1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps"

Transcription

1 Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction principale est d éviter la chute de personnes et/ou d objets depuis un niveau supérieur tel une toiture, une corniche, un plancher de travail ou tout autre endroit dangereux ou le risque de chute est présent et nécessite une protection. 1.1 Généralités Défini par l annexe II de l AR du , un tel système de garde-corps doit se composer des éléments suivants: Une lisse supérieure (main courante) située a une hauteur de 1 m a 1,20 m audessus du plancher de travail ou de l aire de circulation. Une protection latérale qui pourrait être une lisse intermédiaire située a une hauteur de 40 à 50 cm au-dessus du plancher de travail. Une plinthe au sol d une hauteur minimale de 15 cm dans le but d éviter que du matériel puisse tomber et qu un travailleur ne puisse glisser. Des montants verticaux sur lesquels sont fixées des lisses et des plinthes et qui permettent l ancrage du garde-corps sur son support (par exemple par scellement, boulonnage, pincement, etc.), éventuellement complètes par des contrepoids (dans le cas de dispositifs autostables). On notera que la lisse intermédiaire et la plinthe peuvent être remplacées par des panneaux pleins ou des treillis (filets de sécurité conformes à la norme EN ) d une hauteur minimale d 1 mètre. La norme EN pour les protection périphériques temporaires, donne des spécifications semblables. 1.2 Les différents modèles de garde-corps La norme EN relative aux protections périphériques temporaires définit 3 classes de garde-corps différents. Ceux-ci seront choisis en fonction de l inclinaison du plancher de travail et de la hauteur de chute potentielle Classe A Une protection de classe A a pour but de reprendre des efforts statiques. Prévu pour qu une personne puisse s appuyer sur la protection et se déplacer en tenant la main courante, ce type de garde-corps doit également pouvoir retenir une personne qui trébucherait lors de son déplacement le long de la protection. Toute ouverture dans la protection latérale intermédiaire doit être telle qu une balle de 47 cm de diamètre ne puisse la traverser. La reproduction est autorisée moyennant l autorisation expresse de et la mention explicite de la provenance 1/ 6 L institut de prévention de la construction

2 1.2.2 Classe B Une protection de classe B doit être capable de reprendre des efforts statiques (personne en appui sur le garde-corps et déplacement le long de la main courante - idem classe A) mais doit également pouvoir reprendre de faibles charges dynamiques. Comme une protection de classe A, ce type de garde-corps doit pouvoir retenir une personne qui trébucherait lors de son déplacement le long de la protection mais surtout retenir une personne qui glisserait d une surface inclinée. Toute ouverture dans la protection latérale intermédiaire doit être telle qu une balle de 25 cm de diamètre ne puisse la traverser Classe C Une protection de Classe C doit être capable de faire face à des efforts dynamiques importants et est dimensionnée de sorte à pouvoir réceptionner des chutes de personnes ou d objets d une pente raide. Ce type de protection nécessite la pose de filets de sécurité complémentaires sur le garde-corps. Ces derniers doivent être conformes à la norme EN et ses mailles doivent être inférieures à 10 cm. Ils sont considérés comme des consommables et doivent être remplacé à l expiration de leur durée de vie. Enfin, on notera qu un essai de résistance annuel est également recommandé. 2. Risques Un garde-corps est une protection collective ayant pour but d empêcher la chute de personnes ou d objets depuis un niveau supérieur. L ensemble des éléments constitutifs du garde-corps et leurs supports d appui doivent être capables de reprendre les efforts engendrés en cas de chute d objets ou de personnes. Dès lors, une attention particulière est requise quant à l état de la structure sur laquelle le garde-corps est fixé ainsi que sur les pinces de serrage, boulons, chevilles, ancrages éventuels ou tout autre dispositif de fixation qui doivent être capables de reprendre les efforts engendrés et garder l ensemble des éléments solidaires. Le type de garde-corps sera déterminé en fonction de l application et des forces auxquelles il doit pouvoir résister. Le choix d une classe inappropriée qui cèderait sous l impact d une chute constitue un des principaux risques liés à l utilisation de garde-corps et sera déterminé à l aide de la figure renseignée au point 4. Un garde-corps qui ne serait pas assez résistant ou dont la classe ne correspondrait pas à l application offrirait un faux sentiment de sécurité et se révèlerait encore plus dangereux que l absence totale d une protection. La reproduction est autorisée moyennant l autorisation expresse de et la mention explicite de la provenance 2/ 6 L institut de prévention de la construction

3 3. Réglementation L AR du mentionne les éléments constitutifs d un système de garde-corps tel qu ils sont repris au point 1.1. de cette fiche. Ils sont complétés par les dispositions suivantes: 3.1 Fabricant Conformément à l AR du relatif à l utilisation des équipements de travail et à l AR du relatif aux protections collectives, les matériaux utilisés pour la réalisation de garde-corps doivent : posséder une résistance structurelle suffisante pour assurer les reprises de charge mentionnées dans les normes européennes. Les matériaux les plus souvent utilisés sont l acier (EN ), l aluminium (EN 74-1) et le bois (EN 338); être robustes et durables de manière à résister aux conditions d utilisation. Le fabricant devra fournir les éléments suivants à l utilisateur : La liste de l ensemble des pièces. Un plan de montage et de démontage accompagné d instructions. Les informations sur les charges admissibles. Les informations sur les surcharges admissibles (vent, neige, ). Les instructions concernant le stockage, la maintenance, la réparation et les contrôles à effectuer avant la mise en service des garde-corps. Enfin, les marquages présents sur les différentes parties doivent être clairement lisibles et doivent contenir au minimum les mentions suivantes : La référence à la norme EN (et EN pour les filets de sécurité). Le type de garde-corps (classe A, B ou C). L identité du fabricant ou du fournisseur. L année et le mois de la production dans cet ordre ou le numéro de série. Le poids doit être indiqué en kg sur chaque contrepoids. 3.2 Utilisateur La législation en vigueur (l AR du ) exige qu une protection de type gardecorps soit installée dès lors qu il existe un risque de chute d une hauteur supérieure à 2 mètres. De plus, l AR du 31 août 2005 relatif à l utilisation d équipements de travail pour les travaux temporaires en hauteur va dans le même sens, donnant ainsi priorité aux protections collectives. Le matériel utilisé doit satisfaire aux exigences mentionnées au point 3.1. Les lisses, plinthes et panneaux devront être fixés sur les côtés intérieurs des montants verticaux à moins qu il ne s agisse d éléments métalliques soudés, boulonnés ou rivetés conformément à l AR du Conformément aux articles de l AR du , les matériaux utilisés ne peuvent en aucun cas présenter des signes de faiblesse, des fissures, une corrosion excessive, des coups qui pourraient réduire leurs propriétés mécaniques et mener à la ruine de la structure. Lorsqu une couche de protection est appliquée (ex.: peinture), il faudra s assurer qu elle n empêche pas de détecter d éventuelles fissures. Les marquages nécessaires présents sur les différentes parties doivent rester visibles durant toute la durée d utilisation du dispositif de protection. Les contrepoids doivent être constitués de matériaux massifs et cohérents. Les matériaux liquides ou granuleux tels que le sable ou l eau ne peuvent être utilisés en aucun cas. Les contrepoids doivent être très bien fixés pour éviter leur mouvement involontaire. La reproduction est autorisée moyennant l autorisation expresse de et la mention explicite de la provenance 3/ 6 L institut de prévention de la construction

4 Dès lors qu un garde-corps a retenu la chute d une personne ou d un objet, un contrôle doit être effectué par une personne compétente afin de s assurer du bon état du dispositif et de son installation correcte (fixations, contrepoids, pinces de serrage, ancrages, etc.). Une personne compétente est définie dans ce contexte comme une personne nommée par l employeur, disposant d instructions et de la formation adéquate lui permettant d évaluer l état du garde-corps et son montage correct. Remarque: Lors de l utilisation d un échafaudage entourant le périmètre d un bâtiment pour protéger une surface inclinée de moins de 10, les exigences relatives aux gardecorps reprises dans la norme EN (échafaudage de façade) sont d application. Dans tous les autres cas, et lorsqu il s agit de protéger une pente supérieure à 10, la norme EN est d application. 4. Mesures de prévention Largeur En mm La classe de garde-corps la plus appropriée à une application déterminée est choisie sur base de 2 critères: L inclinaison de la surface de travail. La hauteur de chute potentielle (distance verticale entre le point de chute et le dispositif de protection). Les protections de classe A seront utilisées quand l inclinaison du plancher de travail sera inférieure à 10. Pour information: dans le cas d un système de garde-corps de classe A dont les lisses sont en bois de résistance C24, le tableau ci-dessous reprend les portées maximales, soit les écartements maximum entre 2 montants verticaux. Portée maximale des planches de garde-corps (C24, Classe A) Epaisseur en mm m m 1.6 m 1.8 m 2.4 m m 1.4 m 1.9 m 2.5 m 2.9 m m 1.5 m 1.7 m 2.0 m 2.6 m 3.0 m 4.8 m m 1.6 m 1.8 m 2.1 m 2.7 m 3.2 m 5.2 m m 1.7 m 2.2 m 2.8 m 3.4 m m 1.8 m 2.3 m 3.0 m 3.5 m m 2.4 m 3.1 m 3.7 m Exemple : dans le cas d une planche d une largeur de 115 mm et d une épaisseur de 16 mm, dans un système de garde-corps de classe A, la portée doit être limitée à 1,2 m, toujours en supposant qu il s agit d un type de bois avec une classe de résistance C24 La reproduction est autorisée moyennant l autorisation expresse de et la mention explicite de la provenance 4/ 6 L institut de prévention de la construction

5 Les protections de classe B seront utilisées quand l inclinaison du plancher de travail sera inférieure à 30 sans limitation de la hauteur de chute. Si la hauteur de chute potentielle est limitée à 2 mètres, cette classe de protection pourra également être étendue à des planchers de travail inclinés jusqu à 60 maximum. Les garde-corps de classe A et B doivent toujours être montés en gardant l angle φ, compris entre les montants verticaux et l axe vertical, inférieur à 15. Enfin, les protections de classe C seront utilisées, sans restriction de la hauteur de chute, lorsque l inclinaison des planchers de travail est comprise entre 30 et 45. Si la hauteur de chute potentielle est limitée à 5 mètres, cette classe de protection pourra également être étendue à des planchers de travail inclinés jusqu à 60 maximum. Le graphique synthétique des différentes configurations de travail possibles repris cidessous vous aidera à déterminer la classe de garde-corps la mieux adaptée au chantier. A la lecture de ce graphique, il est important de remarquer qu en cas d une hauteur de chute potentielle importante combinée à une plateforme de travail présentant un angle supérieur à 30, il serait nécessaire de disposer plusieurs garde-corps en cascade (par exemple, dans le cas d une pente à 45 et d une hauteur de chute totale de 7m, on recommanderait de placer un garde-corps intermédiaire de classe B après les 2 premiers mètres et un garde-corps de classe C après les 5 mètres suivants). Notons enfin que lorsque l inclinaison du plancher de travail est supérieure à 60 ou si l inclinaison est comprise entre 45 et 60 mais que la hauteur de chute potentielle est supérieure à 5 mètres, ce type de protection n est pas approprié à la situation et requiert d autres mesures de prévention. Dans la pratique, s il est impossible d installer des dispositifs de type garde-corps, on préfèrera opter pour des dispositifs de recueil. La reproduction est autorisée moyennant l autorisation expresse de et la mention explicite de la provenance 5/ 6 L institut de prévention de la construction

6 5. Références et documentation utile l AR du Protection collective. AR (dernière mise à jour le ) - Utilisation des équipements de travail. AR Utilisation des équipements de travail pour les travaux temporaires en hauteur. Norme EN 13374: 2004 Garde-corps périphériques temporaires, Spécification du produit, méthode d essai. CNAC, Cnac info n 34, Bruxelles, CNAC, Cnac dossier n Travaux de toitures, Bruxelles, COMBISAFE, L ABC de la norme EN 13374, asp?id=5421ee48c85a876d8029edd5008ee35b&name=en fre.pdf La reproduction est autorisée moyennant l autorisation expresse de et la mention explicite de la provenance 6/ 6 L institut de prévention de la construction

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

Travaux d étanchéité des toitures-terrasses

Travaux d étanchéité des toitures-terrasses Fiche Prévention - F1 F 04 11 Travaux d étanchéité des toitures-terrasses Les étancheurs travaillant le plus souvent en hauteur, il est nécessaire d installer des protections collectives provisoires contre

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 Décret du 01 septembre 2004 Réalisation des travaux temporaires en hauteur PRÉVENIR LES CHUTES Art.

Plus en détail

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS La sécurité n est performante que si elle est accessible Économique et Ergonomique GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS Montage et Démontage en Sécurité Ce guide est une information sur la législation de sécurisation

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

Nouveau modèle! Promotions 2013. Les échelles professionnelles T2 et T3 sont maintenant devenues de grands classiques.

Nouveau modèle! Promotions 2013. Les échelles professionnelles T2 et T3 sont maintenant devenues de grands classiques. Les échelles professionnelles T2 et T3 sont maintenant devenues de grands classiques. En échelle sa hauteur est réglable échelon par échelon. Son mode de fabrication par sertissage rond lui permet une

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES Presse rapide pour protections en rive de toit p. 56-57 Protection pignon avec poteau p. 58 Protection bas de toit avec poteau p. 59 Protection de rive réglable par traversée de mur p. 60 Avant-latte p.

Plus en détail

COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI

COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI SOMMAIRE ESCALIER UNIVERSEL TM SOMMAIRE GÉNÉRALITÉ... 3 Introduction... 4 PRINCIPAUX ELEMENTS... 5 Accroches... 5 ASSEMBLAGE... 7 Assemblage de base... 7 ACCROCHES

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation. Balustrade pour toiture terrasse Layher Allround

Instructions de montage et d utilisation. Balustrade pour toiture terrasse Layher Allround Instructions de montage et d utilisation Balustrade pour toiture terrasse Layher Allround Layher NV Mouterij 6 2550 Kontich (BE) 022/45.20.94 mail@layher.be www.layher.be Version 02/2015 Page 1 Table des

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

Schalung & Gerüst. Echafaudage de façade

Schalung & Gerüst. Echafaudage de façade Schalung & Gerüst Echafaudage de façade Simple, pratique et économique Qu'il s'agisse d'une nouvelle construction ou d'une réfection, de petits ou de grands bâtiments, NOR48 est un système d'échafaudage

Plus en détail

Travaux de couverture en matériaux fragiles

Travaux de couverture en matériaux fragiles Travaux de couverture en matériaux fragiles Les travaux de couverture en matériaux fragiles occasionnent un nombre important de chutes graves ou mortelles à la suite de la rupture d une plaque, qui s ajoutent

Plus en détail

ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL. «Multisystem»

ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL. «Multisystem» ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL «Multisystem» BP 41 44310 Saint-Philbert de Grand-Lieu Tel 02.40.78.97.22 Fax : 02.40.78.80.45 E mail : welcome@duarib.fr Web : www.duarib.fr Le MULTI SYSTEM Nomenclature

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS. www.entrepose-echafaudages.com

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS. www.entrepose-echafaudages.com CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS www.entrepose-echafaudages.com SOMMAIRE Introduction 3 CrabEscal chantier Les avantages produit 4-5 La nomenclature des pièces 6-7 CrabEscal public

Plus en détail

A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R. Plateforme d'accès. ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE

A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R. Plateforme d'accès. ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R Plateforme d'accès ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE Montage SImple et Rapide Conforme Aux Normes EN 13374 Classe A et EN 12811

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO R.457 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Prévention des risques liés au montage, au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants Pour vous aider

Plus en détail

PLAN. Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO

PLAN. Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO PLAN Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO INTRODUCTION La protection contre les chutes de hauteur est trop souvent réduite à une question d'équipements de protection

Plus en détail

TRAVAUX TEMPORAIRES EN HAUTEUR

TRAVAUX TEMPORAIRES EN HAUTEUR TRAVAUX TEMPORAIRES EN HAUTEUR TRANSPOSITION DE LA DIRETIVE EUROPEENNE (2001-45) ET FIXATION DE NOUVELLES MESURES (Décret 2004-924 du 1 er septembre 2004) 1 Les nouvelles dispositions Le décret n 2004-924

Plus en détail

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines)

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines) Garde-corps (moyens d accès permanents aux machines) Le présent feuillet d information rassemble les prescriptions (règles techniques) applicables aux garde-corps permettant d accéder à des machines. Il

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES LA SOCIÉTÉ La société REMY voit le jour en 1964 à Dannemariesur-Crête dans le département du Doubs. Hervé REMY prend la succession de son père, Marcel, en 1987. Il développe l entreprise

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Ascenseur KONE "Monospace TM"

Ascenseur KONE Monospace TM GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 10 février 1992 ITM-CL 128.2 Ascenseur KONE "Monospace TM" Prescriptions de sécurité et de santé types Les présentes prescriptions comportent 10 pages Sommaire

Plus en détail

Série T modèle TES et TER

Série T modèle TES et TER 6-8 rue des Casernes Tél. : 03.84.29.55.55 F 90200 GIROMAGNY Fax : 03.84.29.09.91 E-mail : ultralu@ultralu.com http://www.ultralu.com NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION ECHAFAUDAGE ROULANT ALUMINIUM Série

Plus en détail

Politique : travail en hauteur

Politique : travail en hauteur Page 1 sur 9 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a) Chef d exploitation / Agent de projets de l ASC... 3 b) Exécutant de l ASC et sous-traitant... 4 c) Agent

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

PATHOLOGIE DES BALCONS

PATHOLOGIE DES BALCONS PATHOLOGIE DES BALCONS Un balcon est une «plateforme à hauteur de plancher, formant saillie sur une façade, et fermée par une balustrade ou un garde-corps, qui sont généralement en métal ou en béton. C

Plus en détail

Brochure d information pour le monteur de stand A: Checklist préparation construction B: Directives concernant la sécurité du travail

Brochure d information pour le monteur de stand A: Checklist préparation construction B: Directives concernant la sécurité du travail . Brochure d information pour le monteur de stand A: Checklist préparation construction B: Directives concernant la sécurité du travail Cher exposant, cher monteur de stand, septembre 2008 Vous trouverez

Plus en détail

Art. 36 Montage d éléments de toiture

Art. 36 Montage d éléments de toiture OTConst Protection contre les chutes à travers le toit 1 Art. 36 Montage d éléments de toiture 1 Il est permis, pour le montage d éléments de toiture, de s engager sur les toitures de résistance limitée

Plus en détail

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur - Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur La présente fiche rappelle les différentes mesures concernant la prévention des risques liés au travail en hauteur. 1. De nouvelles dispositions réglementaires

Plus en détail

Echafaudages Caractéristiques générales

Echafaudages Caractéristiques générales Echafaudages Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 2009 Echafaudage multidirectionnel, multiniveaux 12 7 22 20 14 11 23 21 6 15 13 10 4 5 18 17 16 19 3 9 8 2 1 1 Cale-bois 2 Socle réglable 3 Poteau

Plus en détail

Sommaire ECHAFAUDAGES ECHAFAUDAGES ROULANTS. Echafaudages roulants aluminium - G600 P142. Echafaudages roulants aluminium - G400 et G250 _ P155

Sommaire ECHAFAUDAGES ECHAFAUDAGES ROULANTS. Echafaudages roulants aluminium - G600 P142. Echafaudages roulants aluminium - G400 et G250 _ P155 ECHAFAUDAGES Sommaire ECHAFAUDAGES ROULANTS Echafaudages roulants aluminium - G600 P4 Echafaudages roulants aluminium - G400 et G50 _ P55 UNE GAMME LARGE COUVRANT TOUS LES BESOINS L Echelle Européenne,

Plus en détail

Systèmes d ancres à corps mort autoportants

Systèmes d ancres à corps mort autoportants L A S E C U R I T E A U P L U S H A U T N I V E A U Systèmes d ancres à corps mort autoportants Acier galvanisé conforme à ISO 1461 TOTALEMENT AUTOPORTANT AUCUNE FIXATION STRUCTURALE OU PENETRATION DE

Plus en détail

Travaux sur les toits Pour ne pas tomber de haut

Travaux sur les toits Pour ne pas tomber de haut Travaux sur les toits Pour ne pas tomber de haut Priorité à la sécurité Les accidents dus aux chutes de hauteur ont des conséquences graves. En cas de travaux sur les toits, vous devez appliquer les mesures

Plus en détail

Valérie Joriot OPPBTP

Valérie Joriot OPPBTP Valérie Joriot OPPBTP Janvier 2012 LE RISQUE DE CHUTES DE HAUTEURS Non! Oui! 1/ Les statistiques 2011 et les chutes de hauteur en LR 2/ La réglementation 3/ les situations à risque - les mesures de prévention

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

1. Description. 1.1. Généralités

1. Description. 1.1. Généralités 1. Description 1.1. Généralités Une plateforme sur mât(s) avec entraînement à crémaillère est un équipement de travail permettant le déplacement vertical de personnes, matériaux et équipements, pouvant

Plus en détail

Et vos projets prennent forme

Et vos projets prennent forme Et vos projets prennent forme Grande gamme Fabrication belge Bureau de statique interne Plusieurs possibilités de couvertures Pose possible par Modulo Bloc La sécurité = notre priorité 2 La solution la

Plus en détail

PANNEAUX COMPLEMENTAIRES

PANNEAUX COMPLEMENTAIRES PANNEAUX COMPLEMENTAIRES 45 4. TÔLES MOBILES 001/010 Les tôles mobiles sont des éléments mobiles permettant d effectuer des jonctions en cotes bloquées, avec une fixation simple en bout de banches, gauche

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF

NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF présentation MULTISCAF est un système modulaire multidirectionnel, destiné aux travaux de construction, de rénovation et de réhabilitation. Il permet de réaliser des échafaudages de façade, des ponts roulants,

Plus en détail

Coupes 50 mm Coupes 56 mm Coupes 76 mm Coupes 96 mm Coupes avec fenêtre de toit WING 105 DI. Coupes sur faît Coupes sur l égout Coupes sur rive

Coupes 50 mm Coupes 56 mm Coupes 76 mm Coupes 96 mm Coupes avec fenêtre de toit WING 105 DI. Coupes sur faît Coupes sur l égout Coupes sur rive THERM + Programme de livraison Index Profilés Joints Accessoires Outils Programme de livraison THERM + Coupes sur toîture THERM + Raccords au gros œuvre THERM + Applications Coupes 50 mm Coupes 56 mm Coupes

Plus en détail

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations Travaux interdits et travail en élévation Aspects réglementaires applicables en EPLE Les interdits et les dérogations Adresse du site hygiène et sécurité académique: http://www.ac-creteil.fr/hygiene-securite

Plus en détail

Plates-formes et constructions en acier. www.mapo.ch. 70 ans 1942-2012

Plates-formes et constructions en acier. www.mapo.ch. 70 ans 1942-2012 Plates-formes et constructions en acier 70 ans 1942-2012 www.mapo.ch > Plates-formes et constructions en acier > Pour doubler facilement les surfaces existantes La compétence en matière de constructions

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION ESCALIB notice utilisation.doc Page 2 sur 18 SOMMAIRE 1- Contacts... 2 2- Présentation, description et caractéristiques... 3 3- Transport, chargement et déchargement... 4 4- Levage...

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

Panneau de basket Alley-Oop

Panneau de basket Alley-Oop Panneau de basket Alley-Oop Instruction de montage AVERTISSEMENT : Une mauvaise installation ou se balancer en s'accrochant au cercle peut causer des accidents graves ou la mort. AVERTISSEMENT: Tous les

Plus en détail

Aménagements industriels et de stockage

Aménagements industriels et de stockage LISTA Compact Aménagements industriels et de stockage Systèmes de rayonnages ROBUSTES ET POLYVALENTS Qu il s agisse de documents, de liquides, d appareils ou d outils : les systèmes de rayonnages de LISTA

Plus en détail

Nouvelles prescriptions de protection incendie pour bâtiments

Nouvelles prescriptions de protection incendie pour bâtiments Nouvelles prescriptions de protection incendie pour bâtiments Texte Walter Schläpfer* Illustrations Association PSE Suisse Photos Gebr. Accoto GmbH Depuis le 1 e janvier 2015, le secteur du bâtiment connaît

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT

PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT Note Technique CRAMIF N 25 PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT Note technique

Plus en détail

> FIXE DE FAÇADE - ACIER - Ø 42 - PEINT OU GALVA RAPID PRO 750... P 96 > ROULANT - ACIER - GALVA SILVER... P 106 > MULTIDIRECTIONNEL - ACIER - GALVA

> FIXE DE FAÇADE - ACIER - Ø 42 - PEINT OU GALVA RAPID PRO 750... P 96 > ROULANT - ACIER - GALVA SILVER... P 106 > MULTIDIRECTIONNEL - ACIER - GALVA 94 > FIXE DE FAÇADE - ACIER - Ø 42 - PEINT OU GALVA RAPID PRO 750...................................................................... P 96 > ROULANT - ACIER - GALVA SILVER..........................................................................................

Plus en détail

Vis à béton FBS et FSS

Vis à béton FBS et FSS Vis à béton FBS et FSS Un montage rapide et de hautes performances. ETA-11/0093 ETAG 001-6 Usage multiple pour application non structurelle dans le béton Z-21.8-2015 ETA-11/0095 ETAG 001-3 Option 1 pour

Plus en détail

PINCE-DALLE UNIVERSELLE - ESCALIER... 34 PINCE-DALLE RÉVERSIBLE... 36 GARDE-CORPS POUR RÉSERVATION Ø 25 ET Ø 40 mm... 38 GARDE-CORPS PRÉDALLE,

PINCE-DALLE UNIVERSELLE - ESCALIER... 34 PINCE-DALLE RÉVERSIBLE... 36 GARDE-CORPS POUR RÉSERVATION Ø 25 ET Ø 40 mm... 38 GARDE-CORPS PRÉDALLE, PINCE-DALLE UNIVERSELLE - ESCALIER... PINCE-DALLE RÉVERSIBLE... 6 GARDE-CORPS POUR RÉSERVATION Ø ET Ø 0 mm... GARDE-CORPS PRÉDALLE, GARDE-CORPS RIVE DE DALLE ET ACCESSOIRES DE SÉCURITÉ... 0 ACCESSOIRES

Plus en détail

Des solutions innovantes pour votre entrepôt www.bito.fr. Rayonnages à palettes P R O. La perfection est notre passion!

Des solutions innovantes pour votre entrepôt www.bito.fr. Rayonnages à palettes P R O. La perfection est notre passion! Rayonnages à palettes P R O La perfection est notre passion! Rayonnage à palettes, système PRO Des rayonnages à la pointe de la technologie produit BITO la compétence du fabricant combinée à une équipe

Plus en détail

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail;

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail; Arrêté royal du 30 août 2013 fixant des dispositions générales relatives au choix, à l'achat et à l'utilisation d'équipements de protection collective (M.B. 7.10.2013) Chapitre I er. - Dispositions relatives

Plus en détail

Plates-formes de travail PIRL

Plates-formes de travail PIRL Plates-formes de travail PIRL La conformité PIRL Le confort en + 2 tablettes de séries Léger et compact Nouvelle tablette porte-outils outils grande contenance avec crochet porte seau Dégagement arrière

Plus en détail

La protection. Individuelle & Collective Mise en sécurité toiture-terrasse. www.n-projetel.com. N-PROJETEL 16, rue Jean Poulmarch 95100 ARGENTEUIL

La protection. Individuelle & Collective Mise en sécurité toiture-terrasse. www.n-projetel.com. N-PROJETEL 16, rue Jean Poulmarch 95100 ARGENTEUIL Dossier de présentation N-PROJETEL www.n-projetel.com Individuelle & Collective Mise en sécurité -terrasse N-PROJETEL 16, rue Jean Poulmarch 95100 ARGENTEUIL sont des marques de N-PROJETEL Dossier de présentation

Plus en détail

Annexe 4 LA SITUATION ACTUELLE

Annexe 4 LA SITUATION ACTUELLE Annexe 4 PREVENTION DES CHUTES DE HAUTEUR DANS LES DECHETERIES OUVERTES AU PUBLIC L instruction du projet d avis sur la sécurité dans les déchèteries ouvertes au public par la Commission de la sécurité

Plus en détail

Contre-châssis Scrigno Gold Base pour plaques de plâtre

Contre-châssis Scrigno Gold Base pour plaques de plâtre Contre-châssis Scrigno Gold Base pour plaques de plâtre Description Le Contre-châssis Scrigno Gold Base version plaques de plâtre est destiné à des cloisons intérieures en plaques de plâtre pour une épaisseur

Plus en détail

LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS. Fiche de prévention

LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS. Fiche de prévention LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS Fiche de prévention IRSST ASP Construction LeS SySTèmeS d AnCRAge de garde-corps SuR des ToITS PLATS Fiche de prévention André Lan, IRSST François

Plus en détail

Les palettiers FI-2011. www.aspimprimerie.qc.ca

Les palettiers FI-2011. www.aspimprimerie.qc.ca Les palettiers Bien que cette fiche ait été élaborée à partir de sources reconnues comme fiables et crédibles, l ASP imprimerie, ses administrateurs et son personnel n assument aucune responsabilité des

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

MULTISECU 2 NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION. 111138 -tir. 11/14

MULTISECU 2 NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION. 111138 -tir. 11/14 MULTISECU 2 NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION 1 111138 -tir. 11/14 SOMMAIRE NOTICE DE MONTAGE MULTISECU 2 NOTICE DE MONTAGE MULTISECU 2 p. 04-05 RÉGLEMENTATION p. 06-07 LA MARQUE NF p. 08-11 CONSEILS

Plus en détail

SYSTEMES DE PROTECTION SYSTEMES DE PROTECTION

SYSTEMES DE PROTECTION SYSTEMES DE PROTECTION SYSTEMES DE PROTECTION 5 SYSTEMES DE PROTECTION MINITEC SYSTEME DE PROFILE 555 SYSTEMES DE PROTECTION PROTECTION DE MACHINES s eni h c am ed noi t c e t or P PROTECTION DE MACHINES 556 MINITEC SYSTEME

Plus en détail

M49. Manuel de montage et d'utilisation échafaudage. Ce manuel doit impérativement être remis aux utilisateurs.

M49. Manuel de montage et d'utilisation échafaudage. Ce manuel doit impérativement être remis aux utilisateurs. M49 Manuel de montage et d'utilisation échafaudage F00256 Ce manuel doit impérativement être remis aux utilisateurs. Conforme aux décrets n 2004-924 du 1/09/2004 et 65-48 du 8/01/65 Code : 34237M SOMMAIRE

Plus en détail

Support idéal pour modules photovoltaïques sur toit plat

Support idéal pour modules photovoltaïques sur toit plat CATALOGUE 2015 Support idéal pour modules photovoltaïques sur toit plat Système breveté Patented system Sun Ballast exerce la fonction de structure et de LEST Sans profilés, sans assemblage, sans perçage

Plus en détail

ITAS Escaliers industriels et plate-formes de travail

ITAS Escaliers industriels et plate-formes de travail ITAS Escaliers industriels et plate-formes de travail Plate-forme de travail avec escalier sur rotative offset. Les constructions ITAS facilitent le montage des balustrades simples ou des escaliers et

Plus en détail

Fiche 8 (Analyse): Réglementation en matière de travail en hauteur

Fiche 8 (Analyse): Réglementation en matière de travail en hauteur Fiche 8 (Analyse): Réglementation en matière de travail en hauteur 1. Avant-propos Cette fiche rassemble et présente de manière synthétique et non exhaustive, sous forme de tableaux, les bases légales.

Plus en détail

LA RUBRIQUE «SUR MESURE»

LA RUBRIQUE «SUR MESURE» LA RUBRIQUE «SUR MESURE» MOYENS D ACCÈS EN HAUTEUR NOS EXPERTS ONT IMAGINÉ VOS SOLUTIONS. Maintenance industrielle, aéronautique, agro-alimentaire, logistique, transport, btp, entretien de mobilier urbain

Plus en détail

ventilation INSTRUCTIONS DE POSE DUOFUSE LAMES DE TERRASSE www.duofuse.com DFD162 Lame de terrasse 162x28mm DFB048 Lambourde 48,5x35mm

ventilation INSTRUCTIONS DE POSE DUOFUSE LAMES DE TERRASSE www.duofuse.com DFD162 Lame de terrasse 162x28mm DFB048 Lambourde 48,5x35mm INSTRUCTIONS DE POSE DUOFUSE LAMES DE TERRASSE Avant le démarrage du chantier, nous vous conseillons vivement l entière lecture de ces instructions de pose, consultez le site web pour les dernières instructions

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ. travaux en hauteur : échafaudage roulant. entreprises artisanales du bâtiment

MÉMO SÉCURITÉ. travaux en hauteur : échafaudage roulant. entreprises artisanales du bâtiment MÉMO SÉCURITÉ entreprises artisanales du bâtiment travaux en hauteur : échafaudage roulant Les échafaudages roulants sont des équipements d accès en hauteur couramment utilisés par certains métiers du

Plus en détail

LISTE DES PRODUITS CERTIFIÉS ÉQUIPEMENTS DE CHANTIER ECHAFAUDAGES DE FACADE A COMPOSANTS PREFABRIQUES

LISTE DES PRODUITS CERTIFIÉS ÉQUIPEMENTS DE CHANTIER ECHAFAUDAGES DE FACADE A COMPOSANTS PREFABRIQUES LISTE DES PRODUITS CERTIFIÉS ÉQUIPEMENTS DE CHANTIER O O O Liste n 28 établie au janvier 201 (Cette liste annule et remplace la précédente datée du juin 201) ECHAFAUDAGES DE FACADE A COMPOSANTS PREFABRIQUES

Plus en détail

NOE Conteneursdetransport

NOE Conteneursdetransport NOE Conteneursdetransport et de stockage Notice de service Etat : 03.2013 Table des matières 1. Description du produit... 3 2 Conteneurs de transport et de stockage... 4 2.1 NOEpalette 4 2.1.1 NOEpalette

Plus en détail

Couvertures métalliques

Couvertures métalliques FICHE TECHNIQUE Couvertures métalliques 2 4 5 CONNAÎTRE > Les métaux utilisés > Compatibilité des matériaux > Mise en œuvre > Supports > Ventilation REGARDER > L état de la couverture > L état des supports

Plus en détail

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents Brochure technique Garde-corps bpa Bureau de prévention des accidents Eviter les chutes dans les bâtiments Les garde-corps remplissent une fonction importante dans les bâtiments: ils protègent des chutes

Plus en détail

Assour Chape 19 NOTICE DE POSE POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS

Assour Chape 19 NOTICE DE POSE POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS Assour Chape 19 POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS NOTICE DE POSE ÉDITION JUILLET 2002 1 - Support des sols flottants - Surfaçage A/ Pas de tuyauterie sur le

Plus en détail

TABLEAUX DONNANT LE VOLUME DES FERMES

TABLEAUX DONNANT LE VOLUME DES FERMES bat09vol1an_ferm_p507_514.qxd 10/09/08 12:05 Page 507 FERMES TABLEAUX DONNANT LE VOLUME DES FERMES (en m 3 ) EN FONCTION Du type de ferme, la longueur de la ferme (portée) et de la pente des versants TABLEAU

Plus en détail

DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES MARCHEPIEDS!

DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES MARCHEPIEDS! DES CONSEILS MALINS! C'EST DE ÇA QU'IL S'AGIT AVEC LES MARCHEPIEDS! CONSEIL MALIN 1 CONSEIL MALIN 2 Marches et repose-pieds larges pour travailler confortablement, en toute sécurité et sans se fatiguer

Plus en détail

MONTREAL NOTICE DE MONTAGE. Réf. 47370. Carport une place à toit plat 298 x 500 cm. Charge tolérée (neige) : 100 kg/m2 Hauteur utile : 235 cm

MONTREAL NOTICE DE MONTAGE. Réf. 47370. Carport une place à toit plat 298 x 500 cm. Charge tolérée (neige) : 100 kg/m2 Hauteur utile : 235 cm MONTREAL Carport une place à toit plat 298 x 500 cm NOTICE DE MONTAGE Réf. 47370 Universo Bois S.A.S. Siège et Plate-Forme Logistique ZI Grand Bois - BP 40006-8, rue Frédéric Niemann 57211 SARREGUEMINES

Plus en détail

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Gamme Star L étanchéité Star Parastar : l étanchéité bicouche soudable Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Parastar / Adestar Comment utiliser cette brochure? Pour vous orienter rapidement

Plus en détail

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil Escaliers mécaniques Trottoirs roulants par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil 1. Définitions... C 3 726-2 2. Constitution... 3

Plus en détail

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P DGST-BATIMENTS REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P 2 S O M M A I R E 0 G E N E R A L I T E S--------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C.

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C. Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations Xavier Kuborn, C.S.T.C. La production d énergie est un rôle supplémentaire Les capteurs

Plus en détail

SOLUTIONS d ACCÈS SPÉCIFIQUES. Maintenance Industrielle. Modul Access. Nous imaginons vos solutions sur mesure

SOLUTIONS d ACCÈS SPÉCIFIQUES. Maintenance Industrielle. Modul Access. Nous imaginons vos solutions sur mesure SOLUTIONS d ACCÈS SPÉCIFIQUES Maintenance Industrielle Modul Access Nous imaginons vos solutions sur mesure 2 LA RUBRIQUE «SUR MESURE» MOYENS D ACCÈS EN HAUTEUR Nos experts ont imaginés vos solutions.

Plus en détail

Les chariots élévateurs et les palettiers: Une relation pas toujours facile. François Fontaine, ing., CSST Pierre Bouliane, ASTE

Les chariots élévateurs et les palettiers: Une relation pas toujours facile. François Fontaine, ing., CSST Pierre Bouliane, ASTE Les chariots élévateurs et les palettiers: Une relation pas toujours facile François Fontaine, ing., CSST Pierre Bouliane, ASTE Source: www.link51.co.uk 2 Cherchez l erreur 3 4 5 Comment se produit un

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Miller ShockFusionMC. Système et ensembles de cordage de sécurité horizontal pour toit NOUVEAU!

Miller ShockFusionMC. Système et ensembles de cordage de sécurité horizontal pour toit NOUVEAU! Accédez à un guide de sélection d ensemble convivial à tout moment, où que vous soyez NOUVEAU! Miller ShockFusionMC Système et ensembles de cordage de sécurité horizontal pour toit Désormais disponibles

Plus en détail

OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES

OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES FICHE CONSEIL N 8 OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES (Plaques, carreaux, enduits) Cette fiche a pour objet d informer les intervenants sur des méthodes simples visant à déterminer

Plus en détail

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION :

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION : 1. REGLEMENTATION : Décret n 65-48 du 8 janvier 1965 modifié portant règlement d'administration publique pour l'exécution des dispositions de la partie IV du Code du travail en ce qui concerne les mesures

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation

Instructions de montage et d utilisation Instructions de montage et d utilisation TOUR ESCALIERS - 2 - SOMMAIRE SOMMAIRE...- 3 - TOUR ESCALIERS : CONFIGURATION 6 M...- 4-1. CARACTERISTIQUES GENERALES :...- 4 - Caractéristiques dimensionnelles

Plus en détail

Règlement technique fédéral

Règlement technique fédéral S E C T E U R E Q U I P E M E N T RÈGLEMENT TECHNIQUE Edition Octobre 2009 Règlement technique fédéral La chaise d'arbitrage de badminton La chaise d arbitrage de badminton Règlement Technique Mise à jour

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Equipement de protection Hygiène et sécurité Prévention Santé MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Direction générale du travail

Plus en détail

GARDE CORPS TEMPORAIRE

GARDE CORPS TEMPORAIRE INSTRUCTIONS DE MONTAGE GARDE CORPS TEMPORAIRE INSTRUCTIONS CONFORMES A LA NORME EN 13374 info@safetyrespect.se Téléphone +46 (0)63-130400 SOMMAIRE 3. Précautions de sécurité 4. Fixations 5. Embase 6.

Plus en détail

DIRECTIVES D INSTALLATION 1

DIRECTIVES D INSTALLATION 1 SOLIVES MATÉRIAU DIRECTIVES D INSTALLATION 1 DES RAMPES 7 /8 PO Pour AZEK Premier DE AZEK Trademark ÉCROU ET RONDELLE Veuillez lire entièrement les instructions avant de commencer l installation. Chaque

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES 1 INTRODUCTION AU PRODUIT 3 QUALITE PROFILS 4 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES 9 TABLEAU DE PRE-DIMENSIONNEMENT 10 2 INTRODUCTION AU PRODUIT DESCRIPTION Les

Plus en détail

WinPal. Support Multifonction Instructions de montage

WinPal. Support Multifonction Instructions de montage Support Multifonction Instructions de montage version 1.0 - décembre 2013 WinPal -- Le Le - Le Support Multifonction Nous vous remercions d avoir acheté notre notre support multifonction innovant innovant

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail