Activité 1 : interaction matériaux et ondes électromagnétiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Activité 1 : interaction matériaux et ondes électromagnétiques"

Transcription

1 Thème : Ennoblissement des textiles et des cuirs Activité 1 : interaction matériaux et ondes électromagnétiques Objectifs : - Définir les domaines d ondes électromagnétiques et les placer sur un axe gradué en longueur d onde. - Connaitre les modes d interactions des matériaux avec les ondes électromagnétiques : rétro réflexion de la lumière blanche, fluorescence, photochromie, anti onde électromagnétique, réflecteur IR, absorbeur d UV - Connaitre d autres exemples d interaction des matériaux avec leur environnement : matériau thermo chrome, anti statique, microsphères lumineuses anti contrefaçon dans les textiles et les cuirs. 1) Domaine des ondes électromagnétiques : Spectre de la lumière provenant du soleil ou de la lumière du jour : a) Quelle est la couleur de la lumière provenant du soleil ou de la lumière du jour. b) ommer l appareil permettant d observer le spectre de la lumière provenant du soleil ou de la lumière du jour. c) Représenter le spectre de cette lumière en y indiquant les valeurs des longueurs d onde aux extrémités. d) Sur un axe gradué en longueur d onde, placer les ondes électromagnétiques suivantes : micro ondes IR rayon X ondes radios rayon gamma ( ) Lumière visible UV e) Placer un filtre coloré devant l appareil permettant d observer des spectres. oter vos observations et indiquer les effets que peut produire un filtre coloré sur la lumière du soleil ou lumière du jour. f) Quelles sont les propriétés des ondes électromagnétiques? Aidez-vous des indications suivantes pour répondre à la question : Onde incidente Matériau n 1 Interface de séparation Matériau n 2 Ouverture dont la taille est proche de la longueur d onde Milieu de propagation air eau verre diamant vide Vitesse de propagation en m.s m.s 1 2, m.s m.s 1 1, m.s m.s 1 L'affaiblissement de la puissance du signal est en grande partie du aux propriétés des milieux traversés par l'onde. Voici un tableau donnant les niveaux d'atténuation pour différents matériaux : milieu air bois verre plastique eau brique céramique béton métal affaiblissement aucun faible faible faible moyen moyen élevé élevé Très élevé

2 2) Matériaux rétro réflechissant la lumière blanche : a) Echantillonner les deux types de matériaux rétro réfléchissant. b) Expliquer et schématiser le protocole expérimental permettant de montrer la propriété de rétro réflexion des matières. c) Expérimenter le protocole. d) Dessiner le matériau et les trajets d un rayon lumineux. Expliquer le phénomène de «rétroréflexion». e) Donner la composition de chacune des deux technologies de matériaux et leurs propriétés en vous aidant des informations ci-dessous. MICRO GLASS BEADS Light radius Glass bead glue fabric Metal cover Technical process using micro glass beads glued on fabric Microscope photo scale 100 Applications and properties : - Fabric backing perfect for apparel industry - Hight reflectivity results on dry weather - Special colors easy to made - Tapes and piping for garment sports and cycling wears - Stretch material for confortable wear - o toxic product and no heavy metal composition - Washability 40 C and also dry cleanable MICRO PRISMATIC Light radius Microscope photo scale 100 vinyl Process made of micro prismatic elements built into reflective sheeting. Design of the micro prims reflects the light. Applications and properties : - Vinyl backing perfect for labeling industry - Hight performance on raining weather - Limited colors range - Washability 40 C but not dry cleanable 3) Matériaux fluorescents : a) Echantillonner plusieurs matériaux fluorescents et non fluorescents. b) Placer vos échantillons dans la cabine à lumière, les éclairer sous différents illuminants et noter vos observations dans un tableau (visibilité, couleur, effet fluorescent ou non) : c) Définir la propriété de «fluorescence» d un matériau. échantillons lampe à incandescence lampe UV illuminant D65 (lumière du jour + UV)

3 Un gilet de sécurité visibilité est composé de bandes rétro réfléchissantes ainsi que d un tissu fluorescent. d) Sur une journée de 24 heures, indiquer la période horaire dans laquelle les matériaux rétro réfléchissant sont les plus opérationnels et efficaces et sous quelle condition. Indiquer les conditions qui rendent inopérant la fonction de rétro réflexion. e) Sur une journée de 24 heures, indiquer la période horaire dans laquelle le tissu fluorescent est le plus opérationnel et efficace. Indiquer les conditions qui rendent inopérant la fonction de fluorescence. f) Citer 4 applications utilisant des gilets ou vêtements possédant des bandes rétro réfléchissantes et des zones fluorescentes. 4) Matériaux photochromes : a) Vous disposez d un tissu teint avec des colorants photochromes. Placer le tissu sous la lampe UV et noter vos observations. b) Définir la propriété de «photochromie» d un matériau. c) Citer une application possible d un matériau photochrome. 5) Matériaux absorbeurs d UV : Les domaines des UV : UVA : At the surface of the Earth roughly 95% of solar UV radiation is comprised of UVA, which has a wavelength of nm. UVA penetrates deeper into the skin than UVB, and exposure to high doses of UVA can cause indirect DA damage, age your skin, cause skin cancer and damages your eyes. UVA does not cause sunburn, and since SPF only indicates a level of protection against sunburn, it is important to use broad spectrum sun lotions, which will offer protection against both UVA and UVB. Sunbeds give off mainly UVA radiation, and have been classified as carcinogenic in some countries, with minors being banned from using them. UVB : UVB radiation does not enter as deeply into the skin as UVA, and is mostly absorbed by the outermost layer of the skin (the epidermis). UVB is more likely to cause sunburns and is primarily responsible for causing skin cancer. UVB is associated with the development of malignant melanoma, which can be fatal if left undiagnosed and untreated. Approximately 90% of UVB radiation is absorbed by ozone, water vapor, oxygen and carbon dioxide. However, as ozone is the main absorber of UVB radiation, the UVB intensity at the Earth s surface depends strongly on the total amount of ozone in the atmosphere, and thus on the thickness of the ozone layer. UVB has a wavelength between nm. UVC : UVC is the most damaging of all three types of UV radiation but is removed by the ozone layer, so it does not reach the Earth's surface. However, continued damage to the ozone layer by CFCs (chlorofluorocarbons) and halogen gases may allow UVC radiation to reach the Earth s surface. UVC has a wavelength between nm. Les absorbeurs d UV : Le dioxyde de titane et l oxyde de zinc sont des pigments qui absorbent les UV. Selon la dimension des particules inorganiques de ces deux matières, l œil les perçoit blancs (poudre finement divisée) ou transparents (monocristal, couche mince). Dimensions des particules de 1 à 10 µm : poudre vue blanche Dimensions des particules de 80 à 100 nm : pellicule transparente coldblack (finishing by Schoeller) : Sun Reflector - UV Protector Dark colours are known to heat up in direct sunlight more than light colours because they absorb both the visible and invisible elements of the sun's rays. coldblack is a special finishing technology for textiles that reduces heat build-up on dark fabrics. Many textiles that are worn in summer or in the sunshine offer poor protection from damaging UV rays. The new coldblack generation now guarantees a minimum UV protection of UPF 30 when applied for any textile* in any colour without affecting the look or feel of the product. Questions : a) Que signifie «UV»? b) Placer sur un axe gradué en longueur d onde les 3 domaines UV en indiquant succinctement les effets qu ils produisent. c) Quels sont les effets des rayons UV sur les textiles? d) Donner la formule brute du dioxyde de titane et de l oxyde de zinc, absorbeurs d UV. e) ommer les deux types de particules en fonction de leurs dimensions. f) ommer le gaz de l atmosphère qui filtre une importante partie des UV. g) ommer les couleurs des textiles absorbant le plus les UV et les couleurs des textiles absorbant le moins les UV. h) Quel inconvénient se produit par cette absorption d UV? i) ommer la marque d apprêt chimique absorbeur d UV que l on peut appliquer sur des textiles quel que soit leur couleur. j) Pour l homme, quels sont les moyens pour se protéger des UV?

4 6) Matériaux réflecteurs d IR : Voici deux matériaux réfléchissant les IR : energear développé par Schoeller et Mextec Superlife de chez Mectex : energear, a specially developed titanium-mineral matrix, is based on ancient knowledge about certain minerals which are able to reflect back Far Infrared Rays. energear can be applied to or incorporated into fabrics in different ways: e.g. as finishing technology on the fabric, integrated into a membrane or in a printing process. Textiles finished with energear technology can increase concentration and general wellbeing. Additional energy that is reflected back to the body can prevent premature fatigue and improve regeneration, even when sleeping. energear increases oxygen levels in the blood Mectex Superlife is composed of a mixture of synthetic and natural rare earth oxides and transition metals that, depending on a precise formulation and treated at a temperature higher than 1600 C, confer the capability of emitting far infrared rays even at room temperature. Mectex Superlife is a new material used to produce items that can remain in contact with the body for a prolonged period of time. Clothes treated with Mectex Superlife absorb the energy emitted from the body and release it exclusively in the form of FIR rays (Far InfraRed) that bestow a sense of wellbeing. The beneficial actions of Mectex Superlife are not only restricted to heating the body. It has been demonstrated that exposure to far infrared rays has several benefits: Improves sense of equilibrium; Improvement in blood circulation; Improves the level of oxygen in the blood; Improves thermoregulation and perspiration; Stimulates the metabolism; Helps in recovering from fatigue; Increases the sense of wellbeing a) Que signifie IR? b) Quelle est la composition de chacun des matériaux réflecteurs d IR. c) Quelle est leur propriété principale? d) Quel est le mode de transfert d énergie thermique? e) Quels sont les bénéfices sur le corps humain? f) Citer des applications de ces matériaux dans les textiles. 7) Matériaux anti ondes électromagnétiques : Voici des informations techniques provenant de différents produits textiles : MATERIAU 1 : BIOLIE BIOLIE : tissu naturel pour se protéger contre les champs électriques basses et hautes fréquences, le Tissu antiondes BIOLIE (ATUREL) est recommandé pour vous protéger efficacement des champs électriques basses et hautes fréquences avec une atténuation de 46 db à 900 MHz (GSM) - Matériaux : 30% Coton bio - 12% Lin bio - 34% polyester trévira - 22% cuivre - 2 % argent MATERIAU 2 : BEKIOX C est un fil d inox. Pour être classé dans la catégorie inoxydable, un acier doit contenir au moins 10,5% de chrome et moins de 1,2% de carbone. Les fils d inox peuvent être tissés avec d autres fibres naturelles ou synthétiques. Le textile agit comme un écran bloquant les ondes électromagnétiques émis par des téléphones portables et les réseaux sans fil informatique (wi-fi) - Textile réalisé avec Bekinox : 70% laine - 30% Bekinox QUESTIOS : a) Quel domaine d onde appartiennent les ondes émises par les téléphones portables et les ondes des réseaux informatiques sans fil? b) Comparer les compositions des matériaux anti ondes électromagnétiques et indiquer quelles matières bloquent les ondes électromagnétiques provenant des téléphones portables, des ondes WIFI des ordinateurs c) A quelle grande famille de matériaux appartiennent-ils? d) Citer une autre propriété de ces matériaux. e) Donner la composition de l inox. f) Renfermer votre téléphone portable dans un tricot anti onde électromagnétique. oter vos observations.

5 8) Les matériaux thermochromes : Vous disposez de matériaux thermochromes. Expliquer la propriété d un matériau thermochrome. Est-ce que cette propriété est réversible? Expliquer. 9) Les azurants optiques : La lumière blanche est composée de 3 principaux d ondes : le tiers des bleus, le tiers des verts et le tiers des rouges. Une matière textile, telle que le coton ou le lin, reste légèrement jaunâtre, même après un traitement chimique de blanchiment (eau de Javel ). a) Sachant qu un textile jaunâtre absorbe les ondes complémentaires du jaune, donner la couleur des ondes absorbées par le textile. b) Pour donner un aspect «blanc» au textile, on le teint avec des substances chimiques appelées azurants optiques. Les azurants optiques absorbent les UV et restituent l énergie sous forme de radiations bleues. ommer la propriété des azurants optiques. c) Expliquer l action des azurants optiques sur le textile. Voici la formule semi développée d un azurant optique pour le coton. d) Identifier les différentes familles et fonctions chimiques présentes sur cette molécule. e) Donner la formule brute de cette molécule d azurant optique. HO HO a H H CH a CH a H H OH OH a 10) Les matériaux antistatiques : Voici différents matériaux ayant la propriété d être anti statique : Matériau n 1 Matériau n 2 Matériau n 3 Matériau n 4 80 % Coton 95% polyester 98,1% laine, 1,5% acier 15% Elasthanne, 5% Ag 3% cuivre, 2% nickel a) Définir la propriété de «anti statique». b) Quels sont les composants rendant une matière anti statique? c) A quelle famille appartiennent-ils? d) Citer une autre propriété de ces matériaux. e) Quels sont les inconvénients évités par une matière anti statique? f) Prélever un échantillon de textile anti-statique. 11) microsphères lumineuses anti contrefaçon dans les textiles et les cuirs : 95% coton 5% carbone extrait de la revue CTC avril 2011 : procédés anti-contrefaçon en maroquinerie et en chaussure : La technologie testée consiste à appliquer un marquage invisible sur cuir avec la technologie ValiMark de TraceTag, mise en œuvre dans un système d impression par compostage. ValiMark désigne un marqueur fluorescent invisible à l œil. Le code choisi pour cette étude est un code alphanumérique de 10 caractères (2 pour le jour, 2 pour le mois, 2 pour l année, 2 pour la ligne de production et 2 pour le site de production). Deux types de marqueurs (microsphères lumineuses) ont été testés pour l impression : le fluorophore rouge F-R et le fluorophore jaune F-Y. L appareil qui permet de visualiser les microsphères lumineuses est doté d une source de lumière visible et UV et d un filtre coloré spécifique permettant de détecter l émission de la fluorescence à une longueur d onde donnée. Microsphères lumineuses rouges 13 échantillons de cuir ont été marqués, voici le bilan qualité de détection par face et par fluorophore : Impression au F-Y côté fleur Impression au F-Y côté chair Impression au F-R côté fleur Impression au F-R côté chair 4 échantillons facilement 2 échantillons facilement 11 échantillons facilement 5 échantillons facilement a) Rappeler à quoi correspondent les côtés «fleur» et «chair» d un cuir. b) quel type de marquage est le plus adapté? Expliquer.

Faciles à poser, nos films adhésifs conviennent à tout type de véhicule. Easy to install, our adhesive films are suitable for all types of vehicle.

Faciles à poser, nos films adhésifs conviennent à tout type de véhicule. Easy to install, our adhesive films are suitable for all types of vehicle. Faciles à poser, nos films adhésifs conviennent à tout type de véhicule. Easy to install, our adhesive films are suitable for all types of vehicle. P.A. des Petits Carreaux 2, avenue des Orangers 94 385

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Didactique Kit de chimie

Didactique Kit de chimie Kit de chimie Français p 1 Version : 1110 1 Description 1.1 Généralités Le kit effet d un azurant sur le coton permet la mise en œuvre d une réaction photochimique en utilisant un azurant optique. Cette

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Lumière et couleur. 2 Rayonnement polychromatique et monochromatique.

Lumière et couleur. 2 Rayonnement polychromatique et monochromatique. Chapitre 19 Sciences Physiques - BTS Lumière et couleur 1 Introduction. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

Les UV ( lampe de Wood, basée sur la fluorescence ultra violette).

Les UV ( lampe de Wood, basée sur la fluorescence ultra violette). Les UV ( lampe de Wood, basée sur la fluorescence ultra violette). Ce type de lumière a été découvert en 1801 par Ritten. Après des recherches par Stoke et Schumann entre 1862 et 1903 c'est en fin de compte

Plus en détail

Mesure de Température par Caméra Infrarouge

Mesure de Température par Caméra Infrarouge Mesure de Température par Caméra Infrarouge INTRODUCTION La caméra infrarouge capte au travers d un milieu transmetteur (ex : l atmosphère) les rayonnements émis par une scène thermique. Le système radiométrique

Plus en détail

Sujet de TPE PROPOSITION

Sujet de TPE PROPOSITION Single photon source made of single nanodiamonds This project will consist in studying nanodiamonds as single photon sources. The student will study the emission properties of such systems and will show

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

Gel Documentation DRAGONFLY 140. Présentation :

Gel Documentation DRAGONFLY 140. Présentation : Gel Documentation DRAGONFLY 140 Présentation : Notre imageur DRAGONFLY 140 est un système unique et autonome de gel documentation d une extrème convivialité, d un maniement et d un entretien simple. DRAGONFLY

Plus en détail

Fluorescent ou phosphorescent?

Fluorescent ou phosphorescent? Fluorescent ou phosphorescent? On entend régulièrement ces deux termes, et on ne se préoccupe pas souvent de la différence entre les deux. Cela nous semble tellement complexe que nous préférons rester

Plus en détail

La lessive qui lave plus blanc que blanc

La lessive qui lave plus blanc que blanc La lessive qui lave plus blanc que blanc Antoine ÉLOI, antoine.eloi@ens.fr Vendredi 5 Mars 1 Intéraction Matière Rayonnement Le Rayonnement visible : Chaque couleur est caractérisée par une longueur d

Plus en détail

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Electromagnetic compatibility (EMC) Part 4-3: Testing and measurement techniques Radiated, radio-frequency, electromagnetic field immunity test INTERPRETATION

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

orthopaedics The Swiss spirit of innovation metoxit.com

orthopaedics The Swiss spirit of innovation metoxit.com orthopaedics metoxit.com The Swiss spirit of innovation Société Gamme de produits Qualité Fondée en 1978, Metoxit AG est une entreprise Suisse à taille humaine qui est spécialisée dans la production et

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 4 Les lampes au quotidien Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL,

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

Quick Start Guide Guide de démarrage rapide

Quick Start Guide Guide de démarrage rapide Platinum App Bridge Kit Trousse de pont pour App Platinum MC Quick Start Guide Guide de démarrage rapide 1 Check kit contents. Vérifier le contenu de la trousse. A B E CA DB E C D A B E C D A B E C D C

Plus en détail

Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system:

Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system: Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system: 1.Which to choose: the cable or the mat? True Comfort offers two types of floor

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main P a g e 1 Titre : Description de l activité : Mieux appréhender l analyse de la lumière par spectroscopie. Situation déclenchante : La décomposition de la lumière par un prisme de verre est connue depuis

Plus en détail

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG)

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) Spectroscopie d émission: Luminescence 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) I. Principe Etat excité instable Photon Retour à l état fondamental??? Conversion interne (non radiatif)

Plus en détail

GLASS FINISHES FINITIONS DE VERRE

GLASS FINISHES FINITIONS DE VERRE GLASS FINISHES FINITIONS DE VERRE CONTENTS SOMMAIRE FINISHES FINITIONS Anti-glare Anti-reflet P. 4 Contrast Contraste P. 5 Vanish mirror Miroir désargenté P. 6 Bluish mirror Miroir teinté couleur froide

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un CHAPITRE 6 : LE SPECTROPHOTOMETRE Objectifs pédagogiques : Citer les principaux éléments d un dun spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre p Savoir changer l ampoule

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Définition 1 Le rayonnement électromagnétique

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Est-ce que tu as un frère? Marc a une cousine à Québec. Nous avons une voiture. Est-ce que vous avez un vélo? Ils ont un appartement à Paris.

Est-ce que tu as un frère? Marc a une cousine à Québec. Nous avons une voiture. Est-ce que vous avez un vélo? Ils ont un appartement à Paris. Leçon 7 - La Vie est belle La vie de Nafi, une jeune Française d origine sénégalaise parle de sa vie. Elle est étudiante en sociologie à l Université de Toulouse. Aujourd hui, elle parle de sa vie. -Est-ce

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

GRAPHIC STANDARDS MANUAL

GRAPHIC STANDARDS MANUAL GRAPHIC STANDARDS MANUAL CHARTE GRAPHIQUE This Graphic Standards Manual is aimed at the relays of the Europe Direct information network. They are members of a single family dedicated to the same aim: the

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Nanophosphors 27-09-07. Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT

Nanophosphors 27-09-07. Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT Nanophosphors 27-09-07 Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT SARL 26 rue Barthélemy de Laffemas 26000 VALENCE tel +33 475 xxx xxx info@gritche-technologies.com www.gritche-technologies.com : nanomaterials

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

Outdoor I. Avec l inox Tolix innove 4 II. Ours 14. Outdoor I. With stainless steel Tolix is innovating 4 II. Colophon 14

Outdoor I. Avec l inox Tolix innove 4 II. Ours 14. Outdoor I. With stainless steel Tolix is innovating 4 II. Colophon 14 Made in France Outdoor I. Avec l inox Tolix innove 4 II. Ours 14 Outdoor I. With stainless steel Tolix is innovating 4 II. Colophon 14 2 3 I Avec l inox Tolix innove With stainless steel Tolix is innovating

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de l agriculture OFAG Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy, Federal Office

Plus en détail

TP n 4 : Lumière et couleurs

TP n 4 : Lumière et couleurs TP n 4 : Lumière et couleurs Plan I. Lumières colorées : 1- Dispersion de la lumière par un prisme ou par un CD-rom : 2- Composition de la lumière blanche : 3- Lumières polychromatiques et monochromatiques

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE

INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE Table des matières 1 Introduction : 2 2 Comment obtenir un spectre? : 2 2.1 Étaller la lumière :...................................... 2 2.2 Quelques montages possibles

Plus en détail

La couleur et sa résistance

La couleur et sa résistance La couleur et sa résistance Quels sont les éléments à réunir pour analyser la couleur? Une source lumineuse (l illuminant) Un récepteur (l œil) Un objet observé sous la source lumineuse Un système à trois

Plus en détail

Chimie des matériaux CHM506

Chimie des matériaux CHM506 Chimie des matériaux CHM506 Yue Zhao Properties of Materials Mary Anne White Qu est-ce qui est dans la chimie des matériaux? Covers solid-state chemistry, both inorganic and organic, and polymer chemistry,

Plus en détail

Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration

Solution d hébergement de SWIFTAlliance ENTRY R7 Politique de Sauvegarde et de Restauration Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration Avril 2012 I- Introduction Le présent document présente la politique de sauvegarde et de restauration à adopter

Plus en détail

Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB

Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB AUTOMGEN 8.009 Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB version 2 : support de sources vidéo, support 3D, support de l ensemble des objets IRIS 2D WEB

Plus en détail

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com Control your dog with your Smartphone USER MANUAL www.pet-remote.com Pet-Remote Pet Training Pet-Remote offers a new and easy way to communicate with your dog! With the push of a single button on your

Plus en détail

Les ondes. Chapitre V : Rayonnements électromagnétique

Les ondes. Chapitre V : Rayonnements électromagnétique Les ondes Chapitre V : Rayonnements électromagnétique Objectifs : Indiquer que l énergie associée au photon W = hv augmente avec la fréquence Présenter les sources de lumières naturelles et artificielles,

Plus en détail

/ Dossier Pédagogique / / exposition / Ô Soleil. / le Soleil et ses énergies / / une exposition de Science-Animation CCSTI de Midi-Pyrénées /

/ Dossier Pédagogique / / exposition / Ô Soleil. / le Soleil et ses énergies / / une exposition de Science-Animation CCSTI de Midi-Pyrénées / / Dossier Pédagogique / / exposition / / le Soleil et ses énergies / / Observation du Soleil / / Le solarscope / Utilisation Observation du soleil avec le solarscope (par temps beau!). Placez correctement

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

2011-01 NOTE TECHNIQUES DES INCENDIE

2011-01 NOTE TECHNIQUES DES INCENDIE TECHNICAL INSPECTION SERVICES Department of Public Safety 460 Two Nations Crossing, Suite 100 Fredericton, NB E3A 0X9 Phone: (506) 444-4493 2011-01 FIRE TECHNOTE Fax: (506) 457-7394 NOTE TECHNIQUES DES

Plus en détail

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon,

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon, Mesure Measurement Français p 1 English p 4 Version : 8006 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Lune pour dynamomètre 10 N Earth, Jupiter, Mars, Moon, labels for 10 N dynamometer Mesure Etiquettes Terre, Jupiter,

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Operating instructions / Instructions d'utilisation

Operating instructions / Instructions d'utilisation Operating instructions / Instructions d'utilisation IntensiveClear Bypass Cartridge / Cartouche de dérivation To prevent misuse read these instructions before installation or use. en, fr - US, CA Afin

Plus en détail

Gamme Lexan* solar control. Laissez entrer la lumière dans votre vie...pas la chaleur!

Gamme Lexan* solar control. Laissez entrer la lumière dans votre vie...pas la chaleur! Gamme Lexan* solar control Laissez entrer la lumière dans votre vie...pas la chaleur! 2 SABIC Innovative Plastics Plaque Lexan* Solar Control IR* (InfraRouge) Un nouveau vitrage polymère réduisant l élévation

Plus en détail

Peau et soleil. Prévention et comportement. Syndicat National des Dermato-Vénéréologues avec le soutien des Laboratoires Vichy

Peau et soleil. Prévention et comportement. Syndicat National des Dermato-Vénéréologues avec le soutien des Laboratoires Vichy Peau et soleil Prévention et comportement La peau : un organe vital La Peau en chiffres Organe le plus lourd du corps humain : 4,5 kilos Surface : 2 m 2 Nombre de poils sur le corps : 200 000 à 1 million

Plus en détail

PARCOURS Ombre et lumière. Sébastien Giroux rou

PARCOURS Ombre et lumière. Sébastien Giroux rou PARCOURS Ombre et lumière Sébastien Giroux Saïd Baouch,, Didier MérouM rou 0. Introduction Mes coordonnées : - sebastien.giroux@univ-lorraine.fr Parcours : - Google : «lamap grand nancy» - http://espe.univ-lorraine.fr/lamap/index.php

Plus en détail

RIEN QUE POUR VOS YEUX

RIEN QUE POUR VOS YEUX RIEN QUE POUR VOS YEUX Ceux qui ne regardent pas bien ne voient pas les dangers qui les entourent. Presque chaque jour, les travailleurs sont confrontés sur leur lieu de travail à un large éventail de

Plus en détail

Prostate Cancer. Signs of Prostate Cancer

Prostate Cancer. Signs of Prostate Cancer Prostate Cancer The prostate is a gland in men that makes a liquid that forms part of semen. Its size is about 2 centimeters by 2 centimeters and is located in the pelvic area. The prostate uses a male

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation FR. détecteur ( KA-SA02 ) V.09-2015 ::: Ind. A

Manuel d installation et d utilisation FR. détecteur ( KA-SA02 ) V.09-2015 ::: Ind. A S E N T I N E L Manuel d installation et d utilisation FR Alarme détecteur de passage ( KA-SA02 ) V.09-2015 ::: Ind. A FR Cette alarme possède un détecteur de mouvement haute sensibilité. Elle combine

Plus en détail

This is a preview - click here to buy the full publication NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Partie 1: Emetteurs d'infrarouge cou rt

This is a preview - click here to buy the full publication NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Partie 1: Emetteurs d'infrarouge cou rt NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI lec 240-1 Deuxième édition Second edition 1992-07 Caractéristiques des émetteurs électriques d'infrarouge pour chauffage industriel Partie 1: Emetteurs d'infrarouge

Plus en détail

Level 1 French, 2010

Level 1 French, 2010 9 0 0 8 4 L P 1 Level 1 French, 2010 90084 Listen to and understand simple spoken French in familiar contexts Credits: Six 2.00 pm Thursday 18 November 2010 LISTENING PASSAGE BOOKLET This booklet contains:

Plus en détail

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs 17 POLYNÉSIE FRANÇAISE JUIN 2006 PARTIE I 13 POINTS Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs Document 1 Les tribulations d un sirop Trois phénomènes se combinent pour expliquer la couleur

Plus en détail

Les nanomatériaux dans les objets quotidiens

Les nanomatériaux dans les objets quotidiens Les nanomatériaux dans les objets quotidiens Inventaire des produits commerciaux contenant des nanomatériaux Nombre de produits 1000 800 600 400 200 0 2005 2006 2007 2008 2009 Source : http://www.nanotechproject.org/inventories/consumer/

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

1.Principe 2.Algorhithmes 3.Détail de mise en oeuvre 4.Analyse des simulations 5.Relation avec des grandeurs expérimentales

1.Principe 2.Algorhithmes 3.Détail de mise en oeuvre 4.Analyse des simulations 5.Relation avec des grandeurs expérimentales II. Simulations de dynamique moléculaire 1.Principe 2.Algorhithmes 3.Détail de mise en oeuvre 4.Analyse des simulations 5.Relation avec des grandeurs Relation avec la structrure (le modèle) expérimental(e)

Plus en détail

Module HVAC - fonctionnalités

Module HVAC - fonctionnalités Module HVAC - fonctionnalités Modèle de radiation : DO = Discrete Ordinates On peut considérer l échauffement de solides semi transparents causé par le rayonnement absorbé par le solide. On peut également

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

Chauffage et Climatisation Heating and Air conditioning

Chauffage et Climatisation Heating and Air conditioning Chauffage et Climatisation Heating and Air conditioning Le partenaire de vos exigences The partner of your requirements Spécialiste reconnu de la robinetterie industrielle, SLIMRED est devenu un partenaire

Plus en détail

CDI SA Utilisation du service PMM Usage of PMM service

CDI SA Utilisation du service PMM Usage of PMM service CDI SA Utilisation du service PMM Usage of PMM service 1 09.11.2015 Table des matières 1 Solution PMM... 3 2 Réception et utilisation du message quotidien... 3 3 Portail de gestion de votre profil PMM...

Plus en détail

Capteurs Chimiques à fibre optique

Capteurs Chimiques à fibre optique Capteurs Chimiques à fibre optique Auteur : Olivier LISS Élève Ingénieur, Spécialité Génie Civil, Option Construction Résumé Ce mémoire présente la conception d un capteur à fibre optique permettant de

Plus en détail

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière I. Réfraction de la lumière A. Mise en évidence expérimentale 1. Expérience 2. Observation - Dans l air et dans l eau, la lumière se propage en ligne droite. C est le phénomène de propagation rectiligne

Plus en détail

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur l'absorption des rayonnements par l'atmosphère terrestre. Connaitre des sources

Plus en détail

Mode dʼemploi User guide

Mode dʼemploi User guide Mode dʼemploi User guide Urban Connexion Kit for Microsoft Surface Référence Urban Factory ICR32UF Introduction: Vous venez d acheter un kit de connexion Urban Factory pour Microsoft Surface, et nous vous

Plus en détail

MPLS, GMPLS et NGN. Sécurité MPLS. Jacques BAUDRON ixtel octobre 2009 jacques.baudron@ixtel.fr. Ingénierie Conseils Services Télécommunications

MPLS, GMPLS et NGN. Sécurité MPLS. Jacques BAUDRON ixtel octobre 2009 jacques.baudron@ixtel.fr. Ingénierie Conseils Services Télécommunications MPLS, GMPLS et NGN Sécurité MPLS Jacques BAUDRON ixtel octobre 2009 jacques.baudron@ixtel.fr 1 Contents Treats Requirements VPN Attacks & defence 3 8 14 19 2 3 Threats Threats Denial of service Resources

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

RDP : Voir ou conduire

RDP : Voir ou conduire 1S Thème : Observer RDP : Voir ou conduire DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution de problème telle

Plus en détail

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure IR Temp 210 Thermomètre infrarouge Contenu 1. Spécifications...26 2. Touches et affichages...28 3. Utilisation...30 4. Entretien...31 5. Elimination des piles et de l appareil...31 6. Tableau de facteur

Plus en détail

La performance de l'éclairage LED pour des usages professionnels. Fiorenzo Namèche LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering

La performance de l'éclairage LED pour des usages professionnels. Fiorenzo Namèche LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering La performance de l'éclairage LED pour des usages professionnels Fiorenzo Namèche LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering LIGHT TO LIGHT Audit relighting Diagnostic d éclairage public Conception de

Plus en détail

DynDNS. Qu est-ce que le DynDNS?

DynDNS. Qu est-ce que le DynDNS? DynDNS. Qu est-ce que le DynDNS? Le DynDNS (Dynamic Domain Name Server) sert à attribuer un nom de domaine à une adresse ip dynamique. Chaque ordinateur utilise une adresse ip pour communiquer sur le réseau.

Plus en détail

du vieillissement organiques d évaluation à la Corrosion d investigation Méthodes protecteurs CoRI-CRM-Materia Materia Nova Lic.. C.

du vieillissement organiques d évaluation à la Corrosion d investigation Méthodes protecteurs CoRI-CRM-Materia Materia Nova Lic.. C. Méthodes d évaluation du vieillissement des revêtements organiques Journée : Résistance R à la Corrosion Méthodes d investigation & Revêtements protecteurs CRM, Liège ge,, 22 mai 2008 CoRI-CRM-Materia

Plus en détail

HYTEM http://www.hytem.net GENERATEUR SYNTHETISE GSM / DCS / PCS / UMTS / LTE / WIFI / WLAN

HYTEM http://www.hytem.net GENERATEUR SYNTHETISE GSM / DCS / PCS / UMTS / LTE / WIFI / WLAN http://www.hytem.net GENERATEUR SYNTHETISE GSM / DCS / PCS / UMTS / LTE / WIFI / WLAN CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET UTILISATION MAN 08-02-23 GARANTIE WARRANTY! La maintenance de cet appareil doit être

Plus en détail

Résumé. Création d un fichier d aide pour Système de supervision automatisé

Résumé. Création d un fichier d aide pour Système de supervision automatisé Résumé Création d un fichier d aide pour Système de supervision automatisé Tuteur entreprise Rosaire LAVOIE Tuteur École Bertrand BOYER Nicolas FYOT Spécialité Génie électrique Résumé Summary Soprema est

Plus en détail

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE

Formation. L énergie dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement. AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE. Fiorenzo NAMECHE Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT des INSTALLATIONS D ECLAIRAGE Fiorenzo NAMECHE LIGHT TO LIGHT Lighting design & engineering LIGHT TO LIGHT Bureau indépendant

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail