P (Watt) P = U. I => I (A) = ---- U (Volt)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "P (Watt) P = U. I => I (A) = ---- U (Volt)"

Transcription

1 ÉCLAIRAGE ET SIGNALISATION FONCTION - VOIR ET ÊTRE VU - AMÉLIORER LE CONFORT D'UTILISATION DU VÉHICULE CONDITIONS D' UTILISATION Pour éclairer la route, le dispositif d'éclairage doit satisfaire à deux conditions contradictoires: >>> éclairer le plus loin possible devant le véhicule >>> ne pas éblouir les usagers roulant en sens inverse. Pour satisfaire à la première condition, les rayons lumineux émis par l'ampoule sont réfléchis vers l'avant du véhicule par un miroir paraolique. Ce sont les feux de route. Pour ne pas éblouir les usagers, une partie des rayons lumineux émis par l'ampoule est occultée pour ne pas être réfléchie par le miroir parabolique. Ce sont les feux de croisement. RÈGLE ÉLECTRIQUE GÉNÉRALE P (Watt) P = U. I => I (A) = ---- U (Volt) La puissance détermine l'intensité consommée. RÈGLE ÉLECTRIQUE PARTICULIÈRE À chaud, la puissance d'une lampe est donnée par la formule suivante: P (watt) = U² (volt) ==> R = U² R (ohm) P Une lampe de 12 V / 21 W présente donc un résistance de 6,85 Ω PAGE 1 / 8

2 MISE EN SITUATION - INVENTAIRE PROJECTEURS (Route et croisement) Variante PROJECTEURS (Route) PROJECTEURS (Croisement) PROJECTEURS ADDITIONNELS (Brouillard ou longue portée) CLIGNOTANTS LANTERNES BOÎTE À GANTS PORTIÈRE TABLEAU DE BORD MIROIR DE COURTOISIE PLAFONNIERS LECTEUR DE CARTES SPOT COFFRE CLIGNOTANTS LANTERNES STOPS PLAQUE DE POLICE RECUL BROUILLARD PAGE 2 / 8

3 DESCRIPTION ET NORMALISATION DE LA LAMPE LA LAMPE À DOUBLE FONCTION OU CODE EUROPÉEN La lampe code européen double fonction est actuellement utilisée sur le segment bas de gamme. La coupure d'éclairage en feux de croisement est relevé de 15 sur la droite grâce à la forme particulière de la coupelle. On obtient ainsi un faisceau asymétrique. Description LA LAMPE HALOGÈNE H4 Dans une lampe ordinaire, le filament est en tungstène. Porté à haute température, il se détruit par vaporisation. Pour éviter ce phénomène, on a recours à un fonctionnement halogène qui limite la température du filament. À l'intérieur de l'ampoule en verre de silice, est enfermé un mélange de gaz comprenant du kryton, de l'iode, du brome et du fluor. Sous l'action de la chaleur, le filament de tungstène se vaporise en fines particules. En se combinant avec les particules d'iode, le tungstène se transforme en iodure de tungstène. Au contact du verre de l'ampoule, l'iodure de tungstène se refroidit, car la température du filament est beaucoup plus élevée que celle du verre, les molécules éclatent et le tungstène se redépose sur le filament. La lampe H4 est 20% plus puissante et permet de doubler l'intensité lumineuse. 1. Masse 2. Feu de croisement 3. feu de route 4. Ampoule en verre 5. Verre de silice 6. Coupelle 7. Collerette 8. Culot Rabattement du faisceau Hauteur du projecteur 1 à 2,5 cm 0,75 m 1. Code européen et code iode 2. Limite code classique PAGE 3 / 8

4 TECHNIQUE DU MIROIR PARABOLIQUE Un miroir parabolique a la forme de la surface engendrée par la rotation d'une parabole autour de son axe. Cette parabole est caractérisée par son foyer et son axe. Le foyer d'un miroir parabolique a une incidence sur la propagation des rayons lumineux réfléchis. 3 cas peuvent se présenter: la source lumineuse est placée au foyer. Dans ce cas les rayons réfléchis sont parallèles à l'axe du miroir. La portée de la lumière est très longue mais la surface éclairée est petite. 1. parabole 2. rayon réfléchi 3. source lumineuse 4. rayon incident la source lumineuse est placée en arrière du foyer. C'est le cas des feux de route Dans ce cas les rayons sont divergents et la surface éclairée est très grande. 5. filament "route" F. foyer la source lumineuse est placée en avant du foyer. C'est le cas des feux de croisement Dans ce cas les rayons réfléchis convergent puis divergent. Le filament de la lampe est placé en avant du foyer. Une coupelle écran empêche une partie des rayons de se réfléchir sur la partie inférieure de la parabole évitant ainsi d'éblouir les usagers venant en sens inverse. 7. filament "croisement" 8. coupelle F. foyer LES GLACES DES PROJECTEURS Description 1. Parabole 2. Glace 3. Prisme 4. Rayon réfléchi 5. Source lumineuse 6. Strie 7. Rayon réfléchi Les stries et les prismes qui apparaissent sur les glaces des projecteurs ont pour fonction de diffuser avec un maximum d'efficacité la lumière émise. Elles permettent d'éviter les zones d'ombres du faisceau qui gênent le conducteurs. Leur rôle est de seconder le miroir de la parabole en guidant l'orientation du flux lumineux avec plus de précision. - les prismes provoquent une déviation parallèle des rayons. - les stries permettent une divergence des rayons réfléchis. La combinaison de ces 2 procédés pour obtenir le faisceau recherché est le fruit d'études en laboratoire et d'essais en conditions réelles d'utilisation. PAGE 4 / 8

5 LES LAMPES MODÈLE PUISSANCE CONSOMMATION SOUS 12 Volts AFFECTATION CODE EUROPÉEN 40 W - 45 W 3,3-3,75 A 2 fonctions: FEUX DE ROUTE FEUX DE CROISEMENT H4 CODE EUROPÉEN 4,5-5 A 2 fonctions: FEUX DE ROUTE 55 W - 60 W FEUX DE CROISEMENT 1 fonction: H1 55 W 4,5 A PROJECTEURS et ADDITIONNELS - ANTI-BROUILLARD - LONGUE-PORTÉE 1 fonction: H2 55 W 4,5 A PROJECTEURS et ADDITIONNELS - ANTI-BROUILLARD - LONGUE-PORTÉE 1 fonction: H3 55 W 4,5 A PROJECTEURS et ADDITIONNELS - ANTI-BROUILLARD - LONGUE-PORTÉE PAGE 5 / 8

6 LES LAMPES MODÈLE PUISSANCE CONSOMMATION SOUS 12 Volts AFFECTATION GRAISSEUR 5 W 0,41 A VEILLEUSE (LANTERNES) PLAQUES DE POLICE POIRETTE 21 W 1,75 A CLIGNOTANT FEUX STOP FEUX DE RECUL FEUX DE BROUILLARD POIRETTE 21 W - 5 W 1,75 A 0,41 A AVANT: VEILLEUSE CLIGNOTANT ARRIÈRE: VEILLEUSE STOP NAVETTE 3, 5, 7 W 0,25 A 0,41 A 0,52 A PLAFONNIER COFFRE BOÎTE À GANTS PLAQUES DE POLICE PORTIÈRES VOYANT SANS CULOT 3 W AVEC CULOT 3 W 0,25 A TABLEAU DE BORD LECTEUR DE CARTE MIROIR COURTOISIE BOÎTE À GANTS PAGE 6 / 8

7 LES LAMPES À DÉCHARGE C'est la grande innovation des années Elles permettent de réduire de moitié la hauteur des projecteurs ce qui est d'un intérêt énorme sur le plan aérodynamique et stylistique. Principe de fonctionnement Une décharge de très haute tension (8000 à volts) traverse un tube de verre rempli de sodium et de mercure. L'échauffement de ce gaz se traduit par une lumière exceptionnelle. La première difficulté est d'obtenir avec une rapidité quasi-instantanée, cet échauffement indispensable, et pour cela, on utilise du xénon pour créer l'éclair d'amorçage. La seconde difficulté est de produire cette très forte tension à partir d'une batterie de 12 volts, de stabiliser l'arc électrique sous une tension de 100 volts et de contrôler avec précision la puissance de la lampe. Cette fonction est remplie par un convertisseur électronique de petite taille qui doit se loger sous le capot, derrière la calandre par exemple. La lampe à décharge produit une lumière blanche. Avantages de la lampe à décharge par rapport aux lampes halogènes - À consommation égale, la luminosité est multipliée par trois, avec une meilleure répartition du flux lumineux. Malgré des projecteurs plus petits, l'éclairement de la chaussée est doublé. - La durée de vie est trois fois supérieure grâce à l'absence de filament à l'intérieur: 1500 heures de fonctionnement contre 450 pour une H4. - La consommation d'énergie est diminuée de moitié. En effet, la luminosité d'une 35 watts à décharge équivaut à 62 watts en halogène H4. LES PROJECTEURS À SURFACES COMPLEXES A. feux de croisement B. feux de route Le système d'éclairage à surfaces complexes fait appel à une technique optique jusqu'alors inconnue dans l'automobile. La parabole du projecteur est décomposée en une multitude de petites facettes, comme autant de petits miroirs qui vont contrôler de façon très rigoureuse l'orientation du flux lumineux. Grâce à de puissants programmes informatiques, l'orientation de ces surfaces de réflexion est calculée avec la plus grande précision. La distribution de lumière obtenue permet de prendre en compte les facteurs tels que la taille du filament des lampes, la dimension et l'inclinaison des glaces, etc. De plus, dans ces projecteurs, le flux est récupéré au maximum grâce à l'utilisation de la totalité de la surface de la parabole. PAGE 7 / 8

8 HISTORIQUE 1859 Naissance du premier "projecteur" de lumière électrique placé sur l'arc de triomphe par M. Saurer 1878 Découverte de la lampe à incandescence Premier projecteur parabolique avec un réflecteur en verre Première réglementation sur l'éclairage des automobiles (un feu blanc et un feu vert à l'avant, et remplacement des lampes à acétylène et à pétrole par des lanternes électriques Arrêté obligeant deux dispositifs d'éclairage sur les véhicules automobiles La lumière jaune devient obligatoire sur tous les véhicules automobiles Apparition du faisceau de croisement asymétrique dit "code européen" (coupure à 15 ) Utilisation d'une lampe halogène simple fonction sur une voiture de compétition Création de la lampe halogène deux fonctions (croisement et route) Invention de la lampe à décharge 1992 La lumière blanche devient obligatoire sur les voitures neuves... VOCABULAIRE On doit dire feux de route au lieu de plein phare On doit dire feux de croisement au lieu de code On doit dire lampe au lieu d'ampoule. En effet, l'ampoule n'est que le globe de verre rempli d'un gaz sous faible pression, contenant les filaments de la lampe à incandescence. PAGE 8 / 8

Les ampoules leurs formes leurs noms

Les ampoules leurs formes leurs noms Les ampoules leurs formes leurs noms Toutes les ampoules sont codifiées en ce qui concerne leurs noms, leurs formes, les puissances absorbées. Et pourtant, on est souvent pris au dépourvu quand il faut

Plus en détail

CORRECTION ACTIVITÉ 1

CORRECTION ACTIVITÉ 1 CORRECTION ACTIVITÉ 1 Éclairage du couloir d'une habitation. Conversion d énergie Activité : Étude des différentes lampes existantes Problème posé : Comment optimiser la du système d éclairage du couloir

Plus en détail

Audi la marque leader dans la technologie d'éclairage

Audi la marque leader dans la technologie d'éclairage AMAG Automobil- und Motoren AG PR et Communication Audi Katja Cramer Téléphone: +41 56 463 93 61 E-mail: audi.pr@amag.ch www.audi.ch 30.01.2013 Audi la marque leader dans la technologie d'éclairage Audi

Plus en détail

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. Définition d une lentille Une lentille est un milieu transparent limité par deux dioptres dont l'un au moins est sphérique. D: diamètre d'ouverture. e: épaisseur. Une lentille

Plus en détail

Transports INSTRUCTION TECHNIQUE VEHICULES LOURDS E 1/16 SR / V / P04 ECLAIRAGE, SIGNALISATION 19/07/12 SOMMAIRE

Transports INSTRUCTION TECHNIQUE VEHICULES LOURDS E 1/16 SR / V / P04 ECLAIRAGE, SIGNALISATION 19/07/12 SOMMAIRE Transports INSTRUCTION TECHNIQUE VEHICULES LOURDS E 1/16 SOMMAIRE 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION... 1 2. DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE... 1 3. DÉFINITIONS ET TERMINOLOGIE... 2 4. UTILISATION DU PHRASIER...

Plus en détail

Sources - Techniques de projection - Lentilles

Sources - Techniques de projection - Lentilles TPC2 TP - Sciences Physiques Sources - Techniques de projection - Lentilles Objectifs généraux de formation Formation disciplinaire - Capacités exigibles Caractériser une source lumineuse par son spectre.

Plus en détail

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014 Toshiba Lampes LED Brochure 11/2014 2 3 Qui d autre à part Toshiba? Lampes classiques Pourquoi les éclairages E-CORE LED sont-ils les favoris? L année dernière, des centaines de milliers de professionnels

Plus en détail

PROGRAMME 2012-2013-2014 D AIDE AUX COMMUNES ET STRUCTURES INTERCOMMUNALES EN MATIERE DE VOIRIE

PROGRAMME 2012-2013-2014 D AIDE AUX COMMUNES ET STRUCTURES INTERCOMMUNALES EN MATIERE DE VOIRIE ANNEXE 6 PROGRAMME 2012-2013-2014 D AIDE AUX COMMUNES ET STRUCTURES INTERCOMMUNALES EN MATIERE DE VOIRIE Travaux éligibles au "bonus écologique" travaux techniques éco-responsables (sous réserve que ces

Plus en détail

Les Lampes les plus utilisées par type et par puissance :

Les Lampes les plus utilisées par type et par puissance : Les Lampes les plus utilisées par type et par puissance : Les ampoules existantes se répartissent selon les grandes catégories suivantes : (ici, les LED ne sont pas étudiées : nous ne les connaissons pas

Plus en détail

BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE

BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE Tel 33 0 1 44 19 46 05 M 0 N 85 M 95 N 0 CHOISIR SON AMPOULE 1) Les différentes ampoules disponibles sur le marché : - Incandescence : Un filament conducteur en tungstène est

Plus en détail

Enseignement secondaire. 3e classique F - Musique

Enseignement secondaire. 3e classique F - Musique Enseignement secondaire Classe de IIIe Physique 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 2.5 Nombre minimal de devoirs: 1 de voir par trimestre Langue véhiculaire: Français I. Objectifs et compétences:

Plus en détail

Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie

Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie La d électricité destinée à l éclairage En 21, la Suisse a consommé entre 8,1 et 8,2 milliards de kilowattheures (kwh) pour l éclairage des

Plus en détail

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière 1 STI2D Lycé Vauvenargues LUMIERE et ECLAIRAGE Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Cours 1- Comprendre la lumière D où vient la lumière? d un rayonnement. Tout corps solide, liquide

Plus en détail

vous présente les ampoules

vous présente les ampoules vous présente les ampoules AMPOULES : comment choisir? Une ampoule est caractérisée par plusieurs grandeurs : 1 PUISSANCE en watts (W), indique la consommation d énergie de l ampoule. Plus la puissance

Plus en détail

JE NE SUIS PAS CELLE QUE VOUS CROYEZ. A NE PAS CONFONDRE AVEC UNE VOITURE.

JE NE SUIS PAS CELLE QUE VOUS CROYEZ. A NE PAS CONFONDRE AVEC UNE VOITURE. JE NE SUIS PAS CELLE QUE VOUS CROYEZ. A NE PAS CONFONDRE AVEC UNE VOITURE. Véhicule Electrique Léger. Accessible dès 14 ans aux détenteurs du permis AM (ex BSR) JE N AI PAS BESOIN DE PERMIS. Pour les conducteurs

Plus en détail

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Cet atelier a pour but de donner quelques bases sur le courant continu fourni par les batteries de nos bateaux.

Plus en détail

O2 FORMATION DES IMAGES & APPROXIMATION DE GAUSS

O2 FORMATION DES IMAGES & APPROXIMATION DE GAUSS O2 FORMATION DES IMAGES & APPROXIMATION DE GAUSS Objectifs de cette leçon : Définitions d un objet, d une image et d un système optique. Notions d objets et d images étendues Notions d objets et d images

Plus en détail

Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN<> WATT

Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN<> WATT Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN WATT Le lumen est l unité de mesure du flux lumineux d un éclairage. Son symbole sur les boîtes d ampoules est : lm. Exemple : 400 lm. C est désormais le critère

Plus en détail

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? RÉVISION

POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? RÉVISION POURQUOI VOUS PRIVER DE L EXPERTISE CITROËN? GUIDE RÉVISION LA RÉVISION EST UNE ÉTAPE NÉCESSAIRE À L ENTRETIEN DE VOTRE VÉHICULE Les opérations d entretien et de révisions sont essentielles au bon fonctionnement

Plus en détail

JE CHOISIS. Les ampoules

JE CHOISIS. Les ampoules Les ampoules Les ampoules Il existe une multitude d ampoules sur le marché et il n est pas toujours facile de s y retrouver. Différentes technologies, durées de vie variables, consommation ou puissance

Plus en détail

Pompe à chaleur au CO2

Pompe à chaleur au CO2 Document SANYO date mai 9 tous droits réservés Pompe à chaleur au CO La problématique Le COP de 3 qui diminue fortement quand les besoins de chauffage augmentent, n est pas une fatalité. L utilisation

Plus en détail

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 -

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 - - 27-6. MOYENS DE TRANSMISSION 6.1 Transport par bras articulé Certaines radiations fortement absorbées par l'eau en particulier (dans le domaine infrarouge) ne sont pas transmissibles par fibre optique

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente. Article 1. Article 2. Article 3. Article 4.

ARRETE Arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente. Article 1. Article 2. Article 3. Article 4. ARRETE Arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente Vu le code de la route et notamment les articles R. 42, R. 48 à R. 52, R. 92, R. 93, R. 1051, R. 138, R. 154,

Plus en détail

2/Focalisation des lasers

2/Focalisation des lasers 2/Focalisation des lasers L utilisation d un laser à distance élevé est donc inutile car la divergence du faisceau est non négligeable. L intérêt d un laser est sa capacité à transporter de l énergie dans

Plus en détail

Soudure par Ultrasons. Soudure par Vibration linéaire Soudure par Vibration orbitale. Soudure par Miroir chauffant. Soudure par Infrarouge

Soudure par Ultrasons. Soudure par Vibration linéaire Soudure par Vibration orbitale. Soudure par Miroir chauffant. Soudure par Infrarouge Ultrasons Vibration linéaire Vibration orbitale Miroir chauffant Infrarouge Laser Rotation ultrasons Un procédé rapide, propre et aux applications multiples. Il est aussi bien utilisé dans l'industrie

Plus en détail

Guide de l enseignant

Guide de l enseignant Le Centre de Découverte des Sciences de la Terre (CDST) Conseil Général de Martinique Guide de l enseignant Exposition : Qu y a-t-il derrière la prise? Conçue et réalisée par la Cité des Sciences et de

Plus en détail

Ville d Ottawa. Service général du système d éclairage des voies publiques existant

Ville d Ottawa. Service général du système d éclairage des voies publiques existant TITRE : Devis technique RECOMMANDÉ : S. Edey N o : 1 RÉV : APPROUVÉ : D. O Keefe LGS0001 DE DATE DE RÉV. : 2010-01-07 8 4 Ville d Ottawa Service général du système d éclairage des voies publiques existant

Plus en détail

LE BÂTIMENT DE DEMAIN : l innovation et la relation aux énergies?

LE BÂTIMENT DE DEMAIN : l innovation et la relation aux énergies? LE BÂTIMENT DE DEMAIN : l innovation et la relation aux énergies? Conférences 13h45 Thierry DUFORESTEL, ingénieur-chercheur, EDF R&D «L enveloppe des bâtiments très performants». L enveloppe des bâtiments

Plus en détail

SHP-S/SHP-TS Super SHP-TS 150W PRÉSENTATION DU PRODUIT TABLEAU DE DONNÉES. Données optiques

SHP-S/SHP-TS Super SHP-TS 150W PRÉSENTATION DU PRODUIT TABLEAU DE DONNÉES. Données optiques Range Features Nouvelle configuration brevetée garantissant un démarrage sûr pendant toute la durée de vie de la lampe (Sylvania Wound Ignition Antenna) Configuration exclusive sans cadre pour une efficacité

Plus en détail

Collège CHARLET - REMIREMONT Epreuve commune 2007/2008

Collège CHARLET - REMIREMONT Epreuve commune 2007/2008 Collège CHARLET - REMIREMONT Epreuve commune 2007/2008 N d anonymat : SCIENCES PHYSIQUES Classe de 4 ème Durée : 1 heure Calculatrice autorisée ΟΛΥΜΠΙΚΟΑ ΣΥΜΒΟΛΟΑ (Symboles olympiques) Première partie

Plus en détail

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique Programme de khôlle - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique 1. Savoir que la lumière est une onde électromagnétique, se propagent de manière omnidirectionnelle à partir d une

Plus en détail

Les feux du véhicules et leurs usages :

Les feux du véhicules et leurs usages : Les feux du véhicules et leurs usages : Le conducteur doit s assurer avant de prendre la route que ses feux sont propres et fonctionnent bien afin d être bien vu et de bien voir les autres usagers de la

Plus en détail

Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes

Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes Direction Départementale des Territoires de la Savoie Présentation de la réglementation applicable au 1 er juillet 2012 aux enseignes ( Loi du 12 juillet 2010 - Décret du 30 janvier 2012 ) Ce résumé des

Plus en détail

LES SOURCES DE LUMIÈRE LA PROPAGATION DE LA LUMIÈRE

LES SOURCES DE LUMIÈRE LA PROPAGATION DE LA LUMIÈRE Sommaire optique cinquième Observons, expérimentons, analysons 1. Les sources de Lumière 2. Éclairer un objet par diffusion 3. Les conditions de vision 4. Le milieu LES SOURCES DE LUMIÈRE Bilan Thèmes

Plus en détail

SOLUTION TECHNIQUE : les accumulateurs LiPo

SOLUTION TECHNIQUE : les accumulateurs LiPo 1. Présentation générale Les batteries LiPo demeurent des accumulateurs électrochimiques dont la réaction est basée sur le lithium non pas à l'état ionique (pour le Li-Ion) mais à l'état de polymère (l'électrolyte

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur?

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? Notions et contenus Compétences attendues Couleur, vision et image Couleur des objets.

Plus en détail

De la cellule au champ PV

De la cellule au champ PV De la cellule au champ PV 1- De la cellule au module Tous les modules PV, quelque soit leur technologie fonctionnent grâce au même principe : l effet photoélectrique. Je ne vais pas entrer dans les détails

Plus en détail

CH II Intensité et tension en courant continu

CH II Intensité et tension en courant continu CH II Intensité et tension en courant continu I) Les différentes formes de montage de récepteurs : 1) Le montage en série : Dans un montage en série, les différents récepteurs sont montés les uns à la

Plus en détail

Télescopes et Lunettes astronomiques

Télescopes et Lunettes astronomiques Télescopes et Lunettes astronomiques Les télescopes et les lunettes astronomiques sont constitués: D une monture. D une optique. Avec des options. Motorisations. Des systèmes informatiques GOTO. Des systèmes

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION P LAR BOX MANUEL D UTILISATION La nouvelle gamme de coffret de voyage THERMOSTEEL Polar Box offre le meilleur de la technologie électronique. Danfoss alimentateur fourni pour alimenter le réfrigérateur

Plus en détail

Les phares directionnels

Les phares directionnels ECOLE ROYALE MILITAIRE 146 ème Promotion SSMW, Lieutenant de Vaisseau Victor BILLET Année académique 2009 2010 1 ère Licence Les phares directionnels Par les Sous-lieutenants Elèves Alain LANGUILLIER Jérémy

Plus en détail

Règles de barre et de route

Règles de barre et de route Règles de barre et de route (extrait du Règlement pour prévenir les abordages en mer - partie B) I - Conduite des navires dans toutes les conditions de visibilité Règle 4 Champ d application Les règles

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

Catalogue. www.2fenergie.com direction@2fenergie.com

Catalogue. www.2fenergie.com direction@2fenergie.com Catalogue Néon LED T8 1200mm Ces néons LED ont une plus grande durée de vie que les néons fluorescents traditionnels. Ils vous feront Économiser jusqu'à 60% d'électricité. Avantages : Faible consommation

Plus en détail

ORL 139 1.1 11/2015-FR. Casque frontal KS70. L éclairage médical

ORL 139 1.1 11/2015-FR. Casque frontal KS70. L éclairage médical ORL 139 1.1 11/2015-FR Casque frontal KS70 L éclairage médical Dans de nombreuses disciplines médicales, la visibilité et l éclairage sont les conditions essentielles à un travail précis et ergonomique.

Plus en détail

La meilleure source de chaleur vient d en haut!

La meilleure source de chaleur vient d en haut! 1 DOCUMENTATION TECHNIQUE MONTAGE DE FILMS CHAUFFANTS POUR PLAFOND RAYONNANT PLÂTRE Edition juin 2013 La meilleure source de chaleur vient d en haut! efilm conseil: 06 62 38 05 41 SOS maison et bâtiment

Plus en détail

Manuel de sécurité pour les chantiers routiers.

Manuel de sécurité pour les chantiers routiers. Manuel de sécurité pour les chantiers routiers. René Steveny Conseiller en prévention. 1 Table des matières. 1. Prescriptions légales ou réglementaires en matière de signalisation des chantiers et des

Plus en détail

La lumière. adaptée au besoin. TruLight 5000: L éclairage opératoire à LED intelligent pour une meilleure vision.

La lumière. adaptée au besoin. TruLight 5000: L éclairage opératoire à LED intelligent pour une meilleure vision. TruLight 5000: La lumière adaptée au besoin L éclairage opératoire à LED intelligent pour une meilleure vision. Machines-outils / outils électriques Technologie du laser / électronique Technologie médicale

Plus en détail

Alarmes visuelles respectant la norme EN54-23

Alarmes visuelles respectant la norme EN54-23 Jurançon, le 8 avril 2013 Alarmes visuelles respectant la norme EN54-23 Histoire Les avertisseurs sonores sont depuis longtemps des appareils de sécurité nécessaires dans les systèmes d alarmes incendie

Plus en détail

Centrale houlomotrice WaveNRG

Centrale houlomotrice WaveNRG Centrale houlomotrice WaveNRG Fonctionnement du système. FIGURE 1 : Prototype d'essai. La photo ci-dessus, montre un prototype à l'échelle 1:5, qui a été utilisé lors des tests effectués dans un canal

Plus en détail

Merilux. Lampes d examen et scialytiques opératoires

Merilux. Lampes d examen et scialytiques opératoires Merilux Lampes d examen et scialytiques opératoires Merilux Système de caméra/moniteur pour salles d opérations Par sa conception, la série Merivaara Merilux Vision peut être utilisée dans différents emplacements

Plus en détail

Une trajectoire de billard est appelée polygone de lumière. L'explication tient de la loi de la réflexion de la lumière.

Une trajectoire de billard est appelée polygone de lumière. L'explication tient de la loi de la réflexion de la lumière. RÉFLEXION ET RÉFRACTION DE LA LUMIÈRE I) Réflexion Une trajectoire de billard est appelée polygone de lumière. L'explication tient de la loi de la réflexion de la lumière. Un objet éclairé renvoie dans

Plus en détail

Catalogue solutions professionnelles

Catalogue solutions professionnelles 1 Produits Projecteurs LED Ampoules LED Dalles et tubes LED Bandes souples à LEDs Page 2-5 6-13 14-17 18-21 2 Projecteur extérieur à LEDs - sol ou façade - haut rendement Projecteur à LEDs haut rendement

Plus en détail

Moteur à 4 Temps clic

Moteur à 4 Temps clic Moteur à 4 Temps clic Géothermie Bouillante Quand la chaleur de la Terre produit de l'électricité. clic DE1: Activités humaines et besoins en énergie. Activité 1 : analyse de document «L'énergie caractérise

Plus en détail

COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIAL

COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIAL COMPRENDRE LE CÂBLE COAXIIAL sans math est presque sans formules Pour partir sur une bonne base Afin que tout soit bien clair et afin de faciliter la compréhension de l exposé qui suit, je me permets de

Plus en détail

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07)

Lampe de bureau MINELA Documentation produit selon DIN 5035-8 (Etat 2007-07) Documentation produit selon DIN 5035-8, Lampe de bureau MINELA, état : février 2009 Page 1 Les lampes de bureau assurent un éclairage spécifique du poste de travail ; elles sont commandées individuellement

Plus en détail

VERIFICATIONS INTERIEURES

VERIFICATIONS INTERIEURES VERIFICATIONS INTERIEURES L'interrogation du candidat se déroule à l'intérieure du véhicule, Il doit montrer un témoint lumineux, une commande ou un oragne et dire à quoi cela sert, ou encore comment les

Plus en détail

PAGE 2 LAMPES DE POCHE & PETITS FORMATS 330 LAMPES FRONTALES 330 BALADEUSES 331 RAMPES LUMINEUSES 331 PROJECTEURS 331 ENROULEURS ÉLECTRIQUES 332 20

PAGE 2 LAMPES DE POCHE & PETITS FORMATS 330 LAMPES FRONTALES 330 BALADEUSES 331 RAMPES LUMINEUSES 331 PROJECTEURS 331 ENROULEURS ÉLECTRIQUES 332 20 ÉCLAIRAGE 1 PAGE LAMPES DE POCHE & PETITS FORMATS 0 LAMPES FRONTALES 0 7 8 9 BALADEUSES 1 10 11 1 RAMPES LUMINEUSES 1 1 1 1 PROJECTEURS 1 1 17 18 19 ENROULEURS ÉLECTRIQUES 0 1 7 i ÉCLAIRAGE Baladeuse à

Plus en détail

Electricité et câblage de l immeuble

Electricité et câblage de l immeuble FICHE TECHNIQUE Electricité et câblage de l immeuble 2 4 5 CONNAÎTRE > Le réseau électrique > Les réseaux téléphoniques et de télévision REGARDER > La prise de terre > Les gaines techniques > Les installations

Plus en détail

Chaudière à gaz haute efficacité CompactGas

Chaudière à gaz haute efficacité CompactGas Chaudière à gaz haute efficacité CompactGas Responsabilité énergétique et environnementale AluFer breveté pour un haut degré d'efficacité et des niveaux d'émission extrêmement bas. 1 CompactGas (1000-2800)

Plus en détail

Kubus Appareils d éclairage de façade

Kubus Appareils d éclairage de façade Kubus Appareils d éclairage de façade La boîte à lumière L éclairage des façades et du sol pour l intérieur et l extérieur dans un concept design dition: 23.11.2015 n journée, l appareil d éclairage Kubus

Plus en détail

Les différentes lampes :

Les différentes lampes : Rapport de TP ECLAIRAGE Étude harmoniques Les différentes lampes : Les lampes à incandescence : Principe : Un filament métallique (le plus souvent en tungstène en double spiralage pour des températures

Plus en détail

Une lumière douce et brillante.

Une lumière douce et brillante. www.osram.fr Une lumière douce et brillante. Les lampes S ECO offrent une qualité de lumière exceptionnelle et constituent une alternative idéale aux lampes à incandescence et halogènes classiques. Les

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LA RT2012 Dans la performance thermique et lumineuse des parois vitrées, les fermetures et les stores jouent le rôle de régulateur des entrées et sorties

Plus en détail

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Plan Introduction: I Mesurer avec un multimètre Mesure de l intensité Mesure de la tension II Pour aller plus loin Mesures en courant continu. Rappels

Plus en détail

Les capteurs de position

Les capteurs de position Page 1 Les capteurs de position I/ Introduction Les capteurs de positions sont les capteurs les plus répandus dans les automatismes. Ils sont utilisés pour détecter: la position précise d'un objet la présence

Plus en détail

Pour effectuer un contrôle visuel d'impression, on utilise un compte-fils, c'est-à-dire une lentille mince convergente de distance focale OF' = 3 cm.

Pour effectuer un contrôle visuel d'impression, on utilise un compte-fils, c'est-à-dire une lentille mince convergente de distance focale OF' = 3 cm. COMMENT PEUT-ON AMÉLIORER SA VISION? Exercice 1 Pour effectuer un contrôle visuel d'impression, on utilise un compte-fils, c'est-à-dire une lentille mince convergente de distance focale OF' = 3 cm. 1)

Plus en détail

Eclairage et loupes. Lampe d atelier avec protection UV. Lampe loupe

Eclairage et loupes. Lampe d atelier avec protection UV. Lampe loupe Eclairage et loupes Lampe d atelier avec protection UV Lampe de travail équipée de 2 tubes lumière du jour et d un cache anti-uv. Eclairage particulièrement confortable. Matériel de grande qualité. Grâce

Plus en détail

phos Libretto d istruzioni User s Guide Bedienungsanleitung Manuel d utilisation Manual de instrucciones Manual de instruções

phos Libretto d istruzioni User s Guide Bedienungsanleitung Manuel d utilisation Manual de instrucciones Manual de instruções phos Libretto d istruzioni User s Guide Bedienungsanleitung Manuel d utilisation Manual de instrucciones Manual de instruções PHOS INTRODUCTION Le Phos est un phare de plongée puissant et compact équipé

Plus en détail

Electricité appliqué à l automobile

Electricité appliqué à l automobile Page 1 sur 6 carrosse-bac-pro.eklablog.com Electricité appliqué à l automobile DÉFINITION : Un circuit électrique comporte un générateur et un ou plusieurs consommateurs, les liaisons entre ces éléments

Plus en détail

Économie d entretien et d énergie

Économie d entretien et d énergie K7 2 K7 ETAP ETAP K7 est une gamme d éclairage de sécurité complète équipée de la technologie LED. Grâce à cette gamme, vous tirez un maximum parti des nombreux avantages des LED. Économie d entretien

Plus en détail

Modélisation et paramétrage des turbocompresseurs et turbines 289

Modélisation et paramétrage des turbocompresseurs et turbines 289 Modélisation et paramétrage des turbocompresseurs et turbines 289 En les exprimant en variables réduites dans les repères (ϕ, ψ), et(ϕ, Λ), le facteur de puissance étant représentatif de l'efficacité,

Plus en détail

Question O1. Réponse. Petit schéma : miroir

Question O1. Réponse. Petit schéma : miroir Question O1 Vous mesurez 180 cm, vous vous tenez debout face à un miroir plan dressé verticalement. Quelle doit être la hauteur minimale du miroir pour que vous puissiez vous y voir des pieds à la tête,

Plus en détail

L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DES CENTRES DE DONNÉES

L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DES CENTRES DE DONNÉES L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DES CENTRES DE DONNÉES MISE EN CONTEXTE L empreinte carbone d un produit correspond à la somme des gaz à effet de serre (GES) émis tout au long de son cycle de vie.

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

Thème : Lumière et Tapisserie

Thème : Lumière et Tapisserie Groupe Date.. Thème : Lumière et Tapisserie Indice n 1 : une tapisserie bien abîmée Lors de notre dernière sortie à la Cité de la Tapisserie, nous avons réalisé la manipulation photographiée ci-contre.

Plus en détail

Notation / Observations: Prénom:... Classe / Groupe:... Date:... Lycée Sud Médoc 33320 Le Taillan-Médoc Page 1 sur 6 NOM:...

Notation / Observations: Prénom:... Classe / Groupe:... Date:... Lycée Sud Médoc 33320 Le Taillan-Médoc Page 1 sur 6 NOM:... Durée : 1 h 30 Série 2 TP 5 CENTRE D'INTERET CI 2 : Chaîne d'énergie Objectifs visés par rapport au programme : 2-1-1 Alimenter en énergie 2-1-2 Distribuer l'énergie 2-1-3 Convertir l'énergie et entraîner

Plus en détail

INSPIRATION. Ecrans de douches lumineux à LED DESIGN

INSPIRATION. Ecrans de douches lumineux à LED DESIGN CCERTIFIED INSPIRATION ERTIFIED Ecrans de douches lumineux à LED DESIGN 53 CCERTIFIED INSPIRATION ERTIFIED Une nouvelle génération d écrans de douche éclairants à LED Description INSPIRATION est le fruit

Plus en détail

Lois de l électrocinétique

Lois de l électrocinétique Retour au menu! Lois de l électrocinétique 1 Courant électrique 1.1 Notion de courant n conducteur est un matériau contenant des charges libres capables de se déplacer. Dans les électrolytes les charges

Plus en détail

Polarisation de la lumière

Polarisation de la lumière Polarisation de la lumière Mise en évidence : L'étude de la polarisation de la lumière va permettre de déterminer l'orientation du vecteur champ électrique par rapport à la direction de propagation. On

Plus en détail

Economie d énergie résultant de la source lumineuse

Economie d énergie résultant de la source lumineuse Économies d énergie Préface La société M.Züblin AG fabrique une nouvelle série de lampes à détection de toute première qualité, disponibles avec différents designs. Ces systèmes d éclairage modernes apportent

Plus en détail

Règles de circulation à Vélo

Règles de circulation à Vélo Règles de circulation à Vélo circulation sur les trottoirs : les véhicules doivent, sauf en cas de nécessité absolue, circuler sur la chaussée ; toutefois, ils peuvent franchir un trottoir, à partir de

Plus en détail

La lumière est émise par des sources lumineuses. Les sources de lumière blanche émettent toutes les lumières colorées de l arc-en-ciel.

La lumière est émise par des sources lumineuses. Les sources de lumière blanche émettent toutes les lumières colorées de l arc-en-ciel. LES SOURCES DE LUMIÈRE La lumière est émise par des sources lumineuses. Les sources de lumière blanche émettent toutes les lumières colorées de l arc-en-ciel. Une source de lumière peut être primaire ou

Plus en détail

LED. Sommaire. Un article de Encyclo-ecolo.com. LED

LED. Sommaire. Un article de Encyclo-ecolo.com. LED 1 sur 8 21/05/2013 11:20 LED LED Un article de Encyclo-ecolo.com. Sommaire ampoule 1 Les Led, ampoules à leds 1.1 L'intérêt des LED 1.2 LED ; le risque de la lumière bleue 1.3 Danger des LEDS? 1.4 Les

Plus en détail

http://www.techniquesduson.com Didier Pietquin Août 2013 Mise en série, mise en parallèle?

http://www.techniquesduson.com Didier Pietquin Août 2013 Mise en série, mise en parallèle? http://www.techniquesduson.com Didier Pietquin Août 2013 Mise en série, mise en parallèle? Mise en parallèle, mise en série Voilà qui est bien souvent sujet à confusion. Voici plusieurs exemples vous permettant

Plus en détail

21.8. Éclairage et signalisation lumineuse

21.8. Éclairage et signalisation lumineuse 21.8. Éclairage et signalisation lumineuse Circuit pour les phares et les feux de brouillard version imprimable 1 - des lumières; 2 - la boîte à fusibles principale; 3 - Relais feux de croisement; 4 -

Plus en détail

Avec seulement une ampoule LED, vous pouvez économiser 20 / an!

Avec seulement une ampoule LED, vous pouvez économiser 20 / an! Doel 1 La bonne vielle ampoule est de retour! Mais en consommant 90 % de moins! Doel 2 Avec seulement une ampoule LED, vous pouvez économiser 20 / an! Une utilisation à grande échelle de lampes LED rendra

Plus en détail

FICHE ÉCOCON$EIL. La qualité et l efficacité énergétique des

FICHE ÉCOCON$EIL. La qualité et l efficacité énergétique des FICHE ÉCOCON$EIL Quand écoénergie rime avec économies Liens rapides Planifier l achat de nouvelles fenêtres Caractéristiques des fenêtres homologuées Fenêtres homologuées Dans bien des habitations yukonnaises,

Plus en détail

ECRAN LCD TACTILE MULTIPOINTS

ECRAN LCD TACTILE MULTIPOINTS ECRAN LCD TACTILE MULTIPOINTS - MULTI-TOUCH LCD SCREEN - 1/7 ECRAN LCD TACTILE MULTIPOINTS - MULTI-TOUCH LCD SCREEN - RESUME Nous développons un savoir faire dans les domaines de l'interaction naturelle

Plus en détail

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P

DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P DETECTION ET ALARME INCENDIE DANS LES E.R.P Le système d'alarme incendie doit permettre de signaler un sinistre et de le localiser. Il fonctionne sur une source autonome en l'absence de courant. L'action

Plus en détail

Les énergies mises en œuvre

Les énergies mises en œuvre Les énergies mises en œuvre Centre d'intérêt 4 : Quelle est la nature de l'énergie utilisée et comment est-elle convertie? Question 1 : Comment alimenter en énergie un site isolé? Pour répondre aux besoins

Plus en détail

LE GUIDE ECO-ECLAIRAGE MINI ECO-ECLAIRAGE

LE GUIDE ECO-ECLAIRAGE MINI ECO-ECLAIRAGE 2012 LE GUIDE MINI TM www.eco-eclairage.fr L initiative est typiquement dans l esprit des projets soutenus par l ADEME. Elle va dans le sens des actions entreprises dans le cadre de la campagne Faisons

Plus en détail

1) Sources de lumières

1) Sources de lumières TP COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE Lycée F.BUISSON PTSI CONNAISSANCE DE BASES EN OPTIQUE GEOMETRIQUE 1) Sources de lumières 1-1) Sources à spectre de raies ou spectre discontinu Ces sources émettent un spectre

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE

PROGRAMME REGIONAL DE MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE PROGRAMME REGIONAL DE MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE AGENCE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L'ENERGIE Délégation Régionale de Martinique ETUDE DE FAISABILITE DES VEHICULES

Plus en détail

Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes

Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes Composants et dispositifs Expériences présentées en cours Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes Propagation

Plus en détail

Systèmes de chauffage thermodynamique

Systèmes de chauffage thermodynamique Systèmes de chauffage thermodynamique Un chauffage confortable respectueux de l environnement Le principe Un principe simple, bien pensé et performant Comparable au principe d'un réfrigérateur, le fonctionnement

Plus en détail

TP05 LA LUNETTE ASTRONOMIQUE LE TELESCOPE DE NEWTON

TP05 LA LUNETTE ASTRONOMIQUE LE TELESCOPE DE NEWTON TP05 LA LUNETTE ASTRONOMIQUE LE TELESCOPE DE NEWTON I. LA LUNETTE ASTRONOMIQUE OBJECTIFS : Une lunette astronomique permet de voir une image grossie d un objet éloigné. Vous devez simuler une lunette astronomique

Plus en détail

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91 2010-2011 Guide de l éclairage Document élaboré par le GTD 91 Page 1 : Sommaire Page 2 : Historique Page : Lampe à incandescence Page 4 : Lampe halogène Page 5 : Lampe fluocompacte Page 6 : Lampe à LEDs

Plus en détail

Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les voitures automobiles de transport et leurs remorques

Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les voitures automobiles de transport et leurs remorques Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les voitures automobiles de transport et leurs remorques (OETV 1) 741.412 du 19 juin 1995 (Etat le 1 er mai 2012) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail