Cadre juridique de la Protection des Données à caractère Personnel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cadre juridique de la Protection des Données à caractère Personnel"

Transcription

1 Cadre juridique de la Protection des Données à caractère Personnel Souad El Kohen-Sbata Membre de la CNDP de développement -CGEM-

2 Cadre Juridique de la protection des données personnelles au Maroc: Plan de la présentation Objectifs de l encadrement de l utilisation des données personnelles Cadre juridique marocain: Références légales et réglementaires Définitions Principales dispositions de la loi n Présentation de la CNDP: Autorité de contrôle marocaine

3 Objectifs stratégiques du nouveau dispositif légal sur la protection des données personnelles Protection de la vie privée, des droits et libertés fondamentaux des personnes. Protéger le citoyen et toute personne vivant sur le territoire marocain contre l utilisation abusive de ses données personnelles Contribuer à la confiance numérique en instaurant une meilleure transparence dans l utilisation des données personnelles. Mettre à niveau l arsenal juridique (avec comme référence la directive européenne 95/46/CE et la convention n 108 du Conseil de l Europe) pour favoriser le développement du Business Process Outsourcing.

4 Protection de la vie privée des personnes Développement de l usage des TI et de l économie numérique Protection des données à caractère personnel Instauration de la confiance numérique Faciliter l afflux d investissements étrangers et le transfert des services au Maroc de développement -CGEM-

5 Cadre juridique de la protection des données à caractère personnel Textes Loi n relative à la protection des personnes physiques à l égard du traitement des données à caractère personnel du 18 Février 2009 ( BO n 5714 du 05/03/2009) Décret n pris pour l application de la loi n du 21 Mai 2009 ( BO n 5744 du 18/06/2009) Décision du 1 er Ministre n approuvant le règlement intérieur de la CNDP du 28 mars 2011 ( BO n 5932 du07/04/2011) de développement -CGEM-

6 Cadre juridique de la protection des données à caractère personnel Définitions et champs d application Principes Droits de la personne concernée Obligation du responsable de traitement Sanctions Mise en place d une Autorité de contrôle de développement -CGEM-

7 Notions de base de la Loi Données à caractère personnel Traitement Fichier de données à caractère personnel Données sensibles Responsable du traitement Personne concernée de développement -CGEM-

8 Notions de base de la Loi Données à caractère personnel: «toute information, de quelque nature qu elle soit et indépendamment de son support, y compris le son et l image, concernant une personne physique identifiée ou identifiable...» (Article premier) Exemples Nom, Prénom, Adresse, Numéro de téléphone, , Adresse IP, Photo, Vidéo, Données biométriques, Données génétiques

9 Notions de base de la Loi Notions de base de la Loi Personne concernée: La personne physique dont les données personnelles sont traitées. Exemples : Les clients Les salariés Les administrés Les contribuables Les étudiants et les écoliers Les patients, etc. de développement -CGEM-

10 Notions de base de la Loi Notion de traitement : «Toute opération ou ensemble d opérations effectuées ou non à l aide de procédés automatisés et appliquées à des données à caractère personnel...» (Article premier) toute manipulation de données à caractère personnel ( manuelle, partiellement ou totalement informatisée) Exemples : Les fichiers constitués pour la gestion de la clientèle des banques (ouverture de compte, octroi de crédit Les systèmes informatisés de gestion du personnel (embauche, gestion de carrière La tenue d un fichier comportant des données personnelles (état civil, élections, agréments, abonnements, impôts, etc) Le contrôle d accès aux locaux

11 Notions de base de la Loi Fichier à caractère personnel : «Tout ensemble structuré de données à caractère personnel accessible selon des critères déterminés, que cet ensemble soit centralisé, décentralisé ou réparti de manière fonctionnelle ou géographique» (Article premier, al. 4) Exemples : les archives ; les banques de données ; les fichiers de recensement

12 Notions de base de la Loi Données sensibles: «données à caractère personnel qui révèlent l origine raciale ou ethnique, les opinions politiques, les convictions religieuses ou philosophiques ou l appartenance syndicale de la personne concernée ou qui sont relatives à sa santé y compris ses données génétiques» (Article premier, alinéa 3) Exemples : Empreintes digitales, Analyses médicales, CIN,etc. de développement -CGEM-

13 Notions de base de la Loi Responsable du traitement «La personne physique ou morale, l autorité publique, le service ou tout autre organisme, qui seul ou conjointement avec d autres, détermine les finalités et les moyens du traitement de données à caractère personnel...» (Article premier) Exemples : l interlocuteur principal des personnes concernées et de l autorité de contrôle, la CNDP..

14 Champs d application de la loi Quels traitements? 1. aux traitements des données à caractère personnel automatisés en tout ou en partie ; 2. aux traitements non automatisés des données à caractère personnel contenues ou appelées à figurer dans des fichiers manuels.

15 Champs d application de la loi Le responsable de traitement est établi sur le territoire marocain; Le responsable de traitement n est pas établi au Maroc mais recourt à des moyens automatisés ou non situés sur le territoire marocain.

16 Champs d application de la loi La loi ne s applique pas: aux traitements de données personnelles effectués par une personne physique pour des besoins exclusivement personnels ou domestiques ; aux données recueillies et traitées dans l intérêt de la défense nationale et de la sécurité intérieure et extérieure de l Etat ;

17 Champs d application de la loi La loi ne s applique pas (suite): À la collecte et l enregistrement de données à caractère personnel, effectués en application d une législation particulière. Toute autre opération, hormis la collecte et l enregistrement, doit respecter les dispositions de la loi aux données à caractère personnel recueillies et traitées à des fins de prévention et de répression des crimes et délits, sauf dans les conditions fixées par la loi ou le règlement qui crée le fichier en cause.

18 Principales dispositions de la Loi Les droits de la personne concernée Les obligations du responsable du traitement Les modalités de notification de traitement Les sanctions La CNDP

19 Les droits de la personne concernée Dahir n du 18 février 2009 (B.O. n 5714 du 05 mars 2013) Etre informée lors de la collecte des données ; Exprimer son consentement ; Exercer ses droits d accès, de rectification et d opposition ; Etre protégée contre les messages publicitaires abusifs.

20 Droit à l information Droit d accès Droit de rectification Droit d opposition Protection contre les messages publicitaires abusifs Droit à l oubli de développement -CGEM-

21 Les obligations du responsable du traitement La finalité du traitement : fil conducteur des autres principes Traiter les données d une façon loyale, légitime et transparente ; Respecter les finalités du traitement ; Respecter le principe de proportionnalité ; Veiller sur la qualité des données ;

22 Les obligations du responsable du traitement (suite) Garantir aux personnes concernées l exercice de leurs droits ; Accomplir les formalités préalables auprès de la CNDP (déclaration, demande d autorisation, etc.) ; Assurer la sécurité et la confidentialité des données.

23 Les obligations du responsable du traitement Mesures de sécurité Infrastructure et organisation appropriées pour protéger les données à caractère personnel contre la destruction accidentelle, la perte accidentelle, l altération, la diffusion ou l accès non autorisé et toute autre forme de traitement illicite ; S assurer du respect de la loi par les personnes physiques ou morales agissant sur instruction du responsable du traitement (contrat de sous-traitance / travail, secret professionnel, mesures de sécurité, respect des termes de référence, etc).

24 Les obligations du responsable du traitement Mesures de sécurité renforcées pour le traitement de données sensibles Protection des entrées des installations ; Protection des supports de données ; Garantir l intégrité des données ; Authentification des utilisateurs et des destinataires (accès aux systèmes et aux données) ; Journalisation.

25 Obligations du du responsable du traitement : La notification des traitements à la CNDP Demande de déclaration préalable Demande d autorisation préalable Une demande d autorisation de transfert de données à l étranger ( si des données personnelles seront hébergées ou transmises hors du Royaume)

26 La notification des traitements à la CNDP Demande d autorisation : Traitement de données sensibles Changement de finalité Traitement de données portant sur les infractions, condamnations ou mesures de sûreté Traitement de données comportant le numéro de la CIN Interconnexion de fichiers dont les finalités sont différentes

27 La notification des traitements à la CNDP Déclaration préalable ; Demande de transfert de données à l étranger ; Désignation du responsable de traitement pour la tenue d un registre public.

28 Sanctions : Administratives Pécuniaires Pénales de développement -CGEM-

29 Sanction Administrative: Retrait du récépissé: Traitement portant Atteinte à la sûreté ou à l ordre public ou est contraire à la morale et aux bonnes mœurs Sanction Pécuniaire: à DH: Mise en œuvre d un traitement sans le récépissé de la CNDP à DH: Non respect des droits des Personnes concernées. de développement -CGEM-

30 Sanctions Pécuniaire et/ou privatives de liberté : Emprisonnement de trois mois à un an et/ou amende de à DH Mise en œuvre d un traitement sans le consentement des pmise en œuvre d un traitement sans le consentement des personnes concernées ; Non respect des mesures de sécurité ; Non respect du droit d opposition (messages publicitaires abusifs, etc) ; Hébergement et transfert de données personnelles sans avoir le récépissé correspondant de la CNDP. personnes concernées ; Non respect des mesures de sécurité ; Non respect du droit d opposition (messages publicitaires abusifs, etc) ; Hébergement et transfert de données personnelles sans avoir le récépissé correspondant de la CNDP. de développement -CGEM-

31 Une Autorité de Contrôle (ou un régulateur) instituée en application de l article 34 de la loi 09/08 La Commission se compose de 7 personnalités qualifiées : Un Président nommé directement par Dahir et Six membres nommés également par Dahir sur proposition du Premier Ministre, du Président de la Chambre des Représentants et du Président de la Chambre des Conseillers

32 Organisation Administrative: le Secrétariat Général: Département Juridique Département Communication Département Systèmes d informations Département Expertise et Contrôle Département ressources Humaines et Financières

33 Mission : Veiller à la protection des données personnelles Sensibilisation et information Conseil et proposition Régulation Contrôle et investigation Veille juridique et technologique de développement -CGEM-

34 Actions menées au niveau international Suivi de l état d avancement de la demande d adéquation déposée par le gouvernement auprès de la Commission Européenne La CNDP a saisi le MAEC pour le sensibiliser sur l importance de l adhésion du Maroc à la Convention 108. A cet effet, le Conseil des Ministres a validé l adhésion du Maroc à ladite convention et son protocole additionnel. Le Maroc a coprésidé avec l autorité belge le groupe de travail qui a mis en place un référentiel encadrant le transfert de données au sein de l espace francophone de développement -CGEM-

35 Actions menées au niveau international (suite) L e Maroc a été le premier pays arabe, africain et musulman à être accrédité auprès de la conférence Internationale des Autorités de Contrôle des données personnelles

36 CNDP : Chiffres clés 10 délibérations 862 déclarations 55 plaintes 1015 demandes d autorisation 184 demandes de transfert à l étranger.

37 Merci pour votre attention Immeuble Les patios, bd Annakhil, 3ème étage, Hay Ryad, Rabat. BP: 6838 Rabat -Instituts Tél: / fax: de développement -CGEM-

Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel

Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Plan de la présentation: Objectif de l encadrement de l utilisation des données personnelles. Principes généraux de la

Plus en détail

Big Data et protection des données personnelles et de la vie privée dans le secteur des assurances au Maroc

Big Data et protection des données personnelles et de la vie privée dans le secteur des assurances au Maroc Big Data et protection des données personnelles et de la vie privée dans le secteur des assurances au Maroc M. Saïd IHRAI, Président de la CNDP FMSAR, Casablanca 15 Avril 2015 SOMMAIRE I. La protection

Plus en détail

Les données à caractère personnel

Les données à caractère personnel Les données à caractère personnel Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertésrefondue par la loi du 6 août 2004, prenant en compte les directives 95/46/CE du Parlement

Plus en détail

Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire

Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire 1 Loi Informatique et Libertés La loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004 définit les principes à respecter lors

Plus en détail

PRESENTATION DE L AFAPDP

PRESENTATION DE L AFAPDP PRESENTATION DE L AFAPDP PLAN I - Coopération du RECEF avec l AFAPDP II - Importance de la protection des données et rôle d une Autorité de protection des données III - Expérience du BF : coopération entre

Plus en détail

Chapitre I. Dispositions générales relatives à la protection de la personne à l égard des traitements des données à caractère personnel. Art. 1 er.

Chapitre I. Dispositions générales relatives à la protection de la personne à l égard des traitements des données à caractère personnel. Art. 1 er. 2339 Texte coordonné de la loi du 2 août 2002 relative à la protection des personnes à l égard du traitement des données à caractère personnel modifiée par la loi du 31 juillet 2006, la loi du 22 décembre

Plus en détail

CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS

CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS 19 06 2012 SOMMAIRE 1. Préambule 3 2. Réaliser les formalités préalables adéquates 3 3. Informer vos clients 3 4. Obtenir

Plus en détail

et développement d applications informatiques

et développement d applications informatiques Protection des données personnelles et développement d applications informatiques Agnès Laplaige, CIL de l'ecole Polytechnique avril 2011 Thèmes I&L Informatique et Libertés Protection de la vie privée

Plus en détail

des données à caractère personnel A. Les cinq principes clefs à respecter Page 2 Fiche n 1 : Les fichiers relatifs aux clients Page 13

des données à caractère personnel A. Les cinq principes clefs à respecter Page 2 Fiche n 1 : Les fichiers relatifs aux clients Page 13 LES Avocats ET LA LOI INFORMATIQUE ET LIBERTÉS Édition 2011 Sommaire Avant-propos Page 1 I. Le cadre général de la protection Page 2 des données à caractère personnel A. Les cinq principes clefs à respecter

Plus en détail

Loi n du relative à la protection des données à caractère personnel

Loi n du relative à la protection des données à caractère personnel REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union Discipline Travail Loi n du relative à la protection des données à caractère personnel CHAPITRE I : DEFINITIONS Article 1 : Les définitions des instruments juridiques

Plus en détail

Vu la loi n 76-03 du 23 novembre 2005, portant statut de Bank Al-Maghrib ;

Vu la loi n 76-03 du 23 novembre 2005, portant statut de Bank Al-Maghrib ; Délibération n 479-AU-2013 du 01/11/2013 portant modèle de demande d autorisation relative au traitement de données à caractère personnel mis en œuvre par des établissements de crédit et organismes assimilés

Plus en détail

LES OUTILS. Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés

LES OUTILS. Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés LES OUTILS Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés SEPTEMBRE 2011 QUE FAUT-IL DÉCLARER? Tous les fichiers informatiques contenant des données à caractère personnel sont soumis à la Loi Informatique

Plus en détail

Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques

Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques Atelier EBG - mardi 16 mars 2010 Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques Cathie-Rosalie JOLY Avocat au barreau de Paris Docteur en droit Cabinet ULYS http://www.ulys.net

Plus en détail

CODE PROFESSIONNEL. déontologie. Code de déontologie sur les bases de données comportementales

CODE PROFESSIONNEL. déontologie. Code de déontologie sur les bases de données comportementales déontologie Code de déontologie sur les bases de données comportementales 1 Code de déontologie sur les bases de données comportementales Préambule Les bases de données comportementales constituées principalement

Plus en détail

Etaient présents Madame Souad El Kohen, Messieurs Driss Belmahi, Abdelaziz Benzakour et Omar Seghrouchni ;

Etaient présents Madame Souad El Kohen, Messieurs Driss Belmahi, Abdelaziz Benzakour et Omar Seghrouchni ; Délibération n 480-AU-2013 du 01/11/2013 portant modèle de demande d autorisation relative au traitement de données à caractère personnel mis en œuvre par des établissements de crédit et organismes assimilés

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ; DELIBERATION N 2015-04 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

REGLES INTERNES AU TRANSFERT DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL

REGLES INTERNES AU TRANSFERT DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL REGLES INTERNES AU TRANSFERT DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL L important développement à l international du groupe OVH et de ses filiales, conduit à l adoption des présentes règles internes en matière

Plus en détail

LES DONNEES DE SANTE & LA LOI DE INFORMATIQUE, FICHIERS ET LIBERTEE

LES DONNEES DE SANTE & LA LOI DE INFORMATIQUE, FICHIERS ET LIBERTEE LES DONNEES DE SANTE & LA LOI DE INFORMATIQUE, FICHIERS ET LIBERTEE Introduction 1.- L article 1 er de la loi du 6 janvier 1978 (version modifiée, notamment par la loi du 7 aout 2004) expose que : «l'informatique

Plus en détail

Informatique et libertés : les fondamentaux

Informatique et libertés : les fondamentaux Informatique et libertés : les fondamentaux 5 septembre 2013 1 Introduction Historique des libertés numériques 1978-2004-2012 Risque Informatique et libertés Management Maintien en conditions opérationnelles

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-49 DU 20 MAI 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2015-49 DU 20 MAI 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2015-49 DU 20 MAI 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-60 DU 16 AVRIL 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE MINISTRE D ETAT, RELATIVE AU TRANSFERT D INFORMATIONS

Plus en détail

LOI SUR LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL

LOI SUR LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL LOI SUR LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL EXPOSE DES MOTIFS Avec le développement de l'informatique et de ses applications, le domaine traditionnel de la vie privée s'enrichit chaque jour

Plus en détail

Règlement d INTERPOL sur le traitement des données

Règlement d INTERPOL sur le traitement des données BUREAU DES AFFAIRES JURIDIQUES Règlement d INTERPOL sur le traitement des données [III/IRPD/GA/2011(2014)] REFERENCES 51 ème session de l Assemblée générale, résolution AGN/51/RES/1, portant adoption du

Plus en détail

protection des données personnelles

protection des données personnelles MSc in Management, option Information Systems and Services Science Maîtrise Universitaire en Management Public (MAP), mention Science des Services Selected Topics Principes généraux g en matière de protection

Plus en détail

Guide pratique Déclarer à la CNIL Un fichier ou un traitement de données personnelles

Guide pratique Déclarer à la CNIL Un fichier ou un traitement de données personnelles Commission Nationale de l Informatique et des Libertés 8, rue Vivienne 75083 PARIS cedex 02 Tél : 01 53 73 22 22 Fax : 01 53 73 22 00 www.cnil.fr Guide pratique Déclarer à la CNIL Un fichier ou un traitement

Plus en détail

L EVALUATION PROFESSIONNELLE

L EVALUATION PROFESSIONNELLE INFODROIT- 22 mars 2011 L EVALUATION PROFESSIONNELLE Dossier préparé et présenté par Lamiel TURLOT, juriste à l UD CFDT Paris SOMMAIRE L évaluation professionnelle, une obligation pour l employeur?...3

Plus en détail

Instructions dans la recherche clinique

Instructions dans la recherche clinique Instructions dans la recherche clinique I. CNIL 1. Histoire de sa création 2. Organisation et composition 3. Missions 4. Définition des données à caractère personnel et de l anonymisation II. III. IV.

Plus en détail

(Grand Sceau de Sa Majesté Mohamed VI) A décidé ce qui suit : Fait à Fès, le 22 safar 1430 (18 février 2009).

(Grand Sceau de Sa Majesté Mohamed VI) A décidé ce qui suit : Fait à Fès, le 22 safar 1430 (18 février 2009). Dahir n 1 09 15 du 22 safar 1430 (18 février 2009) portant promulgation de la loi n 09 08 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel LOUANGE

Plus en détail

DÉLIBÉRATION N 2014-13 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE

DÉLIBÉRATION N 2014-13 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DÉLIBÉRATION N 2014-13 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

COMMUNICATION POLITIQUE ObligationS légales

COMMUNICATION POLITIQUE ObligationS légales COMMUNICATION POLITIQUE ObligationS légales et BONNES PRATIQUES Édition Janvier 2012 Sommaire AVANT-PROPOS 2 I Le cadre général de la protection des données personnelles 3 les cinq principes clefs à respecter

Plus en détail

Commission nationale de l informatique et des libertés

Commission nationale de l informatique et des libertés 1 Commission nationale de l informatique et des libertés Délibération no 2012-209 du 21 juin 2012 portant création d une norme simplifiée concernant les traitements automatisés de données à caractère personnel

Plus en détail

Être plus proche, mais pas à n importe quel prix

Être plus proche, mais pas à n importe quel prix TABLE RONDE N 4 Être plus proche, mais pas à n importe quel prix 1 TABLE RONDE N 4 Johanna CARVAIS Direction des affaires internationales et de l expertise CNIL 2 1) Bref rappel des notions contenues dans

Plus en détail

La protection des données personnelles dans la recherche en informatique

La protection des données personnelles dans la recherche en informatique La protection des données personnelles dans la recherche en informatique Aspects juridiques et rôle de la CNIL Cas particulier du monde de la recherche SEMINAIRE CNIL- INRIA - 19-20 novembre 2014 1 La

Plus en détail

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel»

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» «Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» Incidence de la réforme de la loi «Informatique et libertés» et de la loi «Économie Numérique» Emilie PASSEMARD, Chef du service

Plus en détail

GEOLOCALISATION GEOLOCALISATION : ASPECTS JURIDIQUES

GEOLOCALISATION GEOLOCALISATION : ASPECTS JURIDIQUES GEOLOCALISATION GEOLOCALISATION : ASPECTS JURIDIQUES GEOLOCALISATION Les questions juridiques soulevées par la géolocalisation :.Les données à caractère personnel sur le conducteur : positionnement du

Plus en détail

LOI N 013-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT AU BURKINA FASO

LOI N 013-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT AU BURKINA FASO BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 013-2013/AN PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2010-42 DU 15 NOVEMBRE 2010 PORTANT AUTORISATION PRESENTEE PAR SUISSCOURTAGE S.A.M. RELATIVE AU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE «GESTION DES SINISTRES

Plus en détail

LIVRE BLANC. Données à caractère personnel : Quels enjeux et comment se préparer à la loi 09-08?

LIVRE BLANC. Données à caractère personnel : Quels enjeux et comment se préparer à la loi 09-08? LIVRE BLANC Données à caractère personnel : Quels enjeux et comment se préparer à la loi 09-08? Le mot de la CNDP Depuis les recommandations de l OCDE en 1980 jusqu aux plus récentes conférences internationales

Plus en détail

Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles. I. Les conditions de licéité des traitements de données à caractère personnel

Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles. I. Les conditions de licéité des traitements de données à caractère personnel Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles Savoir protéger vos données personnelles dans le monde d aujourd hui est primordial. Sachez que la loi vous offre des droits spécifiques que

Plus en détail

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget,

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, Arrêté Conjoint du Ministre de la Communication Porte parole du Gouvernement et du Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, N 2491.12 du 2 Doulkeada 1433 (19

Plus en détail

Protection des données

Protection des données Protection des données Mesures concernant les services en nuage Mémento Mentions légales Éditeur Image educa.ch faithie/shutterstock.com educa.ch CC BY-NC-ND (creativecommons.org) Avril 2015 1. Protection

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2011-08 DU 10 JANVIER 2011 PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LA SOCIETE DES BAINS DE MER ET DU CERCLE DES ETRANGERS RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE D UN TRAITEMENT AUTOMATISE

Plus en détail

Niger. Régime général des mutuelles de santé

Niger. Régime général des mutuelles de santé Régime général des mutuelles de santé Loi n 2008-10 du 30 avril 2008 [NB - Loi n 2008-10 du 30 avril 2008 portant régime général des mutuelles de santé en République du ] Titre 1 - Dispositions générales

Plus en détail

BIG DATA Jeudi 22 mars 2012

BIG DATA Jeudi 22 mars 2012 BIG DATA Jeudi 22 mars 2012 87 boulevard de Courcelles 75008 PARIS Tel :01.56.43.68.80 Fax : 01.40.75.01.96 contact@haas-avocats.com www.haas-avocats.com www.jurilexblog.com 1 2012 Haas société d Avocats

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, INNOVATION ET ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2014-329 du 12 mars 2014 relative à l

Plus en détail

Impact des règles de protection des données Sur l industrie financière. Dominique Dedieu ddedieu@farthouat.com

Impact des règles de protection des données Sur l industrie financière. Dominique Dedieu ddedieu@farthouat.com Impact des règles de protection des données Sur l industrie financière Dominique Dedieu ddedieu@farthouat.com 1 INTRODUCTION Loi Informatique et Liberté et établissements financiers Plan : 1. Règles de

Plus en détail

Directive cadre du groupe. Protection des données des clients et des partenaires.

Directive cadre du groupe. Protection des données des clients et des partenaires. Directive cadre du groupe. Protection des données des clients et des partenaires. 02 Préface Mesdames, Messieurs, chères collaboratrices et chers collaborateurs, Face au traitement largement électronique

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «Expert en automobile indépendant» (convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «Expert en automobile indépendant» (convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «Expert en automobile indépendant» (convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par M. Jean-Benoît ALBERTINI, Préfet

Plus en détail

Protection des données et transparence dans le canton de Genève

Protection des données et transparence dans le canton de Genève Protection des données et transparence dans le canton de Genève MBA - MAS en Management de la sécurits curité des Systèmes d'information Haute Ecole de Gestion de Genève 7 juin 2011 Par Anne Catherine

Plus en détail

relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés (après adoption définitive par le Sénat du projet de loi la modifiant)

relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés (après adoption définitive par le Sénat du projet de loi la modifiant) DES LIBERTÉS Loi du 6 janvier 1978 modifiée relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés (après adoption définitive par le Sénat du projet de loi la modifiant) DES LIBERTÉS SOMMAIRE SOMMAIRE...

Plus en détail

CONTRIBUTION LIBÉRATOIRE AU TITRE DES AVOIRS ET LIQUIDITÉS DÉTENUS À L ÉTRANGER BILAN DE L OPÉRATION. Rabat, le 07 janvier 2015

CONTRIBUTION LIBÉRATOIRE AU TITRE DES AVOIRS ET LIQUIDITÉS DÉTENUS À L ÉTRANGER BILAN DE L OPÉRATION. Rabat, le 07 janvier 2015 CONTRIBUTION LIBÉRATOIRE AU TITRE DES AVOIRS ET LIQUIDITÉS DÉTENUS À L ÉTRANGER BILAN DE L OPÉRATION Rabat, le 07 janvier 2015 2 Contexte international Mouvement de transparence fiscale internationale

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE LGL

CHARTE INFORMATIQUE LGL CHARTE INFORMATIQUE LGL Selon la réglementation indiquée dans la charte informatique du CNRS, tout accès aux ressources informatiques du LGLTPE nécessite une authentification des personnels. Cette authentification

Plus en détail

Groupe Banque européenne d investissement. Politique de vidéosurveillance

Groupe Banque européenne d investissement. Politique de vidéosurveillance Groupe Banque européenne d investissement TABLE DES MATIERES 1. Objet et champ d application de la politique de vidéosurveillance... 2 2. Respect de la vie privée, protection des données et conformité

Plus en détail

RAPPORT (2 ème partie)

RAPPORT (2 ème partie) N 938 N 355 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 SÉNAT DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2002-2003 Enregistré à la présidence de l Assemblée nationale Annexe au procès-verbal Le 16

Plus en détail

Site internet «lapressedevesoul.com»

Site internet «lapressedevesoul.com» Site internet «lapressedevesoul.com» Conditions Générales d Utilisation Le site lapressedevesoul.com est édité par la SNEC (Société Nouvelle des Editions Comtoises), au capital de 817 600, dont le siège

Plus en détail

Algérie. Loi relative aux associations

Algérie. Loi relative aux associations Loi relative aux associations Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 [NB - Loi n 90-31 du 4 décembre 1990 relative aux associations (JO 1990-31)] Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi a pour

Plus en détail

5th Financial Infrastructure & Risk Management Training

5th Financial Infrastructure & Risk Management Training 5th Financial Infrastructure & Risk Management Training Modèles de Credit Bureau Cas du Maroc 22 Septembre 2014 par : M. Abdelmajid BENALI - Bank Al- Maghrib Session 2B Sommaire I. Caractéristiques du

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES.

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. DQ- Version 1 SSR Saint-Christophe CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. I] INTRODUCTION L emploi des nouvelles technologies nécessite l application

Plus en détail

AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS

AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS AUDIENCE CORRECTIONNELLE AVERTISSEMENTS ET NOTIFICATIONS par Jean-Michel ETCHEVERRY président du tribunal de grande instance de Roanne (2 février 2009) Plusieurs réformes législatives intervenues ces dernières

Plus en détail

FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56)

FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56) Pack de conformité - Assurance 14 FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56) LES TRAITEMENTS DE DONNÉES PERSONNELLES AU REGARD DE LA LOI I&L Finalités

Plus en détail

Big data : aspects juridiques

Big data : aspects juridiques 1 Big data : aspects juridiques Jacques Larrieu, professeur, Anna Pigeon, doctorante, INSERM- 2 Plan 1. La collection 2. Les données (personnelles) 3. Le sujet 3 Protection des bases de données (Dir. UE

Plus en détail

Version réorganisée par le Cabinet Cilex avec table des matières et de la place pour vos notes, d'après la version 2012/001 de la Commission.

Version réorganisée par le Cabinet Cilex avec table des matières et de la place pour vos notes, d'après la version 2012/001 de la Commission. Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données

Plus en détail

Réponses aux questions de la page 2 du questionnaire RESPONS sur la responsabilité sociale des cadres

Réponses aux questions de la page 2 du questionnaire RESPONS sur la responsabilité sociale des cadres Réponses aux questions de la page 2 du questionnaire RESPONS sur la responsabilité sociale des cadres Question 1 : «En France, la rédaction d un rapport sur la responsabilité sociale et environnementale

Plus en détail

GUIDE LA PUB SI JE VEUX!

GUIDE LA PUB SI JE VEUX! GUIDE LA PUB SI JE VEUX! Édition 2011 Sommaire Avant-propos Ce que vous devez savoir Vos droits Comment éviter de recevoir des publicités? La prospection commerciale par courrier électronique, télécopie

Plus en détail

Le BIG DATA. Les enjeux juridiques et de régulation Claire BERNIER Mathieu MARTIN. logo ALTANA CABINET D AVOCATS

Le BIG DATA. Les enjeux juridiques et de régulation Claire BERNIER Mathieu MARTIN. logo ALTANA CABINET D AVOCATS ALTANA CABINET D AVOCATS Le BIG DATA Les enjeux juridiques et de régulation Claire BERNIER Mathieu MARTIN logo Document confidentiel Ne pas diffuser sans autorisation 1 1 Introduction Sources du Big Data

Plus en détail

Les nouveaux guides de la CNIL. Comment gérer des risques dont l impact ne porte pas sur l organisme

Les nouveaux guides de la CNIL. Comment gérer des risques dont l impact ne porte pas sur l organisme Les nouveaux guides de la CNIL Comment gérer des risques dont l impact ne porte pas sur l organisme Matthieu GRALL CLUSIF Colloque «conformité et analyse des risques» 13 décembre 2012 Service de l expertise

Plus en détail

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com Déclaration simplifiée à la CNIL Informatique embarquée www.data-mobiles.com 2 La déclaration simplifiée à la CNIL se fait en se connectant sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr Pour faire votre

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-160 DU 17 DECEMBRE 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR AL.BER.TI. SAM RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

Plus en détail

GUIDE LES COLLECTIVITÉS LOCALES

GUIDE LES COLLECTIVITÉS LOCALES GUIDE LES COLLECTIVITÉS LOCALES É d i t i o n 2 0 0 9 Sommaire COLLECTIVITÉS LOCALES ET PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES FICHE N 1 : les fichiers de l état civil FICHE N 2 : la liste électorale FICHE

Plus en détail

MEYER & Partenaires Conseils en Propriété Industrielle

MEYER & Partenaires Conseils en Propriété Industrielle Alexandre NAPPEY Conseil en Propriété Industrielle Carole FRANCO Juriste TIC Département Multimédia Aspects juridiques du Cloud Computing INTRODUCTION une infrastructure virtuelle et partagée obtenue à

Plus en détail

LOI N 2006-01 portant Code des Postes

LOI N 2006-01 portant Code des Postes REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi LOI N 2006-01 portant Code des Postes EXPOSE DES MOTIFS Le secteur postal connaît actuellement des mutations liées notamment aux avancées technologiques,

Plus en détail

DEFINITION. Ce concept est de plus en plus utilisé pour des applications de gestion de flottes et de sécurisation de véhicules.

DEFINITION. Ce concept est de plus en plus utilisé pour des applications de gestion de flottes et de sécurisation de véhicules. LA GEOLOCALISATION DEFINITION - A l origine : La géolocalisation est la localisation d un objet sur une carte à l aide de positions géographiques. On utilise la géolocalisation par GPS (Global Positionning

Plus en détail

REGLEMENT TIRAGE AU SORT «10 VOITURES DE LUXE»

REGLEMENT TIRAGE AU SORT «10 VOITURES DE LUXE» REGLEMENT TIRAGE AU SORT «10 VOITURES DE LUXE» ARTICLE I : OBJET ITISSALAT AL MAGHRIB S.A à Directoire et à Conseil de surveillance, au capital de 5.274.572.040 DH ayant son siège social à Rabat, Avenue

Plus en détail

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL 02/06/2015 En matière de droit du travail, la responsabilité de l employeur peut être engagée dans de nombreuses situations que nous allons examiner ci-dessous.

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Le développement de la e-santé : un cadre juridique et fonctionnel qui s adapte au partage Jeanne BOSSI Secrétaire

Plus en détail

LA LOI INFORMATIOUE ET LIBERTES. et les collectivités locales QUESTIONS

LA LOI INFORMATIOUE ET LIBERTES. et les collectivités locales QUESTIONS Cahier n 47 - Septembre 2011 - N o 249 - www.courrierdesmaires.fr QUESTIONS LA LOI LOGO_CDM_50Q.indd 1 4/12/06 15:31:02 INFORMATIOUE ET LIBERTES et les collectivités locales De 1 à 12 LA LOI, LA CNIL ET

Plus en détail

n 7 F é v r i e r 2 0 1 3 Note d information sur le Credit Bureau

n 7 F é v r i e r 2 0 1 3 Note d information sur le Credit Bureau n 7 F é v r i e r 2 0 1 3 Note d information sur le Credit Bureau n 7 F é v r i e r 2 0 1 3 Note d information sur le Credit Bureau Sommaire Le Credit Bureau I-Contexte et Objectifs 5 II-Cadre Légal et

Plus en détail

Ordonnance sur la protection des données (OPD)

Ordonnance sur la protection des données (OPD) 1 15.040.1 octobre 008 Ordonnance sur la protection des données (OPD) Le Conseil-exécutif du canton de Berne, vu l article 8 de la loi du 19 février 1986 sur la protection des données (LCPD), sur proposition

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL UTILISÉES À DES FINS D'EMPLOI 1 (adoptée

Plus en détail

L EXTERNALISATION DE SERVICES AU MAROC ASPECTS CONTRACTUELS ET LEGAUX

L EXTERNALISATION DE SERVICES AU MAROC ASPECTS CONTRACTUELS ET LEGAUX Commission Droit & Pratiques du Commerce International SEMINAIRE L EXTERNALISATION DE SERVICES AU MAROC ASPECTS CONTRACTUELS ET LEGAUX Sujet de l exposé : Le contrat d externalisation de services & La

Plus en détail

L informatisation des données de. Informatique et Libertés

L informatisation des données de. Informatique et Libertés Colloque Gouvernance et sécurits curité des systèmes d information d de santé L informatisation des données de santé et la législationl Informatique et Libertés Marseille, le 7 juin 2011 Frédérique rique

Plus en détail

CODE PROFESSIONNEL. déontologie

CODE PROFESSIONNEL. déontologie déontologie Code de déontologie des professionnels du marketing direct vis-à-vis de la protection des données à caractère personnel 1 Code de déontologie des professionnels du marketing direct vis-à-vis

Plus en détail

CHAPITRE IV : MUTUELLES D EPARGNE ET DE CREDIT

CHAPITRE IV : MUTUELLES D EPARGNE ET DE CREDIT CHAPITRE IV : MUTUELLES D EPARGNE ET DE CREDIT Les mutuelles sont des Sociétés à capitaux variables, associant des personnes volontairement réunies pour satisfaire leurs aspirations et besoins économiques,

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES D ACCES ET D UTILISATION ACCES SECURISE A L ESPACE ADHERENT AGPM AGPM FAMILLES. Mise en ligne Octobre 2010 version 01

DISPOSITIONS GENERALES D ACCES ET D UTILISATION ACCES SECURISE A L ESPACE ADHERENT AGPM AGPM FAMILLES. Mise en ligne Octobre 2010 version 01 DISPOSITIONS GENERALES D ACCES ET D UTILISATION ACCES SECURISE A L ESPACE ADHERENT AGPM AGPM FAMILLES Mise en ligne Octobre 2010 version 01 TABLE DES MATIERES 1. PREAMBULE... 3 2. DEFINITIONS... 3 3. OBJET...

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES informatiques d Inria CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES Table des matières 1. Préambule...3 2. Définitions...3 3. Domaine d application...4 4. Autorisation d accès aux ressources informatiques...5

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «société d assurance indépendante» (Convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale : numéro

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants En France, l Administration emploie plus de cinq millions de personnes, réparties dans les trois grandes fonctions publiques : la fonction publique

Plus en détail

en Tunisie Enseignant en droit public à la Faculté des Sciences Juridiques de Tunis, chargé du cours d informatique

en Tunisie Enseignant en droit public à la Faculté des Sciences Juridiques de Tunis, chargé du cours d informatique Titre Chawki GADDES Enseignant en droit public à la Faculté des Sciences Juridiques de Tunis, chargé du cours d informatique Secrétaire général de l Association Tunisienne de Droit Constitutionnel Secrétaire

Plus en détail

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Loi n 19-2005 du 24 novembre 2005 Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi définit les conditions d exercice

Plus en détail

AUTORISATION UNIQUE DE LA CNIL SUR LA FRAUDE A L ASSURANCE

AUTORISATION UNIQUE DE LA CNIL SUR LA FRAUDE A L ASSURANCE AUTORISATION UNIQUE DE LA CNIL SUR LA FRAUDE A L ASSURANCE Par une délibération du 17 juillet 2014 publiée au JO du 31 juillet dernier, la CNIL a adopté une autorisation unique relative aux traitements

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Ce «FORUM» est un espace de contributions personnelles réservé aux Membres du H Pilot Club.

Ce «FORUM» est un espace de contributions personnelles réservé aux Membres du H Pilot Club. MENTIONS LEGALES DU SITE : Airbus Helicopters : Société par actions simplifiée au capital de 581 614 047 euros Immatriculée au RCS d Aix-en-Provence sous le numéro B 352 383 715 Dont le siège social est

Plus en détail

theme: «Enjeux de la protection des données à caractère personnel et missions de la CNIL» Présenté par : Emmanuel ZOSSOU

theme: «Enjeux de la protection des données à caractère personnel et missions de la CNIL» Présenté par : Emmanuel ZOSSOU theme: «Enjeux de la protection des données à caractère personnel et missions de la CNIL» Présenté par : Emmanuel ZOSSOU Commissaire à la CNIL-BENIN Responsable du Secteur TIC, Cyber Sécurité & Relations

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ;

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; 1/9 Avis n 06/2010 du 3 février 2010 Objet : avant-projet de décret relatif à l'archivage administratif La Commission de la protection de la vie privée (ci-après "la Commission") ; Vu la loi du 8 décembre

Plus en détail

GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS. Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS

GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS. Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS De plus en plus d entreprises, par exemple les sociétés de dépannage

Plus en détail

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 2 décembre 1995 ;

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 2 décembre 1995 ; Loi n 96-024/ Portant Statut de l ordre des Comptables agréés et Experts-comptables agréés et réglementant les professions de Comptable agréé et d expert-comptable agréé. L Assemblée Nationale a délibéré

Plus en détail

Les professionnels du secteur de l assurance au Luxembourg

Les professionnels du secteur de l assurance au Luxembourg Les professionnels du secteur de l assurance au Luxembourg Les apports de la loi du 12 juillet 2013 Sous la direction de Christophe Verdure Aurélien Cheppe Virginie Courteil Vincent Derudder Carine Feipel

Plus en détail

Dahir n 1-07-167 du 19 kaada 1428 portant promulgation de la loi n 69-99 relative aux archives. (B.O. n 5588 du 20 décembre 2007).

Dahir n 1-07-167 du 19 kaada 1428 portant promulgation de la loi n 69-99 relative aux archives. (B.O. n 5588 du 20 décembre 2007). Dahir n 1-07-167 du 19 kaada 1428 portant promulgation de la loi n 69-99 relative aux archives. (B.O. n 5588 du 20 décembre 2007). Vu la Constitution, notamment ses articles 26 et 58, Est promulguée et

Plus en détail