UNE EXPÉRIENCE A PARTAGER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNE EXPÉRIENCE A PARTAGER"

Transcription

1 ROYAUME DU MAROC Initiative Climat Paris Nairobi LE PROGRAMME MAROCAIN D ÉLECTRIFICATION RURALE GLOBALE UNE EXPÉRIENCE A PARTAGER Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Paris, le 21 avril 2011

2 SOMMAIRE I. DATES MARQUANTES DE L HISTOIRE DE L ELECTRIFICATION RURALE AU MAROC II. III. IV. PERG: UNE APPROCHE GLOBALE ET PARTICIPATIVE PERG;: UNE VISION CLAIRE A TRAVERS L ÉLABORATION D UN SCHÉMA DIRECTEUR PERG : UN PROGRAMME A FORT IMPACT SUR LA DEMANDE V. NOUVELLE STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE DU MAROC VI. PLAN DE DÉVELOPPEMENT DES FILIÈRES ÉNERGÉTIQUES Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

3 GÉNÉRALISATION DE L ACCÈS A L ENERGIE AU MAROC DES DATES ET DES FAITS L'ONE procédait sur ses fonds propres à l'extension des réseaux de transport et de distribution (y compris en milieu rural); Décret instituant le fonds spécial pour le financement de l'électrification rurale Accélération du rythme d Électrification Rurale PERG Vers la généralisation de l accès à l électricité Mise en place du Programme National d Électrification Rurale (PNER PNER I : 287 villages ruraux ( foyers) Financement: 50 % par l état et 50 % par les Collectivités Locales PNER II : 740 villages ( foyers). Financement: 100 % par les Collectivités Locales Taux d électrification Rurale = 18% Lancement du Programme d Électrification Rurale Global (PERG); Objectif initial Taux d électrification Rurale = 96,8% villages par réseaux et villages par kits photovoltaïques;

4 AVANT PERG: RYTHME LENT D ÉLECTRIFICATION RURALE L électrification rurale a été réalisée soit dans le cadre du Programme National d Électrification Rurale (PNER) financé par les collectivités locales et l État, soit par des programmes financés par l Office National de l Électricité (ONE) sur ses fonds propres. Mais: Rythme lent d électrification rurale : 50 villages par an; Taux d électrification à fin 1995 : 18%; Programmes limités à des projets ne pouvant pas assurer l électrification totale du Royaume à brève échéance; Absence d une vision globale de l électrification rurale.

5 1996: UN TOURNANT DANS L HISTOIRE DE L ÉLECTRIFICATION RURALE AU MAROC Programme d Électrification Rurale Global (PERG): approuvé en Août 1995, mis en œuvre en Objectif Initial : Électrification de foyers par an pour un budget de 1 Milliard de DH/an; Le succès du PERG et la forte demande de la population ont poussé le Gouvernement à procéder à une accélération du PERG pour généraliser l accès à l électricité dans le monde rural; Investissement total engagé : 20 Milliard de DH ( 2 Milliards Euros).

6 PERG: UNE APPROCHE GLOBALE ET PARTICIPATIVE Approche programme à long terme privilégiant la cohérence de l ensemble et l optimisation des coûts. Approche globale à vocations territoriale, technique et financière: Globalité territoriale : Électrification globale des foyers ruraux du pays àbrève échéance ; Globalité technique : Intégration de l ensemble des techniques d électrification pour répondre aux besoins de la population rurale dans des conditions techniques et économiques appropriées; Globalité financière : Mobilisation de l ensemble des ressources financières pouvant être déployées dans un cadre de partenariat pour l électrification rurale du pays.

7 PERG: DES TECHNOLOGIES ADAPTÉES A CHAQUE CONTEXTE Le choix de la technologie utilisée est dictépar des considérations techniques et économique: Raccordement au réseau électrique national Kits Photovoltaiques Micros centrales hydrauliques

8 PERG: DES TECHNOLOGIES ADAPTÉES A CHAQUE CONTEXTE Situation géographique Village groupé situé à proximité du réseau MT Village dispersé situé à proximité ou éloigné du réseau MT Solution Réseau interconnecté Kits Photovoltaïques Village groupé isolé, mais éloigné du réseau MT Réseau décentralisé Villages à habitat groupé mais éloignés Réseau interconnecté

9 PERG: UNE VISION CLAIRE A TRAVERS L ÉLABORATION D UN SCHÉMA DIRECTEUR Recensement des villages en vue d'évaluer les besoins en matière d'électrification rurale : Taux de couverture des prospections à fin 2004: quasiment 100% des foyers ruraux du pays; Nombre moyen de foyers/village : 59. Mise en place, dès 1996, d un système d information géographique (SIG) pour la gestion géographique des villages et des réseaux de distribution et pour l évaluation des différentes phases du PERG; Optimisation des choix techniques d'électrification.

10 PERG: UNE VISION CLAIRE A TRAVERS L ÉLABORATION D UN SCHÉMA DIRECTEUR L'élaboration du schéma directeur du PERG a été basée sur: Le critère du moindre coût d'électrification par foyer retenu depuis le début du PERG pour pouvoir choisir la technique appropriée à chaque village; l analyse de l équilibre régional en matière d électrification rurale; l analyse de la dispersion de l habitat. Le PERG a touché en priorité les villages dont le coût moyen d électrification par foyer est le plus faible pour évoluer progressivement vers les villages à coût moyen plus élevé.

11 CONFIGURATION INSTITUTIONNELLE Approche participative : ONE Communes Bénéficiaires. Ouverture àla participation d autres partenaires (Associations, Agences de développement nationales ) Rôle des principaux acteurs ONE : maître d ouvrage et maître d œuvre. Commune : partenaire- co-financeur. Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL): suivi-approbation-contribution au financement.

12 PERG: UN PROGRAMME PARTICIPATIVE le financement est assuré par 3 partenaires: Les collectivités locales participent par DH par foyer bénéficiaire, réglé au comptant ou 500 DH par foyer bénéficiaire et par an pendant 5 ans; Les foyers bénéficiaires participent par DH par foyer à régler àla demande de l abonnement ou 40 DH par foyer et par mois pendant 7 ans; L ONE participe par le reliquat. D autres partenaires peuvent également participer au financement du PERG: Associations, Organisations régionales, les conseils Provinciaux et la Direction des collectivités Locales,.

13 MODE DE CONTRACTUALISATION ET DE SUIVI Contractualisation: Convention ONE-Commune approuvée par la province et par la DGCL; Contrat d abonnement : ONE- Usager. Suivi Approbation des projets et suivi par la commission Provinciale (ONE- Communes-Province /Préfecture) ; Supervision par la Commission Nationale (ONE-DGCL).

14 PROGRAMMATION MAITRISÉE Réseau villages Période Tranches Coût / Foyer TER PERG1 & PERG Dh 55% PERG Dh 72% PERG4 1ère phase Dh 87% PERG4 2ème phase Parachèvement PERG Dh 97% Dh 99% Solaire villages Plus de 99%

15 DES FINANCEMENTS ADAPTÉS Budget global : 20 Milliards DH ( 2 Milliards Euros) BID 9% JBIC 7% FADES 3% Fonds Koweitien 2% KFW 1% BEI 9% Fonds Propre ONE 56% AFD 13%

16 BILAN DES RÉALISATIONS A fin 2010 : villages / foyers (réseaux) villages / foyers (solaires) Infrastructures: KM de ligne MT; KM de ligne BT; PT (1 373 MVA)

17 BILAN DES RÉALISATIONS Evolution du TER 120% 100% 80% 60% 40% 18% 22% 27% 32% 39% 45% 50% 55% 62% 72% 81% 88% 93% 95,4% 96,5% 96,80% 20% 0%

18 PRÉVISIONS DE RÉALISATION Total Nombre de villages TER 97,4% 98,6% 99% 99% Investissement

19 PERG: PROGRAMME A FORT IMPACT SOCIO ÉCONOMIQUE Sur la diffusion des équipements électroménagers: la télévision ( 24% avant, 90% après 10 ans) le réfrigérateur ( 15%, 70% après 10 ans) Sur le commerce: Création de nouveaux commerces, augmentation du CA, rallongement de la durée d activité(18h à22h), élargissement du champs d activité. Sur l agriculture : augmentation des raccordements des puits. Création d emplois : emplois permanents. Sur la petite industrie : augmentation du CA, rallongement de la durée d activité, Sur l artisanat: impact marginal sur l artisanat traditionnel (tapisserie, tissage ). Sur l exode rural : ralentissement de 5% du taux d émigration. Sur le retour annuel aux villages : augmentation de 1,5% du taux de retour.

20 FACTEURS CLÉS DE SUCCÈS Montage institutionnel et financier fiable. Participation financière : ONE (55%), Communes (20%), foyers (25%). Engagements mutuels ONE Communes à travers les conventions. Participation des communes à la validation et aux délimitations. Maîtrise du métier et très bon déploiement territorial du maître d ouvrage Inscription de l Electrification Rurale parmi les missions de l ONE. Parfaite maîtrise d un métier, technologiquement stable. Expérience dans l Electrification Rurale. Couverture territoriale totale. Concertation et implication des opérateurs industriels. Tissu industriel d un bon niveau d expertise. Concertation et implication.

21 ENSEIGNEMENTS DU PERG Un programme pragmatique qui a privilégiéla concertation, l écoute et l amélioration continue. La simplicité des formules. La mise en œuvre du caractère participatif : ONE-Communes sous forme de relations Client-Fournisseur.

22 Expériences à l international: Cas du Sénégal Concession Région St-Louis Concession adjugée par voie d appel d offres Résultats pré-qualification : 25 novembre 2005: ONE EDF-Total-Matforce Signature du contrat: 30 mai 2008 Entrée en vigueur de la concession le 29 mars Durée 25 ans.

23 Expériences à l international: Cas du Sénégal Concession Région Louga Concession adjugée par voie d appel d offres Résultat de pré-qualification : 31 juillet 2007: ONE EDF-Total-Matforce Signature du contrat: 19 novembre 2009 Durée 25 ans.

24 Expériences à l international Cas du Kenya (Région WAJIR Nord-Est) Electrification du village de Giriftu Partenaires : Agence Marocaine de la Coopération Internationale (AMCI) et Rural Electrification Authority of Kenya (REA) Prestations: ONE: Assistance Technique et Pilotage des travaux; AMCI: Financement de 5MDH; REA : Études, lancement AO et marché au niveau du Kenya, suivi des réalisations. Informations techniques: Groupe électrogène: 2 x 250 KVA (avec secours); 5 Km de réseau BT ; 50 kits solaires individuels; Nombre de foyers: 250

25 PERG : UN PROGRAMME A FORT IMPACT SUR LA DEMANDE ENERGETIQUE 10% 8% 6% 4% 2% 0% croissance du PIB Croissance de la demande électrique (GWh) 6,5% Croissance de la de la demande d énergie primaire 5.4%/y Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement-

26 UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE DEVELOPPEMENT Développement durable Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement-

27 BESOINS CROISSANTS EN ENERGIE Consommation en millions TEP 43 La demande en énergies primaires au Maroc devrait doubler d ici 2020 et tripler d ici La demande en électricité au Maroc devrait plus que doubler Consommation en TWH 95 d ici 2020 et quadrupler à horizon Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

28 NOUVELLE STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE DU MAROC OBJECTIFS La sécuritéd approvisionnement et de la disponibilitéde l Energie Accès généralisé à l Energie La maitrise de la demande Préservation de l environnement ORIENTATIONS Un mix diversifiéet optimiséautour de choix technologiques fiables et compétitifs Mobilisation des ressources nationales par la montée en puissance des énergies renouvelables L efficacité énergétique érigée en priorité nationale L intégration régionale Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

29 NOUVELLE STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE DU MAROC PLANS D ACTIONS Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

30 PLAN DE DÉVELOPPEMENT DES FILIÈRES ÉNERGÉTIQUES Mise en place des technologies du charbon propre Développement de l utilisation du gaz naturel Montée en puissance des Energies renouvelables Introduction de l électronucléaire en % Hydraulique 29% 20% 14% Charbon 29% 34% 25% Fuel 27% 19% 10% Gaz 11% 8% 17% Solaire 0% 5% 14% Eolien 4% 14% 14% 100% 80% 60% 40% 20% 0% % 33% 24% 7% 34% 4% 19% 13% 22% 26% 10% 22% 18% 18% 7% 39% 7% 14% 14% 14% 14% 11% 26% Nucléaire 0% 0% 7% Charbon Gaz Fioul Hydraulique Eolien Solaire Nucléaire Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement-

31 PLACE DE CHOIX POUR LES ENERGIES RENOUVELABLES Objectif 2020: 42% de la puissance électrique installée

32 PROJET MAROCAIN INTÉGRÉ D ENERGIE SOLAIRE POTENTIEL CONSISTANCE > 5,5 kwh/m² 5,3 à5,5 kwh/m² 5,0 à5,3 kwh/m² 4,7 à5,0 kwh/m² < 4,5 kwh/m² Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

33 PROJET MAROCAIN INTÈGRE D ENERGIE EOLIENNE CONSISTANCE POTENTIEL >6 m/s 5-6 m/s 4-5 m/s 3-4 m/s <3 m/s Inconnu don t potentiel offshore Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

34 PROGRAMME DE RENFORCEMENT DE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE Tertiaire et résidentiel Industrie Transport n Généralisation des lampes à n Utilisation des variateurs de n Rajeunissement du parc basse consommation vitesse et de fréquence automobile n n n n Utilisation des matériaux d isolation Utilisation du double vitrage Installation des solaires thermiques basse température ( m² d ici 2020) Installation des kits PV et pompes solaires n n n Optimisation du stockage du froid et du chaud Utilisation des lampes àbasse consommation n n n Organisation du transport urbain (circulation, transport collectif ) Application de la réglementation d efficacité énergétique relative aux véhicules Réduction de 12% de la consommation énergétique d ici 2020, et 15% d ici 2030 Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

35 OFFRE MAROC ÉNERGIE - INDUSTRIE Des incitations supplémentaires aux industriels de référence Des incitations supplémentaires liées à la Clean Tech d Oujda Offre industrielle Maroc ER & EE Une offre valable sur tout le territoire marocain

36 OFFRE D INTÉGRATION INDUSTRIELLE INDUSTRIES CIBLÉES Domaines Industries ciblées Éolien Solaire Efficacité énergétique L industrie des composants des éoliennes : pales, tours L industrie des composants du solaire photovoltaïques : couches/ tranches, cellules photovoltaïques, panneaux L industrie des composants du solaire thermique : miroirs plats, système de contrôle, condensateurs, Industrie des lampes à basse consommation Industrie des ampoules à LED L industrie des chauffes eau solaires Pour chacun des 3 domaines, la stratégie serait de cibler les acteurs leaders dans la fabrication des composants et ce afin de : Garantir un développement industriel pérenne Garantir un transfert technologique Capter les réseaux de sous-traitants N.B : les biomasses seront intégrées dans l offre, une fois que les objectifs énergétiques auront été fixés Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

37 CADRES LÉGISLATIF ET INSTITUTIONNEL ATTRACTIFS Loi ADEREE MASEN SIE

38 CONCLUSION Généralisation de l accès à l Energie Nouvelle dynamique de développement

39 Merci de votre attention

Electrification rurale (PERG) au Maroc Avril 2013

Electrification rurale (PERG) au Maroc Avril 2013 Electrification rurale (PERG) au Maroc Avril 2013-1 - Sommaire Présentation; Cadre géographique; Population habitat; Avant le PERG; Le PERG (Configuration institutionnelle, Montage financier, Mode de contractualisation

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE Mohammed Taoufik Adyel Ministère de

Plus en détail

E. La situation institutionnelle de la maîtrise de l énergie au Maroc

E. La situation institutionnelle de la maîtrise de l énergie au Maroc VERSION PROVISOIRE Juin 2007 Maîtrise de l Energie : Institutions et Développement Blandine Antoine et Elodie Renaud E. La situation institutionnelle de la maîtrise de l énergie au Maroc Le secteur de

Plus en détail

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC

LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC LE MARCHE DE L ENERGIE ELECTRIQUE AU MAROC L ONEE-BRANCHE ELECTRICITE EN CHIFFRES - 2012 Collaborateurs 8 700 Clients 4,7 millions Chiffre d affaire 24 milliards DH Investissements 4,6 milliards DH Puissance

Plus en détail

ENERGIE AU MAROC ATOUTS ET OPPORTUNITÉS

ENERGIE AU MAROC ATOUTS ET OPPORTUNITÉS ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT ENERGIE AU MAROC ATOUTS ET OPPORTUNITÉS Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

Plus en détail

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Sénégal

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Sénégal Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Sénégal Statut: Draft Ibrahima NIANE, Directeur de l Electricité WWW.ECREEE.ORG Présentation Générale et Situation Energétique du Sénégal Présentation

Plus en détail

Contexte énergétique Tunisien

Contexte énergétique Tunisien WORKSHOP L ENERGIE SOLAIRE EN ALGERIE, AU MAROC ET EN TUNISIE" Munich, le 6 juin 2011 L Energie Solaire en Tunisie i : lencadrement l Encadrement Juridique et Economique Abdessalem EL KHAZEN Project Manager,

Plus en détail

Conférence Internationale sur les Energies renouvelables en Afrique

Conférence Internationale sur les Energies renouvelables en Afrique Royaume du Maroc Centre de Développement D des Energies Renouvelables -CDER- Conférence Internationale sur les Energies renouvelables en Afrique Dakar 16-18 Avril 2008 Énergies renouvelables et Efficacité

Plus en détail

Intégration des Energies Renouvelables (plan solaire et éolien Marocain) au réseau électrique au Maroc *****

Intégration des Energies Renouvelables (plan solaire et éolien Marocain) au réseau électrique au Maroc ***** ReGrid Final Workshop Intégration des Energies Renouvelables (plan solaire et éolien Marocain) au réseau électrique au Maroc ***** M. Karim EL-ASSEFRY Tunis, le 9 Octobre 2014 Ingénieur Energies Renouvelables

Plus en détail

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique LES ENERGIES RENOUVELABLES ET L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CŒUR DE LA STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE Hajjaji

Plus en détail

MedAcademy Qualification de projets : comment promouvoir des investissements. Casablanca. Mercredi 1 er juin 2011

MedAcademy Qualification de projets : comment promouvoir des investissements. Casablanca. Mercredi 1 er juin 2011 Le Maroc et l investissement durable MedAcademy Qualification de projets : comment promouvoir des investissements durables en Méditerranée? Casablanca Mercredi 1 er juin 2011 L Agence Marocaine de Développement

Plus en détail

1 er Congrès Espagnol pour l Energie Eolienne Madrid, 22-23 juin 2015 **** «Discours de Monsieur le Ministre Abdelkader Amara» (Lu par son directeur

1 er Congrès Espagnol pour l Energie Eolienne Madrid, 22-23 juin 2015 **** «Discours de Monsieur le Ministre Abdelkader Amara» (Lu par son directeur 1 er Congrès Espagnol pour l Energie Eolienne Madrid, 22-23 juin 2015 **** «Discours de Monsieur le Ministre Abdelkader Amara» (Lu par son directeur de Cabinet M. Abdelali Gour) 1 Monsieur le Ministre.

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE Présenté par M.Mohammed LISSER Direction de l Electricité et des Energies Renouvelables Division des Energies Renouvelables et de la Maitrise de

Plus en détail

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN MEDELEC/ 22 ème réunion annuelle 15 Avril 2014 LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN Rachid Ben Daly PDG de la STEG Plan de l intervention 1- Historique de la Politique Energétique 1- Bref aperçu historique 2-

Plus en détail

PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL)

PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL) ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT LNG Terminal Gas to Power :CCGT PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL) Feuille de route POINT DE

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

au Maroc. Expérience et perspectives

au Maroc. Expérience et perspectives Sommaire Page Le développement e des énergies es renouvelables e es en milieu rural au Maroc. Expérience et perspectives Abdelkrim TOUZANI Chef de la Division de la Formation et des Etudes ADEREE 3 ème

Plus en détail

MEDZ partenaire des Tribunes Massolia, organisées sous la thématique des Energies Renouvelables

MEDZ partenaire des Tribunes Massolia, organisées sous la thématique des Energies Renouvelables Le 16 avril 2013 partenaire des Tribunes Massolia, organisées sous la thématique des Energies Renouvelables De gauche à droite : M. Mohamed Fikrat, Président de la Commission de la CGEM «Investissements,

Plus en détail

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux

Plus en détail

COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES

COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES COOPERATION ABREC UEMOA POUR LE DEVELOPPEMENT DES ER ET EE DANS LES 8 ETATS MEMBRES Présenté par : Thierno Bocar TALL, President Directeur Général tbtall@faber-abref.org Tel. 00228 90 12 52 23 1 PRODERE

Plus en détail

Les énergies renouvelables, un secteur d avenir.

Les énergies renouvelables, un secteur d avenir. Les énergies renouvelables, un secteur d avenir. L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en Energie. Pour répondre à ses besoins

Plus en détail

48 ième Conférence. L Habitat Social Face au changement Climatique

48 ième Conférence. L Habitat Social Face au changement Climatique 48 ième Conférence L Habitat Social Face au changement Climatique La Ville Nouvelle de Chrafate Un Programme Pilote pour la Maturation d une Politique Faible Carbone de l Habitat Social ------------- Mohamed

Plus en détail

PROGRAMME D ELECTRIFICATION RURALE GLOBAL

PROGRAMME D ELECTRIFICATION RURALE GLOBAL PROGRAMME D ELECTRIFICATION RURALE GLOBAL 20 Village électrifié dans la province d Azilal Depuis le démarrage du PERG, un budget d environ 8 milliards 762 millions de dirhams a été engagé par l ONE pour

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

Les Énergies Renouvelables et lutte contre les défis des Changements Climatiques. *** Boubker CHATRE

Les Énergies Renouvelables et lutte contre les défis des Changements Climatiques. *** Boubker CHATRE Les Énergies Renouvelables et lutte contre les défis des Changements Climatiques *** Boubker CHATRE Chef de Service des Énergies Renouvelables Direction de l Électricité et des Énergies Renouvelables 14

Plus en détail

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Journée de présentation des résultats de la concertation nationale et régionale sur les éléments techniques du projet de réglementation thermique du Bâtiment *** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre

Plus en détail

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC SITUATION ENERGETIQE AU MAROC ECOMAT- ECOMEC 2010 Matériaux & Énergies Du 11 au 15 mai 2010 à BOUZNIKA Mohammed HMAMOUCHI PLAN Contexte Mondial Politiques Énergétiques Le contexte marocain Axes de réflexion

Plus en détail

La stratégie des énergies renouvelables pour l autoconsommation dans le secteur de l industrie

La stratégie des énergies renouvelables pour l autoconsommation dans le secteur de l industrie ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT La stratégie des énergies renouvelables pour l autoconsommation dans le secteur de l industrie Les Energies Renouvelables

Plus en détail

PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES

PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES Sommaire I Les ressources Energétiques... 3 I.1. Positionnement de la thématique par rapport au SCoT... 3 I.2. Documents et objectifs de référence...

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC RESSOURCES ET PROJETS

L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC RESSOURCES ET PROJETS L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC RESSOURCES ET PROJETS Présenté par Fathalla AFFANI chef du bureau éolien électrique au CDER Session de formation des acteurs de l Electrification rurale des pays africains francophones

Plus en détail

Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires

Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires Département de l Energie et des Mines Secteur de l énergie Chiffres clés Année 2012 Données provisoires CHIFFRES DU SECTEUR DE L ENERGIE EDITION2013 1 SOMMAIRE I- DONNEES GENERALES I-1 Contribution à l

Plus en détail

PROJET MASEN. Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique. Termes de référence

PROJET MASEN. Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique. Termes de référence PROJET MASEN Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique Mission du 07 juin au 11 juin 2010 1. Présentation du projet Afin de s affranchir de la dépendance aux énergies fossiles,

Plus en détail

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Conférence sur le plan solaire méditerranéen Paris, 22 novembre 2008 Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Etienne VIARD Directeur Département Méditerranée et Moyen Orient AFD,

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Atelier Financement des énergies renouvelables pour l'électrification rurale

Atelier Financement des énergies renouvelables pour l'électrification rurale Atelier Financement des énergies renouvelables pour l'électrification rurale Dakar, 14-16 octobre 2014 Présentation : ASER, SENEGAL El hadji SYLLA, chef de Projet EnR 1 Contexte de l Electrification Rurale

Plus en détail

PLAN SOLAIRE MAROCAIN

PLAN SOLAIRE MAROCAIN PLAN SOLAIRE MAROCAIN Mustapha Bakkoury, Président du directoire de MASEN Plan Solaire Marocain: Un projet intégré et structurant SOMMAIRE 1. Les énergies renouvelables, pilier de la vision énergétique

Plus en détail

LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE

LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE Discours de Madame Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Tanger le 28 juin 2010 Projet Marocain d Energie Eolienne.

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES AU MAROC

LES ENERGIES RENOUVELABLES AU MAROC LES ENERGIES RENOUVELABLES AU MAROC Présentée par M. Mustapha ENZILI Ingénieur en Chef Chef de la Division des Energies Renouvelables à l ADEREE l Oriental Oujda, du 19 au 22 mars 2012 SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

DREAL Bretagne : présentation des certificats d'économie d'énergie

DREAL Bretagne : présentation des certificats d'économie d'énergie Les certificats d'économies d'énergie (CEE) DREAL - Isabelle Le Corguillé Rencontres énergie Ener gence 18 mars 2014 - Lesneven direction régionale de l environnement, de l'aménagement et du logement de

Plus en détail

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT Un territoire, une collectivité, un PLEE Pourquoi faire un PLEE? Dans le domaine de l énergie et de l environnement, la collectivité est consommatrice, mais aussi productrice,

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

+2200 CHARBON GAZ NATUREL URANIUM PETROLE

+2200 CHARBON GAZ NATUREL URANIUM PETROLE Programme de formation des acteurs de l électrification rurale en Afrique francophone CDER Marrakech du 19 au 28 Novembre 2007 Les Énergies Renouvelables et leurs applications M. Mohamed El Haouari Directeur

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

ADEREE Agence Nationale pour le Développement

ADEREE Agence Nationale pour le Développement ADEREE Agence Nationale pour le Développement GUIDE TECHNIQUE SUR L ISOLATION THERMIQUE DU BÂTIMENT AU MAROC Table des matières Sommaire exécutif 3 1. contexte 5 2. i NtroDuctioN Sur L efficacité énergétique

Plus en détail

60 actions pour lutter contre le changement climatique

60 actions pour lutter contre le changement climatique E N V I R O N N E M E N T 60 actions pour lutter contre le changement climatique Plan Climat 1 p. 3 Lutter contre le changement climatique et anticiper ses effets sur notre territoire p. 4 Agir pour limiter

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

Economie et opportunités d affaires en Tanzanie

Economie et opportunités d affaires en Tanzanie Economie et opportunités d affaires en Tanzanie Présentation àla Chambre de Commerce et d Industrie de la Réunion 17 décembre 2014 Un positionnement stratégique Des disparités territoriales Des potentiels

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC (Ressources, Potentiel et Projets)

L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC (Ressources, Potentiel et Projets) L ENERGIE EOLIENNE AU MAROC (Ressources, Potentiel et Projets) Présentée par M. Mustapha ENZILI Ingénieur en Chef, Chef de la Division des Ressources, Filières et Ingénierie à l ADEREE 6 ème conférence

Plus en détail

ÉLECTRIFICATION RURALE DÉCENTRALISÉE

ÉLECTRIFICATION RURALE DÉCENTRALISÉE Atelier des praticiens sur l Initiative Africaine pour l Électrification L EXPÉRIENCE EN COURS EN GUINÉE Par Nava Touré Maputo, 09-12 juin 2009 Sommaire Contexte général de l Électrification Rurale Décentralisée

Plus en détail

Evolution du coût de l énergie

Evolution du coût de l énergie 1 Sébastien Kraft / Pierre Guilpain Kovalence/ Symbioz s.kraft@kovalence.fr/ p.guilpain@symbioz-energie.fr 2 passées Evolution du coût de l énergie 3 Evolution Evolution Prix complet pour 100 kwh moyenne

Plus en détail

Programmation pluriannuelle de l'énergie

Programmation pluriannuelle de l'énergie Programmation pluriannuelle de l'énergie Premières orientations et actions 2016-2023 "Pour donner aux citoyens, aux collectivités et à l État le pouvoir d agir ensemble dans la même direction" Ce document

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

Pour la composante Production «Eolienne et hydraulique»:

Pour la composante Production «Eolienne et hydraulique»: MARRUECOS Le Royaume du Maroc a reçu de la Banque africaine de développement un prêt en vue du financement du Programme Intégré Eolien / Hydro et Electrification Rurale. Ce projet vise les principaux objectifs

Plus en détail

«Réglementation des Investissements Directs Étrangers au Maroc : progrès et réformes»

«Réglementation des Investissements Directs Étrangers au Maroc : progrès et réformes» «Réglementation des Investissements Directs Étrangers au Maroc : progrès et réformes» M. Marwane MANSOURI Chef de la Division des Etudes et de l Information Direction des Investissements Paris, le 29 octobre

Plus en détail

L Office National de l Electricité et de l Eau Potable au cœur de la Stratégie Nationale et Régionale du développement des Energies Renouvelables

L Office National de l Electricité et de l Eau Potable au cœur de la Stratégie Nationale et Régionale du développement des Energies Renouvelables L Office National de l Electricité et de l Eau Potable au cœur de la Stratégie Nationale et Régionale du développement des Energies Renouvelables AFRICAGUA, le 08 novembre 2013 0 Sommaire: Présentation

Plus en détail

05 Mai 2010. ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

05 Mai 2010. ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale 1 05 Mai 2010 ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale A FIN 2009 LA PUISSANCE ELECTRIQUE INSTALLEE AU MAROC : 6150 MW Thermique vapeur charbon 1 785 -JLEC (4*330MW) 1 320 Centrale thermique de Mohammedia

Plus en détail

Bilan Electrique 2012 de la région

Bilan Electrique 2012 de la région Bilan Electrique 2012 de la région Nord-Pas-de-Calais No EDITO L année 2012 confirme la poursuite du développement des énergies renouvelables dans le Nord Pas de Calais. En raison de la densité urbaine,

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013 JORF LASFAR ENERGY COMPANY MARDI 4 MARS 2014

RESULTATS ANNUELS 2013 JORF LASFAR ENERGY COMPANY MARDI 4 MARS 2014 RESULTATS ANNUELS 2013 JORF LASFAR ENERGY COMPANY MARDI 4 MARS 2014 1 SOMMAIRE RESULTATS 2013 1. Faits marquants 2. Indicateurs opérationnels et financiers 3. Prévisions financières retraitées INDICATEURS

Plus en détail

DOMICILIATION ET PERENNISATION DES ACTIONS DE FORMATION

DOMICILIATION ET PERENNISATION DES ACTIONS DE FORMATION DOMICILIATION ET PERENNISATION DES ACTIONS DE FORMATION Tunisie, 26 mars 2010 1 SOMMAIRE Introduction. Interconnexion électrique. Énergies Renouvelables: levier important de l ouverture des marchés de

Plus en détail

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Mohamed Amine NAHALI Ministry of Industry, Energy and Mining - TUNISIA Istanbul, 15-16 juin 2015 Consommation M tep Croissance

Plus en détail

Ateliers thématiques «territoire»

Ateliers thématiques «territoire» Plan Climat Energie Territorial Ateliers thématiques «territoire» Urbanisme et Habitat 11 avril 2011 Majestic 18h30-20h30 Déroulement de l atelier 1. Introduction: objectifs et déroulement de l atelier

Plus en détail

EDF investit dans les énergies de demain

EDF investit dans les énergies de demain EDF investit dans les énergies de demain Leader mondial des énergies décarbonées, le Groupe EDF poursuit ses investissements dans les énergies renouvelables et renforce ses positions en Europe comme dans

Plus en détail

LA TRANSITION VERS UNE CROISSANCE BASSE- TENEUR CARBONE EN MEDITERRANEE

LA TRANSITION VERS UNE CROISSANCE BASSE- TENEUR CARBONE EN MEDITERRANEE LA TRANSITION VERS UNE CROISSANCE BASSE- TENEUR CARBONE EN MEDITERRANEE PARTAGE DU SAVOIR EN MEDITERRANEE 8 La transition énergétique en Europe et dans le monde Dr Silvia Pariente-David, Rabat, 9 mai 2013

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Le programme d appui de l Union européenne pour la région de la PEV-Sud EUROPEAID/133918/C/SER/MULTI Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Séminaire National

Plus en détail

Pour une intervention plus forte des acteurs marocains dans le modèle énergétique national H2dev

Pour une intervention plus forte des acteurs marocains dans le modèle énergétique national H2dev Pour une intervention plus forte des acteurs marocains dans le modèle énergétique national H2dev Energie : un secteur complexe et mouvant Consommation mondiale d énergie Emissions de CO2 14 000 12 000

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER AU MAROC

TRANSPORT ROUTIER AU MAROC LA LOGISTIQUE ET LE TRANSPORT LEVIER DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DU MAROC Rachid TAHRI, Président de l AFFM Juin 2013 1 TRANSPORT ROUTIER AU MAROC LE POIDS DU SECTEUR CARACTERISTIQUES DU PARC FORMATION

Plus en détail

Des territoires en transition énergétique

Des territoires en transition énergétique Des territoires en transition énergétique Montpellier 1 er octobre 2013 Plénière Centre de Recherche en Economie et Droit de l Energie Quel mix énergétique pour demain? incertitudes et paradoxes Jacques

Plus en détail

Avis du Conseil Economique et Social

Avis du Conseil Economique et Social Avis du Conseil Economique et Social Economie Verte Opportunités de création de richesses et d emplois Auto-saisine AS n 4 / 2012 www.ces.ma Avis du Conseil Economique et Social Economie Verte Opportunités

Plus en détail

Eléments d une Politique Energie/ GES d une Collectivité. Olivier GILLET ADEME - Direction Régionale Rhône-Alpes Olivier,gillet@ademe,fr

Eléments d une Politique Energie/ GES d une Collectivité. Olivier GILLET ADEME - Direction Régionale Rhône-Alpes Olivier,gillet@ademe,fr Eléments d une Politique Energie/ GES d une Collectivité Olivier GILLET ADEME - Direction Régionale Rhône-Alpes Olivier,gillet@ademe,fr L A D E M E Etablissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

ÉNERGIES PROPRES L ESSENTIEL EN

ÉNERGIES PROPRES L ESSENTIEL EN ÉNERGIES PROPRES 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 MIX ÉNERGÉTIQUE 32 %, c est l objectif que s est fixé la France pour la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d énergie en 2030.

Plus en détail

Nouveau Cadre et Objectifs de la loi énergétique marocaine. Chakib Laghzaoui ADIWATT Afrique http://www.adiwatt.com

Nouveau Cadre et Objectifs de la loi énergétique marocaine. Chakib Laghzaoui ADIWATT Afrique http://www.adiwatt.com Nouveau Cadre et Objectifs de la loi énergétique marocaine Chakib Laghzaoui ADIWATT Afrique http://www.adiwatt.com Loi 13-09 Le développement des sources d énergies renouvelables nationales constitue l

Plus en détail

Ministère de l Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l Economie. Plan de développement du secteur commercial

Ministère de l Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l Economie. Plan de développement du secteur commercial Ministère de l Industrie, du Commerce et de la Mise à Niveau de l Economie Plan de développement du secteur commercial 1 Vision de développement harmonieuse et cohérente Droits de l homme Droits de la

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

Date : 23/09/2013. MAPF [0094] 23/09/2013 14h40 Maroc-Economie-Eau-Electricité

Date : 23/09/2013. MAPF [0094] 23/09/2013 14h40 Maroc-Economie-Eau-Electricité MAPF [0094] 23/09/2013 14h40 Maroc--Eau-Electricité Couverture du milieu rural en eau potable et en électricité : des taux respectifs de 93 pc et 98 pc en 2012 (DG de l'onee) Rabat, 23 sept. 2013 (MAP)

Plus en détail

Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie

Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie Le havre 3 Avril 2013 Académie des technologies, Grand Palais des Champs -Élysées, Porte C, avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris http://www.academie-technologies.fr

Plus en détail

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES COMME CADRE DE L INTEGRITE Expérience de l ONEE-Branche Eau DAO 1 Mostafa ETTOURKI Direction Audit et Organisation

Plus en détail

ÉLECTRIFICATION RURALE DÉCENTRALISÉE

ÉLECTRIFICATION RURALE DÉCENTRALISÉE Atelier des praticiens sur l Initiative Africaine pour l Électrification L EXPÉRIENCE EN COURS EN GUINÉE Par Nava Touré Maputo, 09-12 juin 2009 Sommaire Contexte général de l Électrification Rurale Décentralisée

Plus en détail

PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE POUR LA FILIÈRE DU SOLAIRE CONCENTRÉ

PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE POUR LA FILIÈRE DU SOLAIRE CONCENTRÉ Workshop «Concentrated Solar Power : local manufacturing and job creation potential in Morocco» 2 juin 2011, Skhirat PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE POUR LA FILIÈRE DU SOLAIRE CONCENTRÉ

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

L Afrique: un Gisement d Economie d Energie et d Exploitation des EnR

L Afrique: un Gisement d Economie d Energie et d Exploitation des EnR L Afrique: un Gisement d Economie d Energie et d Exploitation des EnR la demande mondiale en énergie primaire 4 DEMANDE MONDIALE EN ÉNERGIE PRIMAIRE PAR TYPE D ÉNERGIE (Source : AIE, 2012) 5 40% de la

Plus en détail

Creating energy solutions.

Creating energy solutions. Creating energy solutions. Contributions des villes et des services industriels au tournant énergétique Dr. Hans-Kaspar Scherrer, Président du conseil d administration de Swisspower Netzwerk SA 09.09.2011

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DOSSIER DE PRESSE 9 AVRIL 2015 INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE UNE INSTALLATION CLE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE DU TERRITOIRE Alain MARJOLET Directeur Général La Renaissance Immobilière Châlonnaise

Plus en détail

électricité 100% renouvelable

électricité 100% renouvelable Vers une production d éd électricité 100% renouvelable 20 mai 2011 Bernard MULTON ENS de Cachan SATIE - CNRS Site de Bretagne L énergie, un concept physique unifié, pour décrire les transformations indispensable

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

Les solutions solaires thermiques compétitives

Les solutions solaires thermiques compétitives Mercredi 06 novembre 2013 Les solutions solaires thermiques compétitives Intervenants : Valérie LAPLAGNE, responsable ENR, UNICLIMA Philippe GAY, Coordinateur de missions, ENERPLAN RASSEMBLONS NOS ENERGIES

Plus en détail

II.Foire aux questions

II.Foire aux questions Questions et réponses sur Marguerite, Fonds européen 2020 pour l énergie, le changement climatique et les infrastructures II.Foire aux questions 1. Quelles sont les spécificités du fonds Marguerite, et

Plus en détail

Accès à l Énergie et Microfinance Quelles perspectives?

Accès à l Énergie et Microfinance Quelles perspectives? Accès à l Énergie et Microfinance Quelles perspectives? AIE - Agence Internationale de l Energie Paris, 4 Juin 2009 Pascale Geslain Sommaire I. A propos de la microfinance 1. Au sujet de PlaNet FiNance:

Plus en détail

Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc

Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE Contexte et conjoncture nationale

Plus en détail

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE Le Programme «Habiter Mieux» en FRANCE Etat des lieux Contexte National : La précarité énergétique pèse sur les ménages les plus fragiles depuis de nombreuses

Plus en détail

P an n d e d l a p r p ésent n ation

P an n d e d l a p r p ésent n ation Journée d information EnergyManagement System & ISO 50001 Tunis 7 Décembre 2012 Expérience Tunisienne dans l Efficacité Energétique dans l Industrie: Politique, Instruments & Réalisations KawtherLIHIDHEB

Plus en détail

RÔLE DU MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

RÔLE DU MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Royaume du Maroc Ministère de l Economie et des Finances RÔLE DU MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LA MICROFINANCE AU MAROC CASABLANCA, LE 20 MARS 2015 AZIZ ALOUANE CHEF

Plus en détail

Energy Management System & ISO 500001

Energy Management System & ISO 500001 Energy Management System & ISO 500001 Tunis 29 janvier 2013 Expérience Tunisienne dans l Efficacité Energétique dans l Industrie: Politique, Instruments & Réalisations Kawther LIHIDHEB UEEI ANME Plan de

Plus en détail

Loi Transition Énergétique pour la croissance verte

Loi Transition Énergétique pour la croissance verte Loi Transition Énergétique pour la croissance verte (n 2015-992 du 17 Août 2015 J.O. 18/08/2015) Une opportunité pour l'économie Aveyronnaise CCI AVEYRON DREAL Midi-Pyrénées DDT de l'aveyron www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail