BULLETIN DU BARREAU DE TOULOUSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BULLETIN DU BARREAU DE TOULOUSE"

Transcription

1 BULLETIN DU BARREAU DE TOULOUSE Sommaire Editorial p. 1 Conseil de l Ordre p. 2 La vie du barreau p. 4 Travaux des commissions p. 4 Les chiffres du mois p. 9 ACTU de la Conférence du Barreau p. 10 Agenda p. 11 Appels d offres p. 12 Vie professionnelle p. 14 Formation professionnelle p. 17 Jurisprudence p. 19 Législation p. 21 Exposition p. 22 Mai 2015

2 EDITORIAL J 145 Puisque après tout, personne ne sait à quoi sert un avocat. Le compte à rebours est lancé, à en croire Robert Zemeckis dans le film «Retour vers le futur» il ne nous reste plus que cent quarante-cinq jours avant que Doc n annonce à Marty que «le système judiciaire est bien plus performant depuis que l on a supprimé les avocats». Pressons-nous donc puisque nos jours sont comptés. Lorsqu on entend l effervescence suscitée par la commercialisation des chaussures auto-laçantes, on peut légitimement craindre que des hordes enflammées nous précipitent hors des palais de justice, loin des geôles ou du droit et nous obligent à nous reconvertir sur Ebay. Ils nous décrivent comme des créatures viles, assoiffées par l argent et le pouvoir, dénuées de toute empathie ou humanité, ne se battant que lorsque la facture en vaut la chandelle, jamais lorsque le risque est trop élevé. Ils nous pensent magiciens à nos heures perdues capables de faire annuler une procédure pour une erreur de point-virgule. Ils nous imaginent omniscients et omnipotents Ils s étonnent qu on ne puisse les faire sortir de garde-à-vue, qu on ne connaisse pas dès notre arrivée les déclarations des victimes ou des témoins, qu on ne consulte pas les pièces versées aux dossiers. Eux, qui avaient rêvé d un avocat sauveur et libérateur fracassant la porte du commissariat pour assister son client, se retrouvent face à une plante verte en mutation, plus tout à fait inerte, devenue carnivore, qui ne s attaque qu aux insectes à diamètres limités, sans trop de bruit sous peine de se voir exclure sans ménagement de la salle d audition. Allons leur dire, qu ils sachent que nous nous battons chaque jour, que la défense est le cœur de notre métier et leurs droits notre moelle épinière. Allons leur dire, qu ils sachent que la justice est humaine, qu ils n ont pas besoin d un super-héros contre la machine judiciaire, qu un avocat suffira. Allons leur dire, qu ils sachent que nous nous formons chaque jour pour devenir plus précis et plus efficace. Allons leur dire, qu ils sachent que les princes de la plaidoirie sont définitivement de piètres communicants, que nous n avons pas appris à expliquer notre métier, à détailler nos actions, à synchroniser nos démarches. Que les journées sont bien trop courtes et les urgences bien trop nombreuses, que nous faisons systématiquement passer leurs intérêts avant notre métier, avant nos envies, et souvent avant nos vies. Réinventons la communication, elle est la clé de notre visibilité, peut-être aussi de notre survie. Anne Fauré Bâtonnier de l Ordre 1

3 CONSEIL DE L ORDRE Réunion du 27 avril 2015 Demande de subvention d A.S.F. pour 2015 A.S.F intervient sur plusieurs fronts à l international et envisage plusieurs projets en Afrique, au Cameroun, au Nigeria au Yémen A.S.F sollicite une subvention pour 2015 à hauteur de ASF a communiqué les documents comptables et prévisionnels demandés. La subvention de est approuvée à l unanimité. Mission en Turquie ASF France Certains avocats turcs sont poursuivis pour avoir défendu des Kurdes. Des avocats français interviennent régulièrement pour leur défense. Une participation aux frais de déplacement de ces avocats français est votée à l unanimité (frais partagés entre différents barreaux et de l ordre de 300 ). Procédure devant le conseil de prud hommes Monsieur le Président et le Vice-président du conseil de prud hommes ont rencontré Madame le Bâtonnier, Me VAYSSE-LACOSTE et Me DENJEAN le 31 mars Il existe plusieurs difficultés d organisation, notamment sur des retards importants dans les notifications des décisions (particulièrement en ce qui concerne la section commerce chambre 2). Les décisions sont rendues mais notifiées avec des retards très importants. Les dossiers en souffrance seront signalés pour que le Président et le Vice-Président du conseil de prud hommes tentent de faire avancer les situations prioritaires. Selon les représentants du conseil de prud hommes, les statistiques feraient apparaître qu en raison des renvois multiples il y aurait des délais anormaux d évacuation des dossiers (18 mois). Il a été rétorqué qu il existe surtout des délais anormaux sur les prononcés des délibérés car, en moyenne, ils ne sont jamais tenus. Quoiqu il en soit, Monsieur le Président et Monsieur le Vice-Président ont indiqué qu il y avait moins de reports acceptés. Par ailleurs, des travaux sont envisagés au sein du conseil de prud hommes et il a été également évoqué les problématiques liées à l utilisation de la salle des avocats. RPVA : problème pour les avocats qui démissionnent Un contact a été pris auprès du CNB, qui précise que le boitier RPVA fonctionne avec un abonnement, donc résiliable, en revanche la clé fait l objet d une acquisition avec un paiement échelonné. Dès lors, si l on quitte la profession pour quelque motif que ce soit, l avocat doit régler les mensualités relatives au paiement échelonné de la clé RPVA. Ce processus évoluera probablement avec le nouveau système. 2

4 Menace d exécution de Serge Atlaoui par l Indonésie Monsieur Serge Atlaoui a été condamné à mort par les autorités indonésiennes. Sans se prononcer sur le fond du dossier, le Conseil de l Ordre vote à l unanimité une motion contre la peine de mort prononcée à l encontre de Monsieur Serge Atlaoui reproduite ci-dessous. Cette motion sera envoyée à l Ambassadeur d Indonésie à Paris, au Ministre des Affaires étrangères, à Madame Mogherini, Haut-Représentant de l Union Européenne des affaires étrangères, au CNB, à la Conférence des Bâtonniers et à Maître Richard Sedillot, avocat de Monsieur Serge Atlaoui. MOTION Le Conseil de l'ordre des Avocats à la cour de Toulouse réuni le 27 avril 2015 Connaissance prise de la condamnation à mort de Monsieur Serge Atlaoui par les juridictions indonésiennes - rappelle son opposition totale à la peine de mort - s inquiète du respect du droit de Monsieur Serge Atlaoui à un procès équitable, tout accusé devant bénéficier d un traitement identique quelles que soient son origine et sa nationalité. SONT ABSENTS : Me Laurent SEYTE Me Alexandre MARTIN Me Jean-Marc DENJEAN Vous pouvez consulter l intégralité des procès-verbaux des réunions du Conseil de l Ordre sur simple demande au secrétariat du bâtonnier. Bulletin interne réalisé pour l ordre des avocats sous la direction du Bâtonnier Anne Fauré Comité de rédaction : Nathalie Dupont, Véronique Christoph

5 LA VIE DU BARREAU Mouvements au tableau CHANGEMENTS DE CASE Françoise BERTARD-CORBIERE case 81 Séverine CONTE-LABAN case 346 Elfried DUPUY-CHABIN case 114 Olivier EZQUERRA case 323 Agnès GALAN case 44 Laure GALINON case 327 Anne-Laure GODET case 101 Elvine LOISEAUX case 166 INSCRIPTIONS Bruno BINARD case 93 Diane BENOIT case 310 Corinne BRIL case 49 Cindy GUERIN case 352 CABINET SECONDAIRE Fermeture du cabinet de Me RAFFARD- EHRLICH à Saint-Gaudens Travaux des commission du Conseil de l Ordre L intégralité des comptes-rendus se trouvent sur le site internet dans la partie réservée aux avocats. Commission «Justice participative et droit collaboratif» commission ouverte Réunion du 28 avril 2015 M. le Bâtonnier Désarnauts s est interrogé sur les conditions d attribution de la qualité de médiateur. M. le Bâtonnier Farné a répondu en indiquant qu il pouvait y avoir auto-proclamation du titre de médiateur sauf en matière familiale où le titre est protégé par une formation définie par les textes. M le Bâtonnier Désarnauts s est interrogé sur les conditions d inscription des confrères médiateurs sur la liste des médiateurs dressée par l Unité de médiation civile du tribunal de grande instance de Toulouse composée : - du président de la juridiction ou son délégué, - du magistrat référent pour la médiation désignée par le président, - du bâtonnier ou son délégué, - d un avocat, d un greffier, ainsi que d un universitaire particulièrement sensibilisé au recours à la médiation civile Il est indiqué par Monsieur le Bâtonnier Farné que l Unité de médiation comporte également la présence d un représentant de l université. Monsieur le Bâtonnier Désarnauts indique qu il va demander la copie du protocole relatif à la médiation civile passé le 30 juin 2010 entre le bâtonnier de l Ordre des Avocats, le président du tribunal de grande instance et la directrice du greffe qui stipule que «l Unité de médiation dresse annuellement une liste indicative de médiateurs qui sera diffusée aux magistrats et aux avocats à partir des candidatures adressées par les médiateurs». M le Bâtonnier Désarnauts indique conformément aux demandes qui lui sont régulièrement faites par plusieurs confrères qu il serait souhaitable de connaître et de faire savoir les critères objectifs retenus par l Unité de médiation du tribunal de grande instance sur les conditions d inscription des candidats. M. le Bâtonnier Farné et Me Rastoul acceptent de rédiger une note, destinée à être diffusée par la commission à l ensemble des confrères, aux modalités de «labellisation» des médiateurs par l Unité de 4

6 médiation civile du TGI. Cette note sera annexée au compte-rendu de la prochaine réunion de la commission. Me Rastoul a précisé que la liste des médiateurs de l Unité de médiation ne pouvait à son sens figurer sur le site de l Ordre dans la mesure où les magistrats ne le souhaitent pas, aucun titre de médiateur n existant officiellement. Un large débat s est instauré relativement à cette publication ou non de la liste des médiateurs «agrées» par l Unité de médiation sur le site de l Ordre des Avocats. Mme le Bâtonnier Anne Fauré, Monsieur le Bâtonnier Désarnauts, Me Gistain-Lordat et plusieurs membres de la commission ont préconisé que cette liste puisse figurer sur le site de l ordre et être actualisée chaque année, tout comme la liste des experts près la cour d appel. De la même manière, la commission ordinale s est interrogée sur la diffusion ou non d une liste d avocats pratiquant le droit collaboratif sur le site de l Ordre des Avocats. Le principe n est pas contesté mais les modalités pratiques seront abordées lors de la prochaine réunion du 18 juin à 16h. Me Gistain-Lordat a informé les confrères d une formation organisée par la commission ordinale, en partenariat avec l Ecole des Avocats afin de réaliser des trainings en droit collaboratif. Cette formationtraining sera dispensée par Me Tiseyre-Boinet le 4 juin prochain de 17h à 19h00 à l Ecole des Avocats. Le coût sera de 35 par participant. Cette formation pratique est destinée aux confrères déjà formés qui souhaite se perfectionner et s entrainer. M. le Bâtonnier Désarnauts a informé les confrères d une nouvelle formation prévue en droit collaboratif les 3 et 4 juillet pour le module 1 et les 10 et 11 septembre pour le module 2. Enfin, certains confrères ont réclamé une formation pratique en procédure participative. Me Gistain-Lordat et M. le Bâtonnier Désarnauts proposent de programmer une séance de formationinitiation au mois de juin prochain. La Commission ordinale a abordé l expérience lyonnaise sur la création d un Centre de justice amiable créée par le barreau de Lyon. Les dépliants de ce centre ont été distribués aux confrères présents. La question se pose de la création d un tel centre sous l égide de l Ordre. M. le Bâtonnier Désarnauts et Me Gistain-Lordat prendront attache avec Me Junod-Fanget, membre du Conseil de l Ordre du barreau de Lyon afin d avoir un retour sur le centre de Lyon, sur sa création et son fonctionnement. La commission a également échangé sur les permanences de médiateurs organisées en accord avec l Unité de médiation du tribunal de grande instance. Plusieurs confrères ont indiqué qu il serait souhaitable que la liste des médiateurs de l Unité de médiation soit distribuée à l occasion des permanences. Me Rastoul a indiqué qu à titre personnel, il distribuait cette liste. Me Favarel a demandé pourquoi aucune permanence médiation ne se tenait au tribunal d instance. Des échanges ont également eu lieu relativement au décret du 11 mars M. le Bâtonnier Désarnauts a proposé la diffusion par la Commission d un modèle de courrier établi par Me Bonhoure-Aufière à adresser aux adversaires avant toute procédure ; ce modèle sera diffusé. Sur proposition de Monsieur le Bâtonnier Désarnauts, la commission accepte d inviter à ses réunions des intervenants extérieurs comme Me Bonhoure-Aufière, avocat honoraire, et Madame Florence Housty pour leur forte implication locale dans le développement de la médiation et pour les formations qu elles organisent et dont les confrères pourraient bénéficier. La prochaine réunion de la commission ordinale est fixée au jeudi 18 juin 2015 à 16h. 5

7 Commission pénale (commission ouverte) Réunion du 6 mars 2015 Membres présents : Madame le Bâtonnier Anne Fauré, Maître Sylvain Laspalles. Auditions libres Une liste d avocats volontaires pour les auditions libres a été établie, elle comporte pour l instant 43 avocats volontaires. Compte tenu du faible nombre d auditions libres, il est prévu un seul avocat de permanence par jour sur 24 heures. Lors de la dernière réunion, il avait été prévu qu une convention avec le ministère en liaison avec la juridiction devait être élaborée pour avoir une dotation complémentaire ; Maître Sylvain Laspalles va établir un projet de convention en ce sens. L examen de cette convention est reporté à la prochaine réunion. RPVA Il faudrait que les avocats puissent communiquer par RPVA avec l instruction et, pour cela, établir une convention pour étendre la communication pénale à cette juridiction. En l absence de Maître MARTIN, l examen de cette convention est reporté à la prochaine réunion. Accès aux geôles Madame le Bâtonnier a rencontré Madame le procureur général pour formuler une demande pour les avocats d accès aux geôles par l intérieur et non plus par l extérieur. Cet accès par l intérieur a été accepté et les modalités pratiques doivent être mises en œuvre prochainement. Madame le Bâtonnier Fauré informera les confrères en temps utiles de cet accès aux geôles par l intérieur. Plateforme téléphonique Sont examinées les six propositions reçues de prestataires extérieurs pour gérer les gardes à vue et permanences pénales. Les propositions des sociétés Querydyne, Burovituel et Starten sont éliminées car trop chères. Restent les propositions d Alphadial, Contactel et Sérénité. Un examen minutieux des rapports qualité prix fait retenir la société Alphadial et cette proposition sera soumise à un prochain Conseil de l'ordre. La prochaine réunion de la commission pénale se tiendra le 5 mai 2015 à 14 heures. Réunion du 5 mai 2015 Membres présents : Madame le Bâtonnier Anne Fauré, Maître Martine Esparbié-Catala, Maître Alexandre Martin Problème lors d une garde à vue Un confrère a saisi Madame le Bâtonnier au regard de difficultés apparues lors d une garde à vue, à savoir d une part l interrogatoire du gardé à vue lors de pauses en l absence de son conseil et, d autre part, la mise en cause personnelle dans un rapport remis au juge d instruction dudit conseil, sans respect de la procédure qui veut qu en cas de difficulté avec un avocat les services de police ou de gendarmerie informent le procureur de la République lequel saisit le bâtonnier pour régler la difficulté. Madame le Bâtonnier informera Monsieur le Procureur de la République de ces difficultés lors de la prochaine réunion mensuelle qui doit avoir lieu le 12 mai Auditions libres En l absence de Maître Sylvain Laspalles, l examen de la convention avec le Ministère en liaison avec la juridiction pour avoir une dotation complémentaire, est reporté à la prochaine réunion. 6

8 RPVA Maître Alexandre Martin travaille sur le projet de convention pour étendre la communication RPVA pénale au niveau de l instruction. L examen de cette convention est reporté à la prochaine réunion. Accès aux dossiers pénaux à la cour d appel Dorénavant les dossiers pénaux à la cour d appel ne peuvent plus être consultés que le matin. Cette information a été répercutée auprès des confrères. Cette restriction de consultation peut poser difficulté Toutefois, il est vrai que nous obtenons les copies dans des délais raisonnables et qu à moyen terme il est prévu que la cour mettra à disposition des ordinateurs pour consulter les dossiers. Cour d assises Suite aux courriers adressés par Madame le Bâtonnier aux chefs de cour pour que l usage de la primauté des assises soit mieux respecté, il apparaît que les convocations devant la cour d assises sont faites plus en amont qu avant (soit environ deux mois), ce qui est satisfaisant pour s organiser. Utilisation abusive des comparutions immédiates La commission pénale constate qu il y a une forte augmentation des comparutions immédiates même dans des dossiers très complexes qui justifieraient une enquête plus approfondie (gros dossier de stupéfiants avec sept mis en cause dont trois détenus). Ceci semble correspondre à la nouvelle politique pénale du nouveau procureur de la République La prochaine réunion de la commission pénale se tiendra le mercredi 3 juin 2015 à 11 heures. Commission communication externe (réunion du 7 mai 2015) commission ouverte Membres présents : Bâtonnier Anne Fauré, Sylvain Laspalles, Karine Gistain-Lordat, Nathalie Dupont, David Morel, Isabelle Franc-Valluet 1- Organisation d événements Le colloque annuel sur le droit immobilier (5 juin 2015) L Hôtel d Assézat accueillera le colloque, salle Clémence Isaure, de 9h à 17h ; un cocktail déjeunatoire sera servi dans une salle au sous-sol de 12h30 à 14h. Les devis ont été signés et les chèques d acompte envoyés. Le programme est arrêté et la liste des intervenants est finalisée. Ces derniers se retrouveront pour une réunion préparatoire le lundi 11 mai à 11heures dans les salons de l Ordre. Un site d inscription en ligne sera mis en place par David Morel, le lien envoyé à l ensemble des avocats du barreau et à la presse. Mme Dumons-Souverain diffusera l information aux adhérents de l UNPI 31. Il sera demandé à Me Pierre Soulignac d interroger la CCI sur la possibilité d une telle diffusion auprès de ses membres. L Open de golf La compétition se déroulera au golf de Palmola le 18 septembre 2015 l après-midi. Elle sera suivie d un cocktail dînatoire entièrement financé par un partenaire (50 personnes), le prix par personne (25 ) ne comprend pas le vin et le champagne, mais le club ne prend pas de droit de bouchon. Seuls les participants au parcours pourront inviter une personne à ce cocktail. Les recherches de sponsors sont toujours en cours pour les lots gagnants. La journée de consultations gratuites Cet événement se tiendra le mercredi 16 septembre Le dossier de sécurité à renvoyer à la mairie est en attente du contrat de location des pagodes. 7

9 Le devis a été signé et envoyé à la société Lahille qui fournira les pièces manquantes au dossier (registre sécurité et PV de classement au feu des entoilages). Une extension d assurance sera demandée à notre compagnie. Un partenariat avec la radio France Bleu Toulouse sera mis en place à l identique de la journée de 2014 : un spot à différentes heures de la journée durant la semaine avant l événement, puis une émission le matin même de la manifestation. Un devis a été demandé et cette question ajouté à l ordre du jour de la réunion du Conseil de l Ordre du 1 er juin. Une banderole avec la mention «consultations gratuites» sera réalisée. La société Roll up propose une banderole de 200 x 60 à environ 40 HT. L appel à candidature sera lancé au début du mois de juin. Organisation d un colloque commun avec la commission internationale Le thème serait le droit international privé de la famille. Cette question est reportée à la prochaine réunion. 2- Site de l Ordre Le PV de conformité, le contrat de maintenance et le contrat de crédit-temps sont à étudier. Stanley Claisse étant absent, cette question est reportée. 3- Manifestation La Journée de la propriété et copropriété Ce salon, organisé par l UNPI 31, se déroulera le 11 juin 2015, de 13h30 à 18h. Les équipes sont formées et le planning a été envoyé à l UNPI 31. Un rappel sera fait à la fin du mois de mai. Participation au forum MIDI SILVER ECO Ce forum à destination des personnes âgées de 60 ans et plus se déroule sur une journée, le 23 juin Le pôle «gestion du patrimoine» aurait éventuellement pu justifier la présence d avocats, mais l emploi du temps de l Ordre étant très chargé au mois de juin, il est décidé de ne pas donner une suite favorable à cette proposition. Salon PREVENTICA L Ordre participe à cette manifestation sur la gestion globale des risques liés au travail du 9 au 11 juin de 9h à 17h30. Des binômes se relaieront sur le stand par tranche de deux ou trois heures. Treize personnes ont répondu à l appel à candidature. Les brochures du CNB seront rééditées pour être mises à la disposition du public. Salon de l entreprise (novembre 2015) Cette question est renvoyée à la prochaine réunion. 4- Questions diverses Proposition d insertion d un publi-reportage dans le magazine Inside de l UIMM Cette proposition est rejetée. Don de l association des élèves avocats Une date de remise du chèque à l association Clowns Z'hôpitaux sera fixée par Me Sylvain Laspalles. 8

10 Colloque sur les données personnelles et l e.reputation (contrat de cession de droit scribing) Le projet de cession de droit sera envoyé à Stéphane Béguin de la société Simplixi. Présentoirs Les présentoirs sélectionnés ne sont pas adaptés aux besoins. Une nouvelle recherche est nécessaire. Plaquette institutionnelle Le texte de la plaquette existante sera revu par Karine Gistain. La prochaine réunion de la commission est fixée au 11 juin 2015 à 10h. LES CHIFFRES 70 % C est le nombre national des comparutions immédiates traitées en 3 jours. 50 % C est le nombre national des procédures dites «rapides» traitées en 6 mois. 9

11 ACTU de la Conférence du Barreau RENTREE SOLENNELLE DU BARREAU DE TOULOUSE LE PROGRAMME - Jeudi 18 juin h : Concours International d Eloquence Salle n 3 du Tribunal de Grande Instance de Toulouse, Palais de Justice, 2 Allées Jules Guesde A partir de 20h30 : Soirée Tapas Bar GAURE - La Table du Vigneron, 41, rue des Filatiers Tarif : 30,00 par personne INSCRIPTION AVANT LE 8 JUIN auprès de Benjamin FRANCOS ou Camille LANDART - Vendredi 19 juin h30 : Audience Solennelle de la Rentrée Discours de Mme Le Bâtonnier Anne FAURE Discours de M. Le Premier Secrétaire Etienne DURAND-RAUCHER Discours de M. Le Deuxième Secrétaire Olivier PELLEGRY Grand Chambre de la Cour d Appel de Toulouse Palais de Justice, Place du Salin A partir de 20h30 : Réception de la Rentrée de l Ordre des Avocats Couvent des Jacobins... Clôture des rencontres ciné jeunes justice Le 13 mai 2015, les Secrétaires de la Conférence ont participé à la matinée de clôture des rencontres Ciné Jeunes Justice, organisée par le Conseil Départemental de l Accès au Droit, à la Grand Chambre de la Cour d Appel. Au cours de cette matinée, les collégiens et lycéens ont pu restituer leurs impressions sur la projection des films qu ils ont visionnés et les débats avec les acteurs de la Justice qui ont suivi. Ils ont ensuite pu participer à la simulation d un délibéré de jury de Cour d Assises, composé par des élèves et présidé par M. BENSUSSAN. Toujours en ligne Retrouvez les vidéos publiées par la Conférence sur la «chaîne Youtube» de la Conférence du Barreau de Toulouse! https://www.youtube.com/ch annel/uckn_yrqlljll4zjm6q w8ndg Les rencontres Ciné Jeunes Justice ont permis ainsi aux collégiens et lycéens de débattre concrètement de la Justice, d en mesurer les enjeux, et d appréhender son fonctionnement et ses difficultés.... SECRÉTAIRES ET ANCIENS SECRÉTAIRES DE LA CONFÉRENCE DU BARREAU DE TOULOUSE Maison de l Avocat 13, rue des Fleurs Toulouse 10

12 AGENDA Juin réunion financière 2 - collecte de sang par l'efs à la cour d'appel réunion de la commission pénale - cocktail des lauréats et anciens lauréats de la Conférence 5 - colloque de l'ordre sur le droit immobilier à l'hôtel d'assézat réunion de la Conférence des Bâtonniers du grand sud-ouest à Pau - réunion avec MM le premier président et le procureur général 8 - réunion de la formation administrative 9 - sortie des avocats honoraires 10 - remise du prix CRECE 11 - réunion de la commission communication externe salon PREVENTICA 12 - assemblée générale de l'unca à Toulouse Rentrée solennelle du barreau de Bordeaux - assemblée générale du CNB 15 - dîner des bâtonniers à Nanterre 18 - réunion de la commission justice participative et droit collaboratif - assemblée générale de la compagnie des experts-comptables 19 - Rentrée solennelle du barreau de Toulouse aux Jacobins 22 - réunion du Conseil de l'ordre 25 - Rentrée solennelle du barreau d'aix-en-provence 26 - réunion financière - assemblée générale de la Conférence des Bâtonniers 29 - conseil d'administration de l'école des avocats L'Association Française des Femmes des Carrières Juridiques AFCJ organise une conférence-débat sur la gestation pour autrui, sous le titre LE DROIT A L'EPREUVE DE LA PRATIQUE DE LA MATERNITE DE SUBSTITUTION par Madame Marie-Anne FRISON-ROCHE Professeur des Universités, agrégée de droit, titulaire à l'iep de Paris Le vendredi 19 Juin 2015 de 17h30 à 19h30. Maison du Barreau -2 rue du Harlay PARIS Salle Gaston Monnerville Participation gratuite et inscription auprès de 11

13 APPELS D OFFRES Le bulletin publie les appels d offres ouverts en matière juridique et judiciaire pour permettre aux avocats du barreau de Toulouse qui le souhaitent d y répondre. Les dossiers complets peuvent être consultés sur le site Norvège / Direktoratet for forvaltningog IKT / Services de conseils et d information juridiques Direktoratet for forvaltningog IKT a publié, le 2 mai dernier, un avis de marché ayant pour objet la prestation de services de conseils et d information juridiques (réf. 2015/S , JOUE S85 du 2 mai 2015). La date limite de réception des demandes ou des offres de participation est fixée au 8 juin 2015 à 12h. De plus amples informations sont disponibles dans l avis de marché en anglais. Norvège / Oslo kommune Bymiljøetatena / Services de conseils et d information juridiques Oslo kommune Bymiljøetaten a publié, le 6 mai dernier, un avis de marché ayant pour objet la prestation de services de conseil et d information juridiques (réf. 2015/S , JOUE S87 du 6 mai 2015). La date limite de réception des demandes ou des offres de participation est fixée au 8 juin 2015 à 12h. De plus amples informations sont disponibles dans l avis de marché en anglais. Direction Générale des Douanes et Droits Indirects / Services de conseils et de représentation juridiques La Direction Générale des Douanes et Droits Indirects («DGDDI») a publié, le 8 mai dernier, un avis de marché ayant pour objet la prestation de services de conseils et de représentation juridiques (réf. 2015/S , JOUE S89 du 8 mai 2015). Le marché porte sur une mission de conseil juridique, de représentation (actes de procédures) et d'assistance (conseil et défense) de la DGDDI en matière de commande publique. Le marché est réservé à la profession d avocat. La durée du marché est d 1 an à compter de la date d attribution du marché. La date limite de réception des demandes ou des offres de participation est fixée au 8 juin 2015 à 12h. Royaume-Uni / Coventry University Higher Education Corporation / Services juridiques The Coventry University Higher Education Corporation a publié, le 8 mai dernier, un avis de marché ayant pour objet la prestation de services juridiques (réf. 2015/S , JOUE S89 du 8 mai 2015). La date limite de réception des demandes ou des offres de participation est fixée au 8 juin 2015 à 12h. De plus amples informations sont disponibles dans l avis de marché en anglais. Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes - Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social / Services juridiques Le Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes - Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social a publié, le 8 mai dernier, un avis de marché ayant pour objet la prestation de services juridiques (réf. 2015/S , JOUE S89 du 8 mai 2015). Le marché porte sur la mise en place d un accord cadre pour une mission d assistance rédactionnelle ainsi que de veille juridique en vue d'assurer la vulgarisation de la réglementation relative au droit du travail, au droit de la santé publique, au droit social, au droit de l'action sociale et de la famille sur Internet, les réseaux sociaux, Intranet et sur tous supports écrits diffusés par les ministères sociaux. La durée du marché est d 1 an à compter de la date d attribution du marché. La date limite de réception des demandes ou des offres de participation est fixée au 16 juin 2015 à 12h. Syndicat des eaux d'ile-de-france / Services juridiques Le Syndicat des eaux d'ile-de-france a publié, le 12 mai dernier, un avis de marché ayant pour objet la prestation de services juridiques (réf. 2015/S , JOUE S91 du 12 mai 2015). Le marché porte sur la mise en place d un accord cadre pour une mission de conseil, d'expertise, d'analyse et de contrôle portant sur l'exécution du contrat de délégation de service public du Syndicat. La durée du marché est 12

14 d 1 an à compter de la date d attribution du marché. La date limite de réception des demandes ou des offres de participation est fixée au 17 juin 2015 à 17h45. Etablissement public territorial de bassin Seine Grands Lacs / Services de conseils et de représentation juridiques L Etablissement public territorial de bassin Seine Grands Lacs a publié, le 16 mai dernier, un avis de marché ayant pour objet la prestation de services de conseils et de représentation juridiques (réf. 2015/S , JOUE S94 du 16 mai 2015). Le marché porte sur la mise en place d un accord cadre pour une mission d assistance juridique ayant pour objet principal l'accompagnement du maître d'ouvrage dans ses relations avec les propriétaires, exploitants, locataires et usagers concernés par l'opération du site pilote de la Bassée. La date limite de réception des demandes ou des offres de participation est fixée au 24 juin 2015 à 16h. Communauté de communes du Canton de la Ferté-Frênel / Services de conseils et de représentation juridiques La Communauté de communes du Canton de la Ferté-Frênel a publié, le 21 mai dernier, un avis de marché ayant pour objet la prestation de services de conseils et de représentation juridiques (réf. 2015/S , JOUE S97 du 21 mai 2015). Le marché porte sur une mission d assistance juridique en vue de l'élaboration du plan local d'urbanisme intercommunal et du règlement local de publicité intercommunal de la Communauté de communes du Canton de la Ferté-Frênel. Le marché est divisé en 2 lots, intitulés respectivement : «Elaboration du plan local d'urbanisme intercommunal» et «Règlement local de publicité intercommunal et étude dérogatoire à l'amendement Dupont (L du code de l'urbanisme)». La date limite de réception des demandes ou des offres de participation est fixée au 26 juin 2015 à 12h. Norvège / Askøykommune / Services de conseil juridique Askøykommune a publié, le 2 mai dernier, un avis de marché ayant pour objet la prestation de services de conseil juridique (réf. 2015/S , JOUE S85 du 2 mai 2015). La date limite de réception des demandes ou des offres de participation est fixée au 17 août 2015 à 12h. De plus amples informations sont disponibles dans l avis de marché en anglais. 13

15 VIE PROFESSIONNELLE Le silence de l INPI ne vaut acceptation Le décret n du 7 mai 2015 ôte au principe «silence vaut acceptation» du décret n les principales décisions incombant à l'institut national de la propriété industrielle, à savoir «enregistrement et prorogation d'un enregistrement d'un dessin ou modèle, requête en renonciation, en limitation ou en déchéance de brevet, enregistrement et renouvellement de l'enregistrement de marque», ainsi que «délivrance de brevet et (...) opposition à la demande d'enregistrement de marque». Le décret entre en vigueur le jour de sa publication, le 12 mai 2015, et s'applique aux demandes antérieures qui n'ont pas encore donné lieu à une décision expresse. Les articles correspondants de la partie règlementaire du Code de la propriété intellectuelle (livres V, VI et VII), et les dispositions du décret n frappées des exceptions ci-dessous sont modifiés en conséquence. Sources : Décret n , 7 mai 2015 (J.O. du 8 mai 2015). Simplification administrative pour les entreprises Les entreprises bientôt dispensées de produire certaines pièces justificatives Pour lutter contre la «redondance administrative», désormais, ce sont les administrations qui partageront entre elles les informations qu'elles demandaient jusque-là aux entreprises pour chaque démarche de manière répétée. L'ordonnance n du 7 mai 2015 ne permet plus aux administrations de s'opposer mutuellement le secret professionnel dans les cas où elles sont déjà habilitées à obtenir l'information auprès de l'entreprise. Un décret fixera la liste des pièces que les entreprises n'auront ainsi plus à produire. Par ailleurs, à compter du 1 er janvier 2017, les entreprises ne seront plus tenues de produire de pièces justificatives à l'appui de leurs démarches quand les échanges d'informations mentionnés précédemment auront été mis en place, dès lors donc que l'autorité publique pourra se procurer les informations nécessaires auprès d'une autre administration. Là encore, un décret déterminera la liste des pièces que les entreprises n'auront ainsi plus à produire. Sources : Ordonnance n du 7 mai 2015 (J.O. du 8 mai 2015). Généralisation de la médiation (secteurs de la consommation) Carole Delga, secrétaire d'etat chargée du Commerce, de l'artisanat, de la Consommation et de l'economie sociale et solidaire a reçu le 19 mai 2015, les recommandations de Christophe Caresche, député de Paris, sur la généralisation de la médiation dans tous les secteurs de la consommation, et annonce la mise en place du dispositif en juillet. La directive européenne 2013/11 sur le règlement extrajudiciaire des litiges de consommation, dite «RELC», prévoit la généralisation des mécanismes de résolution amiable des litiges entre professionnels et consommateurs dans tous les secteurs d'activité, définit les critères qualitatifs auxquels doivent répondre ces procédures et les entités qui les mettent en œuvre, et prévoit leur évaluation. En France, les dispositifs de médiation doivent désormais répondre aux exigences européennes (sur l'article 15 de la loi n du 30 décembre 2014 portant diverses dispositions d'adaptation de la législation au droit de l'union européenne en matière économique et financière, qui autorise le 14

16 Gouvernement à prendre par voie d'ordonnance les mesures nécessaires à la transposition de la directive 2013/11/UE). Pour le consommateur, la médiation gratuite intervient en cas de litige non résolu avec un professionnel (entreprises, commerçants...), et avant, le cas échéant, une éventuelle saisine de la justice. Le professionnel doit l'informer du médiateur qui le concerne, et ce dernier doit remettre sous 90 jours ses recommandations, que les parties sont libres d'accepter. Pour les professionnels, le recours à un médiateur d'entreprise s'accompagne d'exigences supplémentaires garantissant son impartialité : il doit être désigné par un organe collégial composé d'associations de consommateurs et de professionnels, disposer de moyens autonomes et suffisants, et n'avoir aucun lien hiérarchique avec l'entreprise. Lorsqu'il existe un médiateur public, une convention avec les médiateurs du secteur d'activité doit organiser la coopération entre eux. Enfin, tous les médiateurs seront évalués par une autorité unique d'évaluation et de contrôle de la médiation, composée de magistrats, de personnalités qualifiées, et de représentants des consommateurs et des professionnels. Après vérification du respect des critères de qualité des médiateurs, cette autorité notifiera la liste des médiateurs français de la consommation à la Commission européenne, qui les référencera sur Internet. Cette autorité pourra être saisie par les Ministres chargés de l'économie et de la consommation, par l'autorité de contrôle prudentiel et de résolution, par les associations de consommateurs agréées et par les organisations professionnelles en cas de doute sur les pratiques ou les conditions d'exercice des médiateurs. L'ordonnance et le décret devraient être publiés en juillet, les médiateurs pourront adresser leur dossier d'évaluation à l'autorité d'évaluation cet automne, et la France notifiera à la Commission européenne la première liste des médiateurs de la consommation au début de l'année Loi «Santé» Le projet de loi «Santé» a été adopté en première lecture par l Assemblée nationale le 14 avril 2015 (TA n 505). Parmi les évolutions concernant la bioéthique prévues par le texte, on peut citer : la présomption d accord en vue du don d organes sauf expression d une opposition du vivant «principalement par l inscription sur un registre national automatisé prévu à cet effet» (art. 49 ter), la suppression de l exclusion permanente des hommes homosexuels du don de sang l expérimentation des salles de consommation de drogues à moindre risque, la suppression du délai de réflexion imposé avant une IVG, la possibilité pour les sages-femmes de pratiquer des IVG médicamenteuses en tout début de grossesse, l ouverture d une possibilité d actions de groupe dans le domaine de la santé (art. 45), et le droit à l oubli pour les anciens malades du cancer souscrivant une assurance ou un emprunt. L acte d avocat désormais 100 % électronique Le président du Conseil national des barreaux Pascal Eydoux a présenté, le 19 mai au siège du CNB, en présence des membres de la Commission intranet et nouvelles technologies, la nouvelle plateforme consacrée à l'acte d'avocat 100 % numérique. «Une étape importante pour notre profession désormais en mesure d'aborder l'avenir» ; «il en va de l'intérêt de nos clients à qui nous apportons une meilleure sécurité et information», «nous avons l'outil que les pouvoirs publics disaient attendre de notre profession», a-t-il insisté. 15

17 Créé par la loi n du 28 mars 2011 de modernisation des professions judiciaires, l'acte d'avocat concerne toutes les matières et peut être utilisé dans toutes les situations dans lesquelles le recours à l'acte authentique n'est pas obligatoire. La nouvelle plateforme e-acte d'avocat sur e-barreau, le site a été totalement refondu, constitue l'outil qui permettra d'accompagner la production et la conservation des actes d'avocats (AA). Le nouvel acte d'avocat natif est donc désormais réalisable dans des conditions de totale sécurité tant juridique que technique. L'acte sera infalsifiable, inviolable et doté d'une force probante renforcée par l'horodatage qui lui attribue une date certifiée. Patrick Le Donne, président de la Commission intranet et nouvelles technologies du CNB, relevant que le projet de réforme de droit des obligations prévoit d'insérer, dans un futur article 1374 du Code civil, l'acte d'avocat, a rappelé les objectifs de ce nouvel outil : unifier les pratiques tout en simplifiant les démarches, sécuriser l'archivage et en garantir la restitution, adopter un outil utile et mobile à l'aide des nouvelles technologies. L'avocat rédacteur dispose d'un espace personnel sur le site accessible grâce à sa clé d'authentification (162 euros pour 3 ans). Le client pourra, de son côté, imprimer, télécharger et conserver l'acte. Concernant l'archivage, c'est un tiers archiveur lié contractuellement avec le CNB qui conserve les actes. L'acte sera archivé avec son dossier de preuve au minimum pour 5 ans avec une durée extensible à souhait. Le CNB prône une conservation unique avec un seul tarif. Il devrait être de l'ordre de 15 euros à compter de D'ici là l'archivage est gratuit. Les prochains développements de la plateforme devraient s'attacher à simplifier notamment l'enregistrement de l'acte et le paiement des droits fiscaux. Pascal Eydoux observe que l'intérêt pour le client est de lui apporter «le meilleur service au meilleur coût sans avoir à se déplacer» et que le fait de pouvoir signer sans être physiquement présent est un avantage qui les différencie des notaires. Sources : CNB, 19 mai

18 FORMATION PROFESSIONNELLE Ecole des avocats sud-ouest Pyrénées, Toulouse 5 juin h00-13h00 et 14h00 17h00 Salle de conférences rue des Fleurs DROIT COMMERCIAL (thème expert) Les baux commerciaux Intervenants : Hugues Kenfack, doyen de l UT1 Capitole et Jean-Pierre Blatter, avocat à Paris Prix : 160 la séance (140 - moins de 2 ans d exercice) 5 juin h00 18h00 Ecole des avocats 35 C, boulevard des Récollets DROIT DES SOCIETES Les essentiels L ordonnance du 31 juillet 2014 n Intervenant : Didier Poracchia, professeur à l université Panthéon Assas Prix : 100 la séance (70 - moins de 2 ans d exercice) 11 juin h00 18h00 Ecole des avocats 35 C, boulevard des Récollets DROIT CIVIL Les essentiels Règlement des intérêts patrimoniaux en matière de concubinage et pacs Intervenant : Stéphane David, Maître de conférences à l université de Paris-Est, expert judiciaire près la cour d appel de Paris, notaire Prix : 100 la séance (70 - moins de 2 ans d exercice) 12 juin h00 12h00 Ecole des avocats 35 C, boulevard des Récollets DROIT IMMOBILIER Les essentiels Garanties et responsabilités pesant sur les constructeurs Intervenant : Moussa Thioye, maître de conférences à l UT1 Capitole Prix : 60 la séance (45 - moins de 2 ans d exercice) 12 juin h00 17h00 Ecole des avocats 35 C, boulevard des Récollets DROIT COMMERCIAL Actualités en droit de la consommation et du surendettement Intervenant : Olivier Massol, avocat Prix : 60 la séance (45 - moins de 2 ans d exercice) 17

19 16 juin h00 17h00 Ecole des avocats 35 C, boulevard des Récollets DROIT CIVIL Actualités en droit international privé Intervenant : Michel Attal, avocat, maître de conférences à l UT1 Capitole Prix : 60 la séance (45 - moins de 2 ans d exercice) 18 juin h00 18h00 Ecole des avocats 35 C, boulevard des Récollets DROIT CIVIL Les essentiels Le mariage homosexuel Intervenants : Claire Neirinck, professeur UT1 Capitole et Maryline Bruggeman, maître de conférences à l UT1 Capitole Prix : 100 la séance (70 - moins de 2 ans d exercice) 19 juin h30 12h30 et 14h00 17h00 Ecole des avocats 35 C, boulevard des Récollets EXERCICE PROFESSIONNEL Thème expert Les honoraires Intervenant : VB Consult, conseil en management Prix : 160 la séance (140 - moins de 2 ans d exercice) 22 juin h30 19h00 Salle de conférences rue des Fleurs DEONTOLOGIE Intervenant : Jean-Paul Cottin, ancien bâtonnier Prix : 60 la séance (gratuit - moins de 2 ans d exercice) 25 juin h00 17h00 Ecole des avocats 35 C, boulevard des Récollets DROIT IMMOBILIER Les essentiels Loi ALUR : implication sur le statut et la mission de l agent immobilier Intervenant : Marie-Laure Margnoux Prix : 60 la séance (45 - moins de 2 ans d exercice) 26 juin h00 12h00 et 14h00 17h00 Ecole des avocats 35 C, boulevard des Récollets DROIT SOCIAL Thème expert La loi LSE et actualité en droit social Intervenant : Françoise Favennec-Hevy, professeur à l université Panthéon Assas Prix : 160 la séance (140 - moins de 2 ans d exercice) 18

20 30 juin h00 12h00 Ecole des avocats 35 C, boulevard des Récollets DROIT SOCIAL Les essentiels Actualités de la durée du travail Intervenant : Paul-Henri Bernard, avocat Prix : 60 la séance (45 - moins de 2 ans d exercice) EN PARTENARIAT AVEC LA COUR D APPEL DE TOULOUSE 12 juin h15 12h15 et 14h00 17h00 Salle Minerve, cour d appel Les situations matrimoniales internationales Intervenants : Lycette Conde, maître de conférences UT1 Capitole et Maryline Bruggeman, maître de conférences à l université de Bordeaux Montesquieu Prix : 50 la séance Nombre de places : juin h15 12h15 et 14h00 17h00 Salle Minerve, cour d appel La litispendance, la reconnaissance des décisions et l exequatur le droit des personnes et de la famille au Maroc Intervenants : Lycette Conde, maître de conférences UT1 Capitole et Alexandre Boiche, avocat à Paris Prix : 50 la séance Nombre de places : 15 Informations et inscription au ou par mail : cgou-fedasop.fr JURISPRUDENCE Garde à vue d un avocat La garde à vue d un avocat venu au commissariat dans le cadre de ses fonctions n est pas justifiée Dans son arrêt de chambre rendu le 23 avril 2015, la Cour EDH considère qu'il y a eu violation de l'article 5, 1 de la Convention EDH (droit à la liberté et à la sûreté) dans une affaire qui concerne le placement d'un avocat en garde à vue dans un commissariat, en sa qualité d'avocat. Dans la nuit du 31 décembre 2002 au 1 er janvier 2003, Me F., avocat au barreau de Paris, a été appelé dans un commissariat pour assister un mineur placé en garde à vue. A l'issue de l'entretien avec son client mineur, qui déclarait avoir été victime de violences policières et qui présentait des lésions sur le visage, le requérant a rédigé des observations écrites et a demandé un examen médical. Un différend a alors éclaté entre ce dernier et l'officier de police judiciaire de permanence (OPJ) qui a décidé de le placer en garde à vue pour rébellion et outrage à agent de la force publique, ordonné une fouille à corps 19

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Décret n o 2010-148 du 16 février 2010 portant application de la loi organique n o 2009-1523 du 10 décembre 2009 relative

Plus en détail

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2 Le tribunal administratif de Paris annule le refus opposé à une candidate de participer aux épreuves d entrée à l Ecole Nationale de la Magistrature au regard de la condition de bonne moralité. Le 3 de

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 11 mars 2015 relative à la communication aux administrations publiques et aux organismes exerçant une prérogative de puissance publique d informations ou copies de pièces issues des procédures

Plus en détail

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES YS/LD N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Mme M. Simon Magistrat désigné Audience du 21 mai 2013 Lecture du 18 juin 2013 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 24/10/2012 Cour Administrative d Appel de Bordeaux N 07BX02490 Inédit au recueil Lebon 3ème chambre (formation à 3) Mme FLECHER-BOURJOL, président Mme Françoise LEYMONERIE, rapporteur M. VIE, commissaire

Plus en détail

JLP/NB REPUBLIQUE FRANÇAISE - AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE DIJON

JLP/NB REPUBLIQUE FRANÇAISE - AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE DIJON JLP/NB EXn^DESMiNUTESETACTESDUSECRÉTARIAL GREFFE DE LA COUR D'APPEL DE DIJON REPUBLIQUE FRANÇAISE - AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE DIJON M a r i e - L a u r e TEISSEDRE C/ Association OPÉRA

Plus en détail

REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE

REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE Le montant de la rétribution «Aide Juridictionnelle» est déterminé par le nombre d unités de valeur «UV» affectées à la procédure et prévues par l article 90 du décret

Plus en détail

ARTICLE 90 DU DECRET 91-1266 DU 19 DECEMBRE 1991 MODIFIE

ARTICLE 90 DU DECRET 91-1266 DU 19 DECEMBRE 1991 MODIFIE ARTICLE 90 DU DECRET 91-1266 DU 19 DECEMBRE 1991 MODIFIE Réf. Art.90 du 20/01/2001 au 31/12/2001 01/01/2002 S DES MISSIONS DE BASE D2012-349 D2001-52 D2001-512 D2003-853 D2004-1406 D2007-1151 D2008-1486

Plus en détail

JUGEMENT CORRECTIONNEL CONTRADITOERE

JUGEMENT CORRECTIONNEL CONTRADITOERE Cour d'appel de Nancy Tribunal de Grande Instance de Nancy Jugement du : 11/04/2013 CHAMBRE JUGE UNIQUE ROUTE-NA Nô minute : N parquet : Plaidé le 21/03/2013 Délibéré le 11/04/2013 JUGEMENT CORRECTIONNEL

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 6 mars 2012 N de pourvoi: 11-84711 Publié au bulletin Cassation partielle M. Louvel (président), président SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s)

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 29 octobre 2014 Cassation Mme BATUT, président. Arrêt n o 1260 F-P+B

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 29 octobre 2014 Cassation Mme BATUT, président. Arrêt n o 1260 F-P+B CIV. 1 CB COUR DE CASSATION Audience publique du 29 octobre 2014 Cassation Mme BATUT, président Pourvoi n o U 13-23.506 Arrêt n o F-P+B R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

République française. Tribunal de Grande Instance de Paris

République française. Tribunal de Grande Instance de Paris République française Au nom du Peuple français Tribunal de Grande Instance de Paris 28eme chambre N d'affaire : Jugement du : 27 septembre 2010, 9h n : 3 NATURE DES INFRACTIONS : CONDUITE DE VEHICULE SOUS

Plus en détail

Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009.

Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009. Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009. Rendue le mardi, 10 février 2009 par Nous, Marie MACKEL, juge de paix, siégeant comme Présidente du tribunal du travail de et à LUXEMBOURG, assistée

Plus en détail

Numéro du rôle : 286. Arrêt n 41/91. du 19 décembre 1991 A R R E T

Numéro du rôle : 286. Arrêt n 41/91. du 19 décembre 1991 A R R E T Numéro du rôle : 286 Arrêt n 41/91 du 19 décembre 1991 A R R E T En cause : la question préjudicielle posée par le bureau d'assistance judiciaire du tribunal de première instance de Mons par décision du

Plus en détail

La chambre du conseil de la Cour d'appel du Grand-Duché de Luxembourg a rendu le douze février deux mille quatorze l'arrêt qui suit:

La chambre du conseil de la Cour d'appel du Grand-Duché de Luxembourg a rendu le douze février deux mille quatorze l'arrêt qui suit: Arrêt n 102/14 Ch.c.C. du 12 février 2014. (Not. : 22032/99/CD) La chambre du conseil de la Cour d'appel du Grand-Duché de Luxembourg a rendu le douze février deux mille quatorze l'arrêt qui suit: Vu les

Plus en détail

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE Document explicatif réalisé à l intention des parents-formateurs 17 novembre 2006 PARCOURS D UN DOSSIER ACCIDENT DE ROULAGE avant l élaboration du

Plus en détail

Service pénal Fiche contrevenant

Service pénal Fiche contrevenant Service pénal Fiche contrevenant SOMMAIRE : 1 Vous avez été verbalisé(e), vous recevez une amende forfaitaire : concernant le paiement concernant la contestation 2 Vous êtes poursuivi devant la juridiction

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Bordeaux statuant au contentieux N 04BX02064 Inédit au Recueil Lebon M. Jean-Michel BAYLE, Rapporteur M. PEANO, Commissaire du gouvernement M. LEPLAT, Président CABINET D

Plus en détail

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1)

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1) Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction (1). C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : Quels sont mes droits? Que dois-je faire

Plus en détail

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr

) Découvrez les métiers de la Justice. Informez-vous sur www.justice.gouv.fr ) Découvrez les métiers de la Justice Informez-vous sur www.justice.gouv.fr PENITENTIAIRE Sommaire SOMMAIRE Magistrat............................................................. p. 4, 5 Greffier en chef......................................................

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 10DA00763 Inédit au recueil Lebon M. Nowak, président M. David Moreau, rapporteur M. Larue, rapporteur public SCP GABORIT - RUCKER & ASSOCIÉS, avocat(s) 1re chambre

Plus en détail

chronique juridique Contrats de droit privé : l académie de Créteil, un exemple à suivre! Procédures disciplinaires : le memento CHRONIQUE JURIDIQUE

chronique juridique Contrats de droit privé : l académie de Créteil, un exemple à suivre! Procédures disciplinaires : le memento CHRONIQUE JURIDIQUE CHRONIQUE JURIDIQUE chronique juridique Contrats de droit privé : l académie de Créteil, un exemple à suivre! Lors de notre congrès de Lille, une motion a été proposée par la commission «métier» sur les

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Contentieux n A.2009.002 et A.2009.007

REPUBLIQUE FRANCAISE. Contentieux n A.2009.002 et A.2009.007 REPUBLIQUE FRANCAISE 1 COUR NATIONALE DE LA TARIFICATION SANITAIRE ET SOCIALE Contentieux n A.2009.002 et A.2009.007 Président : M. DURAND-VIEL Rapporteur : Mme WOLF Commissaire du gouvernement : Mme PICARD

Plus en détail

Les principes et les mutations de l expertise dans la culture juridique française. Regard comparé avec le projet de réforme de l expertise au Québec

Les principes et les mutations de l expertise dans la culture juridique française. Regard comparé avec le projet de réforme de l expertise au Québec Les principes et les mutations de l expertise dans la culture juridique française Regard comparé avec le projet de réforme de l expertise au Québec Etienne Vergès Professeur à l'université de Grenoble

Plus en détail

M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen et Thiriez, SCP Masse-Dessen, Thouvenin et Coudray, avocat(s)

M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen et Thiriez, SCP Masse-Dessen, Thouvenin et Coudray, avocat(s) Références Cour de cassation chambre sociale Audience publique du mercredi 9 juillet 2014 N de pourvoi: 13-17470 Publié au bulletin Cassation partielle M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen

Plus en détail

dans la poursuite pénale dirigée contre

dans la poursuite pénale dirigée contre N 14 / 2014 pénal. du 13.3.2014. Not. 30673/10/CD Numéro 3284 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire,

Plus en détail

Lettre recommandée avec AR : N 1A 091 493 8417 0. Adresse Mail : sec.pg.ca-toulouse@justice.fr

Lettre recommandée avec AR : N 1A 091 493 8417 0. Adresse Mail : sec.pg.ca-toulouse@justice.fr Monsieur LABORIE André Le 11 février 2014 2 rue de la Forge 31650 Saint Orens Courrier transfert Tél : 06-14-29-21-74. Tél : 06-16-15-23-45. Mail : laboriandr@yahoo.fr http://www.lamafiajudiciaire.org

Plus en détail

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003)

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Article 1 er.- La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution. Chapitre I er.- Champ d'application,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 04/03/2009 Cour d appel de Paris ct0151 Audience publique du 7 décembre 2007 N de RG: 07/06272 Publié par le service de documentation de la Cour de cassation REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E

R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E SOC. PRUD'HOMMES MFG COUR DE CASSATION Audience publique du 3 novembre 2011 M. LACABARATS, président Arrêt no 2206 FS-P+B+R+I Pourvoi no M 10-18.036 R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

l arrêt qui suit : E n t r e : comparant par Maître Yves KASEL, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, et : le Ministère public

l arrêt qui suit : E n t r e : comparant par Maître Yves KASEL, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, et : le Ministère public N 43 / 2014 pénal. du 11 décembre 2014. Not. 16453/13/CD Numéro 3383 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire,

Plus en détail

Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr

Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES REALISATION DU JOURNAL

Plus en détail

FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT -

FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT - FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT - DOSSIER DE PRESSE 8 juin 2010 Contacts presse : Stéphanie DUPERIE, assistante des relations presse / stephanie.duperie@justice.fr 05 56 00 10 38 Claire KELLER, Chef

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DES PYRENEES ORIENTALES

COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DES PYRENEES ORIENTALES COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DES PYRENEES ORIENTALES Marché relatif à des Prestations d'assistance juridique, de représentation en justice et de prestations pour la mise en concurrence PROCEDURE ADAPTEE

Plus en détail

Loi organique relative à la Haute Cour

Loi organique relative à la Haute Cour Loi organique relative à la Haute Cour Dahir portant loi organique n 1-77-278 du 24 chaoual 1397 (8 octobre 1977) relative à la Haute Cour (1) Louange à Dieu Seul! (Grand Sceau de Sa Majesté Hassan II)

Plus en détail

ACCES A LA PROFESSION D AVOCAT

ACCES A LA PROFESSION D AVOCAT ACCES A LA PROFESSION D AVOCAT Chargé de cours 1 ère chambre AS, 8 avril 2015 RG 14/07853 L article 98 2 du décret du 27 novembre 1991 dispense de la formation théorique et pratique et du certificat d

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS

COUR D'APPEL DE PARIS COUR D'APPEL DE PARIS 1ère Chambre Section A ARRÊT DU 20 OCTOBRE 2004 Numéro d'inscription au répertoire général : 03/04049 Décision déférée à la Cour : Jugement du 09 Décembre 2002 - Tribunal de Grande

Plus en détail

LA CONSTITUTION DE PARTIE CIVILE DANS UN PROCES PENAL.

LA CONSTITUTION DE PARTIE CIVILE DANS UN PROCES PENAL. LA CONSTITUTION DE PARTIE CIVILE DANS UN PROCES PENAL. 1/ Le rôle de l'avocat. 2/ Le roulage /police d'assurance en protection juridique ou défense en Justice. 3/ La constitution de partie civile devant

Plus en détail

N 249552 Section du Contentieux Publié au recueil Lebon M. Stirn, président M. Bernard Stirn, rapporteur SCP BOUZIDI ; BLONDEL, avocats

N 249552 Section du Contentieux Publié au recueil Lebon M. Stirn, président M. Bernard Stirn, rapporteur SCP BOUZIDI ; BLONDEL, avocats Conseil d'état N 249552 Section du Contentieux Publié au recueil Lebon M. Stirn, président M. Bernard Stirn, rapporteur SCP BOUZIDI ; BLONDEL, avocats Lecture du 16 août 2002 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM

Plus en détail

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure COUR NATIONALE DE L INCAPACITÉ ET DE LA TARIFICATION DE L ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure L inopposabilité a pour

Plus en détail

COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015

COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS 3ème Chambre Commerciale ARRÊT N 131 R.G : 13/03708 COUR D'APPEL DE RENNES ARRÊT DU 10 MARS 2015 COMPOSITION DE LA COUR LORS DU DÉLIBÉRÉ : Monsieur Alain

Plus en détail

J U G E M E N T n 2 0 1 4-0013

J U G E M E N T n 2 0 1 4-0013 Troisième section Audience du 23 septembre 2014 Lecture du 17 novembre 2014 Commune de JONZAC (017029 197) Département de Charente-Maritime Exercice 2012 J U G E M E N T n 2 0 1 4-0013 R E P U B L I Q

Plus en détail

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 6 octobre 2010. Rejet. MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 6 octobre 2010. Rejet. MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION Audience publique du 6 octobre 2010 MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président Pourvoi n V 09-68.962 Rejet Arrêt n 1881 F-D LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE

Plus en détail

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

LES COTISATIONS : FIXATIONS - MODES DE RECOUVREMENT - SANCTIONS

LES COTISATIONS : FIXATIONS - MODES DE RECOUVREMENT - SANCTIONS LES COTISATIONS : FIXATIONS - MODES DE RECOUVREMENT - SANCTIONS Rapport de Monsieur le Bâtonnier François-Antoine CROS, Trésorier du Conseil National des Barreaux Session de formation Tours Les 4, 5 et

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 21 MAI 2010 C.09.0340.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.09.0340.F C. A., demandeur en cassation, représenté par Maître Pierre Van Ommeslaghe, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l'arrêt suivant :

LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l'arrêt suivant : REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l'arrêt suivant : Statuant sur le pourvoi formé par : - M. Yohan X..., contre l'arrêt de la chambre de l'instruction

Plus en détail

M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 23/11/2011 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 6 avril 2011 N de pourvoi: 09-72164 Non publié au bulletin Cassation sans renvoi M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction

Plus en détail

Audience publique du 5 novembre 2013 Cassation M. TERRIER, président

Audience publique du 5 novembre 2013 Cassation M. TERRIER, président CIV.3 SM COUR DE CASSATION Audience publique du 5 novembre 2013 Cassation M. TERRIER, président Pourvoi n o B 12-16.816 Arrêt n o F-D R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 19 décembre 2014 de présentation des dispositions applicables à compter du 1 er janvier 2015 de la loi n 2014-535 du 27 mai 2014 portant transposition de la directive 2012/13/UE du Parlement

Plus en détail

TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS. Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS. Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E

R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E SOC. PRUD'HOMMES JL COUR DE CASSATION Audience publique du 20 octobre 2010 Cassation partielle sans renvoi Mme MAZARS, conseiller doyen faisant fonction de président Pourvoi n Y 08-70.433 Arrêt n 2025

Plus en détail

REPUBL QUE FRANCA SE

REPUBL QUE FRANCA SE CIV.1 A.M COUR DE CASSATION Audience publique du 28 mai 2009 Cassation partielle sans renvoi M. BARGUE, président Pourvoi n S 08-15.802 Arrêt n 608 F-P+B REPUBL QUE FRANCA SE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du Thursday 6 February 1975 N de pourvoi : 74-91949 Publié au bulletin Cassation PDT M. COMBALDIEU, président RPR M. CHAPAR, conseiller rapporteur

Plus en détail

COUR DE CASSATION R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E. Audience publique du 21 septembre 2011 Rejet M. LACABARATS, président. Arrêt n o 1054 FS-P+B

COUR DE CASSATION R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E. Audience publique du 21 septembre 2011 Rejet M. LACABARATS, président. Arrêt n o 1054 FS-P+B CIV.3 FB COUR DE CASSATION Audience publique du 21 septembre 2011 Rejet M. LACABARATS, président Pourvoi n o M 10-21.900 Arrêt n o FS-P+B R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Plus en détail

Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance

Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance Références Cour de cassation chambre sociale Audience publique du vendredi 13 juillet 2012 N de pourvoi:

Plus en détail

TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX. Le vice-président, juge des référés

TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX. Le vice-président, juge des référés 27/07 2011 16:36 FAX 0556995879 TRIBUNAL AOMIN BORDEAUX (g) 003/007 N _ TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX bm R ÉPU BLIQ U E FRANÇAISE M. M, Chemin Vice-président Juge des référés Audience du 27 juillet

Plus en détail

TITRE IER DISPOSITIONS GENERALES

TITRE IER DISPOSITIONS GENERALES ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE ----- NOR : SAA0402629DL DELIBERATION N 2005-13 APF DU 13 JANVIER 2005 portant modification de la délibération n 2001-200 APF du 4 décembre 2001 portant code de procédure

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 102 (1 er avril au 30 juin 2006)

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 102 (1 er avril au 30 juin 2006) BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 102 (1 er avril au 30 juin 2006) Circulaires de la Direction des affaires criminelles Signalisation des circulaires du 1 er avril au 30 juin 2006 Circulaire

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Paris N 11PA02799 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre M. PERRIER, président M. Jean-Marie PIOT, rapporteur M. ROUSSET, rapporteur public COIN, avocat(s) lecture du mercredi

Plus en détail

Obs. : Automaticité de la pénalité de l article L. 211-13 C. ass. : la victime n a aucune demande à formuler

Obs. : Automaticité de la pénalité de l article L. 211-13 C. ass. : la victime n a aucune demande à formuler Cass. crim., 18 mars 2014, n 12-83.274 Assurance automobile Offre d indemnité Pénalité en cas d offre tardive et insuffisante Doublement du taux de l intérêt légal Absence de demande d indemnisation de

Plus en détail

COUR D'APPEL DE LYON APPELANT: ARRÊT DU 13 Décembre 2007. Nature du recours: Appel. Monsieur B P Exerçant sous l'enseigne A 75 PARIS INTIMEE :

COUR D'APPEL DE LYON APPELANT: ARRÊT DU 13 Décembre 2007. Nature du recours: Appel. Monsieur B P Exerçant sous l'enseigne A 75 PARIS INTIMEE : APPELANT: COUR D'APPEL DE LYON TROISIÈME CHAMBRE CIVILE SECTION A ARRÊT DU 13 Décembre 2007 Décision déférée à la Cour: Nature du recours: Appel Monsieur B P Exerçant sous l'enseigne A M 75 PARIS représenté

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 09MA02599 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre-formation à 3 Mme FELMY, président M. Dominique REINHORN, rapporteur M. GUIDAL, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président

M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 16 décembre 2010 N de pourvoi: 10-11628 Non publié au bulletin M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président Cassation partielle

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés,

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER NP N 1004210 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Zimmermann Juge des référés Le juge des référés, Ordonnance du 22 octobre 2010 Vu la renuête. enregistrée

Plus en détail

Le fonctionnement du CHSCT

Le fonctionnement du CHSCT Le fonctionnement du CHSCT La personnalité civile du CHSCT La qualité à agir du CHSCT La capacité d ester en justice La prise en charge des frais de justice La capacité d acquérir et de contracter La responsabilité

Plus en détail

9 e UNIVERSITÉ D ÉTÉ EDAGO JEUDI 27 & VENDREDI 28 AOÛT 2015 -ATLANTIA LA BAULE-

9 e UNIVERSITÉ D ÉTÉ EDAGO JEUDI 27 & VENDREDI 28 AOÛT 2015 -ATLANTIA LA BAULE- 9 e UNIVERSITÉ D ÉTÉ EDAGO JEUDI 27 & VENDREDI 28 AOÛT 2015 -ATLANTIA LA BAULE- JEUDI 27 AOÛT 9 E UNIVERSITÉ D ÉTÉ EDAGO 2015 - ATLANTIA - LA BAULE SUCCESSIONS/PATRIMOINE Étude et application concrète

Plus en détail

R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E

R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E COUR DE CASSATION SOC. PRUD'HOMMES Audience publique du 3 novembre 2010 Mme PERONY, conseiller le plus ancien faisant fonction de président Arrêt no 2037 F-D Pourvoi no Y 09-67.493 Aide juridictionnelle

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre Commentaire Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre (Renvoi au décret pour fixer certaines dispositions relatives à l exercice de la profession d avocat) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES

LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES LES JURIDICTIONS PÉNALES FRANÇAISES Les juridictions pénales jugent les infractions à la loi pénale. Ces infractions sont définies dans le code pénal. Il existe en France, trois types d'infractions, définies

Plus en détail

Protection juridique CLUB DE LA CENTRALE

Protection juridique CLUB DE LA CENTRALE Protection juridique CLUB DE LA CENTRALE - Notice d Information - Cette garantie, conforme aux lois n 2007-210 du 19.02.2007 et n 89-1014 du 31.12.1989, ainsi qu'au décret n 90-697 du 01.08.1990 est régie

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-312 QPC du 22 mai 2013. M. Jory Orlando T.

Commentaire. Décision n 2013-312 QPC du 22 mai 2013. M. Jory Orlando T. Commentaire Décision n 2013-312 QPC du 22 mai 2013 M. Jory Orlando T. (Conditions d attribution d une carte de séjour mention «vie privée et familiale» au conjoint étranger d un ressortissant français)

Plus en détail

MANDAT DE SYNDIC (no.. )

MANDAT DE SYNDIC (no.. ) MANDAT DE SYNDIC (no.. ) Syndicat des Copropriétaires - RESIDENCE - Contrat type prévu à l article 18-1 A de la loi n 65-557 du 10 juillet 1965 modifiée fixant le statut de la copropriété des immeubles

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

Les dispositions à prendre en cours de fonction

Les dispositions à prendre en cours de fonction TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction de Curateur dans le cadre d une curatelle dite renforcée (article 472 du code civil) Ces dispositions ne concernent

Plus en détail

SCP Ghestin, SCP Thomas-Raquin et Bénabent, SCP Yves et Blaise Capron, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Ghestin, SCP Thomas-Raquin et Bénabent, SCP Yves et Blaise Capron, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 12 mai 2010 N de pourvoi: 09-10620 Non publié au bulletin Cassation M. Loriferne (président), président SCP Ghestin, SCP Thomas-Raquin et Bénabent,

Plus en détail

Arrêt n 46019 CAISSE DE CREDIT MUNICIPAL DE LYON

Arrêt n 46019 CAISSE DE CREDIT MUNICIPAL DE LYON COUR DES COMPTES ----------- CHAMBRES REUNIES ----------- Arrêt n 46019 CAISSE DE CREDIT MUNICIPAL DE LYON Arrêt en appel d'un jugement de la chambre régionale des comptes de Rhône-Alpes, après cassation

Plus en détail

Entre: la société à responsabilité limitée A s.à r.l., établie et ayant son siège social à L-, représentée par son gérant actuellement en fonctions,

Entre: la société à responsabilité limitée A s.à r.l., établie et ayant son siège social à L-, représentée par son gérant actuellement en fonctions, Exempt appel en matière de droit du travail Audience publique du huit octobre deux mille neuf. Numéro 33834 du rôle. Composition: Monique BETZ, président de chambre; Astrid MAAS, conseiller; Roger LINDEN,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 14/05/2013 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 24 avril 2013 N de pourvoi: 12-14377 ECLI:FR:CCASS:2013:C100415 Publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault (président),

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN F D

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN F D TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN F D N 1202461 SCI DU PONT DE CABOURG M. Lauranson Rapporteur M. Cheylan Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Caen

Plus en détail

Mme Lambremon (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président

Mme Lambremon (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président Le : 16/02/2015 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 17 décembre 2014 N de pourvoi: 13-23645 ECLI:FR:CCASS:2014:SO02387 Non publié au bulletin Cassation partielle Mme Lambremon (conseiller

Plus en détail

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France TITRE I er : HAUT CONSEIL DES MUSEES DE FRANCE Art. 1 er. - Le Haut Conseil

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DENICE R.G. : 14/01429 Minute no : 14/01711/ Chambre des référés Du : 11 Décembre 2014 Affaire : association loi 1901 "Mouvement pour la liberté de la protection sociale MLPS

Plus en détail

AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS

AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS par Jean-Michel ETCHEVERRY président du tribunal de grande instance de Roanne (2 février 2009) Plusieurs réformes législatives intervenues ces dernières

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 5 ARRÊT DU 02 SEPTEMBRE 2014 (n 2014/, 4 pages)

COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 5 ARRÊT DU 02 SEPTEMBRE 2014 (n 2014/, 4 pages) Grosses délivrées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE aux parties le : AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 2 - Chambre 5 ARRÊT DU 02 SEPTEMBRE 2014 (n 2014/, 4 pages) Numéro d'inscription au répertoire

Plus en détail

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Fabiani et Luc-Thaler, SCP Piwnica et Molinié, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Fabiani et Luc-Thaler, SCP Piwnica et Molinié, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 02/12/2014 Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 13 novembre 2014 N de pourvoi: 13-22300 ECLI:FR:CCASS:2014:C201714 Publié au bulletin Rejet Mme Flise (président), président SCP

Plus en détail

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux. Nos 374524,374554 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux. Nos 374524,374554 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux Nos 374524,374554 SAS ALLOCAB SOCIÉTÉ VOXTUR et autres Ordonnance du 5 février 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LE JUGE DES RÉFÉRÉS Vu 1, sous

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG N 1302997 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG N 1302997 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG ct N 1302997 Union Nationale des Etudiants de France Assemblée Générale des Etudiants de Strasbourg - UNEF M. Gros Rapporteur M. Rees Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 39616/98 présentée par J. F. contre

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 27 juin 2014 PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 27 juin 2014 PROPOSITION DE LOI Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 27 juin 2014

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, INNOVATION ET ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2014-329 du 12 mars 2014 relative à l

Plus en détail

Créer un syndicat UNSA Territoriaux

Créer un syndicat UNSA Territoriaux Créer un syndicat UNSA Territoriaux Qui peut constituer le syndicat? Deux conditions : avoir une activité professionnelle, être syndiqué. Ces deux conditions sont issues du préambule de la constitution

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010 DIRECTION COPROPRIETE 51 rue Louis Blanc 92917 PARIS LA DEFENSE Cedex 01 46 91 25 25 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre

Plus en détail

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété.

Le recours à ce progiciel est destiné aux syndics de copropriété et aux syndicats de copropriété. CONVENTION D ASSISTANCE ADMINISTRATIVE, INFORMATIQUE, TECHNIQUE ET FINANCIERE SOUMISE A L ASSEMBLEE GENERALE DES COPROPRIETAIRES, EN CAS DE CHARGES IMPAYEES, APRES MISE EN DEMEURE PAR LE SYNDIC ARTICLE

Plus en détail

LOIS ET DECRETS PUBLIES DANS LA FEUILLE OFFICIELLE

LOIS ET DECRETS PUBLIES DANS LA FEUILLE OFFICIELLE LOIS ET DECRETS PUBLIES DANS LA FEUILLE OFFICIELLE Feuille officielle numéro 50, du 7 juillet 2006 Délai référendaire: 16 août 2006 Loi sur l'assistance pénale, civile et administrative (LAPCA) Le Grand

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail