Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur"

Transcription

1 Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur

2 Résumé des principales consommations Consommation pour le chauffage (kwh) Consommation pour le chauffage ( ) % % Consommation pour la production d'eau chaude sanitaire (kwh) % Consommation pour la production d'eau chaude sanitaire ( ) % Consommation totale (kwh) Consommation totale ( ) % % Consommation pour l'ecs ( ) Consommation pour le chauffage ( ) Consommation totale ( )

3 Localisation Quelle ville est la plus proche? Température moyenne intérieure ( C) Nombre de degrès jours Facteur d'intermittence? Déperditions à -10 C(kW) Température de non chauffe ( C) Energie thermique consommées (kwh thermique) Paramètres généraux Pourcentage d'utilisation de la PAC chauffage en heure creuse Prix d'un kwh en heure pleine ( /kwh) Prix d'un kwh en heure creuse ( /kwh) Prix du kwh moyen ( /kwh) avec PAC chauffage Chièvres % Paramètres spécifiques au chauffage du bâtiment Quelle est le type d'émetteur de chaleur? SPF de la PAC aérothermique pour le chauffage SPF de la PAC géothermique pour le chauffage Chauffage Sol Paramètres spécifiques à la production d'eau chaude sanitaire Température de consigne pour l'ecs Température moyenne de l'eau de ville? Nombre de litres d'eau utilisés par jour Nombre de jours par an où on utilise l'ecs SPF PAC aérothermique pour l'ecs SPF PAC géothermique pour l'ecs Energie thermique nécessaire (kwh thermique) Pourcentage d'utilisation de la PAC ECS en heure creuse Prix moyen du kwh pour la production d'ecs Evolution annuelle des prix Taux d'évolution annuelle du prix du kwh Taux d'actualisation Taux d'intérêt % % 2.50% 2.50%

4 Chauffage du bâtiment Consommation nécessaire pour chauffer le bâtiment PAC aérothermique (kwh) PAC géothermique (kwh) Coût nécessaire pour le chauffage du bâtiment PAC aérothermique ( ) PAC géothermique ( ) Comparaison des consommations pour le chauffage PAC aérothermique ( ) PAC géothermique ( )

5 Production d'eau chaude sanitaire Consommation nécessaire pour la production d'ecs PAC aérothermique (kwh) PAC géothermique (kwh) Coût nécessaire pour la production d'ecs PAC aérothermique ( ) PAC géothermique ( ) Comparaison du coût pour La production d'ecs PAC aérothermique ( ) PAC géothermique ( )

6 Consommation totale PAC aérothermique (kwh) PAC géothermique (kwh) Consommation totale Coût total pour la production de chauffage et d'ecs PAC aérothermique ( ) PAC géothermique ( ) Comparaison du coût total Consommation pour la production d'ecs ( ) 900 Consommation pour le chauffage ( ) PAC aérothermique ( ) PAC géothermique ( )

7 Comparaison des coûts de la consommation engendrée sur 18 ans par la PAC aérothermique vis-à-vis d'une PAC géothermique

8 PAC aérothermique / PAC géothermique Investissement PAC aérothermique Investissement PAC géothermique Année Consommation PAC aéro Consommation PAC géo Différence Flux financier actualisé Economies bancaire actualisée Retour sur investissement actualisé Economie réalisées actualisées

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Résumé des principales consommations Consommation pour le chauffage (kwh) Consommation pour le chauffage ( ) Consommation pour la production

Plus en détail

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Résumé des principales consommations Consommation pour le chauffage (kwh) Consommation pour le chauffage ( ) 3864 73.4% 673 78.2% Consommation

Plus en détail

Vitocal 160-A. Viessmann Werke. Multiplikatorenschulung Vitocal 300-G Typ BWS

Vitocal 160-A. Viessmann Werke. Multiplikatorenschulung Vitocal 300-G Typ BWS Multiplikatorenschulung Vitocal 300-G Typ BWS 20.01.2009 Vitocal 160-A Vitocal 160-A Pompe à chaleur ECS sur Air ambiant ou extrait Avec ou sans échangeur et régulation solaire Puissance de 1,54 Kw Préparateur

Plus en détail

kwh 1 376,83 kwh/m² Energie délivrée par les capteurs Energie délivrée par le circuit de capteurs

kwh 1 376,83 kwh/m² Energie délivrée par les capteurs Energie délivrée par le circuit de capteurs Rapport de projet Système Solar Combination Capteurs : 16 X MARVEL CLS 2510 Surface totale brute 39,68 m² Surface de référence totale 36 m² Inclinaison d'installation 45 Azimut 0 Ballon combiné type Solimpeks

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 12 décembre 2014 Monitoring

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 12 décembre 2014 Monitoring Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides ECS et électricité pour 73 logements Sur un immeuble à Marseille, une installation couplant la technologie hybride

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE POUR LA SOLARISATION D UNE PISCINE DE PLEIN AIR

ETUDE DE FAISABILITE POUR LA SOLARISATION D UNE PISCINE DE PLEIN AIR Schéma guide pour établir un cahier des charges d étude ETUDE DE FAISABILITE POUR LA SOLARISATION D UNE PISCINE DE PLEIN AIR DENOMINATION DE L'OPERATION Précisez Objet - Lieu Maître d ouvrage : Personne

Plus en détail

AUTUN Saint Pantaleon

AUTUN Saint Pantaleon AUTUN Saint Pantaleon Réhabilitation de 102 logements Bâtiments 53-54 1. Le programme et les objectifs 2. La nature des travaux 3. L'approche financière 4. L'eau chaude sanitaire solaire 5. Les performances

Plus en détail

Indice énergie SIA2031 (thermique + électrique)

Indice énergie SIA2031 (thermique + électrique) Immeuble : 2118a - Coudraie 7 Responsable gérance : DeRham Agence immobilière Octobre 2015 Synthèses ImmoLabel Résumé des étiquettes Valeurs de référence Surface énergétique(sre) 587 Année de construction

Plus en détail

160 Litre/Jour 50 C. Logalux SL 300-2

160 Litre/Jour 50 C. Logalux SL 300-2 2 x Logasol SKS 4.0 Surface totale brute:4,81 m² Azimut: 0 Incl.: 45 160 Litre/Jour 50 C Chaudière fioul- 28 28 kw Logalux SL 300-2 Résultats de la simulation annuelle Puissance installée: 3,36 kw Surface

Plus en détail

Énergie et Habitat 2013

Énergie et Habitat 2013 Énergie et Habitat 2013 Ma consommation pour le chauffage est élevée, comment planifier les travaux d économies d énergie? J ai entendu parlé d un audit énergétique, qu est ce que c est? Est-ce applicable

Plus en détail

LE SOLAIRE THERMIQUE

LE SOLAIRE THERMIQUE LE SOLAIRE THERMIQUE Benoit LABASCOULE Chambre d'agriculture de l'aveyron Pierre BARRIAC Agriculteur de l'aveyron La production d'eau chaude Selon la zone climatique, un chauffe-eau solaire individuel

Plus en détail

Economie d Energie. Les ateliers de transformation

Economie d Energie. Les ateliers de transformation Economie d Energie Les ateliers de transformation Economie d Energie Mesure des consommations électrique de l atelier, Comparaison de ces consommations à des références, Analyse des pratiques Propositions

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs des données

Tableaux récapitulatifs des données Tableaux récapitulatifs des données Ce rapport récapitule les données techniques saisies dans le cadre d un projet existant et de projets simulés avec le logiciel Bati-Cube. Vous retrouverez l ensemble

Plus en détail

Excellence in Energy solutions. E-PAC : Simplement belge

Excellence in Energy solutions. E-PAC : Simplement belge Excellence in Energy solutions E-PAC : Simplement belge L E-PAC : Préliminaire Habitation ancienne => ventilation naturelle => Isolation nécessaire Isolation des habitations => Herméticité de l habitat

Plus en détail

Rapport Sélection Altherma

Rapport Sélection Altherma Rapport Sélection Altherma Réalisé le 4/11/28 avec Altherma V1.4. - Central 5.4 Nom du projet Référence Nom du client test test test Seules les données publiées dans notre littérature technique est validée.

Plus en détail

Production instantanée d ECS

Production instantanée d ECS Production instantanée d ECS Par Jean-Marc DUFOUR 28/01/2016 61 Sommaire Principe de la production instantanée Les variantes: Production instantanée directe Production instantanée indirecte Avec échangeur

Plus en détail

EHPAD La mémoire des Ailes MARCHEPRIME (33)

EHPAD La mémoire des Ailes MARCHEPRIME (33) EHPAD La mémoire des Ailes MARCHEPRIME (33) Localisation : Marcheprime (33) Capacité d accueil : 60 lits Surface totale de l établissement : 3 627 m² Besoins énergie chauffage : 429 MWh / an (RT 2005)

Plus en détail

Efficacité énergétique du bâtiment : théorie et pratique

Efficacité énergétique du bâtiment : théorie et pratique Efficacité énergétique du bâtiment : théorie et pratique Christophe Matas Ing. dipl. EPF/SIA christophe@matas.ch Efficacité énergétique du bâtiment : théorie et pratique Morceaux choisis issus de mon expérience

Plus en détail

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation BBC < xinoé < bepos Plus de 5 000 logements avec chauffage et production d ECS par PAC. De nombreuses et prestigieuses

Plus en détail

avoir L'utile pour trouver

avoir L'utile pour trouver PRODUCtioN D'eau CHAUFFAGE AUX ENerGieS CONCEPTS DE CHauFFAGE CHAUDE SANITAIRE RENOUVELABLES electrique avoir L'utile pour trouver L'AGRéABLE >> pompes À chaleur gamme utile rotographics.fotolia Pompe

Plus en détail

Sommaire. Partie III :Lephotovoltaïque Fiche 1 : Le photovoltaïque...323

Sommaire. Partie III :Lephotovoltaïque Fiche 1 : Le photovoltaïque...323 Sommaire 3 Partie I:Lechauffage...7 Fiche 1 : Les chaudières àcondensation...9 Fiche 2 : Les chaudières àmicrocogénération... 21 Fiche 3 : Les poêles àbois...35 Fiche 4 : Les poêles àgranulés...49 Fiche

Plus en détail

Dimensionnement d une PAC-ECS statique

Dimensionnement d une PAC-ECS statique cliquer ici pour rejoindre www.solaris-pac.com Conférence ATIC 28 Avril 2011 Dimensionnement d une PAC-ECS statique Vincent Colard Présentation SOLARIS-PAC MISSION: Développement, production et commercialisation

Plus en détail

>> Un rendement d exploitation élevé >> La solution respectueuse de l environnement >> Un système éprouvé

>> Un rendement d exploitation élevé >> La solution respectueuse de l environnement >> Un système éprouvé SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ POMPE À CHALEUR GAZ À ABSORPTION la performance énergétique pour le collectif >> Un rendement d exploitation élevé >> La solution respectueuse de l

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D'INTERVENTION FEADER 121-9 bis Aide aux économies d'énergie Plan de performance énergétique (PPE)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D'INTERVENTION FEADER 121-9 bis Aide aux économies d'énergie Plan de performance énergétique (PPE) Page 1 Mesure 121- Modernisation des exploitations agricoles Axe 1- Amélioration de la compétitivité des secteurs agricoles et forestiers Service instructeur Direction de l Alimentation, de l Agriculture

Plus en détail

Ouvrir un contrat d'électricité avec EDF, fournisseur d'énergie

Ouvrir un contrat d'électricité avec EDF, fournisseur d'énergie OFFRE MON CONTRAT ELECTRICITÉ - OPTION BASE Je souscris à l offre Mon Contrat Electricité Je ne me soucie pas des plages horaires : le kwh est toujours au même prix! Je privilégie l Option Base si je n

Plus en détail

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles!

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! Séminaire Bâtiment Durable : La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! 4 mars 2016 Bruxelles Environnement Les pompes à chaleur, une technologie en évolution qui convainc! Etienne de Montigny DTC sa

Plus en détail

Remplacer son chauffage traditionnel par une pompe à chaleur

Remplacer son chauffage traditionnel par une pompe à chaleur FORUM Habitat & Jardin / Journée professionnelle, Jeudi 15 mars 2007, Lausanne Remplacer son chauffage traditionnel par une pompe à chaleur Pourquoi avec une pompe à chaleur? Comment? Conséquences et coûts!

Plus en détail

Données de base pour le remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur

Données de base pour le remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur Données de base pour le remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur Feuille de saisie des informations de l'installation destinée à l'installateur Objet : Concepteur/Installateur : Lieu : Nom :

Plus en détail

Suivi et Evaluation de 10 chauffages solaires SolisConfort Synthèse du programme ADEME no 0905C0080

Suivi et Evaluation de 10 chauffages solaires SolisConfort Synthèse du programme ADEME no 0905C0080 Suivi et Evaluation de 10 chauffages solaires SolisConfort Synthèse du programme ADEME no 0905C0080 Été 2014 Résumé principales conclusions Dans le cadre de ses missions, l'ademe poursuit la démarche,

Plus en détail

PROJET. sarl l'avis du menuisier Richard TESSIER 8 impasse du petit bois ST LOUP CAMMAS. Mr M. - Page 1/ TOULOUSE

PROJET. sarl l'avis du menuisier Richard TESSIER 8 impasse du petit bois ST LOUP CAMMAS. Mr M. - Page 1/ TOULOUSE Evaluation thermique réalisée avec PROJET Mr M 31000 TOULOUSE Date de l'étude : ENTREPRISE 25.02.2013 CLIENT sarl l'avis du menuisier Mr MULLER Richard TESSIER 8 impasse du petit bois 31140 ST LOUP CAMMAS

Plus en détail

Caleffi academy. Dimensionnement des systèmes d'ecs

Caleffi academy. Dimensionnement des systèmes d'ecs Caleffi academy jef.de.schutter@thomasmore.be bart.bleys@bbri.be Page 1 Introduction Évolution de la quote-part de l'ecs dans la consommation d'énergie totale Rapport des besoins énergétiques chauffage

Plus en détail

Les installations de ventilation à double flux doivent être munies de récupérateurs de chaleur

Les installations de ventilation à double flux doivent être munies de récupérateurs de chaleur Aide à l'application Installations de ventilation 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière d'énergie. Le présent

Plus en détail

Abbaye St Joseph de Clairval (FLAVIGNY SUR OZERAIN) 27/09/11 1

Abbaye St Joseph de Clairval (FLAVIGNY SUR OZERAIN) 27/09/11 1 Abbaye St Joseph de Clairval (FLAVIGNY SUR OZERAIN) 27/09/11 1 . 2 > Historique Sommaire > Données climatiques pour l étude de faisabilité > Bilan sur les consommations et les besoins > Etude test de réponse

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique Split. Compress 3000 DWS

Chauffe-eau thermodynamique Split. Compress 3000 DWS Compress 3000 DWS Chauffe-eau thermodynamique Split 2 Chauffe-eau thermodynamique Split Compress 3000 DWS. L air, source naturelle d eau chaude. Avec sa nouvelle gamme de chauffe-eau thermodynamiques Split

Plus en détail

LE GUIDE PRATIQUES DES BONNES. pour la rentabilité énergétique de votre site. Notre exigence à votre service

LE GUIDE PRATIQUES DES BONNES. pour la rentabilité énergétique de votre site. Notre exigence à votre service LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES pour la rentabilité énergétique de votre site Notre exigence à votre service À l heure où les énergies et ressources deviennent de plus en plus rares et onéreuses, bien les

Plus en détail

Les pompes à chaleur

Les pompes à chaleur Les pompes à chaleur Journée d étude consacrée aux agriculteurs, relais du soleil Virton, 17 décembre 2008 G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site

Plus en détail

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Les textes réglementaires Le décret relatif aux caractéristiques thermiques

Plus en détail

ENERSERRE Logiciel d efficacité énergétique des serres

ENERSERRE Logiciel d efficacité énergétique des serres ENERSERRE Logiciel d efficacité énergétique des serres Contact Vincent Stauffer Tel: +33 4 79 72 4 59 Mob: +33 6 31 778 94 Mail: v.stauffer@agrithermic.com www.agrithermic.com 17 av lac Léman, Savoie technolac,

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA DECISION POUR DES MAISONS INDIVIDUELLES REHABILITEES FACTEUR 4

OUTILS D AIDE A LA DECISION POUR DES MAISONS INDIVIDUELLES REHABILITEES FACTEUR 4 OUTILS D AIDE A LA DECISION POUR DES MAISONS INDIVIDUELLES REHABILITEES FACTEUR 4 // CONSORTIUM MOBILISÉ Phénix Evolution : filiale de GEOXIA Travaux de rénovation et d embellissement Renforcement des

Plus en détail

PRODUCTION D'EAU CHAUDE SANITAIRE INDIVIDUELLE

PRODUCTION D'EAU CHAUDE SANITAIRE INDIVIDUELLE P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N T D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr RAPPORT PRODUCTION D'EAU CHAUDE SANITAIRE INDIVIDUELLE PERFORMANCE DES

Plus en détail

d un LAVE-LINGE Ouverture par le dessus : L'appareil occupe un espace plus restreint (largeur de 40 à 45 cm). Sa capacité est limitée à 5/6 kg.

d un LAVE-LINGE Ouverture par le dessus : L'appareil occupe un espace plus restreint (largeur de 40 à 45 cm). Sa capacité est limitée à 5/6 kg. Conseils pour l achat d un LAVE-LINGE Le mode d ouverture Ouverture par le dessus : L'appareil occupe un espace plus restreint (largeur de 40 à 45 cm). Sa capacité est limitée à 5/6 kg. Ouverture frontale

Plus en détail

Résultats principaux RT2005

Résultats principaux RT2005 Résultats principaux RT2005 Conformité du bâtiment :NODA Condition Satisfaite Bâtiment Usage SHON Surf. utile Cep

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

Centre de Secours Principal d EPAGNY

Centre de Secours Principal d EPAGNY Centre de Secours Principal d EPAGNY Présentation du site Année de construction : début du chantier Nov. 1999 Année de livraison : Avril 2002 Nombre de bâtiments : 3 Surface chauffée : 9540 m_ - Volume

Plus en détail

Etat des lieux, gisements et potentiels de développement en Dordogne

Etat des lieux, gisements et potentiels de développement en Dordogne CONFERENCE DEPARTEMENTALE DES ENERGIES ATELIER ENERGIE SOLAIRE, ÉOLIENNE, GÉOTHERMIQUE ET HYDRAULIQUE Etat des lieux, gisements et potentiels de développement en Dordogne Manuel DUPUIS 1 1. Les EnR en

Plus en détail

Le reste du temps c est la RT élément par élément

Le reste du temps c est la RT élément par élément Le reste du temps c est la RT élément par élément RT Elément par Elément Les bâtiments existants résidentiels et non-résidentiels sont concernés par ces dispositions, à l'exception de ceux soumis aux mesures

Plus en détail

Focus 2 L eau chaude sanitaire, Une particularité française

Focus 2 L eau chaude sanitaire, Une particularité française Focus 2 L eau chaude sanitaire, Une particularité française Les solutions thermodynamiques dans l individuel et le collectif, Cédric BEAUMONT Directeur technique 2 Le poids de l eau (les enjeux de l ECS)

Plus en détail

Climatisation et consommation énergétique

Climatisation et consommation énergétique Climatisation et consommation énergétique Florence Poyelle-Ponsonnaille - EDF 31 MARS 2005 Impacts environnementaux de la climatisation EFFET INDIRECT Consommation d énergie 80% 20% EFFET DIRECT Émissions

Plus en détail

Eau chaude sanitaire. Ballons. ecs, tampons, thermodynamique. ( visuels et données non contractuels ) ( visuels et données non contractuels )

Eau chaude sanitaire. Ballons. ecs, tampons, thermodynamique. ( visuels et données non contractuels ) ( visuels et données non contractuels ) Complément de gamme : Ballons Eau chaude sanitaire Ballons ecs, tampons, thermodynamique 54 Complément de gamme : Ballon Cirrus 1 BALLON TAMPON fabriqué en acier à poser au sol 2 Utilisation comme ballon

Plus en détail

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles!

La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! Séminaire Bâtiment Durable : La pompe à chaleur, du potentiel à Bruxelles! 4 mars 2016 Bruxelles Environnement Intégration, régulation et association des pompes à chaleur avec les autres énergies renouvelables

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man

AUDIT ENERGETIQUE. OIKOTECH - Tél.: (+352) ou (+352) Quentin De Man AUDIT ENERGETIQUE Nom : DE MAN Prénom : QUENTIN Ville : Namur Référence : B5-6 OIKOTECH - Tél.: (+5) 6 66 ou (+5) 6 44 4 - Quentin De Man - 6, rue Xavier Brasseur - L-44 Esch-sur-Alzette Imprimé le 5//

Plus en détail

VITOCAL 060-A. Ballon thermodynamique. Viessman France 07 /2015. Lancement VP Ballon thermodynamique Vitocal 060-A. Page 1

VITOCAL 060-A. Ballon thermodynamique. Viessman France 07 /2015. Lancement VP Ballon thermodynamique Vitocal 060-A. Page 1 Page 1 Ballon thermodynamique Page 2 Ballon thermodynamique Dans le contexte actuel de la construction neuve et notamment de l application de la RT 2012 sur les maisons individuelles, les besoins de chauffage

Plus en détail

35 C 55 C 35 C 55 C 35 C 55 C 35 C 55 C 35 C 55 C

35 C 55 C 35 C 55 C 35 C 55 C 35 C 55 C 35 C 55 C Marque commerciale Nom du modèle Référence Applications chauffage Pompe à chaleur eau/eau et eau glycolée/eau Equipée d'un dispositif de chauffage d'appoint Atlantic Atlantic Atlantic Atlantic Géolia Atlantic

Plus en détail

TITRE : RECUPERATION D EAU DE PLUIE (PROFESSEUR)

TITRE : RECUPERATION D EAU DE PLUIE (PROFESSEUR) TITRE : RECUPERATION D EAU DE PLUIE (PROFESSEUR) Niveaux et objectif pédagogiques : 4 ème Modalités de gestion de classe : Individuel Degré de familiarisation du professeur : Niveau 3 Situation Une cuve

Plus en détail

MAISONS INDIVIDUELLES Coûts globaux et pertinences économiques des solutions thermiques en rénovation

MAISONS INDIVIDUELLES Coûts globaux et pertinences économiques des solutions thermiques en rénovation DOCUMENTATION TECHNIQUE Édition Septembre 2016 MAISONS INDIVIDUELLES Coûts globaux et pertinences économiques des solutions thermiques en rénovation L énergie est notre avenir, économisons-la! sommaire

Plus en détail

L histoire du gaz de réseau : une transition historique

L histoire du gaz de réseau : une transition historique Volume L histoire du gaz de réseau : une transition historique Ressource Vecteur Usages Charbon H 2 + CO Eclairage Cuisson Gaz naturel CH 4 Chauffage, ECS, Industrie Organisation Ressource centralisée

Plus en détail

Présentation du suivi énergétique. 1 boulevard de Nancy Strasbourg Tel :

Présentation du suivi énergétique. 1 boulevard de Nancy Strasbourg Tel : Présentation du suivi énergétique solaresbauen SARL 1 boulevard de Nancy 67000 Strasbourg Tel : 03 88 30 97 74 www.solares-bauen.fr Moyens mis en œuvre : Architecture Moyens mis en œuvre : interface WEB

Plus en détail

État des lieux des consommations d eau et d énergie dans les chais

État des lieux des consommations d eau et d énergie dans les chais État des lieux des consommations d eau et d énergie dans les chais Florent WIECZOREK Chef du Département Conseils en Productions Végétales Chambre d Agriculture de Dordogne Méthodologie 1 Données Récupération

Plus en détail

Manuel d'utilisation du fichier Excel servant à l'analyse de la consommation d'énergie

Manuel d'utilisation du fichier Excel servant à l'analyse de la consommation d'énergie GROS CONSOMMATEURS NEUCHATELOIS Manuel d'utilisation du fichier Excel servant à l'analyse de la consommation d'énergie (Variante 3 des possibilités offertes) Version 1, 19 janvier 2006 Renseignements:

Plus en détail

Le marché de la PAC en Allemagne. Les pompesà chaleur: Comment réussir en Région wallonne. Wépion, le 12 juin

Le marché de la PAC en Allemagne. Les pompesà chaleur: Comment réussir en Région wallonne. Wépion, le 12 juin Stéphane Lhonneux, Daikin Belux Le marché de la PAC en Allemagne Example : Allemagne 2005-2006 Marché PAC : x 2.41 PAC air/eau : x 2.92 apport du marché 25% 31% Page 2 www.ef4.be 1 Evolution du marché

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) DIAGSOLOGIS 81 route du Rhin Napoléon 67000 Strasbourg Tél. : 03 88 43 37 59 / 06 15 54 38 29 - Fax : 03 88 39 67 80 RCS : 513247189 Compagnie d assurance : HISCOX n HARCP 0083339 Diagnostic de performance

Plus en détail

INSTALLATEUR SOLAIRE THERMIQUE ISSU DU SYSTÈME DE FORMATION SEBASOL

INSTALLATEUR SOLAIRE THERMIQUE ISSU DU SYSTÈME DE FORMATION SEBASOL INSTALLATEUR SOLAIRE THERMIQUE ISSU DU SYSTÈME DE FORMATION SEBASOL Après 3 ans de formation auprès de l association Sebasol, je deviens installateur solaire thermique indépendant, sous le nom Aquasolaire*.

Plus en détail

Caractéristiques de la gamme

Caractéristiques de la gamme 1/4 Caractéristiques de la gamme es caractéristiques certifiées de la gamme sont : Pour le mode chauffage de la pompe à chaleur double service : - Coefficient de performance (COP) - Puissance calorifique

Plus en détail

Partenaires coopérants

Partenaires coopérants Remplacement d'un chauffage par une pompe à chaleur Informations pour le calcul de la puissance de chauffe requise Partenaires coopérants version 08.03.16 page 1/6 1 Domaine d'application Si un générateur

Plus en détail

Exemple de Compte rendu Audit Énergie Personnalisé

Exemple de Compte rendu Audit Énergie Personnalisé 1 mercredi 10 novembre 2010 Exemple de Compte rendu Audit Énergie Personnalisé Compte rendu Sommaire Sommaire... 1 État des lieux:... 2 Besoin thermique du bâtiment :... 2 État des lieux :... 2 Pistes

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 2012.06.75 / 1 Valable jusqu au : 07/09/2022 Type de bâtiment : Bureau Année de construction : < 1975 Surface habitable : 75 m² Adresse : 6, allée

Plus en détail

Mesdames et messieurs bienvenue à CONLIEGE

Mesdames et messieurs bienvenue à CONLIEGE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE AUX ÉNERGIES RENOUVELABLES CONCEPTS DE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUES Mesdames et messieurs bienvenue à CONLIEGE STIEBEL ELTRON FRANCE LE GROUPE STIEBEL ELTRON 2 LE GROUPE

Plus en détail

Réglementation Thermique 2005

Réglementation Thermique 2005 Réglementation Thermique 2005 Fichier standardisé des caractéristiques thermiques d'une construction neuve (en vue de la synthèse d'étude thermique, du contrôle et du diagnostic de performance énergétique)

Plus en détail

La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage

La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest Au

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

Mission de diagnostics énergétiques du patrimoine bâti ~ Des communes adhérentes au SYDESL ~

Mission de diagnostics énergétiques du patrimoine bâti ~ Des communes adhérentes au SYDESL ~ COMMUNE : TRAMAYES PAGE : 1 SUR 16 Commune de TRAMAYES FOUR A PAIN COMMUNE : TRAMAYES PAGE : 2 SUR 16 SOMMAIRE 1. GENERALITES...3 2. DESCRIPTIF...4 Présentation de l établissement...4 Caractéristiques

Plus en détail

Séminaire Bâtiments durables

Séminaire Bâtiments durables Séminaire Bâtiments durables Bruxelles Environnement Monitoring d installations solaires thermiques, photovoltaïques, et de pompes à chaleur David MARTENS CENERGIE Objectif de la présentation Explications

Plus en détail

Programme Bâtiments dès 2017 : Cahier des charges pour l'analyse des bâtiments avec recommandations sur la procédure

Programme Bâtiments dès 2017 : Cahier des charges pour l'analyse des bâtiments avec recommandations sur la procédure Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Section bâtiments Le 30 juin 2016 COO.2207.110.2.1125716 Programme Bâtiments dès 2017 : Cahier des charges

Plus en détail

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Pour participer à l opération merci de remplir le questionnaire ci-dessous de la façon la plus complète

Plus en détail

Formulaire De Proposition PEB

Formulaire De Proposition PEB Formulaire De Proposition PEB Pour les actes soumis à PU et nécessitant l'intervention d'un architecte A COMPLETER PAR L AUTORITE DELIVRANTE Référence Dossier PU: Référence Dossier PE: A la commune A la

Plus en détail

Dimanche 11 novembre 2012. Jean Grossmann Escalier B Concerne l audit énergétique du 15 rue Vauthier. Mesdames, Messieurs,

Dimanche 11 novembre 2012. Jean Grossmann Escalier B Concerne l audit énergétique du 15 rue Vauthier. Mesdames, Messieurs, Jean Grossmann Escalier B Concerne l audit énergétique du 15 rue Vauthier Dimanche 11 novembre 2012 Mesdames, Messieurs, Alors que nos charges combustible ont augmentées de 23% par rapport à l année dernière

Plus en détail

23/05/2013. Prise en compte dans la PEB. Chauffage et ventilation. Déperditions calorifiques. Aspects importants pour le chauffage

23/05/2013. Prise en compte dans la PEB. Chauffage et ventilation. Déperditions calorifiques. Aspects importants pour le chauffage Prise en compte dans la PEB Chauffage et ventilation Bâtiments à haute performance énergétique Mai 2013 Les systèmes de chauffage et de ventilation sont pris en compte dans la PEB Consommation en énergie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 13 décembre 2011 relatif à l agrément de la demande de titre V relative

Plus en détail

Audit énergétique Hôtellerie et autres bâtiments destinés à l hébergement de personnes

Audit énergétique Hôtellerie et autres bâtiments destinés à l hébergement de personnes - 1 - Audit énergétique Hôtellerie et autres bâtiments destinés à l hébergement de personnes CAHIER DES CHARGES Mise à jour : mai 2016 1-1 - Avant propos Dans le cadre de leur politique commune de maîtrise

Plus en détail

Visites bois - énergie

Visites bois - énergie Conférences et visites Visites bois - énergie Creil et Chantilly (60) Date 15/04/2013 Auteur MD Version 0 Résumé Visites sur site des chaufferies de Creil et Chantilly, le mercredi 10 avril 2013, organisées

Plus en détail

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Titre et référence de l opération 4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Type d opération 4.1 Investissements dans les exploitations agricoles

Plus en détail

Fiche Produit Applications chauffage

Fiche Produit Applications chauffage Marque commerciale Nom du modèle Atlantic Loria 6004 Loria 6006 Loria 6008 522 259 522 260 522 261 Applications chauffage 35 C 55 C 35 C 55 C 35 C 55 C Pompe à chaleur air/eau Equipée d'un dispositif de

Plus en détail

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement... P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Plus en détail

Service de l'énergie Directive relative au calcul de l'indice de dépense de chaleur

Service de l'énergie Directive relative au calcul de l'indice de dépense de chaleur RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE Département de la sécurité, de la police et de l'environnement Service de l'énergie Directive relative au calcul de l'indice de dépense de chaleur 8 Novembre 2010 Directive

Plus en détail

Projet Camping du Botza

Projet Camping du Botza Recherche énergétique Programme pilote & démonstration Chaleur solaire sur mandat de l Office fédéral de l énergie OFEN Rapport annuel 2003, 12 décembre 2003 Projet Chauffage solaire de la piscine et de

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique

Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau Principe système Comment ça marche? Point conseils 3 services atlantic Formation : ESE -0 4 Mise en service 0 chauffe-eau Gamme aéraulix Présentation de la gamme 6 Aéraulix 8 AérauLix CI 9

Plus en détail

Réglementation Thermique 2005

Réglementation Thermique 2005 Réglementation Thermique 2005 Fichier standardisé des caractéristiques thermiques d'une construction neuve (en vue de la synthèse d'étude thermique, du contrôle et du diagnostic de performance énergétique)

Plus en détail

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical

à l horizon 2010» micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical Journées matiques ADEME - PUCA «Prtiment b Equipements Energétiques du BâtimentB une d micro-pompe à chaleur à absorption-diffusion avec capteur géothermique vertical CSTB BUDERUS Optimisation Objectifs

Plus en détail

Formulaire d'étude de faisabilité

Formulaire d'étude de faisabilité 1. Données administratives Référence Dossier PEB Cadre réservé à l'administration 1.1 Contexte du formulaire QUI doit introduire un formulaire d'étude de faisabilité? Le DECLARANT, qui est soit le maître

Plus en détail

VIESMANN. VITOCELL-W Ballons d'eau chaude sanitaire pour chaudières murales de 120 à 150 litres de capacité. Feuille technique VITOCELL 100-W

VIESMANN. VITOCELL-W Ballons d'eau chaude sanitaire pour chaudières murales de 120 à 150 litres de capacité. Feuille technique VITOCELL 100-W VIESMANN VITOCELL-W Ballons d'eau chaude sanitaire pour chaudières murales de 120 à 150 litres de capacité Feuille technique Référence et prix : voir tarif VITOCELL 100-W Ballon d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

Eau chaude solaire Dans les agro-entreprises : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 ESAT L Abeille ZA de l Aiguille

Eau chaude solaire Dans les agro-entreprises : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 ESAT L Abeille ZA de l Aiguille Eau chaude solaire Dans les agro-entreprises : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 ESAT L Abeille ZA de l Aiguille PROGRAMME 9h30 10h30 : Présentation des technologies, des

Plus en détail

Tableau II 2 Indice de la consommation d'énergie électrique

Tableau II 2 Indice de la consommation d'énergie électrique Tableau II 1 Indice de la production d'énergie électrique 1999 00 158.8 148.2 131.7 102.4 135.2 2000 01 102.6 88.7 91.7 92.8 94.0 2001 02 88.7 76.7 94.7.8 95.2 2002 03 125.4 84.7 90.7 117.6 104.6 2003

Plus en détail

AU03-AU04- AU05-AU09-AU15

AU03-AU04- AU05-AU09-AU15 AULNOY Chauffage 338 logements collectifs 7 bâtiments (trois linéaires et quatre tours) Ensemble : AU03-AU04- AU05-AU09-AU15 Année de construction : 1973 1 ORGANISATION DE LA REUNION 1 - Présentation des

Plus en détail

ANALYSE D OPPORTUNITE. Chaufferies aux granulés de bois PARIGNY LES VAUX

ANALYSE D OPPORTUNITE. Chaufferies aux granulés de bois PARIGNY LES VAUX ANALYSE D OPPORTUNITE Chaufferies aux granulés de bois PARIGNY LES VAUX 1 / CONSOMMATION GLOBALE 1.1 Les besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire: Les consommations de chauffage sont issues de l

Plus en détail

LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES

LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES Hybris Power L Eco-générateur 2 Modéles 1.24 / 2.24 28 MI L écogénérateur La production combinée de chaleur et d électricité à domicile - Intégration d une micro-cogénération

Plus en détail

L énergie dans les bâtiments d élevage porcin. Étude soutenue et financée par

L énergie dans les bâtiments d élevage porcin. Étude soutenue et financée par L énergie dans les bâtiments d élevage porcin Étude soutenue et financée par Plan de l intervention Références sur les consommations d énergie : Quels sont les postes les plus consommateurs? Quels sont

Plus en détail

ETUDE D OPPORTUNITES ENSEMBLE SPORTIF ET CULTUREL COUVERT COMMUNE DE CAJARC

ETUDE D OPPORTUNITES ENSEMBLE SPORTIF ET CULTUREL COUVERT COMMUNE DE CAJARC CONSEIL EN ENERGIE PARTAGE ETUDE D OPPORTUNITES ENSEMBLE SPORTIF ET CULTUREL COUVERT COMMUNE DE CAJARC Objet de la présente note : Le projet communal de rénover le bâtiment de la salle des fêtes bénéficie

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Récapitulatif des principaux producteurs de chaleur Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectifs

Plus en détail

REALISATION D UNE GEOTHERMIE. présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont. mercredi 26 mars 2014.

REALISATION D UNE GEOTHERMIE. présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont. mercredi 26 mars 2014. REALISATION D UNE GEOTHERMIE présenté par G. NINAUVE du bureau d études GN de Libramont mercredi 26 mars 2014. Hôtel Restaurant Verviers à Verviers Bureau d'études GN Bureau d'ingénierie en techniques

Plus en détail

Objectifs et methodologie de l audit solaire thermique

Objectifs et methodologie de l audit solaire thermique Jeremie.DeClerck@3E.eu PR103947 Objectifs et methodologie de l audit solaire thermique Le cas de la piscine olympique Louis Namèche à Bruxelles 3E 2010 2011 Sommaire Objectifs et déroulement de l audit

Plus en détail