LES SYSTÈMES ANTIVOL ET APRÈS VOL POUR VÉHICULES AUTOMOBILES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES SYSTÈMES ANTIVOL ET APRÈS VOL POUR VÉHICULES AUTOMOBILES"

Transcription

1 LES SYSTÈMES ANTIVOL ET APRÈS VOL POUR VÉHICULES AUTOMOBILES 1. LES SYSTÈMES ANTIVOL AGRÉÉS PAR L UPEA (VV1, VC1, VV2 ET VV3) Le VV1 empêche la mise en route du moteur VC1, une variante pour les véhicules lourds VV2: coupure moteur et sirène Le VV3 évite une double installation 2. LES SYSTÈMES APRÈS VOL AGRÉÉS PAR L UPEA (CJ0, CJ1 ET CJ2) Le CJ0 détecte Le CJ1 «ralentit» le voleur Le CJ2 localise le véhicule immobilisé ASSURINFO BULLETIN HEBDOMADAIRE DE L UNION PROFESSIONNELLE DES ENTREPRISES D ASSURANCES UPEA

2 LES SYSTÈMES ANTIVOL ET APRÈS VOL POUR VÉHICULES AUTOMOBILES Dans le cadre de l acceptation de la garantie vol d un contrat d assurance automobile, l assureur peut poser certaines exigences concernant la protection du véhicule contre le vol. Il est dès lors important de demander à l entreprise d assurances ou de lire dans les conditions particulières du contrat quelles sont ces exigences. Le non-respect de ces exigences peut entraîner la nullité de la couverture, ce qui signifie qu en cas de vol, la voiture ne sera pas assurée et le propriétaire ne sera pas indemnisé en dépit du paiement éventuel de la prime. D où l importance d être attentif à cet aspect lors de la souscription d une couverture contre le vol. QUE PEUT EXIGER L ASSUREUR? est pratiquement devenu inassurable sans une telle intervention. On trouve sur le marché tous les systèmes de protection possibles pour décourager le vol d une voiture. Afin d aider le consommateur à s y retrouver dans l offre foisonnante du marché, l UPEA a élaboré il y a quelques années une procédure d agrément. Cet agrément se fait sur la base d un cahier des charges qui garantit que la voiture est équipée d un système fiable. Ce cahier des charges tient évidemment compte de l évolution technologique. Ainsi, différents systèmes ont peu à peu fait leur apparition, avec leurs propres caractéristiques et finalités. Les systèmes de protection agréés par l UPEA couvrent différents types de dispositifs que l on peut reprendre dans deux grands groupes: celui des systèmes antivol et celui des systèmes après vol. Avant toute chose, il faut savoir que cette question peut différer d un assureur à l autre. Chaque entreprise d assurances est en effet maître de sa propre politique d acceptation. Ce qui signifie que les exigences éventuelles différeront en fonction de l assureur. Ces exigences peuvent également dépendre de certaines situations (valeur du véhicule à assurer, marque ou type de véhicule, existence d un garage, lieu de résidence,...). La principale de ces exigences est l installation d un système de protection par un installateur agréé. Le risque Le but d une installation antivol est d empêcher le vol du véhicule ou du moins de le décourager. Les systèmes après vol servent à compliquer l utilisation d un véhicule volé ou à localiser ce véhicule. Ces deux types de systèmes se complètent, certainement dans le cas où un voleur s empare des clés de la voiture en usant ou non de violence. La liste des produits agréés par l UPEA et des cahiers des charges peut être consultée sur le site Internet de l UPEA (www.upea.be).

3 POINT TO THE 1. Les systèmes antivol agréés par l UPEA (VV1, VC1, VV2 et VV3) Si un assureur exige un VV1, VC1, VV2 ou VV3, cela veut dire qu il faut installer un système dont la finalité est de prévenir un vol éventuel, c est-à-dire empêcher le voleur de partir avec le véhicule (d où le terme antivol). L instauration des systèmes VV1, VC1, VV2 et VV3 signifie que l on ne peut pas installer n importe quel système antivol. Avec les VV1, VC1, VV2 et VV3, il est fait référence aux systèmes qui ont obtenu l agrément des assureurs. Ces agréments sont accordés sur la base de critères que l on retrouve dans des cahiers des charges portant les dénominations VV1, VV2 et VV3. Ces cahiers des charges peuvent également être consultés sur le site web: LE VV1 EMPÊCHE LA MISE EN ROUTE DU MOTEUR Un «VV1» est un système qui empêche la mise en route du moteur d une voiture. Cette immobilisation est automatiquement activée après l arrêt du moteur du véhicule, au plus tard lors de l ouverture de la portière du conducteur ou, à défaut, dans un délai de 10 à 60 secondes suivant la coupure du moteur. Cette immobilisation est réalisée par une combinaison d au moins deux actions empêchent le démarrage (la neutralisation du démarreur, la coupure de l allumage, la coupure de la pompe d alimentation en carburant, ). Depuis 1998, tout nouveau véhicule vendu dans un Etat membre de l Union européenne doit être équipé d un dispositif d immobilisation monté d origine. On peut donc dire que dans le futur, tous les véhicules seront équipés d un tel dispositif qui ne pourra pas être considéré automatiquement comme un VV1 s il n est pas repris dans les listes des produits agréés. Si un assureur exige un VV1, on ne pourra donc pas considérer qu un système monté d origine répond à cette exigence. Il importe avant tout de vérifier si le système a un numéro d agrément VV1. VC1, UNE VARIANTE POUR LES VÉHICULES LOURDS Un système VC1 est identique à un VV1, mais il a été conçu spécialement pour être installé sur des véhicules équipés d une source d énergie électrique en 24 volts (camions, engins de chantier, ). La dénomination VC1 est uniquement utilisée pour faire une distinction dans la liste des produits agréés, mais elle est soumise aux prescriptions du cahier des charges VV1. VV2: COUPURE MOTEUR ET SIRÈNE Tout comme le VV1, un «VV2» est un système qui empêche la mise en route du moteur d une voiture. Cette immobilisation est automatiquement activée après l arrêt du moteur du véhicule, au plus tard lors de l ouverture de la portière du conducteur ou, à défaut, dans un délai de 10 à 60 secondes suivant la coupure du moteur. Cette immobilisation est réalisée par une combinaison d au moins deux actions empêchent le démarrage: la neutralisation du démarreur, la coupure de l allumage, la coupure de la pompe d alimentation en carburant, Le système VV2 se distingue par l existence d une sirène en plus de la coupure moteur. Un signal acoustique est ainsi émis dès la détection d une effraction. Cette détection se fait par la protection de toutes les portières, du coffre ou du capot (ce qu on appelle la détection périmétrique) et par l observation d une modification de volume dans le véhicule (la détection volumétrique). De plus amples explications techniques sur ce système sont reprises dans le cahier des charges qui peut également être consulté sur le site Internet de l UPEA. III De plus amples explications techniques sur le système sont reprises dans le cahier des charges qui peut également être consulté sur le site Internet de l UPEA.

4 LE VV3 ÉVITE UNE DOUBLE INSTALLATION IV Un «VV3» n est, en fait, pas un système antivol à proprement parler étant donné qu il n empêche pas la mise en route du moteur. Un VV3 dispose uniquement de la même sirène que le VV2 et sert à compléter une coupure moteur déjà installée (montée d origine ou VV1) afin de lui conférer les caractéristiques d un système VV2. De plus amples explications techniques sur ce système sont reprises dans le cahier des charges qui peut également être consulté sur le site Internet de l UPEA.

5 2. Les systèmes après vol agréés par l UPEA (CJ0, CJ1 et CJ2) Si un assureur exige un CJ0, CJ1 ou CJ2, cela signifie qu il convient d installer un système destiné à tenter d empêcher la disparition d un véhicule volé. Sont visés ici les cas où le voleur est parvenu à voler la voiture malgré la présence éventuelle d un système antivol, en utilisant les clés du véhicule. En fonction de la manière dont le voleur s est emparé de ces clés, on parle de car-jacking (violence à l égard du conducteur), de home-jacking (violence à l égard du propriétaire du véhicule à son domicile) et de modus operandi garage (vol des clés dans la maison du propriétaire du véhicule sans recours à la violence). L instauration des systèmes CJ0, CJ1 et CJ2 signifie que l on ne peut pas installer n importe quel système antivol. Avec les CJ0, CJ1 et CJ2, il est fait référence aux systèmes qui ont obtenu l agrément des assureurs. Ces agréments sont accordés sur la base de critères que l on retrouve dans des cahiers des charges portant les dénominations CJ0, CJ1 et CJ2. Ces cahiers des charges peuvent également être consultés sur le site Internet de l UPEA. LE CJ0 DÉTECTE Un «CJO» est un système pourvu des moyens de communication nécessaires à la localisation d un véhicule volé. A cette fin, on recourt généralement à des satellites (GPS) pour la détermination du lieu où se trouve le véhicule et au GSM pour la transmission des informations. L ensemble des interventions est suivi par une centrale de communication qui doit disposer d un agrément légal (loi du 10 avril 1990 sur les entreprises de gardiennage). Il existe deux types de systèmes: Un système autonome: le système est armé automatiquement si le véhicule est déplacé avec le moteur éteint ( à la suite par exemple d une détection de remorquage ou d une localisation) ou par un poste central après que le propriétaire du véhicule a donné l alerte. Un système intégré: le système est également armé automatiquement lorsque le moteur du véhicule est mis en route sans que la procédure de désactivation appropriée ne soit respectée ou lorsque un système de protection émet un signal d alarme (détection d une effraction, VV1, VV2, détection d une déclivité, ). LE CJ1 «RALENTIT» LE VOLEUR Un «CJ1» doit empêcher le voleur de continuer à circuler avec le véhicule. Pour ce faire, la vitesse est réduite de manière à ce qu elle atteigne 10 à 30 km/h et une signalisation externe (signaux acoustiques et optiques) s active afin de décourager le conducteur non autorisé à poursuivre sa route. A aucun moment, le véhicule, moteur tournant, n est immobilisé, ceci afin de ne pas mettre en danger la sécurité des autres usagers de la route. Ce n est que si le moteur a été coupé pendant plus de 60 secondes que le véhicule sera complètement immobilisé. V

6 LE CJ2 LOCALISE LE VÉHICULE IMMOBILISÉ VI Un système CJ2 combine en gros les fonctions d un CJ0 et celles d un CJ1, à savoir la localisation d un véhicule volé et l immobilisation de ce véhicule après arrêt du moteur. Il convient toutefois de remarquer qu il n est pas question ici d une réduction de la vitesse. Le véhicule est simplement immobilisé lorsque le moteur a déjà été coupé. De plus amples explications techniques sur le système sont reprises dans le cahier des charges qui peut également être consulté sur le site Internet de l UPEA. Les centrales agréées doivent être conformes aux dispositions légales concernant l utilisation des systèmes CJ0 et CJ2. Ainsi par exemple, la localisation d un véhicule volé ne peut être communiquée au propriétaire de ce véhicule. Seuls les services de police sont en droit de recevoir cette information en vue d une intervention. Une intervention du poste central sur le régime du moteur du véhicule ne peut également être réalisée que sur ordre de police. QUE FAIRE SI UN ASSUREUR EXIGE UN SYSTÈME AGRÉÉ? Choix du produit Sur la base de la liste des produits agréés et en fonction du produit demandé (VV1, VC1, VV2, VV3, CJ0, CJ1 ou CJ2), on peut sélectionner la marque du système que l on souhaite installer. Attention, les produits repris sur cette liste ne disposent pas tous d un agrément valable. Il y a lieu de voir dans la dernière colonne si l agrément n est pas arrivé à expiration. Choix de l installateur Pour trouver un installeur agréé, le consommateur peut procéder de deux façons. Soit il consulte la liste que l on retrouve sur le site Internet de l ANPI (www.anpi.be: cliquer sur «Services», puis sur «Inspections» et enfin sur «Vol»). Soit il prend contact avec le distributeur de la marque du système que l on a choisie (cf. la liste des adresses et des numéros de téléphone des distributeurs jointe à la liste des producteurs agréés). Ce distributeur peut désigner un installateur agréé de la région du propriétaire du véhicule. Si un assureur exige un système antivol ou après vol agréé, on s attend alors à ce qu un tel système soit également installé sur le véhicule en question. Ce qui signifie qu à un certain moment, il sera demandé au propriétaire du véhicule de fournir la preuve que le système exigé a bel et bien été installé. Cette demande peut être posée aussi bien lors de la souscription du contrat que lors de la survenance d un vol. En vue de faciliter les choses, une procédure a été établie quant à l agrément des produits et des installateurs de tels produits. A cet installateur, il convient de bien préciser les exigences posées par l assureur dans les conditions d acceptation (VV1, VC1, VV2, VV3, CJ0, CJ1 ou CJ2) et ce, afin d avoir la certitude qu il installera un système agréé suivant les listes. Attention, il convient également de lui signaler si l assureur exige un système autonome ou un système intégré CJ0 ou CJ2.

7 Une installation agréée doit donc répondre à deux critères: des produits agréés doivent être utilisés et le système doit être installé par des installateurs agréés. Seuls ces installateurs sont habilités à délivrer un certificat UPEA après l installation d un produit agréé. Ce certificat est nécessaire afin de pouvoir démontrer à l assureur que le système demandé a bel et bien été installé (à la souscription du contrat ou en cas de survenance d un vol). Il est donc extrêmement important d être en possession de ce certificat (dénommé VV1, VC1, VV2, VV3, CJ0 CJ1 ou CJ2 selon le produit installé) afin d être certain de la validité de la couverture de l assureur. L assureur comparera ce certificat avec la liste des produits agréés afin de voir si les conditions d octroi de la garantie sont remplies. Contrôle de l installation Un laboratoire d essais (ANPI) s occupe de l agrément des produits sur la base des différents cahiers des charges ainsi que des contrôles des installations effectuées. Ces derniers s effectuent par échantillonnage sur la base du certificat délivré par l installateur. Ce qui signifie que le propriétaire d un véhicule sur lequel a été effectué une installation peut être contacté par un représentant de l ANPI afin de fixer un rendez-vous pour procéder à un contrôle gratuit de l installation. Ce contrôle permettra de jauger la qualité du travail de l installateur, ce qui donnera au propriétaire de ce véhicule toutes les garanties quant à la fonctionnalité du système installé. QUE TROUVE-T-ON DANS LA LISTE DES PRODUITS AGRÉÉS? Les produits agréés proprement dits Chaque produit agréé se voit attribuer un numéro unique permettant d identifier le dispositif au moyen des dénominations des différents systèmes (VV1, VV2,...). Pour le VV1, le numéro donne également une indication du nombre de coupures moteur. Ainsi, E2 indique l existence de deux coupures, E3, trois coupures. EE concerne les systèmes montés d origine, la coupure se faisant au moyen d un logiciel. La liste renseigne par ailleurs la dénomination commerciale du produit, le détenteur de l agrément ainsi que le distributeur en Belgique si celui-ci n est pas le détenteur. Pour les systèmes CJ0 et CJ2, il est également indiqué s il s agit d un système autonome ou d un système intégré. Enfin, la liste mentionne également la date du début de l agrément et éventuellement la date de son échéance. La date d échéance de l agrément peut être ou non suivie d un astérisque. L absence d un astérisque signifie que l agrément a été retiré parce qu il est apparu lors d un contrôle que le produit n était plus conforme au cahier des charges. La présence d un astérisque signifie la fin de la validité de l agrément parce que son détenteur n en a pas demandé la reconduction. Tout agrément est accordé pour une période de trois années. Le détenteur est libre ensuite de demander une reconduction de l agrément. La distinction faite dans la manière dont l agrément est arrivé à expiration a son importance dans la mesure où il importe de savoir si un système non conforme a été mis sur le marché. VII

8 VIII UNION PROFESSIONNELLE DES ENTREPRISES D ASSURANCES MAISON DE L ASSURANCE SQUARE DE MEEÛS BRUXELLES Les distributeurs belges de produits agréés Après la liste des produits agréés, le consommateur trouve également une liste des distributeurs belges de ces produits. Il peut s adresser à ces distributeurs afin d obtenir des informations sur un installateur agréé (en vue d un montage) ou si l on rencontre des problèmes avec un système installé (service après-vente). Les systèmes montés d origine On trouve par ailleurs la liste des systèmes montés d origine. Il s agit de systèmes montés en usine par le constructeur du véhicule. Une distinction est faite entre les systèmes montés entièrement en usine et ceux qui doivent encore subir une manipulation une fois que le véhicule a été importé en Belgique. Pour les systèmes totalement montés à la sortie de l usine, on considère que leur installation a été réalisée sur la chaîne de montage en totale conformité avec l agrément. Ce qui signifie que les installations ne doivent plus être soumises à aucun contrôle. Aucun certificat ne doit par conséquent être délivré. La mention du numéro d agrément sur la facture d achat de la voiture suffit généralement pour l acceptation par l assureur. Les produits qui nécessitent encore une manipulation après leur importation en Belgique, doivent être contrôlés. A cette fin, un certificat doit bel et bien être délivré par le vendeur du véhicule. Les centrales de communication Une dernière liste concerne les données relatives aux centrales qui interviennent dans l agrément des systèmes CJ0 et CJ2. UPEA Design: Tertio, Bruxelles Impression: Peeters, B-3020 Herent

LE LABEL INCERT, POUR DÉCOURAGER LE VOL DE VOITURES. II Pas de protection, pas de couverture

LE LABEL INCERT, POUR DÉCOURAGER LE VOL DE VOITURES. II Pas de protection, pas de couverture ssur I Juillet 2008 LE LABEL INCERT, POUR DÉCOURAGER LE VOL DE VOITURES Introduction : Le label Incert, pour décourager le vol de voitures II Pas de protection, pas de couverture III Que peut exiger l

Plus en détail

Systèmes de suivi. contre le vol de véhicules. Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi

Systèmes de suivi. contre le vol de véhicules. Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi Systèmes de suivi contre le vol de véhicules Brochure d information destinée aux utilisateurs de systèmes de suivi Vous venez d acheter une voiture ou vous êtes sur le point de le faire. Vous souhaitez

Plus en détail

QUATRIÈME DIRECTIVE AUTO: LES DÉLAIS D INDEMNISATION À PARTIR DU 19 JANVIER

QUATRIÈME DIRECTIVE AUTO: LES DÉLAIS D INDEMNISATION À PARTIR DU 19 JANVIER DÉC 2002 QUATRIÈME DIRECTIVE AUTO: LES DÉLAIS D INDEMNISATION À PARTIR DU 19 JANVIER LIGNE DU TEMPS CONCERNANT LES DELAIS D INDEMNISATION 1. RÈGLEMENT DANS LES DÉLAIS PRÉVUS.....................................

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Position de la FSMA en ce qui concerne les éléments essentiels du contrat d assurance

Position de la FSMA en ce qui concerne les éléments essentiels du contrat d assurance Communication FSMA_2015_13 du 26/08/2015 Position de la FSMA en ce qui concerne les éléments essentiels du contrat d assurance Résumé/Objectifs: Par le biais de cette position, la FSMA souhaite tout d

Plus en détail

GÉOLOCALISATION PAR GPS / GPRS ET RÉCUPÉRATION DES VÉHICULES VOLÉS. Enjoy watching the track!

GÉOLOCALISATION PAR GPS / GPRS ET RÉCUPÉRATION DES VÉHICULES VOLÉS. Enjoy watching the track! GÉOLOCALISATION PAR GPS / GPRS ET RÉCUPÉRATION DES VÉHICULES VOLÉS Enjoy watching the track! QUI SOMMES NOUS? Tunisia Fleet Management TFM est une société anonyme, au capital de 270 000 Dinars, fondée

Plus en détail

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaine Alimentaire (AFSCA) Modèle du formulaire de demande d enregistrement, d autorisation et/ou d agrément

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaine Alimentaire (AFSCA) Modèle du formulaire de demande d enregistrement, d autorisation et/ou d agrément Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaine Alimentaire (AFSCA) Modèle du formulaire de demande d enregistrement, d autorisation et/ou d agrément I. NATURE DE LA DEMANDE Cette demande concerne: un enregistrement,

Plus en détail

Fiche de produit Police Voiture. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture.

Fiche de produit Police Voiture. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. POLICE VOITURE juin 2014 Fiche de produit Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une voiture. Assurances

Plus en détail

Quelques conseils de prévention avant d acheter un véhicule d occasion. Une voiture d occasion fiable

Quelques conseils de prévention avant d acheter un véhicule d occasion. Une voiture d occasion fiable Quelques conseils de prévention avant d acheter un véhicule d occasion Une voiture d occasion fiable Acheter une voiture d occasion n est pas une opération facile. Même si une voiture peut paraître au

Plus en détail

Conseils de Prévention pour lutter contre 20. le CARJACKING

Conseils de Prévention pour lutter contre 20. le CARJACKING Conseils de Prévention pour lutter contre 20 le CARJACKING le CARJACKING n est pas une FATALITÉ! soyez l acteur de votre propre sécurité Conseils de Prévention pour lutter contre 20 le CARJACKING 3 Gardez

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS DE PRÉVENTION AVANT D ACHETER UN VEHICULE D OCCASION

QUELQUES CONSEILS DE PRÉVENTION AVANT D ACHETER UN VEHICULE D OCCASION QUELQUES CONSEILS DE PRÉVENTION AVANT D ACHETER UN VEHICULE D OCCASION Editeur responsable: Jérôme Glorie Boulevard de Waterloo 76 1000 Bruxelles STOP AU TRAFIC DE VOITURES QUI EST LE VENDEUR? Achetez

Plus en détail

OFFRE PROMOTIONNELLE D EXTENSION DE LA GARANTIE CONSTRUCTEUR

OFFRE PROMOTIONNELLE D EXTENSION DE LA GARANTIE CONSTRUCTEUR OFFRE PROMOTIONNELLE D EXTENSION DE LA GARANTIE CONSTRUCTEUR Politique d Extension de la Garantie Constructeur INDIAN MOTORCYCLE Moteur, transmission, électronique GARANTIE LIMITÉE INDIAN MOTORCYCLE Company,

Plus en détail

Conditions générales

Conditions générales Conditions générales 1. Conditions générales du vendeur 1.1. Les conditions générales de la SA EvoBus Belgium, ci-après dénommée «EvoBus», sont d application à la présente convention à l exclusion de toutes

Plus en détail

Votre cyclo mérite une plaque!

Votre cyclo mérite une plaque! Votre cyclo mérite une plaque! A partir du 11 décembre 2015, une procédure de régularisation vous permettra d obtenir une plaque pour votre cyclo usager Service public fédéral Mobilité et Transports Depuis

Plus en détail

GESTION DES SINISTRES

GESTION DES SINISTRES GESTION DES SINISTRES Notion de sinistre et limites Un sinistre est un évènement accidentel dont la nature est garantie par le contrat. Un sinistre est indemnisable uniquement s il provoque un dommage.

Plus en détail

L ATTESTATION D APTITUDE À LA CONDUITE

L ATTESTATION D APTITUDE À LA CONDUITE L ATTESTATION D APTITUDE À LA CONDUITE 1 Principe Le Service Public Fédéral Mobilité et Transports a sa propre réglementation (AR du 23/03/1998) qui impose non seulement la réussite d un examen théorique

Plus en détail

Les conditions pour la conduite d un minibus en EMS

Les conditions pour la conduite d un minibus en EMS Les conditions pour la conduite d un minibus en EMS Le (Texte original de l AVDEMS) responsable DS Personnes âgées octobre 2010 CURAVIVA Suisse Zieglerstrasse 53 3000 Berne 14 Tél +41 (0) 31 385 33 33

Plus en détail

SYSTEME DE PROTECTION TG 666/2

SYSTEME DE PROTECTION TG 666/2 V81199A SYSTEME DE PROTECTION TG 666/2 UNE ALARME HAUT DE GAMME POUR MOTOS & SCOOTERS Classe SRA < 50 cm 3 uniquement 1 - Introduction Vous venez d acquérir l alarme TG 666/2 et nous vous en remercions.

Plus en détail

POLICE VOITURE CBC. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture.

POLICE VOITURE CBC. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. POLICE VOITURE CBC Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une voiture. Assurances Quelles couvertures

Plus en détail

Absence de convocation de l épouse commune en biens

Absence de convocation de l épouse commune en biens CONVOCATIONS AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES Absence de convocation de l épouse commune en biens 1ère chambre D, 24 mars 2015, RG 13/05969 La convocation à une assemblée générale concernant des époux propriétaires

Plus en détail

CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION

CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION Document EUREPGAP Contrat de sous-licence & de certification (V2.3) Page 1 sur 7 CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION pour la participation en tant que participant de marché intéressé dans le cadre

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Que faire en cas d accident?

Que faire en cas d accident? Editeur Responsable : Mercedes-Benz Financial Services BeLux SA Avenue du Péage 68 B-1200 Bruxelles TVA : BE 0405.816.821 RPM : Bruxelles CBFA : 14855. Tél. : (02) 254 68 11 Fax : (02) 254 68 12 www.mercedes-benz.be

Plus en détail

Réforme du contrôle technique. 3 décembre 2015

Réforme du contrôle technique. 3 décembre 2015 3 décembre 2015 Programme gouvernemental de 2013: «Pour ce qui est du contrôle technique des véhicules, le Gouvernement prévoit d évaluer la performance et l organisation actuelle afin d y apporter les

Plus en détail

PONT LEVANT BACALAN-BASTIDE - BORDEAUX

PONT LEVANT BACALAN-BASTIDE - BORDEAUX PONT LEVANT BACALAN-BASTIDE - BORDEAUX CONVENTION RELATIVE AUX MODALITES D ASSURANCE COMMUNE TOUS RISQUES CHANTIER Entre : La Communauté urbaine de Bordeaux, dont le siège est esplanade Charles de Gaulle

Plus en détail

Manuel d utilisation Alarme Auto na-2018 Attention :

Manuel d utilisation Alarme Auto na-2018 Attention : Manuel d utilisation Alarme Auto na-2018 Attention : 1) Le contenu de ce manuel comprend les informations nécessaires à une utilisation correcte de cet appareil. Nous vous suggérons dès lors de le lire

Plus en détail

COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES. RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010

COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES. RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010 1 COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010 MODIFIÉ PAR LE RÈGLEMENT N o 1 DE 2013 Adopté le 27 mai

Plus en détail

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA

Convention. Assurance Protection Juridique de Generali Belgium SA Convention La durée du contrat est fixée aux conditions particulières. Elle ne peut excéder un an. A chaque échéance annuelle, le contrat est reconduit tacitement pour des périodes consécutives d un an.

Plus en détail

COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES. RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010

COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES. RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010 1 COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010 MODIFIÉ PAR LE RÈGLEMENT N o 1 DE 2013 Adopté le 27 mai

Plus en détail

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance 3/03/06 17:07 Page 9 DEP 428 FEV. 2006 DEP 428-4 volets Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels Centre de documentation et d information de l assurance FEV. 26, bd Haussmann

Plus en détail

Document de vente en automobile

Document de vente en automobile Document de vente en automobile Introduction Le guide de la réparation automobile signé avec le ministère de la consommation le 21/01/1993 a défini plusieurs points qui sont des devoirs du réparateur.

Plus en détail

Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique

Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique L UNION FAIT LA FORCE Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique et/ou pour l installation d une borne de rechargement Revenus 2010 et 2011 (exercices d imposition 2011 et 2012) Mesures applicables

Plus en détail

ACHAT D UN VÉHICULE DANS L UNION EUROPÉENNE

ACHAT D UN VÉHICULE DANS L UNION EUROPÉENNE ACHAT D UN VÉHICULE DANS L UNION EUROPÉENNE CENTRE EUROPÉEN DES CONSOMMATEURS GIE LUXEMBOURG Décembre 2014 INTRODUCTION L achat d une nouvelle voiture représente dans la majorité des cas une acquisition

Plus en détail

***AVIS IMPORTANT***

***AVIS IMPORTANT*** ***AVIS IMPORTANT*** Ce document contient des informations concernant la législation relative à la formation de conducteurs professionnels de poids lourds et d autobus/autocars. Les questions ayant trait

Plus en détail

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco 7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE Présenté par Transpoco Après un énième passage chez le garagiste en moins de deux mois, vous avez décidez qu il était temps de vous séparer de votre vieille

Plus en détail

Auto/train, mode d emploi Réservation des billets, dépose et récupération du véhicule: c est tout simple.

Auto/train, mode d emploi Réservation des billets, dépose et récupération du véhicule: c est tout simple. Votre voyage en pratique Auto/train, mode d emploi Réservation des billets, dépose et récupération du véhicule: c est tout simple. Achetez vos billets comme vous voulez Par téléphone Au 36 35 (0,34 TTC/

Plus en détail

MAN TeleMatics START. Devenez le coach de votre rentabilité. Support TeleMatics % 06 % 65 % 16 % 48. ServiceCare % 16 % 88 SYSTEM % 25 % 29

MAN TeleMatics START. Devenez le coach de votre rentabilité. Support TeleMatics % 06 % 65 % 16 % 48. ServiceCare % 16 % 88 SYSTEM % 25 % 29 Downloading % 99 SYSTEM Downloading % 71 % 25 Downloading % 25 % 16 % 88 START % 29 % 06 Downloading % 34 % 16 % 48 % 65 Downloading % 75 MAN TeleMatics Devenez le coach de votre rentabilité Support TeleMatics

Plus en détail

Foire aux Questions Identification chevaux

Foire aux Questions Identification chevaux Foire aux Questions Identification chevaux 1/ Dans quelle mesure les exigences d identification de l arrêté royal du 16 juin 2005 s appliquent-elles aux chevaux en provenance de l étranger? Qu entend-on

Plus en détail

Circuler en Belgique - 2008 -

Circuler en Belgique - 2008 - Circuler en Belgique - 2008 - Pour circuler en Belgique, le conducteur d un véhicule à moteur doit répondre à une série d obligations. Permis de conduire et Code de la route Pour circuler en Belgique,

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE ST-LEGIER-LA CHIESAZ

LA MUNICIPALITE DE ST-LEGIER-LA CHIESAZ LA MUNICIPALITE DE ST-LEGIER-LA CHIESAZ Vu les articles 4 & 109 du Règlement général de police de 1998 arrête : LES PRESCRIPTIONS MUNICIPALES SUR LE STATIONNEMENT PRIVILEGIE DES VEHICULES (RESIDANTS ENTREPRISES

Plus en détail

Assurance en cas de privation de jouissance

Assurance en cas de privation de jouissance Assurance en cas de privation de jouissance Garantie du régime Autopac de base Garantie facultative pour une protection supplémentaire Restez sur la route grâce à l assurance en cas de privation de jouissance

Plus en détail

GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE

GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE La plate-forme de dématérialisation des marchés publics du Conseil général de l Isère permet

Plus en détail

Traceur GPS Antivol. Le traceur est conforme aux normes européennes 95/56 E27

Traceur GPS Antivol. Le traceur est conforme aux normes européennes 95/56 E27 Traceur GPS Antivol Le traceur est conforme aux normes européennes 95/56 E27 Nous vous remercions d avoir choisi un produit de la gamme ATEXYS pour votre véhicule. Nous vous conseillons de lire attentivement

Plus en détail

En 2017, 90% des véhicules seront équipés du système start/stop...

En 2017, 90% des véhicules seront équipés du système start/stop... En 2017, 90% des véhicules seront équipés du système start/stop... Batteries performance et technologies avancées Dans toute voiture, c est la batterie qui délivre l énergie nécessaire au démarrage du

Plus en détail

Conseils de conduite. visant les moteurs Cummins de véhicules routiers de moyenne ou grosse cylindrée équipés d un dispositif de posttraitement.

Conseils de conduite. visant les moteurs Cummins de véhicules routiers de moyenne ou grosse cylindrée équipés d un dispositif de posttraitement. Conseils de conduite. visant les moteurs Cummins de véhicules routiers de moyenne ou grosse cylindrée équipés d un dispositif de posttraitement. Le présent guide traite le sujet des témoins* du moteur,

Plus en détail

PROCEDURE RELATIVE AU CONTROLE DES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES, A LA REMISE DU PV DU CONTROLE TECHNIQUE NECESSAIRE A L IMMATRICULATION OU A L

PROCEDURE RELATIVE AU CONTROLE DES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES, A LA REMISE DU PV DU CONTROLE TECHNIQUE NECESSAIRE A L IMMATRICULATION OU A L PROCEDURE RELATIVE AU CONTROLE DES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES, A LA REMISE DU PV DU CONTROLE TECHNIQUE NECESSAIRE A L IMMATRICULATION OU A L ATTRIBUTION DU NUMERO D ORDRE ET L ETABLISSEMENT DU TITRE DE

Plus en détail

Guidance pour le développement du rapport de crédit

Guidance pour le développement du rapport de crédit Direction générale Transport Aérien Direction Licences Licences de vol et immatriculations CCN Rue du Progrès 80, Bte 5 local 1030 Bruxelles Tél. 02 277 43 11 - Fax 02 277 42 59 Votre contact Laurent Vandescuren

Plus en détail

DE DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES DE BOISSONS ET AUTRES PRODUITS

DE DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES DE BOISSONS ET AUTRES PRODUITS CONVENTION DE DEPOT ET DE GESTION DE DISTRIBUTEURS AUTOMATIQUES DE BOISSONS ET AUTRES PRODUITS - 1 - Entre les soussignés : La Ville de ROUEN, Représentée par Madame, adjointe au Maire, chargée des.. agissant

Plus en détail

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Manuel Qualité Préambule La note ci jointe décrit les engagements de la société vis-à-vis des procédures

Plus en détail

(Exemplaire à conserver)

(Exemplaire à conserver) CONTRAT DE LOCATION D ESPACE DE STOCKAGE (Exemplaire à conserver) Entre les soussignés : La Société HIVERNAGE56, exploitant sous l'enseigne MICANN, SARL au capital de 20 000, immatriculée au RCS de Lorient

Plus en détail

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I.

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I. Article 1 : Définitions A.M.O.I. SARL (ciaprès dénommée «A.M.O.I.») est une société de prestations de services informatiques intervenant dans le domaine des réseaux informatiques et des nouvelles technologies

Plus en détail

Antivol de Fuel. Boitier GPS VT1000 adapté. Auteur : Sena Raj JUGANAIKLOO / Sena Computer

Antivol de Fuel. Boitier GPS VT1000 adapté. Auteur : Sena Raj JUGANAIKLOO / Sena Computer Antivol de Fuel Boitier GPS VT1000 adapté Auteur : Sena Raj JUGANAIKLOO / Sena Computer --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Projet de budget 2015 : Quels changements en matière de TVA?

Projet de budget 2015 : Quels changements en matière de TVA? Projet de budget 2015 : Quels changements en matière de TVA? Suite au dépôt à la Chambre des Députés, le 15 octobre 2014, du projet de loi (n 6720) concernant le budget de l Etat 2015, certaines clarifications,

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

ET LE NOUVEAU RÈGLEMENT DU BARREAU DU QUÉBEC

ET LE NOUVEAU RÈGLEMENT DU BARREAU DU QUÉBEC ET LE NOUVEAU RÈGLEMENT DU BARREAU DU QUÉBEC règlement Juris Concept logiciel comptabilité normes d exercice avocats Barreau du Québec gestion des rappels tenue des dossiers comptes clients suivi des échéances

Plus en détail

Prévention, une bonne habitude! Protégez votre moto contre le vol!

Prévention, une bonne habitude! Protégez votre moto contre le vol! Prévention, une bonne habitude! Protégez votre moto contre le vol! Le phénomène des vols de motos est en nette augmentation ces dernières années, ce qui est loin de réjouir les propriétaires de ces véhicules.

Plus en détail

Contrat à Internet, l Internet Mobile et la location d une Tablette

Contrat à Internet, l Internet Mobile et la location d une Tablette Version 2 Belgacom S.A. Boulevard du Roi Albert II, 27, 1030 Bruxelles T.V.A. : BE 202.239.951 - RPM Bruxelles 587.163 Le contrat suppose la souscription d un abonnement de durée déterminée. Passé cette

Plus en détail

Immatriculation et assurances. Immatriculation et assurances

Immatriculation et assurances. Immatriculation et assurances 7 171 7 Le chapitre 7 contient des renseignements sur l immatriculation des véhicules et d autres renseignements utiles pour les propriétaires de véhicules. 172 Avant de conduire un véhicule sur le réseau

Plus en détail

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives?

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? La pratique sportive est génératrice de risque et d accident matériel ou corporel. C est pourquoi il existe de nombreuses

Plus en détail

Contrat de location d une place de parking

Contrat de location d une place de parking Contrat de location d une place de parking ENTRE : - La Ville de Massy, représentée par Monsieur Vincent DELAHAYE Sénateur-Maire, en vertu d une délibération n - 27 en date du 12 mars 2015 d une part,

Plus en détail

Que faire quand on embauche un entrepreneur?

Que faire quand on embauche un entrepreneur? Que faire quand on embauche un entrepreneur? De nombreux entrepreneurs expérimentés et fiables travaillent dans votre région, des professionnels hautement qualifiés, qui font des affaires selon les règles.

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-161 DU 17 DECEMBRE 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LA SOCIETE AL.BER.TI SAM RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Fiscalité 7 Wheel Lease

Fiscalité 7 Wheel Lease Fiscalité 7 Wheel Lease 09-2013 Introduction 7 Wheel Lease, produit de la gamme ALD newmobility, combine le leasing d un véhicule toutes marques et tous modèles confondus avec celui d un Piaggio MP3, un

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT)

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) à partir du 1 er août 2014 Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1 Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX 09, et,

Plus en détail

Les Assurance en République du Congo

Les Assurance en République du Congo Les Assurance en République du Congo Article juridique publié le 19/10/2012, vu 610 fois, Auteur : Joseph MIKALA Inscrit dans l esprit de l article 1382 du Code civil stipulant «tout fait quelconque de

Plus en détail

version def septembre 2010

version def septembre 2010 GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE 1 La plate-forme de dématérialisation des marchés publics du Conseil général de l Isère

Plus en détail

Aperçu sur le contrat d assurance

Aperçu sur le contrat d assurance Aperçu sur le contrat d assurance I. Les caractéristiques du contrat d assurance L article 1 de la loi 17-99 portant code des assurances définit le contrat d assurance comme la convention passée entre

Plus en détail

Correction détaillée ASSR2. Session 2011

Correction détaillée ASSR2. Session 2011 détaillée ASSR2 Epreuve principale Session 2011 Question 1 Piétons Rollers Dépasser un piéton C est bien sur le trottoir que le roller, qui est considéré comme un piéton, doit circuler. Mais, plus rapide

Plus en détail

DES MEUBLES CORPORELS

DES MEUBLES CORPORELS Un bien meuble corporel est un bien qui a une existence matérielle et qui peut être déplacé (ex : un téléviseur, une voiture). Les procédures civiles d exécution, et notamment les saisies de meubles corporels,

Plus en détail

SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES

SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES Votre syndrome d'apnée du sommeil peut provoquer une somnolence et une baisse de votre vigilance dans la journée. Sans une prise en charge

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 B-17-01 N 191 du 26 OCTOBRE 2001 5 F.P. / 69 INSTRUCTION DU 17 OCTOBRE 2001 IMPOT SUR LE REVENU. CREDIT D IMPOT POUR L ACQUISITION OU LA LOCATION

Plus en détail

Information relative au programme «Alcolock»

Information relative au programme «Alcolock» Information relative au programme «Alcolock» Mesure judiciaire dans la lutte contre l alcool au volant. I. Alcolock Lorsqu une personne est condamnée pour alcool au volant, le juge peut limiter son permis

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2013-129 DU 27 NOVEMBRE 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT RECOMMANDATION SUR LES DECLARATIONS DE TRAITEMENTS AUTOMATISES D INFORMATIONS NOMINATIVES CONCERNANT

Plus en détail

Guide de l installateur. Data & Mobiles International est une société du groupe France Télécom 195, rue Lavoisier BP 1 F 38330 Montbonnot Saint-Martin

Guide de l installateur. Data & Mobiles International est une société du groupe France Télécom 195, rue Lavoisier BP 1 F 38330 Montbonnot Saint-Martin Guide de l installateur Data & Mobiles International est une société du groupe France Télécom 195, rue Lavoisier BP 1 F 38330 Montbonnot Saint-Martin 1. Mise en garde Cet équipement contient un dispositif

Plus en détail

M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 16 décembre 2010 N de pourvoi: 09-69829 Non publié au bulletin Rejet M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président Me Le

Plus en détail

GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS. Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS

GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS. Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS De plus en plus d entreprises, par exemple les sociétés de dépannage

Plus en détail

SOLUTION DE SUIVI DE FLOTTE PAR GPS Traceur GPS solution GPRS

SOLUTION DE SUIVI DE FLOTTE PAR GPS Traceur GPS solution GPRS SOLUTION DE SUIVI DE FLOTTE PAR GPS Traceur GPS solution GPRS Principe : Nous proposons un système complet et novateur permettant le suivi à distance de déplacements de véhicules, grâce au GPS et à une

Plus en détail

Conditions Générales de prestations de services

Conditions Générales de prestations de services Conditions Générales de prestations de services applicables au 01 janvier 2012 et modifiables sans préavis ARTICLE 1 - DEFINITIONS : On entend par «ASSISTANCE C&D INFORMATIQUE», ASSISTANCE C&D INFORMATIQUE

Plus en détail

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété.

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. La commission, Considérant : que l article L. 242-1 du Code des assurances dispose que : «Toute

Plus en détail

sur l imposition des véhicules automobiles et des remorques Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur l imposition des véhicules automobiles et des remorques Le Grand Conseil du canton de Fribourg 65.4. Loi du 4 décembre 967 sur l imposition des véhicules automobiles et des remorques Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du novembre 967 ; Sur la proposition de cette

Plus en détail

Caractéristiques générales de nos voitures

Caractéristiques générales de nos voitures Caractéristiques générales de nos voitures Table des matières Page 1. Témoins lumineux... 2 1.1 Airbag... 2 2. Boutons et leviers... 3 2.1 Porte barrée «childlock».....3 2.2 Fenêtre bloquée.3 2.3 trappe

Plus en détail

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Parmi les objectifs tracés par le Plan Maroc Vert : Améliorer la compétitivité

Plus en détail

LE CREDIT DOCUMENTAIRE

LE CREDIT DOCUMENTAIRE LE CREDIT DOCUMENTAIRE Le crédit documentaire est l engagement d une banque de payer un montant déterminé au fournisseur d une marchandise ou d une prestation, contre remise, dans un délai fixé, de documents

Plus en détail

SANCTION CIVILE PRÉVENTION DES IMMIGRANTS CLANDESTINS : CODE DE BONNES PRATIQUES

SANCTION CIVILE PRÉVENTION DES IMMIGRANTS CLANDESTINS : CODE DE BONNES PRATIQUES French SANCTION CIVILE PRÉVENTION DES IMMIGRANTS CLANDESTINS : CODE DE BONNES PRATIQUES Code de bonnes pratiques paru en conformité avec la section 33 de l Immigration and Asylum Act 1999 SANCTION CIVILE

Plus en détail

Plan Famille Conditions Générales

Plan Famille Conditions Générales Plan Famille Votre sécurité nous tient à cœur. www.baloise.be 2 Plan Famille Contenu Le Plan Famille comprend les et Particulières. Nous vous conseillons de lire attentivement ces deux documents. I. Définitions

Plus en détail

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché Fabriqué en France Certifié CE Garanti 3 ans Technologie brevetée DomoTAG, grand prix de l innovation 2005, est un système d alarme évolutif

Plus en détail

BUREAU BELGE DES ASSUREURS AUTOMOBILES

BUREAU BELGE DES ASSUREURS AUTOMOBILES AGREMENT DES CORRESPONDANTS REGLEMENT Préambule Conformément à l article 4 du Règlement Général 1 du Conseil des Bureaux qui a pour objet de régir les relations entre les Bureaux nationaux d assurance

Plus en détail

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA DEUXIEME EDITION 2001 L assureur est tenu, avant la conclusion du contrat de fournir une fiche d information sur le prix, les garanties et les exclusions.

Plus en détail

SUITE AFFAIRE+ Guide du logiciel de gestion de la qualité Version 2. Créé par : www.rif-innotech.ca

SUITE AFFAIRE+ Guide du logiciel de gestion de la qualité Version 2. Créé par : www.rif-innotech.ca SUITE AFFAIRE+ Guide du logiciel de gestion de la qualité Version 2 Créé par : www.rif-innotech.ca Le 20 Mars 2012 Table des matières Avant de commencer à utiliser le logiciel... 3 Démarrer le logiciel...

Plus en détail

Questions fréquentes au sujet du document de reprise des énergies

Questions fréquentes au sujet du document de reprise des énergies Questions fréquentes au sujet du document de reprise des énergies 1. Qu est-ce qu un document de reprise des énergies? Un document de reprise des énergies est un formulaire qui doit être complété lorsqu

Plus en détail

Vu les décrets. nomination du. l ARPT ; Algérie Poste; Considérant la 2012 (PV n 68 DECIDE. Article 1 er : d agrément des

Vu les décrets. nomination du. l ARPT ; Algérie Poste; Considérant la 2012 (PV n 68 DECIDE. Article 1 er : d agrément des DECISION N 444 SP/PC/ARPT du 22/10/2012 PORTANT DEFINITION ET CONDITIONS D AGREMENT DES EQUIPEMENTS POSTAUX Le Conseil de l Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT), Vu la loi

Plus en détail

Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures

Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures Avec des PTR jusqu à 26 tonnes, le Volvo FE hybride réunit tous les atouts pour la collecte des ordures et la distribution. Le moteur électrique

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DU DISTRICT DE CLARE ARRÊTÉ N 28 ARRÊTÉ CONCERNANT LES REVENDEURS TEMPORAIRES DE VÉHICULES MOTORISÉS

MUNICIPALITÉ DU DISTRICT DE CLARE ARRÊTÉ N 28 ARRÊTÉ CONCERNANT LES REVENDEURS TEMPORAIRES DE VÉHICULES MOTORISÉS MUNICIPALITÉ DU DISTRICT DE CLARE ARRÊTÉ N 28 ARRÊTÉ CONCERNANT LES REVENDEURS TEMPORAIRES DE VÉHICULES MOTORISÉS Compétences En vertu de l article 171 de la loi sur les administrations municipales (Municipal

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE STATUT DE CLIENT PROTÉGÉ

FORMULAIRE DE DEMANDE DE STATUT DE CLIENT PROTÉGÉ FORMULAIRE DE DEMANDE DE STATUT DE CLIENT PROTÉGÉ Le formulaire complété et signé par toutes les personnes majeures est à envoyer, accompagné de ses annexes, à l adresse suivante : BRUGEL, Avenue des Arts,

Plus en détail

PPL/RC PRESCRIPTIONS POUR L AGREMENT DES STATIONS CENTRALES DE SURVEILLANCE

PPL/RC PRESCRIPTIONS POUR L AGREMENT DES STATIONS CENTRALES DE SURVEILLANCE PPL/RC S.C.T.P.I. RC970302 4.02.1987 PRESCRIPTIONS POUR L AGREMENT DES STATIONS CENTRALES DE SURVEILLANCE 1. Domaine d application Les présentes prescriptions concernent les stations centrales de surveillance

Plus en détail

10.04.2013. Conduire un minibus jusqu à 3,5t (Transport non professionnel)

10.04.2013. Conduire un minibus jusqu à 3,5t (Transport non professionnel) Conduire un minibus jusqu à 3,5t (Transport non professionnel) Table de matières 1. Permis de conduire bleu avec catégorie D2 (anciennes dispositions légales) échange contre un permis de conduire au format

Plus en détail

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité argumentaire de ventes introduction Le système RadioSens est né de l effort de notre équipe d ingénieurs experts en télécommunications pour développer

Plus en détail

LE DRAWBACK RELATIF AUX VÉHICULES AUTOMOBILES EXPORTÉS

LE DRAWBACK RELATIF AUX VÉHICULES AUTOMOBILES EXPORTÉS Ottawa, le 21 octobre 2009 MÉMORANDUM D7-3-2 En résumé LE DRAWBACK RELATIF AUX VÉHICULES AUTOMOBILES EXPORTÉS 1. Le présent mémorandum a été révisé conformément à l Initiative de réduction de la paperasserie

Plus en détail