Exemple de construction d un toit

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exemple de construction d un toit"

Transcription

1 Exemple de construction d un toit Solution A Solution B Montage de l intérieur vers l extérieur Montage de l intérieur vers l extérieur Plaque de plâtre cartonnée ou en fibre de plâtre 12,5mm Plaque de plâtre cartonnée ou en fibres de plâtre 12,5mm Isolant en fibres minérales WLG040 20kg/m 3 40,0mm Panneau isolant en cellulose WLG040 80kg/m 3 40,0mm Lé d étanchéité à l air Lé d étanchéité à l air Isolant en fibres minérales WLG040 20kg/m 3 160,0mm Panneau isolant en cellulose WLG040 80kg/m 3 160,0mm Lé sous-toiture ouvert à la diffusion Lé sous-toiture ouvert à la diffusion Plan de la couche ventilée Plan de couche ventilée Couverture Couverture Valeur-k 0,21 W/(m 2 K) Valeur-k 0,21 W/(m 2 K) Réduction d amplitude 5 Réduction d amplitude 12 Déphasage 6 heures Déphasage 11 heures Evolution prévisible de la température sous la partie inférieure du toit (calcul de simulation d après Haindl) Evolution prévisible de la température sous la partie inférieure du toit (calcul de simulation d après Haindl) Température de la partie inférieure du toit Température extérieure Température de la partie inférieure du toit Température extérieure L isolant en cellulose et en fibres de bois : largement plus performant Des mesures prises lors de la construction d un toit par la TNO de Delft en Hollande pendant l été 97 montrent des différences notoires dans la facon dont les toits se comportent lorsque l on rajoute différents isolants A valeur-k identique le toit isolé avec les plaques de cellulose présente une beaucoup plus grande inertie quant à la conductibilité de la température qu avec un isolant en fibre minérale. Le meilleur résultat étant obtenu avec un isolant en fibre de bois. Les sauts extrêmes de température à l intérieur observés sur plusieurs jours sont généralement évités par le fait d aérer les pièces. Au cours de ces tests en Hollande on a renoncé à aérer. Les résultats de TNO montrent clairement que les calculs de simulation et le comportement du toit dans la pratique, quant à la température, sont tout à fait comparables et confirment la supériorité des panneaux isolants en fibres de bois et en cellulose pour l isolation estivale contre la chaleur. Les matériaux de construction naturels : bois, dérivés du bois (?), panneaux isolants en fibres de bois ou en cellulose, de même que les plaques de plâtre, offrent la possibilité en construction bois moderne de produire avec des coupes transversales très minces une référence pour la construction de maisons en basse énergie et de garantir en été un climat ambiant agréable et équilibré. Apport de chaleur vers l intérieur (8 août) 4

2 Pour vous les avantages d HOMATHERM signifient... Gain d énergie en hiver coûts de chauffage considérablement réduits Isolation estivale contre la chaleur température agréable dans les pièces, même quand il fait très chaud Protection incendie intégrée à la construction plus de sécurité en cas de problème grave Protection contre l humidité/equilibre du climat ambiant maintient des coefficients et confort de vie Isolation phonique meilleur repos compensatoire Ecologie hygiène de l habitat et sécurité pour l avenir HOMANN Dämmstoffwerk GmbH & Co. KG Ahornweg 1 D Berga Service renseignements: Téléphone : Fax : HOMATHERM (Suisse) SARL Boite postale CH Mittelhäusern Service renseignements: +49(0)34651/ Téléphone Fax Auteur Klaus Lange, Ingénieur diplômé, dirige le service Technique appliquée Entreprise Homann Dämmstoffwerk Fabrique d isolants à Berga HDW HOMATHERM Agence pour l Autriche Werner Kemper Kirchenstraße 49 A 9161 Maria Rain Service renseignements: +49(0)34651/ Téléphone 04227/84951 Fax 04227/ HDW

3 HOMATHERM Imprimé spécial La chaleur sous le toit

4 La chaleur sous le toit En même temps que se développe la conscience des rapports de cause à effet sur le plan écologique et que l on commence à reconnaître les avantages des matériaux naturels quant à la physique du bâtiment, le marché pour les méthodes de construction modernes est, lui aussi, en pleine croissance. En construction bois, notamment, les habitants se plaignent souvent de températures intérieures trop élevées en été. Or on peut remédier à ce problème d une part, en menant correctement projet, construction et exécution, et, d autre part, en choisissant les bons matériaux. Ainsi les utilisateurs pourront apprécier sans effets indésirables les avantages de la construction bois : consommation modérée d énergie, avec des éléments de construction minces, plus l écologie, la biologie du bâtiment et le climat ambiant. Il y a isolation et isolation Du matériel utilisé à bon escient en hiver pour réduire les dépenses de chauffage, n est pas forcément le mieux adapté pour l isolation estivale contre la chaleur. Foto: Homann Dämmstoffwerk 1

5 REPORTAGE : ISOLATION ESTIVALE CONTRE LA CHALEUR Le projet Dès l élaboration du projet on est en mesure d éliminer les effets de surchauffe en minimisant en été les apports d énergie solaire, par ailleurs si bienvenus en hiver. Ainsi, une avancée de toit importante apportera en été de l ombre au niveau des fenêtres, quand le soleil est au plus haut, tandis qu en hiver, quand le soleil est plus bas, ses rayons pourront pénétrer sans obstacle à l intérieur des pièces On obtient un effet semblable avec des accessoires apportant momentanément de l ombre comme les volets ou les stores, ou encore des plantes grimpantes comme le houblon, qui ne couvrent pas la fenêtre en hiver. D autre part, la prescription d éléments intérieurs de construction pouvant emmagasiner la chaleur permettra de réduire le degré de surchauffe. La construction Par des méthodes de construction intelligentes on laissera pénétrer nettement moins de chaleur à l intérieur. Les facades ventilées renvoient par les seules lois de la thermique déjà tant de chaleur vers l extérieur que la paroi intérieure reste beaucoup plus fraîche qu avec par exemple un système d isolation compacte avec une même valeur de k. L exécution De même que l isolation contre la chaleur et, en hiver, celle contre l humidité, l étanchéité des différents éléments et de leur assemblage est d une extrême importance. Si, en été, l air chaud pénètre de l extérieur vers l intérieur du bâtiment, cela veut dire que l efficacité de la construction est, malgré un bon projet et des matériaux appropriés, insuffisante quant à l isolation estivale contre la chaleur. Réduction d amplitude, Déphasage Pareillement à la valeur k en hiver, on peut définir des calculs pour les toits et les murs en été. Exemple d évolution de la température en exposition directe au soleil Façade ventilée Système d isolation compacte Construction d un toit avec une réduction d amplitude de facteur 10 et un déphasage de 12 heures Les paramètres déterminants sont ici la réduction d amplitude et le déphasage. Par réduction d amplitude on entend le rapport entre les variations de température extérieure et les variations de température intérieure. Pour le toit, la température extérieure est celle relevée sous la couverture et qui peut en été atteindre facilement les 70 C. Si par exemple la température extérieure varie de 30 C et que la température intérieure varie de 3 C,alors la valeur de réduction d amplitude est de 10 (30 C/3 C). En d autres termes : La variation de température est, à travers la construction, de l extérieur vers l intérieur, réduite d un dixième. Le déphasage est le laps de temps compris entre le moment où la température a été le plus élevée à l intérieur et celui où elle a été le plus élevée à l extérieur- dans l exemple ci-dessus : 12 heures (entre et 2.00 heures) Un des buts de l isolation estivale contre la chaleur est de retarder au maximum le passage de la température par un toit ou un mur, de telle facon que la plus haute température du jour n arrive de l autre côté que lorsqu il fait déjà si frais dehors qu il est possible de contrer le réchauffement de la pièce en aérant. L objectif à atteindre est un déphasage de 10 à 12 heures. Une partie de la chaleur emmagasinée est ensuite reconduite vers l extérieur. C est pourquoi la cloison n aura pas la même température du côté habitation que du côté extérieur. Le rapport entre les différences maximales de température apparaissant en extérieur et en intérieur est appelé réduction d amplitude. Selon le type de construction, l utilisation que l on en fait et l exposition, on essaiera d atteindre une réduction minimale de 10 à 15. Matériaux pour toits et murs Les matériaux appropriés pour l isolation estivale contre la chaleur sont ceux qui garantissent un passage très lent de la température, et qui ont donc un faible indice de température. a = λ cm 2 ρ c h On entend par là des matériaux qui isolent bien de la chaleur, mais ont toutefois une haute densité et une capacité particulière à garder la chaleur. 2

6 et tous les matériaux à base de bois, suivis des plaques en fibres de bois et en cellulose. A l aide de ces éléments utilisés aujourd hui en construction bois moderne, une bonne isolation estivale contre la chaleur est sans aucune difficulté compatible avec les normes de basse énergie, dans la mesure où le projet a été correctement élaboré et exécuté. Les.cloisons en bois, matériaux à base de bois et plaques de plâtre avec façade ventilée présentent déjà la plupart du temps les valeurs requises pour une faible conductivité de la chaleur. Dans ce cas les fenêtres et la facon de les ombrager jouent en outre un rôle important. Très souvent ces qualités de moindre conduction de chaleur et de haute densité entrent en contradiction. Les matériaux présentant une haute densité sont généralement de mauvais isolants. Du point de vue d un passage lent de la température, les matériaux idéaux sont le bois Evolution supposée de la température extérieure et de la température sous la couverture Température sous la couverture Température extérieure Un point particulièrement critique : les surfaces de toit Sous les combles, l importance des matériaux mis en œuvre est d un autre ordre : En raison de la pente un toit absorbe plus de chaleur qu un mur. L évacuation de chaleur par-dessous la couverture ne fonctionne pas aussi bien qu avec les facades à couche ventilée Caractéristiques de différents matériaux de construction Conductibilité Capacité thermique Indice de Densité thermique spécifique température Matériau ρ λ c a kg/m 3 [W/(mK)] J/(kg K) cm 2 /m Panneau de lammelles orienteés (OSB) 650 0, Panneaux en matériau à base de bois avec ciment , Epicéa, pin, sapin 600 0, Panneaux en matériau à base de bois 600 0, HOMATHERM HDP 040 Panneaux isolants en bois 150 0, Laine de bois panneaux constructive léger 250 0, HOMATHERM flexcl 040 Panneaux isolants en cellulose 70 0, HOMATHERM holzflex 040 Panneaux isolants en bois 55 0, HOMATHERM finefloc cellulose 50 0, Béton , Mousse de polyuréthane 30 0, Lin 30 0, Chanvre 30 0, Polystyrène compensé 20 0, Laine de verre 20 0, Laine de mouton 15 0, Acier de construction , C est pourquoi les températures peuvent aller ici jusqu à 80 C. De plus, la surface du toit, conductrice de chaleur, joue de par sa grandeur un rôle défavorable dans le rapport de volume avec l espace qui se trouve en- dessous. A l'exception de la plaque de plâtre sur la partie interne, un toit est composé essentiellement d isolants (si l on considère l espace sous la couverture). Il n existe donc pour ainsi dire pas de masse emmagasinante. Il est donc ici particulièrement important de régler la réduction d amplitude et le déphasage avec un isolant peu conducteur de chaleur. 3

C.M.E.5.1 Comment économiser l énergie?

C.M.E.5.1 Comment économiser l énergie? C.M.E.5.1 Comment économiser l énergie? I) Énergie et puissance : rappels : L énergie E est la capacité d un système à produire du, de la ou de la. L unité légale d énergie est le joule (J), on mesure

Plus en détail

Physique du Bâtiment Inertie thermique int. Capacité thermique

Physique du Bâtiment Inertie thermique int. Capacité thermique Inertie d un matériau et d une paroi Les deux propriétés d un matériau qui interviennent dans la caractérisation de l inertie sont : - la masse volumique en kg/m 3, - la chaleur spécifique en J/(kg.K)

Plus en détail

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Ce guide est une introduction à l isolation thermique du bâtiment. Il permet de saisir les principales notions techniques entourant

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade.

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. 2 ISOVER Exigences maximales pour l enveloppe du bâtiment. La technique du bâtiment «moderne» confronte les architectes, les planificateurs

Plus en détail

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

Les fondamentaux du bioclimatisme. JC Mengoni, Conseils en éco construction

Les fondamentaux du bioclimatisme. JC Mengoni, Conseils en éco construction Autrefois Architecture pratique mais sans confort (vie dans les champs) Longue connaissance/expérience de la nature, du soleil, des vents Guerre 14 1.400.000 morts en France Perte des techniques traditionnelles

Plus en détail

L isolation éco-biologique

L isolation éco-biologique L isolation éco-biologique thermique Les animaux à sang froid s adaptent à la température du milieu ; les mammifères, eux, ont besoin de maintenir une température interne constante. Pour introduire une

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard

Plus en détail

Terre et Soleil : le Bioclimatisme

Terre et Soleil : le Bioclimatisme Maison Charmeau Cahier Bioclimatisme page 1 /7 Terre et Soleil : le Bioclimatisme La conception bioclimatique de l habitat : Concevoir des bâtiments adaptés au climat local, en utilisant, avec bon sens,

Plus en détail

bien-être La chaleur reste à l extérieur - le confort, à l intérieur.

bien-être La chaleur reste à l extérieur - le confort, à l intérieur. Protection thermique estivale Matériaux de construction écologiques à base de matières premières renouvelables bien-être La chaleur reste à l extérieur - le confort, à l intérieur. Les isolants STEICO

Plus en détail

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE IDEE QUE NOUS N AYONS JAMAIS EUE. CAR N EST-CE PAS LA CHOSE LA PLUS SIMPLE ET LA PLUS NATURELLE QUE DE VOULOIR AVOIR BIEN CHAUD? ON A BESOIN POUR CELA D

Plus en détail

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) :

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Tutoriel Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Composition de l existant: Plaque de plâtre BA 13 (1,25 cm) Polystyrène

Plus en détail

L idée est simple : un bâtiment doit, par sa conception, se protéger du froid et des intempéries mais également du soleil et de la chaleur.

L idée est simple : un bâtiment doit, par sa conception, se protéger du froid et des intempéries mais également du soleil et de la chaleur. Une maison bio climatique L idée est simple : un bâtiment doit, par sa conception, se protéger du froid et des intempéries mais également du soleil et de la chaleur. Analyse de l environnement de la maison

Plus en détail

Version n 3 du 11 décembre 2009

Version n 3 du 11 décembre 2009 SYNTHESE de l étude thermique Projet de Maison Individuelle Basse Consommation Maîtres d ouvrage : M. et Mme Enjolras Lieu : La Bâtie Divisin (38) Version n 3 du 11 décembre 2009 SOMMAIRE : 1. Hypothèses

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard de

Plus en détail

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Les cloisons FERMACELL double peau sont des cloisons distributives non porteuses

Plus en détail

LA VOCATION D ACTIS : INNOVER POUR MIEUX ISOLER

LA VOCATION D ACTIS : INNOVER POUR MIEUX ISOLER ACTUALITÉS BATIMAT 2009 LA VOCATION D ACTIS : INNOVER POUR MIEUX ISOLER Une volonté de se surpasser Depuis près de 30 ans, ACTIS fait de l innovation sa priorité en proposant des solutions concrètes et

Plus en détail

Gramitherm Panneaux d isolation en herbe

Gramitherm Panneaux d isolation en herbe Gramitherm Panneaux d isolation en herbe Documentation technique Été 2009 Informations générales sur la matière première et le procédé Informations générales sur le produit Homologation technique européenne

Plus en détail

Habitat et confort Isolation

Habitat et confort Isolation Isolation Français p 1 Maquette isolation phonique et thermique Version : 9009 Habitat et confort 1 Présentation du concept 1.1 Introduction La maquette isolation phonique et thermique a été conçue par

Plus en détail

STEKO Une pierre pour construire vos IDEÉS. STEKO Une pierre pour construire vos idées.

STEKO Une pierre pour construire vos IDEÉS. STEKO Une pierre pour construire vos idées. STEKO Une pierre pour construire vos IDEÉS. STEKO Une pierre pour construire vos idées. Un VIEUX désir devient une IDÉE NEUVE. Un vieux désir devient une idée neuve. CONSTRUIRE AUTREMENT IMPLIQUE DE PENSER

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

FICHE ÉCOCON$EIL. La qualité et l efficacité énergétique des

FICHE ÉCOCON$EIL. La qualité et l efficacité énergétique des FICHE ÉCOCON$EIL Quand écoénergie rime avec économies Liens rapides Planifier l achat de nouvelles fenêtres Caractéristiques des fenêtres homologuées Fenêtres homologuées Dans bien des habitations yukonnaises,

Plus en détail

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive 20 Terre CuiTe et ConsTruCTion La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive Habitation à Gand Architecte: Kristof Cauchie - Bureau d études: 3DB Alors que, jusqu il

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Système de volets roulants Punext. Ingénieux Économique À haut rendement énergétique. made in germany

Système de volets roulants Punext. Ingénieux Économique À haut rendement énergétique. made in germany Système de volets roulants Punext Ingénieux Économique À haut rendement énergétique made in germany Une très bonne chose : les volets roulants Punext pour le neuf Ingénieux, économiques et à haut rendement

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les isolants pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex 15 Tél.

Plus en détail

Isolants et éco habitat

Isolants et éco habitat Isolants et éco habitat Un bon isolant est jugé sur sa résistance thermique, sa réaction au feu, ses comportements mécaniques, son comportement à l eau, ses performances acoustiques et phoniques. Vous

Plus en détail

Façades ventilées : de 19 à 30 cm pour un même pouvoir isolant

Façades ventilées : de 19 à 30 cm pour un même pouvoir isolant isolants selon la méthode évalués Façades ventilées : de 9 à cm pour un même pouvoir isolant Le dispositif de base est une façade ventilée, possédant un coefficient U =, W/(m K), dont l isolant est posé

Plus en détail

ISOLATION BELGE POUR DEMAIN

ISOLATION BELGE POUR DEMAIN ISOLATION BELGE POUR DEMAIN ININTERROMPUE - IGNIFUGE - UNIVERSELLE - FIABLE BÉNÉFICES CUMULÉS Qu est-ce qui est important pour vous lorsque vous choisissez un matériau d isolation? De bonnes valeurs d

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Dans le respect de l environnement

Dans le respect de l environnement ISOLER Dans le respect de l environnement Durabilité dans les bâtiments, 10 septembre 2010 Didier Fleury Collaborateur technique Arbio SA Pourquoi isoler? En Suisse, plus de 40% des émissions de CO2 sont

Plus en détail

Facilement réalisable. Se justifie lorsque l aspect extérieur d un mur doit rester inchangé.

Facilement réalisable. Se justifie lorsque l aspect extérieur d un mur doit rester inchangé. L ÍSOLATION Pour réduire efficacement les pertes d énergie du bâtiment. Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre Logement sociaux Villai nes-la la-juhel : cons truction Brique monomur 37,5 cm

Plus en détail

Verre et isolation thermique

Verre et isolation thermique Verre et isolation thermique 2004 1 INTRODUCTION...2 2 LES DIFFÉRENTS TYPES DE RAYONNEMENT...3 3 TRANSMISSION DE CHALEUR À TRAVERS UN VITRAGE...3 3.1 INTRODUCTION...3 3.2 TRANSMISION AU TRAVERS D'UN VITRAGE...4

Plus en détail

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A La Maison Passive La Maison Passive, souvent appelée «maison sans chauffage», repose sur un concept de construction très basse consommation, basé sur l utilisation de la chaleur passive du soleil, sur

Plus en détail

Notions et contenus : transferts d'énergie entre systèmes macroscopiques Compétence travaillée ou évaluée : extraire et exploiter des informations

Notions et contenus : transferts d'énergie entre systèmes macroscopiques Compétence travaillée ou évaluée : extraire et exploiter des informations Thème : COMPRENDRE Type de ressources : Activités Documentaires Notions et contenus : transferts d'énergie entre systèmes macroscopiques Compétence travaillée ou évaluée : extraire et exploiter des informations

Plus en détail

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du process Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du brevet COMPOMUR Janvier 2013 L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche

Plus en détail

L acoustique dans le bâtiment.

L acoustique dans le bâtiment. L acoustique dans le bâtiment. Types de bruit. Le bruit aérien et le bruit d impact sont deux notions proches l une de l autre, bien que constituant deux types de nuisances sonores très différents. Le

Plus en détail

Les fiches de. Liste des fiches de Bois & Charpente

Les fiches de. Liste des fiches de Bois & Charpente Liste des fiches de Bois & Charpente Un air plus sain à l intérieur du bâtiment Une régulation naturelle de l humidité de l air Un confort thermique en continu été comme hiver Des matériaux recyclables

Plus en détail

Le confort d été en construction ossature bois. Lempdes, le 7 octobre 2011 Franck JANIN

Le confort d été en construction ossature bois. Lempdes, le 7 octobre 2011 Franck JANIN Le confort d été en construction ossature bois Lempdes, le 7 octobre 2011 Franck JANIN Présentation d'heliasol Etudes et conseil en thermique du bâtiment et énergies renouvelables Spécialisé en passif

Plus en détail

Thermique des bâtiments Généralités

Thermique des bâtiments Généralités Thermique des bâtiments Généralités Si initialement, l étude du bilan thermique des bâtiments est effectuée afin d économiser les combustibles de chauffage (fuel, gaz, charbon ou électricité), elle est

Plus en détail

ROTEX Monopex : Le chauffage par le sol basse température. Confort thermique avec chauffage par le sol.

ROTEX Monopex : Le chauffage par le sol basse température. Confort thermique avec chauffage par le sol. ROTEX Monopex : Le chauffage par le sol basse température. ROTEX Monopex : Confort thermique avec chauffage par le sol. Confort thermique avec chauffage par le sol. Une décision fondamentale Quel émetteur

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

PORTES DE GARAGE RÉSIDENTIELLES Isolez votre garage

PORTES DE GARAGE RÉSIDENTIELLES Isolez votre garage PORTES DE GARAGES Pour votre sécurité et celle de vos enfants, toutes nos portes de garage résidentielles sont conformes à la norme euro-péenne en vigueur EN 13241 + A1 PORTES DE GARAGE RÉSIDENTIELLES

Plus en détail

Isolation, principes et grandes lignes directrices

Isolation, principes et grandes lignes directrices Isolation, principes et grandes lignes directrices La réduction de la quantité d énergie utilisée à partir de ressources fossiles est le facteur le plus important de la promotion de la démarche de développement

Plus en détail

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4 4. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET MÉCANIQUES On obtient ainsi les résultats repris au tableau ci-dessous [25] Matériau e Amortissement Déphasage F (kg/m 3 ) (W/mK) (m) (h) Maçonnerie de béton cellulaire

Plus en détail

La conception du logement

La conception du logement La conception du logement L habitat est le premier poste d utilisation d énergie des ménages, à égalité avec les transports. Le niveaux de consommation par usage direct (chauffage, eau chaude, électricité

Plus en détail

Guide rénovation. Toitures, murs et planchers de combles NATURELLEMENT EN BOIS

Guide rénovation. Toitures, murs et planchers de combles NATURELLEMENT EN BOIS Guide rénovation Toitures, murs et planchers de combles NATURELLEMENT EN BOIS Multiplex-top est le panneau de sous-toiture pare-pluie; composition homogène; il convient également à l'aménagement intérieur.

Plus en détail

Confort thermique d été dans les bâtiments en bois : FCBA intervient en région PACA

Confort thermique d été dans les bâtiments en bois : FCBA intervient en région PACA Confort thermique d été dans les bâtiments en bois : FCBA intervient en région PACA Le confort d été des bâtiments en bois a fait l objet, fin 2011, de quatre journées en région PACA (Provence - Alpes

Plus en détail

Cloison Plastbau, une solution aux multiples avantages

Cloison Plastbau, une solution aux multiples avantages Le système Plastbau comprend trois types d éléments : Plastbau-3 (mur), Plastbau hourdis (plancher) et les cloisons Plastbau. Celles-ci viennent ainsi compléter la gamme des produits composant le système

Plus en détail

LA OUATE DE CELLULOSE

LA OUATE DE CELLULOSE L isolation écologique Economie de chauffage Sans danger pour la santé Classement au feu LA OUATE DE CELLULOSE pour combles perdus, planchers et murs Fabrication française www.ouatedecellulose-cedmat.fr

Plus en détail

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois Présentation du process Une révolution dans la construction ossature bois L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche d une solution appropriée. La manière

Plus en détail

EUR SOL. les situations. L isolant à l aise dans toutes

EUR SOL. les situations. L isolant à l aise dans toutes EUR SOL L isolant à l aise dans toutes les situations Performant et léger Facile à poser Hautement résistant à la compression Adapté à tous les planchers, y compris chauffants et rafraîchissants La performance

Plus en détail

Isolation dynamique des combles: DuPont Energain offre des températures agréables durant les chaudes journées d'été.

Isolation dynamique des combles: DuPont Energain offre des températures agréables durant les chaudes journées d'été. Isolation dynamique des combles: DuPont Energain offre des températures agréables durant les chaudes journées d'été. Auteurs : Jacques Gilbert et Ulrike Koster, DuPont Building Innovations DuPont de Nemours

Plus en détail

Étude. Calcul du potentiel de prévention des dégâts au bâtiment d isolations thermiques dans les constructions en bois. - toits, murs, plafonds -

Étude. Calcul du potentiel de prévention des dégâts au bâtiment d isolations thermiques dans les constructions en bois. - toits, murs, plafonds - Étude Calcul du potentiel de prévention des dégâts au bâtiment d isolations thermiques dans les constructions en bois - toits, murs, plafonds - Freine-vapeurs pro clima DB+ et INTELLO à valeur µd variable

Plus en détail

L éco-maison. Faibles coûts de fabrication. Basse consommation d énergie. Caractéristiques d un logement classique en 2009

L éco-maison. Faibles coûts de fabrication. Basse consommation d énergie. Caractéristiques d un logement classique en 2009 L éco-maison Faibles coûts fabrication Basse consommation d énergie Données bases : -Occupants: famille quatre membres -Surface l habitation: 100 m² -Situation géographique: g Poitou-Charentes Caractéristiques

Plus en détail

L isolant tout-terrain

L isolant tout-terrain EUR TOIT L isolant tout-terrain des toitures inclinées Performant et léger Rigide et résistant Facile et rapide à poser Faible encombrement Supprime les ponts thermiques (méthode du Sarking) La performance

Plus en détail

L essentiel de La Rt 2012

L essentiel de La Rt 2012 L essentiel de la RT 2012 Philippe Leblond L essentiel de la RT 2012 Obligations et mise en œuvre de la réglementation thermique 2 e édition À tous ceux qui m ont soutenu, sans les citer pour n oublier

Plus en détail

Communiqué de presse. Le château d Allaman : vivre dans un château au standard de construction neuve

Communiqué de presse. Le château d Allaman : vivre dans un château au standard de construction neuve Communiqué de presse Fribourg, mai 2010 Rénovation de toiture avec les solutions de système PAVATEX Le château d Allaman : vivre dans un château au standard de construction neuve Pavatex SA Martin Tobler

Plus en détail

Twinson vous souhaite la bienvenue dans son univers, au point de rencontre entre nature et

Twinson vous souhaite la bienvenue dans son univers, au point de rencontre entre nature et Bardage extérieur 2 / 3 TWINSON Best of both worlds * Twinson vous souhaite la bienvenue dans son univers, au point de rencontre entre nature et technologie. Twinson est composé de bois et de PVC. Associant

Plus en détail

Coton. Conductivité thermique: 0.041 W/m.K. Résistance thermique: 4.8 m².k/w (pour 200mm) Avantages: facilité de mise en oeuvre matériau perspirant

Coton. Conductivité thermique: 0.041 W/m.K. Résistance thermique: 4.8 m².k/w (pour 200mm) Avantages: facilité de mise en oeuvre matériau perspirant Coton Conductivité thermique: 0.041 W/m.K Résistance thermique: 4.8 m².k/w Masse volumique: 35 kg/m 3 facilité de mise en oeuvre Inconvénients: énergie grise élevée Qualité thermique: ** Qualité phonique:

Plus en détail

La Chape Liquide. Un modèle de sol. Economique et performante, La Chape Liquide permet de réaliser des sols parfaitement plans.

La Chape Liquide. Un modèle de sol. Economique et performante, La Chape Liquide permet de réaliser des sols parfaitement plans. Un modèle de sol AVIS n TECHNIQUE 1 2 / 0 4-1 3 9 2 Economique et performante, permet de réaliser des sols parfaitement plans. Chape de Sol Économique et performante, permet de réaliser des sols parfaitement

Plus en détail

Catalogue d éléments de construction. Isolation thermique selon la norme SIA 380/1. Standard sans énergies renouvelables

Catalogue d éléments de construction. Isolation thermique selon la norme SIA 380/1. Standard sans énergies renouvelables Isolation thermique selon la norme SIA 380/1 Standard sans énergies renouvelables Standard pour les transformations Standard pour constructions basse énergie Standard pour maisons passives Catalogue d

Plus en détail

Construction d une maison individuelle. Le Clos de Coat Carric. 22310 Plestin les grèves. Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON

Construction d une maison individuelle. Le Clos de Coat Carric. 22310 Plestin les grèves. Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON Construction d une maison individuelle Le Clos de Coat Carric 22310 Plestin les grèves Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON Introduction : Le projet «Ty Wakan» est un projet développé par

Plus en détail

Une qualité certifiée

Une qualité certifiée Une qualité certifiée L isolant cellulosique ISOCELL remplit tous les critères de qualité requis. Des projets de recherche, des essais et d autres études confirment la haute qualité de cette isolant. La

Plus en détail

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE IDEE QUE NOUS N AYONS JAMAIS EUE. CAR N EST-CE PAS LA CHOSE LA PLUS SIMPLE ET LA PLUS NATURELLE QUE DE VOULOIR AVOIR BIEN CHAUD? ON A BESOIN POUR CELA D

Plus en détail

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 01 ISBN 978--1-1349- 1 Les Isoler son habitation est essentiel pour des questions économiques (réduction

Plus en détail

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER.

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. Une combinaison intelligente de matériaux. Depuis près de 80 ans, Saint-Gobain ISOVER SA produit des isolants à hautes performances en laine de verre dans

Plus en détail

FLUX ET RESISTANCE THERMIQUE Compétences et connaissances exigibles. Document 1 : Fiche descriptive de la laine de roche. Document technique

FLUX ET RESISTANCE THERMIQUE Compétences et connaissances exigibles. Document 1 : Fiche descriptive de la laine de roche. Document technique PARTIE COMPRENDRE CH20 TRANSFERTS THERMIQUES FLUX ET RESISTANCE THERMIQUE Compétences et connaissances exigibles Notions de système et d énergie interne. Interprétation microscopique. Capacité thermique.

Plus en détail

Agrément général de contrôle des constructions

Agrément général de contrôle des constructions Annexe 10 Document de synthèse relatif à la paille en tant que matériau isolant. INSTITUT ALLEMAND POUR LES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement public (de droit allemand) 10829 Berlin, le 10 février

Plus en détail

Focus THERMOLIFT. Sécheur et alimentateur de granulés de matière plastique combinés. www.arburg.com

Focus THERMOLIFT. Sécheur et alimentateur de granulés de matière plastique combinés. www.arburg.com Focus THERMOLIFT Sécheur et alimentateur de granulés de matière plastique combinés www.arburg.com En bref 1 Design compact Le THERMOLIFT a été conçu pour assurer un séchage optimal des granulés de toutes

Plus en détail

UN HABITAT SAIN GRÂCE À DES ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS

UN HABITAT SAIN GRÂCE À DES ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS UN HABITAT SAIN GRÂCE À DES ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS L ISOLATION GLOBALE. L HABITAT DURABLE. www.homatherm.com Préface LA NATURE COMME MODÈLE L habitat durable signifie pour nous mettre à contribution

Plus en détail

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS 7. SURCHAUFFE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS R BSE Procédure... 7.1 R Critère de surchauffe à partir du 1 er janvier 2014... 7.2 BSE Refroidissement - BSE... 7.3 Prévention... 7.4 Orientation et

Plus en détail

95% REFLEXION. WINCO technologies. La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, INDECHIRABLE CLASSEMENT R3. Une enveloppe continue,

95% REFLEXION. WINCO technologies. La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, INDECHIRABLE CLASSEMENT R3. Une enveloppe continue, R R R ISOLATION INTERIEURE & EXTERIEURE La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, Recouvert d aluminium pur, SKYTECH Pro réfléchit vers l intérieur 95% de la chaleur du rayonnement

Plus en détail

LA MEILLEURE ET LA PLUS NATURELLE ISOLATION THERMIQUE AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI

LA MEILLEURE ET LA PLUS NATURELLE ISOLATION THERMIQUE AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE IDEE QUE NOUS N AYONS JAMAIS EUE. CAR N EST-CE PAS LA CHOSE LA PLUS SIMPLE ET LA PLUS NATURELLE QUE DE VOULOIR AVOIR BIEN CHAUD? ON A BESOIN POUR CELA D

Plus en détail

Concilier économie d énergie & bâti ancien

Concilier économie d énergie & bâti ancien Concilier économie d énergie & bâti ancien Contact: Arthur Goubet Ingénieur 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr - web : www.tribu-energie.fr

Plus en détail

dans le respect de l environnement!!!

dans le respect de l environnement!!! ISOLER dans le respect de l environnement!!! Journée durabilité dans les bâtiments, Bienne, le 27 mai 2011 1 bonne raison pour isoler: En Suisse, plus de 40% des émissions de CO2 sont imputables à la consommation

Plus en détail

Le chauffage infrarouge Schwank Principe et fonctionnement

Le chauffage infrarouge Schwank Principe et fonctionnement Le chauffage infrarouge Schwank Principe et fonctionnement Le soleil Le chauffage naturel du monde Confort par la chaleur infrarouge Nous avons repris le principe du soleil. Les rayons du soleil traversent

Plus en détail

Isolant Biofib chanvre en panneaux ou en rouleaux

Isolant Biofib chanvre en panneaux ou en rouleaux Données techniques Panneau Rouleau Densité 40 kg/m 3 30 kg/m 3 Conductivité thermique spécifique (λ) 0,040 0,040 Capacité thermique spécifique 1800 j/kg.k 1700 j/kg.k Coefficient de résistance à la vapeur

Plus en détail

CHOISIR UN MATÉRIAU DE CONSTRUCTION

CHOISIR UN MATÉRIAU DE CONSTRUCTION Conférence Mardi 22/05/2012 Cycle «Construire durable» Avec le soutien du programme européen LIFE+ CHOISIR UN MATÉRIAU DE CONSTRUCTION Marie Darul, consultante en éco-construction (association CD2E) Lors

Plus en détail

CIM. Étude de sensibilité B.63 INERTIE THERMIQUE DES LOGEMENTS ET CONFORT D ÉTÉ COLLECTION TECHNIQUE C IMBÉTON

CIM. Étude de sensibilité B.63 INERTIE THERMIQUE DES LOGEMENTS ET CONFORT D ÉTÉ COLLECTION TECHNIQUE C IMBÉTON COLLECTION TECHNIQUE C IMBÉTON B.63 INERTIE THERMIQUE DES LOGEMENTS ET CONFORT D ÉTÉ Étude de sensibilité CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS INERTIE THERMIQUE DES LOGEMENTS ET CONFORT

Plus en détail

Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau

Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau Transfert d humidité, migration de la vapeur d eau 1)L air avec le diagramme de Mollier. 2)Le point de rosée. 3)La valeur Sd. 4)Etude d une paroi verticale avec le diagramme de Glaser Juillet 2013 Le diagramme

Plus en détail

NOUVEAU. Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE LANGUETTE DEBORDANTE

NOUVEAU. Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE LANGUETTE DEBORDANTE NOUVEAU LANGUETTE DEBORDANTE Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE ISOLANT MINCE TRISO-LAINE MAX Un isolant mince unique Isolant à base

Plus en détail

Systèmes d admission d air

Systèmes d admission d air Systèmes d admission d air Une admission d air frais idéale pour chaque porcherie Systèmes d admission la bonne solution pour chaque bâtiment! Pour garantir une admission d air performante, Big Dutchman

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE

La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE La Communauté de Communes montre l exemplel LA MAISON A ENERGIE POSITIVE Objectif Encourager la construction de bâtiments «exemplaires» sur le Pays des Herbiers : - consommant très peu d énergie - utilisant

Plus en détail

Notre maison témoin dans la région de Durbuy. Tel/Fax : +32 (0) 86455665 info@waleco.eu

Notre maison témoin dans la région de Durbuy. Tel/Fax : +32 (0) 86455665 info@waleco.eu Notre maison témoin dans la région de Durbuy La société Waléco est une jeune SPRL dont l'objet est de vous accompagner dans vos projets d isolation, que ce soit pour des constructions neuves ou anciennes.

Plus en détail

D/V Super isolant TR SUPER NEUTRAL 06-03. www.glas-fandel.de

D/V Super isolant TR SUPER NEUTRAL 06-03. www.glas-fandel.de D/V Super isolant TR 06-03 ne exploitation gratuite Ude l énergie solaire Vitrage Super -K- Neutral Le vitrage Glas Fandel favorisant le gain d énergie, conforme à l environnement et aux constructions

Plus en détail

STRATIVARI Eau chaude sanitaire et chauffage

STRATIVARI Eau chaude sanitaire et chauffage STRATIVARI Eau chaude sanitaire et chauffage A partir d aujourd hui et pour demain, le système STRATIVARI est l élément central idéal pour un appoint solaire compatible avec tout type de chauffage. STRATIVARI

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012

Construire en CLT B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 B S T R U C T U R E D E S C O U C H E S 4/2012 Sommaire 1 MUR EXTÉRIEUR 1.1 Isolation en laine minérale 1.2 Isolation en fibres de bois douces 1.3 Isolation en cellulose 1.4 Isolation en polystyrène expansé

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

Module 3 :TECHNIQUE ENERGIE 3.1 Consommation d éd. énergie. Formation conseiller PEB

Module 3 :TECHNIQUE ENERGIE 3.1 Consommation d éd. énergie. Formation conseiller PEB Module 3 :TECHNIQUE ENERGIE 3.1 Consommation d éd 3.1 La consommation d éd Contenu Lien vers la PEB Bases techniques Applications Synthèse Lien vers le logiciel PEB 2 Liens vers la PEB Les 3 volets 1.

Plus en détail

Cernier, mercredi 2 février 2011

Cernier, mercredi 2 février 2011 Cernier, mercredi 2 février 2011 SOLUTION is a project of the CONCERTO initiative co-funded by the European Commission under the 7 th Framework Programme Assainir ma maison? L assainissement énergétique

Plus en détail

15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS. Étude WUFI Plancher des combles et toiture

15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS. Étude WUFI Plancher des combles et toiture 15_ simulation et annexes HUNSPACH & LUDWIGSWINKEL - BÂTIMENTS RÉNOVÉS Étude WUFI Plancher des combles et toiture Sommaire 1 HYPOTHÈSES...3 1.1 PAROI ÉTUDIÉE... 3 1.2 CONDITIONS INITIALES... 4 1.3 CLIMAT

Plus en détail

Passive. France. Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives

Passive. France. Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives La récupération de chaleur sur l air vicié est indispensable aux maisons Elle réduit considérablement les pertes de

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Les critères de performance énergétique des fenêtres aluminium Impact des fenêtres sur la consommation d un bâtiment d

Plus en détail

Affichage volontaire des performances énergétiques des fenêtres et portes. Étiquette énergie menuiserie

Affichage volontaire des performances énergétiques des fenêtres et portes. Étiquette énergie menuiserie Affichage volontaire des performances énergétiques des fenêtres et portes Étiquette énergie menuiserie Pourquoi une étiquette énergétique? Comprendre l étiquette énergie Exemples d étiquettes Étiquette

Plus en détail