INTERACTION GAZ-SURFACES (FROIDES):

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTERACTION GAZ-SURFACES (FROIDES):"

Transcription

1 INTERACTION GAZ-SURFACES (FROIDES): 1) DÉSORPTION THERMIQUE: EFFET DE COUVERTURE IMPORTANCE ASTRO?! 2) DÉSORPTION CHIMIQUE ATELIER LERMA - PARIS - F. DULIEU - 3 NOVEMBRE 2014

2 DÉSORPTION- ADSORPTION ET DIFFUSION z x Désorption <=> Adsorption : Energie perpendiculaire à la surface. Diffusion: parallèle à la surface. Ediff= X Edes (limite des modèles actuels)

3 DÉSORPTION ET TEMPÉRATURE La température n est pas significative, le flux, voire l énergie d adsorption le sont.

4 DÉSORPTION ET TEMPÉRATURE La température n est pas significative, le flux, voire l énergie d adsorption le sont.

5 DÉSORPTION SURFACE AMORPHE D 2 déposé à 10K puis désorbé en chauffant l échantillon : TPD

6 SURFACE «AMORPHE» x x

7 CO SUR H 2 O: EFFET DE COUVERTURE Voir Noble et al 2012 (MNRAS) Energie «multicouche» 850 K Energie «plus probable» 1100 K Energie «faible couche» 1350 K (c) Doronin (c) Dulieu expériences de M. Doronin, sept 2014 sur SPICES

8 CO SUR H 2 O: EFFET DE COUVERTURE Voir Noble et al 2012 (MNRAS) Energie «multicouche» 850 K Energie «plus probable» 1100 K Energie «faible couche» 1350 K On peut donc «choisir» une large variété d énergie d adsorption. Tout dépend de ce qu est la surface et ce qui est sur la surface! Remarque: Caselli et al 2002 avait choisi de prendre des énergies d adsorption de N 2 et CO distinctes

9 MÉLANGES CO/O 2 EN SOUS- MONOCOUCHE (c) Noble, Diana et al in prep. Expériences FORMOLISM Simulé avec statistique «Fermi-Dirac» CO et O 2 ont des énergies de multilayers et sub-layer voisines Mais O2 est systématiquement repoussé par CO Résultats identiques avec CO/N 2 C est l effet de ségrégation (Dulieu et al, CPL, 2005)

10 INTÉRÊT ASTRO? «Ligne d accrétion» quand le flux entrant = flux désorbé Température surface Grain nu Grain coated H2O Grain coated CO Log Densité CO (gaz) «Remplissage» progressif principalement avec CO Chimie en surface possible dès K pour CO, pas N2, O 2 O 2 et N 2 maintenu dans gaz jusqu à couche CO complète Mais déplétion <15K

11 CHEMICAL DESORPTION (c) Dulieu et al, Nature Sci. Rep. 2013

12 Exposure of 0.3 ML of O Variable surface temperatures Minissale et al PRL 2013 O 2 /O 3 ratio O 2 changes with the surface temperature O 3

13 [O+O] Texte CD is dependent on the type of substrate CD close to 0 for ices CD variable but similar behavior for silicates and O-graphite

14 What could be the mechanism of chemical desorption? Source of energy: Enthalpy of formation (60,000 K)? Key point: how the initial energy is converted in?

15 Chemical desorption, effect of coverage (c) Minissale&Dulieu, JCP 2014 Exposure of 0.5 ML of O on pre-adsorbed N2 O O2 N2 N2

16 What could be the mechanism of chemical desorption? Source of energy: Enthalpy of formation (50,000 K) Chemical desorption : 4 parameters? - Chemical energy available - Adsorption energy of products - Degree of freedom - Energy transfert to the substrate (or neighbor)? Key point: how the initial energy is converted in?

17 Physical properties ruling out the chemical desorption e = 80% f <5% CD of O + O > O2 CD of O2 + O > O3 CD O O D Type of reaction Ebinding ! Exchange with the substrate (elast. coll.) N deg. of freedom eps* (masse)

18 Energy transfert Classical momentum exchange? m E M E M = 130 amu, case of hyperthermal scattering of O2 on graphite see Hayes et al, 2012

19 Equipartition of energy Parameters of the reaction DH R Heat of reaction N : Degree of freedom of all the products! Parameters of the product eps : fraction of energy available after collision with surface Ebinding : Binding energy (c) M. Minissale thesis

20 Equipartition of energy OK if N is included in the formulae CD should be mass dependent Good fit for an effective mass (surface) of 130 Explain why the coverage reduce the CD Possible under estimation of OH, H2O CD

21 Few predictions Based upon equipartition, and effective mass of 120 (Bare grains) CH CH 0.5 % H HCO+H 6.5 % CO HCO+H 40 % N N+N 84 % O O+O 66 % OH O+H 40 % H H+H 90 %

22 CONCLUSION ABOUT CHEMICAL DESORPTION Chemical desorption can be efficient but does not explain COM s in the gas phase There are 4 main parameters - Chemical energy available - Adsorption energy of products - Degree of freedom - Energy transfert to the substrate (or neighbor) Equipartition of energy describe properly the experiments (in the limit of large experimental errors.) Water ice reduces strongly the CD [- 20 to 500%] Indirect CD is not efficient

SOIL MOISTURE AND RADON GAS. Bliss L. Tracy Radiation Protection Bureau Health Canada

SOIL MOISTURE AND RADON GAS. Bliss L. Tracy Radiation Protection Bureau Health Canada SOIL MOISTURE AND RADON GAS Bliss L. Tracy Radiation Protection Bureau Health Canada CGEO Workshop on Soil Moisture Saskatoon SK 19-20 June 2007 Outline What is radon? Where does it come from? Why is it

Plus en détail

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles!

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! Séminaire Bâtiment Durable : La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! 4 mars 2016 Bruxelles Environnement LA POMPE À CHALEUR EN RÉNOVATION : DEUX CAS CONCRETS EN LOGEMENT INDIVIDUEL Eric DUMONT, assistant

Plus en détail

Organic Spintronics with phthalocyanines as model systems

Organic Spintronics with phthalocyanines as model systems Organic Spintronics with phthalocyanines as model systems S. Boukari Teams involved : P. Seneor, UMP CNRS/Thales : nanoindentation M. Alouani, IPCMS : calculations E. Beaurepaire, IPCMS : fabrication,

Plus en détail

Water movements in frozen soils Gilles Lefebvre Samir Kaced Saïd Makhlouf. Ventilation Biological treatment Thermal desorption...

Water movements in frozen soils Gilles Lefebvre Samir Kaced Saïd Makhlouf. Ventilation Biological treatment Thermal desorption... Water movements in frozen soils Gilles Lefebvre Samir Kaced Saïd Makhlouf 1.On site treatment 2. Out site treatment Physical Chemical Biological... 3. In situ treatment Excavation Ventilation Biological

Plus en détail

ALGORITHMIQUE - 3èME édition - COURS AVEC 957 EXERCICES ET 158 PROBLèMES FROM DUNOD

ALGORITHMIQUE - 3èME édition - COURS AVEC 957 EXERCICES ET 158 PROBLèMES FROM DUNOD Read Online and Download Ebook ALGORITHMIQUE - 3èME édition - COURS AVEC 957 EXERCICES ET 158 PROBLèMES FROM DUNOD DOWNLOAD EBOOK : ALGORITHMIQUE - 3èME édition - COURS AVEC 957 Click link bellow and free

Plus en détail

Chimie d hydratation

Chimie d hydratation Chimie d hydratation Questions What is the maximum temperature reached during production of clinker? Which are the raw materials used to produce clinker, in what proportions? What are the 4 phases present

Plus en détail

Sujet de TPE PROPOSITION

Sujet de TPE PROPOSITION Single photon source made of single nanodiamonds This project will consist in studying nanodiamonds as single photon sources. The student will study the emission properties of such systems and will show

Plus en détail

Jérôme Garin - CEA Grenoble

Jérôme Garin - CEA Grenoble Couplage NanoLC-NanoESI-MS nanolc nanoesi-ms Colonne capillaire RP (75 µm x 15 cm) Jérôme Garin - CEA Grenoble 1 spectre MS / seconde (6 000 spectres MS / nanolc) 1 Couplage NanoLC-NanoESI-MS/MS nanolc

Plus en détail

TESTS DE NORMALITE. qu elle est symétrique ) son moment centré d ordre 3 est nul 3 = 0. 3 estimé par c 3 =

TESTS DE NORMALITE. qu elle est symétrique ) son moment centré d ordre 3 est nul 3 = 0. 3 estimé par c 3 = TESTS DE NORMALITE Dans le chapitre précédent on a vu les propriétés nécessaires sur les erreurs pour que les coe cients des MCO soient les meilleurs. Dans la pratique bien sur ce ne sera pas toujours

Plus en détail

Transport in quantum cascade lasers

Transport in quantum cascade lasers Diss. ETH No. 20036 Transport in quantum cascade lasers A dissertation submitted to ETH ZURICH for the degree of Doctor of Sciences presented by ROMAIN LÉON TERAZZI Diplôme de Physicien, Université de

Plus en détail

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015 Introduction talk Philippe Gradt Grenoble, March 6th 2015 Introduction Invention Innovation Market validation is key. 1 Introduction Invention Innovation Market validation is key How to turn a product

Plus en détail

إ( سمحت ثا لا بمعرفة مدى إدمصاص الملوث MBT على مختلف الاجسام المازة الخمسة. CAPV1 (CAPV1-CAPA) في النتاي ج لحذف الملوث. الا دمصاص كان تلقاي ي حسن الملوث لا نبعاث الشعاع الشمسي... MBT بالتي ي MBT ط ) ا

Plus en détail

* * * * * * * * * * * * * * * * * ***

* * * * * * * * * * * * * * * * * *** RÉPONSE DE GAZ MÉTRO À UNE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS Origine : Demande de renseignements n o 1 en date du 19 août 2010 Demandeur : Association pétrolière et gazière du Québec Référence : (i) Gaz Métro-1,Document

Plus en détail

CONFINED SPACE ENTRY PERMIT PERMIS D'ACCÈS AUX ESPACES CLOS

CONFINED SPACE ENTRY PERMIT PERMIS D'ACCÈS AUX ESPACES CLOS Public Works and Government Valid for eight (8) hours only. Issue date and time et heure d'émission Expiry date and time et heure d'expiration Contractor respiratoires et de purification de l'air Câble

Plus en détail

Photo Manipulations in the 2011 CES

Photo Manipulations in the 2011 CES Canadian Election Study Methodological Briefs Methodological Brief #2013-A Photo Manipulations in the 2011 CES Patrick Fournier, Université de Montréal Stuart Soroka, McGill University Fred Cutler, University

Plus en détail

Bilan écrit des connaissances, diaporama de la Commission Européenne: How can you explain what is meant by *nanotechnology? p. 1

Bilan écrit des connaissances, diaporama de la Commission Européenne: How can you explain what is meant by *nanotechnology? p. 1 Bilan écrit des connaissances, diaporama de la Commission Européenne: How can you explain what is meant by *nanotechnology? p. 1 *Nano = «dwarf» in Greek = «nain» in French Name. Mark :./10 points Niveau

Plus en détail

DE LA SIMULATION NUMERIQUE EN VOLCANOLOGIE

DE LA SIMULATION NUMERIQUE EN VOLCANOLOGIE DE LA SIMULATION NUMERIQUE EN VOLCANOLOGIE Alain Burgisser CNRS Institut des Sciences de la Terre d Orld Orléans ECOULEMENT DE CONDUIT PERMEABILITE DU MAGMA MODELISER LA CHIMIE DU DEGAZAGE CONVECTION MAGMATIQUE

Plus en détail

www.yescourses.com 09 75 17 89 90

www.yescourses.com 09 75 17 89 90 Junior English Program in Bournemouth Nos Junior Vacation Programs sont spécialement conçus pour des jeunes entre 11 et 17 ans et des départs sont possibles toute l année. Les candidats pourront profiter

Plus en détail

Durée : 2 heures Coefficient : 2 REMARQUES IMPORTANTES

Durée : 2 heures Coefficient : 2 REMARQUES IMPORTANTES CONCOURS EXTERNES IT 2015 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 2 heures Coefficient : 2 CONCOURS N 137 Corps : Assistants Ingénieurs BAP : B : Sciences chimiques et sciences des matériaux Emploi-type

Plus en détail

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT MODERN LANGUAGES DEPARTMENT Common Assessment Task 2 YEAR 9 Je m appelle Ma classe Mark 20 10 19 23 13 15 Total Effort Instructions For this extended piece of homework, you are going to write about the

Plus en détail

«Conversion de la biomasse en

«Conversion de la biomasse en «Conversion de la biomasse en combustible par procédé plasma» (Décharge élémentaire stationnaire à la pression atmosphérique) Présentation d études préliminaires de laboratoire GFC-23 novembre 2007 Jocelyn

Plus en détail

La Formation Stellaire dans les galaxies

La Formation Stellaire dans les galaxies La Formation Stellaire dans les galaxies Un sujet important au cœur de nombreux travaux dans nos laboratoires. Samuel Boissier 1 Le moteur du cycle d'évolution des galaxies Milieu Inter Galactique Vents

Plus en détail

GROUND COMPUTER NETWORK PRINCIPLES APPLIED TO SPACE AVIONICS: THE CNES EXPERIMENT

GROUND COMPUTER NETWORK PRINCIPLES APPLIED TO SPACE AVIONICS: THE CNES EXPERIMENT Centres de Compétence Technique Informatique & Réseaux Embarqués CCT IRE WORKSHOP GROUND COMPUTER NETWORK PRINCIPLES APPLIED TO SPACE AVIONICS: THE CNES EXPERIMENT 24th of April 2014. 9AM to 12AM. Toulouse

Plus en détail

ENE6953A A brief Serpent tutorial

ENE6953A A brief Serpent tutorial 1 ENE6953A A brief Serpent tutorial 2 Serpent tutorial 3D Monte Carlo code specially designed for lattice physics calculations Homogenization Burnup calculation Similar in some aspects to many Monte Carlo

Plus en détail

CARACTERISATION D EXPERIENCES DE SOLIDIFICATION EN MICROGRAVITE ET SIMULATIONS NUMERIQUES

CARACTERISATION D EXPERIENCES DE SOLIDIFICATION EN MICROGRAVITE ET SIMULATIONS NUMERIQUES Formation doctorale: Science et Génie des Matériaux OU Mécanique Numérique CARACTERISATION D EXPERIENCES DE SOLIDIFICATION EN MICROGRAVITE ET SIMULATIONS NUMERIQUES Contexte La solidification, branche

Plus en détail

Classification. Session organisée par Charles Bouveyron et Francois Caron et Marie Chavent

Classification. Session organisée par Charles Bouveyron et Francois Caron et Marie Chavent Classification Session organisée par Charles Bouveyron et Francois Caron et Marie Chavent La classification a pour objet de regrouper des données en classes possédant des caractéristiques similaires. La

Plus en détail

Cours CH4. Description d un système physico-chimique Transformation chimique

Cours CH4. Description d un système physico-chimique Transformation chimique Cours CH4 Description d un système physico-chimique Transformation chimique David Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Description d un système

Plus en détail

Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system:

Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system: Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system: 1.Which to choose: the cable or the mat? True Comfort offers two types of floor

Plus en détail

TRAITEMENT DES SURFACES INTERIEURES D UNE CUVE DE STOCKAGE D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE ALGERIEN

TRAITEMENT DES SURFACES INTERIEURES D UNE CUVE DE STOCKAGE D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE ALGERIEN TRAITEMENT DES SURFACES INTERIEURES D UNE CUVE DE STOCKAGE D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE ALGERIEN CHIKHI Mourad 1, SELLAMI Rabah 1 et Merzouk Kasbadji Nachida 1 1: Unité de Développement des Equipements Solaires

Plus en détail

Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite.

Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite. Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite. L. Bardotti, D. Taïnoff, F. Tournus, P. Mélinon, N. Blanc et V. Dupuis Laboratoire de Physique de la Matière Condensée et

Plus en détail

L été à Flaine est gratuit : Quelles sont les actions de promotion et d'information sur place pour revitaliser le tourisme estival?

L été à Flaine est gratuit : Quelles sont les actions de promotion et d'information sur place pour revitaliser le tourisme estival? L été à Flaine est gratuit : Quelles sont les actions de promotion et d'information sur place pour revitaliser le tourisme estival? Summertime in Flaine in free: What on-site promotional and information

Plus en détail

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 HFFv2 1. OBJET L accroissement de la taille de code sur la version 2.0.00 a nécessité une évolution du mapping de la flash. La conséquence de ce

Plus en détail

Doctorat ParisTech T H È S E. l École Nationale Supérieure d'arts et Métiers

Doctorat ParisTech T H È S E. l École Nationale Supérieure d'arts et Métiers N : 2009 ENAM XXXX École doctorale n 432 : Science des Métiers de l Ingénieur 2012-ENAM-00XX Doctorat ParisTech T H È S E pour obtenir le grade de docteur délivré par l École Nationale Supérieure d'arts

Plus en détail

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques Le ciment 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques 1. Fabrication du ciment Le ciment est obtenu à partir du calcaire (CaCO 3 ) et de l argile

Plus en détail

To be signed by the Chief Executive Officer or Senior Manager responsible for operations at this location.

To be signed by the Chief Executive Officer or Senior Manager responsible for operations at this location. Application Package Name of Organization Address Contact Tel Email Nature of Workplace Number of Employees Covered by this Application Date Submitted by Wellness Committee Members (if applicable) To be

Plus en détail

KIDA. KInetic Database for Astrochemistry. Valentine Wakelam Laboratoire d Astrophysique de Bordeaux Université Bordeaux 1 CNRS

KIDA. KInetic Database for Astrochemistry. Valentine Wakelam Laboratoire d Astrophysique de Bordeaux Université Bordeaux 1 CNRS KIDA KInetic Database for Astrochemistry KInetic Database for Astrochemistry Valentine Wakelam Laboratoire d Astrophysique de Bordeaux Université Bordeaux 1 CNRS Principales personnes et laboratoires impliqués

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Adresse : 50, rue Carnot -92284 Suresnes PHARMACOCINETIQUE Stage(s) : dans le cadre des études sur le devenir du médicament dans l organisme, vous serez en charge au sein de notre laboratoire de pharmacocinétique

Plus en détail

LibQUAL Canada 2010: Participants Survey / Sondage auprès des participants

LibQUAL Canada 2010: Participants Survey / Sondage auprès des participants LibQUAL Canada 2010: Participants Survey / Sondage auprès des participants The goal of this survey is to assess your library's experience with LibQUAL+ in 2010: (1) whether 2010 participants would be interested

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables La surveillance de sites de stockage géologique de CO 2 : une approche géochimique combinant

Plus en détail

Hydro-Québec Distribution

Hydro-Québec Distribution Hydro-Québec Distribution 2004 Distribution Tariff Application Demande R-3541-2004 Request No. 1 Reference: HQD-5, Document 3, Page 6 Information Requests HQD says that it will be required to buy energy

Plus en détail

Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses

Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses Groupe d'étude des Matériaux Hétérogènes Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses Mouna Zouaoui, Benoit Nait-Ali, Nicolas Glandut, David Smith SFT Journée thématique

Plus en détail

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Modules d'enseignements de Chimie M3303 : Techniques Spectroscopiques (Johan Alauzun S3) M4104 : Analyses Électrochimiques (Olivier Fontaine fin S3) et

Plus en détail

Assurance Energies Renouvelables Eoliennes. Questionnaire pour des programmes risques opérationnels et pertes d exploitation

Assurance Energies Renouvelables Eoliennes. Questionnaire pour des programmes risques opérationnels et pertes d exploitation Assurance Energies Renouvelables Eoliennes. Questionnaire pour des programmes risques opérationnels et pertes d exploitation Renewable Energy Insurance Wind Turbines Proposal for Operational All Risks

Plus en détail

Sédimentation et consolidation de la Tangue du Mont Saint Michel

Sédimentation et consolidation de la Tangue du Mont Saint Michel www.saint-venant-lab.com Sédimentation et consolidation de la Tangue du Mont Saint Michel CETMEF Damien PHAM VAN BANG (CETMEF) Lan Anh VAN (ENPC-LHSV) LHSV Remerciements: Olivier BOUCHER (CETMEF) et Patrick

Plus en détail

www.chemdur.com Chemdur@chemdur.com

www.chemdur.com Chemdur@chemdur.com DESCRIPTION CHEMDUR L is a ready to use one-composent product, based on an elastomeric acrylic aqueous dispersion. The dry film has exceptional elasticity to fill microcraks, good protective to proprietes

Plus en détail

Guide à l usage des conférenciers (-ières) et des président(e)s de séance de TCPM2013 1

Guide à l usage des conférenciers (-ières) et des président(e)s de séance de TCPM2013 1 [AN ENGLISH VERSION FOLLOWS] Guide à l usage des conférenciers (-ières) et des président(e)s de séance de TCPM2013 1 Conférenciers (- ières) 1) Les communications en séances régulières ont une durée de

Plus en détail

Théorie des jeux et congestion routière : quelques illustrations. Frédéric Koessler Paris School of Economics et CNRS

Théorie des jeux et congestion routière : quelques illustrations. Frédéric Koessler Paris School of Economics et CNRS Théorie des jeux et congestion routière : quelques illustrations Frédéric Koessler Paris School of Economics et CNRS Plan et objectif Pourquoi les systèmes de transport induisent des jeux / interactions

Plus en détail

Faits marquants Laboratoire Collisions Agrégats Réactivité

Faits marquants Laboratoire Collisions Agrégats Réactivité 1 Faits marquants Laboratoire Collisions Agrégats Réactivité J. Billy & M. Büchner Interaction laser-matière Structure et dynamique moléculaire Atomes froids Coord: D. Guéry-Odelin Interférométrie Coord:

Plus en détail

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Source du document : http://framablog.org/index.php/post/2008/03/11/education-b2i-creative-commons Diapo 1 Creative Commons presents : Sharing Creative

Plus en détail

comportement thermique d'un plancher chauffant

comportement thermique d'un plancher chauffant comportement thermique d'un plancher chauffant Dans le plancher d'un local de surface S= 16 m² on a incorporé un système de chauffage maintenant la température ambiante à T a =20 C. Le système de chauffage

Plus en détail

Eau sur mesure pour l industrie alimentaire

Eau sur mesure pour l industrie alimentaire Eau sur mesure pour l industrie alimentaire Jean Pierre Bas Process development manager jp.bas@spawater.com 0032 (0) 87794254 Structure de l exposé Principes de classification Prétraitements de l eau Traitements

Plus en détail

Nouveaux outils pour la visualisation de données

Nouveaux outils pour la visualisation de données Nouveaux outils pour la visualisation de données F.-X. Jollois Dpt STID IUT Paris Descartes LIPADE UFR Math-Info Université Paris Descartes Rencontre de la SFdS, 2013 F.-X. Jollois (Paris Descartes) SFdS

Plus en détail

Introduc>on. I. Résumé de ma recherche doctorale probléma>que, libérature, méthodologie, résultats, hypothèses, conclusions.

Introduc>on. I. Résumé de ma recherche doctorale probléma>que, libérature, méthodologie, résultats, hypothèses, conclusions. Introduc>on I. Résumé de ma recherche doctorale probléma>que, libérature, méthodologie, résultats, hypothèses, conclusions. II. Quelques direc>ons possibles de futures recherches. III. Présenta>on de Latour-

Plus en détail

RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE

RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE FRANÇAIS / ANGLAIS VALEUR DE NORMATION POUR LES INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX juillet 2002 E. LABOUZE - BIO Intelligence Service www.record-net.org OBJECTIF

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

PROFESSIONAL MEMORY SAVER MODEL #3177 USERS MANUAL

PROFESSIONAL MEMORY SAVER MODEL #3177 USERS MANUAL PROFESSIONAL MEMORY SAVER MODEL #3177 USERS MANUAL Operating Instructions Please read these instructions thoroughly before using the product. Charge the Memory Saver before first use. The Memory Saver

Plus en détail

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan Évolution vers la RT 2012 Christian CARDONNEL Enerplan La feuille de route de la 300 Cep en kwh ep / m².an 225 210 150 130 75 0 RT 2005 Elec RT 2005 Gaz RT 2012 BBC RT 2020 BE 50 0 La feuille de route

Plus en détail

Revision of hen1317-5: Technical improvements

Revision of hen1317-5: Technical improvements Revision of hen1317-5: Technical improvements Luca Felappi Franz M. Müller Project Leader Road Safety Consultant AC&CS-CRM Group GDTech S.A., Liège Science Park, rue des Chasseurs-Ardennais, 7, B-4031

Plus en détail

CONCLUSION. 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg

CONCLUSION. 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg CONCLUSION 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg REACH ET CLP Informations complémentaires (1/5) European chemicals agency : http://echa.europa.eu/ Guide d application : http://guidance.echa.europa.eu/

Plus en détail

ETUDE PAR SPECTROSCOPIE INFRA ROUGE. Isabelle Capron, Paul Robert, Maurice Brogly*, Paul Colonna et Véronique Planchot

ETUDE PAR SPECTROSCOPIE INFRA ROUGE. Isabelle Capron, Paul Robert, Maurice Brogly*, Paul Colonna et Véronique Planchot ETUDE PAR SPECTROSCOPIE INFRA ROUGE L AMIDON DANS TOUS SES ETATS! Isabelle Capron, Paul Robert, Maurice Brogly*, Paul Colonna et Véronique Planchot Unité de Recherche sur les Biopolymères, Interactions

Plus en détail

Des villes, des pays et des continents.

Des villes, des pays et des continents. > Des villes, des pays et des continents. Towns, countries and continents. les pays et les provinces les villes la provenance vocabulaire Vous habitez où? En Europe. Où ça, en Europe? Au Portugal. Où ça

Plus en détail

A Test for the Presence of Central Bank Intervention in the Foreign Exchange Market With an Application to the Bank of Canada

A Test for the Presence of Central Bank Intervention in the Foreign Exchange Market With an Application to the Bank of Canada 2009s-14 A Test for the Presence of Central Bank Intervention in the Foreign Exchange Market With an Application to the Bank of Canada Douglas James Hodgson Série Scientifique Scientific Series Montréal

Plus en détail

Les mécanismes m primaires de pyrolyse de la biomasse

Les mécanismes m primaires de pyrolyse de la biomasse LCME Les mécanismes m primaires de pyrolyse de la biomasse G. Finqueneisel, J.V. Weber LCME, Université Paul Verlaine de Metz, rue Victor Demange, 57500 Saint Avold gisele.finqueneisel@univ-metz.fr Séminaire

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Projet Datalift : retour d expérience sur les standards

Projet Datalift : retour d expérience sur les standards ign.fr Les outils du web Sémantique comme supports des données et métadonnées géographiques Projet Datalift : retour d expérience sur les standards Forum Décryptagéo Marne La Vallée 8 avril 2014 Bénédicte

Plus en détail

Logiciel XRisk pour l analyse systémique des risques pilotée par modèle

Logiciel XRisk pour l analyse systémique des risques pilotée par modèle Logiciel XRisk pour l analyse systémique des risques pilotée par modèle Jean Marie FLAUS sûreté des études de sûreté Plan Principe de la démarche d analyse des risques Analyse de risque pilotée par modèle

Plus en détail

Analysis of Water Transport in Polymer Electrolyte Fuel Cells using Neutron Imaging

Analysis of Water Transport in Polymer Electrolyte Fuel Cells using Neutron Imaging DISS. ETH NO. 20548 Analysis of Water Transport in Polymer Electrolyte Fuel Cells using Neutron Imaging A dissertation submitted to ETH ZURICH for the degree of Doctor of Sciences presented by Pierre Oberholzer

Plus en détail

MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT --------- FONCTIONNEMENT et GESTION des ECOSYSTEMES MARINS

MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT --------- FONCTIONNEMENT et GESTION des ECOSYSTEMES MARINS MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT --------- FONCTIONNEMENT et GESTION des ECOSYSTEMES MARINS PEGASEAS Theme: MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT: final outputs and Questions of the reports:

Plus en détail

Utilisation d un contacteur gaz / liquide type éjecteur tubulaire pour l ozonation de l acide p-coumarique

Utilisation d un contacteur gaz / liquide type éjecteur tubulaire pour l ozonation de l acide p-coumarique laboratoire de Chimie Industrielle - Génie des Procédés O. CHEDEVILLE, M. DEBACQ, C. PORTE Utilisation d un contacteur gaz / liquide type éjecteur tubulaire pour l ozonation de l acide p-coumarique Présentation

Plus en détail

- Société des Eaux de Volvic - Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année de reporting : 2014

- Société des Eaux de Volvic - Bilan des émissions de gaz à effet de serre. Année de reporting : 2014 - Société des Eaux de Volvic - Bilan des émissions de gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Année

Plus en détail

DOSIMETRY: Present researches and future challenges

DOSIMETRY: Present researches and future challenges DOSIMETRY: Present researches and future challenges Joe Wiart & Man Fai Wong Orange Labs "Il faut de l'imagination pour se représenter la réalitr alité" Giuseppe Pontiggia recherche & développement Outline

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Minéralisation assistée par micro-ondes. Joël Poupon

Minéralisation assistée par micro-ondes. Joël Poupon Minéralisation assistée par micro-ondes Joël Poupon CSA, 14 novembre 2006 Importance de la mise en solution dans le processus analytique Doc. Anton Paar Conditions d une bonne minéralisation Pas de contamination

Plus en détail

INTRODUCTION AUX MÉTHODES D ANALYSE THERMIQUE SETSYS 24 TGA/DTA/DSC/TMA/MS Stéphane Gutierrez professionnel en caractérisation des matériaux

INTRODUCTION AUX MÉTHODES D ANALYSE THERMIQUE SETSYS 24 TGA/DTA/DSC/TMA/MS Stéphane Gutierrez professionnel en caractérisation des matériaux INTRODUCTION AUX MÉTHODES D ANALYSE THERMIQUE SETSYS 24 TGA/DTA/DSC/TMA/MS Stéphane Gutierrez professionnel en caractérisation des matériaux LCG/CCM/IMSI/UdeS OBJECTIFS Comprendre les principes de fonctionnement

Plus en détail

L étude quantitative de. l état d équilibre. Exercice 13.1 p (A) Si l ion OH est le plus abondant.

L étude quantitative de. l état d équilibre. Exercice 13.1 p (A) Si l ion OH est le plus abondant. L étude quantitative de p. 381 Exercice 13.1 p. 381 1. (A) Si l ion OH est le plus abondant. (B) Si le papier tournesol se colore en bleu. Chapitre 13 2. (A) Lorsque le ph varie de 3 unités, la concentration

Plus en détail

Guide d'installation et Présentation de l'application Collecteur de données du «ColloidGen II» http://www.colloidgen.com

Guide d'installation et Présentation de l'application Collecteur de données du «ColloidGen II» http://www.colloidgen.com Guide d'installation et Présentation de l'application Collecteur de données du «ColloidGen II» http://www.colloidgen.com Installation and Overview Guide of Collector data Application for the "ColloidGen

Plus en détail

FORMATEUR EN INFORMATIQUE CFA PHARMACIE TOULOUSE EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

FORMATEUR EN INFORMATIQUE CFA PHARMACIE TOULOUSE EXPERIENCES PROFESSIONNELLES François-Xavier CAMMAS Le Maine Né le 03 août 1971 à ALBI (Tarn - 81) 104 Avenue de Lespinet 31400 TOULOUSE Tél. / Fax : 05.61.25.65.97 E-mail : fxc@iname.com FORMATEUR EN INFORMATIQUE CFA PHARMACIE TOULOUSE

Plus en détail

Droit de la concurrence

Droit de la concurrence Les clés d une implantation réussie The keys to a successful investment Droit de la concurrence Competition Law Florent PRUNET Avocat au barreau de Paris Florent PRUNET Avocat au barreau de Paris Un droit

Plus en détail

Modèles de pression de radiation

Modèles de pression de radiation Modèles de pression de radiation Pratique courante : diverses méthodes de génération diverses modélisations - modèles Box and Wings exact pour Grace, en général approximatif (Jason 2) - modèles tabulés

Plus en détail

Décodage de l activité neuronale

Décodage de l activité neuronale Décodage de l activité neuronale Neurophysiologie et neuro-prosthétique Musallan et al, 2004 Utiliser les signaux physiologiques pour activer des prothèses distantes, plus ou moins intelligentes Neurophysiologie

Plus en détail

150Mbps Micro Wireless N USB Adapter

150Mbps Micro Wireless N USB Adapter 150Mbps Micro Wireless N USB Adapter TEW-648UBM ŸGuide d'installation rapide (1) ŸTroubleshooting (5) 1.11 1. Avant de commencer Contenu de l'emballage ŸTEW-648UBM ŸCD-ROM (guide de l utilisateur et utilitaire)

Plus en détail

Cliquez pour modifier les styles du texte du masque Deuxième niveau Troisième niveau

Cliquez pour modifier les styles du texte du masque Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième «Pneumatic-Combustion niveau Hybrid Engine: Cinquième A study of the niveau effect of the valve-train sophistication on pneumatic modes.» P. Brejaud, A. Charlet, Y. Chamaillard, A. Ivanco, P.

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI IEC 60661 1999 AMENDEMENT 1 AMENDMENT 1 2003-02 Amendement 1 Méthodes de mesure de l'aptitude à la fonction des cafetières électriques à usage domestique

Plus en détail

2.3 Amélioration de la gestion environnementale de l Etat et sensibilisation

2.3 Amélioration de la gestion environnementale de l Etat et sensibilisation 2.3 Amélioration de la gestion environnementale de l Etat et sensibilisation Volet 1 Fournitures papier et matériel de bureau Domaine de l action Bureau, achats publics, énergie Nom de l action Amélioration

Plus en détail

Etude par voies expérimentale et numérique de solutions de micro cogénération

Etude par voies expérimentale et numérique de solutions de micro cogénération Etude par voies expérimentale et numérique de solutions de micro cogénération BOUVENOT Jean-Baptiste FLAMENT Bernard LATOUR Benjamin SIROUX Monica Introduction L équipe énergétique 1 professeur 5 Maîtres

Plus en détail

Ignifugation des fibres de polyamide 6 avec des sels de sulfamate

Ignifugation des fibres de polyamide 6 avec des sels de sulfamate Ignifugation des fibres de polyamide 6 avec des sels de sulfamate Mathilde CASETTA Le 25 novembre 2015, Luxembourg Unité Matériaux et Transformations (UMET) - CNRS UMR 8207 Equipe Ingénierie des Systèmes

Plus en détail

Valorisation des rejets de chaleur en interne et en externe: techniques et mise en œuvre

Valorisation des rejets de chaleur en interne et en externe: techniques et mise en œuvre Valorisation des rejets de chaleur en interne et en externe: techniques et mise en œuvre Séminaire «Efficacité énergétique, et si on échangeait nos flux d'énergie» Bruxelles, le 8 octobre 2015 Systèmes

Plus en détail

HYDRODYNAMIQUE PHYSIQUE. PROBLèMES RéSOLUS AVEC RAPPELS DE COURS BY MARC FERMIGIER

HYDRODYNAMIQUE PHYSIQUE. PROBLèMES RéSOLUS AVEC RAPPELS DE COURS BY MARC FERMIGIER Read Online and Download Ebook HYDRODYNAMIQUE PHYSIQUE. PROBLèMES RéSOLUS AVEC RAPPELS DE COURS BY MARC FERMIGIER DOWNLOAD EBOOK : HYDRODYNAMIQUE PHYSIQUE. PROBLèMES RéSOLUS Click link bellow and free

Plus en détail

Leçon 1A Unité 1 A B U R E A U L P E T I T A M I

Leçon 1A Unité 1 A B U R E A U L P E T I T A M I INFO GAP ACTIVITIES Leçon 1A Élève 1 6 Mots mélangés (student text, p. 14) You and a partner each have half of the words of a wordsearch (des mots mélangés). Pick a number and a letter and say them in

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

Experimental study of flow separation

Experimental study of flow separation Experimental study of flow separation Fawzi FADLA TEMPO Laboratory (DF2T Team) - Valenciennes Outline Introduction & Background Motivations & Methodology 2D-Bump separation (adverse pressure gradient)

Plus en détail

«Une eau, trois possibilités!»

«Une eau, trois possibilités!» «Une eau, trois possibilités!» Edith ANTONOT (edith.antonot@ac-nancy-metz.fr) Cette séance de travaux pratiques a été réalisée avec des étudiants de BTS chimie première année en décembre 2013. Elle fait

Plus en détail

1.Principe 2.Algorhithmes 3.Détail de mise en oeuvre 4.Analyse des simulations 5.Relation avec des grandeurs expérimentales

1.Principe 2.Algorhithmes 3.Détail de mise en oeuvre 4.Analyse des simulations 5.Relation avec des grandeurs expérimentales II. Simulations de dynamique moléculaire 1.Principe 2.Algorhithmes 3.Détail de mise en oeuvre 4.Analyse des simulations 5.Relation avec des grandeurs Relation avec la structrure (le modèle) expérimental(e)

Plus en détail

Revue expérimentale des résultats jets, hadrons et photons à haut p T. Astrid Morreale SUBATECH QGP France 2015

Revue expérimentale des résultats jets, hadrons et photons à haut p T. Astrid Morreale SUBATECH QGP France 2015 Revue expérimentale des résultats jets, hadrons et photons à haut p. Astrid Morreale SUBAECH QGP France 2015 Introduction 2 La matière produite dans des collisions d ions lourds est: 1. Opaque aux sondes

Plus en détail

La BDP. Système financier International. La Balance des Paiements I- Le Compte courant. Identité du Revenu National.

La BDP. Système financier International. La Balance des Paiements I- Le Compte courant. Identité du Revenu National. La BDP Système financier International La Balance des Paiements I- Le Compte courant ESC-Février 2015 Balance des paiements = relevé statistique annuel de toutes les transactions de biens, services et

Plus en détail

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif ÉTUDE TECHNICO-ÉCONOMIQUE habitat collectif Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation ECS 1 er système centralisé de récupération d énergie sur VMC pour production d ECS Autres 20 % Chauffage 30 %

Plus en détail

Level 1 French, 2015

Level 1 French, 2015 90881 908810 1SUPERVISOR S Level 1 French, 2015 90881 Demonstrate understanding of a variety of French texts on areas of most immediate relevance 9.30 a.m. Wednesday 18 November 2015 Credits: Five Achievement

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Annonce de voyage Concerne les voyages en Suisse par les transports publics Utilisation d un véhicule privé La demande d utilisation d un véhicule

Annonce de voyage Concerne les voyages en Suisse par les transports publics Utilisation d un véhicule privé La demande d utilisation d un véhicule Annonce de voyage Concerne les voyages en Suisse par les transports publics Utilisation d un véhicule privé La demande d utilisation d un véhicule privée ne doit plus être utilisée. Elle est remplacée

Plus en détail

Fr1a - English to French Energy Glossary

Fr1a - English to French Energy Glossary Fr1a - English to French Energy Glossary This glossary provides a list of specific words and phrases that are often used in discussions around energy to provide pupils with the correct terminology to be

Plus en détail