Protection des données et transparence dans le canton de Genève

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Protection des données et transparence dans le canton de Genève"

Transcription

1 Protection des données et transparence dans le canton de Genève MBA - MAS en Management de la sécurits curité des Systèmes d'information Haute Ecole de Gestion de Genève 7 juin 2011 Par Anne Catherine Salberg, Préposée suppléante

2 Plan de l'exposé 1. Une nouvelle loi, une nouvelle autorité 2. La protection des données 3. Un exemple de communication des données 4. Exercice : un cas de sous-traitance 5. Conclusion

3 LIPAD, nouvelle teneur Entrée en vigueur, le 1er janvier 2010, de la loi sur l'information du public, l'accès aux documents et la protection des données personnelles Regroupe la loi sur l'information du public et l'accès aux documents de 2002 (LIPAD; transparence) et la loi sur le traitement automatisé par ordinateur de 1973 (LITAO; protection des données) Opère un changement profond de paradigme

4 Bureau des prépos posées Composé d'une préposée, Isabelle Dubois, d'une préposée suppléante, Anne Catherine Salberg et de deux collaborateurs (secrétariat; juriste) Les préposées s'acquittent de leurs tâches en toute indépendance (élection) et de manière autonome. Rattachement administratif à la chancellerie, à des fins logistiques

5 Mission Surveiller la bonne application de la LIPAD Offrir information, services et conseils aux citoyens et aux institutions; gérer les conflits pouvant naître du traitement des données personnelles comme de l'exercice du droit d'accès aux documents Effectuer des contrôles auprès des institutions et émettre des recommandations à leur endroit

6 Répartition de compétences entre prépos posé fédéral et prépos posés cantonaux Préposé fédéral: traitement de données par des personnes privées et par des organes fédéraux Préposés cantonaux: traitement de données par les organes cantonaux exemples: CFF, TPG, vidéosurveillance, statistiques

7 Plan de l'exposé 1. Une nouvelle loi, une nouvelle autorité 2. La protection des données 3. Un exemple de communication des données 4. Exercice : un cas de sous-traitance 5. Conclusion

8 Définitions (art. 4 LIPAD) Données personnelles : toutes les informations se rapportant à une personne physique ou morale de droit privé, identifiée ou identifiable; Données personnelles sont dites "sensibles" si elles portent sur : 1 les opinions ou activités religieuses, philosophiques, politiques, syndicales ou culturelles, 2 la santé, la sphère intime ou l'appartenance ethnique, 3 des mesures d'aide sociale, 4 des poursuites ou sanctions pénales ou administratives; Fichier: tout système destiné à réunir des données personnelles d'un segment de population déterminé et structuré de manière à permettre de relier les informations recensées aux personnes qu'elles concernent.

9 La protection des données et le dossier des personnes -1 Les dossiers contiennent des données personnelles sensibles (données médicales, financières, ), et sont donc soumis aux articles 35 et suivants de la LIPAD. Leur traitement requiert une base légale formelle et doit être indispensable à l'accomplissement des tâches légales.

10 La protection des données et le dossier des personnes -2 Les exigences de la LIPAD s'appliquent à tout traitement de données personnelles où quelles soient: dossiers des personnes, dossiers du personnel, et quelle que soit la forme, orale ou écrite Constitue un traitement de données leur collecte, conservation, exploitation, modification, communication, archivage, destruction.

11 Selon la LIPAD/la LPD le traitement des données personnelles implique qu'elles soient : Pertinentes et nécessaires (art. 35 al. 1 et 36 I a LIPAD/art. 4 al. 2 LPD) Exactes et mises à jour (art. 36 I b LIPAD/art. 5 al. 1 LPD) Collectées de manière reconnaissable (art. 38 LIPAD/art. 4 al. 4 LPD) Détruites ou rendues anonymes (art. 40 LIPAD) Confiées à un tiers: aux mêmes conditions que le mandant qui en garantit la sécurité (art. 37 al. 2 LIPAD et 10a LPD)

12 Selon la LIPAD/la LPD, le traitement des données personnelles implique qu'elles soient sécuriss curisées (art. 37 LIPAD/art. 7 LPD), à savoir : Protégées contre tout traitement illicite (art. 37 al. 1 LIPAD/art. 7 LPD) Intègres (art. 37 al. 2 LIPAD/art. 8 al. 1 OPD) Disponibles (art. 37 al. 2 LIPAD; art. 8 al. 1 OPD) Tenues confidentielles (art. 37 al. 2 LIPAD; art. 8 al. 1 OPD)

13 Au cœur c de la transparence et de la protection des données, le catalogue des fichiers Le préposé dresse et tient à jour un catalogue des fichiers des institutions soumises à la loi Le catalogue est public et facilement accessible CatFich : PFPD: webdatareg https://www.datareg.admin.ch/webdatareg/search/search.aspx?lang=fr

14 Plan de l'exposé 1. Une nouvelle loi, une nouvelle autorité 2. La protection des données 3. Un exemple de communication des données 4. Exercice : un cas de sous-traitance 5. Conclusion

15 L'agrément Aval de notre bureau, sous l'angle de la protection des données, à un projet d'une institution, qui lui a été soumis sur une base volontaire Accompagnement d'un projet, par des échanges interdisciplinaires Contrôle préalable, au sens de la réglementation européenne

16 Exemple n 1: n Agrément portant sur l'utilisation de "Google Analytics" La problématique: transfert de données personnelles à l'étranger (adresse IP) La solution, un engagement éclairé Une programmation des logiciels respectueuse de la protection des données Une protection juridique lors de la communication aux USA (Safe Harbor US-Swiss List) La création d'une rubrique "protection des données" sous l'onglet "mention légale" La création d'une Charte Google Analytics

17 Plan de l'exposé 1. Une nouvelle loi, une nouvelle autorité 2. La protection des données 3. Un exemple de communication des données 4. Exercice : un cas de sous- traitance 5. Conclusion

18 Exercice sur un contrat d'infogérance La problématique: conclusion d'un contrat de gestion des services informatiques entre la Ville de Genève et la société Service-now.com avec hébergement informatique de données personnelles par Interoute Managed Services SARL (Infogérance) En sous-groupe de 3: 1. Identifiez les problématiques (5') 2. Imaginez des pistes de solutions (10') 3. Discussion en grand groupe (15')

19 Exemple n 2: n Agrément portant sur un contrat d'infog infogérance La solution, un engagement éclairé 11_I_003_VilleGE.pdf Garantir la sécurité du traitement des données personnelles confiées à un tiers en infogérance Assurer contractuellement la protection des données personnelles Prendre des mesures organisationnelles internes

20 Plan de l'exposé 1. Une nouvelle loi, une nouvelle autorité 2. La protection des données 3. Un exemple de communication des données 4. Exercice : un cas de sous-traitance 5. Conclusion

21 Vers la professionnalisation de l'agrément - 1 Collaboration avec le CLUSIS Élaboration d'un questionnaire d'évaluation ciblé sur la protection des données et la transparence Applicabilité à certains organismes privés

22 Vers la professionnalisation de l'agrément - 2 Applications possibles : Dans l'agrément Dans le point de cohérence Hermès En vue d'un plan d'action par l'entité Intérêt à tester le questionnaire?

23 En guise de conclusion Favoriser une approche interdisciplinaire Intégrer la protection des données en amont «Privacy by Design» Adopter une attitude transparente en informant sur les processus mis en place

24 Merci de votre attention Notre bureau se tient à votre disposition: Sur place: 27bd Helvétique, 8 ème étage Par téléphone: Par courriel: Plus d'informations sur notre site:

protection des données personnelles

protection des données personnelles MSc in Management, option Information Systems and Services Science Maîtrise Universitaire en Management Public (MAP), mention Science des Services Selected Topics Principes généraux g en matière de protection

Plus en détail

Cloud Computing et risques

Cloud Computing et risques Cloud Computing et risques Quelles mesures pour protéger les données personnelles? Gianfranco Moi Directeur Général Adjoint 20.04.2015 - Page 1 Organisation de l'administration de l'etat L'administration

Plus en détail

But, champ d application et définitions

But, champ d application et définitions Loi fédérale sur la protection des données (LPD) 235.1 du 19 juin 1992 (Etat le 1 er janvier 2014) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, 122 et 173, al. 2, de la Constitution

Plus en détail

Protection des données

Protection des données Protection des données Mesures concernant les services en nuage Mémento Mentions légales Éditeur Image educa.ch faithie/shutterstock.com educa.ch CC BY-NC-ND (creativecommons.org) Avril 2015 1. Protection

Plus en détail

Cadre juridique de la Protection des Données à caractère Personnel

Cadre juridique de la Protection des Données à caractère Personnel Cadre juridique de la Protection des Données à caractère Personnel Souad El Kohen-Sbata Membre de la CNDP de développement -CGEM- Cadre Juridique de la protection des données personnelles au Maroc: Plan

Plus en détail

Les questions juridiques importantes quand on lance une start-up

Les questions juridiques importantes quand on lance une start-up Swiss Tech Talks - 26 février 2015 - Sion Les questions juridiques importantes quand on lance une start-up Avocat-stagiaire à Sion Juriste spécialisé en droit des technologies de l information Secrétaire

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE LOI. modifiant la loi du 11 septembre 2007 sur la protection des données personnelles

EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE LOI. modifiant la loi du 11 septembre 2007 sur la protection des données personnelles EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE LOI modifiant la loi du 11 septembre 2007 sur la protection des données personnelles 1. INTRODUCTION Comme le mentionnait déjà l exposé des motifs et projet de loi sur la

Plus en détail

DONNEES PERSONNELLES ET COOKIES HIKINGONTHEMOON.COM

DONNEES PERSONNELLES ET COOKIES HIKINGONTHEMOON.COM DONNEES PERSONNELLES ET COOKIES HIKINGONTHEMOON.COM I - Collecte de données par HIKINGONTHEMOON.COM A quoi servent vos données? Vos données font l objet de traitements informatiques permettant la gestion

Plus en détail

Règlement de traitement des données personnelles. Version destinée au siège principal

Règlement de traitement des données personnelles. Version destinée au siège principal Règlement de traitement des données personnelles Version destinée au siège principal Caisse-maladie Agrisano SA Assurances Agrisano SA Agrisano Règlement de traitement des données personnelles Page 1 sur

Plus en détail

Ordonnance sur la protection des données (OPD)

Ordonnance sur la protection des données (OPD) 1 15.040.1 octobre 008 Ordonnance sur la protection des données (OPD) Le Conseil-exécutif du canton de Berne, vu l article 8 de la loi du 19 février 1986 sur la protection des données (LCPD), sur proposition

Plus en détail

Informations confidentielles : quels accès et quel traitement dans le travail de réseau?

Informations confidentielles : quels accès et quel traitement dans le travail de réseau? Informations confidentielles : quels accès et quel traitement dans le travail de réseau? Le texte qui suit est une adaptation du support de cours rédigé à l intention des étudiant-e-s des filières de travail

Plus en détail

Directive de la Direction. Directive No 6.9 Fichiers informatiques et protection des données personnelles ou sensibles.

Directive de la Direction. Directive No 6.9 Fichiers informatiques et protection des données personnelles ou sensibles. Directive de la Direction Directive No 6.9 Fichiers informatiques et protection des données personnelles ou sensibles Article premier L'utilisation du réseau informatique de l UNIL et des fichiers informatiques

Plus en détail

NOTICE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À l'intention DES LOGOPÉDISTES

NOTICE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À l'intention DES LOGOPÉDISTES NOTICE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À l'intention DES LOGOPÉDISTES 1. Les bases juridiques applicables et autres informations La protection des données en logopédie est régie par la loi fédérale sur la

Plus en détail

Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale

Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale (Ordonnance GEVER) 172.010.441 du 30 novembre 2012 (Etat le 1 er juillet 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 57h,

Plus en détail

Règlement communal relatif à l utilisation de caméras de vidéosurveillance

Règlement communal relatif à l utilisation de caméras de vidéosurveillance Direction de l administration générale, des finances et des affaires culturelles Règlement communal relatif à l utilisation de caméras de vidéosurveillance En vigueur à partir du 22 février 2011 Table

Plus en détail

Ordonnance sur le registre des accidents de la route

Ordonnance sur le registre des accidents de la route Ordonnance sur le registre des accidents de la route (ORAR) 741.57 du 14 avril 2010 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 106, al. 1, de la loi fédérale du 19 décembre 1958 sur

Plus en détail

I 2 14.0. l'application du concordat et de la présente loi, ainsi que des relations avec les cantons concordataires.

I 2 14.0. l'application du concordat et de la présente loi, ainsi que des relations avec les cantons concordataires. Loi modifiant la loi concernant le concordat sur les entreprises de sécurité (L-CES) (11145) I 2 14.0 du 7 juin 2013 Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Art. 1 Modifications

Plus en détail

Déclaration sur la protection des données

Déclaration sur la protection des données Déclaration sur la protection des données Déclaration sur la protection des données conformément à l article 13 de la loi sur les Télémedia (TMG) La protection de vos données personnelles saisies, traitées

Plus en détail

Protection des données et transparence Quai Ernest-Ansermet 18bis 1205 Genève Tél. +41 (22) 546 52 40 Fax +41 (22) 546 52 49 E-mail ppdt@etat.ge.

Protection des données et transparence Quai Ernest-Ansermet 18bis 1205 Genève Tél. +41 (22) 546 52 40 Fax +41 (22) 546 52 49 E-mail ppdt@etat.ge. Protection des données et transparence Quai Ernest-Ansermet 18bis 1205 Genève Tél. +41 (22) 546 52 40 Fax +41 (22) 546 52 49 E-mail ppdt@etat.ge.ch www.ge.ch/ppdt Arrêts trams : 12, 18, Pont d'arve, 15,

Plus en détail

EXIGENCES MINIMALES RELATIVES À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS LORS DE SONDAGES RÉALISÉS PAR UN ORGANISME PUBLIC OU SON MANDATAIRE

EXIGENCES MINIMALES RELATIVES À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS LORS DE SONDAGES RÉALISÉS PAR UN ORGANISME PUBLIC OU SON MANDATAIRE EXIGENCES MINIMALES RELATIVES À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS LORS DE SONDAGES RÉALISÉS PAR UN ORGANISME PUBLIC OU SON MANDATAIRE JUIN 1999 Exigences minimales relatives à la protection des

Plus en détail

GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité MEDIATION INFORMATIONS

GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité MEDIATION INFORMATIONS GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité INFORMATIONS MEDIATION La médiation fait partie du dispositif de protection de la personnalité des membres du personnel de l'etat de Genève et des institutions

Plus en détail

REGLES INTERNES AU TRANSFERT DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL

REGLES INTERNES AU TRANSFERT DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL REGLES INTERNES AU TRANSFERT DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL L important développement à l international du groupe OVH et de ses filiales, conduit à l adoption des présentes règles internes en matière

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

JE MONTE UN SITE INTERNET

JE MONTE UN SITE INTERNET JE MONTE UN SITE INTERNET GUIDE PRATIQUE C O M M I S S I O N N A T I O N A L E D E L I N F O R M A T I Q U E E T D E S L I B E R T E S Janvier 2006 JE MONTE UN SITE INTERNET Le monde virtuel auquel vous

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 12 RÈGLEMENT SUR L UTILISATION DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET INTERNET

RÈGLEMENT NUMÉRO 12 RÈGLEMENT SUR L UTILISATION DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET INTERNET RÈGLEMENT NUMÉRO 12 RÈGLEMENT SUR L UTILISATION DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET INTERNET Adoption et entrée en vigueur : 28 janvier 1999 Premier amendement : 25 septembre 2014 RÈGLEMENT NUMÉRO 12 RÈGLEMENT

Plus en détail

Les Matinales IP&T. Les données personnelles. Le paysage changeant de la protection des données personnelles aux Etats-Unis et en Inde

Les Matinales IP&T. Les données personnelles. Le paysage changeant de la protection des données personnelles aux Etats-Unis et en Inde Les Matinales IP&T Les données personnelles Le paysage changeant de la protection des données personnelles aux Etats-Unis et en Inde Jim Halpert, Avocat associé jim.halpert@dlapiper.com jeudi DLA Piper,

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 01/2013 Objet du préavis Installation de caméras de vidéosurveillance Municipalité de Payerne / Préavis n 01/2013 Page 2 / 8 AU CONSEIL

Plus en détail

Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques

Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques Atelier EBG - mardi 16 mars 2010 Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques Cathie-Rosalie JOLY Avocat au barreau de Paris Docteur en droit Cabinet ULYS http://www.ulys.net

Plus en détail

2.2 Objet du contrôle Il y a lieu de vérifier les points suivants de manière individuelle ou combinée.

2.2 Objet du contrôle Il y a lieu de vérifier les points suivants de manière individuelle ou combinée. Protection des données; examen périodique des applications informatiques; CONDITIONS GÉNÉRALES (également valables lors de recours à des sociétés d audit) 1 Quiconque souhaite charger une société d audit

Plus en détail

BIG DATA & PROTECTION DES DONNEES DANS LE DOMAINE DE LA SANTE

BIG DATA & PROTECTION DES DONNEES DANS LE DOMAINE DE LA SANTE Jeudi, 3 septembre 2015 BIG DATA & PROTECTION DES DONNEES DANS LE DOMAINE DE LA SANTE Sébastien Fanti Avocat et Notaire Préposé à la protection des données et à la transparence sebastien.fanti@admin.vs.ch

Plus en détail

Protection des données, Technologie, Médias et Propriété intellectuelle. local partner for global players

Protection des données, Technologie, Médias et Propriété intellectuelle. local partner for global players Protection des données, Technologie, Médias et Propriété intellectuelle Introduction 3 Compétences TMT 4 Sphère privée et Protection des données 4 E-réputation 4 E-commerce 5 Informatique 5 Télécommunications

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À L'UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

RÈGLEMENT RELATIF À L'UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION RÈGLEMENT RELATIF À L'UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Adopté par le Conseil le 7 février 2006 En vigueur le 7 février 2006 Abrogé par le Conseil et entré en vigueur le 24 avril 2012 Règlement

Plus en détail

Ouverture et transparence des travaux du Conseil

Ouverture et transparence des travaux du Conseil SECRETARIAT GÉNÉRAL DU CONSEIL DE L'UE ~FICHE D'INFORMATION~ Ouverture et transparence des travaux du Conseil Bruxelles, décembre 2005 TRA/00 Depuis plusieurs années, les activités du Conseil ont gagné

Plus en détail

Préavis n 10/14 au Conseil communal

Préavis n 10/14 au Conseil communal COMMUNE D AUBONNE Municipalité Préavis n 10/14 au Conseil communal Règlement communal relatif à l'utilisation de caméras de vidéosurveillance Délégué municipal : - M. Jean-Christophe de Mestral, municipal

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire Responsabilité de gestion : Secrétariat général Date d approbation : 24 avril 1979 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 24 avril 1995 Date

Plus en détail

Utilisation des médias sociaux par les organes publics en conformité avec la protection

Utilisation des médias sociaux par les organes publics en conformité avec la protection AIDE-MEMOIRE Utilisation des médias sociaux par les organes publics en conformité avec la protection des données I. Introduction Cet aide-mémoire s'adresse aux organes publics qui sont soumis à la législation

Plus en détail

RECUEIL POLITIQUE DES

RECUEIL POLITIQUE DES RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE DE GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS (PO-24) Adoptée par le Conseil d'administration

Plus en détail

Préavis municipal n 19-2013 au Conseil communal de Cugy VD. Règlement communal relatif à l utilisation de caméras de vidéosurveillance dissuasive

Préavis municipal n 19-2013 au Conseil communal de Cugy VD. Règlement communal relatif à l utilisation de caméras de vidéosurveillance dissuasive Préavis municipal n 19-2013 au Conseil communal de Cugy VD Règlement communal relatif à l utilisation de caméras de vidéosurveillance dissuasive Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillères

Plus en détail

Charte régissant l'usage du système d information par les personnels du ministère de l éducation nationale

Charte régissant l'usage du système d information par les personnels du ministère de l éducation nationale Charte régissant l'usage du système d information par les personnels du ministère de l éducation nationale DGRH Version du 21/08/2008 1/ 9 Sommaire Article I. Champ d'application...4 Article II. Conditions

Plus en détail

Règlement relatif au traitement des données

Règlement relatif au traitement des données Règlement relatif au traitement des données Version 1.2 16 juin 2014 1 Sommaire 1. Situation initiale... 3 2. Description des unités d'organisation concernées par le système... 3 3. Description des interfaces...

Plus en détail

Les données à caractère personnel

Les données à caractère personnel Les données à caractère personnel Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertésrefondue par la loi du 6 août 2004, prenant en compte les directives 95/46/CE du Parlement

Plus en détail

CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS

CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS 19 06 2012 SOMMAIRE 1. Préambule 3 2. Réaliser les formalités préalables adéquates 3 3. Informer vos clients 3 4. Obtenir

Plus en détail

CODE PROFESSIONNEL. déontologie

CODE PROFESSIONNEL. déontologie déontologie Code de déontologie des professionnels du marketing direct vis-à-vis de la protection des données à caractère personnel 1 Code de déontologie des professionnels du marketing direct vis-à-vis

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL UTILISÉES À DES FINS D'EMPLOI 1 (adoptée

Plus en détail

Loi sur l'archivage (LArch)

Loi sur l'archivage (LArch) 22 février 2011 Loi sur l'archivage (LArch) Etat au 1 er janvier 2012 Le Grand Conseil de la République et Canton de Neuchâtel, sur la proposition du Conseil d'etat, du 30 août 2010, décrète: CHAPITRE

Plus en détail

Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire

Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire 1 Loi Informatique et Libertés La loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004 définit les principes à respecter lors

Plus en détail

DDN/RSSI. Engagement éthique et déontologique de l'administrateur systèmes, réseaux et de système d'informations

DDN/RSSI. Engagement éthique et déontologique de l'administrateur systèmes, réseaux et de système d'informations DDN/RSSI Engagement éthique et déontologique de l'administrateur systèmes, réseaux et de système d'informations Page 1 10/03/2015 SOMMAIRE. Article I. Définitions...3 Section I.1 Administrateur...3 Section

Plus en détail

Protection des données et transparence Bulletin d'information, n 35, septembre 2014

Protection des données et transparence Bulletin d'information, n 35, septembre 2014 Protection des données et transparence Bulletin d'information, n 35, septembre 2014 Le Préposé cantonal à la protection des données et à la transparence vous adresse son bulletin d'information destiné

Plus en détail

152.1. Loi fédérale sur l archivage. (LAr) Dispositions générales. du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008)

152.1. Loi fédérale sur l archivage. (LAr) Dispositions générales. du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008) Loi fédérale sur l archivage (LAr) 152.1 du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 85, ch. 1, de la constitution 1, vu le message du Conseil fédéral

Plus en détail

Le BIG DATA. Les enjeux juridiques et de régulation Claire BERNIER Mathieu MARTIN. logo ALTANA CABINET D AVOCATS

Le BIG DATA. Les enjeux juridiques et de régulation Claire BERNIER Mathieu MARTIN. logo ALTANA CABINET D AVOCATS ALTANA CABINET D AVOCATS Le BIG DATA Les enjeux juridiques et de régulation Claire BERNIER Mathieu MARTIN logo Document confidentiel Ne pas diffuser sans autorisation 1 1 Introduction Sources du Big Data

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 10545. Projet de loi sur la vidéosurveillance

Secrétariat du Grand Conseil PL 10545. Projet de loi sur la vidéosurveillance Secrétariat du Grand Conseil PL 10545 Projet présenté par les députés : M mes et MM. Guillaume Barazzone, Fabiano Forte, Mario Cavaleri, Guy Mettan, Béatrice Hirsch, Jean- Claude Ducrot, Pascal Pétroz,

Plus en détail

Préposée à la protection des données et à la transparence. «Vidéosurveillance par des autorités cantonales»

Préposée à la protection des données et à la transparence. «Vidéosurveillance par des autorités cantonales» Préposée à la protection des données et à la transparence Datenschutz- und Öffentlichkeitsbeauftragte Fiche «Vidéosurveillance par des autorités cantonales» Cette fiche a pour but d indiquer aux autorités

Plus en détail

nugg.ad Déclaration sur la protection des données

nugg.ad Déclaration sur la protection des données nugg.ad Déclaration sur la protection des données Version 2.3 Février 2012 Deutsche Post DHL Page 2 Par cette déclaration sur la protection des données nous souhaitons vous fournir des informations concernant

Plus en détail

Rapport intermédiaire d'évaluation du programme AeL 2013

Rapport intermédiaire d'évaluation du programme AeL 2013 Rapport intermédiaire d'évaluation du programme AeL 2013 Table des matières Préambule... 3 Liste des principales abréviations utilisées... 4 Rappel législatif... 5 La dérogation à la loi sur la protection

Plus en détail

MISE A DISPOSITION DES CONSEILLERS DEPARTEMENTAUX DE MATERIEL INFORMATIQUE

MISE A DISPOSITION DES CONSEILLERS DEPARTEMENTAUX DE MATERIEL INFORMATIQUE MISE A DISPOSITION DES CONSEILLERS DEPARTEMENTAUX DE MATERIEL INFORMATIQUE ENTRE : Le Conseil départemental des Vosges, représentée par application de la délibération du, agissant en Ci-après dénommé le

Plus en détail

Proposition de formation

Proposition de formation Proposition de formation Programme selon Arrêté du 27 septembre 2012 fixant la composition du jury et les modalités d'organisation des concours externe et interne permettant l'accès au premier grade du

Plus en détail

Rencontres ERFA Records Management

Rencontres ERFA Records Management Rencontres ERFA Records Management Comité international de la Croix-Rouge Division des archives et de la gestion de l'information Genève 5 novembre 2010 Programme 13.30 13.40 13.50 Accueil et introduction

Plus en détail

Conférence Clusis: DPO De l indépendance légale à l indépendance de l action. - Le cas du Valais - 28 octobre 2014

Conférence Clusis: DPO De l indépendance légale à l indépendance de l action. - Le cas du Valais - 28 octobre 2014 Conférence Clusis: DPO De l indépendance légale à l indépendance de l action - Le cas du Valais - 28 octobre 2014 lic. iur. Ursula Sury, RA ancienne préposée à la protection des données et à la transparence

Plus en détail

DONS ET PRÊTS D ŒUVRES D ART À LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE ET CRÉATION, COMPOSITION ET MANDAT DU COMITÉ DES ŒUVRES D ART

DONS ET PRÊTS D ŒUVRES D ART À LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE ET CRÉATION, COMPOSITION ET MANDAT DU COMITÉ DES ŒUVRES D ART Cour Pimale Internationale Le Greffe - International Criminal Court - The Registry Administrative Instruction Instruction administrative Réf. ICC/AI/2015/003 Date : 18 mai 2015 DONS ET PRÊTS D ŒUVRES D

Plus en détail

Informatique et libertés : les fondamentaux

Informatique et libertés : les fondamentaux Informatique et libertés : les fondamentaux 5 septembre 2013 1 Introduction Historique des libertés numériques 1978-2004-2012 Risque Informatique et libertés Management Maintien en conditions opérationnelles

Plus en détail

P R E A V I S N 2 5 / 2 0 0 8. Règlement communal d utilisation de caméras de vidéosurveillance

P R E A V I S N 2 5 / 2 0 0 8. Règlement communal d utilisation de caméras de vidéosurveillance P R E A V I S N 2 5 / 2 0 0 8 Règlement communal d utilisation de caméras de vidéosurveillance Au Conseil communal de et à Chavannes-près-Renens Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, L utilisation

Plus en détail

Réseaux de soins, managed car et protection des données médicales. Astrid Epiney/Gaëtan Blaser

Réseaux de soins, managed car et protection des données médicales. Astrid Epiney/Gaëtan Blaser Réseaux de soins, managed car et protection des données médicales Astrid Epiney/Gaëtan Blaser I. Introduction II. III. IV. Plan Quelques notions de base de droit de la protection des données Les réseaux

Plus en détail

Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil

Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil c/o Pro Familia Suisse Marktgasse 36 Tél. 031 381 90 30 info@profamilia.ch 3011 Berne

Plus en détail

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté.

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté. Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales Nos valeurs. Notre fierté. 2 Table des matières Pages 1. But du code 4 2. Champ d application 4 3. Durée d application du code 4 4. Interprétation

Plus en détail

DROIT AU DEREFERENCEMENT

DROIT AU DEREFERENCEMENT DROIT AU DEREFERENCEMENT Les critères communs utilisés pour l examen des plaintes Commission Nationale Informatique et Libertés - 8 rue Vivienne CS 30223-75083 Paris Cedex 02 Tél. : 01 53 73 22 22 - Fax

Plus en détail

Règlement de traitement Système d information de la KPT/CPT (Selon l art. 21 OLPD et l art. 84b LAMal)

Règlement de traitement Système d information de la KPT/CPT (Selon l art. 21 OLPD et l art. 84b LAMal) Règlement de traitement Système d information de la KPT/CPT (Selon l art. 21 OLPD et l art. 84b LAMal) Version 2.0 22.01.2013 01.01.2012 KPT 1 Table des matières 1. Situation de départ...3 2. Contenu...3

Plus en détail

Politique Utilisation des actifs informationnels

Politique Utilisation des actifs informationnels Politique Utilisation des actifs informationnels Direction des technologies de l information Adopté le 15 octobre 2007 Révisé le 2 juillet 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS... 3 2. DÉFINITIONS... 3

Plus en détail

Politique sur l accès aux documents et sur la protection des renseignements personnels

Politique sur l accès aux documents et sur la protection des renseignements personnels Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1511-00-12 Nombre de pages : 6 Politique sur l accès aux documents et sur la protection des renseignements personnels Amendée par le Comité exécutif le 4 octobre 2006

Plus en détail

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008)

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008) RECOMMANDATION Délibération n 97-008 du 4 février 1997 portant adoption d'une recommandation sur le traitement des données de santé à caractère personnel (Journal officiel du 12 avril 1997) La Commission

Plus en détail

Directives sur la gestion des dossiers dans les domaines AVS/AI/APG/PC/AfamAgr/Afam (DGD)

Directives sur la gestion des dossiers dans les domaines AVS/AI/APG/PC/AfamAgr/Afam (DGD) Directives sur la gestion des dossiers dans les domaines AVS/AI/APG/PC/AfamAgr/Afam (DGD) Valable dès le 1 er janvier 2011 318.107.10 f DGD 11.10 2 Avant-propos La présente version est une nouvelle édition

Plus en détail

ABIP Eurl CABINET D INGENIEURS CONSEILS & MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL D ENCADREMENT. Prestations Intellectuelles et de sous-traitance

ABIP Eurl CABINET D INGENIEURS CONSEILS & MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL D ENCADREMENT. Prestations Intellectuelles et de sous-traitance ABIP Eurl CABINET D INGENIEURS CONSEILS & MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL D ENCADREMENT Prestations Intellectuelles et de sous-traitance Accompagnement aux normes Internationales et ISO Formations diverses

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ; DELIBERATION N 2015-04 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Groupe Banque européenne d investissement. Politique de vidéosurveillance

Groupe Banque européenne d investissement. Politique de vidéosurveillance Groupe Banque européenne d investissement TABLE DES MATIERES 1. Objet et champ d application de la politique de vidéosurveillance... 2 2. Respect de la vie privée, protection des données et conformité

Plus en détail

Transmission de documents aux commissions parlementaires

Transmission de documents aux commissions parlementaires Tribunal cantonal - Le Château - CP 24-2900 Porrentruy 2 Service du personnel de la République et Canton du Jura Rue du 24-Septembre 2 2800 Delémont Porrentruy, le 1 er mars 2010 Transmission de documents

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

Questionnaire sur la situation de l archivage dans les laboratoires du CNRS

Questionnaire sur la situation de l archivage dans les laboratoires du CNRS Questionnaire sur la situation de l archivage dans les laboratoires du CNRS Une mission Les archives scientifiques ont toujours représenté un patrimoine d'une richesse inestimable : elles sont le témoignage

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise Krios, l informatique en liberté Certifiée ISO 9001 et 27001, Krios est spécialisée dans l intégration, le développement et l hébergement de solutions informatiques. Qu il

Plus en détail

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (statuts de la SCH) du xx juin 2015 L assemblée générale de la SCH (société), vu l art. 12, al. 1, de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE EXTRANET. Table des matières

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE EXTRANET. Table des matières CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE EXTRANET Table des matières 1. PRÉAMBULE... 2 2. DOCUMENTS... 2 3 OBJET... 2 4. ENTREE EN VIGUEUR- OPPOSABILITE-DUREE... 2 5. INSCRIPTION AU SERVICE EXTRANET...

Plus en détail

Politique de Sage en matière de protection de la vie privée sur le site www.linkup-sage.com

Politique de Sage en matière de protection de la vie privée sur le site www.linkup-sage.com Politique de Sage en matière de protection de la vie privée sur le site www.linkup-sage.com 1. A propos de cette politique 1.1 Ce document résume la politique de Sage en matière de protection des données

Plus en détail

CODE DE CONDUITE HEBERGEMENT (CCH) Procédure de notification et de retrait de contenu illicite

CODE DE CONDUITE HEBERGEMENT (CCH) Procédure de notification et de retrait de contenu illicite CODE DE CONDUITE HEBERGEMENT (CCH) Procédure de notification et de retrait de contenu illicite PREAMBULE La simsa swiss internet industry association a élaboré le présent Code de conduite Hébergement (ci-après

Plus en détail

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel»

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» «Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» Incidence de la réforme de la loi «Informatique et libertés» et de la loi «Économie Numérique» Emilie PASSEMARD, Chef du service

Plus en détail

Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 42, alinéa 2, et 68 de la Constitution cantonale 1),

Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 42, alinéa 2, et 68 de la Constitution cantonale 1), Loi sur l'archivage du 20 octobre 2010 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 42, alinéa 2, et 68 de la Constitution cantonale 1), arrête : SECTION 1 : Dispositions générales

Plus en détail

MIFID 2 Loi sur les services financiers Votations du 9 février 2014

MIFID 2 Loi sur les services financiers Votations du 9 février 2014 MIFID 2 Loi sur les services financiers Votations du 9 février 2014 Nouvelles contraintes, limites, mais avec quel avantage? Vincent Tattini Plan A. Les nouveautés de MIFID 2 B. Loi sur les services financiers

Plus en détail

Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique. Par Mme BOUDER Hadjira Attachée de Recherche

Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique. Par Mme BOUDER Hadjira Attachée de Recherche Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique Protection des Systèmes d Information: Aspects Juridiques Par Mme BOUDER Hadjira Attachée de Recherche Introduction La décentralisation des

Plus en détail

PROCÉDURE DE GESTION DU COURRIER ÉLECTRONIQUE

PROCÉDURE DE GESTION DU COURRIER ÉLECTRONIQUE PROCÉDURE DE GESTION DU COURRIER ÉLECTRONIQUE Date effective : Adoption au comité de Régie interne du 15 avril 2014 Provenance : Direction des services informatiques Cette procédure se rattache au règlement

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-60 DU 16 AVRIL 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE MINISTRE D ETAT, RELATIVE AU TRANSFERT D INFORMATIONS

Plus en détail

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. François Lefort : Le Conseil d Etat a-t-il estimé l évasion fiscale à partir de Genève?

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. François Lefort : Le Conseil d Etat a-t-il estimé l évasion fiscale à partir de Genève? Secrétariat du Grand Conseil QUE 72-A Date de dépôt : 15 mai 2013 Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. François Lefort : Le Conseil d Etat a-t-il estimé l évasion fiscale à partir

Plus en détail

RADIONOMY SA 55K Boulevard International 1070 Bruxelles Belgique. II. Autorisation d'accès anonyme et acceptation de notre politique de vie privée

RADIONOMY SA 55K Boulevard International 1070 Bruxelles Belgique. II. Autorisation d'accès anonyme et acceptation de notre politique de vie privée Page 1 I. Identification du site et de l'organisation responsable Les technologies modernes de l'information et de la communication jouent un rôle fondamental dans les activités d'une organisation comme

Plus en détail

EVALUATION 360 MODE D EMPLOI

EVALUATION 360 MODE D EMPLOI EVALUATION 60 MODE D EMPLOI NARRATIF EVALUATION 60 Définition L entretien annuel d appréciation est la méthode la plus répandue actuellement. Or, une autre pratique se développe, il s agit de l évaluation

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DE WENDEL

CHARTE ETHIQUE DE WENDEL CHARTE ETHIQUE DE WENDEL Mars 2015 1 Message du Directoire Wendel est l une des toutes premières sociétés d investissement en Europe. Grâce au soutien d un actionnariat familial stable, Wendel a su se

Plus en détail

HES SO Fribourg. Directives d utilisation. des équipements informatiques

HES SO Fribourg. Directives d utilisation. des équipements informatiques Directives d utilisation des équipements informatiques Version 2.0 Approuvé par le CoDir du : 14.10.2008 1 But des directives... 3 2 Champ d application... 3 3 Responsabilité / Interlocuteurs trices...

Plus en détail

Conditions générales d utilisation

Conditions générales d utilisation Conditions générales d utilisation En utilisant le Pack de Services de DOOBLECARE vous acceptez de respecter les présentes conditions générales d utilisation. 1. OBJET La société DOOBLECARE, éditeur de

Plus en détail

Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel

Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Plan de la présentation: Objectif de l encadrement de l utilisation des données personnelles. Principes généraux de la

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR L EVALUATION ET LE TRAITEMENT DES DOSSIERS D ETUDIANTS

RECOMMANDATIONS POUR L EVALUATION ET LE TRAITEMENT DES DOSSIERS D ETUDIANTS 1. AVANT-PROPOS Ces Recommandations ont été élaborées par le Conseil international des Archives- Section des archives des universités et institutions de recherche dans le cadre du projet P2010 SUV "Evaluation

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ;

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; 1/9 Avis n 06/2010 du 3 février 2010 Objet : avant-projet de décret relatif à l'archivage administratif La Commission de la protection de la vie privée (ci-après "la Commission") ; Vu la loi du 8 décembre

Plus en détail

Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB

Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB Autorité cantonale de la transparence et de la protection des données ATPrD Kantonale Behörde für Öffentlichkeit und Datenschutz ÖDSB Rue des Chanoines 2, 1700 Fribourg Autorité cantonale de la transparence

Plus en détail