Conférence Clusis: DPO De l indépendance légale à l indépendance de l action. - Le cas du Valais - 28 octobre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence Clusis: DPO De l indépendance légale à l indépendance de l action. - Le cas du Valais - 28 octobre 2014"

Transcription

1 Conférence Clusis: DPO De l indépendance légale à l indépendance de l action - Le cas du Valais - 28 octobre 2014 lic. iur. Ursula Sury, RA ancienne préposée à la protection des données et à la transparence du Canton du Valais 1

2 note de biographie lic. iur. Ursula Sury, RA Fondation et gestion du cabinet d avocat «Die Advokatur Sury AG» (depuis 1993) à Lucerne Mise en place et développement de la section «droit de l informatique et de la protection des données» à l université des sciences appliquées à Lucerne (depuis 1993) Développement et gestion du CC Management & Law à l université des sciences appliquées à Lucerne (depuis 2010) Experte de droit dans les audits de protection de données de SQS (depuis 2007) Préposée à la protection des données et à la transparence du Canton du Valais

3 Vue d ensemble 1. Les dimensions de l indépendance 2. Les attributions de la préposée 3. En bref 4. Le budget en particulier 5. Comparaison avec le champ privé 3

4 1. Les dimensions de l indépendance base légale Compétences définies par la LDIP Organisa tion Élection par le parlement Indépendance de l exécutive Devoir de rendre des comptes à la confédération et à l UE Personn el Droit à l organisation autonome administ ration Nécessité des ressources suffisantes 4

5 1. Les dimensions de l indépendance Budget Autonome Établit par l organe Présentation au parlement sans intervention de l exécutive Planificati on et le contrôle Programme d examen établit de manière autonome Compétences globales de contrôle Compétences d action Capacité d ester en justice personne Compétence professionnelle Devoir aux formations Intégrité personnelle Transparence des intérêts et activités Emploi Pour une durée fixe Sans possibilité de dissolution préalable Contrôle Des finances: par l instance de surveillance financière Des attributions: respect de l indépendance comme une cour pas d implication de l exécutive Election Par le parlement pour 4-6 ans Par l exécutive sous condition de l accord du parlement pour 6-8 ans Par l exécutive pour 8 ans ou plus. 5

6 1. Les dimensions de l indépendance Implications du droit européen La convention pour la protection des personnes à l'égard du traitement automatisé des données à caractère personnel (préambule et Art. 1 PA) et la Directive sur la protection des données de l UE (Art. 28) exigent une autorité de contrôle indépendante La convention d application de l Accord de Schengen et la Directive sur la protection des données de l UE sont directement obligatoire pour les Cantons Les Cantons et la confédération sont obligés de rendre comptes à l UE en ce qui concerne leur respect des standards de Schengen 6

7 1. Les dimensions de l indépendance Implications du droit national 1. Droit fédéral Art. 37 II LPD 2. Droit cantonal LIPDA En particulier: Introduction du principe de la transparence 7

8 1. Les dimensions de l indépendance La dimension légale L indépendance doit être prévue par la loi de manière explicite (Art. 28 II Directive UE et préambule Convention CE/Art. 1 chiff. 3 PA) Art. 40 I LIPDA: L autorité cantonale de surveillance est indépendante dans l exercice de ses attributions. 8

9 1. Les dimensions de l indépendance La dimension d organisation en particulier ressources personnelles et financières, y compris la possibilité d engager du personnelle supplémentaire et des spécialistes (Rudin, 2007, S. 65) Etablissement du budget par la préposée ou la commission soumission au parlement décision par le parlement sans intervention de l exécutive Supervision uniquement par le parlement 9

10 2. Attributions de la préposée selon LIPDA La préposée Contrôle d office des dispositions sur la protection des données et le principe de la transparence (Art. 37 Abs. 1 lit a LIPDA) Conseille les autorités (Art. 37 Abs. 1 lit b LIPDA) Renseigne les personnes privées sur leur droits (Art. 37 Abs. 1 lit b LIPDA) Examine toute dénonciation lui parvenant pour signaler une violation de la LIPDA et du RèLIPDA (Art. 37 Abs. 1 lit c LIPDA) Recommande à l organe compétent de modifier ou cesser le traitement s il s avère une violation de la LIPDA / RèLIPDA (Art. 37 Abs. 1 lit d LIPDA) Intervient en tant que médiateur entre les autorités et les privés (Art. 37 Abs. 1 lit e LIPDA) 10

11 2. Attributions de la préposée selon LIPDA Approuve des garanties (Art. 37 Abs. 1 lit f LIPDA) Exécute les autres tâches qui lui sont confiées par la commission (Art. 37 Abs. 1 lit g LIPDA) Autorise le traitement des données sensibles et celles résultant de la fusion ou du chaînage de fichiers. (Art. 37 Abs. 2 LIPDA) Collabore avec les autorités de surveillance cantonales, fédérales et étrangères (Art. 37 Abs. 3 LIPDA) Présente un rapport annuel sur ses activités et constatations (Art. 37 Abs. 4 LIPDA) Assure le secrétariat de la commission cantonale de protection de données et de transparence (Art. 38 Abs. 2 LIPDA) 11

12 UE Confédération Canton 2. Attributions de la préposée Tâches des préposées de protection des données Contrôles Schengen/Dublin- Groupe de travail santé Groupe de travail sécurité interne Groupe de travail Schengen / Dublin Groupe de travail général de Privatim Collaboration avec d autres préposés de protection des données et avec le PFPDT Requêtes et demandes Médiation Conseil Formation Information Contrôles du respect de la loi (Audits) Contrôles des collections des données et des données 12

13 CHF 3. Le budget en particulier Budget coût complet La moitié du budget! Infrastructure générale Secrétariat Informatique Internet et téléphone, présence internet Electricité/chauffage Protection de données: CHF Transparence CHF Traductions Salaires Littérature Articles du bureau, copies, timbres en particulier: Spécialistes Amortissements 13

14 3. Le budget en particulier 1600% 1400% 1200% 1000% 800% 600% 400% 200% 0% Soll-Pensum pro Kanton Kanton Wallis Kanton Bern Kanton Fribourg Kanton Genf Kanton Basel-Stadt Kanton Graubünden Kanton Jura Kanton Luzern Kanton Waadt Kanton Zürich 14

15 3. Le budget en particulier 15

16 4. En bref Augmentation considérable des demandes Introduction du principe de la transparence Exigences de l accord Schengen/Dublin Canton bilingue: coûts de traduction 16

17 5. Comparaison avec le champ privé Art. 11a al. 5 lit. E LPD Par dérogation aux al. 2 et 3, le maître du fichier n est pas tenu de déclarer son fichier s il a désigné un conseiller à la protection des données indépendant chargé d assurer l application interne des dispositions relatives à la protection des données et de tenir un inventaire des fichiers Une liste des entreprises utilisant cette possibilité est publié sous: d=nhzlpzeg7t,lnp6i0ntu042l2z6ln1ae2izn4z2qzpno2yuq2z6gpjcddx92fmym162epybg2 c_jjkbnoksn6a-- environ 840 entreprises ont nommé un responsable de la protection des données 17

18 5. Comparaison avec le champ privé Art. 12b OLDP Tâches et statut du conseiller à la protection des données 1 Le conseiller à la protection des données a notamment pour tâches: a. de contrôler les traitements de données personnelles et de proposer des mesures s'il apparaît que des prescriptions sur la protection des données ont été violées; b. de dresser l'inventaire des fichiers gérés par le maître du fichier mentionné à l'art. 11a, al. 3, LPD et de le tenir à la disposition du préposé ou des personnes concernées qui en font la demande. 2 Le conseiller à la protection des données: a. exerce sa fonction de manière indépendante et sans recevoir d'instructions de la part du maître du fichier; b. dispose des ressources nécessaires à l'accomplissement de sa tâche; c. a accès aux fichiers, aux traitements et aux informations nécessaires à l'accomplissement de sa tâche. 18

19 5. Comparaison avec le champ privé Art. 59a al. 6 OAMal Chaque assureur doit disposer d un service de réception des données. Ce dernier doit être certifié au sens de l art. 11 de la loi fédérale du 19 juin 1992 sur la protection des données. Art. 11 LPD Procédure de certification 1 Afin d améliorer la protection et la sécurité des données, les fournisseurs de systèmes de logiciels et de traitement de données ainsi que les personnes privées ou les organes fédéraux qui traitent des données personnelles peuvent soumettre leurs systèmes, leurs procédures et leur organisation à une évaluation effectuée par des organismes de certification agréés et indépendants. 2 Le Conseil fédéral édicte des dispositions sur la reconnaissance des procédures de certification et sur l introduction d un label de qualité de protection des données. Il tient compte du droit international et des normes techniques reconnues au niveau international. 19

20 5. Comparaison avec le champ privé Conclusion - Efforts considérables dans le champ privé - En particulier par les assurances - Grand nombre des désignations volontaires d un responsable de protection des données Est-ce que les autorités sont ont train de rater un train? 20

21 Questions? 21

22 Merci Publications Kurzeinführung ins Arbeitsrecht - von der Vertragsanbahnung bis zur Kündigung Sprenger/Sury/Seger, Stämpfli Verlag, 2013 Informatikrecht Sury Ursula, Stämpfli Verlag, 2013 Beitrag Recht im Offshoring, In: IT-Offshoring - Potenziale, Risiken, Erfahrungsberichte Sury Ursula, Orell Füssli Verlag Zürich,

23 Merci Publications de RA Ursula Sury in: IT-business Home Office und Arbeitsrecht Ausgabe 4/2013 aus der Cloud für KMU eine gute Alternative? Ausgabe 3/2013 Die rechtlichen Aspekte der elektronischen Archivierung Ausgabe 2/2013 Datenschutzrechtliche Aspekte zur Software as a Service (SaaS) Ausgabe 1/2013 Umsicht bei Open Source Ausgabe 4/2012 IT-Sicherheit im KMU aus technischer und rechtlicher Sicht Ausgabe 3/2012 Bring your own im Arbeitsalltag Ausgabe 1/2012 Escrow Agreement als Sicherungsinstrument Ausgabe 5/2011 Datenschutz im digitalen Alltag Ausgabe 4/2011 Datenhaltung wer ist für die Daten verantwortlich? Ausgabe 2/2011 Cloud Computing Ausgabe 1/2011 Data Loss Prevention Ausgabe 5/2010 IKS und Risikobeurteilung in der ICT Ausgabe 1/2009 Verantwortlichkeit für Datensammlungen Ausgabe 6/2008 Betrieblicher Datenschutzbeauftragter Ausgabe 5/

24 Merci Publications de RA Ursula Sury dans: Informatik Spektrum (Springer) Contactless Heft 4/2014 Datability Heft 3/2014 Drohnen und Recht Heft 2/2014 Webanalysen Heft 1/

25 Merci Plus de publications sur: lic. iur. Ursula Sury, RA Alpenquai Luzern 25

Règlement relatif au traitement des données

Règlement relatif au traitement des données Règlement relatif au traitement des données Version 1.2 16 juin 2014 1 Sommaire 1. Situation initiale... 3 2. Description des unités d'organisation concernées par le système... 3 3. Description des interfaces...

Plus en détail

Fiche vidéosurveillance

Fiche vidéosurveillance Préposée à la protection des données et à la transparence Datenschutz- und Öffentlichkeitsbeauftragte Fiche vidéosurveillance Cette fiche a pour but d indiquer aux communes et autres autorités à quelles

Plus en détail

COMMUNICATION TRANSFRONTIÈRE

COMMUNICATION TRANSFRONTIÈRE Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB Rue des Chanoines 2, 1700 Fribourg T +41 26 322 50 08, F +41 26 305

Plus en détail

Commentaire concernant l ordonnance sur les certifications en matière de protection des données

Commentaire concernant l ordonnance sur les certifications en matière de protection des données Département fédéral de justice et police DFJP Office fédéral de la justice OFJ Division principale du droit public Division Projets et méthode législatifs Commentaire concernant l ordonnance sur les certifications

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE. Période de mai 2007 à avril 2008. Madame Marianne Maret Monsieur Grégoire Iten Monsieur Norbert Lutz

RAPPORT D ACTIVITE. Période de mai 2007 à avril 2008. Madame Marianne Maret Monsieur Grégoire Iten Monsieur Norbert Lutz Commission cantonale de protection des données Kantonale Datenschutzkommission RAPPORT D ACTIVITE de la Commission cantonale de protection des données Période de mai 2007 à avril 2008 Monsieur le Président

Plus en détail

S T A T U T S (Version française) Association pour la gestion d un centre de renseignements sur le crédit à la consommation (IKO)

S T A T U T S (Version française) Association pour la gestion d un centre de renseignements sur le crédit à la consommation (IKO) S T A T U T S (Version française) Association pour la gestion d un centre de renseignements sur le crédit à la consommation (IKO) V2.2014-04-04 1 Nom, siège et but Art. 1 Sous le nom de Verein zur Führung

Plus en détail

Rapport sur les résultats de l'audition du 24 février 2010

Rapport sur les résultats de l'audition du 24 février 2010 Département fédéral de l'économie DFE Secrétariat d'etat à l'économie SECO - Modification de l'ordonnance du 31 août 1983 sur l'assurance-chômage obligatoire et l'indemnité en cas d'insolvabilité (art.

Plus en détail

Projet du Fond National de la recherche Organisations judiciaires suisses

Projet du Fond National de la recherche Organisations judiciaires suisses Présentation de la banque de données Martin Knüsel, collaborateur scientifique et assistant à l Université de Lucerne Contenu de la banque de données Législation (Confédération et cantons) Travaux préparatoires

Plus en détail

Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé

Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé Conférence de presse 2 juillet 2007 Conseiller d Etat Dr Markus Dürr, président de la

Plus en détail

Commune de Sierre. Règlement communal sur la vidéosurveillance

Commune de Sierre. Règlement communal sur la vidéosurveillance Règlement communal sur la vidéosurveillance Le Conseil général de Sierre Vu : - les dispositions de l'article 28 de la loi sur l'information du public, la protection des données et l'archivage (LIPDA)

Plus en détail

Adaptations d ordonnances en raison de nouveautés en lien avec l acquis de Dublin/Eurodac

Adaptations d ordonnances en raison de nouveautés en lien avec l acquis de Dublin/Eurodac Adaptations d ordonnances en raison de nouveautés en lien avec l acquis de Dublin/Eurodac du Le Conseil fédéral suisse, vu la loi du 16 décembre 2005 sur les étrangers (LEtr) 1, vu les art. 17, al. 6,

Plus en détail

Centre pour la qualité et ANQ: Oeuvrer ensemble en faveur de l amélioration de la qualité et de la sécurité dans les hôpitaux suisses

Centre pour la qualité et ANQ: Oeuvrer ensemble en faveur de l amélioration de la qualité et de la sécurité dans les hôpitaux suisses Centre pour la qualité et ANQ: Oeuvrer ensemble en faveur de l amélioration de la qualité et de la sécurité dans les hôpitaux suisses Pascal Strupler, Directeur OFSP Medicine used to be simple, ineffective

Plus en détail

Avis de droit du 28 mars 2008. relatif à la transmission des données des patients aux assureurs maladie. à l attention de H+ Les Hôpitaux de Suisse

Avis de droit du 28 mars 2008. relatif à la transmission des données des patients aux assureurs maladie. à l attention de H+ Les Hôpitaux de Suisse MIOTTI_HUMBEL_KERSTEN_LANG Avocats 5201 Broug, case postale 460 Avis de droit du 28 mars 2008 relatif à la transmission des données des patients aux assureurs maladie à l attention de H+ Les Hôpitaux de

Plus en détail

Transmission de données médicales aux assureurs

Transmission de données médicales aux assureurs 80 Transmission de données médicales aux assureurs Hubert Bär, avocat Responsable de l assurance responsabilité civile et de la gestion des sinistres Association Suisse d Assurances, ASA Avant-propos Cet

Plus en détail

du canton de Vaud (loi ecclésiastique) du 22 décembre 1999

du canton de Vaud (loi ecclésiastique) du 22 décembre 1999 254 Textdokumentation Art. 25. Fichiers informatiques. L EERV peut exploiter des fichiers informatiques. L article 16 de la loi du 25 mai 1981 sur les fichiers informatiques et la protection des données

Plus en détail

PRÉAVIS FRI-PERS. du 4 juin 2014. Accès par l Office cantonal de l assurance-invalidité (Office AI)

PRÉAVIS FRI-PERS. du 4 juin 2014. Accès par l Office cantonal de l assurance-invalidité (Office AI) Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB La Préposée cantonale à la protection des données Rue des Chanoines

Plus en détail

Convention intercantonale réglant l'organisation, le contenu, le déroulement de cours de formation pour cadres et spécialistes de la protection civile

Convention intercantonale réglant l'organisation, le contenu, le déroulement de cours de formation pour cadres et spécialistes de la protection civile Convention intercantonale réglant l'organisation, le contenu, le déroulement de cours de formation pour cadres et spécialistes de la protection civile du 19 octobre 2004 Cantons concernés : Berne, Fribourg,

Plus en détail

Le nouveau visage de la surveillance dans la prévoyance professionnelle

Le nouveau visage de la surveillance dans la prévoyance professionnelle Le nouveau visage de la surveillance dans la prévoyance professionnelle Rosario di Carlo Actuaire ASA Autorité de surveillance LPP et des fondations de Suisse occidentale Coninco Master Class 2011 Lausanne,

Plus en détail

Économiser des impôts grâce aux dons

Économiser des impôts grâce aux dons Économiser des impôts grâce aux dons Les dons versés aux organismes d entraide titulaires du label de qualité ZEWO peuv ent être déduits de l impôt fédé ral direct ainsi que des impôts cantonaux et communaux.

Plus en détail

Journée des délégués tarifaires. 6 mai 2015. Prof. iur. Ueli Kieser

Journée des délégués tarifaires. 6 mai 2015. Prof. iur. Ueli Kieser Journée des délégués tarifaires 6 mai 2015 Prof. iur. Ueli Kieser Evolution du tarif aspects juridiques Sommaire - Quels sont les éléments fondamentaux de l assurancemaladie suisse? - Ces éléments ont-ils

Plus en détail

Règlement SWICA sur la protection des données

Règlement SWICA sur la protection des données Règlement SWICA sur la protection des données SWICA traite d informations relatives aux assurés 1 dans le cadre de processus organisationnels complexes et pour lesquels il est fait appel à des équipements

Plus en détail

Règlement de traitement Système d information de la KPT/CPT (Selon l art. 21 OLPD et l art. 84b LAMal)

Règlement de traitement Système d information de la KPT/CPT (Selon l art. 21 OLPD et l art. 84b LAMal) Règlement de traitement Système d information de la KPT/CPT (Selon l art. 21 OLPD et l art. 84b LAMal) Version 2.0 22.01.2013 01.01.2012 KPT 1 Table des matières 1. Situation de départ...3 2. Contenu...3

Plus en détail

Statuts de la Fondation pour le développement durable des régions de montagne

Statuts de la Fondation pour le développement durable des régions de montagne Stiftung für die nachhaltige Entwicklung der Bergregionen Statuts de la Fondation pour le développement durable des régions de montagne CHAPITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Sous le nom de ARTICLE 1 "Fondation

Plus en détail

Questions de procédure en assurance perte de gain maladie LCA

Questions de procédure en assurance perte de gain maladie LCA SZS 02/2010 vom 14.04.2010 SZS-2010-142 Questions de procédure en assurance perte de gain maladie LCA Par Jean-Michel Duc, avocat à Lausanne Zusammenfassung Es gibt Kantone wie z. B. Genf und Waadt, wo

Plus en détail

Statuts de l association swissuniversities

Statuts de l association swissuniversities Berne, le 20 janvier 2015 Statuts de l association swissuniversities swissuniversities Effingerstrasse 15, Case postale 3000 Berne 1 www.swissuniversities.ch Statuts de l association swissuniversities

Plus en détail

Économiser des impôts grâce aux dons

Économiser des impôts grâce aux dons Économiser des impôts grâce aux dons Les dons versés aux organismes d entraide titulaires du label de qualité ZEWO peuv ent être déduits de l impôt fédé ral direct ainsi que des impôts cantonaux et communaux.

Plus en détail

Économiser des impôts grâce aux dons

Économiser des impôts grâce aux dons Économiser des impôts grâce aux dons Les dons versés aux organismes d entraide titulaires du label de qualité Zewo peuv ent être déduits de l impôt fédé ral direct ainsi que des impôts cantonaux et communaux.

Plus en détail

Aspects de la protection des données dans le domaine bancaire

Aspects de la protection des données dans le domaine bancaire Aspects de la protection des données Aperçu Les principes de la LPD En particulier - La communication de DP à l étranger - L accès aux DP de la banque - La surveillance interne Cas pratiques Les principes

Plus en détail

Protection des données et transparence dans le canton de Genève

Protection des données et transparence dans le canton de Genève Protection des données et transparence dans le canton de Genève MBA - MAS en Management de la sécurits curité des Systèmes d'information Haute Ecole de Gestion de Genève 7 juin 2011 Par Anne Catherine

Plus en détail

2. Généralités. Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB

2. Généralités. Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB Rue des Chanoines 2, 1700 Fribourg Autorité cantonale de la transparence

Plus en détail

Assemblée des délégués du PEV. Delegiertenversammlung der EVP. Neuchâtel - 5 avril 2008. Nello Castelli Membre de la direction de santésuisse

Assemblée des délégués du PEV. Delegiertenversammlung der EVP. Neuchâtel - 5 avril 2008. Nello Castelli Membre de la direction de santésuisse Assemblée des délégués du PEV Delegiertenversammlung der EVP Neuchâtel - 5 avril 2008 Nello Castelli Membre de la direction de santésuisse Projekt: Article constitutionnel sur la santé Datum: 05.04.2008

Plus en détail

Statuts Association Pro Senectute Genève

Statuts Association Pro Senectute Genève . Statuts Association Pro Senectute Genève Préambule Le présent document, les termes employés pour désigner des personnes sont pris au sens générique ; ils ont à la fois valeur d un féminin et d un masculin.

Plus en détail

Schweizerische Gesell- Société Suisse pour Società Svizzera per Swiss Society for schaft für Oralchirurgie la Chirurgie Orale la Chirurgia Orale Oral

Schweizerische Gesell- Société Suisse pour Società Svizzera per Swiss Society for schaft für Oralchirurgie la Chirurgie Orale la Chirurgia Orale Oral Schweizerische Gesell- Société Suisse pour Società Svizzera per Swiss Society for schaft für Oralchirurgie la Chirurgie Orale la Chirurgia Orale Oral Surgery und Stomatologie et la Stomatologie e la Stomatologia

Plus en détail

LA CONFERENCE LATINE DES CHEFS DES DEPARTEMENTS DE JUSTICE ET POLICE (CLDJP) Concordat

LA CONFERENCE LATINE DES CHEFS DES DEPARTEMENTS DE JUSTICE ET POLICE (CLDJP) Concordat LA CONFERENCE LATINE DES CHEFS DES DEPARTEMENTS DE JUSTICE ET POLICE (CLDJP) Concordat du 8 octobre 996 sur les entreprises de sécurité ) I. Généralités Art. Parties Sont parties au concordat les cantons

Plus en détail

Protection des données

Protection des données Protection des données Mesures concernant les services en nuage Mémento Mentions légales Éditeur Image educa.ch faithie/shutterstock.com educa.ch CC BY-NC-ND (creativecommons.org) Avril 2015 1. Protection

Plus en détail

Notice concernant le droit d être entendu à l intention des autorités de décision

Notice concernant le droit d être entendu à l intention des autorités de décision Erziehungsdirektion des Kantons Bern Mittelschul- und Berufsbildungsamt Direction de l'instruction publique du canton de Berne Office de l enseignement secondaire du 2 e degré et de la formation professionnelle

Plus en détail

Approuvés par l Assemblée générale du 20 mai 2006. L'utilisation de la forme masculine dans ce texte implique également la forme féminine.

Approuvés par l Assemblée générale du 20 mai 2006. L'utilisation de la forme masculine dans ce texte implique également la forme féminine. Statuts Suisse Rando Approuvés par l Assemblée générale du 20 mai 2006 L'utilisation de la forme masculine dans ce texte implique également la forme féminine. En cas de divergence d interprétation entre

Plus en détail

Audit urbain 350 villes européennes 10 villes suisses 200 variables 3 niveaux géographiques

Audit urbain 350 villes européennes 10 villes suisses 200 variables 3 niveaux géographiques 21 Développement durable et disparités régionales et internationales 1332-1300 Audit urbain 350 villes européennes 10 villes suisses 200 variables 3 niveaux géographiques Neuchâtel, 2013 Qu est-ce que

Plus en détail

Cantons et villes dans le système statistique suisse

Cantons et villes dans le système statistique suisse Gian Antonio Paravicini Bagliani Président de la conférence des offices régionaux de statistique de la Suisse CORSTAT Cantons et villes dans le système statistique suisse La fonction statistique s'est

Plus en détail

But, champ d application et définitions

But, champ d application et définitions Loi fédérale sur la protection des données (LPD) 235.1 du 19 juin 1992 (Etat le 1 er janvier 2014) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, 122 et 173, al. 2, de la Constitution

Plus en détail

La présente loi s applique aux personnes qui offrent leurs services au public en leur qualité d avocat.

La présente loi s applique aux personnes qui offrent leurs services au public en leur qualité d avocat. 7. Loi du décembre 00 sur la profession d avocat (LAv) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du juin 000 sur la libre circulation des avocats (loi sur les avocats, LLCA) ; Vu le message

Plus en détail

Statuts FSEA. FSEA Fédération suisse pour la formation continue Version du 28 avril 2009

Statuts FSEA. FSEA Fédération suisse pour la formation continue Version du 28 avril 2009 Statuts FSEA FSEA Fédération suisse pour la formation continue Version du 28 avril 2009 La FSEA en bref La FSEA est l organisation faîtière de la formation continue en Suisse. Ses membres sont des organisations

Plus en détail

Ordonnance sur les services de certification électronique

Ordonnance sur les services de certification électronique Ordonnance sur les services de certification électronique (OSCert) 784.103 du 12 avril 2000 (Etat le 23 mai 2000) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 28, 62 et 64 de la loi du 30 avril 1997 sur les

Plus en détail

Mise en oeuvre de la nouvelle organisation des autorités dans les cantons: aperçu

Mise en oeuvre de la nouvelle organisation des autorités dans les cantons: aperçu Nouveau droit de protection des mineurs et des adultes. Questions concrètes de mise en oeuvre Journées d étude des 11/12 septembre 2012 à Fribourg Exposé 3 Mise en oeuvre de la nouvelle organisation des

Plus en détail

Sécurité parasismique des bâtiments Questions juridiques et responsabilités

Sécurité parasismique des bâtiments Questions juridiques et responsabilités Sécurité parasismique des bâtiments Questions juridiques et responsabilités schweizerischer ingenieur- und architektenverein société suisse des ingénieurs et des architectes società svizzera degli ingegneri

Plus en détail

Société Suisse de Pathologie (SSPATH) Statuts

Société Suisse de Pathologie (SSPATH) Statuts 1 Société Suisse de Pathologie (SSPATH) Statuts Version originale du 8 Novembre 1996 légèrement modifiée le 3 Novembre 2001, le 11 Novembre 2006, le 10 Novembre 2007 et le 26 Avril 2008 Révision du 15

Plus en détail

S T A T U T S DE LA CONFERENCE DES PREPOSES AUX POURSUITES ET FAILLITTES DE LA SUISSE. (fondée le 22 novembre 1925) Version du 24 mai 2013

S T A T U T S DE LA CONFERENCE DES PREPOSES AUX POURSUITES ET FAILLITTES DE LA SUISSE. (fondée le 22 novembre 1925) Version du 24 mai 2013 1 S T A T U T S DE LA CONFERENCE DES PREPOSES AUX POURSUITES ET FAILLITTES DE LA SUISSE (fondée le 22 novembre 1925) Version du 24 mai 2013 2 I. Nom, siège et but Art. 1 Est constituée sous le nom de «Conférence

Plus en détail

Concept de stationnement Développement de l'armée

Concept de stationnement Développement de l'armée Concept de stationnement Développement de l'armée 26 novembre 2013 Conférence de presse Le chef du DDPS, Ueli Maurer Le concept de stationnement Introduction 2 Finances Exploitation Investissement Cantons

Plus en détail

Stiftung Schweizerischer Bankenombudsman Fondation Ombudsman des banques suisses Fondazione Ombudsman delle banche svizzere

Stiftung Schweizerischer Bankenombudsman Fondation Ombudsman des banques suisses Fondazione Ombudsman delle banche svizzere Stiftung Schweizerischer Bankenombudsman Fondation Ombudsman des banques suisses Fondazione Ombudsman delle banche svizzere Règles de procédure de l Ombudsman des banques suisses Art. 1: Mission de l Ombudsman

Plus en détail

4.11. 2 L AI peut, à titre exceptionnel, prendre en charge les frais de. 3 Ces dispositions sont aussi valables pour les frontaliers

4.11. 2 L AI peut, à titre exceptionnel, prendre en charge les frais de. 3 Ces dispositions sont aussi valables pour les frontaliers 4.11 Etat au 1 er janvier 2008 Couverture d assurance en cas de mesures de réadaptation de l AI Couverture d assurance en cas de maladie 1 Toute personne domiciliée en Suisse est couverte par l assurance-maladie

Plus en détail

Économiser des impôts grâce aux dons

Économiser des impôts grâce aux dons ZEWOinfo Conseils aux donatrices et aux donateurs Économiser des impôts grâce aux dons Les dons versés aux organismes d entraide titulaires du label de qualité ZEWO peuvent être déduits de l impôt fédéral

Plus en détail

III MEMBRES I BUTS II SIÈGE

III MEMBRES I BUTS II SIÈGE STATUTS Le Collège Suisse des Experts Architectes (CSEA) est une association au sens des articles 60 à 79 du CCS. I BUTS Art. 1 L Association encourage et facilite les contacts entre ses membres. Elle

Plus en détail

Avant-projet de loi sur l information et l accès aux documents pour le canton de Fribourg

Avant-projet de loi sur l information et l accès aux documents pour le canton de Fribourg Avant-projet de loi sur l information et l accès aux documents pour le canton de Fribourg Adaptation de la législation spéciale Tableau des modifications Annexe de l AP LInf du 0 octobre 007 Le présent

Plus en détail

Statut de fondation de. l Entraide Protestante Suisse EPER

Statut de fondation de. l Entraide Protestante Suisse EPER EPER Secrétariat romand Boulevard de Grancy 17 bis Case postale 536 1001 Lausanne Tel. 021 613 40 70 Fax 021 617 26 26 eper@eper.ch Statut de fondation de l Entraide Protestante Suisse EPER HEKS Hauptsitz

Plus en détail

Monsieur Pascal Broulis Conseiller d Etat Chef du Département des finances Rue de la Paix 6 1014 Lausanne

Monsieur Pascal Broulis Conseiller d Etat Chef du Département des finances Rue de la Paix 6 1014 Lausanne Monsieur Pascal Broulis Conseiller d Etat Chef du Département des finances Rue de la Paix 6 1014 Lausanne Lausanne, le 21 septembre 2006 S:\COMMUN\POLITIQUE\Position\2006\POL0643.doc NOL Avant-projet de

Plus en détail

Programme qualité. de l association suisse des services d aide et de soins à domicile. Projet 02 Octobre 2001

Programme qualité. de l association suisse des services d aide et de soins à domicile. Projet 02 Octobre 2001 Programme qualité de l association suisse des services d aide et de soins à domicile Projet 02 Octobre 2001 A propos de la consultation auprès des associations cantonales 24.10.2001-21.11.2001 1. Situation

Plus en détail

Optimiser l organisation pour voir plus loin. Le système GEVER dans l Administration fédérale : cadre légal et standards

Optimiser l organisation pour voir plus loin. Le système GEVER dans l Administration fédérale : cadre légal et standards Optimiser l organisation pour voir plus loin Le système GEVER dans l Administration fédérale : cadre légal et standards Un cadre à respecter Quelles sont les bases légales de la gestion des documents (records

Plus en détail

Règles de gestion des données

Règles de gestion des données Règles de gestion des données Date : 0 janvier 010 Approbation : comité directeur de l ANQ ANQ : règles de gestion des données 0 janvier 010 Page sur 9 Préambule... 3 Art. 1 But... 3 Art. Champ d application...

Plus en détail

Ordonnance concernant la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (Version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2011)

Ordonnance concernant la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (Version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2011) Ordonnance concernant la surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (Version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2011) du 20 septembre 1983 Le Gouvernement de la République et Canton du

Plus en détail

Titre trentième: Du registre du commerce

Titre trentième: Du registre du commerce Titre trentième: Du registre du commerce A. But et organisation I. En général Art. 927 1 Chaque canton doit posséder un registre du commerce. 2 Les cantons sont libres d instituer des registres par district.

Plus en détail

Statuts de la Société suisse de radiodiffusion et télévision (SRG SSR idée suisse)

Statuts de la Société suisse de radiodiffusion et télévision (SRG SSR idée suisse) Statuts de la Société suisse de radiodiffusion et télévision (SRG SSR idée suisse) du 24 avril 2009 Les libellés des fonctions mentionnées dans les présents statuts s appliquent aux femmes et aux hommes.

Plus en détail

Association ou Fondation, Quelles différences?

Association ou Fondation, Quelles différences? Association ou Fondation, Quelles différences? Préambule Il peut arriver que pour mener à bien des projets nécessitant des moyens importants, il soit conseillé de créer une structure ayant une personnalité

Plus en détail

4.11 Etat au 1 er janvier 2013

4.11 Etat au 1 er janvier 2013 4.11 Etat au 1 er janvier 2013 Couverture d assurance en cas de mesures de réadaptation de l AI Couverture d assurance en cas de maladie 1 Toute personne domiciliée en Suisse est couverte par l assurance-maladie

Plus en détail

FONDATION DE L OFFICE DE MÉDIATION DE L ASSURANCE-MALADIE

FONDATION DE L OFFICE DE MÉDIATION DE L ASSURANCE-MALADIE FONDATION DE L OFFICE DE MÉDIATION DE L ASSURANCE-MALADIE La Médiatrice Lic. iur. Morena Hostettler Socha, avocate 23 octobre 2013 Qu est-ce que l office de médiation de l assurance-maladie? Fondé en 1993

Plus en détail

relative à la sécurité et à la protection de la santé au travail dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

relative à la sécurité et à la protection de la santé au travail dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg .0.8 Ordonnance du 4 avril 007 relative à la sécurité et à la protection de la santé au travail dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu les articles 8 à 88 de la loi

Plus en détail

Statuts Association Suisse de Physiothérapie

Statuts Association Suisse de Physiothérapie Statuts Association Suisse de Physiothérapie I. Nom, siège et buts de l Association Art. Nom et siège L Association Suisse de Physiothérapie (ci-après physioswiss) est l organisation corporative et professionnelle

Plus en détail

Avis du Conseil d éthique. sur la statistique des fournisseurs de prestations de santésuisse

Avis du Conseil d éthique. sur la statistique des fournisseurs de prestations de santésuisse www.stat.ch Le Conseil d éthique de la statistique publique suisse Der der öffentlichen Statistik der Schweiz Consiglio etico di statistica pubblica svizzera The Ethics Board of Swiss Public Statistics

Plus en détail

Code civil suisse (forme authentique)

Code civil suisse (forme authentique) Code civil suisse (forme authentique) Avant-projet Modification du... L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du, arrête: I Le titre final du code civil est modifié

Plus en détail

France Luxembourg Suisse 1

France Luxembourg Suisse 1 TABLEAU COMPARATIF DES DELEGUES A LA PROTECTION DES DONNES A CARACTERE PERSONNEL EN EUROPE Version V1.0 à jour au 30 juin. 2009. Nous invitons les lecteurs à nous communiquer leurs commentaires afin de

Plus en détail

De grandes différences en ce qui concerne les émoluments perçus pour les permis de construire

De grandes différences en ce qui concerne les émoluments perçus pour les permis de construire Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Surveillance des prix SPR Novembre 2014 De grandes différences en ce qui concerne les émoluments perçus pour les permis de construire

Plus en détail

Les logiciels médicaux: quelles exigences?

Les logiciels médicaux: quelles exigences? Les logiciels médicaux: quelles exigences? Maitrise universitaire d'études avancées (MAS) en pharmacie hospitalière Séminaire «Dispositifs Médicaux (DM) et Matériovigilance» Par Frédéric Ranno, PhD, MEng

Plus en détail

STATUTS AU 1 JANVIER 2007

STATUTS AU 1 JANVIER 2007 Fédération des associations du personnel des services publics du Canton de Fribourg Die Föderation der Personalverbände der Staatsangestellten des Kantons Freiburg Secrétariat : Blvd de Pérolles 8, Case

Plus en détail

Office fédéral du personnel

Office fédéral du personnel Office fédéral du personnel Etude comparative des salaires, réalisée à partir de fonctions sélectionnées de l administration fédérale et de fonctions équivalentes de l économie privée L essentiel en bref

Plus en détail

Yvon Duplessis, avocat Barrister & Solicitor LL.L., LL.M.

Yvon Duplessis, avocat Barrister & Solicitor LL.L., LL.M. Yvon Duplessis, avocat Barrister & Solicitor LL.L., LL.M. OPINION JURIDIQUE Nous avons été mandatés par M. Jacques Bergeron, vérificateur général de la Ville de Montréal, pour rédiger une opinion juridique

Plus en détail

LA FONDATION BOURSES POLITIQUE ET SCIENCE

LA FONDATION BOURSES POLITIQUE ET SCIENCE LA FONDATION BOURSES POLITIQUE ET SCIENCE La Fondation Bourses politique et science permet à des diplômés des universités, EPF et hautes écoles spécialisés suisses de de vivre de près les processus politiques

Plus en détail

Statuts. de la. Société Suisse des Officiers

Statuts. de la. Société Suisse des Officiers Statuts de la Société Suisse des Officiers mai 996 Version du 6 mars 04 I. Nom et siège Art. La Société Suisse des Officiers (ci-après SSO) est une association au sens des articles 60 et ss du Code Civil

Plus en détail

Statuts de la Fédération Suisse des Avocats

Statuts de la Fédération Suisse des Avocats Statuts de la Fédération Suisse des Avocats I. But de la Fédération Art. 1 La Fédération Suisse des Avocats (ci-après dénommée Fédération) est une association au sens des articles 60 et ss du Code civil,

Plus en détail

Demandeurs d'asile déboutés, NEM et autres étrangers sans autorisation de séjour exclus de l'assurance maladie obligatoire

Demandeurs d'asile déboutés, NEM et autres étrangers sans autorisation de séjour exclus de l'assurance maladie obligatoire Monsieur Pascal Couchepin Président de la Confédération Chef du Département fédéral de l'intérieur Inselgasse 3011 Berne Lausanne, Soleure, le 19 mars 2008 Demandeurs d'asile déboutés, NEM et autres étrangers

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DU CARNAVAL DES BOLZES

STATUTS DE L ASSOCIATION DU CARNAVAL DES BOLZES STATUTS DE L ASSOCIATION DU CARNAVAL DES BOLZES TITRE PREMIER : Dispositions Générales Art.1. Art.2. Art.3. Art.4. Définition et nom L Association du Carnaval des Bolzes (ACB) est une personne morale de

Plus en détail

Rapport de gestion Assura, assurance maladie et accident 2012

Rapport de gestion Assura, assurance maladie et accident 2012 Rapport de gestion Assura, assurance maladie et accident Présentation de l assureur Assura, assurance maladie et accident est une fondation au sens des articles 80ss CC dont le siège est à Pully. Le Conseil

Plus en détail

LE DÉPÔT DE DOCUMENTS EN PLUSIEURS EXEMPLAIRES

LE DÉPÔT DE DOCUMENTS EN PLUSIEURS EXEMPLAIRES LE DÉPÔT DE DOCUMENTS EN PLUSIEURS EXEMPLAIRES RÉSUMÉ... 1 Définitions... 1 Article pertinent de la Loi sur les corporations... 2 Formules... 2 Frais... 2 FOIRE AUX QUESTIONS... 2 Pourquoi déposer un document

Plus en détail

Rapport annuel au Grand Conseil

Rapport annuel au Grand Conseil Grand Conseil Commission cantonale de protection des données et de transparence Grosser Rat Kantonale Datenschutz- und Öffentlichkeitskommission Rapport annuel au Grand Conseil La Commission cantonale

Plus en détail

Ordonnance sur l'acte authentique électronique (OAAE) Section 1: Dispositions générales. Projet. (Version du 20 septembre 2010)

Ordonnance sur l'acte authentique électronique (OAAE) Section 1: Dispositions générales. Projet. (Version du 20 septembre 2010) Ordonnance sur l'acte authentique électronique Projet (OAAE) (Version du 20 septembre 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu l'article 55a, alinéa 4, du titre final du code civil suisse (CC) 1 et l'article

Plus en détail

Attentes de la formation aux médias

Attentes de la formation aux médias Attentes de la formation aux médias Prof. Dr. Dominik Petko Institut für Medien und Schule - PHZ Schwyz Symposium 2006 Médias dans la Formation 10.11.2007 à Berne A niveaux différents, attentes différentes

Plus en détail

Loi sur le Tribunal fiscal (LTF)

Loi sur le Tribunal fiscal (LTF) Proposition du Conseil-exécutif Loi sur le Tribunal fiscal (LTF) Direction de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques Loi sur le Tribunal fiscal (LTF) Le Grand Conseil du canton

Plus en détail

Poursuite pour dettes et faillite

Poursuite pour dettes et faillite Poursuite pour dettes et faillite ATC (Autorité supérieure de surveillance en matière de LP) du 27 juin 2007, X. c. CIVAF - TCV LP 07 9 For de la poursuite; nullité, admission de pseudo nova - Conditions

Plus en détail

235.13 Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données

235.13 Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données 235.13 Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données (OCPD) du 28 septembre 2007 (Etat le 1 er avril 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 11, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

Recommandation. Y (demanderesse, tiers concerné au sens de l art. 11 LTrans) l Office fédéral des migrations (ODM) N

Recommandation. Y (demanderesse, tiers concerné au sens de l art. 11 LTrans) l Office fédéral des migrations (ODM) N Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence PFPDT Berne, le 19.03.2015 Recommandation émise au titre de l art. 14 de la loi fédérale sur le principe de la transparence dans l administration

Plus en détail

4C.426/2005 /ech. Arrêt du 28 février 2006 Ire Cour civile. MM. et Mme les Juges Corboz, président, Favre et Kiss. Greffière: Mme Aubry Girardin.

4C.426/2005 /ech. Arrêt du 28 février 2006 Ire Cour civile. MM. et Mme les Juges Corboz, président, Favre et Kiss. Greffière: Mme Aubry Girardin. 4C.426/2005 /ech Arrêt du 28 février 2006 Ire Cour civile MM. et Mme les Juges Corboz, président, Favre et Kiss. Greffière: Mme Aubry Girardin. X. S.A., défenderesse et recourante, représentée par Me Anne

Plus en détail

Formation postgraduée facilitée à l étranger

Formation postgraduée facilitée à l étranger facilitée à l étranger Grâce à l accord sur la libre circulation des personnes avec l UE, les frontières sur le marché du travail sont maintenant ouvertes. Contrairement à leurs collègues étrangers, les

Plus en détail

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent:

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent: Convention intercantonale sur la surveillance, l autorisation et la répartition du bénéfice de loteries et paris exploités sur le plan intercantonal ou sur l ensemble de la Suisse adoptée par la Conférence

Plus en détail

Comité interpartis «Non à la caisse unique»

Comité interpartis «Non à la caisse unique» Comité interpartis «Non à la caisse unique» Contexte L initiative populaire «pour une caisse publique d assurance-maladie» a été déposée en mai 2012 Comité initiant : Mouvement Populaires des Familles,

Plus en détail

Statuts de la Centrale Suisse contre le Mobbing

Statuts de la Centrale Suisse contre le Mobbing Statuts de la Centrale Suisse contre le Mobbing Art. 1 Nature juridique de la Centrale suisse contre le mobbing La Centrale suisse contre le mobbing est une association neutre du point de vue politique

Plus en détail

Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt)

Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt) Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt) 12.4.2013 I Nom, siège, but Article 1: Nom de l association Sous le nom «Ortra Forêt Suisse», ci-dessous

Plus en détail

Statuts de l association Médiation Culturelle Suisse

Statuts de l association Médiation Culturelle Suisse Statuts de l association Médiation Culturelle Suisse I. Nom, siège, but, financement Art. 1 Nom et siège 1 Sous le nom Médiation Culturelle Suisse, nommée ci-après l association, est constituée une association

Plus en détail

Schweizerische Gesellschaft für Reinraumtechnik Société Suisse pour la prévention de la contamination Swiss Society for Contamination Control

Schweizerische Gesellschaft für Reinraumtechnik Société Suisse pour la prévention de la contamination Swiss Society for Contamination Control Schweizerische Gesellschaft für Reinraumtechnik Société Suisse pour la prévention de la contamination Swiss Society for Contamination Control S T A T U T S I. Nom, siège et but Art. 1 Art.2 La Société

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)

Conditions générales d assurance (CGA) Assurance obligatoire des soins selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance (CGA) Edition de janvier 2009 (version 2013) Organisme d assurance: Sanitas Assurances

Plus en détail

Communication OFRC 1/09 12 mars 2009

Communication OFRC 1/09 12 mars 2009 Département fédéral de justice et police DFJP Office fédéral de la justice OFJ Domaine de direction du droit privé Communication OFRC 1/09 12 mars 2009 Information concernant la pratique de l'office fédéral

Plus en détail

11. November 2014, NH Hotel Freiburg

11. November 2014, NH Hotel Freiburg Info-Lunch ros Abschluss des Modellversuchs «Sanktionenvollzug» (ROS) Kurzpräsentation der Ergebnisse und erste Aussagen über die Bedeutung von ROS als ein mögliches Modell des Risikomanagements. 11. November

Plus en détail