PREFECTURE DE L AISNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREFECTURE DE L AISNE"

Transcription

1 PREFECTURE DE L AISNE Relogement de l Agence Régionale de Santé de Picardie à la cité administrative de LAON DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES -DCE- CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 02 ELECTRICITE CLIMATISATION - PLOMBERIE MAITRE d OUVRAGE : PREFECTURE DE L AISNE 2 rue Paul Doumer LAON UTIISATEUR : AGENCE REGIONALE DE SANTE DE PICARDIE 52 rue Daire AMIENS MAITRISE d ŒUVRE : INGENIERIE 12 Z.A. Les Alouettes SAINT-NICOLAS lez ARRAS Tél. : Fax :

2 Folio 2 NOTE PRELIMINAIRE Le présent document a pour but de définir tous les travaux nécessaires à la réalisation de l'opération. Les matériaux indiqués dans le présent CCTP et les techniques de mise en œuvre ne sont pas imposés. Toutefois et afin de préserver une juste concurrence, les entrepreneurs devront répondre sur le projet de base (marques et types). L'attention des entrepreneurs est attirée qu'en dehors de tout problème de règlement, les entrepreneurs devront apprécier la nature et l'étendue de tous les travaux. Ils sont donc invités à se rendre compte des éventuelles difficultés d'exécution. Travaux accessoires : le présent document ne pouvant entrer dans tous les détails techniques et dans l'énumération de tous les travaux accessoires, les entrepreneurs devront avant la remise des offres émettre toutes réserves qu'ils jugent opportunes et présenter des solutions adéquates, ces dernières seront complètement décrites et chiffrées.

3 Folio 3 - SOMMAIRE - 1. PRESCRIPTIONS GENERALES : Objet des travaux Normes et réglements : Etendue des ouvrages : DESCRIPTION DES OUVRAGES : Généralités : Dépose : Modifications armoires : Appareils d éclairage : Appareillage : Câblage : Câblage multimédia : Climatisation local serveur : Plomberie - Chauffage : Contrôle : PRESTATIONS SUPPLEMENTAIRES / ALTERNATIVES : Prestation supplémentaire : PAI avec 3 RJ45 : Prestation alternative : Remplacement revêtements de sol :... 23

4 Folio 4 1. PRESCRIPTIONS GENERALES : 1.1. Objet des travaux Le présent descriptif a pour objet la définition des travaux et fournitures nécessaires à la réalisation des travaux d électricité, de climatisation et de plomberie dans le cadre des travaux de relogement de l Agence Régionale de Santé de Picardie à la cité administrative de LAON (02) Normes et réglements : Les ouvrages seront exécutés en application des normes et règlements ci-après, sauf dispositions contraires portées au présent CCTP : - NF C dernière édition - NF C NF C NF C Protection des travailleurs - NF C et relatives aux blocs autonomes d'éclairage - Sécurité à lampes incandescentes et fluorescentes - NF C Télécom/électronique - Arrêtés du 25/06/80 Risques d'incendie ERP et 04/06/82. - JONC 14/08 et ad. du 13/12/80. brochures 1477 I et 1477 IV Arrêtés du 06/01/83 (JO du 02/02/83) et arrêtés du 12/12/84. - Décret du 14/11/88 et arrêtés du 10/11/76. - Arrêté du 01/08/06 - NF S à alarme incendie du 18/06/93. - Les instructions techniques 246, 247 et L'ensemble des R.E.E.F. - Cahier des charges D.T.U. - Normes Françaises AFNOR. - L'ensemble des cahiers du C.S.T.B. - Et en règle générale toutes normes, textes ou prescription ayant une incidence sur la présente opération. - Exigences techniques et diverses Normes concernant le précâblage de catégorie 5 et 6 pour les bâtiments à usage professionnel - Arrêté du 04 Juin 1982 sur les Établissements d'enseignement (R) - Arrêté du 21 juin 1982 sur les Établissements de Restauration (N) - Téléphone : Décret N du 14 avril 1962, Circulaire du 10 août 1964, Réglementation PTT - Fascicule TC1 dernière édition - Télévision : NFC , , , , A défaut de normes, les travaux seront soumis aux règles professionnelles : - Publications PROMOTELEC - Recommandations AFE - Recommandations UTE - DTU Brochure

5 Folio 5 Remarque concernant le DPGF : Les marques et type mentionnés dans le présent CCTP sont les bases techniques et esthétiques minimum à respecter. L'entrepreneur pourra, s'il le désire, proposer tout matériel équivalent. Par conséquent il devra impérativement accompagner sa remise de prix d un dossier technique complet, justifiant la totalité de ses choix, notamment : - Calculs d éclairement - Calculs de sections de câbles - Bilan de puissance - Dimensionnement des armoires (ICC, taille etc ) - Marques et types d appareils d éclairage, d appareillage etc - Marques, type et fonctionnalité de l ensemble des matériels courants faibles Etendue des ouvrages : Les travaux à réaliser comprennent : - La dépose d une partie des installations - La modification des armoires existantes - Les appareils d éclairage - L appareillage - Le câblage - Le câblage multimédia - La climatisation du local serveur - La plomberie

6 Folio 6 2. DESCRIPTION DES OUVRAGES : 2.1. Généralités : Les travaux ne concernent que les bureaux et locaux. Les installations des escaliers et circulations communs ne seront pas modifiées. Chaque zone de bureaux est dotée des 2 armoires électriques : - Une armoire «normal» reprenant l éclairage, les prises de courant de service, les prises de courant «normal» des postes de travail et les attentes forces et comportant un départ éclairage pour 2 ou 3 bureaux et un départ prises normales pour 2 bureaux - Une armoire «informatique» reprenant les prises de courants détrompées des postes de travail et comportant un départ 30mA prises informatique par bureau Le câblage existant depuis les armoires est en câble U1000R2V cheminant en faux plafonds des circulations, sur chemin de câbles de type fil soudé. Les armoires électriques (sauf exception, voir ci-dessous chapitre 2.3), ainsi que les lignes d alimentation de chacun des circuits seront conservées. L origine des prestations du présent lot sera donc l extrémité des lignes d alimentation, dans les faux plafonds, juste au droit de chacun des locaux ou sera placé une boite de dérivation sur chaque circuit. Les installations en aval de ces boites seront refaites en totalité. Les façades de bureaux côté circulations ont été rebouchées par des cloisons en plaques de plâtre sur ossature métallique. L incorporation des réseaux vers les commandes d éclairage, prises de courant ménage et vers les luminaires sera donc possible en encastré. Toutefois dans des cas particuliers il pourra être prévu de la moulure en PVC. La quasi-totalité des luminaires du 2 ème étage sont récents, de type 2x58W suspendu en ligne continue (KLAREL) avec optique double parabole et sonde de luminosité sur chaque appareil. Ils seront conservés. Les luminaires des autres niveaux sont anciens et inadaptés. Ils seront remplacés par des modèles similaires à ceux du 2 ème étage Dépose : L'entreprise du présent lot aura à sa charge la dépose et l'enlèvement du chantier des équipements suivants, sur l emprise des locaux concernés par la présente opération : - Toutes les canalisations non utilisées - Les chemins de câbles, goulottes, moulures non utilisés - L'ensemble des appareils d'éclairage et du petit appareillage non conservés - Tous les tableautins et armoires L'entrepreneur devra : - Les raccords et bouchages de tous les percements et saignées consécutifs à la dépose - Le nettoyage complet des locaux au fur et à mesure de l'avancement des travaux

7 Folio 7 L entrepreneur devra respecter les critères d évacuations des déchets, décrits en lot 00. ATTENTION : certains postes de travail existants sont au centre du bureau, donc alimentés depuis le plafond du niveau intérieur. Dans le cas du 1 er étage, les locaux du RdC sont occupés par une autre administration. Toute intervention devra faire l objet d une demande auprès de l administration générale du site et auprès du service concerné. Selon la configuration des locaux et du câblage, il pourra être envisagé d isoler le ou les circuits concernés aux 2 extrémités et de les laisser en place Modifications armoires : La présente opération concerne 6 armoires existantes : - TNA1-S (normal bâtiment A 1 er étage, partie sud) - TIA1-S (informatique bâtiment A 1 er étage, partie sud) - TNA2-S (normal bâtiment A 2 ème étage, partie sud) - TIA2-S (informatique bâtiment A 2 ème étage, partie sud) - TNA3-N (normal bâtiment A 3 ème étage, partie nord) - TIA3-N (informatique bâtiment A 3 ème étage, partie nord) Quelques départs seront éventuellement ajoutés, suite au recoupement de certains bureaux et afin de respecter les règles suivantes : - 3 bureaux maximum par départ éclairage - 4 postes de travail maximum par départ de prises normales - 2 postes de travail maximum par départ de prises informatique Dans les armoires «informatique» chaque départ sera remplacé par un disjoncteur 16A+N avec différentiel 30ma SI. Les départs suivants seront ajoutés : - Chauffe-eau réfectoire 1 er étage (TNA1-S) - Répartiteur informatique 2 ème étage (TIA2-S) A l issue des travaux, les schémas des 6 armoires concernées par l opération seront refaits à neuf, même s ils n ont pas subi de modification, afin de faire apparaitre les modifications et les intitulés exacts des départs en fonction de la nouvelle dénomination des locaux Appareils d éclairage : L'ensemble des appareils d'éclairage installé devra répondre aux prescriptions de l'article EC5 du décret du 19 novembre 2001 pour la tenue au fil incandescent des enveloppes : pour les luminaires installés dans les circulations, les escaliers encloisonnés, les locaux à risques etc dans les autres locaux Dans tous les locaux, les tubes fluorescents seront du type haut rendement diamètre 26, brillant de luxe, IRC 85, température de couleur 3700 et teinte 84. Les quantités et implantations de luminaires sur les plans sont données à titre indicatif. L entrepreneur devra effectuer les calculs d éclairement selon les données ci-dessous.

8 Folio 8 Les niveaux d'éclairement à la mise en service requis seront les suivants : - Bureaux 400 lux - Dégagements, locaux techniques, rangements 300lux Tous les appareils fluorescents ou fluo compact seront équipés de ballasts électroniques haute fréquence de classe A3 suivant le CELMA. Les raccordements seront réalisés par l'intermédiaire de boîtes de dérivation. Les repiquages de luminaire à luminaire sont interdits, y compris pour les appareils fluorescents. Les luminaires encastrés dans les faux plafonds seront directement fixés au plancher haut soit par chaînette, soit par tiges filetées, y compris les encastrés techniques fluo compact. Les luminaires à incandescence seront équipés d'une lampe de puissance inférieure d'une taille à celle maximum admissible. Tous les appareils seront neufs, livrés sur le chantier dans leur emballage d'origine, et munis des sources appropriées. Liste des appareils d'éclairage : Type 1 Type 2 Type 3 Type 4 Type 5 Type 6 Type 7 Diffuseur apparent suspendu 2x35W/T5, optique alu laqué blanc SEAE Virtual VRT5/GL ou équivalent + suspente SAS + suspente alim SAS+alim Archives (R+3), Stockage matériel R+3) Diffuseur apparent suspendu en ligne continue 2x35W/T5, optique double parabole en alu satiné mat + sonde de luminosité individuelle SEAE LC/Virtual VRT5/SP ou équivalent + suspente SAS + suspente alim SAS+alim (1 élément de départ D + 1 élément intermédiaire I + 1 élément final F) + sonde Dim/active in / L Bureaux R+2, bureaux R+3 Diffuseur apparent 2x28W/T5, optique double parabole en alu satiné mat + sonde de luminosité individuelle SEAE Virtual VRT5/SP ou équivalent + sonde Dim/active in / L Photocopies R+2, Courrier R+2 Diffuseur apparent 1x28W/T5, optique double parabole en alu satiné mat + sonde de luminosité individuelle SEAE Virtual VRT5/SP ou équivalent + sonde Dim/active in / L Photocopies R+2, Courrier R+2 Diffuseur apparent suspendu en ligne continue 2x58W avec sonde automatique Existant conservé (KLAREL) Bureaux R+1, bureaux R+2 Diffuseur encastré 4x14W/T5, optique alu laqué blanc SEAE Inter LBL ou équivalent Réfectoire Diffuseur encastré 3x14W/T5 gradable, optique très basse luminance (<200d/m² sous angle <65 ) SEAE Ondulo B LPO ou équivalent Local serveur R+2

9 Folio 9 Type 8 Type 9 Diffuseur encastré 4x18W Existant conservé Bureaux 186 et 186 bis R+1 Applique fluorescente en polycarbonate 24W avec interrupteur SARLAM Fluolux² 1x24W inter ( ) Réfectoire (dessus évier) Les luminaires de type 5 et 8 (existants) seront déposés dès le début des travaux, seront soigneusement stockés, puis remis en place à l issue des travaux de peinture. Ils seront nettoyés et munis de sources neuves. Dans la mesure du possible les sources neuves seront de la gamme T5. Les luminaires de type 2, 3 et 4 seront équipés de sondes de luminosité individuelles. Ce système permettra de gérer l éclairage de chaque bureau : - Allumage et extinction de chaque bureau par interrupteur à la porte - Gradation automatique par luminaire en fonction de l éclairement sous la cellule 2.5. Appareillage : L'appareillage sera de type : Encastré : - ARNOULD Espace plaque translucide coloré ou techniquement équivalent Apparent : - ARNOULD Profil2 ou techniquement équivalent Locaux techniques : - LEGRAND PLEXO 55s ou techniquement équivalent. Dans les dégagements et les locaux aveugles, les commandes d éclairage seront munies de voyants. Tout l'appareillage sera impérativement à fixation par vis, la fixation par griffes étant proscrite dans des boîtes d'encastrement scellées. La pose de boites d encastrement dos à dos sera interdite. Le polochonnage au plâtre (ou tout autre matériau équivalent) pour les boites d encastrement d appareillage dans les cloisons sèches sera obligatoire lorsque le degré Coupe-Feu ou Pare Flamme de la paroi sera requis. Pour le respect du degré coupe-feu de certaines parois, il sera fait usage de boite d encastrement coupe-feu type LEGRAND ou similaire. En cas d appareillage multiple, il sera fait usage des plaques de finitions ou accessoires de pose verticales ou horizontales multipostes. Le montage de l appareillage sur moulures sera équipé d adaptateurs préfabriqués recouvrant la moulure.

10 Folio 10 Les détecteurs de présence situés dans les dégagements, escaliers, sanitaires communs, laverie, cuisine collective, locaux entretien, vestiaires, seront de type ECO2 Legrand ou techniquement équivalent, fixation en faux plafond ou en saillie, champ de détection adapté au local, conforme RT2012, compris la fourniture d un configurateur de réglage digitale à la décimale prés sur écran numérique ( Legrand ou équivalent) Principes des postes de travail Informatique PAI : - 2 PC 10/16A+T «Normal» - 2 PC 10/16A+T «Détrompée» avec le détrompeur - 2 RJ45 Catégorie 6 Principes des postes de travail badgeuse PAB : - 1 PC 10/16A+T «Normal» - 1 RJ45 Catégorie 6 Au niveau de chaque poste de travail, l entreprise prévoira un mou de câble suffisamment grand (mini 3ml) pour pouvoir déplacer les prises sur la goulotte et ce, pour tous les postes de travail. Les prises de courant Qualité seront de type à détrompeur, et seront alimentées depuis une protection spécifique directe type 16A+N / 30mA SI. Les détrompeurs seront fournis également avec une réserve de 20% Les bureaux seront équipés de goulottes PVC 160 x 50 à 2 compartiments. Suivant la localisation, la goulotte sera posée en plinthe, en vertical ou en allège. Dans le cas de pose en plinthe, le profilé sera équipé de joint de sol adapté. La goulotte sera équipée, au minimum, de 2 couvercles en façade. L appareillage sera de type modulaire 45x45, fixé par clipsage rapide. Afin d assurer la sécurité à l arrachement et au glissement, l entreprise devra prévoir la pose d accessoires type Normaclip de part et d autre de chaque bloc de prises. Les goulottes seront du type LOGIX 45 de chez Planet Wattohm ou similaire, fond PVC blanc, couvercle PVC Blanc, profondeur 50, section minimum 160x50 2 compartiments, compris tous accessoires préfabriqués nécessaires (angles, embouts, joints, etc.). L entreprise devra obligatoirement prévoir la pose de tous les accessoires disponibles et nécessaires à une parfaite finition de l ensemble, tels que angles intérieurs ou extérieurs, angles plats, embouts de fermeture, cloisons de séparation Courants Forts et faibles, joint de fond, joint de couvercle, etc Rappel : Position et hauteur d implantation des appareillages : Pour mémoire, les règles d installation indiquées ci-dessous ont pour but de préciser les règles générales d installation et les contraintes réglementaires, notamment celles liées aux normes et recommandations relatives à l accessibilité des personnes à mobilité réduite. Dans tous les cas, ces dispositions seront à confirmer dès le début du chantier, afin de vérifier toute incompatibilité avec les demandes particulières des utilisateurs. Commandes d éclairages (interrupteurs, boutons poussoirs, etc ) : - Appareillage situé à une hauteur de 1.20m (règle générale) - Dans tous les cas, appareillage situé à 0.90m minimum à l arase inférieure et à 1.30m maximum à l arase supérieure de l appareil par rapport au sol fini (Accessibilité PMR). - Nu extérieur de l appareillage situé à 0.40m minimum de tout obstacle (Accessibilité PMR).

11 Folio 11 Prises de courant 10/16A+T : - Appareillage situé à une hauteur de 0.40m ou 1.20m (règle générale). - Lorsqu une prise de courant est posée à l entrée d une pièce, au niveau de l interrupteur, cette PC sera obligatoirement positionnée à côté de l interrupteur ou sous celui-ci mais en aucun cas, au dessus de l interrupteur. - Appareillage situé à 0.40m minimum à l arase inférieure et à 1.30m maximum à l arase supérieure de l appareil par rapport au sol fini (Accessibilité PMR). - Nu extérieur de l appareillage situé à 0.40m minimum de tout obstacle (Accessibilité PMR). Dans tous les cas, les hauteurs d appareillages respecteront les normes relatives à l accessibilité des Personnes à Mobilité Réduite. Toutes les prises de courant seront munies d'éclipses d'obturation des alvéoles sous tension. Rappel : Principes de commandes des éclairages: En règle générale, les allumages se feront par interrupteur simple allumage ou va et vient. La commande des éclairages des circulations, escaliers et hall se fera par détecteur de présence avec extinction automatique progressive pour 2/3 des éclairages et par tableau d allumage à la loge pour le 1/3 restant. La commande des éclairages des locaux ou la présence est intermittente se fera par détecteur de présence avec extinction automatique (les détecteurs pouvant être intégrés aux luminaires (voir chapitre luminaires)) L entreprise du présent lot devra l ensemble du relayage nécessaire à la commande de tous les circuits d éclairage. L entreprise veillera à respecter la réglementation thermique 2012 et notamment les points suivants : - Tout local dans lequel les occupants peuvent agir sur la commande de l éclairage doit comporter au moins l un des dispositifs suivants : soit un dispositif d extinction à chaque issue du local, soit un dispositif éventuellement temporisé procédant à l extinction automatique de l éclairage lorsque le local est vide, soit une télécommande manuelle permettant l extinction depuis chaque poste de travail. - Tout local dont la commande de l éclairage est du ressort de son personnel de gestion, même durant les périodes d inoccupation, doit comporter un dispositif permettant allumage et extinction de l éclairage. Si ce dispositif n est pas situé dans le local considéré, il devra alors permettre de visualiser l état de l éclairage dans ce local depuis le lieu de commande. - Dans un même local, les points éclairés artificiellement qui sont placés à moins de 5 mètres d une baie doivent être commandés séparément des autres points d éclairage dès que la puissance totale installée dans chacune de ces positions est supérieure à 200W. - Lorsque l éclairage naturel est suffisant, l éclairage artificiel ne doit pas être mis en route automatiquement notamment par une horloge ou un dispositif de détection de présence. L entreprise veillera également à respecter les normes et recommandations relatives à l accessibilité des personnes à mobilité réduite et notamment les points suivants : - La qualité de l éclairage, artificiel ou naturel, des circulations intérieures et extérieures doit être telle que l ensemble du cheminement est traité sans créer de gêne visuelle. Les parties du cheminement qui peuvent être source de perte d équilibre pour les personnes handicapées, les dispositifs d accès et les informations fournies par la signalétique font l objet d une qualité d éclairage renforcée.

12 Folio 12 - Le dispositif d éclairage artificiel doit permettre d assurer des valeurs d éclairement mesurées au sol d au moins : 20 lux en tout point du cheminement extérieur accessible, 200 lux au droit des postes d accueil, 100 lux en tout point des circulations intérieures horizontales, 150 lux en tout point de chaque escalier et équipement mobile, 50 lux en tout point des circulations piétonnes des pars de stationnement et 20 lux en tout autre point des parcs de stationnement. - Lorsque la durée de fonctionnement d un système d éclairage est temporisée, l extinction doit être progressive. Dans le cas d un fonctionnement par détection de présence, la détection doit couvrir l ensemble de l espace concerné et deux zones de détection successives doivent obligatoirement se chevaucher. - La mise en œuvre des points lumineux doit éviter tout effet d éblouissement direct des usagers en position debout comme assis ou de reflet sur la signalétique Câblage : Tout le câblage sera réalisé conforme aux normes, notamment au niveau de la section des conduits par rapport au nombre de conducteurs Les sections minimales des conducteurs seront de : - 1,5mm² pour l'éclairage - 2,5mm² pour les prises de courant 10/16A et les petites forces. Toutes les dérivations se feront dans des boîtes de dérivation ou directement dans les tableaux. Principes généraux de câblage : - Sur chemin de câble électrozingué (1 courant fort, 1 courant faible) suspendus en partie haute sous la charpente. Encastré en dalle basse, murs et cloisons. Dans les faux plafonds des circulations, il existe des chemins de câbles existants (un courants forts et un courants faibles). La forme particulière des faux plafonds permet à ces chemins de câble d avoir une continuité sur la totalité des circulations. Actuellement ils sont remplis à 30% maximum et pourrons donc accueillir les câblages ajoutés dans le cadre de la présente opération. Le titulaire devra cependant les compléter en local serveur pour assurer la liaison entre le répartiteur général et le chemin de câbles existant en circulation. Les liaisons informatique entre le R+1 et le R+2 (Répartiteur général en local serveur au R+2) se feront par une colonne montant dans la circulation (voir plan) au moyen d une ou plusieurs goulottes PVC blanches, y compris accessoires. Les câbles seront unipolaires multipaires dans les séries suivantes : - U1000 R2V pour les parcours sur chemin de câble en F.P. - CR1 C1 pour les alimentations de sécurité. Lorsque 3 câbles au plus posséderont un parcours commun, il sera fait usage d'un chemin de câble ; les câbles uniques ou par 2, pourront être directement fixés au mur sous tube IRO, montage métro.

13 Folio 13 Les chemins de câbles courants forts seront du type cablofil galvanisés à chaud Ils seront fixés soit au mur par consoles, soit suspendus au plafond et poutres par des ensembles pendarts + console. La fixation par 2 tiges filetées de part et d'autre de la dalle est interdite (obligations d'enfiler les câbles). Les chemins de câbles courants faibles seront du type dalle perforée galvanisés à chaud Ils seront fixés soit au mur par consoles, soit suspendus au plafond et poutres par des ensembles pendarts + console. La fixation par 2 tiges filetées de part et d'autre de la dalle est interdite (obligations d'enfiler les câbles). Les câbles seront placés côte à côte en une seule couche et seront fixés à raison d'une attache : - Tous les 2m pour les parcours horizontaux à plat - Tous les 1m pour les parcours verticaux - Tous les 0.30m pour les parcours horizontaux à chant - De part et d'autre des dérivations en changement de direction. Un câble 25² cuivre sera fixé sur l'aile du chemin de câbles. Les dérivations de terre vers les armoires divisionnaires et les divers points se feront par bornes anti-cisaillantes. En aucun cas, ce câble ne devra être interrompu. Toutefois il sera autorisé l'emploi d'un seul chemin de câble muni d'une cloison de séparation lorsque le nombre de câbles n'excède pas 5 en courants forts et 5 en courants faibles. Les chemins de câbles au terme des travaux devront comporter une réserve d'au moins 30% sur la 1ère couche. Les types de câbles seront les suivants : - Multipolaire en cuivre pour S<50 - Multipolaire en aluminium pour 50<S<120 - Unipolaire en aluminium pour S>120 Les câbles existants et non utilisés à l issue des travaux seront déposés sur la totalité de leur parcours. Tous les câbles de liaisons principales seront repérés sur la totalité de leurs parcours à l'aide d'étiquettes, type LEGRAND DIPLIX comportant un numéro d'ordre, le tenant et l'aboutissant. L'entrepreneur veillera à ce que ces repères soient bien visibles dans le chemin de câble. Ce repérage s'effectuera : - Aux extrémités - Aux changements de niveau et de direction - De part et d'autre des traversées de cloisons et de planchers. - Tous les 10m linéaires. Avant les travaux, l'entrepreneur fournira un carnet de câble faisant apparaître pour chaque liaison : - Le tenant - L'aboutissant - L'utilité (ex: force, télécommande, etc...) - La nature - La section - la longueur Les passages de murs au plafond seront rebouchés afin de rendre à la paroi son degré coupe-feu initial.

14 Folio Câblage multimédia : L entreprise doit une installation complète, conforme aux règlements en vigueur, livrée en ordre de fonctionnement. L entreprise répondra à l ensemble des besoins exprimés pour assurer le fonctionnement des installations sans qu elle puisse se prévaloir d une omission dans le présent document. L entrepreneur reconnaît, par ses connaissances professionnelles dans sa spécialité, suppléer aux détails qui peuvent être omis dans les différentes pièces du dossier. L entreprise devra réaliser le précablage VDI Catégorie 6, classe E. Les équipements actifs et le brassage sont hors lot, mais la fourniture des cordons de brassage (informatique et téléphone) est à charge du présent lot. Les emplacements de postes de travail communiqués sur les plans sont à titre indicatif. Les câbles d'alimentation de chacun de ces postes devront comporter le mou nécessaire au déplacement du poste (minimum 3ml). Les câbles seront lovés en faux plafonds sous forme de torons respectant le rayon de courbure du câble. Chaque poste de travail sera relié au répartiteur par un câblage filaire. Poste de travail type : - 2 PC 10/16A+T «Normal» - 2 PC 10/16A+T «Détrompée» avec le détrompeur - 2 RJ45 Catégorie 6 Locaux à câbler : L ensemble des locaux du bâtiment, selon implantation des plans Conception de l installation : Un Répartiteur Général, situé au R+2, dans le local dédié Normes et Règlements Les besoins en précâblage pour l informatique et les télécommunications entraînent un certain nombre de normes et règlements à respecter : Normes d installation - NFC version 2002, - NF EN version UTE règles d installation version 2006, - DTU (prescription de mise en œuvre). Normes de références pour le câblage Les normes internationales et leurs équivalences françaises et européennes définissant l'architecture et les composants du réseau : - EN édition / ISO édition, - EIA/TIA 568-B.1 et EIA/TIA 568-B.2-1, - NF EN X CABLES METALLIQUES A ELEMENTS MULTIPLES UTILISES POUR LES TRANSMISSIONS ET LES COMMANDES ANALOGIQUES ET NUMERIQUES - EN CEM.

15 Folio 15 Normes de références pour les applications Les normalisations portant sur les différents protocoles informatiques sont les suivantes : - ISO pour la famille Ethernet, - IEEE 802.3ab pour 1000 Base T, Gigabit Ethernet sur câble cuivre. - IEEE an pour 10 gigabit Ethernet sur câble cuivre. - IEEE af pour la transmission de la puissance sur paire torsadée Power Over Ethernet (POE). Architecture du réseau L organisation du câblage des bâtiments doit reprendre le principe de l étoile hiérarchisée ou chaque branche est (ou peut devenir) un centre d étoile tout en tentant de minimiser les points de coupure entre les ressources et les prises terminales (1 seul point de coupure sera toléré au regard de la norme ISO et EN 50173, il est appelé point de consolidation). La topologie de l architecture est du type "étoile". Elle est composée d un local technique principal. La "distribution Horizontale" est composée d un ensemble de câbles 4 paires de catégorie 6, reliant les postes de travail locaux au répartiteur dont ils dépendent. La longueur des branches ne doit pas dépasser 90 m (+ 10 m de cordons) afin de respecter les spécifications maximums de la norme ISO L installateur devra choisir un système de câblage homogène, les chaînes de liaisons (câbles, connectique, cordons de brassages) seront réalisées avec des composants d un seul et même constructeur dans un souci d assurer la compatibilité des matériels et de garantir les performances et la pérennité du câblage. Généralités Ce système est composé de câbles 100 Ohm écrantés par paires (U/FTP selon ISO Ed 2002 Annexe E), de connectiques terminales RJ45 écrantées et d un système de brassage. Cette offre est conçue conformément à la norme ISO ed2, EN ed2 et tous les composants constituant la chaîne de liaison sont de CATEGORIE 6- ISO et Catégorie 6 selon le standard TIA/EIA 568-B.2-1. Ce système de câblage est basé sur les points suivants : Optimisation des coûts d installation et d exploitation pour un amortissement rapide du précâblage, Conformité à la norme internationale ISO ed2 et européenne EN Ed2 qui implique l utilisation de matériel CATEGORIE 6 (ISO) pour un câblage classe E, Il offrira des performances conformes à celles requises par les principaux réseaux normalisés (100 BASE T, 1000 BASE T : GigaEthernet), Souplesse d exploitation sans ré intervention sur la partie fixe du câblage, reconfiguration aisée (topologie en anneaux..), Il devra être suffisamment souple pour permettre une reconfiguration de la distribution des sources de télécommunication par simple modification de brassage dans les répartiteurs. Disponibilité systématique en tout point du bâtiment sans pré-affectation des câbles et des prises au téléphone et à l informatique car raccordement de chaque prise terminale par 4 paires. L entreprise sera tenue de fournir une garantie sur les travaux qu elle a réalisés, et une garantie sur les équipements et les performances du câblage tels que décrit dans ce document. L entreprise devra fournir dans son offre l ensemble des documents techniques du constructeur ainsi qu une fiche technique de chacun des produits proposés.

16 Folio 16 Tous les câbles seront assemblés en torons avec un ruban type auto agrippant (les colliers plastiques ne sont pas autorisés). Les cordons de brassage Cordons informatiques et téléphoniques VOIP (Voice over Internet protocole) Ce sont des cordons RJ45-RJ45 réalisés avec un câble 4 paires écranté par paire 100 Ohms, catégorie 6-250MHz. Les plugs RJ45 seront blindés, en correspondance avec le câble utilisé. Le positionnement décalé des contacts dans les plugs et la faible longueur de dépairage permettant une meilleure performance des cordons. Les manchettes seront réalisées par injection de matière. De longueur 1 m, 2 m ou 3 m pour le brassage : type TX204 X M de Multimédia Connect ou équivalent. ( X : lg en m ) Ces cordons devront impérativement provenir du même constructeur que celui du système de câblage pour des questions de performance et de garantie. Cordons téléphoniques traditionnel Ce sont des cordons RJ45-RJ45 réalisés avec un câble 2 paires non écranté 100 Ohm, catégorie 3-100MHz. Les plugs RJ45 seront non blindés. La faible longueur de dépairage permettant une meilleure performance des cordons. Les manchettes seront réalisées par injection de matière. En cordon individuel de 1 m, 2 m ou 3 m ( Bleu ) : type VG200 X M de Multimédia Connect ou équivalent. ( X : lg en m ) La prise terminale La prise terminale sera de type RJ45 certifiée catégorie 6 DE-EMBEDDED incluant les nouveaux tests de résistance à la vibration IEC test 6b et la résistance CLIMATIQUE IEC test 9b ainsi que la résistance ENVIRONNEMENTAL IEC test 11g ses tests seront fait par un laboratoire reconnu comme par exemple DELTA. Elle aura les caractéristiques suivantes : - Pour la prise blindée, avec une reprise de masse à La compacité du connecteur (profondeur maximum dans la goulotte de 36mm) permet d obtenir un rayon de courbure idéal et d optimiser la profondeur des goulottes. - La connexion se fera sans outil, avec la possibilité de se recâbler sans avoir à couper le câble, - Le repérage numérique et de couleur sera au cœur du moteur RJ45 reprenant la convention de câblage EIATIA 568A/B, une grande visibilité du code couleur permet un contrôle permanent lors du process de raccordement. - Un capot à encliquetage et réglable rapide viendra coiffer l ensemble du moteur, il sera pourvu d un système d ajustement de la sortie de câble par bride amovible (sortie axiale pour les panneaux, latérale pour les prises utilisateurs). - Volet anti-poussière blanc interchangeable en d autres coloris, à fermeture automatique, intégré au connecteur. - La prise de base pourra recevoir un doubleur téléphone ou informatique, - Accroche Keystone, - La continuité électrique pour les cordons sera assurée par le contact de deux lamelles métalliques de reprise de masse, - Le moteur devra être identique sur les plastrons muraux et sur les panneaux de brassage.

17 Folio 17 Pour le raccordement des paires à l arrière du connecteur, les CAD sont positionnés aux extrémités du connecteur et éloignés par paire d environ 20mm. Une isolation métallique individuelle permet de limiter les effets de couplages électromagnétiques au niveau des CAD les plus proches. Chaque plaque métallique forme avec les accroches de reprise de masse et la cage de faraday une seule et unique pièce assurant une impédance de transfert idéale. De type MK 6 FS ( blindé 360 ) de Multimédia Connect ou équivalent. Volets translucides de couleurs : De type MK6 V x de Multimédia Connect ou équivalent x : jaune, bleu, rouge, vert Des plastrons 45X45 viennent accueillir les moteurs MK6 côté poste de travail : - Zone d étiquetage inclinée pour une meilleure visibilité, - Fenêtre translucide encastrée pour protéger l étiquette, - Montants arrières pour maintien câble éliminant les efforts de traction à l arrière du moteur. - Légère inclinaison du connecteur pour faciliter la connexion du cordon. - De type Multimédia Connect : MK645 1 C ou équivalent. Les panneaux de brassage distribution Les moteurs RJ45 dans les bandeaux de brassage 19 seront identiques à ceux décrits dans le capitre «Prise terminale». Il sera prévu pour cet usage, des capots à sortie arrière perpendiculaire au panneau, blindage 360 CEM. La connexion rapide de la masse permettra une continuité automatique des écrans aux panneaux et donc à la terre de la baie ou du coffret ( par le biais des montants 19 ). On utilisera des panneaux dont la face arrière est épargnée pour une reprise de masse automatique. Ce panneau de brassage sera modulable de 1à 48 ports sur 1 ou 2U. Un principe d enjoliveur de 8 positions permettra cette modularité. De type MK6PAN 1U ou 2U Multimédia Connect ou équivalent. Les bornes équipées de RJ45 définies par la présente charte seront raccordées et repérées verticalement. Ces panneaux seront équipés impérativement à l arrière de support câble, permettant l accrochage et le décrochage aisé des câbles 4 paires. Un système de repérage par porte étiquette sera disponible sur le panneau. les étiquettes seront intégrées sur un système d enjoliveur et protégées par une fenêtre translucide. Le repérage par étiquette sera obligatoirement possible, par le dessus du connecteur ou le dessous, permettant la visualisation de l étiquette en fonction de l orientation des cordons de brassage. Des clips latéraux caches vis de couleur pourront être utilisés pour repérer les ressources. Un panneau passe cordons à 4 crochets sera installé entre chaque panneau RJ45. passe cordons à lyres : De type MMCPF1U4CROG de Multimédia Connect ou équivalent. Equipement 19 pouces Les locaux de brassage recevront un équipement 19 dont la taille en U dépendra de la densité d équipements à y installer. Les baies seront au format 800 x 800.

18 Folio 18 BAIE TECHNIC ou équivalent 19 de 42U - Structure Renforcée - Montants 1,5mm pour améliorer la rigidité - Equipés de 3 rails horizontaux (forme en U du profil) de 1,5mm pour renforcer la rigidité - Assemblage en angle par Tryiède soudés pour améliorer la rigidité - Panneaux latéraux 1,2mm acier à démontage rapide avec clips et serrure pour verrouillage - Toit en acier anti poussière 1 mm - Montant 19" ajustable en profondeur - Peinture poudre epoxy - Démontage rapide des portes - Porte double type Saloon avant en verre Sécurit - Une entrée de câble sur le fond de la Baie par système à glissière - Porte avant équipée d'une poignée de fermeture avec serrure 3 points - Equipée de guides câbles verticaux sur les montants avant 19" et flasques de protection pour brassage vertical - Equipée de 4 vérins - Cinq entrées de câble par passe fil balais situées sur le socle, le toit et l'arrière pour une excellente Modularité du brassage - De profondeur 800mm et de largeur 800mm - De type BS42 88G de Multimédia Connect ou équivalent pour les baies 42U. Equipement à prévoir pour chaque baie : - 2 plateaux charge lourde de type 49PF1U500G Multimédia Connect ou équivalent - 1 ou 2 bandeaux d alimentation 9 PC sans interrupteur fixé sur les montants arrières de type 49BM9PM Multimédia Connect ou équivalent Repérage : Le mode de repérage sera donné par le Maître d Ouvrage L entrepreneur fournira un carnet de câbles et un carnet de repérage de prises, faisant apparaître tous les paramètres nécessaires à toute intervention ultérieure. a) Supports des câbles : La totalité des supports des câbles sera repérée au moyen de repères indélébiles, PVC fixé sur le câble par colliers, écriture mécanographiée (manuscrit interdit). Chaque support sera repéré : - à l arrivée et au départ - à chaque changement de direction - de chaque côté d une traversée du mur ou cloison - tous les 5 ml en parcours linéaires. b) prises : Les prises RJ45 seront repérées par un système de codification à mettre au point avec le service informatique. Chaque repérage pourra être numérique et alphanumérique et sera reporté à l identique sur la prise RJ45 correspondante au répartiteur. Les étiquettes devront être mécanographiées (manuscrit interdit) de type étiquette gravée blanc sur fond noir en PVC. PRINCIPALES REGLES DE CONCEPTION Séparation courants forts / courants faibles - Eloignement minimum de 3m des principales sources de perturbations (réseaux électriques, transformateur, appareils industriels, etc. ), - séparation physique minimale de 30 à 50 cm des câbles courants forts et courants faibles et des appareils rayonnants,

19 Folio 19 - lorsque deux chemins de câbles de courants différents doivent se croiser, réaliser un angle à 90 afin de minimiser les couplages, - séparer physiquement les colonnes montantes courants forts /courants faibles, - Lors de la pose de colliers de serrage, veiller à les serrer modérément, l écrasement des isolants modifiant l impédance des câbles. Règles de CEM ( Compatibilité Electro-Magnétique ) Rapprochement d un système défini afin de réduire les surfaces de boucles par couplage inductif, Blindage sur 360 des composants ou reprise d écran, Raccordement et continuité des écrans de bout en bout de la liaison, Convention de câblage La convention de câblage doit être unique sur toute une installation. Lorsque l on construit un nouveau câblage en conservant une partie de l ancien, il est impératif de s assurer de la totale compatibilité des conventions de câblage. En général, il est recommandé de ne pas mixer des systèmes de câblage différents au sein d un même bâtiment. PROCEDURE DE TESTS ET RECETTES Contrôle visuel La distribution des câbles (rangements, position par rapport aux sources parasites), Les mises à la terre, La pose physique des câbles (fixations mécaniques, rayon de courbure, raccordements), Le repérage des composants de câblage, Contrôler les références des composants installés. Contrôle de transmission haute fréquence La norme ISO Classe E décrit deux types de liens distincts et leurs limites de performances. Pour la mise en œuvre de la garantie 25 ans système, seuls les tests et recette en Permanent - Link sera acceptée, les tests devant être sauvegardés avec les courbes. La recette de test comportera des tests statiques et dynamiques sur la totalité de la réalisation. Tests statiques Les mesures à effectuer ont pour but de vérifier que chaque paire torsadée, qui est l ensemble de base du transport de l information, est conforme au plan d installation. A savoir : - Qu elle est correctement reliée à chacune de ses extrémités, - Que sa continuité n a pas été interrompue, - Que sa polarité a été respectée, - Qu aucun court-circuit n a été provoqué entre ses deux conducteurs, - Que son isolement par rapport aux autres paires et par rapport à la terre est correct, - Que sa longueur n est pas supérieure à la valeur autorisée, - Que les deux fils qui la composent sont bien d une même paire. Tests dynamiques Ils permettront de vérifier que les limites des paramètres ne sont pas dépassées. L installateur fournira un classeur et un CD ROM des tests réalisés à : - Client utilisateur - Maitre d ouvrage - Constructeur du matériel installé ( pour validation de la garantie ) Les tests seront réalises en Permanent Link selon les normes ISO en vigueur ( ISO ème Edition ). Chaque test sera effectué avec une sauvegarde des courbes.

20 Folio 20 L appareil de tests sera calibré journalièrement, et devra avoir effectué une révision annuel chez le fabricant ( le certificat délivré faisant foi ). GARANTIES DU CONSTRUCTEUR L entreprise devra apporter une garantie sur les applicatifs supportés par le système de câblage selon les modalités suivantes : - Garantie contractuelle appliquée au système de câblage - Une garantie de 25 ans sur les performances de fonctionnement de l installation réalisée exclusivement avec le système de câblage d un seul constructeur. Cette garantie est réservée aux installateurs CERTIFIES par le constructeur Climatisation local serveur : Le local serveur est actuellement équipé d une climatisation de type Monosplit, hors service. Elle sera déposée. Les canalisations frigorifiques et électriques entre l unité intérieure et l unité extérieures seront conservées pour la nouvelle climatisation. Le local serveur des bureaux actuels de l ARS (LAON ville basse) est équipé d une climatisation de type Monosplit très récente. Caractéristiques de l équipement existant : - DAIKIN Monosplit froid seul - Unité extérieure RKS35G - Unité intérieure FTXS35 mural - Posé courant 2010 Le titulaire du présent lot devra : - L isolement et la dépose des 2 unités existantes sur l ancien site (réseaux laissés en place) - Le transport jusqu au nouveau site - La mise en place de l unité extérieure en terrasse, y compris les supports antivibratiles récupérés - La mise en place de l unité intérieure murale dans le local serveur - Les raccordements électriques - Le raccordement des canalisations frigorifiques existantes, y compris adaptations éventuelles - Les essais et mise en service Les tuyauteries seront en cuivre de qualité frigorifique conformément à la norme NFA et seront isolées par un isolant de type ARMAFLEX ou ARMSTRONG, qualité froid, d épaisseur 9 mm minimum ou pré isolées. Les tuyauteries seront protégées mécaniquement sur tout le parcours extérieur. Les soudures seront réalisées à l argent type CP 15 (15% d argent) ou du type Ag 11 (45 % d argent) sous azote par des soudeurs qualifiés. Les fixations et le cheminement des réseaux seront prévus pour permettre la libre dilatation de tuyauteries. Les liaisons frigorifiques seront en faux plafonds et sous goulotte en PVC blanc de type électrique pour les locaux sans faux plafond. Les diamètres des tuyauteries frigorifiques seront ceux donnés par le constructeur.

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE 1 PRESCRIPTIONS GENERALES L'entreprise devra fournir le détail des métrés. Ce document est un bordereau cadre et l'entreprise devra le compléter. Les quantités par rapport au CCTP et plans, nt us la seule

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES)

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES) DEPARTEMENT DU GERS Maître d ouvrage : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE 60, Avenue Gambetta 32 500 FLEURANCE AMENAGEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE ZONE INDUSTRIELLE «LA COUTURE» 32 700 LECTOURE

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : / 170. LOGICIEL «Legrand» : VDI. Lieu d activité : Atelier. Système : Ordinateur VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ:

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : / 170. LOGICIEL «Legrand» : VDI. Lieu d activité : Atelier. Système : Ordinateur VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ: FICHE DE SEQUENCE Repère : Logiciel VDI LOGICIEL «Legrand» : VDI Système : Ordinateur Lieu d activité : Atelier OBJECTIF : Introduction à la VDI. Comprendre un câblage VDI. Pourquoi un faire un câblage

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Le câblage VDI. V: Voix D: Données I: Images

Le câblage VDI. V: Voix D: Données I: Images Le câblage VDI D après le catalogue Legrand 1 ) Introduction : Les moyens actuels de communication sont en évolution permanente. Là où le téléphone était le seul système de communication, de nouveaux moyens

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

Coffrets de communication THome Box NFC 15-100

Coffrets de communication THome Box NFC 15-100 Coffrets de communication THome Box NFC 5-00 ( T ( TV X ( BOX 04/204 www.tonna.com NFC 5-00 & coffret de communication La norme NFC 5-00 (A3) impose dans tous les logements neufs l intallation d un coffret

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE DU CABLAGE DU RESEAU INFORMATIQUE DU NOUVEAU SIEGE DE L OAPI

TERMES DE REFERENCE DU CABLAGE DU RESEAU INFORMATIQUE DU NOUVEAU SIEGE DE L OAPI Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) TERMES DE REFERENCE DU CABLAGE DU RESEAU INFORMATIQUE DU NOUVEAU SIEGE DE L OAPI Novembre 2013 1 1- Objectifs et besoins L'objet de ce document

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX maître d'ouvrage COMMUNE DE SOTTA 20100 - SOTTA architecte Nicolas GIANNI- Architecte DPLG Lieu dit Ferrulaghjola 20144 SAINTE LUCIE DE PORTO

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels 1. Lot n 1 : Electricité 2 1.1 Description des ouvrages... 2 1.2 Tableau général basse tension... 3 1.3 Tableaux divisionnaires

Plus en détail

La VDI : le câblage structuré

La VDI : le câblage structuré La VDI : le câblage structuré Objectif : réaliser la liaison de tous les utilisateurs à tous les réseaux Assurer souplesse, fiabilité, évolutions entre des utilisateurs des terminaux divers des réseaux

Plus en détail

Somfy : Tél 0 810 12 12 37. (prix d un appel local du lundi au samedi de 9h à 12h15 et de 13h30 à 18h). e-mail www.consommateurs@somfy.

Somfy : Tél 0 810 12 12 37. (prix d un appel local du lundi au samedi de 9h à 12h15 et de 13h30 à 18h). e-mail www.consommateurs@somfy. Somfy : Tél 0 810 12 12 37 (prix d un appel local du lundi au samedi de 9h à 12h15 et de 13h30 à 18h). e-mail www.consommateurs@somfy.com Document non contractuel. Nous nous réservons le droit à tout moment,

Plus en détail

MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT

MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT Clermont-Ferrand, le 17 Septembre 2012 DP/AH/3527 MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT LOT N 6 : ELECTRICITE D.P.G.F. Bureau d Etudes Techniques : Architecte : gretco ingénierie

Plus en détail

Equipements postes de travail

Equipements postes de travail Equipements postes de travail Equipements postes de travail Prises terminales - page C2 Panorama page C2 Guide de choix page C3 Supports de prises RJ45 page C4 Doubleurs page C6 Gammes sécurité RJ Safe

Plus en détail

Système P Cellules. Certifiés pour plus de sécurité

Système P Cellules. Certifiés pour plus de sécurité Système P Cellules Tableaux BT Prisma Plus Certifiés pour plus de sécurité Prisma Plus, une offre pensée pour plus de professionnalisme Avec le système P Prisma Plus, Schneider Electric propose des solutions

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

Installation intérieure de télécommunications d un logement

Installation intérieure de télécommunications d un logement Installation intérieure de télécommunications d un logement 1 Installation intérieure de télécommunications d un logement Les besoins en termes de connectivité évoluent rapidement, c est pourquoi il est

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

Aménagement d un office notarial 61000 ALENCON

Aménagement d un office notarial 61000 ALENCON Maître d'ouvrage : SCP Huvey/Gaudrey/Noël/Dimech Aménagement d un office notarial 61000 ALENCON Lot n 11 ELECTRICITE Cahier des matériels Janvier 2014 CL.II Type CLII Applique murale chromé étanche

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

CLEANassist Emballage

CLEANassist Emballage Emballage Dans la zone d emballage, il est important de vérifier exactement l état et la fonctionnalité des instruments, car ce sont les conditions fondamentales pour la réussite d une opération. Il est

Plus en détail

Style 7T. Afficheur température

Style 7T. Afficheur température Style 7T Afficheur température INSTRUCTIONS D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE B.P. 1 49340 TRÉMENTINES FRANCE Tél. : 02 41 71 72 00 Fax : 02 41 71 72 01 www.bodet.fr Réf.: 606274 D S assurer à réception

Plus en détail

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté ELECTRICITE / CORANTS FORTS ET FAIBLES CORANTS FORTS NITAIRE 1 RESEA DE TERRE Prise de terre Piquet de terre en acier cuivre Barrette

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 10: ELECTRICITE MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

La gamme GTL qui vous facilite l installation

La gamme GTL qui vous facilite l installation La gamme GTL qui vous facilite l installation : l offre, la qualité et le service Eris c est une offre de plus de 4000 références dans les domaines de l appareillage résidentiel, le tertiaire et industriel.

Plus en détail

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 1/15 LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 12.3. CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A Généralités 1 Installations Electriques de chantier - Disjoncteur

Plus en détail

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100 VMC ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 Energy 150 Energy 250 Energy 100 FTE 103 131 B Janvier 2008 Energy 100/125/150 Gamme habitat/tertiaire Energy 150 descriptif technique Déclaration du

Plus en détail

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Ce document présente les principales évolutions normatives dans les locaux d habitation. Vous y trouverez également trois schémas de principe conformes

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public NOM équipement Notice accessibilité pour les établissements recevant du public Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1er Règles en vigueur considérées

Plus en détail

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE CONSEIL GENERAL de la SOMME Transfert de l imprimerie située au 40 rue de la République vers le 10 rue des Louvels 80000 AMIENS 3.1 LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS

Plus en détail

«La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON. Descriptif commercial sommaire

«La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON. Descriptif commercial sommaire «La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON Descriptif commercial sommaire A) CARACTERISTIQUES GENERALES 1. Gros Œuvre Infrastructure : - Implantation. - Fouilles en rigoles pour fondations.

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique ZD313357 Ve B MAJ le 21.03.13 Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique Notice d installation Verrouillage motorisé 1 / 2 point (s). Système à sécurité positive (rupture de courant) Conforme à la norme

Plus en détail

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E.

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 1 RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 2 article Désignation des ouvrages unité quantités prix unitaire HT sous total HT 1 ALIMENTATION BT - liaison BT en câble U1000 R02V ML

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Textes de référence : Champ d application : Code de la Construction et de

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DESIGNATION Prix Option Montant total 1. COURANTS FORTS - COURANTS FAIBLES - VDI Plus value pour l'option réalisation d'un percement 2. CLIMATISATION - PLOMBERIE

Plus en détail

Raccordement d immeubles à appartements

Raccordement d immeubles à appartements Raccordement d immeubles à appartements TGC-RES-SDU-2014/09 1 Raccordement d immeubles à appartements Le raccordement d un immeuble à appartements au réseau de Proximus est un incontournable. Cette démarche

Plus en détail

Télécom. Equipements télécom - page G2. Modules CAD page G2. Accessoires page G5. Cordons de brassage page G8. Câbles page G7

Télécom. Equipements télécom - page G2. Modules CAD page G2. Accessoires page G5. Cordons de brassage page G8. Câbles page G7 Télécom Equipements télécom - page G2 Modules CAD page G2 Accessoires page G5 Câbles page G7 Cordons de brassage page G8 Répartiteurs, fermes page G10 G1 Télécom Modules Compact CAD Modules catégorie 5

Plus en détail

TABLEAU DE COMMUNICATION GUIDE INSTALLATEUR

TABLEAU DE COMMUNICATION GUIDE INSTALLATEUR TABLEAU DE COMMUNICATION GUIDE INSTALLATEUR Compatible selon version : GRADE 1 GRADE GRADE GRADE + SAT PRÉCÂBLÉ Conforme au guide UTE C 90-8 et à la norme NF C 15-100 Constitution du produit 1 1 - enveloppe

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 01

Plus en détail

Baies Serveur Rackable et Tower Sécurisation spécifique Accessoires de gamme Évolution VOTRE PARTENAIRE EN ACTION

Baies Serveur Rackable et Tower Sécurisation spécifique Accessoires de gamme Évolution VOTRE PARTENAIRE EN ACTION Baies Serveur Rackable et Tower Sécurisation spécifique Accessoires de gamme Évolution VOTRE PARTENAIRE EN ACTION La baie ÉVOLUTION pour serveurs se distingue par sa profondeur 900 et sa base ( vérins

Plus en détail

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE Maîtrise d Œuvre : C3C 21 rue Normande 28230 EPERNON Tél : 06.32.89.12.95 Fax : 09.58.83.45.69 E-mail : c3c.capelle@gmail.com Maître d Ouvrage LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX

Plus en détail

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES M A I T RE D O U V R A G E VILLE DE BAYON EGLISE DE BAYON Consolidation & entretien C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 03 SERURRERIE JANVIER 2013 ATELIER PATRIMOINE & PAYSAGE Sarl

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION DIAGNOSTIC DE L ETAT DES INSTALLATIONS INTERIEURES D ELECTRICITE DES IMMEUBLES A USAGE D HABITATION Conformément au Code de la Construction et de l Habitation : articlel134, la LOI n 2006-872 du 13 juillet

Plus en détail

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR Les réflecteurs industriels intégrant des tubes fluorescents T5 sont

Plus en détail

TN421 Grade 1 TN423 Grade 3

TN421 Grade 1 TN423 Grade 3 TN03S Coffret de communication VDI semi-équipé R-6M TN4 Grade TN43 Grade 3 Notice de montage TN03S prise DTI p. 4 TN Répartiteur téléphonique x 4 sorties p. 5 Connecteur RJ45 Cat 5e pour Grade p. 6-7 TN00S

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170)

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170) Octobre 2013 Maître d'ouvrage Communauté de Communes des Trois Rivières Rue Pasteur BP10 14170 SAINT PIERRE SR DIVES CONSTRCTION D'N ATELIER INDSTRIEL POR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SR DIVES (14170)

Plus en détail

Tables LAN (Local Area Network), postes de sécurité, postes de contrôle de processus industriels, postes d'essai. varantec

Tables LAN (Local Area Network), postes de sécurité, postes de contrôle de processus industriels, postes d'essai. varantec VLes composants du système varantec pour des postes LAN et IT 118 Tables LAN (Local Area Network), postes de sécurité, postes de contrôle de processus industriels, postes d'essai varantec Aujourd'hui la

Plus en détail

Dynatherm Pour répondre à TOUS LES BESOINS, et plus encore, il suffit d 1 accumulateur

Dynatherm Pour répondre à TOUS LES BESOINS, et plus encore, il suffit d 1 accumulateur NOUVEAU Jusqu à 40 % d économies! Radiateur à accumulation dynamique Dynatherm Pour répondre à TOUS LES BESOINS, et plus encore, il suffit d 1 accumulateur et d 1 des 4 Kits au choix. = Complet Pratique

Plus en détail

LES RESEAUX DE COMMUNICATION

LES RESEAUX DE COMMUNICATION 1 LES RESEAUX DE COMMUNICATION L arrivée d internet, des chaînes numériques et d autres technologies numériques dans l habitat ont fait évoluer nos habitudes. Comment accéder à ces données? Quelles sont

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3 DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE LORRAINE BORDEREAU DESCRIPTIF QUANTITATIF formant D.P.G.F. LOT N 3 : ELECTRICITE - ECLAIRAGE MAITRE DE L'OUVRAGE CONTROLEUR TECHNIQUE ET COORDONNATEUR SPS

Plus en détail

Lot n 4 PLATRERIE - PLAFONDS - PEINTURES. Appel d'offre CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD.

Lot n 4 PLATRERIE - PLAFONDS - PEINTURES. Appel d'offre CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD. CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD Chemin du stade 39240 ARINTHOD MAITRE D'OUVRAGE Commune d'arinthod Cour de la Mairie 39240 ARINTHOD Tél : 03 84 48 04 78 Fax : 0.3 84 48

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CENTRE HOSPITALIER GENERAL Rue Frédéric Raboisson BP40024 60600 CLERMONT CEDEX MAITRE d'ouvrage 03 44 77 33 00 Fax 03 44 77 33 97 Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CAHIER

Plus en détail

L électricité d une habitation

L électricité d une habitation Maison : http://www.ttechno.fr/capet/appeda VUE 3D de la maison http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 1 Sommaire automatique http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 2 Le tableau électrique : Les règles s appliquant

Plus en détail

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Références commerciales: TA31300 / TA31301 TA31300 (sans flash) TA31301 (avec flash) Table des matières Présentation... 2 Caractéristiques

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE. Construire Aménager Décorer Jardiner CONSEIL. Castorama

INSTALLER UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE. Construire Aménager Décorer Jardiner CONSEIL. Castorama 80.04 INSTALLER UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE CONSEIL Castorama Memo page 2&3 L alimentation electrique page 4&5 Emplacement et branchement pages 6 Fixation et entretien pages 7 page 1/7 MEMO Ce mémo vous permet

Plus en détail

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS MAITRE D'OUVRAGE : ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35 EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

Plus en détail

NOTE PRELIMINAIRE. Le présent document a pour but de définir tous les travaux nécessaires à la réalisation de l'opération.

NOTE PRELIMINAIRE. Le présent document a pour but de définir tous les travaux nécessaires à la réalisation de l'opération. PREFECTURE DE L AISNE Relogement de l Agence Régionale de Santé de Picardie à la cité administrative de LAON DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES -DCE- CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT

Plus en détail

A-MIP 200 Manuel d installation et de fonctionnement

A-MIP 200 Manuel d installation et de fonctionnement 00 A-MIP 00 Manuel d installation et de fonctionnement Informations Générales Important Lisez ce mode d'emploi avant l installation et l utilisation de l Aivia. Lisez attentivement cette section et suivez

Plus en détail

livreblanc REALISATION D UN RESEAU INFORMATIQUE AVEC L OFFRE DE COMPOSANT FOLAN CLASSIC LAN

livreblanc REALISATION D UN RESEAU INFORMATIQUE AVEC L OFFRE DE COMPOSANT FOLAN CLASSIC LAN livreblanc REALISATION D UN RESEAU INFORMATIQUE AVEC L OFFRE DE COMPOSANT FOLAN CLASSIC F LAN.net Introduction Ce livre blanc a pour but d aider les personnes intervenant dans la réalisation de réseaux

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1/ CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 2/ INSTALLATION DE VOTRE LAVE-VAISSELLE Appareil non encastré 04 Appareil encastré 04 Appareil encastré

Plus en détail

SURFACES ET EFFECTIFS

SURFACES ET EFFECTIFS 2,91 m 3,50 m 6 m 3,50 m 3,50 m 5,80 m 3,50 m 3 m 3,50 m rue des Sablons COUPE RESTRUCTURATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER 29-31 rue des Sablons - Impasse des prêtres 75016 PARIS COMMERCIALISATION COUPE COMMERCIALISATION

Plus en détail

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation NOTICE D'UTILISATION DU du type Ma - / MaME - pages 1 introduction 2 2 encombrement 3 fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 fonctionnement 5 à 6 contrôle, essai 5 caractéristiques 7 techniques 6

Plus en détail