SEQUENCE : L HOTEL DES DEUX MONDES DE E.E. SCHMITT.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SEQUENCE : L HOTEL DES DEUX MONDES DE E.E. SCHMITT."

Transcription

1 SEQUENCE : L HOTEL DES DEUX MONDES DE E.E. SCHMITT. Séquence proposée par Mme Potavin (LP Mistral à Nîmes) et Mmes Cathenod, Subtil et Carrière (SEP A. Einstein à Bagnols-sur-Cèze) Objectifs généraux : - Lire et étudier une œuvre intégrale de théâtre. - lectures méthodiques de scènes - appréhender les différentes philosophies sur la mort. Séance 1 : A la découverte de la pièce Objectifs : déterminer les attentes de lecture à partir d éléments variés Activités menées : - analyse d images (affiches des pièces créées ces dernières années) présence et rôle des contrastes (jeu de couleurs : obscurité/lumière de la première affiche; fond bleu du ciel / fond orangé de la table/mer de la seconde affiche) symbolique des objets : fenêtre, bateau, bougie, étoiles pour la lueur d espoir, bateau, écriture en forme de vagues pour le voyage, le départ ; position en équilibre du bateau pour la plongée vers l inconnu - réflexion autour de la liste des personnages : précision de points supplémentaires : deux rôles muets de médecins ou infirmiers, un Docteur (hôtel = clinique?) ; présence d une certaine atmosphère mystérieuse, voire mystique (un Mage, un Docteur S de sexe masculin? des personnages muets vêtus de blancs) liste hétéroclite (aucune relation, semble-t-il, entre ces personnages) - étude de la didascalie initiale présence d une longue didascalie pour planter le décor et décrire la première action : = un son, tout d abord. Violent, «étrange», «immense» et qui aspire tout. L étude du champ lexical de ce bruit lui donne une dimension animale, mythologique («puissance infinie, immense courant d air, étrange, emporter n importe quoi, ailes de son souffle, mugissement, gonfle, râle, murmures») puisqu il enlève tout (hommes et objets). Contraste avec la cause de ce bruit : un simple ascenseur! Effet de surprise.

2 = un lieu commun ensuite : une banale salle de réception d hôtel (une attente normale en relation étroite avec le titre). Effet de surprise : les initiales A et V surplombant les couloirs menant aux chambres. Hypothèses sur la signification de ces initiales. = l arrivée de Julien (personnage principal? ce que la liste des personnages laisse supposer, il est en première position). Homme jeune mais «hagard», «choqué», en «déséquilibre», surpris de se trouver là. Un «accidenté»? Cet hôtel ne semble rien lui dire. Type de client inhabituel. Bilan : relations entre les divers éléments d analyse (écriture individuelle d un paragraphe de synthèse) - un hôtel où les clients arrivent de façon brutale, sans l avoir voulu - un lieu entre deux mondes, lesquels (lumière/obscurité, vie/mort)? un voyage vers quoi? - la permanence d une lueur d espoir - la présence du corps médical - des clients sans lien direct les uns envers les autres

3 Hôtel des deux mondes Doc.4 : premières lignes de la pièce Séance 1 : Partir à la découverte de l œuvre théâtrale Doc.1 : Affiche de la pièce créée en 2005 Doc.3 : Liste des personnages Doc.2 : Affiche de la pièce créée en 2006

4 Séance 2 : Un huis clos entre deux mondes Objectifs de séance : - Partir à la rencontre des personnages de la pièce (mini-portraits: position sociale, état civil, circonstances de l arrivée à l hôtel) - Découvrir les enjeux de la pièce, à travers l analyse de la situation de chacun de ces personnages (enfermement, rôle de l ascenseur) - Retrouver les fonctions de la scène d exposition (du début jusqu à la page 219) Activités 1 : un lieu spécifique Au choix : -Distribution de la fiche élève symbolisant les lieux -OU, après lecture de la didascalie initiale plantant le décor, demander aux élèves de schématiser leur propre représentation des lieux. (= construire la fiche avec eux) Consigne suivante : Positionnez chacun des pensionnaires de l Hôtel des deux mondes sur ce croquis (l aile où il loge, ou la réception pour le Docteur S et les deux personnages en blanc), en dressant pour chacun d eux un mini-portrait tenant compte de: - son état civil, portrait physique - sa position sociale, - les circonstances de son arrivée dans l Hôtel ou ses fonctions dans cet hôtel Activité 2 : un ascenseur particulier Par quel biais accède-ton à l Hôtel des deux mondes? Par où en sort-on? Inviter les élèves à symboliser le rôle de l ascenseur (liaison avec le monde d en bas et celui d en haut) en traçant, sur le croquis, les flèches adéquates. Symboles à utiliser : Activité 3 : Julien en plein huis clos Il s agit : -d analyser la prise de conscience de Julien et ses différents états d âme face à sa situation (hébétude, méprise sur la nature de ce lieu et son état son coma-, explosion de colère et frustration, abattement). Demander aux élèves de retrouver ces différents états d âme de façon chronologique et les mettre en relation avec la spécificité de ce lieu (un hôtel d où l on ne peut s échapper). Consigne donnée : Comment réagit Julien quand il arrive dans cet hôtel? Et après? Relevez de façon chronologique les différents états d âme par lesquels il passe lorsqu il se demande où il se trouve. Mettez à chaque fois cet état d âme

5 en relation avec ce qu il croit avoir compris de cet hôtel. (Activité écrite individuelle) Tableau de réalisation possible Perception de son état physique Réactions mentales et physiques et du lieu où il se trouve qui en découlent (Nature du lieu / état physique de Julien) - se croit dans un hôtel ou motel - il se sent perdu (ne se souvient pas d avoir réservé) - pense qu il s agit d un hôpital - cherche des «traces médicales» (appareils de soins) incompréhension, premiers signes d impatience (veut rencontrer S ) - croit être mort - colère face aux rires des autres ; veut sortir de ce lieu, court partout, enrage; brise le mobilier - se demande s il n est pas en défait, abattu (par son statut prison de prisonnier) mais reconnaît que cette prison est irréelle - apprend qu il n est pas mort, se - exaltation, joie profonde (presque enfantine) de se savoir en vie ; rajeuni - apprend qu il n est plus en vie - se renferme, se replie sur luimême - connaît désormais le rôle de - surpris par son statut de l hôtel et son état (coma) «suicidé», choqué, assommé, sans voix

6 Bilan de séance: rappelez en quelques lignes les enjeux de cette scène d exposition (ce qu elle donne à savoir sur les personnages, leur raison d être en ce lieu, la nature de cet hôtel). Mettez en évidence les attentes qu elle suscite. (Écriture individuelle)

7 Réception Hôtel des deux mondes Les pensionnaires de l aile A : Les pensionnaires de l aile V : Couloir A comme Couloir V comme.. Ascenseur Le docteur S :. Le jeune homme en blanc :... La jeune femme en blanc: Mode de Liaison des pensionnaires avec le monde d en bas : Rôle de l ascenseur :

8 Séance 3 : la structure de la pièce Résumé issu d Internet (annonce d une mise en scène). Aucun client ne sait comment il est arrivé à l'hôtel des Deux Mondes. Personne ne sait quand il pourra repartir, ni vers quelle destination. Dans ce lieu étrange, tout est possible! Tragédie, comédie?... Six personnages en équilibre sur le fil de la vie, vont tenter d apprendre que «la confiance est une petite flamme qui n'éclaire rien mais qui tient chaud!" À travers ce spectacle profondément émouvant, tendre, sensible et étoilé d humour, Eric-Emmanuel Schmitt fait vibrer les mystères et pose avec brio les questions essentielles. Une saisissante histoire d amour et d espoir qui donne tout simplement envie de vivre! Sept Nominations aux Molières à la création! Remarques préalables pour les questions possibles : Pas de découpage en actes et scènes. La pièce s ouvre et se ferme avec le départ et l arrivée de Julien (personnage principal???). Fin «ouverte». Possibilité de retrouver qques étapes de l évolution de l action : expo, péripéties, rebondissements et dénouement mais il reste à déterminer ce qu on pourrait appeler la crise/le nœud??? (Ce qui permet à Julien d évoluer, l arrivée de Laura dans ce cas c est plutôt le contraire d une crise, c est plutôt un apaisement). En fait chaque personnage vit «sa crise». Unité de lieu (huis clos entre 2 mondes = nulle part). Temps de l histoire coïncide avec temps du texte (aucun repère pour la «scène»). Y a-t-il une «morale» à cette histoire? Texte au sujet «philosophique» qui progresse grâce aux dialogues, aux départs et arrivées de l ascenseur. LA QUESTION : Qu est-ce qui structure la pièce et fait évoluer les personnages en l absence «d évènements» et de repères temporels, dans ce huis-clos, nulle part, entre 2 mondes? Ce sont les rencontres successives des personnages (plusieurs combinaisons) qui font avancer l action et évoluer les personnages pour les conduire vers leur propre dénouement. Ainsi, l hôtel se vide progressivement de tous ses «clients», reste le «personnel».

9 Mais il faut préciser que le personnage de Laura joue un rôle de «déclencheur» qui va influer : 1. sur le destin du mage 2. sur le rôle du Dr S 3. sur le comportement de Julien Activités possibles : Un résumé mettant en évidence les phases essentielles OU Un axe chronologique qui permette de visualiser et commenter les arrivées et les départs avec les changements que cela implique pour les personnages. Positionner sur cet axe les arrivées des clients d une couleur, les départs d une autre. Préciser les réactions que ces départs provoquent sur les clients qui restent dans l hôtel. Arrivée de Julien = expo Mort de Marie Arrivée de Laura = tournant Idylle Julien/Laura Fausse alerte /opération de Julien = rebondissement Survie du président Transgression des règles par le Dr S = début d une «résolution» Transplantation Mort du mage Survie de Laura Départ de Julien?? = dénouement et énervement du lecteur!!! Prolongement : une étude sur l évolution du comportement et caractère de Julien qui passe de l incompréhension, indignation, agressivité, violence, colère à un apaisement remarquable à la fin de la pièce : il n est inquiet que pour son amour, pas pour sa vie. Réfléchir à la morale de l histoire

10 Séance 4 : Qu y a t il après la mort? Problématique : Quelles sont les visions de la mort que nous propose cette pièce? Support : pages 221, 224 à 229, 236, , 258, 262, , et Consignes : En relisant ces différents passages dans le texte, étudiez ce que représente la mort pour chacun des pensionnaires de l hôtel des deux mondes. Vous devez différencier la pensée de Julien en deux moments : avant l arrivée de Laura et après l arrivée de Laura. Puis, dans un second temps, lisez ces textes afin d attribuer aux personnages une pensée philosophique sur la mort. Tableau construit par les élèves, afin de le compléter au regard des théories lues sur le document et des pensées développées par les personnages de l hôtel. BILAN : Échange à propos des théories abordées. Que pensez-vous des propos du Docteur S?

11 Vie / mort / existence d un après: quelques pensées philosophiques Pour expliquer l existence de l univers, deux possibilités s opposent : Dieu ou le hasard. Les atomistes ou la théorie du hasard «Toutes choses dans la Nature sont le fruit du hasard et de la nécessité». Cette phrase de Démocrite ( avant J-C) résume l idée que se font les atomistes de la création de l Univers. Le monde n a pas eu de commencement et n aura pas de fin. Il n existe pas qu un seul monde. Les mondes, terre, soleil, planètes se sont formés par l association d atomes ayant de l affinité entre eux, «le semblable étant attiré par le semblable». Hasard et Providence sont des contraires. La Providence, c est l intervention d un Dieu en toutes choses et l existence d un Meilleur. Or, selon les atomistes, rien n est produit en vue du meilleur. Si toutefois le meilleur a été produit, c est par le fruit du hasard. Doctrine fondée par Épicure ( avant J-C), L épicurisme philosophe grec dont les principes se veulent rassurants, apaisants. Pour lui, l univers est formé d un nombre infini d éléments matériels indestructibles, les atomes. Ces atomes tombent verticalement dans le vide, également infini (ce qui présuppose que la Terre est plate!), mais ils sont capables de modifier légèrement leur trajectoire et de se rencontrer, ce qui forme les corps. Conséquences des principes épicuriens : 1) Les dieux et la religion : L univers n est pas une création divine. Les dieux existent et sont semblables aux hommes en ce qu ils sont aussi des réunions d atomes, mais ils sont immortels parce que formés d atomes qui ne peuvent se dissocier. Les dieux vivent dans des intermondes sans se soucier de l humanité ; il est donc inutile de les prier et absurde de les craindre 2) Nature et condition de l homme Les hommes sont corps et âme des réunions d atomes matériels qui se déferont un jour. La mort n est rien d autre que cette désagrégation. L homme, ramené à l état d atomes dissociés, se trouve, après la mort, dans la même situation qu avant sa naissance et ne souffre pas davantage. Il faut donc bannir la crainte de la mort et d un châtiment dans un au-delà qui n existe pas. La vision des croyants : paradis et enfer Tout est création de Dieu, il existe une survie de l âme après la mort du corps. Le mot paradis renvoie à deux sortes de lieu : un paradis céleste et un

12 paradis terrestre, lieu originel où résidaient Adam et Ève, sur Terre. Dans ce jardin des délices ou jardin d Éden poussaient toutes sortes d arbres et de plantes aux fruits délicieux, tous les animaux vivaient en harmonie sous la direction de l homme. Les hommes pouvaient jouir librement du paradis à une seule condition : ne pas manger du fruit d un seul arbre celui de la connaissance du bien et du mal. Adam et Ève furent chassés du jardin merveilleux, condamnés au travail, à la souffrance de l enfantement pour la femme, à la suite de leur désobéissance. Le serpent tentateur, symbole du mal, fut maudit et privé de ses pattes. Le paradis céleste n est pas un lieu matériel mais spirituel : celui où résident les âmes des justes après leur mort, où ils connaissent le bonheur absolu dans la contemplation de Dieu. L enfer est le lieu des souffrances éternelles (feu, tortures), celui où résident les damnés après leur mort. Le pari de Pascal raisonnement. C est le nom d un passage des Pensées de Pascal ( ) dans lequel il précise le gain que l on peut avoir en croyant en Dieu. Le but de son exercice est probablement de convaincre ceux de ses contemporains qui jouaient beaucoup et étaient donc plus accessibles à cette forme de Le pari de Pascal peut se résumer ainsi : Dieu existe Dieu n existe pas Vous pariez sur l existence de Dieu Vous allez au paradis Vous retournez au néant Vous ne pariez pas sur l existence de Dieu Vous allez en enfer Vous retournez au néant Pascal en déduit que, ne pouvant départager l existence ou non de Dieu, croire en Dieu serait une solution statistiquement plus avantageuse que de ne pas croire en lui. L homme a tout à y gagner (le paradis). c est le point clé de la pensée de Jean-Paul Sartre L existentialisme ( ) : il explique l existence humaine par la formule «l existence précède l essence», c està-dire que l homme surgit d abord dans le monde (un corps), puis existe, et finalement se définit par ses actions dont il est pleinement responsable (une essence). Il n y a pas de Dieu pour le concevoir. L homme n est rien avant de naître, son avenir lui appartient, ce qu il est, ce qu il sera lui appartient. Il est le résultat de ses choix, le seul vrai maître de ses pensées ; il est donc responsable de ce qu il est. L existentialisme implique la liberté et le libre arbitre (la faculté de choisir). Dans ce monde sans dieu ni Providence, l homme est donc, paradoxalement, condamné à la liberté puisqu il devient le seul responsable de ses choix ou de ses absences de choix! Et cette responsabilité existe vis-à-vis des autres aussi. La mort n est que la fin d un corps et d une conscience.

13 Personnage Vision de la mort Philosophie attribuée Marie ( ) Julien avant l arrivée de Laura (224 à 229 et 276) Le mage (221) Le président ( ) Julien après l arrivée de Laura ( ) Docteur S ( ) Laura ( ) Elle ne sait pas ce que représente la mort. Elle aimerait avoir droit à un deuxième tour. Quand quelqu un meurt, il va «là haut». Elle pense qu il y a quelque chose là haut certainement un jardin avec des arbres, des fleurs. Là-haut, il n y a rien. Nous n aurons pas de souvenir de notre vie. Après la mort, c est le néant. Nous retournons à la poussière. Tout disparaît un jour. La mort est une fin. Tout n est que hasard, un brassage, une mixture de molécules. On ne sait pas ce qui nous attend une fois mort. Quand la mort est proche, on profite davantage de chaque moment. D après l éducation religieuse, après la mort, nous montons au ciel et là nous sommes jugés selon nos mérites. L hôtel des deux mondes est impossible car il n est mentionné nulle part. Nous montons directement devant Dieu. Optimisme qu il y ait quelque chose après la mort. Il veut y voir une promesse de lumière. Il désire espérer dans ce qu il ne comprend pas. Il est serein, moins effrayé devant la mort. L homme est libre de faire ce qu il veut avec son corps. Il n y a pas de Grand Livre du Destin. La mort n est ni un châtiment ni une récompense. Nul n échappe à la mort. La vie et la mort sont données à tout le monde. La mort n est pas un fait mais un mystère. On ne sait pas ce qu est la mort et la pire des choses serait d avoir une réponse à cette question. Il faut avoir confiance. Il ne faut pas avoir peur de la mort. Il faut avoir de l espoir. Elle aime la mort comme la vie. Vision des croyants, mais confusion entre le paradis terrestre et le paradis céleste. Vision des atomistes ou de la théorie du hasard. Epicuriens et Philosophie de Spinoza Vision des croyants Le pari de Pascal Vision existentialistes des Vision des disciples d Épicure

14 Personnages Vision de la mort Philosophie attribuée Marie Julien avant l arrivée de Laura Le mage Le président Julien après l arrivée de Laura Laura Le Docteur S

15 Hôtel de deux mondes, pages 279 à 281, É-E Schmitt Théâtre 3, éditions Le livre de Poche, 2006 Évaluation: d un monde à l autre, le rôle du mystérieux Docteur S pas Lexique : Providence : avec une majuscule, ce terme désigne Dieu, celui qui gouverne l univers et décide de conduire les hommes vers la fin qu Il a envisagée pour eux. «Jouer la Providence» revient à endosser le rôle de Dieu.

16 Évaluation : d un monde à l autre, le rôle du mystérieux Docteur S COMPÉTENCES DE LECTURE : ( 9 points) 1) que demande le Mage au Docteur S.? Pourquoi? (1 point) (Pour les questions 2 et 3, relisez le passage encadré) 2) que pense le Mage de la présence et du rôle de Dieu? Justifiez votre réponse à l aide d indices précis. Que souhaite-t-il que le Docteur S fasse? (2 points) 3) rappelez le rôle du Docteur S au sein de l hôtel. A-t-elle le pouvoir d intervenir sur les événements? Quel argument met-elle en avant, dans ce passage encadré, pour ne pas répondre à la demande du Mage? (2 points) 4) le Docteur S hésite néanmoins. Retrouvez deux didascalies qui le prouvent et précisez leur effet. (2 points) 5) retrouvez pages 289 et 291 la décision prise finalement par le Docteur S. et les sentiments qu elle provoque chez elle. (2 points) COMPÉTENCES D ÉCRITURE (9 points) Le Docteur S a joué un rôle clé dans le passage de Laura et du Mage d un monde vers l autre. Mais elle n est pas seule maître à bord! Vous êtes le Docteur S et avez des comptes à rendre à l Autorité Supérieure qui dirige l Hôtel des deux Mondes (que vous pouvez appeler Dieu). Vous devez lui écrire une lettre pour justifier votre choix par rapport au passage de ces deux personnages et le rôle que vous avez tenu dans ces événements. Adoptez le point de vue du Docteur (attention au choix du pronom) et respectez les impératifs de présentation de la lettre. Présentez au moins trois arguments différents à l appui de votre thèse. Votre texte comportera un minimum de 30 lignes. Présentation, qualité de l expression : 2 points

17 Séance 5 : lectures méthodiques Deux «scènes» peuvent être étudiées consécutivement puis comparées. «faire la cour» à la manière du mage, p.244 à 248. «Une vraie déclaration» p.252 à 256/257. Objectifs 1 : mettre en évidence les différents registres de la pièce, étudier la notion de mise en abyme et ses effets, étudier les relations entre les personnages (+ leurs motivations). Situation 1 à faire mettre en place par les élèves : Laura, après avoir résumé son «parcours-santé» aux hôtes en attente, propose un «jeu» pour passer le temps autrement qu en disant du mal les uns des autres, qu en mordant, et parce que personne ne s est jamais vraiment intéressée à elle, pour rire, pour faire semblant. Julien et le président refusent ce rôle (raisons?) tandis que le mage se dévoue. PB 1 : en quoi cette scène est-elle une mise en abyme? En quoi cette scène prépare-t-elle celle de la vraie déclaration? Théâtre dans le théâtre et topos de la scène de cour. Axes d analyse : Une scène à la fois amusante et émouvante (Laura + le mage). Théâtre dans le théâtre à plusieurs niveaux : la pièce, la scène de cour pour spectateurs + personnages (le président et Julien assistent à la prestation du mage et commentent), les commentaires de Laura «metteur en scène» et personnage. Les réactions des personnages (acteurs et spectateurs). Le jeu sur les codes du «discours amoureux».

18 1. En quoi cette scène est-elle à la fois amusante et émouvante? (explications et indices). ETC. Le mage qui habituellement «mène la danse» a perdu son aplomb et son éloquence en même temps que son sens de la répartie et de la moquerie (dérision du début #. Le caractère enfantin du jeu (faire semblant/pour de faux). Cf. texte et nombreuses didascalies. Humour : «baobab # brin», didascalies qui mettent en évidence la maladresse du mage, sa gêne ou au contraire son triomphe d acteur aux yeux de Laura. Comique de situation. Échec du mage qui ne peut rien dire (ne trouve qu un terrible lieu commun»), # preuve pour Laura de sa sincérité et de la qualité de sa prestation. Les répliques de Laura fondées sur de faux quiproquos (comme vous mimez bien # je ne fais pas semblant!). Les personnages sont attachants car fragiles, humains, sincères, à la recherche d affection, d amour, d écoute et émouvants de par leur situation entre vie et mort, ils n ont rien à perdre/gagner. Tristesse de Laura à la fin du jeu. Laura incarne le bon sens, la douceur, l honnêteté, le courage dans sa lutte contre la maladie «de cœur» ; le mage, attentionné, perd son assurance entre la 1 réplique «ditesmoi» où il semble vouloir mener le «jeu de l amour», et sa prestation catastrophique qui s achève cependant par un triomphe «selon Laura». 2. Mise en abyme et distanciation : Présence de personnages/spectateurs Julien, le président). Présentations du jeu : faire semblant, pour rire Codes théâtraux et distanciation : lexique du théâtre et jeux de scène pour préparer son «entrée» : «se racle la gorge», «discours lyrique», l inspiration, les commentaires de Laura, qui félicite, encourage les réactions des spectateurs/personnages. «mimez bien», «regard de triomphe», «éclatent de rire» «hausse les épaules» «le regarde de manière goguenarde», «vous n avez pas autre chose à faire», les retours à la scène «primitive», l irruption du docteur qui met fin au jeu.

19 La réaction de Julien (ces mots par cœur, cent mille fois) face à une scène dont il est blasé. Le mage qui cherche «le répertoire lyrique» (lune, étoiles, fleurs vous?), sérieux et dérision se mêlent. Les points 3 et 4 (analyse) sont intégrés dans les 2 axes retenus, à différents niveaux Bien sûr tout cela est modelable et modifiable à souhait!!!! Bilan : Reprise des notions et caractéristiques essentielles de cette scène. L amour selon Laura : gêne, bêtise et timidité = preuves d un amour sincère, d un jeu réussi. Rôle de cette scène pour la suite /effet sur Julien? Le mage a prouvé à Julien qu il n était nullement nécessaire de se surpasser pour se déclarer, pour aimer pour faire plaisir? P. 246, le mage le réprimande (l. 5 à 8) et il accepte le «sermon» ; pendant la scène il se montre «mauvais spectateur», indifférent, moqueur, méchant. Laura avoue en passant qu il ne la laisse pas indifférente (jeu et conditionnel p.248) avant de le laisser en tête-àtête avec le Dr S. Laura s est montrée dans le jeu aussi sincère, douce, courageuse que dans la réalité. Elle n est pas égocentrique, elle a aidé le mage à surmonter et accepter ses faiblesses etc Julien connaissait-il vraiment par cœur ces répliques du mage? Ces attitudes d amoureux? Lecture 2 : La déclaration «pour de vrai» p. 252 et seq. Situation 2: Laura réconforte Julien tandis qu il attend avec angoisse le résultat de son opération et l arrivée de l ascenseur qui le conduira vers la vie ou vers la mort. Il est troublé et étonné par l optimisme de la jeune femme «qui aime la vie d un amour non réciproque mais d amour fou» ; il s intéresse à elle, commence à l interroger pour la connaître avant que l ascenseur n arrive. Pris de panique et persuadé qu il va mourir, il «se jette à l eau», avoue qu il a peur et s accroche à Laura comme à une bouée de secours. Le dialogue naît d une injonction faite à Laura «parlez-moi de vous». p.252 Ce qui fait l intérêt de la scène : La transformation de Julien grâce à l épreuve du coma, une sorte de rédemption avant l heure qui lui permet de comprendre que la vie peut avoir un sens!

20 Le fait qu il monopolise la parole pour avouer son amour à Laura, gagnant en sérénité au fil de sa déclaration, tandis que Laura, inquiète de son comportement, ne peut que lui intimer de se taire. Forces inversées! Le parallèle que l on peut établir avec la scène «pour de faux». PB 2 : en quoi cette scène est-elle déterminante dans le parcours du «héros», pour l issue et la «morale» de la pièce? En quoi est-il intéressant de la comparer à la scène précédente? Questions possibles : -Titre? Une vraie déclaration d amour, un hymne à la vie! -Caractérisation du «nouveau Julien»? Didascalies et indices dans le texte qui montrent son enthousiasme, sa sincérité, sa fièvre Rythme de l échange en dépit des répliques déséquilibrées (Laura répond brièvement au début puis Julien s enflamme). Julien «reconnaît» Laura et laisse parler son cœur. Il revisite ainsi son arrivée, la scène avec le Dr S et est pris d une soudaine envie de vivre. Il cesse de ne penser qu à lui. -Comparaison avec le mage? : Julien réussit avec brio et sincèrement ce que le mage avait tenté et réussi bien malgré lui timidement : «avec feu et franchise», «fiévreux», «assurance» «souriant». Il a tout de l amoureux subjugué, sans se forcer : lyrisme (comparaisons, métaphores, emphase, anaphores, prétéritions, éloquence, accumulation, gradation ), fougue et romantisme. Tension dramatique qui naît de l urgence et des répliques de Laura «taisez-vous» bien qu elles n aient aucun effet sur lui. -Intérêt de la «chute» de cette scène? Personnages «épinglés par le destin»? La fausse alerte : elle a permis à Julien de se déclarer, il ne peut plus reculer et doit assumer son aveu «clairement» ; «je te le dis», le baiser La tension dramatique retombe grâce au mage qui fait de l humour. -Bilan : la «fausse sortie» de Julien lui a permis, dans l urgence, de reconsidérer sa vie, les valeurs, de s intéresser à d autres que lui. A la manière d un coup de théâtre, l annonce de la fausse alerte va relancer l intrigue.

21 Jeux sur les mots et les pouvoirs du langage : «Trop tard. Je l ai dit» «Tout va bien # désolé». Voir également les variations sur «dire»»lire»»vivre» en haut de la page 254. Réactions de Julien et de Laura qui s inversent, s harmonisent.

22 Séance 6 : ÉVALUATION SOMMATIVE. Les personnages et l ascenseur. Problématique : Faut-il avoir peur de la mort? Support : pages 237 à 239 ; 251 à 255 ; 267 à 269 et 288 à 294 COMPETENCES DE LECTURE : Répondez aux questions suivantes après la lecture de ces passages. 1- Comment réagissent les pensionnaires à l arrivée de l ascenseur? Ont-ils des réactions identiques? Pourquoi? (3 points) 2- L ascenseur de Marie monte et celui du président descend. Comment réagissent alors les pensionnaires? Pourquoi? (2 points) 3- Quel est le rôle du Docteur S? A-t-elle la même attitude avec tous les personnages? (2 points) 4- Que pense le Docteur S du président? Justifiez votre réponse. (2 points) 5- Comment évolue le personnage du Docteur S? (caractère, prise de position, rôle ) (2 points) COMPÉTENCES D ÉCRITURE : (9 points) Choisissez l un de ces deux sujets au choix. Sujet n 1 : Vous devez faire la suite du texte d É.É. SCHMITT et ainsi choisir si Julien meurt ou redescend sur terre. Vous devez, avant de commencer à rédiger votre texte sous forme de pièce de théâtre, expliquer votre choix. Sujet n 2 : Le lecteur ne sait pas si Julien meurt ou redescend sur terre. Cette fin ne vous convient pas, vous la trouvez inadmissible. Vous décidez d écrire une lettre à É.É. SCHMITT afin de lui exposer fermement votre point de vue.

23 Séance 6 : Evaluation sommative. Réponses : 1- Marie : peur. Julien 1 : peur, angoisse, panique, désespoir, hystérique lorsqu il comprend que ce n est pas son heure. Président : au début il est satisfait, puis il désire que le Docteur S l aide à redescendre et enfin : inquiétude et angoisse. Mage : inquiet mais satisfait. Laura : peur, panique, tremblante. Julien : confiant puis inquiétude au dernier moment. Non, bien qu en général la peur les envahisse au dernier moment. Les pensionnaires les moins angoissés sont le mage et Julien ; le mage car le Docteur S lui a avoué que son cœur serait implanté dans le corps de Laura et Julien car il sait que Laura va revenir à la vie. Le président, avant d être pris d angoisse de ne savoir où il se dirige, est satisfait de partir de cet endroit. Il désire modifier son testament. 2- Ils sont tristes de voir Marie monter et le président descendre. Ils auraient trouvé plus juste que ce soit l inverse. En effet, Marie est une femme qui n a pas eu de chance dans la vie (pauvreté) et elle est une personne serviable. Par contre, le président est un être abjecte, riche à la naissance. Il n a d intérêt que pour l argent et le sort de sa fortune. C est un être égoïste. Pour les pensionnaires, Marie mériterait de vivre contrairement au président. 3- Le rôle du Docteur S est d accueillir et d accompagner les pensionnaires de l hôtel des deux mondes jusqu à l ascenseur. Elle connaît leurs histoires. Parfois, elle leur donne des nouvelles de leur santé. Mais, pour le reste, elle reçoit ses ordres d une Autorité Supérieure et ne doit rien dévoiler. Elle n a pas la même attitude avec tous les pensionnaires même si elle essaie de rester le plus neutre possible. Tout dépend de son attachement à eux. 4- Elle aurait voulu qu il prenne conscience des choses les plus importantes dans la vie et qu il pense moins à lui et à son argent. Elle espérait qu il prendrait le temps de réfléchir à tout cela. Malheureusement, elle a vite remarqué que ce séjour ne lui a pas été profitable et donc elle sait que ses réponses ne sont que des futilités qu elle ne désire plus entendre. Elle reste constamment assez froide et distante avec ce personnage. Elle essaie de lui montrer que là où il est, il n a pas la possibilité de donner des ordres. 5- Le Docteur S semble tout d abord froide et distante. Elle ne communique pas ses pensées aux pensionnaires. Cependant, au fur et à mesure des départs et des évènements dans l hôtel des deux mondes, elle

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Sciences et techniques 4. Comment se libérer du vertige? Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

LES 7 SECRETS DE SORCIERS

LES 7 SECRETS DE SORCIERS Auteur : Michel MAGIE & SORCIERS LES 7 SECRETS DE SORCIERS www.magie-sorciers.com et www.devenir-sorciers.fr Michel Préface Lorsque l on pratique la magie, ou encore plus lorsque l on désire pratiquer

Plus en détail

Caligula. d Albert Camus. Séquence. Introduction : L intérêt pédagogique SOMMAIRE

Caligula. d Albert Camus. Séquence. Introduction : L intérêt pédagogique SOMMAIRE Séquence Caligula d Albert Camus Fiche pédagogique réalisée par Kim-Lan Delahaye, professeure de Lettres modernes dans les Hauts-de-Seine. SOMMAIRE Séance 1 La scène d exposition p. 2 (classe de Troisième)

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur:

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur: Généralités Le mot "Ennéagramme" vient de deux mots grecs signifiant neuf (ennea) et points (grammos). En effet, l'ennéagramme est à l'origine un symbole, constitué de neuf points également répartis sur

Plus en détail

CONVERSATION EN COURS DE ROUTE

CONVERSATION EN COURS DE ROUTE 1 La b ussole Un outil pratique pour les formateurs de disciples Multiplier Apprendre à utiliser la brochure Satisfait? CONVERSATION EN COURS DE ROUTE J ai une question pour toi. Quel enseignement biblique

Plus en détail

28. Chez la voyante. Fiche «enseignant» Niveau : A1

28. Chez la voyante. Fiche «enseignant» Niveau : A1 28. Chez la voyante Fiche «enseignant» Niveau : A1 Objectifs communicatifs : Exprimer une prévision Exprimer une probabilité Exprimer une certitude Faire des projets Exprimer une intention Objectifs linguistiques

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Problématique : Comment Molière est-il parvenu à faire de Dom Juan, personnage hypocrite et libertin un personnage mythique?

Problématique : Comment Molière est-il parvenu à faire de Dom Juan, personnage hypocrite et libertin un personnage mythique? SEQUENCE BAC PROFESSIONNEL Dom Juan ou Le festin de pierre de Molière (1665) Etude du genre théâtral Problématique : Comment Molière est-il parvenu à faire de Dom Juan, personnage hypocrite et libertin

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

THÉÂTRE EXERCICES EN ÉCRITURE DRAMATIQUE

THÉÂTRE EXERCICES EN ÉCRITURE DRAMATIQUE THÉÂTRE EXERCICES EN ÉCRITURE DRAMATIQUE Au regard des programmes-cadres Éducation artistique, Le curriculum de l Ontario, 9e et 10e année 2010 (révisé) et Éducation artistique, Le curriculum de l Ontario

Plus en détail

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à Le Pavé Mosaïque «Mais à quel jeu jouent donc les francs maçons sur cet échiquier dessiné à même le sol du Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à la

Plus en détail

RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944)

RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944) RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944) Huit clos est une pièce de théâtre de Jean-Paul Sartre, dont la première représentation a eu lieu en 1944. Le récit se déroule en enfer, il prend ici la forme d

Plus en détail

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE LA GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION Révision : 2008-09, NN GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION 1. EXPLICATION DE CETTE INQUIÉTUDE C est décidé, l officiel en

Plus en détail

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant Niveau : CP Lecture Séquence : Les lundis de Zoé phonème [l] graphème l, L, l Séance 1 Compétences - Notions de majuscule/minuscule - Notions de mot, de ligne, de phrase, de syllabe - Les écritures script

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

Activité Domaines Langue française Éducation humaine (vivre ensemble)

Activité Domaines Langue française Éducation humaine (vivre ensemble) 1 Activité Domaines Langue française Éducation humaine (vivre ensemble) Objectif général Sensibiliser les élèves au respect des locaux. Objectifs spécifiques Réfléchir à un code de conduite. Découvrir

Plus en détail

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine GUIDE PROTÉINÉ SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS Texte de Colossiens à lire Colossiens 1.111 (Lisez ce passage chaque jour de la semaine, c est la meilleure manière de l apprendre par cœur) Sujets de prière

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille L Illusion comique De Corneille L œuvre à l examen oral Par Alain Migé Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille PREMIÈRE QUESTION : L ÊTRE ET LE PARAÎTRE Le titre même de L illusion

Plus en détail

Aragon, «Il n y a pas d amour heureux» - Commentaire composé des étudiants de 210

Aragon, «Il n y a pas d amour heureux» - Commentaire composé des étudiants de 210 Aragon, «Il n y a pas d amour heureux» - Commentaire composé des étudiants de 210 Présentation / situation La fascination pour la douleur à cause de l amour est un thème qui était très courant pendant

Plus en détail

RECADRER UN COLLABORATEUR

RECADRER UN COLLABORATEUR RECADRER UN COLLABORATEUR Le recadrage du collaborateur s effectue en entretien individuel. Ses objectifs sont nombreux : Il permet au manager d exprimer son désaccord afin de faire évoluer positivement

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG

ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG Karine WITTIG Artiste plasticienne www.pluri-l.com Ateliers créatifs proposés Ateliers créatifs par tranche d âge Animations évènementielles Animation

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

Comment discuter de la mort

Comment discuter de la mort Chapitre 3 Comment discuter de la mort 1. Le questionnement de l enfant 2. Jusqu où aller dans la discussion? 3. La transmission par les parents de leur savoir et de leur expérience 4. Les questions majeures

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

La feuille importante

La feuille importante Le travail de théorisation sur les articles du journal Voici les deux articles de notre journal : La feuille importante Ecole maternelle Florian Novembre 2009 N 1 Dure dure cette rentrée!!! Beaucoup de

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

Atelier «Avec les documents pédagogiques» FORMATION ECOLE ET CINEMA CYCLES 2 ET 3

Atelier «Avec les documents pédagogiques» FORMATION ECOLE ET CINEMA CYCLES 2 ET 3 Atelier «Avec les documents pédagogiques» FORMATION ECOLE ET CINEMA CYCLES 2 ET 3 L objectif de cet atelier de pratique est de travailler avec les documents pédagogiques (affiche, carteélève) qui favorisent

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens.

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 15/04/2010 Féminin Âge: 17 Étalonnage: Lycéens Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation de Formation

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

Préparer la soutenance du m ém oire Descriptif : Quelques réflexions autour de la soutenance du mémoire, afin de s y préparer dans la sérénité.

Préparer la soutenance du m ém oire Descriptif : Quelques réflexions autour de la soutenance du mémoire, afin de s y préparer dans la sérénité. Préparer la soutenance du m ém oire Descriptif : Quelques réflexions autour de la soutenance du mémoire, afin de s y préparer dans la sérénité. Pascal Becker, cadre de santé, le 24 mai 2005 Rendre ses

Plus en détail

«Développer l estime de soi des enfants. Le rôle des parents»

«Développer l estime de soi des enfants. Le rôle des parents» «Développer l estime de soi des enfants. Le rôle des parents» Intervention de Monsieur Gilbert Jeanvion, ancien enseignant spécialisé et psychologue scolaire, animateur au sein de l «Association des Groupes

Plus en détail

Rentrons à la maison petit ours Waddel Martin, Firth Barbara Pastel, paru en 2000 (PS, MS)

Rentrons à la maison petit ours Waddel Martin, Firth Barbara Pastel, paru en 2000 (PS, MS) Rentrons à la maison petit ours Waddel Martin, Firth Barbara Pastel, paru en 2000 (PS, MS) Auteurs du dossier Suzy MALZIEU Annie DIBERT réalisé le 01/1992 Table des matières Remarques préliminaires Page

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

SEQUENCE : Expression corporelle

SEQUENCE : Expression corporelle SEQUENCE : Expression corporelle Compétence : Découvrir son corps pour s exprimer grâce à lui Objectifs : - Créer une dynamique de classe, travailler en groupe, ou au contraire, canaliser son énergie -

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

Le Petit Prince et le renard

Le Petit Prince et le renard LISEZ CE TEXTE ET FAITES LES ACTIVITÉS SUIVANTES. Le Petit Prince et le renard [ ] C est alors qu apparut le renard. - Bonjour, dit le renard. - Bonjour, répondit poliment le Petit Prince, qui se retourna

Plus en détail

Fou de la pub. Cahier de l élève. ou pub de fou! Situation d apprentissage et d évaluation

Fou de la pub. Cahier de l élève. ou pub de fou! Situation d apprentissage et d évaluation 2 e cycle du secondaire OPTIONS Arts plastiques ou Arts plastiques et multimédia Fou de la pub ou pub de fou! Cahier de l élève Nom : SAÉ rédigée par Lyne Meloche pour le - 1 - Tâche 1 Je prends le temps

Plus en détail

Dossier pédagogique «Toc Toc Toc» Compagnie 1,2,3 Soleil 1

Dossier pédagogique «Toc Toc Toc» Compagnie 1,2,3 Soleil 1 Dossier pédagogique «Toc Toc Toc» Compagnie 1,2,3 Soleil 1 Sommaire Introduction 1. Présentation 2. Résumé I Axes d étude 1. L aventure des trois marmottes 2. La symbolique de la maison 3. La chronologie

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Affirmations de Louise HAY

Affirmations de Louise HAY Affirmations de Louise HAY C est par des affirmations positives quotidiennes que nous pouvons parvenir à transformer notre vie. Et pour cela, il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations

Plus en détail

La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1. Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21

La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1. Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21 La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1 Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21 Introduction Introduction : les requêtes spirituelles de Paul 1. Fortifier l homme intérieur, 2. Christ

Plus en détail

Erreurs les plus classiques en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM

Erreurs les plus classiques en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM 20 Erreurs les plus classiques en Bourse TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM De ne jours, la Bourse est à la portée de tous, le volume d échange et le nombre

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ

PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ PETIT GUIDE POUR LA RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ EN PREAMBULE C est une épreuve de concours à part entière. C est le résultat d un vrai travail personnel. C est la pièce principale du dossier d inscription

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52.

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. La météo ou le climat? «Comme ils parlaient ainsi, Jésus fut présent

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Osez parler en public

Osez parler en public Préface «La parole n a pas été donnée à l homme; il l a prise», nous dit Louis Aragon. J ajouterais: encore faut-il savoir comment la prendre. L outil que vous avez entre les mains vous propose un mode

Plus en détail

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402 RUBRIQUE TobDOC : Bienvenue à Versailles! (P. 8 à 13) DOMAINES D ACTIVITÉ Lecture Découverte du monde : structuration du temps Langue orale Compréhension Vocabulaire Pratiques artistiques et histoire des

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Carnet de littérature

Carnet de littérature Carnet de littérature Instruction officielle 2002 «On peut aussi encourager les élèves à se doter d un carnet de littérature qu ils utilisent très librement pour conserver en mémoire les titres des œuvres

Plus en détail

Prédication du dimanche 27 sept. 2009

Prédication du dimanche 27 sept. 2009 Prédication du dimanche 27 sept. 2009 par le pasteur Stefan Wild Texte principal : Marc 10.1-12 Autre texte : Deutéronome 24.1-4 Ça ne vous est jamais arrivé, lorsque vous assistiez à un mariage et que

Plus en détail

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque:

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque: GUIDE D ENTREVUE TROUSSE DE SOUTIEN À L ÉVALUATION DU RISQUE D ALIÉNATION PARENTALE Véronique Lachance Marie-Hélène Gagné Ce guide d entrevue a été conçu pour vous aider à documenter les situations familiales

Plus en détail

Jésus-Christ est-il monothéiste ou non dualiste?

Jésus-Christ est-il monothéiste ou non dualiste? By Brother Martin. Jésus-Christ est-il monothéiste ou non dualiste? Ce qui suit n est pas un texte scientifique. C est plutôt une vue personnelle sur le sujet. Judaïsme, Chrétienté et Islam sont généralement

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER Ce guide va vous proposer deux manières de profiter des jeux «Prêts à Parier» disponibles sur le site Promoturf. Ces pronostics sont le résultat d une amélioration majeure

Plus en détail

Programmes de Français Baccalauréat Professionnel. Distinguer information, commentaire, prise de position

Programmes de Français Baccalauréat Professionnel. Distinguer information, commentaire, prise de position Programmes de Français Baccalauréat Professionnel Classe de 2 nde Sujet Interrogations Contenus et mise en œuvre Construction de l information Les médias disent-ils la vérité? Comment s assurer du bien

Plus en détail

Préparer et faire une présentation

Préparer et faire une présentation Préparer et faire une présentation Hadj Batatia Thierry Millan 1 Questions Qu est ce qu une présentation? Qu est ce qu un support visuel? 2 Questions Qu est ce qui est commun aux activités d un Professeur

Plus en détail

Fiche pédagogique - Court-métrage Knick Knack. Knick Knack est une court film d animation américain des studios Pixar, réalisé en 1989.

Fiche pédagogique - Court-métrage Knick Knack. Knick Knack est une court film d animation américain des studios Pixar, réalisé en 1989. Knick Knack est une court film d animation américain des studios Pixar, réalisé en 1989. Lien : https://www.youtube.com/watch?v=ctmygrzqxpc Synopsis : Sur une étagère, parmi différents souvenirs, un bonhomme

Plus en détail

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH Mercredi 7 Octobre 2015 NANTES JF. Souchon, M. Laprevotte, N. Edeb, A. Simon, O Benveniste Département de Médecine Interne Pôle

Plus en détail

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature au cycle 3 Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature et programme 2008 SOCLE COMMUN Compétence 1 : Maîtrise de la langue française lire seul des textes du patrimoine

Plus en détail

STRESS & GESTION DU STRESS EN SPELEOLOGIE

STRESS & GESTION DU STRESS EN SPELEOLOGIE STRESS & GESTION DU STRESS EN SPELEOLOGIE Ca va? T es fin prêt pour encadrer ta séance? Non! J su Stressé J sais pas utiliser Peau verte pointe!!! FICHE DE SCEANCE D UNE ACTION DE FORMATION POUR LES DESJEPS

Plus en détail

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions)

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions) Le ce rcl e de lecture ( ) 1 Le principe : C est un temps d échanges entre des élèves ayant lu le même livre qui se déroule de la manière la plus autonome possible. Afin de rendre ce temps d échanges riche,

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

«AINSI SOIENT-ILS» AUTOUR D UN SEMINAIRE, UNE FICTION D ARTE BIEN FICTIVE.

«AINSI SOIENT-ILS» AUTOUR D UN SEMINAIRE, UNE FICTION D ARTE BIEN FICTIVE. «AINSI SOIENT-ILS» AUTOUR D UN SEMINAIRE, UNE FICTION D ARTE BIEN FICTIVE. UN PROJET ORIGINAL Annoncée à grand renfort d affiches équivoques et accrocheuses, la nouvelle fiction d ARTE, «Ainsi soient-ils»,

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

Libérez-vous d une relation toxique au travail!

Libérez-vous d une relation toxique au travail! Libérez-vous d une relation toxique au travail! Permettez-moi de vous poser ces trois questions : Travaillez-vous avec une personne qui vous fait souvent sortir de vos gonds et qui siphonne votre enthousiasme,

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Annexe I : Hiérarchie des remèdes et hiérarchie des causes..26

TABLE DES MATIERES. Annexe I : Hiérarchie des remèdes et hiérarchie des causes..26 TABLE DES MATIERES Mini-Préface..... 7 Avant-propos un peu inconfortable...9 INTRODUCTION : La Pyramide de la Guérison Peut-on guérir d exister? 21 Dessin Pyramide de la Guérison..25 Annexe I : Hiérarchie

Plus en détail

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL)

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL) il avait la solitude au cœur. il découvrait qu il a raté plein de bonheur. qu il avait perdu la lune en comptant les étoiles. Il avait écrit des livres. il découvrait ses petits. que la raison d écrire

Plus en détail

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant-

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- o Thème : o Objectifs pédagogiques : o Nievau : o Public : o Durée : o Matériel nécessaire : o Source : o Disposition de la classe : travail avec le livre Et si c

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

Le Poisson. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 1 : LE POISSON 1 / 5 TEXTE INTEGRAL

Le Poisson. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 1 : LE POISSON 1 / 5 TEXTE INTEGRAL SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 1 : LE POISSON 1 / 5 Le Poisson Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges TEXTE INTEGRAL Dans la mythologie antique, Narcisse est un personnage

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM ECOLE : Penzé Niveau de classe : CE2 CM1 CM2 ENSEIGNANTE : Aline Doillon Janvier Février 2011 A- Choix des items travaillés (programmes 2008)

Plus en détail

Une lettre de motivation efficace en 10 points

Une lettre de motivation efficace en 10 points Une lettre de motivation efficace en 10 points Exercice de style aussi difficile qu indispensable, la lettre de motivation réclame des qualités que tout le monde ne peut maîtriser : esprit synthétique,

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail