P (Watt) P = U. I => I (A) = ---- U (Volt)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "P (Watt) P = U. I => I (A) = ---- U (Volt)"

Transcription

1 ÉCLAIRAGE ET SIGNALISATION FONCTION - VOIR ET ÊTRE VU - AMÉLIORER LE CONFORT D'UTILISATION DU VÉHICULE CONDITIONS D' UTILISATION Pour éclairer la route, le dispositif d'éclairage doit satisfaire à deux conditions contradictoires: >>> éclairer le plus loin possible devant le véhicule >>> ne pas éblouir les usagers roulant en sens inverse. Pour satisfaire à la première condition, les rayons lumineux émis par l'ampoule sont réfléchis vers l'avant du véhicule par un miroir paraolique. Ce sont les feux de route. Pour ne pas éblouir les usagers, une partie des rayons lumineux émis par l'ampoule est occultée pour ne pas être réfléchie par le miroir parabolique. Ce sont les feux de croisement. RÈGLE ÉLECTRIQUE GÉNÉRALE P (Watt) P = U. I => I (A) = ---- U (Volt) La puissance détermine l'intensité consommée. RÈGLE ÉLECTRIQUE PARTICULIÈRE À chaud, la puissance d'une lampe est donnée par la formule suivante: P (watt) = U² (volt) ==> R = U² R (ohm) P Une lampe de 12 V / 21 W présente donc un résistance de 6,85 Ω PAGE 1 / 8

2 MISE EN SITUATION - INVENTAIRE PROJECTEURS (Route et croisement) Variante PROJECTEURS (Route) PROJECTEURS (Croisement) PROJECTEURS ADDITIONNELS (Brouillard ou longue portée) CLIGNOTANTS LANTERNES BOÎTE À GANTS PORTIÈRE TABLEAU DE BORD MIROIR DE COURTOISIE PLAFONNIERS LECTEUR DE CARTES SPOT COFFRE CLIGNOTANTS LANTERNES STOPS PLAQUE DE POLICE RECUL BROUILLARD PAGE 2 / 8

3 DESCRIPTION ET NORMALISATION DE LA LAMPE LA LAMPE À DOUBLE FONCTION OU CODE EUROPÉEN La lampe code européen double fonction est actuellement utilisée sur le segment bas de gamme. La coupure d'éclairage en feux de croisement est relevé de 15 sur la droite grâce à la forme particulière de la coupelle. On obtient ainsi un faisceau asymétrique. Description LA LAMPE HALOGÈNE H4 Dans une lampe ordinaire, le filament est en tungstène. Porté à haute température, il se détruit par vaporisation. Pour éviter ce phénomène, on a recours à un fonctionnement halogène qui limite la température du filament. À l'intérieur de l'ampoule en verre de silice, est enfermé un mélange de gaz comprenant du kryton, de l'iode, du brome et du fluor. Sous l'action de la chaleur, le filament de tungstène se vaporise en fines particules. En se combinant avec les particules d'iode, le tungstène se transforme en iodure de tungstène. Au contact du verre de l'ampoule, l'iodure de tungstène se refroidit, car la température du filament est beaucoup plus élevée que celle du verre, les molécules éclatent et le tungstène se redépose sur le filament. La lampe H4 est 20% plus puissante et permet de doubler l'intensité lumineuse. 1. Masse 2. Feu de croisement 3. feu de route 4. Ampoule en verre 5. Verre de silice 6. Coupelle 7. Collerette 8. Culot Rabattement du faisceau Hauteur du projecteur 1 à 2,5 cm 0,75 m 1. Code européen et code iode 2. Limite code classique PAGE 3 / 8

4 TECHNIQUE DU MIROIR PARABOLIQUE Un miroir parabolique a la forme de la surface engendrée par la rotation d'une parabole autour de son axe. Cette parabole est caractérisée par son foyer et son axe. Le foyer d'un miroir parabolique a une incidence sur la propagation des rayons lumineux réfléchis. 3 cas peuvent se présenter: la source lumineuse est placée au foyer. Dans ce cas les rayons réfléchis sont parallèles à l'axe du miroir. La portée de la lumière est très longue mais la surface éclairée est petite. 1. parabole 2. rayon réfléchi 3. source lumineuse 4. rayon incident la source lumineuse est placée en arrière du foyer. C'est le cas des feux de route Dans ce cas les rayons sont divergents et la surface éclairée est très grande. 5. filament "route" F. foyer la source lumineuse est placée en avant du foyer. C'est le cas des feux de croisement Dans ce cas les rayons réfléchis convergent puis divergent. Le filament de la lampe est placé en avant du foyer. Une coupelle écran empêche une partie des rayons de se réfléchir sur la partie inférieure de la parabole évitant ainsi d'éblouir les usagers venant en sens inverse. 7. filament "croisement" 8. coupelle F. foyer LES GLACES DES PROJECTEURS Description 1. Parabole 2. Glace 3. Prisme 4. Rayon réfléchi 5. Source lumineuse 6. Strie 7. Rayon réfléchi Les stries et les prismes qui apparaissent sur les glaces des projecteurs ont pour fonction de diffuser avec un maximum d'efficacité la lumière émise. Elles permettent d'éviter les zones d'ombres du faisceau qui gênent le conducteurs. Leur rôle est de seconder le miroir de la parabole en guidant l'orientation du flux lumineux avec plus de précision. - les prismes provoquent une déviation parallèle des rayons. - les stries permettent une divergence des rayons réfléchis. La combinaison de ces 2 procédés pour obtenir le faisceau recherché est le fruit d'études en laboratoire et d'essais en conditions réelles d'utilisation. PAGE 4 / 8

5 LES LAMPES MODÈLE PUISSANCE CONSOMMATION SOUS 12 Volts AFFECTATION CODE EUROPÉEN 40 W - 45 W 3,3-3,75 A 2 fonctions: FEUX DE ROUTE FEUX DE CROISEMENT H4 CODE EUROPÉEN 4,5-5 A 2 fonctions: FEUX DE ROUTE 55 W - 60 W FEUX DE CROISEMENT 1 fonction: H1 55 W 4,5 A PROJECTEURS et ADDITIONNELS - ANTI-BROUILLARD - LONGUE-PORTÉE 1 fonction: H2 55 W 4,5 A PROJECTEURS et ADDITIONNELS - ANTI-BROUILLARD - LONGUE-PORTÉE 1 fonction: H3 55 W 4,5 A PROJECTEURS et ADDITIONNELS - ANTI-BROUILLARD - LONGUE-PORTÉE PAGE 5 / 8

6 LES LAMPES MODÈLE PUISSANCE CONSOMMATION SOUS 12 Volts AFFECTATION GRAISSEUR 5 W 0,41 A VEILLEUSE (LANTERNES) PLAQUES DE POLICE POIRETTE 21 W 1,75 A CLIGNOTANT FEUX STOP FEUX DE RECUL FEUX DE BROUILLARD POIRETTE 21 W - 5 W 1,75 A 0,41 A AVANT: VEILLEUSE CLIGNOTANT ARRIÈRE: VEILLEUSE STOP NAVETTE 3, 5, 7 W 0,25 A 0,41 A 0,52 A PLAFONNIER COFFRE BOÎTE À GANTS PLAQUES DE POLICE PORTIÈRES VOYANT SANS CULOT 3 W AVEC CULOT 3 W 0,25 A TABLEAU DE BORD LECTEUR DE CARTE MIROIR COURTOISIE BOÎTE À GANTS PAGE 6 / 8

7 LES LAMPES À DÉCHARGE C'est la grande innovation des années Elles permettent de réduire de moitié la hauteur des projecteurs ce qui est d'un intérêt énorme sur le plan aérodynamique et stylistique. Principe de fonctionnement Une décharge de très haute tension (8000 à volts) traverse un tube de verre rempli de sodium et de mercure. L'échauffement de ce gaz se traduit par une lumière exceptionnelle. La première difficulté est d'obtenir avec une rapidité quasi-instantanée, cet échauffement indispensable, et pour cela, on utilise du xénon pour créer l'éclair d'amorçage. La seconde difficulté est de produire cette très forte tension à partir d'une batterie de 12 volts, de stabiliser l'arc électrique sous une tension de 100 volts et de contrôler avec précision la puissance de la lampe. Cette fonction est remplie par un convertisseur électronique de petite taille qui doit se loger sous le capot, derrière la calandre par exemple. La lampe à décharge produit une lumière blanche. Avantages de la lampe à décharge par rapport aux lampes halogènes - À consommation égale, la luminosité est multipliée par trois, avec une meilleure répartition du flux lumineux. Malgré des projecteurs plus petits, l'éclairement de la chaussée est doublé. - La durée de vie est trois fois supérieure grâce à l'absence de filament à l'intérieur: 1500 heures de fonctionnement contre 450 pour une H4. - La consommation d'énergie est diminuée de moitié. En effet, la luminosité d'une 35 watts à décharge équivaut à 62 watts en halogène H4. LES PROJECTEURS À SURFACES COMPLEXES A. feux de croisement B. feux de route Le système d'éclairage à surfaces complexes fait appel à une technique optique jusqu'alors inconnue dans l'automobile. La parabole du projecteur est décomposée en une multitude de petites facettes, comme autant de petits miroirs qui vont contrôler de façon très rigoureuse l'orientation du flux lumineux. Grâce à de puissants programmes informatiques, l'orientation de ces surfaces de réflexion est calculée avec la plus grande précision. La distribution de lumière obtenue permet de prendre en compte les facteurs tels que la taille du filament des lampes, la dimension et l'inclinaison des glaces, etc. De plus, dans ces projecteurs, le flux est récupéré au maximum grâce à l'utilisation de la totalité de la surface de la parabole. PAGE 7 / 8

8 HISTORIQUE 1859 Naissance du premier "projecteur" de lumière électrique placé sur l'arc de triomphe par M. Saurer 1878 Découverte de la lampe à incandescence Premier projecteur parabolique avec un réflecteur en verre Première réglementation sur l'éclairage des automobiles (un feu blanc et un feu vert à l'avant, et remplacement des lampes à acétylène et à pétrole par des lanternes électriques Arrêté obligeant deux dispositifs d'éclairage sur les véhicules automobiles La lumière jaune devient obligatoire sur tous les véhicules automobiles Apparition du faisceau de croisement asymétrique dit "code européen" (coupure à 15 ) Utilisation d'une lampe halogène simple fonction sur une voiture de compétition Création de la lampe halogène deux fonctions (croisement et route) Invention de la lampe à décharge 1992 La lumière blanche devient obligatoire sur les voitures neuves... VOCABULAIRE On doit dire feux de route au lieu de plein phare On doit dire feux de croisement au lieu de code On doit dire lampe au lieu d'ampoule. En effet, l'ampoule n'est que le globe de verre rempli d'un gaz sous faible pression, contenant les filaments de la lampe à incandescence. PAGE 8 / 8

Les ampoules leurs formes leurs noms

Les ampoules leurs formes leurs noms Les ampoules leurs formes leurs noms Toutes les ampoules sont codifiées en ce qui concerne leurs noms, leurs formes, les puissances absorbées. Et pourtant, on est souvent pris au dépourvu quand il faut

Plus en détail

Audi la marque leader dans la technologie d'éclairage

Audi la marque leader dans la technologie d'éclairage AMAG Automobil- und Motoren AG PR et Communication Audi Katja Cramer Téléphone: +41 56 463 93 61 E-mail: audi.pr@amag.ch www.audi.ch 30.01.2013 Audi la marque leader dans la technologie d'éclairage Audi

Plus en détail

Transports INSTRUCTION TECHNIQUE VEHICULES LOURDS E 1/16 SR / V / P04 ECLAIRAGE, SIGNALISATION 19/07/12 SOMMAIRE

Transports INSTRUCTION TECHNIQUE VEHICULES LOURDS E 1/16 SR / V / P04 ECLAIRAGE, SIGNALISATION 19/07/12 SOMMAIRE Transports INSTRUCTION TECHNIQUE VEHICULES LOURDS E 1/16 SOMMAIRE 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION... 1 2. DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE... 1 3. DÉFINITIONS ET TERMINOLOGIE... 2 4. UTILISATION DU PHRASIER...

Plus en détail

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière 1 STI2D Lycé Vauvenargues LUMIERE et ECLAIRAGE Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Cours 1- Comprendre la lumière D où vient la lumière? d un rayonnement. Tout corps solide, liquide

Plus en détail

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014 Toshiba Lampes LED Brochure 11/2014 2 3 Qui d autre à part Toshiba? Lampes classiques Pourquoi les éclairages E-CORE LED sont-ils les favoris? L année dernière, des centaines de milliers de professionnels

Plus en détail

Catalogue solutions professionnelles

Catalogue solutions professionnelles 1 Produits Projecteurs LED Ampoules LED Dalles et tubes LED Bandes souples à LEDs Page 2-5 6-13 14-17 18-21 2 Projecteur extérieur à LEDs - sol ou façade - haut rendement Projecteur à LEDs haut rendement

Plus en détail

CORRECTION ACTIVITÉ 1

CORRECTION ACTIVITÉ 1 CORRECTION ACTIVITÉ 1 Éclairage du couloir d'une habitation. Conversion d énergie Activité : Étude des différentes lampes existantes Problème posé : Comment optimiser la du système d éclairage du couloir

Plus en détail

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91 2010-2011 Guide de l éclairage Document élaboré par le GTD 91 Page 1 : Sommaire Page 2 : Historique Page : Lampe à incandescence Page 4 : Lampe halogène Page 5 : Lampe fluocompacte Page 6 : Lampe à LEDs

Plus en détail

21.8. Éclairage et signalisation lumineuse

21.8. Éclairage et signalisation lumineuse 21.8. Éclairage et signalisation lumineuse Circuit pour les phares et les feux de brouillard version imprimable 1 - des lumières; 2 - la boîte à fusibles principale; 3 - Relais feux de croisement; 4 -

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente. Article 1. Article 2. Article 3. Article 4.

ARRETE Arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente. Article 1. Article 2. Article 3. Article 4. ARRETE Arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente Vu le code de la route et notamment les articles R. 42, R. 48 à R. 52, R. 92, R. 93, R. 1051, R. 138, R. 154,

Plus en détail

BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE

BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE BIEN CHOISIR VOTRE AMPOULE Tel 33 0 1 44 19 46 05 M 0 N 85 M 95 N 0 CHOISIR SON AMPOULE 1) Les différentes ampoules disponibles sur le marché : - Incandescence : Un filament conducteur en tungstène est

Plus en détail

Catalogue. www.2fenergie.com direction@2fenergie.com

Catalogue. www.2fenergie.com direction@2fenergie.com Catalogue Néon LED T8 1200mm Ces néons LED ont une plus grande durée de vie que les néons fluorescents traditionnels. Ils vous feront Économiser jusqu'à 60% d'électricité. Avantages : Faible consommation

Plus en détail

JE NE SUIS PAS CELLE QUE VOUS CROYEZ. A NE PAS CONFONDRE AVEC UNE VOITURE.

JE NE SUIS PAS CELLE QUE VOUS CROYEZ. A NE PAS CONFONDRE AVEC UNE VOITURE. JE NE SUIS PAS CELLE QUE VOUS CROYEZ. A NE PAS CONFONDRE AVEC UNE VOITURE. Véhicule Electrique Léger. Accessible dès 14 ans aux détenteurs du permis AM (ex BSR) JE N AI PAS BESOIN DE PERMIS. Pour les conducteurs

Plus en détail

1) Sources de lumières

1) Sources de lumières TP COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE Lycée F.BUISSON PTSI CONNAISSANCE DE BASES EN OPTIQUE GEOMETRIQUE 1) Sources de lumières 1-1) Sources à spectre de raies ou spectre discontinu Ces sources émettent un spectre

Plus en détail

Les Lampes les plus utilisées par type et par puissance :

Les Lampes les plus utilisées par type et par puissance : Les Lampes les plus utilisées par type et par puissance : Les ampoules existantes se répartissent selon les grandes catégories suivantes : (ici, les LED ne sont pas étudiées : nous ne les connaissons pas

Plus en détail

Le faisceau de lumière. Un faisceau de lumière est la partie de l espace éclairée par une source de. lumière.

Le faisceau de lumière. Un faisceau de lumière est la partie de l espace éclairée par une source de. lumière. LE FAISCEAU DE LUMIERE Le faisceau de lumière n existe pas dans un milieu complètement vide car il n est pas possible de le matérialiser. La lumière ne se voit pas, elle permet de voir les objets. Un faisceau

Plus en détail

HIGH INTENSITY DISCHARGER KIT XENON KIT XENON - EQUIPO XENON - SATZ XENON TARIF ET DOCUMENTATION TECHNIQUE

HIGH INTENSITY DISCHARGER KIT XENON KIT XENON - EQUIPO XENON - SATZ XENON TARIF ET DOCUMENTATION TECHNIQUE HIGH INTENSITY DISCHARGER KIT XENON KIT XENON - EQUIPO XENON - SATZ XENON TARIF ET DOCUMENTATION TECHNIQUE HIGH INTENSITY DISCHARGER KIT XENON KIT XENON - EQUIPO XENON - SATZ XENON LES AVANTAGES En comparant

Plus en détail

Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie

Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie Fiche d information WWF Plus de lumière pour moins d énergie La d électricité destinée à l éclairage En 21, la Suisse a consommé entre 8,1 et 8,2 milliards de kilowattheures (kwh) pour l éclairage des

Plus en détail

vous présente les ampoules

vous présente les ampoules vous présente les ampoules AMPOULES : comment choisir? Une ampoule est caractérisée par plusieurs grandeurs : 1 PUISSANCE en watts (W), indique la consommation d énergie de l ampoule. Plus la puissance

Plus en détail

VERIFICATIONS INTERIEURES

VERIFICATIONS INTERIEURES VERIFICATIONS INTERIEURES L'interrogation du candidat se déroule à l'intérieure du véhicule, Il doit montrer un témoint lumineux, une commande ou un oragne et dire à quoi cela sert, ou encore comment les

Plus en détail

Sources - Techniques de projection - Lentilles

Sources - Techniques de projection - Lentilles TPC2 TP - Sciences Physiques Sources - Techniques de projection - Lentilles Objectifs généraux de formation Formation disciplinaire - Capacités exigibles Caractériser une source lumineuse par son spectre.

Plus en détail

Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN<> WATT

Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN<> WATT Les ampoules à LED CORRESPONDANCE LUMEN WATT Le lumen est l unité de mesure du flux lumineux d un éclairage. Son symbole sur les boîtes d ampoules est : lm. Exemple : 400 lm. C est désormais le critère

Plus en détail

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC DIR Centre Est Mâcon 22/23 Novembre 2007 L éclairage public Une installation d éclairage s appuie sur 3 grands principes : 1) Les configurations d éclairage 2) La lumière émise

Plus en détail

CHEVROLET TAHOE. Guide des lumières et des sirènes de Federal Signal

CHEVROLET TAHOE. Guide des lumières et des sirènes de Federal Signal CHEVROLET TAHOE Guide des lumières et des sirènes de Federal Signal Federal Signal est la force motrice des technologies sécuritaires et fiables d'avertissement d'urgence pour la police. Nous nous engageons

Plus en détail

La lumière. adaptée au besoin. TruLight 5000: L éclairage opératoire à LED intelligent pour une meilleure vision.

La lumière. adaptée au besoin. TruLight 5000: L éclairage opératoire à LED intelligent pour une meilleure vision. TruLight 5000: La lumière adaptée au besoin L éclairage opératoire à LED intelligent pour une meilleure vision. Machines-outils / outils électriques Technologie du laser / électronique Technologie médicale

Plus en détail

Electricité appliqué à l automobile

Electricité appliqué à l automobile Page 1 sur 6 carrosse-bac-pro.eklablog.com Electricité appliqué à l automobile DÉFINITION : Un circuit électrique comporte un générateur et un ou plusieurs consommateurs, les liaisons entre ces éléments

Plus en détail

Le grand livre de l électricité

Le grand livre de l électricité Le grand livre de l électricité Thierry GALLAUZIAUX David FEDULLO Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11535-0 Les équipements Les équipements électriques Après les notions de base en électricité, nous allons

Plus en détail

CH II Intensité et tension en courant continu

CH II Intensité et tension en courant continu CH II Intensité et tension en courant continu I) Les différentes formes de montage de récepteurs : 1) Le montage en série : Dans un montage en série, les différents récepteurs sont montés les uns à la

Plus en détail

P O L A R I S AT I O N

P O L A R I S AT I O N P O L A R I S AT I O N P o l a r i s e u r d e P r e c i s i o n e n v e r r e Plébiscité par ses utilisateurs Athermiques, ces polariseurs peuvent être exposés à des faisceaux intenses. La monture à bille

Plus en détail

LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître :

LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître : LEXIQUE ECLAIRAGE Les termes à connaître : Abat-jour Accessoire en forme de cône décoratif qui habille généralement les lampes à poser et lampadaires (sert à la fois d habillage, de réflecteur et de paralume

Plus en détail

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 -

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 - - 27-6. MOYENS DE TRANSMISSION 6.1 Transport par bras articulé Certaines radiations fortement absorbées par l'eau en particulier (dans le domaine infrarouge) ne sont pas transmissibles par fibre optique

Plus en détail

PROGRAMME 2012-2013-2014 D AIDE AUX COMMUNES ET STRUCTURES INTERCOMMUNALES EN MATIERE DE VOIRIE

PROGRAMME 2012-2013-2014 D AIDE AUX COMMUNES ET STRUCTURES INTERCOMMUNALES EN MATIERE DE VOIRIE ANNEXE 6 PROGRAMME 2012-2013-2014 D AIDE AUX COMMUNES ET STRUCTURES INTERCOMMUNALES EN MATIERE DE VOIRIE Travaux éligibles au "bonus écologique" travaux techniques éco-responsables (sous réserve que ces

Plus en détail

La voiture en dimensions

La voiture en dimensions La voiture en dimensions Espace Design Technologie www.bellier.fr Espace Confort & volume Avec un espace intérieur optimisé, Jade vous offre un grand confort de conduite. Grâce à ses volumes, Jade répondra

Plus en détail

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Cet atelier a pour but de donner quelques bases sur le courant continu fourni par les batteries de nos bateaux.

Plus en détail

Dossier technologiques

Dossier technologiques 1 STI2D Lycé Vauvenargues Les luminaires, Économies d énergie Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Mini Projet Dossier technologiques Bâtiment à faible consommation d énergie : Etrium

Plus en détail

S éclairer avec des lampes à LED

S éclairer avec des lampes à LED S éclairer avec des lampes à LED Thèmes abordés 1. Introduction... 1 2. Notions de base d éclairage... 2 2.1. Intensité lumineuse... 2 2.2. Angle d'émission... 2 2.3. Chaleur ou température de couleur...

Plus en détail

LED. Sommaire. Un article de Encyclo-ecolo.com. LED

LED. Sommaire. Un article de Encyclo-ecolo.com. LED 1 sur 8 21/05/2013 11:20 LED LED Un article de Encyclo-ecolo.com. Sommaire ampoule 1 Les Led, ampoules à leds 1.1 L'intérêt des LED 1.2 LED ; le risque de la lumière bleue 1.3 Danger des LEDS? 1.4 Les

Plus en détail

Bien choisir son éclairage

Bien choisir son éclairage L habitat AGIR! Bien choisir son éclairage Meilleur pour l environnement, moins coûteux pour vous et efficace partout Édition : octobre 2015 sommaire glossaire introduction De la lumière sans gaspillage....

Plus en détail

La lumière : de la torche à la LED

La lumière : de la torche à la LED La lumière : de la torche à la LED bruno.vinouze@telecom-bretagne.eu Page 1 Définition de la lumière Il y a 2 théories pour décrire la lumière : Théorie ondulatoire (les ondes qui vibrent) Théorie corpusculaire

Plus en détail

ORL 139 1.1 11/2015-FR. Casque frontal KS70. L éclairage médical

ORL 139 1.1 11/2015-FR. Casque frontal KS70. L éclairage médical ORL 139 1.1 11/2015-FR Casque frontal KS70 L éclairage médical Dans de nombreuses disciplines médicales, la visibilité et l éclairage sont les conditions essentielles à un travail précis et ergonomique.

Plus en détail

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème COFFRET D OPTIQUE OEB Contenu Toutes les expériences présentées dans les pages suivantes ont été faites avec ce matériel. CLASSE DE 8 ème CH 6-1 Propagation de la lumière I Propagation de la lumière p

Plus en détail

EN MAT, BRILLEZ AUTREMENT

EN MAT, BRILLEZ AUTREMENT SÉRIE NOIRE EN MAT, BRILLEZ AUTREMENT PRINCIPAUX ÉQUIPEMENTS Style extérieur : Becquet Sport avec 3 e feu stop à LED Commandes d'ouverture extérieure de portes chromées Double canule chromée Pack Chrome

Plus en détail

JE CHOISIS. Les ampoules

JE CHOISIS. Les ampoules Les ampoules Les ampoules Il existe une multitude d ampoules sur le marché et il n est pas toujours facile de s y retrouver. Différentes technologies, durées de vie variables, consommation ou puissance

Plus en détail

DMK, Inc. 4917 Coye Drive Stevens Point, WI 54481 É.-U. Téléphone : +1-715-344-8600 Fax : +1-715-344-8624 www.dmkinc.com

DMK, Inc. 4917 Coye Drive Stevens Point, WI 54481 É.-U. Téléphone : +1-715-344-8600 Fax : +1-715-344-8624 www.dmkinc.com éclairage 2 DMK offre une gamme complète de feux de travail DEL, à HID et à halogène, conçus pour les applications tout terrain. Les feux de travail sont fabriqués en «groupes de famille» pour que les

Plus en détail

O2 FORMATION DES IMAGES & APPROXIMATION DE GAUSS

O2 FORMATION DES IMAGES & APPROXIMATION DE GAUSS O2 FORMATION DES IMAGES & APPROXIMATION DE GAUSS Objectifs de cette leçon : Définitions d un objet, d une image et d un système optique. Notions d objets et d images étendues Notions d objets et d images

Plus en détail

Les feux du véhicules et leurs usages :

Les feux du véhicules et leurs usages : Les feux du véhicules et leurs usages : Le conducteur doit s assurer avant de prendre la route que ses feux sont propres et fonctionnent bien afin d être bien vu et de bien voir les autres usagers de la

Plus en détail

Les LEDs dans l éclairage et la signalisation automobile

Les LEDs dans l éclairage et la signalisation automobile Les s dans l éclairage et la signalisation automobile Jean-Paul Charret Directeur Recherche & Développement Valeo Eclairage & Signalisation Benoit Reiss Responsable Projets Recherche Avancée Valeo Eclairage

Plus en détail

phos Libretto d istruzioni User s Guide Bedienungsanleitung Manuel d utilisation Manual de instrucciones Manual de instruções

phos Libretto d istruzioni User s Guide Bedienungsanleitung Manuel d utilisation Manual de instrucciones Manual de instruções phos Libretto d istruzioni User s Guide Bedienungsanleitung Manuel d utilisation Manual de instrucciones Manual de instruções PHOS INTRODUCTION Le Phos est un phare de plongée puissant et compact équipé

Plus en détail

LE GUIDE ECO-ECLAIRAGE MINI ECO-ECLAIRAGE

LE GUIDE ECO-ECLAIRAGE MINI ECO-ECLAIRAGE 2012 LE GUIDE MINI TM www.eco-eclairage.fr L initiative est typiquement dans l esprit des projets soutenus par l ADEME. Elle va dans le sens des actions entreprises dans le cadre de la campagne Faisons

Plus en détail

Les phares directionnels

Les phares directionnels ECOLE ROYALE MILITAIRE 146 ème Promotion SSMW, Lieutenant de Vaisseau Victor BILLET Année académique 2009 2010 1 ère Licence Les phares directionnels Par les Sous-lieutenants Elèves Alain LANGUILLIER Jérémy

Plus en détail

Présentation de la Toyota Aygo

Présentation de la Toyota Aygo Aygo Guide Express Index Accéder à votre véhicule 2 3 Vitres électriques 4 Volant (véhicules équipés d un volant réglable) 4 Réglage des sièges et des ceintures de sécurité 5 Présentation du tableau de

Plus en détail

Une trajectoire de billard est appelée polygone de lumière. L'explication tient de la loi de la réflexion de la lumière.

Une trajectoire de billard est appelée polygone de lumière. L'explication tient de la loi de la réflexion de la lumière. RÉFLEXION ET RÉFRACTION DE LA LUMIÈRE I) Réflexion Une trajectoire de billard est appelée polygone de lumière. L'explication tient de la loi de la réflexion de la lumière. Un objet éclairé renvoie dans

Plus en détail

Moteur à 4 Temps clic

Moteur à 4 Temps clic Moteur à 4 Temps clic Géothermie Bouillante Quand la chaleur de la Terre produit de l'électricité. clic DE1: Activités humaines et besoins en énergie. Activité 1 : analyse de document «L'énergie caractérise

Plus en détail

Programme de khôlles

Programme de khôlles Programme de khôlles Semaines 7 et 8 (du 3 au 16 novembre 2014) Les lentilles minces 1. Savoir qu une lentille épaisse est un système centré, formé de deux dioptres sphériques qui délimitent un milieu

Plus en détail

Optique : expériences de base

Optique : expériences de base Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Optique : expériences de base Sextant, Optique expérimentale 1 I) Sources lumineuses 1) Sources thermiques Elles ont un spectre continu dont

Plus en détail

Confort: Éclairer sa maison

Confort: Éclairer sa maison Document ressource Page /4 Problème à résoudre : vous devez choisir les ampoules d'éclairage pour équiper une maison Problème neuve à résoudre : vous devez choisir les ampoules d'éclairage pour équiper

Plus en détail

Catalogue et prix 2011

Catalogue et prix 2011 Catalogue et prix 2011 Eclairage LED Version du 01.01.2011 Sous réserve de modifications 1 10 bonnes raisons de choisir votre éclairage LED chez INTRODUCTION : De tous temps l homme a cherché des solutions

Plus en détail

Cahier des charges Lumière

Cahier des charges Lumière Cahier des charges Lumière Janvier 2006 Isoparc Cahier des charges lumière page 1 Sommaire Introduction I - Le Développement Durable et les économies d énergie* 1- La nuisance lumineuse 2 Les prescriptions

Plus en détail

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE Page 93 (1,1) CARACTÉRISTIQUES BATTERIE ALTERNATEUR - Tension (V)... 12 - Capacité (Ah) : 1,8 l... 44 1,9 l TDI... 80 - Puissance (A) : 1,8 l... 70 1,9 l TDI... 120 MÉTHODES DE RÉPARATION Fusibles et Relais

Plus en détail

Economie d énergie résultant de la source lumineuse

Economie d énergie résultant de la source lumineuse Économies d énergie Préface La société M.Züblin AG fabrique une nouvelle série de lampes à détection de toute première qualité, disponibles avec différents designs. Ces systèmes d éclairage modernes apportent

Plus en détail

Yaris Hybride. Guide Express

Yaris Hybride. Guide Express Yaris Hybride Guide Express Index Avertissement: composants à haute tension 2 Bouche d'air de batterie hybride 2 Accéder à votre véhicule 3-4 Vitres électriques et verrouillage des vitres (selon version)

Plus en détail

LES SOURCES DE LUMIÈRE LA PROPAGATION DE LA LUMIÈRE

LES SOURCES DE LUMIÈRE LA PROPAGATION DE LA LUMIÈRE Sommaire optique cinquième Observons, expérimentons, analysons 1. Les sources de Lumière 2. Éclairer un objet par diffusion 3. Les conditions de vision 4. Le milieu LES SOURCES DE LUMIÈRE Bilan Thèmes

Plus en détail

Eclairage INFORMATIONS D ORDRE GENERAL. Feux de jour. Condensation. Feux stop. Phares au xénon. Feux de recul

Eclairage INFORMATIONS D ORDRE GENERAL. Feux de jour. Condensation. Feux stop. Phares au xénon. Feux de recul Eclairage INFORMATIONS D ORDRE GENERAL Il existe deux types de systèmes de phares : Phares au xénon (feux de route/croisement) avec feux de route d appoint halogènes Système de phares autodirectionnels.

Plus en détail

Les différentes lampes :

Les différentes lampes : Rapport de TP ECLAIRAGE Étude harmoniques Les différentes lampes : Les lampes à incandescence : Principe : Un filament métallique (le plus souvent en tungstène en double spiralage pour des températures

Plus en détail

PROJECTEUR AUTOMATIQUE

PROJECTEUR AUTOMATIQUE PROJECTEUR AUTOMATIQUE MODELE : 92427 NOTICE D'UTILISATION L E PROJECTEUR AUTOMATIQUE Merci d avoir fait confiance à OTIO lors de l achat de votre projecteur automatique 150 W. Le projecteur automatique

Plus en détail

Éclairage - Ampoules - Solutions à LEDs

Éclairage - Ampoules - Solutions à LEDs 13 Index alphabétique du chapitre Adaptateurs pour ampoules.................................. 477 Alimentation pour réglettes à LEDs............................ 484 Alimentation pour tubes.....................................

Plus en détail

2/Focalisation des lasers

2/Focalisation des lasers 2/Focalisation des lasers L utilisation d un laser à distance élevé est donc inutile car la divergence du faisceau est non négligeable. L intérêt d un laser est sa capacité à transporter de l énergie dans

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE BIOLOGIE CELLULAIRE Présentés par Mr CHELLI A.

TRAVAUX PRATIQUES DE BIOLOGIE CELLULAIRE Présentés par Mr CHELLI A. TP N 1 DE BIOLOGIE CELLULAIRE : INITIATION A LA MICROSCOPIE Introduction : L œil humain ne peu distinguer des objets mesurant moins de 0,2 mm. Le microscope devient donc nécessaire pour l observation de

Plus en détail

Saab 9-X BioHybrid: renouveler la formule classique d une compacte

Saab 9-X BioHybrid: renouveler la formule classique d une compacte Information Saab 9-X BioHybrid Design en détail Saab 9-X BioHybrid: renouveler la formule classique d une compacte Concept de design expressif sur le segment des compactes Rendement énergétique : Saab

Plus en détail

Notions de base de l éclairagisme

Notions de base de l éclairagisme OSRAM - Technologies de base et produits Emission thermique Décharge basse pression + Lampes à incandescence substance fluorescente Lampes halogènes Lampes fluorescentes en différents diamètres Lampes

Plus en détail

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction O21 Interféromètre de Michelson On raisonne sur l interféromètre de Michelson réglé de telle sorte que l on observe des anneaux avec une source étendue.

Plus en détail

Projet d'ouverture : Parrainage Matériel disponible

Projet d'ouverture : Parrainage Matériel disponible Projet d'ouverture : Parrainage Matériel disponible Miroirs Miroir plan Miroir concave Miroir convexe Miroir déformable Périscope Lentilles Petite lentille très convergente Lentille moyenne peu convergente

Plus en détail

Trégor Bicyclette. Janvier 2011

Trégor Bicyclette. Janvier 2011 Trégor Bicyclette Janvier 2011 Que la lumière soit Il faut tout d'abord rappeler qu'à vélo nous devons pouvoir être vu et voir car il faut bien le rappeler, de nuit un vélo se doit d'être éclairé à l'avant

Plus en détail

La récompense de l innovation. NOUVEAU! Thermo Scientific MSC-Advantage Postes de sécurité microbiologique de classe II

La récompense de l innovation. NOUVEAU! Thermo Scientific MSC-Advantage Postes de sécurité microbiologique de classe II La récompense de l innovation NOUVEAU! Thermo Scientific MSC-Advantage Postes de sécurité microbiologique de classe II Part of Thermo Fisher Scientific MSC MSC-Advantage : De nos jours, les laboratoires

Plus en détail

L énergie durable Pas que du vent!

L énergie durable Pas que du vent! L énergie durable Pas que du vent! Première partie Des chiffres, pas des adjectifs 9 Lumière S éclairer à la maison et au travail Les ampoules électriques les plus puissantes de la maison consomment 250

Plus en détail

Eclairage et loupes. Lampe d atelier avec protection UV. Lampe loupe

Eclairage et loupes. Lampe d atelier avec protection UV. Lampe loupe Eclairage et loupes Lampe d atelier avec protection UV Lampe de travail équipée de 2 tubes lumière du jour et d un cache anti-uv. Eclairage particulièrement confortable. Matériel de grande qualité. Grâce

Plus en détail

Merilux. Lampes d examen et scialytiques opératoires

Merilux. Lampes d examen et scialytiques opératoires Merilux Lampes d examen et scialytiques opératoires Merilux Système de caméra/moniteur pour salles d opérations Par sa conception, la série Merivaara Merilux Vision peut être utilisée dans différents emplacements

Plus en détail

Projecteurs de complément Hella. pour off-road et SUV. Des innovations pour l'automobile de demain

Projecteurs de complément Hella. pour off-road et SUV. Des innovations pour l'automobile de demain Projecteurs de complément Hella pour off-road et SUV Des innovations pour l'automobile de demain Honda CR-V 2 DynaView Evo2 L éclairage de virage : Plus d infos sur www.hella.de/dynaview DynaView Evo2

Plus en détail

EasyLED - Conseils d utilisation. SCHOTT Gamme EasyLED. Eclairage par LED pour la Stéréomicroscopie MANUEL D UTILISATION. Version : Mars 2009 1/16

EasyLED - Conseils d utilisation. SCHOTT Gamme EasyLED. Eclairage par LED pour la Stéréomicroscopie MANUEL D UTILISATION. Version : Mars 2009 1/16 SCHOTT Gamme EasyLED Eclairage par LED pour la Stéréomicroscopie MANUEL D UTILISATION Version : Mars 2009 1/16 Sommaire 1. Description du système... 3 2. Aperçu du système... 4 3. Recommandations importantes...

Plus en détail

SHP-S/SHP-TS Super SHP-TS 150W PRÉSENTATION DU PRODUIT TABLEAU DE DONNÉES. Données optiques

SHP-S/SHP-TS Super SHP-TS 150W PRÉSENTATION DU PRODUIT TABLEAU DE DONNÉES. Données optiques Range Features Nouvelle configuration brevetée garantissant un démarrage sûr pendant toute la durée de vie de la lampe (Sylvania Wound Ignition Antenna) Configuration exclusive sans cadre pour une efficacité

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

1. DOCUMENTS 2. VOYANTS. Vérifiez la présence du certificat d'immatriculation du véhicule. Sous le pare-soleil côté conducteur

1. DOCUMENTS 2. VOYANTS. Vérifiez la présence du certificat d'immatriculation du véhicule. Sous le pare-soleil côté conducteur Questions Réponses 1. DOCUMENTS Vérifiez la présence du certificat d'immatriculation du véhicule. Sous le pare-soleil côté conducteur Vérifiez la présence du constat amiable. Sous le pare-soleil côté conducteur

Plus en détail

PHARE AVANT AVANT 7/67 A 31 110 phare HELLA -7/67 B 31 120 phare US -7/67 (livré sans l optique réf 31165)

PHARE AVANT AVANT 7/67 A 31 110 phare HELLA -7/67 B 31 120 phare US -7/67 (livré sans l optique réf 31165) P VN VN 7/67 31 110 phare -7/67 31 120 phare U -7/67 (livré sans l optique réf 31165) P 8/67 31 150 phare avec cerclage chromé 3 vis qualité brésilienne (non homologué) prévu pour ampoule à culot 31 151

Plus en détail

Principes 6 Transformation de l'énergie solaire en courant électrique 6 Maquettes solaires avec un module solaire 7

Principes 6 Transformation de l'énergie solaire en courant électrique 6 Maquettes solaires avec un module solaire 7 Bienvenue dans l'univers de la gamme PROFI de fischertechnik 3 L'énergie au quotidien 3 Pétrole, charbon, énergie nucléaire 4 Eau et vent 4 Énergie solaire 5 L'énergie 5 Énergie solaire 6 Principes 6 Transformation

Plus en détail

Vérifications intérieures

Vérifications intérieures Vérifications intérieures Effectuez un appel lumineux. Vérifiez la présence du certificat d'immatriculation du véhicule (carte grise). Actionnez la commande du clignotant droit et montrez le voyant Que

Plus en détail

Vérifications intérieures

Vérifications intérieures BANQUE DE QUESTIONS: Vérifications intérieures L'interrogation du candidat se déroule à l'intérieur du véhicule. L élève doit montrer un témoin lumineux, une commande ou un organe du véhicule et dire à

Plus en détail

1- Liquide de lave-glace 2 Liquide de refroidissement 3 Remplissage d'huile 4 Niveau d'huile 5 Liquide de frein 6 Batterie 7 Ouverture du capot

1- Liquide de lave-glace 2 Liquide de refroidissement 3 Remplissage d'huile 4 Niveau d'huile 5 Liquide de frein 6 Batterie 7 Ouverture du capot Sous le capot : 5 2 3 6 4 7 PHOTO N - Liquide de lave-glace 2 Liquide de refroidissement 3 Remplissage d'huile 4 Niveau d'huile 5 Liquide de frein 6 Batterie 7 Ouverture du capot Feux avant : PHOTO N 2

Plus en détail

Chaudière à gaz haute efficacité CompactGas

Chaudière à gaz haute efficacité CompactGas Chaudière à gaz haute efficacité CompactGas Responsabilité énergétique et environnementale AluFer breveté pour un haut degré d'efficacité et des niveaux d'émission extrêmement bas. 1 CompactGas (1000-2800)

Plus en détail

Guide de l enseignant

Guide de l enseignant Le Centre de Découverte des Sciences de la Terre (CDST) Conseil Général de Martinique Guide de l enseignant Exposition : Qu y a-t-il derrière la prise? Conçue et réalisée par la Cité des Sciences et de

Plus en détail

Kubus Appareils d éclairage de façade

Kubus Appareils d éclairage de façade Kubus Appareils d éclairage de façade La boîte à lumière L éclairage des façades et du sol pour l intérieur et l extérieur dans un concept design dition: 23.11.2015 n journée, l appareil d éclairage Kubus

Plus en détail

dèle MO grand lutecia+ scala

dèle MO grand lutecia+ scala scala+lutecia scala+lutecia grand MODèLE 8-10,8m Po t e a u a v e c c o n s o l e d o u b l e (Sc a l a Ma x i) 4577 1995 1995 CANDÉLABRE CONTEMPORAIN POUR LA VILLE Créée par Jean-Michel Wilmotte, la gamme

Plus en détail

3URMHFWLRQ 1DWXUH &DUDFWpULVWLTXHV Point Verre transparent Rayonnement rond 15 Spot Verre granuleux Rayonnement légèrement diffus 19 Mi-ouverte Verre

3URMHFWLRQ 1DWXUH &DUDFWpULVWLTXHV Point Verre transparent Rayonnement rond 15 Spot Verre granuleux Rayonnement légèrement diffus 19 Mi-ouverte Verre Manuel d utilisation Version 1.0 Juillet 2003 FRANÇAIS CONSIGNES DE SECURITE ATTENTION: AVERTISSEMENT: Pour éviter tout risque d électrocution, le travail de nettoyage et d entretien doit être effectué

Plus en détail

Démonstrations de physique, Enseignement secondaire Table des matières

Démonstrations de physique, Enseignement secondaire Table des matières Démonstrations de physique, Enseignement secondaire Table des matières D1 Mécanique D1.1 Caractéristiques communes des corps D1.3 Mouvements linéaires D1.1.1 D1.1.1.1 D1.1.1.2 D1.1.1.3 D1.1.1.4 D1.1.1.5

Plus en détail

WALLAS 95DP MANUEL D UTILISATION

WALLAS 95DP MANUEL D UTILISATION WALLAS 95DP MANUEL D UTILISATION 4, rue Paul Héroult 92500 RUEIL MALMAISON Tph : 01 47 16 74 74 Fax : 01 47 16 77 77 email : contact@atmb-atmb.com RECHAUD WALLAS 95DP Combustible : Diesel Consommation

Plus en détail

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE BILANS THERMIQUES La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique: L approche microscopique décrit le comportement individuel

Plus en détail

DECOUVREZ LES SOLUTIONS D ÉNERGIE SOLAIRE AUTONOME DE WATT & HOME. Power Kits Eclairage et balisage solaire Produits malins

DECOUVREZ LES SOLUTIONS D ÉNERGIE SOLAIRE AUTONOME DE WATT & HOME. Power Kits Eclairage et balisage solaire Produits malins DECOUVREZ LES SOLUTIONS D ÉNERGIE SOLAIRE AUTONOME DE WATT & HOME Power Kits Eclairage et balisage solaire Produits malins I / L énergie solaire autonome - Le Power Kit WH 15 - Le Power Kit WH 45 - Le

Plus en détail

CITROËN C5 DOCUMENT 2

CITROËN C5 DOCUMENT 2 CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION COMMERCE CITROËN C5 DOCUMENT 2 AUTOMOBILES CITROËN Société Anonyme au capital de 1 400 000 000 F R.C.S. Nanterre B 642 050 199 Siège Social : 62, boulevard Victor Hugo

Plus en détail

Description. MASTER HPI-T Plus. Lampes aux iodures métalliques monoculot, fonctionnant sur appareillage iodure ou sodium haute pression.

Description. MASTER HPI-T Plus. Lampes aux iodures métalliques monoculot, fonctionnant sur appareillage iodure ou sodium haute pression. Description MASTER Plus Lampes aux iodures métalliques monoculot, fonctionnant sur appareillage iodure ou sodium haute pression. Avantages Cette lampe remplace les lampes sodium haute pression tubulaires

Plus en détail