Forum ARPEA Chauffage à distance: Etat des lieux et perspectives Mercredi 20 novembre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Forum ARPEA Chauffage à distance: Etat des lieux et perspectives Mercredi 20 novembre 2013"

Transcription

1 Construction Forum ARPEA Chauffage à distance: Etat des lieux et perspectives Mercredi 20 novembre 2013 Conception des réseaux et choix de la production de chaleur Collaborons pour développer un cadre de vie durable

2 Sommaire 1. Réseaux et production de chaleur 2. Densitéde raccordements 3. Niveaux de température 4. Réseaux de froid 5. Boucle d'eau tempérée

3 1.1 Production - Centralisé Chaufferie gaz

4 1.2 Production - Décentralisé Réseau Gaz

5 1.3 Production - UIOM Usine incinération ordures ménagères

6 1.4 Production Chaufferie bois Chaufferie bois

7 1.5 Production - Exemple Exemple: Chaufferie bois et réseau chaleur de Champagne / VD 2 Chaudières àbois de type Schmid Pyrotronicde 700 et 360 kw Silo àplaquettes de bois et vis d'approvisionnement 64 bâtiments raccordés Silo àplaquettes Chaudière àbois Sous-station

8 1.6 Production - Cogénération gaz Cogénération àgaz

9 1.7 Production - Exemple Exemple: Centrale de cogénération Einstein à Lyon 1 Turbine de cogénération àgaz de 10 MW électrique et 17 MW thermique Chaudière de post-combustionde 20 MW Mise en service en 2010 Alimente le réseau de chauffage urbain du Grand Lyon Turbine àgaz et alternateur Chaudière de post-combustion Pompe de circulation réseau

10 1.8 Production Exemple Suède Source: District Heating and Cooling, A Vision towards , DHC+ TechnologyPlatform,

11 2.1 Densité de raccordement Haute densité Ratios de densité: > 800 W/mF Favorable W/mF Faisable < 650 W/mF Défavorable Faible densité

12 2.2 Densité Exemple: Le Lieu Ratios de densité: Zone verte: 450 W/mF Défavorable Zone rouge: 900 W/mF Favorable Zone bleue: 350 W/mF Défavorable

13 3.1 Niveau température - Actuel CAD traditionnel: départ 175 C (exemple CAD Lausanne) retour 80 C CAD optimisé: départ 80 C (exemple CAD bois Champagne) retour 60 C Avantages de la diminution de température: Moins de pertes thermiques sur le réseau Pression moins élevée dans le réseau Moins de contraintes sur les matériaux Moins de problèmes de dilatation Meilleure efficacitéde la centrale de production de chaleur

14 3.2 Niveau température - Futur CAD futur? départ 50 C retour 30 C Contraintes: Raccordement des anciens bâtiments (radiateurs) Production de l'eau chaude sanitaire (min. 60 C) Solutions possibles: Emissions de chaleur BT Production instantanée ECS Chauffe-eau thermodynamique

15 3.3 Niveau température - Avantages Caractéristiques: CAD futur départ 50 C retour 30 C Rendement production de chaleur optimisée Chaudière gaz àcondensation Pompe àchaleur Solaire thermique Géothermie Valorisation de chaleur fatale Rejets de chaleur industrielle (p.ex. agroalimentaire, chimie, datacenter, etc.) Stockage saisonnier

16 4.1 Réseau de froid - Concept départ 6 C retour 10 C Bâtiments administratifs Hôpital Centrale de froid Centre commercial Industrie

17 4.2 Réseau de froid - Exemple Exemple: Réseau de production et distribution de froid Lafayette à Lyon 6 Groupes de froid type York centrifuge de 6 MW froid 1 Groupe de froid type York àvis double de 4,6 MW froid 6 Tours aéroréfrigérantesàpulvérisation d'eau de 9 MW Réseau d'eau glacée 6-10 C alimentant un hôpital et des bâtiments administratifs Groupe froid York 6 MW Tours aéroréfrigérantes Départ réseau de froid

18 4.3 Réseau de froid Eau du lac départ 7 C retour 12 C Bâtiments administratifs Hôpital Lac ou mer 60 m Centre commercial Industrie

19 5.1 Boucle d'eau tempérée Besoins de chauffage et d'eau chaude sanitaire Eau 8 C Eau 16 C Hôpital Centrale de régénération Production de chaleur fatale Centre commercial Industrie

20 5.2 Boucle d'eau tempérée Chauffage Principe de fonctionnement Eau (8 o C) Pompe à chaleur Eau (16 o C) Production de froid en direct ou refroidissement d'une machine frigorifique Chauffage et production d'eau chaude sanitaire via une pompe à chaleur Rafraîchissement

21 Merci pour votre attention Collaborons pour développer un cadre de vie durable

CERN - LES VERGERS. Production & distribution à partir d énergies renouvelables Présentation au ScanE du 25 mai 2012. 16.mai.2012-SIG/J.

CERN - LES VERGERS. Production & distribution à partir d énergies renouvelables Présentation au ScanE du 25 mai 2012. 16.mai.2012-SIG/J. CERN - LES VERGERS Production & distribution à partir d énergies renouvelables Présentation au ScanE du 25 mai 2012 16.mai.2012-SIG/J.Brasier Les Vergers localisation du projet CERN Les Vergers Puits de

Plus en détail

l'energie, un défi majeur pour le groupe BG Ingénieurs Conseils

l'energie, un défi majeur pour le groupe BG Ingénieurs Conseils l'energie, un défi majeur pour le groupe BG Ingénieurs Conseils Dr Olivier Ouzilou, Responsable de l'unité Bâtiment, Energie, Territoire (BET) 1 Un des défis du futur Environnement Mobilité Infrastructures

Plus en détail

Consommation et dépendance énergétique en Ile-de-France

Consommation et dépendance énergétique en Ile-de-France Ateliers de prospective Contrainte énergétique et adaptations urbaines en Ile-de-France Les activités économiques productrices et consommatrices d énergie Consommation et dépendance énergétique en Ile-de-France

Plus en détail

Création d une chaufferie

Création d une chaufferie Création d une chaufferie bois avec réseau de chaleur Ville de Bayonne - Direction du Patrimoine ti i Immobilier - Service Etudes Un projet de développement durable Inscrit dans une démarche globale menée

Plus en détail

1. CAHIER DES CHARGES

1. CAHIER DES CHARGES CONTI & ASSOCIES Ingénieurs S.A. 2 décembre 2010 Quartier de Laurana-Parc et extensions Concept énergétique 1. CAHIER DES CHARGES 1.1. Situation et description générale du projet Les immeubles de logements

Plus en détail

Ventilation et rafraîchissement

Ventilation et rafraîchissement Journée technique ATEE, 28 janvier 2016 Ventilation et rafraîchissement Emmanuelle Brière, Uniclima Uniclima : syndicat d industriels Chiffres clés Secteur Résidentiel, Tertiaire et Industrie 79 industriels

Plus en détail

Valorisation des rejets de chaleur en interne et en externe: techniques et mise en œuvre

Valorisation des rejets de chaleur en interne et en externe: techniques et mise en œuvre Valorisation des rejets de chaleur en interne et en externe: techniques et mise en œuvre Séminaire «Efficacité énergétique, et si on échangeait nos flux d'énergie» Bruxelles, le 8 octobre 2015 Systèmes

Plus en détail

PAC Facteur 7. Pompe à chaleur sur les eaux grises pour la production d eau chaude sanitaire à très haute efficacité énergétique

PAC Facteur 7. Pompe à chaleur sur les eaux grises pour la production d eau chaude sanitaire à très haute efficacité énergétique PAC Facteur 7 Pompe à chaleur sur les eaux grises pour la production d eau chaude sanitaire à très haute efficacité énergétique Georges NEHME Denis CLODIC Sommaire 1. Prototype PAC Facteur 7 Hôtel Golden

Plus en détail

CHAUFFAGE DANS UN ETABLISSEMENT DE BAIN

CHAUFFAGE DANS UN ETABLISSEMENT DE BAIN CHAUFFAGE DANS UN ETABLISSEMENT DE BAIN La consommation énergétique par poste La ventilation 42% Le chauffage de l eau des bassins 24% L éclairage et l électricité 22% Le chauffage 10% La production d

Plus en détail

Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré

Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré Parole d expert Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré Charles HAVELANGE, Malempré, la Chaleur d y Vivre Avec le soutien de : Pertinence et particularités

Plus en détail

Optimisation énergétique Complexe de calcul du CEA

Optimisation énergétique Complexe de calcul du CEA Optimisation énergétique Complexe de calcul du CEA Jean-Marc DUCOS, CEA DAM Jean-marc.ducos@cea.fr 1 Complexe de calcul du CEA CEA/DIF (Bruyères-Le-Châtel) 2 Evolutions de puissances des centres de calcul

Plus en détail

Chauffage A Distance de Martigny. Développements et perspectives gaz / bois / biogaz

Chauffage A Distance de Martigny. Développements et perspectives gaz / bois / biogaz Forum ARPEA 20 novembre 2013 Chauffage A Distance de Martigny Développements et perspectives gaz / bois / biogaz Jonathan Carron BT/JC 20 novembre 2013 Sinergy Commerce SA & Sinergy Infrastructure SA Page

Plus en détail

Certificats d Economie d Energie Le groupe technique Agriculture au bénéfice du secteur horticole Colloque CEE-ATEE Lyon, 27 septembre 2011 Astredhor, Institut technique de l horticulture 44 rue d Alésia,

Plus en détail

BUREAU D'INGENIEURS-CONSEILS - SORANE S.A.

BUREAU D'INGENIEURS-CONSEILS - SORANE S.A. INDUSTRIES Montbovon - Pompe à chaleur : puissance 80 kw. Puisage de l'eau de refroidissement des alternateurs. Chauffage des ateliers - Projet général Usine, Cortaillod - Pompe à chaleur à gaz : puissance

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation

Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation Bruxelles Environnement PRODUCTION DE CHALEUR: CARACTERISTIQUES DE SYSTEMES INNOVANTS Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010 DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE Le République Présentation faite le 15 Novembre 2010 SOMMAIRE Description du bâti Descriptif des installations thermiques Analyse des consommations Etiquette énergétique

Plus en détail

Plan communal des énergies de Romont (FR)

Plan communal des énergies de Romont (FR) Plan communal des énergies de Romont (FR) Formation Coordinateurs Cité de l énergie & Délégués à l énergie Le Mont-sur-Lausanne, 15 septembre 2015 M. Krattinger, Conseiller communal de Romont M. Ruiz,

Plus en détail

Le coût pour le consommateur des solutions de chauffage dans les logements existants

Le coût pour le consommateur des solutions de chauffage dans les logements existants Le coût pour le consommateur des solutions de chauffage dans les logements existants Étude Coénove Objectifs de l étude Le coût pour le consommateur des solutions de chauffage dans les logements existants

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009 CAD La Chaux-de de-fonds Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 22 octobre 2009 Forum Greentech, Fribourg Présentation CAD Bref historique Liste des travaux réalisr alisés Résultats

Plus en détail

La récupération de chaleur fatale :

La récupération de chaleur fatale : La récupération de chaleur fatale : enjeux pour l industrie et modalités du soutien de l ADEME via le Fonds Chaleur Juillet 2015 Principe de la chaleur fatale industrielle Chaleur fatale : c est la chaleur

Plus en détail

COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX

COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX Groupe E Entretec SA Route du Madelain 6 1753 Matran Définition Cogénération ou couplage chaleur-force (CCF): Production simultanée de chaleur et

Plus en détail

Tout savoir sur l écoconception et l étiquetage des équipements de chauffage et de production d eau chaude

Tout savoir sur l écoconception et l étiquetage des équipements de chauffage et de production d eau chaude Tout savoir sur l écoconception et l étiquetage des équipements de chauffage et de production d eau chaude Uniclima : syndicat d industriels Secteur Résidentiel, Tertiaire et Industrie 86 industriels

Plus en détail

BIENVENUE Conférence Futé 5à7

BIENVENUE Conférence Futé 5à7 BIENVENUE Conférence Futé 5à7 www.fute.ch Bienvenue! Animateur: Daniel BERTHOLET ing. consultant Direction de projet: 1 Sommaire Objectifs des cours chauffez futés. Module 1,2,3 De quoi parle-ton? L installation

Plus en détail

Un projet pour la Genève Internationale

Un projet pour la Genève Internationale Genève Lac Nations Un projet pour la Genève Internationale Les réseaux de froid et de basse température 2 septembre 2014 Didier Mary SOMMAIRE 1. Rappel historique 2. Enjeux de GLN 3. Principe de fonctionnement

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 1 2 UNE VISION D AVENIR Journée Professionnelle de la Pompe

Plus en détail

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Helioclim Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Les ateliers innovations, dans le cadre des rencontres thématiques Industrie et Recherche Jeudi 7 juin 2012, Matériaux et Energie Solaire Thermique

Plus en détail

Un système de CAD est composé de trois éléments :

Un système de CAD est composé de trois éléments : Chauffage à distance Un système de CAD est composé de trois éléments : une (ou plusieurs) centrale de production de chaleur ; un réseau de distribution ; des consommateurs L avantage est de permettre la

Plus en détail

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Pays d Armagnac Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Eauze 6 novembre 2013 1 De la forêt au radiateur 1. Un silo de stockage 2. Un système d extraction et de transfert du bois 3.

Plus en détail

Conférence CAD Valais - SION le 05.06.2014. Michel Lambelet- Directeur Hoval Suisse Romande

Conférence CAD Valais - SION le 05.06.2014. Michel Lambelet- Directeur Hoval Suisse Romande Conférence CAD Valais - SION le 05.06.2014 Michel Lambelet- Directeur Hoval Suisse Romande Le groupe Hoval 1897 Création Société familiale 1942 1 er brevet CH pour un chauffage central avec une cuisinière

Plus en détail

Pourquoi stocker l'eau chaude produite par des chaudières gaz ou fioul? Stockage d'eau chaude sanitaire Pas de stockage d'eau de chauffage

Pourquoi stocker l'eau chaude produite par des chaudières gaz ou fioul? Stockage d'eau chaude sanitaire Pas de stockage d'eau de chauffage STOCKAGE DE L'EAU CHAUDE PRODUITE PAR DES CHAUDIERES ET DES POMPES A CHALEUR chaudières gaz ou fioul? Stockage d'eau chaude sanitaire Pas de stockage d'eau de chauffage François DURIER CETIAT Confort (pas

Plus en détail

Stockage solaire et efficacité énergétique

Stockage solaire et efficacité énergétique Stockage solaire et efficacité énergétique Gilles Fraisse Laboratoire Optimisation de la Conception et Ingénierie de l Environnement CNRS-FRE 3220 Paris, le 21 octobre 2009 Journée : «Stockage de l énergie

Plus en détail

Utilisation de l eau de nappe pour le traitement thermique des bâtiments

Utilisation de l eau de nappe pour le traitement thermique des bâtiments Utilisation de l eau de nappe pour le traitement thermique des bâtiments Christian GERINTE BARBANEL 26, villa Baudran 94742 Arcueil Cedex cgerinte@barbanel.fr Les nappes d eaux souterraines sont fréquemment

Plus en détail

Valorisation de la géothermie :

Valorisation de la géothermie : formation continue universitaire Valorisation de la géothermie : Le rôle clé des réseaux de chaleur Partie II : Caractéristiques principales des réseaux thermiques L. Quiquerez 6 novembre 2015 www.unige.ch/energie

Plus en détail

L'intégration des procédés dans l'industrie de la transformation du lait

L'intégration des procédés dans l'industrie de la transformation du lait 1 L'intégration des procédés dans l'industrie de la transformation du lait Serge Bédard, gestionnaire principal de projet CanmetÉNERGIE-Varennes Ressources naturelles Canada Aperçu de la présentation 2

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

ALFéA HYBRID DUO GAZ. HAUTE TEMPéRATURE 80 c

ALFéA HYBRID DUO GAZ. HAUTE TEMPéRATURE 80 c ALFéA HYBRID DUO GAZ Pompe à chaleur Hybride Avec appoint gaz condensation intégré HAUTE TEMPéRATURE 80 c Solution rénovation en remplacement de chaudière Faites connaissance avec... Alféa Hybrid Duo Gaz

Plus en détail

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Olivier Servant Directeur des marchés Saint-Gobain Habitat Etude de cas : maison individuelle

Plus en détail

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU Concertation sur le projet de transformation du centre de traitement des déchets ménagers à Ivry-Paris 13 Groupe de Travail du 4 avril 2016 Thématique : Alternatives à la méthanisation sur site / valorisation

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 en maison individuelle : obligation d emploi des énergies renouvelables Jean-Jacques BARREAU Union des Maisons Françaises 10 novembre 2011 Les Énergies renouvelables

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 -

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 - DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 - Contexte de la précédente D.S.P! 2001-2013 : fonctionnement sous

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques

Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques Bruxelles Environnement PRODUCTION D'ECS : QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES FONDAMENTALES DES DIFFÉRENTS SYSTÈMES? Jonathan

Plus en détail

HAUTE TEMPéRATURE 80 c

HAUTE TEMPéRATURE 80 c Fioul Pompe à chaleur Hybride Avec appoint FIOUL intégré HAUTE TEMPéRATURE 80 c Solution rénovation en remplacement de chaudière Faites connaissance avec... Fioul Qu est ce qu un produit «Hybrid Atlantic»?

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012 1 Chauffage des bâtiments Considérations générales Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW Le 18 septembre 2012 Cycle d information «Energie et construction» Introduction

Plus en détail

km de réseau en plus chaque année

km de réseau en plus chaque année 1 100 km de réseau en plus chaque année 2 130 GWh de chaleur distribuée par an grâce aux réseaux de chauffage à distance de Groupe E Celsius 1 000 Gwh de gaz naturel fourni annuellement 100 % renouvelable

Plus en détail

Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet :

Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet : Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet : www.becsa.fr La consommation électrique Le cycle frigorifique

Plus en détail

Ajena Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables

Ajena Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables -Conseil -Accompagnement -Expertise -Formation -Sensibilisation Ajena Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables AJENA 28, Boulevard Gambetta 39000 LONS LE SAUNIER - 03 84 47 81 10- contact@ajena.org

Plus en détail

Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) 2 Division énergie

Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) 2 Division énergie Service de l environnement et de l énergie () 1 Ch. des Boveresses 155 1066 Epalinges Les questions les plus posées Foire aux questions www.vaud.ch T 41 21 316 43 60 F 41 21 316 43 95 info.seven@vd.ch

Plus en détail

Journée technique Herzlich. du 22 octobre 2009. Alain Tzaud. Juillet 2009 Alain Tzaud Walter Meier 1. Walter Meier

Journée technique Herzlich. du 22 octobre 2009. Alain Tzaud. Juillet 2009 Alain Tzaud Walter Meier 1. Walter Meier Journée technique Herzlich de l ARPEA willkommen. du 22 octobre 2009 Alain Tzaud Juillet 2009 Alain Tzaud Walter Meier 1 Les chauffages au gaz et au mazout Introduction La technique actuelle, fait que

Plus en détail

Domaines d application des techniques du froid. Dimension socio-économique S.C. Φ C Φ F S.F.

Domaines d application des techniques du froid. Dimension socio-économique S.C. Φ C Φ F S.F. Réfrigération solaire rof. Marc Frère Domaines d application des techniques du froid Industrie agro-alimentaire Distribution et transport des denrées alimentaires Applications médicales Conditionnement

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

Maîtrise des consommations d énergie en élevage de veaux de boucherie : La production d'eau chaude grâce au. 11 septembre 2013 Coline WILLAME

Maîtrise des consommations d énergie en élevage de veaux de boucherie : La production d'eau chaude grâce au. 11 septembre 2013 Coline WILLAME Maîtrise des consommations d énergie en élevage de veaux de boucherie : La production d'eau chaude grâce au solaire thermique encouragée en Bretagne SPACE 11 septembre 2013 Coline WILLAME Rappel des consommations

Plus en détail

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale Fiche commerciale Pompes à chaleur Xinoé E3 & Xinoé Pro P o m P e s à c h a l e u r à a b s o r P t i o n g a z INNOVATION 010 motralec. 4 rue Lavoisier. ZA Lavoisier. 953 HERBLAY CEDEX. Tel. : 01.39.97.5.10

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2016 Liste et des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique de portes d entrée

Plus en détail

Transparents du cours

Transparents du cours Transparents du cours http://lasen.epfl.ch Transparents du cours http://lasen.epfl.ch/jahia/site/lasen/op/edit/lang/en/pid/59904 Installation de chauffage Chaudière à combustible Chauffage électrique à

Plus en détail

8 COGÉNÉRATION. Extrait de "Systèmes Energétiques, tome 2", Presses de l'ecole des Mines de Paris

8 COGÉNÉRATION. Extrait de Systèmes Energétiques, tome 2, Presses de l'ecole des Mines de Paris 8 COGÉNÉRATION On appelle cogénération la production combinée d'énergie thermique et d'énergie mécanique ou d'électricité. L'électricité étant très souvent la forme sous laquelle l'énergie noble est produite,

Plus en détail

GAMME ALFÉA HYBRID DUO GAZ

GAMME ALFÉA HYBRID DUO GAZ Fabriqué en France GAMME GAZ POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ Haute température 80 C Départ d eau jusqu à 60 C en thermodynamique Solution rénovation en remplacement de chaudière

Plus en détail

Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération

Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération Site de Battelle 23 mars 2007 André Künzi et team SIG Page -1- Les thèmes 1 L environnement actuel 2 Besoins à couvrir à Genève 3 Stratégie

Plus en détail

Performances en mode chauffage. Type de pompe à chaleur Niveau exigé (1) PAC air extérieur/eau. PAC eau glycolée/eau ou PAC eau glycolée/eau glycolée

Performances en mode chauffage. Type de pompe à chaleur Niveau exigé (1) PAC air extérieur/eau. PAC eau glycolée/eau ou PAC eau glycolée/eau glycolée LABEL PROMOTELEC PERFORMANCE LES EXIGENCES TECHNIQUES à RESPECTER PAR POSTE CLé DU BÂTiMENT Spécifications des pompes à chaleur à absorption à chauffage direct au gaz Caractéristiques Les matériels destinés

Plus en détail

Communauté d'agglomération Dijonnaise

Communauté d'agglomération Dijonnaise Communauté d'agglomération Dijonnaise Utiliser le Potentiel des Énergies Locales Présentation du cas de la Communauté d'agglomération Dijonnaise ou comment saisir l'opportunité de la création d'un TCSP

Plus en détail

Groupe E Contracting. 20 août 2010

Groupe E Contracting. 20 août 2010 Groupe E Contracting 20 août 2010 Table des matières Présentation de Groupe E Définition du Contracting Nos prestations en Contracting Avantages du Contracting Clients «cibles» du Contracting Types de

Plus en détail

Technique de pointe. Systèmes complets de chaleur de proximité/à distance

Technique de pointe. Systèmes complets de chaleur de proximité/à distance Technique de pointe Systèmes complets de chaleur de proximité/à distance Stations complètes de remplacement de chauffe-eau Pour la rénovation Puissance nominale pour le chauffage : 10 kw pour la production

Plus en détail

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement.

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement. Si vous voulez construire une nouvelle maison ou entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du bien-être

Plus en détail

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche 1 SOMMAIRE 1 Moteur à gaz et cogénération 2 Application industrie et municipalities 3 Application centrales

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Procédure d'attestation et d'autorisation de climatisation

Procédure d'attestation et d'autorisation de climatisation Procédure d'attestation et d'autorisation de climatisation Service de l'énergie du Canton de Genève (ScanE) Conférence à l'astech Restaurant du Moulin des Evaux Vendredi 21 octobre 2011 Guillaume Ferraris,

Plus en détail

Les autres énergies renouvelables

Les autres énergies renouvelables Quel avenir électrique pour la Suisse du XXI siècle? Les autres énergies renouvelables Prof. Andreas Zuberbühler Président du conseil scientifique de la SATW Sommaire Introduction Sources d électricité

Plus en détail

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Direction Recherche & Innovation Centre Recherche et Innovation Gaz & Énergies Nouvelles Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Quels équipements techniques

Plus en détail

Focus sur l attribution des labels. 1. Consommation spécifique d'énergie primaire

Focus sur l attribution des labels. 1. Consommation spécifique d'énergie primaire Focus sur l attribution des labels 1. Consommation spécifique d'énergie primaire Le label principal du certificat porte sur la consommation d énergie primaire estimée pour le bâtiment et ses installations

Plus en détail

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Durée : 5 jours Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Réf : (Energ.01) Montrer aux participants comment procéder à un audit énergétique et le rôle d un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse. Nicolas Merigeau NewCap. Tél. : 01 44 71 94 98 nmerigeau@newcap.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse. Nicolas Merigeau NewCap. Tél. : 01 44 71 94 98 nmerigeau@newcap.fr DOSSIER DE PRESSE COGENTEC, http://www.cogentec.fr, entreprise française spécialisée dans la distribution de solutions de cogénération pour les particuliers et les professionnels, annonce aujourd hui le

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS Production d eau chaude sanitaire Réseaux de communication MARQUAGE QUALITÉ EXIGÉ Tous systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 F. PIETRE-CAMBACEDES 11/11/2013 Centre de Recherche et Innovation Gaz et Energies Nouvelles DIRECTION

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê 2 011,Ê I SBNÊ :Ê 9 78-2 - 212-12979 - 3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Chaudement recommandée : la plus haute efficacité en production d eau chaude sanitaire

Chaudement recommandée : la plus haute efficacité en production d eau chaude sanitaire Chaudière murale gaz à condensation ROTEX GW Full Condens Chaudement recommandée : la plus haute efficacité en production d eau chaude sanitaire Chaudière murale gaz à condensation avec production d eau

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É. Equipements BBC - Innovations

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É. Equipements BBC - Innovations INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É N I E U R S Equipements BBC - Innovations B. Flament Assises européennes BBC 25 juin 2010 Les points abordés Equipements

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 L élaboration de la RT 2012 Une concertation large et structurée 2 ans de travaux depuis septembre 2008 13 groupes de travail thématiques

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

LES RÉSEAUX DE CHALEUR ENR & R..à part le bois..

LES RÉSEAUX DE CHALEUR ENR & R..à part le bois.. LES RÉSEAUX DE CHALEUR ENR & R..à part le bois.. Incinérations Géothermie Eclairage extérieur Biogaz / Méthanisation Maîtriser les risques Energie Fatale Industrielle Eaux Usées Solaire Thermique Journée

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

MANUEL DE L UTILISATEUR

MANUEL DE L UTILISATEUR MANUEL DE L UTILISATEUR 1 2 SOMMAIRE (A) Utilisation générale P4 (B) Textes de fonctionnement P5 (C) Mode en cours et explication des icônes P6-7 (D) Ecran d accueil P8-9 (E) Menu «utilisateur» P10-11

Plus en détail

Un duo performant. Pompe à chaleur hybride à gaz ROTEX

Un duo performant. Pompe à chaleur hybride à gaz ROTEX Pompe à chaleur hybride à gaz ROTEX a member o f D A IK IN group Un duo performant La nouvelle pompe à chaleur hybride à gaz HPU hybrid ROTEX sélectionne toujours automatiquement le mode de chauffage le

Plus en détail

Valorisation de la géothermie :

Valorisation de la géothermie : formation continue universitaire Valorisation de la géothermie : Le rôle clé des réseaux de chaleur Partie III : Contraintes d un réseau basse densité 100% renouvelable : l exemple de Cartigny (GE) Floriane

Plus en détail

Saint-Etienne Châteaucreux.

Saint-Etienne Châteaucreux. Saint-Etienne Châteaucreux. Un nouveau quartier au cœur naturellement chaleureux! Châteaucreux : quand tout un quartier fait le choix de l avenir. Projet ambitieux, le nouveau Châteaucreux a pour objectif

Plus en détail

La popularité grandissante des réseaux de chaleur et le raccordement sur ceux-ci d'une production d'eau chaude sanitaire et de chauffage.

La popularité grandissante des réseaux de chaleur et le raccordement sur ceux-ci d'une production d'eau chaude sanitaire et de chauffage. La popularité grandissante des réseaux de chaleur et le raccordement sur ceux-ci d'une production d'eau chaude sanitaire et de chauffage. 1 Dès le début de l'humanité, l'humain est évolué. MAN 1.0 MAN

Plus en détail

DEMARCHE ENERGIE -TÉMOIGNAGE-

DEMARCHE ENERGIE -TÉMOIGNAGE- DEMARCHE ENERGIE -TÉMOIGNAGE- BECK TECHNOLOGIES BOULONNERIE DE HAUTE PERFORMANCE La chaudeau Aillevillers (70) Sommaire 1. Présentation de la société, produits/clients et savoir faire 2. Développement

Plus en détail

La production de chaleur

La production de chaleur 2010/2011 4 - GC La production de chaleur La combustion Les générateurs de chaleur Les générateurs de chaleur Il existe plusieurs types de générateurs de chaleur : - générateurs décentralisés ex : poêle

Plus en détail

Chauffe-Eau Solaire Collectif (CESC)

Chauffe-Eau Solaire Collectif (CESC) Chauffe-Eau Solaire Collectif (CESC) Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version 5.0.20 du 27/05/2013 Présentation La procédure suivante décrit la saisie et la prise en compte

Plus en détail

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire?

RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Quels impacts des nouvelles exigences dans l acte de construire? Olivier Servant Directeur des marchés Saint Gobain Habitat Le contexte énergétique et environnemental

Plus en détail

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire 1 PGA 38 - PAC Gaz à Absorption La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire PAC GAZ A ABSORPTION : PGA 38 PGA 38 = Pac Gaz Absorption 38 (kw) Air /

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ ANNEXE 1 ANNEXE 1 Modalités de prise en compte des systèmes «HPSU Compact», «GCU Compact», «Ballons hors pression» et «Solaris» dans la réglementation thermique 2012. MODALITÉS DE PRISE EN COMPTE DES SYSTÈMES

Plus en détail

Chaudière à condensation à gaz murale ROTEX. Chaudement recommandée pour son fonctionnement efficace, sûr et économique.

Chaudière à condensation à gaz murale ROTEX. Chaudement recommandée pour son fonctionnement efficace, sûr et économique. Chaudière à condensation à gaz murale ROTEX Chaudement recommandée pour son fonctionnement efficace, sûr et économique. Chaudière à condensation à gaz murale ROTEX «Nous n'entendons quasiment pas notre

Plus en détail

LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION

LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION Thierry PRIEM Salon de la méthanisation en Lorraine CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 14 OCTOBRE 2014 MÉTHANISATION ET COGÉNÉRATION PAGE 2 LE PRINCIPE DE LA COGÉNÉRATION

Plus en détail

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC

Les grands principes de la RT2012. - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC Les grands principes de la RT2012 - La réglementation en quelques mots, - les changements constatés avec le BBC CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 1 Les textes et le calendrier

Plus en détail