. Une table est une photo des données : elle stocke des données qui ne changeront plus jusqu à la création d une nouvelle version de la table. Une vue est un lien vers un ensemble de données : elle ne contient qu une requête, qui sera réexécutée à chaque accès à la vue. L avantage d une vue sur une table est double : place réduite pour le stockage et données perpétuellement à jour sans nécessiter d intervention de l utilisateur. La table, en revanche, permet un accès plus rapide aux données, et également de figer dans le temps un état : cela s avère pratique pour conserver un historique à partir de données mouvantes. Le nom d une table ou d une vue SAS doit respecter les contraintes suivantes : la longueur maximale du nom est de 32 caractères ; le premier caractère est une lettre ou un blanc souligné _.Les caractères suivants peuvent être des lettres, des blancs soulignés ou des chiffres ; dans la plupart des cas, SAS ne distingue pas les minuscules et les majuscules. Ainsi, si par exemple on a défini la variable Gini, on peut la rappeler en écrivant GINI, gini, etc. ; certains noms correspondent à des variables automatiques de SAS (exemple : _N_, qui correspond au numéro d observation dans la table SAS 1 ) ou à un certain type de tables SAS 1 _N_=1 pour la première observation de la table, 2 pour la deuxième observation, etc 10

11 (exemple : data _NULL_) et ne peuvent pas être utilisés pour nommer des variables ou des tables créées par l utilisateur. 3. Eléments d une table Les observations On désigne par ce nom les lignes d une table ou d une vue SAS. Chaque observation correspond à une unité de comptage ; en statistique, on parle d «individu statistique». Chaque observation porte un numéro. Il est séquentiel et recalculé à chaque création de la table Les variables Les variables sont les colonnes d une table ou d une vue SAS. Chaque variable correspond à une information connue sur les observations. Toutes les variables requièrent obligatoirement trois attributs : nom type (numérique ou caractères) longueur. Une variable peut également posséder un label, un format et un informat. Le nom d une variable doit respecter les contraintes suivantes : la longueur maximale du nom est de 32 caractères ; le premier caractère est une lettre ou un blanc souligné _.Les caractères suivants peuvent être des lettres, des blancs soulignés ou des chiffres ; dans la plupart des cas, SAS ne distingue pas les minuscules et les majuscules. Ainsi, si par exemple on a défini la variable Gini, on peut la rappeler en écrivant GINI, gini, etc. ; certains noms correspondent à des variables automatiques de SAS (exemple : _N_, qui correspond au numéro d observation dans la table SAS 2 ) et ne peuvent pas être utilisés pour nommer des variables ou créées par l utilisateur. Variables caractères : On peut définir des variables caractères d une longueur de 1 à caractères. On leur affecte une valeur de la manière suivante : var1 = Paris ; /*entre */ var2 = " " ; /*entre "*/ var3 = Ile de France ; var4 = Côte d"armor ; 2 _N_=1 pour la première observation de la table, 2 pour la deuxième observation, etc 11

12 Variables numériques : SAS reconnaît les nombres sous les formes suivantes : entiers : 5683 ; entiers relatifs : -5 ; réels : 2.85 ; notation scientifique : 5.4E-1 ; dates : '24aug90'd. Une date est ainsi définie le plus souvent comme numérique. SAS stocke les dates comme un nombre de jours depuis le 1 er janvier Le label Le label d une variable est un texte libre de 256 caractères maximum, qui permet de décrire le contenu de la variable, de donner sa définition, de décrire éventuellement ses valeurs, de manière plus complète et plus lisible que ne peut le faire le nom. Le format Le format est un masque d affichage des données. Il permet d assurer une transition entre les valeurs telles qu elles sont stockées (de manière parfois peu lisible : les dates sont stockées comme un nombre de jours depuis le 1 er janvier 1960) et les valeurs telles qu elles sont affichées. On trouvera en annexe 1 les formats les plus courants fournis par SAS. En complément de ces formats, SAS propose, avec un programme (la procédure FORMAT que l on étudiera ultérieurement), de définir des formats personnalisés correspondant aux différents besoins (tranches de revenus, libellés des départements français, etc ). La longueur La longueur (length) d une variable est la place prévue pour le stockage de chacune de ses valeurs. SAS prévoit par défaut d utiliser 8 octets pour chaque valeur. Les longueurs autorisées sont : de 1 à octets pour une variable caractères, de 2 à 8 octets pour une variable de type numérique. Sous Windows, les longueurs possibles sont comprises en 3 et 8 octets seulement. L informat Un informat est un masque de saisie d une variable. C est le symétrique du format ; il s applique aux données telles qu elles sont lues lors de la création de la table SAS à partir d un fichier externe. Ainsi, pour reprendre l exemple d une date, on peut avoir une donnée stockée sous la forme qui désignerait le 25/01/2001. SAS doit comprendre que c est une date et stocker le nombre (car le 25 janvier 2001 est le ème jour depuis le 1 er janvier 1960). L informat permet d indiquer comment faire cette transformation, et particulier le fait que, dans la valeur lue, les quatre premiers chiffres sont ceux de l année, les 2 suivants ceux du mois, et enfin ceux du jour. 12

13 4. Manipulations de tables SAS Le but premier de SAS est la manipulation de données, avant même de commencer les traitements statistiques proprement dits. Ce chapitre est consacré à la création d une table SAS à partir d une ou de plusieurs sources de données, principalement à travers l étape Data. L étape Data permet entre autres : la création de tables SAS, la création de nouvelles variables, la modification de variables existantes, la fusion et la jointure de plusieurs tables, l importation et l exportation de données. L étape Data regroupe une série d instructions permettant la manipulation ligne à ligne d un jeu de données. L étape Data n affiche rien dans la fenêtre Output, sauf cas exceptionnels Structure et stockage des tables Une table se présente sous forme d une matrice croisant en ligne les observations en en colonne les variables. Exemple : Les données de cet exemple (fichier PAYS), avec lequel nous travaillerons également en TP, proviennent d un article de Russet (1964). Russet cherche à montrer que l inégalité économique entraîne l instabilité politique. Pour mesure l inégalité économique, Russet utilise des variables décrivant la répartition des terres agricoles, le produit national brut par tête et le pourcentage de personnes actives travaillant dans l agriculture : la variable GINI représente l indice de concentration de Gini qui mesure l écart entre la courbe de Lorenz et la droite d égalité, la variable FARM correspond au pourcentage de fermiers possédant la moitié des terres, en commençant par les plus petites surfaces. Si FARM vaut 90%, alors la moitié des terres est possédée par 10% des fermiers, la variable RENT mesure le pourcentage de fermiers locataires de leurs terres, la variable GNPR (gross national product per capita) est la produit national brut par tête en dollars U.S. en 1955, la variable LABO est égale au pourcentage de personnes actives travaillant dans l agriculture. Il y a quatre mesures de l instabilité politique : la variable INST est une fonction du nombre de responsables du pouvoir exécutif et du nombre d années pendant lesquelles le pays a été indépendant entre 1945 et Cet indice varie entre 0 (très stable) et 17 (très instable), la variable ECKS est l indice d Eckstein calculé sur la période Il mesure le nombre de conflits violents entre communautés sur cette période, la variable DEAT est le nombre de personnes tuées lors de manifestations violentes sur la période , la variable DEMO classe les pays en trois groupes : démocratie stable (1), démocratie instable (2) et dictature (3). Les données d origine sont reproduites dans le tableau suivant : 13

14 Obs Pays gini farm rent gnpr labo inst ecks deat demo 1 Argentine Australie Autriche Belgique Bolivie Brésil Canada Chili Colombie Costa Rica Cuba Danemark Rép. Dominic Equateur Egypte Espagne Etats-Unis Finlande France Guatemala Grèce Honduras Inde Irak Irlande Italie Japon Libye Luxembourg Nicaragua Norvège Nlle Zélande Panama Pays-Bas Pérou Philippines Pologne RFA Royaume-Uni Salvador Sud Vietnam Suède Suisse Taiwan Uruguay Venezuela Yougoslavie On peut stocker les tables de façon permanente ou temporaire. La table temporaire est détruite à la fin de la session SAS en cours Les librairies, les tables permanentes et temporaires Une table temporaire sera représentée par un simple nom_de_table. Une table permanente se présentera de la manière suivante : nom_de_librairie.nom_de_table où nom_de_librairie représentera la librairie (c est à dire le répertoire) où la table est stockée. La librairie est définie lors d une instruction LIBNAME assurant la correspondance entre le nom_de_librairie et le nom physique («réel») de la librairie. 14

Introduction au logiciel SAS. Olivier Godechot

Introduction au logiciel SAS. Olivier Godechot Introduction au logiciel SAS Olivier Godechot SAS (9.13). Plan d attaque À quoi ressemble le logiciel? Manipuler les données (étape data) Quelques procédures statistiques de base (étape proc) Fusion des

Plus en détail

Le cas «BOURSE» annexe

Le cas «BOURSE» annexe Le cas «BOURSE» Le cas BOURSE sera réalisé en liaison avec les fiches ressources n 1 à n 5. Objectifs pédagogiques : - se familiariser en douceur avec les manipulations de base (utilisation des icônes,

Plus en détail

MAÎTRISE DE L ENVIRONNEMENT WINDOWS VISTA

MAÎTRISE DE L ENVIRONNEMENT WINDOWS VISTA MAÎTRISE DE L ENVIRONNEMENT WINDOWS VISTA OBJECTIFS : manipuler les fenêtres et l environnement Windows, gérer ses fichiers et dossiers, lancer les applications bureautiques présentes sur son poste. PUBLIC

Plus en détail

Contenu Microsoft Office 2013

Contenu Microsoft Office 2013 Contenu Microsoft Office 2013 Avec Windows 8.1 MODULE 1 INTRODUCTION À WINDOWS 8.1 SYSTÈME D EXPLOITATION WINDOWS 8.1 ENVIRONNEMENT DE WINDOWS 8.1 ÉCRAN D ACCUEIL DÉMARRAGE D UNE APPLICATION Revenir à

Plus en détail

Le cas «BOURSE» annexe

Le cas «BOURSE» annexe Le cas «BOURSE» Le cas BOURSE sera réalisé en liaison avec les fiches ressources n 1 à n 5. Objectifs pédagogiques : - se familiariser en douceur avec les manipulations de base (utilisation des icônes,

Plus en détail

La Clé informatique. Formation Access XP Aide-mémoire

La Clé informatique. Formation Access XP Aide-mémoire La Clé informatique Formation Access XP Aide-mémoire Septembre 2003 Définitions de termes Base de données : Se compare à un énorme classeur ayant plusieurs tiroirs où chacun d eux contient des informations

Plus en détail

EXCEL 1 - PRISE EN MAIN

EXCEL 1 - PRISE EN MAIN EXCEL 1 - PRISE EN MAIN I - Qu est-ce qu un tableur? Excel est un logiciel permettant d élaborer des feuilles de calculs automatiques présentées la plupart du temps sur de grandes feuilles quadrillées.

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X

Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X Groupe Eyrolles, 2003, ISBN : 2-212-11317-X 3 Création de pages dynamiques courantes Dans le chapitre précédent, nous avons installé et configuré tous les éléments indispensables à la mise en œuvre d une

Plus en détail

Writer. Le logiciel se présente directement avec une page vierge, prête à l emploi pour créer votre nouveau document.

Writer. Le logiciel se présente directement avec une page vierge, prête à l emploi pour créer votre nouveau document. Writer Attention : Les documents faits avec Writer ne pourront être lu qu avec Writer, sauf manipulation permettant l échange avec d autres logiciels. Le logiciel se présente directement avec une page

Plus en détail

SUGARCRM MODULE RAPPORTS

SUGARCRM MODULE RAPPORTS SUGARCRM MODULE RAPPORTS Référence document : SYNOLIA_Support_SugarCRM_Module_Rapports_v1.0.docx Version document : 1.0 Date version : 2 octobre 2012 Etat du document : En cours de rédaction Emetteur/Rédacteur

Plus en détail

1ère année LMD informatique/mathématique, UHL Batna. Module Bureautique. TD n 2 Windows XP

1ère année LMD informatique/mathématique, UHL Batna. Module Bureautique. TD n 2 Windows XP 1 TD n 2 Windows XP 1. Définition Windows est le système d'exploitation fourni par la compagnie Microsoft. Windows XP est un système multiutilisateur et multitâche qui fonctionne sur les micro-ordinateurs

Plus en détail

Fiches Outil Acces Sommaire

Fiches Outil Acces Sommaire Fiches Outil Acces Sommaire Fiche Outil Access n 1 :... 2 Le vocabulaire d Access... 2 Fiche Outil Access n 2 :... 4 Créer une table dans la base... 4 Fiche Outil Access n 3 :... 6 Saisir et modifier des

Plus en détail

7 VOS ADRESSES. Afin de faciliter la saisie des envois, ChronoShip OnLine vous permet de gérer votre carnet d adresses.

7 VOS ADRESSES. Afin de faciliter la saisie des envois, ChronoShip OnLine vous permet de gérer votre carnet d adresses. VOS ADRESSES 7 VOS ADRESSES Afin de faciliter la saisie des envois, ChronoShip OnLine vous permet de gérer votre carnet d adresses. Diverses options permettent d enrichir ce carnet d adresses : la saisie

Plus en détail

Traitement de texte et publipostage

Traitement de texte et publipostage Outils Informatiques Mias 1 TP 3 Traitement de texte et publipostage Première partie : principes du traitement de texte Cette séance de travaux pratiques va commencer par quelques manipulations de l éditeur

Plus en détail

II. EXCEL/QUERY ET SQL

II. EXCEL/QUERY ET SQL I. AU TRAVAIL, SQL! 1. Qu est-ce que SQL?... 19 2. SQL est un indépendant... 19 3. Comment est structuré le SQL?... 20 4. Base, table et champ... 21 5. Quelle est la syntaxe générale des instructions SQL?...

Plus en détail

1. PRESENTATION. La Messagerie, Elle permet d envoyer des messages, d en recevoir, de les lire et d y répondre.

1. PRESENTATION. La Messagerie, Elle permet d envoyer des messages, d en recevoir, de les lire et d y répondre. 1. PRESENTATION 1.1. LE LOGICIEL MICROSOFT OUTLOOK Le gestionnaire d informations Bureautique Microsoft OUTLOOK 2000 permet de communiquer sur le réseau interne d une entreprise ou via Internet, de gérer

Plus en détail

Créer sa première présentation :

Créer sa première présentation : PowerPoint est une application dédiée à la conception de présentations de toutes sortes, utilisées en projection ou en affichage sur écran. Ces présentations peuvent intégrer aussi bien du texte, des diagrammes,

Plus en détail

Mise en œuvre d un Site Sharepoint-V1

Mise en œuvre d un Site Sharepoint-V1 Mise en œuvre d un Site Sharepoint- MAJ 20/01/2015 Ce document décrit le paramétrage pour la mise en œuvre des fonctionnalités standard de Microsoft SharePoint 2013 NADAP et SharePoint NADAP ( Nouvelle

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L INFORMATION

TECHNOLOGIE DE L INFORMATION Les FICHES-GUIDE du tableur-grapheur WORKS 4.5 pour WINDOWS TECHNOLOGIE DE L INFORMATION PRÉSENTATION de L ÉCRAN du TABLEUR de WORKS 4.5 pour WINDOWS Barre de titre Cellule sélectionnée ou cellule active

Plus en détail

INTRODUCTION A L UTILISATION DE SYSTAT

INTRODUCTION A L UTILISATION DE SYSTAT 1 INTRODUCTION A L UTILISATION DE SYSTAT F. Lyazrhi D. Concordet 2 Systat est un logiciel statistique qui permet de préparer les graphiques et de faire des calculs nécessaires à l analyse des données.

Plus en détail

Database Manager Guide de l utilisateur DMAN-FR-01/01/12

Database Manager Guide de l utilisateur DMAN-FR-01/01/12 Database Manager Guide de l utilisateur DMAN-FR-01/01/12 Les informations contenues dans le présent manuel de documentation ne sont pas contractuelles et peuvent faire l objet de modifications sans préavis.

Plus en détail

I. FONCTIONS RECHERCHEV & RECHERCHEH

I. FONCTIONS RECHERCHEV & RECHERCHEH Chapitre VI : I. Fonctions RechercheV & rechercheh...1 I.1. La fonction RechercheV...1 I.2. La fonction RechercheH...2 II. Macros...3 II.1. la sécurité des macros...3 II.2. Créer une macros...4 II.3. Exécuter

Plus en détail

Introduction À Excel. Chapitre 1

Introduction À Excel. Chapitre 1 Chapitre 1 Introduction À Excel Qu est-ce qu un tableur? Démarrer Excel La fenêtre Excel Ouvrir et enregistrer un classeur Entrer des étiquettes et des valeurs Nommer et déplacer une feuille Mise en page

Plus en détail

INTRODUCTION au TABLEUR

INTRODUCTION au TABLEUR INTRODUCTION au TABLEUR La principale utilisation d un tableur est le calcul automatique de formules. Il est utilisé dans différents domaines de la gestion... Il est destiné à de multiples applications,

Plus en détail

Contenu Microsoft Access 2010

Contenu Microsoft Access 2010 Contenu Microsoft Access 2010 Module 1 Environnement Access 2010 Fichiers d apprentissage Logiciel Access 2010 Base de données Lancement d Access 2010 Ouverture d une base de données Fenêtre Access 2010

Plus en détail

Support de cours Word 2003 Publipostage

Support de cours Word 2003 Publipostage 1 / 19 1 PRINCIPE... 3 2 DEMARRAGE.... 3 3 SELECTION DU TYPE DE DOCUMENT... 4 4 LE DOCUMENT DE BASE... 4 5 SELECTION DES DESTINATAIRES... 5 6 CREATION D UNE BASE DE DONNEES... 7 7 ECRITURE DE LA LETTRE...

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Environnement Lancement du logiciel : ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Le tableur OpenOffice Calc o Menu Démarrer > Tous les programmes > OpenOffice.org > OpenOffice.org

Plus en détail

Le langage C. Séance n 4

Le langage C. Séance n 4 Université Paris-Sud 11 Institut de Formation des Ingénieurs Remise à niveau INFORMATIQUE Année 2007-2008 Travaux pratiques d informatique Le langage C Séance n 4 But : Vous devez maîtriser à la fin de

Plus en détail

Premier contact avec SAS

Premier contact avec SAS Université de Montpellier 2 M2 MASS TP1 : Introduction au logiciel SAS Analyse statistique d une variable Premier contact avec SAS 1. Lancez le logiciel sous Windows. Vous voyez apparaître les fenêtres

Plus en détail

LE TRAITEMENT DE TEXTE

LE TRAITEMENT DE TEXTE LE TRAITEMENT DE TEXTE A partir de la version 5 de spaiectacle, le traitement de texte est totalement intégré à l application. Au-delà de la simplification quant à la manipulation de ce module, c est également

Plus en détail

RACCOURCIS CLAVIERS. DEFINITION : Une «combinaison de touches» est un appui simultané sur plusieurs touches.

RACCOURCIS CLAVIERS. DEFINITION : Une «combinaison de touches» est un appui simultané sur plusieurs touches. S Vous n aimez pas la souris Les raccourcis clavier sont là pour vous faciliter la vie! INTRODUCTION : Vous avez du mal à vous habituer à la manipulation de la souris Des solutions existent : les raccourcis

Plus en détail

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL i-sms DE SYMTEL

GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL i-sms DE SYMTEL GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL i-sms DE SYMTEL Sommaire A-propos de Symtel... 2 Pré-requis pour l envoi de SMS... 2 1- Les raccourcis... 2 2- Les menus... 3 2-1- Fichier... 3 2-1-1. Accueil... 4 2-1-2.

Plus en détail

Tableur OpenOffice : Les Outils

Tableur OpenOffice : Les Outils 1. Environnement de travail Bouton système Nom du document Nom du logiciel Barre de menus Cases système du logiciel Cases système du fichier Zone de nom : elle contient l adresse du champ sélectionné Cellule

Plus en détail

Restaurer des données

Restaurer des données Restaurer des données Pré-requis à cette présentation La lecture de ce guide suppose que vous avez installé l agent SFR Backup sur l équipement que vous souhaitez sauvegarder. Il est également nécessaire

Plus en détail

Microsoft WORD. Sommaire :

Microsoft WORD. Sommaire : Le traitement de texte avec : Microsoft WORD Sommaire : 1 Le traitement de texte : usages typographiques ITALIQUE Règles Typographiques On se sert de l italique pour attirer l attention sur un mot, sur

Plus en détail

La Clé informatique. Formation Excel XP Aide-mémoire

La Clé informatique. Formation Excel XP Aide-mémoire La Clé informatique Formation Excel XP Aide-mémoire Septembre 2005 Table des matières Qu est-ce que le logiciel Microsoft Excel?... 3 Classeur... 4 Cellule... 5 Barre d outil dans Excel...6 Fonctions habituelles

Plus en détail

WINSTOCK. Winstock «PRISE EN MAIN RAPIDE»

WINSTOCK. Winstock «PRISE EN MAIN RAPIDE» WINSTOCK Winstock «PRISE EN MAIN RAPIDE» I - Le programme est multi - dossiers, la première opération est de créer votre propre dossier par l option Nouveau du menu Dossiers, saisissez un code de 5 caractères

Plus en détail

4. Créer des compteurs, des curseurs ou des bandes déroulantes : a) Création des objets. b) Affectation à une cellule et réglage du pas.

4. Créer des compteurs, des curseurs ou des bandes déroulantes : a) Création des objets. b) Affectation à une cellule et réglage du pas. Logiciel Excel version Office 2007. Voici une liste non exhaustive de fonctions de ce logiciel en relation avec le stage. Au sommaire : 1. Créer des boutons de raccourci dans une barre d outils: a) Sélection

Plus en détail

TP Numéro 3 METTRE EN FORME UN DOCUMENT A L AIDE D EN TETE, DE PIEDS DE PAGE... ET GERER LES SECTIONS

TP Numéro 3 METTRE EN FORME UN DOCUMENT A L AIDE D EN TETE, DE PIEDS DE PAGE... ET GERER LES SECTIONS TP Numéro 3 METTRE EN FORME UN DOCUMENT A L AIDE D EN TETE, DE PIEDS DE PAGE... ET GERER LES SECTIONS 1 MISE EN PAGE Nous allons travailler sur la mise en forme d un document dans Word à l aide de fonctions

Plus en détail

TARIF PERSONNALISÉ Guide de l utilisateur

TARIF PERSONNALISÉ Guide de l utilisateur TARIF PERSONNALISÉ Guide de l utilisateur Tables des matières INSTALLATION Page d accueil...5 UTILISATION GÉNÉRALE Menu Catalogue...5 Recherche... 6 Commande... 8 Devis...12 Edition...13 Menu Conditions...14

Plus en détail

INTRODUCTION AU LOGICIEL SPHINX

INTRODUCTION AU LOGICIEL SPHINX INTRODUCTION AU LOGICIEL SPHINX Sphinx est un logiciel d'enquête et d'analyse des données. Il permet de vous assister dans chacune des quatre grandes étapes de réalisation d'une enquête : 1. L élaboration

Plus en détail

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur 1. Introduction Le modèle CMS Le modèle des «Content Management Systems» proposé par MUM est un type particulier de sites web dynamiques, ayant comme avantage

Plus en détail

Dr Aser J. BODJRENOU. Dernière mise à jour: Mai 2008

Dr Aser J. BODJRENOU. Dernière mise à jour: Mai 2008 SUPPORT DE COURS SUR LE MODULE WINDOWS Dr Aser J. BODJRENOU Dernière mise à jour: Mai 2008 Objectifs Objectifs spécifiques Plan Démarrer un ordinateur. Indiquer: - l icône du Poste de travail sur le Bureau

Plus en détail

Tableur-grapheur Notions de base pour les statistiques descriptives

Tableur-grapheur Notions de base pour les statistiques descriptives Tableur-grapheur Notions de base pour les statistiques descriptives Définitions Un tableur * est un logiciel qui permet de construire et de visualiser des tableaux, contenant des données et d automatiser

Plus en détail

Découvrir l environnement de Microsoft Office WORD 2010

Découvrir l environnement de Microsoft Office WORD 2010 1 Fiche ressource Découvrir l environnement de Microsoft Office WORD 2010 1. Lancer Word 2. Découvrir l interface 3. Utiliser les aides et les info-bulles 4. Modifier les principales options de Word et

Plus en détail

Procédure à suivre pour mettre à jour le «SITE DE COURS» par le titulaire. Juillet 2010 Version 5

Procédure à suivre pour mettre à jour le «SITE DE COURS» par le titulaire. Juillet 2010 Version 5 Procédure à suivre pour mettre à jour le «SITE DE COURS» par le titulaire. Juillet 2010 Version 5 2 1- PRÉALABLES Le titulaire du cours doit détenir une adresse de courrier électronique de l UQAC. Pour

Plus en détail

Nous allons détailler dans cette documentation les fonctionnalités pour créer un objet colonne.

Nous allons détailler dans cette documentation les fonctionnalités pour créer un objet colonne. Généralités Dans le générateur d états des logiciels Ciel pour Macintosh vous avez la possibilité de créer différents types d éléments (texte, rubrique, liste, graphiques, tableau, etc). Nous allons détailler

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE PRISE EN MAIN D UN TABLEUR Version OPEN OFFICE Prise en main d un tableur page 2 1. L utilisation de la souris Pour faire fonctionner un tableur, on utilise le clavier mais aussi la souris. Rappelons,

Plus en détail

FICHIERS ET DOSSIERS

FICHIERS ET DOSSIERS La différence entre fichier et dossier FICHIERS ET DOSSIERS La première notion à acquérir est la différence entre un dossier et un fichier Un dossier est une sorte de classeur dans lequel on range divers

Plus en détail

Tableur Excel 97 : Les Outils

Tableur Excel 97 : Les Outils 1. Environnement de travail Bouton système Nom du logiciel Nom du document Barre de menus Cases système du logiciel Cases système du fichier Zone de nom : elle contient l adresse du champ sélectionné Police

Plus en détail

Guide utilisateur Imagine moviesolutions 2011

Guide utilisateur Imagine moviesolutions 2011 Guide utilisateur Imagine moviesolutions 2011 Les premiers pas avec Imagine Après avoir téléchargé le programme, double- cliquez sur l icône : Lors du premier lancement d Imagine, vous allez pouvoir modifier

Plus en détail

Pas-à-pas Excel 2000 et suivants

Pas-à-pas Excel 2000 et suivants Pas-à-pas Excel 2000 et suivants calculer automatiquement un date d échéance Objectif : calculer une date d échéance tenant compte de la durée variable d un contrat, faire apparaître automatiquement les

Plus en détail

Gesrisk. Tableau de bord de gestion. Logiciel édité par Optimum Conseil. Version 1.4 pour Microsoft Excel

Gesrisk. Tableau de bord de gestion. Logiciel édité par Optimum Conseil. Version 1.4 pour Microsoft Excel Logiciel édité par Optimum Conseil Gesrisk Tableau de bord de gestion Version 1.4 pour Microsoft Excel Copyright 2008-2014 Optimum Conseil page 1 / 14 Introduction Ce document est destiné aux utilisateurs

Plus en détail

Plateforme d'évaluation professionnelle. Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog

Plateforme d'évaluation professionnelle. Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog Plateforme d'évaluation professionnelle Manuel d utilisation de l interface de test d EvaLog Un produit de la société AlgoWin http://www.algowin.fr Version 1.0.1 du 18/01/2015 Table des matières Présentation

Plus en détail

Programmer avec Xcas : version 0.8.6 et 0.9

Programmer avec Xcas : version 0.8.6 et 0.9 Programmer avec Xcas : version 0.8.6 et 0.9 I. L environnement de travail de Xcas Xcas permet d écrire des programmes, comme n importe quel langage de programmation. C est un langage fonctionnel. L argument

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

Publier des données sur le Web

Publier des données sur le Web Publier des données sur le Web Introduction Microsoft Excel fournit les outils dont vous avez besoin pour créer et enregistrer votre classeur sous forme d une page web et le publier sur le Web. La commande

Plus en détail

Le Finder. Le bureau. La barre des menus : Elle est unique et se modifie en fonction de l application qui est au premier plan. Icône de dossier.

Le Finder. Le bureau. La barre des menus : Elle est unique et se modifie en fonction de l application qui est au premier plan. Icône de dossier. Le Finder C est l application (le programme) qui permet de communiquer avec l ordinateur à l aide d une interface graphique (bureau, menus, icônes, fenêtres). Le bureau C est ce qui s affiche sur l écran

Plus en détail

Nouveauté Cegid PMI Fevrier 2007

Nouveauté Cegid PMI Fevrier 2007 Nouveauté Cegid PMI Fevrier 2007 CEGID PMI FEVRIER2007 2 ERGONOMIE GENERALE SOMMAIRE ERGONOMIE GENERALE 3 AJOUT D UNE IMPRIMANTE PDF DANS CEGID PMI 3 NOUVELLES FONCTIONNALITES DEPUIS LES APERÇUS AVANT

Plus en détail

Planning Equipe Entreprise - Version Mono-Poste

Planning Equipe Entreprise - Version Mono-Poste Planning Equipe Entreprise - Version Mono-Poste Table des matières Planning Equipe Entreprise...2 Prise en main...3 Entrée des Plannings...4 Commentaires...6 Employés...7 Affichage des Plannings...9 Motifs

Plus en détail

C'est : C'est : un fichier, analogue à une feuille de calcul Excel, contenant les informations.

C'est : C'est : un fichier, analogue à une feuille de calcul Excel, contenant les informations. C'est : un ensemble de fichiers contenant toutes les informations nécessaires à une application + un logiciel de Gestion de ces informations appelé SGBD (Système de Gestion de Base de Données). C'est :

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

Objectif. Insérer un tableau. Saisir du texte (passer d une cellule à l autre) Ajouter bordures et trames. Sélectionner une ligne, une colonne

Objectif. Insérer un tableau. Saisir du texte (passer d une cellule à l autre) Ajouter bordures et trames. Sélectionner une ligne, une colonne Objectif Après avoir saisi quelques lignes de textes avec les coordonnées de l école et le nom de la classe concernée, nous allons insérer un tableau pour dresser la liste des élèves d une classe. insérer

Plus en détail

Module 3 Exécution, interrogation d un formulaire

Module 3 Exécution, interrogation d un formulaire Module 3 Exécution, interrogation d un formulaire Manipulation du module Form Le module Form est un programme source qui peut être enregistré dans la base de données ou dans un fichier binaire sur le disque

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE CKFINDOR ET CKEDITOR AVERTISSEMENTS

MODE D EMPLOI DE CKFINDOR ET CKEDITOR AVERTISSEMENTS MODE D EMPLOI DE CKFINDOR ET CKEDITOR AVERTISSEMENTS En renommant, déplaçant ou supprimant des images déjà insérées dans des pages, ou en renommant, déplaçant ou supprimant des sous-dossiers, les images

Plus en détail

Page 1/11. Préambule. Table des matières

Page 1/11. Préambule. Table des matières Page 1/11 Table des matières Préambule... 1 1- Le principe de «NuaFil»... 2 2 - Accueil de votre gestion de profil... 2 2-1 - La recherche de profils... 3 2-2- La liste de vos profils... 3 3 - Le référencement

Plus en détail

IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD

IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD Université de Perpignan - IUT de Carcassonne Vivien ROSSI Année 2006/2007 IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD Ce document est tiré du site : http ://www.stat.ucl.ac.be/ispersonnel/lecoutre/stats/spad/

Plus en détail

Utilisation du logiciel Excel pour des analyses simples de bases données

Utilisation du logiciel Excel pour des analyses simples de bases données Utilisation du logiciel Excel pour des analyses simples de bases données Catherine Raux (interne Santé Publique) et Benoît Lepage (AHU), Service d Epidémiologie du CHU de Toulouse Version 1.1 Avril 2012

Plus en détail

CLARISWORKS 5. ÉTAPE 1 Créer un document. Lancer l application. (Windows 95 ou 98) Créer un document en utilisant le traitement de texte

CLARISWORKS 5. ÉTAPE 1 Créer un document. Lancer l application. (Windows 95 ou 98) Créer un document en utilisant le traitement de texte ÉTAPE 1 Créer un document Lancer l application Mettre l ordinateur en route. Double cliquer sur l icône ClarisWorks 5 qui se trouve sur le bureau ou cliquer sur Démarrer Programmes ClarisWorks5 Vous arrivez

Plus en détail

Windows XP. Microsoft. Sommaire :

Windows XP. Microsoft. Sommaire : Microsoft Windows XP Sommaire : OUVERTURE DE SESSION...2 LE BUREAU...3 CHANGER D ENVIRRONEMENT...4 NOUVEAU RACCOURCI...7 LE MENU DEMARRER...9 LES PROGRAMMES AU DEMARRAGE...11 LA GESTION DES FICHIERS...12

Plus en détail

Les résultats, anonymés au niveau des élèves, sont transmis au ministère par l'intermédiaire d'une application Web académique.

Les résultats, anonymés au niveau des élèves, sont transmis au ministère par l'intermédiaire d'une application Web académique. Evaluations nationales CM2 - Janvier 2009 Saisie et remontée des résultats Les résultats des évaluations CM2 sont saisis et traités à l'aide d'une application informatique spécifique de type tableur (Microsoft

Plus en détail

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Guide pratique pour les petites entreprises Table des matières Section 1 : présentation de Windows XP Mode pour Windows 7 2 Section 2 : démarrage

Plus en détail

Publipostage avec Microsoft WORD

Publipostage avec Microsoft WORD Septembre 2014 révision février 2015 Publipostage avec Microsoft WORD Présentation Le logiciel Elite vous offre la possibilité d effectuer des courriers automatiques avec Microsoft Word. La technique utilisée

Plus en détail

Concepts de base de Word

Concepts de base de Word Concepts de base de Word Word est une application performante de traitement de texte et de mise en page. Pour en tirer le meilleur parti, il faut d abord en comprendre les concepts de base. Ce didacticiel

Plus en détail

Carnet d adresses - Contacts messagerie Le 11 février 2013. Export des contacts Google Mail

Carnet d adresses - Contacts messagerie Le 11 février 2013. Export des contacts Google Mail Contacts de messagerie Si vous changez de client de messagerie, vous souhaiterez sans doute récupérer vos contacts. Les contacts sont stockés sous un format interne à votre logiciel et ne peuvent pas être

Plus en détail

Avril 2014. Guide d utilisation du service TFP Internet pour les professionnels

Avril 2014. Guide d utilisation du service TFP Internet pour les professionnels Avril 2014 Guide d utilisation du service TFP Internet pour les professionnels TABLE DES MATIÈRES 1. INSCRIPTION D UN MEMBRE...3 2. MEMBRE...4 2.1 Accès à TFP Internet... 4 2.2 Navigation dans TFP... 7

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno Windows : la gestion des dossiers et des fichiers Version Windows 7 Les initialisations

Club informatique Mont-Bruno Windows : la gestion des dossiers et des fichiers Version Windows 7 Les initialisations Club informatique Mont-Bruno Windows : la gestion des dossiers et des fichiers Document rédigé par Michel Gagné pour des séances de mars et avril 2013 Réédité pour des séances de mars 2014 Version Windows

Plus en détail

AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence

AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence MANUEL INFORMATIQUE 2008 MODE D EMPLOI DU MODULE DE SAISIE ET D ANALYSE SOMMAIRE A INSTALLATION DE HYGMAIN_TABLEUR.XLS... 3 B SAISIE DES DONNEES...

Plus en détail

Initiation Word_ Mod 1.doc Module 1. Avant propos.

Initiation Word_ Mod 1.doc Module 1. Avant propos. Initiation WORD. Module 1 : La présentation de Word Système d exploitation utilisé : Windows XP Service Pack 2 Créé par Xavier CABANAT Version 1.0 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 9 Avant propos.

Plus en détail

MO-Call pour les Ordinateurs. Guide de l utilisateur

MO-Call pour les Ordinateurs. Guide de l utilisateur MO-Call pour les Ordinateurs Guide de l utilisateur Sommaire MO-CALL POUR ORDINATEURS...1 GUIDE DE L UTILISATEUR...1 SOMMAIRE...2 BIENVENUE CHEZ MO-CALL...4 MISE EN ROUTE...5 CONNEXION...5 APPELS...7 COMPOSITION

Plus en détail

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 Introduction : Initiation à la Micro- Informatique 1. Matériel 2. Périphériques a) Le clavier b) La souris c) L écran d) L unité centrale e) L imprimante

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION XL Report

NOTICE D UTILISATION XL Report NOTICE D UTILISATION XL Report XL Soft - 16 Bd Charles de Gaulle Parc d'affaires les Moulinets- Bât C 44800 SAINT HERBLAIN Tel.: 02 51 80 77 88 Fax: 02 51 80 77 87 www.xlsoft.fr SOMMAIRE 1) FINALITE D

Plus en détail

Initiation WORD. Module 4 : La mise en page d un document

Initiation WORD. Module 4 : La mise en page d un document Initiation WORD. Module 4 : La mise en page d un document Système d exploitation utilisé : Windows XP Service Pack 2 Créé par Xavier CABANAT Version 1.0 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 13 Avant

Plus en détail

Une macro. Que représente une macro? Enregistrer une macro

Une macro. Que représente une macro? Enregistrer une macro 1 Une macro Que représente une macro? Une macro est une suite d instructions écrites l une après l autre. Lors de son exécution, Excel interprète les lignes de code de votre macro dans l ordre où vous

Plus en détail

Fiche de travaux à réaliser durant l ED n 2

Fiche de travaux à réaliser durant l ED n 2 Licence MIASHS, 2 année, 1 semestre, 2015/2016 Enquêtes et sondages en sciences sociales - Pr. Philippe WANIEZ Fiche de travaux à réaliser durant l ED n 2 1. Faire connaissance avec SAS Cliquer sur l icône

Plus en détail

Manuel d aide. A l utilisation. Du logiciel. HexaSoft

Manuel d aide. A l utilisation. Du logiciel. HexaSoft Manuel d aide A l utilisation Du logiciel HexaSoft 1. Installation du logiciel Pour installer le logiciel sur votre PC procéder comme suit : 1. Insérez le CD d HexaSoft dans le lecteur CD du PC (Si l installation

Plus en détail

INITIATION A L INFORMATIQUE. MODULE : Initiation à l'environnement Windows XP. Table des matières :

INITIATION A L INFORMATIQUE. MODULE : Initiation à l'environnement Windows XP. Table des matières : INITIATION A L INFORMATIQUE MODULE : Initiation à l'environnement Windows XP Table des matières : INTRODUCTION Les outils de l Interface Graphique : CONFIGURER VOTRE POSTE DE TRAVAIL Paramétrer la barre

Plus en détail

ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP

ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP SAS Web Report Studio offre depuis de nombreuses versions la possibilité de visualiser les observations spécifiques à partir des données

Plus en détail

Les Bases de l Informatique

Les Bases de l Informatique Le système d'exploitation (ou OS : Operating System) est le Programme qui assure la gestion de l'ordinateur et de tous les périphériques qui y sont connectés. Parmi les systèmes d'exploitation les plus

Plus en détail

Les bases d Excel. I L interface d Excel CHAPITRE I OBJECTIFS MOTS CLÉS

Les bases d Excel. I L interface d Excel CHAPITRE I OBJECTIFS MOTS CLÉS CHAPITRE I Les bases d Excel OBJECTIFS Découvrir l interface d Excel Mettre en forme un tableau Sélectionner et recopier des cellules Imprimer des documents Excel MOTS CLÉS Nouvelle Interface Mettre en

Plus en détail

OpenOffice.org. Le Tableur : Calc. La Piscine

OpenOffice.org. Le Tableur : Calc. La Piscine Le : Calc La Piscine 1 /18 Table des matières Format des nombres...3 Appliquer les formats monétaire, pourcentage, décimal...3 Appliquer les autres formats...3 Saisir les données présentées dans les illustrations

Plus en détail

STRATEGIE INFORMATIQUE

STRATEGIE INFORMATIQUE MANUEL UTILISATEUR Application de suivi des commerciaux Immeuble La Coupole - Grand Camp - 97142 - LES ABYMES - Tél. : 0590 48 18 98 - Fax : 0590 83 46 71 Immeuble Sera n 6 - Zone de Manhity - 97232 -

Plus en détail

TICE CONTRAT D ACTIVITE N 7 NIVEAU 4 ème Réalisation assistée par ordinateur Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Concevoir le produit Définir le produit Préparer la fabrication

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DE L ESPACE PERSONNE PUBLIQUE

MANUEL D UTILISATION DE L ESPACE PERSONNE PUBLIQUE MANUEL D UTILISATION DE L ESPACE PERSONNE PUBLIQUE Vous allez utiliser le module de gestion de l espace personne publique achatpublic.com. Ce document vous montre étape par étape, et de manière illustrée,

Plus en détail

Sommaire. I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2

Sommaire. I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2 Sommaire I. SCENARII DE TRAITEMENTS...2 I.1 : Alimentation à partir d un fichier Access (.mdb)...2 I.1 : Vérification de l intégrité des traitements SQL sur la pyramide des ages...3 I.2 : Vérification

Plus en détail

Prise en main d un tableur Open Office

Prise en main d un tableur Open Office Prise en main d un tableur Open Office 1 Présentation de l écran de travail Barre des menus Barre d outil Standard Barre de mise en forme Zone d édition des formules zone active Adresse de la zone active

Plus en détail

Utilisation de Sarbacane 3 Sarbacane Software

Utilisation de Sarbacane 3 Sarbacane Software Tutorial par Anthony Da Cruz Utilisation de Sarbacane 3 Sarbacane Software Ambiance Soleil 17 Rue Royale 74000, Annecy Sommaire 1. Présentation générale 2. Guide étape par étape 3. Astuces de l éditeur

Plus en détail

SAGESSE Delphi Interbase Version V6.0

SAGESSE Delphi Interbase Version V6.0 SAGESSE Delphi Interbase Version V6.0 Note d accompagnement SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...1 1.1 Rappel de la version d InterBase nécessaire pour SAGESSE V6.0... 1 2. MISE EN ŒUVRE...1 2.1 Mise à jour d une

Plus en détail