Développement d une solution de contrôle prédictif pour le pilotage des PAC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Développement d une solution de contrôle prédictif pour le pilotage des PAC"

Transcription

1 Développement d une solution de contrôle prédictif pour le pilotage des PAC HEPL-CECOTEPE & 3E Gabrielle Masy et Clara Verhelst Recherche subsidiée par la Région Wallonne de Belgique

2 Flexibilité? Focus sur le Marché Day-Ahead OTC Power exchanges Futures Day-ahead Intra-day Imbalance Market Bilateral Trading Price similar to power exchanges Long term trading of block contracts (up to 5y ahead) Price per hour for next day Bids to be done day before ~12h Trading until 5min before delivery Counter party needed TSO Market for reserve power Contracts to be made in advance June 2012 Epia Market Training 2

3 Coût de l électricité Belpex2012 Focus sur le coût d achat d électricité au Belpex

4 Flexibilité? Focus sur le load shifting

5 Flexibilité? Quantification Coût d achat d électricité au Belpex ( CAB ) Sur base journalière =(Actuel CAB Min CAB)/(Max CAB Min CAB) Flexibilité 0% Flexibilité 100% June 2012 Epia Market Training 5

6 Flexibilité Approches Demand Response Signal Hausse/Baisse Instantané Instantanté/Imprévu Pour le Marché Imbalance Rebound effects Demand Side Management Signal = Profil Désiré Période Structurel Pour le long terme Pour le Marché Day-Ahead Incitant financier pour déplacer les charges électriques

7 Flexibilité Approche technique Pilotage Classique Pilotage Optimale Prédictive Evaluation Coûts consommateur Coûts fournisseur Surconsommation

8 Habitation parois béton -isolation externe Surface plancher 146 m 2 Ventilation double flux Récupération 80 % Ventilation intensive l été Niveau d isolation U m SHD K W/m 2 K 68 kwh/m 2 an K W/m 2 K 36 kwh/m 2 an K W/m 2 K 12 kwh/m 2 an

9 Chauffage des locaux Production PAC air eau COP n = C/35 C Puissance thermique nominale au condenseur: K45: 13.8 kw th K30: 11.5 kw th K15: 9.3 kw th Systèmes Radiateurs : t w,su =55 C Plancher chauffant dans le living: t w,su =40 C Ballon d eau chaude 1000 l stockage de 0h à 8h / déstockage de 10h à 24h Simulation en ligne:

10 Régulation puissance compresseur PAC [W] constant temperature intermittent water tank optimization

11 Consommations kwh/an radiator.k45.optimization radiator.k45.constant temperature radiator.k45.intermittent radiator.k45.water tank floor.k45.constant temperature floor.k45.water tank floor.k45.intermittent floor.k45.optimization radiator.k30.optimization radiator.k30.constant temperature radiator.k30.intermittent radiator.k30.water tank floor.k30.constant temperature floor.k30.water tank floor.k30.intermittent floor.k30.optimization floor.k15.constant temperature radiator.k15.constant temperature floor.k15.water tank floor.k15.intermittent radiator.k15.intermittent radiator.k15.water tank floor.k15.optimization radiator.k15.optimization K45 K30 K

12 Coût EUR/an radiator.k45.optimization radiator.k45.intermittent radiator.k45.constant temperature radiator.k45.water tank floor.k45.constant temperature floor.k45.intermittent floor.k45.water tank floor.k45.optimization radiator.k30.optimization radiator.k30.intermittent radiator.k30.constant temperature radiator.k30.water tank floor.k30.constant temperature floor.k30.intermittent floor.k30.water tank floor.k30.optimization floor.k15.constant temperature radiator.k15.constant temperature floor.k15.intermittent floor.k15.water tank radiator.k15.intermittent radiator.k15.water tank floor.k15.optimization radiator.k15.optimization K45 K30 K

13 Coût / Consommation Economie EUR -K30 Radiateurs Economie kwh - K30 Radiateurs eco_intermittent eco_cst_temperature eco_water_storage eco_optimization eco_intermittent eco_cst_temperature eco_water_storage eco_optimization Economie EUR - K30 Plancher chauffant Economie kwh - K30 Plancher chauffant eco_intermittent eco_cst_temperature eco_water_storage eco_optimization eco_intermittent eco_cst_temperature eco_water_storage eco_optimization

14 Conclusions Stockage d eau chaude chauffage radiateur: Economie d énergie: jusque 7 % Economie de coût: jusque 19 % Optimisation partielle plancher chauffant: Economie d énergie: jusque 23 % Economie de coût: jusque 24 %

15 Flexibilité Approche technique Pilotage Classique Pilotage Optimale Prédictive Evaluation Coûts consommateur Coûts fournisseur Surconsommation

16 Current research and commercial activities MPC pour tarif Jour/Nuit Profil de prix time Consommateur Fournisseur kw Optimisation prédictive locale Profil de charges time

17 Current research and commercial activities MPC pour tarif dynamique Profil de prix time Consommateur Fournisseur kw Optimisation prédictive locale time Profil de charges

18 Résultats Flat (Référence) Consommation d électricité: 5543 à 4570 kwh/an Coûts annuel consommateur: 255 à 461 /an Coûts d achat Belpex: 73 à127 /an Marge fournisseur: 0 à 4 /an Day/Night Surconsommation d électricité: 3 à 14% Gains consommateur: 15 à 40 /an Réduction coûts d achat Belpex : 4 à10 /an Marge fournisseur: 2 19 /an Dynamique (Belpex) Surconsommation d électricité: 3 à 13% Gains consommateur: 3 à 45 /an Réduction coûts d achat Belpex : 4 à10 /an Marge fournisseur: 4 à 19 /an

19 Conclusions Gains financiers de la flexibilité Consommateurs: Réduction des coûts de 5 à 10% Fournisseurs: Augmentation des marges 6 à 15% Impact tarif Jour/Nuit vs Dynamique Pas prononcé Dépend du cas(isolation/emission) Renforcé/Attenué par les tarifs du réseau Impact écologique Surconsommation entre 3% et 11% Emissions CO 2 : dépend du parc de production

20 Merci Développement d une solution de contrôle prédictif pour le pilotage des PAC HEPL-CECOTEPE & 3E Gabrielle Masy et Clara Verhelst Recherche subsidiée par la Région Wallonne de Belgique

BATIMENTS INTELLIGENTS ET BATIMENTS A ENERGIE PRESQUE NULLE

BATIMENTS INTELLIGENTS ET BATIMENTS A ENERGIE PRESQUE NULLE BATIMENTS INTELLIGENTS ET BATIMENTS A ENERGIE PRESQUE NULLE Gabrielle MASY 19 juin 2014 gabrielle.masy@hepl.be Haute Ecole de la Province de Liège Université Catholique de Louvain - Belgique Projets de

Plus en détail

BATIMENTS INTELLIGENTS ET BATIMENTS A ENERGIE PRESQUE NULLE

BATIMENTS INTELLIGENTS ET BATIMENTS A ENERGIE PRESQUE NULLE BATIMENTS INTELLIGENTS ET BATIMENTS A ENERGIE PRESQUE NULLE Gabrielle MASY 19 juin 2014 gabrielle.masy@hepl.be Haute Ecole de la Province de Liège Université Catholique de Louvain - Belgique Projets de

Plus en détail

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles!

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! Séminaire Bâtiment Durable : La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! 4 mars 2016 Bruxelles Environnement LA POMPE À CHALEUR EN RÉNOVATION : DEUX CAS CONCRETS EN LOGEMENT INDIVIDUEL Eric DUMONT, assistant

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Flux énergétiques dans le système de chauffage/ecs sur base de trois exemples Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 ENERGY BREAKFAST Le chauffage de votre entreprise 2 TABLE DES MATIERES Le chauffage : C EST IMPORTANT! Diverses techniques de chauffage Nouvelles techniques de chauffe La

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Thomas GOETGHEBUER MATRIciel

Plus en détail

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be Projet soutenu par 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be L équipe de recherche BEMS Le concept de maison E+ VallEnergie : action 3 simulation de maisons à énergie

Plus en détail

Instrumentation d'une PAC air-eau dynamique sur plancher chauffant

Instrumentation d'une PAC air-eau dynamique sur plancher chauffant Formation du 4 juin 29 Ef4 Instrumentation d'une PAC air-eau dynamique sur plancher chauffant Etienne de Montigny 1 plan de l'exposé Introduction Etude de cas particularités de l'installation instrumentation

Plus en détail

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Fabrice DERNY ICEDD Le Complexe Sportif du Blocry 3 ans 18 5 m² et 19 salles de sports (occupées de 9 à 23h 36 j/an) 9 terrains de tennis couverts (bulles)

Plus en détail

l offre économie d énergie France Air

l offre économie d énergie France Air l offre économie d énergie France Air les solutions à énergie renouvelable Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d énergie en France. Il représente 43 % de l énergie consommée, et 25 % des

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement.

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement. Streamline Chaudière gaz à condensation murale 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash MHG Mieux, tout simplement. Streamline Streamline : technique et rendement au meilleur prix Avec la série Streamline,

Plus en détail

Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013

Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013 Centre d Accueil des Heures Claires. AGRANDISSEMENT DE LA RESIDENCE LEON D ANDRIMONT à LIMBOURG. Présentation, le 24 janvier 2013 SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE SITUATION EXISTANTE

Plus en détail

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase Energie Solaire SA Version 16.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-solaire.com 1/29 Energie Solaire SA: Fondée

Plus en détail

Energéticien Consultant Formateur

Energéticien Consultant Formateur 1 Energéticien Consultant Formateur 2 Cas 1 : maison contemporaine Maison individuelle 1972 Façade avant entrée Pignon jardin Façade arrière jardin 3 Description Présentation générale état initial 2 niveaux

Plus en détail

HRC. 4,5 selon la norme EN 14511 COP POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C. L'innovation certifiée depuis 1892. Jusqu à

HRC. 4,5 selon la norme EN 14511 COP POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C. L'innovation certifiée depuis 1892. Jusqu à L'innovation certifiée depuis 1892 HRC 70 POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C FLUIDE Le chauffage garanti même par grands froids! COP ÉCO BREVET Technologie protégée EXCLUSIF! Bénéficiez d

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d estimer, à partir des informations recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Fabrice DERNY La géothermie MATRIciel SA Objectif(s) de la présentation Cerner les objectifs et les domaines d application de la géothermie

Plus en détail

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 65% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout SOLAI R E BOIS POMPE S À CHALE U R Kaliko CON DE NSATION F IOU L/GAZ CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >>

Plus en détail

Une expérience réussie de géothermie en région Rhône-Alpes : la CAF de Lyon Bilan des neuf années de fonctionnement

Une expérience réussie de géothermie en région Rhône-Alpes : la CAF de Lyon Bilan des neuf années de fonctionnement Une expérience réussie de géothermie en région Rhône-Alpes : la CAF de Lyon Bilan des neuf années de fonctionnement José NAVETEUR (1), Christian BRUSS (2) (1) EDF Département EnerBat - BP 46-77818 Moret-sur-Loing

Plus en détail

Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011

Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011 Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011 Contexte Augmentation des besoins énergétiques Incertitudes sur l approvisionnement

Plus en détail

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Logiciel référencé par la marque PROJET berrand 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Date de l'étude : Commentaires divers : ARTISAN BERRAND SARL 24/02/2012 perso CLIENT Guy Berrand Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier

Plus en détail

Workshop Energie (13 mai 2009)

Workshop Energie (13 mai 2009) Workshop Energie (13 mai 2009) Atelier B Réduire ses consommations, quelques actions concrètes Olivier CAPPELLIN & David LE FORT Conseillers en énergie Chemin du Stockoy 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43

Plus en détail

Stockage frigorifique

Stockage frigorifique Stockage frigorifique 1 1 Sources http://energie.wallonie.be/energieplus/entree.htm 2 2 Objectif Stocker de l'énergie frigorifique avant son utilisation Profiter des tarifs nocturnes Diminuer la puissance

Plus en détail

ETEL SA 2112 MOTIERS BÂTIMENT SYSTEME LES INSTALLATIONS DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE CHALEUR ET DE FROID EN QUELQUES CHIFFRES

ETEL SA 2112 MOTIERS BÂTIMENT SYSTEME LES INSTALLATIONS DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE CHALEUR ET DE FROID EN QUELQUES CHIFFRES Version Décembre 2008 ETEL SA 2112 MOTIERS BÂTIMENT SYSTEME LES INSTALLATIONS DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION DE CHALEUR ET DE FROID EN QUELQUES CHIFFRES LE BATIMENT Volume du bâtiment 27'100 m 3 Surface

Plus en détail

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Ce document a pour but de faciliter l'analyse des propositions techniques de l'installateur. HESPUL ne peut être tenue pour responsable de la qualité

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Alexandre Nassiopoulos et al. Journée d inauguration de Sense-City, 23/03/2015 Croissance de la demande énergétique et

Plus en détail

KN0WENERGY. Pompes à chaleur. Présentation des services proposés. Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB

KN0WENERGY. Pompes à chaleur. Présentation des services proposés. Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB KN0WENERGY Présentation des services proposés Pompes à chaleur Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB Guillaume Fallon Février 2014 Présentation de KN0WENERGY Services proposés Certificats

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

Retour d expériences sur les PAC géothermiques

Retour d expériences sur les PAC géothermiques Pôle ENR/ESE Retour d expériences sur les PAC géothermiques Peter Riederer, CSTB PAGE 1 Plan de la présentation PAC géothermiques : comment évaluer les performances Analyse des résultats de suivis en France

Plus en détail

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE COMMUNE DE SAUVETERRE DE GUYENNE (33540) Juin 2009 1 1 ) Bilan thermique du Bâtiment (état actuel) Adresse du logement : Coordonnées du propriétaire : Mairie de Sauveterre

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier

Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1 Sommaire 1) Coût des énergies 2) Les différents systèmes 3) Choix du système Serres horticoles

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

L audit énergétique pour des économies financières. Plan de la présentation. 1. Contexte général

L audit énergétique pour des économies financières. Plan de la présentation. 1. Contexte général L audit énergétique pour des économies financières Conférence Woluwé-Saint-Pierre, 5 décembre 28 Plan de la présentation 2. Contexte 2. Les différents types d audits énergétiques. l audit énergétique agréé

Plus en détail

Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur

Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur Mise a jour le 12/01/12 Source APAVE Sur votre devis de pompe à chaleur (ou PAC) doivent apparaître les éléments suivants : Client Entreprise Nom : Dénomination:

Plus en détail

RAPPORT D ETUDES ETUDE DE FAISABILITE CHAUFFAGE ECOLE PRIMAIRE & MATERNELLE 3 RUE DU SAVOIR. Version : 0.1. Date : Mai 2013. Maître d'ouvrage :

RAPPORT D ETUDES ETUDE DE FAISABILITE CHAUFFAGE ECOLE PRIMAIRE & MATERNELLE 3 RUE DU SAVOIR. Version : 0.1. Date : Mai 2013. Maître d'ouvrage : Affaire : 12029 Document : Rapport d'études Version : 0.1 Date : Mai 2013 11 ROUTE DE LAUTREC PLACE DE LA MAIRIE 81440 VENES TEL : 05.63.500.606 FAX : 05.63.500.347 EMAIL : INGLIN.ITEC@SCMTRIPTIC.FR Maître

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Amélioration des prestations énergétiques des centres sportifs et piscines La cogénération dans les piscines: Pourquoi, comment, et rentabilité d une cogénération Yves LEBBE Facilitateur en Cogénération

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

Chiffrer l énergie 21 C. 1. Pertes par transmission 2. Pertes par ventilation 3. Pertes par infiltration

Chiffrer l énergie 21 C. 1. Pertes par transmission 2. Pertes par ventilation 3. Pertes par infiltration Chiffrer l énergie :: Formation Responsable Energie :: Région de Bruxelles-Capitale :: Bruxelles Environnement, 15 mai 2007 :: Lionel Wauters, Cenergie cvba A 1. Pertes par transmission 2. Pertes par ventilation

Plus en détail

+ + PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. Avec une gamme complète de 2 solutions, Arianext s adapte à toutes les configurations d installation :

+ + PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. Avec une gamme complète de 2 solutions, Arianext s adapte à toutes les configurations d installation : PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Les solutions Arianext assurent la production du chauffage et de l eau chaude sanitaire. Elles sont constituées de deux modules : > Le module extérieur : il puise l energie dans

Plus en détail

Wépion, le 12 juin 2008. Les pompes à chaleur : Comment réussir en Région wallonne. www.ef4.be 1. Les PAC à géothermie de grande profondeur

Wépion, le 12 juin 2008. Les pompes à chaleur : Comment réussir en Région wallonne. www.ef4.be 1. Les PAC à géothermie de grande profondeur Ivan Piette directeur technique Viessmann Belgium Vorlage 1 01/2006 Viessmann Werke Evolution annuelle de la température naturelle du sol Température ( C) Vorlage 2 01/2006 Viessmann Werke Profondeur (m)

Plus en détail

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage et ECS

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage et ECS Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage et ECS Fiche d intégration dans le logiciel RT 2012 : U22win de PERRENOUD 26/08/2013 Version 5.0.26 du 30/07/2013 La procédure suivante décrit la saisie

Plus en détail

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA Suivi d une crèche à Redon Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA 22 Avril 2014 Sommaire Présentation de l opération Le chantier et l instrumentation Résultats Consommations brutes et recalculées Confort

Plus en détail

Okavango, cabinet de conseil en efficacité énergétique pour l industrie

Okavango, cabinet de conseil en efficacité énergétique pour l industrie Okavango a développer les méthodes Leanergy TM et Kaizen Leanergy TM pour assister les industriels dans l optimisation de leurs coûts énergétiques et de leur émissions de CO 2. Où trouver les plus grands

Plus en détail

Chauffe eau thermodynamiques en maison individuelle Nicolas DORE Service Bâtiment ADEME Tel : 04 93 95 72 62

Chauffe eau thermodynamiques en maison individuelle Nicolas DORE Service Bâtiment ADEME Tel : 04 93 95 72 62 Chauffe eau thermodynamiques en maison individuelle Nicolas DORE Service Bâtiment ADEME Tel : 04 93 95 72 62 Résultats de campagnes de mesure in situ Les chauffe eau thermodynamiques (CET) Rappel de la

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique :

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Maison BBC : Bâtiment Basse Consommation Lors de la vente ou

Plus en détail

La solution chauffage naturellement intelligente

La solution chauffage naturellement intelligente Genia Hybrid Compact Genia Hybrid Universel hybride Systèmes hybrides La solution chauffage naturellement intelligente La première solution bi-énergie qui garantit simplicité et économie Critère de confort

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

Transformation Chauffage Mazout en Solaire + Bois. P.Rochat Marin

Transformation Chauffage Mazout en Solaire + Bois. P.Rochat Marin Transformation Chauffage Mazout en Solaire + Bois P.Rochat Marin Installation d origine (1986): / P.Rochat 2 Données consommation 1986-2006 : Energie consommée 1986 à2006 : environ 18 000 23 000 KWh /

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation CHAUFFAGE & EAU CHAUdE sanitaire L énergie est notre avenir, économisons-la!

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation CHAUFFAGE & EAU CHAUdE sanitaire L énergie est notre avenir, économisons-la! *** ** PomPE à CHALEUr Air / EAU hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation CHAUFFAGE & EAU CHAUdE sanitaire L énergie est notre avenir, économisons-la! * module hydraulique

Plus en détail

ODYSSÉE 2 CRÉDIT D IMPÔT * 26%

ODYSSÉE 2 CRÉDIT D IMPÔT * 26% ODYSSÉE 2 Chauffe-eau thermodynamique sur air non chauffé Naturellement plus performant Grand confort eau chaude Haut rendement Économies d énergie et respect de l environnement Souplesse d installation

Plus en détail

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Mardi 11 février 2014 Soizic BERNARD : Chef de service Performance HSE Simon LANDREAU : Ingénieur thermicien Principe

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Production solaire thermique pour logements individuels et collectifs (< 10 unités) Gregory NEUBOURG APERe Objectif(s) de la présentation Connaitre

Plus en détail

Optimisation du chauffage et de la distribution de l ECD au Complexe Southwest One

Optimisation du chauffage et de la distribution de l ECD au Complexe Southwest One Optimisation du chauffage et de la distribution de l ECD au Complexe Southwest One (Prix Energia 2013) (Méritas Technologique ASHRAE 2015) ASHRAE Stan Katz, LEED PA Directeur Général - Énergie, Tuyauterie

Plus en détail

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE CONFERENCE DERBI 1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE 1er SYSTEME SOLAIRE COMBINE La climatisation Le chauffage L eau chaude sanitaire HISTORIQUE Fin 2003 : Lancement du projet Début 2005 : 1er prototype opérationnel

Plus en détail

Ges%on op%male de solu%ons de micro cogénéra%on. BOUVENOT Jean-Baptiste ICube UMR 7357 jean-baptiste.bouvenot@insa-strasbourg.

Ges%on op%male de solu%ons de micro cogénéra%on. BOUVENOT Jean-Baptiste ICube UMR 7357 jean-baptiste.bouvenot@insa-strasbourg. Ges%on op%male de solu%ons de micro cogénéra%on BOUVENOT Jean-Baptiste ICube UMR 7357 jean-baptiste.bouvenot@insa-strasbourg.fr 0388144967 Sommaire! Introduction! Micro cogénération gaz à moteur Stirling!

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Résumé des principales consommations Consommation pour le chauffage (kwh) Consommation pour le chauffage ( ) Consommation pour la production

Plus en détail

Règlement européen performance et étiquetage des équipements du génie climatique (directive Eco Design) Comment ça marche?

Règlement européen performance et étiquetage des équipements du génie climatique (directive Eco Design) Comment ça marche? Mercredi 06 Novembre 2013 Règlement européen performance et étiquetage des équipements du génie climatique (directive Eco Design) Comment ça marche? RASSEMBLONS NOS ENERGIES POUR BATIR DEMAIN Uniclima

Plus en détail

L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix - JUIN 2013

L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix - JUIN 2013 L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix de 0,7 à 196 kw Chaudières électriques murales Une chaudière exceptionnelle aux performances exceptionnelles! Remplace facilement tout type de chaudière Silencieuse

Plus en détail

ATELIERS. Certificats d Économie d Énergie. dans les Bâtiments et Collectivités Territoriales

ATELIERS. Certificats d Économie d Énergie. dans les Bâtiments et Collectivités Territoriales ATELIERS Certificats d Économie d Énergie dans les Bâtiments et Collectivités Territoriales 22 Novembre 2005 Plan : Identification des actions d économie d énergie Principe de calcul Exemple Tertiaire

Plus en détail

borö control touch Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation * la culture du meilleur ** changeons pour un environnement meilleur

borö control touch Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation * la culture du meilleur ** changeons pour un environnement meilleur ** * Pompe à chaleur Air / eau Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE & eau chaude sanitaire * la culture du meilleur ** changeons pour un environnement meilleur

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

Chaudière HYNEA HYBRID DUO GAZ ATLANTIC

Chaudière HYNEA HYBRID DUO GAZ ATLANTIC Chaudière HYNEA HYBRID DUO GAZ ATLANTIC Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama Version 4.1.5.3 du 29/04/2013 Domaine d application La modélisation de ce système est basée sur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 29 octobre 2012 relatif à l agrément de la demande de titre V relative à la prise en compte

Plus en détail

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux.

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. veau de boucherie 2008-200200 Consommations d énergie en bâtiment veaux de boucherie Comité veau de boucherie FranceAgriMer Montreuil sous Bois Mardi 5 avril 20 Christophe Martineau Institut de l Elevage

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON!

L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON! L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON! QUELQUES GENERALITES L ÉPUISEMENT DES RÉSERVES D ÉNERGIE FOSSILES RÉSERVES MONDIALES CONNUES D'ÉNERGIE PRIMAIRE Rayonnement

Plus en détail

Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température

Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température Construction neuve bien isolée Surface chauffée de 150m2 Distribution par chauffage au sol Déperditions de 7kW Rapport du simulateur Daikin Altherma

Plus en détail

Economies d énergie en élevage de porcs

Economies d énergie en élevage de porcs Economies d énergie en élevage de porcs Michel Marcon Auteurs dont principal en couleur SPACE - 2009 1 Contexte et enjeux? Contexte Augmentation du prix des énergies Le prix du fioul a été doublé en 8

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

Devis-type pour l'installation d'une pompe à chaleur source APAVE Mise à jour : 21/09/10

Devis-type pour l'installation d'une pompe à chaleur source APAVE Mise à jour : 21/09/10 Devis-type pour l'installation d'une pompe à chaleur source APAVE Mise à jour : 21/09/10 Ce document a pour but de faciliter l'analyse des propositions techniques de l'installateur. L'AGEDEN ne peut être

Plus en détail

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour la maison individuelle

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour la maison individuelle CTMNC 17 rue Letellier 75 015 PARIS RT 2012 et maçonnerie en pierres massives pour la maison individuelle Indice 01 du 25 octobre 2013 Dossier : n 120 130 Chargé d étude : Baptiste FAUCHER baptiste.faucher@pouget-consultants.fr

Plus en détail

ELIDENS CHAUDIÈRE GAZ AU SOL À CONDENSATION ECONOMIES D ÉNERGIE RESPECT DE L ENVIRONNEMENT CONFORT EN EAU CHAUDE SANITAIRE

ELIDENS CHAUDIÈRE GAZ AU SOL À CONDENSATION ECONOMIES D ÉNERGIE RESPECT DE L ENVIRONNEMENT CONFORT EN EAU CHAUDE SANITAIRE ELIDENS CHAUDIÈRE GAZ AU SOL À CONDENSATION ECONOMIES D ÉNERGIE RESPECT DE L ENVIRONNEMENT CONFORT EN EAU CHAUDE SANITAIRE UN MAXIMUM DE PERFORMANCES DANS UN MINIMUM D ESPACE LES 6 POINTS CLÉS DE L INNOVATION

Plus en détail

Construction zéro carbone: entre défi et réalité. Conrad Lutz architecte 26.03.2015

Construction zéro carbone: entre défi et réalité. Conrad Lutz architecte 26.03.2015 Construction zéro carbone: entre défi et réalité Conrad Lutz architecte EAI-FR/12.03.2015 EAI-FR/12.03.2015 Est-il possible de construire et d exploiter un bâtiment zéro carbone? Pourquoi construire zéro

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Choix technique du système HVAC et ECS dans le logement collectif et assimilé Thomas GOETGHEBUER MATRIciel sa Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É. Equipements BBC - Innovations

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É. Equipements BBC - Innovations INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É N I E U R S Equipements BBC - Innovations B. Flament Assises européennes BBC 25 juin 2010 Les points abordés Equipements

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 4 janvier 2012 relatif à l agrément de la demande de titre V relative

Plus en détail

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT 1 - PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. - DESCRIPTION DU SITE. - BILAN DES MESURES DEPUIS

Plus en détail

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac FLEXIPAC: Optimisation d une production locale de sources d énergies renouvelables intermittentes par la flexibilisation des usages des pompes à chaleur résidentielles et tertiaires Philippe ANDRE, ULg-BEMS

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

Réglementation thermique : de la RT 2005 à la RT 2012 : anticiper pour gagner de nouveaux marchés!

Réglementation thermique : de la RT 2005 à la RT 2012 : anticiper pour gagner de nouveaux marchés! Réglementation thermique : de la RT 2005 à la RT 2012 : anticiper pour gagner de nouveaux marchés! Damien MONOT Conseiller technique Contexte 1. Contexte mondial - Le réchauffement de la planète - dérèglement

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

Maitrise de l énergie Connaître son profil énergétique d entreprise

Maitrise de l énergie Connaître son profil énergétique d entreprise Maitrise de l énergie Connaître son profil énergétique d entreprise SOMMAIRE Contexte énergétique La fin des Tarifs Régulés de Vente d Electricité et de Gaz S engager dans une démarche d économie d énergie

Plus en détail

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif ÉTUDE TECHNICO-ÉCONOMIQUE habitat collectif Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation ECS 1 er système centralisé de récupération d énergie sur VMC pour production d ECS Autres 20 % Chauffage 30 %

Plus en détail

Pour INtégrer de l Enr. les murs. Les solutions en récupération d énergie pour cuisines professionnelles

Pour INtégrer de l Enr. les murs. Les solutions en récupération d énergie pour cuisines professionnelles Pour INtégrer de l Enr dans un projet, il ne suffit pas de peindre les murs en vert! Les solutions en récupération d énergie pour cuisines professionnelles Lago Récupérer l énergie de la cuisine pour chauffer

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail