Instructions dans la recherche clinique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Instructions dans la recherche clinique"

Transcription

1 Instructions dans la recherche clinique

2 I. CNIL 1. Histoire de sa création 2. Organisation et composition 3. Missions 4. Définition des données à caractère personnel et de l anonymisation II. III. IV. Instructions dans la recherche clinique 1. Rappels de la classification des études 2. Instruction dans les soins courants et les études non interventionnelles 3. Instruction dans les RBM 4. Transfert des données à l étranger Contenu de l information donnée aux patients 1. Droit à l information 2. Droit d opposition Contrôles et sanctions 1. Les contrôles de la CNIL 2. Les sanctions et exemples V. Cas pratique 03/12/2010 DU_ chef de projet 2

3 I CNIL : Commission Nationale de l Informatique et des Libertés 1. Histoire de sa création 2. Organisation et composition 3. Missions 4. Définitions des données à caractère personnel et de l anonymisation Réponse 1 du quiz 03/12/2010 DU_ chef de projet 3

4 1. CNIL : Histoire de sa création Dans les années 70, le gouvernement souhaitait identifier chaque citoyen par un numéro et utiliser cet identifiant pour tous les fichiers administratifs 03/12/2010 DU_ chef de projet 4

5 1. CNIL : Histoire de sa création Ce projet a fait craindre un fichage général de la population et a déclenché une vive émotion dans l opinion publique. Une commission a alors été instituée et a été chargée de faire des propositions pour que le développement des fichiers informatiques se réalise dans le respect de la vie privée et des libertés individuelles. 03/12/2010 DU_ chef de projet 5

6 1. CNIL : Histoire de sa création Cette commission proposa, après de larges consultations et débats un projet de loi au parlement et la création d une autorité Indépendante : LA CNIL 03/12/2010 DU_ chef de projet 6

7 1. CNIL : Histoire de sa création La loi du 6 janvier 1978 «informatique et libertés» Elle réglemente l exploitation des fichiers et des traitements informatisés contenant des données personnelles Conformément à la loi «informatique et libertés» du 6 janvier 1978, vous disposez d un droit d accès et de rectification aux données personnelles vous concernant. Par notre intermédiaire, vous pouvez recevoir des propositions d autres sociétés. Si vous ne le souhaitez pas, il vous suffit de nous écrire en nous indiquant vos noms et prénom et adresse. 03/12/2010 DU_ chef de projet 7

8 1. CNIL : Histoire de sa création La loi du 6 janvier 1978 qui régit la CNIL a été modifiée en août Cette loi renforce les pouvoirs de la CNIL et simplifie les formalités de déclaration. 03/12/2010 DU_ chef de projet 8

9 2. CNIL : Organisation et composition collège de 17 commissaires : 4 parlementaires (2 députés, 2 sénateurs) 2 membres du Conseil Economique et Social 2 conseillers d État 6 représentants des hautes juridictions ( 2 conseillers d Etat, 2 conseillers à la Cour de Cassation, 2 conseillers à la Cour des Comptes) 5 personnalités qualifiées désignées par le Président de l Assemblée Nationale 03/12/2010 DU_ chef de projet 9

10 2. CNIL : Organisation et composition Autorité indépendante : 12 des 17 membres sont élus Election du président parmi ses membres Elle ne reçoit d instruction d aucune autorité Les ministres, autorités publiques, dirigeants d entreprises, publiques ou privées, ne peuvent s opposer à l action de la CNIL 03/12/2010 DU_ chef de projet 10

11 2. CNIL : Organisation et composition Autorité administrative : Le budget de la CNIL est imputé sur le budget de l État Les agents de la CNIL sont des agents contractuels de l État Les décisions de la CNIL peuvent faire l objet de recours devant la juridiction administrative 03/12/2010 DU_ chef de projet 11

12 3. CNIL : Missions Protéger la vie privée et les libertés individuelles ou publiques Veiller au respect de la loi "Informatique et Libertés" 03/12/2010 DU_ chef de projet 12

13 3. CNIL : Missions Comment : Informer la population Contrôler les organismes demandeurs Garantir le droit d'accès aux fichiers Recenser les fichiers Réglementer le traitement des données 03/12/2010 DU_ chef de projet 13

14 3. CNIL : Missions Réponse 2 du quiz : Protéger les données informatisées Vérifier l information auprès des personnes Empêcher les transferts de données Recenser les fichiers informatisés Approuver la sécurité informatique d un site de traitement des données 03/12/2010 DU_ chef de projet 14

15 3. CNIL : Missions Comment : Elle enregistre, émet des avis, conseille, examine, contrôle, sanctionne dans tous les domaines, en particulier dans le domaine de la Recherche Clinique 03/12/2010 DU_ chef de projet 15

16 4. CNIL : Définition des données à caractère personnel et de l anonymisation Aucun fichier ou traitement de données susceptible de contenir des informations personnelles ne peut être créé sans autorisation ou déclaration Réponse 3 = oui 03/12/2010 DU_ chef de projet 16

17 4. CNIL : Définition des données à caractère personnel Donnée à caractère personnel : Toute information relative à une personne physique identifiée ou qui peut être identifiée directement ou indirectement ou par référence à un numéro d identification ou à plusieurs éléments qui lui sont propres Ex : 1ère lettre du nom + 1ère lettre du prénom Et/ou la Date de naissance 03/12/2010 DU_ chef de projet 17

18 4. CNIL : Définition des données à caractères personnel Traitement de données à caractère personnel : Ensemble d opérations portant sur de telles données, quelle que soit la procédure utilisée : la collecte la consultation l enregistrement la communication par transmission La diffusion ou toute autre forme de l organisation mise à disposition la conservation, le rapprochement ou l adaptation ou la modification, l interconnexion l extraction, le verrouillage l utilisation, l effacement ou la destruction Réponse 4 = FAUX 03/12/2010 DU_ chef de projet 18

19 4. CNIL : Définition des données sensibles Données sensibles : ethnie, opinions philosophiques, politiques, religieuse, vie sexuelle ou santé. Données biométriques : empreintes digitales, contour de la main, iris de l œil, Données génétiques Infractions, condamnations, mesures de sûreté N de sécurité sociale Appréciations sur les difficultés sociales des personnes 03/12/2010 DU_ chef de projet 19

20 4. CNIL : Définition de l anonymisation Anonymisation = aucun moyen de revenir au patient o Pas d initiale o Pas de numéro d enregistrement o Pas de date de naissance Un fichier anonyme existe rarement! 03/12/2010 DU_ chef de projet 20

21 II INSTRUCTIONS A LA CNIL DANS LA RECHERCHE CLINIQUE 1. Rappels de la classification des études 2. Instructions dans les soins courants et les études non interventionnelles 1. Demande d autorisation a. demande d avis au CCTIRS b. demande d autorisation à la CNIL 2. Cas particulier : la déclaration normale 3. Instructions dans les RBM 1. Méthodologie de référence MR RBM hors méthodologie de référence 4. Transfert des données à l étranger 03/12/2010 DU_ chef de projet 21

22 1. Rappels de la classification des études La recherche modifie-t-elle la prise en charge du patient? NON OUI La recherche nécessite-t-elle une procédure supplémentaire ou inhabituelle de surveillance ou de diagnostique sans risque pour le patient (prise de sang, examen non invasif, )? NON OUI La recherche vise donc à évaluer des nouvelles stratégies thérapeutiques ou implique une procédure supplémentaire pour le patient (examen invasif, biopsie, ) La recherche porte uniquement sur un recueil de données La recherche porte-t-elle sur un médicament? NON OUI Recherche Non Interventionnelle Recherche évaluant les Soins Courants Recherche Biomédicale Interventionnelle 03/12/2010 DU_ chef de projet 22

23 1. Rappels de la classification des études Interventionnelle Non Interventionnelle RBM Soins courants Collection biologique Observati onnelle Données K particuliers CNIL : MR-001 = déclaration simplifiée CCTIRS + CNIL : demande d autorisation 03/12/2010 DU_ chef de projet 23

24 2. Instructions dans les soins courants et les recherches non interventionnelles Demande d Autorisation : = Loi n Titre 2 Chapitre V Sont soumises à la demande d autorisation, 3 grandes catégories de traitement : o o o Soit en raison des données enregistrées Soit parce qu ils poursuivent des finalités spécifiques soit parce qu ils comportent des transferts de données hors de l Union Européenne 03/12/2010 DU_ chef de projet 24

25 2. Instructions dans les soins courants et les recherches non interventionnelles Demande d Autorisation : Les finalités spécifiques : o o Les traitements de recherche médicale (chap IX de la loi) Les traitements ayant pour finalité l évaluation des pratiques de soins (chap X de la loi) 03/12/2010 DU_ chef de projet 25

26 2. Instructions dans les soins courants et les recherches non interventionnelles Demande d Autorisation : 2 étapes nécessaires pour 1 autorisation : Demande d avis au Comité Consultatif du Traitement de l Information en matière de Recherche dans le domaine de la santé (CCTIRS) Demande d autorisation à la CNIL 1 mois pour répondre 2x2 mois pour répondre 03/12/2010 DU_ chef de projet 26

27 Demande d avis au CCTIRS : Le CCTIRS a été créé en 1994, suite à l ajout du chapitre Vbis à la loi Missions : - Avis sur la méthodologie de la recherche - Nécessité du recours à des données personnelles - Pertinence des données personnelles par rapport à l objectif de la recherche Composition : - 15 médecins et scientifiques - Nommés par arrêté conjoint du ministre de la recherche et de la santé - Réunion toutes les 4 semaines 03/12/2010 DU_ chef de projet 27

28 Demande d avis au CCTIRS : Formulaire à récupérer sur le site du CCTIRS : 03/12/2010 DU_ chef de projet 28

29 Demande d avis au CCTIRS : Contenu du dossier : Type de données recueillies (I) Nom, titres, expériences et fonctions de la personne responsable de la mise en œuvre du traitement automatisé (II) Catégories de personnes :. Pour la mise en œuvre du traitement automatisé des données. Pour l accès aux données 03/12/2010 DU_ chef de projet 29

30 Demande d avis au CCTIRS : Contenu du dossier : (III) La recherche fait-elle appel aux données du SNIIRAM (Système d Info de l Assurance Maladie)? (à justifier dans le protocole) (IV) Protocole de recherche = questions extraites (+ proto en annexe) (V) Justifier pourquoi pas de MR001 dans votre recherche 03/12/2010 DU_ chef de projet 30

31 Demande d avis au CCTIRS : Contenu du dossier : Pièces à joindre : Formulaire complété (IV) Résumé du protocole en 10 exemplaires Cahier d observation Note d information et flaire de consentement Avis rendus antérieurement par des instances scientifiques et des instances éthiques (CPP) 03/12/2010 DU_ chef de projet 31

32 Demande d avis au CCTIRS : Dossier signé par l organisme demandeur (ex : directeur d hôpital) Dossier envoyé en 3 exemplaires en recommandé avec AR Le CCTIRS a 1 mois pour rendre sa décision Avis défavorable = corriger ou répondre pas de réponse = avis favorable Avis favorable = envoyer dossier CNIL 03/12/2010 DU_ chef de projet 32

33 Demande d autorisation CNIL : Demande à déposer sur le site de la CNIL : 03/12/2010 DU_ chef de projet 33

34 Demande d autorisation CNIL : 03/12/2010 DU_ chef de projet 34

35 Demande d autorisation CNIL : Partie 1 : informations administratives sur le responsable du traitement Partie 2 : identification du responsable du traitement Partie 3 : service chargé du traitement = investigateur coordonnateur = service stat Partie 4 : avis rendu par le CCTIRS = joindre en annexe Partie 5 : finalité de la recherche = objectif 03/12/2010 DU_ chef de projet 35

36 Demande d autorisation CNIL : Partie 6 : données sensibles traitées Catégorie Détail Origine Durée de conservation Destinataire Identité Santé Vie personnelle Vie professionnelle Prélèvements biologiques Origines et opinions 03/12/2010 DU_ chef de projet 36

37 Demande d autorisation CNIL : Partie 6 : données sensibles traitées Catégorie Détail Origine Durée de conservation Destinataire N sécurité sociale Infractions Difficultés sociales Décès Données de l assurance maladie Identité des investigateurs 03/12/2010 DU_ chef de projet 37

38 Demande d autorisation CNIL : Partie 7 : transfert de données à l étranger Partie 8 : sécurité et confidentialité! Ne pas oublier les prestataires Partie 9 : information des personnes et droit d accès = sécurité du système informatique hébergeant les données = joindre la note d info en annexe Coordonnées pour réceptionner les appels de patients Partie 10 : signature du responsable 03/12/2010 DU_ chef de projet 38

39 Demande d autorisation CNIL : Récapitulatif des pièces à joindre : - Protocole - Avis du CCTIRS - Note d information - Formulaire de consentement - Annexe de transfert des données hors UE si besoin 03/12/2010 DU_ chef de projet 39

40 Demande d autorisation CNIL : La CNIL a 2 mois (x2) pour rendre sa décision Refus = corriger ou répondre Pas de réponse = refus Autorisation = commencer la recherche 03/12/2010 DU_ chef de projet 40

41 Cas particulier : la déclaration normale Organisation de la recherche dans un seul centre hospitalier Les données ne sortent pas de cet établissement déclaration allégée = déclaration normale à la CNIL UNIQUEMENT Les données à caractère personnel utilisées dans la recherche soumises aux règles de confidentialité identiques à celles du soin. 03/12/2010 DU_ chef de projet 41

42 Cas particulier : la déclaration normale La CNIL répond : n d enregistrement = commencer la recherche 03/12/2010 DU_ chef de projet 42

43 3. Instruction dans les recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence MR-001 a. Présentation générale et objectif b. Traitements de données personnelles concernés c. Description d. Formalités de déclaration 3.2 Les RBM hors Méthodologie de Référence 03/12/2010 DU_ chef de projet 43

44 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence (MR-001) a) Présentation générale et objectif La CNIL a jugé qu il était possible de simplifier la procédure de déclaration pour les RBM La CNIL a homologué par décision du 6 janvier 2006 une méthodologie de référence MR-001 L objectif est de simplifier les modalités de déclaration en n adressant à la CNIL qu un seul engagement de conformité à la dite méthodologie 03/12/2010 DU_ chef de projet 44

45 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence (MR-001) b. Traitements de données personnelles concernés thérapeutiques, médicamenteuses ou non pharmacogénétiques / pharmacogénomiques / génomiques / protéomiques ancillaires MR-001 pharmacogénétiques / pharmacogénomiques non ancillaires Rétrospectives ou prospectives de génomique ou de protéomique RBM portant sur les médicaments, dispositifs et autres produits (articles L et suivants du CSP et Livres I et II de la 5ième partie du CSP) 03/12/2010 DU_ chef de projet 45

46 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence (MR-001) c. Description Information et consentement éclairé, libre et écrit des personnes concernées avant tout recueil de données Nature des données recueillies - Les données recueillies seront uniquement celles nécessaires et pertinentes pour la recherche 03/12/2010 DU_ chef de projet 46

47 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) Identité Santé Informations signalétiques Date d inclusion Origine ethnique Variations génétiques n d ordre et/ou code alphanumérique (1ère lettre du nom et 1ère lettre du prénom) à l exclusion du nom complet et du n de sécurité sociale antécédents personnels ou familiaux, maladies ou évènements associés, résultats d examens, âge ou date de naissance, lieu de naissance, sexe, poids, taille doit être justifiée par la finalité de la recherche 03/12/2010 DU_ chef de projet 47

48 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) Situation familiale Situation économique et financière - célibataire, vie maritale, veuf (veuve), divorcé(e) - foyer : seul, couple (avec/sans enfants, nombre d enfants et nombre d enfants vivant au foyer), vivant avec d autres personnes - nombre de personnes à charge - niveau de formation - catégorie socio-professionnelle (INSEE) - mode de protection sociale - existence d une assurance complémentaire - affiliation à un régime de sécurité sociale (à l exception du n de SS) - montant des indemnités perçues - participation à d autres recherches 03/12/2010 DU_ chef de projet 48

49 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) Vie professionnelle Déplacements Consommation de tabac, alcool, drogues Habitudes de vie et comportements - profession actuelle - historique - chômage - trajets et déplacements professionnels vers le lieu de soin (mode, durée, distance) - dépendance (seul, en institution, autonome, grabataire) - assistance (aide ménagère, familiale) - exercice physique (intensité, fréquence, durée) - régime et comportement alimentaire - mode de vie ((semi)-urbain, nomade, sédentaire ; habitat:maison particulière/immeuble, étage, ascenseur)) - vie sexuelle (doit être justifiée dans le protocole) 03/12/2010 DU_ chef de projet 49 - échelle de qualité de vie validée

50 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence (MR-001) c. Description Traitement informatisé des données - Saisie des données (CRF «papiers», CRF électronique) sous la responsabilité du promoteur (en interne ou en externe : prestataire de saisie, investigateurs, laboratoires, ) - Contrôle de validité et de cohérence - Analyse statistique 03/12/2010 DU_ chef de projet 50

51 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence (MR-001) c. Description Sécurité du traitement - La mise en œuvre d un traitement automatisé s effectue selon des modalités garantissant la confidentialité et l intégrité des données (mesures de sécurité physiques et sécurisation des accès à la base de données, journalisation des connexions, ) 03/12/2010 DU_ chef de projet 51

52 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence (MR-001) c. Description Transfert des données à l étranger - Transmission des données au sein ou hors de l Union Européenne possible 03/12/2010 DU_ chef de projet 52

53 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence (MR-001) c. Description Durée de conservation des données - Conservation jusqu à : - 1ère autorisation de mise sur le marché - rapport final de la recherche (1 an après la fin de la recherche) - publication des résultats de la recherche - Durée de conservation raisonnable en fonction de l objectif du fichier 03/12/2010 DU_ chef de projet 53

54 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence (MR-001) c. Description Catégories de personnes mettant en œuvre le traitement et catégories de personnes ayant accès au traitement Catégories de personnes mettant en œuvre le traitement - l investigateur coordonnateur (=responsable de la recherche) - le promoteur - les personnes assurant la coordination et le suivi des études - les personnes assurant le traitement des données (saisie et analyse statistique) 03/12/2010 DU_ chef de projet 54

55 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence (MR-001) c. Description Catégories de personnes mettant en œuvre le traitement et catégories de personnes ayant accès au traitement Catégories de personnes ayant accès au traitement - les personnes responsables de l Assurance Qualité - les personnes chargées des affaires réglementaires et de l enregistrement des médicaments, dispositifs, auprès des autorités compétentes - les auditeurs et les inspecteurs 03/12/2010 DU_ chef de projet 55

56 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence (MR-001) d. Formalités de déclaration - Si l organisme déclarant satisfait à l ensemble des conditions de la méthodologie de référence, il complète un engagement de conformité qui est adressé à la CNIL - Une seule déclaration est faite pour l ensemble des études réalisées par l organisme 03/12/2010 DU_ chef de projet 56

57 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence (MR-001) Pour accéder au document sur le site de la CNIL : https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_13810.do 03/12/2010 DU_ chef de projet 57

58 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.1 La Méthodologie de Référence (MR-001) 03/12/2010 DU_ chef de projet 58

59 3. Instructions dans les Recherches Biomédicales (RBM) 3.2 Les RBM hors Méthodologie de Référence = Demande d Autorisation complète Réponse 6 du quiz : Demande d avis au CCTIRS Demande d autorisation à la CNIL Déclaration simplifiée MR001 03/12/2010 DU_ chef de projet 59

60 II INSTRUCTIONS A LA CNIL DANS LA RECHERCHE CLINIQUE Réponse 5 du quiz : Recherche biomédicale déclaration normale Etude en soins courants demande d autorisation Recherche non interventionnelle monocentrique déclaration simplifiée 03/12/2010 DU_ chef de projet 60

61 4. Transfert des données à l étranger = partie 7 de la DA = partie 7 de la MR001 Transfert de données vers un pays étranger possible Le responsable s assure que la législation de l état «receveur» garantit un niveau de protection des données équivalent à la France Réponse 7 du quiz 03/12/2010 DU_ chef de projet 61

62 4. Transfert des données à l étranger Transfert de données vers un pays membre de l UE Pas d autorisation particulière car protection adéquate (= directive 95/46 CE) La CNIL (et les volontaires) doit être informée de ce transfert 03/12/2010 DU_ chef de projet 62

63 4. Transfert des données à l étranger Transfert de données vers un pays hors de l UE Autorisation obligatoire de la CNIL Annexes de sécurité à compléter Pays hors UE assurant un niveau de protection adéquat : USA (avec Safe Harbor) Argentine Canada Suisse Guernesey Ile de Man 03/12/2010 DU_ chef de projet 63

64 III Contenu de l information donnée aux patients 1. Droit à l information 2. Droit d opposition 03/12/2010 DU_ chef de projet 64

65 1. Droit à l information Contenu obligatoire : l identité du responsable, la nature des données transmises et le caractère obligatoire des réponses fournies, l objectif de la collecte d informations, les personnes physiques ou morales destinataires des données le transfert prévu à d autres personnes (fichier loué ou vendu) 03/12/2010 DU_ chef de projet 65

66 1. Droit à l information Contenu obligatoire : «Dans le cadre de la recherche biomédicale à laquelle [nom du promoteur] vous propose de participer, un traitement de vos données personnelles va être mis en œuvre pour permettre d analyser les résultats de la recherche au regard de l objectif de cette dernière qui vous a été présenté. 03/12/2010 DU_ chef de projet 66

67 1. Droit à l information Contenu obligatoire : «A cette fin, les données médicales vous concernant et les données relatives à vos habitudes de vie, ainsi que, dans la mesure où ces données sont nécessaires à la recherche, vos origines ethniques ou des données relatives à votre vie sexuelle, seront transmises au Promoteur de la Recherche ou aux personnes ou sociétés agissant pour son compte, en France ou à l étranger. Ces données seront identifiées par un numéro de code et/ou vos initiales ou les trois premières lettres de votre nom [à préciser selon les cas]. Ces données pourront également, dans des conditions assurant leur confidentialité, être transmises aux autorités de santé françaises ou étrangères, à d autres entités de [nom du promoteur]» 03/12/2010 DU_ chef de projet 67

68 1. Droit à l information Contenu obligatoire : Formule de consentement en cas de recueil et de traitement de données génétiques : «J accepte que les données enregistrées à l occasion de cette recherche comportant des données génétiques puissent faire l objet d un traitement informatisé par le promoteur ou pour son compte. J ai bien noté que le droit d accès prévu par la loi du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés (article 39) s exerce à tout moment auprès du médecin qui me suit dans le cadre de la recherche et qui connaît mon identité. Je pourrai exercer mon droit de rectification et d opposition auprès de ce même médecin qui contactera le promoteur de la recherche.» 03/12/2010 DU_ chef de projet 68

69 2. Droit d opposition Les patients peuvent refuser : de répondre à une collecte d information refuser que leurs données personnelles soient revendues 03/12/2010 DU_ chef de projet 69

70 2. Droit d opposition Les patients peuvent à tout moment demander à avoir accès à leurs données pour : Rectifier Compléter Actualiser Effacer Des coordonnées précises doivent être mentionnées 03/12/2010 DU_ chef de projet 70

71 1. Droit d opposition Contenu obligatoire : «Conformément aux dispositions de la loi relative à l informatique aux fichiers et aux libertés, vous disposez d un droit d accès et de rectification. Vous disposez également d un droit d opposition à la transmission des données couvertes par le secret médical susceptibles d être utilisées dans le cadre de cette recherche et d être traitées. Vous pouvez également accéder directement ou par l intermédiaire d un médecin de votre choix à l ensemble de vos données médicales en application des dispositions de l article L du Code de la Santé Publique. Ces droits s exerçent auprès du médecin qui vous suit dans le cadre de la recherche et qui connaît votre identité.» 03/12/2010 DU_ chef de projet 71

72 1. Droit d opposition Contenu obligatoire : - Dans le cas d inscription au fichier national : «Nous vous informons que vous serez inscrit dans le fichier national des personnes qui se prêtent à des recherches biomédicales prévu à l article L du Code de la Santé Publique. Vous avez la possibilité de vérifier auprès du ministre chargé de la santé l exactitude des données vous concernant présentes dans ce fichier et la destruction de ces données au terme du délai prévu par le Code de la Santé». 03/12/2010 DU_ chef de projet 72

73 IV Contrôles et sanctions 1. Les contrôles de la CNIL 1.1 avant un contrôle 1.2 pendant un contrôle 1.3 après un contrôle 2. Les sanctions et exemples 03/12/2010 DU_ chef de projet 73

74 1. Les contrôles de la CNIL La CNIL a le pouvoir d effectuer des contrôles auprès de l ensemble des responsables de traitement (art f et 44 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée le 6 août 2004, et par les art. 61 à 69 du décret du 20 octobre 2005 modifié par le décret du 25 mars 2007) 03/12/2010 DU_ chef de projet 74

75 1. Les contrôles de la CNIL 1.1 Avant un contrôle Décision de procéder à une mission de contrôle prise par le Président de la CNIL, sur proposition du service des contrôles - information du Procureur de la République Le responsable du traitement de données peut ne pas être informé avant le contrôle 03/12/2010 DU_ chef de projet 75

76 1. Les contrôles de la CNIL 1.2 Pendant un contrôle Accéder à un maximum d informations (formulaires, dossiers papiers, contrats, bases de données, programmes informatiques, données, ) pour apprécier les conditions dans lesquelles sont mis en œuvre des traitements informatiques Procès Verbal de fin de mission 03/12/2010 DU_ chef de projet 76

77 1. Les contrôles de la CNIL 1.3 Après un contrôle Examen des documents (copies) pour apprécier les conditions de mise en œuvre des dispositions de la Loi informatique et libertés 2 cas : Pas d observations particulières courrier du Président de la CNIL qui peut contenir des recommandations éventuelles Manquements relevés sérieux et transmission du dossier à la formation contentieuse de la CNIL 03/12/2010 DU_ chef de projet 77

78 2. Les sanctions et exemples - La CNIL a le pouvoir de prononcer des sanctions administratives, financières (art. 45 de la loi) et même pénales (art à du Code Pénal) 03/12/2010 DU_ chef de projet 78

79 2. Les sanctions et exemples - Sanctions : Un avertissement Une mise en demeure (délai allant de 10 jours à 3 mois) Une sanction pécuniaire (d un montant max. de E, et en cas de récidive, jusqu à E) Une injonction de cesser le traitement Un retrait de l autorisation accordée Une interruption de la mise en œuvre du traitement et le verrouillage des données pour 3 mois Délai d 1 mois pour répondre aux remarques en ayant la possibilité de faire un recours contre la décision de la CNIL 03/12/2010 DU_ chef de projet 79

80 2. Les sanctions et exemples - La mise en œuvre d un traitement de données avant l autorisation de la CNIL : 5 ans de prison et E d amende (art du Code Pénal) - Le refus ou l entrave au bon exercice des droits des personnes : 1500 E 3000 E en cas de récidive (art du code pénal Décret n du 20 octobre 2005) 03/12/2010 DU_ chef de projet 80

81 3. Les sanctions et exemples - La communication d informations à des personnes non-autorisées : 5 ans de prison et E d amende (art du Code Pénal) - Le non-respect de l obligation de sécurité : 5 ans de prison et E d amende (art du Code Pénal) 03/12/2010 DU_ chef de projet 81

82 IV Contrôles et sanctions Réponse 8 du quiz : Des sanctions administratives Des sanctions administratives, financières et pénales Des sanctions pénales Des sanctions administratives et financières 03/12/2010 DU_ chef de projet 82

83 V Cas pratique - Intitulé de la recherche : efficacité d un traitement contre l obésité versus placebo - Etude multicentrique - Promoteur : AP-HP - Inv. Coordonnateur : Pr P.Dupont (CHU Cochin) - Service de Biostatistiques : Pr P.Durand (CHU Rouen) - Monitoring par une structure extérieure (Necker) 1ère question : Avez-vous toutes les informations pour choisir le type de déclaration à faire? 03/12/2010 DU_ chef de projet 83

84 V Cas pratique Données à recueillir sur e-crf : Données cliniques (santé) ; habitudes de vie alimentaire et questionnaire de comportement alimentaire anonymat des patients 2ème question : Quelle déclaration faites-vous? La Méthodologie de Référence 03/12/2010 DU_ chef de projet 84

85 V Cas pratique 3ème question : Quel est l organisme déclarant? L AP-HP 4ème question : Quelles annexes de sécurité devez-vous joindre? celles de Cochin? De Necker? de Rouen? Cochin + Rouen + sécurité du serveur e-crf 03/12/2010 DU_ chef de projet 85

La Cnil et le Chu de Poitiers. 15/02/2012 : Jean-Jacques Sallaberry Présentation CNIL - CHU Poitiers

La Cnil et le Chu de Poitiers. 15/02/2012 : Jean-Jacques Sallaberry Présentation CNIL - CHU Poitiers La Cnil et le Chu de Poitiers 15/02/2012 : Jean-Jacques Sallaberry Présentation CNIL - CHU Poitiers 1 La Cnil et le CHU de Poitiers Sommaire La Loi «Informatique et Libertés» La CNIL Les Mots clés Les

Plus en détail

Renseignements pratiques sur les formalités préalables à la création d un fichier de recherche médicale

Renseignements pratiques sur les formalités préalables à la création d un fichier de recherche médicale Renseignements pratiques sur les formalités préalables à la création d un fichier de recherche médicale CHAPITRE IX Edition : Août 2007 Les procédures de déclaration des traitements de données à caractère

Plus en détail

METHODOLOGIE DE REFERENCE MR-001 POUR LES TRAITEMENTS DE DONNEES PERSONNELLES OPERES DANS LE CADRE DES RECHERCHES BIOMEDICALES OCTOBRE 2010

METHODOLOGIE DE REFERENCE MR-001 POUR LES TRAITEMENTS DE DONNEES PERSONNELLES OPERES DANS LE CADRE DES RECHERCHES BIOMEDICALES OCTOBRE 2010 METHODOLOGIE DE REFERENCE MR-001 POUR LES TRAITEMENTS DE DONNEES PERSONNELLES OPERES DANS LE CADRE DES RECHERCHES BIOMEDICALES OCTOBRE 2010 8 rue Vivienne CS 30223-75083 Paris Cedex 02 - Tél. : 01 53 73

Plus en détail

La protection des données personnelles. CCTIRS et CNIL DES Onco-Hématologie - Module Recherche Clinique. Dr Daniel Mayeux 16 avril 2014

La protection des données personnelles. CCTIRS et CNIL DES Onco-Hématologie - Module Recherche Clinique. Dr Daniel Mayeux 16 avril 2014 La protection des données personnelles CCTIRS et CNIL DES Onco-Hématologie - Module Recherche Clinique Dr Daniel Mayeux 16 avril 2014 Protection des données personnelles Recherche clinique 1. Aspects réglementaires

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE ET DES LIBERTÉS

COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE ET DES LIBERTÉS COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE ET DES LIBERTÉS METHODOLOGIE DE REFERENCE pour les traitements de données personnelles opérés dans le cadre des recherches biomédicales MR- 001 21 rue Saint-Guillaume

Plus en détail

Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire

Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire 1 Loi Informatique et Libertés La loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004 définit les principes à respecter lors

Plus en détail

NOTE D INFORMATION ET FORMULAIRE DE CONSENTEMENT DESTINES AUX PATIENTS

NOTE D INFORMATION ET FORMULAIRE DE CONSENTEMENT DESTINES AUX PATIENTS NOTE D INFORMATION ET FORMULAIRE DE CONSENTEMENT DESTINES AUX PATIENTS Ce document s appelle une lettre d information patient et de consentement éclairé. Il contient des explications détaillées sur la

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

CNIL. La Commission Nationale de l'informatique et des Libertés

CNIL. La Commission Nationale de l'informatique et des Libertés CNIL La Commission Nationale de l'informatique et des Libertés La Commission nationale de l informatique et des libertés est chargée de veiller à ce que l informatique soit au service du citoyen et qu

Plus en détail

Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire

Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire Loi Informatique et libertés Cadre réglementaire 1 Loi Informatique et Libertés La loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004 définit les principes à respecter lors

Plus en détail

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Le cadre législatif Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée par la loi du 6 août 2004 dite loi Informatique

Plus en détail

Cadre juridique de la Protection des Données à caractère Personnel

Cadre juridique de la Protection des Données à caractère Personnel Cadre juridique de la Protection des Données à caractère Personnel Souad El Kohen-Sbata Membre de la CNDP de développement -CGEM- Cadre Juridique de la protection des données personnelles au Maroc: Plan

Plus en détail

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Champ référentiel 1.2 Chapitre 1, domaine 2 : Juridique La loi Informatique et Liberté aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé La protection des données

Plus en détail

Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel

Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Plan de la présentation: Objectif de l encadrement de l utilisation des données personnelles. Principes généraux de la

Plus en détail

COLLECTE ET TRAITEMENT DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL. Hélène Lebon Avocat Associé

COLLECTE ET TRAITEMENT DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL. Hélène Lebon Avocat Associé COLLECTE ET TRAITEMENT DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL Hélène Lebon Avocat Associé PROGRAMME Champ d application de la loi I&L Principales obligations imposées par la loi Informatique et libertés Pouvoirs

Plus en détail

LES GUIDES DE LA CNIL LES ASSOCIATIONS EDITION JUIN 2005 COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE

LES GUIDES DE LA CNIL LES ASSOCIATIONS EDITION JUIN 2005 COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE LES GUIDES DE LA CNIL LES ASSOCIATIONS EDITION JUIN 2005 COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE E T D E S L I B E R T É S Sommaire L INFORMATION DES PERSONNES FICHÉES page 2 LES INFORMATIONS QUI PEUVENT

Plus en détail

Les données à caractère personnel

Les données à caractère personnel Les données à caractère personnel Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertésrefondue par la loi du 6 août 2004, prenant en compte les directives 95/46/CE du Parlement

Plus en détail

L anonymisation en matière de recherche biomédicale. Nathalie Bosmans CPP Tours Ouest I Janvier - février 2010 nathalie.bosmans-2@etu.univ-tours.

L anonymisation en matière de recherche biomédicale. Nathalie Bosmans CPP Tours Ouest I Janvier - février 2010 nathalie.bosmans-2@etu.univ-tours. L anonymisation en matière de recherche biomédicale Nathalie Bosmans CPP Tours Ouest I Janvier - février 2010 nathalie.bosmans-2@etu.univ-tours.fr Plan I- Définitions : 1-Les avantages 2- Les problématiques

Plus en détail

PARTIE I : La Loi Informatique et Libertés LIL

PARTIE I : La Loi Informatique et Libertés LIL PARTIE I : La Loi Informatique et Libertés LIL Question n 1 : Quelles sont les situations professionnelles où vous êtes amenés à traiter de données confidentielles? Il existe plusieurs métiers où l on

Plus en détail

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Pôle Qualité / Gestion des Risques 05 Janvier 2012 Plan La qualité d une recherche c est quoi? Bonnes Pratiques Cliniques (BPC) Responsabilités des

Plus en détail

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Chef de projet Hémato-Onco CHRU Tours Vice Présidente CPP Région Ouest1 Le contexte juridique Directive 2001/20/CE du Parlement européen et du

Plus en détail

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel»

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» «Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» Incidence de la réforme de la loi «Informatique et libertés» et de la loi «Économie Numérique» Emilie PASSEMARD, Chef du service

Plus en détail

Fiche préalable de Traitement* annotée

Fiche préalable de Traitement* annotée Fiche préalable de Traitement* annotée Correspondant informatique et libertés mutualisé des établissements universitaires du PRES Université de Grenoble v2.10-1 Utilisez cette fiche annotée pour renseigner

Plus en détail

Veiller à la protection de la vie privée et des données à caractère personnel. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes

Veiller à la protection de la vie privée et des données à caractère personnel. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes Veiller à la protection de la vie privée et des données à caractère personnel Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes Les données personnelles (ou nominatives) sont les informations

Plus en détail

LES OUTILS. Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés

LES OUTILS. Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés LES OUTILS Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés SEPTEMBRE 2011 QUE FAUT-IL DÉCLARER? Tous les fichiers informatiques contenant des données à caractère personnel sont soumis à la Loi Informatique

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

Direction Générale de la Cohésion Sociale

Direction Générale de la Cohésion Sociale Fiche technique : Présentation du décret n 2013-994 du 7 novembre 2013 organisant la transmission d informations entre départements en application de l article L. 221-3 du code de l action sociale et des

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2011-30 DU 21 MARS 2011 PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE D AVIS PRESENTEE PAR L INSTITUT PAOLI-CALMETTES, REPRESENTEE EN PRINCIPAUTE DE MONACO PAR LE CENTRE HOSPITALIER PRINCESSE GRACE,

Plus en détail

CODE PROFESSIONNEL. déontologie. Code de déontologie sur les bases de données comportementales

CODE PROFESSIONNEL. déontologie. Code de déontologie sur les bases de données comportementales déontologie Code de déontologie sur les bases de données comportementales 1 Code de déontologie sur les bases de données comportementales Préambule Les bases de données comportementales constituées principalement

Plus en détail

Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel

Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel BROChURE D information PATIENT Le DMP et vos droits Dossier Médical Personnel Créer votre DMP, un acte important pour votre santé au service de la santé www.dmp.gouv.fr 2 Le dmp et vos droits 4 Qu est-ce

Plus en détail

Atelier CIL. Fondamentaux niveau 1

Atelier CIL. Fondamentaux niveau 1 Atelier CIL Fondamentaux niveau 1 PLAN I La CNIL : carte de visite II Les mots clefs «informatique et libertés» III Les 5 règles d or de la protection des données IV Les différents régimes de formalités

Plus en détail

DEMANDE D'AVIS PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TRAITEMENTS AUTOMATISÉS DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

DEMANDE D'AVIS PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TRAITEMENTS AUTOMATISÉS DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL Cadre réservé à la CNIL N d'enregistrement : 1813515 DEMANDE D'AVIS PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TRAITEMENTS AUTOMATISÉS DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL (Articles 26 et 27 de la Loi n 78-17 du 6 janvier

Plus en détail

Guide pratique «Comment déclarer»

Guide pratique «Comment déclarer» Guide pratique «Comment déclarer» Édition avril 2005 Pages n MODE D EMPLOI...2 DÉCLARATION SIMPLIFIÉE...3 DÉCLARATION NORMALE...4 ANNEXES...6 www.cnil.fr rubrique Déclarer MODE D EMPLOI C est le responsable

Plus en détail

GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS. Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS

GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS. Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS De plus en plus d entreprises, par exemple les sociétés de dépannage

Plus en détail

INFORMATIQUE ET LIBERTES

INFORMATIQUE ET LIBERTES INFORMATIQUE ET LIBERTES MARCIN SKUBISZEWSKI skubi@skubi.net http://www.skubi.net c Marcin Skubiszewski Informatique et libertés 1 INFORMATIQUE ET LIBERTES De quoi parlons-nous? de données nominatives

Plus en détail

Loi du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée

Loi du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée Loi du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée (modifiée par la loi relative à la protection des personnes physiques à l égard des traitements de données à caractère

Plus en détail

Guide de la protection des données à caractère personnel

Guide de la protection des données à caractère personnel Guide de la protection des données à caractère personnel parlement européen Table de matières Table de matières Avant-propos 4 Des règles de protection efficaces au sein du Parlement européen 5 Les acteurs

Plus en détail

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique Introduction au métier d ARC en recherche clinique Déroulement d un projet de recherche clinique Idée Faisabilité Avant Pendant Après Protocole accepté Démarches réglementaires Déroulement de l étude Analyse

Plus en détail

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles QUESTIONS/ REPONSES PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES Ce FAQ contient les trois parties suivantes : La première partie traite des notions générales en matière de protection des données personnelles,

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ADMINISTRATION. Commission nationale de l informatique et des libertés

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ADMINISTRATION. Commission nationale de l informatique et des libertés ADMINISTRATION Autorités administratives indépendantes et établissements sous tutelle CNIL Commission nationale de l informatique et des libertés _ Délibération n o 2013-255 du 19 septembre 2013 portant

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Décret n o 2008-321 du 4 avril 2008 relatif à l examen des caractéristiques génétiques

Plus en détail

Le Correspondant Informatique & Libertés. Forum International de l Assurance. 19 avril 2013 - Casablanca

Le Correspondant Informatique & Libertés. Forum International de l Assurance. 19 avril 2013 - Casablanca Le Correspondant Informatique & Libertés Forum International de l Assurance 19 avril 2013 Casablanca Ph. SALAÜN : CIL de CNP Assurances 1 Sommaire La Loi «Informatique et Libertés» Le CIL Risques et moyens

Plus en détail

Décision de dispense de déclaration n 3

Décision de dispense de déclaration n 3 Délibération n 2005-003 du 13 janvier 2005 décidant la dispense de déclaration des traitements mis en œuvre par les organismes publics dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics Décision

Plus en détail

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr La participation de votre enfant à l étude Esteban www.esteban.invs.sante.fr Esteban est une nouvelle étude nationale qui porte sur plusieurs aspects de la santé : l exposition à certaines substances de

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 13 mars 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 13 mars 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 13 mars 2015 Adopté SANTÉ - (N 2302) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 47 N o AS1373 Substituer aux alinéas 1 à 52 les soixante-quatorze alinéas suivants :

Plus en détail

Le Traitement des Données Personnelles au sein d une Association

Le Traitement des Données Personnelles au sein d une Association Fiche actualisée le 27/02/2015 Le Traitement des Données Personnelles au sein d une Association Préambule Une association est naturellement amenée à regrouper des informations à caractère personnel sur

Plus en détail

Vu la loi n 76-03 du 23 novembre 2005, portant statut de Bank Al-Maghrib ;

Vu la loi n 76-03 du 23 novembre 2005, portant statut de Bank Al-Maghrib ; Délibération n 481-AU-2013 du 01/11/2013 portant modèle de demande d autorisation relative au traitement de données à caractère personnel mis en œuvre par des établissements de crédit et organismes assimilés

Plus en détail

CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS

CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS 19 06 2012 SOMMAIRE 1. Préambule 3 2. Réaliser les formalités préalables adéquates 3 3. Informer vos clients 3 4. Obtenir

Plus en détail

Actualités - Recherche clinique : nouveau règlement européen et - Contrat unique en France

Actualités - Recherche clinique : nouveau règlement européen et - Contrat unique en France + Actualités - Recherche clinique : nouveau et - Contrat unique en France Séance de l Académie Nationale de Pharmacie du 12 novembre 2014 Dr Véronique Lamarque-Garnier Membre correspondant national 4è

Plus en détail

Traitements de données à caractère personnel

Traitements de données à caractère personnel I G 518 Avril 2008 I N S T R U C T I ON G E N E R A L E Traitements de données à caractère personnel Procédures préalables à la mise en service et droits d accès A D M I N I S T R AT I O N G É N É R A

Plus en détail

OUVERTURE ET MISE EN PLACE

OUVERTURE ET MISE EN PLACE OUVERTURE ET MISE EN PLACE Estelle Marcault 20/01/2012 URC PARIS NORD 1 Ouverture et mise en place Trois types de visites/ réunions peuvent avoir lieu : Visite de sélection Réunion investigateur Visite

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2009-02 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Relative aux contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Principes directeurs du système des contrôles

Plus en détail

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi n 91-14 du 11 février 1991 Article Premier Il est institué un Médiateur de la République, autorité indépendante qui reçoit, dans les conditions

Plus en détail

TOUT DOSSIER INCOMPLET NE SERA PAS PRIS EN COMPTE PAR LE SECRETARIAT

TOUT DOSSIER INCOMPLET NE SERA PAS PRIS EN COMPTE PAR LE SECRETARIAT Comité Consultatif de Protection des Personnes dans la Recherche Biomédicale C.C.P.P.R.B. Paris Saint-Louis Madame, Monsieur, Veuillez trouver ci-joint les informations vous permettant de déposer une demande

Plus en détail

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives,

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives, Délibération n 09-12 du 23 novembre 2009 portant proposition d élaboration d une norme permettant la déclaration simplifiée de conformité des traitements automatisés d informations nominatives relatifs

Plus en détail

Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles. I. Les conditions de licéité des traitements de données à caractère personnel

Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles. I. Les conditions de licéité des traitements de données à caractère personnel Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles Savoir protéger vos données personnelles dans le monde d aujourd hui est primordial. Sachez que la loi vous offre des droits spécifiques que

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Champ référentiel 1.2 Chapitre 1, domaine 2 : Juridique Le Dossier Pharmaceutique aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Les objectifs du DP Acteur

Plus en détail

Les nouveaux guides de la CNIL. Comment gérer des risques dont l impact ne porte pas sur l organisme

Les nouveaux guides de la CNIL. Comment gérer des risques dont l impact ne porte pas sur l organisme Les nouveaux guides de la CNIL Comment gérer des risques dont l impact ne porte pas sur l organisme Matthieu GRALL CLUSIF Colloque «conformité et analyse des risques» 13 décembre 2012 Service de l expertise

Plus en détail

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14 Le 30 janvier 2012 JORF n 0024 du 28 janvier 2012 Texte n 14 DECRET Décret n 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements,

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ERNI1408943D Intitulé du texte : projet de décret relatif à la mise à disposition du public, pour un usage de réutilisation, d informations publiques

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2013-129 DU 27 NOVEMBRE 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT RECOMMANDATION SUR LES DECLARATIONS DE TRAITEMENTS AUTOMATISES D INFORMATIONS NOMINATIVES CONCERNANT

Plus en détail

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon Sommaire 1. PREAMBULE... 2 2. DEFINITIONS... 2 3. CADRE LEGAL... 3 4. ORGANISATION DE LA BACG... 4 5. PRESTATIONS DE LA BACG... 5 6. MODALITES DE CONTRIBUTION ET D UTILISATION DES SERVICES... 5 7. REGLES

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1588 du 4 décembre 2015 relatif à l organisation et au fonctionnement

Plus en détail

Impôts 2014. Où se renseigner? Comment réclamer?

Impôts 2014. Où se renseigner? Comment réclamer? Impôts 2014 Où se renseigner? Comment réclamer? La direction générale des Finances publiques est un service du ministère des Finances et des comptes publics. Au plan local, les services des impôts des

Plus en détail

Rencontre AFCDP - CLUSIF

Rencontre AFCDP - CLUSIF Rencontre AFCDP - CLUSIF Apports de la CNIL pour la SSI Une aide ou un risque? Levallois Perret, 25 octobre 2012 Eric Grospeiller Fonctionnaire de Sécurité des Systèmes d Information des ministères des

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : AFSH1511324D Intitulé du texte : relatif aux modalités d application de l article L. 4362-10-1 du code de la santé publique et aux mentions et informations

Plus en détail

PROPOSITION DE CONTRAT D ASSURANCES REGROUPANT LES RESPONSABILITES DES TECHNICIENS DE LA CONSTRUCTION

PROPOSITION DE CONTRAT D ASSURANCES REGROUPANT LES RESPONSABILITES DES TECHNICIENS DE LA CONSTRUCTION PROPOSITION DE CONTRAT D ASSURANCES REGROUPANT LES RESPONSABILITES DES TECHNICIENS DE LA CONSTRUCTION [1] Identification Pour une personne physique M. Mme Melle Nom... Prénom Date et lieu de naissance

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DES INFIRMIERS Inscription au tableau

ORDRE NATIONAL DES INFIRMIERS Inscription au tableau Cadre réservé à l ordre N d inscription à l ordre : Dossier complet oui non Date de l'inscription au tableau : / / Collège : Public Privé Libéral ORDRE NATIONAL DES INFIRMIERS Inscription au tableau N

Plus en détail

Les Réunions Info Tonic. Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013

Les Réunions Info Tonic. Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013 Les Réunions Info Tonic Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013 Etre en règle avec la CNIL : La loi CCI de Touraine 8 octobre 2013 Valérie BEL Consultante Valérie BEL Consultante Juriste à la CNIL

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité J.O n 101 du 30 avril 2002 page 7790 texte n 8 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l emploi et de la solidarité Décret n 2002-637 du 29 avril 2002 relatif à l accès aux informations

Plus en détail

DELIBERATION N 2010-08 DU 1 ER MARS 2010

DELIBERATION N 2010-08 DU 1 ER MARS 2010 DELIBERATION N 2010-08 DU 1 ER MARS 2010 PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES RELATIVE AU TRAITEMENT AUTOMATISE AYANT POUR FINALITE

Plus en détail

Évaluation chapitre 1

Évaluation chapitre 1 Évaluation chapitre 1 Exercice 1 Un projet gouvernemental a été à l'origine de la protection des données à caractère personnel en France. Quel a été son nom? Chasseur Collectionneur Safari Interconnexion

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1765 du 31 décembre 2014 relatif à la facturation individuelle des établissements

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com Déclaration simplifiée à la CNIL Informatique embarquée www.data-mobiles.com 2 La déclaration simplifiée à la CNIL se fait en se connectant sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr Pour faire votre

Plus en détail

CHARTE de la MÉDIATION

CHARTE de la MÉDIATION CHARTE de la MÉDIATION de l INTERMÉDIATION Banque, assurance, finance Règlement des litiges en ligne Version n : 0001/2015 Mise à jour : 1 er juillet 2015 Avec la Médiation, HK Conseil offre la possibilité

Plus en détail

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique Version du 1 er juin 2012 Le référentiel est protégé par les dispositions du Code de la propriété intellectuelle, notamment

Plus en détail

Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques

Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques Atelier EBG - mardi 16 mars 2010 Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques Cathie-Rosalie JOLY Avocat au barreau de Paris Docteur en droit Cabinet ULYS http://www.ulys.net

Plus en détail

Rachat partiel, Rachats partiels programmés et Rachat total

Rachat partiel, Rachats partiels programmés et Rachat total Code Courtier/CGPI :... Rachat partiel, Rachats partiels programmés et Rachat total Nom du contrat/adhésion... N... Veillez à ce que les renseignements donnés soient clairs et complets. Complétez les informations

Plus en détail

PERSONNALISéE D AUTONOMIE

PERSONNALISéE D AUTONOMIE CONSEIL GENERAL DE L AVEYRON pôle des solidarités départementales Cadre réservé à l administration N DOSSIER :... DEMANDE D ALLOCATION DéPARTEMENTALE PERSONNALISéE D AUTONOMIE D UNE PERSONNE DE SOIXANTE

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices)

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) 1. Les conditions générales d utilisation (CGU) décrites ci-dessous peuvent être complétées par les

Plus en détail

La protection des données personnelles

La protection des données personnelles La protection des données personnelles Limites légales et moyens de protection Intervenants Delphine PRAMOTTON, Ingénieur, Ernst & Young Philippe WALLAERT, Avocat, Morvilliers Sentenac 22 novembre 2005

Plus en détail

CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière

CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière CHARTE DE MEDIATION CASDEN Banque Populaire / Banque Monétaire et Financière En application de l article L. 316-1 du Code monétaire et financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différends

Plus en détail

Hélène Josso Bouchard Correspondant Informatique et Libertés de l académie d Aix-Marseille Courriel : cil@ac-aix-marseille.fr Téléphone : 04 42 91 70

Hélène Josso Bouchard Correspondant Informatique et Libertés de l académie d Aix-Marseille Courriel : cil@ac-aix-marseille.fr Téléphone : 04 42 91 70 INFORMATIQUE ET LIBERTES DANS LE PREMIER DEGRÉ -ERIP- 6 JANVIER 2011 Hélène Josso Bouchard Correspondant Informatique et Libertés de l académie d Aix-Marseille Courriel : cil@ac-aix-marseille.fr Téléphone

Plus en détail

Certificat d urbanisme

Certificat d urbanisme MINISTÈRE CHARGÉ Demande de Certificat d urbanisme N 13410*02 1/4 Vous pouvez utiliser ce formulaire pour : Connaître le droit de l urbanisme applicable sur un terrain Savoir si l opération que vous projetez

Plus en détail

LES DONNEES DE SANTE & LA LOI DE INFORMATIQUE, FICHIERS ET LIBERTEE

LES DONNEES DE SANTE & LA LOI DE INFORMATIQUE, FICHIERS ET LIBERTEE LES DONNEES DE SANTE & LA LOI DE INFORMATIQUE, FICHIERS ET LIBERTEE Introduction 1.- L article 1 er de la loi du 6 janvier 1978 (version modifiée, notamment par la loi du 7 aout 2004) expose que : «l'informatique

Plus en détail

Instruction interministérielle

Instruction interministérielle Paris, le 14 Août 2007 La directrice des Archives de France du ministère de la Culture et de la Communication à Mesdames et Messieurs les préfets Archives départementales La directrice de l hospitalisation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2014-32 du 14 janvier 2014 relatif aux diagnostics anténataux NOR : AFSP1323594D Publics concernés

Plus en détail

Coordonnées de la commission d équivalence de diplômes

Coordonnées de la commission d équivalence de diplômes NB : En vertu des dispositions de l article 8 du décret n 2007-196 du 13 février 2007, la commission procède à une comparaison des connaissances, compétences et aptitudes attestées par votre ou vos titres

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : VOTRE ENTREPRISE ET SON SYSTEME D INFORMATION

Fiche conseil. Nom du Document : VOTRE ENTREPRISE ET SON SYSTEME D INFORMATION VOTRE ENTREPRISE ET SON SYSTEME D INFORMATION Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales,

Plus en détail

PRESENTATION DE L AFAPDP

PRESENTATION DE L AFAPDP PRESENTATION DE L AFAPDP PLAN I - Coopération du RECEF avec l AFAPDP II - Importance de la protection des données et rôle d une Autorité de protection des données III - Expérience du BF : coopération entre

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT

Plus en détail

LES TRANSFERTS DE DONNéES. à caractère personnel

LES TRANSFERTS DE DONNéES. à caractère personnel LES TRANSFERTS DE DONNéES à caractère personnel Règles relatives aux données personnelles Règles relatives aux transferts Transfert vers un pays homologué par l UE Transfert vers les Etas-Unis Transfert

Plus en détail

Sont exclus de la procédure de médiation auprès du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE :

Sont exclus de la procédure de médiation auprès du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE : CHARTE DE LA MEDIATION auprès du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE CLIENTELE DES PARTICULIERS Mai 2016 La charte de la médiation du Groupe BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE est rédigée conformément à la législation

Plus en détail