Devenir opérateur mobile sans réseau

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Devenir opérateur mobile sans réseau"

Transcription

1 Renaud Kayanakis Henri Tcheng Devenir opérateur mobile sans réseau La diversification dans la téléphonie mobile accessible à tous les secteurs d activité, 2006 ISBN:

2 Chapitre 3 Principes fondamentaux d un MVNO «S il est permis de comparer les petites choses aux grandes.» Virgile Le MVNO est, comme son nom l indique, un opérateur de réseau mobile virtuel, c est-à-dire un opérateur qui fournit à ses clients un service de téléphonie mobile sans disposer de fréquences mobiles ni de réseau en propre. Le modèle économique Afin de déployer son activité, le MVNO établit un contrat avec un opérateur de réseau mobile disposant de fréquences et d une infrastructure de réseau mobile. Au titre de ce contrat, le MVNO achète à son opérateur hôte du trafic «en gros» afin de le revendre «au détail» auprès de ses abonnés. Le MVNO se distingue (figure 3.1) de l opérateur puisqu il ne détient pas de réseau de téléphonie mobile en propre, et se différencie du distributeur parce ce qu il ne se cantonne pas à revendre des offres mais se charge de créer ces offres, de les distribuer puis de gérer sa base d abonnés.

3 46 DEVENIR OPÉRATEUR MOBILE SANS RÉSEAU Figure 3.1 Le MVNO sur la chaîne de valeur de la téléphonie mobile Réseau Offre et services Gestion de l abonné Distribution Opérateurs mobiles SCS SCD MVNO (+ MVNE) Trois types de MVNO sont communément distingués (figure 3.2) selon leur degré d équipement et d accès au réseau radio, et sont qualifiés de «minimaliste», «intermédiaire» ou «maximaliste». Ces acteurs se distinguent des SCS qui n ont d autres réelles possibilités que le relais des offres opérateurs puis la gestion des abonnés. Figure 3.2 Éléments d infrastructures détenus par les différents types de MVNO SCS MVNO «minimaliste» MVNO «intermédiaire» MVNO «maximaliste» Infrastructure radio Infrastructure cœur de réseau Infrastructure de contrôle (HLR MSC) Infrastructure de services Système d exploitation technique et commercial Système d information support

4 PRINCIPES FONDAMENTAUX D UN MVNO 47 En France, le terme de MVNO est employé pour désigner les acteurs qui jouent le rôle de distributeur, gèrent leur base d abonnés et, au contraire des SCS, sont propriétaires de la carte SIM. En effet, cette carte SIM, premier élément de réseau, donne aux MVNO une autonomie en matière d offres tarifaires et de services. Ces MVNO jouent donc plus le rôle de fournisseurs de services «évolués». En effet, alors que pour les clients des offres mobiles la distinction entre ces différents types d acteurs ne change rien, la principale distinction réside dans la capacité du MVNO à percevoir les revenus d interconnexion selon qu il contrôle ou non un élément du réseau. En France, les MVNO ne détiennent pas le HLR, ils sont pour l instant MVNO «minimaliste» et n encaissent pas de revenus d interconnexion. Ainsi, du point de vue du client, l offre du MVNO est perçue comme totalement indépendante de l offre de l opérateur de réseau étant donné la liberté du MVNO dans la définition de sa politique commerciale et de sa politique marketing, en matière d offres et de services à valeur ajoutée. De surcroît, au travers de la carte SIM propriétaire, le MVNO peut faire apparaître sa propre marque sur le fond d écran du terminal mobile. Enfin, parallèlement au développement des MVNO, le secteur de la téléphonie mobile voit apparaître d autres nouveaux acteurs, les MVNE (Mobile Virtual Network Enabler). Ce sigle désigne les acteurs développant des plates-formes de services et des systèmes d informations nécessaires aux MVNO pour le déploiement de leur activité. Ainsi, le MVNO qui contracte avec l opérateur mobile pour l achat de trafic en gros peut s appuyer sur les plates-formes techniques d un MVNE pour le développement et la commercialisation de ses offres et services. Du point de vue économique, le MVNO réalise l ensemble des opérations effectuées par un opérateur traditionnel sauf celles liées au réseau radio. Ainsi, le modèle économique (figure 3.3) d un MVNO repose sur : des investissements dans des plateformes informatiques (médiation et de traitements des comptes-rendus d appels communiqués par l opérateur de réseau ; système de facturation ; système de gestion des clients, ) ; éventuellement des investissements dans un réseau de distribution ; des revenus et des charges liés à la commercialisation de ses services de télécommunications ; des charges liées à la gestion de ses abonnés.

5 48 DEVENIR OPÉRATEUR MOBILE SANS RÉSEAU Figure 3.3 Modèle économique d un MVNO Revenus - Airtime & Airflow - Contenus - Interco - Solutions informatiques OPEX - Airtime & airflow - Coûts de production / d achat des contenus - Coûts de développement des solutions informatiques - Coûts d acquisition - Coûts de facturation - Coûts de gestion clientèle - Coûts d impayés - Personnel et frais généraux CAPEX - Plates-formes informatiques - Réseau de distribution Ainsi, le modèle économique du MVNO dépend essentiellement du niveau des coûts d achat des minutes auprès de son opérateur hôte. Les autres sources de coûts dépendent pour leur part des qualités de gestion de l équipe dirigeante. Le modèle français de MVNO repose sur l achat de minutes en gros à l opérateur de réseau selon une modalité dite de «retail minus» par opposition à la modalité dite de «cost plus». En effet, dans le contrat de MVNO en France, le tarif de vente des minutes par l opérateur au MVNO est défini en fonction du niveau des prix du marché de détail. À ce prix de marché est appliquée une remise de l ordre de 30 % permettant au MVNO de proposer une gamme d offres tarifaires en phase avec le niveau des prix du marché tout en s assurant de conserver une marge. Par opposition, dans d autres pays européens, le modèle de définition du tarif de revente, dit de «cost plus» consiste à appliquer une marge de revente au coût unitaire de la production du trafic par l opérateur (figure 3.3). De nombreuses études tentent de démontrer que le modèle «retail» minus est plus ou moins intéressant que le modèle «cost plus», alors que les deux modèles présentent pourtant des

6 PRINCIPES FONDAMENTAUX D UN MVNO 49 avantages et des inconvénients propres. Cependant, interrogé à ce sujet, la réponse devrait être : «Cela dépend du niveau de plus dans le modèle cost plus et du niveau de moins dans le modèle retail minus»! Figure 3.4 Modalités «retail minus» et «cost plus» de tarification du prix de revente Prix de détail de la minute Prix de revente défini dans le contrat de MVNO Coût de production de la minute Retail minus Cost plus En restant pragmatique, il n en demeure pas moins que le modèle «retail minus» semble plus favorable à une pérennité du contrat passé entre l opérateur et le MVNO. En effet, l opérateur baissant son niveau de prix final afin de rester compétitif dans un marché sur lequel intervient une baisse des prix de détail, le MVNO pourra aisément suivre cette baisse et seul son niveau de marge relative évoluera à la baisse. Le modèle «cost plus» ne permet pas a priori, dans un marché où les tarifs ont une tendance décroissante, au MVNO de suivre cette baisse sans devoir baisser son niveau de marge absolue et donc ses marges de manœuvre (figure 3.4). Mais les règles de concurrence sur les prix prédateurs permettront d obtenir la baisse a posteriori. Aujourd hui, on compte en Europe, de nombreux MVNO qui ont été lancés depuis la fin des années L analyse des principaux succès permet d avoir un regard critique sur les différentes approches qui seront prises par les nouveaux acteurs en France.

7 50 DEVENIR OPÉRATEUR MOBILE SANS RÉSEAU Figure 3.5 Modalités «retail minus» et «cost plus» de tarification du prix de revente Marge maximum en modalité «cost plus» Marge maximum en modalité «retail minus» T0 T1 T3 T4 T5 T6 T7 T8 T9 T10 prix de marché modalité «retail minus» modalité «cost plus» coûts de l opérateur Le déploiement d une activité de MVNO L entrée d un nouvel acteur sur le secteur de la téléphonie mobile, au travers d un contrat de MVNO, s effectue en trois principales étapes (figure 3.6) : la décision stratégique ; la planification opérationnelle ; le déploiement de l activité. Figure 3.6 Les principales étapes du lancement de l activité Stratégie et modèle économique Identification et sélection des partenaires Mise en œuvre de l activité Plan de lancement

8 PRINCIPES FONDAMENTAUX D UN MVNO 51 Alors que les deux premières étapes permettent de valider l orientation stratégique de l entreprise, la troisième étape concerne la mise en œuvre opérationnelle. De l idée à la stratégie Dans la première phase (ne nécessitant que quelques semaines), les dirigeants de l entreprise se focalisent sur l opportunité de lancer une activité de MVNO au regard de leur cœur de métier et des relais de croissance envisageables. L objectif de cette première étape consiste à identifier le modèle économique et le positionnement marketing de l entreprise sur une activité d opérateur mobile virtuel. L équipe dirigeante doit donc statuer sur le degré d implication de l entreprise sur la chaîne de valeur de l activité de téléphonie mobile et ainsi arbitrer entre plusieurs types d accords avec l opérateur mobile (figure 3.7). Figure 3.7 Les modèles de MVNO Réseau Offre et services Gestion de l abonné Distribution Carte SIM Platesformes de services Marque Tarification de l offre et des services Terminaux Facturation et encaissement Centre clients Scoring Activation Distribution Pure MVNO Licence de marque Distributeur Contrôlé intégralement par l acteur Contrôlé partiellement par l acteur Non contrôlé par l acteur L entreprise décide ainsi d établir avec l un des opérateurs de réseau un contrat de : MVNO ; licence de marque ; distribution.

9 52 DEVENIR OPÉRATEUR MOBILE SANS RÉSEAU Parallèlement, l entreprise définit le positionnement de son activité de téléphonie mobile, a priori en phase avec le positionnement de ses activités historiques. Cette analyse doit se traduire par la définition de trois éléments clés que sont : le marché adressé ; la proposition de valeur sur l ensemble de la chaîne de valeur ; les facteurs clés de succès sur l ensemble de la chaîne de valeur. La proposition de valeur doit donc être segmentée selon trois principales rubriques que sont, l offre et services, la gestion de l abonné et la distribution (figure 3.8). Figure 3.8 La proposition de valeur Offres et services Gestion de l abonné Distribution - Marque - Plan médias - Postpayé / prépayé - Voix / data - Contenus - Fonctionnalités des terminaux - Gamme de terminaux - Packaging - Stratégie de relation client (canaux, externalisation, positionnement, niveau d assistance, ) - Canaux de facturation (poste, web, ) - Plates-formes techniques - Stratégie de distribution - Réseau de distribution en propre - Réseaux indirects - Vente à distance et e-shop - Supply chain Enfin, la réalisation d un business plan prévisionnel, tenant compte des avantages concurrentiels de l entreprise, du modèle économique retenu et du potentiel de marché, permet de valider la viabilité et la création de valeur pour l entreprise d une diversification dans la téléphonie mobile. De la stratégie à la planification opérationnelle Dès lors que les dirigeants d une entreprise décident de lancer une activité de MVNO, trois chantiers doivent être menés en parallèle : la négociation d un contrat avec un opérateur de réseau ; l établissement de partenariats (distribution, services, ) ; l élaboration du plan de déploiement de l activité.

10 PRINCIPES FONDAMENTAUX D UN MVNO 53 La principale difficulté de ces trois opérations réside dans l implication de salariés à leur réalisation tout en conservant un degré suffisant de confidentialité pour accentuer l effet d annonce. Généralement, la négociation du contrat avec l opérateur et l établissement de partenariats sont effectués par la direction générale, alors que le plan de déploiement est préparé par une équipe projet. Cette équipe projet a pour mission de réaliser le cahier des charges détaillé de l ensemble des processus sur les différentes fonctions concernées par l activité : marketing ; distribution ; relation client ; systèmes d informations ; organisation. Ce cahier des charges inclut la description détaillée des processus, mais surtout le plan de déploiement et de mise en œuvre de ces processus. Ce document de synthèse a donc pour objectif de planifier la mise en œuvre de l activité de façon très réactive dès la signature d un contrat de MVNO avec un opérateur de réseau. La réussite du lancement dépend essentiellement de sa préparation et le MVNO doit donc se focaliser sur son excellence opérationnelle qui est le principal facteur de succès de l entreprise dans sa diversification sur le secteur de la téléphonie mobile Success stories européennes Lorsque le terme de MVNO est évoqué, il est régulièrement associé aux principaux succès identifiés sur les différents marchés européens. En effet, certains acteurs ont rencontré des succès inattendus et ce quel que soit leur positionnement, leur modèle économique et leur savoir-faire initial. Virgin Mobile La marque Virgin traduit les réussites commerciales d un homme, Richard Branson, qui ne cesse d utiliser son image pour médiatiser

11 54 DEVENIR OPÉRATEUR MOBILE SANS RÉSEAU ses lancements de nouvelles activités. Ainsi, jeune entrepreneur, Richard Branson lance au début des années 1980 sa première société de vente à distance de disques. Restant sur le même secteur, celui de la musique, il lance son label musical, Virgin, et déploie la chaîne de magasins Virgin Stores. Le succès de cette enseigne en Grande-Bretagne conduit son dirigeant de l étendre à d autres pays européens. Dans les années 1990, Virgin entre dans son ère de diversification sur un principe systématique, utiliser les notoriétés de la marque et de son fondateur pour annoncer à grand renfort de média le lancement de nouvelles entités sur de nombreux secteurs d activité. Ainsi naissent, Virgin Cola, Virgin Railway, Virgin Airlines, et enfin en 1999, Virgin Mobile. Virgin Mobile est une Joint Venture 1 détenue à par le groupe Virgin associé au plus petit des opérateurs britanniques, filiale de Deutsche Telekom, One2One qui deviendra par la suite T-Mobile. Ainsi, le MVNO bénéficie d excellentes conditions d achat des minutes en gros et lance une offre révolutionnaire. Celle-ci se décline sous la forme d un compteur comprenant un tarif fixe mensuel et un tarif à la minute. Jusque-là rien d exceptionnel, mais le MVNO met en œuvre une idée originale qui repose sur une réduction de plus des 2/3 du tarif des communications On Net 2 au-delà de 5 minutes de consommation dans la journée (de 15 p/min à 5 p/min). La force de cette tarification est triple : elle pousse l abonné à consommer afin de bénéficier de ce tarif exceptionnel ; le tarif exceptionnel ne sera que rarement applicable puisqu il ne concerne que les minutes à destination d un autre client du MVNO (faibles probabilités tant que le MVNO n a pas atteint une taille critique) ; les opérateurs en place ne peuvent surenchérir sur ce type de tarification au risque de détruire de la valeur sur leur actuelle base d abonnés (forte probabilité que l abonné communique vers un autre abonné du même opérateur). 1. Joint Venture : filiale commune. 2. On Net : voir lexique.

12 PRINCIPES FONDAMENTAUX D UN MVNO 55 Au-delà de cette tarification, en apparence agressive, le MVNO déploie des offres de parrainage et des services à valeur ajoutée et lance un concept d offres prépayées tout particulier. En effet, Virgin propose à ses clients de disposer de la même offre quel que soit le type de paiement (en prépaiement ou en facturation après consommations) : c est la première offre prépayée à reposer sur la même structure et le même niveau tarifaire que son alter ego postpayée. En moins de trois ans, Virgin Mobile atteint le seuil des deux millions d abonnés là où les opérateurs britanniques avaient mis plus de quatre ans (figure 3.9). Figure 3.9 Durée prise pour atteindre les 2 millions d abonnés (G.-B.) Date de lancement Date d atteinte des 2 millions de clients Nombre de mois Virgin Mobile Novembre 1999 Septembre mois Orange Avril 1994 Décembre mois T-Mobile Septembre 1993 Janvier mois Vodafone Janvier 1985 Juin mois O2 Janvier 1985 Août mois Cependant, Richard Branson ne souhaite pas s arrêter sur le chemin de la réussite et diversifie, cette fois outre frontières, l expérience avec le lancement en octobre 2000 de Virgin Mobile en Australie sur le réseau de l opérateur Optus, second opérateur détenant 30 % du marché australien. Puis, en octobre 2001, c est la conquête de l Amérique avec le lancement sur le réseau du principal opérateur, Sprint, du premier MVNO aux États-Unis. Partout, le groupe renouvelle le même schéma économique avec la même approche marketing du marché de la téléphonie mobile : proposer une offre simple, peu onéreuse en s appuyant sur une marque de forte notoriété.

13 56 DEVENIR OPÉRATEUR MOBILE SANS RÉSEAU En 2005, Virgin Mobile, premier MVNO en Grande-Bretagne, est devenu une véritable référence en la matière en maîtrisant plus de 85 % des abonnés des onze MVNO existants sur ce territoire et en totalisant pas moins de 5 millions d abonnés (figure 3.10). Figure 3.10 Ventes nettes et croissance du parc d abonnés de Virgin Mobile parc d'abonnés (1000) mars-00 mai-00 parc Pourtant, le groupe Virgin ne semble pas vouloir cesser la reproduction de son modèle gagnant et annonce la création en 2006 du Joint Venture avec le groupe Carephone Warehouse en vue de lancer un nouvel MVNO sur le territoire français, dès le premier semestre TELE2 ventes nettes juil-00 sep-00 nov-00 jan-01 mars-01 mai-01 juil-01 sep-01 nov-01 jan-02 mars-02 mai-02 juil-02 sep-02 nov-02 jan-03 mars-03 mai-03 juil-03 sep-03 nov-03 jan-04 mars-04 mai-04 juil-04 sep-04 nov-04 Le 20 août 2002, Jan Stenbeck, magnat des médias décède dans sa 60 e année à l Hôpital américain de Paris. Audacieux, l homme fait ses débuts dans les médias en 1987 alors qu il émet, depuis Londres et par satellite, la première télévision commerciale suédoise. Véritable homme d affaires éclectique, Jan Stenbeck s est plus particulièrement illustré avec les créations de l opérateur TELE2 en 1992 et du quotidien gratuit Metro. Ainsi sur un modèle économique unique, TELE2 AB est le premier opérateur paneuropéen proposant des services de télécommunications simples et économiques dans 24 pays et en totalisant 28 millions d abonnés. Présent dans l ensemble des segments des jan-05 mars ventes nettes (1000)

14 PRINCIPES FONDAMENTAUX D UN MVNO 57 télécommunications (figure 3.11) qu il s agisse de la téléphonie fixe, de la téléphonie mobile, de l Internet, des réseaux de données, ou de la télévision par câble ou des contenus audiovisuels, le groupe s attaque systématique aux anciens monopoles. Figure 3.11 Activités de TELE2 sur les marchés européens Téléphonie fixe Téléphonie mobile Accès à internet broadband cartes d'appels TV câble Pays nordiques Suède Norvège Danemark Finlande Baltique & Russie Estonie lettonie Lituanie Russie Europe Centrale Allemagne Autriche Pologne République Tchèque Europe du Sud France Italie Espagne Suisse Portugal Grande Bretagne Irelande Benelux Pays-Bas Luxembourg Liechtenstein Belgique activité en portefeuille modèle de MVNO La recette de cet acteur est systématiquement identique et repose sur la réduction à outrance du modèle de tarification des services afin de limiter au maximum la voilure de l entreprise ; ce modèle marketing est déjà fréquemment mis en œuvre par les acteurs dits «low cost» qui profitent des déréglementations des secteurs de

15 58 DEVENIR OPÉRATEUR MOBILE SANS RÉSEAU l aérien. Le fondateur, Jan Stenbeck, afin de justifier sa stratégie précise : «One Thing which characterizes TELE2 is that we are short of time and money. We must act quickly and be careful with money.» Ainsi, l opérateur se lance sur des marchés où son positionnement est totalement en opposition avec celui des principaux opérateurs du marché. La stratégie de l opérateur TELE2 illustre sa stratégie en s appuyant sur cinq principales pièces de puzzle : offre «Cheap and simple telecom» : les prix de TELE2 apparaissent systématiquement comme étant les moins chers et la structure tarifaire est d une simplicité favorisant la compréhension du client mais aussi la facilité d implémentation dans les systèmes d informations de l entreprise ; marché «TELE2 will grow more in Europe» : l opérateur se focalise sur le marché européen en pleine dérégulation qui présente selon lui un réservoir de 100 millions de clients ; modèle économique «travelling light» : TELE2 considère que la création de valeur doit être réalisée au travers de la relation avec le client et non dans le déploiement d infrastructures réseau. L opérateur ne se concentre donc pas sur le déploiement d infrastructures, mais intervient plutôt comme un catalyseur de déréglementation des marchés européens ; croissance «proven model for profitability» : la croissance de l opérateur sur un nouveau marché s opère en trois phases comprenant d abord le développement de la notoriété puis l acquisition d abonnés sur un segment du marché et enfin l extension des services des abonnés à d autres services de télécommunications que ceux du segment initialement adressé ; feuille de route «hate fat cats!» : la flexibilité du groupe est l une de ses principales forces et le groupe poursuit dans cette voie de la souplesse en prenant garde à ne jamais devenir tel ses principaux concurrents, c est-à-dire enrayé dans des rigidités de gestion et d opérations. Ainsi, en moins de dix ans, TELE2 est devenu un empire des télécoms sur le continent européen tout en conservant la flexibilité et la réactivité de la start-up. Le groupe dispose de plusieurs MVNO sur différents marchés européens mais dans l ensemble de ses autres activités, son modèle économique est similaire à celui d un MVNO :

16 PRINCIPES FONDAMENTAUX D UN MVNO 59 acheter du trafic ou des services à un acteur maîtrisant le réseau pour le revendre au détail au travers d une offre simple et paraissant être la moins chère du marché. Sa stratégie semble d autant plus pertinente qu elle se traduit par des résultats exceptionnels et, en 2003, une étude de Business Week classe TELE2 AB sixième mondial de la création de valeur pour les actionnaires. Le modèle économique d un MVNO est donc semblable à celui d un opérateur de téléphonie mobile et la principale différence réside dans l absence de déploiement, de maintenance et de gestion d un réseau. Les deux succès évoqués plus tôt montrent que la prise de conscience du cœur de métier précis d un MVNO conduit à la réussite. Le MVNO n a de sens que dès lors qu il apporte au client une réponse qu un opérateur de réseau traditionnel n est en mesure de fournir (meilleur tarif, un service complémentaire à la voix, ). Enfin, l excellence opérationnelle permet au MVNO de gagner sa légitimité sur un marché où le prospect est d abord dubitatif quant à l arrivée de nouveaux acteurs. Sur le marché français, ce n est qu en 2004 que sont apparus les premiers MVNO et, un an après, le nombre d acteurs frôle la dizaine.

Décision n 09-DCC-65 du 30 novembre 2009 relative à la prise de contrôle exclusif de Tele2 Mobile par Omer Telecom Limited

Décision n 09-DCC-65 du 30 novembre 2009 relative à la prise de contrôle exclusif de Tele2 Mobile par Omer Telecom Limited RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 09-DCC-65 du 30 novembre 2009 relative à la prise de contrôle exclusif de Tele2 Mobile par Omer Telecom Limited L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

1.1 Evolution du trafic SMS dans le monde

1.1 Evolution du trafic SMS dans le monde février 24 Note d analyse N 5 : Les SMS (short message service) Les «SMS» (short message service) ou messages courts ont connu une croissance exceptionnelle sur les dernières années. Composé de 16 caractères

Plus en détail

Présentation du Groupe IKEA

Présentation du Groupe IKEA Présentation du Groupe IKEA IKEA dans le monde en quelques chiffres En 62 ans, le Groupe IKEA est devenu le leader mondial sur le marché du meuble. En tant que spécialiste de l ameublement et de la décoration

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne ENTREPRISES GESTION DES FLUX SOGECASH NET vos opérations bancaires en ligne SOGECASH NET Gestion des comptes bancaires sur Internet Sogecash Net est un ensemble de services sur Internet, depuis un ordinateur,

Plus en détail

Service de Recharge Téléphonique International pour Consommateur et Marchand

Service de Recharge Téléphonique International pour Consommateur et Marchand Service de Recharge Téléphonique International pour Consommateur et Marchand Mars 2015 Résumé des services proposés CY.SEND est un fournisseur de recharges pour mobiles prépayés à l international, notre

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Références Consultant : Eric Pradel

Références Consultant : Eric Pradel Références Consultant : Eric Pradel Stratégie 2004 Fournisseur de services internet, Maghreb 2004 Fournisseur de services internet, Maghreb 2004 Société de conseil en management Définition de la stratégie

Plus en détail

telecomnews Votre internet professionnel dans un Bizz Pack! gratuites - 12 pendant 6 mois pour indépendants et petites entreprises Voir p.

telecomnews Votre internet professionnel dans un Bizz Pack! gratuites - 12 pendant 6 mois pour indépendants et petites entreprises Voir p. telecomnews pour indépendants et petites entreprises Janvier 2015 Votre internet professionnel dans un Bizz Pack! - 12 Installation et activation gratuites Voir p. 6 * * Offre uniquement valable pour les

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

Catalogues des offres mobiles

Catalogues des offres mobiles Catalogues des offres mobiles Coriolis Télécom Coriolis Télécom, société française pionnière des communications mobiles, est devenue un pilier sur le marché des télécommunications avec 60 000 entreprises

Plus en détail

Succès pour Virgin Mobile France

Succès pour Virgin Mobile France Succès pour Virgin Mobile France Omer Telecom annonce million de clients avec 8 mois d avance sur ses objectifs! Paris, Le 6 août 008 Omer Telecom, qui commercialise Virgin Mobile en France, annonce aujourd

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * avec l étranger * Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2012 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (4) vers l Espace économique européen

Plus en détail

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées.

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées. Nom Organisation n de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL ATConf/6-WP/49 14/2/12 SIXIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN Montréal, 18 22 mars 2013 Point 2 : 2.2 Examen de questions

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

Catalogue Tarifaire. 1 er juillet 2015

Catalogue Tarifaire. 1 er juillet 2015 Catalogue Tarifaire 1 er juillet 2015 Studio Express tout-en-un STANDARD TELEPHONIQUE VIRTUEL PRIX DES LICENCES Choisissez la formule tout-en-un qui vous convient le mieux Engagement 36 mois ou réengagement

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

ASTRA2Connect L accès à l Internet haut débit et à la VoIP

ASTRA2Connect L accès à l Internet haut débit et à la VoIP ASTRA2Connect L accès à l Internet haut débit et à la VoIP ASTRA2Connect L accès à l Internet haut débit et à la VoIP Le haut débit dans chaque maison Des millions de foyers et d entreprises situés à l

Plus en détail

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M Catalogue Tarifaire 2010 Les Solutions M2M 60 3 Les Solutions M2M E changer entre objets communicants, c est établir à distance un contact permanent et interactif entre un parc de machines et un serveur

Plus en détail

Notre solution IP pour réaliser vos plus belles économies. 18 rue Pharaon 31000 Toulouse contact@ipsystems.fr www.ipsystems.

Notre solution IP pour réaliser vos plus belles économies. 18 rue Pharaon 31000 Toulouse contact@ipsystems.fr www.ipsystems. Notre solution IP pour réaliser vos plus belles économies 18 rue Pharaon 31000 Toulouse contact@ipsystems.fr www.ipsystems.fr 0811 033 331 DESCRIPTION PRODUIT Notre offre regroupe l installation de nouveaux

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Evolution des prix des services mobiles en France

Evolution des prix des services mobiles en France 11 janvier 2012 Evolution des prix des services mobiles en France Evolutions 2006-2010 Synthèse L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes rend publics les résultats de l étude

Plus en détail

Anciens plans tarifaires

Anciens plans tarifaires Anciens plans tarifaires Bizz Flex et Bizz Flex+ Bizz Fusion Bizz Happy Work en Max Bizz Mobile et Bizz Mobile+ Bizz Mobile No Limit Bizz Mobile Team et Bizz Mobile Team+ Bizz Pack Fusion Bizz Smart, Bizz

Plus en détail

PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS. PARIS 11 septembre 2002

PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS. PARIS 11 septembre 2002 PRESENTATION DES COMPTES SEMESTRIELS PARIS 11 septembre 2002 FAITS MARQUANTS PRÉSENTATION DES MÉTIERS PRÉSENTATION DES COMPTES PERSPECTIVES ET OBJECTIFS FAITS MARQUANTS DEPUIS DÉBUT 2002 Forte progression

Plus en détail

Augmentation de capital septembre 2012 Kuen CHENG Marco FRATTI Jean-Jacques JOLY

Augmentation de capital septembre 2012 Kuen CHENG Marco FRATTI Jean-Jacques JOLY Augmentation de capital septembre 2012 Kuen CHENG Marco FRATTI Jean-Jacques JOLY imc - International Mobile Communication 1 er Opérateur de Roaming Hub intercontinental Synthèse de la présentation Marché

Plus en détail

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015)

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015) Conditions Générales Entreprises (en vigueur au 1 er mai 2015) Sommaire Paragraphe Page 1. Définitions...2 2. Conditions...2 3. Gestion du compte courant...4 4. Paiements domestiques & SEPA...6 5. Paiements

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Petit guide pour choisir une solution CRM

Petit guide pour choisir une solution CRM Petit guide pour choisir une solution CRM Trouvez la solution qui vous convient» Nos clients sont plus performants. www.update.com Avant-propos Le CRM est en passe de devenir le principal logiciel de l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Août 2000. LE PARTENAIRE TELECOMS DES ENTREPRISES page 2

DOSSIER DE PRESSE. Août 2000. LE PARTENAIRE TELECOMS DES ENTREPRISES page 2 DOSSIER DE PRESSE Août 2000 LE PARTENAIRE TELECOMS DES ENTREPRISES page 2 UNE IDEE ORIGINALE ALLIANT LE «SUR-MESURE» page 4 ET LA «REMUNERATION AU RESULTAT» UNE ACTION EN TROIS ETAPES page 6 DEUX ENTREPRENEURS

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Réception ASTRA 2011 en France

Réception ASTRA 2011 en France Réception ASTRA 2011 en France Réception ASTRA 2011 en France En France, les satellites ASTRA diffusent : > un très grand nombre de chaînes de télévision et de stations de radios, françaises et étrangères

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Notre métier, l assurance emprunteur

Notre métier, l assurance emprunteur Notre métier, l assurance emprunteur Caci, la filiale du groupe Crédit Agricole Assurances spécialisée en assurance des emprunteurs (ADE), est aujourd hui un acteur de premier plan en France et en Europe,

Plus en détail

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux Mes COMPTEs AU QUOTIDIEN CONVENTION Janvier 2015 Extrait des conditions tarifaires applicables aux ENTREPRISES / ARTISANS / COMMERÇANTS / PROFESSIONS LIBéRALES / AGRICULTEURS / ASSOCIATIONS Une relation

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

Paiements transfrontaliers

Paiements transfrontaliers Paiements transfrontaliers Transférer rapidement et facilement des fonds à partir de et vers un compte à l étranger Valable à partir du 1 e janvier 2007 Valable à partir du 1 e janvier 2007 La vie actuelle

Plus en détail

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER 10 décembre 2012 Chère Madame/Cher Monsieur, Chaque pays européen a son propre système national d'enseignement

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT MODELLIS & DATAVALUE CONSULTING

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT MODELLIS & DATAVALUE CONSULTING COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT MODELLIS & DATAVALUE CONSULTING 12/01/15 La Direction Financière du Groupe Chèque Déjeuner innove en optant pour une solution Cloud d élaboration budgétaire, gage d agilité

Plus en détail

Intraday Pricing Service. Votre traitement instantané quand vous le souhaitez.

Intraday Pricing Service. Votre traitement instantané quand vous le souhaitez. Intraday Pricing Service Votre traitement instantané quand vous le souhaitez. Intraday Pricing Service associe une base de données sur les instruments financiers d envergure internationale à un système

Plus en détail

Mobile Connect Pro. Activez votre compte. Avec 200 Mo de données tous les mois pendant trois ans. Mobile Broadband

Mobile Connect Pro. Activez votre compte. Avec 200 Mo de données tous les mois pendant trois ans. Mobile Broadband Mobile Connect Pro Activez votre compte Mobile Broadband Avec 200 Mo de données tous les mois pendant trois ans Bienvenue sur HP Mobile Connect Pro HP Mobile Connect Pro est un contrat minimum de service

Plus en détail

Mobilité de l enseignement supérieur

Mobilité de l enseignement supérieur Mobilité de l enseignement supérieur Guide financier 2014 1 SOMMAIRE Introduction... 3 Le calcul de la subvention par l agence... 4 Utilisation de la subvention par l établissement... 7 Exemple d allocation

Plus en détail

Qui sommes-nous? Motivation Factory propose des solutions web

Qui sommes-nous? Motivation Factory propose des solutions web Qui sommes-nous? Motivation Factory propose des solutions web La Motivation intangible : portails collaboratifs métiers, innovation collaborative, management des idées, brainstorming La Motivation tangible

Plus en détail

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE Dans le cadre de la dérégulation des télécommunications d un pays Africain, un industriel Européen s appuyant sur sa filiale basée dans ce pays, souhaite devenir «ISP»

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts?

Quelle garantie pour vos dépôts? Imprimé www.lesclesdelabanque.com PEFC par une imprimerie détentrice avec des encres végétales sur du papier marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

SOGESTEL ET SOGESTEL TS. La télétransmission sous protocole EBICS

SOGESTEL ET SOGESTEL TS. La télétransmission sous protocole EBICS ENTREPRISES GESTION DES FLUX SOGESTEL ET SOGESTEL TS La télétransmission sous protocole EBICS SOMMAIRE Les offres 4 Des services complets de remises 5 Des services de relevés à la carte 6 Un fonctionnement

Plus en détail

Sécurité et Communication SIS. Serveur d Interphonie Software L interphonie ne s arrête pas aux frontières du hardware.

Sécurité et Communication SIS. Serveur d Interphonie Software L interphonie ne s arrête pas aux frontières du hardware. Sécurité et Communication SIS Serveur d Interphonie Software L interphonie ne s arrête pas aux frontières du hardware. SIS Le Serveur d Interphonie Software. Le premier serveur d interphonie entièrement

Plus en détail

Virement SEPA Réussir Votre Migration

Virement SEPA Réussir Votre Migration Virement SEPA Réussir Votre Migration Date de Publication : 28/05/13 1 Pourquoi ce guide? 3 Lexique des icones 4 Qu est-ce que le Virement SEPA? 5 Valider la compatibilité de vos outils - Fiche 1 6 Convertir

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

Le virement SEPA. www.lesclesdelabanque.com. Novembre 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent

Le virement SEPA. www.lesclesdelabanque.com. Novembre 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent 027 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Le virement SEPA LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr Novembre 2007 Ce mini-guide

Plus en détail

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION Juillet 2013 LA VOLONTÉ DU CRÉDIT MUTUEL : AMÉLIORER SANS CESSE L INFORMATION TRANSMISE. et nous vous en

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

La publication, au second

La publication, au second Les entreprises industrielles françaises de plus en plus impliquées dans les NTIC Malgré l adoption accélérée des différents outils des nouvelles technologies de l information et de la communication (NTIC)

Plus en détail

Market Data Feed. Maîtrisez le flux.

Market Data Feed. Maîtrisez le flux. Market Data Feed Maîtrisez le flux. Market Data Feed (MDF) est un service très performant de diffusion de données de marché en temps réel permettant une importante personnalisation dans leur sélection.

Plus en détail

tarifs en vigueur au 2 avril 2015 CRÉDIT INCLUS valable 1 mois en France métropolitaine LES TARIFS DE VOTRE CARTE PRÉPAYÉE avec

tarifs en vigueur au 2 avril 2015 CRÉDIT INCLUS valable 1 mois en France métropolitaine LES TARIFS DE VOTRE CARTE PRÉPAYÉE avec tarifs en vigueur au 2 avril 2015 4 DE LES TARIFS DE VOTRE CARTE PRÉPAYÉE CRÉDIT INCLUS valable 1 mois en France métropolitaine avec Tarifs en vigueur au 02/04/2015 Votre offre prépayée Carrefour Mobile

Plus en détail

TARIFS C LE MOBILE ET CONDITIONS GÉNÉRALES DE SERVICES AU 16 JANVIER 2014

TARIFS C LE MOBILE ET CONDITIONS GÉNÉRALES DE SERVICES AU 16 JANVIER 2014 TARIFS C LE MOBILE ET CONDITIONS GÉNÉRALES DE SERVICES AU 16 JANVIER 2014 1. TARIFS DES OFFRES ET SERVICES FORFAIT EFFICIO 4G FORFAIT AVEC MOBILE AVEC ENGAGEMENT Nom de l offre 24/7 3 Go 10 Go Appels illimités

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES Pour la clientèle des Entreprises Conditions applicables au 1er Janvier 2015 Il fait de vous notre priorité. Il nous relie. Il contient,

Plus en détail

GUIDE TARIFAIRE Pour les particuliers carte SIM prépayée AfoneMobile (cartes et recharges par internet et/ou par téléphone)

GUIDE TARIFAIRE Pour les particuliers carte SIM prépayée AfoneMobile (cartes et recharges par internet et/ou par téléphone) Tarifs applicables au 31/10/2011 pour toute nouvelle souscription GUIDE TARIFAIRE Pour les particuliers carte SIM prépayée AfoneMobile (cartes et recharges par internet et/ou par téléphone) AfoneMobile

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 08-A-16 du 30 juillet 2008 relatif à la situation des opérateurs de réseaux mobiles virtuels (MVNO) sur le marché français de la téléphonie mobile Le Conseil de la concurrence

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

Le site location-et-vacances.com

Le site location-et-vacances.com dossier de presse été 2008 Le site location-et-vacances.com fait peau neuve et nous prépare un ETE 2008 très ensoleillé! 1 Plan du dossier Location-et-Vacances.com nous prépare un ETE 2008 très ensoleillé!

Plus en détail

La coordination des soins de santé en Europe

La coordination des soins de santé en Europe La coordination des soins de santé en Europe Droits des personnes assurées et des membres de leur famille selon les règlements (CE) n 883/2004 et (CE) n 987/2009 La coordination des soins de santé en

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l ASMV, le 3 octobre 2014 Contexte international

Plus en détail

(Document adopté par la Commission le 19 janvier 2006)

(Document adopté par la Commission le 19 janvier 2006) Bilan de l application de la recommandation de la Commission nationale de l informatique et des libertés du 29 novembre 2001 sur la diffusion de données personnelles sur Internet par les banques de données

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

IC TELECOM en bref... 3. Une stratégie inscrite dans le temps... 4. Historique... 6. Une offre complète et modulable... 7

IC TELECOM en bref... 3. Une stratégie inscrite dans le temps... 4. Historique... 6. Une offre complète et modulable... 7 D O S S I E R D E P R E S S E 1 SOMMAIRE IC TELECOM en bref... 3 Une stratégie inscrite dans le temps... 4 Historique... 6 Une offre complète et modulable... 7 IC TELECOM : guichet unique des TPE/PME...

Plus en détail

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour leur mission à l étranger - pour une

Plus en détail

Rejoindre le mouvement, c est simple.

Rejoindre le mouvement, c est simple. Rejoindre le mouvement, c est simple. + Un t + La 4 arif eu + 2 off G pou ropée r tous res cla ires + Con trôle de com des frais munic ation.com n Nos valeurs, votre garantie! Claude Lüscher JOIN a fondé

Plus en détail

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

La gamme de produits de SIX Financial Information. Pour répondre à tous vos besoins.

La gamme de produits de SIX Financial Information. Pour répondre à tous vos besoins. La gamme de produits de SIX Financial Information Pour répondre à tous vos besoins. Depuis plus de 80 ans, SIX Financial Information collecte, traite et distribue des informations financières internationales.

Plus en détail

Projets Eurêka. i s. E u r ê k a. f r a n ç a. i a t. S e c r é t a r. Innovation européenne Ouverture aux marchés Impact économique

Projets Eurêka. i s. E u r ê k a. f r a n ç a. i a t. S e c r é t a r. Innovation européenne Ouverture aux marchés Impact économique S e c r é t a r i a t f r a n ç a i s Souplesse Réactivité Internationalisation Suivi personnalisé Financement E u r ê k a Projets Eurêka Innovation européenne Ouverture aux marchés Impact économique design

Plus en détail

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010)

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) Les chiffres clés du tourisme 2010 Tourisme en Flandre Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) nuitées % arrivées % Durée moyenne du séjour (nuits) Région Flamande 23.087.944 66% 7.660.540 57%

Plus en détail

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter.

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter. l autre CARTE Avant que votre carte l autre carte n arrive à expiration, vous serez informé qu une nouvelle carte est mise à votre disposition. Vous pouvez résilier votre contrat à tout moment par écrit,

Plus en détail

OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER

OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER Opérations bancaires avec l'étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014 OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER Virements émis vers l'étranger Frais d émission de virements en euros (3)

Plus en détail

Les Français ais et à la consommation

Les Français ais et à la consommation Les Français ais et le crédit à la consommation Introduction Crédit Agricole Consumer Finance, acteur majeur du crédit à la consommation en Europe, publie un sondage réalisé par Opinionway sur les Français

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

Brochure Tarifaire AliceBox au 12/11/2012

Brochure Tarifaire AliceBox au 12/11/2012 Brochure Tarifaire AliceBox au 12/11/2012 Tarifs en TTC Offres Abonnement (euros TTC/mois) 9,99 euros 29,99 euros 29,99 euros pendant 12 mois puis 39,99 euros 34,95 euros Durée de l'abonnement Engagement

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail