Que peut nous apporter une réflexion sur nos désirs?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Que peut nous apporter une réflexion sur nos désirs?"

Transcription

1 Que peut nous apporter une réflexion sur nos désirs? Problématique : La difficulté lorsque vous vous trouvez face à un tel sujet est de confondre le thème avec le problème du sujet. Ici le thème était le désir, mais tous ceux qui se sont contentés de travailler uniquement ce thème (par exemple en récitant son cours) étaient dans le hors-sujet. La question portait sur la réflexion, et non sur le désir. Cette petite subtilité fait toute la différence, car on vous demande dés lors non pas de réfléchir sur le désir, mais sur les philosophies du désir et leur utilité pour nous. Pour éviter de tomber dans de telles erreurs, nous allons en préambule repréciser un petit point de méthode : la formalisation. Pour savoir sur quoi porte la question, il faut se détacher de toute angoisse quant au contenu des connaissances (que vous êtes censé avoir), pour vous concentrer sur la forme de la question. Voilà comment procéder : Au lieu de lire «Que peut nous apporter une réflexion sur nos désirs?» Lisez : «Que peut nous apporter A sur B?» A = une réflexion B = nos désirs. Une telle mise en forme peut paraître ridicule et simpliste, mais il a l immédiat avantage de mettre en valeur le fait que c est A et non pas B qui est le sujet de la question, audelà de toute angoisse sur votre mémorisation. Ainsi vous savez sur quoi porte vraiment la question (d ailleurs il y a d autres sujets plus complexes dans leur formulation qui nécessitent eux systématiquement ce type de formalisation.) Qu est-ce qu une réflexion? C est un acte de pensée, mais qui implique de la part de la pensée un retour sur elle-même. La pensée (le logos en grec, contre la doxa) va se pencher sur ses propres actes, car elle conçoit de manière consciente (donc réfléchie). La spécificité de la pensée philosophique, ainsi que le remarquait le philosophe français Gilles Deleuze, est la fertilité de ces problèmes. Une grande philosophie n est pas une pensée qui va délivrer des 1

2 vérités indépassables, mais au contraire va montrer la complexité d une réalité, et dire qu il faut la penser. C est là tout l intérêt de la philosophie, nous amener à penser une certaine réalité, car les faits qui nous sont présentés ne sont pas clairs comme de l eau de roche. Donc une réflexion sur nos désirs serait capable de montrer que nos désirs posent un certain nombre de problèmes. Lesquels? Est-ce que ces problèmes sont dus à la nature de nos désirs, ou plus subtilement (et ce sera notre thèse) à la nature des réflexions qui éclairent sous u jour particulier nos désirs? En d autres termes, une philosophie qui réfléchit (au premier sens du terme) sur les désirs ne réfléchit-elle pas (au deuxième sens du terme, celle de la réflexion d une lumière) des postulats ou des préjugés, voire des non-dits? Nombreux furent les philosophes qui réfléchissaient sur le désir ; d une part parce que cela reste un élément fondateur de l homme et de son existence (l homme se définit comme un être de désir), d autre part parce que le désir est un moteur de l activité humaine. En effet le désir est une force, tout autant qu une expression. C est l expression de ce qui nous manque (et cela rejoint en ce sens le besoin), mais c est aussi ce qui nous pousse vers ce qui nous manque. Sauf que ce qui nous manque n est pas nécessairement l objet conscient du désir, mais peut-être davantage une dimension caché. Exemple de plan détaillé. Bien entendu, même si les phrases sont rédigées, ce n est qu un plan détaillé. Il faut dans une dissertation développer davantage, et notamment prendre des exemples, et exploiter les connaissances du cours. I. Le souci de soi comme recherche du bonheur. 1) Epicure et Epictète ont ceci de commun qu ils réduisent le désir à un objet manipulable. Ils organisent leur morale autour de la question de la maîtrise des désirs, l un en voulant sélectionner certains désirs par rapport aux autres, alors que le second veut nous apprendre à 2

3 supporter ce qui ne dépend pas de nous. Dans les deux cas, ce qui est proposé est un ascétisme, c'est-à-dire une série d exercices sur notre mode de vie quotidien. Certes cet ascétisme est précédé d une réflexion, c'est-à-dire d un travail rationnel, mais il doit être aussi accompagné d une pratique exercée de la volonté. 2) Mais leur réflexion n est pas abstraite : il s agit de penser l homme dans son mode de vie. Le désir n est pas pensé dans sa généralité, dans son essence, mais dans sa réalité ses accidents, c'est-à-dire ses dimensions contingentes 1. Cela donne une réflexion donc pragmatique qui cherche l ataraxie, mais qui ne veut pas pour autant ne pas rationaliser : il faut trouver une règle générale qui convienne à tous les hommes. 3) Le problème qui se pose dés lors : le stoïcisme et l épicurisme n ont-ils pas tendance à déshumaniser l individu? Car il s agit d une lutte volontaire contre les inclinations naturelles de l homme. La solution proposée peut sembler mécaniser les comportements, faisant de nous des machines. Machines heureuses certes, mais machines tout de même. Transition : les réflexions stoïciennes et épicuriennes ont donc un rôle clair : celui de nous apporter le bonheur. Mais cela va impliquer une domination de soi telle, que les dégâts provoqués sont plus importants que les maux à soigner. Une réflexion plus moderne, celle de Freud par exemple, permet peut-être davantage de respecter ce qui fait la spécificité des êtres humains, c'est-à-dire leurs faiblesses et leurs forces. II. Donner du sens à l insensé. 1) La réflexion freudienne est une analyse de la partie irrationnelle de l homme, ca que Platon appelait le Thumos 2. Reconnaître le fait que l homme est capable d actes arbitraires, absurdes, et ne pas vouloir faire disparaître ces dimensions est une démarche nouvelle : la réflexion qui fonde la psychanalyse veut limiter les effets nocifs des névroses, mais pour cela elle accepte des constats anthropologiques, et respecte ce qui 1 La distinction entre essence et accident est faite par Aristote dans son livre la Métaphysique. L essence d une chose est ce qui persiste malgré et au delà des changements relatifs à une situation. Ainsi nous pouvons faire la théorie du désir en général analyser son essence- ou bien voir les manifestations du désir dans chaque individu et faire la collection de ses accidents. 2 Je vous laisse lire le Phèdre pour comprendre ce que c est 3

4 fait la nature humaine : en clair Freud ne nous dit pas que l homme ne doit pas désirer, mais il décrit plutôt l homme qui ne peut pas ne pas désirer. 2) La volonté de rationnaliser est bien présente chez le médecin autrichien, mais pour expliquer les mécanismes de production du psychisme : il ne s agit plus de distinguer et de sélectionner les désirs, mais de la comprendre, de comprendre pourquoi ils sont refoulés, et qu elles sont leurs sphères d influence dans un comportement normal. 3) Il n empêche que cette réflexion accouche également d une thérapie. La volonté de guérir, et donc de trouver le bonheur, semble rejoindre les aspirations des premières philosophies antiques. Simplement une subtilité subsiste : Freud ne veut pas nous guérir de nos désirs. Il cherche simplement à nous éviter de nous réfugier dans la maladie. La névrose n est pas la maladie. Le désir n est pas la maladie. Donner du sens à ces désirs permet juste d éviter des symptômes nocifs, tels que la paranoïa, et les troubles du comportement. Transition : Donc même si la réflexion freudienne ne porte pas sur les mêmes problèmes que le stoïcisme et l épicurisme, l effet est le même : c est celui d une thérapie de l homme. Mais nous voyons tout de même une subtilité, car la réflexion freudienne ne cherche pas à changer l homme. En ce sens elle rejoint la lecture anthropologique de Spinoza dans L Ethique. III.L analyse du Conatus par Spinoza 1) Lorsque Spinoza débuta sa réflexion, il partit du constat que les plus grandes philosophies voulaient changer l homme, et au lieu de penser ce qu il est, elles travaillaient sur ce qu il devrait être. Spinoza vit là la source des principales erreurs de ces réflexions, et notamment l impossibilité de leur application (sauf à être une personnalité aussi extraordinaire que Marc Aurèle, tout le monde en convient. 2) Donc dans son Ethique, le philosophe hollandais propose une analyse anthropologique, c'est-à-dire qui décrit l homme tel qu il est. Ce n est donc pas une morale. Mais il ne se dispense pas pour autant de faire des distinctions entre les désirs rationnels et les désirs 4

5 passionnés, entre les désirs du corps et les désirs de l esprit. La béatitude (c'est-à-dire le bonheur en contemplant Dieu, en sens spinoziste du terme) n est possible qu au prix d un seul changement : celui d une liberté définitivement accordée à tous (car ainsi chacun pourrait s accorder vertueusement et rationnellement avec lui-même). Mais cette réflexion pense la réalité humaine dans toute se complexité. 3) Bien entendu elle s appuie aussi sur une théologie, celle du panthéisme, qui peut faire débat : peut-on prouver de manière géométrique que Dieu est l unique substance, dont nous ne sommes que des expressions selon deux modes, le corps et l esprit? La question est ouverte. Et c est justement là le point le plus fertile de cette réflexion : elle nous permet de comprendre qu une philosophie du désir ne se pense pas seule, isolée, comme une recette du bonheur pragmatique ; elle s inscrit plutôt dans le cadre d une métaphysique plus large. Ce sera un enseignement problématisant très fertile pour des réflexions plus modernes. Conclusion : Les philosophies du désir furent nombreuses, et complexes. Certaines veulent changer l homme, d autres préfèrent le considérer tel qu il, avec sa complexité. Mais toutes pourtant se construisent autour d un thème central, celui du bonheur. Nous pouvons donc, grâce à ses réflexions, réfléchir sur la véritable destinée de l homme. D ailleurs un examen attentif de ces philosophies nous montre qu elles ne se contentent pas d être des recettes du bonheur, applicables à tout moment. Elles s enrichissent d une réflexion sur la nature humaine une anthropologie- et aussi d une analyse sur les conditions d existence de l homme soit à travers une ontologie science de l existence-, soit une métaphysique science de l Etre en tant qu être. Donc cela nous permet de comprendre qu il faut toujours penser l homme dans sa globalité. 5

Sommaire L IRONIE SOCRATIQUE 17

Sommaire L IRONIE SOCRATIQUE 17 Sommaire INTRODUCTION 13 L IRONIE SOCRATIQUE 17 L ironie est une forme détournée d humour 18 Socrate est le maître de l ironie 19 L ironie comme méthode philosophique 19 L ironie romantique 20 L ironie

Plus en détail

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ?

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? à propos de : D Aristote à Darwin et retour. Essai sur quelques constantes de la biophilosophie. par Étienne GILSON Vrin (Essais d art et de philosophie), 1971.

Plus en détail

Programme de philosophie en classe de Terminale L

Programme de philosophie en classe de Terminale L Source : Bulletin officiel n 25 du 19 juin 2003 I - Présentation Programme de philosophie en classe de Terminale L I.1 L enseignement de la philosophie en classes terminales a pour objectif de favoriser

Plus en détail

Consolidation de fondamentaux

Consolidation de fondamentaux Consolidation de fondamentaux Point de vue communicationnel sur le réel Consolidation - Stéphanie MARTY - 2009/2010 1 Question 31 31. Que signifie «avoir un point de vue communicationnel sur le réel»?

Plus en détail

3 thèses : Problématique :

3 thèses : Problématique : LA CONSCIENCE Problématique : 3 thèses : Thèse 1 : L âme est une substance. A. L âme est une substance individuelle. B. La conscience comme substance pensante une et indivisible. Thèse 2 : La conscience

Plus en détail

PSYCHOTHERAPIES ET PSYCHANALYSE Texte exclusif Doc-Etudiant.fr, composé par SANDYS UNE PSYCHOTHERAPIE: POURQUOI? COMMENT?

PSYCHOTHERAPIES ET PSYCHANALYSE Texte exclusif Doc-Etudiant.fr, composé par SANDYS UNE PSYCHOTHERAPIE: POURQUOI? COMMENT? PSYCHOTHERAPIES ET PSYCHANALYSE Texte exclusif Doc-Etudiant.fr, composé par SANDYS Grâce aux médias, et notamment la télévision, chacun sait que tous les «maux de l âme» méritent une prise en charge psychologique.

Plus en détail

Méthode universitaire du commentaire de texte

Méthode universitaire du commentaire de texte Méthode universitaire du commentaire de texte Baptiste Mélès Novembre 2014 L objectif du commentaire de texte est de décrire la structure argumentative et de mettre au jour les concepts qui permettent

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Raisonnement et démarche clinique infirmière

Raisonnement et démarche clinique infirmière Raisonnement et démarche clinique infirmière Sémantique Les concepts fondateurs de la démarche soignante Une question de sémantique Introduction De l antiquité des soins aux sciences infirmières et au

Plus en détail

DEVENIR UN PRATICIEN RÉFLEXIF ET CONGRUENT. I) Qu est-ce qu un praticien réflexif et congruent?

DEVENIR UN PRATICIEN RÉFLEXIF ET CONGRUENT. I) Qu est-ce qu un praticien réflexif et congruent? DEVENIR UN PRATICIEN RÉFLEXIF ET CONGRUENT I) Qu est-ce qu un praticien réflexif et congruent? Dans la lettre que j ai adressé début 2007 aux membres de la SFC et qui figure sur le site de la SFC, j énonçais

Plus en détail

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice http://gfen.langues.free.fr Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice Maria-Alice Médioni Le projet, autrefois combattu, est aujourd hui à la mode. Il apparaît même incontournable dans la mesure où il

Plus en détail

«POUR NOUS IL L A FAIT PÉCHÉ» Sur II Corinthiens V, 20 - VI, 2

«POUR NOUS IL L A FAIT PÉCHÉ» Sur II Corinthiens V, 20 - VI, 2 «POUR NOUS IL L A FAIT PÉCHÉ» Sur II Corinthiens V, 20 - VI, 2 (V, 20) C est pour Christ que nous sommes en ambassade, puisque c est Dieu qui appelle par nous. Nous vous (le) demandons pour Christ, réconciliez-vous

Plus en détail

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot.

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. 1 Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. Depuis les années 70, les intellectuels font l éloge du droit à la différence. Derrida : «la différance» ; Deleuze : «Différence et répétition»,

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

Le savoir-être. Caractéristique essentielle au savoir-faire de l intervenant

Le savoir-être. Caractéristique essentielle au savoir-faire de l intervenant Le savoir-être Caractéristique essentielle au savoir-faire de l intervenant Plan de la conférence La compétence professionnelle dépend du savoir-être ; Tableau résumé des différentes formes de savoir ;

Plus en détail

Résidence d artiste Étant donné pour l émulation artistique

Résidence d artiste Étant donné pour l émulation artistique Paul Muguet / Résidence de RecHeRcHe / 2014 Avec le soutien de la Drac Languedoc-Roussillon Essence, 2014 - encres polychromes sur bois, 100 x 144 cm Paul Muguet, Artiste Franco-Mexicain résident à Mexico,

Plus en détail

F.A.Q. Toutes les questions et réponses ci-dessous complètent les informations disponibles sur le site internet http://lije.univ-lemans.

F.A.Q. Toutes les questions et réponses ci-dessous complètent les informations disponibles sur le site internet http://lije.univ-lemans. F.A.Q. Toutes les questions et réponses ci-dessous complètent les informations disponibles sur le site internet http://lije.univ-lemans.fr/ et ne peuvent en aucun cas suffire. Ce sont uniquement des compléments

Plus en détail

MASTER 2 spécialité ETHIQUE DE LA DECISION ET GESTION DES RISQUES RELATIFS AU VIVANT

MASTER 2 spécialité ETHIQUE DE LA DECISION ET GESTION DES RISQUES RELATIFS AU VIVANT 1 UFR LETTRES, PHILOSOPHIE, MUSIQUE DEPARTEMENT DE PHILOSOPHIE MASTER 2 spécialité ETHIQUE DE LA DECISION ET GESTION DES RISQUES RELATIFS AU VIVANT Contenus des enseignements 2012-2013 MISE A JOUR AU 19

Plus en détail

séminaires de recherche

séminaires de recherche séminaires de recherche Théologie - philosophie Réservés à des doctorants, enseignants et chercheurs de Recherche Anthropologie et justice sociale (p33s) Cécile RENOUARD Lundi de 13h30 à 16h, les 13 octobre,

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

L l espace où l âme se déploie ; c est de lui que provient toute vraie

L l espace où l âme se déploie ; c est de lui que provient toute vraie E silence est à la fois la base et le but de la méditation, ainsi que L l espace où l âme se déploie ; c est de lui que provient toute vraie parole, que ce soit sur la méditation ou sur l âme. Devant ce

Plus en détail

Publié par Les Contrôleurs du train de 13h37 http://letrainde13h37.fr

Publié par Les Contrôleurs du train de 13h37 http://letrainde13h37.fr Publié par Les Contrôleurs du train de 13h37 http://letrainde13h37.fr ISBN : 979-10-91997-02-7 Wagon 42 SAS 25 Impasse Ernest Feuillet Avignon, France http://wagon42.fr Première édition, octobre 2012 Le

Plus en détail

"L'hygiène du coach" ou Comment être coach et rester en bonne santé

L'hygiène du coach ou Comment être coach et rester en bonne santé L hygiène du coach "L'hygiène du coach" ou Comment être coach et rester en bonne santé Reine-Marie HALBOUT Janvier 2005 Etre coach : une vocation et pas seulement une technique. Le coach engage toute sa

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

26.05.15 26.05.15. Philippe Svandra Le care : Une éthique, une pratique, une résistance?

26.05.15 26.05.15. Philippe Svandra Le care : Une éthique, une pratique, une résistance? Philippe Svandra Le care : Une éthique, une pratique, une résistance? «le travail du care doit s effacer comme travail: de son invisibilité dépend son succès.» Pascale Molinier 1 Un moment du soin? 1 Penser

Plus en détail

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão LES PSYCHOTHÉRAPIES Filipe Galvão PLAN Introduction / définitions Psychothérapie de soutien Thérapies comportementales et cognitives Psychanalyse Hypnose Thérapies à médiation corporelle Thérapies collectives

Plus en détail

Nature et formes du don : résumé

Nature et formes du don : résumé Nature et formes du don : résumé Par Gildas RICHARD La réflexion méthodique sur la notion de don a été, jusqu à présent, l apanage presque exclusif de deux grands types de discours : D une part, le discours

Plus en détail

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris)

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris) 1 Dans le cadre du décret Education Permanente La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE (11 074 signes espaces compris) Le volontariat et ses limites dans le secteur social et des soins

Plus en détail

psychologie psybox.fr

psychologie psybox.fr COURS de psychologie psybox.fr 1. Les racines philosophiques de la psychologie > discipline récente > traversée par plusieurs grands courants Avant la fin du XIX e siècle : > relations corps/esprit >

Plus en détail

Le Codéveloppement pas n importe comment!

Le Codéveloppement pas n importe comment! La Lettre du CoDévelloppement Lettre d'information Du Centre Européen du Codéveloppement professionnel et managérial www.cecodev.fr Le Codéveloppement pas n importe comment! Les dangers du succès Le Codéveloppement

Plus en détail

Le cadre général des activités économiques et sociales. Cap Prépa MÉTHODOLOGIE DE CULTURE GÉNÉRALE ÉCRIT ET ORAL. Prépas ECS et ECE.

Le cadre général des activités économiques et sociales. Cap Prépa MÉTHODOLOGIE DE CULTURE GÉNÉRALE ÉCRIT ET ORAL. Prépas ECS et ECE. 1 Le cadre général des activités économiques et sociales Cap Prépa MÉTHODOLOGIE DE CULTURE GÉNÉRALE ÉCRIT ET ORAL Prépas ECS et ECE Denis La Balme Avant-propos De la joie de passer un concours Un concours

Plus en détail

ACADEMIE INTERNATIONALE D APPRENTISSAGE PAR LA PRATIQUE No. 142204-LLP-1-2008-1-LT-GRUNDTVIG-GMP

ACADEMIE INTERNATIONALE D APPRENTISSAGE PAR LA PRATIQUE No. 142204-LLP-1-2008-1-LT-GRUNDTVIG-GMP ACADEMIE INTERNATIONALE D APPRENTISSAGE PAR LA PRATIQUE No. 142204-LLP-1-2008-1-LT-GRUNDTVIG-GMP Ce projet est financé avec l aide de la Commission européenne. Le matériel de formation ne reflète que les

Plus en détail

Gare à vous! FRANÇAIS 10 e année. Cours appliqué FRA2P

Gare à vous! FRANÇAIS 10 e année. Cours appliqué FRA2P COLLECTION Gare à vous! FASCICULE 3 FRANÇAIS 10 e année Cours appliqué FRA2P Sommaire Vue d ensemble ÉTAPE 1 Le vrai et l imaginaire Lire des reportages et des légendes V o l e t 1.1 Reportages Bloc A

Plus en détail

Faut-il tout démontrer?

Faut-il tout démontrer? Faut-il tout démontrer? Introduction et énoncé du problème L acte de démontrer consiste à mettre en ordre logique, à disposer de façon rationnelle et déductive des propositions afin d assurer que la conclusion

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

BHAP : philosophie. Sep-14 Toendury (basé sur documents de A.Vallotton) 1

BHAP : philosophie. Sep-14 Toendury (basé sur documents de A.Vallotton) 1 BHAP : philosophie Classification décimale universelle (CDU). Explication du système de classification adopté par la bibliothèque de philosophie et présentation du plan de classement. Sep-14 Toendury (basé

Plus en détail

L ART DE RATER SA DISSERTATION EN PHILOSOPHIE

L ART DE RATER SA DISSERTATION EN PHILOSOPHIE L ART DE RATER SA DISSERTATION EN PHILOSOPHIE Le ratage de dissertation en philosophie est un art des plus sérieux qui requiert volonté et précision. Un petit manque d attention, c est immédiatement prendre

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Apprendre en stage Présentation aux référents 02.09.2010 C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Et pour commencer De quoi un étudiant a-t-il besoin pour apprendre en stage? Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM. Réunion d information des nouveaux inscrits 21 mai 2014 Comité des programmes de 1 er cycle Département

Plus en détail

Terminale des séries générales Présentation

Terminale des séries générales Présentation Philosophie Terminale des séries générales Présentation Ce cours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à ce cours sont la propriété de leurs auteurs et/ou ayants droit respectifs. Tous

Plus en détail

PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR

PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR SOMMAIRE COMMENT SE FAIT LA RECHERCHE SUR UN NOUVEAU MÉDICAMENT?...p. 3 À QUOI SERT LA RECHERCHE?...p. 4 QUELLES SONT LES GARANTIES?...p.

Plus en détail

L agir contre le chaos. Pour une éthique de l inertie

L agir contre le chaos. Pour une éthique de l inertie L agir contre le chaos Pour une éthique de l inertie Comment penser en l homme, à partir de son impuissance native, la constitution d une force adossée à une Nature fuyante et désordonnée? L ouvrage de

Plus en détail

L investissement est-il toujours favorable à la croissance et à l emploi?

L investissement est-il toujours favorable à la croissance et à l emploi? L investissement est-il toujours favorable à la croissance et à l emploi? Entrée en matière faisant référence à l actualité. Définitions de l investissement (en italique) qui s appuie sur le contenu d

Plus en détail

Aristote. L enseignement est conçu, sur des bases scientifiques dans une alternance entre théorie d une part, et pratique, d autre part.

Aristote. L enseignement est conçu, sur des bases scientifiques dans une alternance entre théorie d une part, et pratique, d autre part. "Trouver le moyen de donner sens à vos circonstances et appliquer les principes qui vous guideront le mieux, cela s'appelle Philosophie appliquée ou Sagesse pratique" Aristote Programme : Il a été élaboré

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

Méthodologie de la dissertation littéraire (composition française)

Méthodologie de la dissertation littéraire (composition française) Introduction Méthodologie de la dissertation littéraire (composition française) Les exigences fondamentales de la dissertation - Nécessité d une rédaction personnelle : Ne pas réciter le cours! - Nécessité

Plus en détail

Nous vous recommandons donc fortement de bien étudier les spécifi cités des épreuves que vous souhaitez passer

Nous vous recommandons donc fortement de bien étudier les spécifi cités des épreuves que vous souhaitez passer Nous allons vous présenter une méthode générale pour les épreuves avec dossier. Cette méthode concerne les 5 épreuves suivantes : L épreuve de synthèse de textes de l EDHEC (Concours Admission sur Titre

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Point du vue d un pédopsychiatre sur l autisme aujourd hui» Conférence du Professeur Pierre DELION, Pédopsychiatre, Chef du Service Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent,

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

Quand la peur nous prend, qu est-ce qu elle nous prend? Vivre la crainte, l inquiétude, la panique, l affolement ou la terreur; la peur est

Quand la peur nous prend, qu est-ce qu elle nous prend? Vivre la crainte, l inquiétude, la panique, l affolement ou la terreur; la peur est Quand la peur nous prend, qu est-ce qu elle nous prend? Vivre la crainte, l inquiétude, la panique, l affolement ou la terreur; la peur est une émotion à la fois si commune et si unique que la langue française

Plus en détail

Gestion du risque dans les EMS: des alternatives au toutsécuritaire? Atelier animé par le Conseil éthique de l AFIPA

Gestion du risque dans les EMS: des alternatives au toutsécuritaire? Atelier animé par le Conseil éthique de l AFIPA Gestion du risque dans les EMS: des alternatives au toutsécuritaire? Atelier animé par le Conseil éthique de l AFIPA Journée romande de Curaviva du 3 avril 2014 Vignette clinique : Description de la situation

Plus en détail

Argent : ce qu il faut faire

Argent : ce qu il faut faire GÉRARD HUGUENIN Argent : ce qu il faut faire Et que vous ne savez pas Éditions Eyrolles, 2005 ISBN : 2-7081-3082-X 2 Économiser L essentiel 1. Constituer son épargne progressivement et sans efforts. 2.

Plus en détail

Pascal Engel. Si l une des marques de l époque moderne a été le désenchantement. vis à vis des valeurs, et en particulier vis à vis des valeurs de la

Pascal Engel. Si l une des marques de l époque moderne a été le désenchantement. vis à vis des valeurs, et en particulier vis à vis des valeurs de la 1 EST-IL RATIONNEL D ÊTRE RATIONNEL? Pascal Engel In Grand dictionnaire de philosophie Larousse, 2003 Si l une des marques de l époque moderne a été le désenchantement vis à vis des valeurs, et en particulier

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

Écouter pour ne pas s écouter parler

Écouter pour ne pas s écouter parler À PROPOS DU CONSEIL 01 Écouter pour ne pas s écouter parler Imaginez-vous entrer chez un caviste pour acheter du champagne, et qu au lieu de vous demander ce que vous voulez, le sommelier vous vante les

Plus en détail

B. Charte, règlements, sanctions, encadrement

B. Charte, règlements, sanctions, encadrement B. Charte, règlements, sanctions, encadrement «le futur citoyen n a pas seulement à apprendre à obéir à la loi mais aussi à la faire avec les autres. Dès lors, du coté de l élève, il ne s agit pas de se

Plus en détail

Doit-on douter de tout?

Doit-on douter de tout? 1 Doit-on douter de tout? L'homme naturellement, comme le précisait Aristote au début de la Métaphysique, s'étonne et cherche à connaître. Mais il faut faire la différence entre la considération naïve

Plus en détail

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée Introduction à l analyse de concept Cogmaster - Quinzaine de rentrée L art de la distinction Une partie de la philosophie consiste à faire des distinctions pour éviter que soient confondues des entités

Plus en détail

Introduction Individus ou groupes, nous sommes faits de lignes

Introduction Individus ou groupes, nous sommes faits de lignes «L éclair par exemple se distingue du ciel noir, mais doit le traîner avec lui, comme s il se distinguait de ce qui ne se distingue pas.» Gilles Deleuze, Différence et répétition Introduction Individus

Plus en détail

AEI - L3 RH - Sociologie et management des RH - Chapitre 3 D. Glaymann - 2009-2010 1

AEI - L3 RH - Sociologie et management des RH - Chapitre 3 D. Glaymann - 2009-2010 1 Un contexte économique modifié depuis les années 1980. Un cadre social et un système de valeurs en mutation. Une perception des risques différente et une juridicisation croissante. Une attention à la qualité

Plus en détail

Table des matières. Aller à la page suivante

Table des matières. Aller à la page suivante CHAPITRE 1. INTRODUCTION Chapitre 1 Introduction 1.1 Un peu d informatique? 1.1.1 Dans un ordinateur, on peut recenser grossièrement trois types de mémoires : la mémoire morte, la mémoire vive et la mémoire

Plus en détail

Apprendre à rédiger un compte-rendu d expérience

Apprendre à rédiger un compte-rendu d expérience Apprendre à rédiger un compte-rendu d expérience Séquence réalisée en cycle 3 Sylvie FRÉMINEUR P.E., École du Chaumet, Évires, 74 Jean-Michel ROLANDO Formateur, IUFM Bonneville, 74 Les relations entre

Plus en détail

Coaching professionnel & life-coaching

Coaching professionnel & life-coaching Coaching professionnel & life-coaching Karim M. Reggad, Directeur de l IFGAP et : - Psychothérapeute, Médiateur Coach Consultant - Spécialiste en communication et relations humaines - 30 ans d expérience

Plus en détail

L AUTORITE. Un acte éducatif?

L AUTORITE. Un acte éducatif? L AUTORITE Un acte éducatif? Vos motivations pour ce sujet Pour vous, l autorité c est Introduction Des éclairages théoriques - Interrogeons le concept - Autorité et éducation Des réflexions - Punir :

Plus en détail

STRATÉGIE MARKETING VO - COMMENT DÉTERMINER LE STOCK IDÉAL DE VOTRE AFFAIRE

STRATÉGIE MARKETING VO - COMMENT DÉTERMINER LE STOCK IDÉAL DE VOTRE AFFAIRE CHAPITRE 1 STRATÉGIE MARKETING VO - COMMENT DÉTERMINER LE STOCK IDÉAL DE VOTRE AFFAIRE Ce que vous apprendrez dans ce chapitre Réunir les informations indispensables pour établir votre stratégie marketing

Plus en détail

ALTER EGO L'amitié selon Aristote

ALTER EGO L'amitié selon Aristote Marcel Lamy : Alter ego. L'amitié selon Aristote. Conférence prononcée au lycée Chateaubriand de Rennes le mardi 4 décembre 2001. Mise en ligne le 25 janvier 2002. Marcel Lamy est professeur agrégé de

Plus en détail

La satisfaction de fin d analyse : une rencontre particulière avec le réel*

La satisfaction de fin d analyse : une rencontre particulière avec le réel* Lola López La satisfaction de fin d analyse : une rencontre particulière avec le réel* Dans la «Préface à l édition anglaise du Séminaire XI», Lacan convoque la satisfaction comme ce qui «marque» la conclusion

Plus en détail

Classement et identification des grandes Écoles de pensée

Classement et identification des grandes Écoles de pensée Classement et identification des grandes Écoles de pensée De 1900 à nos jours, de nombreuses écoles de pensée se sont succédées avec des périodes de recouvrement. Si les écoles de pensée sont bien identifiées,

Plus en détail

Management médical Améliorer le management médical de vos pôles et spécialités

Management médical Améliorer le management médical de vos pôles et spécialités Management médical Améliorer le management médical de vos pôles et spécialités MANAGEMENT MÉDICAL AMÉLIORER LE MANAGEMENT MÉDICAL DE VOS PÔLES ET SPÉCIALITÉS Le paradoxe du médecin manager Les réformes

Plus en détail

Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux?

Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux? Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux? Synthèse L identité d un régime juridique découle des caractéristiques du sujet qu il couvre et non du seul fait que l entité ait la personnalité

Plus en détail

Suis-je toujours le même?

Suis-je toujours le même? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Suis-je toujours le même? Introduction Avant de répondre à la question, il faut comme toujours en philosophie bien en comprendre le problème. Le " je suis " fait

Plus en détail

Rénovons la recherche d Emploi Module : L Emploi et vous

Rénovons la recherche d Emploi Module : L Emploi et vous 2014 Rénovons la recherche d Emploi Module : L Emploi et vous La cohésion du projet : La cohésion est le moment où vous prendrez conscience que l humain n est pas une machine et qu il a besoin d aimer

Plus en détail

ADMISSION DIRECTE AU NIVEAU MASTER HEC, ESCP SAINT CYR

ADMISSION DIRECTE AU NIVEAU MASTER HEC, ESCP SAINT CYR ADMISSION DIRECTE AU NIVEAU MASTER HEC, ESCP SAINT CYR 1 SOMMAIRE 2 PREPARER HEC / L ESCP EUROPE A L ELEAD 3 -L EPREUVE DE DOSSIER 4 - L EPREUVE DE LANGUE 5 -L EPREUVE D OPTION 6 - LES EPREUVES ORALES

Plus en détail

La Motivation. En Sport collectif

La Motivation. En Sport collectif La Motivation En Sport collectif Définition de MOTIVER : Créer chez quelqu'un les conditions qui le poussent à agir, faire qu'il éprouve de bonnes raisons pour agir. Travailler avec un groupe motivé doit

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT?

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? Afin de vous éviter de vains efforts et pour vous épargner de précieuses heures de travail, voici quelques conseils qui guideront votre préparation. Travailler avec régularité

Plus en détail

éducation et apprentissage

éducation et apprentissage Éducation vs apprentissage éducation et apprentissage Les penseurs de l Antiquité grecque L éducation est une activité profondément sociale, organisée Système éducatif L apprentissage est individuel, c

Plus en détail

Formation certifiante au métier de coach scolaire

Formation certifiante au métier de coach scolaire Formation certifiante au métier de coach scolaire 1 Préambule CoachingMaestro est un portail de formations dédié à toute personne intéressée dans l accompagnement des jeunes. Préambule Ses missions sont

Plus en détail

Quelle satisfaction marque la fin d analyse?

Quelle satisfaction marque la fin d analyse? Patrick Barillot Quelle satisfaction marque la fin d analyse? «Le mirage de la vérité, dont seul le mensonge est à attendre (c est ce que l on appelle la résistance en termes polis) n a d autre terme que

Plus en détail

Présentation de la note Perspectives & Propositions Fin de vie, penser les enjeux, soigner les personnes

Présentation de la note Perspectives & Propositions Fin de vie, penser les enjeux, soigner les personnes Présentation de la note Perspectives & Propositions Fin de vie, penser les enjeux, soigner les personnes par Dominique Folscheid et Brice de Malherbe, co-directeurs du département d Ethique biomédicale,

Plus en détail

La culture L épreuve du Bac

La culture L épreuve du Bac L épreuve du Bac Synthèse des concepts rencontrés dans les textes... 80 Sujets de dissertation... 81 Méthode d analyse d un sujet de dissertation... 82 Sujet 1 Méthode d analyse d un texte : texte de Freud...

Plus en détail

La souffrance totale des personnes en fin de vie.

La souffrance totale des personnes en fin de vie. LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. I) Concept de souffrance globale En Soins Palliatifs, on parle de souffrance totale, «total pain», c'est-à-dire qu il s agit d une approche globale de

Plus en détail

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée»

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Richard Abibon «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Cette formule, on la trouve presque telle quelle dans l «Ouverture de ce recueil» qui introduit les «Ecrits» de Lacan.

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

FAIRE REUSSIR TOUS LES ELEVES

FAIRE REUSSIR TOUS LES ELEVES 18 questions réponses Jacques BOUCHER Psychopédagogue Enseignant en psychologie du développement DEFINIR LES MISSIONS DE L ECOLE 1 - Quelles devraient être les valeurs de l école en N-C Les valeurs de

Plus en détail

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Caroline Bouchard

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Caroline Bouchard Compte rendu Ouvrage recensé : TURCOTTE, Daniel, et Jean-Pierre DESLAURIERS (dirs.) (2011). Méthodologie de l intervention sociale personnelle, Québec, Presses de l Université Laval, 190 p. par Caroline

Plus en détail

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Après dix ans de recherche, huit docteurs en Sciences Humaines ont conçu une méthode innovante au service du savoir-être et

Plus en détail

Consignes re dactionnelles a l Institut de sociologie

Consignes re dactionnelles a l Institut de sociologie Consignes re dactionnelles a l Institut de sociologie Préambule Comme dans toute autre activité, la recherche en sociologie a des normes formelles qu il faut respecter, aussi vous est il demandé de faire

Plus en détail

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à Le Pavé Mosaïque «Mais à quel jeu jouent donc les francs maçons sur cet échiquier dessiné à même le sol du Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à la

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Une action de sensibilisation / formation en vue de l amélioration de la qualité de vie

Une action de sensibilisation / formation en vue de l amélioration de la qualité de vie Une action de sensibilisation / formation en vue de l amélioration de la qualité de vie des personnes âgées résidant en EHPAD et des professionnels y travaillant, dans le contexte du Plan qualité de vie

Plus en détail

4.3 PSYCHOLOGIE OBJECTIFS

4.3 PSYCHOLOGIE OBJECTIFS 4.3 PSYCHOLOGIE OBJECTIFS D une manière ou d une autre, à des degrés divers, chacun d entre nous est appelé à vivre avec la part secrète et douloureuse de sa personnalité. Le cours de psychologie est conçu

Plus en détail

Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit?

Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit? Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit? - Penser : a) avoir des idées, des opinions b) raisonner,

Plus en détail

L enfant à l âge scolaire (6-18 ans)

L enfant à l âge scolaire (6-18 ans) L enfant à l âge scolaire (6-18 ans) Le développement du langage Découvrez comment l apprentissage de la lecture et de l écriture a un impact sur le développement du langage Quand s inquiéter du langage

Plus en détail

Club thérapeutique et Groupe d Entraide Mutuelle

Club thérapeutique et Groupe d Entraide Mutuelle Club thérapeutique et Groupe d Entraide Mutuelle Aurélien Troisœufs, doctorant en anthropologie Bonjour. Je m appelle Aurélien Troisoeufs. Je suis doctorant en anthropologie au laboratoire du CERMES 3

Plus en détail

Indications pour traiter les cas de gestion des ressources humaines

Indications pour traiter les cas de gestion des ressources humaines Indications pour traiter les cas de gestion des ressources humaines 1 DEFINITION Un cas est une histoire racontée à propos d un ou plusieurs problèmes de gestion qui appelle une réflexion à propos des

Plus en détail

51 e Congrès national des Experts-comptables de justice

51 e Congrès national des Experts-comptables de justice 51 e Congrès national des Experts-comptables de justice 21 septembre 2012 Les conditions d une synthèse entre le modèle comptable européen et les normes IFRS --------------- Intervention de Jérôme Haas,

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes Débat et argumentation Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes à travers le partage d expériences «La question se pose de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la

Plus en détail

Circulaire n 108. OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental

Circulaire n 108. OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental Bruxelles, le 13 mai 2002 Circulaire n 108 OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental En sa séance du 27 mars 2001, le Parlement de la Communauté française a adopté le décret

Plus en détail