Consolidation de fondamentaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Consolidation de fondamentaux"

Transcription

1 Consolidation de fondamentaux Introduction aux Sciences de l Information et de la Communication Consolidation - Stéphanie MARTY /2010 1

2 Consolidation de fondamentaux Démarche en sciences humaines Consolidation - Stéphanie MARTY /2010 2

3 Question 1 1. Quelle est la démarche de l enseignement «Sciences de l information et de la communication» Partir du principe : «la communication, c est cela, et çà marche comme cela» Prendre du recul : «Certains auteurs considèrent la communication comme cela D autres comme cela Et voilà la conception que je sélectionne»

4 Réponse 1 1. Quelle est la démarche de l enseignement «Sciences de l information et de la communication» Prendre du recul : «Certains auteurs considèrent la communication comme cela D autres comme cela Et voilà la conception que je sélectionne»

5 Point de vue X Explications Communication Point de vue Y Point de vue Z

6 JE CHOISIS CE POINT DE VUE Point de vue X Explications Communication Point de vue Y Point de vue Z

7 Question 2 2. Comment fonctionnent les sciences humaines en général, et la communication en particulier? Avec des «lois» valables universellement et toujours : en appliquant ces lois, on aura une communication / un comportement efficace. Avec différentes théories, proposant différentes hypothèses, qu il faut aller expérimenter sur le terrain, pour voir ce qui fonctionne concrètement (pragmatisme, recul critique) : il n est pas possible de démontrer ou prouver d emblée qu une de ces théories est plus valable qu une autre.

8 Réponse 2 2. Comment fonctionnent les sciences humaines en général, et la communication en particulier? Avec différentes théories, proposant différentes hypothèses, qu il faut aller expérimenter sur le terrain, pour voir ce qui fonctionne concrètement (pragmatisme, recul critique) : il n est pas possible de démontrer ou prouver d emblée qu une de ces théories est plus valable qu une autre.

9 Point de vue X Explications Réel Point de vue Y Point de vue Z

10 Dimension méthodologique Dimension éthique Explications Dimension Philosophique & Epistémologique Différentes théories, qui s expérimentent avec différentes méthodes.. Point de vue communicationnel sur le réel Différents points de vue communicationnels REEL sur le réel

11 Dimension méthodologique Dimension éthique Explications Dimension Philosophique & Epistémologique Soutenir une théorie, sa/ses méthode/s, son éthique Point de vue communicationnel sur le réel Avoir un point de vue communicationnel REEL sur le réel

12 Question 3 3. Que signifient ces citations? «C est la théorie qui détermine ce qu on peut observer» (A.Einstein) «Nous n observons pas la nature elle-même, mais la nature soumise à notre méthode d investigation» (W.Heisenberg). Les théories et les méthodes permettent de voir le réel d une certaine façon ; si l on change de théorie et de méthode, la réalité nous apparaît différemment. Les théories et les méthodes ont une valeur descriptive-explicative, et l application de telle ou telle théorie sur le terrain n a pas d incidence sur les résultats que l on trouve.

13 Réponse 3 3. Que signifient ces citations? «C est la théorie qui détermine ce qu on peut observer» (A.Einstein) «Nous n observons pas la nature elle-même, mais la nature soumise à notre méthode d investigation» (W.Heisenberg). Les théories et les méthodes permettent de voir le réel d une certaine façon ; si l on change de théorie et de méthode, la réalité nous apparaît différemment.

14 Point de vue X Explications Réel Point de vue Y Point de vue Z

15 REEL REEL REEL REEL REEL

16 Dimension méthodologique Dimension éthique Explications Dimension Philosophique & Epistémologique Les théories et les méthodes que l on utilise soit les lunettes que l on porte pour regarder le réel Point de vue communicationnel sur le réel donnent une CERTAINE vision du réel REEL

17 Dimension méthodologique Dimension éthique Explications Dimension Philosophique & Epistémologique Soutenir une CERTAINE théorie, appliquer sa méthode Mettre une CERTAINE paire de lunettes Point de vue communicationnel sur le réel Observer «le réel-à-travers-noslunettes», et pas le réel lui-même REEL

Consolidation de fondamentaux

Consolidation de fondamentaux Consolidation de fondamentaux Point de vue communicationnel sur le réel Consolidation - Stéphanie MARTY - 2009/2010 1 Question 31 31. Que signifie «avoir un point de vue communicationnel sur le réel»?

Plus en détail

- Consolidation des fondamentaux - QCM Introduction à l Information et à la Communication

- Consolidation des fondamentaux - QCM Introduction à l Information et à la Communication - Consolidation des fondamentaux - QCM Introduction à l Information et à la Communication Démarche en sciences humaines 1. Quelle est la démarche de l enseignement «Sciences de l information et de la communication»

Plus en détail

Le co-développement. Ou comment apprendre en travaillant

Le co-développement. Ou comment apprendre en travaillant Le co-développement Ou comment apprendre en travaillant Après une formation. Je reviens à mon job et reprends rapidement tous les dossiers mis en attente pendant la formation Je me dis que cela serait

Plus en détail

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques 2328 DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques I ENJEU SOCIAL : UN DEBAT DANS LE CHAMP PROFESSIONNEL Il existe un débat récurrent

Plus en détail

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Nouveauté Méthodes quantitatives et qualitatives Prix : 81,95 $ Auteurs : Marie-Fabienne Fortin, Johanne Gagnon ISBN13 : 9782765050063 Nombre

Plus en détail

LIRE ET RÉSUMER UN ARTICLE SCIENTIFIQUE

LIRE ET RÉSUMER UN ARTICLE SCIENTIFIQUE LIRE ET RÉSUMER UN ARTICLE SCIENTIFIQUE Jean-Baptiste Légal 2007-2008 http://j.b.legal.free.fr/blog Les publications scientifiques Plusieurs types : Ouvrages et chapitres d ouvrages Manuels Articles de

Plus en détail

RAPPORT DE DÉFINITION DE PROJET. Cette évaluation compte pour 5 points

RAPPORT DE DÉFINITION DE PROJET. Cette évaluation compte pour 5 points RAPPORT DE DÉFINITION DE PROJET Cette évaluation compte pour 5 points 1. Mise en contexte du projet et énoncé de la problématique Aspects techniques et non techniques (environnement, santé sécurité, éthique,

Plus en détail

C est avec grand plaisir que j ouvre le séminaire de cette matinée, consacré aux nouvelles normes comptables de l Etat.

C est avec grand plaisir que j ouvre le séminaire de cette matinée, consacré aux nouvelles normes comptables de l Etat. Séminaire sur les normes comptables de l Etat Intervention d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Bercy, 1 er décembre 2003 Mesdames, Messieurs, C est avec grand plaisir

Plus en détail

Un voyage de 1000 km commence toujours par un pas Lao Tseu

Un voyage de 1000 km commence toujours par un pas Lao Tseu Un voyage de 1000 km commence toujours par un pas Lao Tseu être générateur de transformation individuelle et collective dans les entreprises s appuyer sur la capacité de chacun à changer et à incarner

Plus en détail

Introduction 1. 2013 Pearson France L'affiliation Thibault Vincent

Introduction 1. 2013 Pearson France L'affiliation Thibault Vincent Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Quand on réfléchit à la manière d amener de nouveaux clients potentiels sur son site internet, les premières options qui viennent en tête sont souvent le référencement

Plus en détail

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif

De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif De la conception à l évaluation d un jeu vidéo éducatif Application à l enseignement du jazz avec le jeu Pads n Swing guillaume.denis@ensmp.fr Centre de recherche en informatique Ecole des mines de Paris

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

Les Français et les notes à l école

Les Français et les notes à l école Les Français et les notes à l école Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Département Opinion 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 80 48 30 80 Fax : 01 78 94 90 19 jgoarant@opinion-way.com

Plus en détail

Voici ce que tu vas recevoir en passant commande du Guide juridique du Blogueur professionnel :

Voici ce que tu vas recevoir en passant commande du Guide juridique du Blogueur professionnel : Voici ce que tu vas recevoir en passant commande du Guide juridique du Blogueur professionnel : 1 Ebook de 171 pages 13 vidéos de plus de 3 heures 13 fichiers MP3 5 Bonus Merci de ta confiance! Chrystèle

Plus en détail

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive.

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive. L ANALYSE ET L INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS Une fois les résultats d une investigation recueillis, on doit les mettre en perspective en les reliant au problème étudié et à l hypothèse formulée au départ:

Plus en détail

VADE-MECUM DU MÉMOIRE POUR LES ÉTUDIANTS DU MASTER T3L

VADE-MECUM DU MÉMOIRE POUR LES ÉTUDIANTS DU MASTER T3L VADE-MECUM DU MÉMOIRE POUR LES ÉTUDIANTS DU MASTER T3L Table des matières (version 1.2, 8.04.2010) I. Généralités...1 a. Mémoire de première année (M1)...1 b. Mémoire de deuxième année (M2)...1 c. Modalités

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

Master européen en analyse et innovation en pratiques sociales et éducatives

Master européen en analyse et innovation en pratiques sociales et éducatives Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Master européen en analyse et innovation en

Plus en détail

Certificat en interventions de group et leadership

Certificat en interventions de group et leadership Certificat en interventions de groupe et leadership (30 crédits) Cours obligatoires (9 crédits) HUM1503 Introduction à la vie de groupe IGL 2536 Laboratoire d interventions auprès des groupes I IGL 2538

Plus en détail

Master en urbanisme et aménagement du territoire

Master en urbanisme et aménagement du territoire Institut supérieur d'urbanisme et de rénovation urbaine Master en urbanisme et aménagement du territoire L ISURU propose une formation unique de Master en urbanisme et aménagement du territoire (120 ects)

Plus en détail

Déposer son article dans Hal 2. en 15 minutes. Etape 2 : Vérifier que le document soit déposable. Etape 1 : Créer son compte sur HAL

Déposer son article dans Hal 2. en 15 minutes. Etape 2 : Vérifier que le document soit déposable. Etape 1 : Créer son compte sur HAL Etape 2 : Vérifier que le document soit déposable Déposer son article dans Hal en 15 minutes Aller sur http://hal-unice.archives-ouvertes.fr/ ou http://hal.archives-ouvertes.fr/ Etape 1 : Créer son compte

Plus en détail

Parcours du perfectionnement professionnel de la CALL/ACBD

Parcours du perfectionnement professionnel de la CALL/ACBD Parcours du perfectionnement professionnel de la CALL/ACBD Adopté par le conseil d administration de l Association canadienne des bibliothèques de droit (CALL/ACBD), le 12 août 2015 Niveau 1 : introduction

Plus en détail

Fiche de lecture de : Kotler & Dubois, Marketing Management

Fiche de lecture de : Kotler & Dubois, Marketing Management Fiche de lecture de : Kotler & Dubois, Marketing Management Résumé de la fiche de lecture Marketing management, rédigé par Philip Kotler (professeur de marketing à la Northwestern University) et par Bernard

Plus en détail

Bibliothèque numérique de l enssib

Bibliothèque numérique de l enssib Bibliothèque numérique de l enssib 9es Rencontres FORMIST, La bibliothèque, lieu de formation?; enssib, 18 juin 2009 À quelles conditions les lieux virtuels peuvent-ils être des espaces de formation? DESCHRYVER

Plus en détail

BOURSE DE RECHERCHE EN SOINS INFIRMIERS 2008. SFETD / Fondation CNP Assurances. Dotation : 12 000 euros

BOURSE DE RECHERCHE EN SOINS INFIRMIERS 2008. SFETD / Fondation CNP Assurances. Dotation : 12 000 euros BOURSE DE RECHERCHE EN SOINS INFIRMIERS 2008 SFETD / Fondation CNP Assurances Dotation : 12 000 euros OBJECTIFS DE LA RECHERCHE Cette bourse a pour objectif de soutenir la mise en place d une Recherche

Plus en détail

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation L évaluation au CRDI Version de juillet 2013 Division de la stratégie générale et de l évaluation La démarche du CRDI en matière d évaluation Le CRDI appuie le recours à la recherche, par les pays en développement,

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

Table des matières. 1. La performance organisationnelle : définition et mesure... 16

Table des matières. 1. La performance organisationnelle : définition et mesure... 16 Table des matières PRÉFACE... 5 Patrice Roussel AVANT-PROPOS ET REMERCIEMENTS... 11 Sylvie Saint-Onge et Victor Y. Haines III CHAPITRE 1 LA GESTION DES PERFORMANCES DES ORGANISATIONS ET DES PERSONNES..

Plus en détail

Baccalauréat technologique sciences et technologies de la santé et du social ST2S

Baccalauréat technologique sciences et technologies de la santé et du social ST2S Baccalauréat technologique sciences et technologies de la santé et du social ST2S Cadre de la réforme ST2S Une finalité exclusive depuis 2007 : Conduire tous les élèves à la poursuite d études dans l enseignement

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

Programme du séminaire.

Programme du séminaire. Programme du séminaire. Mercredi 4 avril. _Théorie de l'écriture numérique. 9h. Accueil des invités. 9h15-9h30. Serge BOUCHARDON (UTC, Costech). Introduction du séminaire. 9h30-10h15. Stéphane CROZAT (UTC,

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

La magie de la division

La magie de la division La magie de la division Résultats d apprentissage Description Matériel 7 e année, Le nombre, n 1 Déterminer et expliquer pourquoi un nombre est divisible par 2, 3, 4, 5, 6, 8, 9 ou 10 et expliquer pourquoi

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

C ACHING WAYS. Programme PAI

C ACHING WAYS. Programme PAI ING WAYS C ACHING WAYS COACHING WAYS Programme PAI INTRODUCTION A LA FORMATION COACHING WAYS PAI : Les clés du Coaching Cette formation conduit à devenir coach, à un niveau théorique PCC (ICF). 23 jours

Plus en détail

Quelques objectifs (conservateurs?) pour des enseignements de physique. Sylvain FAUTRAT Université Paris-Est Marne-la-vallée (UPEM) fautrat@u-pem.

Quelques objectifs (conservateurs?) pour des enseignements de physique. Sylvain FAUTRAT Université Paris-Est Marne-la-vallée (UPEM) fautrat@u-pem. Quelques objectifs (conservateurs?) pour des enseignements de physique Sylvain FAUTRAT Université Paris-Est Marne-la-vallée (UPEM) fautrat@u-pem.fr 1 epu2015, Paris 1 Caractéristiques de la Physique, étudiées

Plus en détail

Compte rendu : journée de l Economie Locale 2 ème édition : comment construire un réseau de l économie locale?

Compte rendu : journée de l Economie Locale 2 ème édition : comment construire un réseau de l économie locale? Compte rendu : journée de l Economie Locale 2 ème édition : comment construire un réseau de l économie locale? CO-ANIMATION : Raphaël Souchier, Auteur et conférencier, consultant européen en économies

Plus en détail

TESTIMONIAUX STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8

TESTIMONIAUX STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8 STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8 Gilles ARDITTI DESU Pratiques du coaching», promotion 2009 2010 Directeur de la Communication Financière ATOS Tout au long de cette formation,

Plus en détail

Accompagnement des managers

Accompagnement des managers DIRECTEURS CHEFS DE SERVICE CADRES INTERMÉDIAIRES CADRES DE PROXIMITÉ Accompagnement des managers UN NOUVEAU CONCEPT : LE BINÔME COACH / CONSULTANT RESTONS Z E N Une circulaire du Ministère des Affaires

Plus en détail

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE MASTER 2 PROFESSIONNEL «ETUDES INTERNATIONALES», SPECIALITE : «ETUDES LATINO-AMERICAINES» Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE Le mémoire de Master 2 Professionnel n'est pas un

Plus en détail

Université du Québec à Rimouski Liste des cours avec le code EQE Département sociétés, territoires et développement

Université du Québec à Rimouski Liste des cours avec le code EQE Département sociétés, territoires et développement Liste des cours avec le code EQE Département sociétés, territoires et développement Sigle de cours Titre cours Code EQE APE10097 Atelier de pratiques d'études 03000 APR50195 Sem. interdisciplinaire d'int.

Plus en détail

Un MOOC pour la promotion de l activité physique et la lutte contre la sédentarité des jeunes (APS)

Un MOOC pour la promotion de l activité physique et la lutte contre la sédentarité des jeunes (APS) Développer des compétences en promotion de la santé Un MOOC pour la promotion de l activité physique et la lutte contre la sédentarité des jeunes (APS) Stéphanie Regat Frédéric Forestier INPES - Département

Plus en détail

PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT

PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT Formation LA PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT Motivation, concentration, confiance, communication, apprentissage COACHING SPORTIF : LA PREPARATION MENTALE Motivation, concentration,

Plus en détail

Formation à la systémique pour consultants et personnels RH

Formation à la systémique pour consultants et personnels RH J.A. Malarewicz Conseil Conseil, Formation, Supervision, Coaching S.A.S. au capital de 8OOO TVA : FR 36478450471 SIRET : 478 450471 00014 N formateur 11921445592 Région IdF 11 rue du Professeur Leroux

Plus en détail

Formation «Praticien Appreciative Inquiry»

Formation «Praticien Appreciative Inquiry» Formation «Praticien Appreciative Inquiry» L «Appreciative Inquiry» ou «Exploration Appréciative» est une méthode de conduite du changement qui a vu le jour à la fin des années 1980 aux Etats-Unis et qui

Plus en détail

FORMATION POUR DIRIGEANTS ET CHEFS D'ENTREPRISE GESTION DE CRISES 2013

FORMATION POUR DIRIGEANTS ET CHEFS D'ENTREPRISE GESTION DE CRISES 2013 FORMATION POUR DIRIGEANTS ET CHEFS D'ENTREPRISE GESTION DE CRISES 2013 Renseignements et inscription Romandie Formation: http://www.romandieformation.ch/search?search=gestion+de+crise Ou Directement auprès

Plus en détail

Non déterminante ORGANISATION. Cliquer ici pour visualiser le planning détaillé cours par cours

Non déterminante ORGANISATION. Cliquer ici pour visualiser le planning détaillé cours par cours Niveau : Section : CONTEXTE DE L UNITÉ DE FORMATION 428 98 30 08 U36 D1 (DOMAINE 903) Enseignement supérieur pédagogique de type court Bachelier en éducation spécialisée en accompagnement psycho-éducatif

Plus en détail

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching?

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Parcours de formation Coach Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Dans un monde qui va de plus en plus vite Nous entendons parler chaque jour de stress, de mal-être

Plus en détail

Pour soutenir une réflexion sur les devoirs à l école primaire

Pour soutenir une réflexion sur les devoirs à l école primaire Pour soutenir une réflexion sur les devoirs à l école primaire Avis du Conseil supérieur de l éducation Grandes rencontres sur la persévérance scolaire Novembre 2013 http://www.cse.gouv.qc.ca/ Le Conseil

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

LICENCE DESIGN-ARTS APPLIQUES

LICENCE DESIGN-ARTS APPLIQUES LICENCE DESIGN-ARTS APPLIQUES Mention : Arts skin.:program_main_bloc_presentation_label Le cycle de la licence vise à élaborer une pensée créative globale, de la naissance du projet à son impact sur l

Plus en détail

Comment structurer et écrire un bon mémoire de master ès sciences en Systèmes d Information. hec.unil.ch

Comment structurer et écrire un bon mémoire de master ès sciences en Systèmes d Information. hec.unil.ch Comment structurer et écrire un bon mémoire de master ès sciences en Systèmes d Information hec.unil.ch Les recommandations de l'isi! 2 Plan de cette présentation 1. Pratique et théorie 2. La question

Plus en détail

Pascal Dénos SAS. Société par Actions Simplifiée

Pascal Dénos SAS. Société par Actions Simplifiée Pascal Dénos SAS Société par Actions Simplifiée Structure idéale pour créer et développer une entreprise, la SAS (Société par Actions Simplifiée) peut cependant effrayer certains entrepreneurs, du fait

Plus en détail

Comment ouvrir son capital à. investisseurs.

Comment ouvrir son capital à. investisseurs. Comment ouvrir son capital à des investisseurs? Introduction La vie d une entreprise et son développement connaîtront de nombreuses étapes qui constitueront pour son actionnaire dirigeant autant d occasions

Plus en détail

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations Chapitre V : Résultats Les corrélations présentées par la suite, sont celles qui correspondent aux chiffres choisis (corrélation de 0,13 ou 0,13), et celles que nous avons jugées les plus significatifs

Plus en détail

LE GESTIONNAIRE LEADER : SON RÔLE, SES RESPONSABILITÉS DE GESTION ET SON AUTORITÉ DÉCISIONNELLE

LE GESTIONNAIRE LEADER : SON RÔLE, SES RESPONSABILITÉS DE GESTION ET SON AUTORITÉ DÉCISIONNELLE SON RÔLE, SES RESPONSABILITÉS DE GESTION ET SON AUTORITÉ DÉCISIONNELLE CLARIFIER SA CONTRIBUTION À SON ORGANISATION. SITUER SON RÔLE DANS SON ORGANISATION ET INVENTORIER SES RESPONSABILITÉS DE GESTION.

Plus en détail

La saisie-arrêt conservatoire Suite à une facture non contestée

La saisie-arrêt conservatoire Suite à une facture non contestée La saisie-arrêt conservatoire Suite à une facture non contestée Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés

Plus en détail

Conférence sur la recherche en matière de politiques autochtones

Conférence sur la recherche en matière de politiques autochtones Conférence sur la recherche en matière de politiques autochtones La participation électorale des Autochtones (Élections Canada) Présent sentée e par Tonio Sadik Le 12 mars 2009 Introduction Il était très

Plus en détail

NOTE SUR LA PRÉPARATION DU MÉMOIRE

NOTE SUR LA PRÉPARATION DU MÉMOIRE NOTE SUR LA PRÉPARATION DU MÉMOIRE Octobre 2011 Table des matières 1. Introduction... p1 2. Encadrement et jury... p2 3. Approbation du thème... p2 4. Pré-mémoire... p4 5. Mémoire... p4 6. Organisation

Plus en détail

Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation

Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation Selon une étude, l ajout de puissantes fonctions de gestion améliorerait de 20 à 40 % les mesures de performances clés.

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

Entreprises. www.bcn.ch

Entreprises. www.bcn.ch Entreprises www.bcn.ch Nos équipes s engagent pour accompagner et soutenir les entreprises neuchâteloises!» Patrick Schaad Directeur Entreprises La Chaux-de-Fonds Pedro Palomo Directeur Entreprises Neuchâtel

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

Semestre 1. Unités d enseignement fondamental. Droit des personnes 3 45. Unités d enseignement méthodologique

Semestre 1. Unités d enseignement fondamental. Droit des personnes 3 45. Unités d enseignement méthodologique Licence de droit - maquette pédagogique Unités Cours Nb de crédits Volume horaire total Semestre 1 Fondement du droit Introduction à l étude du droit Histoire du droit et des institutions 1 Droit civil

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les programmes de 1 er cycle en philosophie à l UQAM. Réunion d information des nouveaux inscrits 21 mai 2014 Comité des programmes de 1 er cycle Département

Plus en détail

DES FRONTIÈRES «NOUVELLES OU «AYANT TOUJOURS PRÉEXISTÉ»? LA QUÊTE DU SAINT-GRAAL EN MANAGEMENT DE PROJETS. Christophe N. Bredillet Ph.

DES FRONTIÈRES «NOUVELLES OU «AYANT TOUJOURS PRÉEXISTÉ»? LA QUÊTE DU SAINT-GRAAL EN MANAGEMENT DE PROJETS. Christophe N. Bredillet Ph. DES FRONTIÈRES «NOUVELLES OU «AYANT TOUJOURS PRÉEXISTÉ»? LA QUÊTE DU SAINT-GRAAL EN MANAGEMENT DE PROJETS Christophe N. Bredillet Ph.D Directeur Général et Scientifique du Centre d Études Avancées et de

Plus en détail

Thème 1: Voyage dans le Cerveau Musicien

Thème 1: Voyage dans le Cerveau Musicien 2014 Thème 1: Voyage dans le Cerveau Musicien Grand témoin Natalie Dessay Invités plateau Hervé Platel (Le cerveau transparent la révolution des techniques de neuroimagerie cérébrale) Emmanuel Bigand (Historique

Plus en détail

Contribution sur l Intégration de la filière sage-femme au sein des universités

Contribution sur l Intégration de la filière sage-femme au sein des universités Kg,gk,fkg,kg,dgk Contribution sur l Intégration de la filière sage-femme au sein des «Le service public de l enseignement supérieur contribue à l élévation du niveau scientifique, culturel et professionnel

Plus en détail

IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013

IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013 IREPS Poitou-Charentes Version de travail 24 juin 2013 Sommaire Introduction Les 4 axes de développement prioritaires Déclinaison opérationnelle Introduction Articulation du projet associatif et du plan

Plus en détail

Standards(d utilisation(de(spi4(

Standards(d utilisation(de(spi4( Standardsd utilisationdespi4 L outil SPI Social Performance Indicators) de CERISE évalue les performances socialesdes institutions financières en analysant leurs intentions et leurs actions. En étudiant

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ET PRISE DE PAROLE EN PUBLIC H.M. ALAOUI 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION: ANALYSE SEMANTIQUE II. CONTENU ET ELEMENTS DE LA COMMUNICATION III. PRINCIPALES QUESTIONS A SE POSER

Plus en détail

Commune de Lucens Municipalité Service de police

Commune de Lucens Municipalité Service de police Commune de Lucens Municipalité Service de police Préavis N 11 2013 au Conseil communal "Installation de caméras de vidéosurveillance" Crédit demandé : Fr. 25'000.00 Lucens, le 11 novembre 2013 Table des

Plus en détail

Problématique / Problématiser / Problématisation / Problème

Problématique / Problématiser / Problématisation / Problème Problématique / Problématiser / Problématisation / PROBLÉMATIQUE : UN GROUPEMENT DE DÉFINITIONS. «Art, science de poser les problèmes. Voir questionnement. Ensemble de problèmes dont les éléments sont

Plus en détail

Cette posture vise à développer des qualités propres aux "passeurs" et aux "traducteurs" de cultures numériques.

Cette posture vise à développer des qualités propres aux passeurs et aux traducteurs de cultures numériques. Cette formation supérieure est destinée aux étudiants et aux professionnels désireux d approfondir leurs réflexions et leurs usages du numérique. Recherche et applications pratiques sont les deux dimensions

Plus en détail

Allocution à l occasion de la remise des prix. «La Main à la pâte»

Allocution à l occasion de la remise des prix. «La Main à la pâte» Luc CHATEL Ministre de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Allocution à l occasion de la remise des prix «La Main à la pâte» Institut de France 1 er février 2011 1 Monsieur le

Plus en détail

Manager une équipe de projet Les clés pour mobiliser votre team

Manager une équipe de projet Les clés pour mobiliser votre team Manager une équipe de Les clés pour mobiliser votre team Rue Voltaire 1 CH-1006 Lausanne T 021 617 55 75 F 021 617 55 76 iteral@iteral.ch www.iteral.ch Manager une équipe de Les clés pour mobiliser votre

Plus en détail

Formation-action L intelligence collective au service du leadership dans la complexité

Formation-action L intelligence collective au service du leadership dans la complexité En partenariat avec Formation-action L intelligence collective au service du leadership dans la complexité Un levier indispensable pour booster la performance et l innovation Lyon 10 février 2014 S.A.R.L.

Plus en détail

Le système d accréditation de l IPPF Le respect de nos valeurs et de nos principes

Le système d accréditation de l IPPF Le respect de nos valeurs et de nos principes Q UA L I T É FI E F C AC ITÉ B N SA I L I T É O Le choix ouvre sur un monde de possibilités RES P Le système d accréditation de l IPPF Le respect de nos valeurs et de nos principes L engagement de l IPPF

Plus en détail

Appel à Projet ERC «StartingGrant»

Appel à Projet ERC «StartingGrant» Appel à Projet ERC «StartingGrant» Thomas Rochette-Castel Véronique Debord-Lazaro Cellule Mutualisée «Europe Recherche» 1er juillet 2011, Tours Sommaire 1. Présentation de l ERC 2. Résultats des appels

Plus en détail

I - Introduction à La psychologie Expérimentale

I - Introduction à La psychologie Expérimentale LA METHODE EXPERIMENTALE I - Introduction à La psychologie Expérimentale I.1. Introduction I.2. Critiques concernant l utilisation de la méthode expérimentale en psychologie I.2.A. Critiques morales I.2.A.

Plus en détail

L e s pa rte na ria ts, a u c œ ur de l é duc a tio n a u dé ve lo ppe m e nt dura ble?

L e s pa rte na ria ts, a u c œ ur de l é duc a tio n a u dé ve lo ppe m e nt dura ble? L e s pa rte na ria ts, a u c œ ur de l é duc a tio n a u dé ve lo ppe m e nt dura ble? D abord ce qu en disent les textes La circulaire de juillet 2004 La circulaire de juillet 2004 Les sorties scolaires

Plus en détail

Partie 1. Principes. Karmela Krleža-Jerić, An-Wen Chan, Kay Dickersin, Ida Sim, Jeremy Grimshaw, Christian Gluud, for the Ottawa GroupT 1

Partie 1. Principes. Karmela Krleža-Jerić, An-Wen Chan, Kay Dickersin, Ida Sim, Jeremy Grimshaw, Christian Gluud, for the Ottawa GroupT 1 Déclaration d Ottawa sur l enregistrement des essais d interventions de santé: Proposition pour l enregistrement international d informations relatives au protocole et de résultats des essais réalisés

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Promouvoir des enseignants Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement

Plus en détail

«Intégration des savoirs scientifiques dans la formation et dans la pratique»

«Intégration des savoirs scientifiques dans la formation et dans la pratique» «Intégration des savoirs scientifiques dans la formation et dans la pratique» Le mémoire de recherche en I.F.C.S. : un processus de professionnalisation? (Le point de vue d un Cadre de Santé formateur

Plus en détail

Mention «Psychologie»

Mention «Psychologie» Diplôme Bac + 3 Parcours - - - - - Contacts UFR LLSHS Lettres, Langues, Sciences Humaines et des Sociétés /lshs/ Secrétariat Licence "Psychologie" - Bureau C313 : tél.: 01 49 40 44 65 / 31 66 Contact formation

Plus en détail

www.cadredesanté.com «En quoi les espaces de réflexion permettent-ils aux soignants de dispenser des soins de qualité?».

www.cadredesanté.com «En quoi les espaces de réflexion permettent-ils aux soignants de dispenser des soins de qualité?». Une pratique réflexive pour des soins de qualité Descriptif : Une recherche clinique, réalisée auprès d infirmières et de puéricultrices, illustre l enrichissement des pratiques de soins par la création

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RENCONTRE PROFESSIONNELLE «INTRODUCTION AUX OUTILS FONDAMENTAUX DE LECTURE ET D ANALYSE DES SCENARIOS» I PAGE 1

COMPTE-RENDU DE LA RENCONTRE PROFESSIONNELLE «INTRODUCTION AUX OUTILS FONDAMENTAUX DE LECTURE ET D ANALYSE DES SCENARIOS» I PAGE 1 I PAGE 1 LE CADRE Rencontre professionnelle organisée par Films en Bretagne, en partenariat avec Groupe Ouest et Clair Obscur. Dans le cadre du Festival Travelling 2015. Lundi 9 février 2015 I Rennes SEMINAIRE

Plus en détail

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

transition for success management

transition for success management transition management Manager de transition est un métier qui ne s improvise pas. Les conditions qui garantissent le succès du changement sont multiples et complexes. Fontenay Managers a contribué à développer

Plus en détail

Management et Sociologie des ressources humaines - Chapitre1 AEI - L3RH - D. Glaymann - 2009-2010 1. Deux courants sociologiques anciens

Management et Sociologie des ressources humaines - Chapitre1 AEI - L3RH - D. Glaymann - 2009-2010 1. Deux courants sociologiques anciens Deux courants sociologiques anciens Le holisme selon lequel on ne peut saisir la façon dont les hommes agissent en société qu en étudiant les mécanismes et les déterminismes qui les enserrent dans leur

Plus en détail

RSE et éthique. RSE Master 1 ERGOMOT. Rémi Bazillier. http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans

RSE et éthique. RSE Master 1 ERGOMOT. Rémi Bazillier. http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans RSE et éthique Master 1 ERGOMOT 1 1 Remi.Bazillier@univ-orleans.fr http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans Outline Introduction 1 Introduction Articulation RSE/ développement durable Articulation

Plus en détail

La formation continue de l IMMD s adapte à tous les profils

La formation continue de l IMMD s adapte à tous les profils La formation continue de l IMMD s adapte à tous les profils pour permettre aux salariés de poursuivre leur activité en entreprise tout en préparant un diplôme (Licence 3, Master 1, Master 2). Pour qui?

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Projet VOIE (VidéoprotectionOuverte et IntégréE) Appel à projets FUI 19. Sensorit

Projet VOIE (VidéoprotectionOuverte et IntégréE) Appel à projets FUI 19. Sensorit Projet VOIE (VidéoprotectionOuverte et IntégréE) Appel à projets FUI 19 Sensorit Besoin Un ensemble de besoinsen vidéo-protection et protection de bâtiments recevant le public Des opérateurs publics ou

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité Alain Fernandez LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS Le projet décisionnel dans sa totalité Préface de Gérard BALANTZIAN Troisième édition, 1999, 2000, 2003 ISBN : 2-7081-2882-5 Sommaire Préface

Plus en détail

STRATÉGIE DES LANGUES POUR LE DEGRÉ SECONDAIRE II

STRATÉGIE DES LANGUES POUR LE DEGRÉ SECONDAIRE II STRATÉGIE DES LANGUES POUR LE DEGRÉ SECONDAIRE II Stratégie de la CDIP du 24 octobre 2013 pour la coordination à l échelle nationale de l enseignement des langues étrangères dans le degré secondaire II

Plus en détail

Offre de formation ITIL

Offre de formation ITIL Offre de formation ITIL IT Infrastructure Library Consultant certifié ITIL Jean-Claude FOUQUET - Conseil en Organisation - Consultant-Formateur Synthèse de l offre ITIL Population concernée Thèmes développés

Plus en détail