1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps"

Transcription

1 Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction principale est d éviter la chute de personnes et/ou d objets depuis un niveau supérieur tel une toiture, une corniche, un plancher de travail ou tout autre endroit dangereux ou le risque de chute est présent et nécessite une protection. 1.1 Généralités Défini par l annexe II de l AR du , un tel système de garde-corps doit se composer des éléments suivants: Une lisse supérieure (main courante) située a une hauteur de 1 m a 1,20 m audessus du plancher de travail ou de l aire de circulation. Une protection latérale qui pourrait être une lisse intermédiaire située a une hauteur de 40 à 50 cm au-dessus du plancher de travail. Une plinthe au sol d une hauteur minimale de 15 cm dans le but d éviter que du matériel puisse tomber et qu un travailleur ne puisse glisser. Des montants verticaux sur lesquels sont fixées des lisses et des plinthes et qui permettent l ancrage du garde-corps sur son support (par exemple par scellement, boulonnage, pincement, etc.), éventuellement complètes par des contrepoids (dans le cas de dispositifs autostables). On notera que la lisse intermédiaire et la plinthe peuvent être remplacées par des panneaux pleins ou des treillis (filets de sécurité conformes à la norme EN ) d une hauteur minimale d 1 mètre. La norme EN pour les protection périphériques temporaires, donne des spécifications semblables. 1.2 Les différents modèles de garde-corps La norme EN relative aux protections périphériques temporaires définit 3 classes de garde-corps différents. Ceux-ci seront choisis en fonction de l inclinaison du plancher de travail et de la hauteur de chute potentielle Classe A Une protection de classe A a pour but de reprendre des efforts statiques. Prévu pour qu une personne puisse s appuyer sur la protection et se déplacer en tenant la main courante, ce type de garde-corps doit également pouvoir retenir une personne qui trébucherait lors de son déplacement le long de la protection. Toute ouverture dans la protection latérale intermédiaire doit être telle qu une balle de 47 cm de diamètre ne puisse la traverser. La reproduction est autorisée moyennant l autorisation expresse de et la mention explicite de la provenance 1/ 6 L institut de prévention de la construction

2 1.2.2 Classe B Une protection de classe B doit être capable de reprendre des efforts statiques (personne en appui sur le garde-corps et déplacement le long de la main courante - idem classe A) mais doit également pouvoir reprendre de faibles charges dynamiques. Comme une protection de classe A, ce type de garde-corps doit pouvoir retenir une personne qui trébucherait lors de son déplacement le long de la protection mais surtout retenir une personne qui glisserait d une surface inclinée. Toute ouverture dans la protection latérale intermédiaire doit être telle qu une balle de 25 cm de diamètre ne puisse la traverser Classe C Une protection de Classe C doit être capable de faire face à des efforts dynamiques importants et est dimensionnée de sorte à pouvoir réceptionner des chutes de personnes ou d objets d une pente raide. Ce type de protection nécessite la pose de filets de sécurité complémentaires sur le garde-corps. Ces derniers doivent être conformes à la norme EN et ses mailles doivent être inférieures à 10 cm. Ils sont considérés comme des consommables et doivent être remplacé à l expiration de leur durée de vie. Enfin, on notera qu un essai de résistance annuel est également recommandé. 2. Risques Un garde-corps est une protection collective ayant pour but d empêcher la chute de personnes ou d objets depuis un niveau supérieur. L ensemble des éléments constitutifs du garde-corps et leurs supports d appui doivent être capables de reprendre les efforts engendrés en cas de chute d objets ou de personnes. Dès lors, une attention particulière est requise quant à l état de la structure sur laquelle le garde-corps est fixé ainsi que sur les pinces de serrage, boulons, chevilles, ancrages éventuels ou tout autre dispositif de fixation qui doivent être capables de reprendre les efforts engendrés et garder l ensemble des éléments solidaires. Le type de garde-corps sera déterminé en fonction de l application et des forces auxquelles il doit pouvoir résister. Le choix d une classe inappropriée qui cèderait sous l impact d une chute constitue un des principaux risques liés à l utilisation de garde-corps et sera déterminé à l aide de la figure renseignée au point 4. Un garde-corps qui ne serait pas assez résistant ou dont la classe ne correspondrait pas à l application offrirait un faux sentiment de sécurité et se révèlerait encore plus dangereux que l absence totale d une protection. La reproduction est autorisée moyennant l autorisation expresse de et la mention explicite de la provenance 2/ 6 L institut de prévention de la construction

3 3. Réglementation L AR du mentionne les éléments constitutifs d un système de garde-corps tel qu ils sont repris au point 1.1. de cette fiche. Ils sont complétés par les dispositions suivantes: 3.1 Fabricant Conformément à l AR du relatif à l utilisation des équipements de travail et à l AR du relatif aux protections collectives, les matériaux utilisés pour la réalisation de garde-corps doivent : posséder une résistance structurelle suffisante pour assurer les reprises de charge mentionnées dans les normes européennes. Les matériaux les plus souvent utilisés sont l acier (EN ), l aluminium (EN 74-1) et le bois (EN 338); être robustes et durables de manière à résister aux conditions d utilisation. Le fabricant devra fournir les éléments suivants à l utilisateur : La liste de l ensemble des pièces. Un plan de montage et de démontage accompagné d instructions. Les informations sur les charges admissibles. Les informations sur les surcharges admissibles (vent, neige, ). Les instructions concernant le stockage, la maintenance, la réparation et les contrôles à effectuer avant la mise en service des garde-corps. Enfin, les marquages présents sur les différentes parties doivent être clairement lisibles et doivent contenir au minimum les mentions suivantes : La référence à la norme EN (et EN pour les filets de sécurité). Le type de garde-corps (classe A, B ou C). L identité du fabricant ou du fournisseur. L année et le mois de la production dans cet ordre ou le numéro de série. Le poids doit être indiqué en kg sur chaque contrepoids. 3.2 Utilisateur La législation en vigueur (l AR du ) exige qu une protection de type gardecorps soit installée dès lors qu il existe un risque de chute d une hauteur supérieure à 2 mètres. De plus, l AR du 31 août 2005 relatif à l utilisation d équipements de travail pour les travaux temporaires en hauteur va dans le même sens, donnant ainsi priorité aux protections collectives. Le matériel utilisé doit satisfaire aux exigences mentionnées au point 3.1. Les lisses, plinthes et panneaux devront être fixés sur les côtés intérieurs des montants verticaux à moins qu il ne s agisse d éléments métalliques soudés, boulonnés ou rivetés conformément à l AR du Conformément aux articles de l AR du , les matériaux utilisés ne peuvent en aucun cas présenter des signes de faiblesse, des fissures, une corrosion excessive, des coups qui pourraient réduire leurs propriétés mécaniques et mener à la ruine de la structure. Lorsqu une couche de protection est appliquée (ex.: peinture), il faudra s assurer qu elle n empêche pas de détecter d éventuelles fissures. Les marquages nécessaires présents sur les différentes parties doivent rester visibles durant toute la durée d utilisation du dispositif de protection. Les contrepoids doivent être constitués de matériaux massifs et cohérents. Les matériaux liquides ou granuleux tels que le sable ou l eau ne peuvent être utilisés en aucun cas. Les contrepoids doivent être très bien fixés pour éviter leur mouvement involontaire. La reproduction est autorisée moyennant l autorisation expresse de et la mention explicite de la provenance 3/ 6 L institut de prévention de la construction

4 Dès lors qu un garde-corps a retenu la chute d une personne ou d un objet, un contrôle doit être effectué par une personne compétente afin de s assurer du bon état du dispositif et de son installation correcte (fixations, contrepoids, pinces de serrage, ancrages, etc.). Une personne compétente est définie dans ce contexte comme une personne nommée par l employeur, disposant d instructions et de la formation adéquate lui permettant d évaluer l état du garde-corps et son montage correct. Remarque: Lors de l utilisation d un échafaudage entourant le périmètre d un bâtiment pour protéger une surface inclinée de moins de 10, les exigences relatives aux gardecorps reprises dans la norme EN (échafaudage de façade) sont d application. Dans tous les autres cas, et lorsqu il s agit de protéger une pente supérieure à 10, la norme EN est d application. 4. Mesures de prévention Largeur En mm La classe de garde-corps la plus appropriée à une application déterminée est choisie sur base de 2 critères: L inclinaison de la surface de travail. La hauteur de chute potentielle (distance verticale entre le point de chute et le dispositif de protection). Les protections de classe A seront utilisées quand l inclinaison du plancher de travail sera inférieure à 10. Pour information: dans le cas d un système de garde-corps de classe A dont les lisses sont en bois de résistance C24, le tableau ci-dessous reprend les portées maximales, soit les écartements maximum entre 2 montants verticaux. Portée maximale des planches de garde-corps (C24, Classe A) Epaisseur en mm m m 1.6 m 1.8 m 2.4 m m 1.4 m 1.9 m 2.5 m 2.9 m m 1.5 m 1.7 m 2.0 m 2.6 m 3.0 m 4.8 m m 1.6 m 1.8 m 2.1 m 2.7 m 3.2 m 5.2 m m 1.7 m 2.2 m 2.8 m 3.4 m m 1.8 m 2.3 m 3.0 m 3.5 m m 2.4 m 3.1 m 3.7 m Exemple : dans le cas d une planche d une largeur de 115 mm et d une épaisseur de 16 mm, dans un système de garde-corps de classe A, la portée doit être limitée à 1,2 m, toujours en supposant qu il s agit d un type de bois avec une classe de résistance C24 La reproduction est autorisée moyennant l autorisation expresse de et la mention explicite de la provenance 4/ 6 L institut de prévention de la construction

5 Les protections de classe B seront utilisées quand l inclinaison du plancher de travail sera inférieure à 30 sans limitation de la hauteur de chute. Si la hauteur de chute potentielle est limitée à 2 mètres, cette classe de protection pourra également être étendue à des planchers de travail inclinés jusqu à 60 maximum. Les garde-corps de classe A et B doivent toujours être montés en gardant l angle φ, compris entre les montants verticaux et l axe vertical, inférieur à 15. Enfin, les protections de classe C seront utilisées, sans restriction de la hauteur de chute, lorsque l inclinaison des planchers de travail est comprise entre 30 et 45. Si la hauteur de chute potentielle est limitée à 5 mètres, cette classe de protection pourra également être étendue à des planchers de travail inclinés jusqu à 60 maximum. Le graphique synthétique des différentes configurations de travail possibles repris cidessous vous aidera à déterminer la classe de garde-corps la mieux adaptée au chantier. A la lecture de ce graphique, il est important de remarquer qu en cas d une hauteur de chute potentielle importante combinée à une plateforme de travail présentant un angle supérieur à 30, il serait nécessaire de disposer plusieurs garde-corps en cascade (par exemple, dans le cas d une pente à 45 et d une hauteur de chute totale de 7m, on recommanderait de placer un garde-corps intermédiaire de classe B après les 2 premiers mètres et un garde-corps de classe C après les 5 mètres suivants). Notons enfin que lorsque l inclinaison du plancher de travail est supérieure à 60 ou si l inclinaison est comprise entre 45 et 60 mais que la hauteur de chute potentielle est supérieure à 5 mètres, ce type de protection n est pas approprié à la situation et requiert d autres mesures de prévention. Dans la pratique, s il est impossible d installer des dispositifs de type garde-corps, on préfèrera opter pour des dispositifs de recueil. La reproduction est autorisée moyennant l autorisation expresse de et la mention explicite de la provenance 5/ 6 L institut de prévention de la construction

6 5. Références et documentation utile l AR du Protection collective. AR (dernière mise à jour le ) - Utilisation des équipements de travail. AR Utilisation des équipements de travail pour les travaux temporaires en hauteur. Norme EN 13374: 2004 Garde-corps périphériques temporaires, Spécification du produit, méthode d essai. CNAC, Cnac info n 34, Bruxelles, CNAC, Cnac dossier n Travaux de toitures, Bruxelles, COMBISAFE, L ABC de la norme EN 13374, asp?id=5421ee48c85a876d8029edd5008ee35b&name=en fre.pdf La reproduction est autorisée moyennant l autorisation expresse de et la mention explicite de la provenance 6/ 6 L institut de prévention de la construction

1 Description. 1.1 Généralités

1 Description. 1.1 Généralités 1 Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction principale est d éviter la chute de personnes et/ou d objets depuis un niveau supérieur

Plus en détail

Support Z lg. 250 Pot.28x28 Réf. MLFLR19/17 2.4kg. Lisse lg 1,65m Ref. MLFLR17/01 2,44Kg. Plinthe acier lg. 3m Ht.15cm Ref.MLFSGAC07/07 7,96 kg

Support Z lg. 250 Pot.28x28 Réf. MLFLR19/17 2.4kg. Lisse lg 1,65m Ref. MLFLR17/01 2,44Kg. Plinthe acier lg. 3m Ht.15cm Ref.MLFSGAC07/07 7,96 kg NOTICE D UTILISATION PROTECTION PERIPHERIQUE TEMPORAIRE POUR TRAVAUX D ETANCHEITE NORME NF P93-355 Notice de montage FR Réf. Notice : ZZNO/038 - Version 28/04/2014 La protection périphérique temporaire

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise),

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise), Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l a Dordogne - Infos Prévention n 5 septembre 2006 Infos Prévention SOMMAIRE : Les échafaudages roulants : réglementation et terminologie. Quelques

Plus en détail

Contrôleur d échafaudages (AV-022) Version CT-Q 2010-12-15

Contrôleur d échafaudages (AV-022) Version CT-Q 2010-12-15 Contrôleur d échafaudages (AV-0) Version CT-Q 00--5 Groupe cible Collaborateurs capables de contrôler des échafaudages (échafaudages fixes, échafaudages roulants, échafaudages volants, ) de manière efficace

Plus en détail

SOLIDE nv/sa Senatorlaan 12 B 3201 Langdorp www.solide.com Tél. : +32 13 772 313 Courriel : info@solide.com

SOLIDE nv/sa Senatorlaan 12 B 3201 Langdorp www.solide.com Tél. : +32 13 772 313 Courriel : info@solide.com Manuel d utilisation Échafaudage de façade SOLIDE type GS - 075 Échafaudage de façade en aluminium conforme à la norme européenne EN 12810-1/2. SOLIDE nv/sa Senatorlaan 12 B 3201 Langdorp www.solide.com

Plus en détail

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits.

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. DC 500-141-1 2008 (final).qxd 20/05/08 10:40 Page 1 Prévention des chutes de toits de haut Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. Table

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Références des textes règlementaires, normatifs, recommandations, et conseils.

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Références des textes règlementaires, normatifs, recommandations, et conseils. Références des textes règlementaires, normatifs, recommandations, et conseils. ECHAFAUDAGE 49-900 P 15/15 1. Règlementation: Elle est contenue dans le Décret n 2004-924 du 01/09/2004 Article R233-13-20

Plus en détail

Protections collectives. pour couvreurs, charpentiers et maçons

Protections collectives. pour couvreurs, charpentiers et maçons pour couvreurs, charpentiers et maçons Presse rapide pour protections en rive de toit p. 33 Protection pignon avec poteau p. 35 Protection bas de toit avec poteau p. 36 Protection de rive réglable par

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117 ECHAFAUDAGE ROULANT R300 NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION Ref. 111117 révision du 31/01/2006 Echafaudage R300 P 1/10 Caractéristiques générales Construction: Structure acier, galvanisé Charge admise:

Plus en détail

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur RECOMMANDATION R424 Recommandation adoptée par le Comité technique national des industries de la métallurgie le 16 mai 2006. CNAMTS (Caisse nationale de l assurance maladie des travailleurs salariés) Direction

Plus en détail

Le secteur pavillonnaire a des particularités qui rendent plus problématique l intégration de la sécurité à la conception (1).

Le secteur pavillonnaire a des particularités qui rendent plus problématique l intégration de la sécurité à la conception (1). Pavillons Risques majeurs : > chutes lors de l accès aux toitures, > chutes en périphérie des bâtiments, au sol ou sur une autre toiture en contrebas. L intégration de la sécurité lors de la conception

Plus en détail

En l absence de cette attestation, les candidats ne seront pas admis à se présenter à l examen.

En l absence de cette attestation, les candidats ne seront pas admis à se présenter à l examen. Département des examens et concours Examens professionnels SECTEUR BÂTIMENT et TRAVAU PUBLICS TRAVAU en HAUTEUR Les candidats à l obtention des spécialités de diplômes professionnels dont la liste est

Plus en détail

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif Fabricant français de panneaux solaires 20 13 Mars Notice d installation pour module équipé du cadre solrif 1 Introduction 2 Sécurité 3 Montage et Raccordement 4 Maintenance et Entretien 5 Caractéristiques

Plus en détail

Façades Fiches d Application

Façades Fiches d Application Fiches d Application Ventilées - Système de Ventilées - Viroclin Ventilées - Virocnail Ventilées - Système Mixte Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue FR, sur

Plus en détail

instructions de montage

instructions de montage instructions de montage Filets de sécurité pour le bâtiment 02 / Instructions de montage Filets de sécurité 03 / normes filets de sécurité antichute Les filets de sécurité pour le bâtiment Duranet répondent

Plus en détail

Plateforme modulable TSCS Page 1 sur 22. Note de conformité à la norme NF P93-520

Plateforme modulable TSCS Page 1 sur 22. Note de conformité à la norme NF P93-520 Page 1 sur Note de conformité à la norme NF P93-520 Page 2 sur Sommaire 1 Modalités d application (extrait de la norme NF P93-520 du 11/97)... 4 2 Domaine d application... 4 3 Définitions... 7 3.1 Hauteur:...

Plus en détail

Suggestion CS/1392/ 11 007 Stabilité au feu des faux - plafonds

Suggestion CS/1392/ 11 007 Stabilité au feu des faux - plafonds 1392 S F Service public fédéral Intérieur Direction générale Sécurité et Prévention Conseil supérieur de la sécurité contre l'incendie et l'explosion Suggestion CS/1392/ 11 007 Stabilité au feu des faux

Plus en détail

Schöck Isokorb modèle QS 10

Schöck Isokorb modèle QS 10 Schöck Isokorb modèle Schöck Isokorb modèle 10 Contenu Page Exemples d application 152 Dimensions 153 Platine frontale de la charpente métallique/armature complémentaire 154 Tableaux de dimensionnement/espacement

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE NOTICE DE MONTAGE HELIOS RC3- V20140305

NOTICE DE MONTAGE NOTICE DE MONTAGE HELIOS RC3- V20140305 NOTICE DE MONTAGE NOTICE DE MONTAGE HELIOS RC3- V20140305 SOMMAIRE A. PRESENTATION GENERALE DU SYSTEME... 3 PRÉAMBULE... 3 LIMITES DE RESPONSABILITÉ... 4 SECURITE ET INSTRUCTIONS DE MONTAGE... 5 RAPPEL

Plus en détail

SONICO 100 Cloison mobile

SONICO 100 Cloison mobile SONICO 100 Cloison mobile Type Caractère / Application Dimensions du panneau : Epaisseur Hauteur Largeur Panneau de porte Constitution du cadre Présentation du panneau Panneaux Finition Valeur Rw isolation

Plus en détail

CATALOGUE TECHNIQUE COURONNES D ORIENTATION. www.cetic.fr

CATALOGUE TECHNIQUE COURONNES D ORIENTATION. www.cetic.fr CATALOGUE TECHNIQUE COURONNES D ORIENTATION www.cetic.fr 02 www.cetic.fr SOMMAIRE PRESENTATION 4 TYPES DE COURONNES D ORIENTATION 4 Simple rangée de billes 4 Triple rangées de billes 4 Double rangées de

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1. DEFINITIONS Le travail en hauteur désigne soit un emplacement de travail (toitures, charpentes, passerelles ), soit l utilisation de certains équipements (échelles, échafaudages, plates-formes de travail

Plus en détail

1 Charpente et travaux préparatoires

1 Charpente et travaux préparatoires COMMUNE DE SAINT-PIERRE Page 8 1 Charpente et travaux préparatoires 1-1 - Etendue des travaux - Réglementations 1-1-1 - Etendue des travaux Les travaux à réaliser par l'entreprise dans le cadre de son

Plus en détail

Recommandation R457. Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants. SB/BT_AFCO_12 mai 2012

Recommandation R457. Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants. SB/BT_AFCO_12 mai 2012 Recommandation R457 Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants 1 Mesures de prévention principales Effectuer une évaluation préalable des risques Choisir du matériel

Plus en détail

NOUVELLES MESURES LÉGISLATIVES EN MATIÈRE DE PROTECTION CONTRE LES CHUTES QUESTIONS ET RÉPONSES

NOUVELLES MESURES LÉGISLATIVES EN MATIÈRE DE PROTECTION CONTRE LES CHUTES QUESTIONS ET RÉPONSES NOUVELLES MESURES LÉGISLATIVES EN MATIÈRE DE PROTECTION CONTRE LES CHUTES QUESTIONS ET RÉPONSES 50.4(1) Le propriétaire d un lieu de travail, l employeur et l entrepreneur s assurent chacun que l inspection

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE M-012

AVIS TECHNIQUE M-012 AVIS TECHNIQUE M-012 Mur de soutènement TERRAMESH VERT Fournisseur : Maccaferri Canada ltée Février 2010 AVIS TECHNIQUE M-012 TERRAMESH VERT 2 1.0 IDENTIFICATION 1.1 Présentation 1.1.1 Renseignements commerciaux

Plus en détail

Notice de montage et d utilisation Echafaudage de cheminée de toit en aluminium Édition de juin 2007. Qualité A-BAU 99070. geprüfte Sicherheit

Notice de montage et d utilisation Echafaudage de cheminée de toit en aluminium Édition de juin 2007. Qualité A-BAU 99070. geprüfte Sicherheit BERUFSGENOSSENSCHAFT Notice de montage et d utilisation Echafaudage de cheminée de toit en aluminium Édition de juin 2007 A-BAU 99070 geprüfte Sicherheit Qualité BERUFSGENOSSENSCHAFT 2 3 Sommaire A. Consignes

Plus en détail

La prédalle de qualité avec armature integrée

La prédalle de qualité avec armature integrée I n s t r u c t i o n s d e p o s e La prédalle de qualité avec armature integrée Le plan de pose On établit pour chaque plafond un plan de pose (figure 1). Il contient toutes les indications importantes

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 Décret du 01 septembre 2004 Réalisation des travaux temporaires en hauteur PRÉVENIR LES CHUTES Art.

Plus en détail

Agrément / ETA (T) Agrément Berner Easyfast

Agrément / ETA (T) Agrément Berner Easyfast Agrément / ETA (T) Agrément Berner Easyfast Article Number: 6641, 6643, 6644, 6645, 6646, 6647, 6648, 6649, 6650, 6652, 786, 788, 789, 791, 792, 793, 794, 796, 797, 798, 799, 811 Languages: fr BERNER_Agrément_/_ETA_(T)_Agrément_Berner_Easyfast_37581[PDF]_fr.pdf

Plus en détail

2012-2013 CHAPITRE 4. Echafaudages

2012-2013 CHAPITRE 4. Echafaudages CHAPITRE 4 Echafaudages Dévaloirs 6 Echafaudages de façades 5» roulants 7 Ecran de protection 7 Fournitures 3 Location 3, 5 Mode de métré 5 Normes 1 Ponts pour réfection de corniches 6 Toitures provisoires

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME - LOT 10 - METALLERIE CONCEPTION MAITRISE D ŒUVRE

Plus en détail

Equipements de protection collectifs contre les chutes de hauteur

Equipements de protection collectifs contre les chutes de hauteur 2 Equipements de protection collectifs contre les chutes de hauteur 2:1 Equipements de protection collectifs contre les chutes de hauteur VersiRail Présentation générale La plupart des systèmes de protection

Plus en détail

PCB Plancher collaborant

PCB Plancher collaborant V1/2012 PCB Plancher collaborant Guide de mise en œuvre PCB 20 PCB 0 PCB 80 1PCB PCB ZS 1 Toutes nos documentations sont téléchargeables sur www.bacacier.com 2 Version 01 / 2012 Rédaction : Bacacier Conception

Plus en détail

PORTES COULISSANTES VULCANO

PORTES COULISSANTES VULCANO PORTES COULISSANTES VULCANO MANUEL D INSTALLATION, USAGE ET ENTRETIEN Portes coulissantes coupe-feu. 1. Avertissements généraux 3 2. Emballage et transport 3 3. Conditions environnementales 3 4. Avertissements

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

AMENAGEMENT DE SQUARES DE JEUX POUR LES RESIDENCES DE LA CHAFFINE ET D ITALIE Cahier des charges

AMENAGEMENT DE SQUARES DE JEUX POUR LES RESIDENCES DE LA CHAFFINE ET D ITALIE Cahier des charges AMENAGEMENT DE SQUARES DE JEUX POUR LES RESIDENCES DE LA CHAFFINE ET D ITALIE Cahier des charges Dossier établi par Services Techniques de Portes-lès-Valence, le 22/06/2010 La Municipalité de Portes-lès-Valence

Plus en détail

SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale de l Humanisation du travail Division normes sur le bien-être au travail

SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale de l Humanisation du travail Division normes sur le bien-être au travail SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale de l Humanisation du travail Division normes sur le bien-être au travail Explication thématique concernant l arrêté royal du 13 juin 2005

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

AMENAGEMENT (TERRASSEMENT + STRUCTURE) D UN TERRAIN MULTISPORTS PLACE GABRIEL DUFOUR ********

AMENAGEMENT (TERRASSEMENT + STRUCTURE) D UN TERRAIN MULTISPORTS PLACE GABRIEL DUFOUR ******** AMENAGEMENT (TERRASSEMENT + STRUCTURE) D UN TERRAIN MULTISPORTS PLACE GABRIEL DUFOUR ******** Cahier des Clauses Techniques Particulières ******** Maîtrise d ouvrage : Commune de Ladignac Le Long Place

Plus en détail

Enjeux Magasins CAHIER DES CHARGES DES BONNES PRATIQUES DE PALETTISATION FOURNISSEURS

Enjeux Magasins CAHIER DES CHARGES DES BONNES PRATIQUES DE PALETTISATION FOURNISSEURS Enjeux Magasins CAHIER DES CHARGES DES BONNES PRATIQUES DE PALETTISATION FOURNISSEURS Version 2013 Pagination : I - LES BONNES PARTIQUES 04 II - L IDENTIFICATION GENCOD 16 III - LES HAUTEURS REGLEMENTEES

Plus en détail

SUNTUF 3700 Industriel

SUNTUF 3700 Industriel SUNTUF 3700 Industriel INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION Des plaques ondulées SUNTUF 3700 en Polycarbonate pour lucarnes de toits et de bardages de structures industrielles, commerciales et agricoles. A.

Plus en détail

ECCOFENCE KIT WWW.ECCOPRODUCTS.EU

ECCOFENCE KIT WWW.ECCOPRODUCTS.EU ECCOFENCE KIT WWW.ECCOPRODUCTS.EU TABLE DES MATIÈRES 2 Qui est ECCO? 3 Pourquoi choisir ECCOfence KIT? 4 Dimensions 5 Schéma technique du KIT 5 Domaines d application 6 Instructions de placement 7 Vidéo

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

CONFIGURATION TYPIQUE D UN SYSTÈME (EIFS)

CONFIGURATION TYPIQUE D UN SYSTÈME (EIFS) CONFIGURATION TYPIQUE D UN SYSTÈME (EIFS) Structure d acier ou de bois 1-a Structure d acier ou de bois Le système peut être fixé avec des attaches mécaniques (tel qu illustré) ou avec un adhésif (tel

Plus en détail

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg Toitures Fiche technique Édition 03.2011 Identificatie no. 02 09 45 05 100 0 000006 Version no. 4 Sarnavap 500E Pare-vapeur Description de produit Sarnavap 500E est un pare-vapeur sans trame à base de

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

GI.BI.DI. BENELUX NV. Paddegatstraat 51 B-1880 Kapelle o/d Bos

GI.BI.DI. BENELUX NV. Paddegatstraat 51 B-1880 Kapelle o/d Bos Paddegatstraat 51 B-1880 Kapelle o/d Bos Installateur: (Nom, adresse, téléphone) GUIDE UNAC N. 2 POUR LA MOTORISATION DE PORTAILS BATTANTS CONFORMEMENT A LA DIRECTIVE MACHINES 98/37/CE ET AUX PARTIES APPLICABLES

Plus en détail

Rédaction : Julien Gavillet et Multone Stéphane / 1731 Ependes / 1870 Monthey Date : 04 Janvier 2013

Rédaction : Julien Gavillet et Multone Stéphane / 1731 Ependes / 1870 Monthey Date : 04 Janvier 2013 Page 1 / 8 Rapport technique / domaine du Bâtiment Contenu : Les coffrages métalliques Rédaction : Julien Gavillet et Multone Stéphane / 1731 Ependes / 1870 Monthey Date : 04 Janvier 2013 Les coffrages

Plus en détail

Travaux d étanchéité des toitures-terrasses

Travaux d étanchéité des toitures-terrasses Fiche Prévention - F1 F 04 11 Travaux d étanchéité des toitures-terrasses Les étancheurs travaillant le plus souvent en hauteur, il est nécessaire d installer des protections collectives provisoires contre

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Equipement de protection Hygiène et sécurité Prévention Santé MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Direction générale du travail

Plus en détail

Instruction d installation

Instruction d installation Instruction d installation Maisonnette en poutres Art.. 0800.080 Dimensions extérieures des poutres 325 x 235 cm Dimensions extérieures des murs 305 x 215 cm, Espace sous toit 50 cm Épaisseur des murs

Plus en détail

Baccalauréat technologique Génie Civil FICHES de CONNAISSANCES Plan de coffrage Lycée Polyvalent de TAAONE

Baccalauréat technologique Génie Civil FICHES de CONNAISSANCES Plan de coffrage Lycée Polyvalent de TAAONE 1. Introduction Situation de l étude : En ayant toujours comme principal objectif de permettre l exécution d un ouvrage, après avoir défini l ensemble de ses fondations il faut s intéresser à la définition

Plus en détail

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS La sécurité n est performante que si elle est accessible Économique et Ergonomique GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS Montage et Démontage en Sécurité Ce guide est une information sur la législation de sécurisation

Plus en détail

Plafond Fiches dapplication

Plafond Fiches dapplication Fiches dapplication Faux s Panneau Perforé Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue FR, sur la page Téléchargements. Autres Fichiers de Solutions Recommandées Viroc,

Plus en détail

Guide d utilisation. Configurateur d échafaudage

Guide d utilisation. Configurateur d échafaudage Guide d utilisation «www.mefranvision.fr» Configurateur d échafaudage Edition du 15/06/2015 www.mefranvision.fr Page 1 sur 29 Table des matières 1. Avant propos... 4 2. Introduction... 4 3. Réglages à

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4114836 RAP0584290 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale des Laurentides

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4114836 RAP0584290 RAPPORT D ENQUÊTE. Direction régionale des Laurentides EN003785 RAPPORT D ENQUÊTE Direction régionale des Laurentides Accident survenu le 13 mars 2009 sur un chantier de construction situé au 709, rue du Docteur-Gervais à Mont-Tremblant, entraînant le décès

Plus en détail

PIED DE LEVAGE AVEC TREUIL

PIED DE LEVAGE AVEC TREUIL PIED DE LEVAGE AVEC TREUIL GUIDE DE L UTILISATEUR 8660 - Version 1.0 Mai 2006 1 - Consignes de sécurité et montage Le montage et l installation des structures et appareils de levage, dans une application

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE MONTAGE TRI-STAND Aero. energy for a better world

INSTRUCTIONS DE MONTAGE TRI-STAND Aero. energy for a better world *énergie pour un monde meilleur energy for a better world INSTRUCTIONS DE MONTAGE TRI-STAND Aero Système de montage photovoltaïque à optimisation aérodynamique pour toits en terrasse de grande surface

Plus en détail

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général page 1 LES DOCUMENTS DE REFERENCE Plan du bureau d études de structures. Plan de préconisation de pose établi par le fabricant, validé par le bureau

Plus en détail

Système de montage pour toitures végétalisées. Dossier d'information

Système de montage pour toitures végétalisées. Dossier d'information Système de montage pour toitures végétalisées Dossier d'information Système de montage pour toitures végétalisées Contenu Systèmes de montage 100/20...3 Données techniques...4 Notice succinte...5 Les 3

Plus en détail

FERMACELL. Détails de construction Façades ventilées crépies (façades rideaux)

FERMACELL. Détails de construction Façades ventilées crépies (façades rideaux) FERMACELL Détails de construction Façades ventilées crépies (façades rideaux) Table des matières. Généralités.................... Conditions, système de crépi... Composition du système...... Fixation sur

Plus en détail

Les barrières et gardecorps

Les barrières et gardecorps GUIDE De la définition et des bons usages Des MATERIAUX DE REVETEMENT Et du PETIT MOBILIER URBAIN Relatifs à l espace public Le mobilier urbain Les barrières et gardecorps Année 2011 Syndicat Mixte d Action

Plus en détail

CRITÈRES d APPROBATION pour CIRCUIT TOUT-TERRAIN CRÉÉ APRÈS le 1 er janvier 2005

CRITÈRES d APPROBATION pour CIRCUIT TOUT-TERRAIN CRÉÉ APRÈS le 1 er janvier 2005 CRITÈRES d APPROBATION pour CIRCUIT TOUT-TERRAIN CRÉÉ APRÈS le 1 er janvier 2005 SONT ADMIS : A - PISTE: Les véhicules : - Poursuite sur terre promotion - Poursuite sur terre T1 - Poursuite sur terre T2

Plus en détail

Manuel de Conception pour Garde-corps

Manuel de Conception pour Garde-corps Manuel de Conception pour Garde-corps Pour Concepteurs, Ingénieurs, Architectes, Entrepreneurs, Installeurs www.allium.com Table de matière Introduction 2 Type de systèmes de garde corps.4 o Série 100

Plus en détail

Annexe B Guide d installation en rack

Annexe B Guide d installation en rack Annexe B Guide d installation en rack Cette annexe décrit l installation du kit de montage en rack. 107 Installation en rack du système En plus de sa configuration tour, le serveur Altos G701 peut également

Plus en détail

Travail en hauteur Plan d action

Travail en hauteur Plan d action fide Travail en hauteur Plan d action 2015 Réalisation : APSAM Rédaction : Pascal Gagnon Version originale : 29 octobre 2015 Crédits photo : sakhorn/shutterstock.com Le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

Nous garantissons que nos expertises sont exécutées en totale indépendance des constructeurs ou de tout autre prestataire.

Nous garantissons que nos expertises sont exécutées en totale indépendance des constructeurs ou de tout autre prestataire. SECURILOG 25 années d Expertise : Depuis 1987, notre expérience est reconnue dans le domaine des équipements de stockage, et notamment : L analyse des fl ux L étude logistique La défi nition, la commercialisation

Plus en détail

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents Brochure technique Garde-corps bpa Bureau de prévention des accidents Eviter les chutes dans les bâtiments Les garde-corps remplissent une fonction importante dans les bâtiments: ils protègent des chutes

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE &

INSTRUCTIONS DE POSE & 1/8 Généralités Durasid est un système complet de clins de bardage parfaitement adaptés pour l habillage de murs extérieurs de nouveaux ou d anciens bâtiments : ils sont idéals pour l installation sur

Plus en détail

Manuel de sécurité pour les chantiers routiers.

Manuel de sécurité pour les chantiers routiers. Manuel de sécurité pour les chantiers routiers. René Steveny Conseiller en prévention. 1 Table des matières. 1. Prescriptions légales ou réglementaires en matière de signalisation des chantiers et des

Plus en détail

Les Palettiers. - Fiche de connaissances. - Fiche méthodologique ou Formulaire. - Application guidée. - Application avec corrigé

Les Palettiers. - Fiche de connaissances. - Fiche méthodologique ou Formulaire. - Application guidée. - Application avec corrigé Les Palettiers - Fiche de connaissances - Fiche méthodologique ou Formulaire - Application guidée - Application avec corrigé - Thème récapitulatif OXYGÈNE LES PALETTIERS FICHE «CONNAISSANCES» Ce mode de

Plus en détail

Cahier des charges Sécurité. Monoplaces et Biplaces. Courses de Côtes

Cahier des charges Sécurité. Monoplaces et Biplaces. Courses de Côtes Cahier des charges Sécurité Monoplaces et Biplaces Courses de Côtes Contrôle et renforcement des équipements de sécurités sur les monoplaces et bi- places en Course de Côte Ces propositions ont été acceptées

Plus en détail

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Les cloisons FERMACELL double peau sont des cloisons distributives non porteuses

Plus en détail

Communauté de Communes du Pays du Coquelicot. Fourniture et pose de signalétique économique pour les zones d activité

Communauté de Communes du Pays du Coquelicot. Fourniture et pose de signalétique économique pour les zones d activité Communauté de Communes du Pays du Coquelicot Fourniture et pose de signalétique économique pour les zones d activité CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) 1/11 1. Description et Consistance

Plus en détail

Vous êtes industriels ou distributeurs de procédés d intégration photovoltaïques au bâti, comme solutions techniques de construction.

Vous êtes industriels ou distributeurs de procédés d intégration photovoltaïques au bâti, comme solutions techniques de construction. Guide à la rédaction du dossier d instruction pour le CEIAB Nouveau : en bleu dans le texte les dernières précisions nécessaires au CEIAB pour une analyse objective des critères techniques. Avertissement

Plus en détail

MANUEL D INSTRUCTIONS SOUS-SOLEUSE

MANUEL D INSTRUCTIONS SOUS-SOLEUSE MANUEL D INSTRUCTIONS SOUS-SOLEUSE A partir du nº de série: 08001 1 DECLARATION DE CONFORMITE La sociéte qui soussigne SOLANO HORIZONTE S.L. Déclare sous sa propre responsabilité que la machine: Marque:...SOLANO

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE. L énergie d un leader

GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE. L énergie d un leader GUIDE D INSTALLATION CITERNE ENTERREE L énergie d un leader Sommaire - Choix de l emplacement de la citerne 3 - Fosse de pose de la citerne 4 - Mise en place de la citerne 5 Pose de la citerne Remblayage

Plus en détail

Instructions de maintenance Nature

Instructions de maintenance Nature Instructions de maintenance Nature Instructions de maintenance Nature 1 / 13 KOMPAN A/S 06122011 KRH Instructions de maintenance INTRODUCTION 3 TABLEAU DES REVETEMENTS SOUPLES 3 INSPECTION QUOTIDIENNE

Plus en détail

Equipements de travail et machines

Equipements de travail et machines GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 19 août 2002 ITM-CL 61.2 Equipements de travail et machines Prescriptions de sécurité types Les présentes prescriptions comportent 7 pages Sommaire Article Page

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION PORTE DE GARAGE AVEC RESSORT DE TORSION DIMENSIONS. 5 LARGEUR X 6 HAUTEUR (1.5m x 1.83m)

GUIDE D INSTALLATION PORTE DE GARAGE AVEC RESSORT DE TORSION DIMENSIONS. 5 LARGEUR X 6 HAUTEUR (1.5m x 1.83m) PORTE DE GARAGE AVEC RESSORT DE TORSION DIMENSIONS 5 LARGEUR X 6 HAUTEUR (1.5m x 1.83m) CONSIGNES DE SÉCURITÉ IMPORTANTES AVERTISSEMENT : Lisez toutes les instructions et tous les avertissements avant

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Guide des terrasses en bois : une troisième édition en accord avec les textes normatifs

Guide des terrasses en bois : une troisième édition en accord avec les textes normatifs Guide des terrasses en bois : une troisième édition en accord avec les textes normatifs FCBA et ATB (Association Terrasse Bois) viennent de publier la troisième édition de leur Guide de conception et de

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

GUIDE UNAC N. 10 POUR L INSTALLATION DE PORTES MOTORISEES PIETONNES COULISSANTES CONFORMEMENT A LA DIRECTIVE MACHINES 98/37/CE ET AUX NORMES

GUIDE UNAC N. 10 POUR L INSTALLATION DE PORTES MOTORISEES PIETONNES COULISSANTES CONFORMEMENT A LA DIRECTIVE MACHINES 98/37/CE ET AUX NORMES Installateur: (Nom, adresse, téléphone) GUIDE UNAC N. 10 POUR L INSTALLATION DE PORTES MOTORISEES PIETONNES COULISSANTES CONFORMEMENT A LA DIRECTIVE MACHINES 98/37/CE ET AUX NORMES pren 12650-1* - pren

Plus en détail

FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL

FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL Dimensions des locaux et espaces de travail : les locaux ont une hauteur minimum de 2,5 m (les parties des locaux dont la hauteur n atteint pas 2,5 m, ne sont pas

Plus en détail

STOCKAGE DE PRODUITS INFLAMMABLES

STOCKAGE DE PRODUITS INFLAMMABLES R.D. 379/2001 RÈGLEMENT DU STOCKAGE DE PRODUITS CHIMI- QUES Règlement de stockage de produits chimiques et instructions techniques complémentaires dirigées aux produits spécifiques ou à leurs catégories.

Plus en détail

1 Les Systèmes EPDM Firestone

1 Les Systèmes EPDM Firestone 1 Les Systèmes EPDM Firestone 1. Systèmes d Etanchéité Pour obtenir une étanchéité durable et sans problème, l utilisation d une membrane de qualité supérieure ne suffit pas. L expérience a montré que

Plus en détail

Nouveau modèle! Promotions 2013. Les échelles professionnelles T2 et T3 sont maintenant devenues de grands classiques.

Nouveau modèle! Promotions 2013. Les échelles professionnelles T2 et T3 sont maintenant devenues de grands classiques. Les échelles professionnelles T2 et T3 sont maintenant devenues de grands classiques. En échelle sa hauteur est réglable échelon par échelon. Son mode de fabrication par sertissage rond lui permet une

Plus en détail

Liste de contrôle Zones de (dé)chargement à l aide de chariots élévateurs et d appareils de levage

Liste de contrôle Zones de (dé)chargement à l aide de chariots élévateurs et d appareils de levage La sécurité, c'est réalisable Liste de contrôle Zones de (dé)chargement à l aide de chariots élévateurs et d appareils de levage Les zones de (dé)chargement dans votre entreprise sont-elles équipées de

Plus en détail

Forum mondial sur l harmonisation des Règlements concernant les véhicules (WP.29)

Forum mondial sur l harmonisation des Règlements concernant les véhicules (WP.29) NATIONS UNIES E Conseil Economique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.29/710 11 avril 2000 FRANCAIS Original : ANGLAIS et FRANCAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Forum

Plus en détail

Une installation photovoltaïque en tant que locataire

Une installation photovoltaïque en tant que locataire Une installation photovoltaïque en tant que locataire Analyse des différentes configurations pour l établissement d un plan d étapes nécessaires à l installation Suzanne Keignaert APERe - Gregory Neubourg

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE DURASID CLINS DE BARDAGE

INSTRUCTIONS DE POSE DURASID CLINS DE BARDAGE 01/2013 v1 1/6 Généralités Durasid est un système complet de clins de bardage parfaitement adaptés pour l habillage de murs extérieurs de nouveaux ou d anciens bâtiments : ils sont idéals pour l installation

Plus en détail

FORMATION «UTILISATEURS D ECHAFAUDAGES»

FORMATION «UTILISATEURS D ECHAFAUDAGES» FORMATION «UTILISATEURS D ECHAFAUDAGES» BDD de questions pour le test d évaluation Entreprise : Nom : Prénom : Date : Pour chaque question, il est possible que plusieurs réponses conviennent. 1) L utilisateur

Plus en détail

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07)

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07) Documentation produit selon DIN 5035-8, Lampe de bureau MINELA, état : février 2009 Page 1 Les lampes de bureau assurent un éclairage spécifique du poste de travail ; elles sont commandées individuellement

Plus en détail

BIEN CONSTRUIRE EN BRIQUE GUIDE DES BONNES PRATIQUES. Amélioration des conditions de travail sur chantier

BIEN CONSTRUIRE EN BRIQUE GUIDE DES BONNES PRATIQUES. Amélioration des conditions de travail sur chantier BIEN CONSTRUIRE EN BRIQUE GUIDE DES BONNES PRATIQUES Amélioration des conditions de travail sur chantier Page 2 Page 3 3 4 5 5 6 7 8 8 9 9 10 11 12 Page 13 13 15 17 17 18 20 22 26 28 29 30 31 32 PRÉAMBULE

Plus en détail

.3 Tolérance de la fabrication des panneaux..1 ± 0,8 mm. Pour des longueurs de 1290mm..2 ± 1,6 mm. Pour des longueurs de 3048mm x 1290mm.

.3 Tolérance de la fabrication des panneaux..1 ± 0,8 mm. Pour des longueurs de 1290mm..2 ± 1,6 mm. Pour des longueurs de 3048mm x 1290mm. EN ALUMINIUM page 1 de 8 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 Clauses générales.1 Les clauses générales de ce contrat font partie intégrante des travaux de la présente section. 1.2 Critères de calculs.1 Les panneaux d aluminium

Plus en détail

Carport en aluminium "Classic"

Carport en aluminium Classic 0308 Manuel d installation Carport en aluminium "Classic" Référence des l articles ACCL ACCLW ACCLB SOMMAIRE Remarques importantes 2 Liste des éléments profilés 3 Liste des petits éléments 4 Fondations

Plus en détail