Institut national de la. propriété. Rencontres INPI de l Innovation. 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs. industrielle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Institut national de la. propriété. Rencontres INPI de l Innovation. 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs. industrielle"

Transcription

1 Institut national de la propriété Rencontres INPI de l Innovation 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs industrielle

2 Institut national de la propriété L éco-innovation : tendances et enjeux économiques Etude prospective de la direction des brevets de l INPI industrielle

3 Contexte L empreinte écologique de l Homme sur l environnement : > Réchauffement de la planète > Epuisement des ressources naturelles > Pollution, diminution de la biodiversité Nécessité de développer des moyens techniques pour limiter l impact de l activité humaine le milieu naturel : > Réduire la production de gaz à effet de serre > Préserver les ressources énergétiques > Mieux gérer les déchets et les effluents (liquides et gazeux) > Page 3

4 Quelques dates clés Négociations climatiques et PI Rio Convention cadre des Nations Unies 1992 Protocole de Kyoto Etablissement d un Code de l environnement Entrée en vigueur du Protocole de Kyoto 2005 Charte de l environnement adossée à la Constitution Dispositions françaises environnementales Plan d action de Bali Poznan : Rôle et répercussion des systèmes de PI Grenelle de l environnement Sommet de Copenhague 2009 > Page 4

5 Mise en œuvre du Grenelle Engagements de la France : > Division par quatre des émissions de CO 2 d'ici 2050 > Baisse moyenne de l'intensité énergétique finale d'au moins 2% par an à partir de 2015 et de 2,5% sur > Porter à au moins 23% en 2020 la part des énergies renouvelables dans la d énergie finale (doublement par rapport à 2005) > Diminuer de 15% d ici 2012 les quantités de déchets partant à l incinération ou au stockage > Porter à 45% en 2015 le taux de recyclage des déchets ménagers (75% dès 2012 pour les déchets des entreprises et les emballages) > Page 5

6 L éco-innovation en France Industries manufact. 11% Résid. 22% Industries manufact. 25% Résid. 18% Agric. 2% Agric. 1% Energie 8% Energie 17% Transp. 62% Transp. 34% Large importance des transports dans l éco-innovation en France Eco-innovation : 37% du total des brevets publiés en 2009 Emissions de CO2 Source : Citepa Répartition des brevets d éco-innovations > Page 6

7 Périmètre de l étude Total des brevets français en % 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Brevets centrés sur la production d énergie, la maîtrise de la ou la dépollution (15%) Brevets liés à l écoinnovation (37%) Part des brevets centrés sur la production d énergie, la maîtrise de la ou la dépollution: 7% en 2000, 10% en 2005, 15% en 2009 > Page 7

8 1 ère partie > Solaire > Eolien > Géothermie > Hydraulique > Biomasse > Nucléaire > Pile à combustible > Transports Automobile Propulsion alternative Aéronautique Ferroviaire > Bâtiments Isolation Chauffage Eclairage > Par secteurs Traitement de l air Traitement de l eau > Traitement des déchets > Page 8

9 Contexte énergétique en France 1 er producteur d'énergies renouvelables de l UE > Peu de ressources énergétiques fossiles > Construction de barrages à partir des années 1950 > Consommation d'énergies renouvelables dominée par le bois-énergie et l'hydraulique 2 ème producteur d'énergie nucléaire au monde > Programme nucléaire dans les années 1970 > 80 % de la production nette d électricité > Page 9

10 Nombre de brevets Total semi-conducteurs sensibles aux rayonnements utilisation de la chaleur solaire couverture des toits pour collecteurs d'énergie Chiffres-clés : 7 fois plus de brevets en 2009 qu en brevets en But : Transformer la lumière (panneaux photovoltaïques) ou la chaleur (concentrateurs) en électricité Technologies en développement : > Procédé de fabrication de silicium impur, > Cellules solaires organiques à base de polymères > Page 10

11 Nombre de brevets Axe Horizontal Axe Vertical Global But : Utiliser l énergie du vent pour produire de l électricité Technologies prépondérantes : > Eoliennes à axe horizontal, > Orientation du rotor Chiffres-clés : 4 fois plus de brevets en 2009 qu en brevets en 2009 > Page 11

12 Nombre de brevets But : Se servir de la chaleur naturelle du sol Chiffres-clés : Peu de brevets, mais forte augmentation à partir de 2008 Technologies prépondérantes : > Puits canadien (préchauffage hivernal en souterrain de l air ventilé) > Page 12

13 Nombre de brevets Barrages Vagues/Marées Commande Machines motrices Global But : Utiliser l énergie de l eau pour produire de l électricité Technologies prépondérantes : > Hydroliennes, > Technologies utilisant l énergie de la houle Chiffres-clés : 4 fois plus de brevets en 2009 qu en brevets en 2009 > Page 13

14 Nombre de brevets Biomasse - Global Biogaz Biocarburants Chiffres-clés : 15 brevets en 2009 Globalement stable But : CO 2 émis lors de la combustion = CO 2 absorbé lors de la croissance Potentiel de la biomasse dans l UE : 300 millions de tep, soit 15% du besoin en énergie primaire de l UE en 2030 > Page 14

15 Nombre de brevets Total mesure des radiations réacteurs protection Technologie prépondérante : > Réacteur à eau pressurisée Chiffres-clés : Environ 100 brevets par an sur la période > Page 15

16 Nombre de brevets P.A.C. 0 Pile à combustible - Total Fonctionnement Automobile Chiffres-clés : Pic atteint en brevets en 2009 Buts : Vecteur d énergie, autonomie des appareils portables Technologies prépondérantes : > Piles au méthanol > Piles à hydrogène > Page 16

17 % du nombre de brevets Energie - Comparaison par pays 6,0% 5,5% 5,0% 4,5% 4,0% 3,5% 3,0% 2,5% 2,0% 1,5% 1,0% 0,5% 0,0% FR DE ES US CN JP Effort important en R&D des pays Européens, en particulier de l Espagne 3000 brevets brevets > Page 17

18 - Répartition nucléaire 36% charbon 1% biomasse 5% hydraulique 13% 7% 8% 16% 5% FRANCE solaire 29% eolien 12% geothermie ALLEMAGNE 4% 2% ETATS-UNIS 1% 23% 39% Beaucoup de brevets sur les technologies alternatives, par rapport à leur utilisation effective 50% 40% 5% 4% 10% JAPON 5% 2% 20% 9% 28% 15% 9% 2% > Page 18

19 - Déposants nombre de brevets par déposant 1,60 1,40 1,20 1,00 0,80 0,60 0,40 0,20 0,00 1,39 1,38 Peu de déposants, marché mature 1,16 Beaucoup de déposants, marché en construction moyenne FR nucléaire hydraulique solaire éolien Déposants universitaires : > Solaire : 15% des brevets déposés par des établissements publics > Eolien et hydraulique : 3% des brevets déposés par des établissements publics 1,04 0,84 > Page 19

20 2ème partie > Solaire > Eolien > Géothermie > Hydraulique > Biomasse > Nucléaire > Pile à combustible > Transports Automobile Propulsion alternative Aéronautique Ferroviaire > Bâtiments Isolation Chauffage Eclairage > Par secteurs Traitement de l air Traitement de l eau > Traitement des déchets > Page 20

21 Transports 500 Chiffres-clés : Nombre de brevets Total Lubrification EGR Admission Suralimentation Surveillance Commande 4 fois plus de brevets en 2009 qu en brevets en But : Réduire la d énergies fossiles. Technologie en développement : > Amélioration de l admission > Pneumatiques à faible résistance de roulement > Suralimentation - réduction de la cylindrée > Page 21

22 Nombre de brevets Transports 50 0 Hybride Electrique Global Chiffres-clés : 2,5 fois plus de brevets en 2009 qu en brevets en 2009 But : Utiliser des systèmes de propulsion moins polluants Technologie prépondérante : > Amélioration du stockage d énergie > Procédés de récupération d énergie > Page 22

23 Nombre de brevets Transports 50 0 Total Mise en température Pertes entre étages Lubrification Turbocompression Commande But : Réduire la d énergies fossiles Technologies en développement : > Gestion de la température > Diminution des pertes internes > Amélioration de la commande Chiffres-clés : 7 fois plus de brevets en 2009 qu en brevets en 2009 > Page 23

24 Transports - Comparaison par pays 6,0% Automobile % du nombre de brevets % du nombre de brevets 5,0% 4,0% 3,0% 2,0% 1,0% 0,0% 1,8% 1,6% 1,4% 1,2% 1,0% 0,8% 0,6% 0,4% FR US DE CN JP FR US DE CN JP Aéronautique La France consacre une part croissante de brevets dans la maitrise de la dans l aéronautique et l automobile 0,2% 0,0% > Page 24

25 Nombre de brevets Transports 0 Global fret voie ferrée Technologie en développement : > Tramways > Ferroutage Chiffres-clés : Stabilité du nombre de brevets 109 brevets en 2009 > Page 25

26 Nombre de brevets Bâtiment Isolation - Total Isolation en général Fenêtres Toit Chiffres-clés : 2 fois plus de brevets en 2009 qu en brevets en 2009 But : Réduire les pertes de chaleur en hiver, et le besoin de climatisation en été De plus en plus de normes et d aides financières > Page 26

27 Nombre de brevets Bâtiment Chauffage - Total Poêles Fluides Chauffage central But : Augmenter le rendement énergétique et l efficacité de chauffage Technologies prépondérantes : > Systèmes de commande > Appareils à convection d air Chiffres-clés : 70 brevets en % utilisent l électricité comme source d énergie > Page 27

28 Nombre de brevets Bâtiment 0 Total éclairage pour le bâtiment éclairage pour l'automobile Chiffres-clés : Environ 80 brevets par an Part décroissante des applications aux bâtiments Remarques: > Forte activité dans les LED, pic en 2007 lié aux LED pour véhicules automobiles > Peu de brevets dans les ampoules basse > Page 28

29 Bâtiment - Comparaison par pays % du nombre de brevets 2,5% 2,0% 1,5% 1,0% 0,5% 0,0% FR DE US CN JP Chiffres-clés : Augmentation constante de la part des brevets consacrés au bâtiment. > Page 29

30 3ème partie > Solaire > Eolien > Géothermie > Hydraulique > Biomasse > Nucléaire > Pile à combustible > Transports Automobile Propulsion alternative Aéronautique Ferroviaire > Bâtiments Isolation Chauffage Eclairage > Par secteurs Traitement de l air Traitement de l eau > Traitement des déchets > Page 30

31 Nombre de brevets total traitement de l'air traitement de l'eau traitement des sols But : Limiter les risques sanitaires et écologiques Remarques : > Peu de brevets dans la dépollution des sols > Forte augmentation dans le traitement de l air Chiffres-clés : Nombre de brevets en 2009 Sol : 6 Eau : 100 Air : 350 > Page 31

32 Nombre de brevets total traitement de l'air application aux transports hors transports captage et stockage de CO2 Chiffres-clés : 2,5 fois plus de brevets en 2009 qu en % des brevets dans le domaine des transports en Principales sources de pollution de l air : transports routiers, activités industrielles, environnement domestique Technologies en développement : > Captage et stockage de CO 2 > Filtration catalytique > Page 32

33 Nombre de brevets total traitement de l'eau traitement chimique ou physique traitement biologique Chiffres-clés : 2,5 fois plus de traitement chimique ou physique que de traitement biologique Principaux polluants de l eau : nitrates, phosphates (engrais) ; métaux lourds Technologies prépondérantes : > Précipitation d impuretés en suspension > Absorption ou adsorption > Page 33

34 - Comparaison par pays % du nombre de brevets 3,5% 3,0% 2,5% 2,0% 1,5% 1,0% 0,5% 0,0% La France consacre une part croissante de brevets dans la dépollution (2% en 2000, 3% en 2009) Cette part a tendance à rester stable dans les autres pays FR DE US CN JP GB > Page 34

35 Nombre de brevets total déchets valorisation élimination, décontamination Valorisation des déchets sous forme de matériaux (recyclage) ou d énergie Technologies en développement : > Séparation de composants, tri sélectif > Décontamination (amiante) Chiffres-clés : 120 brevets en 2009 > Page 35

36 % du nombre de brevets Traitement des déchets - Par pays 2,5% 2,0% 1,5% 1,0% 0,5% 0,0% La France consacre une part globalement stable de brevets dans le traitement des déchets Cette part a tendance à baisser dans les autres pays FR DE US CN JP GB > Page 36

37 s Tendances à la hausse : solaire, éolien, propulsions alternatives, isolation, chauffage, stockage du CO 2, dépollution. Tendances à la baisse : biomasse, nucléaire, pile à combustible, moteur à combustion interne. Transversalité : les éco-innovations sont réparties dans des domaines très divers. La part des brevets liés à la production d énergie, à la maîtrise de la ou à la dépollution est multipliée par 2 entre 2000 et 2009, pour atteindre 15%. > Page 37

38 Contacts : Mireille Bramant : Institut national de la propriété David Duriez : Raphaël Levy : Joris Reppert : industrielle Jonathan Witt :

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario. Titre et numéro du cours. Année. Objectifs et résultats d'apprentissage

Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario. Titre et numéro du cours. Année. Objectifs et résultats d'apprentissage Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario Année Titre et numéro du cours Thème E. Physique Caractéristiques de l électricité Objectifs et résultats d'apprentissage attendu

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE

ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE BOUILLOT Nicolas Novembre 2008 Le développement durable Le développement durable est un modèle de développement qui répond aux besoins d aujourd hui sans compromettre

Plus en détail

Formation et R&D dans le domaine des

Formation et R&D dans le domaine des Formation et R&D dans le domaine des énergies renouvelables : Entre tendances actuelles et défis futurs Driss ZEJLI Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique, Maroc Changement inévitable

Plus en détail

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique «Facteur 4» La nécessaire transition énergétique Conseils gratuits et indépendants sur l énergie dans l habitat Permanences téléphone, rendez-vous, mails Animations Stands Conférences Nuits de la thermographie

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

PETR Midi-Quercy. Puissance installée (MW) sur le territoire

PETR Midi-Quercy. Puissance installée (MW) sur le territoire PETR Midi-Quercy Synthèse Consommation d énergie finale Unité Résidentiel/tertiaire Industrie Transport routier Agriculture Total Territoire Ktep 36 4 40 nr 80 Territoire GWh 420 44 468 nr 933 Part de

Plus en détail

Chapitre 12 : Énergie : besoins et ressources (p. 209)

Chapitre 12 : Énergie : besoins et ressources (p. 209) THÈME 4 : LE DÉFI ÉNERGÉTIQUE Chapitre 12 : Énergie : besoins et ressources (p. 209) Savoir-faire : Exploiter des documents et/ou des illustrations expérimentales pour mettre en évidence différentes formes

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme L 2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme Lors de sa formation, il y a 4,6 milliards d années, la terre ne possédait pas d atmosphère. Il a fallu plusieurs millions d années pour

Plus en détail

"Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte?

Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? "Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? ingéniosité Crédit images J. DOMEAU Quelles sont les vraies opportunités de développement pour vos entreprises?" 1 Contexte

Plus en détail

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace.

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace. L énergie L énergie se trouve partout et sous différentes formes. On la trouve dans les maisons principalement sous forme d'électricité et de gaz. Energie vient du mot grec "energeia" qui veut dire force

Plus en détail

Les enjeux de la Recherche pour l avenir des énergies décarbonées

Les enjeux de la Recherche pour l avenir des énergies décarbonées Les enjeux de la Recherche pour l avenir des énergies décarbonées Bernard Bigot Administrateur Général Commissariat à l énergie atomique et aux énergies alternatives 1 La politique énergétique française

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE PLAN: I. L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE 1) Production du pétrole 2) Consommation du pétrole

Plus en détail

l électricité Comment ça marche Une fois sur le site, deux chemins de navigation sont possibles :

l électricité Comment ça marche Une fois sur le site, deux chemins de navigation sont possibles : De l électricité Comment ça marche... Ce kit pédagogique a été conçu, en accord avec les programmes scolaires du collège, pour vous accompagner dans la mise en œuvre de vos cours. COMMENT ACCÉDER AU KIT

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

électricité 100% renouvelable

électricité 100% renouvelable Vers une production d éd électricité 100% renouvelable 20 mai 2011 Bernard MULTON ENS de Cachan SATIE - CNRS Site de Bretagne L énergie, un concept physique unifié, pour décrire les transformations indispensable

Plus en détail

Lestransfertsd usages, oucommentréduirenotreconsommationde produitspétroliers

Lestransfertsd usages, oucommentréduirenotreconsommationde produitspétroliers Lestransfertsd usages, oucommentréduirenotreconsommationde produitspétroliers Juin2014 Les transferts d usages ou comment réduire notre consommation de produits pétroliers Le concept de «transfert d usage»

Plus en détail

Un enjeu pour l industrie,

Un enjeu pour l industrie, Le changement climatique, des réponses pour le territoire. Un enjeu pour l industrie, la gestion mutualisée du CO 2 Le Havre mardi 10 juin 2008 Bernard Gérard Responsable scientifique et des partenariats

Plus en détail

Critères d éligibilité à la sélection des dossiers

Critères d éligibilité à la sélection des dossiers Critères d éligibilité à la sélection des dossiers Les investissements éligibles au co-financement de la Banque: Doivent avoir lieu sur le territoire de la région Centre Peuvent avoir la forme de tout

Plus en détail

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Lors de son discours du 14 janvier 214 1, le Président de la République Française, François Hollande, a souligné l intérêt d une coopération

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie PROBLEME:Comment trouver ou produire TOUTE l énergie

Plus en détail

FAIRE LE PLEIN D ÉNERGIE VERTE

FAIRE LE PLEIN D ÉNERGIE VERTE Rencontres des Nouveaux Mondes 2006 APRÈS LE PÉTROLE : UN MONDE À INVENTER FAIRE LE PLEIN D ÉNERGIE VERTE usages agriculture énergie usage domestique industrie commerce, services transport usages éclairer

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES ET ALTERNATIVES

LES ENERGIES RENOUVELABLES ET ALTERNATIVES LES ENERGIES RENOUVELABLES ET ALTERNATIVES Atelier pour l Envirothon 18 Novembre 2006 Dans l Histoire Les énergies renouvelables ont été les premières à être utilisées par l homme La biomasse Le vent L

Plus en détail

Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis?

Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis? Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis? L inventaire et le cadastre des émissions franciliennes, réalisés par AIRPARIF (et actualisés dans le cadre du Plan de protection de l

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

13. PROTOXYDE D'AZOTE (N2O)

13. PROTOXYDE D'AZOTE (N2O) 1.Introduction.1.1.Toxicité / effet sur l'environnement 13. PROTOXYDE D'AZOTE (N2O) Le protoxyde d azote (N2O) présent dans l air ambiant n est pas toxique pour la santé, l environnement naturel ou l environnement

Plus en détail

UEE IPM2D «Ingénierie des Procédés et Matériaux pour l Environnement et Développement Durable»

UEE IPM2D «Ingénierie des Procédés et Matériaux pour l Environnement et Développement Durable» UEE IPM2D «Ingénierie des Procédés et Matériaux pour l Environnement et Développement Durable» (mise à jour : 29/09/2008) Responsables : A. Ahmadi-Sénichault, J.-F. Bonnet, D. Bruneau azita.ahmadi-senichault@bordeaux.ensam.fr

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E.

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. 1 Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Applications sur un pavillon F. Exemples de mises en évidence 2

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre

Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre Chiffres clés pour l année 212 Edition Février 214 Sommaire > Chiffres clés régionaux RhôneAlpes Comparatif Rhône-Alpes / France page 4 Les objectifs

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on?

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Consommation Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Depuis la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (adoptée en 1992), le monde industriel et économique a profondément

Plus en détail

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Thomas Muller, Gaz de France Réseau Distribution Le 12 septembre 2007 Bâtiment et développement

Plus en détail

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050. Débats transition énergétique

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050. Débats transition énergétique Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Débats transition énergétique Vision 2030 2050 Des scénarios axés sur la réduction des consommation d énergie et les énergies renouvelables

Plus en détail

L énergie : un problème majeur pour demain.

L énergie : un problème majeur pour demain. L énergie : un problème majeur pour demain. car nous en avons besoin dans tous les compartiments de notre vie - habitat (chauffage et consommation électrique) - transports - production industrielle et

Plus en détail

Les autres énergies renouvelables

Les autres énergies renouvelables Quel avenir électrique pour la Suisse du XXI siècle? Les autres énergies renouvelables Prof. Andreas Zuberbühler Président du conseil scientifique de la SATW Sommaire Introduction Sources d électricité

Plus en détail

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24 1 «HABITER» A quoi ressemblera le logement du futur, plus largement sur le cadre de vie, sur les façons d habiter, la ville, le territoire, la planète. Le choix du lieu d habitat est structurant : ce sont

Plus en détail

Retenons: Colorie en fonction de la source d énergie utilisée :

Retenons: Colorie en fonction de la source d énergie utilisée : Objectifs : Recueil des conceptions et des connaissances initiales des élèves sur l énergie. Identifier différentes sources d énergie. Définir une énergie Comprendre leur nécessité pour chauffer, éclairer,

Plus en détail

Les avantages. Les inconvénients

Les avantages. Les inconvénients Les sources d énergies fossiles sont représentées par le pétrole, le gaz et le charbon. Avec le nucléaire, elles sont considérées comme des énergies de stock. En d'autres termes, elles sont épuisables.

Plus en détail

Contexte européen en et national

Contexte européen en et national Contexte européen en et national La gestion des déchets d ménagersm : Politique européenne et nationale Comparaison internationale Enjeux de la gestion des déchets Etat des lieux & perspectives Laure Fontaine

Plus en détail

Quelle est la priorité? Ou même combat?

Quelle est la priorité? Ou même combat? Pollution atmosphérique (qualité de l'air) et changement climatique : quelles interactions? Quelle est la priorité? Ou même combat? Pollution atmosphérique et changement climatique : quelles interactions?

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

d énergie dans le monde

d énergie dans le monde L énergie, la vie Sur la Terre, le soleil est la source fondamentale d énergie : toutes les autres sources d énergie en découlent, directement ou indirectement. L énergie est indispensable à la plupart

Plus en détail

Des technologies de pointe pour des énergies propres et préserver l environnement

Des technologies de pointe pour des énergies propres et préserver l environnement Des technologies de pointe pour des énergies propres et préserver l environnement novembre 2010 www.airliquide.com Sommaire Air Liquide, leader mondial des gaz pour l industrie, la santé et l environnement,

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Yann DEFFIN - DREAL Midi-Pyrénées RDV durables CCIR - 28 septembre 2015 1 Contexte : facture énergétique de la France : > 65 milliards

Plus en détail

Bois énergie : évaluation environnementale. 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre

Bois énergie : évaluation environnementale. 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre Bois énergie : évaluation environnementale 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre A la différence des combustibles fossiles (gaz, fioul, charbon, tourbe), le

Plus en détail

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques La santé dans toutes les politiques, de quoi s agit-il? La santé dans toutes les politiques est une approche intersectorielle des politiques

Plus en détail

Les énergies renouvelables et le changement climatique:

Les énergies renouvelables et le changement climatique: Les énergies renouvelables et le changement climatique: Francis Meunier Professeur Cnam Auteur de Domestiquer l Effet de Serre, Dunod, 2005 (2008) Adieu Pétrole, Vive les Energies Renouvelables Dunod 2006

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

l'energie, un défi majeur pour le groupe BG Ingénieurs Conseils

l'energie, un défi majeur pour le groupe BG Ingénieurs Conseils l'energie, un défi majeur pour le groupe BG Ingénieurs Conseils Dr Olivier Ouzilou, Responsable de l'unité Bâtiment, Energie, Territoire (BET) 1 Un des défis du futur Environnement Mobilité Infrastructures

Plus en détail

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs 1- L énergie primaire* dans le monde pour comprendre la place des énergies renouvelables : Une grande partie de l énergie utilisée aujourd hui dans le monde (plus de 80%) provient de gisements de combustibles

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie

Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie La transition énergétique concerne l avenir de la planète et se joue en partie dans les villes où vit la majorité de la population Table des matières

Plus en détail

L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA

L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA www.canadahydro.ca info@canadahydro.ca Twitter @CanadaHydro 1. L HYDROÉLECTRICITÉ EST UNE ÉNERGIE PROPRE ET RENOUVELABLE. Une centrale

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

L électricité dans la lutte contre le changement climatique La France va-t-elle manquer d électricité?

L électricité dans la lutte contre le changement climatique La France va-t-elle manquer d électricité? L électricité dans la lutte contre le changement climatique La France va-t-elle manquer d électricité? Pierre Bacher membre du conseil scientifique de Sauvons le Climat* auteur de «L énergie en 21 questions»

Plus en détail

Impacts de la pollution atmosphérique sur la santé humaine, les écosystèmes et les monuments historiques

Impacts de la pollution atmosphérique sur la santé humaine, les écosystèmes et les monuments historiques Impacts de la pollution atmosphérique sur la santé humaine, les écosystèmes et les monuments historiques La pollution atmosphérique a des impacts négatifs sur la santé humaine, les récoltes, les écosystèmes

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

Une exposition : «Les métiers de la Croissance Verte»

Une exposition : «Les métiers de la Croissance Verte» Une exposition : es métiers de la Croissance Verte Pour tous vos forums, salons, espaces d'accueil de public, une exposition itinérante en 6 panneaux (200 x 80 cm) disponible gratuitement. a Croissance

Plus en détail

Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de pétrole.

Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de pétrole. Bravo! Tu as ouvert les volets au lieu d allumer les lumières. Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de Bravo! Tu as appuyé sur le bouton OFF de la

Plus en détail

LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES

LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES L étude WETO-H2 a permis d élaborer une projection de référence du système énergétique mondial ainsi que

Plus en détail

Fonds chaleur renouvelable de l ADEME. Florence MORIN ADEME Franche-Comté

Fonds chaleur renouvelable de l ADEME. Florence MORIN ADEME Franche-Comté Fonds chaleur renouvelable de l ADEME Florence MORIN ADEME Franche-Comté LE FONDS CHALEUR DÉFINITION 2 Le Fonds Chaleur est un engagement majeur du Grenelle de l environnement et l une des 50 mesures pour

Plus en détail

25 moyens. environnement. d économiser son argent et son. Paul de Haut. Groupe Eyrolles, 2007, ISBN 13 : 978-2-212-12053-0

25 moyens. environnement. d économiser son argent et son. Paul de Haut. Groupe Eyrolles, 2007, ISBN 13 : 978-2-212-12053-0 25 moyens d économiser son argent et son environnement Paul de Haut Groupe Eyrolles, 2007, ISBN 13 : 978-2-212-12053-0 Sommaire Remerciements... Préface... Signalétique... IX XI XIII Partie 1 Les éconologies

Plus en détail

Énergies issues de la biomasse

Énergies issues de la biomasse Identifier les verrous pour accélérer les développements industriels indispensables à la transition écologique Novembre 2012 Identifier les verrous pour accélérer les développements industriels indispensables

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

48 ième Conférence. L Habitat Social Face au changement Climatique

48 ième Conférence. L Habitat Social Face au changement Climatique 48 ième Conférence L Habitat Social Face au changement Climatique La Ville Nouvelle de Chrafate Un Programme Pilote pour la Maturation d une Politique Faible Carbone de l Habitat Social ------------- Mohamed

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

Que sont les sources d énergie renouvelable?

Que sont les sources d énergie renouvelable? Que sont les sources d énergie renouvelable? Comme leur nom l indique, il s agit de sources qui se renouvellent et ne s épuiseront donc jamais à l échelle du temps humain! Les sources non renouvelables

Plus en détail

IUT de POITIERS Département Génie Thermique et Energie 14 allée jean Monnet BP 389 86010 POITIERS cedex

IUT de POITIERS Département Génie Thermique et Energie 14 allée jean Monnet BP 389 86010 POITIERS cedex IUT de POITIERS Département Génie Thermique et Energie 14 allée jean Monnet BP 389 86010 POITIERS cedex Tél / Fax : 05 49 45 34 14 / 34 06 iutp.gte@univ-poitiers.fr Le Génie Thermique et Energie, c'est

Plus en détail

Carburants alternatifs: situation et perspectives

Carburants alternatifs: situation et perspectives Carburants alternatifs: situation et perspectives Laboratoire Transport et Environnement Didier Pillot INRETS, 7 janvier 2010 Éléments introductifs " Toujours plus de CO2 dans l'atmosphère en 2008 " 385

Plus en détail

Nos sources d énergie

Nos sources d énergie Nos sources d énergie Énergies fossiles Pétrole Gaz naturel Charbon Énergies renouvelables : inépuisables, sans émissions de CO2. Solaire directe Solaire indirecte Énergie non solaire Nucléaire Thermique

Plus en détail

Gaz à effet de serre et changement climatique

Gaz à effet de serre et changement climatique Formation des enseignants des classes participant au concours Ecoloustics Gaz à effet de serre et changement climatique 13 janvier 2010 Nicolas LEPELLEY nlepelley@atmo-rhonealpes.org AMPASEL Association

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc»

Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc» Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc» un projet du Programme de Gestion et de Protection de l Environnement en Maroc (PGPE) en coopération

Plus en détail

Les sources d énergie. Comment utiliser une source d énergie naturelle pour concevoir des objets utiles à l homme.

Les sources d énergie. Comment utiliser une source d énergie naturelle pour concevoir des objets utiles à l homme. Les sources d énergie Comment utiliser une source d énergie naturelle pour concevoir des objets utiles à l homme. Un scénario déclencheur Ibla, 2067... Les énergies fossiles sont presque épuisées. Les

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, C EST QUOI?

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, C EST QUOI? LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, C EST QUOI? Le développement durable, c est le développement citoyen On en entend beaucoup parler, surtout quand on parle de progrès ou d énergie. Pourquoi? Parce qu on se rend

Plus en détail

La protection de l environnement

La protection de l environnement Du changement climatique à l échelle de la planète aux pollutions plus locales, le respect de l environnement est devenu une préoccupation majeure de notre société. Du fait de contraintes réglementaires

Plus en détail

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique LES ENERGIES RENOUVELABLES ET L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CŒUR DE LA STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE Hajjaji

Plus en détail

Il y a de l énergie dans l eau. pour une station d épuration devenue plate-forme environnementale source d énergie verte

Il y a de l énergie dans l eau. pour une station d épuration devenue plate-forme environnementale source d énergie verte Il y a de l énergie dans l eau pour une station d épuration devenue plate-forme environnementale source d énergie verte Contexte de Green Cubes : Il y a de l énergie dans l eau Tendances lourdes, notre

Plus en détail

ARCHIVÉ - Centre canadien des technologies résidentielles - 10 ans déjà

ARCHIVÉ - Centre canadien des technologies résidentielles - 10 ans déjà ARCHIVÉ - Centre canadien des technologies résidentielles - 10 ans déjà Ce fichier PDF a été archivé dans le Web. Contenu archivé Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche

Plus en détail

L'évolution des consommations finales d'énergie

L'évolution des consommations finales d'énergie Thème : Changement climatique et maîtrise de l'énergie Orientation : Maîtriser la consommation d'énergie et développer les énergies renouvelables L'évolution des consommations finales d'énergie par région

Plus en détail

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER TOTAL SA au capital de 5 909 418 282,50. RCS Nanterre 542 051 180. Imprimé en France. Juillet 2012. Crédits photos : Fotolia Corbis GettyImages Total Tenesol SunPower L, ENERGIE

Plus en détail

Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités?

Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités? Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités? Fédération Française du Bâtiment Quelques idées reçues trop cher Trop compliqué pas fiable polluant pas assez de soleil Dépassons les préjugés! Installer

Plus en détail

Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie

Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie CREA Alsace du 16 avril 2014 Association pour la Surveillance et l étude

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail