A survey on IMS&Web2.0 based services

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A survey on IMS&Web2.0 based services"

Transcription

1 A survey on IMS&Web2.0 based services Etudiant : Andrea Vaccani Responsable : Jean Frédéric Wagen Ecole d ingénieurs et d architectes de Fribourg (EIA FR) Expert : Reto Caduff Ericsson AG, Bern 11/06/2010

2

3 3 SOMMAIRE Executive Summary Introduction Contexte Objectifs IMS (IP Multimedia Subsystem) Introduction Analyse SWOT L état actuel Web Introduction Analyse SWOT Technologies Html XHTML Ajax Adobe Flex REST SOAP Developpement de services IMS Les serveurs d applications Les besoins et les tendances Convergence IMS Web Conclusion et travaux futurs Rémérciements Annexes Signature Glossaire Liste des figures juin 2010

4 4 A survey on IMS&Web2.0 based services EXECUTIVE SUMMARY The objectives of this work are to investigate the needs and the trends that new telecommunication services should guarantee in the coming years. More precisely these objectives are: State of the art about the IMS networks deployment and service development; Analysis of the Web2.0 concepts and the applications of these to IMS services; Survey on IMS services and prototypes of IMS services; Definition of needs and trends for future IMS services; Technical support to EIA FR lectures and students during their semester s projects related to the EIA FR IMS platforms (Empirix s Hammer DEX and Ericsson SDS). Definition: IMS (IP Multimedia Subsystem) is a new generation network promoted as the solution implemented by telecommunications operators to increase the users communication experience. Operators assume that users wish to stay always connected and be able to exchange contents and personal information using all kind of devices (smartphones, computers, connected TV, etc.). Definition: The Web2.0 is usually considered to be a platform where users can share information and contents easily and quickly. The goal of Web2.0 is to improve the social aspect of communication and puts the users at the center of the information diffusion. A SWOT analysis about IMS and Web2.0 was performed and the following conclusions have been reached. S: Insure the fix mobile convergence and the implementation of a common AAA mechanism O: Reduce churn and block the price erosion that operators are forced to apply IMS W: Few business cases and terminals supporting IMS capabilities T: Android and iphone applications are direct competitors versus IMS services S: The social side of Web2.0 applications as Facebook, Twitter or LinkedIn O: Develop Web2.0 applications for Android or iphone has never been easier. Web2.0 W: the difficulty to guarantee the users privacy and data confidentiality T: to use Web2.0 applications anywhere, users need broadband mobile networks To complete our analysis of Web2.0, some technologies used to develop RIA (Rich Internet Applications) like Ajax, Adobe Flex, HTML5, etc. have been summarized to provide an overview of services enabling technologies. Further analysis were undertaken to define the needs and the trends of future IMS based services. Our analysis covered a total of 27 stakeholders: 12 universities, 8 manufacturers and 7 operators. The results are summarized in the following figure: Universities Manufacturers Operators Our analysis clearly highlighted that 3/4 th (7 universities, 6 manufacturers and 7 operators) of the considered stakeholders offer traditional IMS services like presence, IM (Instant Messaging) and users location. The Web2.0 concepts are also integrated by 1/3 rd of the stakeholders. Only a few (1/4 th ) offer some IMS services coupled with others technologies (RFID, NFC, P2P, etc.). Even if 6 operators have IPTV services in their portfolios, the combination IMS IPTV is proposed only by 3 manufacturers and 1 university. Our conclusion is that the combination IMS IPTV Web2.0 promises large possibilities of innovation in the development of future IMS services. Therefore, I wish to continue to investigate this domain in my future MSE work. Vaccani Andrea

5 5 1 INTRODUCTION 1.1 CONTEXTE Les actuels réseaux de télécommunications ne satisfont plus les besoins et les attentes des utilisateurs, voulant un nombre majeur de services et d applications sociales, multimédias, disponibles au travers de différents terminaux et de technologies d accès 1. Imaginer d offrir ce type de services au travers des actuels réseaux est impensable tant au niveau technologique qu au niveau des investissements qu il faudrait prévoir pour supporter un tel usage. Dans le monde de l Internet, depuis 2005, le terme Web2.0 caractérise des nouveaux services et applications qui placent les utilisateurs au centre de la communication et de la diffusion de l information. L envie de rester toujours en contact avec les connaissances et d avoir à disposition n importe où les fonctionnalités du Web2.0 ont fait exploser les accès à Internet depuis les appareils mobiles 2. Si d un coté les accès à Internet sont en expansion, malheureusement les revenus des opérateurs pour ce type de trafic ne suivent pas cette allure. Les revenus que les opérateurs peuvent réaliser en vendant ces accès sont assez limités par rapport aux profits que les fournisseurs de services Web (Google, Amazon, etc.) encaissent grâce aux utilisateurs «mobiles» 3. Comment permettre aux opérateurs de rentrer dans ce marché et incrémenter les profits? La solution est dans le développement d une nouvelle infrastructure, laquelle permettra de relier ensemble les réseaux mobiles, fixes et l Internet et de réduire aussi le temps de création et de déploiement de nouveaux services. Les réseaux de prochaine génération (Next Generation Network), permettront ainsi aux opérateurs de télécommunications de préserver leurs revenus, voir de les augmenter et de réduire en même temps les coûts de maintenance des infrastructures 4. À l heure actuelle les premiers réseaux NGNs commencent à être déployés par les opérateurs de télécommunications. Le développement de services et applications dévoile aussi les premiers résultats 5. Dans ce domaine, nombreuses universités et groupes de recherche collaborent avec les opérateurs et les équipementiers afin d investiguer les besoins et les tendances dans le marché des télécommunications actuel et futur. Les fonctionnalités et les opportunités que le Web2.0 apporte à la communication en ligne pourraient être intégrées dans les réseaux de prochaine génération et en particulier l IMS, une version standardisée par 3GPP et ETSI. Dans ce contexte en pleine évolution, la promotion de nouveaux services devient un risque que les opérateurs de télécommunications ne veulent souvent pas prendre. Comment justifier des investissements dans le développement de services innovants basés sur IMS et le Web2.0? Notre travail mettra l accent sur la recherche de services reliant l IMS et les concepts du Web2.0, c'est à dire les aspects sociaux d Internet, le partage de contenus, la participation et la collaboration des utilisateurs ou encore la composition de services. Les résultats des analyses nous permettrons de justifier ou pas cette convergence entre les réseaux de télécommunications et le Web2.0 tout en mettant en évidence les aspects importants à retenir pour le succès de développements de services et d applications. 1 Ericsson, A World of Multimedia.pdf, p. 2 2 Ericsson, consulté le Dave Wisely, IP for 4G, ed. Wiley, p Ericsson, Core and IMS Value Proposition.pdf, p. 15, 16, 58, 60 5 Annexe C IMS Services 11 juin 2010

6 6 A survey on IMS&Web2.0 based services 1.2 OBJECTIFS Initialement les objectifs de ce projet d approfondissement visaient le développement de prototypes de services innovants basés sur les NGN et en particulier le réseau IMS de l EIA FR fourni par l entreprise Empirix 6. Ces prototypes auraient dû démontrer un développement générique de services (GUI incluses) et les adaptations nécessaires permettant des les utiliser sur différents terminaux (smartphone, set top box, PC, etc.) et plateformes (IMS Core Empirix, Ericsson SDS, etc.). En accord avec le professeur responsable de ce projet a été décidé d investir plus de temps dans l investigation des réels besoins et des tendances actuelles et futures auxquelles devront répondre les services et applications basés sur les NGN (en particulier les réseaux IMS). Nous avons donc choisi de reléguer le développement de prototypes pour la future thèse de Master. Les objectifs de ce projet d approfondissement ont donc été redéfinis de la manière suivante : État de l art sur le déploiement des réseaux IMS Études des concepts du Web2.0 et possibles applications à l IMS Recherche et analyse de prototypes de services basés sur IMS Définition des besoins et des tendances dans le développement de services basés sur IMS Suivi de deux projets de semestre Essais et développements sur différentes plateforme (Empirix, SDS4.1/4.2, iphone, Android) Figure 1 Le futur des communications [Ericsson, Core and IMS Value Proposition, p. 76] 6 Empirix, consulté le Vaccani Andrea

7 7 2 IMS (IP MULTIMEDIA SUBSYSTEM) 2.1 INTRODUCTION IMS (IP Multimedia Subsystem) est une infrastructure NGN standardisée par 3GPP et ETSI qui vise à offrir dans les réseaux fixes et mobiles des services multimédias entièrement basés sur IP. Le grand avantage qu IMS apporte au monde des télécommunications est sans doute la convergence entre les réseaux fixes et mobiles. Cet avantage se traduit dans une réduction des coûts pour les opérateurs qui n ont plus plusieurs infrastructures à gérer et maintenir à jour. La convergence entre différentes technologies d accès (xdsl, PSTN, ISDN, 3G, UMTS, etc.) est rendue possible grâce à un cœur de réseau unifié et basé sur la technique de commutation de paquets IP. IMS a été développé dans le but de fournir une infrastructure permettant le déploiement de services multimédias et offrir aussi les moyens pour relier l Internet aux réseaux de télécommunications fixes et mobiles. Dans une couche applicative séparée du cœur de réseau IMS, des serveurs d applications permettent de déployer des services et des applications pouvant être directement connectés à Internet pour ainsi offrir aux utilisateurs finaux plus de fonctionnalités (social network, accès aux contenus multimédias, etc.). La couche applicative permet aussi de réduire le temps de développement et déployer plus facilement des nouveaux services, sans apporter des modifications importantes et couteuses dans le cœur du réseau. La séparation de l infrastructure en différentes couches (Accès, Transport et Routage, Contrôle, Applications) permet entre autre de faire évoluer les réseaux de télécommunications d une architecture verticale à une architecture horizontale. De cette façon les services et les applications déployées dans la couche applicative peuvent être offerts indépendamment de la technologie d accès et du type de terminal utilisé. Figure 2 Architecture des réseaux actuels (à gauche) et des réseaux IMS (à droite) [Maurizio Caon, [IMS Application] MEW Services, p. 9] IMS est la seule solution qui permettra aux opérateurs d offrir des nouveaux services innovants qui répondent à la croissante demande de communications et échanges d informations multimédias et à haut débit. Le déploiement des réseaux IMS pourra aussi aider les opérateurs à réduire le «churn», en offrant plus de services et d applications aux utilisateurs qui resteront fidèles à leur opérateur. L infrastructure des réseaux IMS a été aussi conçue pour supporter le déploiement de l IPTV, en garantissant en outre la gestion de la qualité de service, fondamentale dans ce genre de services où les débits et la quantité d informations échangée sont importants. IMS se révèle être une infrastructure complète, offrant beaucoup de fonctionnalités pour ce qui concerne le développement et le déploiement de nouveaux services, l interfonctionnement entre réseaux fixes et mobiles, la convergence avec Internet. 11 juin 2010

8 8 A survey on IMS&Web2.0 based services 2.2 ANALYSE SWOT Pour mieux comprendre les particularités des réseaux IMS, nous avons effectué une analyse SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats) qui nous a permis d avoir une vision assez complète des avantages et des risques que le déploiement des réseaux IMS implique pour les opérateurs. L image suivante représente l analyse SWOT sous forme graphique : Figure 3 Analyse SWOT de l'ims : les facteurs clés pour les opérateurs [Andrea Vaccani, Annexe A IMS & Web2.0 SWOT Analysis, p.2] Le rapport complet de l analyse SWOT est disponible dans l Annexe A IMS & Web2.0 SWOT Analysis. De suite nous présentons les conclusions de cette analyse. Nous sommes confiants des avantages que l IMS apportera au monde des télécommunications. Les réseaux «all IP» sont le futur et IMS se présente comme la technologie qui pourra mieux satisfaire les attentes des opérateurs ainsi que de leurs clients. Grâce à l IMS, l offre de nouveaux services subira une accélération dont tout le monde en pourra bénéficier, indépendamment des réseaux d accès ou du type de terminaux. La vie sur Internet devient toujours plus «sociale», les utilisateurs veulent de plus en plus rester en contact «anytime, anywhere», partager leurs émotions au travers de vidéos, images, sons. IMS et les services y basés sont la plateforme idéale pour offrir aux utilisateurs une nouvelle forme de communication «globale». Malheureusement il y a encore des problèmes à résoudre et des procédures à améliorer pour que l IMS puisse se diffuser chez la grande partie des opérateurs. Il faut résoudre les problèmes liés à la sécurité des infrastructures, définir des modèles économiques à soutien de cette évolution. Les procédures pour l intégration de nouveaux services sur l IMS doivent s améliorer, afin d éviter des retards dans la fourniture et surtout des dépenses supplémentaires. Vaccani Andrea

9 9 Selon une récente étude effectuée par M. Quayle Alain 7, la plus part des opérateurs interrogés sont encore dans une phase définie «Watch and waiting» pour ce qui concerne l état de l IMS. La principale barrière qui limite le déploiement des réseaux IMS est constituée par le manque de «busines cases», par la complexité de cette technologie et aussi par le nombre limité d appareils natifs IMS. Selon cette même étude, les premiers problèmes à résoudre lors du déploiement de l IMS, seront liés à la convergence des actuelles plateformes de communications de la voix et des données. La voix sur les nouveaux réseaux mobiles, tels que HSPA+ ou LTE, ne devrait pas poser de problèmes, à confirmation du fait que l IMS sera le support idéal pour telles technologies d accès. Un autre résultat de cette étude indique comme LTE sera l un des facteurs qui pousseront la diffusion de l IMS chez les opérateurs, suivi de la possibilité de lancer la VoIP sur les réseaux mobiles et l utilisation de clients RCS. Figure 4 Les moteurs dans le déploiement de l IMS [Alan Quayle, IMS Online Survey Results] La volonté des opérateurs d intégrer les réseaux «all IP» dans leurs infrastructures est déclarée. À titre d exemple nous tenons à citer le rapport annuel de Swisscom 8, actuel opérateur leader en Suisse dans les télécommunications. Dans ce rapport est clairement annoncé comme pour l année 2010 les investissements dans les réseaux «all IP» ne cesseront pas, afin d offrir aux clients des services «triple play» de haute qualité. Swisscom souligne que les investigations dans les réseaux «all IP» continuent, afin de permettre des économies liées à l offre de nouveaux services et surtout pour les rendre accessibles indépendamment de la technologie d accès. Il faut poursuivre sur cette route, dans la recherche et le développement de nouvelles solutions qui puissent améliorer l état actuel de cette technologie. Les opportunités que l IMS offrira aux opérateurs et à leurs clients sont clairement supérieures aux menaces que cette technologie porte avec soi. 7 Alan Quayle Weblog: Service Platforms Archives, onlinesurvey results.html, consulté le Swisscom Annual Report 2009, récupéré le , p. 13, juin 2010

10 10 A survey on IMS&Web2.0 based services 2.3 L ETAT ACTUEL Depuis quelque année les équipementiers proposent dans leurs portfolios des solutions pour le déploiement de réseaux IMS. Cependant, nous avions l impression que les opérateurs hésitaient à les intégrer et à offrir des nouveaux services exploitant le potentiel des réseaux IMS. Les recherches sur Internet d opérateurs déployant et offrant à leurs utilisateurs des services basés sur IMS n ont pas données les résultats espérés (exemples, résultats, bilans, etc.). De ce fait nous avons décidé de rechercher ces informations directement auprès des acteurs intéressés (équipementier et opérateurs). Des entretiens ont alors été organisés avec les responsables du déploiement d IMS chez Ericsson et Swisscom dans le but d investiguer si les réseaux IMS sont actuellement en production, quels services sont offerts au travers cette infrastructure et si la convergence IMS Web2.0 est envisageable ou pas. Par la suite nous fournissons les conclusions que nous avons pu retirer lors de ces rencontres tandis que les résumés complets des entretiens sont disponibles dans l Annexe B Entretiens. Ericsson, l un des principaux fournisseurs d équipements et de services de télécommunications, et Swisscom, le principal opérateur en Suisse, sont fortement convaincues que les réseaux IMS seront le futur et la seule solution permettant aux opérateurs de réduire la «perte» de clients et les coûts de maintenance des infrastructures. L offre de nouveaux services multimédias, la possibilité de relier l énorme source d informations qu Internet représente avec les réseaux de télécommunications, le contrôle de la qualité de service sont tous des facteurs qui font si que l IMS soit l infrastructure la plus complète et la mieux adaptée pour répondre aux futurs besoins des opérateurs. Cependant, le déploiement sur large échelle des réseaux IMS a du mal à démarrer à cause de problèmes d intégration et d un manque de terminaux exploitant complètement le potentiel de cette infrastructure. La garantie des services de base (téléphonie, appels d urgence, etc.) doivent d abord être complètement fonctionnels sur la nouvelle infrastructure IMS et ont évidemment la priorité sur le développement et le déploiement de services plus innovants. Swisscom nous a aussi confirmé comme elle n a pas de pression dans le déploiement du réseau IMS et que la responsabilité envers les clients et la Confédération ne permet pas de faire des mauvais choix ou de lancer des services qui pourraient menacer en quelque sorte l image de l entreprise. Depuis ces entretiens nous avons pu nous convaincre que la création de services exploitant les réseaux de télécommunications et le Web2.0 est une réalité. Soit Ericsson que Swisscom sont conscientes que les réseaux sociaux offrent la possibilité de rentrer dans un marché très compétitif mais aussi très lucratif si on dispose des services et applications innovantes. Ericsson encore plus que Swisscom est très décidée à lancer des services suivant cette direction et exploitant le potentiel des réseaux IMS (QoS, présence, interopérabilité, etc.) et du Web2.0, en offrant des services spécifiques pour les réseaux sociaux par exemple. Une liste de ces services est disponible en dans l Annexe C IMS Services. Par contre Swisscom nous a confié qu un déploiement complet du réseau IMS et le lancement des premiers services basés sur IMS ne sont prévus que dans deux ou trois ans. IMS est la normale évolution pour les opérateurs de télécommunications, mais dans le cas de Swisscom ils n ont pas de pression à remplacer leurs actuels réseaux. Nous avons par contre l impression que de la part d Ericsson l envie de lancer et promouvoir des services innovants est très forte et se base sur la conviction de pouvoir offrir quelque chose qui encore manque sur le marché des télécommunications. Vaccani Andrea

11 11 Pour résumer les informations sous forme visuelle nous avons essayé de représenter les étapes de déploiement du réseau IMS de Swisscom. Aucune donnée officielle ne nous a été relacée et de conséquence les étapes du déploiement représentées ont été enchaînées selon le peu d informations que nous avons pu retenir depuis les entretiens. 1. IMS test network (fourni par Ericsson) 2. IMS production network (seulement offert à quelque millier d'utilisateurs privés pour tester le service VoIP) 3. Le réseau est amplié à quelque entreprise pour tester le service de VoIP 4. Les services de base sont déploiés et disponibles 5. Le réseau IMS remplacera les actuelles infrastructers et des services standards basés sur IMS serton lancés 6. Des nouveaux services innovants seront déployés sur le réseau IMS Figure 5 L'état actuel (en vert) et les étapes du déploiement de l'ims chez Swisscom Afin de rendre possible la création et le déploiement de services innovants dans la phase 6, des entreprises externes mandatées par Swisscom pourront apporter les compétences nécessaires. Pour les autres phases, nous avons eu l impression que Swisscom ne veut pas, pour des raisons de sécurité, mandater des entreprises tierces pour le développement de nouveaux services. Pendant les recherches et les investigations qui ont caractérisés ce projet d approfondissement, nous avons eu la possibilité de collaborer activement au développement du réseau IMS de l EIA FR et de suivre des projets de semestre de trois étudiants. Grâce à ces expériences nous pouvons confirmer comme le déploiement d un réseau IMS n est pas si simple et demande beaucoup d investissements en termes de temps. Après l installation des serveurs nous avons dû tester que les principales fonctionnalités du réseau (signalisation lors des appels, envoi de messages, etc.) correspondaient aux standards. Nous avons découverte des problèmes et en étroit collaboration avec le service de support et les développeurs d Empirix nous avons pu mettre à jour les serveurs et rendre le réseau IMS conforme aux principaux standards. L intégration de smartphone sur le réseau a aussi généré un nombre important d heure de travail avant d enfin disposer de deux types de clients IMS mobiles. Le manque de terminaux IMS, souligné aussi par Swisscom, nous a obligé effectuer des nombreuses recherches qui ont amené à choisir le client isipsimple pour iphone et Sipdroid pour Android. Pour ce dernier, 11 juin 2010

12 12 A survey on IMS&Web2.0 based services l un des peu présent sur le marché des applications Android, nous avons dû apporter des modifications au code source afin de le rendre parfaitement compatible avec le réseau IMS de l EIA FR. Ces exemples confirment comme le déploiement, à l heure actuel, des réseaux IMS pose encore nombreuses problèmes qui demandent des investissements importants au niveau du temps (consacré aux tests, aux mises à jours, etc.) et d argent, que heureusement dans le cadre académique de l EIA FR a été limité. Figure 6 Le client IMS EIFSidroid del EIA FR [Andrea Vaccani] Quant au développement de services IMS nous avons suivi et fourni l assistance technique pour des projets de semestre qui ont amené au développement de trois prototypes. Tous les trois prototypes de services ont permis aux étudiants et à nous mêmes d approfondir les connaissances dans le développement de services IMS orientés vers le Web2.0. Deux de ces trois prototypes ont intégré l aspect social du Web2.0, en permettant aux utilisateurs de mettre à jour leurs profils sur le réseau social Twitter lors d établissement d appels par exemple. Le troisième projet à intégré la localisation des utilisateurs (en se basant sur l adresse IP du terminal) et la recherche d informations. Ce service, appelé MEW, permet aux utilisateurs de rechercher les événements programmés dans les villes près de lui ainsi que des prévisions météos. Ces informations, événements et météo, sont recherchées en utilisant des services Web et ensuite fourni aux utilisateurs au travers du réseau IMS. À spécifier que le développement et les tests de ces services a été effectués grâce à l environnement de développement SDS 4.1, fourni gratuitement par Ericsson. Le service MEW a aussi été testé sur le réseau IMS de l EIA FR, mais des problèmes d intégration ont empêché de valider le correct fonctionnement. Une fois de plus ceci démontre les limitations et les problèmes qui peuvent survenir lors du déploiement de services sur un vrai réseau IMS. Nous pouvons ainsi comprendre comme pour les opérateurs soit vital que l infrastructure de base respecte les standards et que les procédures pour l installation des nouveaux services puisse être le plus fiable possible. Les environnements de développement avec lesquels nous avons travaillé (SDS4.1 et SDS4.2) permettent d un coté de coder rapidement les services en mettant à dispositions les fonctions nécessaires à garantir les fonctionnalités de bases des services IMS, mais de l autre coté ne permettent pas de tester les services dans un contexte réel. Il faut donc encore prévoir des tests très approfondis lors du déploiement des services sur des réseaux IMS en production. Concernant SDS 4.2, nous avons résolu les problèmes d installations rencontrés par un des étudiants et une guide d installation a été rédigée. Elle est disponible à l adresse suivante : Vaccani Andrea

13 13 Figure 7 L'architecture du réseau IMS de l'eia FR [Andrea Vaccani] 11 juin 2010

14 14 A survey on IMS&Web2.0 based services 3 WEB INTRODUCTION Le concept du Web2.0 est devenu très populaire grâce à l article «What Is Web2.0 9», diffusé par Tim O Reilly en Cet article résume toutes les discussions autour du Web2.0 qui ont été menées lors d une conférence entre le groupe O Reilly Media 10 et Medialive International 11. Pendant cette conférence, Dale Dougherty, un des pionniers du web, soulignait une tendance très étonnante du web. L importance du web, le nombre de sites et applications à caractère très innovant ne cessait pas de grandir, et ceci avec une régularité déconcertante. Vu l énorme écho que le Web2.0 a engendré dans ces dernières années, nombreuses entreprises et sites web se sont approprié de ce terme, même si leur philosophie ou les contenus proposés n avaient rein à voir avec le Web2.0. Qu est ce que différencie alors une application ou un site Web2.0 des autres? L un des principes essentiels du Web2.0 repose sur le concept de plate forme, «regroupant un ensemble de principes et de pratiques qui, à la manière d un système planétaire, verrait des sites exposant tout ou une partie de ses préceptes graviter à des distances variables du centre en question 12». La grande révolution que le Web2.0 porte avec soi consiste dans la participation active des utilisateurs ; ce sont ces derniers qui créent de la valeur ajoutée aux pages et aux services web, grâce à leurs publications et au partage d informations. De cette manière, les services offerts s améliorent au fur et à mesure que le nombre d utilisateurs croit. Les contenus deviennent plus riches et intéressants et le succès d un site ou d un service en va forcement en dépendre. Le grand succès de cette pensée est démontré par les services de partage de médias (YouTube, Flickr, etc.), où les utilisateurs augment la valeur et la popularité du service en rajoutant leurs propres contenus. Dans la plus part des cas, les utilisateurs ne fournissent pas forcement leur contribution, d où l importance d accumuler et enregistrer leurs actions pour rajouter de la valeur au service offert. Ces actions peuvent, comme les informations que les utilisateurs publient, améliorer le service et donc attirer plus d utilisateurs. L établissement de paramètres par défaut force les utilisateurs à produire inconsciemment des données lors de l utilisation du service. L exploitation de cette «intelligence collective», intrinsèque au web, est la clé du succès des géants du Web2.0. Les bases de données spécialisées sont les fondements de toutes les applications web d une certaine importance (p.ex. Google, Amazon, ebay, etc.). Le contrôle du marché est dans les mains des ces entreprises qui possèdent les données les plus complètes, les plus à jour et surtout les plus particuliers. Pour offrir des services à valeur ajouté innovants et pouvant garantir des revenus considérables, la possession de données stratégiques est essentielle. Informations comme l identité, le positionnement des utilisateurs, des calendriers d événements, des identifiants de produits, constituent des véritables mines d or pour les fournisseurs de services. La participation des utilisateurs au développent des services et la constante récolte d informations stratégiques forcent les fournisseurs de services à maintenir leurs services à une échelle quotidienne. Les utilisateurs 9 What Is Web2.0, Tim O'Reilly, publié le , is web 20.html, consulté le O Reilly Media, consulté le Medialive International, consulté le What is Web2.0, is web 20.html, page 1, consulté le Vaccani Andrea

15 15 deviennent ainsi des co développeurs, qui proposent, modifient et améliorent les services en obligeant les fournisseurs à offrir des services en version «béta perpétuelle 13». L esprit d ouverture des nouveaux services, qui donnent accès aux données, permettent aux utilisateurs de développer nouveaux services innovant et d en y intégrer une grande partie ensemble pour offrir quelque chose de plus complet ou mieux ciblé. Les utilisateurs ajoutent de la valeur. «La clé pour obtenir un avantage concurrentiel en matière d'application Internet est de faire en sorte que les utilisateurs ajoutent leurs données à celles que vous proposez. En conséquence : ne restreignez pas votre "architecture de participation" au développement du logiciel. Incitez vos utilisateurs implicitement et explicitement à ajouter de la valeur à l'application. 14» L intégration de différents services dans un seul, nouveau service, rend le Web2.0 plus dynamique et plus interactive. Le potentiel de ces opérations d intégration est énorme ; certaines sociétés pourront rentrer sur le marché simplement en offrant des services spécifiques basés sur plusieurs services «de base» offerts par d autres. Une autre caractéristique du Web2.0 est l indépendance depuis les plateformes PCs. Les nouveaux terminaux de communication, dont les smartphones sont les ambassadeurs, non seulement doivent pouvoir profiter des véritables avantages que le Web2.0 offre, mais aussi participer activement à son évolution. L intelligence collective n est pas activée seulement que par des humains, mais de plus en plus par des capteurs. Les téléphones portables intégrant des appareils photo, des récepteurs GPS, des senseurs de mouvement, etc., deviennent les «yeux et les oreilles 15» du Web qui collecte ces informations en temps réel. La grande diffusion de smartphones, perpétuellement connectés à Internet, font si que les possibilités du Web puissent augmenter de manière exponentielle. Figure 8 Cartographie sensible du Web2.0 [Wikipédia, 13 Perpetual Beta, consulté le Tim O'Reilly, is web 20.html?page=5, consulté le Hubert Guillaud, web a la puissance 2 le web 20 cinq ans plustard/, le juin 2010

16 16 A survey on IMS&Web2.0 based services 3.2 ANALYSE SWOT Une analyse SWOT du Web2.0 a été effectuée afin de mieux visualiser et décrire les principaux facteurs à considérer lors d un développement de services et applications basés sur ces concepts. Nous avons analysé le Web2.0 en gardant une vision axée sur les opérateurs et leurs enjeux. Figure 9 Analyse SWOT du Web2.0 : les facteurs clés pour les opérateurs [Andrea Vaccani, Annexe A IMS & Web2.0 SWOT Analysis, p. 10] L analyse SWOT du Web2.0 nous a permis de mettre en évidence les principaux bénéfices que ce concept apporte au monde de la communication en ligne. Les risques et les menaces ont aussi été analysés et les conclusions suivantes ont pu être rédigées. Le Web2.0 offre surement des avantages que d autres technologies ne peuvent pas assurer. Internet a pu évoluer grâce à l arrivée des réseaux sociaux, aux sites permettant et stimulant le partage d informations personnelles ou pas, à la participation active des utilisateurs dans le développement de services. Les possibilités que le Web2.0 offre aux gens voulant développer des applications et des services innovants sont nombreuses. Grâce à la participation d autres utilisateurs, au passe parole dans les réseaux sociaux, aux liens sur d autres services ou pages Web, un service innovant et capable d évoluer continuellement peut connaître un véritable succès. La publicité en ligne peut ensuite le rendre aussi rentable. Clairement tous ces bénéfices et opportunités de succès ont leur coté négatif. Les échanges et le partage d informations personnelles en est un point délicat. La sécurité sur Internet ne peut être assurée qu au prix d une perte de performance et d une complication des méthodes de contrôle et de protection. Les Vaccani Andrea

17 17 malintentionnés cherchent toujours à s approprier des données confidentielles d autres utilisateurs et souvent ils arrivent à le faire en provoquant des dégâts importants. Internet et le Web2.0 manquent encore de moyens sûrs et fiables qui puissent garantir la protection de données des utilisateurs sans réduire les performances des systèmes. Les risques qui courent les applications en ligne et les services Web2.0 peuvent mettre en danger toute une entreprise, tant au niveau financier qu à niveau de la réputation et de l image. Il faut donc appliquer toutes les protections et prendre le moins de risques lors du déploiement et de la mise à disposition de services s appuyant sur des informations personnelles des utilisateurs. L analyse SWOT complète et détaillée est disponible dans l Annexe A IMS & Web2.0 SWOT Analysis. 3.3 TECHNOLOGIES Différentes technologies ont été implémentées au cours des ces derniers années afin de supporter et améliorer l interaction avec les services et les applications Web2.0. L interaction des utilisateurs avec les pages Web est nettement augmentée avec l arrivée du Web2.0 et il a donc fallu développer des nouvelles technologies qui facilitaient la programmation des pages Web et simplifiaient le traitement des contenus par les navigateurs. De suite nous présentons quelqu une de ces technologies, dont une description plus complète est disponible dans l Annexe D Web2.0 Technologies HTML5 Avec le terme HTML5 on spécifie la dernière révision du principal langage du World Wide Web (l HTML), l extension du HTML4 et du XHTML 1.1. L objectif de cette révision est de réduire le besoin de plugins propriétaires nécessaires jusqu à maintenant pour visualiser et reproduire des contenus multimédia dans les pages Web. Les navigateurs Web n auront donc plus besoin d avoir installé des applications supplémentaires comme Flash Player, Microsoft Silverlight, Apache Pivot ou JavaFx utilisées normalement pour supporter les applications Internet enrichies (RIA). Grâce à l utilisation de HTML5, les développeurs pourront dans le futur offrir des applications mobiles basées sur le Web sans se soucier de la plateforme utilisée (Android, iphone, Windows, MAC, etc.). Nous pouvons donc comprendre comme le développement d applications spécifiques aux plateformes pourra se réduire et affecter les revenus des entreprises disposant des AppStores. Figure 10 iphone promeut la création de page Web et applications en HTML5 [Ronnie05 s Blog, 11 juin 2010

18 18 A survey on IMS&Web2.0 based services XHTML XHTML (extensible HyperText Markup Language) est un langage de balisage combinant des caractéristiques du XML à celles du HTML ; un fichier XHTML est donc une page HTML écrite selon les standards XML. La version actuelle, sous la forme de W3C Recommendation, est la Le langage XHTML prévoit une utilisation plus restrictive des balises HTML qui amène de conséquence à une syntaxe mieux définie, permettant ainsi d améliorer l interprétation des pages Web par les appareils mobiles disposant de ressource hardware et software limitées. Figure 11 XHTML vs. HTML [Wikipédia, AJAX Ajax, acronyme de «Asynchronous JavaScript and XML», est un ensemble de technologies utilisées pour le développement d applications Internet enrichies (RIA). Ajax est composé par différentes technologies spécialisées à effectuer certaines opérations ; HTML est utilisé pour structurer sémantiquement les informations, CSS pour la présentation, DOM et JavaScript pour afficher et interagir dynamiquement avec l information, XMLHttpRequest pour des échanges de données asynchrone avec les serveurs et XML pour remplacer les formats des données informatives (JSON) et visuelles (HTML). Le grand avantage qu Ajax apporte aux applications Web consiste dans la réduction des données échangées entre le client et le serveur, ce qui permet une visualisation plus réactives des pages. Ceci est possible car, au lieu de charger à chaque fois la page complète, seulement les éléments modifiés sont demandés au serveur. La charge du travail sur les serveurs est aussi réduite car une partie du traitement est effectué sur l ordinateur effectuant les requêtes. 16 XHTML 1.1, xhtml /, consulté le Vaccani Andrea

19 19 Figure 12 Différence entre les interactions client serveur des applications Web classique et Ajax [Wikipédia, fig2_small.png] ADOBE FLEX Flex est un kit de développement (SDK) qui permet de créer et déployer des applications Internet enrichies (RIA) multiplateformes. Ces applications peuvent être donc utilisées sur la plupart des navigateurs, postes de travail et systèmes d exploitation ayant à disposition un lecteur Flash Player. Figure 13 La plateforme Adobe Flash [Adobe Developer Connection, Flex a été développé par Adobe afin de simplifier et accélérer la programmation des applications RIA, en fournissant aux développeurs des composants prêts à l emploi qui permettent d automatiser les procédures les plus complexes et ainsi développer plus rapidement et plus efficacement les GUI des applications RIA. 11 juin 2010

20 20 A survey on IMS&Web2.0 based services REST REST, Representational Transfer State, permet la manipulation des ressources grâce à l utilisation des méthodes GET, POST, PUT et DELETE du protocole HTTP. À la base de l architecture REST il y a donc les ressources, référenciées par un identificateur global (URI) et stockées sur des serveurs les mettant à disposition. Les services Web mettent souvent à disposition des APIs REST pour permettre un développement plus rapide d applications. À titre d exemple nous citons les APIs REST du réseau social Twitter, qui dans ses pages dédié aux développeurs 17 spécifie comment accéder aux ressources parmi des requêtes REST. Figure 14 Exemple de spécification utilisée par Twitter [Twitter API Wiki, REST API Method%3A statuses%c2%a0show] SOAP SOAP (Simple Object Access Protocol) est un protocole pour l échange d informations structurées entre Web Services. SOAP peut être utilisé avec différent protocole de transport, mais il est particulièrement utilisé en combinaison au protocole HTTP. Les messages SOAP suivent la syntaxe du langage XML en utilisant une structure «Head Body» ; dans l entête sont présents les informations concernant le routage des messages ou la sécurité et les transactions, tandis que dans le corps sont contenues les informations effectivement nécessaires et utiles (payload). Figure 15 L'architecture d'un Web Service utilisant SOAP [Wikipédia, Les principaux avantages du protocole SOAP sont l indépendance de la plateforme et des langages utilisées, l extensibilité des messages et la possibilité de l utiliser avec différents protocoles de transport. Le principal désavantage que SOAP comporte se manifeste lors que la taille des messages est importante en ralentissant les échanges client serveur. 17 Twitter API Documentation, API Documentation, consulté le Vaccani Andrea

Petite définition : Présentation :

Petite définition : Présentation : Petite définition : Le Web 2.0 est une technologie qui permet la création de réseaux sociaux, de communautés, via divers produits (des sites communautaires, des blogs, des forums, des wiki ), qui vise

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

de survie du chef de projet

de survie du chef de projet KIT de survie du chef de projet 01 1 2 3 4 5 6 04 03 07 07 03 03 LE SERVEUR LE CLIENT TECHNOLOGIE WEB CLIENT LE SERVEUR WEB TECHNIQUES & CADRE DE TRAVAIL APPLICATIONS 101 LE SERVEUR Un serveur informatique

Plus en détail

HTML5 Quels enjeux pour la mobilité et le RIA?

HTML5 Quels enjeux pour la mobilité et le RIA? HTML5 Quels enjeux pour la mobilité et le RIA? Julien Roche Philippe Guédez Ludovic Garnier 2 Sommaire Evolution des usages du Web Applications mobiles multiplateformes Contributions d HTML5 au RIA Conclusion

Plus en détail

À qui s adresse ce livre? Suppléments web. Remerciements

À qui s adresse ce livre? Suppléments web. Remerciements Avant propos Le marché de la géolocalisation est en pleine effervescence, comme le prouve l annonce de lancement par Facebook, en août 2010, de son service Places, qui permet de partager sa position géographique

Plus en détail

Créer et animer une boutique en ligne avec Wordpress (environnement PC et MAC)

Créer et animer une boutique en ligne avec Wordpress (environnement PC et MAC) Créer et animer une boutique en ligne avec Wordpress (environnement PC et MAC) OBJECTIFS - Créer une boutique sous wordpress et la référencer. - Mise en place du contenu, des articles Une bonne connaissance

Plus en détail

Introduction. Pourquoi Silverlight?

Introduction. Pourquoi Silverlight? Pourquoi Silverlight? Si le Web ne cesse d évoluer et de s accroître, on peut en dire autant des attentes des utilisateurs. Lorsque le premier navigateur Web a été développé, il était destiné à fournir

Plus en détail

Services réseau. 6.1 Clients, serveurs et leur interaction. 6.1.1 Relation client-serveur

Services réseau. 6.1 Clients, serveurs et leur interaction. 6.1.1 Relation client-serveur Page 1 sur 35 Services réseau 6.1 Clients, serveurs et leur interaction 6.1.1 Relation client-serveur Tous les jours, nous utilisons les services disponibles sur les réseaux et sur Internet pour communiquer

Plus en détail

Programmation de services en téléphonie sur IP

Programmation de services en téléphonie sur IP Programmation de services en téléphonie sur IP Présentation de projet mémoire Grégory Estienne Sous la supervision du Dr. Luigi Logrippo Introduction La téléphonie sur IP comme support à la programmation

Plus en détail

Autour du web. Une introduction technique Première partie : HTML. Georges-André SILBER Centre de recherche en informatique MINES ParisTech

Autour du web. Une introduction technique Première partie : HTML. Georges-André SILBER Centre de recherche en informatique MINES ParisTech Autour du web Une introduction technique Première partie : HTML Georges-André SILBER Centre de recherche en informatique MINES ParisTech silber@cri.ensmp.fr http://www.cri.ensmp.fr/people/silber/cours/2010/web

Plus en détail

RCS : Rich Communication Suite. EFORT http://www.efort.com

RCS : Rich Communication Suite. EFORT http://www.efort.com 1 Introduction RCS : Rich Communication Suite EFORT http://www.efort.com Rich Communications Services (RCS) est une plate-forme offrant des services de communication incluant la messagerie instantanée

Plus en détail

Introduction Arc r hi h t i e t c e tur u e r e IMS

Introduction Arc r hi h t i e t c e tur u e r e IMS CHAPITRE II IP MULTIMEDIA SUBSYSTEM (IMS) A.U: 2011/2012 2 PLAN Introduction Architecture IMS Entités fonctionnelles de l IMS Principaux protocoles utilisés en IMS Gestion des identités dans IMS Procédures

Plus en détail

INTRODUCTION CHAPITRE 1

INTRODUCTION CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 INTRODUCTION Query, qu est-ce que c est?... 11 HTML, CSS, JavaScript, PHP : qui fait quoi?... 16 Un environnement de développement simple et gratuit... 19 Ce que vous allez apprendre... 20 9

Plus en détail

Communication Unifiée UC². 2008 IBM Corporation

Communication Unifiée UC². 2008 IBM Corporation Communication Unifiée UC² 1 2008 IBM Corporation Communications unifiées? Définition d IBM Intégration de fonctions (présence, messagerie instantanée, email, messagerie unifiée, téléphonie, conférences

Plus en détail

Langages et technologies du Web 1

Langages et technologies du Web 1 Langages et technologies du Web 1 Manuel ATENCIA manuel.atencia-arcas@upmf-grenoble.fr Objectifs Comprendre le fonctionnement du World Wide Web Produire des documents web statiques et dynamiques 1 2 vocabulaire

Plus en détail

Petite histoire d Internet

Petite histoire d Internet À la base, Internet est défini par des ordinateurs qui sont reliés entre eux grâce à des câbles, du WiFi ou encore des satellites, créant ainsi un réseau à échelle mondiale. Les ordinateurs communiquent

Plus en détail

Media Streaming avec Windows 7

Media Streaming avec Windows 7 Media Streaming avec Windows 7 Après avoir parlé des nouvelles possibilités réseaux de Windows, notamment des «Homegroups», pardon, des «groupes résidentiels, voyons comment ont été intégrées les possibilités

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C#

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# CHAPITRE 1 Introduction aux web services Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# NetBeans JavaScript Eclipse Objective C Xcode PHP HTML Objectifs du chapitre : Ce

Plus en détail

Coup d oeil sur la solution OpenScape Business

Coup d oeil sur la solution OpenScape Business Coup d oeil sur la solution OpenScape Business Transformez votre PME Pour que le travail soit accompli, il est essentiel de rester en contact avec les collègues et les clients, au bureau comme sur la route.

Plus en détail

TP RESEAU : DEPLOIEMENT D UNE PLATE FORME IMS

TP RESEAU : DEPLOIEMENT D UNE PLATE FORME IMS TP RESEAU : DEPLOIEMENT D UNE PLATE FORME IMS I IP Multimedia Subsystem (IMS) : Théorie 1) Caractérisation du réseau NGN: NGN (Next Generation Network ) est une nouvelle architecture de réseau de communication

Plus en détail

Travail collaboratif. Glossaire

Travail collaboratif. Glossaire Glossaire Ajax Traduction anglaise : Ajax (Asynchronous JavaScript And XML) AJAX est un combiné de différents langages de développement Web comme XHTML, JavaScript ou XML, il est fréquemment utilisé pour

Plus en détail

INTERCONNECTION CHALLENGES

INTERCONNECTION CHALLENGES INTERCONNECTION CHALLENGES PLAN Interconnexion: évolution Interaction entre développement de l Internet et interconnexion Marché Internet au Maroc et dans la région INTERCONNEXION TELECOMS: ÉVOLUTION Avant

Plus en détail

Développer des Applications Internet Riches (RIA) avec les API d ArcGIS Server. Sébastien Boutard Thomas David

Développer des Applications Internet Riches (RIA) avec les API d ArcGIS Server. Sébastien Boutard Thomas David Développer des Applications Internet Riches (RIA) avec les API d ArcGIS Server Sébastien Boutard Thomas David Le plan de la présentation Petit retour sur les environnements de développement ArcGIS Server

Plus en détail

Exploration des technologies web pour créer une interaction entre Mahara et les plateformes professionnelles et sociales

Exploration des technologies web pour créer une interaction entre Mahara et les plateformes professionnelles et sociales Exploration des technologies web pour créer une interaction entre Mahara et les plateformes professionnelles et sociales D 1.3.2 Rapport d analyse Auteurs: Johann Luethi, Laurent Opprecht, Patrick Roth

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

Adobe GoLive cs2. Création professionnelle de sites Web et mobiles à base de technologies standard

Adobe GoLive cs2. Création professionnelle de sites Web et mobiles à base de technologies standard Adobe GoLive cs2 Création professionnelle de sites Web et mobiles à base de technologies standard Présentation du produit Avec Adobe GoLive CS2, exploitez tout le potentiel des feuilles de style CSS grâce

Plus en détail

NGN Next Generation Network Réseau de Nouvelle Génération. Dr. Najjar Monia

NGN Next Generation Network Réseau de Nouvelle Génération. Dr. Najjar Monia 2015 NGN Next Generation Network Réseau de Nouvelle Génération Dr. Najjar Monia Les NGN sont basés sur une évolution progressive vers le «tout IP» et sont modélisés en couches indépendantes dialoguant

Plus en détail

Etude Comparative entre Alfresco Share et MS SharePoint STARXPERT AUTEUR DATE 4 OCTOBRE 2011 VERSION 1.0

Etude Comparative entre Alfresco Share et MS SharePoint STARXPERT AUTEUR DATE 4 OCTOBRE 2011 VERSION 1.0 Etude Comparative entre Alfresco Share et MS SharePoint AUTEUR DATE 4 OCTOBRE 2011 STARXPERT VERSION 1.0 StarXpert 2011 STARXPERT Siège social : 100, rue des Fougères 69009 Lyon Tel 01 75 57 84 80 info@starxpert.fr

Plus en détail

SITES ET APPLICATIONS INTERNET. Cours d IHM - CSII 1ère année EPSI Bordeaux - Cours n 3

SITES ET APPLICATIONS INTERNET. Cours d IHM - CSII 1ère année EPSI Bordeaux - Cours n 3 SITES ET APPLICATIONS INTERNET Cours d IHM - CSII 1ère année EPSI Bordeaux - Cours n 3 INTERNET le réseau des réseau : un ensemble de serveur interconnectés. au départ réservé aux universitaires, il s

Plus en détail

SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013

SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013 Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013 Sharepoint portal server 2013 DEVELOPING MICROSOFT SHAREPOINT SERVER 2013 CORE SOLUTIONS Réf: MS20488 Durée : 5 jours (7 heures) OBJECTIFS

Plus en détail

4. SERVICES WEB REST 46

4. SERVICES WEB REST 46 4. SERVICES WEB REST 46 REST REST acronyme de REpresentational State Transfert Concept introduit en 2000 dans la thèse de Roy FIELDING Est un style d architecture inspiré de l architecture WEB En 2010,

Plus en détail

Descriptif de module. Page Nabil Ouerhani

Descriptif de module. Page Nabil Ouerhani RS430.100.15. 1/9 La description de module définit les conditions cadres du déroulement de l enseignement des matières du module. Filière(s) Orientation Public Informatique (INF) Développement Logiciel

Plus en détail

Communications unifiées?

Communications unifiées? Communication Unifiée UC² 1 Communications unifiées? Définition Intégration de fonctions (présence, messagerie instantanée, email, messagerie unifiée, téléphonie, conférences web, audio et vidéo ) délivrée

Plus en détail

Environnements de développement

Environnements de développement 4 Environnements de développement Au sommaire de ce chapitre UU Mettre en place un environnement de développement UU Environnement de production Contrairement au développement web de bureau, dans lequel

Plus en détail

Kofax Livre blanc. Technologie mobile d automatisation avancée pour la Comptabilité Fournisseurs. Résumé

Kofax Livre blanc. Technologie mobile d automatisation avancée pour la Comptabilité Fournisseurs. Résumé Kofax Livre blanc Livre blanc Kofax Technologie mobile d automatisation avancée pour la Comptabilité Fournisseurs Résumé De nos jours, l interaction en entreprise avec les applications métier disponibles

Plus en détail

Evolutions du Web et des langages

Evolutions du Web et des langages Evolutions du Web Evolutions du Web et des langages WEB statique Ces pages sont écrites en HTML Les pages demandées sont identiques quelque soit La personne qui les demande L heure de la demande Etc. WEB

Plus en détail

Le Cisco Smart Business Communications System

Le Cisco Smart Business Communications System Le Cisco Smart Business Communications System Smart Business Brochure Le Cisco Smart Business Communications System Aujourd hui, les petites entreprises sont confrontées à une concurrence accrue. Une

Plus en détail

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web *4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web Table des matières I. INTRODUCTION page 3 II. VERS UNE DEFINITION DES SERVICES WEB 1. Qu est ce que c est? page 3 2. A quoi ça sert?

Plus en détail

Dotez-vous des moyens de communication d une grande entreprise au prix d une petite entreprise. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs.

Dotez-vous des moyens de communication d une grande entreprise au prix d une petite entreprise. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs. Toute TPE-PME est à la recherche de solutions pour réduire ses coûts et améliorer son mode de fonctionnement. Comme n importe quelle entreprise, vous souhaitez

Plus en détail

Une option innovante pour le développement rapide sur ipad et iphone

Une option innovante pour le développement rapide sur ipad et iphone Une option innovante pour le développement rapide sur ipad et iphone Des solutions pour ipad/iphone sur mesure pour répondre aux besoins d amélioration des processus ésumé Les entreprises doivent être

Plus en détail

Logiciel d analyse du monde des objets connectés intelligents

Logiciel d analyse du monde des objets connectés intelligents Logiciel d analyse du monde des objets connectés intelligents Le défi : Transformer les données en intelligence décisionnelle Le logiciel SkySpark analyse automatiquement les données issues des équipements

Plus en détail

Avant-Propos Sencha Touch

Avant-Propos Sencha Touch Avant-Propos Développeurs web, vous qui souhaitez vous diversifier et appréhender simplement le développement mobile, mais redoutez un apprentissage long d un langage que vous ne connaissez pas, vous allez

Plus en détail

Mais que deviendrions-nous nous sans Asterisk?

Mais que deviendrions-nous nous sans Asterisk? Mais que deviendrions-nous nous sans Asterisk? Jacques Heitzmann jacques.heitzmann@jaito.com http://www/jaito.com Jaito-s152 15/04/10-1 Agenda 1. Forum ATENA 2. Asterisk sert à tout 1. Usage académique

Plus en détail

Alcatel-Lucent OmniTouch 8600. My Instant Communicator Simplifier les communications d entreprise

Alcatel-Lucent OmniTouch 8600. My Instant Communicator Simplifier les communications d entreprise Alcatel-Lucent OmniTouch 8600 My Instant Communicator Simplifier les communications d entreprise Les communications d entreprise sous le signe de la simplicité Messagerie vocale, e-mail, messagerie vidéo,

Plus en détail

La «maison intelligente» Un lieu de vie. Stephane Henry - ST Microelectronics

La «maison intelligente» Un lieu de vie. Stephane Henry - ST Microelectronics La «maison intelligente» Un lieu de vie Stephane Henry - ST Microelectronics La domotique La domotique est aujourd hui utilisée pour : Objectif attendu La gestion du chauffage Reduire le cout Les systèmes

Plus en détail

Langage HTML (2 partie) lt La Salle Avignon BTS IRIS

Langage HTML (2 partie) <HyperText Markup Language> <tv>lt La Salle Avignon BTS IRIS</tv> Langage HTML (2 partie) «Je n'ai fait que prendre le principe d - hypertexte et le relier au principe du TCP et du DNS et alors boum! ce fut le World Wide Web!» Tim Berners-Lee

Plus en détail

Guide de Démarrage. Introduction... 2 Scénarios pour l utilisation de votre procloud@ocim.ch... 2 Scénarios à venir :... 2

Guide de Démarrage. Introduction... 2 Scénarios pour l utilisation de votre procloud@ocim.ch... 2 Scénarios à venir :... 2 Guide de Démarrage Introduction... 2 Scénarios pour l utilisation de votre... 2 Scénarios à venir :... 2 Accès à vos données depuis un navigateur internet... 3 Démarrage... 3 Explorez votre nouvel environnement...

Plus en détail

Cours de programmation web

Cours de programmation web Cours de programmation web ENSAE 2006-2007 Cours 1 - Introduction 1. Introduction 2. Le principe d Internet 3. Les langages du web 4. Le web 2.0 Introduction : Historique 1967 : Arpanet : réseau militaire

Plus en détail

BUSINESSOBJECTS EDGE PREMIUM

BUSINESSOBJECTS EDGE PREMIUM PRODUITS BUSINESSOBJECTS EDGE PREMIUM Avantages de la Business Intelligence Assurer une visibilité intégrale des activités Identifier de nouvelles opportunités Détecter et résoudre les problèmes Remplacer

Plus en détail

Alfresco. Point Produit. Michael Harlaut Romain Guinot. Ingénieurs Solutions

Alfresco. Point Produit. Michael Harlaut Romain Guinot. Ingénieurs Solutions Alfresco Point Produit Michael Harlaut Romain Guinot Ingénieurs Solutions Agenda Retour sur l année 2014 + Alfresco One 4.2 + Records Management 2.x Les nouveautés Alfresco One 5.0 + Intégration bureautique

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

M. BOUGUERRA A. CHEF DEPARTEMENT FTTx Algérie Telecom

M. BOUGUERRA A. CHEF DEPARTEMENT FTTx Algérie Telecom M. BOUGUERRA A. CHEF DEPARTEMENT FTTx Algérie Telecom 1 2 Définition : IPTV = (IP) + (TV) IPTV est un acronyme pour le protocole Internet Protocole TV. Il est essentiellement une technologie qui offre

Plus en détail

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Cable & Wireless renforce la protection de son environnement informatique. Témoignage Windows Server 2003

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Cable & Wireless renforce la protection de son environnement informatique. Témoignage Windows Server 2003 Parole d utilisateur Parole d'utilisateur Témoignage Windows Server 2003 Grâce à la gamme de produits Forefront, nous sommes à même d améliorer la sécurité des services orientés clients et ce, pour un

Plus en détail

Architecture client riche Evolution ou révolution? Thomas Coustenoble IBM Lotus Market Manager

Architecture client riche Evolution ou révolution? Thomas Coustenoble IBM Lotus Market Manager Architecture client riche Evolution ou révolution? Thomas Coustenoble IBM Lotus Market Manager IBM Workplace : permettre aux personnes de communiquer, de partager l information, quel que soit le terminal

Plus en détail

Performance et usage. La différence NETGEAR - R7000. Streaming HD illimitée

Performance et usage. La différence NETGEAR - R7000. Streaming HD illimitée Performance et usage Wi-Fi AC1900 - Vitesse 600Mbps (2.4GHz) + 1300 Mbps (5GHz) Processeur Dual Core 1GHz Fonctionnalités avancées pour le jeu en ligne sans latence Bande passante prioritaire pour les

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Développement Web

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Développement Web ////////////////////// Développement Web / INTRODUCTION Développement Web Le développement, également appelé programmation, désigne l'action de composer des programmes sous forme d'algorithme (codage).

Plus en détail

Qu est-ce que ArcGIS?

Qu est-ce que ArcGIS? 2 Qu est-ce que ArcGIS? LE SIG ÉVOLUE Depuis de nombreuses années, la technologie SIG améliore la communication, la collaboration et la prise de décision, la gestion des ressources et des infrastructures,

Plus en détail

Joomla : un système de gestion de contenu

Joomla : un système de gestion de contenu CHAPITRE 2 Joomla : un système de gestion de contenu Si SGC est l abréviation française pour système de gestion de contenu, l abréviation CMS de l anglais Content Management System est le terme le plus

Plus en détail

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization)

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Préparé par : Zeus Kerravala Les cinq raisons majeures pour déployer SDN et NFV NetworkWorld,

Plus en détail

Introduction. 1. Pourquoi utiliser un outil multiplateforme pour la programmation mobile?

Introduction. 1. Pourquoi utiliser un outil multiplateforme pour la programmation mobile? Introduction 1. Pourquoi utiliser un outil multiplateforme pour la programmation mobile? Depuis la sortie de l iphone, les smartphones sont devenus des ordinateurs à part entière. Et même si avant leur

Plus en détail

Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014

Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014 Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014 Kemsley Design Limited Kemsley Design Limited www.kemsleydesign.com www.column2.com www.kemsleydesign.com www.column2.com Présentation

Plus en détail

NS1000 PANASONIC SERVEUR SIP TOUJOURS AU-DELÀ DE VOS ATTENTES DE COMMUNICATIONS UNIFIÉES

NS1000 PANASONIC SERVEUR SIP TOUJOURS AU-DELÀ DE VOS ATTENTES DE COMMUNICATIONS UNIFIÉES TOUJOURS AU-DELÀ DE VOS ATTENTES NS1000 PANASONIC SERVEUR SIP DE COMMUNICATIONS UNIFIÉES QUALITÉ HD MISE EN RÉSEAU EN TOUTE TRANSPARENCE ÉVOLUTIF AU GRÉ DES BESOINS NS1000 EN QUELQUES MOTS Serveur de communications

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 4 : Web Service Sommaire Introduction... 1 Web Service... 1 Les technologies des

Plus en détail

L Internet des objets

L Internet des objets L Internet des objets L économie numérique entame une nouvelle phase de son évolution notamment avec le développement de l Internet des objets et la future 5G. Ces avancées ouvrent la voie à l avènement

Plus en détail

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local

ERICSSON. Des connexions mondiales un engagement local ERICSSON Des connexions mondiales un engagement local Dans le monde des communications en pleine évolution, Ericsson joue le rôle d un puissant vecteur de croissance Hans Vestberg, President ET CEO Les

Plus en détail

Le cloud conçu pour votre organisation.

Le cloud conçu pour votre organisation. Le cloud conçu pour votre organisation. C est le Cloud Microsoft. Chaque organisation est unique. De la santé à la grande distribution, de l industrie à la finance - il n y a pas deux organisations qui

Plus en détail

TECHNIQUES D INTÉGRATION MULTIMÉDIA DIFFUSION EN LIGNE (582-KGB-JQ) 1-3-2

TECHNIQUES D INTÉGRATION MULTIMÉDIA DIFFUSION EN LIGNE (582-KGB-JQ) 1-3-2 TECHNIQUES D INTÉGRATION MULTIMÉDIA DIFFUSION EN LIGNE (582-KGB-JQ) 1-3-2 Enseignant : Serge Parent Bureau : 841.3G Téléphone : 418-547-2191, poste 7134 Courriel: serge.parent@cjonquiere.qc.ca Élève 2

Plus en détail

Quand la petite lucarne s ouvre sur le Web: Nouveaux usages, nouvelles possibilités

Quand la petite lucarne s ouvre sur le Web: Nouveaux usages, nouvelles possibilités Quand la petite lucarne s ouvre sur le Web: Nouveaux usages, nouvelles possibilités Orateur François Daoust World Wide Web Consortium (W3C) Transparents en ligne : http://www.w3.org/2011/talks/1117-webtv-inria-fd/

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

Technologies du Web. Technologies avancées côté serveur. Mastère spécialisé Management et nouvelles technologies, 7 décembre 2009

Technologies du Web. Technologies avancées côté serveur. Mastère spécialisé Management et nouvelles technologies, 7 décembre 2009 Publication XML Technologies du Web Technologies avancées côté serveur Pierre Senellart (pierre.senellart@telecom-paristech.fr) Mastère spécialisé Management et nouvelles technologies, 7 décembre 2009

Plus en détail

SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE

SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE

Plus en détail

PROJET D INFORMATISATION DE LA GESTION DES ABSENCES EN STARTER

PROJET D INFORMATISATION DE LA GESTION DES ABSENCES EN STARTER Année 2008/2009 PROJET D INFORMATISATION DE LA GESTION DES ABSENCES EN STARTER Licence Professionnelle Système informatique et logiciel Responsable du projet : Françoise GREFFIER SOMMAIRE I. PRESENTATION

Plus en détail

Mettre en place une infrastructure Web nouvelle génération avec Drupal et Acquia

Mettre en place une infrastructure Web nouvelle génération avec Drupal et Acquia Mettre en place une infrastructure Web nouvelle génération avec Drupal et Acquia Pour l architecte de solutions web Table des matières Présentation générale... 3 Des outils disparates.... 4 Une gestion

Plus en détail

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Sanofi-Aventis se tourne vers les communications. une collaboration sécurisée

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Sanofi-Aventis se tourne vers les communications. une collaboration sécurisée Parole d utilisateur Parole d'utilisateur Témoignage Windows Server 2003 "Office Communications Server 2007 nous permet d intégrer les communications à nos processus métier, ce qui rationalise les tâches

Plus en détail

Les clients légers. Exposé Système - Ingénieurs 2000 Informatique & Réseaux 2007-2008. Pierre Verron. CFAI INGÉNIEURS 2000 Caribbean's Pirates Crew

Les clients légers. Exposé Système - Ingénieurs 2000 Informatique & Réseaux 2007-2008. Pierre Verron. CFAI INGÉNIEURS 2000 Caribbean's Pirates Crew Les clients légers Exposé Système - Ingénieurs 2000 Informatique & Réseaux 2007-2008 Pierre Verron CFAI Sommaire Définitions Objectifs Historique Les architectures Inventaire des avantages et des inconvénients

Plus en détail

Programmation Web. Madalina Croitoru IUT Montpellier

Programmation Web. Madalina Croitoru IUT Montpellier Programmation Web Madalina Croitoru IUT Montpellier Organisation du cours 4 semaines 4 ½ h / semaine: 2heures cours 3 ½ heures TP Notation: continue interrogation cours + rendu à la fin de chaque séance

Plus en détail

Introduction @ 1. La gamme Microsoft Expression

Introduction @ 1. La gamme Microsoft Expression La gamme Microsoft Expression Microsoft propose déjà dans son catalogue des outils orientés graphisme ou destinés à la création de sites web. Avec l arrivée de Vista et plus précisément d une couche nommée

Plus en détail

Aastra MD Evolution» Évoluer à vos côtés

Aastra MD Evolution» Évoluer à vos côtés Aastra MD Evolution» Évoluer à vos côtés Évoluer grâce à la communication En faire plus avec moins de moyens est un défi récurrent pour les petites entreprises. Vous devez pour cela améliorer constamment

Plus en détail

demander pourquoi mon site n'apparaît pas sur google ou pourquoi mon site n'est pas référencé par les moteurs de recherche?

demander pourquoi mon site n'apparaît pas sur google ou pourquoi mon site n'est pas référencé par les moteurs de recherche? 50 questions essentielles à vous poser avant la mise en ligne de votre site pour ne plus vous demander pourquoi mon site n'apparaît pas sur google ou pourquoi mon site n'est pas référencé par les moteurs

Plus en détail

Présentation. 2010 Pearson Education France Adobe Flash Catalyst CS5 Adobe Press

Présentation. 2010 Pearson Education France Adobe Flash Catalyst CS5 Adobe Press Présentation 1 Adobe Flash Catalyst CS5 vous permet de produire du contenu totalement interactif d une grande qualité graphique pour le web ou le bureau sans écrire une seule ligne de code. Cette leçon

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

testgratuit@empreinte.com

testgratuit@empreinte.com LIVE TV RIA MOBILE Avant propos page 2 Composantes de l offre page 3 Web TV page 4 Visualisation page 5 Live enrichi page 6 Hébergement page 7 Compatibilité page 8 Offre budgétaire page 9 Conditions Générales

Plus en détail

Applications iphone & Android Phone Technologie AppDeck - Offre Présence Digital news. agence moonseven www.moonseven.fr 1

Applications iphone & Android Phone Technologie AppDeck - Offre Présence Digital news. agence moonseven www.moonseven.fr 1 + Applications iphone & Android Phone Technologie AppDeck - Offre Présence Digital news agence moonseven www.moonseven.fr 1 + Un marché en pleine croissance 2 FOCUS Entre mars 2013 et mars 2014, le trafic

Plus en détail

WordPress : Guide à l édition

WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition... 1 Présentation... 2 1. Accès au site... 2 2. Le tableau de bord... 2 3. Editez les contenus... 4 Quelle est la différence entre les pages

Plus en détail

Réinvestir les bénéfices dans le développement des applications mobiles

Réinvestir les bénéfices dans le développement des applications mobiles Réinvestir les bénéfices dans le développement des applications mobiles Fonctions ios et Android Tablettes et smartphones Un seul développement pour deux OS Utilisation intuitive Widgets natifs SQLite

Plus en détail

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft Le Cloud Computing désigne ces giga-ressources matérielles et logicielles situées «dans les nuages» dans le sens où elles sont accessibles via Internet. Alors pourquoi recourir à ces centres serveurs en

Plus en détail

Frédéric Dulac frederic.dulac@eolas.fr. EOLAS 8, rue Voltaire 38000 Grenoble Tél : 33 (0) 4 76 44 50 50

Frédéric Dulac frederic.dulac@eolas.fr. EOLAS 8, rue Voltaire 38000 Grenoble Tél : 33 (0) 4 76 44 50 50 Frédéric Dulac frederic.dulac@eolas.fr «Particularité d'un projet de site accessible : l exemple du site www.legrandchalon.fr» EOLAS 8, rue Voltaire 38000 Grenoble Tél : 33 (0) 4 76 44 50 50 Page 1 I.

Plus en détail

Prenez le train de l évolution maintenant pour gérer le stress des réseaux de demain

Prenez le train de l évolution maintenant pour gérer le stress des réseaux de demain Prenez le train de l évolution maintenant pour gérer le stress des réseaux de demain Yves Rodriguez Sales Development Manager 1 2 LES TENDANCES 14% WLAN Access Points 20% IP Video Surveillance Cams 20%

Plus en détail

Programmation Internet Cours 4

Programmation Internet Cours 4 Programmation Internet Cours 4 Kim Nguy ên http://www.lri.fr/~kn 17 octobre 2011 1 / 23 Plan 1. Système d exploitation 2. Réseau et Internet 3. Web 3.1 Internet et ses services 3.1 Fonctionnement du Web

Plus en détail

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix Développez votre entreprise avec Sage SalesLogix Prospectez, fidélisez, développez Sage SalesLogix est la solution de gestion de la relation client puissante et sécurisée qui vous offre une vision complète

Plus en détail

Intégration du Web 2.0 dans les solutions IBM

Intégration du Web 2.0 dans les solutions IBM Bournhonesque Philippe Directeur stratégie IBM France & NWA pbournhonesque@fr.ibm.com Agenda Software as a Service Simplicité Collaboration k Conclusion 2 Collaboration pour le marché SMB Lotus Foundations

Plus en détail

Formation : WEbMaster

Formation : WEbMaster Formation : WEbMaster Objectif et Description : Centre Eclipse vous propose une formation complète WebMaster, vous permettant de : Utiliser dès maintenant les nouveautés du web2, ainsi alléger les besoins

Plus en détail

Visualiser, concevoir, déployer et interagir avec vos données Transformez vos données à l aide de Crystal Reports

Visualiser, concevoir, déployer et interagir avec vos données Transformez vos données à l aide de Crystal Reports Visualiser, concevoir, déployer et interagir avec vos données Transformez vos données à l aide de Crystal Reports Solutions SAP BusinessObjects de Business Intelligence Crystal Reports Manipulation de

Plus en détail

Nighthawk X6 - Routeur Gigabit Wifi Tri Bande AC3200

Nighthawk X6 - Routeur Gigabit Wifi Tri Bande AC3200 Performance et usage 3.2Gbps - Vitesse Wifi combinée la plus performante pour un confort accru Wifi Tri bande : Wifi plus puissant pour plus de périphériques Allocation de la bande passante Qos dynamique

Plus en détail

Écriture de pages Web

Écriture de pages Web Écriture de pages Web Le langage HTML / XHTML Laurent Tichit Janvier 2011 Laurent Tichit 2005-2010 1 Comment fonctionne le Web? C'est un mécanisme client-serveur. Logiciel serveur : programme qui a pour

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

Perspectives en matière de portails géographiques et de 3D

Perspectives en matière de portails géographiques et de 3D Perspectives en matière de portails géographiques et de 3D version du Géoportail de l IGN Aurélien Barbier-Accary (Atos Worldline) et Frédéric Rouas (Diginext) Un groupement d expertises Depuis 2006 et

Plus en détail